No. 158, édition du 26 février 2016

Commentaires

Transcription

No. 158, édition du 26 février 2016
IREF-INFO
Édition du 26 février 2016, no 158
 Événement IREF :
Table ronde Femmes autochtones et leadership
Une centaine de personnes a assisté ce jeudi 25 février 2016 à la table ronde publique « Femmes
autochtones et leadership : parcours et obstacles ». France Robertson (directrice du Centre d’amitié
autochtone de Lanaudière), Françoise Ruperthouse (conseillère politique au Conseil de la Première
Nation Abitibiwinni, Pikogan) et Vicki Boldo (membre du conseil d’administration du Refuge des
femmes autochtones de Montréal et du Comité aviseur autochtone du Service de police de la Ville de
Montréal (SPVM)) ont tour à tour raconté le parcours qui les a menées où elles sont aujourd’hui.
Elles ont ensuite répondu aux questions de Suzy Basile, animatrice et organisatrice, et aux questions et
commentaires du public. L’organisatrice avait pris soin d’inviter des femmes de nations différentes et
aux parcours diversifiés : émouvantes et inspirantes, ces femmes ont su capter l’attention de
l’auditoire qui a été récompensé en fin d’après-midi par un chant traditionnel interprété par
Vicky Boldo.
Organisée dans le cadre des cours POL4105 - Femmes autochtones du Québec : Débats et enjeux et
FEM300A - Mouvements sociaux et réseaux féministes, cette activité, en collaboration avec le réseau
DIALOG, soulignait également les 25 ans de l’IREF.
o
IREF-INFO

Édition du 26 février 2016, n 158
Nouvelles des membres

Martine Delvaux, professeure au Département d’études littéraires, participera au Sommet des femmes qui
aura lieu les 3 et 4 mars au Palais des congrès à Montréal. Elle interviendra dans l’atelier «Femmes et
socialisation»
Vendredi 4 mars 2016, 11 h à 12 h 30, Palais des Congrès de Montréal

Catherine des Rivières-Pigeon, professeure titulaire au Département de sociologie, donnera la conférence
« Familles d’enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) : mettre en lumière le travail des
parents », dans le cadre des conférences-midi du partenariat Familles en mouvance.
Mercredi 16 mars 2016, 12 h 15 à 13 h 30
Centre – UCS de l’INRS - Salle 1106, 385, rue Sherbrooke Est, Montréal
En visioconférence à l’INRS à Québec, Salle 2424, 490, rue de la Couronne, Québec, G1K 9A9
Sur réservation uniquement : [email protected]


Revue de presse des membres

Martine Delvaux, professeure au Département d’études littéraires, est citée dans l’article « Les écrans de
l’exclusion. À l’aube des Oscar, une étude révèle les travers discriminatoires d’Hollywood », Le Devoir,
23 février 2016.

Francine Duquet, professeure au Département de sexologie, est citée dans l’article « Éducation sexuelle :
attentat à la pudeur ? », La Presse +, 20 février 2016.

Lori Saint-Martin, professeure au Département d’études littéraires et coordonnatrice de la recherche à l’IREF,
était à l’émission L’heure du monde (43:25), à l’occasion de la mort de l’écrivaine Harper Lee, l’auteure de
To Kill a Mockingbird (Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur). Première chaîne d’ICI Radio Canada, 18 h 42,
19 février 2016.

Yolande Cohen, professeure au Département d’histoire, signe « Quel procès pour la violence à caractère
sexuel ? », dans Le Devoir, 15 février 2016.

