Secourisme - Form Anim

Commentaires

Transcription

Secourisme - Form Anim
Préparation au concours d’adjoint d’animation
Questions à choix multiples - Corrigé
Secourisme (30 réponses)
1. LA FORMATION DE BASE AU SECOURISME S’APPELLE ?
AFPS (l’Attestation de Formation aux Premiers Secours, remplacée le 1er août 2007par le PSC1)
PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1, elle a pour but de préparer le plus grand nombre de
citoyens aux rudiments de premiers secours.)
BNSSA (Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique)
2. METTEZ DANS L’ORDRE (1 à 5) LA DEMARCHE DES PREMIERS SECOURS :
Alerte aux secours publics = 4
Mise en PLS = 3
Bilan = 2
Surveillance = 5
Protection = 1
3. CONSTANTES CONSIDEREES COMME NORMALES CHEZ L’ADULTE ?
Pouls entre 40 et 60
Pouls entre 60 et 80
Ventilation entre 12 et 20
Ventilation entre 20 et 30
4. LESQUELLES DE CES INFORMATIONS SONT ESSENTIELLES LORS D’UN APPEL
TELEPHONIQUE AU SECOURS ?
La ville où la victime se trouve
Le nombre de victimes et leur âge
Le nom des victimes
Le numéro, l’étage et le code de la porte d’entrée
Le nombre de témoins et leur identité
Les mesures qui ont été prise
Il y a en fait 5 informations essentielles :
1) le numéro de téléphone d’où l’on appelle,
2) la nature de l’accident,
3) sa localisation précise,
4) le nombre de victimes,
5) leur état apparent et les 1ères mesures prises.
© Textes d’Emmanuel Kerdraon – Tous droits réservés aux Éditions Vuibert
Préparation au concours d’adjoint d’animation
Questions à choix multiples - Corrigé
5. LORS D’UN ACCIDENT DE LA ROUTE, LE SECOURISTE DOIT :
Placer son véhicule à hauteur de l’accident, feux de détresse allumés
Placer son véhicule après l’accident, feux de détresse allumé
Placer un triangle de pré signalisation à 30 m avant l’accident si ce n’est fait
Placer un triangle de pré signalisation à 150 m avant l’accident si ce n’est déjà fait
Lorsque l’on constate un accident, pour éviter que notre véhicule ne soit lui même accidenté et parce
qu’il serait dangereux de reculer pour le mettre à distance, on se gare après l’accident puis on place un
triangle avant l’accident comme tous les panneaux signalant un danger (150 m).
6. LORSQUE L’ON ARRIVE SUR LES LIEUX D’UN ACCIDENT, L’ORDRE D’IMPORTANCE DES
PERSONNES A PROTEGER EST :
La victime puis les témoins et ensuite vous même
Les témoins puis la victime et ensuite vous même
Vous même puis les témoins et ensuite la victime
La victime puis vous même et ensuite les témoins
Le secouriste pense toujours à lui d’abord, car s’il lui arrive quelque chose, il ne pourra plus agir. Puis,
il évite que les témoins ne se transforment en d’autres victimes. Enfin il peut prendre soin de la victime.
7. POUR UNE URGENCE VITALE IL FAUT APPELER LE :
18
17
112
118 218
15
Une urgence vitale correspond à la détresse d’une personne qui touche les fonctions vitales :
conscience, respiration, circulation sanguine.
Le 15 permet de déplacer directement un médecin urgentiste avec du matériel médical. Le 112 est le
numéro de téléphone d’urgence européen, il permet, dans tous les pays d’Europe, de pouvoir passer
gratuitement son message d’alerte dans sa langue maternelle.
8. LORSQU’UNE PERSONNE EST INCONSCIENTE AU SOL ET RESPIRE, IL FAUT :
L’allonger sur le dos
La mettre confortablement en position assise
L’allonger sur le coté
C’est la position latérale de sécurité (P.L.S.) dont on apprend la technique précise lors du passage de
l’A.F.P.S (PSC1). Cela permet d’éviter que la personne ne s’étouffe avec sa langue tombée
au fond de la gorge ou avec son vomi.
