Local and Indigenous Knowledge Systems Systèmes de

Commentaires

Transcription

Local and Indigenous Knowledge Systems Systèmes de
Local and Indigenous
Knowledge Systems
Systèmes de savoirs
locaux et autochtones
DE SOLIDES RACINES POUR
STRONG ROOTS FOR SUSTAINABLE
UN DÉVELOPPEMENT HUMAIN DURABLE
HUMAN DEVELOPMENT
La reconnaissance de savoirs locaux et autochtones
remet en question beaucoup de notions de base sur le
développement, la conservation de l’environnement,
la protection du patrimoine, l’accès à l’information et
l’éducation pour tous.
The recognition of local and indigenous knowledge
calls into question many basic notions about
development, environmental conservation, heritage
protection, access to information and education
for all.
© R. Dumez
Par savoirs locaux et
autochtones, également
appelés savoirs écologiques
traditionnels, on entend les
connaissances, interprétations, systèmes de sens
sophistiqués accumulés et
développés par des peuples
ayant une longue histoire
d’interaction avec l’environnement naturel.
Local and indigenous knowledge, also referred to as
traditional ecological knowledge, includes the sophisticated
understandings,
interpretations and meanings that are accumulated
and developed by peoples
having extended histories
of interaction with the
natural environment.
These unique ways of
knowing are significant
manifestations of the world’s
cultural diversity. They are
part and parcel of a cultural complex that
encompasses language, resource use, naming and
classification systems, ritual, spirituality and
worldview.
Pour la grande majorité des peuples ruraux et
autochtones, ces systèmes cognitifs sont à la base
des décisions prises au niveau local
concernant des aspects fondamentaux
de la vie quotidienne (économiques,
sociaux, culturels, écologiques).
For the vast majority of rural and indigenous peoples
these knowledge systems provide the basis for locallevel decision-making about fundamental
aspects of day-to-day life (economic, social,
cultural, ecological).
Activités illustrées par :
Programme « L’homme et la biosphère »
Plate-forme des régions côtières et des petites îles
© A.B. Cunningham
Ces modes de connaissance
uniques sont des manifestations sensibles de la diversité culturelle mondiale. Ils
font partie intégrante d’un système culturel qui prend
appui sur la langue, l’utilisation des ressources, les
systèmes de désignation et de classification, les rituels,
la spiritualité et une vision du monde.
Les plantes et médecines traditionnelles
continuent de répondre aux besoins
de santé élémentaires de quelque 80 %
de la population mondiale.
Herboriste du sud-ouest de l’Ouganda
récoltant des plantes à usage médicinal/
The primary health needs of some 80%
of the world’s population continue
to be met through the use of
traditional herbs and medicines.
The activities illustrated involve:
Herbalist from southwest
Man and the Biosphere Programme
Uganda with plant materials collected
for medicinal use.
Coastal Regions and Small Islands Platform
JED Graphic
Les pêcheurs artisanaux représentent plus de 90 % de la force de travail du secteur de la pêche
dans le monde. Ils dépendent de leurs savoirs et de leur capacité pour pêcher, au bon endroit et
au bon moment, naviguer en pleine mer et ramener leur prise à bon port en toute sécurité.
Pêcheurs Lebou du village de Yoff (Sénégal) ramenant leur filet/
Artisanal fisherfolk represent more than 90% of the fisheries work force worldwide.They rely on their
accumulated knowledge and skills to fish at the right place and time, navigate the open ocean and safely
bring home the catch. Lebou fisherfolk of Yoff village (Senegal) haul in a fishing net.
Local and Indigenous Knowledge Systems
Systèmes de savoirs locaux et autochtones
WOMEN’S AND MEN’S KNOWLEDGE:
FÉMININS ET MASCULINS
COMPLEMENTARY WAYS OF KNOWING
La recherche concernant les savoirs autochtones a tendance à se
concentrer sur les hommes, bien que les femmes détiennent et
développent également des corpus de connaissances et de savoirfaire écologiques vitaux. La
reconnaissance des savoirs
de tous, hommes et femmes,
la compréhension de leurs
contenus caractéristiques, de
leurs modes de transmission
et de leur nature sont essentielles pour la protection, la
promotion et la revitalisation
du savoir.
