Standard PDF - Retired Teachers of Ontario

Commentaires

Transcription

Standard PDF - Retired Teachers of Ontario
ÉT é 2 0 1 1
le
magazine
des
enseignantes
et
Relations
à la retraite
Changer
pour le mieux
Grands-parents
aimer sans limites
Enseigner
une affaire de famille
Depuis 1968
Since 1968
enseignants
retraités
de
l’ontario
Photo : gracieuseté de Ruth Baumann
Été 2011 • Volume 10 • Numéro 2
[email protected] • www.rto-ero.org
Éditeur : Les enseignantes et enseignants retraités de
l’Ontario/The Retired Teachers of Ontario
Rédacteur en chef : Simon Leibovitz
Rédactrice principale par intérim : Kimberly Brathwaite
Rédactrice adjointe : Madalina Hubert
Réviseure : Renée I.A. Mercuri
Production – conseillère : Elizabeth Gjerek
Conception graphique : Chris Simeon
Impression et distribution : Harmony Printing Ltd.
Traduction : Mamadou Seck, Claude Forand
Renaissance est une publication trimestrielle à l’intention
des membres d’ERO/RTO conçue pour leur fournir de
l’information sur des questions d’intérêt particulier pour
la communauté des éducatrices et éducateurs retraités.
Les opinions présentées dans les articles soumis sont
celles des auteures et auteurs et ne sont pas forcément
le reflet de la position officielle d’ERO/RTO.
Nous acceptons les lettres à la rédaction, les propositions d’articles, ainsi que les photos et illustrations,
envoyées de préférence à [email protected]
Les images ou photos numérisées doivent être à haute
définition (min. 5 po x 7 po – 300 ppp).
Agente de publicité : Kimberly Brathwaite
Envoyer les demandes à [email protected]
La publication d’une annonce dans Renaissance ne
veut pas dire que le produit ou service présenté est
garanti par ERO/RTO.
Renaissance is also available in English. If you would
like to receive your copy of the magazine in English,
please contact the Provincial Office.
Si vous déménagez ou si vous changez d’adresse
postale ou de courrier électronique, veuillez
en aviser la Section réservée aux membres à
[email protected]
18, chemin Spadina, bureau 300
Toronto (Ontario) M5R 2S7
416.962.9463 | 1.800.361.9888 | Téléc. 416.962.1061
www.rto-ero.org | [email protected]
Depuis 1968
Since 1968
En manchette
Gibson laneway, huile sur canevas,
par Ruth Bauman
20 Un changement
pour le mieux
Des membres adoptent d’importants changements
de mode de vie et de nouveaux projets
ARTICLES DE FOND
24 L’amour inconditionnel
28Le remariage à la retraite
RUBRIQUES
1 Mot de la rédaction
14
1 Lettres
2 Message de la présidente
3 Le directeur général fait le point
4 Faits saillants du Sénat
À votre service...pour le soin de votre avenir.
6 Rapports des comités au Sénat
9Abonnez-vous à Renaissance en format
électronique
Here for you now ... Here for your future.
ERO/RTO est réparti en 48 districts et compte
65 406 membres.
10 La santé de l’esprit, ça compte
Conseil de direction provincial
Joan Murphy, présidente
Margaret Couture, présidente sortante
Jim Sparrow, premier vice-président
Leo Normandeau, deuxième vice-président
Norbert Boudreau, membre du Conseil
Margaret Clarke, membre du Conseil
24
11 Appel de propositions pour Renaissance
12 Programme de bourses de Johnson Inc.
CHRONIQUES
Comité provincial des communications
14 Hommage à nos doyennes et doyens
Bob Albert (président), Don Colby, Dick Duffin,
Laurie Fountain, Sandra Groff, Martin Higgs
16 Avec l’ordinateur, c’est facile
31 Moment de détente
couverture
34 Notes de lecture
Ruth Baumann, district 16, Toronto, lors d’un
voyage de peinture à Gordes en Provence,
France, en 2008.
Photo : gracieuseté de Ruth Baumann
36 Retrouvailles
28
37 Annonces classées
Mot de la rédaction | Lettres | Rubriques
Le contexte
Promenons-nous dans les bois
Pendant que le loup n’y est pas.
Si le loup y était, il nous mangerait.
Mais comme il n’y est pas, il ne
nous mangera pas.
C
e texte de mon compositeur/parolier et génial créateur
préféré de comédies musicales, Stephen Sondheim, s’inspire
de son chef-d’œuvre Into the Woods, dans lequel il tisse et
entrelace plusieurs contes de fées, y compris Le petit chaperon rouge.
Depuis la tendre enfance, nous avons, pour la plupart,
entendu l’histoire de cette fillette et de son périple vers la maison
de sa grand-mère; le voyage ne se passe pas exactement comme
elle l’imagine, mais heureusement, l’histoire finit bien! Je crois
que pour la majorité d’entre nous, le départ à la retraite et la vie
pendant cette période ressemblent un peu au voyage de cette
petite fille, une aventure remplie de mystères et de dangers.
Une petite chanson de l’œuvre de Stephen Sondheim me fait
penser à l’incertitude face à la retraite. Que faire à la retraite et
quel chemin prendre? On pense que le chemin sera facile et qu’il
n’y a rien à craindre.
Par la voix du petit chaperon rouge, Sondheim écrit :
Le chemin est clair, la lumière est bonne,
Je n’ai aucune crainte, et je ne devrais pas en avoir.
Dans les bois et dans les vallons,
Le chemin est bien tracé, je le connais bien.
Dans les bois, qui sait vraiment
Ce qui nous attend en chemin? [traduction]
En se dirigeant vers la retraite et sur la route qu’ils emprunteront,
les membres arrivent parfois à des tournants inattendus, et c’est
ce que le présent numéro de Renaissance reflète. Vous y lirez des
articles sur des membres qui se sont remariés après la retraite, sur
d’autres qui ont enrichi leurs rapports avec leurs petits-enfants, et
sur certains qui ont choisi un mode de vie radicalement différent et
qui y ont trouvé satisfaction et tranquillité d’esprit.
Sans être toujours certain de ce que l’on trouvera en chemin,
on sait que cette période est passionnante et on espère qu’elle
sera remplie d’histoires qui finissent bien.
Lettres
MERCI d’avoir rédigé un article aussi
splendide! J’ai vraiment apprécié aussi les
autres articles sur le bénévolat. Vous avez su
capter la passion des gens pour le bénévolat.
Félicitations! Je ne suis pas tout à fait sûr
pour la photo de ces deux odieux mordus
du hockey! « Ouaaaaaaaaaaaaaah! » Non,
mais sérieusement, c’était délirant! La photo
reflète l’excitation du moment. [Bryan parle
de la photo où il figure avec son ami, dans le
numéro sur l’implication bénévole].
—B
ryan Marjoram
District 30, Northumberland
Nous pensons que vous avez fait un excellent
travail pour notre article dans Renaissance et
nous avons également apprécié les textes sur
d’autres bénévoles. Merci de faire passer le mot.
—B
arb Smith
District 11, Waterloo
ées
Lettres demand
daction
s lettres à la ré
le
e
qu
as
p
z
ie
erions
N’oubl
nues. Nous aim
ve
en
bi
s
le
rs
u
sont toujo
r les articles
mmentaires su
co
s
vo
ir
vo
ce
agazine,
re
ents de votre m
ém
él
es
tr
u
’a
d
r
ttres nous
et su
ulement vos le
se
on
N
.
ce
an
azine
Renaiss
trouvez le mag
s
u
vo
t
en
m
m
disent co
ent nous
ais aussi comm
m
,
ce
an
ss
ai
en
R
as à envoyer
rer. N’hésitez p
io
él
m
l’a
s
n
vo
pou
org.
[email protected]
vos lettres à rena
Correction
Dans le numéro du printemps portant sur
l’implication bénévole, nous avons indiqué
que Gwen Farrow faisait du bénévolat à
l’Hôpital Toronto East General, mais il s’agit
plutôt de l’Hôpital Scarborough General.
L’équipe de rédaction s’excuse de cette erreur
d’impression et de tout inconvénient causé.
— Simon Leibovitz
Été 2011
1
Rubriques | Message de la présidente
Favoriser les bonnes relations
Heureux et en santé grâce aux bonnes relations
C
ette année, à l’assemblée
du printemps du Sénat,
nous avons eu le plaisir
d’accueillir l’Honorable Sophia
Aggelonitis, ministre du Revenu et
ministre déléguée aux Affaires des
personnes âgées. Elle nous a parlé
de diverses questions concernant
les personnes âgées. L’un de ces
enjeux m’a vraiment préoccupé.
Mme Aggelonitis a déclaré que la
question de l’abandon, que ce soit
laisser une personne seule et isolée
à la maison ou dans une maison de
soins de longue durée, était en fait
une forme de maltraitance. Cette
question m’a fait réfléchir plus à fond
sur les relations interpersonnelles à
la retraite et sur leur impact à mesure
que nous vieillissons.
Nous savons tous et toutes que ces
relations jouent un rôle important
et capital dans nos vies. Nous
savons que ce rôle est déterminant
dès la naissance. En grandissant,
nous réalisons que nous avons le
désir inné de partager avec autrui
nos bons et nos mauvais moments.
Habituellement, nous développons
cette relation avec quelqu’un qui est
proche de nous, soit un parent ou
un ami. La principale raison d’être
de la relation est que, non seulement
il s’agit d’une personne qui se soucie
de nous, mais aussi de quelqu’un qui
nous comprend.
À la retraite, la nécessité d’avoir
des relations est beaucoup plus
importante, dans la mesure où les
relations interpersonnelles constituent
un facteur important de bonne santé.
2
Plusieurs études ont démontré que
l’on est plus heureux et en santé
lorsque l’on maintient ces relations
en vieillissant. Les répercussions de
la solitude et de l’isolement sont plus
graves quand on vieillit. Un article
de Mark Stubich, Ph.D., publié
par l’Ordre des pharmaciens de
l’Ontario, parle de certains résultats
intéressants de l’étude MacArthur
sur l’art de bien vieillir. Dans cette
étude, on a demandé à des personnes
âgées de 70 à 79 ans d’évaluer leur
propre sentiment de se sentir utile
auprès de leur famille et de leurs
amis. Après une période de sept
ans, on a réexaminé le cas de ces
mêmes personnes pour les facteurs
de mortalité et d’autres problèmes de
santé. Les chercheurs ont découvert
que les personnes qui s’étaient senties
très utiles étaient moins susceptibles
d’être victimes de maladies chroniques
ou de la mortalité. Ces constatations
se sont révélées justes, même après
que l’on ait procédé à des rajustement
en tenant compte du sexe, de la santé,
du mode de vie et d’autres facteurs.
Cela devrait nous inciter à réfléchir
sur nos relations pendant notre retraite.
Nul doute que chacune et chacun
d’entre nous a besoin des autres. Le
nombre de relations n’est pas la chose
la plus importante. Ce qui compte,
c’est plutôt la qualité de ces relations.
Durant les années précédant
la retraite, on s’arrête souvent
très peu sur la dynamique des
relations interpersonnelles et leurs
transformations à la retraite. Au cours
de notre carrière, de nombreuses
photo : renée I.A. mercuri
p a r J o a n M u r p h y, d i s t r i c t 3 3 , C h a t h a m - K e n t
L’honorable Sophia Aggelonitis, ministre
du Revenu et ministre déléguée aux
Affaires des personnes âgées, et la
présidente d’ERO/RTO Joan Murphy,
après la conférence de Mme Aggelonitis
au Sénat.
relations avec les autres étaient
fondées sur des objectifs communs.
On ne doute pas qu’elles vont se
transformer puisque, peu importe
la relation, on a plus de temps à y
consacrer. Une chose presque certaine
à cet égard est que la sagesse et
l’expérience acquises replacerons nos
relations dans leur contexte véritable.
À la retraite, on abandonne
certaines relations et on en noue de
nouvelles. Au cours de la vie, il est
tout à fait naturel de s’impliquer dans
des relations interpersonnelles et de
les abandonner. D’autres relations
Suite à la page 17
Renaissance
Le directeur général fait le point | Rubriques
Parcours et tournants imprévus
La transition : Quel rappor t avec la retraite?
par Harold Brathwaite
B
eaucoup de mes collègues
retraités pensent que j’ai
perdu la boule parce que je
travaille encore à temps plein. J’ai
des amis retraités qui clament que la
retraite est malsaine! Remercions le
ciel que de bien des manières, nous
sommes tous pareils, mais également
si différents. Il y a neuf ans, lorsque
j’étais à la veille de prendre ma
retraite après 31 ans de service dans
le système scolaire de l’Ontario, je
pensais que j’étais prêt à tourner la
page. Après tout, les transitions ont
toujours fait partie de ma vie.
À l’âge de 11 ans, j’avais déjà
fréquenté quatre écoles primaires
différentes et deux de niveau
secondaire (et ce n’est pas une
erreur typographique), et pourtant
mes notes n’en ont pas souffert.
À l’université, j’ai poursuivi mes
études du premier cycle et des cycles
supérieurs en Jamaïque, en France et
finalement au Canada.
Durant ma vie professionnelle en
Ontario, j’ai travaillé pour quatre
conseils scolaires et, sauf à mon
dernier poste comme directeur
de l’éducation au conseil scolaire
Peel District School Board, je n’ai
jamais passé plus de trois années au
même poste. De plus, j’ai consacré
la plus grande partie de ma vie
professionnelle à divers organismes
communautaires non seulement
parce que je considère l’implication
communautaire importante, mais
aussi parce que cela m’a aidé à voir
le monde qui m’entoure sous un jour
différent. J’avais hâte de m’impliquer
Été 2011
davantage dans la vie communautaire
à la retraite et, à vrai dire, je n’ai pas
eu à chercher loin. Heureusement, la
période où il fallait dresser une liste
impressionnante de références était
bien révolue, et je pouvais choisir de
m’impliquer là où je me sentais utile.
Point de mire
Et pourtant, après à peine quatre
mois « à la retraite », je m’ennuyais
et je m’en voulais presque de ne
pas avoir d’autre intérêt dans ma
vie. Par ailleurs, c’était dispendieux.
Pour adhérer à un organisme ou une
association, il fallait une contribution
financière, une exigence que j’étais
prêt à accepter. Cependant, le coût
grandissant du stationnement et de
l’essence à Toronto était en moyenne
d’environ 180 $ par mois.
Comme mon professeur de latin
l’aurait décliné, le destin m’a souri.
Après six mois « à la retraite », j’avais
un nouvel emploi comme conseiller
principal du président au Collège
Seneca. Ma principale tâche était
d’élaborer une proposition pour le
gouvernement provincial en vue
d’élargir le partenariat public-privé
du collège dans la ville de Markham.
Le fait de présenter la soumission
quatre semaines après le début de
mes nouvelles fonctions n’était pas
trop inquiétant. La soumission a été
un succès. Et je me suis retrouvé
encore une fois en administration
scolaire, mais le travail était nouveau
et différent.
La séparation entre ma vie
personnelle et professionnelle a
été attitude avec laquelle je suis à
l’aise. Je n’ai jamais eu l’habitude de
rentrer à la maison et de parler de ma
journée de travail. J’évite, certes, de
partager l’information confidentielle
liée à mon travail. Cependant,
la rupture d’une relation et d’un
mariage de vingt-six ans durant
ma première année à la retraite a
mis à l’épreuve la séparation des
différentes cloisons de la vie. C’était
une transition à laquelle je n’avais
pas pensé, mais le travail fut un
exutoire précieux puisque je n’avais
pas le temps de me morfondre sur les
difficultés de la rupture conjugale.
Courbe d’apprentissage
Vingt-deux mois dans mon premier
emploi après le départ à la retraite,
j’ai fait une transition, sans erreur,
pour une autre possibilité : assumer
les fonctions de directeur général
d’ERO/RTO. Le temps passe vite
quand on s’amuse, dit-on, et six ans
et neuf mois sont déjà vite passés.
J’ai beaucoup appris sur les soins de
santé, la mobilisation, les pensions, les
assurances et les enjeux des personnes
âgées, beaucoup plus que je ne l’aurais
jamais imaginé. Difficile de le croire,
mais je prévois prendre ma retraite;
pour la simple raison que, de temps
en temps, quelque chose nous arrive
et on se dit qu’on n’est pas aussi jeune
qu’on se l’imaginait.
La première fois, c’était il y a à
peu près cinq ans. J’étais en Jamaïque
en vacances dans un centre de
villégiature. Je regardais des jeunes
jouer au soccer. J’ai demandé si je
Suite à la page 35
3
Rubriques |
Faits saillants du Sénat
Décisions du sénat
Gouvernance
• A approuvé un nouvel énoncé des valeurs d’ERO/RTO
venant compléter l’énoncé concernant la vision et les
objectifs d’ERO/RTO
*
Mobilisation
• A demandé que le Comité de mobilisation politique étudie
l’impact de l’Accord économique et commercial global
(AECG) sur les rentes, la santé et l’éducation, ainsi que la
privatisation des services d’alimentation en eau, et en fasse
rapport au Sénat d’automne.
Adhésion
• A approuvé une nouvelle catégorie de membres en
conformité avec les statuts et règlements d’ERO/RTO,
permettant à la conjointe ou au conjoint d’un membre,
lorsque cette personne ne touche pas une rente d’enseignante
ou d’enseignant, ou de survivante ou de survivant, d’adhérer
à ERO/RTO à titre de membre associé. Un tel membre pourra
bénéficier de la plupart des droits et privilèges accordés aux
autres membres associés, à l’exception de la participation aux
garanties des régimes collectifs d’ERO/RTO.
