NAO 2016 - FO Casino

Commentaires

Transcription

NAO 2016 - FO Casino
NAO 2016
Négociations Annuelles Obligatoires
Round de négociation
Mardi 9 février 2016, Saint Etienne, sortant de la 2ème réunion NAO…
OUI, l’inflation est quasiment à zéro et les entreprises n’augmentent
pas leurs salariés dans ce cas de figure.
OUI, mais les activités Casino France donnent des signes de
reprise… Et alors ???…
Alors, la Direction ne pouvait rester sourde aux demandes du SNTA
FO et des salariés qui sont dans l’attente des améliorations de leur rémunération et leur statut social.
Que ce soit par le biais :
De la progression des grilles des minima
De l’augmentation générale des salaires
Des remises sur achats des cartes de fidélité ou de paiement
De la Prime Variable Employé…
De la reconduction des dispositions améliorant les conditions de travail, tout
en ajoutant de nouvelles, pour faciliter vos conditions de vie au travail.
Voici les propositions de la Direction :
AMELIORATION DU POUVOIR D’ACHAT :
Employés :
Enveloppe globale d’augmentation de +1% des salaires réels, dont :
o augmentation générale de +0,6% des salaires réels, en une fois, au
1er avril.
o enveloppe de +0,4% des salaires réels pour les promotions.
 Revalorisation des premiers niveaux de minima employés au 1er juin :
Niveau 1 A : Contrat 36 heures : 1515 €
Niveau 1 B : Contrat 36 heures : 1520 €
Niveau 2 A : Contrat 36 heures : 1522 €
Niveau 2 B : Contrat 36 heures : 1542 €
 Prime Variable Employé
o Enjeu mensuel cible : 42€
o 3 critères mensuels appréciés au niveau du magasin :
Chiffre d’affaires HT (Réalisé/Budget)
Evolution Caddie (Réalisé/Budget)
Objectif de volumes
1
Comme en 2015 :
Versement annuel ou mensuel possible au choix du salarié
Prise en compte de l’absentéisme sur les mois M et M-1
Redistribution des primes des salariés absents aux salariés présents (par magasin)
Vendeurs BAS DCF :
Au 1er avril 2016 :
o Suppression du niveau 2v1 dans la grille des vendeurs
o Application des résultats de la négociation de la Branche de l’Audiovisuel.
Agents de maîtrise :
Enveloppe globale d’augmentation de +1% des salaires réels, dont :
o Enveloppe globale d’augmentation de +0,6% de la masse salariale pour l’annualisation de
la rémunération des Agents de maitrise au 1er avril 2016, sur la base de +0,3% en
augmentation générale et +0,3% en augmentation individuelle.
o Une enveloppe de +0,4% des salaires réels pour les promotions sur l’année
Mise en place de minima Casino pour les agents de maîtrise :
Niveau 5 : 1980 €
Niveau 6 : 2090 €
Afin d’amplifier encore plus significativement le plan de revalorisation
des Agents de maitrise ayant plus de 3 ans d’ancienneté dans leur
niveau à partir du 1er avril 2016, ceux-ci devront bénéficier d’un salaire
brut mensuel supérieur ou égal à :
Niveau 5 : 2042 € (vs/ 2030 € en 2015)
Niveau 6 : 2143 € (vs/ 2130 € en 2015)
Cadres :
 Enveloppe globale d’augmentation de +1% des salaires réels dont :
o Enveloppe globale d’augmentation de +0,6% de la masse salariale pour l’annualisation de
la rémunération des cadres au 1er avril 2016.
o Enveloppe de +0,4% des salaires réels pour les promotions sur l’année.
Revalorisation du bon d’achat lessive à 8 € par
trimestre.
Revalorisation des astreintes de 117 à 119 €.
2
Abondement PEG :
o
o
Création d’un effet ‘Booster’ à +25% les 35 premiers euros de
versement volontaire.
Plafond de l’abondement brut annuel maximal augmenté à 989
€.
Abondement PERCO :
o Poursuite sur 2016 de l’abondement exceptionnel à hauteur de 10% des jours CET transférés dans
le PERCO, dans la limite de 10 jours par an.
