Événement 13e Biennale d`art contemporain : la vie

Commentaires

Transcription

Événement 13e Biennale d`art contemporain : la vie
O
ME
D /F
H
Événement 13e Biennale d’art contemporain : la vie moderne en question
Parcours Cinq idées week-end pour prolonger l'été
Scènes Platel porte son Coup Fatal à la Maison de la danse
Eleven Paris : homme. sweat : matador m vitesse johan print /jean : elvis m black/lunettes de soleil : manitou m navy. femme. veste en cuir : phoenix johan/ pantalon : pussycat black © elevenparis aw15. Photographe : Ivo Sekulski. Models : Aine(femme) , Ilan(homme) chez Elite Paris
# 218
Du 22 SEPTEMBRE au 12 OCTOBRE 2015
anous.fr
03
15, rue Louis Blanc - 69006 Lyon.
Tél. : 04 72 83 96 96.
E-mail : [email protected]
Magazine gratuit édité par A Nous Paris,
SAS au capital de 1 580 000 euros,
Siège social : 23, rue de Châteaudun, 75308 Paris
Cedex 09.
Principal associé : Altice Media Group France
Président : Altice Media Group France représentée
par Marc Laufer
Directeur de la publication : Marc Laufer
Directeur général : Bruno Zaro
Directrice marketing : Françoise Caillon
Directrice communication et multimédia :
Alizée Szwarc
Site internet : www.anous.fr
Rédactrice en chef : Carine Chenaux
Chef de rubrique : Murielle Bachelier
Assistante de la rédaction :
Emmanuelle Suzanne (1028)
Direction artistique : Agence Samouraï
Première maquettiste : Laurence Philippot (1011)
Secrétaire de rédaction : Vanessa François
Iconographe : Delphine Henry (1060)
Rédaction des pages Lyon : Agence de presse Objectif
Une, 172, rue Duguesclin, 69003 Lyon
Tél. : 04 72 32 29 10. [email protected]
Chef d’édition pour les pages locales :
Audrey Grosclaude
Édition déléguée : Cécile Mascheleyn assistée
de Frédérique Roche.
Secrétaire de rédaction : Nathalie Bergue-Mura
Ont collaboré à ce numéro : Antoine Allègre, Stéphane
Armand, Frédéric Crouzet, Catherine Foulsham, Sylvie
Laidet, Fabien Menguy, Studio Sukibi, Cécile Wisniewski.
Publicité : Régie publicitaire régionale : Julie Gaspar,
Anne Jaudoin, Jessy Kosman, Laetitia Souci
Partenaire, 15, rue Louis Blanc, 69006 Lyon.
Tél. : 04 72 83 96 96
Publicité nationale : 23, rue de Châteaudun,
75308 Paris cedex 09. E-mail :
[email protected]
Tél. : 01 75 55 11 86. Fax : 01 75 55 12 61.
Directeur des opérations : Stéphane Lafosse.
E-mail : [email protected]
Responsable fabrication : Emmanuel Lambert.
Ressources humaines : [email protected]
Impression : Roularta Printing, Belgique.
Tél. : 00 32 51 266 111.
ISSN : 1771-3420
Magazine gratuit, ne peut-être vendu. Ne pas jeter sur
la voie publique. La reproduction, même partielle, de
tous les éléments parus dans A Nous Lyon est interdite.
Membre de l’OJD : PV 2008.
Une diffusion garantie certifiée OJD 40 000 ex.
Réviser ses classiques
À l’occasion de la rentrée, on a lu des tonnes de
livres, des romans et évidemment des biographies. Car les amateurs du genre sont nombreux,
préférant de loin les histoires vraies, ancrées dans
Carine
le réel, aux fictions qu’ils jugent par trop inutiles.
Chenaux
L’une d’elles ainsi, s’annonce déjà comme un
Rédactrice
grand succès de librairie. On y découvre, de ses
en chef
@CarineChenaux
premières années à aujourd’hui, l’histoire d’un
homme souvent incompris, dont la rigueur a parfois
pu faire croire à tort qu’il était méchant. Un maître en matière d’apparences trompeuses, dont même la date de naissance est toujours
demeurée un mystère. Ce que l’on sait, c’est qu’il a grandi dans
un petit village allemand, à la frontière danoise, un endroit étrange
où les habitants organisaient des concours de mangeurs de sel,
ce qui, en soi, a de quoi conditionner un enfant. Lui-même voyait
alors ses congénères de petite taille comme des « humains de seconde catégorie » et rêvait de grandir et de partir, loin d’une mère
dont la rigueur ne cachait probablement rien. Ce qu’il fit très vite,
pour galérer un peu, s’amuser beaucoup, trouver finalement une
reconnaissance professionnelle vouée à devenir exceptionnelle,
tout en continuant cependant à se chercher longtemps. Tour à
tour bodybuildé, très très accro aux chips (à cause du sel ?), puis
sous perfusion de soda diet pour porter des vêtements pour maigrelets, celui-ci finit par façonner l’image minimaliste qu’il lui fallait.
Pas de quoi l’empêcher cependant d’inciter le plus naturellement
du monde les autres à céder à toutes les excentricités. Il lui suffisait
Karl’s Secrets par Tiffany Cooper,
éditions Marabout.
édito
sommaire
dans l’air
style de ville
affaires culturelles
06❘ - mode
14❘ - parcours
24❘ - événement
Les tendances automne-hiver
2015-2016
Escapades d’automne en
Rhône-Alpes
13e édition de la Biennale d’art contemporain :
la vie moderne en question
18❘ - à boire et à manger
26❘ - scènes
Rencontre avec l’illustrateur
gourmet Guillaume Long ;
bouteilles de caractère au Jeu
de quilles
22❘ - vivement mercredi
Ateliers créatifs, spectacles,
livres : notre sélection
21/09/15 A NOUS
de les dessiner au crayon à maquillage, de sa
main gothiquement bagousée. Estampillés de sa
propre marque, des tee-shirts le mettant en scène
façon cartoon, au côté de son amie la plus chère,
une boule de poil qui n’en était pas pour autant
un animal, pouvaient même, il y a peu, se vendre
comme de petits bretzels. En cette rentrée, dans
cette drôle de dynamique et comme un écho à
ces vêtements, sa biographie n’a rien non plus
de classique. À son sujet, on pourrait ainsi
presque parler de roman graphique, si l’objet
n’était pas aussi ludique. Pas le moins du monde
sulfureuse, cette évocation tout en dérision d’une
vie comme il y en a peu ne pourra être qu’un
best-seller. Comble du comble, elle séduira même
les humains de seconde catégorie. Ceux-là
constitueront alors les nouvelles générations
d’adorateurs d’un homme qui voudrait encore vivre 120 ans pour profiter de toute la modernité
du monde. Un personnage dont le prénom suffirait à le désigner si vous l’aviez déjà identifié._
Ibrahim Maalouf, Alain Platel, Festival d’humour
de Gerson… des spectacles plus que vivants
28❘ - cinéma
connexions
30❘ - emploi
save the date
04
Textes : Audrey Grosclaude
Ça se passe ce mois. Date unique ou événement régulier, c’est noté dans notre agenda.
le WEEK-END
SAMEDI 03/10 ET
DIMANCHE 04/10
MARDI
22/09
videdressing
VENDREDI
02/10
VENDREDI
02/10
art
danse
© DR
Singulière par nature, la Biennale Hors
Normes de Lyon célèbre, en parallèle de
sa grande sœur, des artistes émergents,
différents ou simplements hors des circuits
traditionnels (environ 250 au total) dans
une trentaine de lieux tout aussi inattendus :
lycées, universités, ferme du Vinatier...
Thème 2015 : Intime et Extime. Jusqu’au
18 octobre._
www.art-horslesnormes.org
mode
Le cas de Karavel
Mourad Merzouki ne porte pas sa casquette
à l’envers, mais il les multiplie. Chorégraphe
chouchou de la place lyonnaise, fondateur
du 3ôle 3ik de Bron et directeur du CCN
de Créteil il lance le 2 octobre la 9e édition
du festival de danse hip-hop Karavel.
32 compagnies sont attendues dans
une douzaine de lieux de l’agglo pour
un DéÀlé Chorégraphik, une soirée dédiée
aux 30 ans du hip-hop, des spectacles
jeunesse, de l’acrobatie..._
www.festivalkaravel.com
© DR
Quatre jours pour secouer les Puces
Attention événement ! Du 5 au 9 octobre;
Ivoire Lyon expose, de 10 à 12 heures et
de 14 à 18 heures, quelques-unes des
créations les plus emblématiques de
l’histoire de la maison Dior. 3armi elles, des
modèles coutures dessinés par Gianfranco
Ferré, des pièces de prêt-à-porter signées
-ohn Galliano (collections les 3rostituées
de l’avenue Montaigne, Clochards...), mais
aussi des robes Marc Bohan et quelques
accessoires. Un patrimoine jusqu’alors
propriété du styliste lyonno-parisien Alexis
Mabille qui dispersera ainsi sa collection
lors de la vente aux enchères du 9 octobre._
Du 8 au 11 octobre, les 3uces du Canal
fêtent les 20 ans de leur retour sur le site
de la Feyssine et déballent une série
d’événements festifs et gourmands autour
de ses marchands. Au programme : une
expo pilotée par le Village des Créateurs,
une Nuit des Guinguettes, des ateliers
sérigraphie ou tatouage éphémère, un
dîner orchestré par le nouveau collectif
Bande de Gourmands (Hubert Vergoin
du Substrat, Gastan Gentil de 3rairial«),
mais aussi des burgers, soupes, crêpes
ou huîtres à déguster au « cul des camions »
lors des sessions Foodtruck’n Troc. Suze
Comptoir y proposera également des
cocktails chauds. Une mise en bouche
apéritive avant de revenir cet hiver pour
un événement co-créé avec À Nous Lyon.