4
TOUTES LES PHOTOS : renée I.A. mercuri
Finances
• A approuvé les états financiers consolidés pour 2010.
• A retenu les services de la firme Grant Thornton, LLP, à titre
de vérificateur pour ERO/RTO en 2011.
• A approuvé le don de bienfaisance annuel d’ERO/RTO en
2011 au programme de bourses d’études pour les enfants de
soldats morts au combat Children of Fallen Soldiers du Royal
Canadian Regiment.
• A approuvé de nouveaux paramètres financiers concernant
l’attribution des fonds aux districts, qui serviront de base à
l’établissement des budgets par le Conseil de direction provincial
et les cadres supérieurs en 2012 et les années subséquentes.
Selon ces paramètres, les subventions actuelles aux districts
(tenant compte de la taille et de la densité des districts), sont
maintenues aux mêmes conditions jusqu’en 2015.
Les valeurs d’ERO/RTO (ce que nous défendons)
1.ERO/RTO croit que les aînés, y compris les enseignantes
et enseignants à la retraite, les éducatrices ou éducateurs
et le personnel de soutien, sont des membres à part
entière de la société, méritent le respect ainsi que de
bien vieillir et avec dignité;
2.ERO/RTO s’est engagée envers le bien-être de celles et
de ceux qui sont retraités de l’éducation en Ontario;
3.ERO/RTO appuie et défend sans relâche a) des soins de
santé universels, b) une éducation publique de qualité,
c) des régimes de retraite à prestations déterminées, et
d) des collectivités-amies des aînés;
4. ERO/RTO estime que le développement et le maintien des
rapports sociaux, tant interpersonnels qu’institutionnels, de
même que l’adoption de stratégies favorables à chacune des
parties, contribuent à la cohésion sociale, à la démocratie
active ainsi qu’à la prise de décision productive;
5.ERO/RTO valorise la primauté du droit et les droits
universels de la personne.
Renaissance
Faits saillants du Sénat | Rubriques
Le Sénat était très heureux d’accueillir
une invitée spéciale, l’honorable Sophia
Aggelonitis, ministre du Revenu et
ministre déléguée aux Affaires des
personnes âgées, qui a remercié les
enseignantes et les enseignants à la
retraite pour leurs années de dévouement
auprès des jeunes, et a rappelé à
quel point ses enseignants préférés
ont eu une influence dans ses choix
ultérieurs. La ministre a fait connaître les
nombreuses ressources disponibles pour
les membres et les aînés en général par
l’entremise du Secrétariat aux affaires
des personnes âgées, de même que la
nouvelle réglementation s’appliquant
à la surveillance et à la gestion des
maisons de retraite. Pour de plus amples
informations sur ces deux sujets, visitez
le site www.seniors.gov.on.ca.
Caroll Carkner, présidente du Comité
des services aux membres, remet à
Roy Harvey, district 16, Toronto, le
prix de recrutement pour le plus grand
nombre de nouveaux membres (en
chiffres réels) en 2010.
Caroll Carkner, présidente du Comité
des services aux membres, remet à
Karen Rynard, district 28, Region of
Durham, le prix de recrutement pour
le plus grand nombre de nouveaux
membres (en pourcentage) en 2010.
Les représentantes de Merit Travel, Anna Kovachis, Anni DeLuca et Lori Copeland,
remettent à Philippe Rouleau, district 45, EstaRio, un bon de voyage de 1 000 $,
un prix qu’il a remporté lors de la dégustation de vins et fromages.
REMARQUES DE LA PRÉSIDENTE
L’humoriste bien connu Evan Carter a très
bien diverti l’auditoire lors du banquet du
Sénat, dans un style élégant et apprécié,
au grand plaisir de l’auditoire.
Été 2011
En prenant la parole au Sénat, la présidente Joan Murphy a rappelé le succès
d’ERO/RTO, et en particulier les efforts de nos districts. Joan a dit « Si notre
organisme connaît beaucoup de succès, c’est largement en raison du travail
des districts. Votre engagement, vos efforts et votre dynamisme sont des
ingrédients nécessaires à notre succès. J’en profite pour souligner à quel
point ces efforts sont appréciés par le bureau provincial. Merci à tous de
donner si généreusement de votre temps et de votre talent. Les programmes
et les activités sociales pour les membres sont formidables. »
Joan a aussi souligné l’importance de la nouvelle Fondation de bienfaisance
ERO/RTO, en ajoutant « nul doute que les membres fondateurs de notre
organisme étaient des visionnaires. Non seulement ils ont regroupé les enseignantes
et les enseignants à la retraite afin de protéger leurs rentes, mais en moins de
dix ans, ils ont mis sur pied des régimes complémentaires de santé ainsi que de
voyage. À l’heure actuelle, ERO/RTO poursuit cette tradition de visionnaire en
mettant sur pied une Fondation de bienfaisance. Par le biais de la Fondation,
nous prévoyons financer une Chaire de gériatrie érigée par donation à l’Université
de Toronto. Cette initiative aura des répercussions non seulement pour les aînés
actuels, mais également pour nos enfants et nos petits-enfants. »
5
Rubriques | Rapports des comités au Sénat
Comité de vérification
par Léo Couture, président
Le comité a pour mission principale de
surveiller le processus de déclaration
financière de l’organisme et les structures de contrôle internes
afin de soumettre un compte rendu de ses constatations
au Sénat. Il s’est réuni deux fois avec les vérificateurs et la
direction depuis la dernière assemblée du Sénat afin de se
préparer et de recevoir les résultats de la vérification annuelle.
Voici les faits saillants du rapport de vérification pour
2010 :
• les politiques et normes d’ERO/RTO pour la déclaration
financière sont conformes aux recommandations
de l’Institut Canadien des Comptables Agréés qui
s’appliquent aux organismes sans but lucratif;
• aucune politique comptable nouvelle ou controversée
qui aurait des répercussions sur notre organisme n’a
été décelée cette année;
• aucune lacune relative à des éléments importants par
leur nature et que l’équipe de direction ou le comité de
vérification devraient songer à corriger n’a été relevée;
• aucune fraude ni aucun acte illégal n’a été décelé;
• les vérificateurs ont fait remarquer que les transactions
importantes ont été gérées d’une manière satisfaisante
par notre service des finances.
Les vérificateurs n’ont eu que des remarques très élogieuses
à l’égard du rôle de l’équipe de direction dans le processus
de vérification. Ils ont souligné l’entière collaboration du
personnel d’ERO/RTO et ont fait remarquer qu’ils ont eu
entièrement accès aux écritures comptables et à d’autres
documents nécessaires pour le processus de vérification.
Le comité se réjouit d’avoir pu vérifier de nouveau
l’ébauche des états financiers consolidés pour 2010. La
situation financière d’ERO/RTO demeure saine, bien
surveillée par le Conseil de direction provincial et bien
gérée par le personnel.
Comité des communications
par Bob Albert, président
En 2011, l’une des priorités du Comité
des communications est l’organisation et
la tenue d’une conférence sur les communications en juin.
Le comité s’est réuni à deux reprises depuis et a complété
l’ordre du jour. L’information sur la conférence a été
distribuée et nous avons reçu les inscriptions. Un nouveau
6
membre du comité, Laurie Fountain, s’occupera des besoins
des webmestres des districts qui ont choisi de convertir leur
site Web à l’aide du logiciel Web Drupal et d’héberger le site
sur le serveur provincial. Avec l’aide des membres du comité
et du personnel du bureau provincial, Laurie a préparé
deux documents pour la conférence de juin qui aideront les
utilisateurs de Drupal actuels et éventuels à maîtriser cette
conception Web et le logiciel d’entretien.
Après chaque rencontre du comité, un rapport de
la réunion est envoyé à la présidence des districts, aux
webmestres, aux éditeurs de bulletins d’information, ainsi
qu’à la présidence des communications. Par le passé, un
courriel était envoyé à chaque récipiendaire. Cette procédure
a été modifiée. Le rapport du comité est maintenant présenté
sous forme de bulletin à la section du site Web provincial
réservée aux membres, sous Communications. Tous les
membres peuvent prendre connaissance du rapport et nous
faire part de leurs commentaires.
Comment le Comité des communications envisaget-il l’avenir? Nous voulons nous familiariser avec les
médias sociaux tels Facebook, Twitter et LinkedIn, pour
n’en nommer que quelques-uns. Beaucoup de membres
d’ERO/RTO sont déjà des utilisateurs réguliers. D’autres
hésitent. Nous espérons préparer un guide sur la façon
d’accéder à Facebook, Twitter, Skype et d’autres médias
sociaux, tout en évitant les écueils habituels.
Comité des statuts
par Margaret Couture, présidente
Le Comité des statuts est un comité
directeur relevant du Conseil de direction
provincial. Ses membres remplissent également les
fonctions de présidente ou de président d’assemblée et
siègent au Comité des résolutions du Sénat.
Les membres du comité se sont réunis en février et
en avril et ont accompli les tâches suivantes : examen de
12 documents des statuts et règlements soumis au comité
jusqu’ici cette année; examen des résolutions adoptées à
l’assemblée annuelle du Sénat 2010; examen du sommaire
des évaluations provenant de l’assemblée annuelle du
Sénat 2010; examen des résolutions reçues à l’assemblée
du Sénat au printemps 2011; information au Conseil de
direction provincial au sujet des statuts et règlements reçus
et examen de l’ordre du jour de l’assemblée du printemps
2011, en collaboration avec le Conseil de direction
provincial, afin de se préparer efficacement.
Renaissance
Rapports des comités au Sénat | Rubriques
Le comité se réjouit d’avoir examiné les statuts et
règlements de notre nouveau district 48, Leeds and
Grenville, et félicite le district d’avoir complété le
document aussi rapidement.
Ce processus est conforme aux principes de bonne
gouvernance. Pour la mise à jour de leurs statuts et
règlements, les districts sont invités à soumettre l’ébauche
de leur document afin qu’elle soit revue par le Comité
des statuts et règlements de l’organisme, avant d’être
présentée au district pour approbation.
Comité des services de santé
et des assurances
par Daisie Gregory, présidente
Le comité s’est réuni trois fois depuis
le dernier Sénat. Les contrats pour 2011 avec la
Financière Manuvie, à titre d’assureur des régimes
collectifs d’assurance santé (les régimes) d’ERO/RTO
et avec Johnson Inc., comme tierce partie administrant
les régimes, ont fait l’objet de négociations et ont été
recommandés au Conseil de direction provincial pour
approbation et signature.
Les membres nommés au comité ont terminé le cours
d’introduction en ligne « Introduction to Group Benefits
in Canada » comportant 15 modules. Sous la direction
de Don Brooks, un conseiller indépendant, et de Lori
MacDonald-Blundon, conseillère de Johnson Inc., le
comité a tenu quatre séances de formation, chacune ayant
eu lieu la veille des réunions ordinaires.
Les séances étaient consacrées à la planification et à la
gestion des garanties collectives, aux enjeux des garanties
collectives en santé, à leur financement, à la gestion des
risques, aux méthodes de financement, aux méthodes de
capitalisation, aux éléments constitutifs des primes, à la
comptabilité générale, à la tarification des garanties, aux
considérations clés de la conception des régimes, aux
coûts des régimes, aux coûts futurs des améliorations des
régimes, au mieux-être, aux rôles des quatre partenaires
pour les régimes, à l’administration, aux règlements et
aux régimes relevant du comité.
Depuis le début de l’année, les membres ont
également reçu une formation dans divers domaines :
John Crouse, de Johnson Inc., a présenté une séance de
deux heures et demie sur l’« ABC de la capitalisation
des garanties »; David Brawley, Ana Campbell et Colleen
Knox, de Johnson Inc., ont présenté un guide exhaustif
de discussion sur l’utilisation du rapport intitulé
Été 2011
« 2010 Financial Review & Benefit Utilization Report »;
Lori MacDonald-Blundon, de Johnson Inc., Harold
Brathwaite, Tony Sawinski, Ewa Romanski et Joanne
Murphy, tous d’ERO/RTO, ont participé à la séance
d’orientation destinée aux nouveaux membres ainsi qu’à
un aperçu du rôle des membres du comité. La société
Mondial Assistance, fournisseur de services d’assistance
pour l’assurance voyage à l’extérieur de la province de
résidence ou du Canada, a été invitée à la réunion d’avril
du comité afin d’expliquer son rôle dans le processus du
règlement des demandes.
Le processus d’examen du droit aux prestations a été
étudié par un sous-comité dirigé par Tony Sawinski, et
des modifications ont été apportées après avoir consulté
le conseiller juridique Ron Pink.
En janvier et en février, les livrets révisés des garanties
d’assurance santé et d’assurance voyage ont été distribués
aux membres. Par la même occasion, des couvertures
ont été remises aux nouveaux membres ne les ayant
pas reçues au moment de leur adhésion. Les inventaires
de couvertures étant épuisées, nous avons profité de
l’occasion pour en faire une mise à jour et réimprimer
une nouvelle version.
Nos régimes collectifs d’assurance santé continuent de
croître. De 2009 à 2010, on a enregistré une croissance
de 4,2 % pour la garantie des frais hospitaliers en
chambre semi-privée, de 4,8 % pour l’assurancemaladie complémentaire et de 5,3 % pour l’assurance
dentaire. Cela se compare favorablement à la croissance
exceptionnelle de 2,9 % enregistrée pour l’ensemble des
membres d’ERO/RTO.
Comité des services
aux membres
par Caroll Carkner, présidente
Le comité est responsable des ateliers de planification à la
retraite (APR), du programme de soutien d’urgence/œuvre
de bienfaisance des districts et des voyages. Cette année,
on a procédé à l’approbation de 38 APR, dont 23 d’ici la
fin mai et les 15 restants pendant l’automne. Le calendrier
au complet est présenté sur le site Web d’ERO/RTO.
Les ateliers continuent d’être de très haute qualité
et les commentaires témoignent du niveau élevé de la
satisfaction des participantes et des participants à l’égard
de l’organisme, du contenu et du déroulement des APR.
Il est à noter que d’ici la fin 2011, tous les districts en
Ontario auront organisé au moins un APR.
7
Rubriques | Rapports des comités au Sénat
En 2011, la prochaine étape pour le comité consistera
à examiner et à mettre à jour la trousse des APR. Les
ateliers ont été un important facteur de recrutement de
nouveaux membres. Chaque année, le groupe de travail
apporte constamment des suggestions pour améliorer le
matériel des APR, y compris le manuel.
Cette année, le comité s’est principalement concentré
sur l’atelier provincial de recrutement, tenu les 3 et 4 avril
dernier à l’hôtel Courtyard Marriott. Le thème de l’atelier
était « TENDRE LA MAIN » afin de refléter l’orientation
principale de l’atelier sur le recrutement des membres
associés. On comptait 78 participants, y compris les
membres du Conseil de direction provincial et des comités.
L’atelier a permis de constater l’incroyable énergie des
participants. Tout compte fait, ce fut un franc succès.
Les représentants des districts ont travaillé fort pour
reconnaître, appuyer, réconforter et réjouir les membres
et leurs familles, au nom d’ERO/RTO. Ils ont également
continué de faire du réseautage et de communiquer avec
des collègues rencontrés à l’atelier sur les œuvres de
bienfaisance en 2010.
Bien que le Comité des services aux membres soit
encore en voie de déterminer comment l’aide financière
peut être distribuée aux membres qui sont en crise
financière sérieuse, l’atelier sur le programme de soutien
d’urgence continue de fournir un appui non financier aux
membres qui désirent des renseignements.
Nous incitons les districts et les membres à
communiquer avec Merit Travel pour toute demande
de renseignements ou s’ils désirent obtenir une
présentation sur les voyages. De plus, Merit Travel publie
régulièrement des annonces de voyages dans Renaissance,
possède un lien sur notre site Web, et offre aux membres
des possibilités intéressantes.
Comité de mobilisation
politique
par Gary Zinck, président
Depuis l’assemblée annuelle du Sénat
d’automne, le comité s’est réuni à deux
reprises. À sa réunion de novembre, il a reçu une ébauche
d’un document intitulé « Qu’est-ce un bon CASC »
d’un membre du comité, Randi Neilsen. Après plusieurs
examens du document par le comité ainsi que les cadres
supérieurs, et à la suite des commentaires de l’Association
des centres d’accès aux soins communautaires de
l’Ontario (ACASCO), le document a été distribué aux
8
districts. À la réunion de mars, nous nous sommes
concentrés sur l’élection provinciale du 6 octobre, de
même que sur le rôle qu’ ERO/RTO devait jouer lors de
l’élection fédérale générale du 2 mai.
S’inspirant des idées du Conseil de direction
provincial, du Sénat, d’autres comités, des conseils
exécutifs de district et de la présidence des CAP de
district, le Comité de mobilisation politique a deux
objectifs prioritaires : appuyer le Conseil de direction
provincial afin de l’aider à atteindre son objectif
prioritaire de fournir des « services de qualité à ses
membres par l’entremise de la mobilisation », et
encourager et soutenir les efforts de mobilisation pour
répondre aux besoins de chaque district.