Indigenous knowledge research has tended to focus on men, yet
women are also holders and developers of vital bodies of ecological
knowledge and know-how. Recognition of the knowledge held by
both women and men, and
understanding of its distinct
content, modes of transmission and nature is
essential to its protection,
promotion and revitalization.
© N. Hinshiranan
LA COMPLÉMENTARITÉ DES SAVOIRS
© N. Hinshiranan
Dans les îles Surin (mer d’Andaman,Thaïlande), les principes d’un développement durable pour les Moken (nomades des
mers) sont appliqués dans le cadre d’un parc national marin. Les ressources marines, par exemple les oursins des zones
intercotidales collectés principalement par les femmes, représentent une source alimentaire vitale pour les Moken/
In the Surin Islands (Andaman Sea,Thailand), sustainable development options for the Moken (sea nomads) are explored
within a National Marine Park. Seafood such as sea urchins gathered from the intertidal zone is a vital source of food for the
Moken, and women primarily perform this task.
Activités illustrées par :
Bureau de l’UNESCO à Bangkok
Commission océanographique intergouvernementale
Plate-forme des régions côtières et des petites îles
Des hommes moken couvrant
leur toit de feuilles de palmiers/
Moken men thatching their roof
with palm leaves.
Une femme agée confectionnant des nattes et des boites en feuilles de pandanus.
L’artisanat pourrait représenter une source de revenus alternative/
An elderly woman weaves pandanus leaves into mats and boxes. Craft-making may provide
one alternative source of income.
The activities illustrated involve:
UNESCO-Office Bangkok
Intergovernmental Oceanographic Commission
Coastal Regions and Small Islands Platform
JED Graphic
© N. Hinshiranan
© N. Hinshiranan
Femme moken nettoyant des coquillages qu’elle a ramassés pour les vendre aux touristes.
Depuis 1994, le Parc national marin de Surin a interdit cette pratique, et des sources alternatives
de revenus pour les Moken sont actuellement recherchées/
Moken woman cleaning seashells that she has collected for sale to tourists. Since 1994, the Surin
National Marine Park authorities have banned this practice and alternative sources of cash income for
the Moken are currently being sought.
Local and Indigenous Knowledge Systems
Systèmes de savoirs locaux et autochtones
FROM JUKURRPA - “THE DREAMING” TO A “SCIENCE OF THE CONCRETE”
Liens entre spiritualité, savoir-faire et pratiques
Contrairement à la science, la pensée autochtone refuse d’opposer
le rationnel et le spirituel, tout comme la nature et la culture. Dans
les sociétés autochtones, savoirs empiriques et spirituels sont
intimement liés.
Connecting spirituality, knowledge and practice
Unlike science, indigenous thought does not oppose the rational
and the spiritual, nor separate culture and nature. In indigenous
societies, empirical knowledge intermingles with spiritual
knowledge, and ecosystems and social systems are intertwined.
© B. Glowczewski/W. Barker
© X. Casanovas I Boixereu
DE JUKURRPA - « DU RÊVE »
À UNE « SCIENCE DU CONCRET »
Dans les hautes montagnes de l’Atlas (Maroc), les matériaux de construction locaux
– terre, pierre et bois – sont utilisés. Les terrasses sont faites de plusieurs couches de
terre rendues compactes à l’aide d’un instrument en bois spécial (marcaze).
Les femmes montent sur les terrasses après la pluie, quand la terre est humide,
et pour que celles-là restent imperméables, elles dansent et chantent/
In the High Atlas Mountains (Morocco), local construction materials are used – earth, stone
and wood.Terraces are made of layers of earth, firmly compacted with a special wooden
implement (marcaze).To maintain their impermeability, the women go out on the terrace
when the earth is moistened by rain and dance, often accompanying themselves with song.