On vous en reparle vite._
Ivoire Lyon : 6, rue Marcel-Rivière, Lyon 2e.
Vente aux enchères le 9 octobre à 14 heures.
1, rue du Canal, Villeurbanne.
www.pucesducanal.com
21/09/15 A NOUS
Défilé Chorégraphik 2013. © Homard Payette
e
20 ans
Dior, encore !
OctoGônes
L’autre Biennale
JEUDI
08/10
Christian Dior Haute Couture
par Gianfranco Ferré
Eté 1995- 5000-6000 €. © Ivoire Lyon
www.desfillesetdesbulles.fr
© Shanti Loiselle
www.secretsdecommode.com
MARDI
06/10
Trois heures (39 €)
de massages, soins,
onglerie, coiffure... Et
des places à gagner sur
la page facebook.com/
anouslyon._
Marion Hanna-Oster dite Lucrèce
Triez, troquez, shoppez !
Comment donner une seconde vie au
trench griffé, mais remisé au fond du
placard depuis 2010, au jean devenu trop
petit ou au blouson à peine porté de bébé ?
(n Àlant au 3rintemps du 22 au 2
septembre. Sur place l’équipe Secrets de
commode vous aidera à faire le tri, à estimer
vos vêtements (homme, femme, enfants) et
vous proposera de les échanger contre des
cartes cadeaux. Les pièces collectées sont
ensuite vendues lors d’événements dédiés
ou sur leur eshop._
Girly Party
VENDREDI
09/10
expo
Lieu-dit Thurigneux-Saint-Mauricesur-Dargoire. © Bernard Lesaing
Clichés de campagne
Déjà publiées en février dans le livre Terres
et paysages. Monts et coteaux du
Lyonnais, édité par le Conseil d’architecture
d’urbanisme et de l’environnement (CAUE)
du Rhône (18 €), les photographies de
Bernard Lesaing font l’objet d’une nouvelle
exposition à la Médiathèque de Saint3riest. L’occasion de (re)partir à la rencontre
des hommes, des animaux et des reliefs
de ce territoire si proche, agricole et
périurbain, niché entre le Beaujolais et le
3ilat. Un parcours sensible, porté par des
images en noir et blanc qui capturent une
réalité à la pointe de l’actualité. Jusqu’au
14 novembre._
Médiathèque François-Mitterrand : place
Charles-Ottina, Saint-Priest.
Tournois,
démonstrations,
initiations et autres
découvertes ludiques
autour des pôles fiction,
figurines ou jeux de
rôles. _
www.octogones.org
Fête de la bière
Changement de saison
mais pas de recette pour
la 5e édition
de la Fête de la bière.
On retrouvera sur place
35 brasseries
artisanales sur les
90 que compte RhôneAlpes. Dégustations,
brassage en public,
marché de producteurs,
ateliers culinaires..._
www.tarare.com
SAMEDI 10/10 ET
DIMANCHE 11/10
Viving Lyon
Grande rénovation
pour les salons Home
et Permis de construire
désormais rassemblés
sous l’étiquette Viving
par GL Events. Dans
les allées d’Eurexpo
: des stands pour
construire ou repenser
sa maison individuelle,
des professionnels
de l’énergie, de la
décoration, du jardin..._
www.vivinglyon.com
!"#$%&'(%"'%)!%&*')"*+''"',-’’""""('%".( !"#$%&%!%'#$"!()%!"*%#$% #+,*# !%# %!-%"!*# !.$/*'*,&*00$!%+"%'# '%!!*# *"%% 1$*,&’* ,%"2&**"%&%'"&*,34,*,"% # %5'$!*03&%6#7!89% : 7*2+;'%-%"*2+%2% ,-*&% ,6#7!89% <"#$+
=" '%)*-*!*# Š>)(6*%"!#,,%"?,!#*!!# !:((@@
Š>)"%'#22 &%/'0"'
/11'"1"2','1134$$)15 6781""/93,4)15$#6:#
118 bis rue Marietton - Écully - 04 37 64 16 70
www.groupe-delorme.com
mode
06
dans l’air
« WINTER IS COMING »
Stéphane Armand, Carine Chenaux, Cécile Wisniewski
Dis-toi surtout qu’il ne reviendra pas… On a attendu mais cette fois, c’est sûr, l’été est vraiment fini. Alors on remballe
ses vêtements clairs en coton, on conserve avec soi ses pièces de mi-saison, et on regarde devant pour voir ce qui s’annonce.
Petit tri dans les tendances de l’hiver.
Colorama :
on passe au rouge
Question prioritaire : quelles seront les
couleurs de la saison ? Si le rouge flamboyant porté en all-over n’aura déjà
échappé à personne, le bordeaux et le
lie-de-vin, plus discrets, seront tout aussi
jouables. À l’inverse question signalétique, le vert occupera une place d’honneur, en version aquatique ou loden, pour
rejoindre une sage tendance british ultraprésente. Automne oblige, les bruns et
les beiges, mais aussi le brique et le kaki,
vintage, joueront la carte chic, tandis que
le noir et blanc, très graphique, si ce
n’est hypnotique, s’offrira une bonne dose
de modernité.
Sonia Rykiel
Bellerose
Kenzo
À chacun sa décennie
À force de parler de néo-rétro, il fallait
bien que ça arrive, les repères spatiotemporels sont définitivement brouillés et côté vestiaire, toutes les décennies,
des 50’s au 90’s, se rappellent à nous. Des
premières, on garde les jupes au genou
sages ou les mini-sacs, tandis que les
dernières nous renvoient aux grosses
shoes crantées, perfectos, total look
noir, sweats graphiques et galactiques
ou sacs à dos. Les 70’s, quant à elles,
jouent le grand jeu, avec manteaux en
daim, grandes robes fleuries ou patchwork, motifs psychés et pantalons flare.
En glissant un peu vers les années 80,
on oscille entre le punk, à grands renforts d’écossais à dominante rouge et le
disco, avec paillettes et tissus lamés.
21/09/15 A NOUS
Kenzo
Brioni
Brioni
07
dans l’air
Margaret Howell
Paul Smith
Paul Smith
Moumoute, daim et fourrure
À prévoir à l’arrivée des grands froids, la peau
lainée sera l’un des incontournables du plein
hiver. À décliner en manteau, blouson, veste sans
manches ou même en accessoires, dans des
teintes naturelles ou flashy. Idem pour la fourrure, qu’on préconisera bien évidemment fausse,
pour femmes comme pour hommes (jolis mocassins masculins poilus chez Paul Smith). Avant
cela, on aura checké l’état de ses vieilles pièces
en daim, blouson ou jupe frangée, avant de réinvestir, les yeux fermés.
Homme/Le cas du col roulé
Pas nouveau en hiver, le col roulé fait son petit
effet cette saison, porté façon sous-pull (mais pas
en synthétique non plus…). Sous un pull, donc,
voire un pull sans manches (qui fait son grand
retour) ou surtout une chemise, l’incontournable
de l’hiver joue l’effet de style qui plaira aux frileux.
Kenzo
Bellerose
mode
08
dans l’air
« WINTER IS COMING »
Stéphane Armand, Carine Chenaux, Cécile Wisniewski
Dis-toi surtout qu’il ne reviendra pas… On a attendu mais cette fois, c’est sûr, l’été est vraiment fini. Alors on remballe
ses vêtements clairs en coton, on conserve avec soi ses pièces de mi-saison, et on regarde devant pour voir ce qui s’annonce.
Petit tri dans les tendances de l’hiver.
Colorama :
on passe au rouge
Question prioritaire : quelles seront les
couleurs de la saison ? Si le rouge flamboyant porté en all-over n’aura déjà
échappé à personne, le bordeaux et le
lie-de-vin, plus discrets, seront tout aussi
jouables. À l’inverse question signalétique, le vert occupera une place d’honneur, en version aquatique ou loden, pour
rejoindre une sage tendance british ultraprésente. Automne oblige, les bruns et
les beiges, mais aussi le brique et le kaki,
vintage, joueront la carte chic, tandis que
le noir et blanc, très graphique, si ce
n’est hypnotique, s’offrira une bonne dose
de modernité.
Sonia Rykiel
Bellerose
Kenzo
À chacun sa décennie
À force de parler de néo-rétro, il fallait
bien que ça arrive, les repères spatiotemporels sont définitivement brouillés et côté vestiaire, toutes les décennies,
des 50’s au 90’s, se rappellent à nous. Des
premières, on garde les jupes au genou
sages ou les mini-sacs, tandis que les
dernières nous renvoient aux grosses
shoes crantées, perfectos, total look
noir, sweats graphiques et galactiques
ou sacs à dos. Les 70’s, quant à elles,
jouent le grand jeu, avec manteaux en
daim, grandes robes fleuries ou patchwork, motifs psychés et pantalons flare.
En glissant un peu vers les années 80,
on oscille entre le punk, à grands renforts d’écossais à dominante rouge et le
disco, avec paillettes et tissus lamés.
21/09/15 A NOUS
Kenzo
Brioni
Brioni
7h
réveil tout
en douceur
8h
petites foulées
le long des quais
du Doubs
10 h
marché de Noël
place Granvelle
13 h
saveurs et délices au
Marché des Beaux-Arts
14 h
petits plaisirs
gourmands et shopping
en centre-ville
16 h
exposition
« Les femmes de Victor Hugo »
dans sa maison natale
Atelier Poste 4
19 h
fin prêt
pour la soirée
20 h
concert à la Rodia,
salle des musiques
actuelles
www.besancon.fr
www.besancon-tourisme.com
2h
« Home Sweet Home »
Hôtel Le Sauvage***
dans l’ancien monastère
des Clarisses
mode
10
dans l’air
Tiger of Sweden
J. Crew
Chloé
La bonne taille de manteau
Valeur sûre en mode trois-quarts (grosse présence du
tweed et du gris chiné), le manteau joue sur les proportions et se porte souvent extra-large. Chez les filles, on le
retrouve en version très longue, balayant le sol. Au féminin,
on n’hésite pas à agrémenter son manteau d’une ceinture,
et d’une broche bien bling.
