Slow Food Suisse a désigné un directeur

Commentaires

Transcription

Slow Food Suisse a désigné un directeur
Slow Food Suisse a désigné un directeur
Le choix s’est porté sur M. Alexandre Fricker, actuel directeur de l’office de promotion
Vaud Terroirs. Slow Food Suisse est persuadé d’avoir trouvé en lui la perle rare pour ce
poste nouvellement créé.
Le nouveau directeur nommé est M. Alexandre Fricker, parfait bilingue français-suisse-allemand,
spécialiste de la promotion des produits du terroir, actif précédemment dans le marketing culinaire,
le tourisme et l’organisation d’événements. Il prendra ses fonctions le 1er octobre 2016 après avoir
passé quatre ans à la tête de Vaud Terroirs. Alexandre Fricker a, en peu de temps, simplifiés les
structures de promotion des produits du terroir vaudois, modernisé et dynamisé l’image et les
présences du canton de Vaud en Suisse et à l’étranger.
Près de 120 candidats/dates ont postulé. Alexandre Fricker sera le moteur de plusieurs projets qui
mobiliseront toutes nos énergies. En particulier, le développement de l’Arche du Goût et les présidi
Slow Food, les Slow Food Market, les projets d’éducation, la coordination internationale avec la
recherche de partenaires et de financement pour chaque projet. « Il s’agira de fédérer tous les
acteurs gravitant autour d’une nourriture bonne, propre et juste» déclare Josef Zisyadis, co-président
de Slow Food Suisse.
Slow Food Suisse est convaincu d’avoir trouvé en M. Fricker la personne qui saura construire cet
édifice pour donner à Slow Food toute la visibilité que l’association mérite. Anna Hofmann, coprésidente, dit à ce sujet. « Nous devons passer à la vitesse supérieure avec Slow Food Suisse, en la
professionnalisant, et pensons que M. Fricker a l’énergie, le réseau, l’expérience et la force de
persuasion nécessaires pour atteindre les objectifs ambitieux de l’association au niveau national.»
Dans un monde où l’industrialisation de la nourriture globalisée est devenue la règle, la défense de
l’authenticité, la traçabilité et la qualité gustative des produits de la communauté de la nourriture
sont devenus des enjeux de société. De plus, avec les futurs débats et votations sur l’alimentation en
Suisse, Slow Food entend renforcer sa présence politique.
Slow Food constitue un mouvement populaire mondial de plus de 100.000 membres, qui compte des
réseaux dans plus de 160 pays, avec 1500 organisations locales. La Suisse compte plus de 3500
membres Slow Food et 19 conviviums (organisations locales).
www.slowfood.ch
www.slowfood.com
pour tout contact :
Josef Zisyadis, co-président 079 355 21 41
Anna Hofmann, co-présidente 076 387 90 85
Alexandre Fricker, directeur 079 214 31 32
Lausanne, le 10 juin 2016