Note d`application : Voix sur IP (VoIP)

Commentaires

Transcription

Note d`application : Voix sur IP (VoIP)
Non publié
Note d'application : Voix sur IP (VoIP)
Le Voice over IP, or VoIP, est une technologie assez commune qui cause des frustrations sans fin dans l'équipe de gestion
des infrastructures, et très souvent, chez les ingénieurs de réseaux. Même si l’utilisation du réseau standard pour acheminer
les appels vocaux de manière économique semble une décision simple, elle entraîne des inconvénients en termes de quantité
de trafic pris en charge par l’infrastructure. En outre, la nature de ce trafic est légèrement différente de celle du transport
d’application typique.
Le VoIP se sert du protocole UDP, qui est naturellement sans connexion. Cela signifie que si un paquet est perdu, ou si sa
livraison demande trop de temps, l’expéditeur des données n’a pas de mécanisme pour renvoyer ou ajuster le débit d’envoi
des données. Quand un environnement ajoute un nombre important d’utilisateurs de VoIP, cela peut affecter les utilisations
courantes de certains segments du réseau, en réduisant à la fois la qualité des appels et la vitesse de fonctionnement des
applications TCP standard. Le protocole TCP, une fois confronté à un retard supplémentaire, peut expirer et renvoyer les
données lorsqu'il n'est pas convenablement reconnu (le protocole TCP est orienté vers la connexion). Par conséquent, les
applications et le VoIP fonctionnent comme le yin/yang et la visibilité de la performance des deux sur une plateforme unifiée
est essentielle pour assurer la satisfaction des utilisateurs.
Certains des facteurs principaux qui affectent la performance de la VoIP sont les suivants :
Perte de paquets : collisions, erreurs, UDP
Réseau : pics d’activité, bande passante
Configurations QoS erronées
Codec audio : la plupart sont normalisés, soyez attentif aux codecs propriétaires
Latence : la distance est difficile et le nombre de sauts
Instabilité et tampon d’instabilité : durée différente et ordre différent
Même s’il existe des mécanismes permettant à l’ingénierie d’ajuster et de régler les interactions du VoIP et de l’infrastructure,
on ne peut qu’imaginer l’impact sur la performance sauf si une surveillance adéquate est mise en place. Par exemple, si la
bande passante est une préoccupation, le VoIP peut être compressé. Dans cet exemple, la contrepartie tient au fait que toute
perte sera beaucoup plus significative pour la qualité des appels. C’est pourquoi nous recommandons d’exécuter d'abord une
analyse du trafic pour vérifier que tout le trafic est critique, et peut-être d’utiliser des règles pour éliminer d'abord le trafic
indésirable avant d’ajuster les paramètres des appels.
La clé du dépannage du VoIP est la gestion synchronisée des données sur l’ensemble du trafic, la performance de l’application
et la qualité du flux VoIP par site. Alors qu'il existe des solutions de surveillance du VoIP, des applications et de l'analyse du
trafic, aucune d'elles n'a une seule interface utilisateur dépendant du temps, avec des déroulements des opérations bien
conçus pour s'occuper des multiples auditoires informatiques. Comme la plus grande partie du personnel informatique travaille
en silos et est spécialisée, disposer d’une solution consciente de ces trois éléments permet une collaboration et une réduction
des accusations mutuelles, ce qui garantit une plus grande satisfaction des clients.
La plupart des réseaux utilisent des technologies de qualité de service afin de protéger et de hiérarchiser leur trafic VoIP en
étiquetant ce trafic au niveau du dispositif avec un marqueur de file d’attente (point de code de service différencié, ou DSCP),
puis en définissant des paramètres concernant la manière dont les dispositifs de leur réseau traitent ce trafic. Cela comprend
habituellement l’octroi de la priorité supérieure à ce trafic pour être transféré sur le dispositif, ainsi qu’un type de limite de
débit. Cette limite de débit est généralement mise en place dès le premier problème signalé antérieurement dans ce
document, où l’UDP risque de dépasser le TCP, puis d’entraîner un effet néfaste sur la performance des applications critiques.