L’air marin
On le sait depuis Jean Paul Gaultier, les marinières ne sont plus
réservées à l’été ni aux vacances en bord de mer là où il ne
fait pas chaud. Urbaines et modernisées, elles font effet de razde-marée sur le vestiaire de l’hiver, en même temps que
toute la panoplie qui ne déparerait pas sur un bateau, du
caban à la casquette du capitaine. On notera que les rayures
passeront aussi le cap en mode classique ou même collège
anglais sur un manteau. On pourra leur préférer les carreaux british, façon punk ou façon chic.
Uniqlo
21/09/15 A NOUS
Bellerose
Acne Studios
11
dans l’air
Graphique et asymétrique
Aplats de couleurs vives qui tranchent
avec le blanc et/ou le noir, motifs géométrique et formes asymétriques, cette tendance « sharp » offre une allure très couture. Particulièrement impeccable à ce
titre, la collection de Louis-Gabriel Nouchi – finaliste remarqué du Festival de
Mode et de Photographie de Hyères - pour
les Galeries Lafayette.
Marche militaire
Répertoire kaki ou camouflage, cabans,
manteaux officiers, une certaine rigueur
toute militaire met de l’ordre dans les vestiaires. À porter au premier degré pour
ceux qui n’hésitent pas à jouer à fond la
tendance.
Sonia Rykiel
Louis Gabriel Nouchi pour les Galeries Lafayette. @Emilie Gomez.
conversation
12
Une histoire de passion
dans les coulisses de Cop.Copine
Cop.Copine, marque synonyme d’originalité et allure, fêtera ses 30 ans en 2016. L’occasion de revenir sur
ce qui constitue l’ADN unique de cette griffe célèbre pour ses coupes impeccables et ses lignes graphiques,
décrypté par Marie-Jo De Oliveira, Directrice Artistique de la marque.
En 1986, les frères Nedelian décident de lancer une marque
pour les femmes créatives et audacieuses, à la recherche d’un
look pointu et différent. Cop.Copine est née. Depuis, les équipes
et espaces de création de la marque n’ont cessé de grandir,
animés par la passion du travail bien fait et de l’innovation dans
les matières. Les collections évoluent au fil des tendances pour
proposer des vêtements à la griffe unique, qui se jouent des
codes féminin/masculin avec un sens unique du détail.
Cop.Copine, une marque inspirée
Marie-Jo De Oliveira est le principal artisan de cette démarche
artistique. Celle qui, à sept ans déjà, déclarait vouloir devenir
« styliste modéliste à Paris et voyager », a réalisé son rêve et nourrit
les collections de Cop.Copine d’inspirations riches et variées.
Passionnée depuis l’enfance par les cultures asiatiques, elle se
passionne aussi pour l’architecture et l’urbanisme. « Le design et
les lignes épurées de l’architecture minimale, notamment celle de
Tadao Ando, m’inspirent beaucoup, et se retrouvent dans mon
travail », explique-t-elle. Cette passion se retrouve dans les tombés
et les finis impeccables qui caractérisent Cop.Copine depuis sa
création.
Une identité unique grâce à un atelier maison
Cop.Copine est l’une des dernières marques de son univers de
concurrence à conserver un atelier de création en région
parisienne. Toutes les collections sont ainsi imaginées, dessinées
et modélisées dans cet atelier interne par une équipe d’experts,
pilotée par Marie-Jo De Oliveira. « Cela permet de travailler de
manière intuitive, de construire directement sur le mannequin
une ligne, un volume qui prennent peu à peu vie au fil de la
conception. C’est une récompense immense quand le dessin
prend vie comme s’il s’envolait de la feuille », explique la directrice
artistique. L’identité de la marque profite du savoir-faire technique
de l’atelier, qui permet à l’équipe d’être très réactive aux surprises
du processus de développement, pour détourner et transformer
les modèles ou optimiser l’emploi des matières. « En repoussant
ainsi nos propres limites, nous obtenons souvent des pièces
singulières, au tombé surprenant », sourit Marie-Jo. La marque
inscrit toute la chaîne de production dans cette logique de
proximité et de savoir-faire : 80% à 90% des pièces sont, selon la
saison, fabriquées en Europe.
21/09/15 A NOUS
Marie-Jo De Oliveira,
Directrice Artistique de Cop.Copine
Des matières innovantes
Une nouvelle collection graphique et
audacieuse
pièces construites sur un color block graphique,
d’autres jouant sur un style casual poétique
inspiré par les années 70, pour un look très
féminin coupé dans des matières futuristes et
techniques. Des inspirations que cristallise la
robe Estacio, pièce phare de la nouvelle
collection. « Je me suis inspirée d’une paire de
chaussures futuristes, de la marque japonaise
United. C’est l’équilibre parfait entre modernité,
technique, minimalisme, architecture, féminité
et confort », explique la créatrice. Chacun des
modèles raconte une histoire, destinée à des
femmes attirées par les vêtements avec une
âme. « Ils doivent mettre en valeur le style, mais
aussi la personnalité de celle qui les porte »,
conclut Marie-Jo.
Une recherche d’innovation qui se retrouve dans
la collection automne-hiver 2015, placée sous
le signe du Modernisme. Les lignes
géométriques prennent le pas sur la décoration
des vêtements. Dans les boutiques de la
marque, les clientes pourront découvrir des
Toujours surprendre, innover, se réinventer : pour
celles qui cherchent un look simplement original, la
nouvelle collection Cop.Copine réserve de belles
promesses à découvrir sur l’e-shop et dans les 60
boutiques françaises de la marque.
L’existence de cet atelier laisse le champ libre à
la créatrice pour explorer sans cesse de
nouvelles matières et associations. Elle s’inspire
du vestiaire masculin qu’elle détourne pour
créer des pièces féminines, travaille les matières
bi-strech pour un confort qui ne poche pas, le
denim brut qui se détourne facilement, le lyocell
pour sa fluidité… Toutes les matières techniques
et innovantes sont à l’honneur dans le vestiaire
de Cop.Copine. « Dès que je les touche, je me
demande déjà ce que je vais pouvoir faire avec »,
déclare Marie-Jo.
objet trouvé
ROBE
COURTE
ESTACIO
Robe graphique
bi-matière,
jupe effet néoprène
avec découpe laser
"estacio"
13
#communiqué
Vous aimez cette robe pour
SON MÉLANGE
DE MATIÈRES
Vous aimerez aussi
LA VESTE COPPOLA
Veste matière bi-stretch revers
contrasté contrecollé "coppola"
Veste 135€ chez Cop.Copine
Robe 145€
chez Cop.Copine
Vous aimez cette robe pour
SA COUPE
STRUCTURÉE
Vous aimerez aussi
LA POCHETTE CUBE 3 D
Pochette en cuir avec découpe laser
géométrique "guggenheim"
Pochette 105€ chez Cop.Copine
Vous aimez cette robe pour
SON BLEU KLEIN
Vous aimerez aussi
L’IMPERMÉABLE
SANTELIA
Manteau long aspect
néoprène à capuche
doublée résille "santelia"
Imperméable 185€ chez Cop.Copine
Participez dès maintenant au jeu concours cop.copine et tentez de remporter
jusqu'à 150€ de shopping ! RDV sur le Facebook cop.copine pour jouer au "JACKCOP"
parcours
16
14
style de ville
Ardèche
Haute-Savoie
Immersion préhistorique
à Vallon-Pont-d’Arc
Bouillon de culture à Évian-les-Bains
5épuWée pour sa Jrande arcKe de pierre
9aOOonPonWd·$rc esW O·inconWournabOe
poinW de déparW des JorJes de O·$rdqcKe
pour Tui veuW Oa descendre en canos &e
Tue O·on saiW Poins c·esW Tue ceWWe cKar
PanWe bourJade de KabiWanWs donW
Oa popuOaWion décupOe en éWé se savoure
encore Pieu[ j O·arriqresaison Tuand Oe
soOeiO se IaiW pOus dou[ eW Tue Oa naWure re
prend ses droiWs
Visiter. 9aOOonPonWd·$rc a éWé propuOsée
sous Oes proMecWeurs iO \ a vinJW ans avec
Oa découverWe de Oa JroWWe &KauveW OaTueOOe
abriWe Oes pOus vieiOOes peinWures KuPaines
du Ponde réaOisées iO \ a ans &es
représenWaWions aniPaOiqres uniTues en
Oeur Jenre sonW désorPais visibOes dans
un espace de resWiWuWion uOWraPoderne
consWruiW j NP du bourJ en pOeine IorrW
&eWWe nouveOOe aWWracWion WourisWiTue ardé
cKoise oIIre ainsi Wrois Keures de proPe
nade j Oa découverWe de peinWures repro
duiWes j O·idenWiTue dans une caverne de
résine aussi vraie Tue naWure
Ain
Brasse viticole autour de Cerdon
Pour un dernier bain de pieds dans un décor
sauYaJe ÀOe] j TuaranWecinT PinuWes de
/\on direcWion Poncin eW reMoiJne] Oa YaO
Vue sur l’île Chambod depuis les Cabanes de Serrières.
© Frédéric Crouzet.
21/09/15 A NOUS
Dormir. /e &KkWeau de %aOa]uc j NiOo
PqWres de 9aOOonPonWd·$rc propose un
auWre vo\aJe dans Oe WePps &eWWe bkWisse
du ;,e siqcOe resWaurée en dans un
sW\Oe Wrqs conWePporain oIIre TuaWre beOOes
cKaPbres pour deu[ personnes avec vue
sur O·$rdqcKeBF.C.
