Bib-50776

Commentaires

Transcription

Bib-50776
NATIONS
Distr.
UNIES
CONSEIL
ECONOMIOUE
ET
e/ch.14/INR/104
22 octobre
9^5
FRMCAIS
Original : MGLAIS
SOCIAL
COl&ISSION ECONOLIQSIt; POUH L'AFRIQUE
Conference sur l'harmonisation des
programmes de developpement industriel
en Afrique de l'est
Lusaka, 26 ootobre - 6 novembre 1965
I£ DBVELOPPEilHlITT IDE L'EHSRGIE
LE5 PAYS DE U SOUS-REGION D*AFRIQUE UE lr»EST
TABLE DES HATIEHES
I.
IHTRODUCTIOjI
11.
EiTqgjBTu sur l*ehhrgib, par pays
1.
Ethiopio
2.
Republique do Somalie
17
3.
Goto francaiso des Somalis
24
4»
Ou&anda
30
J
5.
Kenya
44
7.
Malawi
'°
8.
Zambic
83
9.
Rhodesia
93
10.
Republique malgacho (Madagascar)
I01
11.
lie Ifeturice
ll^
12.
13.
Rwanda
Burundi
121
12?
6.
Republique-Unie do Tanzanie
^
58
III.
REStJKB
129
IV.
RECOMKAHDATIONS
l^
AU1EXES
1.
Carte de la repartition dc l^ncrgie primairc
2.
Carte de la repartition do l'energio eloctriquc
3.
Liste dos grandus centralcs eloctriqucs et des
ligncs dc transport de plus de 70 kV.
E/CH.14/INR/104
' '"
'
'"" ' ' ■'■'
"'
I.
IUTRODUCTION
Le present document sur l'energie, qui eat consacre aux pays de
la sous-region d'Afrique de l'est, a ete etabli au moyen des etudes
provisoires etablies en mai ^^^ sur 1>energie dans les divers pays,
et envoyees aux gouvernements pour verification des donnees et raise
a
jour.
La version definitive du document sur l'energie a tenu compte
des reponses communiques par les gouvernements (sept sur treize) et
d'autres renseignements complementaires.
Le present document porte sur les ressources en energie primaire,
sur la production, le commerce et la consolation de cette energie entre
1959 et 1963.
La partie consacree a l'energie electrique presente les
caracteristiques des centrales existantes (puissance, production, com-
merce et consommation), leurs prix de revient et leurs tarifs, dans la
mesure ou les renseignements correspondants ont pu etre obtenus.
Les
renseignements officiels reunis sur les plans de developpement de
I1energie electrique sont peu nombreux.
Dans la recapitulation qui porce sur 1'ensemble de la sous-region,
on a estime la consommation future d»energie primaire et d'energie
electrique jusqu'en 1975, en se fondant principalement sur le develop
pement industriel envisage, en tenant compte egalement des tendances
anterieures de la consommation d1energie.
La presente etude n'a pas approfondi comue il eut ete souhaitable
la question des dispositions prises pour satisfaire les demandes futures
d'energie.
Abstraction faite de quelques nouveaux projets de centralea
hydro-electriques dont les documents communiques par les pays font
etat, on n'a recueilli aucun renseignement sur les nouveaux projets
relatifs a la production d'energie primaire.
Pour la meme raison, il a ete impossible d'aborder la question
des investissements qu'impliqueraient les nouveaux projets portant
sur l'energie primaire et l'energie electrique.
B/CN.14/li{R/iO4
Page
2
: ■
A la fin du document, on a pr&sente des recommaiadations relatives
aux travaux a entreprendre dans le domaine de l'energie, pour que cette
branche de l'economie puisse contribuer a I1harmonisation du developpement industriel dans la sous-region.
Deux cartes ont ete jointes d, la presente etude, l'une consacree
aux ressources en energie primaire,
l'autre aux installations de
production d1energie electrique et aux projets en cours d1execution
ou en cours d1etude.
E/CN.14/INR/104
Page 3 .
II.
EITQUETE SUE L'EUSRGIE, PaR PAYS
1.
I.
ETHIOPIS
Ressources en energie primaire (1»3)
hydro-electrjque
.
L'Ethiopie est extrSmemeat riohe en ressources hydro-electriques
mais son potentiel n'est pas integralement connu.
Le potentiel bydro-
electrique exploitable du Nil bleu entre le lac Tana et la frontiere
tfoudanaisV est de 25 Mi par an.
Ce chiffre representerait la moitifi
du potentiel hydxo-electrique total de 1'Sthiopie (non compris 1'^rythree),
estime a 45 m P^ an.
La oapacite installee actuelle est cqncentree
dans un petit nombre de centrales, dont la plupart sont situees sur
1'Awash et ses affluents dans la region d'Addis-Abeba.
2)
Hydrocarbures
Pour des raisons d'ordre geologique, on estime que deux regions
du pays pourraient contenir des accumulations de petrole exploitables
dans des conditions rentables : il s'abit de la zone d'eaux peu pro-
fondes.au large de la cote erytlireenne, y compris 1'archipel de
Dahlak'et de la province d'Ogaden a 1'est du pays.
Cette derniere a
ete mieux exploree que la premiere et plusieurs puits ont ete fores,
res.ul.tat, .
3)
Charbon (3,4)
On ne connait en ^thiopie aucun gisement de charbon presentant
un intent economique.
On trouve des lignites de basse qualite au sud
du pays, mais les couches sont peu epaisses (de 1'ordre d'un metre) et
fra^entees lateraleUent.
Le pouvoir calorifique est faible (de 1'ordre
de 2.000 a 3.000 calories/gramr.e) et les reserves des divers gisements
sont reduites, de 1'ordre de 10,000 tonnes.
Uais l'Ethiopie n'ayant
fait l'objefque "d« Etudes geologiques limitees,-il est possible qu'il
e^iste des reserves plus importantes non encore decouvertes.
Page 4
On trouve au document (4) les informations suivantes :
Bassins ho.ulle-s
Type de ^^^^^1,^^ en Reserves
cendres
(<f>)
cokefiable
": -^'
_
10
j
Debre-Berhan ■.-;.'..
lignite
■
4.000
35
Gheig^ ..■;;
lignite
:-
4,500
6
"4)
Nouvelles sources d'ener^ie
• ■ ' " ■ '
(millions
de t.)
■ 2 --■■ ■
.:
.....
a) Miierai^ radio-actjfs : On ne conna^.a l'he'ure actuelle en
EthiopiQ aucun giee-ant de irdner^is^d'uranium? mais il se
pourrait qu'il en existe, etant donne la constitution geolpgique
du
pays.
■
-
■
.-
.........
b) S3£rgj^^eotherffl^is : II parait vraisemblable,J'pour des raiBbn^'d'ordre geologique, que l'EthidPie;! poss'ede tin'potentiel
geothermique considerable.
On trouve de nombreuses sources
chaudes et dec fmaerolles dans'le bassin de VAwash, notamment a proiimite des monts' Fantale etDejan et dans la region
■
11'
du -lac Abbe.
• '
'
.^oductionT_commerce et consomi:iati on H>ener^ie primaire (2, 4. 5.
jat
6)
1)
Froducticn
. Le pays na produit qu'une seule espece d'energie primaire : l'energis hydro-electrique.
Energie hydro-electrique
"
1559 ....:
1560
1961
™
■
en GWh
__;
"
en milliers de. tec
(chiffres arrondis)
27,8
13 o
68
H'l
92)1
46,0
46 7
108,8
Paoteur de conversion : 1 GWh = 500 tec.
"»|
54;4
.
.
/
Page
2)
Importations
5
:,. M:
-..-...
.■:-;. •
On trouvera ci-dessous les chiffres correspondant.&Ujenergie {;
primaire importee sous forme de combustibles solides et liquides.,.enJ
milliers de tec (chiffres arrondis) :
.
".:■-. /-: '■::/:.-'■ . .:.
Importation^'
1559
,
1960
"
Importations hettes
Soutes
Combustibles Combustibles
.
190
.-■-;■
jo.
liquides
10-
L170
18°
10
150
160
180
3Q
V
1962 .......;...
220
30
10
'ISO
1963
230
10
190
1961
190
30
30
150
.
Total
solides
150
190
200
Mote : Les quantises portees a la colonne "soutes"representent le carburant
fourni aux navires et aerpnefs a destination de l'etranger, quel que
soit ieur pavilion^ elles ne sont pas considerees comme des exportation
3)
Consommation (en milliers de tec)
Energie hydro-electrique
1959 ..'
1960 1
■: -13,9...
1961-";:.:......
1962
~
1963
"
.:.»,3
34,0
Importations nettes
""
; ,
46,0
54,4
Consomniation par habitant
1959
^
:-r150
173.3
190
236,0
16°
20°
:
W
..
_
«... 9,7 kg d1"equivalent charbon
i960
7,7
1961
8,7 ■"
1962
10,6 "
1963
11f5"
Total
254'4
E/CN. 14/IHR/104
Page 6
III. Energie electrique (2, 4-10)
1)
Reseaux eleotriques existants
:
L1energie electrique est fournie en Ethiopie par les organismes
suiyants
;
- L'Ethiopian Electric, Light and Power Authority qui poss^de des"""
ouvrages hydro-electriques dans I1ensemble du pays et dont la pro-
-auction, actiialle. .r,e presents plus de. 33 .pour 100 de celle du pays.
,,. , - ^ Societa Elettrica dell1Africa Orientale (SSDAO), entreprise '
privee qui alimente I'Erythree en energie electrique.
'
- Certaines entreprises industrielles possedent leurs propres ins
tallations.
a)
PuTssah'ces ihstallee's (TO) : "Dans- le document ("JO) la puissaaoe
est exprimee en kVA et non en kW.
kW,
Pour obtenir la Capacity en
on a suppose un facteur de puissance moyen de 0^8 pOur les
generateurs.
Outre les centrales mentionhees au document (10),
celle de Tis Abbay (CH) est entree en production en I964 avec
-•--dsux-sroupes^et-une.puissance tot^le de 7.700 kW.
^-aciue.lle._e.8t .done la suivante
La puissance
:
- Energie hydro-electrique
72,862 MVA
60,0 I
- Energie thermique
32,489
"
26,-0 "
105,351
"
86,0 »
Total :
Les chiffres ci-dessus representent non seulement les capacit^s
de..l!.EE.LPA et de ia SEDAO,
industrielles.
maisi e gal erne nt celles des entreprises
L'EELPA possede un reseau interconnecte, dont
1© noyau est la centrale hydro-electrique de Koka, et 11 re
seaux autonomes.
On trouvera ci-dessous les caracteristiques
des centrales de ces regions
:
E/CN.14/lHR/ip4
Page 7
Reseau interconnecte
s
Puissance
Puissance
installee
continue
k\W
kVA
6.600
4.75O
525
400
^250
Ourso
52.000 28.000
62.775
120. .
1,10 .
27
23'
. 2. ,.
149
Paible
Uoyenne
Porte
8.250
Aba Samuel
Total (CH)
.Wff;
45.OOO 23.000
54.000
CH Koka
Capacite de production (en GWh)
Precipitations de 1'annee
'■-■:.
: •
,
- -
. , 80
.
■18
2 ; . .■
.2;
,
135
100,
GV Addis-Abeba
6.250
5-000'
5.000
30
30
30
CD Ale may a
2.910
2.000
2.000
10
10
10
: 9. W
7.000
7.000
40
40
40
175
.140
Total (CT)
Total general
(CH) + (CT)
A/
59.OOQ 35-000
71.935
.
,1&9
.
.
.
.
■■
Estimations
Reseaux autonomes.
Emplacement
;
■ Piiisskhbe ■■-1
Capacite de production
Ihiissance
en GWh
continue
installee
en kVA
Diesel
kW
Hydro-
Diesel
■
■.,
■■.
...
Hydro- ^lectrique
electrique
Jimma
Dessie
Hagere Hiwot
1.125
1.125
-
170
600
600
210
100
---40
Gondar
200
—
Yrgalem
110
Debre ilarkos
60
:-40::
Jigjiga
-'i='--"- '..
Neghelli
Tis Abbay
Total
Total general
-
30
Ghion
-■ £i -:■
Debre Berhan
.. : 1.5ft.
-
2.850
■
-
100
80
0,4
0,3
-
40
-
10.135
12,.985
-
■
^
.
■
.
0,35
0,5
0,1
—
9.600
0,3
2*4
—
50
30
..
2,4"
100
125
—
■
0,3
*~
■—
0,15
■
0,-1
50
2.400
0,15
4.150
6,0
....
■
—•
25jO
26,45
32,45
■
,
-
Page 8
A partir de deoanoro JS64, lj,r. cnntrales diesel suivantes ont 4U mise
en
service
.:
**-"-—
—
—
■■■--->—
„.,..,...,....
_.__—
"eaPaci-fce installee
.-.."^Emplaoemeni
Bahsr Dar
Shashamane
2030
,
,
Debre Markos (extension)
Lek-empto —Trr-r;-;.- ■-■■
Assella
865
190
■-■■
250
■
4080 kVA
La puissance inciiallco tot?,lo 4es reseaiDj; autonomes "de" l'EELPA
3)10301
Total .,.
environ
8.OG0:. kW
environ
~576*00 kW
environ
13.600 kW
■.".;;
La SEDAO a ur.o piuscanco totale do 16.525 kVA, estimee a 13.500 k
Les prinq.ipa3.eo ccntraleS; qii'elle poc sode.'sonti'ies euiyanies :
- CD d-3 Ghe-nr
.....0
6o000 kU
.' /.VT.'T.v;.;; ...";■.,..»"';;
.;
-■
55O'kW ■'■'■-"*■''■'
,
1.100 kW
On prevoit. pour cotto dornie-o uiie captcite totale de 30.000 kW.
Le second gv.oupsj d1^,'; capp.cite do 10,000 kW, devait gtre mis en
service 011 "I?55.
L-. centralo a ete cc^struite en prevision d'tme
oapacite do-30 UI,
\.
En Erythreey. la ^jociote privoe CONIEJj produit egalement de l'ener
gie electriqi:cj rr.aia on r.e" tonrjedo auoims information precise sur
ses aGiii-vi-'tiesA-— -
■•■■-
-—.- —...
.
,...J .
._.
' "'„
Les c.entralc3_dic23l indratriellos dc la SE3DA0 oht une puissance
de 3.954 kVA; caUi-sG a 3.^00 kW.
'
■
"
".--.■
■%
Page 9
On trouvera ci-dessous la repar^it^pri de la ^i^ance
, et... par. types ...de .centrales. (en.HW) :
CH" ""
60,0
EELPA
Industrie
CT """""Total
12>6'
72>6
3,2:
...
Total
60,0
3,:2
29,3
89,3
A I1exception de la centrale a vapeur d'Addis-Abeta,
therndauaa-fiai^-des centrales_..diese_l.