Le comité continue de s’inspirer des idées de l’ensemble
des districts pour son orientation. Après chaque réunion,
un rapport donnant un aperçu de la réunion est envoyé
aux représentantes et représentants des districts. On leur
demande deux comptes rendus par an — un en octobre
sur les initiatives de mobilisation politique du district;
et l’autre en mai, pour soumettre un sommaire de ces
activités par l’entremise du membre du comité servant
d’agent de liaison. Au cours des deux derniers mois, les
districts ont reçu une mise à jour sur leur préparation en
vue de l’élection provinciale, de même que pour faire part
de ce qui a bien marché lors de la précédente campagne
électorale provinciale. Cette approche s’est avérée très
utile lorsque nous avons élaboré nos recommandations au
Conseil de direction provincial.
Le comité est en pleine période de mise à jour du
manuel de ressources à l’intention des CAP de district; ce
manuel devrait être prêt pour approbation à notre réunion
de juin. Les membres continuent d’inciter chaque district
et chaque unité à tenter d’accroître le nombre de membres
siégeant au comité local de mobilisation politique, afin de
mieux surveiller et s’impliquer davantage dans certaines
activités d’ordre politique, notamment les enjeux sur les
soins de santé, les soins de longue durée, la participation
aux réunions des RLISS et des CASC.
Le comité continue d’examiner les dossiers
d’une manière proactive afin de donner suite aux
préoccupations du Sénat, du Conseil de direction
provincial et des districts et unités. Il continue de
promouvoir les préoccupations et les points de vue des
membres, et apprécie recevoir tant les préoccupations
que les recommandations des membres, et s’emploie à y
donner suite, le cas échéant.
Renaissance
Rapports des comités au Sénat | Rubriques
Comité des enjeux de la
retraite et des rentes
par Dave Giles, président
Le Comité des enjeux de la retraite et des
rentes (CERR) s’est réuni à deux reprises depuis le Sénat
d’automne et a approuvé son plan stratégique pour 20102011 à sa réunion de décembre. La réunion d’avril a fourni
aux membres l’occasion d’assister au forum de la Fédération
des enseignantes et des enseignants de l’Ontario, ainsi qu’à
l’assemblée générale du Régime de retraite des enseignantes
et des enseignants de l’Ontario (RREO).
Le comité continue de surveiller le rendement du
RREO. À cette fin, il a assisté à l’assemblée générale
annuelle de l’organisme, examiné ses documents publics
et suivi les articles pertinents publiés dans la presse à
ce sujet. Il surveille aussi les mesures du gouvernement
provincial, du gouvernement fédéral et de la FEO
relativement aux pensions. Ses membres ont assisté au
forum de la FEO sur les rentes et se sont penchés sur
les modifications relatives au Régime de pensions du
Canada (RPC).
Le comité procède à l’élaboration d’un document
intitulé « Bien vieillir par le mieux-être ». L’examen de la
recherche pertinente est en cours, et une fois terminée,
l’étude fera l’objet d’un document PowerPoint qui sera
publié à l’intention des districts d’ERO/RTO.
ERO/RTO prévoit également distribuer aux districts
un document pour personnes soignantes d’ici le début
de l’automne 2011. Celui-ci traitera des maladies
habituellement associées au vieillissement et présentera
des ressources disponibles pour les soins à domicile. Il
comprendra un modèle que les districts pourront utiliser
afin d’élargir les sources de renseignements pour y inclure
des ressources locales. Une troisième partie traitera des
options de soins en établissement.
Le comité a prévu un cycle de trois ans pour l’examen
continu des fiches d’information, afin d’en déterminer
l’exactitude et la pertinence. Voici quelques-unes
des fiches révisées récemment : Numéro d’assurance
sociale (NAS), Programme de médicaments Trillium,
Renouvellement du permis de conduire, Planification
des biens communs, Calcul de l’indexation de la rente,
Renseignements fiscaux.
Suite à la page 35
Inscrivez-vous à Renaissance en ligne
et gagnez un prix!
Quoi... Obtenez votre exemplaire de Renaissance par voie
électronique et examinez le numéro confortablement sur votre
ordinateur ou appareil mobile.
Pourquoi... Au cours des dernières années, de nombreux
membres ont demandé une version en ligne de Renaissance. Avec le
lancement de notre nouveau site Web, la technologie est maintenant
disponible pour offrir ce service aux membres.
Comment... Envoyez-nous votre nom, le nom et le
Afin de recevoir le lien pour accéder
au prochain numéro de l’automne,
veuillez envoyer votre courriel avant
le 22 septembre 2011.
Été 2011
numéro de votre district, votre numéro de membre et votre
adresse de courriel actuelle à [email protected] et
inscrivez-vous pour commencer à recevoir Renaissance en ligne. Tous
les courriels reçus feront partie d’un tirage pour l’un des trois prix
d’ERO/RTO. Une seule inscription par membre sera acceptée.
9
Rubriques |
La santé de l’esprit, ça compte
par Rian McLaughlin, président de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’Ontario
E
n tant qu’enseignantes et
enseignants à la retraite, je
sais que vous avez connu
beaucoup d’enfants et de jeunes
qui avaient besoin d’aide, mais que
vous n’aviez ni les ressources ni
l’appui nécessaires pour les aider.
Cette situation doit changer. Les
autorités gouvernementales et les
communautés doivent s’engager
activement pour aider les prestataires
de soins, y compris les éducateurs
et ceux qui travaillent en éducation.
La société doit voir dans la santé
mentale un droit pour l’ensemble
des citoyennes et citoyens, jeunes
et vieux. Vos expériences dans
nos écoles justifient davantage la
légitimité de cette cause.
Je sollicite votre aide. Les enfants
et les jeunes de notre pays ont
besoin de votre aide. Peut-être que la
dernière frontière de la justice sociale,
demeurée cachée pendant trop
longtemps, mérite plus d’attention
et d’action. En termes de politique
publique, on n’a pas tenu compte
de cet enjeu social; on l’a souvent
glissé sous le tapis et marginalisé
dans le domaine des soins de santé,
de l’éducation et de la politique. La
solution est dans le rapprochement
de ces trois secteurs.
En Ontario, un enfant sur six
vit dans la pauvreté — une donnée
statistique qui devrait nous mettre
toutes et tous en colère. Considérons,
cependant, le fait qu’un enfant sur
cinq présentera un problème de
santé mentale avant d’atteindre l’âge
adulte — ce qui peut représenter
cinq élèves ou plus dans chaque salle
de classe… potentiellement plus
d’un million d’enfants au Canada.
Et parmi ces enfants, seulement un
sur six d’entre eux recevra l’appui
et les services requis pour gérer et
10
retrouver sa santé mentale — il y a
donc là une crise de santé publique!
Cela compromet gravement
l’avenir de notre pays et la vie de
personnes qui restent à jamais
marquées par notre refus actuel de
nous attaquer à cette question, en
créant dans tous nos établissements
publics les conditions nécessaires
pour reconnaître que la santé de
l’esprit est aussi importante que
celle du corps et qu’aucune tare,
forme d’exclusion, de discrimination
ou de marginalisation ne peut être
justifiable si nous voulons évoluer
en tant que société. Peu importe
notre race, que l’on soit homme ou
femme, en santé ou handicapé, que
l’on soit gai, lesbienne, bisexuel ou
transsexuel, riche ou pauvre, la santé
mentale a des effets sur nous toutes
et tous, et il n’y a aucune frontière
quant à l’âge où les problèmes
mentaux peuvent se manifester
ou disparaître. La santé mentale
ne fait pas de distinction entre ses
victimes… et nous ne pouvons pas
en faire non plus.
Il y a pourtant de l’espoir. La
sensibilisation s’accroît. De plus en
plus de gens ne mâchent pas leurs
mots. Des coalitions d’enseignantes
et d’enseignants, de parents, de
professionnels de la santé et de
citoyens préoccupés se forment.
Je voudrais faire partie de ce
regroupement. Nous parlons là de
vos enfants, de vos petits-enfants,
voire de votre meilleur ami. Faisons
de la prise de conscience et de l’appui
à la santé mentale un mandat que
nous sommes toutes et tous engagés à
remplir. Comment? En encourageant
votre district local d’ERO/RTO à faire
pression sur les autorités politiques
La Fondation de
bienfaisance ERO/RTO
est une belle initiative
dont tous les membres
d’ERO/RTO devraient
être fiers. En examinant
les tables de mortalité
et démographiques,
dans l’exercice de mes
fonctions à la Fédération
des enseignantes et des
enseignants de l’Ontario, je
vois qu’il est clair que nos
anciens membres profitent
des fruits de leur labeur
durant des années après
le départ à la retraite et le
nombre d’années continue
d’augmenter. C’est là une
excellente nouvelle! Un autre
avantage est que nous
avons un regroupement qui
continue de contribuer à
l’amélioration de la qualité
de vie des personnes âgées
ici même dans notre pays,
et nous continuons de
partager nos compétences
professionnelles avec le
personnel enseignant et les
élèves ici et à l’étranger.
Vos accomplissements
continuent. Permettez-mois
de vous adresser mes
meilleurs vœux de succès
dans vos nombreux projets
de service et la poursuite
de vos objectifs.
Suite à la page 12
Renaissance
| Rubriques
[ Appel de propositions pour ] Renaissance
[ Notre objectif ] Avec les
numéros thématiques de Renaissance,
nous viserons à aborder les sujets
qui intéressent nos membres. Nous
poursuivrons la tradition de mettre
nos membres en évidence, tout en
faisant ressortir des idées neuves, des
expériences rafraîchissantes, ainsi
que des réflexions ou points de vue
intéressants et en mettant l’accent sur la
diversité, le dynamisme et le style.
[ Votre apport ] Faites-nous
parvenir une demande SUCCCINTE
accompagnée de votre proposition pour
décrire l’expérience, les opinions, le
travail artistique ou photographique que
vous aimeriez partager.
Veuillez prendre note que nous ne
pouvons garantir que les écrits et
illustrations seront publiés tels que
reçus. Dans la mesure du possible,
nous nous emploierons à inclure le
plus grand nombre possible de points
de vue des membres.
[ Vos idées sur les ]
numéros thématiques
Quelles sont les questions et tendances
qui sont importantes pour vous? Quels
sujets et thèmes aimeriez-vous voir
traités dans Renaissance?
Quels sont les thèmes sur lesquels nous
devrions nous concentrer dans les futurs
numéros du magazine Renaissance?
Hiver 2011
Printemps 2012
Aspects juridiques et légaux
Réussir sa deuxième carrière
À la retraite, on doit apprendre à gérer
sa rente. Plus que jamais, les retraités de
l’éducation doivent préparer un budget
et planifier soigneusement leur avenir
financier. Dans ce numéro, faites-nous
part de vos stratégies, de vos conseils
et de vos erreurs aussi dans votre
planification financière. Comment vous
assurez-vous que votre famille est à
l’abri des déboires financiers pendant vos
années de retraite.
Vous avez pris votre retraite, mais vous
avez encore l’impression que ce n’est pas
fini. Vous avez décidé de vous lancer dans
une carrière différente. Peut-être devenir
guide de voyage, propriétaire d’une petite
entreprise, concepteur de sites Web, devenir
agent immobilier ou faire de la consultation
professionnelle. C’est l’occasion d’un
« second départ ». Parlez-nous de vos
tentatives et des succès que vous avez
remportés. Nous voulons savoir comment
vous vous sentez de retour dans le monde
du travail et les raisons de votre décision.
Liste de réflexions suggérée :
Avez-vous récemment fait un testament
ou choisi une délégation de pouvoir?
Qui vous conseille dans vos affaires
financières, pour vous permettre d’avoir
la tranquillité d’esprit et de profiter
vraiment de votre retraite?
Date limite pour soumettre une
proposition d’article : 12 août 2011.
ERO/RTO met présentement en place une banque de photos prises par les membres. Nous
aimerions recevoir vos meilleures photos et les utiliser dans des publications futures telles
que Renaissance, Liaison (le bulletin provincial), sur le site Web d’ERO/RTO et autres matériels
promotionnels au profit de l’organisme. Toutes les photos devraient être numérisées avec une
résolution de 300 ppp et mesurer au moins 12,5 cm x 17,5 cm (5 po x 7 po).
Renaissance
Faites-nous parvenir vos
idées ainsi que votre
nom et le numéro de
votre district à l’adresse
[email protected]
ou téléphonez-nous au
1.800.361.9888.
Été 2011
Date limite pour soumettre une
proposition d’article : 21 octobre 2011.
Photos [ de vous pour vous ]
[ Numéros thématiques de ]
Plus de détails à la section
Renaissance de notre site Web
www.rto-ero.org réservée aux
membres.
Liste de réflexions suggérée :
S’agit-il d’une carrière dont vous rêviez
depuis l’enfance ou de quelque chose
survenu complètement pas hasard?
Comment vos proches ont-ils accueilli
votre décision de continuer à travailler?
Quels sont vos buts et vos projets futurs?
?
?
? ?
?
?
11
Rubriques |
Programme de bourses de Johnson Inc.
D
epuis 1998, le programme de bourses de Johnson
Inc. a permis d’offrir 1,1 million de dollars pour
les bourses aux étudiants partout au Canada.
Johnson Inc. s’est engagé à remettre 100 bourses par an
d’une valeur de 1 500 $ chacune.
Johnson offre ces bourses aux résidents du Canada
qui terminent leurs études secondaires pour entamer une
formation postsecondaire au Canada. Les formulaires de
demande dûment remplis doivent être accompagnés d’un
relevé des notes de la dernière année scolaire, d’une lettre
de recommandation et d’une lettre de la candidate ou du
candidat sur ses activités communautaires et ses projets.
Pour plus de renseignements sur les bourses de
Johnson Inc., ou pour obtenir un exemplaire du
formulaire de demande, veuillez visiter www.johnson.ca
et cliquer sur « The Johnson Difference », ensuite sur
« Johnson in the Community ». Envoyez un courriel à
[email protected]
ou téléphonez1 au29/10/10
1.877.328.7878
.
SG_JI_RTO_ERO_8.5x5.5_Oct10_FINAL_FR.ai
5:02 PM
12
Si vous désirez plus d’information sur les taux
concurrentiels et les services que Johnson Inc. fournit
aux membres d’ERO/RTO, veuillez téléphoner au
1.800.563.0677 ou visiter www.johnson.ca/rto-ero.
La santé de l’esprit, ça compte...
Suite de la page 10
locales, les députés provinciaux et fédéraux — vous
pouvez vous-même prendre un rendez-vous avec
votre maire ou votre député. On peut chercher les
organismes qui fournissent des services aux enfants
et aux jeunes et leur demander ce que l’on peut faire
pour aider. Pour exercer des pressions, vous pouvez
donner de votre temps, montrer de la compassion
et partager votre expérience. Nous voulons vous
entendre!
Renaissance
La Fondation de bienfaisance ERO/RTO
Quel est l’objectif
de La Fondation de
bienfaisance ERO/RTO?
Qu’est-ce qu’une
chaire érigée en
donation?
Qu’est-ce que la
gériatrie et quel est
son impact pour nous?
La Fondation vise une présence
durable en améliorant la qualité de
vie des aînés partout au Canada.
Notre objectif initial est d’amasser
3 millions $ au cours des trois
prochaines années, afin de créer
une Chaire en gériatrie érigée en
donation à l’Université de Toronto.
Nos objectifs futurs porteront sur les
enjeux liés au vieillissement en santé.
Une chaire érigée en donation
permet à l’université d’investir
les dons reçus et de s’impliquer
dans la recherche à long terme.
Pour ERO/RTO, cette recherche
portera sur la gériatrie. La chaire
permettra d’accueillir un chercheur
universitaire reconnu, qui utilisera
l’intérêt accumulé sur les fonds
investis en vue d’effectuer des
études d’envergure internationale et
de collaborer avec des chercheurs
de pointe.
La gériatrie étudie l’impact du vieillissement sur l’individu et fait appel
à de nombreuses disciplines pour
favoriser et améliorer un mode de
vie sain, y compris la nutrition, le
contrôle de la douleur, les soins
infirmiers et à domicile des aînés,
ainsi que la prise en charge des troubles psychiatriques telles la démence
et la dépression.
« La fondation représente un pas en avant
pour ERO/RTO. Tout ce que nous pouvons
faire pour améliorer la vie de notre population
vieillissante est très valable. »
— Valerie Mah, district de 16, Toronto,
membre fondatrice de deux centres pour
personnes âgées : le Centre de soins
de longue durée Mon Sheong et le
Centre de soins gériatriques
Yee Hong.
« À l’heure actuelle, j’estime que
nous vivons une crise dans les
services médicaux aux aînés. On
compte beaucoup de pédiatres
pour les enfants, mais très peu
de gériatres pour les aînés. Il est
essentiel d’effectuer des recherches
approfondies sur les enjeux de la
vieillesse et de former des médecins
praticiens dans cette discipline. »
— Jackie Aird, ex-présidente du district 13,
Hamilton-Wentworth Haldimand
Cette approche favorise le soutien
complet aux aînés, de même qu’à
leurs familles et aux aidants naturels.
« C’est un projet très valable qui
me touche de près et qui aura
un impact sur tous les aînés
au pays. C’est une très
belle initiative. »
— Carol Wicks,
présidente du
district 26,
Kenora
« Le district 7, Windsor-Essex, est
conscient de la pénurie de gériatres,
de recherche et de programmes en vue
d’améliorer la qualité de vie de nos aînés en
Ontario et au Canada. En ce sens, notre district
réalise l’importance d’appuyer les efforts de la
Fondation de bienfaisance ERO/RTO. »
— Simone Rickerby, du district 7, WindsorEssex, dont le district a organisé
un encan silencieux pour
appuyer la fondation.