De nombreuses cultures, en particulier celles qui possèdent l’écrit,
vénèrent le savoir pour son caractère abstrait et dénigrent les savoirfaire comme étant manuels et techniques. Cette rupture entre savoirs
et pratiques se trouve renforcée quand les salles de classe sont le lieu
de la transmission du savoir et le manuel son support privilégié. Dans
les cultures orales, cependant, le savoir ne peut être dissocié de la
pratique.Certaines connaissances sont liées à des pratiques spécifiques
et ne sont transmises et transmissibles qu’au travers de l’action.
Activités illustrées par :
Division des sciences écologiques
Division des politiques culturelles
Programme « Gestion des transformations sociales »
Plate-forme des régions côtières et des petites îles
© X. Casanovas I Boixereu
Après avoir participé à une chasse au
caribou sur un lieu de passage traditionnel,
le long de la rivière Kuujjuaq (Québec
arctique, Canada), un jeune garçon inuk
apprend à dépouiller et dépecer
l’animal en aidant son père et
en observant attentivement
la succession méthodique des gestes/
Having participated in a caribou hunt at
a traditional crossing-place on the Kuujjuaq
River (Arctic Quebec, Canada), a young Inuk
boy learns to skin and butcher by helping
his father and carefully observing
the methodical sequence of gestures.
La terrasse est un espace traditionnellement réservé aux femmes.
On peut y faire sécher au soleil les grains et les fruits ou y garder des poulets/
The terrace is traditionally a space reserved for women.
Grain and fruit may be dried there in the sun, or it may serve to keep chickens.
Many cultures, particularly those with a written language,
venerate knowledge for its abstract nature, and disregard knowhow as being manual and technical. This divorce between
knowledge and practice is reinforced when classrooms are the
place for knowledge transmission and textbooks are the vehicles
of choice. In oral cultures, however, knowledge cannot be
dissociated from practice. Some knowledge is linked to specific
actions and only passed on in the context of doing.
The activities illustrated involve:
Ecological Sciences Division
Division of Cultural Policies
Management of Social Transformations Programme
Coastal Regions and Small Islands Platform
JED Graphic
© D. Nakashima
Nous peignons les histoires sur nos corps … Ce n’est pas juste pour faire joli.
Les femmes, comme les hommes, ont le devoir de danser, chanter et peindre pour
maintenir tous ces liens avec l’eau et la terre. Si tu ne vas pas dans la brousse, chanter et
danser, la pluie ne vient pas et les puits s’assèchent - Tjama Napanangka, femme Wirrimanu/
We paint the stories on our bodies … it’s not just a design to look pretty.Women, like men,
have to dance, sing and paint for all those connections to be maintained with the land and with
water. If you don’t go to the country, and you don’t sing and dance, then those soaks and
wells become dry.Tjama Napanangka, a Wirrimanu Law Woman.
Local and Indigenous Knowledge Systems
Systèmes de savoirs locaux et autochtones
:
CONTINUITY AND CHANGE:
THE DYNAMISM OF
“TRADITIONAL” KNOWLEDGE
Les Inuit (Eskimos) du Canada arctique adoptent avec une grande facilité les technologies modernes
suceptibles de renforcer leur mode de vie de chasseurs-pêcheurs-trappeurs.
Après leur sédentarisation (imposée dans les années 60), ils ont adopté les véhicules motorisés,
tels que les motoneiges pour faciliter l’accès à des territoires de chasse distants/
The Inuit (Eskimo) of Arctic Canada are quick to adopt modern technologies to strengthen their hunting,
fishing and trapping way-of-life. After sedentarization in villages (obligatory in the 1960s) they adopted
motorized vehicles, such as snowmobiles, to facilitate access to distant hunting territories.
One indication of the inherent
dynamism of local knowledge
is the facility with which local
peoples adopt modern
technologies and ingeniously
adapt them to their needs.
Blending new ways with old,
enables indigenous communities to uphold their unique
ways of life, identities, values
and worldviews.
