Madagascar

Commentaires

Transcription

Madagascar
Le monde de néréïde
Madagascar
Soumis par Néréïde
18-11-2007
Dernière mise à jour : 18-11-2007
Notre promenade (en famille) à Madagascar étant assez courte, elle s'est limitée au nord de l'île. Nous avons aterri à
Diego Suarez, pour visiter cette ville et ses environs, dont la baie de Sakalava.
Afin de voir un peu plus du pays nous sommes allés à Nosy Bé en Minibus (et bateau). Mais avant de nous rendre à Nosy
Be, nous avons fait excale à NosyKomba. Plus tard nous avons regagné Hellville la capitale de Nosy Be en pirogue. Lors
de ce sejour, nous étions installés à Ambatoloaka (prononcer "ambatolouk"), avec quelques escapades vers les nosys
Sakatia et TanyKelly.
Aprés cette petite visite guidée voici quelques conseils pratiques et trucs à savoir...ainsi que quelques mots sur l'art
culinaire malgache.
{mospagebreak title=Antsiranana}Antsiranana (Diego Suarez) L'arrivée en avion donne un premier aperçu de
l'immensité de la baie de Diego Suarez ; l'étroitesse de la passe en fait une sorte de grand lac salé et un abri naturel
remarquable. L'ascension de la Montagne des Français (à conseiller de bonne heure le matin) en offre une vue splendide.
Quand à la ville il ne reste plus que quelques témoignages du passé, on se croirait dans une ville bombardée! Du port, il
ne reste qu'un quai et quelques épaves à moitié coulées...
Pourtant je n'ai pas trouvé que le lieu fut triste, au contraire la ville est relativement animée et sure. On y trouve de tout...
même un super marché qui distribue des poches en plastique!! (non arrêtez, il ne faut pas!!)
Mais il n'y pas de quoi s'y attarder...
{mospagebreak title=Ramena}Ramena
A 18km, accessible - bienvenu sur les routes malgaches - par taxi bé ou taxi special (il faut négocier le trajet aller retour à environ 50000fm), Ramena est un village de pécheurs installé sur une très jolie plage. Deux - trois hôtels
accueillent les touristes.
Les enfants du village vont très vite vous adopter et animer vos journées à la plage... La mer d'émeraude
Si vous n'avez jamais naviguer sur des eaux turquoises, la ballade vaut le détour... Si vous voulez aller sur la mer
d'emeraude vous trouverez facilement à Ramena des pecheurs pour vous y conduire. Je vous souhaite un équipage plus
actif que le notre : ils nous avaient promis de faire griller du poisson sur la plage de la petite île sur laquelle nous avons
passer la journée... mais pour cela il eut fallu qu'ils pechent au lieu de faire la sieste toute la journée!
Le problème est que certains souhaitent profiter de l'apport financier que représente le touriste mais ils n'ont pas encore
la notion du service...
{mospagebreak title=Sakalava}Sakalava
Au bout de quelques kilimètres d'une piste sablonneuse, face à l'océan indien, se niche un jolie baie du nom de
Sakalava...Les possibilités de wind surf au nord de Madagascar...
