Feuille de Chou N°138

Commentaires

Transcription

Feuille de Chou N°138
Nos amis à plumes
Observez les comportements
Les comportements de chaque espèce sont variables, et cela peut déjà constituer une première aide
pour les identifier :
Certains sont confiants et faciles à voir comme le Merle noir (Turdus merula), le Rougegorge familier
(Erithacus rubecula) et le Moineau domestique (Passer domesticus);
D'autres sont timides et restent plutôt dans ou à proximité des buissons et des plantes grimpantes
comme l'Accenteur mouchet (Prunella modularis) ou le Troglodyte mignon (Troglodytes
troglodytes);
Certains préfèrent manger sur les mangeoires (plateaux, tubes) comme le Verdier d'Europe (Carduelis
chloris), la Sittelle torchepot (Sitta europaea) ou les mésanges, alors que d'autres préfèrent se nourrir
au sol comme la Grive musicienne (Turdus philomelos) ou le Pinson des arbres (Fringilla coelebs).
Il est conseillé d'acheter un guide d'identification avec de nombreuses illustrations et des jumelles de
bonne qualité.
Des oiseaux que l'on ne peut pas confondre. Même un débutant n'aura pas de problème à identifier
les oiseaux suivants, du fait de leur (relative) familiarité et de leur abondance :
L'Étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris) : il ressemble superficiellement au Merle noir par sa
taille et la couleur de son plumage, mais il est plus élancé, il se tient plus droit, son bec est plus long,
sa queue plus courte, il est moucheté de petits points blancs en hiver, et il ne saute pas pour se déplacer
mais marche. Il est généralement vu en groupes, ce qui n'est pas le cas du Merle noir.
Le Merle noir (Turdus merula) : le mâle est entièrement noir avec un bec jaune, la femelle et le
jeune sont bruns avec un bec terne, mais tous ont la même corpulence et le même comportement. Cet
oiseau apprécie les fruits (notamment les pommes), les miettes, les matières grasses et les déchets
alimentaires disposés sur le sol à son attention.
Le Rougegorge familier (Erithacus rubecula) : il est très facile à reconnaître avec son plastron
orange, son dos marron clair et sa forme rondouillarde. Il est généralement vu seul, et il peut parfois
s'approcher très près des maisons. Il ne mange pas de fruits ni de graines mais préfère les miettes, les
matières grasses et les déchets alimentaires. Son chant mélancolique peut être entendu tard dans la
saison.
Des mésanges différentes
Les débutants connaissent généralement les Mésanges bleues et charbonnières, mais d'autres
espèces peuvent être vues en hiver dans un jardin, en particulier les toutes petites et très remuantes
Mésanges à longue queue (Aegithalos caudatus), qui se déplacent en bandes en poussant des petits
cris perçants et bourdonnants, et qui ne restent jamais longtemps. Leur plumage gris, noir et rose et
leur longue queue sont très caractéristiques.
Annie.
e la semaine…
Merle
Mésange
Pinson des arbres
Feuille de Chou N°138
-La petite gazette réalisée par les Jardiniers et Jardinières en parcours ! -
Tel : 02 98 95 09 67 [email protected]
www.panierbiolacoudraie.org
271 route de Guengat - 29000 QUIMPER -
Les Oiseaux
Identifier les oiseaux du jardin en hiver
La LPO (Ligue pour la protection des oiseaux) et le Muséum national d'Histoire naturelle propose aux heureux
possesseurs de jardin de procéder à un comptage des oiseaux par espèce. Nous avons aussi décidé de
répertorier les nôtres à La Coudraie. Le principe est simple : observer et compter pendant une heure tous les
