La Révolution française La Révolution française

Commentaires

Transcription

La Révolution française La Révolution française
Shape
Journal du groupe Sapa • # 2 2004
MAVIC FABRIQUE DES
JANTES HAUT DE GAMME
EN PROFILÉ ALU
La Révolution
française
EXPANSION SUR LE PLUS IMPORTANT
MARCHÉ SAPA
L’AVENIR DE SAPA SELON SON
NOUVEAU PDG
NOUVEAU SYSTÈME DE
PRODUCTION POUR UN MEILLEUR
SERVICE À LA CLIENTÈLE
EXPLOSION DES VENTES POUR
UNE ASTUCIEUSE ÉCHELLE
SOMMAIRE
Sapa – un choix évident
N
oël approche et nous allons tous faire une petite pause avant de remettre le pied à l’étrier pour
l’an 2005.
Du point de vue des affaires, nous avons assisté à
une reprise de la conjoncture en 2004 et l’industrie se
porte globalement mieux. Etant donné l’important portefeuille clients de Sapa, nous avons pu augmenter le
volume de nos livraisons ce qui laisse également supposer une amélioration de la situation chez nos clients.
Plusieurs de nos filiales ont connu une évolution
tout à fait satisfaisante au cours de l’année avec de
meilleurs résultats et un renforcement de leur position
sur le marché. Nous nous sommes efforcés de répondre encore mieux aux impératifs que pose notre clientèle en termes de service, de délais de livraison, de
qualité, etc. Un travail qui s’intensifiera au cours de
l’année 2005 et dont l’objectif est de veiller à ce que
les clients portent naturellement leur choix sur Sapa
dès lors qu’il s’agit d’acheter des profilés, des composants ou des matériaux pour échangeurs de chaleur.
Un élément important à cet égard est le système
Genesis, version Sapa du Toyota Production System.
Pour le mettre en œuvre, il nous a fallu fournir d’importants efforts chez Sapa Heat Transfer et Sapa Profiler
en Suède. Au cours du dernier trimestre de cette
année, nous amorcerons son extension à d’autres
sociétés du groupe.
Pour poursuivre sa croissance, Sapa doit trouver le
bon équilibre entre acquisitions nouvelles et croissance
spontanée. C’est pourquoi nous avons décidé d’investir 14 millions d’euros dans l’agrandissement du site
Sapa Heat Transfer à Shanghai. Un investissement qui
nous permettra de consolider la position déjà forte que
nous avons su nous assurer en Chine et en Asie, et qui
viendra appuyer notre objectif : devenir un des leaders
mondiaux fabriquant de bandes aluminium pour échangeurs de chaleur pour l’industrie automobile.
La décision d’investir dans une troisième presse en
Pologne souligne l’intérêt que nous portons pour l’Est de
l’Europe et notre volonté de renforcer notre position sur
le marché polonais. Au cours de cette année, l’usinage a
continué à progresser fortement en Pologne. Notre processus de profilés à valeur ajoutée a également été renforcé grâce à de nouvelles usines en Chine et en
Lituanie.
Je tiens à remercier tous nos clients pour la confiance qu’ils nous ont témoignée au cours de l’année 2004.
Un grand merci également à tous les salariés qui, par leur engagement, ont contribué à notre développement. Je souhaite à
tous une excellente année 2005.
Kåre Wetterberg,
Président du Groupe et DG de Sapa
2 SHAPE • N° 2 2004
6-7
8
14-15
16
12-13
19
Sapa et la saga du succès en France
Les robots montent à l’assaut des
entrepôts
La France est actuellement le plus important
marché pour Sapa . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .6–7
La solidité des profilés aluminium est de mise14–15
Des jantes françaises pour l’élite cycliste
européenne
Qui a dit que luxe et usine d’incinération
ne font pas bon ménage?
Les cyclistes professionnels préfèrent les jantes
Mavic . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .8
Un site qui ne passe pas inaperçu le long de la E4 en
Suède . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .16
Un visage bien connu chez Sapa au
poste de nouveau PDG
Interview de Kåre Wetterberg . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .10–11
Ecole du profilage: coupe transversale et
tolérances
Travailler plus efficacement sans que le
travail perde son attrait
Sapa mise sur un nouveau système de
production . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .12-13
Nous profilons l’avenir
Conseils pour la construction de profilés en
aluminiumtélévision . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .18
Petite échelle deviendra grande
Explosion des ventes suite à un passage à la
télévision . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .19
Shape est le magazine des clients du groupe
Sapa et paraît en huit langues deux fois par
an. Il s’adresse entre autres aux clients, actionnaires, analystes financiers, journalistes et
employés. Shape est aussi disponible sur
Internet à l’adresse: www.sapagroup.com
Directeur de la publication: Eva Ekselius.
Production: OTW Publishing.
Changement d’adresse: Les clients peuvent
s’adresser à leur contact chez Sapa, les action-
EN BREF
Apple choisit l’aluminium
Parce qu’il est résistant, léger et bon conducteur de
chaleur Apple a opté pour l’aluminium pour ses derniers
ordinateurs.
Finesse, légèreté et résistance : voilà pourquoi Apple a opté pour l’aluminium pour ses nouveaux ordinateurs.
« En optant pour l’aluminium, les boîtiers d’ordinateurs gagnent en
finesse sans faire de concession à la résistance » déclare Markus
Danilsons, PDG de la société de distribution suédoise Macoteket.
Lors du lancement du Power Mac G5 il y a à peu près un an,
Apple avait opté pour l’aluminium en coloris naturel pour l’ensemble
du boîtier de ses ordinateurs de bureau. C’est à présent au tour des
derniers portables de la série Powerbook G4. Il s’agit des portables
les plus légers de leur catégorie actuellement disponibles sur le
marché, avec un poids oscillant entre seulement deux et un peu plus
de trois kilos en fonction du modèle et de la taille de l’écran.
« Un autre avantage de l’aluminium est la bonne conductibilité
de la chaleur. En effet, les processeurs puissants produisent une
chaleur importante que les boîtiers aluminium évacuent efficacement » ajoute-t-il.
Des tabourets de bar qui ne passent pas inaperçus
Les extincteurs Dafo sont très appréciés
chez les équipementiers de bus et de
camions.
La vente d’extincteurs Dafo Brands connaît ces
derniers temps une croissance rapide. Dafo
Brands installe environ 2000 extincteurs par an,
notamment dans des bus, camions et autres
modes de transport de grande taille. Pendant
environ un an, Sapa lui a fourni les profilés nécessaires à la réalisation du corps des extincteurs.
« L’usinage et la finition des profilés requièrent
beaucoup de travail » déclare Crister Roswall,
responsable des ventes pour ce client chez Sapa.
« La production de ce profilé est très complexe,
surtout en ce qui concerne la phase d’extrusion,
mais c’est précisément ce qui rend la collaboration avec ce client si unique et intéressante. »
Les profilés Sapa pour les corps d’extincteurs
se composent d’une coque externe et interne,
d’un couvercle et d’un culot, et d’une tringle traversant l’intérieur du corps.
naires peuvent contacter la société qui gère leur
compte, les employés le service du personnel
auxquels ils sont rattachés, toute autre personne
le service de renseignement au
+46 (0) 8 459 59 00.
Le profilé d’aluminium confère à ces tabourets non seulement solidité et
résistance, mais aussi esthétique, légèreté et confort d’assise. Exposés
pendant deux semaines en octobre à la galerie Adesso de Stockholm, ils
ont fait forte impression et récolté les éloges des visiteurs. Leur design est
signé Anders Olin, décorateur de théâtre et menuisier ébéniste.
« Je voulais créer un tabouret à la fois léger et solide, au design
intéressant : le profilé d’aluminium s’est tout naturellement imposé à
moi » déclare-t-il.
A la différence de la plupart des autres tabourets de bar souvent lourds et peu esthétiques,
le modèle créé par Olin est si léger que même un enfant ou une personne âgée peut le soulever sans problème. Jusqu’à présent, il n’en existe que cinq exemplaires, mais Anders Olin a bon
espoir de pouvoir en lancer la production en série pour en fabriquer au moins 500.
Les Britanniques passent à la vitesse supérieure
Le temps, c’est de l’argent. Un adage
que les clients de Sapa aiment à mettre
en pratique à en croire une enquête
menée par Sapa Profiles en Angleterre
qui, par souci de travailler à flux tendus,
veulent écourter les délais de livraison.
Pour répondre à ce désir, Sapa
Profiles vient de mettre en service un
nouvel entrepôt et centre de distribution.
Les Elliott, DG de Sapa Profiles, est
convaincu que cette nouvelle structure
permettra d’atteindre l’objectif escompté.
« Si les clients nous choisissent,
c’est notamment parce que nous sommes en mesure de leur proposer, s’ils
Sapa est un groupe industriel international qui
développe, fabrique et commercialise des profilés
d’aluminium transformés, des composants à base
de profilés et des bandes échangeurs de chaleur
en aluminium. Sapa réalise un chiffre d’affaires
le désirent, une gamme complète de
prestations allant du design et de la
fabrication jusqu’au traitement ultérieur
» déclare-t-il. « Grâce à notre méthode
de travail, nous maîtrisons tout le processus de production ce qui nous permet de travailler à flux tendus – un
atout qui s’est révélé de plus en plus
important, notamment en ce qui
concerne le développement de nouveaux produits. Avec le nouveau centre
de distribution, nous serons encore
plus performants et pourront simplifier
tous les flux de production, de la commande à la livraison. »
d’environ 14 milliards de couronnes suédoises et
compte env. 7800 employés répartis dans des
entreprises situées dans toute l’Europe ainsi
qu’aux États-Unis et en Chine.