« La fondation joue un rôle essentiel,
parce qu’elle permettra d’améliorer
la qualité de vie de nos membres, de
même que des aînés en général. »
— Ray Ball, président du
district 27, OttawaCarleton
Renseignements :
Gordon Cressy,
Directeur de la promotion et de la
collecte de fonds
Fondation de bienfaisance ERO/RTO
1.800.361.9888, poste 245;
(téléphone cellulaire) 647.500.9236
[email protected]
www.rto-ero.org
Chroniques | Hommage à nos doyennes et doyens
Un duo
dynamique
PHOTO : GRACIEUSETÉ DE DAN ARMSTRONG
Des sœurs ayant opté pour une carrière
PHOTO : GRACIEUSETÉ DE DAN ARMSTRONG
PHOTO : GRACIEUSETÉ DE DAN ARMSTRONG
PHOTO : GRACIEUSETÉ DE DAN ARMSTRONG
PHOTO : GRACIEUSETÉ DES SŒURS DE ST. JOSEPH OF PETERBOROUGH
satisfaisante en enseignement
Ci-dessus, dans le sens des aiguilles d’une montre, à partir du haut : Sœur Mary Jean (Ceceilia McManus) et Mary
McManus Whibbs se retrouvent lors d’une réunion familiale. L’école S.S. #5 Douro, où Ceceilia et Mary McManus ont été
à l’école primaire. Mary a aussi enseigné à cette école de 1929 à 1931. Mary Whibbs avant son mariage. Sœur Mary
dans son habit. Page opposée en haut : Sœur Mary Jean au Mount Joseph Motherhouse; en bas, Mary Whibbs lors son
centenaire.
14
Renaissance
Hommage à nos doyennes et doyens | Chroniques
en enseignement
Q
par Dan Armstrong et Hilary Downie, district 36, Peterborough
ue deux membres d’ERO/RTO atteignent l’âge de 100 ans et soient nées dans la même famille se voit rarement.
Sœur Jean a 103 ans et sa sœur Marie Whibb 101. Toutes les deux ont vu le jour sur une ferme du comté de
Douro près de Peterborough. Elles sont les descendantes des premiers colons irlandais qui se sont installés dans la
région durant la Grande famine d’Irlande en 1825, et qui faisaient partie des immigrants de la colonie Peter Robinson.
Sœur Mary Jean C.S.J. (Cecelia
McManus) est née en 1907. Elle
a fréquenté l’école S.S. No. 5
Douro, de l’école secondaire
St. Peter’s High School et l’École
normale de Peterborough en
1927. Elle a enseigné à l’école
S.S. No. 3 de Douro de 1927 à
1932 puis elle est entrée chez
les Sœurs de Saint-Joseph du
mont Saint-Joseph où elle vit
présentement.
Sœur Jean a été directrice et enseignante dans diverses
écoles catholiques à Peterborough, Ottawa, Lindsay
et Edmonton. Elle était également très engagée dans
l’Ontario English Catholic Teachers Association.
Après son départ à la retraite en 1982, elle a poursuivi
ses études et obtenu un diplôme de gestion pastorale à
l’Université d’Ottawa. Elle a fait du bénévolat dans l’unité du
service de pastorale de l’Hôpital municipal de Peterborough
pendant 10 ans. Sœur Jean était également très impliquée
dans diverses activités paroissiales et elle est aujourd’hui le
membre le plus âgé de la congrégation. Elle a été victime
d’un accident vasculaire cérébral en 2008, mais elle est
toujours capable de parler du bon vieux temps.
Dynamiques et dévouées
La jeune sœur de Sœur Jean, Mary Whibbs, vient de
célébrer son centenaire. Ses amies et les membres de sa
famille ont apprécié la fête organisée en son honneur au
Saint Alphonsus Parish Hall. Certains d’entre eux étaient
venus de loin pour célébrer avec Mary. L’un des faits
marquants de la fête a été une présentation sur écran des
Été 2011
PHOTO : GRACIEUSETÉ DE DAN ARMSTRONG
PHOTO : GRACIEUSETÉ DES SŒURS DE
ST. JOSEPH OF PETERBOROUGH
Respectées de tous
photos de Mary à différents
moments de sa vie, ce qui a
donné l’occasion d’échanger et de
se rappeler les beaux souvenirs.
Après être devenue
enseignante, Mary a travaillé
dans un certain nombre
d’écoles élémentaires à
Peterborough et dans la région
avoisinante. Elle se souvient
de son premier salaire qui était
près de 500 $ par an et elle a souligné le nombre de
changements survenus dans tous les domaines, incluant
en éducation, au cours de sa vie.
Après son mariage à Gus, elle a élevé sept enfants.
en raison de son amour pour l’enseignement, elle s’est
retrouvée dans la salle de classe même après son départ à
la retraite, lorsqu’une occasion particulière s’est présentée.
L’une de ses collègues se souvient d’elle comme une
personne dynamique et bien vivante capable de quitter le
confort de la retraite pour enseigner l’économie domestique
aux élèves de 7e et 8e année de l’école Saint Anthony à Port
Hope. Ses collègues d’autres écoles parlent d’elles comme
une personne dynamique, enthousiaste, bien organisée,
dévouée et, par-dessus tout, que ses élèves adoraient tout
au long de sa carrière d’enseignante.
La retraite a permis à Mary de développer de
nombreux nouveaux intérêts et d’essayer de nouvelles
activités en continuant d’apprécier les autres. Elle est
devenue une mordue du ski de fond et a continué les
randonnées pédestres pour le plaisir. Si certains membres
de la famille vivent relativement loin, Mary n’a pas
Suite à la page 17
15
Chroniques | Avec l’ordinateur, c’est facile
Prendre
un chemin différent
par Wayne Scott, district 14, Niagara
L
a vie telle que nous la
connaissons change à la retraite.
Nous n’avons plus à sortir du lit
dès 7 heures du matin pour répéter les
mêmes routines de travail jour après
jour. Nous pouvons prendre le temps
de profiter de la vie et de découvrir
nos talents de jardiniers. Vous ignorez
comment? Laissez Google vous
aider http://mygardenguide.com/index.
php?option=com_content&task=view&id
869&Itemid=77.
La vie devient pleine de
possibilités. Vous pouvez donner
suite à n’importe quelle idée. Il est
16
maintenant possible de s’informer
sur tout ce qui existe, tant à la
bibliothèque locale qu’à l’ordinateur.
Voyager à la retraite
Beaucoup de retraités aiment voyager.
Vous avez maintenant l’occasion de
voyager en groupe et d’économiser
ainsi de l’argent. On peut partir avec
de vieux amis, des collègues du passé
et se faire de nouvelles connaissances.
Commencez vos recherches sur les
destinations possibles en visitant le
site Web de Merit Travel, l’agence
de voyages officielle d’ERO/RTO
www.rtotravel.ca. N’oubliez pas
également de visiter ces autres sites :
www.travelocity.ca ou www.expedia.ca.
Vous aurez peut-être le goût d’aller
dans certaines destinations exotiques
et de vous renseigner au préalable ce
que les autres voyageurs en pensent.
Pour ce faire, un moteur de recherche
multiple, Joongel, www.joongel.com
peut vous aider. Il est possible de
limiter les catégories à certains
critères de recherche très précis telle
la température moyenne au mois de
mars. Dans l’outil Joongel, entrez
une destination + « forums » et vous
Renaissance
Avec l’ordinateur, c’est facile | Chroniques
obtiendrez une liste des discussions
disponibles, conseils et informations
sur votre destination éventuelle.
Du bénévolat ici ou à l’étranger
Une autre façon formidable de
découvrir le monde, c’est de faire
du bénévolat à l’étranger. Il existe
plusieurs sites pour vous informer.
Les sites www.volunteertravel.com et
www.volunteerworkabroad.net en sont
deux, parmi des dizaines de sites
destinés aux gens qui veulent voyager
tout en faisant du bénévolat. Assurezvous aussi de consulter les forums
sur lesquels des voyageurs ont fait
leurs commentaires. Il suffit d’aller sur
Google, d’entrer le nom de l’agence
suivie de « forums ». Si ceux-ci sont
disponibles, il seront affichés.
Le bénévolat n’est pas
obligatoirement à l’étranger. Il
existe plusieurs sites Web des
gouvernements fédéral et locaux, qui
vous aideront à trouver un travail de
bénévolat convenant à vos goûts, ici
même dans votre région.
Puisqu’il est question de voyages,
profitons-en pour parler également
de sécurité en voyage. Consultez
d’abord le site Web d’Affaires
étrangères et Commerce international
Canada (www.voyage.gc.ca) pour
vérifier s’il existe des Conseils aux
voyageurs et Avertissements pour les
pays que vous prévoyez visiter.
Il est aussi recommandé d’avoir
de l’information sur toute condition
médicale ou sur tout médicament ou
remède que vous prenez. Vous devrez
avoir une liste complète des médecins
(incluant les numéros de téléphone)
ainsi que des spécialistes que vous
consultez. Il est essentiel d’avoir vos
ordonnances pour vos médicaments,
lunettes et prothèses auditives. Si
possible, faites également traduire
votre information médicale dans la
langue du pays que vous visitez.
Si vous apportez également un
ordinateur portatif, ayez aussi avec
vous une clé USB U3 avec ouverture
Été 2011
de session pour les sites Web, les
courriels, etc. dans une partie encodée
de votre lecteur. Cette clé USB vous
permettra d’utiliser les services d’un
café Internet ou d’un ordinateur
d’hôtel sans laisser d’information
derrière vous, lorsque vous mettez fin
à votre session de travail à l’ordinateur.
Le logiciel de communication Skype
vous permet de rester en contact avec
les amis et la famille. Pour utiliser ce
programme, une connexion Internet
est requise. Les appels internationaux
sont peu dispendieux.
Mesures de sécurité
Le vol est répandu dans certains pays
étrangers. J’ai trouvé de l’information
sur un sac à dos sécuritaire pour
voyager, doté notamment d’un
grillage de sécurité cousu dans la
poignée et le sac, afin d’empêcher
les voleurs de couper les courroies
et de se sauver avec le sac. Ce sac à
dos comprend aussi d’autres mesures
de sécurité empêchant les voleurs de
s’emparer de vos objets de valeur,
y compris votre passeport. Pour
plus d’information, visitez le site à
www.travelonbags.com. De tels sacs ne
sont pas très dispendieux.
Si vous désirez faire du
bénévolat, vous pouvez commencer
immédiatement dans votre milieu.
Votre district peut avoir besoin
de vos services, tout comme les
bibliothèques, les centres pour
personnes âgées, les clubs pour
garçons et filles, où les ligues
sportives pour les jeunes.
Prenez le temps de profiter de
la retraite, de faire un jardin et
d’enseigner aux autres comment
faire. Tout dépend de la façon
d’envisager l’avenir et de profiter de
ce changement de style de vie.
Avec l’ordinateur, c’est facile
est une chronique régulière de
Renaissance. Pour partager
vos idées avec l’auteur, écrivezlui à [email protected]
ou à http://rtocomputerease.
blogspot.com
Hommage à nos
doyennes et doyens...
suite de la page15
hésité à voyager pour les voir
et également en profiter pour
découvrir de nouveaux endroits.
Ayant tenu sa propre maison et
conservé son autonomie pendant
très longtemps, Mary a finalement
décidé de déménager dans une
maison de retraite où elle a de
nombreux amis. En faisant le bilan
de ses 100 ans, Mary constate
qu’elle a vécu de nombreux
changements, mais aussi relevé
les défis qui, grâce à son attitude
positive et son goût pour la vie,
elle a pu mener une existence
riche et pleine de réalisations.
Message de la
présidente...
suite de la page 2
deviendront plus durables.
Souvent, ce sont les relations
de plus longue date dont il faut
s’occuper, car on risque de les
tenir pour acquises. À la retraite,
on a le temps de s‘y consacrer.
Vu la nature même de
nos carrières, nous formons
un groupe de gens habitués
à donner de leur temps à
d’autres et à les faire profiter
de nos talents. Les mêmes
« ingrédients » sont nécessaires
pour conserver et développer
de nouvelles relations. Nos
relations contribuent à notre
bonheur et à la santé pendant
la retraite. Notre objectif durant
cette période devrait donc être
de nous assurer que personne,
parmi les gens que nous
connaissons, ne souffrira de
négligence ou d’isolement.
17
VOYAGES POUR LES ENSEIGNANT(E)S
Préparé spécialement pour les membres d’ERO/RTO
CROISIÈRE « 2 POUR 1 » AVEC TRANSPORT
AÉRIEN GRATUIT*
Rhapsodie méditerranéenne
Croisière incluant :
Vivez tout le confort et l’intimité des croisières de luxe, en
découvrant les trésors et le passé glorieux de la Méditerranée.
Transport aérien aller-retour
Pourboires prépayés
• Crédit de bord de 100 $
• Crédit au spaclub du canyon ranch de 100 $
• Crédit d’excursion de 100 $
• Bouteille de champagne à l’arrivée
• Taxes et frais
•
•
Réservez maintenant pour un meilleur choix.
Cette offre prend fin le 31 août 2011.
Glorieuse Grèce
Istanbul à Barcelone
Lieux visités : Istanbul en Turquie (pour la nuit); Kavala/Philippi
en Grèce; Éphèse (Kusadasi) en Turquie; Rhodes et Santorini en
Grèce; Taormina en Sicile, Amalfi/Positano, Rome (Civitavecchia),
Florence/Pise/Toscane (Livorno) en Italie (pour la nuit); Monte-Carlo
à Monaco; Provence (Marseille) en France; Barcelone en Espagne.
En prime : Pourboires prépayés, crédit de bord et bouteille de champagne.
14 jours à bord du Insignia
4 999 $* par pers.
Départ : le 15 oct. 2011
Athènes à Venise
Montez à bord du navire de croisière le plus élégant de la
dernière décennie! Le Marina offre 10 restaurants gourmets
différents, incluant « La Réserve », primé par le magazine Wine
Spectator. Le centre culinaire Bon Appetit vous permettra
d’apprendre de nouvelles recettes - et plus encore.
Lieux visités : Athènes, Delos et Mykonos en Grèce; Éphèse
(Kusadasi) en Turquie; Santorini, Monemvasia, Zakynthos et
Corfou en Grèce; Kotor au Monténégro; Dubrovnik en Croatie;
Venise en Italie (pour la nuit)
Paradis polynésien
Los Angeles à Papeete
Vous serez charmés par le calme du paradis enchanteur de la
Polynésie, que vous découvrirez à bord du très privé Regatta.
Lieux visités : Los Angeles en Californie; Nawiliwili à Maui; Kahului à
Kauai, Honolulu à Oahu; Kailua-Kona à Hawaii; Île de Noël à Kiribati,
Bora Bora (pour la nuit), Raiatea, Moorea, Huahine et Papeete en
Polynésie française (pour la nuit).
En prime : Pourboires prépayés, crédit de bord et bouteille de champagne.
En prime : Pourboires prépayés, crédit de bord et bouteille
de champagne.
16 jours à bord du Regatta
*
10 jours à bord du Marina
*
Départ : le 16 déc. 2011
3 699 $
3 499 $
par pers.
par pers.
Départ : le 1er oct. 2011
*Prix par pers., en US$, en occupation double de catégorie G et incluant les tarifs non commissionnables Pro 27716. Cette offre prend fin le 31 août 2011. Les rabais spéciaux et tous les
aménagements applicables sont pour la cabine, en fonction d’une occupation double. Tel qu’indiqué, les rabais pour les 3e et 4e invités et l’économie sur le supplément pour personne seule sont
inclus dans les tarifs applicables. Une surcharge de carburant de navire de croisière peut s’appliquer. Si applicable, la surcharge de carburant de navire de croisière constitue un revenu additionnel
pour Oceania Cruises. Tous les prix et les offres spéciales sont sujets à disponibilité, peuvent ne pas être combinés à d’autres offres, sont à capacité contrôlée et peuvent être retirés en tout temps,
sans préavis. Les tarifs « 2 pour 1 » sont établis à partir des tarifs publiés dans les brochures complètes. Les tarifs publiés dans les brochures complètes n’incluent pas les frais prépayés, les facilités
optionnelles et les frais de service, ainsi que les frais personnels, tels que définis dans les conditions générales du Guest Ticket Contract (Contrat d’achat des billets) pouvant être consulté sur le
site www.OceaniaCruises.com. Les tarifs des brochures complètes peuvent ne pas avoir entraîné de ventes réelles dans toutes les catégories de cabines et peuvent ne pas s’être appliqués pendant
les 90 derniers jours. Les tarifs promotionnels peuvent être applicables après la date d’expiration. La promotion de transport aérien gratuit s’applique aux vols aller-retour en classe économique
seulement pour certaines villes de départ américaines et canadiennes des croisières d’Oceania Cruises et excluent les transferts terrestres. Le transport aérien gratuit est offert seulement pour
les principales villes de départ d’Oceania Cruises suivantes : ATL, BOS, ORD, DFW, DEN, IAH, LAX, MIA, JFK, EWR, MCO, PHL,PHX, SAN, SFO, SEA, TPA, YUL,YYZ, YVR, IAD. Les offres spéciales
incluent toutes les surcharges, les frais des lignes aériennes et les taxes gouvernementales. Les charges imposées sur les bagages par la ligne aérienne peuvent s’appliquer. Le transport aérien
est disponible pour d’autres villes de départ américaines et canadiennes, moyennant un supplément. Les tarifs sur les brochures complètes s’appliquent aux croisières seulement. Oceania Cruises
se réserve le droit de corriger les erreurs ou les omissions et de modifier en tout temps les tarifs de transport aérien, les frais et les surcharges. D’autres conditions générales peuvent s’appliquer.