Les nouvelles technologies de communication et d’information sont d’excellents
moyens de redynamiser les savoirs traditionnels. La facilité avec laquelle elles
capturent l’image et le son les rendent particulièrement adaptées à la transmission
des savoirs dans les cultures orales/New information and communication technologies
offer exceptional opportunities for revitalizing traditional knowledge. Given their facility for
capturing image and sound, they are well adapted to knowledge transmission in oral cultures.
Activités illustrées par :
Division de la société de l’information
Programme de gestion des transformations sociales
© UNESCO
© UNESCO
Une indication du dynamisme inhérent aux savoirs locaux est la facilité
avec laquelle les populations autochtones adoptent les technologies
modernes et les adaptent astucieusement à leurs besoins. En mêlant
modernité et tradition, les communautés autochtones défendent leurs
modes de vie, leurs identités, leurs
valeurs et leurs visions du monde.
Local and indigenous knowledge is frequently represented as ancient
wisdom passed down through countless generations.“Tradition” and
“heritage” suggest constancy,
immutability and inflexibility. In
actual fact, local knowledge is
subject to a continuous process of reassessment, renewal
and expansion. Each generation forges the cognitive tools
and understandings required
to live in a rapidly evolving
world by tempering the
knowledge of its forefathers
with personal experience and
opportunities.
© D. Nakashima
Les savoirs locaux et autochtones sont très souvent perçus comme
une sagesse ancienne transmise à travers d’innombrables générations. « Tradition » et « patrimoine »
sont souvent interprétés comme
synonymes de constance, d’immobilisme et d’inflexibilité. En réalité, les
savoirs locaux sont sujets à un
processus perpétuel de réévaluation,
de renouvellement et d’extension.
Chaque génération s’approprie les
outils cognitifs et les notions requises
pour vivre dans un monde en rapide
évolution et,pour ce faire,adaptent les
connaissances de ses ancêtres à sa
propre expérience et aux perspectives
qui s’offrent à elle.
Des enfants des communautés de Nakaseke et Kasangombe (Ouganda)
jouissent des services offerts par le nouveau télécentre de Nakaseke/
Children from the Nakaseke and Kasangombe communities (Uganda) take
advantage of the facilities at the recently established Nakaseke Telecenter.
The activities illustrated involve:
Information Society Division
Management of Social Transformations Programme
JED Graphic
CONTINUITÉ ET CHANGEMENT
LE DYNAMISME DES SAVOIRS
« TRADITIONNELS »
Un des défis majeurs pour l’UNESCO est de permettre aux communautés locales et autochtones
de créer des synergies entre savoirs endogènes et
exogènes pour choisir, en connaissance de cause,
leurs propres voies vers un développement
durable.
A major challenge for UNESCO is to empower local
and indigenous communities to create linkages and
synergies between endogenous and exogenous
knowledge and thus make their own informed choices
for a sustainable future.
© D. Nakashima
SYNERGIES BETWEEN SCIENTIFIC AND
INDIGENOUS KNOWLEDGE
© P. Bridgewater
SYNERGIES ENTRE SAVOIRS
AUTOCHTONES ET SCIENTIFIQUES
L’utilisation du feu pour créer et gérer les paysages est une tradition ancestrale des peuples
aborigènes d’Australie. La reconnaissance scientifique a été lente, mais aujourd’hui l’usage du feu
comme outil de gestion est à la base des stratégies de gestion des aires protégées telles que
celles de la réserve de biosphère d’Uluru-Kata Tjuta/
The use of fire to create and manage landscapes is an age-old tradition mastered by Aboriginal peoples in
Australia. Scientific recognition has been slow in coming, but today traditional fire stick management is the
basis of protected area management strategies such as those of the Uluru-Kata Tjuta Biosphere Reserve.
La chasse aux bélugas est un événement traditionnel qui occupe une place centrale dans
la subsistance et l’identité culturelle des Inuit du Québec arctique (Canada).
Les Inuit participent activement à des comités conjoints de gestion, en partenariat avec l’Etat,
où s’affrontent et s’échangent les savoirs scientifiques et autochtones/
Beluga whale hunting is a traditional event of central importance for the subsistence and cultural identity
of the Inuit of Arctic Quebec (Canada).The Inuit participate actively in joint State-indigenous
management boards where indigenous and scientific knowledge is confronted and exchanged.