Ont collaboré à ce numéro: Mats Lundström,
Ulrika Hotopp, Helena Trus, Susanne Johansson,
Ulrika Eriksson Brandt, Kristian Borglund et
Charlotta Zingmark.
N° 2 2004 • SHAPE 3
EN BREF
Nouvelle usine en Chine
L’entreprise tchèque Alukov utilise des profilés en aluminium à effets spéciaux pour la
fabrication de ses abris de piscine.
Abris de piscine décoratifs Decoral
Avec Decoral, qu’il s’agisse d’imiter le bois ou
la pierre ou d’utiliser des couleurs claires, il est
désormais possible de choisir la finition des
profilés aluminium parmi une foule de motifs et
de coloris.
Decoral est une évolution du procédé de
thermolaquage qui permet d’obtenir des surfaces à motifs et effets spéciaux illimités. Elle
constitue une possibilité de décoration et de
raffinement appréciée par certaines sociétés
comme Alukov. Cette société tchèque fabrique
des abris de piscines vendus en Europe entière. Les profilés proviennent des presses de l’usine Sapa de Pologne, mais la finition Decoral
se fait chez Sapa en Suède.
« Pour notre clientèle, la collaboration
internationale entre les diverses sociétés du
groupe est synonyme d’un nombre encore
accru de possibilités. La technique Decoral,
n’existant à ce jour que chez Sapa en
Suède, en est un bon exemple » déclare
Mariusz Sobczak, directeur de l’exportation
chez Sapa en Pologne.
La technique Decoral est une évolution du
procédé de thermolaquage permettant la réalisation des motifs les plus divers. Un revêtement réalisé à l’aide d’une poudre de composition spéciale est tout d’abord appliqué. Le
motif est ensuite transféré sur le profilé. Le
motif d’origine, en général une image photo
représentant par exemple le bois ou la pierre,
est copié sur un film contenant les pigments
formant le décor. La technique Decoral assure
une pénétration profonde. Le résultat est une
surface possédant toutes les propriétés d’un
revêtement traditionnel par thermolaquage.
Sapa mise de plus en plus sur la croissance rapide que connaît le marché chinois. En mai, la filiale
suédoise Sapa Profiler a inauguré un nouveau site
d’usinage à Shanghai. L’objectif est de se positionner comme fournisseur complet de profilés en
aluminium usinés en Chine. Les plus gros clients
sont le spécialiste suédois en téléphonie Ericsson
et le géant américain de l’informatique HP
(Hewlett Packard).
Une des raisons de l’établissement en Chine
sont les chiffres et les pronostics de croissance
prometteurs pour le marché local.
« Plusieurs de nos clients - et en particulier
Ericsson - sont déjà bien implantés ici et nous
avons choisi de les suivre pour leur offrir nos services de façon optimale » déclare Lars Forsberg,
responsable du site de Shanghai.
L’industrie automobile a elle aussi commencé à
délocaliser et produit de plus en plus en Chine.
« Les industriels de l’automobile ont énormément besoin de fournisseurs sur place capables
de les approvisionner en composants de grande
qualité » ajoute Lars Forsberg.
Déjà en 1996, Sapa amorçait son activité à
Shanghai et à seulement 100 mètres du nouveau
site d’usinage se trouve Sapa Heat Transfer où
sont produits les bandes aluminium pour échangeurs de chaleur pour l’industrie automobile.
En raison des pronostics prometteurs pour
la Chine, Sapa a décidé d’ouvrir une nouvelle usine à Shanghai.
Système Dualframe dans un nouveau complexe résidentiel en Angleterre
Dans le quartier des Docklands à Londres, un
nouvel immeuble de 60 logements a été équipé
de portes et fenêtres Dualframe de Sapa.
Depuis cet immeuble résidentiel baptisé The
Switch house et se trouvant à seulement deux
pas du centre de Londres, les locataires auront
une vue panoramique sur la Tamise. Le système
Dualframe de Sapa a été retenu pour accentuer
la dynamique du design de l’architecte. Les por-
4 SHAPE • N° 2 2004
tes et fenêtres en aluminium confèrent au bâtiment une touche de modernité et soulignent les
lignes épurées et la légèreté de l’ensemble.
Sapa n’a pas seulement fourni la menuiserie alu
des portes et fenêtres mais aussi les portesfenêtres donnant sur les balcons.
The Switch house n’est qu’un exemple de
réalisation architecturale parmi tant d’autres où
le système Dualframe est utilisé.
Portes et fenêtre Sapa : sus aux intrus!
Les fenêtres Sapa équipées du système
Dualframe isolent du froid, de l’air, de la
chaleur et dissuadent les cambrioleurs.
Mauvaise nouvelle pour les cambrioleurs : il est
encore plus difficile de rentrer par effraction par
les portes ‘à seuil surbaissé’ équipées du système Dualframe de Sapa. En effet, les portes ont
subi avec succès de sévères tests climatiques et
de sécurité qui leur ont permis d’obtenir l’homologation par l’institut britannique de normalisation
BSI. Ceci vaut également pour le système de
fenêtre Dualframe 75 mm de Sapa isolant parfaitement du froid, de l’humidité et de la chaleur.
Tout comme les portes, les fenêtres sont également conçues pour résister à de fortes pressions
extérieures comme lors de tempêtes par exemple.
« Le système Dualframe gagne en popularité
auprès des clients » déclare Jon Palethorpe,
directeur des ventes et marketing chez Sapa
Building Systems. « Le passage avec succès
des tests au banc d’essai nous aidera à finaliser
un nombre encore plus important de contrats
avec nos clients. »
Si Jon Palethorpe accorde à cette homologation une telle importance, c’est que les normes
de sécurité jouent un rôle de plus en plus important dans les cahiers des charges et spécifications imposées par les des clients, et ce tant
dans le secteur privé que public.
Nous invitons toujours nos clients à nous faire part de leurs idées, prédit Paulius
Velicka (au milieu), directeur de l'usine lituanienne, lors de l'inauguration.
Inauguration d’une nouvelle usine dans un pays à forte croissance:
la Lituanie
Presque 50 000 visiteurs curieux se sont
rendus au salon professionnel InnoTrans.
En octobre, Sapa a inauguré une nouvelle usine
en Lituanie, UAB Sapa Profiliai, à Kaunas, deuxième ville du pays.
En 1998 déjà, Sapa avait ouvert en Lituanie
un bureau de vente dont la mission était d’assister les clients dans la recherche d’une solution technique faisant appel aux profilés en aluminium importés de Suède.
Depuis, le développement s’est fait rapidement et la nouvelle usine emploie aujourd’hui 43
personnes. Un bureau de vente pour les systèmes de construction a également été ouvert
dans la capitale lituanienne, Vilnius.
« Nous avons de grands projets pour le
site de Kaunas et, de façon générale, nous
envisageons une forte expansion dans la
région de la Baltique et en Europe de l’Est »
déclare Arne Rengstedt, DG de Sapa Profiler
(Suède) également responsable des activités
de Sapa dans le reste de la Scandinavie,
dans les pays baltes et en Europe de l’Est.
Le client le plus important de Sapa
Profiliais est IKEA.
Affluence record au salon
InnoTrans de Berlin
« D’ici un à deux ans, nous devrions pouvoir doubler le chiffre d’affaires en Lituanie »
déclare Lars Forsberg, directeur de la manufacture chez Sapa Profiler en Suède.
« Nous misons sur une affectation de plus
de la moitié de la production à IKEA, le reste
étant destiné à l’exportation et à d’autres
clients locaux. »
Paulius Velicka, directeur de l’usine lituanienne, est convaincu que Sapa pourra s’imposer comme leader du marché dans le traitement des profilés en aluminium en Lituanie.
« Nous sommes animés par l’esprit d’entreprise, aimons travailler en partenariat avec
nos clients et sommes de vrais professionnels. Nous invitons toujours nos clients à
nous faire part de leurs idées, visions et desiderata afin que nous puissions les aider à les
réaliser. Nous allons tout simplement aider
profiler l’avenir » a notamment déclaré
Paulius lors de l’inauguration de la nouvelle
usine.
Sapa Mass Transportation a participé pour la
deuxième fois au salon international InnoTrans qui
s’est déroulé à Berlin du 21 au 24 septembre.
L’édition de cette année aura attiré quelque 47
000 visiteurs, soit une augmentation de presque
25% par rapport à l’année 2002. Cet intérêt croissant fait du salon InnoTrans le lieu de rencontre
privilégié des décideurs et autres intéressés du
secteur de l’industrie ferroviaire.
Les domaines représentés au cours de cet évènement étaient la technologie ferroviaire, les infrastructures, les transports en commun, le support IT
et le service en matière de transport.
Sur un stand de 45 m2 Sapa Mass
Transportation a exposé un vaste choix de solutions intérieures et extérieures développées en
étroite collaboration avec quelques-uns des plus
grands fabricants de matériel ferroviaire.
N° 2 2004 • SHAPE 5
PHOTO: MAURIZIO CAMAGNA
SAPA EN FRANCE
France : fonctionnement
des presses en permanence
En dix ans, la France est devenue le marché le plus important pour Sapa. Sur
les sites se trouvant dans le Sud du pays, les presses fonctionnent 24h/24.
Ce succès n’est pas fortuit mais est dû aux qualité d’écoute et de compréhension
des clients dont font preuve les collaborateurs de Sapa.