Pour consulter la liste complète des conditions, se référer au Guest Ticket Contract (Contrat d’achat des billets). Navire enregistré aux Îles Marshall.
Contactez-nous pour plus d’information et pour tous vos besoins en voyages.
V A C A N C E S
Catalonia Bavaro Hotel
Ocean Turquesa
ÉPARGNEZ
jusqu’à
Trio à l’italienne
150 $*
Punta Cana, en République dominicaine
Rome–Venise–Florence
Plage, golf et casino à l’hôtel Catalonia Bavaro
Les trois villes d’Italie les plus célèbres et les plus riches en
trésors culturels, que vous apprécierez lors d’un voyage court,
mais inoubliable.
Cet hôtel élégant comprend des suites avec vue sur la plage et
jardins tropicaux, sans oublier une vaste gamme de services,
d’activités et d’excellents restaurants!
Attraits touristiques :
• Découverte des merveilles de la Rome ancienne,
sans oublier le Forum et le Colisée
• Promenade sur les canaux romantiques de Venise,
en gondole traditionnelle
• Statue de David, par Michael-Ange, au Musée
de l’Académie de Florence
• Visite des musées du Vatican et de la chapelle Sixtine, un chefd’œuvre du talent de Michael-Ange à peindre des fresques
• Bref exposé sur la fabrication des célèbres vins Chianti
de la Toscane
Reconnu pour ses plantations de cocotiers, ses caves de calcaire
et ses oiseaux aquatiques rares, Punta Cana sait séduire les
vacanciers à la recherche de la mer, du soleil et de belles plages.
Autres excursions et attraits touristiques :
Visite de la basilique Saint-Pierre de Rome, siège de
la foi catholique
• Croisière à la Place Saint-Marc
• Visite de la basilique St-Marc, du Palais des Doges et
du Pont des soupirs
• Trajet le long de la rivière Brenta afin d’admirer les palais
d’été de Venise
• À Florence, la Cathédrale, les Portes du paradis, les fonts
baptismaux ainsi que le Signoria Square
• Visite de l’église Santa Croce pour voir la tombe de
Michael-Ange et de Galilée
• Démonstration pratique de la technique florentine de cuir
traditionnel et vénitienne de soufflage du verre
+ taxes 388 $
•
Incluant : hébergement, transport, repas, excursions tel
qu’indiqué sur www.erovoyage.ca
9 nuits
1 985 $ par pers.
Départs : 4 nov. - 9 déc. 2011
Incluant : Transport aérien aller-retour, repas de type buffet,
boissons domestiques et certaines boissons internationales à
volonté, casse-croûtes, sports et activités, spectacles en soirée,
certains sports nautiques non motorisés, quatre soupers à la
carte, minibar, transferts.
7 jours
589 $ par pers.
En prime : séjour GRATUIT**
pour les enfants**
Départs : 8, 15 juillet 2011
Riviera Maya, Mexique
Ocean Turquesa
Élégant et moderne. Explorez cette région fascinante, où l’on
retrouve les anciennes ruines mayas de Tulum (l’une des plus
importantes barrières coralliennes au monde), en plus d’hôtels
spectaculaires, de kilomètres de plages de sable blanc, de parcs
thématiques « éco-archéologiques » et d’une nourriture fabuleuse.
Incluant : Transport aérien aller-retour, repas de type buffet,
boissons domestiques et certaines boissons internationales à
volonté, casse-croûtes, sports et activités, spectacles en soirée,
certains sports nautiques non motorisés, quatre soupers à la carte,
minibar, service à la chambre, transferts.
7 jours
789 $ par pers.
Plusieurs autres dates sont disponibles, incluant Noël. Ce
voyage organisé est aussi disponible en été. Les prix peuvent
varier - contactez votre conseiller de Merit Travel.
+ taxes: $358
Prix par pers., en dollars CDN$, en occupation double. Portion terrestre du voyage seulement.
Économie incluse dans le prix et en fonction d’un rabais pour réservation hâtive de 7,5 % avant
au moins 10 mois précédant la date de départ.
Prix par pers., en occupation double. **L’hébergement et les repas de deux enfants âgés
de moins de 7 ans sont gratuits.
111 Peter Street, Suite 200, Toronto, ON M5V 2H1 | Entreprise canadienne
ON-4499356/4499372 | BC-33127/34799/34798 | QC-7002238
Départs : 3, 10, 17 et 24 sept. 2011
www.erovoyage.ca 1.877.872.3826
En manchette |
Des changements majeurs
au style de vie après la
retraite peuvent s’avérer
difficiles ou même
traumatisants, mais les
membres ci-dessous nous
démontrent qu’ils ont
trouvé la satisfaction
et la paix d’esprit en
réalisant leurs projets,
en relevant de nouveaux
défis et, comme on le dit
souvent, en « prenant le
taureau par les cornes ».
par renée I.A. mercuri
Mont Ventoux, huile sur canevas, par Ruth Baumann
Développer des rapports avec les autres
Barbara Ellsworth, district 11, Waterloo, a trouvé la paix
d’esprit et une foule d’activités à Victoria, en ColombieBritannique, où elle est déménagée en 2007 après avoir
vécu et travaillé dans la région de Waterloo depuis 1971.
À sa retraite en 2004, Barbara et son conjoint ont décidé
que se rapprocher de leur fille, de leur gendre et de leur
petit-fils à Victoria était une priorité.
Afin de s’adapter à ce changement majeur et à ce
nouveau milieu de vie, Barbara a pris la décision de
rester physiquement active et de s’impliquer dans la
communauté. « Je m’étais préparée, car j’étais intéressée et
désireuse de savoir qui se passait à Victoria, et de quelle
façon mon mari et moi allions vivre là-bas » dit-elle.
À Waterloo, tout le monde se connaissait, dit Barbara.
« Il m’a fallu beaucoup de temps pour constater que je
ne connaissais personne à Victoria. Je regardais les gens
en me disant — cette personne, est-ce que je peux m’en
faire une amie? Barbara cite les travaux de l’économiste de
Vancouver, John Hellywell, qui a étudié le contexte social
du bonheur et constaté que les rapports avec les autres en
sont une condition essentielle. « C’est vrai aussi pour moi,
dit Barbara, car mon implication dans divers organismes
m’aide personnellement, tout comme les autres. »
20
Barbara a suivi des cours et fait du bénévolat auprès
du service de police, du conseil d’administration de son
condominium, de même que de l’association de quartier
James Bay et de
son comité des
transports. « Ce
fut pour moi
une occasion
extraordinaire
d’entrer en
contact avec
les autres et de
découvrir ce qui
se passait dans
mon milieu; j’en
ressors enrichie,
j’ai beaucoup
appris et j’ai
l’impression
d’appartenir à la
communauté. »
Lors des Jeux
olympiques
Barbara Ellsworth dans son uniforme
de bénévole aux Jeux olympiques
de 2010 à
2010 de Vancouver
Renaissance
photo gracieuseté de Barbara Ellsworth
Photo : gracieuseté de Ruth Baumann
Un changement pour le mieux
Vancouver, Barbara a aussi profité de cette occasion
unique pour faire du bénévolat. « Je voulais vivre toute
l’excitation dont les gens parlaient aux Jeux olympiques,
et j’ai découvert que l’esprit de camaraderie dont on parle
tant est réel! »
À cette occasion, Barbara a travaillé pendant 8 à
10 heures à la fois au service de sécurité extérieur, pour
vérifier l’accréditation des athlètes.
Barbara s’intéresse aussi au domaine des vins et
de la nourriture à Victoria. Elle est impliquée dans la
planification et la coordination du festival Taste : Victoria’s
Festival of Food and Wine (www.VictoriaTaste.com). Elle fait
remarquer que sa passion de l’éducation s’est maintenant
transformée en passion pour l’alimentation...
Depuis leur déménagement à Victoria, Barbara et
son conjoint ont réalisé qu’ils avaient trop réduit leur
superficie habitable. Ils ont donc quitté leur condo de
1 100 pieds carrés du quartier James Bay en faveur
d’une maison en rangée de 1 900 pieds carrés dans le
quartier Broadmead à Victoria, où Barbara continue de
s’impliquer dans l’association des résidents et le conseil
d’administration de l’édifice.
Enrichie par cette expérience, Barbara constate que
l’ouverture d’esprit est essentielle pour s’ancrer dans sa
nouvelle communauté. « Le fait de déménager m’a forcé
à sortir de mon cocon et de ma petite vie tranquille,
dit-elle. J’ai certainement été contrainte de m’adapter,
d’apprendre et de me développer, ce qui est excellent. »
Accepter ce que la vie nous donne
Louise Cooper, district 18, Haliburton, Kawartha Lakes,
raconte que si son mari était encore vivant, rien de
ceci ne serait arrivé : elle aurait continué d’habiter la
même maison où le couple a vécu pendant 26 ans, ils
voyageraient à l’étranger et feraient plein de choses
ensemble à la retraite. Mais Louise est réaliste : il faut
accepter ce que la vie nous donne…
Le mari de Louise, Sid Cooper, était un membre
d’ERO/RTO qui participait régulièrement au Sénat. « C’était
un homme charmant et merveilleux, en très bonne forme
physique et qui adorait le plein air. » Malheureusement, il
a reçu un diagnostic de sclérose latérale amyotrophique en
août de l’an 2000 et il est décédé en juin 2001.
Avant le décès de Sid, le couple déjà retraité avait
enseigné pendant deux ans dans une école internationale
en Corée. Louise a vécu les premières années après
le décès de son mari en s’impliquant dans une foule
d’activités. « Lorsqu’on est occupée, on n’a pas le
temps de penser », dit-elle. Pendant huit ans, Louise
a l’impression d’avoir flotté à la dérive, mais s’est
néanmoins impliquée dans les activités d’ERO/RTO et
fait du bénévolat pour la Fondation des maladies du
Été 2011
Photo : gracieuseté de Louise Cooper
Un changement pour le mieuxa | En manchette
Louise Cooper en septembre 2009, un mois avant de
déménager à Ottawa, sur le quai avec ses deux petites-filles,
Stephanie et Jenny, qui se préparent à repartir après leur
dernière visite à la maison d’Haliburton
cœur ainsi qu’au sein de son église. Elle voyageait aussi
régulièrement à Ottawa pour voir ses petites-filles. Les
choses s’étaient détériorées à un point tel que Louise ne
décorait même plus un arbre à Noël. « Je me demandais
vraiment à quoi tout cela servait. J’avais une très grande
maison et je savais que tôt ou tard, je devrais la vendre.
La réalité, c’est que j’avais 71 ans et deux genoux
artificiels. Alors je me demandais ce qui allait m’arriver
dans cinq, 10 ou 15 ans. »
L’expérience d’une amie de Louise, membre de la
chorale à l’église, a joué un rôle déterminant pour lui faire
envisager de réduire son espace habitable et déménager
plus près de sa famille à Ottawa. Le mari de cette amie était
décédé, et celle-ci avait vendu sa maison pour déménager
dans une communauté protégée. Louise a ainsi découvert
que son amie bénéficiait de tous les avantages de vivre en
condominium, sans les inconvénients. « Mon amie m’a
aussi fait réaliser que ce un style de vie était également
disponible à Ottawa » dit Louise.
Dans les faits, Louise a découvert l’existence d’une
communauté protégée à 10 kilomètres de la résidence
de son fils à Ottawa. Elle considère important de rester
autonome le plus longtemps possible. « Je désire vivre
seule et m’occuper de moi-même, mais quand le temps
sera venu, je veux aussi pouvoir compter sur l’aide qui
sera nécessaire » dit-elle.
Louise reconnaît cependant que la décision de
déménager en 2009 n’a pas été facile. « J’ai beaucoup
21
En manchette | Un changement pour le mieuxa
Photo : Larry Holseth
réfléchi. Personne n’aime le changement et le
bouleversement dans sa vie, mais en rétrospective, je
savais que ma situation n’était pas réaliste. Comme on dit,
il faut parfois prendre le taureau par les cornes. »
À l’heure actuelle, Louise est bien installée et
confortable dans sa nouvelle demeure. Lors d’un
déménagement, il faut aussi trouver les médecins, les
dentistes et tous les professionnels de la santé dont on
a besoin. Elle l’a fait et était satisfaite des professionnels
qu’elle a trouvés à Ottawa.
Louise profite des avantages d’habiter près de l’aéroport
d’Ottawa et d’aller à l’étranger avec des amis, y compris
son récent voyage à Cuba et un prochain en Irlande. Elle
retourne régulièrement à Haliburton et ses amies viennent
également la visiter à Ottawa. « En général, j’ai accompli
ce que je voulais faire, dit-elle. Je peux voir régulièrement
mes petits-enfants et ma famille est près de moi. Ils sont
là pour moi au besoin. »
Une bataille courageuse contre le cancer
Bob Murphy, district 39, Peel, a traversé beaucoup
d’épreuves depuis qu’un examen pour des pierres au rein
en 1992 a déterminé qu’il avait le cancer. Les médecins
lui donnaient un an à vivre, mais après plusieurs
traitements de chimiothérapie, on n’a constaté aucun
changement dans les taches sur le foie et la tumeur
enrobant son pancréas.
« J’ai demandé à subir un examen de tomographie par
émission de positons (PET Scan), mais on a trouvé que
j’étais trop en santé. Alors, j’ai dû payer de ma poche
pour avoir cette procédure. » Bob a subi l’examen au
centre de traitement du cancer de London, en Ontario,
équipé pour traiter ce genre de tumeur.
À ce centre, Bob a subi des traitements contre le cancer
par radiation
liquide, ce
qui le laissait
en chaleur et
radioactif. Il avait
toujours sur lui
ce qu’il appelait
sa « bouteille
de vodka » et
dans laquelle
il s’assurait
de prendre
constamment
ses médicaments
pendant trois
mois. « À
l’époque, j’étais
président
Bob Murphy a réduit son espace
habitable à cause du cancer.
du Comité
22
provincial sur les enjeux de la retraite et des rentes
d’ERO/RTO mais j’ai dû abandonner en raison de ma
santé. » Plusieurs années plus tard, Bob est encore actif…
En dépit d’avoir été diagnostiqué pour le cancer, Bob
estime que sa maladie n’a pas entraîné de changement
majeur dans sa vie parce que la tumeur n’a pas grossi.
Même si aucun chirurgien ne voulait l’opérer parce
que la tumeur entourait le pancréas, Bob est optimiste
« beaucoup de jeunes médecins et chirurgiens sont plus
habiles et disposés à le faire » dit-il.
Même si Bob admet qu’un diagnostic de cancer ne l’a
pas traumatisé, la tumeur récemment trouvée dans son
foie a nécessité une chirurgie majeure au printemps 2011.
« Le diagnostic de cancer du foie m’a probablement
inquiété davantage parce que je fais du zona » dit-il.
Bob avoue avoir peu de problèmes de mobilité.
Mais l’apparition du cancer a eu un impact direct sur
la décision prise par lui et sa femme de réduire leur
espace habitable. Le couple a vendu la maison familiale
de quatre chambres à coucher qu’ils habitaient depuis
35 ans, en faveur d’un condominium de deux chambres
à coucher à Brampton en 2010. « Je me suis dit que si le
cancer risquait de m’emporter rapidement, il fallait que
ma femme soit bien installée » raconte Bob.
La maison originale était un jumelé avec laveuse et
sécheuse au sous-sol. Les escaliers devenaient difficiles
à grimper pour Bob et sa femme. Le couple avait aussi
un grand jardin qui demandait maintenant beaucoup
d’entretien. Ils ont vraiment apprécié le déménagement,
qui leur a permis de réduire de moitié l’espace habitable
de 2 000 pieds carrés. « La fournaise, le climatiseur, la
laveuse et la sécheuse sont faciles d’accès sur un même
plancher » dit-il. Bob avoue cependant qu’il a fallu se
débarrasser de beaucoup d’objets, en les vendant ou en
les mettant au rebut, mais que c’était nécessaire.
De leur condominium, le couple peut voir la Tour CN
ainsi qu’un parc où les enfants jouent au ballon. Tant Bob
que son épouse admettent que le déménagement s’avérait
nécessaire.
Si réduire son espace habitable était à refaire, Bob
l’aurait fait plus tôt, en dépit de son cancer. « J’ai constaté
que beaucoup de gens attendent trop longtemps avant de
prendre la décision qui s’impose ».
Il donne l’exemple d’un ancien voisin, qui parlait
toujours de déménager dans un condominium et qui a
récemment subi une crise cardiaque. « Il est toujours
vivant, mais les choses auraient été plus simples s’il avait
pris cette décision l’an dernier. » Bob suggère que les gens
devraient y penser plus tôt et tenir compte également de
l’autre conjointe ou conjoint qui s’épuise à prendre soin
du conjoint malade, parce que les décisions nécessaires
ne se prennent pas.
