Geodis Interservices Transport-logistics

Commentaires

Transcription

Geodis Interservices Transport-logistics
Geodis Interservices
Transport-logistics
04.16.2012 – 31.07.2012
Yaëlle Coislier
Master 1 LEA –MMI
Année Universitaire 2011-2012
Tuteur : William Marshall
1
Yaëlle Coislier
RAPPORT DE STAGE DE MASTER 1 LEA – LANGUES ET COMMERCE
INTERNATIONAL
Distribution : William Marshall, Enseignant à l’Université Rennes 2
Collec Béatrice, deputy marketing director, Geodis
2
Remerciements :
Je remercie Béatrice Collec, Marketing Deputy Manager de m’avoir accepté dans son
équipe ainsi que Fabrice Gremont, mon tuteur qui m’a transmis son expérience et son
savoir-faire.
L’ensemble de l’équipe marketing également Cyril Davy, Armelle Dujardin, Elke Subekrub,
Tara Chouchana, Dominique Sartori et Bruno Delfils pour le temps qu’ils ont consacrés à
me former.
Il me semble également important de mentionner Virginie Leroy, Lea Vandewalle,
Stephane Gitras, Anissa Debbiche et Margaux Chollet qui ont facilité mon intégration au
sein de l’entreprise.
3
Yaëlle Coislier
29 bd d’Anjou
35000 Rennes
.
Marketing
Communication
Management
Expérience professionnelle :
Université de Rennes 2 :
Tutorat
Rennes
Compétences acquises : Ponctualité, organisation, écoute et sens du dialogue, rigueur, autorité.
Relation : savoir communiquer et être attentive aux attentes de l’élève.
MONOPRIX :
Hôtesse de caisse-Vendeuse
Nantes et Issy les Moulineaux
Compétences acquises : ponctualité, réactivité, qualité d’organisation et de concentration, disponibilité, courtoisie et
discrétion.
Relation Client : accueil, renseignements et communication d’informations auprès de la clientèle, gestion de litiges.
Vente : Proposer et vendre les produits.
Professeur en particulier :
Professeur de violon
Montaigu
Compétences acquises : Patience, compréhension, écoute et sens du dialogue, rigueur, créativité.
Relation : savoir communiquer et être attentive aux attentes de l’élève.
Stages :
Geodis Interservices :
Chargé de veille
Clichy
Compétences acquises: Rigueur, efficacité, méthodique, productivité, régularité, précision
Marketing : Veille informative, Revue de Presse, Rédaction d’un journal Interne, Fiche Pays
Hôtel Du Béryl :
Etude de marché/ Marketing
Saint Brévin les Pins
Compétences acquises: autonomie, responsabilité, qualité d’organisation et de concentration, disponibilité.
Marketing : étude de marché et de concurrence, packaging, visites de salon, sondages
Formation :
2011-2012 :
Réalisation d’une étude de marché
A l’Université Rennes 2
2010-2011 :
Licence LEA-Communication
Réalisation d’un projet d’édition
A l’Université Rennes 2
2009-2010:
Deug LEA
Anglais, Italien, Chinois
A l’université de Nantes
2007 :
Baccalauréat ES option anglais renforcé,
Latin, Musique
Au lycée Léonard de Vinci, à Montaigu
Langues :
Anglais :
Italien :
Références :
Connaissances informatiques
Master 1 Marketing et Management international
Courant
Intermédiaire
Sur demande









Communication
et distribution
Pack
Office
Suivi de clientèle
Internet
Création
internet d’achat
Vente etsite
négociation
Photo
shopde produit
Montage
Divers

Permis Bfrontpage
 Titulaire
Fidélio, du
amadeus,

Titulaire
du
Brevet de secourisme
 Microsoft office
Loisirs
USA, Espagne,
Italie,
Angleterre,
Musique
: violoniste
depuis
14 ans
Sport
: salle
de sport
Maroc,
Tunisie,
Turquie,
Associations
: ArEgypte,
Vuez (écologie)
Guadeloupe,
Pologne,et J’m
Sohati
(humanitaire)
Hongrie, Grèce, Portugal…
Voyages : 5 continents
4
Résumé analytique
Lors de mon année universitaire de Master Management et Marketing international à
l’université de Rennes2, j’ai choisi d’effectuer mon stage chez Geodis, entreprise
internationale de transport et logistique.
Le siège social se situe à Clichy, près de Paris en France. Cette entité regroupe tous les
services transversaux permettant aux différentes sections de fonctionner. Il y a quatre
autres divisions: Calberson, Wilson, Logistic et BM. Au siège social, c’est la GGS, Global
Geodis Solution, qui est installée. Cette entité travaille pour l’ensemble des divisions.
C’est ici que j’ai intégré le service marketing. Béatrice Collec est la responsable de cette
section et sept personnes forment l’équipe. Fabrice Gremont, chargé de veille sur la
tendance des marchés et des pays, m’a pris sous son aile pour œuvrer sur les différentes
missions. Il m’a également aidé pour bien m’intégrer.
J’ai participé à l’élaboration de plans de compte, c'est-à-dire réaliser des recherches sur
des clients potentiels ou non pour aider les commerciaux dans leurs démarches. J’ai aussi
effectué des fiches pays où j’ai renseigné des informations sur des pays. Cyril Davy, un
deuxième chargé de veille, essentiellement sur la tendance des évolutions des entreprises
clientes ou concurrentes est parti le premier Juin en congé paternité. Fabrice Gremont m’a
donc proposé de prolongé mon stage de 2 mois à 3 mois et demi pour pouvoir reprendre
sa partie de veille quotidienne. Je devais tenir au courant les commerciaux sur l’actualité
de leurs clients.