L
’usine Sapa de Puget dans le Sud de la
France, ne ferme pratiquement jamais.
En effet, les presses y tournent en permanence sur une base de 3/8, nuit et jour, y
compris les week-ends. Elles ne s’arrêtent
que pour la période de Noël et pendant les
vacances d’été au mois d’août.
Fernand Venturi est Directeur général de
Sapa Profilés à Puget, à environ une heure
de voiture de Nice. Pour lui, l’important est
d’être présent sur le site de production. Ce
qu’il fait régulièrement en saluant les
employés et discutant avec eux.
« Depuis le début, nous sommes une
entreprise familiale et cet esprit est encore
bien vivant chez nos collaborateurs » déclare
Fernand Venturi alors que nous déambulons
dans l’usine. « Chez nous, il n’y a pas de big
boss. »
si bien pour Sapa en France,
c’est grâce à une stratégie simple selon
Fernand Venturi : être à l’écoute de ce que
SI LES CHOSES VONT
6 SHAPE • N° 2 2004
veulent les clients et comprendre quels sont
leurs besoins.
« Pour nous, la proximité du client est une
évidence alors que certains fournisseurs ont
tendance à oublier un peu le client. Nous faisons tout pour que les relations que nous
entretenons avec nos clients soient amicales… et qu’elles le restent. Cela est aussi
important pour le client que pour nous »
poursuit-il.
C’est grâce à cette collaboration étroite
avec la clientèle que Sapa a pu devenir le
troisième fournisseur de profilés en aluminium sur le marché français.
Aujourd’hui, la France est à l’évidence le
principal marché pour Sapa qui y détient des
usines à Puget, près de Nice, et Albi, près de
Toulouse, ainsi que des entrepôts et des
bureaux de vente dans sept autres villes du
pays.
Selon François Coëffic, responsable des
divisions Sapa Building System et Sapa
Profiles pour le Sud de l’Europe, la France
est un marché intéressant pour les fabricants
d’aluminium. La demande en profilés d’aluminium est bien supérieure à l’actuelle capacité de production du pays.
« La France est le troisième marché pour
les profilés en aluminium en Europe avec un
potentiel de 330 000 tonnes par an. Sapa
livre environ 50 000 tonnes par an. Outre les
livraisons provenant de nos usines de Puget
et d’Albi, les filiales de Sapa en Belgique, en
Allemagne et au Portugal approvisionnent
« Mais notre plus grand défi est de passer du statut de fournisseur traditionnel à celui de fournisseur de valeur ajoutée. »
François Coëffic, Vice-président du Groupe Sapa
En chiffres • Sapa en France
Sapa Profilés Puget et Sapa Building
Systems, dont le siège se situe à Puget-surArgens sur la Côte d’Azur, est le plus gros site
de production en France.
Effectifs : 650 personnes y compris
les salariés des dépôts régionaux à
Strasbourg, Vendôme et Toulouse.
L’usine possède deux presses extrudeuses, une ligne d’anodisation, de
refonte, de thermolaquage, d’usinage et
de manutention des produits pour systèmes de construction.
Capacité : 25 000 tonnes
Sapa Profiles Albi et Sapa Lacal se
trouvent près d’Albi, ville natale du
peintre Toulouse-Lautrec. Le site
dispose de deux presses de filage, une
ligne de thermolaquage, deux lignes de
sertissage, une base logistique et un
atelier de parachèvement.
Capacité : 25 000 tonnes.
Nombre de salariés : 242
La société belge Sapa RC System
possède cinq dépôts et bureaux de
vente en France y compris un dépôt
central à La Chapelle d’Armentières. Les
autres sites sont : Angers, Floirac (près
de Bordeaux), Chassieu (près de Lyon)
et Strasbourg. Nombre de salariés : 85
De bons résultats pour Sapa France. Et les pronostics de croissance sont de plus en plus
prometteurs. La demande en profilés d’aluminium est actuellement bien supérieure à la
capacité de production du pays.
également le marché français, précisément
pour satisfaire cette importante demande »
poursuit François Coëffic qui ajoute :
« Ainsi, nous exploitons de façon optimale
nos ressources de production communes et
œuvrons activement à l’intensification de la
collaboration internationale. »
du bâtiment que la
croissance et la demande en profilés aluminium sont les plus fortes. Pas moins de 54%
des ventes de Sapa se font dans ce domaine.
Mais Sapa livre également des profilés en
aluminium à des clients de renom d’autres
secteurs comme Peugeot, Renault, Mavic et
Samro. En outre, Sapa fabrique de plus en
plus de profilés pour des secteurs niches
comme la fabrication de cycles, de patins à
roulettes, d’abris de piscines, de cloisons
modulaires, de tables, de chaises et d’échelles.
L’implantation de Sapa en France remonte à
1992 avec l’achat de l’usine d’Albi et, sept ans
plus tard, Intexalu à Puget est venu rejoindre
C’EST SURTOUT SUR LE MARCHÉ
la famille Sapa. La reprise récente du groupe
RCA en Belgique est venu renforcer la présence de Sapa notamment en France.
se trouve à une heure
de voiture au Nord Est de Toulouse. Les
deux presses installées (2000 T et 4500 T) et
les technologies de trempe mises en œuvre
permettent de fabriquer une large gamme de
profilés (dimensionnel, caractéristiques
métallurgiques).
Grâce aux unités de thermolaquage, de
sertissage et de parachèvement qui complètent le dispositif industriel, Sapa Albi développe des services additionnels pour les
clients. En particulier les prestations de
laquage à façon et de logistique que nous
proposons à nos clients du bâtiment leur
permettent à la fois de réduire leurs coûts
logistiques tout en assurant un délai rapide à
leurs propres clients sur le Sud de la France.
Grâce à cette démarche « win-win » de partage des gains avec ses clients, Sapa Albi
L’USINE SAPA PROFILÉS ALBI
améliore sa position sur un marché de plus
en plus concurrentiel.
La croissance de la demande en profilés
est estimée à 2,8% par an en France, en
grande partie grâce aux investissements dans
la construction nouvelle dans le pays – une
opportunité que François Coëffic ne souhaite
laisser passer pour rien au monde :
« Augmenter la capacité des usines est
une chose. Mais notre plus grand défi est de
passer du statut de fournisseur traditionnel à
celui de créateur de valeur ajoutée pour nos
clients. En d’autres termes, il nous faut trouver des solutions intelligentes, innovantes et
rentables. »
N° 2 2004 • SHAPE 7
PHOTO: GUSTAV VIDLUND, MAURIZIO CAMAGNA
SAPA EN FRANCE
Fines et légères, les jantes françaises Mavic sont incontournables pour de nombreux cyclistes professionnels.
Des jantes françaises pour l’élite
cycliste européenne
La société française Mavic est cliente de Sapa Profilés à Puget. Mavic fabrique
des jantes de vélo pour l’élite cycliste européenne.
2004, les jantes Mavic
ont décroché la première place; autrement
dit, les vélos du plus grand nombre de participants s’étant hissé aux meilleures places
étaient équipés de jantes Mavic. Or, créer
une jante d’élite n’est pas une mince affaire.
Tout est affaire de poids. Les cyclistes parlent de masse en rotation, d’une concentration du poids de la roue vers le centre,
le plus près possible du moyeu.
En outre, la jante doit être suffisamment résistante pour ne
pas se voiler.
L’usine Sapa Profilés de
Puget approvisionne Mavic
en profilés aluminium utilisés pour la fabrication de jantes de vélos.
« Les impératifs posés par nos
produits sont tout à fait différents
de ceux posés dans le secteur du bâtiment par exemple » déclare Jean-Christophe
LORS DU TOUR DE FRANCE
8 SHAPE • N° 2 2004
Fluhr, responsable des achats chez Mavic en
France. « Nos clients veulent des roues les
plus légères possibles; aussi collaborons
nous avec Sapa pour voir de quelle façon
nous pouvons affiner le développement de
nos produits.
Avant que Sapa n’amorce la production
d’un nouveau profilé pour jante, tout est discuté jusque dans les moindres détails. »
Alain Litre est responsable principal de la production chez Sapa
Profilés : « Les plans du client
sont toujours étudiés en
détail pour voir s’il est possible de les produire. »
« Les jantes Mavic sont
techniquement complexes et
posent certaines contraintes en
ce qui concerne les dimensions
du profilé. Non seulement les profilés doivent être à la fois légers et fins, il
doivent en plus être ronds » ajoute Alain Litre.
Alain Litre et Dario Bardi, secrétaire général,
Sapa Profilés.
En concertation avec Sapa, Mavic planche sur le développement de jantes encore
plus légères pour ses très exigeants clients.
Jean-Christophe Fluhr : la prochaine étape
consiste à produire des jantes de haute
qualité pour le marché asiatique.
« Nous avons déjà posé des jalons et
sommes en contact avec Sapa en Chine »
déclare-t-il.
Entrée remarquée du profilé alu
dans l’univers de la salle de bains
La société danoise Pressalit Care fut la première sur le marché à utiliser les profilés
en aluminium dans les salles de bains. Si au début les ventes étaient hésitantes, le
passage de l’acier à l’aluminium s’est rapidement avéré avoir été le bon choix.
’idée de fabriquer des articles pour salles
de bains en profilés d’aluminium plutôt
qu’en acier a commencé à germer lors
d’un des séminaires sur les profilés aluminium organisés par Sapa. C’était en 1988 et
l’aluminium n’avait encore jamais été utilisé
pour l’équipement de salles de bains.
