Un plan pour rapprocher leschômeursdutravail

Commentaires

Transcription

Un plan pour rapprocher leschômeursdutravail
PAYS : France
DIFFUSION : 250095
PAGE(S) : 3
JOURNALISTE : Gilles Cordillot
SURFACE : 37 %
PERIODICITE : Quotidien
5 avril 2016 - N°nc - Edition Seine et Marne - Nord
EMPLOI
Un plan pour rapprocher
leschômeursdu travail
COMMENT décrocher un travail,
quand on n'est pas mobile dans un
vaste département
qui compte
70 000 demandeurs d'emploi ? Pour
lever les freins à l'emploi et l'insertion sociale, l'Etat initie en Seine-etMarne les prémices d'une plate-forme de mobilité solidaire avec les associations Wimoov dans le nord du
département ainsi que le service
d'insertion (Pije) de l'association
d'action éducative et sociale (Adsea)
dans le sud. «L'effort doit être multifacettes », a résumé Jean-Luc Marx,
le préfet de Seine-et-Marne en présentant les contours du dispositif
censé aider un public très éloigné de
l'emploi, dans les quartiers prioritaires ou pas, à s'en rapprocher.
Sur les 2 600 Franciliens qui en
ont déjà bénéficié, 43 % d'entre eux
ont retrouvé un emploi. « Cette plateforme permettra d'identifier l'offre
de mobilité et de réaliser l'acquisition de voitures ou scooters à des
prix préférentiels, l'entretien et les
réparations dans des garages solidaires, la préparation du permis de conduire dans des auto-écoles associatives... ou encore la location de vélos
pour faire le bout de chemin qui conduira au retour à l'emploi », détaillet-on à la sous-préfecture de Torcy qui
pilote le projet.
GILLES CORDILLOT
Une plate-forme permettra l'acquisition de voitures ou scooters ainsi que la location
de vélos â des prix préférentiels pour rendre des chômeurs mobiles, (DRJ
Tous droits de reproduction réservés
PAYS : France
DIFFUSION : 250095
PAGE(S) : 3
JOURNALISTE : Gilles Cordillot
SURFACE : 37 %
PERIODICITE : Quotidien
5 avril 2016 - N°nc - Edition Seine et Marne - Nord
«Une boîte à
outils précieuse»
Patrick Debouvry»
président de Travail
Entraide au Mée-sur-Seine
Patrick Debouvry est
président de l'association
Travail Entraide au Mée-sur-Seine.
Pour lui, « la question primordiale
quand on approche une personne
désireuse de retrouver un emploi
c'est : est-elle mobile ? » Mais à
un manque de mobilité
géographique s'ajoutent souvent
d'autres obstacles. « Illettrisme ou
méconnaissance du français,
mauvaise compréhension des
consignes aggravent la situation
des demandeurs d'emploi, précise
Patrick Debouvry. C'est la raison
pour laquelle cette plate-forme
aura le rôle d'une boîte à outils
précieuse pour se rapprocher de
l'emploi. »
G.co.
«C'est
complémentaire
avecnotreaction»
Michelle Mcry,
responsable des Restos
du cœur à Torcy
« Ce dispositif est tout à fait
complémentaire avec notre
action d'aide au retour à
l'emploi », estime Michelle Méry,
responsable des Restos du cœur à
Torcy. « Ce que j'y vois
d'intéressant, c'est de nous
signaler les auto-écoles ou les
petits garages low-cost. Car aux
Restos du cœur nous faisons du
microcrédit », poursuite la
responsable associative. « Or,
quand une personne vient nous
voir pour demander un
microcrédit, c'est qu'on lui a
proposé une offre d'emploi. Mais
encore lui faut-il trouver la
solution transport... »
G.CO.
Tous droits de reproduction réservés

Documents pareils