Production (en GWh)
Producteurs
1959
1960
1961
1962
1963.
EELPA .........
47,T
55,4
71,4 "■' 96,5 ■'117.0
SEDAO ......... - "24,1 ' ■ ■ 27,3 " 31V5
36r1
37,&
Industrie
17,3
Total:
88,5
1964
H5.5
?
^>±__J±Z_ 2°'°
101,7
121,9
152,6
L'EELPA aoue un rSle sane cesse croissant ds^is la fournituxe
d'energie
electrique
au pays.
Part - de "-UEBLPA dans la pr^UCtion totale .,:
1961
58,6 c/o
1962
.63,.t#
E/Ctf. I4/INR/IO4
Page
10
;
Les chiffres par mode de production sont les suivants° :
1959
1960
1961
1962
1963
27,8
46,7
68,V
92,1
108,8
60,7
55,0
59,8
60,5
'?
88^5
101,7
127,9
152,6
?
Hydro- elec-
trique
Therraiq-as
Total ;
■
1964
-
137
?
:-.
?
% de 1'energie
hydro-electri-
que par rapport \- f -./■ ■-;■/.... ■ .
au total
31
46
o)
'
.........
6"6,5
?
53
Ventes et pertea (en GWJi)
EELPA
Ventes
:
Oonsommatipn des
.,,..,
;
pour 1'EELPA et la SEDAO
les quantites, d'energie vendues et perdues
1960
Production^...,
-.-.-
;;
1961
1962
"
. 55,4
42,9
-
'96^5....
59,5
12,5
14,9
En % de la production
22,6
20,0
■=1963..
:
74,4 ... _
centrales et pertes (en GWh}
83,5
.
.
.
117,0
-98,0
1^,0
19,0
13,4
16,2
1962
1963
Production
36,1
37,8
Ventes
29,2
30,6
6,9
7,2
19,0
19,0
SEDAO
Consommation des
centrales et pertes (en GWh)
En c/o de la production
\
........ -
Les tableaijx suivants indiquent,
respectivement,
?
E/CN,14/lNH/fO4.
Page
On trouvera ci-dessous une repartition approximative
mation dJ. energie. electrique en ^ourcentage de
pour
1962
s
- Economic
■.
11
de la consora—
la production totale,
.
.„...........,-; .■..-.*.......
- Consommation publique
et
42,5 pour
100
40,0 pour
100
17>5 pour
100
eclairage
des villes
..-..
- Consommation des centrales et pertes
Le taux de croissance moyen de la production pour la periods
1962 a ete
1959—
a
- pour 1'ensemble du pays
..*..,..<.....
20 pour
- pour 1!ESLPA
*.....*
26, 6 pour 100 environ
*0
,
100 environ
Transport et distribution
Les seules-iaformations dont on dispose sont relatives a l'EELPA
Lignes
de transport
,
en km.--
Distribution
lignes d'alimentation
'- "; L-:
132 kV
~~kT~™
1960
418
12g
1961
418
1962
418
1963
1964
15 kV
kVA
23.100
.32.435
159
408
40.463
37.930
159
468 '
47«998
44.184
418
159
595
62.798
418
159
662
71.463
:
systeme triphase do 380/220 V avec fil neutre.
la iQBjpasi'wF .de
52.391
60.190
Dans les rescaux de distribution a basse tension,
e)
teurs
' -:37O
■■■
de
consomma-
des trans' forr»iateurs
en km.
■
Kombre
Capacite
on utilise un
On ne connait pas
ces reseaux.
.
Tarifs
1.
Tar if geneVal
'
100 premiers kWh par mois
Au-dessus" ..,..._....
Taxe de service,
"
=.,..,.,
V".....
J
15 cents ethiopiens le kWh
10
"
"
"
"
courant monophase
1 dollar ethiopien par mois
oourant triphase
5
"
"
"
"
E/CN.14/IHR/1O4;
Page
12
2,
Tarif commercial et. Industrie!
1000 premiers kVJh par mois
Au-dessus
.....
Consoramatio& reactive,
de cos.
10 cents le kWh
sur
,
la demande
courant triphase
Abattement i^ur io montant total
Au-dessus de
3.
-
»"
400.000
'-» '-
v-
too.ooo ■ «
"1.000.000
"
"
"
kVArh
5
"
'
"
- •
"
par mois
:
5 P°ur 100
10
■ ■ ■
"
"
:
n
15.- "■' : »- ■ ■
20
Consommation de toutes categories
de cos. 'phi = 0,89
Taxe de services
.
"
"
"
.";
Tariff applicable en dehors des heures de pointes
ConsonMQatioh reactive,
...
1
100.000 kWh par mois
"
11
"
:.
5 dollars le kWh
maximum .... c
Taxe de service,
"
au-dessous
phi = 0^39
Taxe mensuelle
5
-...
courant triphase
Abattement. but. le
Au-dessus de
au—dessous
montant
total
.
5 cents..le..JcWh.
1
"
•"■ "
. .
kVArh
5 dollars par mois
s
100.000 kWh r>ar mois
10 pour
100
»
"
400.000
"
"
20 pour
100
11
11
700o000
"
"
30 pour
100
*
"1o000o000
"
"
40 pour
100
.La fourniture au titre de ce tarif est soumise a des negociations particulieres et I1alimentation est interrompue
a oertaines periodes.
f)
Prix du combustible utilise pour la production dTenergie
% eth./tonne
— Mazout pour la centrale a vapeur d'Addis-Abeba ...
120
— Carburant pour les diesels de la zone oStiere
....
103
...►.
350
- Carburant pour les diesels des regions eloi-
gnees de la cote
E/CN.14/INR/104
Page
13
■ ■
D'apres lea chiffres ci-dessus, on peut estimer que l'energie
produite par les centrales diesel des zones autonomes-oofite
de 18 a 30 cents^le'kWh, suivant, evidemment, la quantite
d'energie produite.
Ces prix de revient coraprennent toutes
les dipenses telles quo combustible, fonctionnement, amortissement et interest; pour la centrale ainsi que pour le reseau
de
distribution.
2)
Plans de developpement
a)
Le document (8) indique les objectifs de production suivants
pour la periode 1963-1967 (en GWh) :
1963
1964
1965
1966
W&1 \yj;-^.rj-S-l
134
143
175
225
260
SEDAO
35
55
-60
65
70
Industrie
21
22
22
25
25
Total
190
220
257
315
355
: .:. -
,,^ prevoit pour la meme periode les taux moyens de croieaance
,
; -.. suivants
:
EELPA
_
_
Industrie
-
18,0 pour 100
))
a Q
) Total
)
Q
It
11
7,05 "
"
.La production,da la SEDAO en GWh, telle qu'elle ressort des propres
documents de la societe, apparait assez differente I
,
.. _.
. .
b)
...
.
.
.;...
.
1964
38
^
1965
41
. .
196.6
49
1967
51
.
,.,.
:
Les investissements oonsacres a l'energie electrique pour la
periode I963-I967 ont ete repartis comme suit :
Page
14
Postes
l
."■.
...
En" milliers de dollars
.r:-
. ''■■;;/':
Pourceritage
ethxopiens
■ '
$:■
Reseau interconnecte "•'....V."
32,000
38,5
R€se'qux autdrioraes 0......... r'
19-900
23,8
5-90°
7j 1
Roseau de Tis Abbay
Etablissements
industriels
.
45°
stations et distribution,.
25-200
Total ."
83-450
Lignes de transport,
sous-
■■■■■--
■
;
q^
30,1
'
100,0
Informations techniqv.es sur les investissements
- La centrale hydro-electrique de Tis Abbay a ete mise en service
en
1964.
Capacite da production prevue
1967.
• •'*
"■■
.,..-.
s
25 GWh
ulijerieurenient *,;,
.
.
: ,
5^ GWh ■
- Une"sec"onde-crentrale hydro-electrique, Awash II,
est -actuel-lement
en construction pour s'inscrire dans'le reseau interconnects.
Sa
puissance installer sera de ^2 MW et sa capacite de production
s
■■■i ■-■'.■"
-
■•■
ulterievrement
*c.
182 CfWh . .
— Le programme d1expansion prevoit egalement la construction,
'un avenir proohej
a
celle
d-'Aviash
d'A^a^.i IXJ;?
II.
•'
dans
dont la production sera analogue
■'
-..".:■
-,
: ■;■■
- Sur les reseaux n.utonornon (celvii- de Tis Abbay excepte), de nou—
velles centrales doivent etre construites a Dilla, liakalle,
Axoura, Asba Teferij Bonga^ Debre- Tabor, Adoua et Dembidollo.
On prevoit I1 expansion d'e's c'entrales de Jimma, Dessie, Hagere
Hiwot, Bebre--Berhan?v Gondar, Debre liarkos, Yirga,le%.: Negellie
Borana, Assabj Jigjiga, Wolamo- Soddo, Assella,
Shashamane.
Lekempte et
E/CH.14/INR/104
Page
15
La production des reseaux autonomes passera de 9 GWh en 19^3 a
25 Gwiu^n^j.§67.-;..:;.../^iu.: . . ■■■:■■
■'-■■^Ly-
'
..-
-~ -■■;.:
:
Dans laT^mSme7'p^riode,les capacites suppiementaires suivantes
seront installees
:
9.200 kW d'energie produite par diesel
200 km de lignes d<3 distribution de
15 kV
18 WA pour la capacite des transformateurs de reBeau.
La SEDAO doit augmenter de 5,000 kW sa production d'energie actuel
le'eh construlsant la premiere phase de sa centrale thermique de Bejlesa. .
...
. . ,,
.
■■
.■ ;
j
Les etablissements industriels ne construiront de oentrales que-;-
dansles cas ou;- lvempiac^iheht de lettrs usines ne permet pas-^^;'-j
cellesH:i...cLlS-tre alimenteas en energiepar le reseau public.
:
En 1967, les lignes de transmission suivantes (132 kV) aurbnt ete
_Pircu4.t double d1 Awash.II a_Ko^.a
De Kok:a.. a Akaki
r_...-r'
25 km
.....*......•• ._^« ..•••--
75 km
D1Akaki"T"Sabata et Gafarsa" .7.
-25 km
Total
v
125 km
Seront egalement installes sur le r6seau interconnected*
Lignes de transmission de 45 kV
Lignes de distribution de 15 kV
Transformatsurs de reseau d'une
capacite de
.environ 80 km
....... enyiron 400 km
.:
environ 56 MVA
La USAID a finance une etude des possibility de realisation.
centrale hydro-electrique sur le Fingiar, affluent du Nil.
Ce projet (94 Mtf) exigerait un investissement de 70 millions..dQi.
dollars ethiopiens (28 millions de dollars des Etats-Unis), aoit
un investissement de 296 dollars des Etats-AJnis par kW.
^
e/cn. 14/1M/104
Page
16
DOCUMENTS' UTILISES
1-
Situation* tendances d* evolution et perspectives futures de la
production, du transport et de la distribution d'energie e~lectrique en Afrique. Reunion africaine sur l'energie electrique,
octobre 1963, E/CN.I4/EP/3, premiere partie,
2.
^cL, deuxieme partie.
3-
!£•» Additif 1.
4*
Industries et travaux d'outre-mer, Janvier 1964, N° 122.
5«
Ressouroea mondiales' en energie 1960-1963^ Nations: Unies, New York1
1964, »? 8.
r ,
5a.
Ressouroes aondiales en energie 1959*1962. Nations Unies. New York
1963, N° 7.
6-
Ethiopian^Slectric Light and"Power Authority. Report - Past activities
7.
Report of-_t-he-Rreliminary Assistanoe I5is-sion to Ethiopia, AZEA,,
8.
Gouvernement imperial ethiopien, Second Five Year Development Plan
9«
Electricity in Ethiopia,. Ethiopian Electric Light and Power Authority.
10.
11*
and futu-r^; programme, Addis-Abe'ba, 1962.
Vienne
.
■
:
-
n
1962.
1963-1967. Addis-Abeba 1962.
"
Addis-Abeba 1963.
Gouverneraent imperial ethiopien, Statistical Abstract. Addis-Abe"ba 1964.
Development^ of %he steel industry in East and Central Africa. W.S.
Atkins & Partners, .1965.
1
in.
Abreviations et symboles Utilises "'
:
M
lylegawatt = 1.000 k¥'li:
MVA
Megavoltampere =
GWh
Gigawatt/heure = 1*00.0.000 kWh
TWh
Terawatt/heure = 1.000 GWh
tec
Tonne dfec|uivalent charboii-'
CH
Centrale hydro-elec'trique *
CD
Centrale diosel
CV
Centrale a; Tcipeur
CT
Centrale theTmique
:
'
■
■
1.000 kVA ■
■ ■ ■
-
.
-
:
■
-''"'}' ■
'
"
::
; - "■■--'■■
-
■
-
:
-: :
*
■-■■::..
-'■-
.'
- -■-■■-'■-
I
:
-
■■■..:.'_■:
.'-. :\i
-
/
Page
17
J.QJJJ3 SOKALIE
La Son-lie no poBaHa quo deux fleuvee ayant de l'eau toutel'annee, 1-Uebi Snibeli ct la jT.*a.
Aucun de oes cours d'eau ne dispose
d'un, grand potsntiol en tcrrjLtoire somali.
D'apres lea estimations,
le pp^nfel hydrartiquo total se aituS entre 200 et 1000 GWh,. mais
il s^mble aue leE towetlBsomentD neoes.aires pour 1' exploiter seraxent
considerablos. Salon l.M22oiaJea_CoaaHmSfi^£aaS2ES,. la r^ion nord
a un potentiol hydro-olsotrique d'une capacite permanente de plus de
300 W ou uno capaoite de pointe de plus de 500 I«; ^.^W-^ait
avoir une capaoite pcr^nente de 60 HB ou une capaoite'de pointe de
100 W.
Auoui'ohr.^rc ri'a ete communique pour le Shebeli.
'
2)
Une .rande Bartie do la Somalie repose sur de?Toches^sedimentaires,
surtout oalcair^s e= fcrm6e, par evaporation; on trouve to,,suintements
de petroXo ft"^a S^ol toe le district de Berbera. Au^ours d-importants travau.,d2 prc.pc^ic, on a fore un certain .nombrede puxts
profonds wr.Xeo-QOtoa... Eoauooup de puits ont revele des traces de
petrole et do gas, .^;l3 on n'u pas decouvert de gisements dpnt 1« ex
ploitation Eorait re:.rtc.tle.
......:
-■ ■
Les" tr^vauiic'iroBp^tion" continued et il n-est pas exclu quTils
donnent.'dos rer.ultc.-ts] positifa.