(nYie de déWenWe enWre Oac eW PonWaJne " 'i
recWion ÉYianOes%ains céOqbre sWaWion WKer
PaOe de +auWe6aYoie parIaiWePenW adapWée
au[ ZeeNends d·éYasion ParPi Oes acWiYiWés
suJJérées baiJnade dans Oe Oac baOade
dans Oa YiOOe ou en PonWaJne ou escapade
j /ausanne Jrkce au[ Oiaisons direcWes des
baWeau[ &*1 Tui Yous ePPqnenW sur O·auWre
riYe du /éPan en WrenWecinT PinuWes
Faire. À ne pas PanTuer O·e[posiWion Tue
consacre Oe PaOais /uPiqre au pKoWoJrapKe
briWanniTue 0arWin Parr 0ePbre de Oa coo
péraWiYe 0aJnuP iO a passé TueOTues Mours
ceW éWé sur Oes bords du /éPan aÀn de pour
suivre sa série Life’s a Beach 8ne cKroniTue
de Oa vie ordinaire sur Oes bords du /éPan
enWre dérision eW second deJré j voir du
ocWobre au Manvier
Dormir À O·K{WeO 5o\aO Oe paOace inconWour
nabOe d·Évian &onsWruiW iO \ a pOus d·un siqcOe
dans un parc de KecWares IréTuenWé par
Oes WrWes couronnées eW Oa MeW seW PondiaOe ce
Ou[ueu[ éWabOissePenW a rouverW ceW éWé aprqs
une vasWe rénovaWion /e pri[ des cKaPbres
esW cerWes en adéTuaWion avec Oa répuWaWion
de O·éWabOissePenW de ½ Oa nuiW MusTu·j
½ pour une suiWe présidenWieOOe au der
nier éWaJe avec vue iPprenabOe sur Oe Oac
Pais on peuW aussi proÀWer du 5o\aO en s·aW
WabOanW siPpOePenW au bar pour adPirer Oes
PaJniÀTues IresTues néobaroTues de *us
Wave/ouis -auOPes ou Oes nouveau[ OusWres
JéanWs siJnés (PPanueO %abOedBF.C.
Les lions
des cavernes.
© DRAC Rhône-Alpes Ministère de la culture et
de la communication.
Caverne du Pont-d’Arc : Plateau du Razal,
Vallon-Pont-d’Arc. www.cavernedupontdarc.fr
Château de Balazuc : Le Village, Balazuc.
Tél.: 09 51 39 92 11. www.chateaudebalazuc.com
Oée de O·$in 8ne rouWe piWWoresTue OonJe Oes
Péandres de Oa riviqre Tui a creusé JorJes
eW cornicKes caOcaires ,O ÁoWWe un peWiW air
du sud dans ceWWe vaOOée parIois encaissée
Pais pourvue de beOOes pOaJes
Découvrir /e viJnobOe peu connu de &er
don avec ses viJnes accrocKées au Áanc
des PonWaJnes esW propice j de beOOes
baOades /es raisins de pouOsard eW JaPa\
donnenW un vin aW\piTue péWiOOanW rosé
IruiWé eW Wrqs OéJer deJrés Tue O·on
peuW découvrir cKe] Oes viJnerons du viO
OaJe de &erdon j deu[ pas des JorJes /a
rue principaOe aOiJne noPbre de caveau[
de déJusWaWion
Dormir 'ans une cabane percKée audes
sus d·un Péandre de O·$in À 6erriqressur
$in sur Oe PonW %éWeW P cabanes eW
OodJes IaPiOiau[ coucKaJes Wous en bois
eW bien éTuipés oIIrenW depuis Oeur Werrasse
une vue panoraPiTue sur O·vOe &KaPbod eW
sa base nauWiTue créée en avec Oe
barraJe K\drauOiTueBF.C.
Plus d’infos : www.paysducerdon-valleedelain.fr;
www.ain-tourisme.com
Cabanes de Serrières : Lieu-dit les Taillets,
Serrières-sur-Ain. À partir de 250 € pour deux nuits.
Tél. : 04 74 40 52 23. www.cabanesdeserrieres.com
Palais Lumière : quai Charles-Albert-Besson,
Évian-les-Bains. Tél. : 04 50 83 15 90. ville-evian.fr
Hôtel Royal : 960, avenue du Léman, Évian-Les-Bains.
Tél. : 04 50 26 50 50. www.evianresort.com.
Hôtel Royal
d’Évian.
© DR
EXPOSITION
BASILIQUE DE LUMIÈRE
HISTOIRE - SYMBOLE - SPIRITUALITÉ
DU 8 SEPTEMBRE 2015 AU 3 JANVIER 2016
MUSÉE D’ART RELIGIEUX DE FOURVIÈRE
WWW.FOURVIERE.ORG
L’ÂME DE LYON
Charte graphique : www.alteriade.fr • Conception du visuel : Haldenwang et Fieux
parcours
14
16
style de ville
Isère
(Re)découvrir Bourgoin-Jallieu
L’AUTOMNE
EN PENTE
DOUCE
Exposition
Artisans
du luxe.
© DR
cents de petite Laponie, où s’épanouissent 90 espèces protégées, rares ou menacéesBC.F.
Exception faite des fans du CSBJ, habitués à
fréquenter le stade Pierre-Rajon, les Lyonnais
connaissent plutôt mal le Nord-Isère, trop
pressés de Àler Yers les stations de sports
d·hiYer lorsqu·ils empruntent l·$ 9oilà qui
pourrait chanJer Plantée entre Lyon et *renoble, Bourgoin-Jallieu se positionne depuis
quelques mois comme un spot culturel en
pleine ébullition, imaginant par exemple son
premier festiYal de rocN les Belles Journées
- septembre 9ous l·aYe] manqué "
Faites quand même le déplacement jusqu’au
musée de la Yille Jusqu’au octobre, le
lieu accueille Artisans du luxe, exposition
de robes d’exception 8ne plongée dans
les techniques (plissé, teinture, impression
sur étoffes…) et les matières (cuir, soie, lin…),
illustrée par les © looNs ª d’$nna-Barbara $umller 8n parcours faoon lexique modeux,
doublé, les et octobre, d’ateliers, de rencontres et de démonstrations à destination
de toute la famille
À voir. Le Yillage médiéYal de Crémieu
Faites le tour des remparts, cherche] les
symboles religieux dans le cloître du couYent des augustins, découYre] les secrets de
fabrication de la bière des ursulines
Manger. Installé depuis dix ans dans les
cuisines du Domaine des Séquoias, grande
maison bourgeoise aYec chambres cossues,
piscine et Yaste parc, le chef autodidacte Éric
Jambon a remporté son premier macaron
Michelin en Pas franchement le budget pour son menu © suite numéro ª à propositions ( ½) " $ttable]-Yous autour
d’une formule affaires à ½ proposé du mercredi au Yendredi à l’heure du déjeunerBA.G.
À partir de 256 €/personne le circuit 3 jours/2 nuits incluant
l’hébergement en demi-pension et la location d’un VTT à assistance
électrique. Plus d’infos : www.valdarly-montblanc.com
et www.alpesaventures.com
Plus d’infos : www.bourgoinjallieu.fr;
www.tourisme-cremieu.fr
Domaine des Séquoias : 54, vie de Boussieu à Ruy.
www.domaine-sequoias.com
Textes : Frédéric Crouzet, Catherine Foulsham et Audrey Grosclaude
Savoie, Haute-Savoie, Ardèche, Isère, Ain… Pour une expo, un grand site,
une nuit insolite : cinq idées week-end pour prolonger l’été.
Savoie
Le Val d’Arly, easy
Des montagnes tapissées d’alpages et de
forêts, des Yillages authentiques parsemés
de chalets anciens et des Nilomètres de sentiers… À l’automne, le 9al d’$rly déroule des
paysages Áamboyants prisés par les amateurs de 977 0ais oa grimpe rétorquerons
les mollets les moins aguerris ! Pour ceuxlà, l’2fÀce de tourisme a imaginé un 7our
du 9al d’$rly en Yélo électrique Soit trois
jours à l’assaut des crêtes et des Yallons,
sans effort et en totale autonomie, grâce aux
road-book, batteries et bornes de rechargement préYus dans le circuit clé en main 8ne
itinérance douce à saYourer de préférence
en compagnie de Freddy, moniteur cycliste
attentionné, qui Yous déYoilera tous les secrets du 9al d’$rly
Découvrir. La plus grande tourbière acide
de l’arc alpin, du côté des Saisies 8n décor
singulier en forme de gigantesque éponge
naturelle sur lequel soufÁe un air boréal incroyablement ressouroant Et une réserYe
naturelle de plus de 290 hectares, aux ac21/09/15 A NOUS
Transhumance vététiste dans le Val d’Arly. © Nuts.fr
à boire et à manger
18
style de ville
portrait
Textes : Audrey Grosclaude
© Guillaume Long
Croque-monsieur
Installé à Lyon depuis deux ans, Guillaume Long
est le créateur du jeune Tétine Man
et d’un avatar aussi gourmand qu’hilarant,
personnage principal d’À boire et à manger 3.
En mai dernier, Guillaume Long sortait À boire et à manger - volume 3,
savoureuse compil’ de recettes « pour la plupart vraies », de road trips
gourmands, d’anecdotes savoureuses et de gags bien relevés parfois déjà
publiés sur son blog : long.blog.lemonde.fr. Dans ses histoires, les
légumes ont la parole (mais pas toujours), les cuissons font de jolis bruits,
l’auteur porte des lunettes, les blettes sont toxiques, les jeux de mots se
ramassent à la louche, le brocolis devient h\pe et la feta fait la Àesta avec
la pastèque. En réalité, Guillaume Long a quand même des lunettes, une
forte propension à l’autodérision et les blettes ne sont pas toxiques.