La reconnaissance des « savoirs locaux et autochtones » transforme
le rapport entre les gestionnaires de la biodiversité et les
communautés locales. Les populations autochtones sont plus que de
simples utilisateurs de ressources dont il convient de gérer les
pratiques. Elles sont dorénavant reconnues comme les détentrices
légitimes de savoirs, ayant leur propre compréhension des processus
écologiques et des pratiques de conservation ainsi que leur propre
façon de gérer les ressources naturelles.
The recognition of local and indigenous knowledge transforms
the relationship of biodiversity managers to local communities.
Rather than mere resource users whose practices must be
managed, local people are recognized as knowledge holders in
their own right with their own ecological understandings,
conservation practices and visions of how resource management
goals should be defined and attained.
Dans quelle mesure les liens et synergies établis entre science
et savoirs locaux et autochtones peuvent-ils permettre une
utilisation durable des ressources naturelles, tout en
renforçant le contrôle, au niveau local, des processus globaux
des transformations écologiques, sociales et culturelles ?
How might linkages and synergies between science
and local and indigenous knowledge enhance the
sustainable use of natural resources, while
strengthening local community control over global
processes of ecological, social and cultural change?
Activités illustrées par :
Division des sciences écologiques
Plate-forme pour les régions côtières et les petites îles
The activities illustrated involve:
Ecological Sciences Division
Coastal Regions and Small Islands Platform
JED Graphic
Local and Indigenous Knowledge Systems
Systèmes de savoirs locaux et autochtones
Local and Indigenous Knowledge Systems
Systèmes de savoirs locaux et autochtones
Les communautés locales
revendiquent la protection
de leurs savoirs traditionnels contre une exploitation
desdits savoirs sans consentement préalable ni partage
de bénéfices (ex. : piratage
biologique). Cependant, les
régimes actuels de protection de la propriété intellectuelle sont inadaptés aux
besoins des savoirs et des
sociétés autochtones.
?
COUNTERING
INAPPROPRIATE USES OF
TRADITIONAL KNOWLEDGE
Local communities are
calling for the protection
of traditional knowledge
from outside exploitation
without prior consent or
shared benefits (e.g. biopiracy, commodification
for tourism). Yet existing
regimes for protecting
intellectual property are
ill-adapted to the needs
of indigenous knowledge
and indigenous societies.
© P. Saxa
COMMENT EMPÊCHER
LE DÉTOURNEMENT
DU SAVOIR TRADITIONNEL
Pour les Coroma de l’Altiplano bolivien, les ballots de textile sacrés (q’ipis) occupent une place centrale dans la vie sociale,
politique et cérémoniale. Faisant le lien entre les ancêtres et les chefs locaux, ils les guident dans la gestion de leurs relations
avec la nature, y compris la prévention contre les mauvaises récoltes, la maladie et les catastrophes naturelles/
For the Coroma people of the Bolivian Altiplano, the sacred textile bundles (q’ipis) play a central role in social, political and
ceremonial life. A bridge to the ancestors, they guide local leaders in managing their relations with nature including the prevention
of crop failure, illness and natural disasters.
What
innovative
normative action can
be developed that
protects local and
indigenous knowledge
systems from unethical appropriation
and
exploitation,
while avoiding the
dangers of social and
cultural fragmentation?
© P. Saxa
Quelle action normative innovante pourrait
protéger les systèmes
de savoirs autochtones
et locaux contre une
appropriation et une
exploitation non éthiques, tout en évitant
les dangers d’une
fragmentation socioculturelle?
Activités illustrées par :
Division du patrimoine culturel
The activities illustrated involve:
Cultural Heritage Division
JED Graphic
Grâce à la Convention de l’UNESCO sur la propriété des biens culturels, les textiles sacrés volés ont été retournés
au peuple coroma. Des instruments normatifs sont maintenant nécessaires pour protéger les savoirs autochtones
contre le piratage biologique et d’autres formes d’appropriation abusive/
Thanks to the UNESCO Cultural Property Convention, stolen sacred textiles were returned to the Coroma people.