3)
On trouvo vn o^vton moliccre a Durbo, dans les montagnes du nord-
du rBW.Br.4 ^.i.ito fegolfe d'Aden. La couche de deux metres d'epaisseur eSt du ty*3 Icntioulaire. Les caraoteristiques de ce charbon sont
les BUiventea : taidiio 16 povu^ 100, matieres volatiles 39,4 pour
100, cendrss 634 po^r 100, pouvoir calorifique 5-719 calories par
gramme.
Les reserves n'ont pas ete estimees.
exploite r.VE.nl.
1939'
Ce gisement a ete
E/CN.14/INR/1O4
Page
18
4)
Lignite
. -."...
II y a de la lignite dans le territoire de 1'ancienne Somalie
britannique, mais I1exploitation de ces gisements n'est pas rentable.
5)
Nouvelles sources d*energie
a)
Energie geothermique
II existe au nord-est de la Somalie des sources d'eau chaude
d'une temperature'de 40° C.
. .
:
Etant donne la presence dans cette '
region de dislocations importantes le long du cSte sud du Golfe
d'Aden, il n'est pas exclu que I1on y decouvre des sources
geothermiques.'
"b)
Energie solaire
L'utilisation de l'energie^ solaire est possible dans une grande
partie de la Somalie si l'on arrive a mettre au point des
moyens d'exploitation rentables.
c)
Energie eolienne
De nombreux endroits dans les montagnes du nord se prgtent a
,1'exploitation de cette source d'ener6ie| toutefois les vents,
dans cette region, sont saisonniers.
La periods de la mousson
du nord-est est certainement favorable a ce genre d1 exploitation,'
mais pendant le reste de 1'annee,
le potentiel eolien n'est
pas stir.
II•- Production^ commerce et consomaation d1energie primaire (5, 5a)
A l'exception du "bois et du charbon de bois utilises surtout pour
la consoramation interieure, le pays ne produit pas d'energie primaire
et utilise seulement de 1'energie importee sous forme de combustibles
liquides.
'
r- v:
;. £
- ;
;
Les quantites suivantes de combustibles liquides ont ete importees
et consommees entre 1959 et 1963 :
'
Page
19
, 50.000 tee (chiffrea. eucrondis)
-i960
'
♦
- 1961
4C000 tee
."..'.
-.,'-. V
,
._
"
50.000 tee
-1962
-1963
"
........
50.000 tee
"
"
50.000 tee
"
"
Lacoasommatio* par habitant a ete; d'environ 23 kg d-equivalent charbon,
III. Energie electriaue (2. 4, 5-_ 6j
-:~ l"--iV""-qegtra±'gs existantes
a)
Le pays n'a que des centrales a moteurs diesel, d'une puissance
installed totale de 7-900 kW en 1962.
Les producteurs autonomes
ne sent - pas~ineIns-dans-oeohiffre et la puissance de leurs
installations-nlest-pas
"b)
connue.
La production d^eleotricite pendant-la periode 1959-1963 a ete
d»environ lO^GWh par an.
En 19;6^e;Uefetait de .12..GWh.
Pour
les autres annees, les chiffres exacts ne sont pas connus.
0)
Consomraation s En 1961, la quanUte; to.tale :^s unites vendues
aux consommateurs a ete de,11 GWh.. . La.oonsommation prqpre
,-.-.
des .centr^ales et les .pert^s a la distribution ont atteint 1 GWh
environ, c'es.t^a-dire-quelque 8,3 pour 100 de. la production
totale.
. ^
La ponsop,iaation de 1' Industrie n'a represented que 3 GWh ou 27
,£our-W,du total.
',
Entre 1956 et 1-961,-.U conso^mation s'est
accrue a un taux moyen d'environ 6,2 po.ur 1O0, o«. qui est.assez
.Entre .1959 et 1963, la consommation dTenergie electrique par
habitant a ete d! environ 6 kWh.
•
d)
Transport
e)
Reseaux de distribution : En 1961, quinze villes avaient
-
•."■■
: II n'existe pas de lignes.
1'electricity
On ne dispose pas de details sur le systeme
de distribution dans
le pays.
E/CN.14/INR/104
Page
20
f)
Prix de revient de production : Pas de renseigneraents.
g)
Tarifs : Pas de renseigneroents.
Pour les usages industriels,
les prix moyens de l'energie electrique sont les suivants s
. ■ Dans la region sud : 0,60 shillings somalis par kWh (=8,5 cents
EU)
-"" Dans la region nord : 0,45
h)
"
-
"
"
Co^t du carburant s
"
(=6,3 cents
EU)
Cents 'somalis par
-.
■..
.
litre
,
Aj-iiogad^s-cio,; pour le gasoil
- ; ..
.
..
... .
Corflt a I'importation C.A.F. Mogadiscio
Taxfes officielles
..,,
Prais de distribution
_ . -
2)
17,4
»
Prix de vente
23,6
,.....,,
Plans de developpement (6) ■
39,0
80,0
■■■ ■
La deraande actuelle d'electricite et la demande prevue pour le
prbche avenir restent dans des limites assez modestes.
D^ailleurs,
les centres actuelsde consommation sont tres eloignes des endroits
ou 1'on pourrait eventuellement produire de l'energie hydro-electrique.
Dans ces conditions, eu egarda la demande probable, il n'est pas justifie de consacrer des investissements importants a la construction
d^uvrages hydro-electriques et a^&es lianas de transport sur de longues
distances.
lie pays devra done se reposer sur des centrales., therraiques
pendant longtemps encore.
Toutefois, il y a lieu de bien etudier les
possibilites hydro-electriques, car une demande pourrait se:manifester,
en ce qui concerne eh particulier I1exploitation des ressources minerales, bien que pour le moment on ne puisse pas faire de previsions
a ce
sujet.
,
,
L'etablissement .d'un reseau national, d1interconnexion n'est pas
realisable, ©n; raison des grandes distances qui separent les differents
centres de consommation et de la demande relativement faible de ohaque
centre.
La creation d'un systeme de transport exigerait des depenses
e/ch.h/ihr/io4
Page
21
considerables, d'ou des frais de transport tres eleves et une hausse
du prix unitaire a la consolation. La 3ou.al.ie devra done oontinwr
a utiliser, des centrals therwiquee separees pour chacun des principal
centres de consornmation0
IX n.'jr a aucune normalisation dans le pays en matiere d'installa
tions" de prod^tion. Si les groupes generates existants s'y patent,
on envisage de normaliser lea nouveau, groupes pour qu'ils fournissent
du courant alternatif triphase de 230 volts et 50 periodes par seconde.
_ J^ premier Plan quinquexinal prevoit le developpement suiv^nt pour
l'energie
electrique
Looalite
;
.
Puissance
Nouvelle
actuelle
puissance
.
Investisseraents
100O- 8&.IS0.
kVf
Hargeisa
800
750
Berbera
360
1.420
Mogadiscio
600
1,800
1.920
2e
a) Achat de 1'ins
tallation exis-
5.000
tante
b)
5*800
Developpement
approvisionnes
Campo Bottego et Afgoi
25 autres localites
Total ...
Remarques
par Mogadiscio
310
Kisimayo
:
Hargeisa
500
1.800
1,200
9.500
•?
4-214
25-000
5.290
La demande d'electricite doit augmenter a raison
de 20 pour 100 par an.
Le reseau de distribution
sera etendu et ameliore.
Berbera
Le reseau de distribution sera etendu et ameliore
pour repondre a la deraande du nouveau port et aux
besoins croissants de la villeu
E/CN.14/INE/104Page
22
I-Jbgadiscio
- Le Gouvernement va acheter les. installations
1 de production de ,!=ourant electrique appartenant.
a l'Elettro Industriale Italo Somala (SSIS).
Campo
La centrale locale va Stre d^saffectee.
ei Afgoi
- .
Un feeder a. haut voltage apportera le qourant
de Mogadiscio et le reseau de distribution
local sera ameliore.
Kisimayo
:
A la suite de la construction du port, la
demande d* electricite augmentera considerablement.
Deux groupes de 600 kW remplaceront les
deux anciens de 30 kW.
Autres localites
On prevoit dans vingt-cinq localites 1'amelio^
ration des generateurs et des reseaux de distributiorij ou I1 etablissement de nouvelles"
installations.
E/CN.14/INR/104
Page
23
DOCUMENTS UTILISES
1.
Reunion africaine sur 1'energie electrique, Addis-Abeba, octobre 1963
E/CN,14/E?/3 Premiere partie*
2.
Ditto,
3.
Ditto, Add.J 1. ■■;'-■■■"■■■
4#
Industries et travaux d'outre-mer, Janvier 19^4> N° 122.
5.
World Energy ^Supplle^, 1959-I96S, Nations Unies, New York,
5a.
6.
M
PevyAePie
»
partie.
"
1960-1963,
"
"
"
1964, N° 7
f 1?65> w° 8
Somali Republic V First Five-Year Plan, 1963-1967, l^ogadiscio 1963.
Abreviations et
symboles utilises
W
Ifegawatt m
1,000 kW.
GWh
Gigawatt aeure = noOO.pOQ kMh..
t.
tonnes (Jraetriques) d'etjUivalent charbbn.
:;
.
,
E/CN.14/IHR/1O4
Page 24
3,
I.
C073 FRANCHISE BBS
Resaouroes sr, Borgia:-.pr^mai,re (1).-/
On ne connatt do resecures energetique que oelle du lac Assal, qui
pourrait Stre amends pour produire de l'energie hydro-electrique.
Aucune etude n'a 6^6 faits.
On ne dispose d'aucun renseignement sur le
potentiel hydraulique ?Lu pays.
.
d'energie primaire
Le p:;;^ ^o produii; pas d'energie primaire,..
L'energie priaaire eat. importee sous forme de oombusti"bles liquides
en assozgiv^de quibite." Une faible^artie"seulemen^;;:de cette:^ergie
eat concominoe bot plaoo, la plus grande partie allant aux soutes pour
servir a l^vi-Laillcmen^ dos bateaux et des avions faisant escale a
Djibouti, quol que soit leur pavilion.
pas compte dans
Igs
Ce combustible"dsrsoute-a'esV
exportations.
'"
'
■ ..
■
Do 1959 h 1962? les eohmges et la consommation d'energie primaire,
exprimes en millisrs 6-c tonnes d« equivalent en charbon (chiff^s arrondis) etaient lea s'oivants
s
Importations
ii9 ties
1959
...,.„
Combustible
de soute
Consommation
1.460
1.440
20
1960
1.460
1.440
20
1961
1962
1-860
1.910
1.840
1-890
20
20
Consommation par habitant (en kg d1equivalent oharbon) :
1959
2^8
1960
278
1961
278
1962
342
Page 25
III, Eneygie eUectrique
1)
Centrales e^istantes
II n'y a que deux centrales(a moteurs diesel):
- Celle de Djibouti, qui a une puissance installee de 8,800 kVA'
(environ 7.000 kW)'$
-Gelle.d^Ar-fca,? darts vjie; zone d'elevage, a une quarantine de kilo
metres de Djibouti, dont la puissance est de 400 kVA.
a)
La puissance installee de la centrale de Djibouti a progres,siyement augmente depui-s
;i:r
'
'
/.
,.,.-
.enkVA.
3.600
"
2.750
"-" 2.450
b)
Production
.
Centrale de Djibouti
:
■'■'-'-"'
•:v:-
'
1963
""■■ "1964
""'
-
Puissanoe totale
en kVA
:
'
3.600
6.350
8.800
en kW
"
2.900 ft
5.100 ft
7.000 A
:.
2,8 GWh
;" '1962
-•
.
.
-;953 —
■■■■■ ; -■
:
Nbuvelle puissance
-
1953 ............
1961
1963
1953
12,6 GWh
....
15,0 gwh
19,6;GWh a
Pendant lea onze annees de la periode de 1953 a 1963, le taux
de croissance de la production a ete de 18,5 % en moyenne.
2)
Transport et distribution du oourant electrique
Gomme-la. centrale de Djibouti ne dessert que la ville et ses
faubourgs, il n'y a pas de ligne de transport de courant dans le pays.
La tension du courant produit par la centrale est de 5500 V; avec cette
tension, 1'electricite est transported a une quarantaine de postes de
A
Estimations
E/CN.14/INR/1O4
Page/26^ ;-v
.
transformation de 5?5/0?4 kV dont la puissance installee varie entre
13 et 750 kVA.
suivantes
L33 cables d!alimentation a 5,5kVont les longueurs-;.
1
....
''
■..,-■•■•■
- 30 km de cables souteiirqins en ville.,
- 10 km de c£blea-aeripns .4ans lea. faubourgs,
Le reseau de distribution a bassa tension (220/380 V) se compose surtottt de lignes aeVfcrjines.
3)
■
Consommation
La consommation propre de la centrale de Djibouti et les pertes
de distribution s'elevent a environ 10 pour 100.
Ainsi, la consommation
nette reprwsen-fcq^jO pour 10,0 de la production brute.
Le tiers a peu
pres de cette-energie est consomme par les usagers du reseau a 5,5 kV
et les deux"tiers par ceux'du reseau a basse tension.
'
Pour 1963.? la consommation de la region de Djibouti a ete de
r pour 1964, elle a ete de
;
17,5
(1000 francs de Djibouti (CPS) = 23 francs francais « 4,6 dollars
II est trds significatif qua les tarifs de l'electricite baissent
constamment et d'une maniere tres sensible..
CTest ainsi que les tarifs
appliques pour les usages domestiques (basse tension, premiere tranche)
ont varie comma suit (par kWh)
:
*
en 1955
s 27 frs CF3 « environ 12,4 cents des EU-
*
en 1963
s
18 fro CPS = environ
8,3 cents des EU.
II y a done una "baisWdo 33 pour 100,
En 1963* les tarifs, coprimes en francs CPS par kWh, etaieht les
suivants
:
a)
Tarif general : 22 frs/kwh
r
E/CN.14/IKR/104
Page 2?
b)
:s
Industrie (
. ,
.:
. 1,..:-j-:^:jL^-.
,
_1ere tranche (i50ht): j#.,.......;,:
22 frs/kWh .V : .■■■■■: .
.
2«me tranche (il5h. sulvaat^?). :
.2Q
M
"
»
3eme tranche ;(200h. .suiyantes).
,17
"
n
*
4erae tranche (au-dessus)
13
i-.
)
" .; "
Le nombre d'heures mensuel s1applique a l'eriergie maximum
oonsommee par
o)
'.
l'usager,
Ueagee domestic^ues :
,' ..
_,.,-.
Les tarifs sont degressifs. sxiivant le. nombre de. pieces.
Pour un appartement de 3 pieces, les ."fcarif s sojit les isuivants :
,
1ere tranche (110 kWh par rapis),...: 13
,
2erae tranche (140 kWh suivants).
17
"
.
3erae tranche (160 kt^h suivants)
15
"
.
4«nie tranche (au-dessus)
13
"
d)
Force : 18 frs
e)
Eclairage public :
. :.. .
