Chirurgie des varices

Commentaires

Transcription

Chirurgie des varices
Chirurgie des varices
Persomed
Les veines sont les vaisseaux
sanguins qui ramènent le sang
usé au coeur.
Au niveau du membre inférieur,
on distingue les veines profondes
des veines superficielles.
Ces dernières sont au nombre de
deux :
- la veine grande saphène va du
pied jusqu’en haut de la cuisse,
- la veine petite saphène court
sur le mollet entre la cheville et
le genou.
Quand ces veines sont malades,
elles ne parviennent plus à faire
remonter le sang correctement.
On parle d’insuffisance veineuse
superficielle, ou tout simplement
de varices.
La veine devient gonflée et
tortueuse.
Vous avez des sensations de
jambes lourdes, des douleurs,
des fourmis ou des crampes,
parfois des envies irrésistibles de
vous lever la nuit pour marcher
(impatiences).
Des traitements médicaux et
un éventuel changement de
mode de vie peuvent limiter les
inconvénients liés à l’insuffisance
veineuse et éviter l’aggravation
du problème.
Cependant leur efficacité varie
d’une personne à l’autre, et ils ne
peuvent pas véritablement guérir
la ou les veines malade(s).
Une opération peut vous être
proposée si la situation devient
vraiment pénible ou empire au
point de créer un trou dans la
peau (ulcère variqueux).
veine
grande
saphène
veine
petite
saphène
varice
L’opération consiste tout simplement à enlever la ou
les veines superficielles malades (phlebectomie).
Leur absence ne pose aucun problème car les veines
profondes prennent immédiatement le relai.
En général pendant l’intervention, soit on vous endort
complètement (anesthésie générale), soit seul le bas
de votre corps est endormi (rachi-anesthésie).
Le chirurgien fait de petites ouvertures au niveau
de la cheville, du genou ou de l’aine selon les
veines à traiter. Il ferme (ligature) et coupe chaque
extrémité du vaisseau sanguin. Puis il fait passer sur
toute la longueur de la veine une sorte de câble, au
bout duquel il fixe une petite boule. Ce dispositif
lui permet, en tirant, d’arracher la veine malade
(éveinage ou stripping).
Il est parfaitement normal d’avoir des bleus
(hématomes et ecchymoses), même très étendus. Ils
provoquent souvent des soudleurs, mais vous prenez
un traitement anti-douleur adapté.
Même si ce n’est pas évident au début, il est essentiel
de marcher beaucoup après l’opération.
Vous devez aussi porter pendant au moins un mois
des bas ou chaussettes spéciaux qui aident le sang à
remonter (contention veineuse).
Sans cela, un bouchon risque de se former dans les
veines profondes de vos jambes (phlébite). Si votre
état de santé favorise ce risque, on vous donne un
traitement pour le limiter.
La chirurgie des varices présente peu de
complications et donne d’excellents résultats.
Cependant les veines ont la capacité de se reformer,
même des années après. Or, la veine qui repousse
est toujours malade (récidive variqueuse). C’est
pourquoi il faut vous faire examiner tous les ans par
votre médecin.
éveinage
Textes : D. Gosset / Illustrations : J. Dasic
Persomed 2007 - Tous droits réservés
ISBN 978-2-35305-124-3
Ceci est un résumé. Pour le fascicule complet : www.persomed.com ou 03 89 41 39 94
Ensuite le chirurgien doit souvent traiter les petites
branches de cette veine, qui saignent après arrachage,
et éventuellement d’autres veines, appelées veines
perforantes, qui relient les veines superficielles aux
veines profondes.
Il y a alors un risque qu’un nerf situé à proximité
soit abîmé accidentellement, entrainant une perte
de sensibilité temporaire ou dans le pire des cas une
paralysie. C’est extrêmement rare.
L’opération dure entre un quart d’heure et deux
heures. Vous restez hospitalisé une journée et
éventuellement la nuit suivante.