© Textes d’Emmanuel Kerdraon – Tous droits réservés aux Éditions Vuibert
Préparation au concours d’adjoint d’animation
Questions à choix multiples - Corrigé
9. DEVANT UN SAIGNEMENT ASSOCIE A LA PRESENCE D’UN CORPS ETRANGER A
L’INTERIEUR DE LA BLESSURE, IL FAUT :
Enlever le corps étranger et appuyer sur le saignement
Comprimer le vaisseau situé en amont de la blessure
Faire un garrot
Il s’agit d’effectuer un point de compression, il en existe 8 dont on apprend la technique précise lors du
passage du PSC1.
10. LORSQU’UNE PERSONNE A UN CORPS ETRANGER QUI OBSTRUE TOTALEMENT SA
RESPIRATION, IL FAUT :
L’allonger sur le ventre et lui taper dans le dos
Lui mettre les pieds en l’air
Alternativement lui taper sur le dos et lui comprimer l’abdomen
Lui mettre 2 doigts dans la bouche pour la faire vomir et retirer l’objet
Il s’agit de la méthode dite de « Heimlich » dont on apprend la technique précise lors du passage du
PSC1.
11. LORS D’UN MALAISE, QUELS
COMMUNIQUER AUX SECOURS ?
SONT
LES
RENSEIGNEMENTS
ESSENTIELS
A
La personne suit-elle un traitement ?
A-t-elle un médecin traitant et lequel ?
Depuis combien de temps le malaise a-t-il commencé ?
La personne a-t-elle une carte de donneur d’organes ?
Est-ce la 1ère fois que ça lui arrive ?
Il y a-t-il des cas de ce type de malaise dans sa famille ?
12. LORSQU’UN CONDUCTEUR DE DEUX ROUES AYANT EU UN ACCIDENT SE RETROUVE AU
SOL SANS SAIGNEMENT ET SE PLAINT DE DOULEURS, IL FAUT :
Le couvrir pour qu’il n’ait pas froid
Lui parler pour le rassurer et si possible le maintenir en conscience
Lui maintenir la tête
Lui retirer son casque
Le dégager de la route et l’installer confortablement pour qu’il soit plus à l’aise
Lui donner à boire
Ici, l’objectif est de ne pas bouger la victime car il y a une suspicion de traumatismes graves.
De plus, il ne faut en aucun cas donner à boire a une personne accidentée pour éviter des complications
lors d’une intervention chirurgicale éventuelle. Enfin une personne choquée ayant subit des
traumatismes a rapidement froid. Le retrait du casque intégral ne doit éventuellement se faire que si la
personne est inconsciente et en détresse respiratoire pour accéder à ses voies respiratoires. Dans ce cas,
la priorité est d’éviter de bouger le rachis. C’est une technique qui demande 2 secouristes.
© Textes d’Emmanuel Kerdraon – Tous droits réservés aux Éditions Vuibert
Préparation au concours d’adjoint d’animation
Questions à choix multiples - Corrigé
13. POUR UNE BRULURE PLUS GRANDE QUE LA MOITIE DE LA PAUME DE LA MAIN DE LA
VICTIME, IL FAUT :
Arroser abondamment à l’eau pendant au moins 5 minutes (plutôt pour les brûlures moins importantes)
Enlever délicatement les vêtements pendant l’arrosage à l’exception des tissus qui adhèrent à la
peau
Mettre un corps gras sur la brûlure (genre « Biafine » ou huile)
Allonger la victime sur la région non brûlée
Faire boire la victime pour la réhydrater
Mettre rapidement de la glace là où ça brûle
Couvrir la brûlure d’un linge propre imbibé d’eau froide
Une brûlure plus petite que la moitié de la paume de la main de la victime = brûlure simple : il faut
juste refroidir sous l’eau froide (pas trop froide et surtout pas de glace pour ne pas brûler davantage !).
D’autre part, pour une brûlure plus grande que la moitié de la paume de la main de la victime ou qui
touche la tête il faut aussi absolument appeler le 15, le 18 ou le 112.
14. LORSQU’UN ENFANT A BU UN PRODUIT CAUSTIQUE, IL FAUT :
Le faire vomir
L’allonger
Le mettre en position demie assise
Appeler le centre antipoison
Le faire boire
Appeler le 15
Il ne faut pas faire vomir pour ne pas rebrûler les voie digestives déjà abîmées, ne pas le faire boire
pour ne pas augmenter le volume du produit dans le corps, ne pas l’allonger pour ne pas répandre le
produit.