En outre, j’ai réalisé des newsletters hebdomadaires avec ces deux parties de veilles :
celle de la tendance du marché et des pays et la seconde sur l’évolution des clients et de
la concurrence.
J’ai participé aussi à la publication d’une revue trimestrielle, La MCA, Market Competition
and Customer Analysis, qui analyse les même propos que les newsletters tout en restant
plus large. C’est un travail continu qui demande un certain travail d’équipe. Il est lu par les
commerciaux et les collaborateurs de Geodis.
A côté de ces opérations, j’ai aidé mes collègues dans des finitions d’études de marchés
ou je leur ai donné des conseils sur power point ou sur d’autres logiciels.
J’avais la charge complète des veilles. Mes tuteurs étaient toujours là si j’oubliais un article
important. Mon travail était vérifié puis validé avant que je ne le transmette aux personnes
concernées.
Je me suis bien intégrée à l’équipe de travail. Le métier de chargé de veille est stimulant
vu que l’actualité change régulièrement. J’ai aussi beaucoup appris sur l’entreprise et le
secteur d’activité.
5
Sommaire
I Présentation de l’entreprise ............................................................................................ 8
II Restitution de l’expérience .......................................................................................... 16
Compte rendu de la mission ........................................................................................... 16
Analyse du milieu professionnel ..................................................................................... 18
III Bilans ............................................................................................................................ 21
Bilan professionnel ......................................................................................................... 21
Bilan Personnel .............................................................................................................. 22
IV Annexes ....................................................................................................................... 23
V Glossaire ....................................................................................................................... 40
VI Bibliographie ............................................................................................................... 41
6
Introduction : EXPOSE DE LA DEMARCHE DE RECHERCHE DE STAGE
Etant étudiante en Management Marketing International, ma démarche était de trouver un
stage dans le Marketing qui puisse s’orienter vers le domaine international.
Lors de l’élaboration de mon CV, j’ai mis en valeur le stage de l’an passé effectué en
troisième année pour la validation de la licence LEA. En effet, j’ai effectué un stage de
trois mois à St Brévin les pins dans un hôtel-casino où un spa allait ouvrir ses portes. Mon
rôle était de faire des études de marché, des sondages des veilles concurrentielles pour
optimiser l’établissement dès son ouverture. Ces missions de marketing était simplement
tournées vers la zone de chalandise. De ce fait, pour le stage de Master 1, je désirai
pratiquer plus d’anglais et avoir des missions qui me dirigeaient d’avantage vers
l’international. Particulièrement, durant ce précédent stage, j’étais très autonome et je
voulais accentuer le fait de réaliser un travail au sein d’une équipe marketing au
quotidien. Egalement, par curiosité, je voulais découvrir le monde du travail dans une
grande entreprise.
Après avoir répondu à quelques annonces via internet, les réponses renvoyées étaient
négatives. Lors d’une réunion familiale, Virginie Leroy, m’a fait part de son travail et où je
me suis permis de demander si son entreprise acceptait des stagiaires cette année. Deux
mois plus tard, j’ai eu un entretien avec la responsable marketing à Geodis Interservices,
Béatrice Collec. Lors de l’entretien, je me suis présentée et j’ai mis en valeur mon ancien
stage. Quelques semaines plus tard, j’ai reçu une réponse positive et j’ai pu faire parvenir
la convention pour qu’elle soit signée.
Grâce aux compétences et connaissances acquises lors de cette année d’étude et durant
la licence, les langues et le marketing étaient un atout. Le Siège social de Geodis est
transversal à toutes les autres branches à l’international. Par conséquent, tous les travaux
réalisés sont rédigés en anglais pour que tous les collaborateurs puissent en avoir
connaissance. Principalement, le siège permet d’accueillir toutes les sections telles que la
communication, les ressources humaines et surtout le marketing. Il est vrai que grâce aux
cours de marketing, de commerce international et d’anglais, j’ai pu intégrer facilement
l’équipe Marketing Geodis Global service et me servir de mes acquis pour les mettre à
profit.
7
I Présentation de l’entreprise
1. Fiche d’identité
Geodis une organisation spécialisée dans le transport et la logistique créée en 1995. C’est
le cinquième opérateur mondial en transport et logistique. Le schéma ci-dessous prouve
les compétences de Geodis sur la chaîne logistique.
Suite à l’Offre Publique d’Achat initiée le 6 avril 2008, SNCF Participations détient 98,4%
du capital de Geodis. Conformément à la demande de SNCF Participations de mise en
œuvre du retrait obligatoire, Geodis n’est plus coté en bourse depuis le 8 août 2008. Voici
la composition des parts à Geodis :
- 0.74% Actions propres
- 0.86% Autres actionnaires
- 98.40% SNCF Participations
45% de son chiffre d’affaire global est
effectué à l’étranger. Elle emploie près de 30 000 collaborateurs et est présente dans 120
pays. Elle est présidée par Pierre Blayau. Le siège social se situe au 7-9 allée de
l’Europe, 92617 Clichy. Elle est composée de plusieurs divisions : Calberson, Wilson, BM,
Supply Chain Optimisation et Logistics qui opèrent à l’international. 150 000 clients lui font
confiance. Sur le schéma ci-dessous, on peut apprécier les divisions de Geodis et sa
structure.
8
Son marché se regroupe en trois régions : Asie Pacific, Amériques et Europe-Afrique.
