halloween-information-dieppoise

Commentaires

Transcription

halloween-information-dieppoise
Grains galets
LES INFORMATIONS DIEPPOISES
MARDI 25 OCTOBRE 2016
www.lesinformationsdieppoises.fr
de
■ Jetée à l’œil
4
Le Pays Dieppois veut accueillir
13 000 nouveaux habitants d’ici 2036
La prédiction des anciens
Samedi dernier, lors du congrès annuel du comité départemental du Souvenir français, c’est Nicolas Langlois, le premier adjoint au maire de Dieppe qui a officié, remplaçant
au pied levé Sébastien Jumel retenu pour raisons familiales.
Le délégué général du comité départemental, Jack Duval, a
alors offert une médaille à la Ville en remerciant à plusieurs
reprises « Monsieur le maire », s’adressant en ces termes à
Nicolas Langlois. Une prédiction pour le premier adjoint qui
pourrait prétendre à un statut de premier édile si Sébastien
Jumel vogue vers d’autres mandats l’année prochaine…
L’actu vue par Stérin
Fritures sur la ligne de l’Agglo
Y a-t-il un capitaine à la tête du navire Dieppe Maritime ?
La semaine dernière, il était encore permis de le penser : le
président Jean-Jacques Brument affirmait son autorité en
répondant aux communistes sur la polémique de la hausse
du ticket de bus (lire page 8). Mais hier lundi matin, patatras.
Le vice-président en charge des transports, Daniel Lefèvre,
prenait lui aussi la plume pour répondre… sans visiblement
s’être concerté avec son président. Dans cette réponse, arrivée
bien trop tard pour être publiée dans nos colonnes, nous
avons par ailleurs noté une incohérence entre les propos de
Jean-Jacques Brument et ceux de Daniel Lefèvre : l’un évoque
un billet à 0,77 € dans un carnet de 12, l’autre à 0,76 € dans
le même carnet. Difficile d’y voir clair sur la ligne de l’Agglo
si chacun tire dans son coin.
■ Marée basse
La fin du match de coupe de
France à Saint-Nicolas-d’Aliermont
La victoire de Saint-Nicolas-d’Aliermont sur Caudebec-lèsElbeuf, 2 à 1, dans le cadre du 7e tour de la coupe de France,
dimanche, a été quelque peu entachée par la réaction des
supporters. En effet, une bagarre générale a éclaté entre
quelques joueurs de Caudebec et une poignée de supporters
aliermontais. Le ton est vite monté et les gendarmes ont
dû intervenir. Le match a dû être arrêté avant à quelques
minutes de la fin.
P. 25
■ Marée haute
Une seconde vie pour les lunettes
En partenariat avec le Médico Lions Club, des établissements
scolaires de la région dieppoise ont collecté des paires de
lunettes déjà utilisées afin de les redistribuer dans les pays
qui en ont besoin. Dans notre région, l’initiative vient de
Gérard Batel, un enseignant aujourd’hui décédé et qui a été
président du Lions Club. Une nouvelle campagne de collecte
des lunettes est prévue.
P. 11
■ Les enfants ont la parole
Qu’est ce qui
vous plaît
dans la fête
de Halloween ?
Cette semaine, ce sont les
enfants du centre de loisirs
de Petit Caux, à DerchignyGraincourt qui ont répondu à
notre question de la semaine.
Amandine est le porte-parole
Amandine de Penly s’est faite
des enfants du centre de
leur porte-parole. « Nous ailoisirs.
mons bien avoir peur car
c’est le thème. Ce qui nous plaît aussi c’est de toquer aux
portes pour avoir des bonbons et c’est une occasion de
se déguiser. » Les enfants adorent à ce moment-là : « Faire
peur aux gens en se déguisant tout en s’amusant ! »
■ C’est vous qui le dites
Petit-Caux, la misère et l’écologie
Une lectrice occasionnelle
répondant au nom d’Eleonore
(rien à voir avec le billet de la
page 2) nous a fait parvenir ce
courrier dans lequel elle commente l’actualité locale après
lecture des Informations dieppoises :
« J’apprends que ma commune (la commune nouvelle,
plus précisément, dont je fais
partie à mon insu depuis le
1er janvier 2016) va intégrer la
communauté de communes
de Monts-et-Vallées au 1er janvier 2017, c’est-à-dire dans
un peu plus de 2 mois. Qui l’a
décidé ? Qu’est-ce que cela
va changer pour nous ? Quels
sont les enjeux économiques
et politiques ? Aucune idée,
aucune information et surtout
personne n’a demandé leur avis
aux citoyens… M. Picard sera
le grand Schtroumpf de droit et
M. Martin, Schtroumpf Farceur.
Est-ce cela la nouvelle démocratie locale ? J’ai « customisé »
ma carte d’électeur avant de la
mettre dans l’urne aux dernières
élections en lieu et place de mon
bulletin de vote. je suis fière de
l’avoir fait puisque la démocratie
participative n’est qu’un leurre.
L’oligarchie est bel et bien installée à tous les niveaux de la vie
politique tant sur le plan local
que national et j’ai honte.
J’apprends que Sébastien
Jumel, maire communiste de
Dieppe, inaugure une stèle. Je
cite sa page Facebook : ’’Beaucoup d’émotion ce soir sur le
parvis de l’hôtel de ville où, pour
la Journée internationale du refus de la misère, nous avons dévoilé une plaque sur laquelle est
gravée cette phrase profonde de
Joseph Wresinski : «La misère est
l’œuvre des hommes, seuls les
hommes peuvent la détruire».
Les élèves du conservatoire et
l’ensemble vocal ont interprété
L’hymne à la joie de Beethoven,
repris en cœur par l’assistance.
Aujourd’hui encore, l’action du
fondateur d’ATD Quart Monde,
des membres de l’association
qui marchent dans ses pas et
de tous ceux qui militent et
œuvrent au quotidien contre la
misère demeure d’une brûlante
actualité. Ce refus de la pauvreté et de l’exclusion doit être le
socle de l’action politique et une
finalité pour le service public. La
musique et le chant sont venus
nous rappeler que le partage de
la culture est à la fois un défi
et un chemin du combat contre
l’exclusion.’’ Je pense alors à la
centaine de migrants expulsés
des abords du Transmanche,
ignorés à l’approche de l’hiver,
abandonnés au son de l’hymne
européen et j’ai honte.
A l’heure de l’urgence environnementale et de la nécessaire
transition énergétique, en pleine
crise économique, j’apprends
que 27 000 m2 de terres vont
être transformés en béton sur
les hauteurs de la ville. Le centre
souffre et ferme ses commerces
de proximité. Il est devenu un ramassis d’agences immobilières et
de prêt-à-porter made in China
où le moindre article 100 % synthétique vaut un salaire mensuel
de celui qui l’a fabriqué. 22 %
des Dieppois sont au chômage et
vivent sous le seuil de pauvreté.
Qu’à cela ne tienne, on ferme
les petites boutiques, on favorise
l’installation des grands magasins qui sont autant d’exploiteurs
et d’incitateurs au gaspillage et à
la consommation à outrance à la
périphérie de la ville tout en augmentant le prix des transports
en commun. Heureusement,
« Zorro Garçonnet » (ndlr : le
président de la Chambre de
commerce) va arriver avec son
e-commerce et sauver l’économie locale. Cette fois encore
j’ai honte mais j’avoue que
l’arnaque est tellement grossière que j’ai un peu envie de
rire quand même. Chacun sait
que le rire est un bon remède, il
m’aidera à apaiser ma colère et
m’évitera peut-être un ulcère à
l’estomac…
Eléonore Péruisset