Rachel Chagnon, professeure au Département des sciences juridiques et directrice de l’IREF, était à l’émission
Salut Bonjour de TVA pour parler de « consentement à une relation sexuelle », 10 février 2016.
Offres d’emploi et expériences professionnelles en études féministes
Pour les étudiant.es en études féministe à l’UQAM, sachez que, sur le site des Services à la vie étudiante, vous
pouvez vous inscrire à plusieurs bulletins d’offres d’emploi, dans plusieurs Facultés, selon vos champs d’études.
Pour les études féministes, plus particulièrement, il y a un bulletin info-emplois Études féministes. On peut s’y
abonner à l’adresse suivante : [email protected]

Appel à participation
 RAPPEL - Université féministe d’été 2016 à l’Université Laval : FEMMES ET SANTÉ
L’Université féministe d’été 2016 à l’Université Laval aura lieu du 22 au 27 mai 2016, sous le thème « Femmes et
santé ».
Institut de recherches et d’études féministes/UQAM
2 
o
IREF-INFO
Édition du 26 février 2016, n 158
Les développements scientifiques et technologiques
ont permis d’améliorer considérablement les conditions
de vie des femmes, particulièrement au cours des
dernières décennies. Ces développements ont procuré
aux femmes un plus grand contrôle sur leur corps – pensons à la contraception – et sur les effets de
l’environnement sur leur santé – dans ce cas pensons à l’alimentation et à l’exercice physique.
Malgré ces avancées, des enjeux demeurent cruciaux pour favoriser la santé des femmes. Les femmes sont
davantage exposées à la violence au cours de leur vie. Leurs revenus étant plus limités, elles vivent davantage de
pauvreté, ce qui a une incidence sur leur santé à tous les âges de leur vie. De plus, elles demeurent responsables
de la plus grande partie du travail de soins aux enfants et aux personnes dépendantes, que ce soit à titre de
travailleuses ou de proches aidantes.
Ainsi, il importe d’examiner de façon critique et interdisciplinaire les enjeux liés à la santé des femmes.
L’Université féministe d’été vous convie à une semaine intensive d’échanges et de ressourcement, en compagnie
de spécialistes œuvrant dans différents domaines. Nous y analyserons divers enjeux associés à la santé des
femmes, notamment la violence, la migration, l’accès aux soins, le rôle de soignantes et la santé sexuelle et
maternelle.
Tarifs et modalités d’inscription

Appels à contributions
« Les tampons se sont accumulés, les
coupes menstruelles vidées. On a lavé
nos draps, frottés le fond de nos petites
culottes et jeté ce qu’il nous restait de
honte. »
APPEL DE TEXTES pour un zine : tabous corporels
Né au printemps 2015, le collectif des Panthères rouges cherche, à
travers des performances et des happenings, à déconstruire les tabous
entourant le corps féminin. L’idée de produire un Zine est née du
souhait d’enrichir le collectif en l’ouvrant à d’autres voix ainsi qu’à de
nouvelles thématiques et, d’un même souffle, d’offrir une tribune à
d’autres personnes, où sera proposée une vision plurielle du corps.
Les Panthères rouges vous invitent à envoyer une de vos créations
(poèmes, courtes nouvelles, illustrations, photos, bandes dessinées,
etc.) à [email protected]
Un lancement du Zine aura lieu au mois de mai 2016.
Échéance : 15 mars 2016
La régulation du genre en Europe, Revue Femmes et Droit (RFD)
Numéro coordonné par Coline Cardi, Anne-Marie Devreux et Louise Langevin
La Revue Femmes et Droit (RFD) sollicite des textes en français pour publication dans
son numéro spécial, volume 28 (3), à paraître à l’automne 2016.
Il s’agit de poursuivre les réflexions engagées depuis peu sur les rapports entre le
droit et la production/transformation du genre. L’approche choisie se veut
comparative (comparaison entre les pays, comparaison entre les domaines du droit),
afin de saisir à la fois la transversalité du genre mais aussi la manière dont les
catégories du droit, selon les contextes nationaux, circulent ou produisent des réalités
Échéance: 1er mai 2016
distinctes.
Institut de recherches et d’études féministes/UQAM
3 
o
IREF-INFO
Édition du 26 février 2016, n 158
Soutenir l’autonomie des femmes au Canada
Condition féminine Canada lance un appel pour des projets qui
permettront d’accroître la participation des femmes à la vie
démocratique et publique du pays.
Échéance : 1er juin 2016
Cet appel de propositions est divisé en 2 volets :
 Outiller les femmes autochtones pour renforcer les
communautés
 Outiller les femmes pour la vie politique et l’action
communautaire