Avantages carte salariés :
Maintien des avantages suivants :
o Gratuité de la carte salarié pour le salarié et pour le conjoint
o Facilités de paiement spécifiques (10 fois sans frais) sur des
périodes déterminées :
• Du 1er juin au 31 juillet (préparation des vacances d’été)
• Du 1er août au 30 septembre (rentrée des classes)
• Du 1er au 31 décembre (fêtes de fin d’année)
Cette disposition vient compléter le principe du paiement en 6 fois sans frais.
o Remise spécifique carte salarié liée à la médaille du travail :
• 20 ans – Médaille d’Argent = 10% de remise valable sur l’article de son choix
• 30 ans – Médaille de Vermeil = 15% de remise valable sur l’article de son choix
• 35 ans – Médaille d’Or = 20% de remise valable sur l’article de son choix
• 40 ans – Médaille Grand Or = 20% de remise valable sur l’article de son choix
Réduction sur achats :
o Afin de créer une véritable « préférence »
envers les salariés lors de leurs achats en
magasins, l’entreprise s’engage à les faire
bénéficier d’un programme de fidélité
significativement amélioré
Prime tutorat :
o Reconnaissance et valorisation des collaborateurs tuteurs engagés dans cet
accompagnement par le versement, à titre exceptionnel en 2016, d’une prime
de 80€ brut sous réserve de l’achèvement du cursus en faisant
systématiquement bénéficier le collaborateur tuteur d’une formation dédiée au
tutorat.
3
AVANTAGES SOCIAUX :
Egalité professionnelle et écarts de rémunérations :
o Poursuite de la réduction des écarts de salaires
hommes/femmes : une enveloppe de 250.000€ en 2016 sera
destinée à réduire les écarts de salaire entre les femmes et les
hommes, dont 100.000€ seront alloués spécifiquement à la
réduction des écarts de salaire H/F pour les écarts supérieurs à
2% pour un emploi similaire.
o Poursuite du dispositif consistant à faire bénéficier de la moyenne des augmentations de leur
catégorie : les collaboratrices et collaborateurs absent(e)s entre le 1er avril 2015 et le 1er avril
2016 au titre d’un congé de maternité ou d’adoption.
o Le calcul de la rémunération variable (prime variable employé et bonus) des collaboratrices et
collaborateurs absent(e)s entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2016 au titre d’un congé de
maternité, de paternité ou d’adoption sera réalisé en neutralisant leur absence.
Congé Paternité :
o Prorogation du dispositif pour les collaborateurs en congé paternité
visant au versement du différentiel entre le salaire de base et
l’indemnisation par la Sécurité Sociale.
o Prorogation en 2016, du jour supplémentaire ouvré consécutif aux
11 jours calendaires accordés dans le cadre du congé paternité.
Rapprochement familial :
o Les demandes de mutation dans le cadre d’un rapprochement familial seront traitées
prioritairement en tenant compte des postes disponibles par le Directeur du site en lien avec son
RRH, pour l’ensemble des salariés, quel que soit le statut ou la rémunération.
Prévoyance :
o Maintien des niveaux de cotisation 2015 employeur au dispositif de couverture prévoyance.
Retraite :
o Le plafond de limite d’âge pour le calcul de l’allocation de départ à
la retraite demeurera porté de 60 à 62 ans. Cette mesure permet
de majorer de 2 ans le calcul de l’allocation de départ pour les
personnes qui seraient concernées.
Carence en cas d’arrêt de travail :
o Poursuite en 2016 du dispositif expérimental : pour les salariés
n’ayant aucun arrêt de travail entre le 1er avril 2015 et le 31 mars 2016, mise en place d’un rendu
concernant le 2ème jour de carence maladie à partir du 1er avril 2016 pour le 1er arrêt de travail qui
s’ensuit au cours de la période du 1er avril 2016 au 31 mars 2017 (le mois suivant l’arrêt). Un bilan
sera fait en avril 2016 et en avril 2017.
Reconduction du dispositif FIL ASSISTANCE :
o Poursuite de la prise en charge en 2016, à
hauteur
de
10%, des cotisations
l’assurance dépendance facultative.
à
o Afin de favoriser le développement du dispositif, la Direction a décidé de lancer une campagne
d’information sur une période de 6 mois. Pendant cette période, la prise en charge de l’employeur
des cotisations sera portée à 20%.
4
Maintien de la mise à disposition d’une cellule d’accompagnement
psychologique des salariés
Congé de l’Aidant Familial :
o La Direction propose d’attribuer 200 jours au Plan de Congé de
l’Aidant Familial au 1er avril.
Congé supplémentaire ancienneté :
o Poursuite en 2016, d’un jour de congé supplémentaire pour les collaborateurs ayant plus de 30
ans d’ancienneté.
Promotions :
o Au titre de l’année 2016, tout changement de niveau s’accompagnera d’une augmentation de
salaire d’au moins 2,5%.
Mobilité géographique :
o 1 jour d’absence autorisée payée pour le déménagement en cas de
mobilité géographique ≤ à 70 km.
o 2 jours d’absence autorisée payée pour le déménagement en cas
de mobilité géographique > à 70 km.
o Pour toute mobilité de cadre ou d’agent de maîtrise, il devra être
respecté un délai de prévenance d’un mois, sauf accord express du
collaborateur concerné.
