région du québec assauts sur le personnel et incidents année

Commentaires

Transcription

région du québec assauts sur le personnel et incidents année
RÉGION DU QUÉBEC
ASSAUTS SUR LE PERSONNEL ET INCIDENTS
ANNÉE 2008
ANNÉE 2008
ASSAUTS SUR LE PERSONNEL ET INCIDENTS
RÉGION DU QUÉBEC
Bonjour,
Voici un bref résumé des assauts et des incidents subis par les agents
correctionnels à l’intérieur des établissements fédéraux de la région du
Québec.
DÉCEMBRE
DONNACONA
Le 31 décembre 2008 vers 23 h, les détenus de plusieurs rangées des unités L, E et H ont refusé
de retourner dans leur cellule pour le dénombrement. Le gestionnaire correctionnel est arrivé sur
les lieux et a commencé à négocier avec les détenus. Les détenus ont indiqué qu’ils voulaient se
serrer la main à minuit et qu’ils retourneraient dans leur cellule sans créer d’incident. Vers
00 h 05, tous les détenus sont retournés dans leur cellule et on a effectué le dénombrement
officiel sans autres incidents.
DRUMMOND
Le 27 décembre 2008 lors de la période de visite, les agents correctionnels de ce département
ont remarqué qu’un détenu tentait de camoufler quelque chose. Lors de la fouille du détenu, il fut
saisi une quantité de tabac. Le détenu a aussi remis à son arrivée à la détention une autre
quantité de tabac, le tout d’une valeur institutionnel de 735 $.
COWANSVILLE
Le 24 décembre 2008 vers 9 h 45, pendant son audience disciplinaire avec son agent de
libération conditionnelle, un détenu s’est rué sur le directeur adjoint et a tenté de l’agripper à la
gorge. Les agents correctionnels sont intervenus et ont utilisé la force physique pour le maîtriser.
On a escorté le détenu en isolement et on a demandé à l' EIU d'effectuer un transfèrement non
sollicité du détenu vers l’établissement de Donnacona. Aucune blessure n’a été signalée.
Assauts sur le personnel et incidents
2008
LECLERC
Le 23 décembre 2008, la salle d'activité du socio a fermée jusqu'à nouvel ordre. Cette décision a
été prise à la suite des incidents du 22 décembre dernier. Des détenus ont tenté d'intimider et ont
été arrogants envers les agents qui ont voulu interpeller un détenu qui fumait dans cette salle
d'activité.
LECLERC
Le 23 décembre 2008, le directeur de l’établissement a autorisé une fouille en vertu de l’article 53
de la Loi des unités 1, 2, 3 et 4 parce qu’on avait appris qu’une grande quantité d’objets interdits
avaient été introduits dans l’établissement. On a trouvé des armes, du tabac, des listes de dettes
et du matériel de gang. À la suite des fouille, trois détenus ont été placés en isolement dû à leur
implication dans ces incidents.
USD
Le 15 décembre 2008 vers 20 h, des agents ont vu une bataille dans l'aire commune de l'unité 2.
Ils ont activé leur alarme et sont intervenus. Les services de santé ont évalué les détenus et n'ont
signalé aucune blessure. L'incident a perturbé les activités régulières de l'établissement jusqu'au
lendemain.
DONNACONA
Le 14 décembre 2008 vers 19 h 10, les détenus se sont battus dans le gymnase. Il y avait
21 autres détenus présents sur les lieux de la bataille. On a utilisé plusieurs jets de gaz OC T-21
et une grenade pour les maîtriser. On a placé les détenus en isolement sans autre incident.
L'incident a retardé les activités régulières, mais le personnel n'a signalé aucune blessure.
DONNACONA
Le 13 décembre 2008 vers 20 h 30, un détenu a été agressé par trois autres détenus avec un
tiroir en métal. Un agent l'a trouvé pendant une ronde de routine dans la rangée. Le détenu avait
de la difficulté à respirer; on l'a emmené à un hôpital de l'extérieur en ambulance pour le faire
examiner. Les activités régulières de l’établissement n’ont pas été perturbées. On a placé les
trois suspects en isolement.
ARCHAMBAULT
Le 13 décembre 2008 vers 15 h 10, un détenu a déclenché l’alarme de sa cellule. Les agents
sont intervenus et ils ont vu que le détenu s’était infligé des blessures. On a emmené le détenu
aux services de santé où le personnel a décidé de faire venir une ambulance pour le conduire à
un hôpital de l'extérieur.
PORT-CARTIER
Le 11 décembre 2008 vers 23 h 30, des agents qui effectuaient leur ronde ont aperçu un détenu
en train de s’infliger des blessures. Ils sont immédiatement intervenus et ont escorté le détenu au
-3-
Assauts sur le personnel et incidents
2008
Centre de soins de santé. Une fois là, le détenu a demandé des médicaments, mais sa requête a
été rejetée. Il s’est alors emporté et a menacé de se blesser. Il a donc été placé dans une cellule
d’observation au Centre de soins de santé. Une fois dans la cellule, il a retiré une lame de rasoir
de sa cavité corporelle et s’est mis à se blesser. Des employés sont intervenus et le détenu s’est
montré coopératif. Le personnel infirmier l’a examiné, a constaté qu’il avait des blessures
mineures, puis lui a mis une jaquette anti-suicide. Après avoir été ramené dans sa cellule, le
détenu a retiré une autre lame de rasoir de sa bouche et s’est remis à se blesser. Dès l’arrivée
des agents dans sa cellule, il s’est montré coopératif. Le personnel a dû intervenir une autre fois
tôt le matin parce que le détenu continuait de se blesser. Aucune blessure n’a été signalée en ce
qui concerne le personnel, le détenu demeure sous observation constante.
PORT-CARTIER
Le 11 décembre 2008 vers 18 h 05, des agents correctionnels ont vu un détenu courir vers un
autre détenu dans la cour extérieure. Le détenu a sorti une arme artisanale et s’en est pris à
l’autre détenu. Les agents ont ordonné aux détenus d’arrêter et ceux-ci ont obtempéré. Le détenu
a été retiré de la cour et placé en isolement. Le personnel infirmier a examiné la victime, qui a
subi des blessures mineures. L’ARS a été informé de cet incident, une enquête suivra.
JOLIETTE
Le 10 décembre 2008 à l'unité maximum, une détenue a tenté de s'enlever la vie en attachant
plusieurs lacets autour de son cou et en s'attachant un sac de plastique sur la tête. Les agents
sont intervenus rapidement et la détenue a été transportée à l'hôpital extérieur pour y recevoir
des soins. Elle fut retournée rapidement et placée en isolement sous surveillance caméra. Aucun
agent ne fut blessé durant l'intervention.
LECLERC
Le 9 décembre 2008 vers 22 h 40, un détenu a été placé en isolement pour sa sécurité dû à
plusieurs informations qui nous ont été transmises par le bon travail des agents correctionnels.
La rangée a été fermée à partir de 21 h 30 et des fouilles complètes selon l'article 53 ont été
effectuées dans cette rangée. Pour le moment, deux pics ont été trouvés, un détenu est venu les
remettre au bureau des agents.
CFF
Le 8 décembre 2008 vers 10 h, un détenu s’est évadé lors d’une sortie avec escorte alors qu’il
était en attente de traitement dans un centre hospitalier. Les corps policiers ont immédiatement
été avisés et le Service correctionnel du Canada a partagé avec eux toutes les informations
pertinentes pouvant mener à la reprise de cet individu dans les plus brefs délais. Le Service
correctionnel du Canada procédera à une enquête afin de déterminer les circonstances entourant
l’événement.
LECLERC
Le 6 décembre 2008, un détenu a été placé en isolement après que sa visiteuse ait tenté
d’introduire 0,6 grammes d'héroïne lors de sa visite.
-4-
Assauts sur le personnel et incidents
2008
DRUMMOND
Le 6 décembre 2008, un détenu a vu sa permission de sortir se terminer lorsque les agents qui
l’escortaient ont saisi une quantité de stupéfiants qui lui était destinée. L’événement s’est produit
dans un salon funéraire où le détenu s’était rendu sous escorte. Un membre de sa famille lui
aurait remis une quantité de 8,4 gr de haschisch, d'une valeur institutionnelle de 840 $. Le
dossier sera référé à la Gendarmerie royale du Canada et des accusations pourraient être
portées contre les personnes impliquées. Le détenu séjourne présentement en isolement.
MONTÉE SAINT-FRANÇOIS
Le 5 décembre 2008, un détenu se désorganise au bureau des GC. Les agents appelés sur les
ondes radio répondent rapidement. Un usage de la force a été rendu nécessaire. En tout, 2 GC
et 5 agents ont été impliqués de près à cet incident. Résultat final: le détenu transféré en
détention au Leclerc. Deux agents blessés. Un est revenu au travail le 6 décembre 2008. L'autre
est présentement en accident de travail.
ARCHAMBAULT
Le 1er décembre 2008 vers 9 h 45, lors d’une escorte extérieure armée avec un détenu dans la
salle d’attente de la clinique médiale, un agent a reçu des menaces (té mieux d’arrêter de me
regarder, avant que j’aille chercher un pic et je te pique dans la gorge) de la part d’un individu qui
était dans la clinique avec un autre. Par la suite, l’agent a fait un appel (911) à la police, puis les
individus ont été arrêtés (menottés et fouillés) par la police.
-5-
Assauts sur le personnel et incidents
2008
NOVEMBRE
COWANSVILLE
Le 30 novembre 2008, les agents ont confisqué de la drogue pendant une inspection de routine
dans une cellule d’isolement. Le Service correctionnel du Canada (SCC) a confisqué
50 grammes de marijuana.
ARCHAMBAULT
Le 28 novembre2008 vers 13h un détenu désorganisé au CRSM rangée 1C ne voulait pas
coopérer pour une fouille à nu, il se frappait le visage et sur le mur puis il sortit une lame de rasoir
de son soulier. Les agents présents sont intervenus physiquement pour empêcher le détenu de
s’infliger des blessures corporelles. Il fut menotté pour être amené dans la cellule spéciale sous
contention. Un agent a été blessé à un poignet.
ARCHAMBAULT
Le 27 novembre 2008 vers 12 h 10, un détenu a déclenché l’alarme de sa cellule. Le personnel
est intervenu et a vu que le détenu s’était lacéré le cou avec une lame de rasoir et qu’il saignait.
On a immédiatement informé le gestionnaire correctionnel. Ce dernier, une infirmière et d’autres
membres du personnel sont entrés dans la cellule du détenu. Pendant les négociations avec le
détenu, d’autres membres du personnel enfilaient des vêtements protecteurs. Le détenu a fini par
rendre les lames de rasoir. Comme il a indiqué qu’il serait coopératif, l’équipe de première ligne
est entrée dans la cellule. Elle lui a passé les menottes et l’a escorté aux Services de santé en
fauteuil roulant où une infirmière lui a donné les premiers soins et a déterminé que ses blessures
n’étaient pas assez graves pour justifier de l’emmener à un hôpital de l’extérieur. Le détenu s’est
montré coopératif pendant toute l’intervention. Vers 2 h 20, il a été transféré à l’USD où il a été
placé dans une cellule surveillée par une caméra parce qu’on craignait qu’il tente de se suicider.
On a offert une séance de GSIC au personnel.
LECLERC
Le 26 novembre 2008, un détenu s’est blessé alors qu’il travaillait à l’atelier de Corcan. Il était en
train de couper un morceau de métal à l’aide de l’équipement lorsqu’il en a reçu un petit morceau
au visage. On a appelé une ambulance et le détenu a été emmené à un hôpital de l’extérieur.
Une partie de son nez, une partie de sa lèvre supérieure et une partie de sa lèvre inférieure ont
été sectionnées. Les blessures du détenu satisfont aux critères de blessures corporelles graves.
ARCHAMBAULT
Le 26 novembre 2008 vers 3 h 20, un détenu est mort de causes naturelles au Centre de soins
de santé. Il était détenu à l’unité de soins palliatifs en raison d’une maladie terminale. Pendant
une ronde de sécurité, un agent a remarqué que le détenu ne respirait pas. Il a immédiatement
averti le personnel médical. Puisqu’il y avait une ordonnance de non-réanimation dans le dossier
du détenu, il n’y a pas eu de réanimation, conformément au protocole. On a communiqué avec le
médecin de l’établissement et le détenu a été déclaré mort à 4 h 10. On a informé la police, le
bureau du coroner et l’AR.
-6-
Assauts sur le personnel et incidents
2008
DONNACONA
Le 25 novembre 2008 vers 16 h 40, deux détenus se sont battus dans la salle commune de la
rangée 2N. L’agent de contrôle a déclenché la sirène, mais les détenus ont continué. Le
personnel a utilisé du gaz OC (MK-IX), sans succès. On a tiré deux cartouches de gaz OC, ce qui
a donné le résultat voulu. On a escorté les deux détenus en isolement où ils ont été
décontaminés. Ils ont subi des blessures mineures au cours de l’incident.
DONNACONA
Le 25 novembre 2008 vers 22 h 15, des détenus ont été vus en train de se battre dans la cour
extérieure. L’agent correctionnel affecté à la tour a déclenché la sirène et a ordonné aux détenus
de se séparer. Ils se sont montrés coopératifs. Un détenu est entré dans le gymnase et a
commencé à parler à un codétenu. Sans avertissement, il s’en est pris à l'autre. L’agent de la
passerelle au-dessus du gymnase a déclenché la sirène, ce qui a eu le résultat désiré. On a
informé le gestionnaire correctionnel. On a escorté le détenu aux Services de santé qui lui ont
administré les premiers soins. Ses blessures sont jugées mineures. Les trois détenus ont ensuite
été placés en isolement.
ARCHAMBAULT
Le 25 novembre 2008 vers 13h05 au CRSM, dans la cellule 1C, un détenu s’est enlevé ses
points de sutures et saignait beaucoup. Les agents se sont habillés avec les vêtements de
protection, le détenu fut menotté en cellule pour traitement par l’infirmière. Par la suite, le détenu
est devenu agressif et refusa de se déshabiller. Il frappa un agent au visage avec son pied et
cracha au visage de celui-ci. Il fut amené dans la cellule spéciale et mis dans l’argentino pour
injection. Un agent a été blessé au visage et a des contusions au bras.
DONNACONA
Le 24 novembre 2008 vers 17 h 25, pendant une patrouille de sécurité, un agent correctionnel a
remarqué qu’un détenu affichait un comportement inhabituel. Comme il refusait de parler à
l’agent, ce dernier a communiqué avec les Services de santé. Une infirmière s’est présentée à la
cellule du détenu et elle a noté qu’il avait du mal à parler et qu’il ne se comportait pas de façon
normale. Le détenu a dit à l’infirmière qu’il avait des lames de rasoir dans la bouche et d’autres
dans la cavité corporelle. On a mis le médecin et le psychologue de l’établissement au courant de
la situation. On a décidé de transférer le détenu dans la cellule D-112 en observation constante,
car on craignait qu’il se suicide. Le détenu s’est montré coopératif. Il a accepté de rendre les
lames de rasoir qu’il avait dans la bouche. Toutefois, une fois dans la cellule D-112, son
comportement s’est détérioré. Il a avalé deux lames de rasoir devant l’agent et a commencé à
s’infliger des blessures. Le détenu a été vu par le psychologue et le gestionnaire de l’unité.
Lorsqu’il s’est calmé, il a été reconduit à sa cellule sans autre incident. Ses blessures sont jugées
mineures.
ARCHAMBAULT
Le 23 novembre 2008 vers 15 h 50, un détenu a déclenché l’alarme de sa cellule. Les agents
sont intervenus et ils ont vu que le détenu s’était infligé des blessures. Le gestionnaire
correctionnel est arrivé accompagné d’une infirmière et d’autres agents qui ont escorté
-7-
Assauts sur le personnel et incidents
2008
l’instigateur aux Services de santé. On a appelé une ambulance qui a transporté l’instigateur à un
hôpital extérieur.
JOLIETTE
Le 21 novembre 2008 vers 9 h 10, on a fouillé la cellule d’une détenue. Pendant la fouille, on a
trouvé un sac de plastique contenant 20 grammes de tabac et du papier à cigarettes entre le
matelas et le mur de sa cellule.
COWANSVILLE
Le 21 novembre 2008 vers 00 h 40, pendant une ronde de routine dans la rangée, un agent
correctionnel a trouvé un détenu pendu dans sa cellule. On a immédiatement informé le
gestionnaire correctionnel et d’autres membres du personnel sont intervenus. On a ouvert la
porte de la cellule du détenu, on a coupé le lien qui le retenait et on a commencé la RCR.
Lorsque l’ambulance est arrivée, les ambulanciers ont pris le relais. Le détenu a été emmené à
un hôpital de l’extérieur vers 1 h 25. Vers 1 h 45, il a été déclaré mort à l’hôpital de l’extérieur. On
a trouvé une lettre dans la cellule.
COWANSVILLE
Le 21 novembre 2008 vers 17 h, des agents correctionnels se sont présentés à la cellule d’un
détenu après avoir été informés que ce dernier affichait un comportement perturbateur. Ils ont
alors constaté que l’instigateur avait brisé la fenêtre de sa cellule et avait commencé à s’infliger
des blessures avec un morceau de verre. Le détenu ayant refusé d’obéir à plusieurs ordres
directs, on a utilisé du gaz OC pour le maîtriser. Ce dernier a été évalué par une infirmière, puis
on l’a escorté aux Services de santé. Il a été décontaminé et ultérieurement emmené à un hôpital
extérieur. Le personnel n’a aucune blessure, et l’incident a causé une perturbation mineure de la
routine de l’établissement.
ARCHAMBAULT
Le 21 novembre 2008 vers 10 h 40, il y a eu une dispute entre deux détenus dans la salle
commune. Le personnel est intervenu et a tenté de négocier avec un détenu, sans succès. Le
détenu a ensuite frappé un membre du personnel dans la région de l’estomac avec son coude.
Les négociations se sont poursuivies et le détenu a accepté de retourner à sa cellule.
MONTÉE ST-FRANÇOIS
Le 19 novembre 2008 vers 22 h 33, un agent correctionnel a été informé qu’un détenu était en
détresse médicale. On a informé le gestionnaire correctionnel et d’autres agents sont intervenus.
À leur arrivée, ils ont vu que le détenu vomissait et ce dernier leur a dit qu’il ne se sentait pas
bien. On a appelé une ambulance et le détenu a été transporté à un hôpital de l’extérieur pour
faire évaluer son état et recevoir des soins.
ARCHAMBAULT
Le 19 novembre 2008 vers 20 h 15, pendant une ronde de routine dans la rangée, les agents
correctionnels ont remarqué que le détenu s’était infligé des blessures dans sa cellule. On a
-8-
Assauts sur le personnel et incidents
2008
informé les membres du personnel des Services de santé qui sont entrés dans la cellule.
L’instigateur a remis un rasoir au gestionnaire correctionnel et on a décidé de le transférer à un
hôpital extérieur. Le détenu est demeuré coopératif et ses blessures ont été soignées.
LECLERC
Le 19 novembre 2008 vers 20 h 20, un détenu a abordé un agent correctionnel et lui a dit qu’il
voulait aller à l’hôpital. On a informé le gestionnaire correctionnel et on a escorté le détenu aux
Services de santé. Le détenu avait des blessures à la tête. On a décidé de transporter la victime
à un hôpital de l’extérieur pour qu’il reçoive des soins médicaux. Les activités régulières de
l’établissement n’ont pas été perturbées. Les agresseurs n’ont pas été identifiés.
PORT-CARTIER
Le 18 novembre 2008 vers 10 h 15, un détenu a proféré des menaces à l’endroit des agents
correctionnels pendant que ceux-ci l’escortaient de sa cellule d’isolement à la douche. Les agents
ont ordonné au détenu de retourner à sa cellule, mais ce dernier a refusé. On a informé le
gestionnaire correctionnel de la situation et le détenu s’est montré calmé après des négociations
avec les agents.
LECLERC
Le 18 novembre 2008, un détenu revenant de la cour extérieure a tenté d’introduire du tabac.
Cent cinquante-cinq grammes de tabac étaient camouflés dans des contenants de jus Oasis. Les
agents correctionnels ont découvert la contrebande à la suite d’une fouille du détenu. Des
accusations seront portées à la cour disciplinaire.
USD
Le 16 novembre 2008 vers 14 h 30, les agents correctionnels ont aperçus des détenus de
l’unité 4 se passer ce qui semblait être des cigarettes. Le 17 novembre 2008, une fouille a été
autorisée et on a fait venir le chien détecteur. Le chien a montré un intérêt pour un endroit précis
dans la cellule d’un détenu. On a saisi un petit morceau de papier d’emballage qui a donné un
résultat positif à la marijuana.