Il est né à Genève, passé par les Beaux-Arts de Saint-Étienne et le Jura,
« capitale du comté et du vin jaune », puis s’est installé à Lyon en 2013.
Son papa collectionnait les BD, sa maman les bons petits plats. Lui est,
selon ses dires, « un dessinateur moyen » qui commence à faire de la BD
en imprimant pour ses amis les recettes de cuisine mijotées dans sa
cuisine estudiantine. En 2009, son pote, Martin Vidberg, glisse son nom
au rédacteur en chef du Monde.fr, fan du Gourmet solitaire de Jirô
Taniguchi. Guillaume ne connaît pas, mais promet des chroniques dans
le même esprit (rien à voir en réalité !).
10 000 visiteurs se pressant sur sa page il arrête de dessiner des fraises
en hiver, mais livre quelques-uns de ses secrets culinaires, comme la
recette des tagliatelles al ragù (ne parlez pas de pâtes à la bolo
malheureux !), l’existence des moulins à ail ou l’importance du vinaigre
balsamique blanc. Attablé devant un café sans sucre et le banoffee à
tomber du Stamtich (7e), à deux pas de son atelier, on réussira à lui soutirer
l’un de ses plats préféré (les langoustines grillées), les auteurs qui l’ont
inspiré (Pef, Quentin Blake, Puig Rosado) et les projets en cours : la sortie
de Tétine Man IV, ses envies de dessins animés et un prochain volume
d’À boire et à manger format histoire longue dédié à la cuisine maternelle.
En attendant, si vous voulez lui faire dédicacer votre volume 3 ou lui faire
dessiner des anchois (il n’aime pas trop ça), sachez qu’il sera présent à
la Fête du livre de Saint-Étienne du 16 au 18 octobre._A.G.
21/09/15 A NOUS
À boire et à manger - 3,
Du pain sur la planche : 22,50 € (Gallimard).
long.blog.lemonde.fr
DU MERCREDI AU SAMEDI DE 18H30 À L’AUBE - RESTAURATION FESTIVE DE 18H30 À 23H00
VENEZ DÉCOUVRIR LA NOUVELLE CARTE
RÉALISÉE PAR GILLES DEVELLE, TOQUE BLANCHE.
DANCING IN A BISTRO *
EATING IN A CLUB**
BISTrOMIX
LE warm-up le plus gourmand de lyon
TOUS LES MERCREDIS, LIVE MUSIC !
DU JEUDI AU SAMEDI À PARTIR DE 19H30
LYON BROTTEAUX
13,14 Place Jules Ferry - 69006 LYON
Station Vélo’v, Autolib’ et Taxi - Métro B station Brotteaux - Stationnement Q-Park
www.f-and-k.fr
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. Designed by MOJO.
ENGLISH
à boire et à manger
20
style de ville
Planqué dans un coin de la
place Meissonnier, le Jeu de
quilles a ouvert discrètement
au début de l’été, alignant,
dans ses cubes-étagères, des
« quilles » glânées aux quatre
coins de France. « Cave à vins,
mais pas que », le lieu a été
imaginée par deux frangins
« biberonnés au cornas »,
Grégoire et Guillaume. Le
premier, œnologue, s’est
baladé dans les vignobles
australiens avant de revenir
dans le coin. Guillaume a fait
le lycée hôtelier, travaillé dans
l’Orient-Express et œuvré pour
les grands patrons avant de
quitter Paris pour Lyon. Tout
sourire, il joue des mollets
chaque matin pour faire le
marché de la Croix-Rousse
avant de Àler mitonner son
unique plat du jour. Comme ce
dos de cabillaud rôti, poêlée de
cèpes et girolles de HauteLoire (16 €). À l’heure du
déjeuner, les malins ayant
Un étoilé
à moitié prix
© DR
Une grande table à petit
prix ? Du 21 septembre
au 4 octobre, l’opération
« Tous au restaurant » permet
d’emmener dîner ou déjeuner
son (sa) chéri(e) en ne payant
qu’un menu sur deux (hors
boissons). Avec pour mot
d’ordre « votre invité est
21/09/15 A NOUS
l’idée
Le Jeu de quilles
© A.G
réservé pourront s’installer
autour de la grande table en
bois pour admirer leur hôte
s’affairer. Il y a aussi un superbe
tranchoir à charcuteries (et
donc des planches apéritives),
des caillettes ardéchoises à
partager, des bouquins de
recette perso et des bouteilles
de vignerons rencontrés dans
le Sud-Ouest (Père Puig côtes
catalanes), le Jura (Château
d’Arlay), le Languedoc (Mas de
Fournel, Château Ma Baronne),
le Mâconnais (Domaine Nicolas
Maillet), la Loire, la Moselle ou
notre invité », une vingtaine
d’établissements de Lyon,
brasseries de qualité et
bistrots contemporains, ont
accepté de jouer le jeu pour
attirer une nouvelle clientèle,
plus jeune. Petit conseil
d’amis proÀte] de cette
occasion pour découvrir le
Neuvième art, seul restaurant
deux étoiles à Àgurer dans la
liste lyonnaise. Dans un décor
chic et ultra contemporain,
Christophe Roure, consacré
Meilleur ouvrier de France en
2007, y pratique une cuisine
inventive et recherchée
autour des meilleurs produits
du terroir. Formé che] Paul
Bocuse, Régis Marcon et
Pierre Gagnaire, le chef avait
déjà décroché deux étoiles
en 2008, dans une première
version du Neuvième art,
la Drôme (Domaine des
Entrefaux). On se croit vite
che] un copain, paré à tartiner
quelques miettes de thon ou
à Ànir le dernier morceau
de la « belle tranche de coq
en pâte maison ». Aucun loup
dans ce Jeu de quilles, mais
une foule de bonnes raisons
de se lécher les babines._A.G.
installé alors dans l’ancienne
gare de Saint-Just-SaintRambert (Loire). Le guide
Michelin lui a de nouveau
accordé cette récompense,
quelques mois après son
déménagement à Lyon (6e)
en 2014, preuve de la qualité
et de la régularité de sa
cuisine. On s’y est régalé
cet été d’un sublime foie
gras servi avec des fèves
tonka, du melon anisé et
un jus de carotte, suivi d’un
étonnant bar cuit à basse
température aux asperges,
caché sous une émulsion
au lait d’amandes. Et on y
retournerait volontiers…
Menu à partir de 82 €._F.C.
Neuvième art : 173, rue Cuvier,
Lyon 6e. Tél. : 04 72 74 12 74.
www.tousaurestaurant.com
La
Fourmi
Un paquet de café ou une
bouteille de vin blanc à 2 €,
des jus de fruits bio à 1,45 €,
des biscuits, des fruits, des
légumes… L’épicerie La
Fourmi, installée depuis avril
sur les pentes de la CroixRousse, pratique des prix
alléchants. Normal : tous les
produits vendus par Nicolas
Christen viennent de stocks
d’invendus ou exclus des
supermarchés, en raison
d’un défaut d’emballage ou
d’une date de péremption
légèrement dépassée.
On évite ainsi le gâchis en
réalisant des économies.
Si le concept de déstockage
alimentaire existe déjà en
périphérie, ce « grenier
alimentaire » est le premier
magasin à se créer en centreville. Arrivages quotidiens._F.C.
8, rue Terme, Lyon 1er. Ouvert le
lundi (15 à 20 heures) et du mardi au
samedi (10 à 21 heures).
Tél. : 09 81 33 84 58.
www.epicerie-lafourmi.com
Le Jeu de quilles : 1, place
Meissonnier, Lyon 1er. Plats de 12
à 20 €. Desserts : 4 €. Vins au verre
de 3,5 à 16 €. Tél.: 04 82 91 22 65.
www.lejeudequilles.net
nouveau
événement
restaurant
Textes : Frédéric Crouzet et Audrey Grosclaude
La Ruche
qui dit oui
© Thomas Louapre
Alors que la toute première
ruche lyonnaise déménage
pour s’installer à la librairie
Raconte-moi la terre, le
réseau de mise en relation
petits producteurs /
particuliers créé en 2010
à Paris inaugure presque
simultanément sa 8e antenne
dans le 1er arrondissement.
Pilotée par Philippe Rahbé
de l’Atelier des médias, elle
s’installera chaque mercredi
de 19 heures à 20 h 30 chez
Sofffa. Inauguration le 23
septembre à 19 heures._A.G.
Sofffa : 17, rue Sainte-Catherine,
Lyon 1er. www.laruchequiditoui.fr
48 spectacles de théâtre, danse, musique, arts du cirque…
pour tous les publics
BILLETTERIE & ABONNEMENTS OUVERTS
PREMIER ÉVÉNEMENT DE LA SAISON
NUIT BLANCHE DE LA DANSE
SAMEDI 3 OCTOBRE DE 18H À 2H DU MATIN
BAL DISCO
SPECTACLES
PERFORMANCES
FILMS
CONCERTS
SPEED BOOKING
DANSE HIP-HOP
JEUX VIDÉO
SOIRÉE PYJAMA
ENTRÉE
GRATUITE
vivement mercredi
22
style de ville
Textes : Audrey Grosclaude
DIY
spectacles
livres
Même Moi
La grande rentrée
du TNG
« Les Petits bonheurs »
Fabienne Pétris Chapuis l’annonce d’emblée sur son site,
« même moi ça veut dire même vous ». Autrement dit tout le
monde peut, selon elle, réussir à créer, façonner et inventer
des petits objets et des meubles en carton lors de ses ateliers
créatifs. Dans son repaire, installé depuis 2010 dans un coin
calme de la Croix-Rousse, on croise une tribu de lapins (notre
coup de cœur), des tasses géantes dignes d’Alice au pays
des merveilles, des étoiles XXL, des cadres de toutes tailles
et surtout des fauteuils, des consoles ou des buffets, bruts
ou peints, confectionnés à partir de carton double cannelure,
critère de solidité oblige. Passée par la pub, Fabienne a toujours « bricolé », dispensant, pendant une dizaine d’années,
des cours d’encadrement à domicile. Un matin, elle tombe
sur un article dédié aux meubles en carton : « La matière
m’attirait beaucoup ». Cliente puis élève de Françoise Ducros
(ex Atelier Carton Rouge), Fabienne réalise son premier fauteuil il y a huit ans. Lequel trône encore dans l’atelier, joyeux
bric-à-brac où elle invite chaque mois d’autres créateurs à
exposer. Colle, ciseaux et découpes en tous genres ne vous
font pas peur ? Vous étiez de ceux qui, enfants, chipaient les
cartons d’emballages pour inventer de folles histoires ? Bookez une session de deux à cinq jours, le temps d’un atelier
à quatre mains parent/enfant (dès 8 ans) ou d’un stage de
fabrication de meuble (à partir de 11 ans) et commencez à
élaborer mentalement votre futur chef-d’œuvre. Mini armoire
normande, petites décorations de Noël ou cabane à destination des kids ?._
e
17, rue Richan, Lyon 4 . Tél. : 06 74 53 73 41. www.meme-moi.fr
21/09/15 A NOUS
Fabienne
Pétris Chapuis,
créatrice
de l’atelier
Même Moi.