Geodis Wilson, le Freight management, s’occupe du Freit maritime et aérien, de la
livraison du premier et dernier km et apporte des solutions de transport spécifiques aux
différents secteurs industriels. Geodis Logistics est en charge de logistique en amont et en
aval, de la logistique de production, de la logistique d’après-vente et de la logistique
inversée. Geodis BM gère les charges complètes et les lots partiels, le transport à la
demande,
dédié
ou
en
leasing,
le
transport
vrac
ou
conditionné
(produits chimiques, aliments, ciment), le pilotage de flux et le transport multimodal Rail –
Route. Geodis Calberson, Messagerie Express, se charge de la messagerie jusqu’à 2.5
tonnes, de l’express industriel avec France Express et du paquet express avec Geodis
Ciblex. La Supply Chain Optimization est une plateforme unique de gestion de flux multiclients.
9
2. Structure
10
3. Ma situation au niveau des opérations
J’ai un rôle opérationnel dans l’équipe Marketing. Je réalisais des documents qui servaient
aux commerciaux, aux gérants des comptes et aux managers.
L’équipe Marketing est composée de sept personnes. Béatrice Collec, la responsable,
coordonne l’équipe et les activités. Fabrice Gremont et Cyril Davy sont chargés de veille.
Armelle Dujardin travaille avec Bruno Delfils sur des présentations par marché. Dominique
Sartori est en charge de la communication interne, Elke Suberkrub est en charge du
Request For Information (Demande d’informations). Sous les responsabilités de Beatrice
Collec, j’ai repris la place de Cyril Davy et réalisais la veille concurrentielle.
Concernant les plans de comptes et les fiches pays (voir annexe 1 et 2), l’équipe
marketing analysait les marchés et donnait les comptes rendus aux autres services pour
qu’ils puissent élargir le portefeuille clients, prospecter dans les pays et avoir un premier
contact avec des clients potentiels.
Dans l’autre sens les commerciaux nous demandent aussi d’exécuter des plans de
compte pour qu’il puisse conclure un contrat.
L’équipe Marketing est comme une plateforme où tous les collaborateurs se servent des
recherches pour nourrir leur connaissance et où ils peuvent aussi profiter des autres
travaux effectués pour d’autres services. Ainsi, l’entreprise pouvait être présente dans
plusieurs pays et élargir son réseau.
En conclusion, l’équipe Marketing dans GGS, permet aux autres collaborateurs
internationaux d’avoir des données fiables et actuelles sur l’évolution et les tendances des
marchés.
11
4. Stratégie de l’entreprise, les grandes dates de Geodis
2010
• General Electric et GSA (Global Shippers Association) référencent Geodis pour
répondre au niveau mondial, aux différents appels d’offres lancés par l’ensemble
des divisions de GE et les industriels membres de GSA.
• Nestlé reconduit pour 5 ans le contrat de prestations logistiques avec Geodis
Logistics en Allemagne.
• Pour son client Presstalis (distributeur de presse française et internationale),
le groupe lance une plate-forme multimodale embranchée fer sur le port de
Bonneuil sur Marne en France et favorise ainsi le développement futur de
transports fluviaux.
2009
• Lancement de la plate-forme express européenne de Lyon Corbas.
• Le Groupe poursuit son programme de croissance externe avec l’acquisition de 2
des divisions de Giraud International : le pôle sidérurgie et la zone Europe Centrale
et de l’Est.
• Geodis Calberson acquiert les fonds de commerce de Cool Jet et confirme ainsi
son leadership en France.
• Geodis lance son offre 4PL
2008
• Suite à l’OPA de son actionnaire majoritaire, Geodis intègre la nouvelle branche
Transports et Logistique de SNCF.
• Inauguration du site de Bonneuil en France, 1ère plate-forme européenne de
messagerie et d’express.
• Geodis acquiert IBM Global Logistics, plateforme mondiale de pilotage des
activités logistiques d’IBM.
2007
• Geodis lance une augmentation de capital qui remporte un grand succès
• Le Groupe acquiert Rohde & Liesenfeld.
• Création de la direction du Développement Durable et nouvelle organisation du
Groupe en 4 divisions Métiers : Messagerie, Freight Forwarding, Logistique
contractuelle et Route
2006
• Geodis se voit confier la distribution de FedEx en France.
• Il acquiert la division Freight Forwarding de TNT qui le place parmi les premiers
opérateurs du Freight Management européen.
2005
• L’action Geodis est admise au compartiment B de l’Eurolist d’Euronext à Paris.
• Lancement du service de messagerie européenne Eurofirst.
12
2004
• Geodis Calberson fête son centenaire.
• Les résultats de l’exercice 2004 confirment le retour à une croissance rentable.
2003
• Geodis renforce son réseau en Asie en s’installant en propre en Indonésie et
en Corée
La stratégie de Geodis se découpe en quatre points. Le premier est de se développer en
APAC (Asie) et en Amérique. En second lieu, avec Geodis Road and Groupage &
Express, essentiellement basé sur la route, la société veut élargir son réseau en Europe.
Puis, Geodis veut multiplier les offres multimodales avec le rail, la route, la mer et la
logistique urbaines. En troisième point, Geodis veut développer des services à forte valeur
ajoutée par ligne de marché. Enfin, la société veut déployer son offre de 4 PL, c'est-à-dire
développer son service d’optimisation de la chaîne logistique. Le schéma ci-dessous
représente la présence de Geodis dans le monde.
Reinforce
our
dedicated
value
added
services
per
market
line
13
5- Replacer le développement de l'entreprise dans le contexte économique du
secteur d'activités
Le microenvironnement de Geodis est complexe et complet.
En ce qui concerne la clientèle, elle est très variée. Elle est classée en sept catégories : La
distribution et le e-commerce, la grande consommation, La Défense, Aéronautique/marché
public, la santé, l’industrie, l’automobile et l’high tech.
La concurrence est assez rude essentiellement à l’étranger. De grand concurrents tels que
DHL, Kuehne + Nagel ou UPS sont suivi de près. Il est important de noter que toutes les
entreprises de transports en France ou à l’étranger sont des concurrents de Geodis car
elle est implantée dans le monde entier.