Le 15 est le meilleur numéro car vous obtenez en ligne un médecin qui pourra rapidement établir un
pré-diagnostic et vous orienter au mieux sur la marche à suivre en fonction du produit absorbé et des
symptômes décrits.
15. IL EST INUTILE DE PRATIQUER LE MASSAGE CARDIO-RESPIRATOIRE SUR UNE
PERSONNE ELECTRISEE.
VRAI
FAUX 15 compressions et 3 insufflations.
16. ON NE PEUT PAS PRATIQUER LE MASSAGE CARDIO-RESPIRATOIRE SUR UN
NOURRISSON, IL FAUT UN MATERIEL SPECIFIQUE.
VRAI
FAUX Avec la pulpe de 2 doigts. 5 compressions et 1 insufflation.
© Textes d’Emmanuel Kerdraon – Tous droits réservés aux Éditions Vuibert
Préparation au concours d’adjoint d’animation
Questions à choix multiples - Corrigé
17. UNE VOITURE AYANT DE LA FUMEE QUI SORT DU CAPOT A DE GRANDE CHANCE
D’EXPLOSER.
VRAI
FAUX
En règle générale seuls les pneus peuvent exploser (sauf pour les véhicules G.P.L.). Les nombreuses
explosions de voitures dans les films et les séries américaines sont principalement dues à des explosifs
d’effets spéciaux.
18. LORSQUE L’ON ARRIVE DANS UN ENVIRONNEMENT CLOS, QUE L’ON CONSTATE UNE
PERSONNE INCONSCIENTE ET QUE L’ON COMMENCE A AVOIR DES MAUX DE TETE ET UNE
ENVIE DE VOMIR, IL FAUT :
Appeler EDF/GDF
Evacuer les lieux le plus rapidement possible
Si besoin est, faire des allers et retours pour évacuer les personnes inconscientes
Si possible aérer immédiatement les locaux
Appeler le centre antipoison
Appeler le 15
Rechercher la chaudière et l’éteindre
Il s’agit certainement d’une intoxication au monoxyde de carbone, les victimes (et les sauveteurs !) sont
alors en détresse vitale imminente.
19. QUE VEUT DIRE « ADDICTION » ?
Réaction qui augmente la pression artérielle
Dépendance pathologique nuisible à la santé
Procédé d’énumération
20. LORS D’UNE BAIGNADE, LA SYNCOPE D’HYDROCUTION EST DUE :
A la différence de température entre l’eau et la peau
A des facteurs individuels favorisant la syncope (allergies, asthme)
A un repas trop sucré, trop gras ou trop « arrosé »
21. QU’EST-CE QUE LE SIGNE DU « BOUCHON » ?
Un jeu qui s’apparente au Water Polo
Le signe d’un baigneur qui se noie
La tête du baigneu r déjà inconscient, disparaît à deux ou trois reprises sous l'eau et remonte à la
surface, comme le bouchon d' une ligne de pêcheur lorsqu'un poisson mord. Le baigneur coule aussitôt
brusquement à pic, sans jamais appeler au secours ou faire le moindre geste pour rester en surface. Ne
jamais croire à un jeu et intervenir aussitôt. Saisir l'accidenté par les cheveux, maintenir la tête hors de
l'eau et donner de fortes gifles qui empêchent la p erte totale de connaissance et le coulé à pic, avant de
sortir de l'eau la victime.
© Textes d’Emmanuel Kerdraon – Tous droits réservés aux Éditions Vuibert
Préparation au concours d’adjoint d’animation
Questions à choix multiples - Corrigé
22. DANS LA NOUVELLE REGLEMENTATION DES ACCUEILS DE LOISIRS ET DES SEJOURS DE
VACANCES, LE PSC1 EST A PRESENT OBLIGATOIRE POUR LES PERSONNES QUI S’OCCUPENT
D’ENFANTS ?
VRAI
FAUX
23. LA VICTIME EST ALLONGEE SUR LE LIT, APRES EXAMEN, ELLE EST INCONSCIENTE, NE
RESPIRE PAS ET LE POULS N’EST PAS PERCEPTIBLE ! JE DEBUTE LA REANIMATION
CARDIO-PULMONAIRE :
VRAI
FAUX
Pratiquer la RCP sur un plan dur (au sol) donc descendre la victime au sol avant de pratiquer la RCP.