© A.G.
À la tête du Théâtre nouvelle génération
de Vaise depuis janvier, Joris Mathieu
prend aussi la tête du Théâtre les ateliers
(Lyon 2e) pilotant de fait une toute nouvelle
entité, labellisée Centre dramatique national. L’ensemble, une structure inédite de
deux sites et quatre scènes, a la volonté
de mettre en lumière une « nouvelle génération d’artistes » et de se concentrer sur
une programmation familiale capable
de porter plusieurs niveaux de lecture.
En attendant le nouveau festival des arts
immersifs, Micro Mondes, en novembre, le
TNG lance sa première « grande » saison
(presque 30 spectacles !) avec Acrobates
(25-27 septembre, dès 10 ans). Imaginée par
Stéphane Ricordel et Olivier Meyrou, la pièce
rend hommage à l’acrobate Fabrice Champion, devenu paralysé et aujourd’hui disparu. Un travail sensible autour de l’amitié, du
rapport au corps et de la transmission, suivi
du 3 au 7 octobre, d’(Inuk). Création 2015,
le texte puise son inspiration dans le quotidien des Inuits francophones du Nunavik,
partagé, quelques jours durant, par la compagnie l’Unijambiste. Dès 7 ans. Les parents
des tout-petits apprécieront enÀn Le Jardin
Le Jardin
du possible, une
représentation
interactive
accessible
dès 18 mois.
© Dominique Verite
du possible (7-18 octobre) de Benoît Sicat.
Chose rare, l’artiste s’adresse aux enfants
dès 18 mois, invitant ses petits visiteurs à
métamorphoser avec lui un jardin insolite._
TNG : 23, rue de Bourgogne, Lyon 9e. Tél. : 04 72 53 15 15.
De 6 € à 18 €. www.tng-lyon.fr
Après Maurice
Carême en
chansons et
Les Ballades
enfantines, le
si french duo
Domitille (Lutz)
et Amaury
(de Crayencour) fredonne Les Petits
Bonheurs. Un joli livre-cd, illustré par
Olivier Tallec et co-édité par Gallimard
Jeunesse, dans lequel on croise, au
hasard de la Nationale 7 ou d’une
chanson douce, Salvador, Trenet,
Montand et Bourvil. Dix chansons
pour (re)découvrir ses classiques,
entre tendresse et espièglerie._
Chez Jacadi : 4, rue Gasparin, Lyon 2e
et 19, avenue Maréchal-de-Saxe,
Lyon 6e, en librairies et dans les
boutiques Oxybul-Éveil et Jeux. 20 €.
www.jacadi.fr
« Premier matin »
Le jour de la
rentrée, Petit
Ours ne veut
pas se lever.
Il a peur...
de se faire
gronder, de
ne plus avoir
de copains, d’oublier son cartable.
Heureusement, Grand(e) Ours(e) lui
rappelle que l’apprentissage est un
joli chemin... Lequel semble parfois
un peu long pour les plus petits.
Pour les faire patienter jusqu’aux
prochaines vacances, feuilletez vite le
tendre premier album de Fleur Oury
: Premier matin, (édition les Fourmis
Rouges). Les textes sont justes, les
dessins d’une grande finesse et les
décors soignés. Un petit trésor à
glisser dans la pile des dédicaces
organisées par la librairie Ouvrir
L’Œil le 24 septembre._
Ouvrir l’Œil : 18, rue des Capucins,
Lyon 1er. Dès 18 heures.
Musée des Tissus
et musée des Arts décoratifs
Le Génie
de la Fabrique
Musée des Tissus et musée des
Arts décoratifs
34, rue de la Charité, 69002 Lyon
JUSQU’AU 31 DECEMBRE 2015
www.MTMAD.fr
événement
24
affaires culturelles
Du moderne
au contemporain,
et inversement
Installée à Lyon jusqu’au 3 janvier 2016, la 13e édition de la Biennale d’Art
contemporain se penche sur l’essence de La vie moderne.
Tout un programme.
Stones to Throw d’Ahmet Öğüt. © Askin Ercan, Bruno Lopes, Ahmet Öğüt.
Moderne et mondiale. Tels sont les maîtres
mots de l’édition 2015 de la Biennale d’Art
contemporain de Lyon, tout juste ouverte
à la Sucrière, au MAC, au musée des
ConÁuences et dans une poiJnée d’autres
lieu[ de l’aJJlomération. Avec leurs ±uvres
aventureuses et leur questionnements idéoloJiques, les 0 artistes venus de 2 pays,
dont 20 % de Français, interpellent les visiteurs sur le sens de La vie moderne, thème
de cette 13e édition.
« Dans les années 1980, nous avons cru
que le moderne n’existait plus. Que nous
assistions j la Àn de l’+istoire. L’art s’est
donc rec\clé, on a vu ressurJir le ÀJuralisme. Pourtant, en parallèle de cette
histoire occidentale, les artistes des pays
émergents, asiatiques, orientaux, africains,
ont décidé de rentrer de plain-pied dans
cette vision du moderne. Ils l’ont assimilé, élargi et inscrit dans leur tradition »,
observe Thierry Raspail, fondateur et direc21/09/15 A NOUS
Textes : Antoine Allegre
teur artistique de la Biennale. ,l a conÀé le
rôle de commissaire de la principale exposition, celle de la Sucrière, à Ralph RuJoff,
directeur de la Hayward Gallery de Londres
depuis neuf ans. L’Américain y présente des
±uvres rappelant que vie moderne et art
font partie d’un même ensemble. Exemple
on ne peut plus parlant avec le Franco-AlJérien .ader Attia, spécialiste des installations à caractère politique et historique, qui
revient ici sur les attentats de &harlie +eEdo.
Le Turc Ahmet gĊt rend pour sa part hommaJe au premier Àlm des frères Lumière
tout en évoquant la condition ouvrière et la
situation économique en Grèce. Le photoJraphe conJolais Sammy Baloji raconte, lui,
les bouleversements ayant secoué la République démocratique du ConJo. ,mposant
vivier d’±uvres internationales, le 3lateau
de l’Hôtel de réJion Rhône-Alpes accueille
éJalement &e faEuleux monde moderne,
une exposition rassemblant des créations
Arab Spring de Kader Attia. © Studio OAK ; ADAGP, Paris 2015
issues des collections du musée d’Art
contemporain de Lyon. 8n autre reJard sur
le monde d’aujourd’hui._
Jusqu’au 3 janvier 2016. Divers lieux.
www.labiennaledelyon.com.
scènes
Ibrahim Maalouf. © Denis Rouvre
26
affaires culturelles
Textes : Audrey Grosclaude et Frédéric Crouzet
musique
rires
Ibrahim Maalouf
inaugure Rhinojazz
Double sens
de l’humour
/e troPpettiVte ,EraKiP 0aalouI inauJurera la e édition du IeV
tiYal 5KinoMa]] le er octoEre au )il de 6aintÉtienne en reYiVitant
Les Mille et une nuits de la diYa éJ\ptienne OuP .altKouP
décédée il \ a Tuarante anV « Cette œuvre est un grand classique, célébrée partout dans le monde arabe, mais quasiment
inconnue du reste du monde. C’est donc l’occasion pour moi
de présenter ce chef-d’œuvre qui est une vraie symphonie
célébrant la voix de la cantatrice la plus populaire du monde
arabe » e[pliTue le PuVicien Pour cet KoPPaJe en Tuintet
,EraKiP 0aalouI V’eVt attacKé la préVence Vur Vcqne de Tuatre
pointureV internationaleV du Ma]] et le proMet V’accoPpaJne de la
Vortie de deu[ alEuPV OrJaniVé Vur troiV départePentV /oire
,Vqre 5K{ne le IeVtiYal 5KinoMa]] propoVera une cinTuantaine
de concertV de la Àne Áeur du Ma]] du ElueV et de l’aIroEeat dont
<asl 1awP .\le (aVtZood +uJueV &oltPan ou le %ett\ 5oVe
.luE /a proJraPPation Iera notaPPent eVcale au PériVcope
j l’AuditoriuP ou j la &leI de Yo€te -uVTu’au octoEre_F.C.