« Au début, les ventes étaient timides »
reconnaît Hanne Rasmussen, chef designer.
« Il aura fallu attendre plusieurs années
avant que la courbe des ventes se redresse et
ce n’est qu’alors que nous avons compris
que la mise sur ce matériau avait ouvert la
porte sur de réelles opportunités. »
Le design a toujours joué un rôle capital
chez Pressalit Care.
« Nous nous efforçons d’aller de l’avant en
matière de design et de choix des matériaux
» déclare Erik Boyter, PDG de Pressalit Care.
C’est en misant sur un design innovant,
de l’avis d’Erik Boyter, que la société a su
L
Même ambition pour Hanne Rasmussen et
Johnny Carlsen de Pressalit Care : aller de
l’avant.
s’assurer de nombreux atouts par rapport à
ses concurrents. En 1966 déjà, Pressalit
Care a montré à ses concurrents ce qu’elle
savait faire lors du lancement du premier
siège de toilette professionnel au design
particulièrement soigné signé par le prince
suédois Sigvard Bernadotte et le danois
Acton Björn.
1970 que fut engagée
Hanne Rasmussen, designer fraîchement
diplômée de l’école d’architecture d’Århus
au Danemark. Une de ses premières missions consista à créer un équipement de salles de bains à hauteur réglable plus facile à
utiliser par les handicapés physiques.
D’abord réalisés en acier, les articles d’aide à
la rééducation furent plus tard fabriqués en
profilé d’aluminium, bien plus léger.
« Les profilés présentent de nombreux
avantages » ajoute Hanne Rasmussen. «
Leur poids plume facilite le montage et leur
nettoyage est aisé. En outre, ils ont un aspect
attrayant, facilitent la préhension et donnent
aux utilisateurs une impression de sécurité
qui leur fait reprendre confiance en soi. »
Mais avant d’amorcer l’utilisation effective
des profilés en aluminium, Sapa, principal
fournisseur, œuvrait déjà aux côtés de
Pressalit Care comme conseiller et partenaire impliqué dans la conception.
« La collaboration a toujours été satisfaisante » constate le responsable de la production Johnny Carlsen.
« Nous sommes heureux que Sapa soit
C’EST AU COURS DES ANNÉES
impliqué dans la phase de développement de
nos produits » ajoute Erik Boyter. « Cette
collaboration est très précieuse pour nous. »
Hanne Rasmussen n’hésite pas à comparer
ce partenariat à ”un mariage long et heureux”.
« Comme dans toute relation, il s’agit de
savoir donner et recevoir et d’être à l’écoute
des besoins et désirs de l’autre. »
Aujourd’hui, Sapa fournit les deux tiers des
profilés aluminium à Pressalit Care et est le
seul à jouir du statut de fournisseur-conseil.
Shape a demandé à Hanne Rasmussen de
se pencher sur sa boule de cristal et de prédire l’avenir. La réponse ne s’est pas fait attendre : l’IT est appelée à jouer un rôle de plus
en plus important, pense-t-elle. Elle prévoit
également la banalisation de matériaux (simples ou composites) jusqu’ici inhabituels.
« Les profilés aluminium vont continuer
eux aussi à évoluer et possèderont à l’avenir
de nouvelles propriétés. Ils devraient notamment gagner en souplesse » déclare Hanne
Rasmussen.
En chiffres • Pressalit
Care
Pressalit Care est une division du Pressalit
Group. L’entreprise a été créée en 1954 et
réalise un chiffre d’affaires de 420 millions de
couronnes danoises. L’entreprise occupe
actuellement 425 personnes. Pour en savoir
plus sur Pressalit Care, consultez le site
www.pressalitcare.dk.
N° 2 2004 • SHAPE 9
INTERVIEW
Savoir tenir fermement
les rênes au travail
comme en privé
Kåre Wetterberg : le nouveau PDG est un visage bien
connu chez Sapa
C’est juste après avoir achevé sa formation d’ingénieur en
génie civil que Kåre Wetterberg fit son entrée chez Sapa il y
30 ans. Depuis, un long chemin a été parcouru, tant par l’entreprise que par Kåre Wetterberg. Le nouveau PDG et DG du
groupe n’a qu’une explication pour la volonté qui le motive :
« Sapa est tout simplement une entreprise où il fait bon travailler » déclare-t-il.
ous nous sommes promenés avec Kåre
Wetterberg dans le parc Humlegården à
Stockholm. Il tient bien fermement en
laisse Maja, un jeune setter Gordon de quatre mois un peu fou. Ils n’en sont pas à leur
première promenade ici car le parc se trouve
à deux pas du domicile de Kåre Wetterberg.
« Je passe beaucoup de mon temps libre à
promener Maja » avoue-t-il.
Maja fait partie des changements récents
dans la vie de Kåre Wetterberg. Tout comme
sa nouvelle position en qualité de PDG et
DG du groupe Sapa.
Calme et serein, il nous décrit sa mission.
« Il s’agit naturellement d’un grand défi.
Du moins d’un des plus grands qu’il m’ait
été donné de relever jusqu’à présent. »
N
1970, Kåre Wetterberg a
suivi une formation d’ingénieur civil auprès
de l’école technique supérieure Chalmers à
Göteborg. C’est par l’intermédiaire d’un de
ses professeurs qu’il entra en contact avec Nils
Bouveng, un des fondateurs de Sapa. En 1974,
il effectua un stage chez Sapa à Vetlanda.
Depuis, il n’a plus quitté la société au sein
de laquelle il a occupé divers postes. Il a
notamment été PDG de filiales Sapa en
Allemagne et en Suède.
Depuis 2002, Kåre Wetterberg a travaillé
AU DÉBUT DES ANNÉES
10 SHAPE • N° 2 2004
Après 30 ans passés dans l’entreprise, Kåre Wett
rester à l’écoute des autres et améliorer ses qual
En chiffres • Kåre Wetterberg
Savoir tenir les rênes de l’organisation…
et son chien en laisse.
en qualité de vice-PDG aux côtés de Staffan
Bohman.
Vous avez une longue carrière. Pourriezvous nous dire quels en ont été les
moments forts?
« Ils sont nombreux. Un d’entre eux est
lorsque j’ai été nommé chef pour la première fois. Un moment incroyablement
important pour moi car c’est là que j’ai
réellement compris quelle responsabilité
incombe à un chef.
Certes, le poste de chef du groupe est
important et il ne serait pas honnête de dire
que cela ne fait pas partie des moments forts
de ma carrière. »
Nom : Kåre Wetterberg
Age : 55 ans
Domicile : appartement à Stockholm
Profession : PDG et chef du groupe Sapa
AB depuis le 1er juin 2004
Parcours professionnel : formation d’ingénieur civil à l’école Chalmers
(Göteborg/Suède)
1974 : entrée chez Sapa à Vetlanda.
1986 : PDG de l’usine de profilés Sapa
en Allemagne
1997 : PDG de l’usine de profilés Sapa
en Suède
2002 : vice-président de Sapa AB
2004 : PDG et chef du groupe Sapa AB
Loisirs & hobbys : famille, littérature et
cinéma. ”J’aime les ‘petits’ films.
Récemment, je suis allé au cinéma et j’étais seul dans la salle.”
Voilà 30 ans que vous travaillez au sein du
groupe. N’avez-vous jamais eu l’ambition
d’aller voir ailleurs?
« En fait non. J’ai eu l’occasion de changer
régulièrement de position et, les derniers
temps, les opportunités nouvelles se sont
PHOTO: KALLE ASSBRING
erberg n’a pas l’intention de s’endormir sur ses lauriers. En qualité de PDG de Sapa, il veut
ités de chef
présentées et succédées à un rythme régulier, environ tous les quatre ans. »
Le manque d’expérience dans d’autres
entreprises n’est-il pas un inconvénient?
« Il n’est pas nécessaire de travailler
ailleurs pour évoluer. Il est à mon sens plutôt positif d’acquérir une large expérience au
sein d’une même entreprise. A la faveur de
mes divers emplois chez Sapa, j’ai eu l’occasion de découvrir des horizons très différents. J’ai été en contact avec toutes sortes de
clients, petits et grands. »
POUR KÅRE WETTERBERG, il était évident d’accepter la proposition de poste de PDG. En qualité de vice-président – aux côtés de Staffan
Bohman – il a eu l’opportunité de se préparer à la fonction de dirigeant de l’entreprise.
« Il est clair que Staffan et moi n’avons
pas les mêmes qualités ni intérêts. Je suis
un peu plus orienté vers l’exploitation et
porte un intérêt légèrement différent à la
production et aux aspects financiers. »
Kåre Wetterberg connaît l’activité de l’entreprise sur le bout des doigts et s’efforce
tout le temps d’évoluer et d’affiner ses qualités de chef d’entreprise.
« L’image qu’on a de soi n’est pas toujours
celle perçue par son entourage. C’est pourquoi je tente d’être le plus possible à l’écoute
des autres pour mieux m’adapter. Il est
important de s’entourer de personnes donnant une image objective de la façon dont on
est perçu en tant qu’individu. »
Comment vous décririez-vous en tant que
dirigeant?
« J’aime discuter et prendre le temps d’écouter ce que pensent et ressentent les gens.
Je pense aussi savoir déléguer les responsabilités. J’essaye d’être ouvert, franc et honnête en toute situation. »
Kåre Wetterberg a une image claire de
l’objectif de sa mission:
Faire évoluer Sapa.