Quand les entreprises n’ont plus la capacité d’utiliser des points de vente, la comptabilité ou des systèmes de base de
données avec des niveaux de performance élevés, non seulement les utilisateurs de ces applications, mais aussi les clients
servis par l’entreprise elle-même risquent de considérer sa performance comme médiocre.
1 of 4
Le TCP est fiable, ordonné et solide (dans la configuration et l’élimination, au-delà même de l’accusé de réception), alors que
l’UDP est peu fiable, léger, non ordonné et n’a absolument aucun contrôle de l’encombrement. Ces technologies sousjacentes, ainsi que la compréhension de leur fonctionnement, sont essentielles pour pouvoir surveiller et mesurer avec succès
la performance de ces services disparates pour l’entreprise. Même si elles sont différentes, elles utilisent la même
infrastructure. Examinons les différentes méthodes de surveillance qui peuvent vous aider à gérer efficacement le VoIP.
L’appliance Visual TruView™ présente la performance de la VoIP de trois différentes manières. À un niveau élevé, l’UI fait un
rapport sur la performance au niveau du réseau, présentant la qualité globale du flux et des signaux d’appel, puis les divisant
en fonction des sites les moins performants. À ce stade, un utilisateur peut sélectionner un site et accéder à la page
contextuelle du site. L’utilisateur peut également faire des recherches sur des sites et choisir un site qu’il dépanne
spécifiquement. Dans le contexte d’un site, un utilisateur peut faire un zoom avant sur un seul appel (ou effectuer une
recherche par numéro de téléphone et le localiser directement pour dépanner un utilisateur/casque spécifique).
La page du réseau VoIP affiche la performance de votre réseau en matière de trafic VoIP, y compris la qualité du flux, la
signalisation des appels et la qualité du site.
2 of 4
■
Site – Affichez des informations détaillées sur la qualité de l’appel et les performances du signal
pour un site spécifique. Identifiez rapidement les destinations et la catégorie de service de l’appel.
■
Appel – Affichez tous les appels, tels qu’ils ont été effectués sur le réseau. L’icône verte indique
que l’appel est en cours.
3 of 4
■
TruView fournit également une vue du trafic VoIP, ce qui permet à nos clients de visualiser en
temps réel la manière dont les applications et la VoIP rivalisent pour accéder aux ressources du
réseau.
Ces vues, ainsi que celles de la performance des applications par temps de réponse des utilisateurs finaux et par performance
de la VoIP, permettent aux propriétaires du réseau non seulement de voir l’impact des changements d’ingénierie, mais aussi
d’analyser ces effets en temps réel. Ces vues corrélées, par unité de temps et par site, différencient vraiment nos solutions.
TruView fournit une visibilité unique sur la qualité de la performance de votre infrastructure VoIP. L’approche de TruView est
différente en ceci qu’en plus d’être un outil de surveillance vous alertant lorsqu’un appel se dégrade, elle vous permet
également d’examiner rapidement chaque appel pour comprendre les principales causes de la dégradation. Ce n’est pas tout,
car TruView vous permet de rechercher le flux de paquets de chaque appel afin de reconstruire, et même de reproduire l’appel
exactement comme il s’est produit sur le câble !
Fluke Networks est présent dans plus de 50 pays.
Pour connaître les coordonnées du bureau le plus proche, visitez le site http://fr.flukenetworks.com/contact.
©2016 Fluke Corporation. Rév. : 14/7/2016 3:42 AM (Identifiant de brochure : 9828426)
4 of 4

Documents pareils

Dossier technique : Gestion des performances VoIP

Dossier technique : Gestion des performances VoIP Le Voice over IP, or VoIP, est une technologie assez commune qui cause des frustrations sans fin dans l'équipe de gestion des infrastructures, et très souvent, chez les ingénieurs de réseaux. Alors...

Plus en détail

OptiView™ Protocol Expert

OptiView™ Protocol Expert les trames et en assure le suivi appel par appel, tout en mesurant les principaux paramètres tels que la gigue, les trames perdues, la configuration et la latence. La note d’opinion moyenne (MOS) e...

Plus en détail