Appels à communications

Invitation aux doctorant.es à l’École d’été du Groupe de sociologie clinique de l’Association internationale
des sociologues de langue française (AISLF)
L’événement aura lieu les 1er et 2 juillet 2016, à l’UQAM.
Une invitation de Danielle Desmarais, professeure à l’École de travail social et membre de l’IREF.
La thématique de cette École d’été propose de centrer les débats sur le rapport du chercheur à son terrain, et
notamment sur l’incontournable rapport théorie/pratique, le rapport chercheur/acteur, l’implication/distanciation
du chercheur dans son rapport aux données, à l’analyse, à l’action.
Échéance : 29 février 2016

Femmes ingouvernables : (re)penser l’irrévérence féminine dans l’imaginaire populaire contemporain
Colloque organisé à l’UQAM les 4 et 5 mai 2016 par Figura, Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire
Sur le thème de la réflexion sur la multiplicité des figurations de femmes ingouvernables au sein de la culture
populaire contemporaine, les communications pourraient entre autres répondre aux questions suivantes :
- Est-il possible de conjuguer une volonté de repenser le genre féminin au sein même de la culture populaire ?
- Que pourrait être l’archéologie de la femme indomptable ?
- Comment représente-t-on visuellement la femme ingouvernable ?
- Comment se manifestent les figures d’irrévérencieuses lorsque celles-ci s’adressent plus spécifiquement à un public plus
jeune ou adolescent ?
Toute proposition de performance ou toute présentation de pratique créative s’apparentant au champ d’études du
colloque, soit la culture populaire, sera également étudiée.
Échéance : 20 mars 2016

RAPPEL - Le corps contemporain et l’espace vécu : entre imaginaire et expérience
L’appel à communication est ouvert aux différentes disciplines des sciences humaines, littéraires et artistiques afin
d’éclairer, dans les représentations du corps contemporain, les relations que celui-ci entretient avec l’espace.
Le colloque aura lieu au Musée d’art contemporain des Laurentides les 25, 26 et 27 novembre 2016.
Échéance : 1er Avril 2016
Institut de recherches et d’études féministes/UQAM
4 
o
IREF-INFO