« Sapa doit encore s’améliorer. Et ce sur
plus de marchés que nous le faisons aujourd’hui. Pour y parvenir, il nous faut tenir
compte de nos clients et savoir nous adapter
à leurs besoins.
Au cours des dernières années, nous
« Je m’efforce d’être le plus ouvert possible, franc et honnête en toute situation »
avons enregistré une croissance annuelle
d’environ 10%. Un chiffre que nous entendons bien conserver à l’avenir car il existe un
fort potentiel de développement pour Sapa. »
Comment comptez-vous procéder?
« Nous pouvons nous démarquer de nos
concurrents en tirant parti de la structure
décentralisée de notre organisation. Sapa va
poursuivre sa politique d’acquisition de nouvelles entreprises et chercher les sociétés qui
conviennent à ses activités. Seul bémol : la
branche se porte tellement bien en ce moment
que les rachats d’entreprise sont chers. »
Quels sont les domaines les plus importants pour Sapa actuellement?
« Nous devons miser à la fois sur les affaires
en cours et sur l’expansion future.
Actuellement, nos efforts sont axés sur les
marchés chinois et est-européen. Nous sommes déjà implantés en Chine avec la fabrication de bandes aluminium pour échangeurs
de chaleur destinés à l’industrie automobile. Il
s’agit maintenant de réfléchir comment y passer à la production de profilés en aluminium. »
Depuis sa fondation en 1963, Sapa est
axée sur sa clientèle. Un élément primordial
pour Kåre Wetterberg.
« Nous pouvons satisfaire encore plus nos
clients en augmentant le niveau de service et
des prestations que nous leur proposons, en
étant plus pointilleux au niveau des livraisons et de la qualité. Sapa n’est pas parfaite,
il reste beaucoup à faire. Nous devons être à
l’écoute des besoins des clients. »
s’intéresse à la
littérature et au cinéma… et aux profilés en
aluminium bien sûr, qui peuvent être très
esthétiques. Il cite par exemple la chaise en
aluminium Sting.
« Un meuble fantastique, presque une
œuvre d’art! Tous les avantages du profilé aluminium ont été exploités et le résultat est une
chaise au design épuré et esthétique. Un seul
profilé peut s’avérer être un produit complexe
mais ce n’est que lorsque plusieurs d’entre
eux doivent être combinés que le défi devient
vraiment intéressant et consiste à trouver des
solutions de conception innovantes. »
Image que se plaît à reprendre Kåre
Wetterberg pour les effectifs humains, chacun dépendant de l’autre pour que l’ensemble fonctionne de façon optimale.
« L’environnement de travail joue un rôle
incroyablement important pour tous.
L’organisation est la somme d’individus
multiples dont chacun contribue à l’intérêt
de l’ensemble » explique-t-il.
LE NOUVEAU PDG DU GROUPE SAPA
N° 2 2004 • SHAPE 11
ILLUSTRATION: PATRIK AGEMALM
TECHNIQUE
Genesis repose sur quatre règles : 1. Chaque travail est standardisé. 2. Les diverses divisions de l’entreprise travaillent en interne selon un rapport
client/fournisseur. 3. Chacun doit axer son action sur le flux de production. 4. Une fois que ces trois règles sont mises en œuvre et fonctionnent correctement,
il s’agit d’améliorer en permanence le système de production.
Sapa mise sur un nouveau
système de production
Est-il possible de travailler de façon plus rentable
sans que le travail perde de son attrait? Oui. Du
moins si le système de production Genesis sera
prochainement mis en œuvre chez Sapa.
« Je crois que nous pouvons encore améliorer la
qualité de nos produits » déclare Michael Mononen,
vice-président de Sapa.
aut-il s’attendre à une révolution au
sein de l’entreprise? Non. Genesis, le
nouveau système de production de
Sapa sera plutôt une lente évolution du
haut vers la base.
« Les changements interviendront en
douceur. Je ne suis même pas certain que
les clients le remarqueront directement.
F
12 SHAPE • N° 2 2004
Mais, à long terme, nous pourrons leur
offrir des produits meilleur marché »
annonce Michael Mononen.
Genesis est basé sur le système de production de Toyota, connu dans le monde entier.
Le Toyota Production System repose sur quatre règles : chaque travail est standardisé. Les
diverses divisions de l’entreprise travaillent en
interne selon un rapport client/fournisseur.
Chacun doit axer son action sur le flux de production. Et enfin, une fois que ces trois règles
sont mises en œuvre et fonctionnent correctement, il s’agit d’améliorer en permanence le
système de production.
est à l’origine
d’un grand nombre des considérables progrès enregistrés chez Toyota. En gros, l’expansion du géant de l’automobile ne repose pas tant sur des arguments de vente particuliers (les véhicules ne se distinguant
pas spécialement ni du point de vue technique, ni du point de vue du design) mais
sur la rentabilité et la performance de la
production des véhicules et sur la constante qualité élevée des produits finis. Le chemin parcouru pour atteindre cet objectif a
été long. Les Japonais ont commencé à
développer le Toyota Production System
déjà à la fin des années 1940 et n’ont cessé
LE TOYOTA PRODUCTION SYSTEM
de l’affiner depuis. Le succès de cette
méthode n’est pas passé inaperçu auprès
d’autres entreprises industrielles et un
grand nombre des clients de Sapa s’en sont
inspirés. Ceci facilite la démarche de Sapa
dans sa volonté de modifier de l’organisation
du travail.
« Le système est bien connu et apprécié
dans notre secteur d’activité. Nous nous
sommes permis de le rebaptiser Genesis (ou
la genèse, issu du mot latin voulant dire ‘la
création’) étant donné que nous l’avons
adapté à notre situation. »
Aujourd’hui, on ne compte plus les théories de management et autres systèmes
d’organisation de la production. Alors,
pourquoi Genesis?
« D’abord il s’agit d’un système raisonnable
: il ne repose que sur quatre règles, ce qui permet de facilement les mémoriser » explique
Michael Mononen.
nous l’avons
choisi est que certaines des règles et
méthodes sur lesquelles repose le système
Genesis sont appliquées chez Sapa. Il ne
reste plus qu’à les étendre à l’ensemble du
système de production, ce qui simplifie
grandement les choses.
Mais si Michael Mononen et ses collègues sont convaincus que Genesis peut
faire de Sapa une entreprise plus performante et meilleure, il souligne néanmoins
que le système à lui seul ne permet pas de
tout changer. Il doit être étayé par les
efforts des collaborateurs, leur motivation
et leur implication. Travailler de façon plus
performante doit aller de pair avec le plaisir à travailler. Chacun doit prendre ses
responsabilités et conscience du fait qu’il
est habilité à agir au sein de sa propre aire
de responsabilité. Les chefs sont également
impliqués.
« Si un problème survient au niveau de la
production, il doit être résolu directement.
UNE AUTRE RAISON POUR LAQUELLE
et gestionnaires ne se fait
pas toujours au bon niveau : ils doivent aussi
être présents sur le terrain et y résoudre les
problèmes là où ils surviennent. »
« Il faut du temps pour mettre en place de
telles modifications » affirme Michael
Mononen. Genesis ne doit pas devenir une
idée à la mode parmi tant d’autres théories
de management toutes faites.
« On ne peut pas modifier les attitudes et
comportements d’un jour à l’autre et, après
l’enthousiasme du début, il nous faudra faire
preuve de persévérance. »
LE TRAVAIL DES CHEFS
Arne Rengstedt, Président de Sapa Profiler en
Suède.
Quel impact Genesis aura-t-il sur les clients
de Sapa?
« Grâce aux activités visées par le programme
Genesis, nous pourrons donner de meilleures
garanties concernant la livraison et la qualité de
nos produits et services. »
Comment se traduira l’impact de Genesis au
sein de Sapa Profiler?
« Toutes les personnes concernées devront faire
preuve d’implication et d’engagement. C’est très
important. Dans les usines règnera plus d’ordre et
une meilleure coordination. L’information du personnel et des visiteurs sera mieux visualisable. »
Bengt Markbo, PDG de Sapa Heat Transfer en
Suède.
Quel impact Genesis aura-t-il sur les clients
de Sapa?
« Je crois que les clients remarqueront un
accroissement de la flexibilité et de la précision
dans les livraisons, ainsi qu’une amélioration de la
qualité. Genesis nous aidera à satisfaire aux impératifs futurs de nos clients tout en travaillant de
façon plus rentable. Il devrait également être plus
facile de devenir client de Sapa Heat Transfer. »
Comment se traduira l’impact de Genesis au
sein de Sapa Heat Transfer?
« Certaines parties du programme Genesis
sont déjà mises en œuvre étant donné que nous
travaillons depuis déjà longtemps pour l’industrie
automobile et avons repris les exigences en
vigueur dans ce secteur, notamment en ce qui
concerne la qualité et la logistique. Nous voici
enfin en possession d’un système autour duquel
nous pouvons vraiment articuler notre action de
façon structurée. »
Genesis • Fonctionnement
Sept principes autour desquels s’articulent les quatre règles de Genesis :
• Le facteur humain est essentiel : le succès
des modifications dépend à 70% des effectifs humains et à 30% de la technique.
• Aller à la source du problème et en élucider la cause.
• Contrôle visuel – vérifier de visu si
quelque chose doit être modifié.
• Corriger les erreurs.
• Savoir anticiper pour créer des conditions
de travail idéales.
• Utiliser des procédures bien définies et
prévisibles.
• Utiliser les outils existants.
Passage à la vitesse
supérieure dans le secteur du refroidissement
Sapa passe à la vitesse supérieure et
fonde une cellule spécialisée dans le
refroidissement, un secteur en forte
expansion.
