Le condom, c`est pas un luxe (2007) Mots

Commentaires

Transcription

Le condom, c`est pas un luxe (2007) Mots
Le condom, c’est pas un luxe (2007)
Fiche modifiée le 13 juin 2013
Disponible en anglais : Condoms, they aren’t a Luxury
Affiche de prévention des ITSS et de promotion du
condom.
Support : Affiche
Auteurs : MSSS
Public : Jeunes de 15 à 25 ans
Éditeur : Gouvernement du Québec
Où et comment se procurer l’outil : Pour téléchargement ou commande:
http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/prob_sante
/itss/index.php?id=36,274,0,0,1,0
Mots-clés
Prévention des ITSS/ Condom
Description
Concept :
Campagne qui fait la promotion de l’utilisation du condom en sensibilisant aux émotions que l’on
peut vivre face à une ITSS.
La campagne publicitaire propose 6 affiches différentes, présentant des dessous féminins et
masculins. On utilise l’humour en faisant vivre des émotions à différents types de dessous masculins
et féminins. Comme slogan, on présente des dessous qui ont connu la peur, côtoyé l’horreur, vécu
l’enfer, côtoyé la souffrance, ou encore qui reviennent de loin. Après quoi on donne de l’information
sur les symptômes et complications des différentes ITSS (herpès, chlamydia, gonorrhée et syphilis).
Le message général est que le condom est un bon moyen de se protéger en inscrivant : «Le condom,
c’est pas un luxe» au bas de l’affiche.
Objectifs :
Sensibiliser aux complications que font vivre les ITSS aux personnes infectées;
Promouvoir l’utilisation du condom.
Matériel :
Série de 6 affiches en couleur.
SEXOCLIC
1 de 2
Pistes d’intervention
L’affichage permet de créer un environnement favorable à la promotion/prévention d’une
sexualité saine et responsable. Cependant, dans ce cas-ci, il n’est pas conseillé d’afficher
librement cet outil, car certaines informations importantes sont manquantes. En effet, le
message de l’affiche mise sur les symptômes, les complications de différentes ITSS et les
émotions négatives engendrées. D’abord, il est important d’informer les jeunes que la
majorité des ITSS ne présentent aucun symptôme et que la seule façon de savoir si on est
infecté est de passer un test de dépistage. L’affiche misant sur des émotions négatives
comme la peur, la honte ou la culpabilité, les jeunes pourraient avoir peur de savoir s’ils sont
infectés d’une ITSS et être réticents à passer les tests de dépistage.
Les affiches sont souvent utilisées dans le cadre d’un kiosque éducatif sur la sexualité. Elles
peuvent être utilisées lors d’un kiosque sur la santé sexuelle, la contraception et la
protection ou la prévention des ITSS, où un intervenant pourra compléter les informations.
Dans le cadre des cours de sciences et technologie ou de français, les élèves pourraient être
amenés à faire une critique de l’affiche. La première piste d’intervention propose une courte
critique des messages véhiculés par cette affiche, pouvant être utiles à un exercice de
correction fait par les élèves.
Cet outil peut être utilisé pour faire le lien avec les services cliniques préventifs et
d’intervention individuelle auprès des jeunes. Dans une école, cette affiche peut être visible
près du bureau de l’infirmière scolaire pour faciliter le lien avec les services offerts par
l’infirmière, la clinique jeunesse ou le CLSC du quartier en lien avec les ITSS et le dépistage.
SEXOCLIC
2 de 2

Documents pareils

ah la drogue, ostie que j`en ai sniffé! je me rappelle quand j`étais

ah la drogue, ostie que j`en ai sniffé! je me rappelle quand j`étais - http://www.google.ca/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=10&ved=0CGAQFjAJ&url=http%3A%2F%2Fcms.addiction-vala isch%2FUpload%2Fmedrotox%2F6_drogues.pdf&ei=XxavUoGmAseSyQGgroDwBA&usg=AFQjCNEMqz8...

Plus en détail