Renaissance
Un changement pour le mieuxa | En manchette
Plonger dans l’univers de la
peinture
Ruth Baumann, district 16,
Toronto, arrive au bureau
provincial d’ERO/RTO après
avoir préparé ses canevas
pour une classe de peinture
le lendemain. Ruth est déjà
connue au bureau provincial,
car l’une de ses toiles est
accrochée au mur — un
cadeau de la Fédération des
enseignantes et des enseignants
de l’Ontario (FEO) à l’occasion
du 40e anniversaire de fondation
d’ERO/RTO en 2008.
Cette ancienne enseignante
Ruth Baumann peignant en plein air à Gordes, en France.
en éducation de l’enfance en
difficulté a aussi été membre
Ruth ajoute que « l’avantage de pratiquer ce loisir à mon
du personnel et secrétaire générale de la FEO de 2003
âge, c’est que je le fais seulement pour mon plaisir. »
à 2007. Ruth parle sérieusement de ce qu’elle appelle sa
À la retraite, sa passion de la peinture a fourni à Ruth
« deuxième carrière », c’est-à-dire une activité qui est
de nombreuses occasions de voyager avec un groupe de
davantage un loisir et moins une profession. Comme elle
peintres et un instructeur (www.paintaworld.com), plutôt que
le dit si bien, « c’est quelque chose que je fais parce que
de voyager seule comme auparavant. De plus, ses voyages
j’en ai le goût. »
en groupe lui ont permis de développer de nouvelles
Lorsque Ruth a suivi un cours du soir en peinture à
amitiés ayant un intérêt commun. Plusieurs participants
l’âge de 51 ans, c’était pour se changer les idées de sa
ont été des membres d’ERO/RTO, y compris Michael Gerry,
vie professionnelle et familiale très active. « Je me suis
spécialisé en art au Central Technical School à Toronto.
inscrite à ce cours de six semaines sur un coup de tête,
À son premier voyage de peinture, Ruth est allée à
pour voir si j’aimerais cela », dit-elle.
Avignon en France, en 2008, ce qui lui a permis de
À mesure qu’elle acquérait confiance en ses talents
pratiquer ses rudiments de français. Chaque matin, le
artistiques, Ruth s’est inscrite à des cours d’aquarelle
groupe partait avec son matériel de peinture pour une
pour les adultes au Musée royal de l’Ontario, au magasin
leçon à l’extérieur. L’un des souvenirs mémorables de
de matériel artistique Woolfit, ainsi qu’au College of Art
Ruth fut une soirée consacrée à la peinture dans un
and Design de l’Ontario. Par la suite, elle a pris des cours appartement du 18e siècle appartenant à l’ami du chef de
privés avec des peintres locaux regroupant seulement
groupe, après une journée de pluie torrentielle.
de quatre à six élèves. Elle a travaillé sous la direction
L’année suivante, à l’automne 2009, Ruth s’est inscrite
de peintres canadiens bien connus, et notamment Pat
à un voyage de peinture dans la ville médiévale de San
Fairhead (www.patfairhead.ca).
Gimignano dans la région de Toscane en Italie. Huit des
Ruth ignore dans quelle mesure elle est vraiment
12 peintres qui faisaient partie du premier voyage l’ont
douée pour la peinture, mais elle recueille beaucoup
accompagnée à nouveau. Le groupe a combiné la peinture
de compliments. « Au début, mon mari me demandait
à l’extérieur avec la visite touristique de la région. L’année
pourquoi je faisais de la peinture, mais lorsqu’il a vu à
d’après, Ruth est revenue au même endroit avec son mari.
quel point cette activité m’apportait une paix d’esprit et un
équilibre mental, il m’a fait promettre de ne jamais arrêter! »
Suite à la page 35
Été 2011
23
Photo : gracieuseté de Ruth Baumann
Bob souligne que la décision
de réduire son espace habitable
ne doit pas être prise à la
légère. « Il faut savoir ce qui est
disponible et ce que vous êtes
prêts à payer. »
Articles de fond |
, 0
L amour inconditionnel
Les rapports particuliers
entre les grands-parents et
leurs petits-enfants reflètent
un amour sans limites
par Kimberly Brathwaite
es rapports entre les grands-parents et leurs petits
enfants sont très particuliers. C’est une situation dont
tous profitent : les grands-parents apprécient ce nouveau
membre de la famille avec qui ils peuvent passer du temps et
donner un sens à leur vie, tandis que l’enfant peut compter sur
d’autres adultes que ses parents pour s’occuper de lui et s’amuser.
L
f
Un b éb é parfait
Photo : Jos
hua F. Tusin
Irene Mercuri, district 22, Etobicoke et York, est
devenue grand-mère le 6 avril 2009. Elle et son mari
Frank furent très heureux d’apprendre la naissance de
leur petit-fils Maxence, surnommé Max.
« C’était un petit bout de chou tellement charmant. Il
a conservé ses traits de bébé qui le rendent absolument
irrésistible, on a envie de le croquer tout rond! dit Irene.
Tous les grands-parents disent que leurs petits-enfants
sont parfaits, mais c’est vrai! »
Après une carrière de 35 ans dans l’enseignement,
Irene a pris une retraite anticipée afin de s’occuper de
Max. Elle considère qu’il est important d’être là quand
Max et ses parents, Renée et Josh, ont besoin d’elle.
Irene s’occupe parfois de Max pendant la journée et ce
sont des moments particuliers qu’elle chérit.
À deux ans, Max peut maintenant reconnaître ses
grands-parents, ce qui donne lieu à des rapports très
Irene, à gauc
he
et son mari Fr , avec son petit-fils Max
agréables. « Lorsque nous allons au restaurant, il vient
ence
ank, lors d’un
leur résidenc
e visite de M
s’asseoir sur mes genoux et il crie de joie en apercevant
e d’Etobicok
ax à
e.
son grand-père (mon époux), dit Irene. C’est très agréable
d’avoir quelqu’un qui dépend de nous et qui nous aime. » Max vient m’aider dans la cuisine et il fait ensuite le
Max semble avoir développé une façon particulière
ménage. C’est un petit bonhomme tellement formidable!
de communiquer avec sa grand-mère, à l’avantage des
Irene ajoute « on dit souvent que c’est agréable
deux. Lorsqu’il est en visite, il demande souvent ses
d’être des grands-parents, parce qu’on a maintenant
aliments favoris, de la soupe, des pâtes, des rôties ou du le temps et la patience de s’occuper des enfants. C’est
bacon et des œufs. « La nourriture l’excite beaucoup.
vrai qu’on peut vraiment en profiter! »
24
Renaissance
L’amour inconditionnel | Articles de fond
7
Photos sur cette page : gracieuseté de Wendy Rimmer
7
Faire des
choses ensemble
7
Mary et Wendy à leur réception de
mariage.
Haley
e
pratiqu n haut et Jac
e
o
Brunsw nt l’équitatio b ci-dessus
n au N
ick
ouveau
-
Été 2011
Mary Dickson, district 8, London, Middlesex, et
sa partenaire Wendy Rimmer ont quitté Lindsay
(près de Peterborough) pour s’établir à London,
en Ontario, dans le seul but de se rapprocher de
leurs petits-enfants Haley, 9 ans, et Jacob, 10 ans.
Ce couple adore passer du temps avec ces
enfants, qui apprécient de leur côté s’évader de
la maison et faire différentes activités. Wendy
indique que dans la maison, les enfants peuvent
faire ce qu’ils veulent ici et c’est le cas.
« On sait que Haley et Jacob aiment venir
ici passer du temps avec nous. Ils doivent
évidemment respecter certains règlements, mais ils
sont libres de faire ce qu’ils veulent pourvu qu’ils
ne causent pas de problèmes » ajoute Wendy.
Mary et Wendy avouent qu’elles aiment gâter
leurs petits-enfants, mais ce sont surtout les
bons moments passés ensemble dont elles se
souviennent.
« J’aime leur compagnie, ils me gardent jeune
et on s’amuse bien, dit Mary. J’apprécie tout ce
que l’on fait avec eux. »
Mary et Wendy amènent souvent Haley et
Jacob au cinéma, se promener dans les sentiers
du voisinage, jouer au Nintendo Wii ou nager
ensemble.
Les deux enfants ont des intérêts différents,
mais apprécient être ensemble. « Jacob adore les
chevaux. Il veut devenir entraîneur ou vétérinaire
et il lit des histoires sur les animaux. Quant à
Haley, c’est complètement différent : elle aime
jouer dehors, pratiquer la gymnastique et faire des
travaux artistiques » confient Mary et Wendy, avec
fierté.
« Je ne peux l’expliquer, mais mes petitsenfants sont devenus le centre de mon univers, dit
Wendy. Je croyais que rien ne pouvait surpasser
l’amour d’un parent pour son propre enfant, mais
j’étais dans l’erreur. C’est fantastique d’être grandmère. Mes petits-enfants sont toute ma vie et je
ferais n’importe quoi pour eux!
25
Articles de fond | L’amour inconditionnel
Un attrait irrésistible
Photos cette page gracieuseté de Brian Kenny.
« J’étais au comble de l’étonnement! raconte Brian
Kenny, district 35, Dryden. Notre fille nous a
donné deux petits coussins avec l’inscription
« grand-papa » et « grand-maman », et c’est
comme ça qu’on a appris qu’elle était enceinte.
Évidemment, ma femme (Nancy) a pigé beaucoup
plus vite que moi!
Brian et Nancy sont les grands-parents de trois
petits-enfants turbulents : Mackenzie, 6 ans et
Sydney, 4 ans (les enfants de leur fille Francis et
de son conjoint Brett), ainsi que du petit Lucas, né
prématurément en juillet 2010 (l’enfant de leur fils Bob
et de sa conjointe Jade). Brian et Nancy ont récemment
quitté Dryden, dans le Nord, pour s’établir à Burlington
dans le Sud-ouest afin de se rapprocher de leur famille
et voir leurs petits-enfants plus souvent.
« Ces enfants ont un pouvoir d’attraction
formidable, dit Brian. On succombe à leur charme
à chaque fois. »
Brian et Nancy vont patiner, nager, marcher
et faire la cuisine avec leurs petits-enfants. Brian
26
Les petite
s
leur costu -filles Sydney et M
me au ca
a
rnaval du ckenzie dans
patinage.
7
avoue qu’il joue souvent à l’école avec ses deux petitesfilles Mackenzie et Sydney, mais même s’il a 33 ans
d’expérience en enseignement, elles ne veulent jamais
qu’il soit le professeur…
« J’accompagne Mackenzie à l’école les lundi et
mercredi, puis je reste à l’école pour faire du bénévolat
dans sa classe. Elle me tient la main à l’heure du lunch et
on mange ensemble, j’adore cela! dit Brian. J’aide aussi les
autres enfants. »
Même si Lucas est encore
très jeune, Brian et Nancy
l’amènent marcher et à ses cours
de natation. Ils adorent aussi sa
compagnie. « Lucas est un petit
diable adorable! dit Brian. À son
âge, il apprend à se redresser et
il découvre tout ce qui l’entoure,
c’est formidable. »
Le couple adore ses petitsenfants et anticipe déjà les
moments importants de leur
existence, comme le permis de
conduire et la cérémonie de
remise des diplômes. Brian et
Nancy seront là pour leurs petitsenfants...
Le petit-fils Lucas, âgé de six mois
sur cette photo.
Renaissance
Photos sur cette page : gracieuseté de Gavin Hall.
L’amour inconditionnel | Articles de fond
Gavin et ses petites-filles Kalyn et Kylie en vélo
sur le Blue Water Bridge.
Des petits enfants 0
partout au pays!
-
Gavin Hall, district 38, Lambton, est marié depuis 52 ans à
Marie. Le couple a trois enfants : Leah en Alberta, Kyle en
Colombie-Britannique et Trevor en Ontario. Ils ont aussi
neuf petits-enfants : Lauren, Brayden, Parker, Josh, Karter,
Kaylyn, Jordy et Kylie qu’ils adorent. Même si la famille est
éparpillée un peu partout à travers le pays, et que le couple
voit certains petits-enfants plus souvent que d’autres, Gavin
et Marie restent régulièrement en contact avec tous grâce
aux courriels, aux photos numériques et à la vidéo.
Gavin avoue qu’être grand-père lui permet d’avoir
beaucoup de plaisir et de choses à faire, qui sont
vraiment le prolongement de l’amour que l’on porte à
ses propres enfants.
Lorsque Gavin commence à parler de sa famille,
les histoires et les anecdotes se succèdent et il devient
intarissable. Par exemple, il a vraiment apprécié la
présence de ses petits-enfants lors de son 50e anniversaire
de mariage en août 2009. Il aime aussi leur compagnie
pour aller à bicyclette, faire de la natation, regarder les
compétitions de danse, d’athlétisme, ou tout simplement
les voir jouer. La diversité des intérêts de ses petits-enfants
fait en sorte que Gavin est un grand-père comblé!
Été 2011
Gavin et sa petit
e fille Jorden à
une compétition
d’athlétisme en
Colombie-Britann
ique.
Il est reconnaissant d’avoir atteint un âge mature
qui lui permet d’avoir connu tous ses petits-enfants
et de faire des choses avec eux. Gavin sait que tous
ses petits-enfants peuvent compter sur leurs grandsparents. « Ils savent qu’ils peuvent venir me trouver et
se confier à moi, car je vais les écouter. »
Gavin avoue que lui et son épouse ne font rien
d’exceptionnel pour entretenir de bonnes relations
avec leurs petits-enfants. Mais chose certaine, ceuxci savent que leurs grands-parents se préoccupent
d’eux et de ce qui se passe dans leurs vies. « Mes
petits-enfants donnent du sens à ma vie. Sans eux, je
m’ennuierais », dit Gavin.
27
Articles de fond |
Remariage
par Madalina Hubert
à la retraite
Le remariage n’est
pas seulement
empreint d’amour
et de réalisation
Photo : gracieuseté de Bonnie Saveall
personnelle, mais aussi
de découver te de soi
et de compromis
S
’investir dans une
nouvelle relation
affective signifie à la fois
s’abandonner en partie à l’autre,
réévaluer ses priorités et évoluer
sur le plan personnel.
Même si une relation
amoureuse à la retraite pose des
défis, les avantages supplantent
souvent les risques. À la
retraite, l’expérience de la vie
acquise par chaque partenaire
permet souvent une relation
plus mature, respectueuse et
amoureuse.
Comme vous le lirez dans
le reportage suivant, les
membres qui se sont remariés
à la retraite en retirent
beaucoup de satisfaction.
28
Bonnie Saveall et Lynn Fennell à leur mariage. À gauche du marié, ses filles
Hilary et Emily Fennell. À droite de la mariée, ses filles Tara et Kylie, ainsi que la
petite Lyric Douglas-Alligood.
Redécouvrir la vie
Bonnie Saveall, district 19, Hastings
& Prince Edward, a rencontré Lynn
Fennel, lui aussi éducateur, au Niagara
and Wine Festival par l’entremise
d’amis mutuels. Ce fut un « coup de
chance », se souvient Bonnie, mais ces
deux enseignants se sont sentis attirés
l’un par l’autre et quatre ans plus tard,
ils se sont mariés.
Peu après sa rencontre initiale,
Bonnie a pris sa retraite et a
déménagé à Picton, Ontario, pour
se rapprocher de son amoureux
Lynn. Le déménagement a constitué
une étape importante pour elle.
À Ste. Catharines, Bonnie était
habituée à la vie trépidante en ville,
en comparaison à sa nouvelle vie
campagnarde. Mais cette transition,
survenue après son implication
auprès de la Fédération des
enseignantes et des enseignants
de l’élémentaire de l’Ontario,
s’imposait. « Ce fut vraiment comme
Renaissance
une bouffée d’air frais dont j’avais
besoin » avoue Bonnie.
N’ayant ni famille ni amis dans
la région, cela a été parfois difficile,
mais Bonnie n’a pas tardé à découvrir
l’avantage de la technologie. Grâce au
courriel, en particulier à Facebook,
le réseau social en ligne, elle reste
en contact et partage des photos
régulièrement. Le soutien de leurs
enfants pour la nouvelle relation
a été également apprécié par le
couple. « Les deux familles se sont
parfaitement adaptées. J’ai deux filles,
il en a deux et les filles se considèrent
des sœurs », dit Bonnie.
Peu après son arrivée à Picton,
Bonnie a ouvert une boutique
saisonnière d’antiquités, appelée
Carlton’s Treasures. « Ce projet
m’a tenue occupée » dit-elle, en
avouant son intérêt pour le passé
des antiquités et le contact avec la
clientèle. Pour sa part, Lynn qui s’est
toujours impliqué dans le théâtre
amateur, a réalisé son rêve de mettre
sur pied une troupe de théâtre
Photo : gracieuseté de Bonnie Saveall
Le remariage à la retraite | Articles de fond
Lynn et Bonnie célébrant la retraite de Lynn en Écosse, en septembre 2007.
Photo : gracieuseté de Val Alcock-Carter
communautaire, appelée Prince
Edward Community Theatre. C’était
un monde nouveau pour Bonnie,
qui apprécie toutefois l’occasion
d’appuyer son conjoint en étant
secrétaire-trésorière de la nouvelle
troupe de théâtre.
Ce respect mutuel des deux
partenaires a solidifié leur relation de
couple. Pour Bonnie, la recette d’un
mariage réussi est d’être à l’écoute
de l’autre, ouvert à ses idées et à ses
projets, et de tirer le meilleur parti de
chaque situation.
Bonnie incite celles et ceux qui
songent à se remarier à aller de l’avant.