Le nord de l'île (région de Diego Suarez) est soumis a un vent fort et continu de mai à novembre. Il souffle tous les jours
entre 25 et 40 noeuds. Il y a peu de windsurfeurs dans le coin car, pour les autochtones, l'achat de matériel n'est
même pas envisageable (trop cher pour le niveau de vie), pour les wasahas (les blancs) installés là-bas, il n'y a pas de
surf-shop, il faut amener avec soit tout l'équipement plus un bon stock de pièces de rechange. Pourtant la baie
d'Antsiranana (Diego Suarez) semble propice a la pratique du fun : au milieu, on pourrait se croire dans un immense lac
tant la passe et étroite et donc la baie referme sur elle-même. Au niveau de la passe il y a une très belle houle (mais
malheureusement pas mal de requins paraît-il !). En fait, les quelques (heureux) funboardeurs qui vivent là, vont naviguer
a quelques kilomètres, dans une jolie petite baie ...La baie de Sakalava
A cet endroit que l'on gagne par un piste de sable, on ne trouve pas grand chose... Il y a juste un hôtel-restaurant (très
sympa) tenu par Francis, un... toulousain! Il s'est installé là courant 98 et son entreprise marche très bien. Il a de
l'ambition : il veut développer les activités sportives dans son petit coin de terre. Il a prévu de faire venir un char a voile
(pour la marre basse et quelques planches à voile). Pour le moment, il n'y a que 4 ou 5 copains, vivant à Diego, qui
profitent du spot! Imaginer une baie fermée par des îlots et une barrière de corail, ou il y a pied partout, avec du vent
tous les jours (plutot fort), six mois de l'année (de Mai à Novembre). Plan d'eau plat dans la baie et avec de supers
vagues sur le riff !!!! En fait, le coin est aussi connu de quelques réunionnais qui viennent faire des loops sur les vagues
http://nereide.free.fr
Propulsé par Joomla!
Généré: 29 September, 2016, 19:33
Le monde de néréïde
de la barrière... Ca vous fait rêver? Le jour ou j'y suis allée, il n'y avait qu'un couple sur l'eau, ils ont eu la gentillesse de
me prêter leur matos pour que je fasse quelques bords... {mospagebreak title=Nosy Komba}Nosy Komba
Au lieu de nous rendre directement à Nosy-Be, nous nous sommes fait débarquer sur la plage de Nosy Komba. Installés à
l'hotel "les Lémuriens", nous avons profité quelques jours de la vie du village... les 203 éleves (encadrés par quatre
maîtres d'école) animent trés joyeusement cette adorable île.
Les habitants sont spécialisés dans l'artisanat, les rideaux et nappes étendus un peu partout par les brodeuses
embellissent encore ce lieu...
En général les touristes ne font qu'une courte escale de quelques heures à peine sur cette île our aller à la rencontre des
lémuriens et n'en retiennent sans doute que l'acceuil des marchands de souvenirs! C'est dommage car il existe ici une
véritable vie de village avec ses rites et ses coutumes.
{mospagebreak title=Nosy Bé}NosyBé
"La vache qui rit vous souhaite un agréable séjour à Nosy-Be" Que vous arriviez du port ou de l'aéroport vous croiserez
ce sympathique panneau.Le marchéColoré, mouvent et odorant :-) !Nosy Sakatiaou comment passer une agréable
journée sur une plage déserte!Attention aux marées !{mospagebreak title=Réserve de Lokube}Réserve de Lokube
Madagascar est réputée pour la grande diversité de sa faune et de se flore, en partuculier pour ses espèces
endémiques (aussi bien animales que végétales). Mais le déboisement intensif de l'île par le feu menace cette
irremplacable richesse... Cependant il existe déjà des réserves pour proteger ce patrimoine naturel. Nosy-Be possède sa
propore reserve : Lokube où il est possible de voir quelques especes... Prenez un guide local, il vous évitera de passer à
coter de pitons et boas sans les voir! J'ai aussi eu la chance d'observer un lémurien noctambule et un "drole" de serpent
qui ressemble à s'y méprende à une branche! Et bien sur les inévitables caméléons...
{mospagebreak title=Conseils pratiques}Conseils pratiques
- Les moustiques : le paludisme est très présent à Madagascar, alors n'oubliez pas votre traitement antipalu et de bon
répulsifs (pommades, spirales à bruler, prises électriques...)
- Les mokafouilles : je les deteste, elles m'adorent! Ce sont de satanées puces de plage, quasi-invisibles, qui viennent
vous pondre leurs oeufs sous la peau... ça laisse de superbes cicatrices blanches car bien sur les piqures démangent
énormement ... ça gratte... ça saigne... Elles pullulent particulierement sur les plages peu fréquentées. Il y en avait
beaucoup vers Diego Suarez. Les autochtones ne sont pas agacés par ces bestioles mais ils vous conseilleront de vous
enduire d'huile de coco pour éviter les piqures... pourquoi pas si vous n'avez pas peur des coups de soleil!
