Certification de l`AIIC : Ayez l`excellence à cœur et

Commentaires

Transcription

Certification de l`AIIC : Ayez l`excellence à cœur et
Série de Webinaires de l’AIIC :
Progrès de la pratique
Certification de l’AIIC :
Ayez l’excellence à cœur et
soyez prêts pour les examens de certification
Lucie Vachon
Nurse Advisor, Certification Program
Professional Practice Division, Canadian Nurses Association
Le 23 janvier 2014
Yvette Laforêt-Fliesser
Community and Public Health Consultant
Vice-Présidente
Edellys Training Corp.
© Association des infirmières et infirmiers du Canada, 2013
Lucie Vachon, inf. aut., BSc
Infirmière-conseillère, Programme de Certification
Pratique professionnelle
Association des infirmières et infirmiers du
Canada
Yvette Laforêt-Fliesser, inf. aut., BScN, MScN,
ICSC(C)
Community and Public Health Consultant
Vice-Présidente, Edellys Training Corp.
• Examens de certification
• Élaboration des questions d’examen
• Exemple de questions
• Comment se préparer
• Quoi prévoir le jour de l’examen.
• Administration de l’examen
– Date de l’examen, vérifiez le site Web de la Certification
– Centre d’examen présélectionné – Lettre d’admission – Vérifiez le site de certification quelques jours avant l’examen
– Examen bilingues sont offerts
– 2 000 + candidates
– 70+ centres d’examen au pays à travers le Canada
– Examen papier et crayon
• Session de 3,5 heures, de 9 h 30 à 13 h 00
• De 160 à 165 questions à choix multiple
• Chaque question a un choix de quatre réponses
possible.
• Types de questions :
– histoire de cas
– questions indépendantes
1. Connaissance et compréhension 2. Application
3. Réflexion critique
• L’examen vérifie votre capacité cognitive de vous remémorer les leçons apprises et de les comprendre,
• Choisir les données, concepts, principes ou procédures appropriées.
• De 15 à 25% des questions Quel indicateur l’échelle de Braden sert-elle à
mesurer?
a.
b.
c.
d.
L’adaptation de l’aidant/soignant
Le risque de plaie de pression
L’indice de pression systolique cheville/bras
Le risque de dépression postpartum
Quel indicateur l’échelle de Braden sert-elle à mesurer?
a. L’adaptation de l’aidant/soignant
b. Le risque de plaie de pression
c. L’indice de pression systolique cheville/bras
d. Le risque de dépression postpartum
Justification:L’échelle de Braden est utilisée pour évaluer le risque de
plaie de pression.
Références: Day, Paul, Williams, Smeltzer et Bare (2007), p. 178
Compétence: 1.25h Applique la démarche de soins infirmiers en santé
communautaire pour répondre aux besoins de maintien de la santé, de
rétablissement de la santé ou d’une approche palliative : le soin des
plaies (p. ex. stade, type, cicatrisation, intégrité cutanée, signes
d’infection, causes sous-jacentes).
• Vérifie la capacité de mettre en
pratique les connaissances en
prodiguant les soins.
• Mise en application des règles, des
méthodes et des théories
• Identifie les résultats
• De 50 à 60 % des questions
Joanne, une étudiante de 16 ans qui réussit très bien à l’école, a
considérablement restreint son apport alimentaire quotidien. Elle fait
jusqu’à 6 heures d’exercice par jour et pèse actuellement 70 % de son
poids corporel idéal. Joanne présente de l’hypotension posturale et de
l’aménorrhée depuis 4 mois. Elle est hospitalisée. Que devrait faire
l’infirmière en psychiatrie et santé mentale en premier?
a. Placer Joanne au repos au lit en surveillant de près son état cardiaque.
b. Mettre l’accent sur la prise de poids, plutôt que sur l’apport alimentaire.
c. Enseigner à Joanne les effets négatifs de son comportement actuel.
d. Diriger Joanne vers une diététiste pour obtenir du counseling
nutritionnel.
Joanne, une étudiante de 16 ans qui réussit très bien à l’école, a considérablement
restreint son apport alimentaire quotidien. Elle fait jusqu’à 6 heures d’exercice par
jour et pèse actuellement 70 % de son poids corporel idéal. Joanne présente de
l’hypotension posturale et de l’aménorrhée depuis 4 mois. Elle est hospitalisée. Que
devrait faire l’infirmière en psychiatrie et santé mentale en premier?
a.
b.
c.
d.