Différents publics concernent Geodis. Effectivement, pour les médias, des magazines
spécialisés français ou internationaux publient beaucoup d’articles sur les avancés de
Geodis. Ils permettent de tenir au courant les clients sur la propagation géographique de
Geodis mais aussi des contrats signés avec d’autres entreprises qui leur font confiance.
Les pouvoirs publics ont aussi une importance dans ce secteur car en effet, les douanes,
les réglementations, les lois sont différentes de pays en pays et beaucoup de documents
doivent être fourni pour faire passer les marchandises.
Le Méso-environnement est influencé par la pleine croissance ou non de ses clients, des
lois votées dans les pays permettant facilement le transport des marchandises ou en le
rendant difficile avec des mises en quarantaine pour contrôler les biens. Il important de se
tenir au courant continuellement pour apprécier les changements et bien connaître les lois
pour faciliter les contrats avec les clients.
Le Macro-environnement est basé sur les économies de marchés selon les différents
secteurs où se situent les clients. Il est vrai que dans certains pays en période de crise ou
en guerre, il est plus difficile de gagner des contacts que dans des pays en voie de
développement. Alors que selon les secteurs, Geodis dépend aussi des crises comme
dans l’automobile par exemple. Puis le contexte culturel est aussi important. Ainsi Geodis
s’est divisé en région pour mieux comprendre et agir rapidement sur les bouleversements
que le contexte culturel impose.
En conclusion, Geodis est en permanence à la recherche des dernières informations qui
peuvent changer rapidement la tendance des marchés, des pays et l’évolution des
entreprises. C’est en grande partie, ce que la section marketing met au point via différents
chemins.
14
15
II Restitution de l’expérience
Compte rendu de la mission
Dans la section GGS, je dépends de l’équipe Marketing qui opère pour l’international.
Avec deux collègues, chargés de veille, j’accomplis leurs tâches en ce qui concerne la
veille informative. En effet, Fabrice Gremont, est chargé du Market Intelligence, et rédige
une revue hebdomadaire : what’s new. Celle-ci est envoyée aux chefs de marchés et aux
chefs de comptes le vendredi à 16h. Elle retient des économies des pays et des marchés.
Elle est complétée par une autre recherche d’information effectué par Cyril Davy qui faisait
une veille sur les comptes clients. Puis, il envoyait des mails quotidiennement aux
responsables de comptes et de marchés quand une information se prêtait à les intéresser.
Ensuite, il effectuait d’autres newsletters pour les filiales BM, Logistics et Calberson. A
partir de fin mai, j’ai repris c’est deux veilles et j’effectue toutes les newsletters dont Cyril
était chargé car il est parti en congé paternité pour trois mois. Certaines newsletters
doivent être exclusivement en Français et d’autres bilingues français-anglais. Assurément,
certains articles concernant la zone Europe appelée à Geodis EMEA (Europe, Middle
East, Africa) n’est envoyé qu’aux responsables dans l’EMEA. Si l’article est en anglais, il
est envoyé à tous les contacts EMEA mais aussi à l’APAC. Il était plus intéressant pour les
chefs de marchés de recevoir les informations quotidiennement le plus tôt possible, ce qui
me force à commencer par ce point.
Pour effectuer la veille, j’utilise des sites internet tels que Reuters ou les Echos (voir dans
bibliographie) pour m’avertir de la tendance. Grâce à un modèle de newsletter il est plus
facile d’intégrer les articles facilement et avoir une mise en page régulière et propre. Au
début du stage, j’effectuais une recherche d’information pour le Market Intelligence
pendant 2 heures tous les matins et le vendredi je devais l’envoyer avant 15h pour que
Cyril puisse y ajouter sa partie et l’envoyer à tous.
Plus tard, après une semaine de passation, j’ai repris les travaux de Cyril et hérité de
toutes les alertes des journaux pour recevoir 95% des informations. Nous avons créé un
planning de la semaine pour que le travail soit à jour le plus souvent possible :
16
Le planning fait à l’origine était purement consultatif et était basé sur le temps que
passaient mes collègues à le faire. Il m’a fallu deux-trois semaines afin de pouvoir effectué
cet emploi du temps correctement. La catégorie « autre » correspond à des petites
missions qu’on me demandait d’effectuer, par exemple, je dois faire de la mise en page.
Elle correspond aussi, à la réalisation des plans de comptes clients ou des fiches pays
(voir annexe). Cependant, une grande mission était primordiale : la MCA, La Market &
Competition& Customer Analysis Review. C’est un journal interne trimestriel de 90 pages
environ qui résume tous les faits d’actualités des 3 derniers mois en les classant par
marchés et par régions. Pour pouvoir analyser et condenser les informations, je prenais
note à partir de Webinars, des présentations power point enregistrées et commentées par
des spécialistes traitant de tous sujets : comme la micro-mobilité et le développement
durable par exemple. Il était important de bien rédiger en anglais. Nous avons débuté les
recherches d’informations deux mois avant la publication du travail afin d’avoir le temps
nécessaire.
Tous ces travaux étaient utiles pour connaître les évolutions du marché pour tous les
acteurs Geodis, essentiellement les chefs de comptes et les responsables de marchés
ainsi que leurs collaborateurs.
17
Analyse du milieu professionnel
Le mode de fonctionnement hiérarchique à Geodis est très divisé selon les sections et les
régions. Il est difficile d’aller à la rencontre de tous les collaborateurs vu son nombre, 800
au siège social. Dans l’équipe Marketing, composée de sept personnes, Béatrice Collec
dirige les missions mais il est plus facile de demander directement aux personnes
concernées pour trouver les réponses via le téléphone interne et les numéros
préenregistrés.