24. POSITION DEMI ASSISE (1), OU POSITION JAMBES SURELEVEES (DOUBLE EQUERRE) (2) ?
Victime présentant une plaie abdominale = 2 (pour détendre les muscles abdominaux)
Victime présentant une plaie au thorax = 1 (1/2 assis afin d’éviter la gène respiratoire)
25. LA VICTIME SE PLAINT D’UNE DOULEUR AU NIVEAU DES OS ET ARTICULATIONS DU
GENOUX, C’EST BIEN EVIDEMMENT UNE FRACTURE
VRAI
FAUX
Aucune déduction avant une radiographie (à l’hôpital), on ne parle que de suspicion de fracture.
Attention le secouriste ne fait aucun diagnostic sauf évidemment s’il est médecin.
26. LA VICTIME SE PLAINT D’UNE DOULEUR AU NIVEAU DES OS ET ARTICULATIONS DU
GENOUX, ET PRESENTE UNE HEMORRAGIE AU NIVEAU DE LA CUISSE (FEMUR)
QUELLE DETRESSE FAUT-IL GERER EN PREMIER :
La fracture possible et douloureuse
L’Hémorragie
Une douleur au niveau des os et articulations n’est pas une détresse vitale et n’est même pas considéré
comme une urgence.
© Textes d’Emmanuel Kerdraon – Tous droits réservés aux Éditions Vuibert
Préparation au concours d’adjoint d’animation
Questions à choix multiples - Corrigé
27. POUR PROTEGER LES ENFANTS DU SOLEIL, IL FAUT :
Eviter de les exposer entre 12h00 et 16h00
Porter un chapeau et des lunettes de soleil
Faire un traitement préalable avec des pilules auto-bronzantes pour préparer la peau
Appliquer une crème solaire haute protection et renouveler l’application, particulièrement après
les baignades
Boire régulièrement
Boire des jus de fruits et légumes pour absorber du béta-carotène
28. LA TROUSSE DE SECOURS POUR LES SORTIES ET ACTIVITES CONTIENT
GENERALEMENT :
Les numéros de téléphone d’urgence
Un antiseptique
Du coton
Des pansements
Des compresses
Des ciseaux
Du gel antibactérien pour le lavage des
mains
Une synthèse des fiches sanitaires des
enfants avec les allergies et contreindications
Des préservatifs
De l’alcool à 70°
29. PEUT-ON ADMINISTRER DES MEDICAMENTS A UN ENFANT LORSQUE LES PARENTS LE
DEMANDENT ?
OUI
NON
Même si ordonnance médicale, il est interdit « d’administrer » (= exercice illégal de la médecine !),
l’enfant doit donc le faire lui-même. C’est jouer un peu sur les mots, néanmoins si l’enfant n’est pas
capable de s’administrer lui-même son médicament, on peut le refuser.
« En clair, si l’enfant est capable de prendre son traitement lui-même, le professionnel qui l’aide à
accomplir les actes de la vie courante peut l’aider, lui rappeler l’heure, sécuriser la conservation … Si
l’enfant n’a pas la capacité de le faire seul, parce qu’il est trop jeune, parce que la prise exige une
préparation, une injection, seul un auxiliaire médical habilité, c’est-à-dire un infirmier, ou un médecin,
peut le lui administrer : mettre un comprimé dans la bouche, ou dans la main, c’est administrer, donner
un verre d’eau, c’est aider à la prise. On comprend pourquoi, dans les crèches, il y a des puéricultrices
: parce que les enfants ne sont pas en mesure de prendre seuls les traitements qui leur sont prescrits. »
© Pierre-Brice Lebrun (février 2005)
30. DANS QUEL CAS DE MALADIES CONTAGIEUSES L’EVICTION DU MALADE EST-ELLE UNE
MESURE DE PROPHYLAXIE REGLEMENTAIRE ?
Les oreillons (jusqu’à guérison)
La coqueluche (30 jours à compter du début de la maladie)
Le psoriasis
La gastro-entérite
L’Hépatite C
© Textes d’Emmanuel Kerdraon – Tous droits réservés aux Éditions Vuibert