LECLERC
Le 15 novembre 2008 vers 14 h 30, les agents correctionnels ont vu un détenu mettre quelque
chose dans son pantalon pendant une visite avec sa mère. On avait reçu un renseignement
indiquant que le détenu tenterait d’introduire des objets non autorisés dans l’établissement. Après
la visite, les agents ont escorté le détenu et l’ont fouillé à nu. Ils ont trouvé 4 paquets enveloppés
de cellophane et les ont remis à l’ARS. Après inspection, on a trouvé 198 grammes de tabac et
du papier à cigarettes.
DONNACONA
Le 13 novembre 2008 vers 23 h 30, l’ARS est allé rencontrer un détenu alors que ce dernier
rentrait de la cour. L’ARS soupçonnait le détenu d’être en possession d’objets interdits;
toutefois, le détenu a nié les accusations. Pendant qu’on le transportait à un hôpital de l’extérieur
-9-
Assauts sur le personnel et incidents
2008
pour lui faire passer une radiographie, le détenu a reconnu avoir caché du tabac dans sa cavité
corporelle; la radiographie a confirmé la présence de 3 paquets. L’instigateur a été ramené à
l’établissement et placé dans une cellule nue. On a saisi 74,1 grammes de tabac. Des
accusations au tribunal des infractions majeures sont portées contre lui.
DONNACONA
Le 13 novembre 2008, un détenu revenant à l'établissement à la suite d’une suspension de sa
libération a tenté d'introduire des stupéfiants. À la suite d’une entrevue avec le détenu, les agents
correctionnels ont trouvé 978 grammes de haschisch évalués à près de 140 000 $ dans le milieu
carcéral. Des accusations seront portées contre le détenu.
JOLIETTE
Le 12 novembre 2008 vers 12 h 30, à la suite d’une information, les agentes correctionnelles ont
fouillé la cour et ont trouvé un paquet. À l’intérieur du sac se trouvaient des condoms et
46 grammes de tabac ainsi que du papier à cigarettes. Aucune détenue n’a été identifiée comme
propriétaire de ce paquet.
SAINTE-ANNE-DES-PLAINES
Le 12 novembre 2008, un détenu participait à un programme de placement à l’extérieur. Vers
11 h 30, son escorte bénévole l’a perdu de vue. Le gestionnaire correctionnel a été informé de la
situation et celui-ci a alerté la Sûreté du Québec, la police municipale et l’Agence des services
frontaliers du Canada. Le détenu a été condamné à une peine d’une durée indéterminée pour
homicide involontaire, incendie criminel, agression armée, évasion de garde légale et
illégalement en liberté.
ARCHAMBAULT
Le 11 novembre 2008 vers 11 h, un individu civil a été surpris sur le périmètre de sécurité près de
la grande cour extérieure des détenus, puis poursuivi vers les terrains agricoles et maîtrisé.
L'individu avait en sa possession des sacs de tabac qu’il a remis à l'officier patrouilleur.
ARCHAMBAULT
Le 7 novembre 2008 vers 19 h 30, pendant une ronde de routine dans la rangée, les agents ont
trouvé un détenu mort dans sa cellule des services de santé. Le détenu souffrait d’une maladie
terminale connue.
- 10 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
OCTOBRE
DONNACONA
Le 28 octobre, une fouille du secteur T est ordonnée et les agents correctionnels y ont saisi les
items suivants:
• 13 pics artisanaux;
• 1 veste anti-pic confectionnée avec des languettes de cannettes de liqueur;
• 8 morceaux de métal pouvant servir à la confection de pics;
• 2 barres de métal.
À noter que beaucoup de ces items ont été retrouvés à l'intérieur des cadrages des fenêtres de
cellules.
DONNACONA
Le 27 octobre 2008 vers 23 h au pavillon, un détenu se fait agresser dans la rangée W impair par
un autre détenu. L'agression cesse lorsque l'agent de la passerelle leur ordonne d'arrêter.
Pendant ce temps, dans le sas de la rangée W, un détenu en état anormal se désorganise et se
met à lancer des chaises et des tables vers le grillage donnant accès au carrefour 119. Les
agents correctionnels, après lui avoir donné l'ordre d'arrêter, n’ont d'autre choix que d'utiliser les
gaz, 3 grenades et 2 muzzles blass. Le détenu finit par collaborer et est descendu au secteur UV
où une douche lui est offerte. Une fois sa douche terminée, le sujet refuse d’en sortir et y passera
4 heures avant que le groupe Epieu ne le sorte.
COWANSVILLE
Le 23 octobre 2008 vers 8 h, le directeur de l’établissement a autorisé une fouille de
l’établissement en vertu de l’article 53 de la loi après qu’on eut remarqué de la tension au sein de
la population carcérale et appris que deux détenus avaient des armes tranchantes en leur
possession. Aucun objet n’a été trouvé ou saisi à la suite des fouilles.
DONNACONA
Le 21 octobre 2008 vers 22 h, les agents correctionnels ont remarqué que plusieurs détenus
consommaient une substance jaunâtre qui semblait être de l’alcool frelaté. Tous les détenus ont
été retournés à leur cellule. Les Services de santé ont été informés. À l’exception d’un détenu,
tous les détenus ont accepté d’être examinés par les Services de santé. Celui ayant refusé a
commencé à casser plusieurs objets dans sa cellule. Les agents ont utilisé du gaz OC pour le
maîtriser. Il a ensuite été amené aux Services de santé pour y être évalué et décontaminé. Alors
qu’on le décontaminait, il a commencé à cracher sur les agents et à proférer des menaces. Les
agents ont de nouveau utilisé du gaz OC pour le maîtriser. Il a été placé par la suite en isolement.
ARCHAMBAULT
Le 20 octobre 2008 vers 9 h 30, lors d’une ronde de sécurité dans une rangée, les agents
correctionnels ont remarqué qu’un détenu s’était pendu dans sa cellule. Les agents
correctionnels sont intervenus immédiatement et ont coupé les bandes de draps auxquelles était
- 11 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
pendu le détenu. Les Services de santé ont pris charge du détenu, aucune blessure n’a été
rapportée, il fut placé en observation.
DONNACONA
Le 20 octobre 2008 vers 15 h 15, un détenu se faisait escorter à sa cellule en isolement. Au
même moment, un autre détenu était escorté au tribunal de l’établissement. Quand ils se sont
croisés, le premier détenu a donné un coup de pied au visage de l’autre détenu. On a utilisé la
force physique pour maîtriser la situation. Aucune blessure n’a été signalée.
DONNACONA
Le 20 octobre 2008 vers 18 h 05, après avoir pris sa douche, un détenu a été vu sortant de sa
cellule une guitare à la main et entrant dans la cellule d’un autre détenu. Une altercation verbale
a ensuite éclaté, le premier détenu a fracassé sa guitare contre la fenêtre de la cellule. Le détenu
a refusé d’obéir aux ordres verbaux d’arrêter. Les agents ont utilisé du gaz OC pour le maîtriser.
Pendant que les agents l’escortaient à sa cellule, le détenu les a menacés avec un morceau de
sa guitare. Les agents ont utilisé du gaz OC pour reprendre le contrôle de la situation. Par la suite
le détenu s’est montré plus coopératif et a été conduit aux Services de santé où il a été évalué et
décontaminé.
USD
Le 19 octobre 2008 vers 17 h 30, quatre détenus ont barricadé la porte et bloqué la fenêtre de
leur cellule individuelle. Deux des détenus ont lancé des excréments sous la porte de leur cellule.
Puisque les agents correctionnels étaient incapables de vérifier l’état des détenus, ils ont appelé
l’équipe d’intervention d’urgence. Pendant l’extraction des détenus de leur cellule, deux d’entre
eux ont lancé des excréments aux agents; deux agents ont été atteints. On a utilisé du gaz OC
pour maîtriser les détenus. Ces derniers ont été évalués par les Services de santé et
décontaminés.
JOLIETTE
Le 19 octobre 2008 vers 22 h, une détenue a ingéré rapidement une poignée d’environ
15 comprimés inconnus devant un membre du personnel. Les Services de santé ont été appelés
sur place et ont décidé que la détenue devait être vue à un hôpital extérieur. À l’hôpital, on a
conclu que les comprimés n’avaient aucun effet indésirable sur la détenue et elle est rentrée à
l’établissement vers 6 h. Elle fut placée en isolement avec des rondes aux 15 minutes et on lui a
remis un vêtement de sécurité et une couverture.
COWANSVILLE
Le 19 octobre 2008 vers 1 h 20, lors de l’inspection à pied des clôtures dans la section 9, un
agent correctionnel a trouvé une balle enveloppée de ruban jaune. Vers 3 h, pendant une
patrouille motorisée, une autre balle a été trouvée dans la même section. Les deux balles ont été
remises au gestionnaire correctionnel. La cour a été temporairement fermée le matin afin de
permettre au personnel d’effectuer une fouille complète, mais aucun autre objet n’a été trouvé.
Les balles contenaient 64,4 grammes de hachisch.
- 12 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
DRUMMOND
Le 18 octobre 2008 vers 15 h, un détenu a lancé de l’urine sur trois agents correctionnels par la
fente de la porte de sa cellule d’isolement. Les agents se sont tout de suite rendus aux Services
de santé et ont reçu le protocole post-exposition dans un hôpital de l’extérieur. La police a été
informée et des accusations extérieures seront portées contre le détenu.
LA MACAZA
Le 16 octobre 2008 vers 17 h 50, un détenu a agrippé le bras d’un agent de liaison autochtone en
lui demandant du tabac. Des agents de correction sont immédiatement intervenus et le
détenu s’est montré coopératif. Il a été escorté en isolement, car il semblait intoxiqué. Les
Services de santé se sont présentés en isolement pour évaluer l’état de santé du détenu.
JOLIETTE
Le 14 octobre 2008 vers 17 h 05, une détenue a déclenché l’alarme de sa cellule. Des agents
sont immédiatement intervenus et l’ont trouvée sur son lit. Elle leur a dit qu’elle s’était infligé des
blessures en introduisant des objets dans une plaie abdominale existante. Le gestionnaire
correctionnel a été avisé et les agents sont demeurés avec l’instigatrice jusqu’à l’arrivée des
Services de santé. On a évalué l’état de santé de l’instigatrice et on a appelé une ambulance.
Elle a été transportée à un hôpital de l’extérieur où les objets ont été retirés de son abdomen. Elle
est revenue à l’établissement le lendemain matin et a été placée en isolement avec un vêtement
et une couverture de sécurité; elle fait l’objet de rondes de surveillance aux 15 minutes.
JOLIETTE
Le 14 octobre 2008, le personnel a été informé qu’on avait caché de l’alcool frelaté dans l’unité
résidentielle 4. Vers 15 h, deux agents ont commencé à fouiller l’unité et ils ont trouvé 19 litres
d’alcool frelaté dans les armoires de la cuisine. L’alcool se trouvait dans un sac de plastique
transparent dissimulé dans une grande casserole.
MSF
Le 14 octobre 2008 vers 7 h 45, le gestionnaire correctionnel a été avisé d’un acte de vandalisme
à l’atelier d’aménagement paysager et du vol d’un véhicule du SCC. De plus, les clés de diverses
pièces d’équipement ont disparu. Une enquête a révélé que l’auteur de l’infraction est entré par la
fenêtre du cabinet de toilette. La police a été informée et une enquête est en cours.
COWANSVILLE
Le 13 octobre 2008 vers 10 h 15, des agents ont fouillé les effets personnels du détenu à son
retour d'une VFP. Ils ont trouvé les objets suivants cachés dans un pantalon : 136,5 grammes de
tabac et deux paquets de papier à cigarettes. Le détenu a été placé en isolement et son droit de
visite fait maintenant l’objet de restrictions.
- 13 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
DONNACONA
Le 11 octobre 2008 vers 13 h 30, le chien détecteur a montré un intérêt pour les visiteuses de
deux détenus. Cela a troublé une visiteuse qui a admis être en possession d’objets interdits. Elle
a refusé de parler à un avocat et a consenti à une fouille à nu. On a trouvé 11 paquets contenant
1 gramme d’héroïne et 11,7 grammes de marijuana. La visiteuse de l'autre détenu a déclaré
qu’on lui avait demandé d’introduire des objets interdits, mais qu’elle n’avait pas suivi les
instructions. La police a été informée et s’est présentée à l’établissement. Les deux visiteuses ont
été placées en détention et la police a porté des accusations contre elles.
PORT-CARTIER
Le 11 octobre 2008 vers 13 h 15, pendant une ronde dans la rangée, les agents correctionnels
ont senti une forte odeur provenant de la cellule du détenu. Ils ont fouillé la cellule et y ont trouvé
deux poubelles contenant 20 litres d’alcool frelaté sous le lit.
DONNACONA
Le 9 et 10 octobre 2008, à la suite d’information recue à la sécurité préventive, les agents de
renseignements, accompagnés d’agents correctionnels, ont saisi sur 3 détenus qui revenaient à
l'établissement de Donnacona, soient un détenu suspendu de sa libération d’office et deux
détenus revenant de la cour extérieure, plusieurs articles de contrebande, soit 343,7 grammes de
tabac, plusieurs papiers à rouler, des allumettes, un gramme d'héroïne et 73,2 grammes de
marijuana.
COWANSVILLE
Le 8 octobre 2008 vers 14 h 30, un détenu a fait l’objet d’une fouille à nu à la suite d’une visite
parce qu’on avait reçu des renseignements selon lesquels il tenterait d’introduire du tabac dans
l’établissement. On a trouvé un sac Ziploc contenant 60 grammes de tabac dans son sousvêtement. Le détenu a été placé en détention. Le droit de visite avec ce visiteur a été suspendu.
Une fouille de la cellule du détenu a permis de trouver 2 paquets de papier à cigarettes.
PORT-CARTIER
Le 4 octobre 2008, on a trouvé 5 gallons d’alcool frelaté dans la salle commune 2G, rangée E.
L’établissement a aussi signalé la découverte de plusieurs armes tranchantes et de matériel de
tatouage dans les aires communes.
CRR
Le 3 octobre 2008 vers 16 h 45, l’avion qui transportait 13 détenus en transfèrement de la région
du Pacifique à l’établissement Kent à la suite d’évènements violents a dû faire un atterrissage
d’urgence en raison d’une défectuosité de l’équipement. Aucune blessure n’a été signalée et les
détenus sont demeurés calmes et respectueux. Le syndicat a été informé, car 20 membres du
personnel étaient à bord de l’avion.Tout les agents travaillent au CRR dans la région du Québec.
Il s’agit en moins d’un an d’un deuxième incident impliquant une défectuosité dans un avion.
- 14 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
DONNACONA
Le 2 octobre 2008 vers 17 h, un détenu a obstrué la fenêtre de sa cellule de ségrégation pour
des raisons inconnues. Les agents ont ordonné qu’il enlève le drap de sa fenêtre, toutefois le
détenu n’a pas coopéré. Lors de la ronde de sécurité, les agents ont ouvert la porte de la cellule
du détenu et il a lancé des liquides organiques qui ont atteint les casques des agents et leur
veste anti-pics. Le gaz OC a été utilisé et le détenu a brisé la tête de l’instincteur de sa cellule. Un
négociateur a été appelé sur la scène et le détenu a accepté de changer de cellule et a été
déménagé sans incident.
ARCHAMBAULT
Le 1er octobre 2008 vers 18 h 05, un détenu a commencé à s’infliger des blessures en frappant
une rampe avec ses bras; il cherchait également un coin contre lequel se frapper la tête. Les
agents sont intervenus, mais le détenu continuait de s’agiter. Il a été emmené à sa cellule où un
membre du personnel infirmier lui a injecté un médicament. Le détenu n’a subi aucune blessure.
- 15 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
SEPTEMBRE
JOLIETTE
Le 30 septembre 2008 vers 8 h 45, les agents correctionnels ont trouvé une balle rouge à
l’intérieur du périmètre de la cour d’exercice. Dans la balle se trouvait un sac de plastique
contenant 21 grammes de tabac et du papier à rouler. Aucun détenu ne se trouvait à proximité au
moment où la balle a été trouvée.
SAINTE-ANNE-DES-PLAINES
Le 28 septembre 2008 vers 13 h 30, pendant une ronde dans la rangée, le personnel a remarqué
que le détenu avait des égratignures sur les bras qui semblaient avoir été causées par une chute.
Le détenu souffre d’une pneumonie grave. On lui a administré les premiers soins et on a appelé
une ambulance. Le détenu a été escorté à un hôpital de l’extérieur pour faire évaluer et soigner
ses blessures.
DRUMMOND
Le 26 septembre 2008 vers 9 h 10, un détenu a commencé à proférer des menaces et à devenir
de plus en plus agressif après avoir appris une décision voulant qu’il fera l’objet d’un transfert
dans un établissement à sécurité maximale. On a eu recours au gaz OC et à la force pour
maîtriser le détenu. Deux agents correctionnels ont été touchés par le gaz OC et un autre a subi
des blessures au cou. Le détenu a été vu par le personnel des soins de santé puis décontaminé.
Il avait une légère coupure dans le dos. La police a été informée et des accusations seront
portées contre le détenu.
JOLIETTE
Le 26 septembre 2008, lors d'une ronde sécuritaire à l'unité maximum, les agents ont trouvé une
détenue qui était en tentative de suicide. Elle s'était attaché un sac sur la tête avec un foulard et
divers liens. La rapidité d'intervention des agents a permis de préserver la vie de la détenue. Elle
fut ensuite transférée vers l'institut Pinel. Aucun agent ne fut blessé lors de l'intervention.
COWANSVILLE
Le 24 septembre 2008, le personnel a reçu des renseignements selon lesquels des objets
interdits seraient introduits dans l’établissement. La police a intercepté deux individus à l’extérieur
de l’établissement et trouvé trois paquets de la taille d’une balle molle sur le terrain de
l’établissement à l’extérieur du périmètre de sécurité. Bien que cela ne soit pas encore confirmé,
il semble que les paquets contiennent de la marijuana. Un détenu a été placé en isolement, car
un des suspects arrêtés par la police est apparemment son père. Une enquête est en cours.
- 16 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
DRUMMOND
Le 21 septembre 2008 vers 15 h, une fouille à nu a été effectuée sur un détenu à la suite d’une
visite régulière on a trouvé 96 grammes de tabac dans son sous-vêtement. Le détenu a été placé
en isolement en attendant la fin de l’enquête.
ARCHAMBAULT
Le 21 septembre 2008 vers 11 h, un détenu s’est mis à lancer des excréments humains autour
de sa cellule. Il a par la suite fait preuve de violence verbale envers les membres du personnel
médical. Vers 14 h, son comportement s’est détérioré et les agents de correction ont eu recours à
la force physique et à un masque pour le forcer à obéir aux ordres. Par la suite, le psychiatre lui a
prescrit une injection médicale. Celle-ci a été administrée et le détenu s’est alors calmé. Aucun
autre incident ne s’est produit et l’instigateur a ensuite obéi aux ordres.
PORT-CARTIER
Le 21 septembre 2008 vers 14 h, un détenu est venu voir les membres du personnel en se
plaignant d’une douleur à la poitrine. Il a été évalué par le personnel des Services de santé et on
a appelé une ambulance à titre de mesure préventive. Le détenu a ensuite été escorté à un
hôpital de l’extérieur aux fins d’évaluation.
DRUMMOND
Le 21 septembre 2008 vers 10 h 38, une quantité de stupéfiants a été saisie grâce à la vigilance
des agents correctionnels en devoir. Une visiteuse a alors tenté de remettre à un détenu une
quantité de 34,5 gr de haschisch, d'une valeur institutionnelle de 3 450 $. Le dossier a été confié
à la Gendarmerie Royale du Canada et le détenu impliqué séjourne présentement en isolement.
CFF
Le 21 septembre 2008 vers 10 h, le gestionnaire correctionnel a déterminé qu’un détenu n’était
pas rentré d’une permission de sortie au centre à l’heure prévue. On a alerté le service de police
provinciale et l’Agence des services frontaliers du Canada. Un mandat a été délivré par la police.
Le détenu est revenu à l’établissement à 19 h et il a été placé en isolement.