Les relations professionnelles au sein de l’équipe étaient chaleureuses et conviviales. En
effet, j’étais très vite intégrée par l’équipe marketing et par d’autres collègues quand on
déjeunait le midi. Lors des réunions, personne n’était tendu. Le langage était plus
professionnel qu’en simple discussion mais l’ambiance demeure joviale. J’ai trouvé que
cette équipe était bras dessus, bras dessous pour effectués les missions ensembles mais
la quantité de travail les faisait se retarder.
En ce qui concerne le processus de concertation et de prise de décision, la responsable
Marketing prenait des décisions de projets et essayait d’appliquer la même méthode pour
tous. Par exemple, pour les plans de comptes, des fichiers power point étaient prédéfinis
pour les collaborateurs. Bien entendu, les différents projets étaient présentés à d’autres
responsables s’ils étaient concernés.
La délégation de responsabilités était inévitable pour moi car, je reprends le travail
complet des chargés de veille. Au départ, des vérifications étaient effectués pour apprécier
mon travail puis de plus en plus, j’effectue les travaux en autonomie et donc en avait la
responsabilité. La plupart des comptes-rendus exercés étaient publié sur l’intranet de
Geodis. Peu de personne peuvent publier dessus mais ceux qui en ont la charge en
prennent la responsabilité. Beaucoup de vérification des autres travaux étaient réalisés
essentiellement par la responsable.
La communication interne de l’entreprise est, entre autre, prise en charge par une collègue
qui envoie très souvent des news sur les nouveaux arrivants ou les études de marchés
réalisées. L’intranet du nom de Connect est une plateforme ou toutes
les sections sont représentées. On y trouve les fiches pays, des études
de marché, tous les organigrammes, les évènements organisés, la
fondation Geodis, les newsletters… Tous peuvent consulter,
télécharger les documents en ligne pour les réutiliser. De plus, comme
dans toute grande entreprise, un magazine Geodis mag est à
disposition, il rapporte les évènements, les découvertes, la « blue
attitude » et le développement durable. Des évènements sont créés
comme des séminaires ou des repas en équipe pour mieux garder le
contact et présenter le travail aux autres équipiers. Geodis est sponsor à l’occasion des
Juex olympiques, La Geodis Team est composée des plusieurs athlètes qui porteront les
couleurs de Geodis auxquels sont associés des jeux pour les employés.
La culture de travail liée au secteur d’activité est en fin de compte différente au siège
social car ce sont des bureaux et non des entrepôts. Le rythme de travail est aléatoire
selon les journées et différents selon les personnes. Effectivement, chacun adapte ses
horaires en fonction de la masse de travail.
18
La prise d’initiative est très importante dans cette entreprise. Cependant, certaines
missions sont plus urgentes que d’autres et demandent une priorité, et par conséquent
créent du retard. Les employés adaptent la méthode de travail en fonction du temps qu’il
faut pour le réaliser. De ce fait, un léger individualisme se créer mais les décisions et les
résolutions de conflits se font en équipe, à plusieurs cerveaux.
En ce qui concerne le personnel de l’entreprise, elle est très étendue. En effet, dans la
section « Business Solution », les employés ont entre 30 et 35 ans et dans celle du
« Marketing&Sales », les collaborateurs ont entre 35 et 50 ans. Au siège social, il y a, à
peu près, autant d’hommes que de femmes. Cependant, dans les autres divisions, une
majorité d’homme opèrent.
Il n’y a pas de particularités liées à une culture locale car tous proviennent de lieux
différents de France ou de l’étranger. Il y a un multiculturalisme, prépondérant par la
culture française mais l’esprit ouvert, l’international devient la culture locale.
La politique d’accueil et d’encadrement des stagiaires dépend des personnes et des
services. De mon côté, la première semaine de mon stage, je me trouve dans le bureau
où les deux chefs de veille travaillent afin qu’ils puissent répondre à toutes mes questions
et mes problèmes. Pendant, un petit mois, je suis allée dans un autre bureau avec une
autre collègue de Marketing. Le premier jour, on m’a fourni un ordinateur, un écran, de la
papeterie et un téléphone et surtout m’indiquer les réseaux internes partagés par l’équipe
puis les locaux.
Ensuite une autre stagiaire est arrivée dans l’équipe et le même déroulement s’est
effectué. J’ai participé à son intégration, en l’invitant à déjeuner avec mon équipe et l’aider
dans la réalisation des plans de comptes qu’elle devait effectuer. Les autres stagiaires
sont aussi actifs sur l’intégration de l’autre dû aux mêmes conditions et aux affinités
estudiantines.
19
20
III Bilans
Bilan professionnel
J’ai acquis plusieurs compétences techniques lors du stage. Assurément, j’utilise
quotidiennement Word, Excel et Power Point que je maîtrise déjà mais j’ai pu profiter de la
version 2010 que je ne connaissais pas. Il m’arrivait même de donner des conseils à mes
collègues sur des fonctionnalités de ces logiciels. Par conséquent, je n’ai pas découvert
de nouveau outils informatique mais j’ai développé des connaissances que je maîtrisais.
En tant que chargé de veille, je devais rechercher des articles journalistiques dans
plusieurs revues.
Dans un premier temps j’explorais les Echos et Reuters pour trouver des articles d’ordre
plus généraux sur les tendances des marchés et les économies de marchés. Alors, Cyril
Davy m’a fait suivre un grand nombre de newsletters de nombreux journaux, revues et
magazines (à apprécier la liste dans la bibliographie). Le travail en soit n’était pas difficile,
il suffisait de synthétiser les articles. De ce fait, je connaissais d’avantage les sujets et
pouvais en discuter avec mes tuteurs de stages pour réaliser les autres publications.