.
••
;
1ere tranche (jusqu1 a minuit) <v
..
.19
2eme tranche ;(de^inuit a l'aube) .14>5
Tension mo^enne (5j
a)
Tarif de pointe (de 18 a 24 h.)
b)
Tarif normal (de 0 a 18 h.)
Pour une consommation de deux mois
o)
:
de
0 a
20 KWh
13,0 Frs
de
20 a
60 Mh
12,0
de
60 a
140 MWh
11,0
de
140 a
300 Mb.
au-dessus de300 Wh
»
"
9,5
"
M
7,5
"
"
Charges fixea t 5000 francs CFS par kW et par an, les
dix premiers kW etant fournis gratuitement.
e/cn. 14/1MR/104
Page 28
5)
Prix du oombufltiple
• Fuel 1 6.000 F.D. la tonne - quantite consommee en 1964 * 3.320 tonnes,
• Gas oil : 11.320 F.D. la tonne - quantite : 2.46O tonnes.
(Prix des marches passes par l'E.D.D. avec les fournisseurs, apres
appel d'offres).
6)
Plans de dWeloppement
■■■■"■-
■
,
.■.■'.;.
Dans le cadre du pian ciuinquennal, il a ete", prevu :
a-;
.
-:.-■/
-■-.- ■:,
Extension des mo.yens de production : Un groupe electrogene a
et'd instalieen 1965.
II est prevu d1 en installer un second
d'une puissance de 4fl2OO kW en 1967-1968,
Dans le [email protected] temps,
les installations electriques de la centrale seront modifiees.
b)
Reseaut : Transformation &u reseau moyenne tension actuel
(5V5 kV}; eh reseau haute- tension 20 kV avec modification des
lignes et des postes de transformation.
°)
Investissements : Le montant des investissements corres'pondants
peut e*tre, estime a
:
- 150 millions F.D. pour 1'achat du groupe prevu en 1967-1968,
-
30 millions F.D. pour 1'amenagement de la centrale,
'
- 320 millions F.D. pour la transformation etl'extension du reseau.
E/CN.14/INR/104
Page
29
DOCUi£NTS UTILISES
1.
Reunion africaine sur l'energie electrique, Addis-Abeba, octobre 1963?
2.
Id.,
deuxieme partie.
3.
Id.,
Add.
4.
Industries et travaux d'outre-mer, Janvier 1964> N° 122*
5.
World Energy Supplies, 1959-1962, Nations Unies, Hew York 19645 N° 7.
document E/CH. 14/EF/3j premiere partie.
~
1.
Abreviations et
symboles utilises
m
I^egawatt «
1000'kN
GW
Gigawatt -
1.000.000 de kW.
MWn
Mgawatt heure = J000 kWh
GWh
Gigawatt heure = 1.000.000 de kWh
TWh
Terawatt heure = 1 milliard de kWh
tee
Tonne d'equivalent charbon
DE
.Centrale a generateur diesel
s
30
4.
I.
OUGAitfDA
Ressources en. ener&ie priiuaire (3)
1.
Ener^ie hydro-eloctrigue (2V'^j 4) '
"
" ' ; ':
Le potcntiel hydro-electrique total ael'Ou^nda fait 1'objet
d1estimations diverscs.
lUles varient de 15 a 45 TVh par. an. . Ce
potentiel est eBsentiellement concentre le long du Uil en. aval du lac
Victoria,
II existe aux chutes d'Owcn deja un ouvr&^e de 120 W puis
sance qui sera ul'terieurement portee a 150 n¥e
Uh autre;: cmvra£e de
160 KW" est envisage, dans le cadre des plans dc developpcment, ciux
chutes d'0wen5 en aval de Buja£cli,;il existe sept.autres emplacements
sur le Nil qui pourraicnt etre amenafids'; " Kika^ati, au'sud-ouest du pays
possede une petite installation hydro-electrique (1,2 W) et une autre
petite central© doit etre construite pres de Kabale.
La production .
totale d'ener^ie hydro-electriquo est actuellement de 450 CTh par an
environ, soit 2,5 a 3 pour 100 seulement du potentiel total estime au
plus has.
2.
La raoitie environ dc cette production est eiportee au Kenya,
Ijydrocarbures
La plus grande partie du sous-sol de l'Ouganda est constitue
par des roches cIUi ne so protont absolumont pas I la,■formation et a
1'accumulation de pStrole.
:.
Ce n'est quo dans la partie du pays qui se
rattache a la Grande Fosse qu'on trouve des roches eedimentuires non
remuees sur une certaine epaisseur, il scmhle Men qu'elles n'aient pas
une origine marine.
On a constate des suintoments de petrole ot de 6az
naturol a divors ondroits dans la region du lac Albert ou certains tra-
vaux dc prospection comprcnant notamment 1c fora^o d'un puit, on ete
effectues.
Lcs couches traverses par lc puits sont apparemmont cons-
tituecs par des sodim.nts lacustrcs tros r^ccnts dc la periodo plio-
pleistoccno, on y trouve des sohistos bituminoux.
On a decouvcrt des
sables bituininoux a tres faxblc profondour; lc petrolo pourrait provenir
do la distillation des schistcs bitumincux par des intrusions
associeos a la formation dc la Grande Fosse.
ignees
E/CK.14/IKR/104
Pago
3,.
Char-bo n
.
-
On sait quc
le
.
sous-sol de
■ ■■■■ ■ "
■ ' ' ■
■■•■-■
■
31
,.....-■
cortaincs regions limitees dc
l'Ouganda ost coristitue" par des rochcs"analogues aux series carbonifcres'duJsud~cst de l'Afrique, mais les forages effectues n'ont
Pevele aucuii■feisomont exploitable^
on n'a trouve quc des vcincs
charbonnouses.
4-
Nouvollos sources d'enorf,XG . •
a)
> ■
Minerais radio-actlfs
On connait plusieurs giscments de..minpjEaieb_xadiP-aotifs en
Oug'andaj pendant la gucrrcj
quclq,ues pet,its giscments -dt^ minorai d'ura-
nium" a faiblo teneur ont ete oxploites, mais I1extraction est actuellement abandonneG.
Les travaus: dc prospection sc poursuivont et l'on
._
.
considcrc quc les perspectives de decouvrir dee giscments cxploita-blos■ ,
dans des conditions
rentL.ble.s
sont
bonnes.
-.
.
.
.
..
,..;■
. =
,■ .
On a trouve en Ouganda dcs minerals .druranium en pctitcs quantites
jusqu'icij prlncipalefaent sousfortnc .■&.' euxenitc. contcnuc dans do s peg--
matitcs, en ,diver:S:;.endrp;i;ts du Euganda,, du'Toro,
do-l'Ankolo ct du1
Luramoga,,ct sous fonagj.de iddc'rolitc dans 1' ouest1 du■ jiays.
Ccrtaines
caux de source lc long dc la limitc dc la partic ouest dc la Grande
sont
;' "
'
radio-actives.
Los mihoraiB ' de' "tHor1um"sont moins rarcs quc les minerals d'uranium
ct se presentont sous forme de monazitc resultant de la^Uesagregation dc
granits et sous forme, dc thorite.
A-Kalapata,-au nord du Kara-iaoja, on
trouvo de la monazitc dans dcs nodules de quartz-ilmenite^rutile contcnus
dans des gneiss do biotitcj
on en trouvo e"gfcJ.cmcnt dans lc Kalere,
Mpuywi, Buhweju ct Burgarama.
Bien quo certains do
une teneur en ThO2 do 11 pour 100,
a
ccs minerais aicnt
aucun des gisomonts n'est considere
commo exploitable dans des conditions rentablcs,
II en cst do memc pour
la thorite de Lunyo (province de I1 cst) ct d'^peykale (nord du 1-iaramoja).
B/CH.14/IUB/104
Page 32
On n'a pas consacre a l'uranium de rcchorchos suivies bien
compto tenu de la geolosio de l-Ouganda, de 1'activite techtoniquVot
volcanique dont la region aetele siege / lo pays prescnto .doe con-
dxtions-favorables-ria presence do minerals radio-aotifss los premiers
resultats dc la prospootion geopnysique aotuellomont effectuee par
avion au titre d'un projot du Fonds special dos Nations Unies, oonfxrmont dans une cortainc mesure cctte aypothese. On connait 1'exis
tence de minerals contenant du thorium, mais il sortie doAteuz'qu-on
puxsse exploiter oommercialement les gisoments aotuoUGmcnt reperes.
:
II- «rt. tros probable qu'il oxisto on Ouganda des Zoncs geothorliaos->a la formation de la Grande Posse ot aui aotivites vcl- ^"
oamques qui i-ont aooompagnee;■ A Bur.n6a, dans la Prbvinoo de Toro, on
trouve une ^aste etondue ou il existe dos sources ot dos m,reoages' chaudS;
on chorche actxvo.ont a looalisor uno acou^ulation de vapour geother.ique.
Dix puxts ont ete orouseS> U piupart ont produit une oau do^ J& fQm_
perature variait do 96 a 98<\ot-de« d-ontre eux ont libere d'important.*
auantxtes de vapour avapt;de s•epuiser on eevsexs.- .Cctte Zono est situeo
dans la region du lac Albert: do la Grande PoSSos- les sources sont ,-•-..
adjacontos a la faille principle.
,,
1.
c.
?>
%
Production
Los oentralos hydro-electriques sont les seulos sources d'eno-io
primairo du pays.
E/CN.14/3M/1O4
Page
Energie
Total
bydro-electrique
en milliers dc
)
Privee
1959
345, 6
345 ,6
I960
396, 2
396 ,2
450
434 ,8
470
,o
-■.:;:■ ■ 1961-n
^•■~i9£r
>.
.,
Pactourdo conversion r
tec
(chiffres arrondis)
173
198
-
■
■
500
570
33
■225—
15 "environ
17
ii
235
10
ii
255
1 kWh = 0,5 kg d1equivalent charbon.
2.
Commerce
: "o
Les documents 5 ct 5a ne mettent pas clairoment en evidence les
■~nKnrtantB---r^cifl--de& qui.ntites de^coiiibust-iblos liquides. iuiportees^ ©* con-
sommecs.
Les chiffres cites sont los suivants (on milliers de tec,
chiffros arrondis) s
Consommation
Soutes
-Importations- nettc-s
180
chiffres trop failles pour
1959
170
I960
170
1961
160
10
180
1962
180
10
190
10
200
180
pouvoir etrc arrondis
' ' '
190
Les quantites porteee a la colonno "souths".ont ete. fournies aux
naviros ct aeronefs a destination de I1etrarfeor, quol quo soit lour pavilion,
Les oombusti'blcs dc soutes no sont pas consideres comme des exportations^
on no les comptc pas non plus
dans la consoififfiatlon du pays interesse.
Les chiffros ci-dessus no correspondent pas a la formule
Importations nettcs - soutes -.consommation.
1
Page
34
3..•__. Consommation
Uhe partie do l'energic hydro-elcctrique produitc
cst exportee
aur -torrdos-d^tin aceoTd-xronfflu- entro-i+0tig5aEdaLtrt Its
durec dc 56 ans.
Enorgio hydro—elcctrique
Produitc
Exportee
GWh
Consommation
Consommec dans
lc pays
GWh
G¥h
1.000
Combustibles
toe
liquides
1.000 tec
Total
LOGO tec
1959
,6
129,4
216,2
108
180
i960
396..2
160,1
236,1
118
190
308
1961
450
191,3
258,7
129
180
309
1962
470
188,9
281,1
140
190
330
570
190
320
160
200
360
1963
-
r
■
..
'C
.
Consommation par habitant
s
Population (en millieys)
kg d1 eguiyalont charbon
1959
6.513
44
i960
6.677
46
1961
6.845
45
1962
7.016
47
1963
7.190
50
III.
Enorgio eloctrique (2, 4, 5, 5a,' 7S 8", 9, 10)
1.
-.-
■
'
;
■ .i
Ccntralos oxistantos
. a)
Puissances installeos
.La plus grando partie dc
produitc
par l'ouvragc
l'encrgie elcctriquc du pays cst
hydro—elcctriquc des
chutes d'Qwcn,
Cctto cc'ntralc'est construite sur lc L'il Victoriaj avee une
hauteur do
chute
d'uno vingtaine
dc
mGtros.
288
E/CN.14/nTR/lO4
Pago 35
Ello
ost con5W-:pour-rocevo_iri.J.(>-_g.3?pj^pos
natours,
de 15 MW chacuns
turbine s--alte£r
c'cst-3-dirc quo la puissance
installee totaie doit attcindre 156 NW.
A l'hcurc ac-
"tuclXeV liui^'grouiroVscuIemenf "~sont'lhstalles (120 MW de
ca^JXLte)^-...,Laa..daux...dcxni.G.rs-^xaupe.s -nc le seront pas avant-
I96S.
La capacite totaie de production'd!e la contralc
s'elovera a 700
GfWh environ.
■■■-..
;--
■.
Outre la' ccntrale d'Owcn, le Uganda Electricity Board (UEB).
possode, -unc petite centralc hydro-elcctrique a Kikagati
(1.200 ktf) 1
un autre ouvrage doit^ctrc construit a pro-
ximite^de Kabalo (on ne connait pas sa puissance installee).
L^UEB^lunc^-puissancc installee; en diescl d( environ1 15 KW
■
depuis 1950, mais depuis qu'en 1954 los deux premiers
groupes dc la centralc hydro-ej.cctriquc i'^Pil.A^^O ont
ete mis; on service, la;contralc diescl nfa scrvi qiuc dc
resc'rvcV"""
En dohors dc 1'UuB,
un certain nomfcro -d1cntrepriscs indus^
triellos (les mines do Kilcmbe, des plantations de the ct
de cafe.., ct des filatures de coton) possedent leurs propres
cent rales hydro-electri^ucs ou thermiq.ucs.
On ne connait" :
Recapitulation des capacites:installees :.(en MVi
UEB
Entrcprises priveos
CT
'
15,0
(■.
Total
,
136,2
):■■■_,
Chiffrus non cpnnus
■■::•>
■
Total
;
E/CN.14/IUR/1G4
Page 36
Production) exportation ot consommation
On connazt los chiffrcs exacts de la production de I1UEB (on KWh)
CH
Total
CD
1959
345.570
316
I960
396.166
292
1961
,434.774
1963
Le taux moyen
! ; ■
434.843
818 .
?
345.886
396.458-:
69 ....
r'45?r32S7T."
1962
-
453.146-
495*000
?
'
,.