ARCHAMBAULT
Le 20 septembre 2008 vers 13 h 20, les membres du personnel ont constaté qu’un détenu s’était
infligé des blessures mineures avec une lame de rasoir. Après des négociations, le détenu a été
transféré à la cellule 1-C-6 où il s’est montré agité et a dit qu’il continuerait à s’automutiler avec
d’autres lames de rasoir qu’il avait dissimulées dans une de ses cavités corporelles.
Vers 19 h 05, un membre du personnel des soins de santé a vu le détenu sur le plancher vêtu de
sa blouse antisuicide. Il a également remarqué que l’instigateur avait quelque chose d’inusité sur
le pied. Les agents de correction ont été informés de la situation et sont entrés dans la cellule où
ils ont trouvé l’instigateur avec un sac en plastique autour du cou. Le sac a été retiré et le détenu
a été transféré à un hôpital de l’extérieur aux fins d’évaluation.
- 17 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
PORT-CARTIER
Le 19 septembre 2008 vers 9 h, l’ARS a reçu un renseignement selon lequel la visiteuse d'un
détenu tenterait de faire entrer de la drogue à l’établissement. La visiteuse a passé le test au
détecteur ionique et le chien détecteur n’a rien senti. L’ARS a ensuite interviewé la visiteuse, et
elle a finalement admis qu’elle cachait un colis dans une cavité corporelle. La police a été
informée et elle s’est présentée à l’établissement. Elle a escorté la visiteuse à l’hôpital où on a
récupéré un colis contenant du tabac et a admis avoir avalé des ballons contenant de la
marijuana. Plus tard, elle a évacué un ballon contenant 3,2 grammes de marijuana. La visiteuse a
fait l’objet d’accusations.
PORT-CARTIER
Le 18 septembre 2008 vers 2 h 55, un détenu a été trouvé inconscient dans sa cellule au cours
d’une ronde régulière. Le gestionnaire correctionnel a immédiatement été informé de la situation
et des agents ont été dépêchés sur les lieux pour prêter main-forte à leur collègue. On a
demandé l’aide d’un membre du personnel infirmier qui a entamé la RCR. Une ambulance fut
demandée; toutefois, celle-ci se trouvait à 45 minutes de l’établissement. Le détenu a été déclaré
mort par les ambulanciers. On ne connaît pas encore la cause du décès.
DRUMMOND
Le 17 septembre 2008, on a appris que deux instigateurs tenteraient de faire entrer des objets
interdits à l’établissement. Après leur retour de la cour extérieure, l’ARS a d’abord interrogé
l’instigateur 1 qui a indiqué avoir des petits sacs de produits du tabac dans une de ses cavités
corporelles. Le détenu a remis au personnel cinq paquets contenant 59,9 grammes de produits
du tabac. L’instigateur 2 a ensuite été interrogé et il a admis avoir des objets interdits dans une
de ses cavités corporelles. Il a remis au personnel 69,3 grammes de produits du tabac ainsi que
des papiers à rouler. Les deux instigateurs font face à des accusations internes.
USD
Le 17 septembre 2008 vers 18 h 45, un détenu a demandé une serviette de papier. Les agents
correctionnels ont alors ouvert la porte du secteur des douches et deux détenus s’y sont faufilés.
Un détenu s’est alors dirigé vers la douche dans laquelle se trouvait un autre détenu, mais il n’a
pas réussi à ouvrir la porte puisqu’elle était verrouillée. Les membres du personnel ont pulvérisé
de l’OC et les deux détenus ont obéi aux ordres.
DONNACONA
Le 16 septembre 2008 vers 21 h 05, de nombreux détenus ont brisé les gicleurs dans leur cellule
d’isolement. Le gestionnaire correctionnel est arrivé sur les lieux après avoir appris que la rangée
était inondée. À la suite de négociations avec les détenus, ces derniers ont été escortés jusqu’à
d’autres cellules sans incident. Les détenus devront répondre de leurs actes à la cour
disciplinaire.
- 18 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
ESAP
Le 15 septembre 2008 vers 15 h 15, le chien détecteur de drogue a réagi positivement en
reniflant un détenu. Ce dernier a subi une fouille à nu qui a permis au personnel de trouver
93 cigarettes roulées dans des sacs en plastique. Le détenu a été placé dans une cellule nue à
l’établissement Archambault. Le personnel de cet établissement a par la suite informé les agents
que le détenu avait également deux paquets dissimulés dans une de ses cavités corporelles. Les
agents ont saisi 13 grammes de marijuana.
LA MACAZA
Le 13 septembre 2008, une visiteuse de détenu avait demandé à sortir des V.F.P. vers 13 h.
Comme il n'y avait pas de personnel disponible à ce moment précis (autres opérations), la sortie
a été quelque peu retardée. Une fois arrivée à l'entrée principale, la visiteuse, mécontente du
retard, s'est mise à vociférer contre l'agente en poste, refusant même de procéder à la vérification
des effets personnels qu'elle ressortait. Comme elle n'avait pas le choix, dans sa rage, elle a
lancé sa bouteille de shampoing sur l'agente qui s'est vidée sur elle. Le S.O.C. en charge a tenté
de raisonner la visiteuse, mais rien à faire. Le lendemain, la visiteuse se voyait l'accès à
l'établissement refusé. L'agente a levé des charges de voies de fait.
LECLERC
Le 13 septembre 200, vers 14 h 40, des agents correctionnels ont remarqué que la visiteuse d’un
détenu avait quelque chose dans la bouche pendant qu’elle se trouvait dans l’aire des visites,
près des machines distributrices. Le personnel a alors trouvé un petit paquet de papier à
cigarettes. Les agents ont informé le détenu que la visite était annulée et l’ont escorté à
l’extérieur de l’aire des visites. Il a ensuite été fouillé à nu et les membres du personnel ont trouvé
40 grammes de produits du tabac. Les agents ont été obligés d’utiliser la force physique pour le
maîtriser.
LECLERC
Le 13 septembre 2008 vers 10 h 35, deux agents de correction ont trouvé une balle enveloppée
au moyen de ruban-cache gris-noir entre les clôtures. Les agents ont apporté la balle au
gestionnaire correctionnel qui a constaté qu’elle contenait 130 grammes de hachisch.
ARCHAMBAULT
Le 13 septembre 2008, vers 9 h, le chien détecteur de drogue a réagi positivement en reniflant la
visiteuse d’un détenu. Celle-ci a informé le personnel qu’elle dissimulait des produits du tabac
dans son pantalon, mais rien d’autre. Elle a été accompagnée par une agente correctionnelle
jusqu’à une salle où l’employée a trouvé dans son pantalon 500 grammes de produits du tabac et
deux paquets de papier à cigarettes. La visiteuse a été informée qu’elle serait autorisée à
participer à une visite guichet, mais elle a refusé et a quitté l’établissement.
COWANSVILLE
Le 12 septembre 2008, on a trouvé un paquet entre les deux clôtures dans le secteur 9. Le
paquet contenait 115 grammes de produits du tabac, des papiers à cigarettes et un briquet.
- 19 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
PORT-CARTIER
Le 9 septembre 2008, on a autorisé la tenue d’une fouille en vertu de l’article 53 de la Loi dans
l’unité d’isolement après réception d’un renseignement indiquant que certains détenus avaient
des armes en leur possession.Quatre détenus ont été conduits à l’extérieur et ils ont par la suite
refusé de réintégrer leur cellule. Le personnel a pulvérisé de l’OC afin de les maîtriser, puis ils
sont retournés à leur cellule. La fouille a permis de trouver des lames de rasoir, une aiguille, un
morceau de cadre de fenêtre et un briquet artisanal.
USD
Le 8 septembre 2008 vers 18 h 30, un détenu avait barricadé la porte de sa cellule et a été vu en
train de s’infliger des coupures aux bras. Les agents ont demandé l’aide du personnel médical
afin de lui prodiguer des soins. Le détenu a collaboré avec le personnel et a été conduit aux soins
de santé en vue de faire soigner ses blessures. Le détenu fut placé en cellule d’observation.
CRR
Le 8 septembre 2008 vers 18 h 30, des agents correctionnels qui effectuaient une patrouille de
sécurité ont constaté qu’un détenu avait barricadé sa fenêtre. Ils ont aperçu du sang dans la
cellule et y sont entrés. Le détenu a été conduit au Centre de soins de santé aux fins d’évaluation
et de traitement de blessures mineures. Il fut placé en cellule d’observation.
PORT-CARTIER
Le 7 septembre 2008 vers 19 h 35, trois détenus se battaient. Des agents leur ont ordonné de
cesser le combat. Les trois détenus ont cessé de se battre, mais un a refusé d’obéir. Les agents
ont eu recours à l’OC afin de le maîtriser. Il a finalement obéi et a été conduit aux soins de santé
aux fins d’évaluation et de décontamination. Deux détenus furent placés en détention.
PORT-CARTIER
Le 7 septembre 2008, vers 9 h, les agents correctionnels ont aperçu trois détenus frapper et
assener des coups de poing à un autre détenu dans la cour de récréation de l’isolement. Les
agents ont tiré une cartouche d’OC afin de maîtriser les détenus. Ces derniers ont cessé de se
battre et ont obéi aux ordres. Ils ont été conduits aux soins de santé aux fins d’évaluation et de
décontamination, puis placés en isolement.
USD
Le 7 septembre 2008, vers 22 h, un détenu a refusé de réintégrer sa cellule parce qu’il voulait sa
radio. Des négociations ont été entamées et le détenu refusait toujours de réintégrer sa cellule.
L’ÉPIU s’est rendue sur place et a eu recours au gaz OC Mark 9. Le détenu a ensuite accepté
d’obéir. Il a été amené au Centre de soins de santé afin d’être évalué et décontaminé.
- 20 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
JOLIETTE
Le 7 septembre 2008 vers 18 h 35, une détenue a été trouvée dans sa cellule en train d’ouvrir
d’anciennes blessures qu’elle s’était infligées et d’y insérer des objets. Elle a ensuite avalé une
pile AA double. On l’a amenée au Centre de soins de santé aux fins d’évaluation. Son état étant
jugé grave, elle a été conduite à un hôpital de l’extérieur aux fins d’évaluation.
CRR
Le 6 septembre 2008, vers 8 h 30, une femme et quatre enfants sont arrivés au pénitencier pour
une visite familiale privée avec un détenu. Au cours des formalités d’admission, le scanneur
ionique a décelé la présence de drogue. Le chien détecteur de drogue a également réagi
positivement en sa présence, mais non en la présence des enfants. La visiteuse a alors admis
aux agents qu’elle transportait des drogues camouflées dans ces cavités corporelles. La police a
été avisée, et on a saisi une petite quantité de marijuana, de tabac et de papier à cigarettes d’une
valeur approximative de 500 $.
COWANSVILLE
Le 6 septembre 2008 vers 11 h 30, un visiteur est arrivé à l’établissement. Le chien détecteur de
drogue a réagi positivement en le reniflant. Une évaluation de la menace et du risque a été
effectuée et le visiteur s’est vu refuser l’entrée à l’établissement. Plus tard dans la journée, il est
revenu et a de nouveau tenté d’entrer dans l’établissement, mais on lui a refusé l’accès une fois
de plus. Le gestionnaire correctionnel a informé le détenu devant recevoir le visiteur de la
situation. Il s’est montré agressif et a fait preuve d’agressivité physique envers les membres du
personnel qui ont eu recours à la force pour le maîtriser.Le détenu a été fouillé et le personnel a
trouvé des produits du tabac. Il a été placé en détention.
ARCHAMBAULT
Le 5 septembre 2008 vers 21 h, il y a eu une altercation entre deux détenus dans la salle
commune de la rangée 1C. Un détenu s’est approché de la table où l’autre détenu jouait aux
cartes et lui a donné plusieurs coups de poing au visage. Lorsque la victime est tombée au sol, le
détenu lui a alors donné des coups de pied au visage. Les agents correctionnels leur ont ordonné
de cesser de se battre. Les deux détenus ont accepté et sont retournés à leur cellule. La victime
a ensuite été escortée au Centre de soins de santé aux fins d’évaluation et de traitement de
blessures mineures. L’agresseur a refusé de se faire examiner et il a été transféré dans une autre
cellule.
LECLERC
Le 4 septembre 2008 vers 13 h 15, des agents fouillaient les cellules de la rangée 2AB lorsqu’un
détenu a adopté un comportement perturbateur et a refusé d’obéir aux ordres des agents
correctionnels qui effectuaient la fouille. D’autres détenus encourageaient le premier à continuer
de désobéir et manquaient de respect envers les agents. Les agents correctionnels ont entamé
une autre fouille des cellules et les détenus ont de nouveau fait preuve de violence verbale.
Lorsque les agents ont tenté de fouiller la cellule du premier détenu, celui-ci avait bloqué la porte
afin de les empêcher d’entrer. Les agents lui ont ordonné d’ouvrir la porte, mais il a refusé
d’obéir. Il a ensuite fait preuve de violence physique envers l’agent. Ce dernier a activé son
dispositif d’alarme personnel portatif. D’autres agents sont intervenus et ont eu recours à la force
- 21 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
pour maîtriser le détenu. Le détenu a été escorté aux Services de santé en vue de subir une
évaluation, puis il a été placé en détention. Les autres détenus impliqués furent aussi placés en
détention.
USD
Le 4 septembre 2008 à 16 h 30, un détenu était agité et désorganisé. Il a lancé des excréments
sur sa porte de cellule. Les agents ont essayé de négocier, sans succès. Le gaz OC a été utilisé
et le détenu est devenu coopératif. Il a été vu par le personnel du centre de santé et
décontaminé. Il a ensuite été transféré dans une autre cellule.
USD
Le 4 septembre 2008, vers 20 h, un détenu s’est montré agité, a adopté un comportement
agressif et a lancé des excréments en direction des agents correctionnels. On lui a ordonné
d’arrêter, mais il a refusé d’obéir. L’ÉPIU a été déployée afin de sortir le détenu de sa cellule et a
eu recours au gaz OC. Par la suite, le détenu s’est montré encore très agressif. Les agents ont
eu recours une fois de plus au gaz OC. Le détenu a ensuite été escorté au Centre de soins de
santé afin d’être évalué et décontaminé. Il s’est montré coopératif et a été placé par l’ÉPIU dans
la cellule d’observation.
LECLERC
Le 2 septembre 2008 vers 0 h 35, lors de la ronde sécuritaire extérieure, un agent découvre un
paquet (balle) entre les clôtures du secteur #9. Le paquet contenait les substances intoxicantes
suivantes:
-80.5 grammes de marijuana.
-4.5 grammes de cocaïne.
Le paquet contenait également trois briquets, du papier à rouler et environ 4,5 grammes de
poudre à pâte (coupe).
- 22 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
AOÛT
CRSM
Le 31 août 2008 vers 13 h 30, en effectuant une ronde de sécurité, les agents correctionnels ont
vu qu'un détenu se trouvait dans une autre cellule sans autorisation. Il a été ramené à sa cellule
et s’est mis à lancer tout ce qu’il pouvait trouver. Une fois entré dans sa cellule, il a continué de
briser des objets, incluant son téléviseur. Il a par la suite pris un morceau de métal brisé de son
téléviseur et s’est infligé des coupures à l’avant-bras. Le détenu a également lancé des objets
chaque fois que les agents correctionnels ont tenté d’ouvrir la porte de sa cellule. Ces derniers
ont eu recours au gaz OC afin de le maîtriser. Le détenu a été évalué et soigné et par la suite
placé dans une cellule d’observation.
JOLIETTE
Le 30 août 2008, une détenue en retrait de privilège en isolement s'est mutilée en se frappant la
tête sur les murs. De plus, elle a introduit un large pansement dans une plaie déjà existante de
son abdomen. Un recours à la force a été nécessaire pour l'extraire de sa cellule et la mettre
sous contention. La gravité de ses blessures a nécessité un transport par ambulance dans un
hôpital extérieur. (Le pansement n’a pas été retrouvé à ce jour….. ). Aucun agent ne fut blessé
durant l'intervention.
LECLERC
Le 29 août 2008 vers 10 h 15, le maître-chien et les agents en poste ont fouillé la salle commune
et la salle de douche du 1CD. Il y a eu saisie d'un pic artisanal (couteau affûté avec poignée
artisanale), 19.5 grammes de marijuana ainsi qu'un tocker.
CFF
Le 29 août 2008 vers 11 h 30, la visiteuse d’un détenu est arrivée à l’établissement, et le chien
détecteur de drogue a décelé la présence de stupéfiants en la reniflant. Cette dernière a été
interrogée par l’ARS et a accepté de subir une fouille à nu. Elle a remis aux agents au total
30 cigarettes, 1 briquet, 1 paquet de papier à cigarettes ainsi que 7 grammes de marijuana. La
police a été informée et des accusations ont été portées en conséquence contre la visiteuse. Le
détenu fut placé en détention.
DRUMMOND
Le 28 août 2008, lors de la descente d'un détenu pour le trou, ce dernier s'est désorganisé
devant la salle commune. Même menotté, il a tenté de s'en prendre aux agents en les frappant et
en tentant de leur cracher dessus. Ils ont dû le gazer. Quatre agents ont été impliqués, dont un
agressé et un autre qui a été gazé. Le PAE les a tous rencontrés, et les deux agents affectés
sont partis chez eux.
- 23 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
ARCHAMBAULT
Le 28 août 2008, vers 14 h, des renseignements reçus de l’ARS indiquaient qu'un détenu avait
des objets interdits en sa possession. Les agents correctionnels ont intercepté le détenu et l’ont
placé dans une cellule d’observation. Il a par la suite remis au personnel un total de 80 grammes
de produits du tabac. Il sera transféré à un autre établissement.
ARCHAMBAULT
Le 27 août 2008, vers 22 h, un détenu s’est infligé plusieurs blessures superficielles au poignet
gauche à l’aide d'une lame de rasoir. Les agents correctionnels sont intervenus et ont été en
mesure de le calmer. Le détenu a rendu au personnel quatre lames de rasoir. Il a été transporté
aux Services de santé pour recevoir les premiers soins et subir une évaluation.
CRR
Le 27 août 2008 vers 15 h 15, le détenu s’est rendu dans la cour d’exercice avec les autres
détenus de sa rangée puisque des travaux étaient effectués dans le secteur. Peu de temps
après, le détenu est entré à l’intérieur est s’est rendu dans les toilettes réservées aux membres
du personnel. Les agents correctionnels sont allés voir ce qui se passait et ont constaté que le
détenu avait été agressé. Il a subi des blessures mineures et a été transporté aux Services de
santé pour subir une évaluation. Le ou les agresseurs n’ont pas encore été identifiés.
JOLIETTE
Le 27 août 2008 vers 19 h 20, en effectuant une fouille régulière, les agentes correctionnelles ont
saisi au total 38,8 grammes de produits du tabac qui ont été remis à l’ARS.
DONNACONA
Le 26 août 2008 vers 20 h, les agents correctionnels ont répondu à une alarme de cellule et ont
trouvé la victime dans sa cellule avec une blessure à la tête. Le détenu a immédiatement été
escorté à un hôpital extérieur. Le détenu a indiqué qu’il avait été agressé, mais ne voulait pas
révéler l’identité de son agresseur. Après le visionnement des bandes des caméras de sécurité
de la rangée, l'agresseur a été identifié et placé en isolement.
LECLERC
Le 26 août 2008, à la suite d'information et indication du chien détecteur, un bénévole de l'activité
AA a mis en état d'arrestation. Environ 27 grammes de marijuana ont été trouvés sur sa
personne, d’une valeur carcérale d'environ 2 700 $.
CRSM
Le 26 août 2008 vers 8 h 30, un détenu était agité et a barricadé la porte de la rangée ainsi que
celle de sa cellule avec des sacs de poubelles. Il a ensuite brisé la tête des extincteurs
automatiques de la rangée, allumé un incendie et lancé des excréments en direction du poste de
- 24 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
contrôle dans la rangée. L’EPIU a été déployée et le détenu a décidé de collaborer avec elle. On
n’a signalé aucune blessure.
DONNACONA
Le 25 août 2008, vers 9 h 45, l’ARS a reçu des renseignements indiquant que le détenu avait des
objets interdits en sa possession. En sortant de la VFP, le détenu a été intercepté par le
personnel, puis placé dans une cellule d'observation. Le personnel a saisi au total 254,1
grammes de tabac, pendant qu’il se trouvait cette cellule.
JOLIETTE
Le 25 août 2008, une détenue en isolement a fracassé sa télé sur le mur et s'est lacéré l'avantbras avec la vitre. Elle s'est introduit des bouts de vitres dans les cavités corporelles. Pendant
que les agents en poste s'équipaient avec les habits orange et extraction de cellule, la détenue
s'est noué un drap autour du cou. L'OC fut utilisé afin de maîtriser la détenue. Elle a finalement
collaboré lors de sa décontamination afin de recevoir les premiers soins. Aucun agent ne fut
blessé durant l'intervention.