Placer Joanne au repos au lit en surveillant de près son état cardiaque.
Mettre l’accent sur la prise de poids, plutôt que sur l’apport alimentaire.
Enseigner à Joanne les effets négatifs de son comportement actuel.
Diriger Joanne vers une diététiste pour obtenir du counseling nutritionnel.
Justification: Son état de santé actuel est la priorité pour l’instant.
Références: Fortinash et Holoday Worret (2008), pp. 400–401
Compétence: Choisir les bonnes interventions infirmières pour les clients
manifestant des problèmes alimentaires.
L’infirmière en santé communautaire rend visite à M. et à Mme Charron
à la suite de la naissance de leur troisième enfant. Il y a une odeur de
fumée de cigarette partout dans la maison et des cendriers sales sur
la table. Les deux parents fument. Que devrait faire l’infirmière en
premier?
a. Donner de l’information à M. et à Mme Charron sur les risques
pour leur santé et celle de leurs enfants.
b. Prévoir la participation de M. et Mme Charron à un programme
d’arrêt du tabagisme.
c. Parler de moyens de réduire le niveau de fumée dans la maison.
d. Donner des conseils à M. et Mme Charron sur des façons d’arrêter
de fumer.
L’infirmière en santé communautaire rend visite à M. et à Mme Charron à la suite de la
naissance de leur troisième enfant. Il y a une odeur de fumée de cigarette partout dans la
maison et des cendriers sales sur la table. Les deux parents fument. Que devrait faire
l’infirmière en premier?
a. Donner de l’information à M. et à Mme Charron sur les risques pour leur santé et celle
de leurs enfants.
b. Prévoir la participation de M. et Mme Charron à un programme d’arrêt du tabagisme.
c. Parler de moyens de réduire le niveau de fumée dans la maison.
d. Donner des conseils à M. et Mme Charron sur des façons d’arrêter de fumer.
Justification: Il s’agit d’une intervention immédiate pour créer un environnement plus sain et
réduire les risques pour la santé de la famille Charron
Références: Allender, Rector et Warner (2010), p. 568-569
Compétence: 1.13 Appuie les personnes et les communautés pour qu’elles fassent des choix
éclairés de mesures de prévention de la maladie et de protection de la santé
(p. ex. immunisation, soins palliatifs, alimentation du nourrisson, sécurité du foyer).
• Vérifie la capacité d’interpréter les données
• de saisir les abstractions
• d’évaluer les options
• de résoudre les problèmes
• De 20 à 30 % des questions
Mme Korkola, 49 ans, présente une insuffisance hépatique
aiguë. Elle présente une ascite modérée, une jaunisse et des
taux d’ammoniaque très élevés. Quelle serait l’intervention la
plus appropriée de l’infirmière en soins intensifs?
a.
b.
c.
d.
Perfuser du Lactate Ringer.
Restreindre les liquides.
Maximiser l’utilisation de sédatifs.
Administrer du lactulose (Laxilose) par sonde
nasogastrique.
Mme Korkola, 49 ans, présente une insuffisance hépatique aiguë. Elle présente une ascite
modérée, une jaunisse et des taux d’ammoniaque très élevés. Quelle serait l’intervention la
plus appropriée de l’infirmière en soins intensifs?
a. Perfuser du Lactate Ringer.
b. Restreindre les liquides.
c. Maximiser l’utilisation de sédatifs.
d. Administrer du lactulose (Laxilose) par sonde nasogastrique.
Justification : Ce médicament agit comme un chélateur. En changeant le pH de l’intestin, il
permet la fixation à l’ammoniaque et permet son élimination.
Références : Morton et Fontaine (2009), p. 413 et Urden, Stacy et Lough (2010), p. 855
Compétence : Choisit des interventions infirmières appropriées éclairées par des données
probantes afin de régler les altérations des fonctions gastro-intestinales, notamment : gérer
les troubles inflammatoires (p. ex. péritonite, pancréatite, hépatite, insuffisance hépatique).
Examen de pratique en ligne
Plan directeur des compétences
spécialisées
Bibliographie – Manuels
Listes de mentors
Liste des groupes d’études
INF-Fusion
National
Nursing
Specialty
Associations
Associations
nationales
spécialisées
Où dois-je commencer?