Par surcroît, j’ai pu profiter de mes compétences linguistiques essentiellement celles en
anglais. Effectivement, toutes les actions sont effectuées en anglais. Ainsi, tous les
collaborateurs même en Asie peuvent les lire. Sans compter les rapports que j’ai
entretenus avec des collaborateurs étrangers, j’ai pratiqué des exercices d’anglais à de
très nombreuses reprises. Pour des plans de compte, les informations des entreprises
étaient en Français et je devais traduire les données essentielles. Il en était de même
pour les fiches pays car pour trouver des informations fiables je naviguais sur plusieurs
sites en anglais ou en français.
Puis pour effectuer la MCA, j’avais la charge de synthétiser et retranscrire un webinar.
C’est un document vidéo exécuté à partir d’un power point et un expert commente les
tendances générales du marché. (Le lien se situe dans la bibliographie). J’ai pu découvrir,
avec certains webinars différents accents comme l’accent indien. Avec un peu de
persévérance, j’ai réussi à comprendre. D’autre part, il m’arrivait de recevoir des mails des
collaborateurs en anglais auxquels je devais répondre. J’ai pu pratiquer l’anglais passif
avec l’écoute et la lecture mais je n’ai pas pratiqué l’anglais actif. Je ne parlais pas
souvent dans cette langue.
Par rapport à mon stage de troisième année, plus de moyens sont mis en œuvre pour
travailler dans le secteur du marketing. A l’hôtel du Béryl, je devais utiliser de simple
logiciel, et je perdais du temps sur la mise en page. Chez Geodis, des newsletters me sont
transférées et des prototypes de power point me sont aussi transmis. Mon travail a été par
conséquent plus efficace et plus riche. De plus, je pratique beaucoup plus d’anglais qu’au
dernier stage, ce qui correspond plus à mon parcours universitaire. Mon vocabulaire s’est
spécialisé et ma compréhension des textes économiques est plus rapide. Enfin, grâce aux
cours de Mme Piette, professeur de commerce international à l’université de Rennes 2, j’ai
pu comprendre l’intérêt des fiches pays, et grâce à l’exécution de ces fiches lors du stage,
j’ai pu les concrétiser (voir annexe). Après des discussions avec mes collègues, tous ont
un niveau d’études de Bac + 5, ce qui m’encourage à poursuivre mes études pour
21
prétendre à ce type de métier. Après le fait d’avoir participer aux travaux d’une entreprise
internationale réputée me donne un gros bagage sur mon CV et me donne d’autres
compétences dans le secteur du marketing.
Bilan Personnel
Mon intégration n’a pas posé de problème. En effet, rapidement, j’ai eu de bons contacts
avec mes tuteurs de stages et l’équipe Marketing. Je me suis prise d’amitié avec deux
autres stagiaires qui travaillaient dans le même couloir. Petit à petit, j’ai appris à connaître
les autres collaborateurs. Par rapport à mon dernier stage, je me suis habitué l’ambiance
de travail. Assurément, l’année dernière je discutais poliment avec mes collègues et cette
année, j’ai créé des liens plus que professionnelle car ils sont devenus amicaux.
Grâce à mes newsletters, j’avais une responsabilité et les expéditeurs, les commerciaux
lisent ces documents pour être au courant de leurs propres clients. Ainsi mon travail était
bien intégrer à celui des autres.
Béatrice Collec a un emploi du temps très chargé et il est possible qu’elle parte à
l’étranger pour effectuer des voyages d’affaire. De temps en temps, elle me donnait des
travaux à faire comme finaliser une étude de marché ou envoyer des mails à une autre
personne. Cependant, elle regardait et validait toujours nos travaux avec Fabrice et nous
orientait vers des recherches plus fructueuses et enrichissantes. Personnellement, nous
nous sommes bien entendues, venant elle aussi de Bretagne les premiers rapports étaient
rapides et chaleureux.
Une fois par mois, une réunion marketing est organisée par l’équipe. J’ai pu ainsi,
apprécier le travail entier de mes collègues et la charge de travail. Le mois de Juin est un
mois très chargé. Il fallait respecter beaucoup de deadline, dates derniers délais. Mon
travail est une petite partie de ce que l’équipe doit faire. Avec Fabrice, nous nous sommes
répartis les taches pour être plus efficient.
Les dates limites étaient souvent courtes. Il fallait être efficace. Cependant, pour la MCA,
nous avons commencé nos recherches deux mois avant la publication, mais il a fallu
attendre le dernier moment pour attendre des informations importantes telles que les
résultats des élections en Grèce.
Au départ, j'ai mis du temps à bien comprendre et visualiser les travaux qu’on me
demandait. Je faisais toujours vérifier mon travail et mon manque de rigueur ne le rendait
pas parfait. J’avais toujours de petites modifications à effectuer. Avec le temps, je réalisais
mes recherches de plus en plus vite. Il m’arrivait de ne pas voir des articles importants ou
de ne pas trouver un chiffre clé mais grâce à mes supérieurs, le travail était bien exécuté.
La prise d’initiatives dans mon travail était seulement portée sur le choix des articles que
je choisissais de publier ou non. Mes présentations étaient hétéroclites, cela dépendait
des informations que je trouvais. Je n’avais pas d’autre pouvoir mais mes
recommandations étaient bien reçues et appliquées la plupart du temps.
22
IV Annexes
Annexe 1 : Fiche Pays Russie, Country profile Russia
Annexe 2 : Plan de compte Twinings, Twinings Account plan, pages 1 à 11
Annexe 3 : What’s New GGS, newsletter de la semaine du 18 au 22 Juin, les cind
premières pages
Annexe 4 : Grille d’évaluation
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
What’s New
Week from June 18, 2012 to June 22, 2012
GGS Marketing Department
Yaëlle COISLIER
34
Table of contents
Business Intelligence .............................................................................................................