JOLIETTE
Le 24 août 2008, une détenue en retrait de privilèges en isolement s'est mise à se cogner la tête
solidement sur le mur. Une intervention spontanée des agents en place a permis un arrêt
d'agir. La détenue a collaboré à la mise sous contention et a reçu les premiers soins. Aucun
agent n'a été blessé durant l'intervention.
JOLIETTE
Le 23 août 2008, une détenue de l'unité maximum s'est automutilée en s'incérant une clé, un
crayon et une fourchette dans l'abdomen. Les agents sont intervenus rapidement et ont procédé
au transport d'urgence de la détenue vers l'hôpital extérieur. Aucun agent ne fut blessé dans
l'intervention.
JOLIETTE
Le 23 août 2008, une détenue de l'isolement s'est lacéré le pli du coude avec une lame de rasoir.
Les agents ont revêtu l'habit orange et sont intervenus rapidement puisque le saignement était
important. La détenue n'a pas offert de résistance et a été transportée rapidement à l'hôpital
extérieur. Aucun agent ne fut blessé dans l'intervention.
CRSM
Le 23 août 2008 vers 10 h 10, pendant qu’il était dans la douche, les membres du personnel ont
constaté qu’un détenu s’était infligé une lacération au cou avec une lame de rasoir. Ils sont
intervenus et le détenu a été évalué par le personnel des soins de santé, puis transporté à un
hôpital de l’extérieur aux fins d’une évaluation approfondie et de traitement de sa blessure. À son
retour à l’établissement, le détenu a été placé dans une cellule d’isolement.
- 25 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
ARCHAMBAULT
Le 23 août 2008 vers 18 h 55 au CRSM, rangée 1C évaluation dans la salle commune, un détenu
a menacé de lancer à plusieurs reprises une bouilloire remplie d'eau chaude sur les agents en
place. Ces derniers ont demandé du renfort et du gaz MK-4. Entre temps, un agent, avec l'aide
d'un bouclier, a pris par surprise le détenu pour le maîtriser au sol et le menotter.
PORT-CARTIER
Le 23 août 2008 vers 11 h 30, un détenu s’est infligé une petite lacération au cou. Il a ensuite
allumé un incendie dans sa cellule d’isolement. Les agents correctionnels sont intervenus et ont
escorté le détenu dans la douche pendant qu’on éteignait l’incendie. Il a été évalué par le
personnel des soins de santé, puis placé dans une cellule d’observation. Le détenu a subi des
blessures légères.
PORT-CARTIER
Le 21 août 2008 vers 15 h 10, les agents correctionnels sont intervenus dans l’aire d’isolement,
munis d’un bouclier, pour répondre à l’alarme de la cellule d'un détenu puisque ce dernier
avait obstrué le judas de la porte de sa cellule. Le personnel a constaté que le détenu avait brisé
la fenêtre de sa cellule ainsi que la tête de l’extincteur automatique, causant ainsi une importante
inondation dans la rangée. Après le nettoyage de la rangée, l’instigateur a lancé de l’urine sur les
membres du personnel, atteignant une agente au visage et aux yeux, ainsi que ses habits. Un
autre agent a été atteint au visage, aux mains et aux bras. Les agents ont bénéficié du protocole
post exposition. La SQ a été informée.
DRUMMOND
Le 21 août 2008 vers 13 h, l’établissement a reçu un paquet par courrier prioritaire, les agents en
fouillant le colis ont découvert 160 grammes de produits du tabac et des feuilles médicinales. Le
paquet, qui était adressé à un détenu a été saisi.
DRUMMOND
Le 21 septembre 2008 vers 10 h 30, des agents ont aperçu un détenu se passer la main sous la
chemise de son visiteur et par la suite mettre sa propre main dans la poche de son pantalon
pendant qu’il se trouvait dans la salle des visites. La visite a été annulée et le détenu a subi une
fouille à nu. Un colis contenant 34,5 grammes de marijuana se trouvait dans sa poche. La police
a été informée et des accusations devraient être portées.
DRUMMOND
Le 20 août 2008 vers 14 h, les agents correctionnels ont vu un détenu qui passait un objet à un
autre détenu à travers la clôture du secteur des VFP. Ces derniers ont entrepris une fouille et
saisi 110,3 grammes de tabac et 30 paquets de papier à cigarettes. Le détenu a été placé en
isolement.
- 26 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
JOLIETTE
Le 19 août 2008, une détenue de l'unité maximum s'est lacéré le pli du coude avec une lame de
rasoir. Les agents ont revêtu l'habit orange et ont intervenus. La détenue n’était pas coopérative
et l'OC fut utilisé à trois reprises pour la maîtriser. Elle a reçu les soins à l'hôpital intérieur et fut
mise sous contention pour une période d'environ 12 h. Aucun agent ne fut blessé dans
l'intervention.
LECLERC
Le 19 août 2008 vers minuit, les agents correctionnels, lors d'une ronde de sécurité, ont saisi une
balle qui contenait 42 grammes de tabac entre les clôtures du Secteur 9.
PORT-CARTIER
Le 17 août 2008 vers 9 h 20, un détenu a subi des blessures infligées par un codétenu. L'incident
s'est produit au gymnase de l'établissement durant une période d'activités régulières. Le Centre
de soins a immédiatement transféré le détenu au centre hospitalier de la région pour une
évaluation approfondie de ses blessures. La victime a ensuite été transportée dans un centre
hospitalier de Québec pour y subir une intervention chirurgicale au visage. Son état est
présentement stable et n'inspire aucune crainte. Pour sa part, le détenu agresseur a été identifié
et isolé. La Sûreté du Québec a aussi été informée de l'incident. L'établissement procède à un
examen des faits entourant l'incident.
DRUMMOND
Le 17 août 2008 vers 14 h 20, une fouille de la cellule d’isolement d'un détenu a permis aux
agents de saisir 60 grammes de tabac, 57 grammes de hachisch et 5 grammes de PCP. La GRC
a été informée. Le détenu demeure en isolement et de nouvelles accusations seront portées.
CFF
Le 17 août 2008 vers 12 h 45, les agents ont vu un détenu recevoir un paquet de son visiteur. Ils
ont fouillé le détenu et saisi au total 75 grammes de tabac. Ses privilèges de visites ont été
suspendus et il a reçu un rapport d’infraction.
PORT-CARTIER
Le 15 août 2008 vers 16 h 20, le détenu a brisé les fenêtres, une chaise ainsi que d’autres objets
dans sa cellule. Il a par la suite été placé en isolement. Vers 19 h 35, il s’est infligé une lacération
à l’avant-bras gauche. Le détenu a été fouillé à nu, évalué par le personnel du Centre de soins de
santé où il a été traité pour une blessure légère, puis placé dans une cellule d’isolement.
PORT-CARTIER
Le 13 août 2008 vers 9 h 55, un détenu a refusé d’obéir au personnel qui lui ordonnait de
réintégrer sa cellule après la marche. Les agents ont eu recours au gaz OC et à la force physique
- 27 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
pour le maîtriser. Il a été décontaminé, évalué par le personnel des soins de santé, puis ramené
à sa cellule d’isolement. Le détenu a subi des blessures légères.
CRR
Le 13 août 2008 pendant le dénombrement officiel, un détenu s’est mis à lancer des excréments
en direction des membres du personnel, atteignant l’un d’eux. Des agents portant des vêtements
appropriés ont procédé à une extraction de cellule. Ils ont eu recours à la force physique pour
maîtriser le détenu. Ce dernier a été évalué par le personnel des soins de santé et le membre du
personnel est retourné chez lui.
COWANSVILLE
Le 13 août 2008 vers 17 h 45, tous les détenus ont été confinés dans leur cellule puisque le
responsable de l’établissement a ordonné une fouille en vertu de l’article 53 de la Loi après que
l’on eut reçu des renseignements de sécurité indiquant la présence d’un objet interdit au sein de
l’établissement. La fouille se poursuit.
PORT-CARTIER
Le 12 août 2008 vers 23 h 20, les agents correctionnels ont répondu à une alarme d’incendie
dans la cellule d'un détenu. D’autres agents sont intervenus rapidement et l’incendie a été
maîtrisé. Le détenu a été placé dans une autre cellule et évalué par le personnel du Centre de
soins de santé. Les agents ont constaté que la fenêtre extérieure, la tête de l’extincteur
automatique, le matelas ainsi que les draps avaient été endommagés au cours de l’incendie.
DONNACONA
Le 11 août 2008 vers 8 h 20, un agent correctionnel qui effectuait une ronde dans la rangée a vu
qu’un détenu était pendu à son lit avec un lien autour du cou. Des agents ont ouvert rapidement
la porte de la cellule et coupé le lien. Le détenu a été évalué par le personnel des soins de santé,
puis transporté à un hôpital de l’extérieur par mesure de précaution.
SAINTE-ANNE-DES-PLAINES
Le 11 août 2008 vers 12 h 30, la police a informé le SCC, après avoir obtenu des
renseignements de la collectivité, qu’un détenu planifiait s’évader et avait un téléphone cellulaire
en sa possession. On a fouillé le détenu et constaté qu’il avait un téléphone cellulaire et 70 $ en
sa possession. Il a été placé dans une cellule d’observation et a menacé de s’automutiler.
SAINTE-ANNE-DES-PLAINES
Le 11 août 2008 vers 17 h 15, les agents correctionnels ont reçu des renseignements indiquant
qu'un détenu avait un objet interdit en sa possession. Au cours de la fouille de sa cellule, les
agents ont saisi au total 227 cigarettes, 125 timbres-poste de 52 cents, une somme de
130 dollars, 8 pilules de seroquel et 3 grammes de cocaïne.
- 28 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
CRR
Le 11 août 2008 vers 21 h 30, l’instigateur lançait des excréments en direction des agents
chaque fois que ces derniers tentaient de s’approcher de sa cellule. L’EPIU a été déployée et les
agents ont eu recours au gaz OC pour le maîtriser. L’instigateur a été décontaminé et évalué par
le personnel des soins de santé.
PORT-CARTIER
Le 10 août 2008 vers 0 h 15, un détenu a déclenché l’alarme de sa cellule. Les agents
correctionnels sont intervenus et ont constaté que le détenu avait subi des blessures au visage
qui devaient être soignées. Le détenu a été évalué par le personnel des soins de santé, puis
transporté à un hôpital de l’extérieur aux fins d’une évaluation approfondie et de traitement de
ses blessures. Après avoir examiné les bandes vidéo de sécurité, les agents ont été capables
d'identifier l’agresseur. Ce dernier a été placé en isolement.
CRR
Le 10 août 2008 vers 8 h 30, un détenu a placé une poubelle dans la rangée dans le but
d’empêcher d’autres personnes de passer par la porte. Des agents supplémentaires sont
intervenus, mais le détenu n’a pas obéi à leurs ordres. Il a craché sur des agents et lancé le
contenu d’une poubelle et de l’urine en leur direction. L’EPIU a été déployée et les agents ont
utilisé la force physique et le gaz OC pour le maîtriser. L’instigateur a été décontaminé et évalué
par le personnel des soins de santé.
CRR
Le 10 août 2008 vers 15 h 45, pendant qu’on l’escortait à la douche, un détenu s’est élancé vers
un agent et l’a frappé avec ses menottes. Des agents ont eu recours à la force physique pour le
maîtriser. L’instigateur a été ramené à sa cellule, et l’agent blessé s’est fait examiner par le
personnel infirmier. Il avait des blessures mineures à la tête.
CRR
Le 10 août 2008 vers 8 h 30, un détenu s’est barricadé dans l’aire d’isolement. Il a craché sur le
négociateur et a refusé d’obéir aux ordres émis. On a déployé l’EPIU et utilisé du gaz OC pour le
maîtriser. Le détenu a été examiné par le personnel infirmier, puis ramené en isolement.
PORT-CARTIER
Le 10 août 2008 vers 0 h 15, un détenu a activé son alarme de cellule et informé les agents
correctionnels qu’il avait été agressé. Suivant son examen par le personnel infirmier, le détenu a
été transporté à un hôpital de l’extérieur aux fins d’évaluation approfondie et de traitement. Ses
blessures sont considérées comme étant des blessures graves.
- 29 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
LECLERC
Le 8 août vers 11 h 30, un détenu du 1-D-13 a été placé en isolement à la suite du
déclenchement d'un PPAS. Le sujet a menacé de s'en prendre physiquement à un membre du
personnel de la cuisine par des paroles et un geste simulant une agression.
LECLERC
Le 6 août 2008, un détenu qui avait été placé en observation à son admission de RDP, a remis
aux agents de la détention, sur les 3 quarts de travail, 32 grammes de tabac et quelques
allumettes. Des rapports d'infraction ont été faits et seront traités. Toutes les informations
pertinentes ont été consignées.
COWANSVILLE
Le 5 août 2008 vers 9 h 30, un détenu a recouvert la fenêtre de sa porte et a détruit des objets
dans sa cellule. Le personnel a eu recours au gaz OC et à la force physique en vue de le
maîtriser, mais n'a pas réussi. On a déployé l’EPIU. L’instigateur a été placé en isolement,
décontaminé et examiné par le personnel infirmier.
DONNACONA
Le 3 août 2008 vers 15 h 30, des agents ont aperçu plusieurs détenus en train de consommer de
l’alcool frelaté dans la salle commune. D’autres agents sont intervenus, et tous les détenus qui se
trouvaient dans cette salle ont été soumis à une fouille. On a saisi deux armes artisanales. Tous
les détenus se sont montrés coopératifs à l’exception d'un détenu. Les agents ont eu recours à la
force physique et au gaz OC à deux reprises pour maîtriser le détenu. Ce dernier a été examiné
par le personnel infirmier, puis placé en isolement.
- 30 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
JUILLET
CFF
Le 31 juillet 2008 vers 0 h 55, des agents ont répondu à l’alarme de cellule d'un détenu. Ce
dernier a alors informé le personnel qu’il avait de la difficulté à respirer et qu’il avait avalé les
somnifères d’un autre détenu. Il a été examiné par le personnel infirmier, puis transporté à un
hôpital de l’extérieur aux fins d’évaluation approfondie et de traitement. Le détenu est ensuite
retourné à l’établissement.
PORT-CARTIER
Le 30 juillet 2008 vers 5 h 40, un agent de la rangée H a vu un détenu en train de consommer de
l’alcool frelaté dans sa cellule et a constaté qu’il n’était pas dans son état normal. Le personnel lui
a ordonné, en vain et à plusieurs reprises, de cesser de boire. L’ÉPIU a été déployée. Une fois
menotté, l’instigateur a fait l’objet d’une fouille à nu, puis a été placé en isolement. Il a refusé de
se faire examiner par le personnel infirmier. On a saisi, au total, 23 litres d’alcool frelaté et un
alambic de fabrication artisanale.
CRSM
Le 28 juillet 2008 vers 22 h 15, un détenu a fait preuve de violence verbale et a menacé le
personnel dans l’aire commune de l’unité 1C. Les agents ont tenté, sans succès, de négocier
avec lui. L’EPIU a été déployée. L’instigateur a subi des blessures légères en cassant des objets.
LECLERC
Le 26 juillet 2008 vers 13 h 30, un détenu du 2A-5 a été placé en détention à la suite d’un
comportement agressif et inacceptable envers une agente alors qu'il était à la méthadone.
CRR
Le 26 juillet 2008 vers 10 h, des agents ont entendu le bruit d’une bagarre dans la cour
d’exercice. Ils ont vu que le premier détenu avait des contusions et des égratignures. Ils l’ont
interrogé et ce dernier leur a dit que son compagnon de cellule, le deuxième détenu, avait
débranché son téléviseur. Les agents ont fouillé la cellule des deux détenus et ont trouvé une
liste de dettes à payer et d’autres éléments de preuve. Les agents n’ont eu recours à aucune
force physique et les quatre détenus ont été placés en isolement.
DONNACONA
Le 26 juillet, un agent correctionnel se pique avec une aiguille en effectuant une fouille dans la
salle commune du W secteur 119. L’agent portait des gants de cuir, mais l’aiguille a transpercé le
gant. Il est sur le protocole de médicaments pour au moins 28 jours.
Il y a également eu une bagarre dans la salle commune du W avec usage de gaz 1 muzzle blast.
- 31 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
DONNACONA
Le 25 juillet 2008 vers 9 h 30, alors qu’il était en isolement pour des raisons médicales, un détenu
a tenté de s’automutiler en se coupant à la gorge avec une lame de rasoir. Le personnel des
soins de santé et les agents sont entrés dans sa cellule et ont tiré une cartouche d’OC. Le détenu
est tombé par terre et a lâché la lame de rasoir. Il a été décontaminé et amené au Centre de
soins de santé aux fins d’évaluation.
DONNACONA
Le jeudi 24 juillet vers 10 h, un détenu du secteur de la ségrégation est insatisfait de sa cantine. Il
menace les agents et avec une lame de rasoir, il commence à s'automutiler à la gorge. Un MK-09
est utilisé pour faire cesser le détenu. Il est escorté au centre de soins et est gardé dans une
cellule à l'infirmerie.
CFF
Le 24 juillet 2008 vers 8 h 30, une bataille a éclaté entre deux détenus dans le gymnase. Ces
derniers ont subi des blessures légères à la suite de cet incident et ont été placés en isolement.
Pour le moment, on ne connaît pas la raison de la bataille.
USD
Le 24 juillet 2008 vers 13 h 20, après une fouille, le détenu n’a pas apprécié la méthode utilisée
pour le fouiller et il s’est mis à injurier les agents présents et à proférer des menaces contre eux.
Ces derniers lui ont ordonné de retourner à sa cellule. Il a refusé d’obéir et les agents sont
intervenus en utilisant du gaz OC pour le maîtriser. Il a été ramené à sa cellule. Par la suite, il a
été escorté à la douche pour se faire décontaminer et évaluer par le personnel des soins de
santé. Il a été placé en isolement.
DONNACONA
Le 23 juillet vers 22 h 30 lors du quart de soir, dans la pavillon L rangée 1 M, il y a eu bagarre
entre deux détenus sur le pallier devant le contrôle. Les agents correctionnels dans le contrôle
actionnent la sirène, mais la bagarre ne cesse pas. Deux muzzle blast utilisés, et les agents du
plancher à travers la grille de pallier utilisent 2 MK-09 de OC pour gazer en direction des détenus
qui continuent à se battre. Un troisième détenu se mêle de la bagarre, un autre muzzle blast
utilisé, le troisième à ce moment, et la bagarre cesse. Les trois détenus impliqués sont escortés à
la détention. Lors de la fouille des salles communes après l'incident, un pic artisanal est trouvé
sur le palier près du téléphone. Les douches sont données à la rangée 1M jusqu'à minuit environ.
Le jeudi 24 au matin et au dîner, les détenus de la rangée 1M sont demeurés en cellule jusqu'au
souper et sont servis avec des take-out. Des fouilles approfondies sont faites en après-midi dans
les salles communes et certaines cellules sont ciblées. Retour à la normale en soirée.
DRUMMOND
Le 23 juillet 2008 vers 23 h, une bagarre a éclaté entre deux détenus. Ils ont obéi à l’agent qui
leur a ordonné à plusieurs reprises de cesser de se battre. Les deux détenus ont été escortés au
Centre de soins de santé et traités pour des blessures légères. Les deux ont été placés par la
suite en détention.
- 32 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
DONNACONA
Le 22 juillet vers 21 h 40 lors du quart de soir, des détenus semblent en état anormal dans la
salle commune de 2 K du pavillon H. Les agents correctionnels se rendent à la porte de la salle
commune et avisent les détenus que l'on doit vider la salle commune et procéder à l'évaluation
médicale de cinq détenus présents (ils sont sept dans la salle commune). Deux détenus
collaborent et retournent en cellule, les autres refusent. Un négociateur est appelé, même
résultat ils refusent. Vers 22 h 15, les détenus commencent à barricader la salle commune, les
gazs sont utilisés, un muzzle blast du contrôle et par la suite, le protect-o-jet qui a eu un effet
instantané et les détenus ont cessés. Trois sont retournés en cellule et les deux qui ont incité les
autres escortés à détention. Douche donnée dans la rangée 2K jusqu'à minuit trente. Retour à la
normale de la rangée le 23 en PM, ménage fait le matin dans la salle pour ramasser le gaz et les
morceaux de vaisselle cassés.