- L'eau : elle n'est pas potable (surtout pour les wasahas), des eaux de sources en bouteilles sont en ventes un peu
partout (entre 3000 et 10000FM). Si vous préférez la bière, elle (la pinte) n'est pas plus chère et très bonne (Three
Horses Bear, probablement d'origine Anglaise ou Sud Africaine). En tout cas, précoyez une pharmacie en
conséquence.
- Devises : au fait quand j'y étais la parité du Franc malgache avec le Franc français était de 920FM à la banque... le taux
est meilleur chez les indiens (Caranes) ...
- Se déplacer ... suivant les distances à parcourir vous pouvez emprunter :
- l'avion : les lignes intérieures sont assez bon marchées et il y a des "aéroports" un peu partout,
- le taxi-bé : ce sont les taxis qui relient les quatre coins de Madagascar, mais il faut être assez résistant ; les trajets
peuvent durer jusqu'à 36h ou plus entre deux villes. Il n'y a qu'un chauffeur et il ne s'arrete, pour reposer, que quand il
n'en peut vraiment plus! Les véhicules sont pour la pluspart (ceux que j'ai vu) des 404 bachées dans lesquelles
s'entasse une douzaine de personnes (plus?) et comme les routes ressemblent plus à des pistes... Les mêmes existent
pour des trajets plus courts.
- le spécial : les malgaches utilisent les taxis comme transports collectifs et chacun paie sa place, mais si vous le voulez
pour vous tout seul (ou votre famille), il devient "spécial" et un peu plus cher... au fait ils sont faciles à reconnaître, se sont
des 4L (le 4X4 local :-))... mais toutes les voitures se transforment vite en "spécial"!
- la pirogue à balancier : dans la région de Nosy Be, les vents sont calmes et la mer assez plate, aussi la pirogue est un
moyen sur et rapide (quand le vent est favorable pour gonfler la voile, ou bien si on est pas pressé) d'aller d'une île à
l'autre. Sinon il y a aussi des "bassines" à moteur, trés rapides (c'est relativement récent).
{mospagebreak title=La cuisine}La cuisine
On mange vraiment trés bien à Madagascar (même si parfois l'intestin ne le supporte pas bien) : la cuisine n'est pas
grasse car il n'y a pas d'ajout de l'huile (et encore moins de beurre -bien qu'on en trouve toujours sur la table du petit
déjeuner). Personnellement j'ai fait une "cure" de poisson, langouste, crabe, crevette, calamars.
Il y a plusieurs modes de préparation et toutes les recettes méritent d'être goutées : au coco (un délice), au poivre
vert (c'est une grande spécialité là bas : leur poivre est succulant), à l'ail, au piment (faut être un peu habitué), en
cary….
http://nereide.free.fr
Propulsé par Joomla!
Généré: 29 September, 2016, 19:33
Le monde de néréïde
Les plats sont accompagnés de riz bien sur (souvent complet) mais aussi de pommes de terre sautés (des frites !) ou
de légumes sautés (aïlle! attention danger).
Goutez aux spécialités : le Romazal (viande ou poisson en bouillon avec des brèdes mafanes -légumes comparables
aux épinards- ...), le Riz coco (mmmh)...
Pas de boeuf mais du zébu à déguster en brochettes (marchands dans les rues) avec des acharts de mangue et papaye
(légumes rapés... là aussi l'intestin supporte mal car les légumes sont lavés à l'eau... non potable), en steack au poivre
vert ...
Dans les rues vous croiserez des marchands de bananes , patates douces ou manioc frits, de nems et de samoussas
(bien sur ça c'est gras!).
Dans les bars vous pourez aussi déguster des jus de fruits frais (mangue, papaye, ananas, orange... mon préferet : le
corosol).
Et les plus gourmand auront droit au gateau coco -_^
http://nereide.free.fr
Propulsé par Joomla!
Généré: 29 September, 2016, 19:33

Documents pareils