Édition du 26 février 2016, n 158
Publications
Esther Paquette, étudiante au programme de Certificat en études
féministes, signe un article dans le numéro 15 de la revue Les
Nouveaux Cahiers du socialisme (hiver 2016) :
« Ni déni, ni police : réagir aux agressions sexuelles dans le
mouvement étudiant. Le cas de l’AFESH-UQAM », traite des luttes
qui ont menées aux politiques actuelles de l’AFESH sur les agressions
sexuelles.
Paru le 23 février 2016, aux Éditions La Peuplade :
Je ne suis pas celle que vous croyez, Anne Martine Parent, 86 p. - Poésie
« Une femme repense l’enfant qu’elle a été, se revoit pousser dans l’ombre,
quitter ce monde évanoui. Elle fouille les mots, cherche un horizon, ne serait-ce
qu’un visage, qu’une bouche à embrasser. La matière, visible ou invisible, se tient
debout puis disparaît.
Je ne suis pas celle que vous croyez porte sur la difficulté d’être, les deuils
nécessaires et l’enfance perdue. Pour exister, il faut plus qu’un nom, plus qu’un
souffle. Pour vivre, il faut entrer dans le temps, grandir, vieillir, apprendre à
tracer l’avenir avec une langue de sable. Voir à composer avec la mort, le silence,
les blancs, les fantômes, avec la mémoire comme un cri étouffé, un
surgissement. »
La violence en 15 questions, Magazine Sciences Humaines N° 279, Paris, mars 2016
Le mensuel français Sciences Humaines n° 279 propose un dossier qui cherche à
comprendre les phénomènes violents. La violence se développe-t-elle vraiment ?
Pourquoi ? Dans quel(s) contexte(s) émerge(nt) les comportements agressifs ? Peut-on
s’en protéger ? En mobilisant l’ensemble des sciences humaines et sociales autour de
quinze questions simples et directes, ce dossier veut faire éclater quelques stéréotypes.
LES POSSIBLES DU FÉMINISME : Agir sans « nous », Diane Lamoureux, Éditions du
remue-ménage, 283 pages - En librairie le 8 mars 2016
LANCEMENT :
Jeudi 10 mars à 17 h
Librairie Zone libre
262, rue Ste-Catherine Est,
Montréal.
« Les féminismes expriment fondamentalement une révolte. Savoir ce que l’on refuse, ce qui
ne peut plus durer, ce qui constitue une injustice ne suffit pas pour établir ce que l’on
recherche, ni même pour trouver les moyens d’y parvenir. Et puisque les motifs de révolte
sont nombreux et procèdent de l’expérience singulière de chacune, “faire mouvement” pose
problème. »
Néolibéralisme, liberté, justice sociale, défense des droits ou rapport à l’État, les
réflexions courageuses de Diane Lamoureux abordent de front les questions qui
animent le féminisme des dernières décennies et qui traversent la pensée politique
au Québec. En cherchant à cerner les conditions de radicalité du féminisme, elle
rompt une fois de plus avec la tentation du conformisme. L’unisson n’est ni possible
ni souhaitable. Le féminisme ne fait pas mouvement : il est mouvement.
Institut de recherches et d’études féministes/UQAM
5 
o
IREF-INFO
Édition du 26 février 2016, n 158
L’ethnicité et ses frontières, 2e ed., Danielle Juteau, Éd. Les Presses de l’Université de
Montréal (PUM) - 306 pages, septembre 2015
Bien des choses ont changé depuis la première publication de cet ouvrage en 1999.
Danielle Juteau montre de façon magistrale dans cette nouvelle édition que l’ethnicité
est plus que jamais au cœur des dynamiques sociétales dans un contexte caractérisé
par la redéfinition des frontières et la réapparition du marqueur religieux, en
proposant une analyse constructiviste, relationnelle, matérialiste et transversale d’un
phénomène historiquement construit, tout à la fois concret et idéel.
Le livre aborde entre autres les thèmes suivants : l’articulation des rapports sociaux,
l’historique des débats sur l’articulation des rapports sociaux, la définition du Nous les
femmes, la critique de la fragmentation de cette classe de sexe et catégorie politique. Il
fait également ressortir la contribution fondamentale des femmes à la production de
l’ethnicité.
Danielle Juteau, pionnière des études
ethniques et féministes au Canada et à
l’étranger, est professeure émérite au
Département de sociologie de l’Université
de Montréal.
Le Y des femmes de Montréal présente le Guide d’animation Relations NETtes, conçu
pour les personnes travaillant avec les jeunes de 14 à 17 ans afin de les sensibiliser au
cyberharcèlement. Ce guide, disponible en ligne gratuitement dès aujourd’hui, a été
élaboré par les services jeunesse pour permettre aux inter-venantes et intervenants
d’aider les jeunes à comprendre le cyberharcèlement à l’aide d’un atelier de
sensibilisation et d’un projet de groupe.
Violences coloniales et écritures de la transgression : Étude des oeuvres de Déwé Gôrödé et
Chantal Spitz par Audrey Ogès, L’Harmattan, février 2016
Le présent ouvrage nous invite à découvrir l’oeuvre originale de deux auteures du Pacifique :
Chantal Spitz et Déwé Görödé. Ces deux femmes affirment leurs sentiments d’appartenance
respectifs à deux cultures, l’une polynésienne, l’autre kanak. Dans ce livre, il s’agit de l’étude
comparée de leurs oeuvres. Le lecteur est amené à découvrir l’originalité et la marginalité de
l’écriture de ces deux écrivaines.