CRR
Le 22 juillet 2008 vers 15 h 20, les agents ont saisi au total 17,7 grammes de marijuana sur un
détenu à son arrivée au centre. Par la suite, il a informé les membres du personnel qu’il avait en
sa possession du tabac dissimulé dans l’une de ses cavités corporelles, puis il leur a remis
47 grammes de tabac. La police a été informée.
LA MACAZA
Vers 12 h 15 le 21 juillet 2008, un incendie mineur a été constaté dans le bâtiment abritant la
lingerie et le magasin. Les mesures d’urgence ont été déployées pour les détenus et les
employés. Les services d’incendie de la Municipalité de Rivière-Rouge se sont présentés à
l’établissement quelques minutes après l’alarme et ont pris charge du bâtiment. Un feu dans une
poubelle serait à l’origine de cet incendie mineur. Le SCC fera enquête comme dans pareille
circonstance.
CRR
Le 21 juillet 2008, un détenu est décédé. Le décès a été constaté à 8 h 23 à la Cité de la santé, à
Laval. Le détenu fut trouvé dans sa cellule par les agents correctionnels lors d’une ronde de
sécurité. La Sûreté du Québec a été mandatée pour déterminer les circonstances menant au
décès. Le Service correctionnel du Canada et le bureau du Coroner mèneront également une
enquête.
COWANSVILLE
Le 21 juillet 2008 vers 10 h 10, le personnel de l'établissement a procédé à une importante saisie
de drogue. Deux emballages remplis de stupéfiants ont été trouvés dans le secteur des activités.
À peu de distance de là, mais à l'extérieur de l'enceinte pénitentiaire, un autre emballage du
même genre et des jumelles ont aussi été trouvés. L'analyse des contenus démontre une
quantité de 165 grammes de marijuana, 50 grammes de haschisch et 64 grammes de tabac, le
tout ayant une valeur institutionnelle de 35 000 $.
COWANSVILLE
Le 21 juillet 2008 vers 22 h 15, un détenu a informé les agents correctionnels qu’il y avait un
incendie dans la buanderie de la rangée 1D. Les agents sont intervenus et ont constaté qu’un
- 33 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
morceau de papier brun se trouvait derrière la sécheuse et dégageait de la fumée. Ils ont
utilisé un extincteur d’incendie, puis des ventilateurs pour chasser la fumée.
DRUMMOND
Le 20 juillet 2008 vers 13 h, une quantité de 56 gr de haschisch a été saisie grâce à la vigilance
des agents en devoir, alors qu’une visiteuse remettait la drogue à un détenu. Cette quantité
représente une valeur institutionnelle de 5 600 $. Le dossier a été confié à la Gendarmerie
Royale du Canada et des accusations pourraient être portées contre la visiteuse et le détenu,
lequel séjourne présentement en isolement.
JOLIETTE
Le 20 juillet 2008 vers 19 h 20, une détenue a refusé de collaborer avec le personnel, a menacé
de s’automutiler et a masqué la caméra de sa cellule. Les agentes correctionnelles sont entrées
dans sa cellule et ont eu recours à la force physique afin de la maîtriser. Elle a été évaluée par le
personnel des soins de santé et ramenée dans une cellule d’observation. Aucune blessure n’a
été signalée.
JOLIETTE
Le 18 juillet 2008, une détenue de l'isolement s'est noué un drap autour du cou pour tenter de
s'étrangler. Après négociation, la détenue a dénoué le drap, mais a tenu des propos suicidaires.
L'ÉPIU a été mandaté pour effectuer l'extraction de cellule et le retrait de privilège puisque la
détenue ne collaborait pas. Elle a à son actif de nombreux assauts et menaces de mort envers le
personnel. Aucun membre n'a été blessé dans cette intervention.
DONNACONA
Le 16 juillet 2008 vers 11 h, un détenu est arrivé au poste de contrôle de l’unité et a demandé à
l’agent de le laisser sortir de la rangée afin de pouvoir se rendre au bureau de l’unité. En arrivant
près du bureau de l’unité, le détenu s’est assis dans l’escalier. Un agent correctionnel de l’unité
s’est approché de lui et celui-ci a indiqué avoir été agressé par deux détenus de sa rangée. Il a
été conduit aux soins de santé et, chemin faisant, il a déclaré qu’il avait le vertige. Il a été placé
sur une civière et conduit aux soins de santé en vue de subir une évaluation. Il a par la suite été
conduit à un hôpital de l’extérieur où le personnel a déterminé qu’il avait des fractures au visage
nécessitant une intervention chirurgicale. La bande vidéo de la rangée a été examinée, ce qui a
permis d’établir l’identité des agresseurs. Ces derniers ont été placés en isolement, et la police a
été informée de l’incident. Les blessures sont considérées comme graves.
DONNACONA
Le 16 juillet 2008 vers 17 h 20, un agent correctionnel effectuait une ronde dans la rangée
lorsqu’il a regardé dans la cellule d'un détenu et a remarqué une forme semblable à celle d’un
être humain dans le lit, mais il ne pouvait détecter aucun mouvement. L'agent correctionnel a
frappé à la porte de la cellule à plusieurs reprises afin de susciter une réaction. Il a ensuite
appelé du renfort. Après avoir ouvert la cellule, les agents correctionnels ont constaté qu’une
forme semblable à celle d’un être humain avait été placée sous les draps. Le détenu de la cellule
en question a été trouvé dans celle d’un autre détenu. Il a été menotté et conduit à l’isolement
sans incident.
- 34 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
COWANSVILLE
Le 16 juillet 2008 vers 11 h 30, pendant qu’il travaillait à la cuisine, le détenu s’est mis à menacer
verbalement et physiquement un membre du personnel. L’instigateur a proféré des menaces
verbales contre le préposé à la cuisine et a par la suite lancé des objets contre un mur. Il a
ensuite été escorté par les agents correctionnels à la détention.
MONTÉE ST-FRANÇOIS
Le 15 juillet 2008, les membres du personnel ont appris qu’il y avait un incendie dans une salle
de mécanique après le déclenchement de l’alarme incendie dans le PPCC. Les agents
correctionnels sont intervenus et ont tenté d’éteindre le feu. Il y avait une importante quantité de
fumée. Les détenus qui se trouvaient dans les unités touchées ont été évacués à l’extérieur. Un
des agents qui est intervenu a été vu par le personnel des soins de santé et conduit à un hôpital
de l’extérieur en vue de subir une évaluation plus approfondie après avoir inhalé de la fumée. Il
n'y a aucun appareil respiratoire dans cet établissement pour répondre rapidement et
sécuritairement lors d'incendie.
CRSM
Le 14 juillet 2008 vers 16 h 30, un détenu s’est mis à recouvrir la fenêtre de la porte la caméra et
les murs de sa cellule d’excréments. Le personnel a entamé des négociations avec lui, mais en
vain. L’EPIU a été déployée et elle lui a passé le matériel de contention médicale dans une autre
cellule. Le détenu s’est mis à manger son matelas et l’EPIU est intervenue une seconde fois. Le
détenu est actuellement en observation.
DRUMMOND
Le 14 juillet 2008, un détenu est décédé de mort naturelle dans sa cellule. Le tout a été constaté
vers 10 h. La famille du détenu a été avisée.Les deux agents du pavillon concerné ont été
relevés aussitôt qu'il fut possible de le faire. Vers 13 h 30, ils étaient encore dans l'établissement
pour terminer leurs rapports. On leur a offert les services du PAE. Le Service correctionnel
effectuera une enquête interne
CRR
Le 14 juillet 2008 vers 8 h 30, un paquet suspect a été trouvé par les agents correctionnels entre
les clôtures périmétriques et la cour intérieure. Le paquet contenait 204 grammes de produits du
tabac, 3 paquets de papiers, 2 cartons d’allumettes et un briquet. Une enquête est en cours sur
cet incident.
JOLIETTE
Le 13 juillet 2008, une détenue en isolement s’est lacéré profondément le bras avec une lame de
rasoir. L’équipe orange est intervenue afin de préserver la vie de la détenue. Elle a toutefois
refusé de coopérer à la mise sous contention et les agents ont dû user de la force pour
l’empêcher d’agir. L’ÉPIU a été appelé pour effectuer le transport de la détenue à l’hôpital en
ambulance. La détenue n’était pas coopérative. L’usage de la force a été nécessaire pour mettre
la détenue sous contention à l’hôpital et pour que le médecin puisse lui prodiguer les soins
nécessaires à son état. Malgré les radiographies prises, lors de son retour en établissement dans
- 35 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
une cellule antisuicide, la détenue a montré une autre lame aux agents. L’ÉPIU est intervenu une
autre fois pour une extraction de cellule et la mise sous contention de la détenue. La détenue est
demeurée sous contention pendant 12 heures. Aucune agente ne fut blessée durant les
interventions.
DONNACONA
Le 11 juillet 2008, un détenu a reçu la visite de sa mère qui a dû se soumettre à une entrevue
avec les agents de sécurité préventive, puisque l’établissement avait reçu un renseignement
indiquant qu’elle tenterait d’y faire entrer des objets interdits. La visiteuse a remis au personnel
un paquet contenant 27,5 grammes de tabac et a accepté de subir une fouille à nu. Le personnel
a alors trouvé 49,7 grammes de marijuana, 3 grammes de hachisch, 2,7 grammes de PCP et
15 pilules d’Ecstasy. On a alerté la police. Une enquête suivra et des accusations seront portées
contre la visiteuse de 76 ans. Le tout d’une valeur institutionnelle de 11 700 $.
CRR
Le 10 juillet 2008, un détenu fut informé qu’il serait placé en isolement parce qu’il fumait de la
marijuana dans la cour d’exercice, et le personnel avait reçu un renseignement indiquant qu’il
dissimulait des stupéfiants dans une de ses cavités corporelles. Il a fait preuve d’agressivité et le
personnel a eu recours à des agents chimiques pour le maîtriser. Le détenu a été évalué par le
personnel des soins de santé et il a subi des blessures mineures. Il fut escorté en isolement
JOLIETTE
Le 10 juillet 2008, une détenue en isolement a menacé de mort des agents et des gestionnaires.
La détenue se trouvait dans le SAS de la cour de l’isolement à ce moment. Elle ne voulait pas
collaborer à son retour en cellule et a uriné afin de pouvoir asperger les officiers. La détenue est
demeurée confinée dans le SAS de 16 h à 23 h 50. Tous les mouvements en isolement ont été
gelés durant ce laps de temps. L’ÉPIU est intervenu vers minuit pour son retour en cellule. Aucun
agent n’a été blessé durant cette intervention. Des charges extérieures ont été portées contre la
détenue. Il est à noter qu’elle en est à sa septième charge extérieure pour voies de fait ou
menaces depuis environ 2 mois.
DONNACONA
Le 10 juillet 2008 vers 10 h 35, les agents ont vu un détenu agresser un autre détenu dans le
couloir entre les rangées L et E. Ils ont eu recours au gaz OC et à la force physique pour mettre
fin à l’agression. Le détenu a été placé en isolement et décontaminé. Il a refusé d’être évalué par
le personnel des soins de santé. Le détenu agressé a subi de légères blessures, a été évalué par
le personnel des soins de santé et retourné à son unité.
DONNACONA
Le 10 juillet 2008 vers 5 h 45, le détenu a activé l’alarme de sa cellule. Deux agents sont
intervenus et ont constaté que le détenu s’était pendu avec un lien attaché à la fenêtre. Ils sont
intervenus, ils sont entrés dans la cellule et ont coupé le lien. Le détenu respirait toujours et était
confus. Il a été évalué par le personnel des soins de santé, puis transporté à un hôpital de
l’extérieur aux fins d’évaluation plus approfondie et de traitement de blessures possibles. Il est
resté à l’hôpital pour observation.
- 36 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
DONNACONA
Le 10 juillet 2008 vers 16 h 40, l’agent affecté au poste de contrôle a vu un détenu se diriger vers
lui avec des lacérations à l’avant-bras. Les agents sont intervenus et ont escorté le détenu au
Centre de soins de santé pour une évaluation et pour faire soigner de légères blessures. Il a été
ensuite placé dans une cellule. Environ trente minutes plus tard, il est parvenu à briser la fenêtre
de la porte de sa cellule et s’est coupé légèrement au pied. Il a reçu des soins et a été placé dans
une cellule d’observation.
ARCHAMBAULT
Le 8 juillet 2008 vers 16 h 10, pendant qu’il effectuait une ronde de sécurité, un agent a vu le
détenu se mettre un lien autour du cou et a constaté qu’il s’était infligé une lacération à l’avantbras gauche. D’autres agents sont intervenus. Le détenu a été évalué par le personnel des soins
de santé, puis placé dans une cellule d’observation. Il a subi de légères blessures.
DONNACONA
Le 8 juillet vers 21 h 20, un agent correctionnel a vu un détenu agresser un autre détenu lors des
activités extérieures. Un autre détenu a escorté la victime jusqu'au poste de contrôle. L'agresseur
fut placé en ségrégation et la victime fut transportée à l'hôpital extérieur et fut gardée pour la nuit
pour évaluation.
DONNACONA
Le 8 juillet 2008 vers 11 h 30, les membres du personnel ont vu les deux détenus se battre. Les
agents ont été obligés d’utiliser le gaz OC et de tirer un coup de semonce pour mettre fin à leurs
agissements. Les deux instigateurs ont été évalués par le personnel des soins de santé,
décontaminés et placés en isolement. Les deux détenus ont subi de légères blessures. La SQ a
été informée et une enquête aura lieu.
DONNACONA
Le 8 juillet 2008 vers 15 h 30, un détenu s’est mis à détruire des objets dans une salle commune.
Les agents ont eu recours au gaz OC pour mettre fin à ses agissements et le maîtriser. Il a été
évalué par le personnel des soins de santé, décontaminé et placé en isolement. Aucune blessure
n’a été signalée.
DONNACONA
Le 8 juillet 2008 vers 15 h 30, les agents ont vu trois détenus agresser la victime dans la rangée
1M. Les agents ont pulvérisé du gaz OC pour mettre fin à leurs agissements. La victime a été
évaluée par le personnel des soins de santé, puis transportée à un hôpital extérieur aux fins
d’évaluation plus approfondie et de traitement d’une légère blessure à la tête. Les trois détenus
ont été placés en isolement et évalués par le personnel des soins de santé.
- 37 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
DRUMMOND
Le 7 juillet 2008, les détenus ont participé à un vote pour tenter de résoudre l’impasse concernant
leur grève et appui avec les détenus de Cowansville. Cinquante-huit détenus étaient favorables à
retourner travailler alors que 262 s’y opposaient. Les détenus demeurent donc en cellule.
CRSM
Le 6 juillet 2008 vers 19 h 45, les membres du personnel ont vu un détenu gratter une plaie qu’il
s’était infligée au cou et menacer de se pendre. Ils lui ont ordonné à plusieurs reprises, sans
succès, de mettre fin à son comportement. Ils sont entrés dans sa cellule et ont été obligés de
recourir à la force physique et au matériel de contrainte pour le maîtriser. Le détenu a été évalué
par le personnel des soins de santé. .
CFF
Le 6 juillet 2008 vers 16 h 28, les membres du personnel ont répondu à l’une des alarmes de la
clôture périmétrique et ont vu deux femmes près des terrains de l’établissement. L’une d’elles
tentait de lancer un objet par-dessus la clôture de l’établissement. Plus tard, les membres du
personnel ont saisi le paquet qui contenait 200 cigarettes. Les agents n’ont pas pu identifier les
deux femmes.
PORT-CARTIER
Le 6 juillet 2008 vers 14 h 35, l’établissement a appris qu'un détenu avait des objets interdits en
sa possession. Au cours de la fouille, le détenu s’est montré agressif envers les membres du
personnel et les agents ont eu recours au gaz OC et à la force physique pour le maîtriser. Il a été
fouillé, décontaminé, évalué par le personnel des soins de santé et placé en isolement. En le
fouillant, les agents ont trouvé un morceau de plexiglas de 7 pouces de longueur et un briquet.
Aucune blessure n'a été signalée.
MONTÉE SAINT-FRANÇOIS
Le 5 juillet 2008, un détenu de 53 ans s’est évadé de l’établissement. L’homme purgeait une
peine de prison à perpétuité pour meurtre. La Sûreté du Québec et le Service correctionnel du
Canada ont ouvert une enquête.
CRSM
Le 5 juillet 2008 vers 20 h 45, les membres du personnel se sont rendus à la cellule de
l’instigateur lorsqu’ils ont entendu des cris. Ils ont constaté que le détenu avait un lien autour du
cou et qu’il attachait l’autre bout à la fenêtre. Ils sont entrés dans la cellule et ont coupé le lien. Ils
ont eu recours à la force physique et au matériel de contrainte pour le maîtriser. Le détenu a été
évalué par le personnel des soins de santé. .
- 38 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
ARCHAMBAULT
Le 4 juillet 2008, les détenus sont demeurés en cellules en guise de solidarité avec les détenus
les établissements de Cowansville et Drummond. Le tout est redevenu normal durant la soirée.
DONNACONA
Le 4 juillet 2008 vers 10 h 15, pendant la distribution des articles de la cantine dans la
rangée 2M, un détenu s’est mis à insulter et à menacer les agents. Ces derniers lui ont ordonné à
plusieurs reprises de retourner dans la salle commune, mais il a refusé d’obéir. Les agents ont
pulvérisé du gaz OC lorsque le détenu s’est élancé en direction d’un agent correctionnel. Le
détenu a été placé en isolement, évalué par le personnel infirmier et par la suite décontaminé.
CRSM
Le 4 juillet 2008 vers 9 h 30, un détenu s’est montré agité et a allumé des incendies dans sa
cellule à deux occasions. Les incendies ont été éteints chaque fois, et le détenu fut transféré
dans une autre cellule. Vers 10 h 40, le détenu s’est barricadé dans sa cellule et a obstrué la
fenêtre de la porte de celle-ci. Les agents correctionnels ont entamé des négociations avec lui et
il a finalement obéi aux ordres vers 11 heures.
COWANSVILLE
Le 2 juillet vers 20 h 30, faisant suite à la perturbation majeure à l’établissement, les agents
correctionnels effectuaient des rondes dans les rangées lorsqu’ils ont remarqué qu’un détenu
tenait une arme artisanale contre sa gorge à l’intérieur de sa cellule en menaçant de se trancher
la gorge. Des négociations ont été entreprises avec lui et le tout a été enregistré sur caméra
vidéo. Le détenu a remis quatre armes aux agents correctionnels et il a été escorté dans une
cellule d’observation. Il a été évalué par le personnel des soins de santé et n’a subi aucune
blessure.
COWANSVILLE
Le 2 juillet 2008 vers 13 h 20, les détenus ont refusé de réintégrer leur cellule à la suite de
l’entrée générale activée par la sirène.Les détenus étaient agressifs et criaient des insultes aux
agents correctionnels en place. De plus, ceux-ci ont lancé des roches en direction des agents,
atteignant l’un d’eux au front. Les agents correctionnels ont rapidement sécurisé divers
secteur.Vers 14 h 30, un groupe de détenus brise une première grille et se dirige vers la
détention où ils brisent des fenêtres. L’agent présent et seul à la détention a dû se défendre et
défendre la bâtisse avec son gaz au poivre MK9. Les détenus ont réintégré leur cellule vers 20 h
10. À la suite du visionnement des bandes-vidéo, sept détenus furent transférés d’urgence vers
l’établissement Donnacona et cinq autres furent placés en détention le temps de statuer sur leur
cas. La Sûreté du Québec évalue la possibilité de porter des accusations de méfaits contre
certains détenus.En date du 8 juillet, les détenus demeurent en cellule et des négociations ont
toujours lieu.
- 39 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
DRUMMOND
Le 2 juillet 2008 vers 20 h, les détenus ont refusé de réintégrer leur cellule. Ils sont demeurés
dans la cour extérieure. À la suite de négociations entre les deux parties les détenus ont
réintégré leur cellule vers 0 h 25 le 3 juillet. L’établissement demeure en isolement cellulaire.
- 40 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
JUIN
MONTÉE ST-FRANÇOIS
Le 29 juin 2008, un détenu a omis de réintégrer le pénitencier après avoir bénéficié d’une
permission de sortie sans escorte. Les corps policiers ont immédiatement été avisés. Le Service
correctionnel du Canada a partagé toutes les informations pertinentes et collabore activement
avec eux afin de reprendre cet individu dans les plus brefs délais. Le Service correctionnel du
Canada procédera à une enquête ou à un examen des faits afin de déterminer les circonstances
entourant cet événement.
