TRAVAIL CELLULAIRE

Commentaires

Transcription

TRAVAIL CELLULAIRE
PLANIFIER
IMPLANTER3
IMPLANTER
TRAVAIL
CELLULAIRE
Rapprocher dans le temps et dans l’espace les activités du processus
OBJECTIFS
UTILISATIONS
SUGGÉRÉES
Diminuer l’effort physique tout en augmentant la communication et la productivité
Pour sensibiliser les participants des rencontres
de résolution de problèmes, des groupes de travail
ou des kaizens à l’utilisation des cellules de travail
pour diminuer les déplacements
15 min
de discussion
Utiliser systématiquement les cellules de travail
en cas de déplacements fréquents,
ou sur de longues distances, des patients ou d’un élément
physique, par exemple un spécimen ou un instrument
Le diagramme spaghetti reproduit à la page suivante a été présenté par John Toussaint, PDG de ThedaCare. Appleton Wisconsin. USA. Il
représente un exercice effectué dans le bloc opératoire de l’un de leurs établissements et a été reproduit à partir du document intitulé ED
PIP: Diagnostic Phase Tools: Spaghetti Diagram produit par le Ministère de la Santé de l’Ontario (http://www.patientflowtoolkit.ca/ToolkitDoc/Diagnostic_PDF/Tools/Spaghetti%20Diagram.pdf)
PRÉSENTATION
GÉNÉRALE
PLANIFIER
IMPLANTER3
IMPLANTER
Quoi ?
Le travail cellulaire est une forme d’organisation du travail qui vise à
rapprocher dans le temps et dans l’espace les diverses étapes du processus
Pourquoi ?
Le travail cellulaire contribue à l’harmonisation et à l’optimisation des processus en :
 créant une séquence logique d’activité
 facilitant la communication et la coordination
 en limitant les déplacements
Comment ?
Les postes de travail sont physiquement rapprochés les uns des autres et
disposés en forme de U pour faciliter l’accès au matériel et fournitures requis
La prise en charge des patients se présentant à l’urgence de l’Hôpital St-Boniface
avec des symptômes coronariens
En 2008, l’équipe de l’urgence s’est penchée sur cette catégorie de patients pour laquelle les
délais influencent directement le taux de survie
EXEMPLE
D’APPLICATION
TRAVAIL
CELLULAIRE
Situation de
départ
Cellules
de travail
Résultats
observés
AVEC VOTRE
ÉQUIPE
Introduction
Il se passait 16 à 70 min entre l’arrivée à l’Urgence des patients avec
des symptômes coronariens et l’interprétation de leur électrocardiogramme
Dans cet intervalle, les patients rencontraient sept personnes et parcouraient
100 mètres. Les techniciens en électrophysiologie, (qui desservaient
l’ensemble de l’hôpital), parcouraient, quant à eux, 420 mètres et montaient
50 marches pour effectuer l’examen
Une cellule d’accueil dans laquelle
commis et infirmière de triage
travaillent en commun pour détecter
rapidement les patients qui présentent
des symptômes coronariens
Une cellule « symptômes coronariens »
travaille dans un espace réservé où se
trouvent deux civières et l’équipement de
traitement nécessaire
 Le temps entre l’arrivée du patient et l’interprétation de l’électrocardiogramme a été
réduit à 10 min
 Dans cet intervalle, le patient ne rencontre plus que quatre personnes et parcourt 40 mètres.
Examiner avec l’équipe un diagramme
spaghetti d’un des postes de travail,
c’est-à-dire tracer une ligne de chacun
des déplacements effectués pour réaliser
une tâche ou un ensemble de tâches
6 min
 Pourquoi parcourons-nous cette distance ?
 Les tâches qui sont effectuées
Discussion
forment-elles une suite logique ?
 Quels sont les inconvénients observés
actuellement ?
6 min
 N’oubliez pas : dans le Nouveau CHUM, les
Conclusion
contraintes des locaux actuels disparaîtront mais les
espaces de travail seront plus vastes
 Quelles cellules de travail devrions-nous inclure
dans le processus cible ?
3 min