Événement de l’IREF
RAPPEL - Conférence-midi Pascale Navarro : « Le féminisme et 9 millions de clics »
Avec Pascale Navarro, Journaliste et essayiste, auteure du récent essai, Femmes et
pouvoir : les changements nécessaires. Plaidoyer pour la parité
paru chez Leméac en 2015.
Après les dévoilements d’octobre 2014, dans la foulée des scandales sexuels, le choc
ne s’est pas transformé en actions. Peu de choses ont changé pour les femmes et les
victimes d’agressions sexuelles. Vers quels objectifs les différents courants et groupes
féministes peuvent-ils converger pour que l’impunité cesse en matière de sexisme et
d’agressions sexuelles?
Conférence-midi organisée dans le cadre de la Journée internationale des femmes et
des célébrations des 25 ans de l’Institut de recherches et d’études féministes.
Attention, changement de
date : Lundi 7 mars 2016,
même heure, même endroit
Lundi 7 mars 2016, 12 h 30 - 14 h 00 - UQAM, salle DS-1950
Conférence ouverte au public.
Institut de recherches et d’études féministes/UQAM
6 
o
IREF-INFO

Édition du 26 février 2016, n 158
Autres événements d’intérêt
RAPPEL - Le récit de vie comme pratique de résistance et de
guérison
Le Centre d’histoire orale et de récits numérisés (COHDS/CHORN)
de l’Université Concordia organise une série de tables rondes dans
le but de repenser les usages et les modalités du « récit de vie »
dans le cadre du documentaire, de la recherche en sciences
humaines, de la littérature et des arts. La prochaine table ronde : Le
récit de vie comme pratique de résistance et de guérison accueillera
Amandine Gay, Sophia Koukoui et Grace Sanders Johnson.
Lundi 29 février 29 2016, 12 h à 14 h, salle LB-1042, Université
Concordia, 1400 de Maisonneuve Ouest, Montréal
Jeudi 4 mars 2016, 17 h - 19 h
Divan Orange,
©Marie-Hélène Cauvin,
Tu m’donnes des frissons chéri, 1997
Femmes kurdes et révolution
Conférence-discussion avec Melihat Tat, femme kurde, étudiante en droit.
La conférence se divisera en deux parties :
1ère partie : parcours des femmes kurdes dans le combat contre Daesh : des débuts
dans le PKK (Partie des travailleurs Kurdes), en passant par leur parcours en tant que
combattantes et jusqu’à la création de leur propre organisation militaire, la YPJ
(Unité de protection du peuple).
2e partie : la place des femmes kurdes dans leur communauté : leur démarche vers
un statut laïque qui a fait de certaines sociétés kurdes des sociétés matriarcales, ainsi
que les rôles qu’elles jouent dans l’organisation révolutionnaire.
4234, Boul. St-Laurent, Montréal
5 MARS. En mémoire de La Nef des sorcières
Le 5 mars 1976, au Théâtre du Nouveau Monde, avait lieu la première
représentation de La Nef des sorcières, une création collective de sept
auteures (Marthe Blackburn, Marie-Claire Blais, Nicole Brossard, Odette
Gagnon, Luce Guilbeault, Pol Pelletier et France Théorêt) et six actrices (Luce
Guilbeault, Françoise Berd, Michèle Craig, Louisette Dussault, Pol Pelletier et
Michèle Magny). Initié et mis en scène par Luce Guilbeault, ce spectacle
marqua les débuts de la prise de parole artistique et collective au féminin. La
présentation de cet ensemble de monologues féministes, à la fois intimes et
explosifs, qui constituent la pièce, ébranla l’imaginaire collectif.
Le 5 mars 2016, à l’occasion du quarantième anniversaire du spectacle,
Nicole Pol Pelletier se souviendra de la Nef et de ses sorcières. Nous vous
convions à une réflexion sur le féminisme au théâtre, sur la création collective
des femmes et sur sa mémoire occultée. Vous êtes invité.es à vous plonger
dans l’atmosphère bouillonnante de la création de cette pièce en visionnant
le documentaire « Une nef... et ses sorcières » de Hélène Roy, et à assister la
lecture du monologue que Nicole Pol Pelletier portait, il y a quarante ans, sur