<
d' augmentation
pour les quatre
annecs
est de
9S4 pour 100
)
On ne dispose que do chiffrcs trSs approximatifs (en Cfrtti) sur la production^d*energio eloctrique des; entreprises privecs (documents 5 et
5a) :
:
■ ■■■ "
CH
CT
Total
1959
20
20
I960
20
20
1961
20
20"
1962
1963"
20
;
20
40
-t-
40
20
Les chiffres rolatifs a la production,
30
aux exportations et a la
-&u~pays (en GfWh) -sont egal-e-ment' approximati#s-'j-
Production totale
1959
370
I960
Exportations;.
130
Consommation
240
420
160
470
190
1962
490
190
300
1963
530
190
340
-
260
Le
taux de
croissance
moyen
pour
les 4-anne-&
est de 9,25
pour 100
E/CN.14/lNH/l°4
Page
37
La "conecEEiation" comprend la conservation intericuriS.de la
ccntralo ot Igs pcrtos au transport ct a la distribution.
En co qui
conccrne 1'UEB, la corisommation do la ccntrale ct los pertes s'elevaicnt
as
...
I959
...
3260
1961
"
1962
o)
31,p4 GWh
=
8,,9 "pour 100 de la production totale do l'UEB
33.*34.-GWh
=
8,6 pour 100 dc la production totale do l'ULTB
34,38 Gtfh
=
7,9 pour 100 dc la production totale do l'UEB
35j34 GfWh
«
7,8 pour 100 do la production totale do l'UEB
Transport ct distribution
En 1961, lcs longueurs dcs ligncs do transport; etaient. les sui-
vantce
s
132 kV .©t 66 kV
33 kV et 11 kV
265 km (aerienncs)
^.....
3.400 km (aeriennes)
33 kV et 11 kV
:
50 km (souteiraines)
0nvne Connait pas la longueur du circuit.
Dc meme,
on no dispose d'aucuno information sur les lignes de trans
port construitos apr5s I96I.
Le systemc do distribution do 1'UEB cst normalise a 240/415 Vet
50 cyclosj il ^st triphase avee fil noutrc.
tribution a basso
lignes
tension comprcnait
aeriennes
ligncs soutcrraines
En I96I, le reseau de dis
t,
environ 730 km.
environ 6Q km.
de
longueur
do longueur
E/C1L14/BTR/104
Page 38
d)
. _„
Prix do roviont pour 1'UEB (cm cents des "Etats^tinis par kWh vendu)
1959
I960
0 ,01
0 ,01
^onctipnKQment_.ct._G.n.tr.viii.on_.
e)
_
- 2 ,73- -, ..
Amortissemo-nts et interets ■
Prix dc roviont
1961
.
7 ,69
7 ,66
10,53
10,40
,2, 70
3, 76
.
12,46
Tarifs
Les tarifs do I'UEB sont les suivants (l dollar = 7 shillings
d'Afrique do 1'est « 700 cents d'Afrique dG-.-X-t-ost)-'.g:
Usage domostiquo- %
—: --■-
Pour usage dans les iocaux utilises exclusivo-
ment commo residence privec
s
6-premieres unites par mois et pax pioco - 100' cents par unite
18 unites, suivantes par inois- ct pax piece Au-des&us
30: cents par unite
_14 oontB- par
Los locaux comprenant. moins de 3 pieces sont assimiles aux locaux dc
3 pieces,
Forco s
Pour locaux industrials et autrcs locaux ou l'electricite
est essentiellcment utilisee commo force motrice, une quantite limitee
d'enorgie pouvant otre consacree a l'eclairage des locaux s
Basse tension s
50 premiers kVA/de la dera^nde maximum - 31,00 shillings par kVA et
■
250 kVA suivants
"
. "
par mois
•«
Au-dessus
_ 29,50
"
"
»
„ 28 00
"
"
"
200 promiSros unites par mois et par
KVA dc la domandc maximum
- 14,0 conts par unite
160 unites suivantes
_ 12,5 cents par unite
Au-dcssus
_ 119q Cents par unite
Page
Haute
tension
.
.
300 premiers kVA do la domande maximum - 30 sh.
39
.
par kVA par mois
300 kVA suivants
- 27 sh. par kVA par^mois
Au-dessus
-25
et
200 premieres unites par raois ct par kVA
de la demande maximum
13?25 cents par unite
1.6Q.unites suivantes.-
11>75 cents par;unite
.
..
Au-dessus
._
- .
10,25'cents par~unite
Pourles locaux necossitant un maximum de 50 kVA pour energie ou
_■ chauffage.
L'eclairage n(est pas compris.
500 premieres unites par mois
47j5 cents par unite
Au-dessus
42,5 cents par unite"
■-. ...
Ba"timonts dc grande surface % ' Pour hotels,
hopitauxs
logues
cinemas,
theatres,
intornats,
cluts residentiels,
missions ct autres locaux ana
g
...-■■■
---■■
25 premieres unites, par mois et.par 1.000 pieds carres de surface
ouverte
100
cents par unite
75' unites1 suivantes
45 cents par unite
Au-dessus
14
On entend par surface couvbrto
la superficie totale des locaux
toute fraction de 1.000 pieds carres etant considered comme 1.000
pieds carres.
Co tarif est egalemont applique
aux rostaurantSj
a la
difference pres que lo nombre d1unites maximum correspondant aux tarifs
dc 100
et
do 45 cents'
Usage general
%
est de
175 ct
525
par mois,
Pour tous usages dans dos
fourniturc d1electricite
respectivement.
locaux necessitant une
depassant 50 kVAs
tion des locaux auxquels s1applique le
tique
de
ou le
force
a I1excep
tarif domos-
tarif correspondant a la demande maximum
motrice.
Page 40
Pour la totality dc la domandc maximum, tarif uniforme do 33 8h.
par kVA ct par mois
Pour la totalite dos unites
14,00 cents par unite
Pour tous usages a 1'cxccption dc l'eclairage public ct des locaux
auxqucls s'applique le tarif domestiquo t
Tarif uniforme de 100 cents par unite.
- Pour fournituru d'electricite a des appareils d'uno capacite
minimum do 30 k¥ fuisant 1'objct d'un cablage distinct.st compronant lour propro compteur,
-.,-.-
Le distributee se reserve lo droit do roduiro la fournituro
dans les periodes de pointo.
Tarif uniformc de 9,5 cents par uriitS. -■-"-"■--■■■■
' ■»-■-■■
Location d.G_conr^-t:curs
Comptours monophases pour courant d'intensite noninalo maximum
de 40 A ot oomptours triphases
3>00 eh. par mois
Minutorios
'
I^llALiclA^ao_...dc_sJcuilti s
-,
-,-" '
19 Id an.
par mois
Lc consonunatour doit etre abonne a
l'UEB^au titro d'un autre tarif.
Un compteur dictinct doit Strc fourni.
- Tarif ^uniforrne do .75 cents par unite.
25Si^2]i£^^isgSc8^^
-
: ■ '
;
Lc consommateur doit otre "
' abonne a l'UEB au titro d'un
autre
Un compteur distinct doit ctre1 fourfti. '
Tarif uniforme de 15 cents par unite.
tarif,
■ ■ ■
;-;. ■-
E/CKd14/INR/1O4
Pago 41
Tarif ps-r junite
de consomraation
Pour fourniture
d1electricity
destinee a 1'eclairage,
radio ot a de
dos
a, la
petits apparoils dans
locaux ou I1installation no
comprend qu'unc unite" do consomma
tion corrcspondant aux normes dc
l'UEE ct cst equipee d'un limitour
de courant.
Avoc un limitour &q 1 A
8,50 sh. par mois
-
Avec un limitcur de 5 A
2.
20,00 sh.
par mois
Plans do developpoment
A l^oure actuelle, la contrale fcydro-elcctriquc des chutes
d'Owen,
besoins,
qui ost loin d'etre exploitec a pleine capacite, suffit aux
-
■
■
_::..-.^
Actucls
Paramdtres de la centrale
(8 groupes)
Capacite installee (W$)
120
56 0^
Capacite de production
Finals
(10 groupes)
150
Utilisation effective
.
en 1962.
Detttandc maximum
73,4 MW
700
Production annuelle
452,3 OWh
Afin d'utiliser au maximum la centrale hydro-electrique d'Owen, on a
construit, dans le cadre du premier plan quinquonnal do developpement? des
lignes de transport rolianVla centrale a Kasese, Fort Portal, lira, Gfulu,
M&sindi_et Hoima.
Ces installations devaient otre
qui n'a pas ete confirme.
tcrmineesron i964j.ee
On manque egalement d1informations sur le ten
sion, la longueur des lignes,
etc.
En 1965? une nouvelle station de branchemont doit otre construite a
Kabulosoko a prozimite do Maaake ot:la tension des lignos reliant Kampala
a Fort Portal et a, Masaka doit etro porteo a 132 kV?
ment.
l/ Estimation,
contro 66 actuellc-
E/CN,14/lNR/lO4
Page 42
Un investisscment annuel dp: 500.000 -livres .sterling cst prevu
pour 1*expansion du reseau de transport et dc distribution,
■
■-
1.
■
■
■
DOCUMMS UTILISES
Situations tendances d'evolution ct perspectives futures de la
production,
du transport_ ojt_ de la distribution d'energic elec-
trique en Afrique,
Reunion africaine sur l'energie electriquc,
octobre 1963, E/CN'.14/EP/3s premiere partie.
2.
.Id-j dcuxicme partie.
3.
Id., Additif 1.
-■-■■ ■-- ■■ - ■■■
'V
■
4-
Industries et travaux d'outre-mors
5»
Nations Uniesj
6
....■_^..:.
janvior 19^4> No.
-
122.
Rossourcea mondialcs en energic, 1959-1962,
T'
"
""
New
5a•. Hationa. XJnie.s, R£fe3O-ur.ccs mbndjal-GB-en -eno^gie-,--19^Q-1963;S<:NcV
York .1965, ITo" 8'.
in Uganda,
"
1957-1970.
"
;■-■)
■: .::-..' '"'"^'.',.
The Economist fritolligenoo Unit Ltd. 9
Lfeto&res 1957.
1957
[ H. U
r?OT"\f* T* 1
(~\ 1
Viennc T962".
8f,
1 r\ O
^"^
M*T*O 1 1 HIT VlQ T*\r
A ODT Q "a"Q,yl lT\^V . .»ll.DQ 1 /\Vl
'
"~
-TTpfQ-Wn-Cr ■-
~
Gouvernoment de l'Qu^anda, The First Five-Year^Dovolopment Plan,
Entebbe,
. 9«
TA
GouvGrncment de 1'Ouganda,
196I.
Sta-fcistical Abstract 1963,
Entebl>e I964.
:10#
Uganda Electricity Board, Annual Report and Accounts'1961.
•^*
World Power Engineering, novembro 1962, p.
12.
Nations Unies, Bulletin monsucl do statisticLuo, mars 1965*
57.
E/CH.14/OTR/104
Page
Abr^viations et symbolos utilises
W
megawatt
«
1.000 kW
MWh
megawatt/heure
=
1,000 k¥fc
=
1 million de kWh
=
1,000-Gtfh
;;■■ .fflh
;
gigawatt/heure
-■TWh
-; terawatt/heure
.tec
CH
tonne d'equivalent charton
-
CD .'
CT
.
ccntrale hydro-electrique
ccntralo diesfel
-
centralo
thermiq.ue
43
E/CN.14/IJSR/104
Page 44
.
5.
KE2JYA
on encrftic primaire
1-
^5££6^-fa£Jrt>relp otrique
(l>3)
--:■■:.„ .
,.
, , a.- ,
Solon Iob estimations, lo-'pbtontlel hydro-electrique exploitable
au Kenya pourrait attoindro do 1,5 a'5O TWh par an.:;La production aotuolle n'ost c-.o rHonvircr. 205 (Mrpar an. II existe 'pourle monient
huit ccntrales hydro-electriquos d'uno puissance in^tall^e totale de
quelque 26 Hff, toutos au fil do 1'oau, ot la plupart sur lc systeme du
fleuve Tana.
Sur ce memo systomo fluvial, on se proP6s!e'de 'realiser le
projet do,,Soven Forfcs (25O MR) dont la production attoindrait 1.246
TWh par anj il s'agit d^un plan combine de production d'energie elec
trize, d-irrigation, ct do luttc centre los cruos. II sorait egaloment
possible d'amenagor le fleuvo Tana en aval de Seven Forks (150 Mff),
ainsi q,ue lo fleuve Athi a Lugards 3ftOlB (lOMf), dos centrales a fonctions multiples pourraient etrc construites egalement a 1'est du Lac
Victoria (20 MW environ).
La region cotiere du Kenya repose sur une couchc dc roches sedimentaires d'origino marine qui semble favorable a la formation et a la
retention de petrole en guantites dont 1'extraction sorait rentable.
Des operations do prospootion sont en cours depuis quelque temps. Au
Kenya memo, aucun forage n'a encore ete realise a grande profondeur mais
a Pemba et a Zanzibar, au largo du Tanganyika, les tentativos n'ont
donne aucun resultat.
Les travaux do prospoction n'ont pas encore attcint lo point ou il
serait possible de se prononcer de facon categoriquo sur 1'existence de
quantise importantes de petrole ou de gaz.
E/CN.14/ISE/104
Page 45
3.
Houvcllcs
a)
sources
d'enorgie
Geothcrmiques
II cst
fort probable
quo l'on trouve
des
sources
de vapeur
geothermique le long de*"Ia~C»rancCc""fosserou," "a."TrSpoquc
pleistocene,
une activite volcaniquc intense a cre6 des
failles profondes.~ J5cs "rocHoi volcaniques &"e "celite"epoque
existent
est
dans diverses regions
de Nairobis
dans
dos haute plateaux du sud-
la Province Ford ct au nord-cst
du
Mont Kenya ou olios forment la chaine des Nyambeni,
On trouve
de 1'anhydride
flanc occidental dc
oriental aussij
la
carbonique
Grande Fosse
sous pression sur le
ot
sur son flanc
mais a, une pression moins forte.
On en
■faitde la glace sdche (neige carbonique) 5. raieon dc 700
tonnes, environ par an.
Ces gisements n'ont probablement
pas un grand, potentiel d ' energies ..mais ila. indiquent la
de vapour geothermique.
On a offcctue
dos
forages dans la
region de -ffaivasha pour y rechcrcEer. des poches de vapeur
mais le;s. resultats n1 on sont pas connus* ..L'energio geo-ithQ-Tm±quQ n' est -pas—expleitee- ■au--Kenya---pour~le-"-ffioraenjt*--■■-
Mineraux radio-actifs
On n'a pas encore decouvcr.t, au Kenya de gisemcrvts ,explo;itables
do minerals
d'uranium3
mais
d'autros mineraux radio-actifs.
il pourrait y. avoir
Eu egard aux conditions
geologiques d'une grande partie du pays,
exclu-
quo
I'-on finissc
par decouvrir des
1'exploitation pourrait etre
rentable.
il n'os.t. pas
gisemonts dont
14/10/104
Page 46
II.