Accélérer le développement de produits, travailler
à flux encore plus tendus et abaisser les coûts.
Martin Schön est enthousiaste lorsqu’il parle de la
nouvelle cellule refroidissement.
« Il s’agit d’un travail riche en défis » déclare-t-il.
Et il faut vraiment s’investir pour pouvoir faire
face à l’âpre concurrence provenant des régions
où les coûts salariaux sont bas comme en Europe
de l’Est et en Asie. Martin Schön en est convaincu.
« De plus en plus d’entreprises optent pour la
rationalisation de leur organisation et pour le
recentrage de leur activité; il s’agit pour les
fournisseurs de leur proposer des solutions
complètes et attrayantes. »
La cellule baptisée ‘Cooling Competence
Centre’ compte cinq collaborateurs Sapa :
Anders Helander, Seppo Tuovinen, Sven-Erik
Egerskog et Jim Hou.
« L’idée est d’apporter notre support aux collègues vendeurs et techniciens. Ils peuvent s’adresser à nous, nous poser des questions sur le refroidissement lorsqu’un client rencontre un problème
d’évacuation de chaleur émise notamment par le
matériel électronique » explique Martin Schön.
La cellule sera au service d’une large palette de
secteurs d’activité allant des télécoms à l’industrie
automobile, en passant par l’électroménager et le
secteur IT.
En chiffres • Cellule
refroidissement
Sapa Profiler i Sverige omsätter cirka 215
miljoner om året, produktområdet kylare
ungefär 11 miljoner euro om året. Produktutvecklingen av kylare sker på Cooling
Competence Centre i Finspång.
N° 2 2004 • SHAPE 13
CLIENT
Les robots montent
à l’assaut des
entrepôts
La société norvégienne Hatteland construit des entrepôts à
l’aide de profilés massifs
Grâce aux robots et aux profilés d’aluminium, la
surface de dépôt est exploitée de façon optimale et
les marchandises sont acheminées par simple
pression sur un bouton.
es robots radiocommandés vont, viennent
et se croisent au dessus d’un immense
cadre réalisé en profilés d’aluminium. En
dessous – dans un cube en aluminium – se
trouvent des piles de marchandises conditionnées dans des bacs. En appuyant sur
quelques boutons, les opérateurs commandent un bac déterminé se trouvant quelque
part dans le système. Instantanément, le robot
D
trouve tout seul le bac voulu dans une des
piles et le dépose au terminal.
La scène est digne d’un film de sciencefiction.
Mais chez Hatteland Computer, en
Norvège, cette vision d’avenir est devenue
réalité. L’idée du système d’entrepôt automatisé AutoStore est née en 1996.
« Nous avons constaté que dans un grand
AutoStore permet aux bacs de l’entrepôt d’être empi
nombre d’entrepôts, les problèmes rencontrés étaient assez similaires. La plupart de
l’espace d’entreposage est occupé par le vide.
L’idée de base était d’exploiter précisément
ce vide de façon efficace » explique Sven Åge
Hjorteland, PDG de Hatteland Computer à
Nedre Vats en Norvège.
Les entrepôts traditionnels se composent de
rayonnages. L’accès aux marchandises exige
de ménager un espace libre entre les rayons,
ce qui réduit d’autant la capacité de stockage.
Avec le système AutoStore en revanche, les
marchandises sont stockées dans des bacs
empilés les uns sur les autres. Ainsi, à surface égale, une plus grande quantité de marchandises peut être stockée.
« AutoStore est un système compact pouvant être entièrement adapté en fonction des
locaux où il doit être installé » déclare Sven
Åge Hjorteland.
veille à ce que
les bacs soient correctement positionnés. Au
dessus du châssis se déplacent les robots
radiocommandés et alimentés par batteries
qui vont chercher les bacs. Si le robot doit
aller chercher un bac se trouvant en dessous
d’autres bacs, ceux de dessus sont momentanément déplacés puis remis en place.
UN CHÂSSIS EN PROFILÉS D’ALUMINIUM
Hatteland a déjà déposé un brevet pour son système dans la plupart des pays du monde.
14 SHAPE • N° 2 2004
ilés les uns sur les autres sans qu’il soit nécessaire de ménager un espace entre les rayonnages comme dans les dépôts traditionnels.
L’ensemble du processus est commandé par
ordinateur. Les bacs sont acheminés jusqu’à
l’opérateur ou jusqu’au lieu d’entreposage en
passant par une porte ménagée dans le cube
en aluminium.
Les profilés aluminium dont est constituée
la base sont fournis par Sapa et les travaux
pour continuer à améliorer la construction
sont constamment en cours. Après des calculs
de résistance précis, un nouveau profilé a été
mis au point en été pour diminuer le poids et
le coût du matériau.
« Parce que nous avons apporté nos idées
et notre expertise dès la phase de conception
du produit, sa construction s’en est tout simplement trouvé optimisée » déclare Harald
Les soudures doivent être parfaites pour
que les bacs se déplacent sans encombre.
Bruås, vendeur chez Sapa Profiler AS à
Haugesund en Norvège.
La précision apportée à la fabrication des
profilés aluminium sont la clé de la réussite
de ce projet. Les jointoiements doivent être
parfaits pour que les robots puissent évoluer
sans encombre sur le châssis.
« La précision est incroyablement importante. Les tolérances sont minimes ce qui pose
des impératifs très sévères à la production »
déclare Harald Bruås.
que Sapa collabore
avec Hatteland Computer et, aux dires de
Sven Åge Hjorteland, les choses se passent
très bien.
« Nous sommes très satisfaits. La collaboration est vraiment très bonne. Je suis d’avis
que Sapa fournit les meilleurs produits au
meilleur prix » ajoute-t-il.
En automne, Hatteland Computer a construit une installation pilote où le nouveau
produit passera les tests finaux après quoi le
lancement mondial pourra se faire.
AutoStore a déjà fait l’objet d’un dépôt de
brevet dans la plupart des pays du monde.
« AutoStore suscite des réactions très
positives. Un immense marché s’ouvre à
nous » conclut Sven Åge Hjorteland.
VOILÀ PLUSIEURS ANNÉES
En chiffres • AutoStore
• Une fois la production d’AutoStore lancée, le délai de livraison escompté pour
une installation AutoStore complète peut
aller jusqu’à environ trois mois en fonction
de la taille.
• Une installation complète pèse entre 5 et
20 tonnes.
• Les dimensions des bacs de stockage
d’AutoStore sont 200 x 400 x 600 mm. La
taille peut être modifiée en fonction des
desiderata du client.
• Les bacs peuvent contenir une charge
allant jusqu’à 30 kg. Les robots sont
conçus pour soulever 50 kg.
• Sapa livre les profilés aluminium pour les
installations AutoStore entièrement prêtes
au montage.
N° 2 2004 • SHAPE 15
DESIGN
Le verre fumé et le maillage en profilé d’aluminium confèrent au bâtiment un caractère particulier et protègent du soleil et de la chaleur.
Qui a dit qu’esthétique et usine
d’incinération ne font pas bon ménage?
Le nouveau site d’incinération d’ordures ménagères ”Framtidens
Gärstad” ne passera sûrement pas inaperçu auprès des automobilistes
empruntant la E4 dans le sud de la Suède. La façade entièrement en
verre est recouverte d’un maillage décoratif réalisé en profilés aluminium.
omme ailleurs en Europe, plusieurs
usines d’incinération d’ordures ménagères sont actuellement en cours de
construction un peu partout en Suède. En
effet, l’entreposage des ordures sur des
décharges est désormais interdit conformément à une nouvelle directive européenne.
Parmi ces nouvelles usines, celle attirant
peut-être le plus l’attention est celle de
Gärstad, près de Linköping. Le bâtiment se
trouve à proximité de l’usine d’incinération
d’ordures déjà existante et se dresse à plus
de 45 mètres au dessus de la plaine du
Östergötland. Il abrite un gigantesque four
incinérateur et une installation de filtrage
et d’épuration des fumées dont on peut
nettement distinguer les silhouettes la nuit
à travers la façade de verre du bâtiment
illuminé. Lena Tomani, du bureau d’architecture Berg à Stockholm, fait partie de l’équipe
à l’origine de cet audacieux projet.
– A l’intérieur du bâtiment, on travaille jour
et nuit. C’est ce que nous avons justement
voulu montrer et intégrer à l’architecture extérieure, explique-t-elle.
C
16 SHAPE • N° 2 2004
Le verre utilisé est fumé dans un joli ton
vert pour protéger du rayonnement solaire.
Le maillage aluminium légèrement déporté en avant par rapport à la surface vitrée,
apporte une protection supplémentaire
contre le soleil et la chaleur. Tout a été
pensé pour que le climat intérieur soit
optimal.
Pour Lena Tomani et ses collègues, le
choix de l’aluminium comme matériau
pour la réalisation du maillage était évident.
« Il s’agit d’un matériau à la légèreté et
la longévité exceptionnelles. L’aluminium
résiste à la corrosion. En outre, il s’agit du
matériau déjà utilisé pour la pose du vitrage de la façade; il y avait donc tout intérêt à
garder le même matériau. »
Mais c’est également pour des considérations d’ordre esthétique que l’aluminium a
été retenu pour la réalisation de ce maillage
qui crée un équilibre parfait avec la taille de
la construction.
L’aluminium dynamise agréablement la
façade lorsqu’on passe devant le bâtiment.