'u VeptePEre au octoEre 9ictor le petit
EonKoPPe iPaJiné par l’aIÀcKiVte 9ittorio )io
rucci pour le IeVtiYal TuéEécoiV Juste pour rire
Ve Iourre danV la Jueule du /\on AprqV « Montréal, Toronto, Sydney ou Bruxelles » l’éTuipe
inYeVtit diYerV lieu[ de la Yille inYitant Vur leV
plancKeV Ale[ 5aPireV -iEé leV )ranJlaiVeV ou
6anaNa Bis repetita Vur la PrPe période aYec le
troiViqPe IeVtiYal d’KuPour de l’(Vpace *erVon
/eV et octoEre le caIé tKéktre créé en inYeVtit la Valle 5aPeau pour départaJer leV
VNetcKV de &éline )ranceV &aPil et Aurel Élo
die Arnoult 6aP et 6oun 0atKiaV PradenaV ou
%en 7urMPan /eV JaJnantV aVVureront enVuite
la prePiqre partie d’Arnaud &oVVon et :arren
=aYatta_F.C et A.G.
Festival d’humour de Gerson : 1, place Gerson, Lyon 5e.
2 et 3 octobre. Tél.: 04 78 27 96 99.
www.espacegerson.com
Juste pour Lyon : divers lieux (Casino le Lyon Vert,
Bourse du Travail...). Du 28 septembre au 7 octobre.
www.justepourlyon.fr
www.rhinojazz.com.
danse
à réserver
« Coup Fatal »
On pourrait décrire le Coup Fatal d’Alain Platel
en enÀlant leV Meu[ de PotV coup de c±ur de
Ioudre Moli coup (t touV Veraient VanV doute
adaptéV &KoréJrapKe plut{t VoPEre traYaillé
par la ParJinalité leV corpV déÀcientV ou leV
trouEleV pV\cKoloJiTueV le )laPand liYre aYec
ce dernier opus un VKoZ PuVical et MuEilatoire
coPplqtePent j contrecourant /e Vpectacle
déEorde larJePent du répertoire danVé et
prend racine danV une KiVtoire de rencontreV
(ntre JenreV et JenV ,l \ a d’aEord celle de
Paul .erVtenV et du Meune anV contreténor
6erJe .aNudMi Petit prodiJe l\riTue il Ve produit
aYec le 7Kéktre ro\al ÁaPand .96 lorVTu’il
ePEarTue danV l’aYenture le coPpoViteur
)aEri]io &aVVol le JuitariVte 5odriJue] 9anJa
Pa un orcKeVtre de .inVKaVa %acK +aendel
0onterYerdi 9iYaldi et pour Ànir leV %alletV &
de la % /a PuViTue EaroTue leV EalaIonV le
liNePEe le rocN la ruPEa le Ma]] et leV per
cuVVionV étaient déMj lj Platel Ya leV Pettre en
PouYePent liEérant au paVVaJe l’éléJante e[
21/09/15 A NOUS
Mieux vaut tôt que jamais !
Jusqu’au 15/11
centricité deV © VapeurV ª conJolaiV et de leurV
coVtuPeV au[ Pille couleurV À ce Vtadelj
on Verait tenté de penVer Platel paVVé du c{té
Volaire de la Iorce &e Verait trop Iacile On Ve
rappelle alorV deV rideau[ doréV ,PaJinéV par
le plaVticien conJolaiV )redd\ 7ViPEa ilV Vont
réaliVéV j partir de douilleV récupéréeV 8n rap
pel de ce Tui a été et une leoon de VaYoir YiYre
la Yie (n dépit deV apparenceV " 7erriElePent
d’actualité )atalePent entKouViaVPant_A.G.
Maison de la Danse : 8, avenue Jean-Mermoz,
Lyon 8e. Du 7 au 10 octobre. 20/32/35/36/39 €.
Tél.: 04 72 78 18 18. www.maisondeladanse.com
Coup Fatal,
l’improbable
rencontre
du baroque
et de la sape.
© Christophe Raynaud
de Lage
‘‘ Lyon en couleurs ’’
CHRD : 14, avenue Berthelot, Lyon 7e.
Tél.: 04 78 72 23 11. www.chrd.lyon.fr
Inédites, les photos de Paul-Émile Nerson,
présentées au CHRD dans le cadre de l’exposition
Lyon en couleurs ont été réalisées en pleine
Seconde Guerre mondiale, au cœur d’un pays
soumis aux restrictions dans lequel les pellicules
couleurs relevaient de l’exception ! La place
Bellecour en 1944, la place des Terreaux, les ponts
du Rhône et de la Saône… Autant de témoignages
rares, présentés au gré d’une scénographie
élégante et épurée. Un regard inédit sur Lyon en
temps de guerre et une belle découverte.
Vendredi 18 séptembre
Lancement de saison
CONCERT NATAS LOVES YOU
- Musiques MAURANE
LES FRANGLAISES
STEPHAN EICHER
DUO BONITO
STACEY KENT
ZIC ZAZOU
2015
Les 7 doigts de la main
Abou Lagraa
Saburo Teshigawara
Grupo Corpo
Alain Platel
Nawal Lagraa
Collectif Petit Travers
Bells Are Ringing
CNDC Angers
Bill T. Jones
Kyle Abraham
Ballet Flamenco de Andalucía
François Chaignaud & Cecilia Bengolea
Ballet du Grand Théâtre de Genève
- Cirque LA COLLECTION CRAYONI
- Danses CIE MAYADA
CIE ACCRORAP
CIE OSTÉOROCK
CIE ARCOSM
- Humour -
2016
ELIE SEMOUN
- Théâtres -
José Montalvo
Compagnie XY
Yacobson Ballet
Luc Petton
Pockemon Crew /Morning of Owl
Eun-Me Ahn
Maguy Marin
Les Ballets Trockadero de Monte-Carlo
Béatrice Massin
LE LARIO
L’ÉQUIPE ROZET
ARISTIDE TARNAGDA / MARIE PIERRE BÉSANGER
SEMIANYKI EXPRESS
PIERRE TALLARON
MOLIÈRE / LAURENT BRETHOME
CIE L’ACCORD DES ON
SORJ CHALANDON / EMMANUEL MEIRIEU
ÉMILE ZOLA / FLORENCE CAMOIN
STÉPHANE JAUBERTIE / NINO D’INTRONA
Peeping Tom
Collectif Ès
Noé Soulier
Groupe Entorse
Thierry Collet
Meytal Blanaru / Mélanie Lomoff / Jann Gallois
Création graphique – kollebolle.com
ABONNEZ-VOUS À PARTIR DE 3 SPECTACLES
DES SPECTACLES POUR TOUS
À DÉCOUVRIR
Kyle Abraham © Carrie Schneider - Licences : 1-1054424, 2-1054425, 3-1054423
Compagnie S’Poart
São Paulo Dance Company
Koen Augustijnen
Cloud Gate Dance Theatre of Taïwan
Annick Charlot
Jeune Ballet du CNSMD de Lyon
Compagnie Stylistik
Jos Houben et Marcello Magni
Hofesh Shechter
theatretheoargence-saint-priest.fr
INFOS ET BILLETTERIE EN LIGNE
04 81 92 22 30
cinéma
50
28
affaires culturelles
Textes : Fabien Menguy
le film de la semaine
•••••
Les Deux Amis
De Louis Garrel, avec Vincent Macaigne, Louis Garrel, et Golshifteh Farahani.
comédie dramatique
Aventures
Everest
©Universal Pictures
De Baltasar Kormákur, avec Jason Clarke, Jake Gyllenhaal, et Josh
Brolin. Durée : 2 h 02.
De James Kent. DRAME
Séducteur invétéré, voire
compulsif, Abel (Louis
Garrel) prend soin de son
ami Clément (Vincent
Macaigne), romantique
lunaire et fragile. Amoureux
de Mona, une vendeuse de
sandwiches à la Gare du
Nord, il ignore que celle-ci
rentre dormir chaque soir en prison. Le cœur brisé par ses
absences injustifiées, il demande à Abel de rencontrer Mona.
Le début d’embrouilles et de tribulations tant amoureuses
qu’amicales, mises en scène par Louis Garrel qui, pour son
premier film mêle humour, romantisme, et burlesque avec une
certaine habileté très Nouvelle Vague, pour nous offrir une
œuvre aussi enthousiasmante que rafraîchissante._
Boomerang
•••••
documentaire
Le Grand Jour
drame
Knock Knock
D’Eli Roth, avec Keanu Reeves et Lorenza Izzo. Durée : 1 h 39.
thriller
Premiers crus
De Jérôme Le Maire, avec Gérard Lanvin et Jalil Lespert. Durée : 1 h 37.
© SND / Alter Films
Après avoir filmé aux quatre
coins du monde, dans Sur
le chemin de l’école, des
enfants remuant ciel et terre
pour pouvoir étudier, Pascal
Plisson s’intéresse de
nouveau à la jeunesse.
À travers un Cubain rêvant
de devenir boxeur, une
Indienne voulant intégrer
Polytechnique, un Ougandais futur Ranger, et une Mongole
contorsionniste, le documentariste pose sa caméra et son
regard bienveillant sur les espoirs de ces gosses aux enfances
pas forcément choyées qui rêvent leur vie et s’efforcent de vivre
leurs rêves._
•••••
Viticulteur bourguignon,
François (Gérard Lanvin),
endetté jusqu’au cou,
risque de perdre son
domaine. Son fils,
œnologue réputé (Jalil
Lespert) accepte d’en
reprendre les rênes, mais à
sa façon. Une histoire de
crus et de crise familiale qui sent bon le terroir, malgré son goût
connu à l’avance. Et même si le film n’est pas réellement
enivrant, son casting impeccable et ses quelques scènes
émouvantes, font qu’il se laisse tout de même consommer._
21/09/15 A NOUS
© Synergy Cinéma
•••••
© VP – Ladybirds
De Pascal Plisson, avec Nidhi Jha et Deegii Batjargal. Durée : 1 h 26.