Production,
1.
comm crce
Production
■
:.
s
et
consommation-d^ener^io-prima-i-po
C5 ,6)
Bnergic hydro—electriquc s-Q-ul-Giaent
;■
en Glilh
en milliers
do
tee
(chiffres arrondis)
1959 -V
140
70
1960
150
75
1961
130
65
1962
160
80
1963
170
1964
.'
!
205
Le coefficient do conversion ust 1 kVh
2.
85
■-
102
0,5 kg d1 equivalent charbon.
Commerce en millicrs dc tonnos (chiffrcs arrondis)
Importations
Combustibles
Combustibles
solidcs
solidcs
Eydro-electr.
Combustibles
do
soute
Importa
tions net-
Energie
milliers
GWh
tonnes
75
190
1.095
.91
180
1.181
tes
1959 ....
40
1.170
150
i960
....
40
1.230
182
1961 ....
.40
1.180
211
106
250
1.076
....
40
I.290
210
105
240
1.195
1963 ....
. 40
1.360
205
102
230
1.195
183
91
—
—
1962
1964 ....
.
-
...
■
Les quantites indiquees sous la.-rubriq.UG. "Combustibles de soutc" ont
ete livrecs a des bateaux ou a des avions partant a l'etrangcrs
soit leur nationalite.
Les "combustibles do
comme "exportations" ni commc "consommations"
soute"
q,uollo que
nc sont pas comptes
du pays considere.
E/CN.14/IHE/1O4
Page 47
3,
-
■
Consommation on milliors do
■■- --
-■
1959 .
'
Production
.v.-.-.-;
tonnes d*equivalent charbon
Importations ncttes
Total
70
1.095
1:165■
1960
75
1.181
1961
6^
1.076
1962 ..
80
1.195
1-275
1963
85
X.272
1.357
.
.
I.256
1.141
Consommation .par^ habitant
1959
•
1^7 kg d1 equivalent oharbon
1960
170 kg d1 equivalent charbon
1961
163 kg d' equivalent charbon
1962
171 kg d1 equivalent charbon
1963
182 kg d1 equivalent charbon
III.
Eno'rfiio e'loctrique (2S 4? 5> 6)
1.
^ontrales
a)
"
cxistantos
Puissances i.nstallees en 1964 ot production en I960 et en IS'64
" A.
"Centr^Xea hydrd-elcctriques (KE)
r?
it
Zone
ITom
n
ji
Cours d'eau
Puissance ins-:
* tt ■-"■-"■■-talleo
t-tt
on k^f
en 1964
._
,
..
,,,,
Production on i.ivn
___^_________
I960
1964
Nairobi
Tana
Karagua
6.4OO )
Nairobi"
Low Tana
Tc,na
8.000 )
72.917
119-013
Nairobi
Manjii
Hathioya
7.4OO
52.741
58.O64
Nairobi
Ndula
Thika
2.250
12.210
18.743
Nairobi
Iicsco
karagua
400
I.4O4
1.360
Eldoret
Sclby Falls
Sosiani
360
2.129
2.805
kanyikkl
Liki
Liki
100
677
797
Nyeri
Sagana Falls
Nyeri
1.500
4-422
4.402
26.410
146.500
205.I84
Total HE
Page 48
B.
Centrales thcrmiqucs
Zone
Puissance ins—
tallee on,;kV
Nom
Production en LiTh
en 1964
i)
C6to
..1964
ContralGs a vapeur (SE)
Kipovu
Total
SE
...
27.500
53.500
112,345
27.500
53;500
112.345
Ccntralos a motcurs diesol
Nairobi
Ruiru
Nairobi
Nairo_bi
Coto
Mbaraki_
Cote
... lialindi.
3;000)
South :I
• ■
.
6.000)
■,
.., .6,522:
20,700)
■
14
136
-
240>
■
5.000
463
Rift Valley
Moreron
4.4OO
9.660
10
Eldorot
Eldorot
1..600
2.808
1.169
Nyanza
Kisumu
1-965)
Nyanza
Kcricho
1.200) --'-
Kitale
Kitalc
1.23P.;.. .:,..:
Nanyuki
1.445
.2.337
2.434
680
1.295
17
2
42.230
Z9..261
5.642
4.4OO
1,000
He ant
4.400
1.000
Feant
.. .,
450'""
Total
BE
Turbines, a ;qas
Nairobi
.
(GEE)
Nairobi South II
Total
OE
119
E/CN.14/INB/104
Page 49
b)
Production,
importations et consommation pendant la periodo
•1959=^1964; ozf GWh(arroriffis)
Importations Aq
Total
-Hydro
210
140
1959 ....
i960
...,
. ..
—^^.^ Cons-ommai;ion
Ouganda
Tanganyika
Total
129
22
151
160
21
181
411
130
191
20
211
421
160
189
19
208
448
.230 ." -L.15Q
.
1961 ..,.
210
1962
.**.
240
1963 ....
263
171
190
15
2O~5
1964-..*.
323 ..
205.
. -177
6
183
-
'
361!
' 4§T
....
506..
Lg taux moyen d1augmentation dc 1a consommation a ete d'environ 7 po^r 100,
■-" '"&)
Transport ot distribution
"r*
-Lg K&-&& a'dcs lignos d1interconnexion avcc l'Ouganda t
-—-^•--
Ligne a doiix tGrmos do"13^ k7 Naixobi-Tororo d*un"O"longueur totale
d1environ 400 km,
■■•""■■
—
La longueur geographiquo dos lignos do transport ot de-distribution
Gst
la
66 kV
3 fils
suivantc
i
4O/33kV
11 kV
Basso tension
6/3/2 fils
aerionnes o't
soutorrains aeriens ot
souterraines
3 fils
soutorrains
194
7O6
■■-
2,160
-
..,.-■■
1.060 km
.*.--.
■
Lc systomo do distriTyetti-on ost normalise s 240/415 Volts, 50-cycles,
triphase- avec fil noutro# ,..-...
Le nombro dp transformatcurs du; resoau dc distribution n'est pas
connu.
Pago
50
Resume .
.
. ■".
.-.
_.
...,
-
,1 OriO
i)
SE ,
ii)
iii)
-■:
27.50.0 ...-
53.500
DE ,
42.230
29.261.
GE ,
4.400
Total TE
.
26.410..
Centralcs
elcctriques
-
Total
•. .
---1964-112.345
1.000
—
83.761 .
. f117.987
,146.500 :
, ,205.184
74.130
Total HE
-
230.261
100.540
323.171
En i960 ot en 1964, la consoramation ot la demande maximum d'elcctricite
dans los divorscs regions du Kenya ont ete los suivantes
Evacue dans
Zone
lo
Consommation-tvcntes)-"'" - - -- -Deiaahdc -maximum
Gfl7h (arrondis)
secteur
1964
I960
1964
....
300,1
227,0
270,6;:
v.pt6, •■*.-. . * • .
112,5
71,2
25,7
6,5
Nairobi
Rift Valley
Eldorot
....
12,6
Kyanza
Nanyuki
....
.
Total.Kenya
. ■ ..-
.
1964
54.940
107,0
,14.646
19.400
15,1
23,2
4.220
4.400
4,4
6,0
1.080 ,
1.160
2.?50:
1.400
2,4
2,0
2,0
. :1,7
:
.
11,1
-
334,1^
2,1
500
504
1,8
480
546
950 ,
934
3,9
3,9c- .:■
:. 466,1
.I960
:. 49.360
-, 8,9 :
4,3
kW.
■
425,7^ - ■•■ 73.486^/
83.284^
a/ Co chiffre est d'environ 19 pour 100 infericur a. celui q.ui figure au tableau
suivant.
^a difference pout corrospondro
transport et les
a. des pcrtoe dans los lignos de
rescaux de distrilDution ainsi'qu1a. la consommation des
installations auxiliaircs des contralcs;
verifier 1'exactitude
do
ccs
il y aurait lieu de toutc. fa^on de
chiffros.
b/ En fait, la demande totale maximum du Ke"nya est legerement infericure a
la sommc dc la demande maximum pour chaque
zone 5
ceci est du au fait quo
les chiffros ne portent pas tous sur la meme periode.
Page 51
d)
Cout dc.l'elQctricite
En 1962, le prix du carburant diesel franco/wagon Mombassa etait
^:.:._d^ .2?9.»29 .?AS. C^ast Afri.gaa^Shilling) par torine-e*:de-112,17 EAS
par tonne pour le mazout.
Dans les'deux cas il faut ajouter lo
-cdut du transport ldrsque lc carburant cst utilise aillcurs qu'a
Mombassa.
Cost pourquoi lc pout du fuel est do 6 cents par
kWtl ^ ^om%s..Sa.^lors_.auVa..l!interieur^.du pays il atteint 9 a
10 cents.
Compte tenu de toutes les depenses de production ot
de distribution, y compris les interets ct l'amortisscmont, le
prii d'6 ■ vontc global d'un kTfh peut ctrc estime a environ 22 cents
pros de la c6te ct 37 cents ou plus sur les hauts plateaux.
L'energic d'origino hydraulique'cst moins chere.
Lc prix do
vonte unitairo est do 19 cents environ, y compris interets ot
amortisscment.... ■
e)
■. ;
J
Tarifs
Les tarifs fixes par la EAPL (East African Power and Li^nt Co.)
au :pumic";d^; la region""de" Nairobi
]Documen.t.-6):r-pages 33-35) s
Methode a.
Courant ot lumiere force a usa^e domostique %
1 shilling**
■
par unite pour los 20 premieres unites par mois,
tarif minimum do 18 shillings par mois,
17j5
cents par unite pour les 125 unites suivantes
par raois,
1Os5
. .
■ : ■
cents par unite pour les.1,100 unites suivantos
par mois,
J?:.-.
.
.
**
1 $EV
:
. o^nts par. unite pouritiSUtc consommation depassant
1.245 unites .par mois.
« sept shillings,
un shilling
=
100 cents (Est Africains)
E/QM4/INE/104
Page 52
Solon cetto method©f une surtaxc do -carburant cstpercuo par unite
pour touto consommation -depassant los 145 premieres -unites.
Methode B (l) 3
Courant lumierotous usages ot pour apparcils radio
p rive's
■
1 shilling
par unite, minimum 6 shillings par mois,
Methodo B (2) s
Approvisionnoment rostrcint do courant pour la
lumiere (toutos categories) et pour los appareils do
radio prives
i)
-
11 shillings par moiss payable a l1avance, y compris
le loyer d'une installation d'approvisionnement comr. "bine ct.d'un dispositif do limitation de charge? ou
ii).
" -
10 shillings par mois, payable £, l'avanccs y compris
loyor d'une resistance de charge seuloment.
Lc dispositif de limitation de charge (resistance de charge) est
ajuste de facon a intorrompro le courant lorsque la charge depasse
120 watts.
:-
Methodo C.
Courant lumiore ot courant force pour hotels, clubs.
h6pi,taux, prisons^ restaurants, cafesa pensions, eooles
ot appartemonts (dont lo courant n'ost pas mesure a
-—p.
_
.15 cents par unite pour los -125 preffliSros unites^ consomraees par mois,
.
.
minimum 70 shillings par mois.
-40 cents par t£-ite pour los 400 unites suivantos par mois.
17»5 cents par unite pour toutc consommation depassant 525,unites par
mois.
Methode P.
9
Courant force pour le otiauffage do l'eau hors-pointe.
cents par unite plus une surtaxc do carburant, minimum 6 shillings
par mois.
E/CN.14/INR/104
Page 53
Methode E,
Courant lumioro seuloment, pour eftlises, chapolles,
cinemas, theatres, bureaux, magasins et looaux
commcrciaux
%
..■--..
72,5 cents pour les 200 premieres unites, minimum 100 shillings par
mois,
"
55 cents pour les 240" unites suivantes par mois.
.35 cents pour les 500 unites suiyantcs par mois.
,
.
27,5 cents par unite pour touto eonsommation depassant 940 unites
par mois.
Methode F (l) ■
ApproviBiomemont restrblnt^ en courant force
42 cents par unite pour les 375 premieres unites par mois, minimum
17f5 shillings par mois.
-'C£nlta':g?ar unite pour Igs 600 unitehs_BUiyantcetPlar mois.
'j5 coirtsr par-"unite pour toute^'ctmso-inmartion depas-sant 975 unites par
mois.
II y a egalemcnt pour toutes les installations dc soudure electriquc,
2,5 shillings a payer par kVA do la capacite nominale continue en
■"
■
kVA indiqueo.
Methode F (2).
.
■■-■■. x
Approvisionnemont restroint on courant force pour lo
pompage do I'eau
11 cents par unite" plus unc surtazc de carburant, minimum 120 shillings
par mois.
Gt~""""~" 'ApprovisionncmoKt important on courant fordc-(y compris
approvisionnoment restroint en courant lumiero)
Tarif de charge maximum scion le tableau suivant %
Charge maximum
*-
-
TarJuf fixe .par kVA/annec
0 a 50 kVA
•
305 shillings
51 -a: 200 kVA
■
260 shillings
'-Plus de 200 kVA
225 shillings
E/CN«-14/lNR/i04
Page 54
par. unite,
avao^UBC garantie, do CQnsommati_&ft-annuello
Wins 40.000 unit Sir;
■-
■;
-'
~
:
L
Aii_*fcarif par unit© vient s'ajouter uno surtaxc de carburant? mais
cotto surtaxe no devra pas
comprises dans
garantie.
lo
chiffrc
La aussij
Methodc E.
pour les unites non consommees
indi^ue commc
consommation annuollo minimum
il y a pour toutos les installations dc soudure
eloctriquo un montant do
cite nominale
otrc payee
2,5 shillings a payer par k'VA de la capa-
continuo;.en kVA indiquec
.
;
:.
Approvisionnomont restreint en co^l^ant
duction do fTbrcs de sisal soulement
force pour la pro-
s
17 cents par unite, minimum 60 shillings par mois.
Metnode K.
Courant force ct courant lumioropour camps militairos
hopitauX;
institutions,
hotels,
clubs,
prisons»
restau
rants a cafes a pensions, ecoles, appartomonts (dont lo
courant n'est pas mesure a part) et grands immeubles avec
oharfio mixte pour force et lumicrc oomMnecs (y compris
ohauffago de lf eau).
i)
•
:
■-■'.■
Tarif fixe de 32,5 shillings par periode do lecture du comp'tcur
q.ui depend do
la charge maximum onrogistree,
^^
suxtaxo dc .carbiirant.
Solon cctte methodes
ot
;.:./„'.:.__^
la consommation mcnsucllc minimale
doit etre
equivalento a 812,5 shillings.
Methodo M.
j;
Courant lumioro
ot
courant force combine's pour cinemas
ot theatres' soulement.
~"."/
*
—
85 cents par unite, pour los 200 premieres unites parmp,is, minimum
,
.