Déterminez vos priorités
• Revoir les compétences d'examen et
d'effectuer une auto-évaluation
• Évaluez chaque compétence en fonction de
votre niveau de compétence (par exemple,
forte, modérée ou faible)
• Classements devraient refléter votre
connaissance de la théorie et les preuves,
pas seulement votre expérience clinique
Élaborer un plan d’étude
• Énumérer tous les sujets que vous désirez
réviser.
• Élaborer un calendrier d’étude réaliste pour
aborder chaque sujet.
• Étudier d’abord la matière dans laquelle vous
avez le plus de difficulté, puis respecter
l’échéancier.
• S’engager à respecter le plan, le réviser au
besoin pour accommoder les activités de la vie.
• Planifier terminer l’étude au moins deux
semaines avant l’examen, pour allouer du
temps pour une révision générale.
Créer un environnement propice à l’étude
Study
Group
Adapter votre style d’apprentissage
• Est-ce que vous apprenez mieux par des
activités fréquentes de courte durée ou des
activités de longue durée?
• Consulter les experts de votre région sur
des sujets précis.
• Chercher les occasions pour pratiquer vos
activités ou vos habiletés moins utilisées.
Commencez à étudier!
• Faire l’examen formatif pour évaluer vos
connaissances de base.
• Réviser la théorie, les données
probantes et les recommandations pour
la pratique, pour chaque sujet.
• Porter une attention sur les normes
nationales vs les attentes locales ou
votre expérience.
• Refaire l’examen formatif à la fin de
votre étude pour évaluer votre
préparation.
Utilisez plusieurs stratégies
d’étude
• Les textes, les études importantes, les
lignes directrices des pratiques
exemplaires, les vidéos, les modules
d’apprentissage interactif.
• Chercher les occasions de vérifier vos
connaissances (questionnaires à la fin
des chapitres de livre, module de
formation continue, examens formatifs)
• Attention aux références utilisées, valider
l’information avec une deuxième
référence.
• Prenez connaissance de la route pour vous rendre
au centre d’examen ( le site Web de l’AIIC pour
les renseignements sur votre centre d’examen)
• Il est important de bien déjeuner.
• Apporter une pièce d’identité avec photo et la
lettre d’admission à l’examen de l’AIIC.
• Apporter les objets qu’il faut (collation, eau,
crayons HB, surligneurs, efface à mine, règle).
• S’habiller par couches superposées.
Soyez confiant!
• Avoir une pensée positive.
• Bien lire les annonces.
• Bien écouter les directives.
• Bien remplir tous les formulaires.
• Calculer son temps : 3,5 heures
(210 minutes) / 160 à 165
questions = 1,25 minute par
question
• Bien lire chaque question.
• Choisir et saisir votre réponse sur la feuilleréponses.
• Recouvrir les réponses lors de la lecture de l’énoncé
(histoire de cas).
• Anticiper la réponse avant de lire les options.
• Éliminer toute fausse réponse évidente.
• Effacer toute marque accidentelle sur la feuilleréponses.
Devinez.
Vous ne perdez pas de
points pour une mauvaise
réponse.
• Information importante non notée dans la
question.
• Pas de lien avec la question et les
renseignements fournis dans l’énoncé du
cas.
• On présume des données qui ne sont pas
fournies.
• Attention sur des détails sans importance
et pas vu les points essentiels.
• On a saisi plus d’une réponse.
• On a rempli le mauvais rond sur la feuilleréponses.
• Lettre de résultat :
5 à 6 semaines
après la date de
l’examen
• Le résultat indique :
réussite ou échec
Congratulations!
Félicitations!
Les infirmières certifiées de l'AIIC peuvent utiliser la
désignation après leur nom
Florence Nightingale, RN BScN ENC(C)
Jeanne Mance, Inf., B. Sc. Inf., CSU(C)
Prix de reconnaissance aux
employeurs
Programme-clientèle d’oncologie,
Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Montréal
Pour de plus amples renseignements :
[email protected]
http://obtenircertification.cna-aiic.ca
Mention de source : iStock
© Association des infirmières et infirmiers du Canada, 2013
Merci!
© Association des infirmières et infirmiers du Canada, 2013

Documents pareils