les scènes du Théâtre du Nouveau Monde.
Institut de recherches et d’études féministes/UQAM
Samedi 5 mars 2016, 19 h 30,
Écomusée du Fier monde,
2050, rue Amherst,
Montréal.
Réservations : 438 823 5179 ou
[email protected]
7 
o
IREF-INFO
Édition du 26 février 2016, n 158
Discussion autour du livre de bell hooks Ne suis-je pas une femme : femmes
noires et féminisme
La librairie indépendante Zone libre vous invite à une discussion autour de
l’œuvre de bell hooks. Nous parlerons de l’auteure, de sa vie, de son livre « Ne
suis-je pas une femme » et de sa pertinence dans les débats actuels.
Animation : Agnès Berthelot-Raffard
Invitées : Maguy Metellus, animatrice et militante, et Viviane Michel, présidente de
Femmes autochtones du Québec.
Dimanche 6 Mars 2016 de 14 h 30 à 16 h 30
Librairie Zone Libre, 262, Sainte-Catherine Est, Montréal
Changer le programme: projection du documentaire Autour de Maïr
de Hejer Charf, 2015, 91 min.
Les Filministes de l’UQAM proposent de réfléchir à la place des femmes et des
études de genre au sein de l’enseignement universitaire. Si encore aujourd’hui
l’université est dominée par une pensée patriarcale, qu’en était-il à l’époque de
Maïr Verthuy* ? Avec les interviews de Madeleine Gagnon, Jeanne Hyvrard,
Hélène Monette, Martine Delvaux, Gloria Escomel, Liliane Kandel,
Lundi 7 mars 2016, 19 h, UQAM
Wassyla Tamzali, Benoîte Groult.
La projection sera suivie d’une discussion avec la réalisatrice Hejer Charf,
Chantal Savoie (professeure au Département d’études littéraires de l’UQAM),
Lucie Lequin (professeure retraitée du Département d’études françaises de
l’Université Concordia) et Mélinda Caron (professeure au Département d’études
françaises de l’Université Concordia). La séance sera présidée par Marion Sénat
(candidate au doctorat en études littéraires à l’UQAM).
Pavillon JE (ancien ONF)
1564, rue Saint-Denis
Entrée libre
* Maïr Verthuy a introduit les
premiers cours de littérature au
féminin dans les universités
canadiennes et a ouvert la voie
pour que les écrits des femmes
soient publiés, lus, enseignés et
traduits.
Lancement de Femmes immigrantes et métiers majoritairement masculins,
Trousse d’outils pour les organismes en employabilité
Mardi 8 mars 2016, 14 h à 16 h,
Y des femmes de Montréal,
1181 Rue Crescent, Montréal
Invitation de la Concertation montréalaise femmes et emplois majoritairement
masculins (CMFEMM). On nous demande de remplir un questionnaire au sujet des
emplois majoritairement masculins, dont les résultats seront dévoilés le jour du
lancement.
Femmes en action contre le harcèlement de rue
Insultes sexistes, commentaires dégradants, regards déplacés et
insistants, attouchements sexuels... Vous en avez assez du
harcèlement ciblant spécifiquement les femmes et les filles dans les
lieux publics ? Ce 8 mars, des militantes du Centre d’éducation et
d’action des femmes et l’artiste Sophie Castonguay invitent toutes
les femmes à se joindre à elles pour se faire entendre sur la place
publique!
Institut de recherches et d’études féministes/UQAM
Mardi 8 mars 2016, 11 h 45 à 12 h 45,
Place Émilie-Gamelin, Montréal
8 
o
IREF-INFO
Édition du 26 février 2016, n 158
Mots et images de la résistance : Résistances autochtones
14e édition de Mots et images de la résistance
Quelles formes prennent les résistances autochtones? Comment les penser à
partir d’œuvres et de pratiques picturales, cinématographiques, littéraires,
philosophiques, citoyennes, etc.?
Mercredi 9 mars 2016 à partir de 19h30, Cinémathèque québécoise
335, De Maisonneuve Est, Montréal
Lancement du nouveau Zine du Collectif Les Sorcières : Femmes et brutalité
policière
Les sorcières vous convient à un 5 à 7 dans le cadre de la « Semaine contre la
brutalité policière ».
Il s’agira du lancement du nouveau numéro du Zine des Sorcières sur le thème des
