télécharger - Ministère de l`éducation nationale

Commentaires

Transcription

télécharger - Ministère de l`éducation nationale
Témoignage sur les rythmes scolaires
dans un établissement secondaire de
la région de Valence, Espagne
Cécile Labattut a été assistante Comenius
pendant l’année 2009 - 2010 à Castellon de la
Plana en Espagne. Elle a travaillé dans un
établissement
public
d’enseignement
secondaire : El
instituto
de
educacion
segundaria Matilde Salvador (de la première
année de collège, classe 1 ESO à la classe de
terminale, 2 Bachillerato)
 Comment sont organisés les temps scolaires (année, semaine,
journée) ?
L’année scolaire débute la première semaine de septembre et se termine
l’avant-dernière semaine du mois de juin.
La majorité des journées commence à 8 heures 25 et se termine à 14 heures 10,
cependant il se peut que des classes aient un cours supplémentaire entre 14 heures
30 et 15 heures 20.
Un cours dure 50 minutes.
Il y a une longue récréation entre 10 heures 55 et 11 heures 20 au cours de
laquelle tous les élèves et les professeurs prennent une collation assez
conséquente (sandwich, biscuits et café...) : el almuerzo. Il ya une cafétéria qui
propose boissons chaudes, froides, pâtisseries, sandwichs...
C’est une coupure qui scinde la journée de six heures en deux. Elle est
obligatoire mais certains professeurs ou élèves peuvent s’y retrouver pour des
activités spéciales (petites réunions ponctuelles, répétitions de chorale). Certains
élèves en profitent pour travailler ou rattraper des devoirs en retard à la
bibliothèque.
L’heure du repas a lieu entre 14 heures et 15 heures 30, après les cours. La
cafétéria permet aux professeurs qui le veulent de rester déjeuner à 14 heures. Elle
est ouverte toute la journée, car l'après-midi commencent les cours des
formations pour adultes qui ont lieu dans le même établissement.
Conférence nationale sur les rythmes scolaires – CIEP – Rythmes scolaires en
Espagne
1
 Y-a-t-il des activités périscolaires et sous quelle forme ?
Il y a des activités périscolaires : chorale vocale et instrumentale, club de théâtre,
activités sportives de basket et de handball organisées par l’établissement.
Ces activités sont optionnelles, gratuites. Elles ont lieu à partir de 15 heures 30,
après la pause déjeuner. Le ministère les finance.
Il existe aussi des cours de langue à l’École officielle de langues. Ces écoles sont
indépendantes des établissements scolaires. Elles sont organisées et financées par
la « Generalitat de la comunidad valenciana ». Les cours sont ouverts à tous,
scolaires et adultes et offrent un éventail de langues assez large. Une somme
modérée est demandée pour s’y inscrire (de l’ordre de 50 euros) mais une sélection
est faite à l’entrée et le niveau de l’élève est évalué à chaque fin d’année scolaire.
On peut s’y inscrire d’une année sur l’autre à condition d’avoir réussi l’examen final
(examen oral, examen d’expression écrite, examen de grammaire).
 Y-a-t-il actuellement des débats sur les rythmes scolaires
(durée des vacances, amplitude horaire d’une journée, activités
péri-scolaires…) ?
Le fait que certains élèves soient tout l’après-midi livrés à eux-mêmes alors que
leurs parents travaillent. Les élèves ont la liberté de choix quant à l’activité
périscolaire, aussi, nombreux sont ceux qui ne font rien et « traînent » en
groupe ou seuls chez eux.
 Quelles sont les singularités / spécificités de ce système
éducatif par rapport au système scolaire en France ?
« La première qui me vient à l'esprit, est qui n'est pas selon moi une "bonne"
spécificité, c'est le fait que les élèves de 3 ESO (équivalente à une classe de
quatrième) peuvent choisir une matière optionnelle et ne sont pas dans l'obligation
de la poursuivre. Si bien que l'année qui suit, ils peuvent changer d'option. Il s'agit
des matières comme les langues vivantes et mortes, l'enseignement religieux ou
moral.
En ce qui concerne les classes de langues, cette possibilité produit un groupe
d'élèves avec des niveaux hétérogènes, compliqué à enseigner, obligeant
l'enseignant à diversifier les exercices.
La seconde, c'est qu'il n'y a pas d'examen du baccalauréat, celui-ci est évalué par
contrôle continu. Je trouve cette spécificité plus juste puisqu'elle récompense les
élèves assidus et évite les échecs, dus parfois au stress de l'examen.
Par contre, les bacheliers qui souhaitent entrer à l'université sont soumis à une
épreuve sélective de culture générale. C'est une façon de familiariser l'élève aux
examens et de vérifier les motivations et les compétences de celui-ci pour
poursuivre des études.
Conférence nationale sur les rythmes scolaires – CIEP – Rythmes scolaires en
Espagne
2
Enfin, le fait que les élèves ne changent pas d'établissement depuis leur année de
1ESO (équivalente à la première année du collège en France) et ce, jusqu'à l'année
du baccalauréat, évite la rupture qui existe en France entre la troisième et la
seconde, qui est souvent source d'échec et de malaise pour les élèves. »
Conférence nationale sur les rythmes scolaires – CIEP – Rythmes scolaires en
Espagne
3

Documents pareils