150; shillings par mois,
32 cent^jpar; unit^ pour los 1,000 unites suivantos par mois.
18 cents .par unite pour los 2.000 unites suivantes par mois.
16 con-fcs :par unite pour toutc consommation depassant 3«200 unites
par mois.
Pago 55
M&.thodo N (l)
Courant 1 vunicro ct oourant force combines pour locaux
commorciaux
72,5 cents par unite avec. minimum dc 6 shillings par mois.
Methode U (2)
Approvisionnemont. en gros do courant lumicrc ct de
courant force aux exploitations agricolcs
30 cents par unite3
2•
minimum 400 shillings-par -mois,- —-~-
■
Plans de devoloppomont ^g, 6, ], 8)
estimations de 1'accroissonicnt do consommation d'enorgic
electrique se
.
trouvont dans trois documents differents
Doc. (2)
Doc, (6)
Doc. (7)
1964/1965■. ? 10 %'•- l 1962/1970 t 9,5 i
1963/1967 s 12,1 %
■
... ,
ToutcfoiSj
Doc. (9)
1964/1970 i 13 %
1966/1968 t 15 $
■ f
.
1967/1971 s 13 %
■
,, 1971/1975 s 11.4 ^
il n'ozistc pas dEstimations, officiolles,.
Lo devoloppomcnt futur dos centralos cst surtout calcule oil. fonction du potonticl
hydro-electrio.ue du fleuve Tana.
Uh amenagcroont on trois etapos cst prevu,
a long tcrmo, pour.Sevon Forks (dont la puiesancc totalo sora d1environ 250/
270 W) . On n'a pas dc renseigncments sur la puissance qui sera -o-btonuo a
chacune da cos etapes*.
Le total dos invest is scmonts attoindia.
7 millions do
livres. . Lo projot do.. Seven Forks .sora. tormine dans 10 ou .12 ans, mais lee
travaux de construction .scront effoctues cja prevision do 1f accxaissoniont dc
la domando d* elcctricite ot dos "besoins dc reserves d'eau.
los plus
a)
avances do Seven Forks, sont. lcssuivants
Los. pro jots
t
Contralo do Kindaruma, capacite installee de 40 I'N. s
Construction-commenceo on mars 1965>
H y aura doux groupea gene-
rat curs dotes chacun d'unc turbine Kaplan dc 26,000 CV ("brut) ou
de 20 Iffl net et d'un generatcur dc 2355 M¥A..
Las principaux
transformatcurs, do 25 IviYA porteront chacun la tension do 11 kV a
132-kV pour le
transport du courant a Nairobi.
E/GH.14/IHR/104
Page 5^
-
..Un- troisi&mc -groupe-'scraa^sutfe-pitta --'Ifard, -ee-^ii—patera a
60 i»i¥ la puissance totalc installec.
Pour la prcmiSre etapo (capacite 40 KIT),
le total des inves-
tissoments attaint 6 millions dc livrcs* y cpiapris la lignc dc
"b)
La centrale du Gtaru 4ont la puissance totalo installec ost dc
170 Ml:3
aura quatrc ^roupes generatours do 42,5 2iW chacuno
Cette centrale, qui travaillc-ra- -avoc- unc--iiaute-ti^--db chute d1 en
viron 203 m.j
sera construite sous tcrrc3
l'approvisionncment
on cau provenant d'un vasto.reservoir cree
en amont.
:
o)- Preset do centrale a. resorvoir (40- IA7). - Ce-tt-e-~een*a?aie—sera
installeo diroctoment en dossous du "barrage du g^a.hd^escjryoir.
Le stockagc utile de ce reservoir sera d1environ 1,2 ^nilldard
I
^
dc m3.
'■■"■" r'■■'
A Kipovu, sur la coto, on prevoit lrinstallation en 1965 d'uno
aiitre contrale a vapour travaillunt au mazout^
12,5 Mft"«
..
x.
Sa chaudierc ost deja, en service.
ellc prpduira
E/cN.i4/ora/104
Page
57
DOCUMENTS.UTILISES
1.
Reunion africaino sur l'enorgie elcctrique, Addis-A"be"ba? Octobre 1963 >
E/CN.14/EP/3.
Premiere partie.
2.
Ditto,
Dcuxiome partie.
3.
Ditto,
Add.l.
4.
Industries ct travaui d'outrc-mer? Janvier 1964s No.
■5*.
122.
fforld Energy Supplies.,-1959-1962, Nations Unies, Now York, 1964, No, 7,
6.
Report of tho Preliminary Assistance Iiission to Kenya, Vionno, X9&2,
7*
.PovQlopniQnt Plan 1964-1970s
8.
'"Electric Power for Kenya", East African Standard, 5 mars
9.
Government of Kenya,
Morz and HcLellan Eeport on Market for Electricity,
Abreviations et sym"bolcs
megawatt'
liOOO kW
GtJh
-"-''-gigawait houre
=
1.000.000 kWh
TKh"
terawatt hourc
«
1.000 GVOi
tdc
tonnes metriqUes d'6quivalont charbon
HE
centrale hydro—elcctrique
DEi;
oontrale
a motours dicsel
a vapour
"
GE
ccntralo a turbines %, gaz
TE
centrale
thermiquc.
fevrier
■■.
'
■-"■centrale
«•"
;
m
SE
1964.
■
'
■
■"
E/CN.14/IKR/104
Page 58
REPUBLIQUE-Htal DE MZANIE
A. '
TANGANYIKA
I•
jte.?_gpjjirc_9.fl_e.n J-iL1!gie priraaire (3)
1.
Energie Ijydro—eleotrique (a partir de la page 7)
Des emplacements qui pourraient Stre alienage's en vue de la produc
tion d'energia eloctriquo existent sur les fleuvos qui
1'Ocean indien;
wLes autres fleuves>
se jettent dans
qui"alimen-ieja.t-lJes..-grarxds Jao.a?. sont
9 ...sec pendant une par-tie .do l'armee pti.ua s^ .V^%9.n^ pas .a des amenage—
ments hydro—olectriques etant donne les exigences prioritaires de 1(irri
gation.
En general;
la''"prcducT^
font l'lo"bjet au Tanganyika de pro jets conjugues--e± doivent §tr4'-traites
comme. un ensemble, ^ux elements coordonnes_-<..
ete effectueoj
Aucune etudo complete ;n( a
naia il
sem"ble gu'il serait possible de produire jusqura
-1/
.
■..-. ....■
2.500 millions de k't.ii par ar±—' 5 une partie de ce-t-ie-p-poduction se-pAi4^—•■
probablement treo ooCiteuse
etant donne la necessity de construiro de
vastes "barrages a reservoir pour r&gulariscr les importantes variations
saisounieres du debit*
centrales
A l'heure actuelle, , Xa .puiesance installee des ":;
e^istantes ou en construction eii oinq emplacements differen^Sj
represente 40 MW e"u la. pioduotion totale ti* caergie hydrauliq.ue est
d'environ
1
nilliard de kTfh par an}
chiffre qui.sera presque
la centrale de Hale (21 MW) sora en pl^ine activite.
I'amenagement
possible le plus important serait celui.\du bassin du Riifiji,
possible d'installer des
2°
ou il serait
vuvrages dev^loppant au total quelque 500 MW.
Hy. C-TC C O-T~b DTP B
Le sous-col d3 la region cotiere du Tanganyika,
indien,
double lors<iue
lo long de 1'Ocean
est en grande partie cons:V, fcue par des rochos sedimentaires
d'origine raarine.
Au cours
des dix dernieres anne&Sj
vauz de prospeoticn pijtroliers ont ete effoctues^
de nombreux tra—
notamment le forage
d'un puits profond a Madawa dans la province du Sud.
Jusqu'a present
on n'a decouvert auoune accumulation de petrole ou de gaz exploitable
dans
des conditions rentables,
mais les recherches so poursuivent.
_i/ Selon le document (i)? le potentiel hydro-electriquo est estime a
75 milliards da kWh (75 THh).
L'estimation ci-dessus paralt tres raodeste.
e/cN. U/lNR/104
Page 59
3,
Charbon
Le Tanganyika possede de vastes reserves de charbon bitumineux,
qui n'ont pas jusqu'ici ete exploits sur une grande echelle, du fait,
apparemmenty Relies sont situees en des endroits eloignes difficilement
aocessibles.
La majeure partie de oes reserves se trouve dans la region
du fleuve Ruhuhu, a 1'est du lao Nyassa, a proximite de son extrSmite
nor-d.
Les reserves de charbon de qhaudiere bituminsuz non cokefiab.le,
maie'de'bonne^uali.e, seraient de 1-ordre de 300 millions de tonnes;
ai l'on ti'ent oompte des charbons de quftlitS inferieure, lee reserves^
depassent 400 millions de tonnes.
Les veines sonten general >ninter-_^
rompues, a 1'exception de ouelgues dislocations dues a des failles, mais
une faible■ partie -seulementdu charbon' pour^ait gtre^eiploi^fcee^ oiel '
ouvert.
On trouvera oi-dessous l'aflalyse'de differentes q-ualites de charbon ,
Hu.nidlte
Bleraent3
Car.one
volatile
^
m
^°
^'8
MaudaduSud
1,5
19,7
3,5
19,9
Ketewaka
-■
1,2
23,4
Cendre
fixe
Soufre
L
7'5
°'9
6t80°
63,2
15,6
0,57
6.5O0
40,6
36,0
0,24
4.100
50,2
.
25,2
0,53
5-800
Les analyses r.l-dessus ont ete effeotuee^."but, dos eohantillons provenant d'affleurements;-:.les char^iona ne sont pas cokefiables.
On connait des zones oartoniferes plus reduites dans la region du
lao Hukwa, entre le lao Nyassa et le lac Tanganyika.
Ces zones sont
limitees en etendue, entourees de failles, et leur charbon est en gene
ral de moins bonne qualite que celui de la vallee du Ruhuhuj les reser
ves sont beaucoup moins importantes.
e/cjst. 14/1JJR/104
Page-60
4•
On a-a ancors d300uvert auoun gement ey_plolt^le ^
ditxons .rentaUea, nais, des indices oe,tains cnt ete,reconnus. Les
ravaux de prospection se poursuivent et ppurraient etre couronnes de
o HCj C © S •
■
.
n n-est pas ^possible .u'il exi.te des anonalios geother.i.ues
a la fetation do la Grande Fosse et au* importantes aotivitee
^os dont elle a «e le siege a une e^ae Scents, mais on ne
dispose d'auoune rrecision.
1•
"
... .
'
■ Production.
a) .^unites naturelles (chiffres ;Lrrondis)
J£S£fij=g-jk£dro-€leotriqu
1959
1960 '
1961
1962
1963
Charbon
■GWh
tonnes
90
2.000
90
2.000
90
2.000
100
2.000
100
2.00
Estimation
b)
En u.ndtes
1959
19o3
1961
1962
1963
e
45
2
47
45
2
47
45
2
47
50
.2
52
50
2
52
On a base les calouls sur le taux de 1 kWh
charbon.
kg d'equivalent
e/cn. 14/IM/104
Page 61
2.
Importations nettes de combustiblelS- liquj-dss.
arrondis)
3.
.
:
de
. .
T959
370
1960
430
1961
400
1962
430
1963
450
Conaommation (en milliers de teo)
Energie hydro-electrique
Charbon
Combustibles Total
liquides
1959
45
■:.:. X*.~' 1960
.
1961
;:;:; ■
.:,;,..w ,,r. ;
,v,;,
. ,,:. ,.-■
-45-
370
417
430
477
....
400
447
^
430
482
450
502
.- 2
.45,..
.,.
1962
50
!:'
1963
50
.,.2
■-
2 -
.
2
Consommation par habitant
■'" ■"
19^59 '
—
-v^. 45;-i£-&
.charbon ;_.,
1960
51 "
i$6i -2...-._.
47."
n
1962
51 M
n
51 "
M
:
1963
.;
n
III* Enexgie eleotrique (2, 4> 5j 5»> &j 7, 8)
_
1*
Centrales existantes
aj
PxiissanoQ installee (en 1961)
Centrales hydro-electriques
2P?2 J|W
Centrales
26,3 MW
diesel
Total
46,5
Page 62
Centrales hydro-e
Capacite de
Puissance
pro duo tio n
en
Chutes de Pangani
Kikuletwa
.
Petit Euaha
en GVh
kW
500
17»5OO
17.
80,0
160
1.160
1.
6,0
220
1*220
1.
2,6
Hbalizi (pres Mbeya)
340
90,2
20. 233
Centrales diesel
Centrale de Kurasini (pres Dar es-Salam)
17-2)0 ktf
Petites oentrales (Arusha, Moshi, Mwanaa
et autres) environ
9*100
Obtal
26,300
»
Production.:commerce et oonsommation (en GWh, chiffres arrondis)
Production
Hydro-electrique Diesel
Tbtal
Exportation
vers le Kenya
Consommation
1959
90
60
150
20
130
1960
90
60
150
20
130
1961
90
1962
100
80
1^t;:.;
1963
100
90
1^>
•
■ 70
- . 1j60 ■ ■
:^£.^.f:^_.:^.S}-L.y:l. ^£~
JO
_t_ v
20
^
,.
160
170
Entre 1959 et 1963, le taux de oroissanoe moyen de la consommation
a ete de 6,8 pour 100.
En 1962, les -ventes se repartissaient comme suit 1
e/cn. 14/IHE/104
Page 63
Pouroentage
Eclairage et force raotrice a usage menager
27
Industrie du sisal
28
Force motrice
22,6
Eclaimge et force motrice a usage
commercial
'5
Eclairage public
3
Divers
4>4
100,0
c)
Transport et distribution
II nfy avait en 1961 aucune ligne de transport interieure entre
les centres de production d'energie.
Une squle ligne d1interconnexion
travaillant a 33 kV, d'une longueur totale de 70 ion (chiffre estime)
traverse la frontiere
du Kenya.
On ne sait rien des reseaux actuels de distribution.
d)
Tarifs (1 dollar des Etats-Unis = 7 shillings d'Afriqua Ae
l'est = 700 cents d'Afrique de 1'est).
Les tarifs sont les suivants a Dar es-Salam, Arusha et Moshi 1
Eclairage ordinaire
120 cents le kWh
Force motrice ordinaire
60
"
"
Eolairage et force motrice destines auz hotels, aux hSritaux,
aux clubs, aux cinemas :
taxe raensuelle fixe et, pour la premiere
tranche
25 cents le kWh
Au-dessus
12,5
"
"
"
Consommation domestique et privee : taxe mensuelle fixe et
25 oonts le kWh.
Chauffe-eaux et climatiseurs domestiques (en dehors des periodes
de pointe)
:
8 jents le kWh.
