Carl Gustav Rossby

Commentaires

Transcription

Carl Gustav Rossby
ACCUEIL
biographie succincte de
Carl-Gustav ROSSBY
Frédéric ELIE, juin 2008
La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et
supérieures, est INTERDITE. Seuls sont autorisés les extraits, pour exemple ou illustration, à la seule condition de mentionner
clairement l’auteur et la référence de l’article.
ROSSBY Carl-Gustav, Arvid
Physicien et météorologiste américain d’origine suédoise, né à Stockholm le 28 décembre
1898, mort à Stockholm le 19 août 1957 en pleine conférence. Il est surtout renommé pour sa
théorie, la première, qui explique la circulation atmosphérique à grande échelle.
Ses études avec Vilhelm Bjerknes le conduisirent vers la météorologie et l’océanographie. Il fit
partie avec Bjerknes de l’Ecole de Bergen (Norvège) en 1919 et étudia l’hydrodynamique,
l’océanographie et la météorologie de 1920 à 1922. En 1922 il participa, dans le cadre du
Service de météorologie et d’hydrologie de Suède, à des expéditions océanographiques. Ces
expériences d’homme de terrain, jointes à sa grande maîtrise de la physique théorique, lui
permirent une compétence reconnue et large.
Obtenant une bourse d’études pour les Etats-Unis, il rejoignit en 1926 le National Weather
Service (NWS) à Washington, où ses travaux portèrent sur les phénomènes turbulents en
aérodynamique. Il créa le département de météorologie au sein du MIT en 1928, à l’âge de
trente ans, et il y fit des recherches sur la thermodynamique atmosphérique, la diffusion
turbulente et les interactions océan-atmosphère.
Naturalisé américain en 1938, Rossby devint directeur adjoint pour la recherche au NWS en
1939, puis en 1940 directeur du département de météorologie à l’Université de Chicago, où il
développa la théorie des ondes atmosphériques et océaniques appelées aujourd’hui ondes de
Rossby. Il étudia aussi les courants-jets de la stratosphère (cf. article : Rossby, C-G (1939),
Relation between variations in the intensity of the zonal circulation of the atmosphere and the
displacements of the semi-permanent centers of action, J. Marine Research p. 38 à 5).
En 1940 il développa les premières techniques de prévision météorologiques à 5 jours et
pendant la seconde guerre mondiale il forma et encadra les météorologistes militaires à
Chicago.
©Frédéric Élie, juin 2008 - http://fred.elie.free.fr - page 1/2
Vers 1941 et jusqu’en 1947 il contribua à la création de la revue Tellus de météorologie, et aux
Journal of the American Meteorological Society et Journal of Marine Research. Tout en
conservant ses fonctions aux Etats Unis il devint directeur de l’institut suédois de météorologie
de Stockholm en 1947.
Il revint en Suède en 1947 pour y donner des conférences, tout en gardant d’étroites relations
avec ses collaborateurs de Chicago.
De 1954 à 1957 il fonda les bases de la chimie atmosphérique, en particulier le cycle du
carbone et le cycle de l’eau, et s’intéressa aux problèmes de la pollution (« Current problems in
meteorology », revue Naturvetenskap, 1956). Tous les travaux de Rossby sont rassemblés
dans « The Rossby Memorial Volume ». Il reçut une distinction de la part de l’OMM
(Organisation Mondiale de la Météorologie) pour son engagement en faveur de la coopération
internationale en matière de météorologie.