LECLERC
Le 27 juin 2008 vers 10 h, un détenu du 2ef a été placé en isolement suite à une série de
comportements irrespectueux, propos agressifs et arrogants envers les membres du personnel.
JOLIETTE
Le 26 juin 2008, une détenue s’est désorganisée lors d’une escorte vers le palais de justice et
elle a dû être ré escorté à l’établissement. À son arrivée, elle a été escortée par l’EPIU pour la
fouille a nu, elle a collaboré, mais ensuite a refusé de mettre la jaquette antisuicide et elle a
déféqué sur celle-ci. Les agents ont utilisé l’OC et la détenue a été décontaminée à deux
reprises. La détenue insulte les membres de l’EPIU. Après plusieurs négociations, elle a
finalement coopéré pour l’intégration de sa cellule d’isolement. Aucun agent n’a été blessé.
JOLIETTE
Le 20 juin 2008, une détenue s’est automutilée et l’EPIU a procédé à la mise sous contention. La
détenue a offert une résistance, mais ensuite elle a coopéré. Aucun agent n’a été blessé.
JOLIETTE
Le 18 juin 2008 à la suite d’une simulation de pendaison, une intervention spontanée a été
effectuée auprès d’une détenue en détention. La détenue a offert une résistance et elle a blessé
deux agentes. L’une d’entre elles s’est fait mordre à la main et l’autre a reçu un crachat dans un
œil. Les agents l’ont attaché à l’aide de moyens de contraintes souples. La détenue est
demeurée toute la nuit en observation et l’EPIU a procédé à la décontamination de celle-ci.
CFF
Le 16 juin 2008, un détenu a omis de réintégrer le pénitencier après avoir bénéficié d’une
permission de sortir sans escorte. Les corps policiers ont immédiatement été avisés et le Service
correctionnel du Canada a partagé avec eux toutes les informations pertinentes pouvant mener à
la reprise de cet individu dans les plus brefs délais. Le Service correctionnel du Canada
procédera à un examen des faits afin de déterminer les circonstances entourant cet événement.
- 41 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
COWANSVILLE
Le 12 juin 2008 vers 2 h du matin, un détenu s'est enlevé la vie par pendaison dans sa cellule.
Les agents correctionnels ont appliqué rapidement les premiers soins et les manœuvres de
réanimations cardiaque.Une enquête de la Sûreté du Québec sera effectuée.
ARCHAMBAULT
Le 6 juin 2008 vers 8 h 30 au poste-hôpital intérieur, un détenu s'est fâché et il a brisé à coups de
poing le plexiglas recouvrant la porte grillagée. Il menaçait qu'il ne partirait pas tant et aussi
longtemps que le dentiste ne viendrait pas le voir parce qu’il avait mal à la bouche. Après
plusieurs interventions d'agents et de gestionnaires, le détenu a finalement quitté pour retourner
en cellule et est descendu en détention.
ARCHAMBAULT
Le 3 juin 2008 vers 17 h 30, un détenu se désorganise, menace le personnel que tout va sauter
et alimente sa colère contre les agents correctionnels et menace dans la salle commune du 1B
de déclencher une émeute. Les agents lui demandent de cesser son grabuge et ses menaces,
mais le détenu se fout de l’autorité en place. Aucune intervention de la part des gestionnaires ne
fût prise.
ARCHAMBAULT
Le 3 juin 2008 vers 18 h 15, un détenu menace l’agent correctionnel du contrôle A en voulant lui
lancer une chaise. Il retourne dans sa cellule, s’enferme et il a une lame avec lui. Après
négociation, le détenu sort et va à une rencontre avec un surveillant et réintègre son unité
normalement.
ARCHAMBAULT
Le 3 juin 2008 vers 16 h 50, un détenu, pris de panique en allant prendre ses médicaments au
poste médicament, a foncé sur un agent correctionnel et a voulu l’agripper au bras. Les agents
en back up ont maîtrisé le détenu au sol et l’ont menotté et il a été conduit au 1C pour
évaluation.
- 42 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
MAI
ARCHAMBAULT
Le 28 mai 2008 vers 15 h 30, un détenu du CRSM, 2D, s’est mutilé avec une lame de rasoir au
visage et au torse. Il fût contrôlé par les agents correctionnels. D’autres agents ont revêtu la
combinaison orange et l’ont transporté à l’hôpital extérieur en ambulance.
DRUMMOND
Le 28 mai 2008, à la suite d’une fouille générale due à l'assaut de la veille, les items suivants
furent saisis :
Pavillon 4 - 4 détenus avec tabac
Pavillon 5 - 6 détenus avec tabac
Pavillon 6 - 4 détenus avec tabac
Pavillon 7 - 1 alambic, 500 ml d'alcool, 1 livret de chèque, une radio modifiée
Pavillon 8 - 2 pics artisanaux, 15 briquets, 12 détenus avec tabac
Pavillon 9 - 3 détenus avec tabac, peinture et diluant à peinture
DRUMMOND
Le 27 mai vers 22 h, un détenu fut agressé par deux détenus dans le secteur du gym. Il fut atteint
d’une dizaine de coups de pic artisanal. Il fut transporté à l’hôpital extérieur pour y être soigné, sa
vie n’est pas en danger. Les deux agresseurs furent amenés en détention.Une enquête sera faite
par le SCC et la Sûreté du Québec. L’établissement a été fermé durant la journée du 28 mai pour
effectuer des fouilles. Un couteau ayant servi à l’agression fut trouvé. Le personnel croit qu’il
manque toujours un pic artisanal. Aucun agent ne fut blessé durant l’incident. Il s’agit d’une
deuxième agression violente entre détenus depuis le début de l’année dans cet établissement à
sécurité médium.
LECLERC
Le 26 mai vers 3 h du matin, un détenu du secteur postsuspension du Leclerc s'est automutilé à
la gorge (carotide) à l'aide d'un crayon d'où était inséré une lame. Il est mort au bout de son sang.
Le codétenu vivant dans la même cellule que lui a donné l'alerte et les agents correctionnels sont
promptement intervenus et ont donné les premiers soins. Un des agents étant intervenus a eu du
sang sur lui et a été acheminé à l'hôpital.
DONNACONA
Le 23 mai 2008, le chien détecteur de stupéfiant a démontré un intérêt à l’arrivée d’un détenu. Ce
dernier a remis des quantités de 59 grammes de marijuana et de 61 grammes de haschich d’une
valeur en établissement de 17 000 $. Il s’agit d’un délinquant qui revenait en incarcération à la
suite de la suspension de sa liberté conditionnelle.
- 43 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
DONNACONA
Le 20 mai lors d'une fouille, un pen gun a été saisi ainsi que deux clés de menottes. Le détenu
devait comparaître en cour extérieure le 26 mai, selon les ARS le sujet se préparait une évasion.
On se rappelle qu’il y a quelques semaines, des items de la même sorte avaient été saisis dans
la cellule du même détenu. Les ARS travaillent de concert avec le procureur de la couronne afin
que des charges extérieures soient déposées contre le détenu.
ARCHAMBAULT
Le 19 mai 2008 vers 13 h 15 au 1C, un détenu refuse de coopérer pour son traitement dans la
cellule spéciale (argentino). Les agents correctionnels ont maîtrisé le détenu, mais une fois
couché sur le lit, le détenu a mordu la main de l’agent. Aucune blessure à la main, car ce dernier
portait ses gants anticoupure ainsi que des gants latex.
PORT-CARTIER
Le 17 mai lors d'une ronde sécuritaire, les deux agents correctionnels sont incapables de vérifier
avec précision que le détenu Wood respire toujours. Ils frappent à plusieurs reprises dans la
porte de la cellule pour faire réagir le sujet, mais ce dernier ne répond toujours pas. Les agents
demandent alors au contrôle d'ouvrir la porte de la cellule afin de vérifier l'état du détenu. Le sujet
a alors bondi sur les deux agents faisant trébucher le premier et frappant le second au visage à
coups de poing. Des agents correctionnels ont été appelés en renfort pour maîtriser le détenu. Il
a été escorté à la détention. Un agent est blessé au visage (ses lunettes cassées).
PORT-CARTIER
Le 15 mai une bagarre entre deux détenus dans le gymnase. L'agente correctionnelle sur la
passerelle actionne la sirène, mais les deux détenus continuent de se battre. Elle a dû tirer un
coup de semonce afin de mettre fin à la bataille. Les deux détenus ont été escortés dans le
secteur d'isolement. Aucun agent blessé.
JOLIETTE
Le 15 mai 2008 vers 15 h, une détenue du secteur du maximum s’est désorganisée et elle a
frappé un agent de correction. Elle a vite été maîtrisée au sol, menottée et escortée en détention
pour son intégration. La détenue ne collabore pas et elle menace les agents. Elle ne collabore
pas pour la fouille à nu. L’EPIEU a dû intervenir à deux reprises sur cette détenue au cours de la
soirée. Un agent a été frappé, mais aucune blessure grave, des charges extérieures seront
portées.
PORT-CARTIER
Le 14 mai une autre bagarre impliquant deux détenus dans une salle commune du pavillon L. Le
détenu instigateur a été escorté à la détention. Aucun agent blessé.
- 44 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
CRSM
Le 14 mai 2008 vers 15 h 45, un agent correctionnel avait remarqué qu’un détenu lançait sa
chaise sur sa fenêtre de cellule et menaçait de se couper avec une lame de rasoir. Après
négociation, le détenu s’est rendu avec la demande de rencontrer sa psychologue.
PORT-CARTIER
Le 13 mai lors d'une parade médicale, une bagarre éclate dans le corridor entre deux détenus du
même pavillon. Les agents inflammatoires ont été utilisés. Le détenu instigateur a été escorté au
secteur d'isolement. Aucun agent blessé.
PORT-CARTIER
Le 12 mai une bagarre entre deux détenus dans le gym. Après avoir reçu des ordres pour cesser
de se battre les deux détenus se sont présentés au carrefour et ont été escortés à la détention.
Aucun agent blessé.
PORT-CARTIER
Le 11 mai lors d'une fouille de casier dans le secteur de la détention, les agents correctionnels
ont trouvé une arme artisanale fabriquée avec le manche de deux ustensiles de plastique et une
lame de rasoir.
PORT-CARTIER
Le 10 mai 2008, un détenu du secteur détention refuse de rentrer de la marche. Le sujet
demande à être transféré dans un autre établissement. La situation a duré 12 heures.Le détenu a
décidé de retourner dans sa cellule de son propre choix. Aucun agent correctionnel blessé.
PORT-CARTIER
Le 8 mai 2008, un détenu menace de se couper et l'équipe d'intervention est mandatée pour
l'escorter dans la cellule sèche du centre de soin avec des rondes aux 15 minutes. Le sujet
démontre de l'agressivité envers les membres du personnel.
PORT-CARTIER
Le 6 mai 2008 à la détention, les agents correctionnels trouvent un pic artisanal fait avec un
morceau de miroir lors d'une fouille de cellule. Aucun agent blessé.
JOLIETTE
Le 6 mai 2008, une détenue à haut risque a dû être mise sous contention et elle a collaboré. La
détenue s’est couchée elle-même sur la civière et n’a présenté aucune résistance. Le tout s’est
effectué sans la caméra, car la détenue a collaboré. Aucun agent n’a été blessé.
- 45 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
CRSM
Le 4 mai 2008 vers 12 h 45, l’agent correctionnel du 1C informe qu’il faut mettre un détenu dans
l’argentino. Les agents ont mis la combinaison orange pour se protéger, même si le détenu disait
vouloir y aller de façon volontaire. Il a coopéré pour aller dans l’argentino, mais une fois couché
sur le lit, le détenu a mordu la main droite d'un agent. Il a immédiatement mis ses mains derrière
la tête du détenu pour l’empêcher de bouger. Nous avons ensuite attaché le détenu sur
l’argentino sans autre problème.
JOLIETTE
Le 3 mai 2008, une détenue en isolement a tenté de s’étrangler avec sa jaquette antisuicide et
avec ses mains. Une équipe d'intervention spontanée est entrée dans la cellule afin de préserver
la vie de la détenue. Aucun agent ne fut blessé dans l'intervention.
DONNACONA
Lors d'une fouille effectuée vendredi le 2 mai au pavillon H, une importante quantité d'armes
artisanales fut saisie. Voici la description des saisies.
27 pics de métal;
5 pics en plastique;
7 morceaux de métal;
4 morceaux de plastique.
JOLIETTE
Le 2 mai 2008, une détenue en isolement a réussi à déchirer sa couverture anti-suicide et a tenté
de s’étrangler avec un morceau. Elle s'est aussi auto-mutilée au bras. À la suite d’une
négociation, elle a remis les objets altérés et a collaboré pour recevoir les premiers soins.
PORT-CARTIER
Le 2 mai 2008, un détenu lance un tordeur de moppe sur la vitre du contrôle. L'agent
correctionnel lance un jet d'agent irritant de format MK9 en direction du sujet alors que celui-ci
lance ce qui a semblé à l'agent une bouteille de récurent sans raison évidente. Il a été escorté
jusqu'à la détention. Aucun agent blessé.
PORT-CARTIER
Le 1er mai 2008, un détenu de la détention se coupe au torse et au bras gauche avec des lames
de rasoir alors qu'il est dans la douche. La coupure au niveau du torse est profonde et le sujet
entre son doigt dans la plaie tout en l'étirant. Il revendiquait une médication. La direction a fait
appel à l'équipe d'intervention pour l'escorter vers le centre de santé de Sept-Iles. Aucun agent
correctionnel blessé.
- 46 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
AVRIL
CRSM
Le 30 avril 2008 au CRSM rangée 1C, un détenu était dans la petite cour du 1C et il ne voulait
pas entrer en cellule. C’est alors que le gestionnaire a demandé aux agents correctionnels sur
place d’aller chercher le détenu, certains équipés d’un casque d’autre non, sans gaz, bouclier,
bâton. Les agents correctionnels ont encerclé le détenu. Une fois pris, le détenu a fait un assaut
sur les agents correctionnels en donnant des coups de poings. Il a atteint deux officiers, un à la
visière du casque et l’autre sous la visière au visage, par la suite, il fut maîtrisé et emmené dans
la cellule spéciale Argentino pour une injection par l’infirmière. Deux agents fut blessés dans
l’intervention ordonnée par le gestionnaire. Un est présentement en arrêt de travail pour
blessures au visage et l’autre pour un malaise à une épaule.
COWANSVILLE
Le 30 avril, un détenu s’est coupé à plusieurs reprises avec une lame de rasoir qu’il avait
dissimulée dans sa bouche. Il a eu quelques blessures mineures et après plusieurs heures de
négociation, il y a eu extraction de cellule et transfert d'urgence pour L.U.R.S.M. par l'équipe
d'intervention d'urgence.
ARCHAMBAULT
Le 1er avril 2008, au moment de sortir de la douche, un détenu a refusé de collaborer avec les
agents. Il a donné des coups de pied et a tenté de mordre certains d’entre eux. On a dû avoir
recours à la force afin de le maîtriser. Le détenu a ensuite été placé dans une cellule
d’observation et a refusé d’être évalué par le personnel du centre de soins de santé. L’un des
agents a été légèrement blessé.
JOLIETTE
Le 29 avril 2008, une détenue du secteur de l'isolement s'est automutilée avec un morceau de
métal. Une négociation a été entreprise avec la détenue alors que l'ÉPIU était appelé pour
l'intervention. L'intervention ÉPIU s'est bien déroulée et le morceau de métal a été récupéré.
Aucune agente ne fut blessée.
Pendant ce temps, une détenue maximum a fait une tentative de suicide en s'attachant un lacet
noué trois tours autour de son cou. L'intervention rapide des agents afin de couper le lacet et de
permettre à la détenue de respirer à nouveau a suffie afin de maintenir la détenue en vie. Aucun
agent ne fut blessé lors de l'intervention.
PORT-CARTIER
Le 26 avril 2008, une lettre de menaces très sérieuses et explicites envers une agente
correctionnelle et les membres de sa famille a été trouvée dans le local du club vie.Malgré les
menaces sérieuses, aucun protocole de protection ou d’évaluation de la menace ne fut offert à
l'employée. Une intervention du syndicat fut nécessaire pour corriger la situation.
- 47 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
CRSM
Le 25 avril 2008 vers 17 h 15, un détenu du 1C lance du liquide sur les agents correctionnels.
Deux agents en reçoive en plein visage, ils quittent pour aller au centre de soin se faire
décontaminer. Le détenu menace de se couper, les agents correctionnels prennent le bouclier
pour voir par le guichet de la cellule, le détenu tente de pousser et crache sur le bouclier. Après
négociation, le détenu accepte de se faire menotter et transporter dans la cellule spéciale
(argentino).
JOLIETTE
Le 25 avril 2008, une détenue s'est automutilée en isolement. Une intervention spontanée a eu
lieu afin de faire cesser les comportements mutilateurs. La détenue a été contentionnée aux
quatre membres pendant environ 16 heures. Un transport à l'hôpital fut nécessaire afin de faire
vérifier ses cavités corporelles dans lesquelles elle aurait introduit l'objet avec lequel elle se
mutilé. Aucun agent ne fut blessé pendant l'intervention.
ARCHAMBAULT
Le 25 avril 2008 vers 16 h 35, un détenu du CRSM, 1C 04, s’est frappé la tête sur la porte de
cellule. Après avoir été traité par l’infirmière, le détenu a recommencé dans sa cellule. Les agents
ont revêtu la combinaison orange dû au sang dans la cellule et sur le détenu. Dans l’intervention
le détenu s’est désorganisé et les agents l’on menotté et transporté dans la cellule spéciale
(argentino). Le masque anti-crachat a été mis sur le détenu puisqu’il avait tenté de cracher sur un
agent.
ARCHAMBAULT
Le 25 avril 2008 au CRSM rangée 1C, après avoir bouché son judas, un détenu a lancé du
liquide (urine) sur deux agents correctionnels en plein visage. Il avait des mesures de protection
pour ce détenu mais le gestionnaire a cru bon d’y mettre un terme à cause de sa bonne conduite.
Les agents correctionnels ont été à l’hôpital pour des soins et nettoyage, puis à l’hôpital extérieur
sur le protocole. Ils sont présentement en accident au travail
DONNACONA
Le 25 avril 2008 vers 21 h 40, deux détenus de la cantine, accompagné de deux détenus du
comité, se sont présentés à l'unité L afin de venir livrer la cantine de crème glacé. Après que le
premier détenu ait été appelé, une quinzaine environ ont ouvert la porte puis ont grimpés les
marches en courant. Après avoir tiré des coups de semonce, les détenus ont été gazés. Ils se
sont dirigés vers un groupe de détenus d’une autre unité pour les agresser. Il semblerait que ce
soit un conflit entre détenus au sujet de la cantine. Environ 3-4 minutes plus tard, les détenus
sont revenus à l’unité. Les détenus sont entrés en cellule. Après quelques minutes tous les
détenus de l'unité étaient en cellule. Une ronde a été faite puis le Cx6 a été avisé que tous les
détenus étaient entrés en cellule. Vers 23 h 30, l'infirmier est arrivé afin d'évaluer les détenus du
1N.
- 48 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
STE-ANNE-DES-PLAINES
Le 23 avril 2008, un détenu a été rapporté absent de l’établissement lors du dénombrement
officiel de 6 h. Les corps policiers ont immédiatement été avisés et le Service correctionnel du
Canada a partagé avec eux toutes les informations pertinentes pouvant mener à la reprise de cet
individu dans les plus brefs délais. Le Service correctionnel du Canada procédera à un examen
des faits afin de déterminer les circonstances entourant cet événement.
CFF
Le 23 avril 2008, vers 21 h 30, le personnel a procédé à une importante saisie de drogue. Une
balle remplie de stupéfiants a été trouvée à l’intérieur de la cour de récréation, près des clôtures.
L’analyse de son contenu démontre une quantité de 5 grammes de cocaïne, 100 grammes de
haschisch, 20 pilules d’ectasie, le tout d’une valeur carcérale de 10 505 $.
ARCHAMBAULT
Le 20 avril 2008 vers 20 h 20 un détenu du CRSM, 1C 04, bouche sa caméra de surveillance.
Après des interventions à plusieurs reprises, le détenu joue avec sa cicatrice au cou, puis
transporté dans la cellule spéciale (argentino). Il a reçu une injection, les agents avaient revêtus
l’habit orange et le casque anti-crachat.