oiseaux qui fréquentent un jardin, privé ou public. Les données collectées alimenteront la recherche sur la
biodiversité et aideront à développer des indicateurs de son état de santé pour mieux la protéger.
Reste à savoir si la régression observée l'an dernier se confirmera en 2015 (photo :Chardonneret élégant).
A La Coudraie, nous avons trouvé :
Pinsons des arbres, Bergeronnette des ruisseaux, Bergeronnette grise, Pic épeiche, Rouge gorge, Buse,
Mésanges bleues, Mésanges noires, Merles, Chardonnerets, élégants, Moineaux domestiques, Entendu Pic
Vert..
Comment reconnaître la plupart des oiseaux de votre jardin ? Quelques repères pour identifier la plupart des
oiseaux que l'on peut observer entre octobre et mars dans un jardin.
On observe généralement davantage d'espèces d'oiseaux dans son jardin en hiver qu'au printemps.
…
Composition du panier
PETIT PANIER
Quantité
Prix
Légumes
Variété
Unité
P. U.
Salade
Varié
Pièce
1€
1
1€
1
1€
Poireau
Tadorna
Botte
1.80€
1
1.80€
1
1.80€
Betterave Cuite
Bolivar
kg
5.00€
500g
2.50€
500g
2.50€
Petite Salade
Varié
kg
10.00€
100g
1.00
100g
1.00€
kg
2.80€
1.200
3.20€
1,200
3.20€
Courge
Choux
Milan
Pièce
2.00€
1
2.00€
Pommes de terre
Alians
Kg
1.80€
1
1.80€
Thym
botte
0.50€
1
0.50€
Blettes
botte
1.20€
1
1.20€
TOTAL
9.50€
Le légume de la semaine…
et sa recette
GRAND PANIER
Quantité
Prix
15€
Echo des Jardiniers
Cette semaine, quatre de nos collègues de travail, nous quittent. Sophie, Gérald et Abdi du
Jardin ainsi que Solenn, animatrice du réseau adhérents et de la communication, partent vers de
nouveaux horizons.
Aïssa a finalement trouvé un stage en entreprise.
« Improbable étape, fut celle de la Coudraie ! Et pourtant, j’y ai défriché les contours de cette
fonction d’animation du réseau d’adhérents, travaillé le terreau des relations, semé des graines
de liens. Puis, à force de persévérance, j’y ai récolté de beaux fruits et des étoiles tombées du
ciel…
C’est avec joie que je referme aujourd’hui la porte des Maraîchers et que je m’élance, avec
confiance et fluidité, dans d’autres danses.
Belle continuation à Chacune et Chacun de vous,
Solenn. »
Zoom sur le jardin
Plantations : Petits Pois en serre.
Semis : Tomates, oignons, poivrons et aubergines en caissettes
Bricolage : La nouvelle serre est presque entièrement montée. Les portes sont assemblées
ainsi que toute la structure devant accueillir la bâche finale. Nous avons également reçu notre
nouveau semoir.
Tagliatelles carbonara aux poireaux
Temps de préparation : 40 min
Temps de cuisson : 20 min
Ingrédient pour 4 personnes:
2 poireaux
4 tranches fines de bacon
200 g de tagliatelles
200 ml de crème fraîche liquide
1 jaune d’œuf
100 ml de vin blanc sec
le jus d’un citron
1 c. à café de margarine allégée
1 c. à soupe rase d’herbes de Provence
sel, poivre
Pressez le citron.
Lavez et ciselez finement les poireaux. Faites-les suer légèrement dans une poêle
antiadhésive avec un peu de margarine, ajoutez le jus de citron, le vin blanc et les herbes de
Provence et laissez cuire 15 min à feu doux, couvercle fermé.
Pendant ce temps, faites bouillir une casserole d’eau salée. Dès ébullition, plongez-y les
pâtes et laissez cuire le temps indiqué.
Dans une poêle antiadhésive, faites revenir sans matière grasse les tranches de bacon
quelques minutes. Coupez-les en petits morceaux et réservez-les dans un plat.
Egouttez les pâtes, remettez-les dans une casserole à fond épais, versez dessus les poireaux
émincés, la crème liquide et les morceaux de bacon.
Ajoutez à la dernière min un jaune d’œuf.
Laissez mijoter à feu doux quelques minutes, servez.