Ce dispositif s’applique à toutes les mobilités, y compris
celles s’inscrivant dans le cadre d’un rapprochement
familial demandé par un salarié et validé par la Direction.
Remplacements provisoires :
o Les collaborateurs qui se voient confier pendant trois semaines consécutives, la responsabilité
d’une fonction correspondant à un niveau supérieur au leur, bénéficient proportionnellement au
temps passé, du salaire minimum garanti pour ce niveau supérieur selon les modalités prévues
à l’article 4-4.3 de la Convention Collective Nationale du Commerce de Détail et de Gros à
Prédominance Alimentaire.
Salarié remplaçant un membre de l’encadrement :
Lorsqu’un salarié membre de l’encadrement est absent plus de trois mois consécutifs, tout collaborateur,
quel que soit son statut, avec un niveau de bonus inférieur ou non éligible au bonus, qui assure son
remplacement, se verra attribuer, par mois occupé à ce poste, un bonus exceptionnel.
Ce bonus sera calculé à partir des objectifs quantitatifs (feuille de route) du salarié absent et proratisé en
fonction de la période de remplacement.
Le pourcentage cible de la feuille de route sera égal à la différence entre le pourcentage de bonus cible du
salarié absent et celui du remplaçant. Il sera calculé à partir du salaire du collaborateur qui remplace le
salarié absent.
Temps partiel / temps complet :
Poursuite de la politique de revalorisation des contrats horaires
hebdomadaires des collaborateurs à temps partiel souhaitant
évoluer vers un contrat de travail à temps complet en :
Proposant prioritairement à tout collaborateur à temps partiel un poste à
temps complet pour lequel un recrutement serait envisagé, dans son
établissement ou dans un établissement limitrophe, dès lors que le
collaborateur dispose des compétences requises pour l’occuper.
5
Proposant prioritairement la revalorisation de son volume horaire hebdomadaire à tout collaborateur à
temps partiel qui en ferait la demande et qui présenterait les compétences requises, avant toute embauche
d’un nouveau collaborateur (hors contrats étudiants).
Aménagement des temps de travail :
Les dispositions suivantes seront poursuivies sur 2016 :
 Limitation du temps de travail sur les caisses SCO
Le temps de présence effective en totalité sur une journée pendant les heures
d’ouverture aux clients sur les caisses SCO, sera limité à 3h, sauf cas particuliers
liés à des dispositions individuelles spécifiques.
 Durée minimum de la journée de travail : Maintien à 3h15
Un rappel à l’attention de l’ensemble de la ligne managériale opérationnelle sera
effectué par la DRH sur les règles applicables au terme des accords DCF, telles que :
Amplitude et rythme de la durée journalière de travail
Rythme de prise des 2 jours de repos hebdomadaire consécutifs
Repos des Agents de maitrise
Temps de travail des cadres et décompte en jours
Aménagement des temps de travail (suite) :
Programmation des horaires à l’avance :
Généralisation de la programmation des horaires 3 semaines à l’avance pour les
employés. Pour l’encadrement, la Direction s’engage à ce que les plannings de repos de
l’encadrement soient connus 1 mois à l’avance.
Aménagement des horaires des employés :
Une semaine de travail d'un employé à temps complet ne pourra comporter, outre les temps
de pause, plus de trois coupures d'une amplitude maximale de 3h en cas de fermeture à mijournée de l'établissement et 2h en cas d'ouverture continue de l'établissement.
Affichage des congés :
Maintien de l’affichage au 1er avril avec révision avant le 1er octobre.
Chaque établissement, après consultation de ses instances représentatives du
personnel sur l’ordre des départs en congés, voit s’il peut afficher plus tôt, voire au 1 er
mars.
La baisse des effectifs moyens, liée aux baisses de prix, ont gravement impacté
les conditions de travail des salariés DCF durant les 3 dernières années.
Le turn-over, la productivité accrue et la poly activité les ont usés.
Il est temps que ces efforts trouvent leur récompense ! La Direction
a tenu compte d’une grande partie de nos demandes.
Le combat est engagé… la négociation continue.
Rendez-vous sur le ring avec le SNTA FO pour le dernier round,
mardi 16 février 2016.
« Ce qui compte, ce n’est pas la force des coups que tu donnes, c’est le nombre de coups que tu encaisses tout en
continuant d’avancer, ce que t’arrives à endurer tout en marchant la tête haute. »
SNTA - FO Casino – BP 85243 – 31152 FENOUILLET CEDEX – Tél. 05 62 75 34 55 – Fax : 09 70 61 46 58
Email: [email protected]
6