Automotive ........................................................................................................................................
FMCG ...............................................................................................................................................
Healthcare .........................................................................................................................................
High Tech ..........................................................................................................................................
Industry .............................................................................................................................................
Retail & E-commerce.......................................................................................................................
Competitive Intelligence .........................................................................................................
World Trade & Global Economy ............................................................................................
World.................................................................................................................................................
EMEA ................................................................................................................................................
Algeria ...............................................................................................................................................
Egypt .................................................................................................................................................
Europe ...............................................................................................................................................
Finland ..............................................................................................................................................
France ................................................................................................................................................
Germany ...........................................................................................................................................
Greece ................................................................................................................................................
Ireland ...............................................................................................................................................
Italy ....................................................................................................................................................
Russia ................................................................................................................................................
Sweden...............................................................................................................................................
UK ......................................................................................................................................................
APAC.................................................................................................................................................
China .................................................................................................................................................
India...................................................................................................................................................
AMERICAS ......................................................................................................................................
USA ....................................................................................................................................................
35
World Trade & Global Economy
World
Global economy navigating through political storms
Reuters 06/18/2012
A global economy edging toward recession and confronting huge political challenges adds
urgency to the G20 summit in Mexico this week for strong world leadership of the kind last
seen at the height of the 2007-09 financial crisis.
"The world is facing some very difficult times, economically and financially, socially and
politically," said Charles Dallara, managing director of the Institute of International Finance.
"We need once again a global coordinated approach."
Leaders from the 20 industrialized and developing nations, representing more than 80
percent of world economic output, are expected to deliver pledges to stimulate growth
while balancing those efforts against steps to rein in budget deficits at a meeting in Los
Cabos, Mexico, on Monday and Tuesday.
But there is a sense of pessimism that politicians, after spending more than $1 trillion to
stimulate growth - on top of $6 trillion in central bank money printing the past four years can offer policies sufficiently convincing to restore business and consumer confidence.
Political differences over the future shape of Europe, a U.S. Congress bitterly divided over
fiscal policy and a leadership change in China, not to mention political turmoil in Egypt and
violence in Syria, will all cast a troubling shadow over the meeting.
"Significantly weaker fiscal positions and entrenched divergences both among
governments and within countries mean that achieving even moderate cooperation, let
alone any concrete results, at the Los Cabos summit will be a huge - probably
insurmountable - task," said Oxford Analytica in a client note.
If politics disappoint and financial market turbulence escalates next week, it will rest on the
shoulders of central bankers to restore some calm.
Emergency cash injections, which central bankers stand ready to deliver in case financial
market stress becomes extreme after Sunday's election in Greece, would be a stop-gap
measure to steady markets and put a floor under confidence.
"If central bankers care about supporting riskier assets, below 1,250 on (the U.S. Standard
and Poor's 500 Index) could be considered their intervention zone," said Dominic
Konstams, economist at Deutsche Bank.
The benchmark S&P 500 index finance/markets/index?symbol=us%21spx">.SPX, which
closed at 1,342.84, up 1 percent, on Friday, had flirted with that level earlier in June when
Greece's political stalemate heightened fears of a euro zone break-up.
36
More significant would be for central banks to deliver a round of rate cuts or other
monetary stimulus to support growth, similar to those announced by the Bank of England
last week.
India's central bank, facing an economy growing at its weakest pace in nine years, is
expected to lower its refinancing rate on Monday. It would join China and Brazil in easing
mode, a marked turn for emerging economies, which until recently were the bright spots
powering through the global economic storms unleashed by the financial crisis.
U.S. Federal Reserve Chairman Ben Bernanke also has signaled a readiness to support
growth if financial strains from Europe's debt crisis threaten an already weakened U.S.
outlook.
The Fed is expected to downgrade its growth forecasts at a meeting on Tuesday and
Wednesday, possibly clearing the path for a third round of bond-buying known as
quantitative easing, though a Reuters poll found most analysts who expect QE3 do not see
it being launched at this meeting.
But political disarray at the G20 summit combined with financial market turbulence could
tip the U.S. central bank's hand.
"The Fed response would likely be limited, with further easing only if there is significant
collateral damage to the U.S. economy," said Ethan Harris, co-head of global economic
research at Bank of America Merrill Lynch.
Economic data this week are expected to underscore the vulnerability of major economies.
Markit on Thursday releases its early read on the manufacturing sectors in June for China,
the United States and the euro zone. All are likely to show further softening as global
demand slows.
U.S. factory output contracted in May for the second time in three months and a regional
manufacturing index plunged, auguring ill for Markit's U.S. gauge, which stood at an
expansionary 54 in May.
"It's another reminder of the loss of momentum in the U.S. and global economy," Cary
Leahy, managing director at Decision Economics in New York said of the latest factory
data.
In the euro zone, analysts forecast that contraction in the factory sector deepened this
month to 44.9 PMI reading from 45.1 in May. The service sector also is expected to
weaken to 46.4 from 46.7. Anything below 50 indicates a decline in activity.
"Economic growth appears to be lost in a fog of uncertainty," said Mark Vitner, senior
economist at Wells Fargo.
The magnitude and complexity of the European Union's effort to rebuild its political
architecture in the midst of a financial crisis, plus deep concern over how the United States
can put its economic house back in order, make it very hard to navigate toward faster
growth.
37
"The recent change in the tone of key U.S. economic reports and the intensifying financial
crisis in Europe have clearly sent chills through policymakers and businesses, particularly
those doing a significant part of their business overseas," Vitner said.