En chiffres • Framtidens
Gärstad
“Framtidens Gärstad” est à la fois une
usine d’incinération d’ordures ménagères
et une centrale thermique dont la mise
en service est prévue pour 2005. Les
bâtiments sont signés Esbjörn Adamson,
Lena Tomani et Adam Wsycichowski, du
bureau d’architecture Berg à Stockholm.
Maillage en aluminium
Au cours des dernières années les architectes européens se plaisent à agrémenter
les façades vitrées de divers types de
maillages qui protègent les bâtiments du
soleil et de la chaleur et sont, en outre,
esthétiques. A Gärstad, ce maillage est
monté sur des cadres en aluminium de
3,15 x 3,15 mètres. Metallvaruhuset a
fourni les mailles aluminium finies fabriquées en sous-traitance en Norvège. Le
matériau de départ vient de chez Sapa et
consiste en un profilé avec rail longitudinal
fraisé puis mis en forme pour obtenir le
‘filet maillé’. Quant à la teinte verte, elle a
été obtenue par thermolaquage.
Un métro en aluminium remplace
l’ancien matériel roulant corrodé
Victimes de la corrosion, les wagons en acier de l’ancien
métro de Barcelone ont été remplacés par 250 nouvelles
voitures commandées auprès de la société Alstom Transport.
Les profilés aluminium ont été fournis par Sapa.
près une âpre concurrence avec d’autres
fournisseurs, Sapa Mass Transportation
a décroché le contrat représentant la
livraison d’un total de 1 070 tonnes de profilés d’aluminium à Alstom Transport sur une
période de deux ans.
« C’est la première fois qu’une société de
métropolitain nous confie la livraison totale
des profilés » déclare Allan Pedersen,
responsable des ventes chez Sapa Mass
Transportation.
« Les profilés en aluminium de Sapa
seront utilisés pour construire 250 voitures
pour le métro de Barcelone. Les trains sans
chauffeur à la pointe de la modernité
devraient transporter 90 millions de passagers par an et desserviront un réseau de plus
de 41 kilomètres comptant 43 stations. La
future ligne de métro n° 9 sera la plus longue
de la capitale catalane et le plus long système
sans chauffeur d’Europe. Elle reliera le nord
et le sud de la ville et permettra de se rendre
jusqu’à l’aéroport en métro. »
L’ancien métro catalan en acier passait sur
le front de mer et des problèmes de corrosion
sont survenus avec le temps. C’est pourquoi
la régie de métro de Barcelone a opté pour
l’aluminium pour la réalisation des profilés
porteurs des rames de métro.
A
« Un autre avantage des profilés en aluminium est leur poids. Leur légèreté se traduit
par une moindre consommation d’énergie »
explique Filip Levering, directeur de projet
chez Alstom Transport en Espagne chargé
de la construction des nouvelles rames pour
Barcelona Metro.
Filip Levering évoque un autre aspect positif :
le jointoiement des éléments nécessitera moins
de travaux de soudure, ce qui devrait rendre la
production plus aisée et plus rapide.
Alstom a reçu les offres de plusieurs fournisseurs dès qu’elle a appris que Barcelona
Metro lui avait confié l’exécution du contrat. Si
Sapa a été retenu, c’est pour plusieurs raisons :
« Alstom a déjà eu l’occasion de collaborer
avec Sapa pendant plusieurs années, et avec
succès » déclare Filip Levering. « Mais il va de
soi qu’il s’agit également de la qualité des produits et de la grande fiabilité des livraisons. »
Allan Pedersen cite encore une autre raison expliquant pourquoi Sapa a décroché ce
contrat très convoité : « Nous sommes
beaucoup plus puissants sur le marché
depuis que nous avons considérablement
augmenté notre capacité de production. »
Une condition préalable importante à
l’obtention du contrat était de pouvoir livrer
le volume de produits voulu au rythme
Bientôt le métro de Barcelone pourra
s’enorgueillir de nouveaux trains sans
chauffeur avec profilés en aluminium.
imposé par le client. Sapa était en mesure
de satisfaire à cette exigence. Depuis que la
société Remi Claeys en Belgique a intégré
notre groupe il y a presque deux ans, Sapa a
vu augmenter sensiblement ses possibilités
de fabrication de profilés de grande taille.
« Maintenant que nous sommes en mesure d’accepter des commandes importantes
en profilés de grande taille, nous espérons
pouvoir accepter à l’avenir encore plus de
tels projets de grande envergure » déclare
Allan Pedersen.
En chiffres : Sapa Mass
Transportation
• Sapa Mass Transportation a été fondée en
2002.
• L’objectif est d’augmenter l’utilisation
des profilés en aluminium dans l’industrie
ferroviaire et maritime.
• Mass Transportation fournit des solutions
totales et fait office de partenaire pour ses
clients.
• L’activité principale de Mass Transportation
est la fourniture de profilés et composants
en aluminium, et de solutions intégrées.
Profilés aux couleurs suédoises
pour le premier IKEA du Portugal
Le premier IKEA du Portugal avec le
système de façade Mirage de Sapa.
a fourni des profilés aluminium au premier magasin IKEA du pays
à Lisbonne qui vient d’être achevé au
mois d’août 2004. L’entreprise Martifer
a réalisé et monté la façade en verre.
SAPA PORTUGAL
Aux couleurs de la Suède, la façade
bleue et jaune de 2 000 m2 est construite avec le système de façade Mirage VEC
de Sapa.
« La livraison signifie beaucoup pour
Sapa, tant du point de vue financier que
du point de vue de l’image car beaucoup
connaissent l’enseigne IKEA. Le système de profilés est flexible étant donné
qu’il peut être utilisé pour divers types de
façades de verre et qu’il est disponible
dans divers coloris. Pour IKEA, par
exemple, il fallait du bleu et jaune pour
appuyer l’image de l’entreprise »
explique Sara Monteiro de la division
commerciale de Sapa à Lisbonne.
L’entreprise Martifer est un des gros
clients de Sapa au Portugal.
« Pour Sapa, il s’agissait d’un projet
de grande envergure. Non seulement en
raison de la taille de la construction
mais parce que ce projet peut déboucher
sur de nombreux autres grands projets à
l’avenir » déclare Sara Monteiro.
N° 2 2004 • SHAPE 17
TECHNIQUE
Ecole du profilage/Coupe transversale et tolérances
La construction avec les profilés aluminium ouvre des possibilités presque illimitées de conception de la coupe transversale. Souvent, nous allons même jusqu’à affirmer que les seules limites sont
celles de l’imagination.
En ce qui concerne la définition des cotes et
des tolérances, il peut s’avérer utile de connaître certaines astuces facilitant l’usinage.
Comparé à l’usinage mécanique, les tolérances
des profilés en aluminium sont relativement
grossières, surtout en ce qui concerne les
cotes ‘variables’.
Illustration 1. Dimensions d’un profilé en U
Normalement, le dimensionnement d’un profilé
en U se fait comme le montre l’illustration 1: B
est une cote fixe avec une tolérance satisfaisante, A étant en revanche une cote ‘variable’
plus difficile à respecter et se traduisant par
une tolérance plus large.
en U; il peut alors être avantageux d’utiliser le
dimensionnement conformément à l’illustration
2. C est une cote fixe à faible tolérance et D est
la cote ‘variable’ à tolérance supérieure. Pour
un ajustage intérieur plus précis, il est aussi
possible de prendre une cote D légèrement
inférieure à C et d’utiliser des brides à ressort.
Illustration 2. Fréquemment, il y a tout intérêt
à avoir une faible tolérance au fond du profilé
Illustration 3. La dimension du tube de
l’illustration 3 montre la définition normale des
cotes pour un tube avec ajustement intérieur.
La cote fixe se trouve au niveau des bords
extérieurs et la cote ‘variable’ au niveau du
creux intérieur. Pour obtenir les meilleures tolérances, il convient d’usiner et de dimensionner
le profilé comme le montre l’illustration 4.
La technique dimensionnelle ci-dessus
peut être utilisée le cas échéant sur tous les
profilés spéciaux aux fonctions similaires.
Garantie de résistance des produits
accrue grâce à la ‘security box’
Sapa Building System utilise un
nouveau banc d’essai informatisé
venant d’Allemagne pour tester la
résistance de ses produits.
Il est de plus en plus important de
tester au préalable les produits
exposés à des conditions climatiques
extrêmes. Avec la nouvelle ‘security
box’, Sapa Building Systems en
Angleterre peut effectuer les tests
conformément aux nouvelles normes
européennes.
18 SHAPE • N° 2 2004
La solidité et la résistance face à des conditions climatiques extrêmes sont des propriétés importantes pour de
nombreux produits Sapa. Pour économiser de l’argent à
long terme, Sapa Building Systems vient d’investir dans
la ‘security box’, un nouveau banc d’essai pour tester
précisément ces propriétés.
« Avec la nouvelle ‘security box’, nous disposons d’un
matériel entièrement informatisé permettant de tester des
articles dont la taille peut aller jusqu’à 3 500 mm x 300
mm. En outre, elle permet d’effectuer les tests conformément aux nouvelles normes européennes. L’utilisation de
ce nouveau matériel nous permet de proposer à nos
clients une assistante technique de pointe » constate Jon
Palenthorpe, responsable des ventes et du marketing.
LE CLIENT
En chiffres • L’échelle Wing
Personne ne semblait vouloir de l’ingénieuse échelle en aluminium jusqu’à ce qu’un film
publicitaire soit diffusé dans une émission quotidienne de téléshopping. Et les ventes
ont littéralement explosé.