Milieu des années 90, les expéditions grand public se multiplient dans l’Himalaya pour conquérir l’Everest. Parmi
elles, l’équipe de Rob et de ses clients compte bien gravir
le plus haut sommet du monde sans encombre. Seulement
voilà, sans encombre, ça ne fait pas un film ! Nous voilà alors
lancés dans cette périlleuse aventure, qui plus est inspirée
d’une histoire vraie. Une (més)aventure en forme de vibrant
hommage à ces alpinistes qui, par passion, repoussent
leurs limites, parfois au-delà du raisonnable, tout simplement parce qu’il leur est impossible de faire demi-tour si
près du but. Résultat, grâce à ces personnages attachants
pas toujours bien attachés, Everest s’impose comme la
claque de la rentrée, tendu comme une corde, dramatique
et profondément humain. Bref, un film à couper le souffle
des spectateurs autant que des héros._
Mémoires de jeunesse
Durée : 1 h 40.
© Ad Vitam / Les Films des Tournelles /
Arte France Cinéma
•••••
aussi à L’AFFICHE
Architecte, marié, fidèle, et
bon père de famille, Evan
(Keanu Reeves), reste seul
chez lui pendant que sa
femme et ses enfants sont
en week-end. Alors que
l’orage gronde, deux
bimbos débarquent pour
emprunter son téléphone.
Simples fêtardes, voleuses
habiles, ou psychopathes ? Le fait est qu’elles se mettent à
l’allumer… faisant monter toutes les tensions dans ce piège
orchestré par Eli Roth, le réalisateur d’Hostel, qui signe là un
thriller machiavélique et jubilatoire._
De François Favrat. DRAME
Une enfance
De Philippe Claudel. DRAME
Queen
De Vikas Bahl. BOLLYWOOD
en BREF
Brooklyn
Film « guérilla » autoproduit, Brooklyn
nous plonge au cœur d’une association
musicale de quartier à Saint-Denis, à la
découverte de Brooklyn (la rappeuse
suisse KT Gorique). Une succes story
musicale classique mais très touchante,
avec la garantie d’un super flow.
Les Rois du monde
Sorti de prison, Sergi López veut
récupérer sa copine Céline Sallette.
Problème : elle est désormais avec
Éric Cantona. L’occasion, vous
l’imaginez, de joutes homériques qui
fleurent bon le pastis et le sud-ouest
au cœur du village de Casteljaloux.
Classe à part
Adolescente brillante atteinte de
troubles mentaux, Lena intègre une
classe spécialisée. Une nouvelle vie et
un amour naissant qui ne sont pas du
goût de tout le monde dans ce film
russe choc, quasi documentaire, qui
éclaire d’une manière sans concession
le monde du handicap.
Télé
Cycle Scarlett Johansson, « Les
cinq visages de Scarlett », du 24
septembre au 2 octobre à 20 h 50
sur CANAL+CINEMA.
Soirée James Dean à l’occasion
des 60 ans de sa disparition,
le 24 septembre sur TMC.
Orson Welles, Autopsie d’une
légende, précédé du Troisième
Homme, le 28 septembre à 22 h 35
sur Arte.
Retrouvez les bandes-annonces
de notre sélection cinéma :
www.facebook.com/anousparis
emploi
64
30
connexions
Textes : Sylvie Laidet
formation
3 questions à...
Où décrocher un contrat en alternance ?
Gwenaël Ahoomey,
Afin de tenter d’enrayer le chômage des jeunes, les pouvoirs publics promeuvent
l’apprentissage et la professionnalisation. Mais la mise en œuvre de ces dispositifs se
heurte souvent à un obstacle de taille : trouver un employeur. Nos pistes pour dénicher
une entreprise d’accueil et signer un contrat en alternance.
User des réseaux sociaux pros : une fois inscrit sur
LinkedIn ou Viadeo, connectez-vous aux rubriques « Jobs & formation » pour consulter des
centaines d’offres qualifiées en vue d’un contrat
d’apprentissage. Inscrivez-vous à des groupes de
discussions en lien avec l’alternance pour obtenir
des infos sur les conditions de travail.
Faire marcher le réseau des anciens : ne vous
© Getty
Squatter les pages carrières des très grandes entreprises : l’énergie, la
banque, l’assurance, les transports… tous les grands acteurs de ce
secteur sont friands d’apprentis, tous niveaux d’études confondus.
Ils publient les offres sur leur site carrière ou dans leur onglet « recrutement ». C’est d’ailleurs dans ce type de structures que les
contrats d’apprentissage ont le plus progressé (+5 %) en un an.
Viser les cabinets de recrutement spécialisés : Junior Talent, Alternance
& Conseils, AJ Stage, etc., ces cabinets se sont spécialisés dans le
premier emploi (ou stage) des jeunes. Les offres de contrat de professionnalisation et d’apprentissage y sont nombreuses et les
consultants de bon conseil.
en BREF
Où serez-vous le mieux payé ?
821 euros nets. C’est le salaire moyen des apprentis évalué
par le ministère du Travail (juillet 2015). Plus l’entreprise est
grande, plus vous touchez : 1070 € dans une boîte de plus
de 250 salariés, 823 € entre 20 et 49 salariés et 708 € si elle
compte moins de 10 personnes. Vous gagnerez plus à faire
votre alternance dans l’industrie (851 €) que dans les
services (811 €). Enfin, notez des disparités en fonction de
l’échelon du poste occupé. Un apprenti cadre perçoit en
moyenne 1137 € net par mois ; il faut compter 1002 € pour
un poste intermédiaire, et respectivement 796 et 787 pour
les apprentis employés et ouvriers.
21/09/15 A NOUS
contentez pas d’adresser votre candidature aux
entreprises partenaires de l’établissement de formation visé, qualifiez votre envoi. Pour cela, demandez l’annuaire des anciens ou mieux, tapez
le nom de l’école dans les réseaux sociaux pros
afin d’identifier ce qu’ils sont devenus. À charge
pour vous de demander une mise en relation en
vous recommandant de la même formation. Passés par le même parcours, ces interlocuteurs seront plus réceptifs à votre démarche.
Être bavard : ne gardez pas votre projet d’alternance pour vous. Faites le savoir le plus largement possible à votre entourage, aux amis de
votre entourage, aux amis des amis…. Et ainsi de
suite. Tous ces cercles seront vos meilleurs prescripteurs auprès de recruteurs potentiels.
Prospecter près de chez soi : l’alternance est un
mode d’apprentissage exigeant, donc limiter au
maximum les temps de transport peut s’avérer judicieux. Et puis, le tissu économique local est
souvent plus foisonnant que ce qu’il laisse paraître. Faites connaître votre projet aux entreprises
du coin en y déposant votre candidature ou en
essayant tout simplement d’en parler avec le dirigeant. Votre demande pourrait peut être susciter
le besoin. En tout cas, ça ne coûte rien d’essayer.
Et ça peut arriver près de chez vous.
Arpenter les salons « spécial alternance » : c’est l’occasion idéale de toucher un maximum d’employeurs ouverts à l’apprentissage en un temps
record. Pour ces jours-là, on prévoit des CV à jour
et des lettres de motivation personnalisées en
fonction des exposants que l’on aura au préalable
identifiés sur le site du salon._
ancien alternant EDF, lauréat du
concours Altern’Up et co-fondateur
de La Smartphonerie.
Quel type d’alternance avez-vous suivi
chez EDF ?
Durant un an, j’ai préparé un master
en stratégie digitale en alternance au sein
de la direction marketing d’EDF. Mes
collègues, à qui j’avais parlé de mon projet
entrepreneurial, m’ont incité à participer
à Altern’Up. Ce dispositif vise notamment
à intégrer la création d’entreprise dans
le parcours d’accompagnement vers
l’emploi des alternants sortants.
Comment s’est déroulée votre
participation à ce concours ?
J’ai d’abord rempli un dossier exposant
notre idée et notre motivation. Une
première pré-sélection s’est faite en
fonction du nombre de votes recueillis par
projet sur l’intranet du groupe. Ayant été
retenu, j’ai été invité avec d’autres lauréats
à une semaine Creativ Week sur le
campus EDF des Mureaux. Nous avons
rencontré des experts financiers pour
affiner notre business plan, des experts
en communication pour apprendre à
« pitcher » au mieux… Bref, cela m’a aidé
à mûrir et à affiner notre projet. À l’issue
de cette semaine, un concours de pitch
devant un jury de DRH et d’experts en
création d’entreprise a départagé les
meilleurs projets.
Que vous a apporté ce prix ?
Le business plan de notre projet de
plateforme d’intermédiation entre
particuliers ayant besoin de faire réparer
leurs téléphones nécessitait d’être précisé.
Ce concours m’a permis d’avoir accès à
des experts pointus. De plus, la dotation
financière, 5 000 €, va servir pour partie à
financer du conseil, juridique notamment
(chèque conseil de 3 000 €) et comme
apport partiel au capital de départ
(2000 €). Avec La Smartphonerie, nous
ambitionnons de devenir le BlaBlaCar de
la réparation de téléphones. Lancement,
le 1er octobre prochain._
L’électricité produite par EDF en France en 2013 a émis 9 fois moins
de carbone que la moyenne européenne du secteur, grâce à un parc
de production composé à 84 % de nucléaire et d’énergies renouvelables.
Nous mettons en avant les femmes et les hommes qui innovent
et font ensemble d’EDF le champion de l’électricité bas carbone*.
Rejoignez nos équipes sur edf.fr/edf-recrute
Centrale nucléaire de Penly.
L’énergie est notre avenir, économisons-la !
* Source : étude PWC « Facteur carbone européen » – Comparaison des émissions de CO2 des principaux producteurs
d’électricité européens en 2013 : moyenne Europe 328 kg de CO2 /MWh – EDF SA : 35,1 g de CO2 /kWh.
EDF 552 081 317 RCS PARIS, 75008 Paris – Crédit photo : Alexandre Guirkinger.
DÉCOUVREZ LE NOUVEAU VISAGE
DE L’ÉLECTRICITÉ BAS CARBONE.

Documents pareils