Le FMI a obtenu 456 milliards de dollars supplémentaires-Lagarde
Les Echos 06/19/2012
Le Fonds monétaire international a obtenu 456 milliards de dollars (environ 360 milliards
d'euros) de ressources supplémentaires pour lutter contre les effets de la crise de la zone
euro sur l'économie mondiale, a annoncé lundi Christine Lagarde, directrice générale du
FMI.
Cette somme est supérieure à l'engagement pris en avril par les pays membres du FMI,
qui était alors de 430 milliards de dollars.
Les BRICS envisagent des accords d'échange de devises
Les Echos 06/19/2012
Les économies émergentes des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud)
vont étudier la faisabilité d'accords d'échange de devises pour protéger leurs relations
commerciales des remous des marchés financiers, a annoncé lundi le Brésil.
"Nous avons décidé de lancer des études pour créer un fonds virtuel de réserves de façon
à pouvoir réaliser des swaps [échanges de devises] entre les BRICS", a déclaré à la
presse le ministre des Finances Guido Mantego, en marge du sommet du G20 à Los
Cabos (Mexique).
"Les ministres de l'Economie et présidents de banques centrales vont étudier la manière
d'instituer ce fonds de réserves virtuel", a-t-il ajouté.
Les principaux échanges de devises se font pour le moment entre les Etats-Unis et le
reste du monde pour obtenir des dollars, a rappelé M. Mantega, disant que le même type
d'échanges entre des puissances commerciales montantes pourrait "donner plus de
dynamisme à l'économie internationale".
Le real, le rouble, la roupie, le yuan et le rand sont aujourd'hui des monnaies relativement
peu utilisées dans les échanges commerciaux mondiaux.
Le groupe s'est fixé pour objectif que le projet voie le jour d'ici à la réunion de printemps
du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, en avril.
Le G20 réaffirme son unité pour combattre la crise mondiale qui se profile
Les Echos 06/20/2012
Réunis au Mexique, les dirigeants du G20 ont affiché leur unité pour conjurer le risque
d'une récession mondiale. Des engagements ont été pris pour restaurer la croissance tout
en redressant les finances publiques. Reste à les mettre en œuvre.
Le déroulement des travaux du sommet du G20 de Los Cabos, concentrés sur 24 heures,
résume parfaitement la situation. Il faut aller vite. Aller vite pour ne pas permettre aux
marchés financiers de déstabiliser l'Europe et, par voie de conséquence, l'économie
mondiale. Comme l'a résumé, tôt mardi matin, le président français, François Hollande, «
la grande affaire de l'Europe, c'est d'aller vite ». A ses yeux, il n'est pas acceptable que
l'Italie ou l'Espagne, dont les gouvernements font d'immenses efforts de redressement,
empruntent sur les marchés de capitaux au niveau des taux d'intérêt actuel. La situation
européenne a bien été au centre des débats des chefs d'Etat du G20. Un grand chapitre
du communiqué final est consacré aux mesures que les Européens vont mettre en oeuvre
le plus rapidement possible.
38
39
V Glossaire
4PL : Intervenants qui exercent une activité de coordination entre le chargeur (1PL), le
client final (2PL) et le prestataire logistique (3PL). L’apparition de l’offre 4PL est la
conséquence directe de cette complexification favorisant un service complet.
APAC : Région Asie Pacifique
Americas : Région de l’Amérique du Nord, centre et Sud
Business Intelligence : Intelligence commerciale
EMEA : Région De l’Europe, Europe Centrale et de l’Afrique
Fiches pays : Une présentation en format power point expliquant l’évolution et la
tendance d’un pays
GGS : Global Geodis Solution
Market Intelligence : Intelligence économique, information relevant des marchés de
l’entreprise
MCA : Market & Competition& Customer Analysis Review, revue trimestrielle rapportant
des informations brèves et générales sur les tendances des marches et entreprises
Newsletter : lettre informatives composés d’articles journalistiques
Plans de comptes : Une présentation en format power point expliquant l’évolution et la
tendance d’une entreprise
Veille sectorielle : Recherche de données d’information sur les secteurs où Geodis à des
clients
Veille concurrentielle : Recherche de données d’information sur les concurrents de
Geodis
Webinar : Document sur internet en format power point associé à des commentaires
oraux d’un expert sur un sujet d’actualité
40
VI Bibliographie
Pour la veille quotidienne :
Les Echos. Rubriques : Journal du jour, Monde
http://www.lesechos.fr consulté quotidiennement
Reuters. Rubriques : World
http://www.reuters.com consulté quotidiennement
Automotive News. Reçu en Newsletter
http://europe.autonews.com consulté quotidiennement
ITJ Daily. Reçu en Newsletter
http://www.transportjournal.com consulté quotidiennement
Analytiqa. Reçu en Newsletter
http://www.analytiqa.com/consulté quotidiennement
Fmag. Reçu en Newsletter
http://fr.fashionmag.com consulté quotidiennement
Post & Parcel. Reçu en Newsletter
http://postandparcel.info consulté quotidiennement
Supply Chain magazine. Reçu en Newsletter
www.supplychainmagazine.fr consulté quotidiennement
Logistics manager. Reçu en Newsletter
http://www.logisticsmanager.com consulté quotidiennement
Pour les fiches pays :
Fita. Fiches pays
www.fita.org
OECD. Fiches pays
http://www.oecd.org
Le moci. Fiches pays
http://www.lemoci.com
La Coface. Fiches pays
www.coface.fr
Central Intelligence Agency. Fiches pays
https://www.cia.gov
41
United nations. Fiches pays
www.un.org
Autres :
Datamonitor, renseignements sur différentes entreprises
http://www.datamonitor.com
42