« Si vous avez la chance de trouver le
bon partenaire, la présence et l’amour
d’une autre personne valent beaucoup
mieux que la solitude. »
Val Alcock-Carter et Roy à Hawaii, où ils ont passé l’hiver.
Été 2011
La famille d’abord
En 2006, Val Alcock-Carter, district
47, Vancouver Island, a marié
Roy Carter, un spécialiste de la
29
Photo : gracieuseté de Val Alcock-Carter
Articles de fond | Le remariage à la retraite
Val et Roy sur les rives de la Rivière Rushing à Kenora, en Ontario.
construction à la retraite. Roy venait
d’avoir 80 ans et Val, presque dix
ans de moins. Son mari Stan étant
récemment décédé, Val a apprécié la
compagnie de cet homme dans sa vie
et a pris l’occasion de faire le point et
de mettre ses priorités en place – qui
était d’abord sa famille.
Val fut heureuse de constater
que ses enfants l’encourageaient à
se remarier, pourvu que cela fît son
bonheur. « Roy a un peu pris la
place du père de mes enfants, tandis
que j’étais heureuse d’accueillir ses
enfants et ses petits-enfants dans la
famille. Tout le monde était content »
dit-elle.
Val et Roy s’adonnent à plusieurs
activités ensemble, dont les voyages,
le golf et la lecture. Il arrive parfois
30
que leurs intérêts soient mutuels.
Par exemple, Val et Roy sont tous
deux mordus du jardinage. Roy
fait pousser des légumes et Val
cultive des fleurs, ce qui suscite des
conversations intéressantes.
Par contre, le couple maintient
aussi des intérêts individuels. Roy
adore collectionner les timbres, tandis
que Val (une ancienne présidente
d’ERO/RTO en 2001-2002) reste
impliquée au niveau du district et
elle est actuellement représentante
santé de l’unité Mid/Upper Island.
Elle s’implique aussi à la direction
d’organismes communautaires, dont
la banque alimentaire où elle et
Roy font du bénévolat. « C’est un
engagement qui permet d’équilibrer
nos vies » dit-elle.
Val avoue qu’elle cherche avant
tout à vivre chaque moment au
maximum et qu’elle est reconnaissante
en ce sens. Elle estime que sa foi, sa
famille et la présence d’un être cher
à ses côtés sont essentielles à sa vie
de couple. Sa définition du mariage,
« c’est le dialogue et le partage
mutuel, le compromis et le plaisir de
la présence de l’autre. »
À ceux et celles qui songent
au mariage, Val Alcock-Carter fait
cette réflexion : « En vieillissant, on
devient ancrés dans nos habitudes.
Ce n’est pas facile d’en sortir, mais il
est préférable d’avoir quelqu’un dans
notre vie, plutôt que d’être seul. La
vie comporte sa part de joie et de
tristesse, alors mieux vaut en tirer le
meilleur parti. »
Renaissance
Moment de détente | Chroniques
À VOUS DE
Le thème :
Chacun des cinq mots suivants appartient à un certain groupe (« thème »). Toutes les voyelles sont
incluses dans la grille. Les consonnes requises sont fournies à droite. Complétez chaque mot à l’aide
de l’indice fourni sous la grille. Les réponses sont indiquées en bas, à l’envers.
1 A
I
E
TCLSR
2 I
I
E
NDTCR
E
E RMMPH
3
O
Comic : Julian Hlywka, District 14, Niagara
Type de complément d’objet
Élément grammatical d’un mot
4
A
A
E
SGGNL
E
PLBTH
Façons de communiquer des humains
5 A
A
Signes graphiques pour transcrire les sons
THÈME : La grammaire. MOTS : Articles, Indirect, Morphème, Langages, Alphabet.
gracieuseté de Ron Cougler, District 37, Oxford
Le, la, les…en font partie
000023
Depuis 1968
Since 1968
H
H
H
H
J’ai l’impression que JE ME SUIS fait
« empailler »!
votre communauté en ligne
VOTRERO/RTO
Se connecter et commenter
Discuter et débattre
Évaluer les enjeux qui vous tiennent à cœur
Partager vos idées, photos, liens et textes
Connectez-vous à la communauté
en ligne ERO/RTO
•Site Web: www.rto-ero.org (français et anglais)
•Sur le site Web, accédez à la Section réservée aux membres
pour modifier votre adresse et vos coordonnées personnelles
•Bulletin électronique Liaison pour tous les membres :
abonnez-vous à la Section réservée aux membres
www.facebook.com/rto.ero
www.flickr.com/photos/rto-ero
@rto_ero
www.youtube.com/user/erorto
Répandez la bonne nouvelle!
votre monde en ligne. VOTRERO/RTO. www.rto-ero.org
Été 2011
31
VOYAGES POUR LES ENSEIGNANT(E)S
Préparé spécialement pour les membres d’ERO/RTO
400 $
Crédit
Crédit
de
de bord
bord**
Vacances WestJet vous offre plusieurs forfaits vacances vers des
destinations fabuleuses telles Montego Bay, en Jamaïque et Las
Vegas. Laissez Vacances WestJet et Merit vous les faire découvrir!
Sunset Beach Resort Spa and WaterPark
Ocho Rios, Jamaica – via Montego Bay
Montego Bay est l’évasion tropicale rêvée. Grimpez prudemment
les célèbres chutes Dunn’s River Falls d’une hauteur de 200
mètres, ou reposez-vous en admirant le coucher de soleil sur la
très belle plage Seven Mile Beach à Negril.
TOUT COMPRIS
Toronto
7 nuits
999 $ par pers.
+ taxes : 117 $
~
Départs : les 8, 13, 14 et 15 sept. 2011
Réservez
avant
13 juillet
Treasure Island
Las Vegas
Vivez la frénésie de Las Vegas,
la ville qui ne dort jamais et où
tout peut arriver! Spectacles
d’envergure internationale et
restaurants très cotés ne sont
que quelques-uns des plaisirs
qui vous attendent.
Incluant : Transport aérien
aller-retour, hébergement,
transferts.
Vancouver
3 nuits
399 $ par pers.
+ taxes: 119 $
~
Départs les 5, 10, 18 et 25 juillet, ainsi que les 2, 8
et 15 août 2011
~En dollars can. (CDN$), par pers, en occ. dble.
Réservez
avant
13 juillet
Croisière européenne des marchés de Noël
Prague – Nuremberg – Budapest
Joignez-vous à votre guide, Fay Farmer et profitez de deux nuits à
Prague avant de vous embarquer pour une croisière s’arrêtant aux
marchés de Noël entre Nuremberg et Budapest.
Célébrez la magie de l’hiver lors de ce fascinant voyage prenant
son départ dans la ville historique de Prague, avant de continuer
à Nuremberg, de traverser la ligne de partage des eaux du Canal
Main-Danube, de visiter de charmants villages imprégnés de la
tradition hivernale, de parcourir les inoubliables marchés de Noël
et de découvrir les coutumes locales dans la ville médiévale de
Regensbourg, la musique enchanteresse de Salzbourg et de Vienne,
et plus encore. Votre croisière de Noël prendra fin dans la très belle
ville de Budapest.
Incluant :
•HôtelàPrague
•Systèmed’info-divertissement
dans toutes les cabines
•Robesdechambreentissu
éponge et literie en peluche
•Soupersgourmetspourtousles
repasinclusaveclacroisière
•Vinillimitéavectouslesrepasà
borddunavire
•Cocktailàl’arrivée,souper
debienvenue,soupergaladu
capitaine
•Programmedevisites
touristiques à chaque jour
•Usagedebicyclettes
•Servicedudirecteurdecroisière
•Anglaisparléàbord
•Touteslestaxeslocales
Lieux visités et principaux
attraits :
•Prague,Nuremberg,Linz,
Regensbourg,Vienne,marchés
de Noël
•Prague,Passau,Vienne,
Regensbourg,visitede
Salzbourg
•Croisièresurlecanalprincipal
Danube
•Traverséedel’estuaire
continental
•Visitedel’abbayebénédictine
•CroisièredanslaValléeWachau
•CroisièredeBudapesten
lumière
•Dansesfolkloriques
•Présentations
•Soupersthématiques
•Divertissementsàbord
9 nuits, dont 7 à bord du AMA Waterways Amalyra
2 459 $ par pers.
Départ : le 25 nov. 2011
Ne manquez pas notre programme de séjour
prolongé en hiver, disponible bientôt!
En dollars américains (USD$), par pers., en occ. dble, cabine avec vue sur la rivière, catég. E. Portion
terrestre du voyage et croisière seulement. Frais portuaires additionnels de 133 $. * Par couple.
Contactez-nous pour plus d’information et pour tous vos besoins en voyages.
V A C A N C E S
Croisière autour du monde de 112 jours
Croisière aventure sur la Baltique
Faitesletourdumonde.DelaFlorideauPortugal
Aller-retourdeRotterdam
Naviguez à bord du ms Rotterdam et découvrez les trésors du
nord de l’Europe et de la Russie, lors de ce voyage aller-retour
de Rotterdam.
Lieux visités : Rotterdam aux Pays-Bas; Copenhague au
Danemark; Berlin en Allemagne; Tallinn en Estonie;
Saint-Petersbourg en Russie; Helsinki en Finlande; Stockholm
en Suède; croisière dans l’archipel de Stockholm.
Incluant : Taxes et frais.
En prime : Crédit de bord de 100 $.
Faites l’expérience de la croisière ultime : le tour du monde à
bord du luxueux paquebot ms Amsterdam de Holland America.
Réveillez-vous chaque matin pour découvrir une nouvelle
destination, une nouvelle culture, une nouvelle aventure! C’est
l’occasion idéale de réaliser ce voyage dont vous parlerez
longtemps! Économies exclusives aux membres d’ERO/RTO
lors de ce périple autour du monde.
Lieux visités : Dominique, Barbade, Brésil, Argentine,
Uruguay, Îles Falkland, Île de Pâques, Polynésie française,
Samoa, traversée de la Ligne internationale de changement
de date, Australie, Indonésie, Hong Kong, Vietnam, Singapour,
Thaïlande, Sri Lanka, Inde, Égypte, canal de Suez, Grèce, Italie,
Corse, Espagne, Portugal.
Incluant : Taxes et frais.
En prime : Suppléments et crédit de bord réservés aux
membres d’ERO/RTO.
112 jours à bord du MS Amsterdam
12 jours à bord du MS Rotterdam (cabine avec vue sur la mer)
^
$1,999
par pers.
Départ : le 7 sept. 2011
Croisière autour d’Hawaii
Aller-retour de San Diego
Évitez les vols aériens interminables et
commencez vos vacances polynésiennes
à San Diego.
Vous découvrirez tout le charme rustique
et la beauté naturelle d’ Hawaï, lors des
débarquements dans des ports d’escale
renommés. Aloha Hawaï!
Lieux visités : San Diego, Hilo, Oahu,
Kauai, Maui, Ensenada, San Diego.
20 425 $†par pers.
Incluant : Taxes et frais.
Départ : le 6 jan. 2012
En prime : Crédit de bord de 100 $.
Périples plus courts (de 16 à 50 jours) aussi disponibles.
Veuillezvousinformer.
Tarifs préférentiels pour
les membres d’ERO/RTO
†Prix en dollars américains (USD$), par pers., cabine intér. de catég. K. Croisière seulement.
Crédit de bord applicable par cabine
111 Peter Street, Suite 200, Toronto, ON M5V 2H1 | Entreprise canadienne
ON-4499356/4499372 | BC-33127/34799/34798 | QC-7002238
14 jours à bord du MS Oosterdam
*
1 739 $
par pers.
Départ : le 25 fév. 2012
Prix en dollars américains (US$), par pers., en occupation double. Croisière seulement.
Crédit de bord applicable par cabine. ^Cat. EE. *Cat. J.
www.erovoyage.ca 1.877.872.3826
Chroniques | Notes de lecture
Blood of the Donnellys
par David McRae, district 39, Peel,
140 pages, Dundurn Press, 2008.
ISBN: 9781550027549
Critique de Nancy Holloway,
district 39, Peel
À
la suite de ses mauvaises
actions à Toronto, le jeune
Jason Stevens, âgé de 15 ans,
est condamné à des travaux communautaires et à la
mise en liberté surveillée. Pour lui donner une chance,
sa famille déménage à Lucan, une petite ville du sudouest de l’Ontario, où a eu lieu le célèbre Massacre des
Donnelly. Jason entreprend son travail communautaire au
musée local pour aider son grand-père. Mais malheureux
des changements qui surviennent dans sa vie, Jason
recommence à fréquenter des délinquants. Un groupe de
jeunes voyous, appelé les White Boys, vend de la drogue
dans les écoles. Ils réussissent à persuader Jason d’ouvrir le
musée le soir, pour servir de lieu au trafic de drogue.
Jason regrette rapidement sa décision, en constatant les
conséquences pour sa famille et tout particulièrement sur
sa soeur jumelle Jennifer.
Depuis 1968
Les White Boys tirent leur nom d’une société
catholique secrète en Irlande dans les années 1800, et qui
endossait fortement les enseignements de l’église et des
prêtres. Du même coup, quiconque ne suivait pas cette
doctrine était qualifié de Blackfeet. Lorsqu’une famille
n’endossait pas complètement l’église, les White Boys
ajoutaient le mot « Black » à son nom de famille. L’une
d’entre elles était les Black Donnelly. L’histoire locale de la
petite ville de Lucan est entachée de fausses et de demivérités concernant les événements survenus à la famille
Donnelly la nuit du 4 février 1880.
Le grand-père de Jason est féru d’histoire locale et
croit fortement que la mémoire de la famille Donnelly
a été souillée par les habitants de la ville. En travaillant
avec son grand-père, Jason découvre plus que du folklore
local et croit même avoir rencontré le fantôme de l’un
des agresseurs de la propriété des Donnelly. Cet ouvrage
présente à la fois une bonne leçon d’histoire locale et
un roman d’action. Le lecteur peut revivre les faits et
gestes d’un groupe de villageois mal informés et devenus
violents. Il apprend également que ceux qui ignorent les
erreurs du passé sont condamnés à les répéter. Pour le
lecteur désireux d’en savoir plus, l’auteur David McRae
fournit en annexe une liste complète d’ouvrages sur ce
chapitre sombre de la petite histoire ontarienne.
Articles et vêtements de sports
Souvenir Canada peut vous aider dans vos commandes d’articles pour vos tournois de golf et événements de district.
Since 1968
Articles
Bouteille en aluminium......................................6,75 $
Lampe de lecture, DEL, argent...........................2,00 $
Sac de toiletterie............................................... 7, 40 $
Tasse à café, 13 oz ...........................................5,50 $
Balles de golf....................................31,64 $/douzaine
Tasse acier inox. java.........................................7,74 $
Épinglettes (logo ERO/RTO depuis 1968) ...........1,45 $
Trousse manucure, noire....................................7,50 $
Verres ancienne mode (ens. de 2) ...................15,00 $
Podomètre.......................................................20,00 $
Stylo-plume, encre bleue, prise noire.................0,95 $
Cartes à jouer (jeu de cartes).............................5,75 $
Stylo et plume en bois de rose.........................22,55 $
Sac fourre-tout (canevas).................................16,10 $
Sac fourre-tout (matière recyclée)......................0,93 $
Parapluie (Exécutif)..........................................14,00 $
Parapluie (pliable)............................................18,85 $
Clé USB (2G)....................................................13,85 $
Porte-bloc-notes à fermeture éclair..................15,50 $
Nouveaux articles indiqués en rouge.
Vêtements de sports
Chemise boutonnée (denim)............................39,10 $
Chemise boutonnée (tissu bambou).................39,55 $
Chemisettes de golf (hommes et femmes).......25,30 $
Veste à capuchon, doublure en mailles*...........48,00 $
Veste (hommes et femmes, 7 dans 1, doublure)....103,95 $
Veste matelassée, duvet, marine*....................96,05 $
Foulard en soie................................................20,90 $
Cravate en soie................................................41,81 $
Chandail en coton ouaté..................................19,00 $
T-shirt maillé, rose, encolure en V, logo rose*........16,00 $
Une partie des profits à l’achat de ce T-shirt sera versée
à la recherche sur le cancer de sein.
Visière...............................................................8,00 $
* Disponible : p, m, g, tg, ttg
Pour commander, veuillez communiquer avec
Souvenir Canada
416.253.8038
Appels sans frais 1.800.259.9641
[email protected]
www.souvenircanadainc.com
Les prix comprennent les taxes. Frais d’envoi : 5,50 $ pour
le premier article et 9,50 $ pour toute quantité d’articles
additionnels. Prévoir de deux à trois semaines pour la livraison.
34
Renaissance
Un changement pour le mieux...
Suite de la page 23
« Le fait d’être accompagné par mon mari à mon
deuxième voyage de peinture en Italie a modifié ma façon
de voir mon art, et suscité sa curiosité d’en apprendre
davantage sur le processus de peinture et l’encadrement
artistique » dit-elle.
Dans l’immédiat, Ruth ne prévoit pas faire d’autres
voyages de peinture, mais à la retraite, dit-elle, on ne sait
jamais. « Je n’ai pas besoin de faire de projets. Si quelque
chose n’intéresse, je le fais pendant un certain temps, et
j’abandonne lorsque je perds tout intérêt. La peinture me
passionne et je ne crois pas que je vais abandonner. »
Ruth s’adonne maintenant deux demi-journées par
semaine à la peinture et a même vendu certaines de ses
toiles lors de l’événement culturel St. Clair Art Walk.