CRSM
Le 19 avril 2008 vers 20 h 15, un détenu se désorganise et frappe le mur. Il se blesse à la main
droite et au coude. Les agents correctionnels déplacent le détenu vers la douche, il arrache le
rideau de douche et dit qu’il allait « tuer un screw et qu’il veut aller à l’USD ». Rapport fait sur
menace de mort.
CRSM
Le 19 avril 2008 vers 9 h, un détenu se désorganise lorsqu’un agent correctionnel lui apprend
qu’il est en repos de contact dans sa cellule et au même moment, il lance son cabaret de
déjeuner rempli de lait et café chaud sur l’agent. Le détenu est maîtrisé et menotté puis dirigé au
1C évaluation avec l’aide d’agents correctionnels supplémentaires.
COWANSVILLE
Le 16 avril 2008, lors d’une fouille de routine dans une cellule, les agents correctionnels ont
confisqué 45 grammes de marijuana dans le pavillon 11. Nous croyons que les officiers ont eu un
scoop mais ne veulent pas brûler leur source. La drogue était cachée sous un sac à poubelle
dans la cellule d’un détenu, fraîchement emballé et prête à distribuer.
CRSM
Le 14 avril 2008 au 1C vers 12 h 12, un détenu bloque sa caméra de surveillance et son judas de
cellule et fait sans arrêt des menaces de mort et de menaces d’agressions physiques aux agents
correctionnels et au personnel médical. Après négociation par le surveillant, le détenu a accepté
de prendre sa médication.
- 49 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
JOLIETTE
Le 13 avril 2008, une détenue précitée a couvert ses murs et ses vêtements anti-suicide
d'excréments. L'ÉPIU fut mandaté pour procéder à l'extraction de cellule. La détenue a été mise
sous contention pour un autre 18 heures.
JOLIETTE
Le 11 avril 2008, lors de son entrée de sa marche extérieure, la même détenue a déchirée un
morceau de son chandail et se l'est introduit dans le vagin. Des négociations ont été entreprises
avec la détenue afin qu'elle remette le morceau de tissu. Elle s'est strangulée avec le morceau de
tissus et une intervention spontanée fut nécessaire pour retirer le tissu d'autour de son cou.
Aucun membre du personnel ne fut blessé lors de l'intervention. Un peu plus tard, la détenue
s'est strangulée avec sa jaquette anti-suicide, une autre intervention spontanée fut nécessaire
afin de s'assurer de préserver la vie de la détenue. Aucun membre du personnel ne fut blessé
lors de l'intervention. L'ÉPIU fut ensuite mandaté pour effectuer la mise sous contention de la
détenue. L'intervention s'est bien déroulée, aucun membre du personnel blessé. La détenue a
été contentionnée pour une période d'environ 18 heures consécutives. Une bagarre a éclaté
entre deux détenues maximums. L'intervention du personnel a été rapide et aucun membre du
personnel n'a été blessé. Elles ont été placées en isolement.
LECLERC
Le 11 avril 2008 vers 18 h 10, un agent informe par téléphone qu’un détenu est devenu agressif,
à la suite de la signature de partage de document dans le bureau du 1ABCD. Le détenu a lancé
les papiers ainsi que le crayon à la figure des agents. De plus, le détenu est devenu arrogant,
gestuel agressive et des paroles insultantes. Le détenu a été vu par le personnel infirmier
seulement en isolement étant donné l'état de celui-ci. Le téléphone à l’avocat a été complété.
CRSM
Le 10 avril 2008 dans le bureau du 1C, lors de l’évaluation d’un détenu, ce dernier menace la
psychologue, il dit « Je vais te violer, j’va te piquer dans la gorge mon asti de salope ». Après
négociation avec les agents correctionnels et le surveillant, le détenu a accepté de prendre ses
médicaments pour se calmer.
LECLERC
Le 10 avril 2008, à la suite de l'information reçue en date du 9 avril 2008 à l'effet que les noirs
attendaient une balle, une balle contenant 89 pilules et environ 33,8 grammes de marijuana a été
lancée dans la cour cette même soirée.
JOLIETTE
Le 9 avril 2008, une détenue en isolement a brisé sa télévision et s'est mutilée avec un morceau
de vitre avant de se l'introduire dans le vagin. Comme la détenue est gérée sous la phase 1 du
protocole de gestion à risque élevé de prise d'otage, elle fut transportée à l'hôpital extérieur
escortée par 3 CXII et 1 CXIV vêtus de l'équipement anti-liquide organique. Le personnel a été
- 50 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
incommodé pour avoir porté le couvre-tout orange durant de trop longues heures d'attente à
l'hôpital.
CRSM
Le 7 avril 2008 au 1C 08, un détenu s’est agité lors de la mise de contrainte (chaîne de transport)
pour l’amener au bureau du docteur. Il a tenté de donner des coups de pieds aux agents
correctionnels. Il a été immobilisé au sol en utilisant la force nécessaire. Les agents portaient
leurs visières anti-crachat pour se protéger.
CFF
Le 6 avril 2008 vers 00 h 10, un détenu est décédé. La famille du détenu a été avisée. Le Service
correctionnel du Canada procédera à un examen des faits afin de déterminer les circonstances
entourant ce décès. Il s'agit d'une mort par pendaison où les agents sont intervenus en faisant les
manoeuvres de RCR. L'agent a été éclaboussé dans la bouche par des liquides organiques
(vomissures) car le poket-mask s'est avéré défaillant (à plusieurs reprises l’embout qui s'est
détaché du masque lorsqu'en contact avec les substances visqueuses). L'agent en question a été
soumis à un protocole (2 mois) médicamenteux pour prévenir une possible contamination.
CRSM
Le 6 avril 2008 vers 8 h 45 au 1C 08, un détenu menace les agents correctionnels, soit « Mon
hostie tu connais pas mon passé! M’a te tuer! Sort moé d’icite pis je te tue mon hostie de sale. Si
ça ne marche pas, je te tire quand je sort! ». Le détenu a été avisé qu’il serait rapporté pour ses
propos.
CRSM
Le 5 avril 2008 vers 8 h 45 au1C, un agent s’est fait lancé de la nourriture par un détenu au
travers du guichet de cellule en poussant violemment son cabaret hors du guichet en criant et
frappant dans sa porte de cellule.
CRSM
Le 3 avril 2008, un détenu de la rangée 1C dit dans une entrevue au médecin que s’il faut tuer
quelqu’un, il va le faire dans le but de quitter le CRSM. Il répète son objectif et comment il va faire
pour l’obtenir, et qu’il était prêt à s’en prendre à un CX.
CRSM
Le 3 avril 2008 au C 02, un détenu, après avoir fait une selle dans sa serviette, tente de pousser
la merde dans la rangée et dit aux agents « Entre dans la cellule pour venir chercher la serviette!
Tu le sais, j’attends juste ça! M’a va faire un meurtre! ». Après le surveillant est venu négocier et
le détenu à remis la dite serviette.
- 51 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
CRSM
Le 3 avril 2008 vers 18 h 40, les agents correctionnels ont entendu du bruit dans la rangée du
2D. Un détenu criait et frappait sur la porte de cellule d’un autre détenu « Tu te cache t’as peur ».
Les agents ont fait fermer la rangée et le détenu fût amené au 1C, évaluation et rencontré par le
surveillant.
CRSM
Le 2 avril 2008 vers 15 h 45 au 1C, un détenu s’est mis à frapper à coups de pieds sur les agents
correctionnels dans la rangée. Après avoir demander du back up, les agents l’ont maîtrisé, mis au
sol et menotté avec difficulté puisque le détenu se débattait. Il fût transporté dans la cellule
spéciale pour le mettre dans l’argentino. Il continuait de donner des coups de pied aux agents.
ARCHAMBAULT
Le 1er avril 2008 vers 23 h, un détenu était désorienté et a tenté de s’étrangler avec un morceau
de tissu. On a eu recours au gaz OC et au matériel de contrainte afin de le maîtriser. Le détenu a
ensuite été décontaminé, puis évalué par le personnel du centre de soins de santé.
- 52 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
MARS
PORT-CARTIER
Le 30 mars, un des agents sur la passerelle a observé le détenu nettoyeur du local en train de
sabler quelque chose et lors de l'entrée générale de 15 h 40, le sujet est passé dans le détecteur
de métal sans sonner mais il a refusé d'être fouillé par palpation. En se dirigeant vers les
pavillons, il a jeté quelque chose par terre qui s'est avéré un pic artisanal. Le détenu a été escorté
à la détention.
PORT-CARTIER
Le 29 mars, une autre bagarre entre deux détenus du pavillon H a eu lieu. Le détenu agresseur a
été descendu à la détention. Aucun officier impliqué.
LECLERC
Le 28 mars 2008 vers 18 h, un détenu fut placé en isolement après deux refus d'ordre pour
éteindre sa cigarette et de l'info concernant l'incident du 26 mars. De plus, il s'est désorganisé au
contrôle central en criant à tue-tête et donnant des coups de poings dans le mur et des coups de
pieds dans les poubelles. Il a lancé des chaises et des poubelles sur les murs. Parce qu'il n'a
voulais pas aller à l'hôpital pour être vu par le personnel infirmier! Le président du comité de
détenu a été demandé pour raisonner le détenu. Par la suite, il fut coopératif pour aller en
isolement. L'examen médical fut effectué en isolement et il a refusé son téléphone à son avocat.
CRR
Le 27 mars 2008 vers 12 h 30, alors qu’on escortait un détenu du CRR à l’établissement
Donnacona, il a réussi à retirer ses menottes et les agents ont eu recours au gaz OC pour le faire
obéir. Il a été décontaminé et dès son arrivée à Donnacona, le personnel du centre de soins de
santé l’a évalué. Aucune blessure signalée.
DONNACONA
Le 27 mars 2008 vers 12 h 40, un détenu en a agressé un autre en la poussant et en le frappant.
L’agression s’est aggravée et la bagarre a éclaté. Les agents ont ordonné à plusieurs reprises
aux deux détenus d’arrêter de se battre mais ils n’ont pas obéi. Les agents ont utilisé du gaz OC
pour les faire obéir. Ils ont été décontaminés et le personnel du centre de soins de santé les a
évalués. Le détenu agresseur a refusé d’être transporté à un hôpital de l’extérieur aux fins
d’évaluation plus approfondie et il a été place en isolement. Blessures légères pour les détenus.
USD
Le 27 mars 2008 vers 18 h 30, pendant qu’ils étaient dans la salle commune, un détenu s’est
élancé vers un autre et il a tenté de l’étrangler. Des agents sont intervenus immédiatement et ont
eu recours au gaz OC pour arrêter l’agression. Les deux détenus ont été décontaminés, évalués
par le personnel du centre de soins de santé et sont retournés en cellule.
- 53 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
LECLERC
Le 26 mars 2008 vers 12 h 15, un membre du personnel a été poignardé par un détenu. Le
personnel sur place est intervenu rapidement pour maîtriser l’agresseur. Ce dernier a été conduit
en cellule d’isolement et demeure sous surveillance étroite en attente d’un transfert vers un autre
établissement. L’employé agressé a été conduit en ambulance à l’hôpital. Des blessures au
thorax et à la main ont été identifiées par le personnel infirmier de l’établissement avant son
départ. Actuellement, l’établissement est fermé et les détenus sont confinés dans leurs cellules.
LECLERC
Le 26 mars 2008, le responsable de l’établissement a autorisé une fouille après avoir procédé à
l’isolement cellulaire dans l’ensemble de l’établissement en raison d’une agression contre un
membre du personnel plus tôt dans la journée. Plusieurs articles ont été saisis pendant la fouille,
notamment des couteaux japonais et une barre en métal. La fouille s’est poursuivie toute la
journée et l’isolement cellulaire demeurera en vigueur jusqu’à nouvel ordre.
PORT-CARTIER
Le 26 mars 2008 vers 20 h 20, il y a une bagarre dans le pavillon L entre deux détenus à l'entrée
générale. Les ASP et le GC du pavillon étaient au courant que la situation était en train de
s'envenimer entre ces deux détenus, mais n'ont pas vu l'importance d'aviser le personnel AC
d'être vigilant, car l'info devait rester ultra-secrète. Les deux détenus ont été escortés à la
détention. Aucun officier impliqué.
COWANSVILLE
Le 25 mars 2008 vers 1 h 20, lors de la ronde de sécurité à l’extérieur, un agent a trouvé un colis
entre les clôtures. Les traces dans la neige indiquaient que deux autres colis avaient été lancés
par-dessus la clôture et qu’une personne les avait récupérés. Le colis saisi contenait au total 54
grammes de mari.
COWANSVILLE
Le 23 mars 2008 vers 10 h 15, lors de l’escorte en cellule, un détenu s’est lancé vers un agent et
a tenté de le frapper. D’autres agents sont intervenus en utilisant du gaz OC pour le maîtriser.
Alors qu’on le décontaminait, il a craché sur un agent. Il a été examiné par le personnel du centre
de soins de santé et transporté à un hôpital extérieur afin d’y subir une évaluation plus
approfondie et d’y faire soigner des blessures légères. Deux agents ont subi des blessures.
ARCHAMBAULT
Le 23 mars 2008 vers 15 h 05, un détenu a frappé un agent à la gorge. D’autres agents sont
intervenus et lui ont passé les menottes pour le placer ensuite en isolement. L’agent blessé a été
évalué par le personnel du centre de soins de santé. On n’a signalé que des blessures mineures.
Le détenu a refusé de se faire évaluer par le personnel du centre de soins de santé.
- 54 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
DONNACONA
Le 23 mars 2008 vers 18 h 15, un détenu du pavillon L est descendu à l'hôpital intérieur, il serait
intoxiqué. Suite à des observations des agents sur place, on constate que plusieurs détenus sont
intoxiqués à l'alcool frelaté. Le gestionnaire en charge ordonne donc la fermeture de la rangée 1N pour le reste de la soirée. Vers 21 h 30, les agents du pavillon L demandent du renfort ainsi
que la présence de l'infirmière sur place, un détenu serait en train de faire une crise cardiaque.
Arrivés sur les lieux, les agents s'apprêtent à intervenir dans la cellule du sujet, heureusement les
officiers avait mis la pinne dans le bas de la porte puisqu'à l'ouverture de la porte le sujet qui était
supposément en crise cardiaque fonce sur eux armé d'un pic artisanal, fort heureusement aucun
blessé. Les officiers ont réussi à obtenir le pic et le sujet sera descendu au secteur UV.
PORT-CARTIER
Le 22 mars 2008, un détenu a avisé le personnel qu’il entamait une grève de la faim. Le
personnel du centre de soins de santé le surveille quotidiennement.
PORT-CARTIER
Vendredi le 21 mars 2008, un agent s'est fait cracher au visage par un détenu parce qu'il voulait
changer de rangée. Ce dernier avait un comportement agressif, d'où le fait qu'il avait été placé en
dead lock dans sa cellule mais lorsque les officiers sont allés lui porter son cabaret, le détenu a
craché au visage d'un des deux officiers. Il a été escorté à la détention et l'officier a rempli ses
papiers pour le protocole.
ARCHAMBAULT
Le 20 mars 2008 vers 10 h 45, les membres du personnel ont trouvé un détenu pendu à la
fenêtre de sa cellule au moyen d’un lacet à chaussure. Les membres du personnel sont
intervenus rapidement et ont retiré le lacet. Le détenu respirait toujours. Il a été évalué par le
personnel du centre de soins de santé, mais il a refusé de se faire transporter à un hôpital de
l’extérieur afin de subir une évaluation approfondie.
PORT-CARTIER
Le 20 mars 2008 vers 18 h 17, l’EPIU a été déployée pour sortir un détenu de sa cellule puisque
son comportement s’était détérioré au cours des deux derniers jours. Il a refusé d’obéir aux
ordres des membres du personnel qui ont eu recours à la force pour le maîtriser. Il a été fouillé
puis examiné par le personnel du centre de soins de santé. Aucune blessure n’a été signalée.
ARCHAMBAULT
Le 20 mars 2008, un agent a été frappé au thorax par un détenu dans une salle commune du 1B
au CRSM. Le détenu a été maîtrisé et menotté pour être dirigé vers le 1C pour évaluation.
L'officier a été victime de douleurs au thorax et à une épaule et lors de l'intervention, un autre
agent a eu une blessure mineure au coude et une autre au mollet. Les membres du personnel
impliqué ont été vus par le GISIC.
- 55 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
CFF
Le 20 mars 2008 vers 17 h 05, un détenu s'est évadé du pénitencier. La Sûreté du Québec et
Douanes Canada ont immédiatement été avisés et le Service correctionnel du Canada a partagé
avec eux toutes les informations pertinentes pouvant mener à la reprise du détenu dans les plus
brefs délais. Le Service correctionnel du Canada procédera à une enquête afin de déterminer les
circonstances entourant l'événement.
ARCHAMBAULT
Le 19 mars 2008 vers 10 h 15, un détenu qui était menotté pour sa sortie dans la petite cour du
CRSM, rangée évaluation 1C, lors de l'entrée de la cour, a donné un coup au visage à l'agent qui
l'escortait avec ses menottes. Il fut maîtrisé par la suite et mis dans l'argentino pour injection par
l'infirmière. L'agent a été transporté à l'hôpital intérieur et par la suite en ambulance pour l'hôpital
extérieur. Il a été gravement blessé au visage et en arrêt de travail depuis. Le détenu fut transféré
à l’USD. Suite à une enquête syndicale, il avait eu une recommandation de la part d'un
gestionnaire de se servir d'une chaîne de transport avec menotte à la taille pour la sortie du
détenu mais la clinique et la directrice sécurité n'ont pas voulu car trop ceci était trop restrictif.
USD
Le 19 mars 2008 vers 15 h 40, on transportait un détenu de l’USD jusqu’au pénitencier de
Kingston. Pendant l’escorte, on a constaté que le détenu avait en sa possession un morceau de
métal qu’il a utilisé pour s’automutiler. Il a réussi à se libérer du matériel de contrainte, mais il
était toujours enfermé dans la cellule du véhicule de transport. Il s’est montré agressif à l’égard
des membres du personnel. Ces derniers ont alerté la PPO et tiré des cartouches d’OC afin de
l’empêcher de s’automutiler davantage. En arrivant à Kingston, l’EPIU l’a escorté jusqu’au CRT. Il
a été décontaminé, évalué par le personnel du centre de soins de santé, puis on lui a passé le
matériel de contrainte. Il n’a subit que des blessures mineures.
DONNACONA
Le 17 mars 2008 vers 14 h, l'agent du contrôle remarque que quelques détenus, à l'aide d'un
drap, font un écran au bout de la rangée afin d'obstruer la vue de l'officier pendant quelques
secondes. Un détenu a été agressé dans la rangée 2F pavillon E par des codétenus et a recu 30
coups de pic artisanal. Six détenus anglophones furent transférés en isolement. La préventive
aurait trouvé le pic qui a servit à l'agression à l'extérieur. Par ailleurs, on a trouvé plusieurs pics
dans d'autres cellules.Les ASP ne savent toujours pas pourquoi que le détenu a été agressé. Il
est toujours à l'hôpital extérieur mais on ne craint pas pour sa vie. Le dossier a été soumis à la
Sûreté du Québec pour enquête.
CFF
Le 17 mars 2008 vers 13 h 30, l’ARS a été informé qu’un détenu avait des stéroïdes dans sa
cellule. Le gestionnaire correctionnel a ordonné une fouille de la cellule du détenu et les
membres du personnel ont saisi deux paquets contenant au total 50 pilules de stéroïdes. Le
détenu a été placé en isolement sans incident.
- 56 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
PORT-CARTIER
Le 16 mars 2008 vers 11 h 30, au cours d’une ronde courante, les membres du personnel ont vu
qu’un détenu s’était automutilé au bras. Des agents et des membres du centre de soins de santé
sont intervenus immédiatement et le détenu a par la suite été transporté à un hôpital de
l’extérieur aux fins d’évaluation plus approfondie et de traitement. Il repose toujours à l’hôpital.
LECLERC
Le 12 mars 2008 vers 15 h 15, un détenu a été placé en isolement suite à la découverte d'un pic
artisanal en cellule. Les mesures d'usage ont été respectées.
LECLERC
Le 10 mars 2008, un détenu du 1-C-13 a été placé en isolement suite a une altercation verbale
agressive et très irrespectueuse avec un membre du personnel.
LECLERC
Le 7 mars 2008, un détenu du 4 AB est placé en isolement pour son implication dans le trafic de
stupéfiant. Ce deuxième séjour en isolement lui vaudra probablement un transfert vers
Donnacona. Un autre placement, cette fois suite à une demande protection, le détenu ne peut
plus payer ses dettes.