Similar normative instruments are now needed to shelter indigenous knowledge from biopiracy and other forms of improper appropriation.
Local and Indigenous Knowledge Systems
Systèmes de savoirs locaux et autochtones
REVITALIZING KNOWLEDGE TRANSMISSION
WITHIN LOCAL COMMUNITIES:
STRENGTHENING THE DIALOGUE
BETWEEN ELDERS AND YOUTH
Si les programmes d’éducation universelle fournissent des outils
importants pour le développement humain, ils peuvent aussi
compromettre la transmission du langage et du savoir
autochtone. Inconsciemment, ils peuvent contribuer à l’érosion de
la diversité culturelle, la perte de
cohésion sociale, l’aliénation et la
désorientation de la jeunesse
autochtone. Il existe maintenant un
besoin urgent de reconsidérer
l’articulation entre la transmission
des savoirs exogènes et endogènes
ainsi que les méthodes pédagogiques guidant ces processus.
While universal education programmes provide important tools
for human development, they may also compromise indigenous
language and knowledge transmission. Inadvertently, they may
contribute to an erosion of cultural diversity, a loss of social
cohesion and the alienation
and disorientation of indigenous youth. There is an
urgent need to reconsider
the articulation between
exogenous and endogenous
knowledge transmission and
the pedagogical methods
that guide these processes.
Le regain d’intérêt pour la navigation
traditionnelle dans le Pacifique
a fait des adeptes et a donné envie
à de nombreux jeunes des îles de faire
revivre les traditions et les savoirs
des générations antérieures.
Le Tahiti nui fait partie du petit nombre
de canoës de voyage traditionnels
qui naviguent encore aujourd’hui/
The renaissance of traditional navigation
in the Pacific has gained a large
following from island youth eager to keep
alive the traditions and knowledge
of their predecessors.
The Tahiti nui is one of a very few
voyaging canoes still in operation today.
Activités illustrées par :
Bureau de l’UNESCO à Apia - Projet Vaka Moana
Division de la société de l’information
Programme de gestion des transformations sociales
Plate-forme pour les régions côtières et les petites îles
© C. Mercier
La navigation traditionnelle dans les îles du Pacifique est un art extrêmement développé.
Les maîtres navigateurs ont des connaissances approfondies sur les courants océaniques, l’astronomie, les
indicateurs biophysiques et l’écologie marine. Les nuages qui se forment au-dessus d’îles lointaines, par
exemple, constituent un bon moyen de s’orienter car ils sont visibles jusqu’à cinquante kilomètres/
Traditional navigation in the Pacific is a highly developed art. Master navigators possess complex knowledge
about ocean currents, astronomy, bio-physical indicators and marine ecology. Cloud lenses over distant islands,
for example, offer important means of orientation, as they can be seen up to fifty kilometres away.
What actions can
enhance the intergenerational transmission of
local and indigenous
knowledge, while empowering communities to
build their own sustainable futures based upon
both endogenous and
exogenous knowledge?
Le feuillage accroché au gréement est un moyen simple de suivre
les moindres modifications de la direction et de la force du vent/
Foliage in the boat rigging provides a simple means of following subtle changes
in the direction and strength of the wind.
The activities illustrated involve:
UNESCO Apia Office - Vaka Moana project
Information Society Division
Management of Social Transformations Programme
Coastal Regions and Small Islands Platform
JED Graphic
© C. Mercier
Quelles actions peuvent améliorer la transmission des savoirs
locaux et autochtones entre
générations, tout en renforçant
les capacités des communautés
de construire leur propre avenir,
sur la base des savoirs aussi bien
endogènes qu’exogènes ?
© C. Mercier
REDYNAMISER LA TRANSMISSION DU
SAVOIR AU SEIN DES COMMUNAUTÉS
LOCALES : RENFORCER LE DIALOGUE
ENTRE LES GÉNÉRATIONS