Ovide, L`Art d`aimer L`enlèvement des Sabines (I, 101-132)

Commentaires

Transcription

Ovide, L`Art d`aimer L`enlèvement des Sabines (I, 101-132)
SEQUENCE III, TEXTE 1 – Ovide, L’Art d’aimer
L’enlèvement des Sabines (I, 101-132)
Primus, Romule,
Toi le premier, Romulus,
sollicitos fecisti ludos,
 Attribut du COD
tu as rendu les jeux pleins de trouble,
cum rapta Sabina
Littéralement : la Sabine enlevée (poétique)
lorsque l’enlèvement des Sabines
juvit viduos viros.
réjouit les hommes privés de femmes.
Tunc neque pendebant vela
Alors des voiles n’étaient pas suspendus
marmoreo theatro,
sur un théâtre de marbre,
Nec fuerant pulpita rubra
et les planches n’avaient pas été rougies
liquido croco ;
par le safran liquide ;
Illic frondes, quas tulerant nemerosa Palatia,
En cet endroit, les feuillages, qu’avait fourni le Palatin
 Relative antéposée
Palatia : pluriel poétique
boisé,
simplicter positae < erant >,
avaient été placés avec simplicité,
scena sine arte fuit ;
la scène était sans artifice ;
In gradibus sedit populus de caespite factis,
Le peuple était assis sur des gradins faits de gazon,
Factis se rapporte à gradibus
De + abl marque la séparation : on a arraché les
mottes
qualibet fronde tegente hirsutas comas.
Qualibet abl, avec fronde
Il n’y avait pas de velum.
quelque feuillage protégeant les chevelures hirsutes.
Respiciunt, oculisque notant
On regarde en arrière, on désigne de ses yeux
sibi quisque puellam Quam velit,
Subjonctif > potentiel
chacun la jeune femme qu’il voudrait pour lui,
et tacito pectore multa movent.
Littéralement : dans sa poitrine silencieuse, qui
garde le secret
et l’on remue bien des choses dans le secret de son cœur.
Dumque, tibicine Tusco praebente rudem modum,
 Ablatif absolu
Et tandis que, un joueur de flûte étrusque offrant un rythme
grossier,
ludius pulsat ter pede aequatam humum,
le danseur frappe trois fois du pied le sol aplani,
in medio plausu
au milieu des applaudissements
(plausus tunc arte carebant),
= étaient spontanés
(alors les applaudissements étaient dépourvus d’artifice),
rex dedit populo signa petita praedae.
Signa petenda : pluriel poétique
le roi donna au peuple le signal attendu pour (saisir) la proie.
Protinus exiliunt,
Aussitôt ils bondissent,
animum clamore fatentes,
avouant dans un cri leur intention,
Virginibus cupidas iniciuntque manus.
et jettent leurs mains avides sur les jeunes filles.
Ut fugiunt aquilas
Comme fuient devant les aigles
 Participe présent
columbae, timidissima turba,
les colombes, troupe très timide,
ut fugit invisos lupos
comme fuit devant les loups détestés
agna novella :
la jeune agnelle :
sic illae timuere viros ruentes sine more.
ainsi celles-ci prirent peur devant les hommes qui se précipitaient
sans règle.
Constitit in nulla
 timuere = timuerunt ;
ruentes : participe présent
sine more : qqch d’inédit qui ne respecte pas
l’usage ou l’ordre
Littéralement : sur aucune ne resta
Aucune ne conserva
color qui fuit ante.
 Relative antéposée
Littéralement : le teint qui était avant (sur elle)
le teint qu’elle avait avant.
Nam timor unus erat,
 Difficile de garder unus / una
Car la peur était unanime,
facies non una timoris :
le visage de la peur n’était pas le même :
pars laniat crines, pars sine mente sedet ;
une partie (d’entre elles) s’arrache les cheveux, l’autre reste assise
sans connaissance ;
altera maesta silet, frustra vocat altera matrem :
l’une, affligée, se tait, l’autre appelle en vain sa mère :
haec queritur, stupet haec ; haec manet, illa fugit ;
celle-ci se plaint, celle-là est interdite ; celle-ci reste là, une autre
s’enfuit ;
ducuntur raptae puellae,
les jeunes filles enlevées sont emmenées,
genialis praeda,
butin nuptial,
 Apposition à puellae
et timor ipse potuit decere multas.
= la peur même, à beaucoup d’entre elles, leur
allait bien.
et la peur même a pu en embellir beaucoup.
Siqua repugnaverat nimium,
= si aliqua repugnaverat
si = quand
Si l’une avait trop résisté,
comitemque negabat,
et repoussait son compagnon,
sublatam vir
Littéralement : il l’emportait après l’avoir
soulevée
l’homme la soulevait
cupido sinu tulit ipse.
et l’emportait lui-même contre sa poitrine avide.
Atque ita dixit :
Et il dit ainsi :
'quid teneros lacrimis corrumpis ocellos ?
« pourquoi gâches-tu ces yeux tendres avec tes larmes ?
Quod matri pater est, hoc tibi ero’.
Ce que ton père est pour ta mère, je le serai pour toi. »
Romule, solus scisti dare commoda militibus.
Romulus, toi seul a su donner cette solde aux soldats.
Si dederis haec commoda mihi
Si tu me donnes cette solde-là,
miles ero.
je serai soldat.
Si + futur antérieur / futur simple = éventuel