Ruth constate que beaucoup de gens rencontrés lors
de ses voyages sont venus sur le tard à la peinture. « On
n’est jamais trop vieux pour apprendre, dit-elle. Je plains
vraiment les gens qui ne s’intéressent à rien. À l’âge
adulte, on apprend pour le plaisir et pour soi-même. »
Comme Ruth le fait remarquer : « les plus grands risques
sont ceux qui m’ont apporté la plus grande joie. »
Rapports des comités au Sénat...
Comité du projet —
Au service d’autrui
par Norm Renaud, président
Les membres du comité se sont réunis
en avril et ont examiné les 32 demandes soumises.
En évaluant ces demandes, ils ont constaté que le
dévouement, le bénévolat et l’engagement que les
membres d’ERO/RTO ont montrés étaient vraiment
remarquables. Depuis l’approbation de cette formule
d’aide financière par le Sénat en 1999, avec l’appui de
tous les districts, ERO/RTO s’est effectivement présenté
comme un organisme qui continue de s’impliquer
dans des projets fort utiles aux communautés de ses
membres, tant localement qu’à l’échelle internationale.
En tant que membres d’ERO/RTO, nous pouvons
être fiers de savoir que depuis 1999, 291 projets ont été
approuvés par le Sénat pour un total de plus de 935 000 $,
sans parler du total des fonds accordés cette année.
Été 2011
Le directeur général
Suite de la page 3
fait le point...
pouvais me joindre à eux, ce qu’ils ont vite
accepté. Après dix minutes de jeu, je suis entré
en collision avec un adversaire. Pas de problème
puisque j’étais gardien de but à l’université.
Quelques minutes plus tard, j’ai regardé ma
jambe et vu une grosse enflure au tibia. J’ai
appliqué le même traitement que d’habitude,
y compris avec de la glace. Rien n’a marché.
Heureusement que je rentrais au Canada le
lendemain. Mon médecin, qui emploie un nom
savant pour la contusion, m’a envoyé suivre
des traitements spéciaux à infrarouge. Cela
a pris presque un an pour que l’enflure et la
décoloration disparaissent. Le jeune homme
avec lequel j’étais entré en collision n’avait
aucune égratignure. J’ai décidé de prendre ma
retraite... du soccer!
Suite de la page 9
Les projets de cette année couvrent une vaste gamme
de sujets, comprenant notamment la conservation
des cartes historiques, la protection contre la violence
faite aux personnes âgées, l’aide fournie par des
pairs, l’alphabétisation de la petite enfance, le service
de transport Handi-Transit destiné aux handicapés
physiques qui ne peuvent se servir des autobus
réguliers, le club de petits déjeuners, voire l’aide
financière accordée aux gens à Haïti, au Honduras, à la
République dominicaine et au Bangladesh.
Nous encourageons les districts à faire connaître
le « Projet — Au service d’autrui » à leurs membres,
et pour respecter les dates d’échéance, à en faire la
publicité le plus tôt possible. Nous rappelons aux
comités exécutifs des districts de lire les critères
attentivement au moment de remplir une demande.
Une partie importante de ces critères est la nécessité
de l’implication des membres des districts dans le
projet.
35
Chroniques | Retrouvailles
BRANTFORD COLLEGIATE INSTITUTE & VOCATIONAL SCHOOL,
Brantford, Ont. célèbre son 100e anniversaire du 5 au 7 août
2011. Tous les anciens étudiants ainsi que le personnel
sont invités à assister aux événements prévus. Pour plus
d’information et pour s’inscrire, visitez le site www.bci100th.ca.
Ne manquez pas ces retrouvailles inoubliables!
RETROUVAILLES À LA BAYSVILLE PUBLIC SCHOOL.
Le samedi 17 septembre 2011, de 15 h à 23 h. Pour
inscription : festivités de l’ancienne école publique :
centre communautaire. Coût : 20 $ par pers., 30 $ par
couple. Inscription requise. Nous cherchons à retracer
les anciens enseignants et enseignantes suivants : Charlie
Tribe, Marlene Logan, Fran Hammond et tous les autres.
Contactez : Shelley Thompson [email protected], Murray
Wright [email protected], John Kelly [email protected]
ÉCOLE PUBLIQUE DUKE OF CONNAUGHT, TORONTO. L’année
2012 marquera le 100e anniversaire de Duke of Connaught
et une année complète de célébration de son histoire et de
celles et ceux qui ont fréquenté cette école. Week-end de
retrouvailles, portes ouvertes, salle des décennies, retour
en arrière, plantation d’arbres, projet de legs et souvenirs à
partager. Tous les anciens élèves et le personnel sont invités
à aider à la planification des événements et à partager les
souvenirs, photos et anecdotes. Pour plus d’information sur
le comité organisateur et les événements prévus, envoyez un
courriel à [email protected] ou téléphonez au 416.463.6933.
ESPANOLA HIGH SCHOOL.
Première fin de semaine de
juillet, 2011. Pour de plus amples renseignements, visitez
espanolahighschoolreunion2011 sur Facebook ou espanola60.ning.com
sur Internet. Joyeux 60e anniversaire!
ÉCOLE SECONDAIRE GOVERNOR SIMCOE,
St. Catharines,
Ont. Retrouvailles du 40e anniversaire, célébration pour
tous les étudiants, les enseignants et le personnel les 16
et 17 septembre 2011. Portes ouvertes, activités sportives,
souper et soirée dansante, ainsi que souvenirs et anecdotes.
Courriel : [email protected] Inscription :
www.GovernorSimcoeReunion.com.
ÉCOLE SECONDAIRE NOTRE DAME, TORONTO.
Célébration
du 70e anniversaire les 14 et 15 octobre 2011. Souper pour
les participants et l’ancien personnel prévu le vendredi,
14 octobre. Le samedi 15 octobre, tous les étudiants et le
personnel sont invités à une messe à l’église St. John’s à
14 h 00, qui sera suivie de l’activité « portes ouvertes » à
l’école de 15 h 00 à 18 h 00.
RIVERDALE COLLEGIATE INSTITUTE (TORONTO) CLASSES DE
1959-60, 1960-1961 ET 1961-1962 organise une réception
50e anniversaire au Ashbridge’s Bay Yacht Club le samedi
1er octobre de 14 h 30 à 16 h 30 (avec une brève présentation
à 16 h 00). Pour plus d’information, contactez Ian Waldron à
[email protected] ou téléphonez au 416.216.0144.
TEACHER’S COLLEGE DE STRATFORD – COURS DE DEUX ANS
e
– 1961 célèbre ses 50 retrouvailles les 12 et 13 septembre à
l’hôtel Arden Park de Stratford. Pour plus d’information ou
pour s’inscrire, contacter : [email protected] or [email protected]
STRATFORD TEACHERS’ COLLEGE CLASSE DE 66-67,
prépare ses 45e retrouvailles en 2012. Si vous désirez
célébrer avec nous, veuillez contacter Donna (Peck) Draper
[email protected], 519.644.1690 ou Dianne (Verhoef)
Budnark [email protected], 519.524.2265.
WESTMOUNT SECONDARY SCHOOL
(Hamilton, Ont.)
célèbrera ses 50e retrouvailles (1961-2011) les 4 et 5 mai
2012. Pour plus d’information sur le comité organisateur
et les programmes, visitez le site Web de la Westmount
Secondary School www.hwdsb.on.ca/westmount, sur Facebook,
voyez Westmount’s 50th Reunion, ou encore contactez l’école au
905.385.5395 ou par courriel à [email protected]
50e ANNIVERSAIRE DE L’ÉCOLE NORMALE (1961) DE
L’UNIVERSITÉ D’OTTAWA. Retrouvailles le dimanche
25 septembre 2011. Pour les détails, contactez Anne-Marie
Fontaine, bureau des relations avec les anciens. Courriel :
[email protected], téléphone sans frais : 1.800.465.1888.
LAWRENCE PARK COLLEGIATE INSTITUTE, Toronto, Ont.,
célèbre son 75e anniversaire du 28 au 30 octobre 2011. Le
repas du personnel est prévu le samedi 29 octobre. Tous les
anciens élèves et membres du personnel sont invités à une
journée d’accueil, à une fête en soirée, etc. Pour de plus amples
renseignements, visitez le site www.lpcialumni.ca, faites parvenir un
courriel à [email protected] ou téléphonez à 416.393.9500.
Annonces classées : Maximum de 50 mots, chaque
coordonnée compte pour un mot.
NORTH TORONTO COLLEGIATE
Retrouvailles : Annonce gratuite jusqu’à 60 mots.
célébrera son
100e anniversaire du 10 au 13 mai 2012. Les activités
au programme comprendront des portes ouvertes, un
repas dansant, un gala musical, une soirée athlétique, un
tournoi de golf, un concours d’amateurs, une réunion du
personnel, un livre sur l’histoire de l’école et tellement plus
encore! Les bénévoles sont également bienvenus. Pour de
plus amples renseignements, visitez le www.nt100th.ca ou
faites parvenir un courriel à [email protected]
36
La publication d’une annonce ne constitue pas une
approbation par ERO/RTO d’un produit ou service.
Tarif Annonces classées : 1,65 $/mot pour les membres
d’ERO/RTO; 3,25 $/mot pour les non-membres. Paiement intégral
après approbation. Les prix comprennent la TVH.
Soumissions : Acceptées via [email protected] ou
télécopieur au 416.962.1061.
Échéances : Numéro d’automne — 4 juillet 2011; numéro d’hiver
— 16 septembre 2011.
Avertissement : À noter que les échéances sont fonction du
nombre d’annonces reçues pour le numéro visé. Les soumissions
sont acceptées un mois avant la date d’échéance.
Renaissance
Annonces classées | Chroniques
LOCATIONS
PLAGE DE FORT MYERS, EN FLORIDE: maison sur la plage, 1 ch.
coucher, meublée, piscine chauffée. Site Web www.wix.com/main_family/condo4,
613.476.0256 (été), 239.233.9109 (hiver).
PRINCE EDWARD COUNTY, ONTARIO. Chalet moderne sur le lac, près
du parc Sandbanks : plages, viticulture, antiquités, promenades en vélo,
fermes organiques. Rabais ERO/RTO. www.echobaycottages.com.
CHALER À LOUER SUR LE LAC LOWER BEVERLEY. Chalet à
40 minutes au nord-est de Kingston. Nouveaux appareils électroménagers,
bien équipé, très propre. Excellent pour pratiquer le canot et le kayak.
613.382.2853, [email protected] Photos disponibles sur demande.
FLORIDE, PORT CHARLOTTE. Prolongez votre saison de golf. Condo
2 ch. coucher, très beau, bien équipé et aménagé. Golf, piscine chauffée,
magasins et océan tout près. Maintenant disponible à 1 500 $/mois en
automne. Tél :1.780.717.5681.
Chalet typique des Muskokas avec rive de 60 mètres. Héberge
6 pers. À 20 minutes de Port Carling. Contacter [email protected]
pour plus d’information.
CALABOGIE LODGE RESORT. Région d’Ottawa, deux chambres, vue
panoramique du lac, en août jusqu’au 3 sept., 1 025 $. Courriel : [email protected]
IMMOBILIER
À VENDRE: Maison haut de gamme avec vue spectaculaire de l’Atlantique.
Deux unités meublées et très privées ou espace pour divertir famille et amis.
Deux ch. coucher en haut, trois en bas; chaque unité avec cuisine, salle de
bain et de lavage complètes, parfait pour usage privé ou retraite d’affaires.
Visitez le site www.sea-houses.info pour plus de détails.
VOUS SONGEZ À VOUS INSTALLER OU À PRENDRE DE LONGUES
VACANCES SUR LA CÔTE EST? Laissez un agent immobilier membre
d’ERO/RTO vous aider. Des maisons à prix raisonnable avec vue sur la mer, sur le
lac, ou très bien aménagées sont disponibles sur la côte Sud de la Nouvelle-Écosse.
Service personnalisé, éthique professionnelle, conseils pratiques : Visitez le site
www.sea-houses.info pour voir comment Pam peut vous aider à réaliser votre rêve!
VOYAGES
PARIS AU FÉMININ: Hôtel Muguet dans le 7e arrondissement. Musées
uniques. Bistros de quartier. Défilés de mode. Cours de cuisine au Ritz dîner.
Aucun supplément pour personne seule. www.pariswoman.ca, 416.499.5094.
France/ALSACE. Sur la route des vins près de Strasbourg, spacieux
appartement 2 ch. coucher. Balcon surplombant la rivière, poutres au
plafond, beaucoup de charme. Contactez [email protected]
MAISONS AVEC PISCINE ET CONDOS EN FLORIDE. 2, 3, 4 et 5 ch.
coucher, Orlando et la côte du Golfe. Prix à compter de 525 $ (USD) plus taxes.
905.632.2352 ou 1.800.619.9619, [email protected], www.floridastays.com.
GRÈCE. Charmant appartement privé 1 ch. coucher (héberge 3 pers.) sur la
Méditerranée. Entièrement meublé, climatiseur. Contactez [email protected]
CONSULTANT EN VOYAGES – IDÉAL POUR LES RETRAITÉS Expedia
CruiseShipCenters, le premier spécialiste en croisières au Canada, chercher
à recruter des personnes motivées et prêtes profiter du travail à leur propre
compte. Nos consultants indépendants en ventes de croisières, rémunérés à
la commission, décident de leur horaire de travail, vendent des vacances de
rêve, tout en appréciant les plaisirs de voyager liés à leur travail. Contactez
Mary au 905.274.7447 ou par courriel à [email protected]
TOSCANE – maison de ferme rénovée, propriété privée; 2 ch. coucher, 2 salles
de bain complètes. Plafonds hauts, vues superbes. Près de Montepulciano,
Cortona, Siena. Rabais aux membres d’ERO/RTO, 416.531.7683, 416.588.1954,
www.tuscany-villa.com.
SERVICES
Vous souffrez d’anxiété? Des difficultés dans vos rapports avec les
autres? De solitude? Pour une consultation téléphonique privée, contactez
Nancy Marrocco (agréé avec l’OACCPP) 905.396.3489. Première consultation
gratuite. Plus de 20 années d’expérience. Ancienne enseignante/consultante.
Auteure publiée. Références. www.nancymarrocco.com.
CUBA – Étudiez l’espagnol à la Havane (Cuba), 2 500 $ (CAN) pour
4 semaines. Hôtel incluant déjeuner et souper, frais de scolarité. (Transport
aérien non inclus). 250.478.0494, [email protected]
D’S CREATIVE COMPUTER SERVICES : Avez-vous besoin d’aide avec
votre ordinateur? Avez-vous des problèmes avec votre appareil-photo
numérique? Est-ce que la technologie numérique vous embête? Services
à domicile et formation à un prix raisonnable, région du Grand Toronto
uniquement. Téléphonez à Perry au 905.773.1925.
RECHERCHÉ
CHALET À LOUER. Pour personnes souffrant d’asthme et d’allergies, à
proximité de l’eau. Pas de tabagisme, poussière, moisissures, animaux de
compagnie, parfums. Préfère avec climatiseur. 519.763.7403.
VISITES GUIDÉES POUR FEMMES EN ISRAËL. Découvrez Israël sous
un angle féminin et rencontrez des femmes de ce pays. Visite entièrement
guidée, laïque, non confessionnelle. Du 30 octobre au 10 novembre 2011. Pour
l’itinéraire de la visite : www.redtenttours.com ou contactez Paula au 416.457.8856.
RIVE SUD DE LA NOUVELLE-ÉCOSSE. Confortable et commode, ce
remarquable chalet des années 60 (cadre A) est à seulement 8 minutes de
la ville de Mahone Bay. Entièrement équipé, 2 ch. coucher, vue splendide
et accès à l’océan. Appelez au 1.905.531.2161. Photos et infos sur le site
www.secondwindcottage.com.
OCTOBRE 2011 – VISITE ENTIÈREMENT GUIDÉE DE 20 JOURS,
TOUT COMPRIS, DE L’AUSTRALIE ET DE LA NOUVELLE-ZÉLANDE,
avec prolongement de séjour optionnel à FIGI. LIEUX VISITÉS… Melbourne,
Little Penguin Parade, Alice Springs, Ayers Rock, Cairns, Récit de la Grande
Barrière, Sydney, Christchurch, Glacier Franz Joseph, Queenstown, Milford
Sound. Contactez Patti Haynes au 705.722.8697 ou [email protected]
16 places encore disponibles.
SCOTTSDALE, ARIZONA. Choisissez un condo d’une ou deux chambres à
coucher pour votre prochaine évasion sous le soleil du désert! Pour des photos,
la disponibilité et l’information touristique : www.29desertsunescape.com, ou
contactez [email protected]
France/ALSACE. App. de 2 ch. coucher à Andlau près de Strasbourg,
sur la route des vins, 700 $/sem. 416.482.5652.
FRANCE, RIVIERA. Studio avec vue sur la mer, tout près de la plage et du
marché http://bandolstudiorental.blogspot.com, [email protected]
Été 2011
Maintenant disponibles!
Pour voir les annonces, consulter
www.rto-ero.org
Envoyer un courriel à [email protected]
pour plus d’information!
37
SG_jiRTOERO_haltcFR_Mar09.ai
SG_jiRTOERO_haltcFR_Mar09.ai
1 04/03/2010 2:13:12
1 04/03/2010
PM
2:13:12 PM
SG_jiRTOERO_haltcFR_Mar09.ai 1 04/03/2010 2:13:12 PM