Hal Wing a inventé en 1972 son échelle en
aluminium Little Giant Ladder.
Escamotable, elle peut être mise en 24
positions différentes.
Wing Enterprises a été fondée en 1986, son
siège se trouve à Springville, Utah, USA.
Pour savoir comment l’échelle fonctionne,
rendez-vous sur www.ladders.com où se
trouve le film publicitaire intégral.
Explosion des ventes suite à un
passage à la télévision
Little Giant Ladder : une annonce publicitaire TV se transforme en
conte de fées pour l’inventeur d’une astucieuse échelle en aluminium.
ittle Giant Ladder : tel était le nom d’une
invention détenue par un vieux monsieur qui voulait vendre son entreprise.
Combien Hal Wing, ce petit entrepreneur et
inventeur, pourrait-il en retirer? Pas grandchose, apparemment.
Car il y avait un hic : le brevet de sa principale invention, l’échelle Little Giant Ladder,
était arrivé à terme. Et il s’est avéré que les
acheteurs potentiels avaient eux-mêmes
commencé à produire des copies de l’invention de Monsieur Wing. Pas facile de faire
face à une telle situation.
Mais Hal et son fils Art ne se sont pas
donnés vaincus pour autant. Si l’invention
était bonne, c’est en revanche au niveau de la
notoriété du produit que les choses coinçaient. Ils décidèrent donc de passer à l’attaque et firent réaliser un ”infomercial”, un
film publicitaire à vocation commerciale et
informative pour montrer à quel point leur
échelle escamotable en aluminium était
astucieuse. Diffusée presque quotidiennement au niveau national, les ventes se
L
mirent à exploser avec environ 3 500 à 6
000 échelles vendues chaque week-end. En
un an, les ventes progressèrent de 1 000% !
Sapa a entre-temps fourni dix fois plus de
profilés en aluminium qu’auparavant pour
satisfaire à la demande de cette géante petite
échelle.
de cette annonce
publicitaire?
« Nous l’avons conçue de la façon suivante
: promettre peu mais faire beaucoup. Et cela
a marché. Moins d’un pour-cent des échelles
nous sont retournées » déclare le fils de l’inventeur Art Wing.
Ni lui, ni son père n’étaient, comme il dit,
de ‘fervents adeptes du téléshopping’ et
jamais ils n’avaient eu recours à ces émissions
QU’EST- CE QUI A FAIT LE SUCCÈS
« Pour notre annonce publicitaire,
nous avons décidé de promettre
peu mais de faire beaucoup. Et
cela a marché. »
publicitaires pour acheter quoi que ce soit.
Leur scepticisme leur ont fait prendre une
décision : tant qu’à investir dans un show
télévisé, autant y mettre le paquet. Il a été
fait appel à des présentateurs de renom dans
le domaine ‘bricolage’, un vrai film a été
réalisé dans un studio équipé de matériel
sophistiqué. L’investissement a payé.
« Après six mois de diffusion du film
publicitaire à la télévision, nous avons déjà
récupéré notre mise » explique Art Wing.
C’est maintenant au reste du monde de
découvrir l’échelle de Hal Wing. Le film
publicitaire sera bientôt diffusé au Canada,
au Mexique et au Japon. La petite entreprise
familiale pense aussi s’aventurer sur les marchés australien, néo-zélandais et européen –
une expansion vertigineuse pour un inventeur qui, il y a peu encore, pensait bêtement
devoir céder l’œuvre de toute une vie.
« En fait, je ne fais pas partie de ceux qui
aiment se retirer et je suis finalement très
heureux d’avoir gardé l’entreprise » avoue
Hal Wing.
N° 2 2004 • SHAPE 19
DERNIERS MOTS...
Porte-bagages de toit pour la Renault
Laguna
La nouvelle presse anglaise permettra à Sapa de
doubler sa capacité en Pologne.
Nouvelle presse en Pologne
Sapa continue son expansion en Pologne et
investit environ 40 millions de couronnes suédoises dans une troisième presse. Venant de Sapa
Ltd à Cheltenham en Angleterre, elle permettra à
Sapa Aluminium de fabriquer des profilés de plus
grande taille, jusqu’à 280 mm de largeur, et de
doubler la capacité de production, jusqu’à 24 000
tonnes. Ceci devrait permettre de répondre aux
besoins d’un plus grand secteur de clientèle.
Au fil des dernières années, Sapa a connu une
fulgurante croissance en Pologne.
En 1991 déjà, Sapa s’y implantait et investissait
dans une nouvelle presse à Trzcianka, suivie d’une
seconde presse en 1995. Sapa contrôle aujourd’hui 25% du marché polonais des profilés en aluminium. La Pologne fait également fonction de plateforme pour l’exportation florissante vers l’Europe
centrale. Le marché polonais devrait connaître une
croissance de l’ordre de 10% par an.
Avant d’investir dans une troisième presse,
Sapa projette d’investir dans sa capacité d’usinage et de finition.
« Le boom dans le secteur du bâtiment et le
développement de la Pologne en général, ont été
des facteurs décisifs pour nous » déclare Arne
Rengstedt, responsable de l’activité de Sapa profilés en Europe de l’Est. « Nous jouissons également d’une avance certaine sur nos concurrents
en étant la première entreprise occidentale spécialisée dans l’aluminium en Pologne. Nous avons
toujours misé sur une haute qualité et sur la flexibilité et nous sommes constamment efforcé de créer
des relations à long terme avec nos clients. Nous
sommes largement en tête et possédons un
savoir-faire exceptionnel dans le traitement ultérieur
de l’aluminium. En Pologne, nous disposons d’une
ligne d’anodisation, de thermolaquage et d’usinage
ce qui nous permet de livrer des composants
entièrement finis. Nous sommes les seuls à pouvoir proposer de telles prestations en Pologne. »
L’installation de la nouvelle presse commence
en automne 2004. Tout devrait être prêt pour la
production en septembre 2005.
20 SHAPE • N° 2 2004
Sapa Automotive livre depuis longtemps déjà des
porte-bagages pour la Renault Laguna. La régie
Renault est apparemment satisfaite du travail de
Sapa Automotive puisqu’elle a choisi Sapa
comme partenaire privilégié impliqué dans la
conception d’un nouveau système de porte-bagages de toit pour la prochaine génération de
Laguna. Une défi qui fait honneur à Sapa et qui
couronne le travail de grande qualité que Sapa
Automotive effectue au service de Renault.
La durée de ce projet de collaboration est de
deux ans.
multiplié par douze. En 1997, il était de 8 millions
de couronnes suédoises. Pour l’année 2004, les
chiffres escomptés se chiffrent à 97 millions de
couronnes suédoises, selon le magazine économique suédois Dagens Industri. Cette progression
est due en grande partie à la qualité des solutions
où technique et esthétique industrielle sont intimement liées comme en laisse présager le mot d’ordre de la société : ”Safety, function and design”
(Sécurité, fonctionnalité et design).
La plupart des supports fabriqués en Suède par
SMS Safebrackets sont exportés à concurrence
d’environ 70%. Les quatre plus grands marchés
sont les USA, la Russie, l’Angleterre et l’Espagne.
Scania : beau comme un camion neuf!
Lors de l’exposition internationale IAA
Nutzfahrzeuge 2004 organisée à Hanovre
(Allemagne), Scania a présenté sa dernière série
VL dont un modèle a également été élu ”camion
de l’année”. Sur le marché des poids lourds,
Scania et Volvo sont les principaux utilisateurs de
composants en aluminium. Ceci prouve le fort
potentiel d’utilisation de l’aluminium existant chez
les autres fabricants de VL.
Palmes d’or pour Sapa en Belgique
Le boom que connaissent les écrans TV plats a
propulsé le chiffre d’affaires de SMS, fabricant de
piètements et supports pour écrans et projecteurs.
Piètement pour écrans TV plats :
un succès
Pour pouvoir tenir debout, les écrans TV plats
nécessitent un piètement. Même les projecteurs
accrochés au plafond ou au mur ont besoin d’un
support.
La société SMS (Svenska MonitorStativ)
Safebrackets en a pris conscience et, après six
années de collaboration avec Sapa, ses ventes
n’ont cessé d’augmenter d’année en année.
Sapa fournit tous les ans un grand nombre de
profilés, notamment pour le piètement Plasma et
pour le support de projecteur Aero. Les deux supports sont utilisés pour le montage de postes TV
plasma et de projecteurs.
« SMS est devenu un client très important »
déclare Crister Roswall, responsable de clientèle
Sapa pour SMS Safebrackets.
« SMS utilise les profilés en aluminium pour ses
produits en raison des nombreuses possibilités
d’application qu’ils offrent. SMS peut transformer
les profilés à son gré pour allier esthétique et
fonctionnalité. »
En sept ans, le chiffre d’affaires de SMS a été
Sapa RC Profiles en Belgique a obtenu des prix
très convoités comme meilleur fournisseur de
profilés aluminium et second meilleur fournisseur
(devancé par Siemens Transportation). Sapa faisait partie des quelque 300 fournisseurs en lice
pour obtenir ce prix.
Motif du prix décerné : un mode de travail exceptionnellement innovant, communicatif et flexible. Le
prix a été remis en juin de cette année lors d’un
salon pour fournisseurs organisé en Allemagne.
« Je suis très fier. Le prix vient consacré le travail de
Sapa, non seulement pour sa technologie de pointe
mais aussi pour la qualité de notre méthode de travail apparemment très appréciée par nos clients »
explique Ben Elfrink, DG de Sapa RC Profiles en
Belgique.

Documents pareils