- 57 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
FÉVRIER
PORT-CARTIER
Le 29 février 2008, un autre détenu s'est automutilé et l'équipe Épieu a du intervenir afin
d'attacher le sujet sur une civière pour sa sécurité.
LECLERC
Le 29 février 2008 vers 20 h, un agent sur la tour ouest avise sur le système Lima une entrée de
deux balles provenant d'un véhicule sur la rue Lachine. L'ordre a été donné à l’agent dans le
contrôle E de fermer la grille et de geler son secteur. Des agents furent envoyés en renfort pour
fouiller les détenus avant la rentrée dans les unités. À 20 h 15, la sous-directrice est avisée et
rencontre le président du comité des détenus en présence d’une agente. À 20 h 25, l'ARS est
avisée. À 21 h 20, arrivée du maître-chien de la Montée St-François et fouille de la cour
extérieure et les autres salles. Il y a eu reprise des activités à 22 h.
PORT-CARTIER
Le 28 février 2008, un détenu de la rangée qui avait été amené à la détention et qui affirmait ne
rien avoir avec l'évènement de la nuit précédente a fait une tentative de pendaison.
LECLERC
Le 28 février 2008, un détenu du 3 AB a été intercepté à la sortie de son atelier de travail et pris
en possession de stupéfiants sur sa personne. Le sujet a été vu par les centres de soins avant
son placement. Le droit à son avocat lui a été offert ainsi que le ministre du culte de son choix.
COWANSVILLE
Le 28 février 2008, après une fouille générale, six détenus sont envoyés à l'hôpital extérieur pour
rayon-x. 59.9 grammes de hasch ont été saisis au V.F.P. Trois pics ont été trouvés dans les
pavillons et 500 paquets de cigarettes sont manquants à la cantine.
CRR
Le 28 février 2008, des quantités de 26,48 gr. de hashisch et de 57,37 gr de marijuana de même
que 127 comprimés d’extasy ont été découverts hier dans les effets personnels d’un détenu
nouvellement arrivé. Les stupéfiants étaient dissimulés dans des souliers et ont été décelés
grâce à l’intervention du maître-chien et de son chien dépisteur, à la lumière d’informations
recueillies par les agents de renseignements de sécurité de l’établissement. On estime la valeur
institutionnelle de la saisie à 10 925 $. Le détenu a été placé en isolement et des accusations
criminelles seront portées contre lui.
LA MACAZA
Le 27 février 2008, un détenu a informé le personnel qu’il faisait la grève de la faim jusqu’à ce
qu’il soit transféré à l’établissement Port-Cartier. Le 7 mars 2008, les membres du personnel ont
remarqué que le détenu avait des articles provenant de la cantine dans sa cellule. Jusqu’à ce
- 58 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
moment-là, il ne buvait que de l’eau. Le personnel du centre de soins de santé le surveille
quotidiennement.
DONNACONA
Le 27 février 2008 au matin, un autre détenu du pavillon L est descendu au UV pour enquête
administrative. Cela serait en incidence directe avec le détenu de la veille. Les preuves saisies
ont été montrées au mess des officiers, tous les items étaient des pièces pour la confection d'un
zip gun, très bien fait et qui aurait été probablement fonctionnel. De plus, un carnet avec les
dates de comparutions pour le détenu a été saisi, vu que ce dernier fait face à plusieurs
accusations, tout laisse croire qu'il préparait une tentative d'évasion lorsqu'il irait comparaître.
COWANSVILLE
Le 27 février 2008, 2 batailles entre détenus ont éclatées en soirée, entrée générale, quatre
détenus sont descendus à la détention.
PORT-CARTIER
Dans la soirée du 27 février 2008, après observation de la passerelle dans le gym, l'officier au
carrefour a saisi 3 tabacs à un détenu qui ne pouvait fournir de facture (coupon de caisse donc
tabacs sur la gaffe). Une fois arrivée en pavillon, tous les détenus (13) de la rangée ont refusé de
rentrer en cellule pour le compte de 23 h. Le tout a dégénéré et ces derniers ont attaché la grille
de rangée, essayé de cacher la visibilité du contrôle en aspergeant la vitre du contrôle de savon
à vaisselle. Les officiers ont commencé à tirer du fédéral et pour répondre les détenus ont brisé
les gicleurs et se sont servis des tables des salles communes comme bouclier. En tout, 82
muzzle blast ont été tirées et l'équipe Épieu a été appelée sur les lieux. L'incident s'est terminé le
28 vers 16 h une fois que tous les détenus ont été transférés à la détention ou dans un autre
pavillon.
LECLERC
Le 27 février 2008, deux détenus du 2CD furent placés en isolement vers 10 h 30 suite à une
bagarre à la buanderie. À noter aussi qu’un autre détenu, admis la veille directement en
isolement, fut libéré pour être replacé de façon volontaire, refusant d'intégrer suite à un rayon x
négatif ce matin.
JOLIETTE
Le 26 février 2008, une détenue a menacé de s’en prendre à une officière lors de sa sortie
prochaine. Des démarches pour porter des charges extérieures sont en cours. La détenue a
comparu en cour pour des charges antérieures de menaces et a été sentenciée à un mois
concurrent. Elle a été libérée à la mi-mars.
LECLERC
Le 26 février 2008, un détenu qui intégrait le 2-D-05 a été placé en isolement quelques minutes
après son arrivée en post suspension. Irrespectueux et refusant l'ordre de se présenter à l'hôpital
à son admission, ce dernier avoue finalement en avoir personnellement contre l'agent de
correction. Fin du mandat 2008-03-11.
- 59 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
DONNACONA
Le 26 février 2008, deux supposés visiteuses, qui n'étaient inscrites sur aucune liste de visite de
détenus, sont interceptées dans le stationnement de l'établissement par les patrouilleurs. Ils ont
demandé la présence des ars ainsi que du maître-chien. Le chien a détecté des stupéfiants à
l'intérieure de la voiture. La SQ a été avisée, les visiteuses ont été mises en état d'arrestation et
la voiture a été saisie par la SQ. L'ARS confirme que 1 gramme de marijuana a été saisi avec 2
pilules de speed.
DONNACONA
Le 26 février 2008 dans la soirée, un détenu du pavillon L est descendu dans le secteur UV. On a
trouvé dans sa cellule un bout de bois taillé en canon de pistolet, ainsi qu’une cagoule qui a été
saisie.
LECLERC
Le 25 février 2008, un détenu du 4AB a été placé en détention de façon involontaire. Dans sa
cellule fut trouvé une quantité importante de pilules, de poudre jaune ainsi qu'une seringue. Le
sujet a été vu par les autorités médicales de l'établissement, son droit à l'avocat lui a été offert
ainsi que son droit à un ministre du culte de son choix.
JOLIETTE
Le 23 février 2008, une détenue s’est barricadée dans sa cellule. L’ÉPIU a été appelée pour une
extraction de cellule. La détenue n’était pas collaboratrice et menaçait le personnel. L’OC a été
utilisée et la détenue placée en détention. Aucun membre du personnel n’a été blessé et des
démarches ont été entreprises afin d’évaluer la possibilité de porter des charges extérieures de
menace à la détenue.
DONNACONA
Le 22 février 2008 à 21 h 40, suite à une observation de l'officier en charge au carrefour
F.Michaud, on décide de procéder à une fouille sur un détenu. Un pic artisanal est saisi ainsi que
39 grammes de haschich.
COWANSVILLE
Le 21 février 2008, 23 grammes de hasch ont été saisis au V.F.P.
LECLERC
Le 21 février 2008 vers 15 h, un pic artisanal en métal de 8 pouces a été découvert dans une
cellule. Les détenus qui y résident ont été placés en isolement. Vers16 h 20, un retour de cour
sur qui nous avions de l'information a échoué la fouille canine. Un détenu du 2-B-03 a été placé
en cellule sèche.
- 60 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
COWANSVILLE
Le 13 février 2008, un détenu menace de se trancher la gorge avec une lame de rasoir, il veut
des cigarettes et une t.v. Après deux heures et demi de négociation et l'appel de l'équipe
d'urgence, il se rend aux officiers avec seulement des petites lacérations aux bras. Pendant
l'examen du détenu par le personnel infirmier, il redevient agressif et fracasse une fenêtre avec
se tête, il et gazé et maîtrisé par le personnel sur place et l'équipe d'urgence prend la relève.
JOLIETTE
Le 9 février 2008, une agente trouve dans son casier personnel une lettre contenant des propos
menaçants envers elle. Le rapprochement avec une détenue de l’établissement a été aisé
puisque cette dernière n’en était pas à ses premières menaces envers cette officière. Elle fut
d’ailleurs sentenciée à un an consécutif pour des menaces tenues envers deux officières au mois
d’octobre et décembre 2007. La détenue a été transférée temporairement dans une institution
pour santé mentale en attendant les démarches de transfert pour un autre pénitencier. À ce jour,
il est toujours impossible d’assurer que les officières ne se retrouveront pas en contact avec cette
détenue puisque la barrière linguistique semble faire obstacle au transfert de la détenue.
LECLERC
Le 6 février 2008 vers 18 h 15, le personnel a procédé à une importante saisie de drogue. Deux
balles remplies de stupéfiants ont été trouvées à l’intérieur de la cour de récréation, près des
clôtures. L’analyse de leur contenu démontre une quantité de 222 grammes de haschisch, d’une
valeur carcérale de 22 200 $.
LECLERC
Le 5 février 2008, un détenu admis aujourd'hui en post suspension fut placé en isolement
involontaire suite à plusieurs menaces proférées envers autrui et biens de l'état. Il était non
collaborateur et agressif dès son arrivée aux effets personnels, et lorsque avisé de la rangée qu'il
devait intégrer, il a de nouveau adopté un comportement agressif et proféré de nouvelles
menaces. Placement en isolement complété au SGD. Vérification du risque suicidaire effectuée
par ALC. Avocat et aumônier offerts (refus).
- 61 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
JANVIER
DONNACONA
Le 30 janvier 2008, trois paquets contenant un total de 51 grammes de haschish, d’une valeur
institutionnelle d’environ 8 150 $ ont été récupérés auprès d’un détenu qui les avait ingérés. Il
s’agit d’un délinquant qui revenait en incarcération à la suite de la suspension de sa liberté
conditionnelle.
DRUMMOND
Le 27 janvier 2008 vers 10 h 30, une quantité de 56 grammes de haschisch, d'une valeur
institutionnelle de 5 600 $, a été saisie grâce à la vigilance des agents. C’est une visiteuse qui a
tenté d'introduire cette drogue dans un sac de croustilles. Le dossier a été confié à la
Gendarmerie royale du Canada et des accusations pourraient être portées contre la visiteuse et
le détenu concerné, lequel séjourne présentement en isolement.
DRUMMOND
Le 26 janvier 2008, un détenu a fait des menaces en pavillon et refusait de collaborer pour aller
en détention. Suite à cela, il a été descendu en détention et a collaboré. Par la suite, il s’est mis à
crier et à frapper partout, il a cassé le néon et frappait dans la porte. Il était très menaçant et
violent, il mangeait de la vitre du néon et la bouche saignait. L’ÉPIU a été déployé.
USD
Le 25 janvier 2008 vers 16 heures au pavillon A de l'USD, un détenu, après avoir mélangé du
sang, de l'urine et des excréments a lancé ce mélange sur deux agents. Ils sont partis sur le
protocole exposition aux liquides organiques. Le PAE fut informé et les agents correctionnels
rencontrés. Le SCC envisage de porter des accusations de voie de faits au détenu.
PORT-CARTIER
Le 24 janvier 2008 17 h 30 au pavillon H, deux détenus se sont battus, bagarre somme toute
mineure qui n'a pas nécessité l'intervention des officiers puisque cette dernière s'est déroulée lors
d'une entrée en cellule après le souper. Les deux détenus furent placés en ségrégation
pavillonnaire, aucun officier impliqué, aucun recours à la force.
LECLERC
Le 22 janvier 2008 vers 7 h 50, un détenu fut placé en isolement de façon involontaire suite à une
fouille de sa cellule où une pilule d''hydromorphe fut trouvée. La fouille du chien fut positive. De
l'info avait aussi été reçue au département des ARS à l'effet qu'il était en possession de
stupéfiants. Placement en isolement effectué au SGD. Vérification du risque suicidaire effectuée.
- 62 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
DONNACONA
Le 21 janvier 2008, une bagarre éclate dans le 2-N entre deux détenus. La sirène est
déclenchée, trois coups de fédéral sont tirés afin de mettre fin à la situation. Les deux détenus
sont descendus au trou.
LECLERC
Le 21 janvier 2008, un détenu fut placé en isolement sous l'article 31 (3) a(a) de la LCSMLC peu
après son arrivée à notre établissement, en provenance de RDP. Il a, à quelques reprises,
proféré des menaces de s'en prendre physiquement à autrui, sans préciser qui, et a indiqué à
quelques reprises qu'il ne craignait pas un transfert à Donnacona. Cas qui a un passé très
tumultueux en établissement et menaces à prendre au sérieux.
DONNACONA
Le 19 janvier 2008, un alambic en fonction est saisi dans une cellule du pavillon H. La GRC
procèdera à une enquête afin de déterminer la nature des charges qu'elle déposera contre le
détenu.
ARCHAMBAULT
Le 19 janvier 2008 vers 16 h 50, un agent a reçu des menaces de mort de la part d'un détenu. Il a
porté plainte pour des accusations extérieures. L'équipe d'EPIU a du intervenir. Le détenu est
toujours au CRSM, 1 C. Vers 20 h 30, le même détenu a agrippé un agent lors du procéder pour
l'injection dans la cellule argentino et a tenté de cracher sur les agents. Ils ont réussi à rattacher
la sangle de contention pour contrôler les gestes violents du détenu.
DONNACONA
Le 18 janvier 2008, un détenu est intercepté à la sortie de la visite contact. Ce dernier a été vu en
train d'avaler de la contrebande. Le sujet est conduit sous bonne garde à l'hôpital l'Enfant-Jésus
de Québec pour y subir un rayon X. Le rayon X est positif, il est donc placé dans la cellule
spéciale. Le détenu est collaborateur et remet entre 5 et 6 petites plug de contrebande. Pour le
moment nous n'avons aucune information sur la nature des produits pouvant se trouver à
l'intérieure des plug.
DRUMMOND
Le 15 janvier 2008, une bagarre a éclatée entre deux détenus de l’établissement Drummond
alors qu’ils se trouvaient dans la cour d’exercice. La victime, un homme de 48 ans, a été
transportée à l’hôpital Sainte-Croix pour y traiter des blessures au visage. Son agresseur, un
détenu de 42 ans, séjournait encore hier dans le secteur de l'isolement. Une enquête interne sera
menée par le Service correctionnel du Canada afin de faire la lumière sur cet incident. Des
accusations pourraient être portées contre l’auteur de l'agression.
- 63 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
LECLERC
Le 13 janvier 2008, suite à une bataille dans le 3 EF, nous avons placé deux détenus en
détention. Veuillez prendre notre que qu’un détenu sort en LO le 14 janvier 2008. L’évaluation
suicidaire a été faite.
LECLERC
Le samedi 12 janvier 2008 vers 18 h 55, un agent du 3 EFGH avise que des balles viennent
d'être lancées sur notre périmètre. Au même instant, un autre agent voit un détenu dans la cour
extérieure sautant la première clôture, ramassant un objet et revenant rapidement vers le
gymnase. Après l’isolation du secteur et la fouille d’une centaine de détenus, aucune
contrebande n’est trouvée. La cour extérieure, le gymnase et le secteur du socio ont été fermés
pour la soirée. Par la suite, le maître chien en compagnie d’agents fouillent le secteur. Ils trouvent
une balle orange dans les toilettes du gymnase qui a été vidée et qui dégage une forte odeur de
marijuana. En fouillant la cour extérieure, il trouve également une balle orange dans le même
secteur où le détenu a été vu (remplie de marijuana). Au même moment, les agents du 3 AB
fouillent les détenus sur le palier. Ils trouvent sur un détenu un pot de pilules rempli de boules de
hash. Il a été placé à la détention suite à cette saisie. L'agent de renseignements et sécurité a
rencontré des détenus identifiés et possiblement impliqués dans cette introduction de stupéfiants.
Suite aux rencontres, un détenu a été placé à la détention. Après le visionnement de la caméra, il
a été possible d’identifier le détenu récupérant la balle. Il a été placé à la détention vers 23 h.
Les détenus placés à la détention ont tous été vus par le personnel infirmier. Ils ont été évalués
pour leurs risques suicidaires, ils ont été informés de leur droit à l'appel d'un avocat ainsi que de
la possibilité de rencontrer un aumônier.
JOLIETTE
Le 12 janvier 2008, une altercation physique a eu lieu dans le gymnase entre un groupe de 4-5
détenues et une autre détenue armée d'un pic. La détenue a été rouée de coups par le groupe,
mais n'a pas été blessée sérieusement. Suite à cette altercation, aucun agent n'a été blessé et
cinq détenues ont été placées en isolement. À cause du manque de place en isolement,
certaines détenues font de l'isolement dans le secteur max. Le pic n'a pas été saisi et est toujours
en circulation.
JOLIETTE
Le 11 janvier 2008, suite à des informations pertinentes, une fouille complète de plusieurs unités
d'habitation, dont l'unité anti-drogue (USI) avec l'aide du maître-chien et plusieurs agents
supplémentaires a eu lieu afin de démanteler un réseau de trafic institutionnel. Plusieurs objets
de consommation contaminés ont été saisis, une machine à tatous, de l'alcool frelaté, etc. Cette
fouille a fait monter la pression parmi les détenues.
JOLIETTE
Le 10 janvier 2008, une détenue s'est automutilée sévèrement en isolement avec une lame de
rasoir. Elle s'est blessée au niveau de l'artère du coude et une intervention spontanée s'en est
suivie. Bien qu'une quantité de sang importante était présente, aucun agent ne fut blessé ou
contaminé. Après négociation, la détenue s'est débarrassée de la lame qu'elle avait toujours en
sa possession dans ses cavités corporelles.
- 64 -
Assauts sur le personnel et incidents
2008
DONNACONA
Le 10 janvier 2008, un détenu est descendu dans le secteur UV pour avoir tenté d'intimider deux
officières du pavillon L. Il a menacé les agentes à plusieurs reprises.
LECLERC
Le 10 janvier 2008, un détenu placé en détention à la suite de la découverte d’un document
trouvé en cellule dont des propos irrespectueux et intimidants étaient écrits sur un agent de
l'unité. Le détenu est allé au service de santé, l'évaluation suicidaire a été faite.
LECLERC
Dans la soirée du 8 janvier 2008, un détenu du 4 ième EFGH a été placé en isolement
involontaire pour s'être battu avec un codétenu. Le placement au SGD a été finalisé. L'évaluation
du risque suicidaire a été effectuée et finalisée au SGD la même journée.
ARCHAMBAULT
Le 8 janvier 2008 vers 2 h 15, deux agents à l’hôpital Cité de la Santé ont subi un assaut de la
part d’un détenu du CRSM. Le détenu a foncé sur les officiers avec le poteau de soluté et les a
menacé de mort et leur criait « Prépare-toi à me tirer, m’a vous sauter dessus pis vous tuer ». Il a
ensuite lancé un tabouret vers les officiers, mais il a été maîtrisé par la suite. Une plainte au
criminelle fut déposée à ASP.
LECLERC
Le 3 janvier 2008 21 h 35, suite à une bagarre intervenue entre deux détenus dans la rangée du
4EF, des placements en détention ont été faits.
LECLERC
Le 1er janvier 2008-vers 22 h 50 dans l’aire de l’isolement préventif, l’agent qui effectue sa ronde
voit du sang dans la cellule d’un détenu qui semble inconscient. L’agent contacte immédiatement
le GC. Le centre de soin est informé sur le champ. L’infirmière se dirige au pas de course et
prodigue les premiers soins aidée de plusieurs agents de corrections. Une ambulance est
mandatée et arrive vers 23 h 05. Le sujet quitte en ambulance vers la Cité de la Santé vers
23 h 17 hrs. Lors de son transport, le sujet a verbalisé avoir voulu mettre fin à ses jours. Même si
les blessures sont des lacérations profondes à saignement contrôlées, elles sont considérées
comme mineures. Le détenu a reçu son congé de l'hôpital à 5 h 30.
Pierre Dumont
Président régional
Région du Québec UCCO-SACC-CSN
- 65 -

Documents pareils