femmes et de la brutalité policière.
Jeudi 10 mars 2016 de 17h à 19h,
au Yer’mad Bistro Bar - 901, De Maisonneuve Est, Montréal
La librairie féministe L’Euguélionne a besoin de vous !
Une librairie féministe s’en vient à Montréal !
L’Euguélionne, librairie féministe est un projet de librairie indépendante auquel
participent plusieurs étudiant.es en études féministes.
Afin de les encourager à enrichir leur projet, elles organisent un événement de
socio-financement où vous pourrez venir les rencontrer et poser vos questions en
plus de les encourager.
Lundi 14 mars 2016 à 18 h
Sporting Club Montréal, 4671, Boul. St-Laurent, Montréal
Organisée par l’équipe MENA UdeM
(Observatoire Moyen-Orient et Afrique
du Nord de l’Université de Montréal).
Mardi 15 mars à 18h30,
Université de Montréal,
Pavillon Jean-Brillant
Local à confirmer
Islam et féminisme : Qu’est-ce que le féminisme islamique ?
Conférencière : Carmen Chouinard, Doctorante en sciences des religions,
Université de Montréal
Pour plusieurs, «féminisme et religion» relève de l’oxymore. Cela semble
encore plus pertinent quand il s’agit de l’islam. Bien qu’à son origine, cette
religion ait favorisé l’octroi de davantage de droits pour les femmes, plusieurs
auteurs affirment que, dès la mort du prophète Muhammad, le patriarcat
reprenait du terrain pour faire disparaître ces droits. Depuis les années 1990,
des femmes musulmanes érudites étudient les textes pour faire des lectures
actualisées des écritures coraniques. Que ressort-il de ces nouvelles
interprétations ? L’islam peut-il offrir une véritable égalité entre les femmes et
les hommes ? Qu’est-ce que le féminisme musulman, le féminisme islamique,
le féminisme islamiste ?
Institut de recherches et d’études féministes/UQAM
9 
o
IREF-INFO
Édition du 26 février 2016, n 158
Atelier sur le décrochage scolaire des filles en Montérégie en partenariat
avec Relais-femmes
Cette activité est une occasion de se sensibiliser et de discuter du décrochage
des filles avec, au programme :
- Le lancement de la trousse Et qu’en est-il du décrochage scolaire des filles
dans notre région ?
- Une synthèse des connaissances sur le sujet avec la présentation du guide
Persévérer dans l’Égalité !
- Le guide sur l’égalité filles-garçons et la persévérance scolaire (Réseau
réussite Montréal et Complice persévérance Gaspésie-Les îles)
Si vous êtes intéressé.es à participer à ces échanges, confirmer votre
présence par courriel à cette adresse : [email protected]
Jeudi 17 mars 2016
de 9 h à 12 h 15,
Place Rive-Sud,
125, boul. Ste-Foy, Longueuil
ACTIVITÉ GRATUITE
Journée internationale des femmes 2016
Samedi 5 mars, de 14 h à 17 h :
Panel avec la participation de plusieurs féministes, dont la
présidente de la FFQ, Mélanie Sarazin
Université Concordia
1515 Ste-Catherine O., local 1.615 (MacKay)
Mardi 8 mars, à partir de 18 h :
Marche Les femmes en lutte pour un monde meilleur
Square Cabot (coin Atwater et Sainte-Catherine O.)
©Le Collectif 8 mars, Upperkut.
Illustration : Sophie Casson
Partagez cette image pour promouvoir
la journée internationale des femmes
au Québec.
N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et de vos annonces ([email protected])
Prochaine date de tombée : mercredi 9 mars 2016
Prochaine parution : vendredi 11 mars 2016
Vous pouvez aussi nous suivre sur Facebook et Twitter ou consulter le site Web de l’IREF.
**Note : Les personnes dont le nom apparaît en gras sont membres de l’Institut
Institut de recherches et d’études féministes/UQAM
10 

Documents pareils

No. 151, édition du 23 octobre 2015

No. 151, édition du 23 octobre 2015 Événement organisé par la Chaire de recherche sur l’homophobie en collaboration avec la Coalition des Familles LGBT, cette conférence a pour objectif de discuter des lacunes présentes dans la loi 3...

Plus en détail