Fiche 3C Blitz Wolf

Commentaires

Transcription

Fiche 3C Blitz Wolf
Fiche Histoire des Arts :
Arts, créations, cultures
Arts, espace, temps
Arts, états, pouvoir
Arts, mythes et religions
Arts, techniques, expressions
Arts, rupture, continuité
De l'Antiquité au IXè
siècle
Du IXè siècle au XVIIè
siècle
Le XVIIIè siècle et le
XIXè siècle
Le XXè siècle et notre
époque
TITRE DE L’OEUVRE :
Arts de l'espace
Arts du langage
Arts du quotidien
Arts du son
Arts du spectacle vivant
Arts du visuel
Auteur :
Tex Avery a réalisé le cartoon Blitz Wolf en 1942.
Frederick Bean Avery, dit Tex Avery, né le 26 février 1908 à Taylor et mort le 26 août 1980 à Burbank, est
un réalisateur de films d'animations. Il est à l’origine du style farfelu des cartoons hollywoodiens des
années 1940 (source Wikipédia)
Contexte ( historique, social, artistique... ) :
Blitz Wolf, produit par la MGM sort en 1942, quelques semaines après l’entrée en guerre des Etats-Unis à
la suite de l’attaque japonaise (empire allié à l’Allemagne nazie) sur la base militaire de Pearl Harbor.
Blitz Wolf parait comme un film de propagande* destiné à promouvoir les dons pour l’effort de guerre. Les
Américains sont incités à verser de l’argent pour soutenir leur armée et surtout supprimer Hitler.
De plus, le titre fait référence à la « Blitz Krieg », « la guerre éclair », attaque menée à l’Ouest par Hitler et
qui permet de mettre en déroute les Français en quelques semaines.
Analyse de l’œuvre
Le cartoon (Le cartoon est un film d'animation souvent décliné en court métrage. Ce mot désigne à
l'origine, chacun des dessins composant un film de dessins animés. Et ensuite, par extension, ce mot
désigne le film lui-même.) sort en 1942 et dure 9 minutes et 51 . Il est colorisé. Originellement, il est en
anglais puis sort en français avec le titre « Der gross méchant loup ». (Der gross signifiant le grand en
allemand).
Il s'agit d'un film de propagande* (ensemble d'actions visant à influencer la vision du public. Elle utilise
divers médias : affiches, films, chansons afin de soutenir une idée) anti nazi à destination des enfants mais
aussi et surtout des adultes. Il utilise des procédés comme la parodie ou les gags, le rire permettant
l'adhésion du public à une cause commune : vaincre les nazis
Tout est fait ici pour ridiculiser Hitler : on l'annonce dès le départ, le loup
n'est pas fictif. On reconnaît d'ailleurs aisément Le Führer en la personne
du loup : la moustache, les habits, la croix gammée. Le caractère aussi, il se croit plus fort que les autres et
se préoccupe peu de ce qu'on pense de lui. De plus, il est constamment tourné en ridicule.
La parodie du conte Les trois petits cochons se voit clairement ici. Trois
petits cochons construisent une maison, les deux premiers ont signés
un pacte de non-agression avec le loup et ne prennent pas les
dispositions nécessaires pour se protéger. Cependant, le 3ème, le
sergent Pork dont on voit la maison ici, s'est bien préparé et lorsque le
loup attaque, les 2 autres vont se réfugier chez lui.
Tex Avery œuvre pour ridiculiser Hitler. La petite moustache et le
symbole du loup (animal affamé et belliqueux) nous renvoie
directement au personnage du dirigeant nazi. Il avance avec son tank et
est prêt à tout écraser afin d'arriver à ses fins.
De plus, dans ce cartoon, la propagande est exclusivement anti-nazie.
D'ailleurs, le loup y est le seul représentant de ce parti. Les Américains
insistent ici sur la culpabilité de ce chef tout puissant.
On observe ici la forteresse du sergent Pork...la pancarte d'origine est
« No dogs allowed », soit interdiction d'entrer aux chiens (référence
aux pancartes interdisant l'entrée de certains lieux aux chiens et aux
Juifs). La traduction évoque l'interdiction d'entrée aux Japonais, alliés
des nazis et qui ont attaqué la base militaire de Pearl Harbor le 7
décembre 1941. Entraînant en représailles, les bombardements de
Nagasaki et Hiroshima.
Les bombes sont détournées ici grâce à un magasine de pin-up. Il s'agit
de mettre en avant la ruse des Alliés face à l'armement ridicule des
nazis.
Le gag et le rire du spectateur contribuent à dédramatiser la puissance,
notamment de feu, nazie.
On insiste ici grâce aux dons, le loupHitler, peut être vaincu. Ce qui arrive
d'ailleurs à la fin du cartoon.
Avis critique et argumenté sur l’œuvre :
Œuvres liées, références, etc.
-Donald au pays nazi
-La bête est morte, BD d'Italo Calvo
-Maus , BD d'Art Spiegelman
-Les souris, nouvelle de D.Buzzati
-La ferme des animaux, roman de G.Orwell
(L.CARDOSO)

Documents pareils