Page .64
n
dQ
Tanga?
les
tarifs
sont
plus
les- chiffree cite? ci^dossu's, sauf pour l'eciairage (120 cents le kWh
egalement),
Pans les autres zoius de distribution,' les tarifs sont
analogues a ceux de Ear es-Salam,
e)
":';
"
CoQt du combustible
•-.. ;:■:■.
Le coat du cnrburant necessaire aux moteurs diesel depend en grande
partie des frais de transport :
■
, ..
■ ■
■.-
Ear es-Salam
241,60 shillings la tonne
Arusha
316,95
Moshi
3=17,-24-'-- •**
(..-,Mwanza^
,
,-
.
,
. . 387,92
'. ..-■>■--"Kifry-;. fT±x de revient" '
'r"l
■-
"
"
-■ —'-"«—"-:-"-«------
"■
"
...h^
"
Centrales hydro-electriquea :
par kWh.
"
"
-;i
''■"'
.
,;
'Vi--!"":
envirou 18 cents.d'Afrique de l'est
Ce chiffre oomprend toutes les depenses, y uompris les intercts
et I'amortissement et las frais qu'implique une ligne a haute tension
reliant, la ..centrals auz centres, de consommation...
Centrales die'sel'"'":
-
■'
-"
Cai-burart
■ '"■-;'
Prais d?exploitation
"
'
'
6,7 a 1O72 cents/kwh
11,0 a
Ir.tcrcts at amortisssments
2-
..■.-:-
■
.
1.^,0 . ■■il■.
.
"
■
-
uhiffre non connu
Central a hydro-eleotriflue et ligne de transport (.132 kV) de
Hale - Dar es- Sal aid
Selon les plans de con-strtiction, la ccntrale de. Hale- sur le Pangani
devait Stre mise an service en 1964=
Le reseau de.distribution d€ Dar
es-Salam devait en me"me temps etre relie au reseau de Tanga par une
ligne de
132 kV d'une longueur approximative de 280 km,.
La puissance installee de la^pentrale de Hale devait §tre de 21.000 kW
et sa capacite annuelle de production de 95 GWh.
II n'est pas confirme que les objeotifs oi-dessus aient ete atteints
conforraemeni.
aux planso
-E/CN.14/IBE/1O4
Page 65
■)', .3*. -Flans. do>-jdey«l-opp'emeht...(8).. - .'...;
■
Qn ■ suppose ^ur'remtre
." ." --.
'
-■ ' ■■ ■■" ■" '
1964 et 1969? le taux de croissance moyen
de la consommation sera de
12 pour 100.
On -peut prevoir qu'sn 197C>
les vente.s_d'eleotricite serrepartiront comme suit :
Bar es-Salain
Tanga
8°, 5.
Arusha/Mo shi
24,8
Ligne centrale
.23,2
Hord cxl Pays t
■-
'*' '-. ,0 GWh
.
.
_ .
..
.
.
2$99
...
.
...
.
..-,--.
Total -■
.■Los' investissements suppl-emehtaij^fS" necessair'es d'ioi 1970 pbur~
assurer ce.tte. augmentation de fournitures d'.electricite sont estimes
--ar-10?6-miil-ions--d-e-^drvresy dont -d;1 -millions serviraient a finaiicer"""
-"de....-tr_ansp.Q'rt-...'
On estime que oes investissements pourraient se repartlr comme
««±t—(-eii-Biilli©rs—de-li-vre-S")-t
■;
"" ■-
1965
1966
1967
""■"■"'
1968
1-9S9
WO '-fetal .
six annees
Agrandisseraent
des centrales
ezistantes
.
35p
. 400
400
Houv.elles centrales
1.500
1.850
-
.
:
_
400
500
500 .
1.300 2.300 3,. 000
-
_
_
400.:- 400 1.700 .2.80.Q:3*500'
2*550
.,, 6S600
1.500
10.650
L'ensemble des programmes'd'investissement de la Tanganyika Electri
city Supply Company (TANESCO) pour la periods quinquennale 1964/1965-
1968/1969 represente 6,71 millions de livres.
Page~ 66. *
a)
ri
jCentrale_s\vppl^mentaire (30 Mff environ.)--pour Da:[email protected]
On n'a pas. encore .^decide sicette centrale serait coris-triiite sur
le Pangani ou sur..lo Waini*
■
.
■.-.....
' -r>?
-
^
Ventilation de 1'investissement total neoessaire a ^.'execution du projet
— Centrale desssrvant Dar es-Salai
— Lignes de tra-nsport double
de
£,' 3.500.000
132 kV
Hale-Uar ©s-Salam
'
— Interconnexion supplementaire Pangani-Hale
.
'
■
■■
520.000
-
30.000
— Appareillage de commutation et transformateurs '
supplementaires pour la sous-station de Eal^
100.000
— Agrandissement de la sous-station d'llala
80.000
supplement-ai-r:es-a. partir d'llala ■■-
- :.■.■■..-.-i:" 100.000
Total ■
"b)
■ -
■ ;
: £
4.330.000
Alimentation .en, elLeptri-oit.e.de la region rdir Kilimanjaro'
d'Arusha
CH de %uinba ya Mungu (5 ou 6 MW)
.Ligns .de transport 'entro
"1;
la-Centrale
£
„ 7.10.000.
„
14Q.Q.Q0.
do
Nyumba ya Mungu ei; Koshi
Sous-station de Moshi
.
■
■ ■
'■
Llgne de trancoiesion d:ou"ble Eoshi-Arusha
Nouvelles 'lignos- de'32 kV
"
Total ...
o).
Montant total do
1,150.000 livres.
-.
■ 140.000.
120.000
"
160.000
£
1.230.00G
E/CK.14/IHR/1O4
Page 67
B.
ZANZIBAR ET PMBA
...
.
.
.
.
On ne possede que tres peif d^1 informations but: les ressouroes en
energie de la portion insulaire de la Tanzanie, Zanzibar et Pemba.
I.
Ressources en energie primaire
On ne dispose d'aucune information,
II.
Production, commerce et consommatlohd1 energie primaire
Le pays ne produit pas d1energie primaire.
H ne consomme que
des combustibles liquides importes »
Importation et consommation de combustibles liquides
20.000 tec (chiffres arrondis)
20.000 tec (chiffres arrondis)
20.000 tec (chiffres arrondis)
33.000 teo (chiffres arrondis)
20.000 tec (chiffres arrondis)
Consommation par habitant
55 kg d1 equivalent charbon
53 kg d1equivalent charbon
51 kg d1 equivalent charbon
60 kg d'equivalent charbon
56 kg d' equivalent
charbon
HI. Energie eleotrique
En 1961, la puissance totale installee des centrales thermiques
etait de 3.600 kW, la production annuelle etant de 11,9 GWh.
On ne
oonnatt ni le nombre ni le type des oentrales, mais selon certaines
indications, oe seraient des centrales diesel.
centrales hydro-eleotriques.
II n'existe pas de
E/0S*14/INE/1O4
Page 68
Selon les documents (5) et (5&)> la production ei la oonsommatian
les suivantee
1..,
1959
10 GWh (chiffres arrondis)
1960
10
"
1961
10-
w
«
■«
1963
10
"
"
n
"'■■—"■ ^--■-
n
-
e/CN.14/INR/1Q4
Page 69
DOCUMENTS UTILISES
1•
Situation,
tendances d'evolution et perspectives futures de la
production, du transport et'deia distribution d'energie eleotrique en Afrique, Reunion africaine sur 1'energie electrique,
.
.... octotire,.. 1963? E/CN. 14/EP/3j premiere partie.
2*
Id*,
deuxieme partie.
3.
Id.,
additif
4.
Industries et travaux d'outre-mer,
5.
Nations Unies; Besso.urces mondiales en energie 1959-1962, Ifew
1.
York 1964? No.
Janvier 1964? Ho. .122.
1
_5.a^._.Natiqns Unies, Hessouroes mondiales en energia 1960-1963, New
'-■York..I965j..Nq. ..8. '"....'.;.__;
6.
-Report of an IAEA Mission to Tanganyika, Vienne 1962,
"i.
DeVeTopment Plan for Tanffan^-ika '1^T/1962-1963/1964>"
8•
., .
.,
■
Tanganyika Five-Year Plan for Economio and Social pQvelopmont,
1er juillet 1964-30. juin 1969a) Volume I :
General anal.yaia
b)
^Phe programmes
Volume lit
....
"97"" De've'lopment 'of the" steel "Indus try in East and Central Africa,
jk.g# Atkins.&. Partners,
et
1965*
.......
gymboles utilises
megawatt «" 1.000 kW
"'^igawatt/ieure = 1.000.000 kWh
TWh
terawatt/liera^e = 1.000 GWh
tec
tonnes d1equivalent oharbon
CH
Centrale hydro-electrique
CD
Centrale
diesel
E/CN.14/IOT/104
Page-70
7,
MALAWI
I. "" Ressourg'es en Inergie primaire (3)
Le Malawi a un''potentiel nydro-electrique considerable, localise
principalement sur le cours du Chire, exitre Matopeefco0hikvawa.
Dans
le rapport qu'ils ont etabli en 1954 pour le Gouvernement, Sir William
Halcrow et ses oolla^orateurs donnent le detail des divers ouvrages
ainsi qu'une estimation' de leur'oapacite de produot-io».
Le rapport
donne des ohiffres,■efflacernant le potentiel du Chio-e. et los investissements necessaires
:
Puissance
Lieu
Toujours
Matapi
■Hkula
-'
-
-
'":- ■
Mpataoanga
?ointe
Investissement^
en millions de
Instali4e
livres
sterling
2.740
40
16
30
67
135
96
120
150
10.985
75
100
7.229
Cnutes Hamilton
Projets
en
9-496
2.441
divers
240
32,891
360
Les investissements necessaires pour 1'ensemble_de
s'eleveraient a ^% dollars des Etats-Unis par kKinstalle et le cout
de lfenergie a 3,2 mills le kWh.
Mais il convient de souligner que
ces estimations datent de 1954; depuis lors, les prix ont beauooup
augmente.
■ ...
,:
.. ■■:-
:
e/cn.14/IBR/104
Page 71
2,
Hydrooarbures
•
.-.-■:
\ ■>■ >'^r_. ■■•„'..: .iP.$.J:\\:.----Z ■-?.■:.
Lo Malawi n'a >as de rossouroes oonnuos en^hydxocarbures mais
on trouve de potites quantites de. aethanw discuss, au fond du lao
Malawi (a plus de 300 metres) et il se peut q.ue des prospectioris ulte>ieures revelent la presence de .guantites exp.loitables,
' ■
-3 •
Charbon
:*;■■■
.
.■■■■'
II eziste cinq, gisements de charbon t ctevix.dans la vallee du
Chire et trois dans la province du nord non loin du lao Malawi. .
En general, "les oouohee de charbon, a forte, jt^ur en cendre, ^sont __
minoes et, par endroita, elles sont fortement disloquees par des;.. ^.
failles.
Dans la zone de Sumbu, dans la vallee du Chire, elles ont
ete ^ene±^^^i^^^:-^J^^'&^^ <^- i©e-o»%~paa?tieil-efflerf%- deearbonisees.
Les gisements les plus prometteurs se trouyunt^dans les
regions de Livingstojiia et. deJkana, sur le, borA Quest dja ,lao^ Malawi,
* '""'pres de son extremite nord.
A Livingstonia, le giseme^.t.^'e^en^ ,
sur 90 kilometres carresi son epaisseur varie entre 30 centimetres
et 3 metres et il est souvent divise en plusieurs Te^e^i—--^Ea zbue
est disloquee par des failles et lea::veine&Jfia: bouill_e sont recou-
vertes par des gres q.ui contiennent parfois des nappos d' eau.
La
houille a une teneur moyenne en cendre, 31,9 pourTOO, mais il existe
d'epaisses oouches exploitables doht"la teneur" en dendre est de
14 pour 100 en moyenne.
et 7.050 oal/g. (moyecnei
et oouteuse.
Le pouvoir oalorifique varie entro 5.400
6.230).
Mais 1'extraction serait difficile
A Mkana, au sud do la frontiere de la Tanzanie, il
oxiste un gisement plus petit, de qualite egale, qxii serait probablement plus facile a exploiter; les oouches y atteignent 2 metres
d'epaisseur.
La teneur moyenne en cendre est de 21,2 pour 100 et
1© pouvoir oalorifique moyen de 4.813 oal/g.
E/CN.14/IHH/1O4
Page
72
4*
ffouvelles sources d'energie
a)
Mfn&raux radio-actifs '
--■■■---■.'--—-.'-:--
:'";:' '"''" ■ ~' ~ -' ■
'
''■'' ' ■ V:
On trouve au Malawi plusieurs gisements de nineraux uraniferes;
refractaires, dont les plus etendus sont a Tambani, district de; Blantyre,
et au nord-ouest de Chitipa (Fort-Hill).
Si l'on pouvait resoudre cer
tains problemes techniques d'extraction, l'exploitatidh serkit rentable.
)
geothermique -'
Le pays pourrait produire .une energie geothermique car il y a de
nombreuses sources thermales dans la grande *bsse qui.longe le lac
Malawi,
II#
Production, commerce et oonsommation d'energie primaire
"!•
Production
■■-.■■-:■■.■■_■..■•■
■.
:-••
-^J
.<•
•■
.
Le pays ne produit qu'une petite guantite d'energie hydro-electrxque,
4,6 GWh en 1961-1962.
'
:
'
~
. 2*-
Commerce :■-.
-.
.
,..
■
-
-,
Aucun renseignement disponible.
3»
■
,-.
.,..
■
■.
■
Consommation
Aucun renseignement disponible.,
-r
■-•<*
E/CK.U/lM/104
Page 73
III. Etversie electriquei 1» 2, 4» 5» 6)
1.
Centrales existantes
a> - Puigsanoe installed au 30 .iuin 1963
Puissance
totale
en kW
(puissance: en k
Blantyre
Zomba
Lilongwe
Port Johnston
CV 2 I 2500 + 2 x 100CT
CD 1 1
2 x
1340
1100
10^540
CD 1 x
1100
2-600
CH 2 x
300-
CD 1 x
10Q, +.2.x_._240,
+
1 x
■*V3 x
"1 x..,
105 +U
50 + 2 x
80
,.
CD..
Total
7-0Q0 kW
...»
»..-
7.,825 kW
■
600 kW
15-425 kW
du
8.025,
55*5
700
43,9
8-725
56,5
Ventilation de la capacite totale par type de centrale :
CH
charge
reseau,::: fo
275
20
Total
CV..
Fao-teuy -de-
pointe
en kW.
60
20
CD 3 x
"-1 x
Mzussu
1.810
235 + 1 *
85,--
Charge de
B/CH. 14/IP/104
?ag
74
'
ion en t96i_1962 et 1962-1963,.
et
par province (en MWh)
<3
1962/6i 1 944/6*- 1962/63-:... -'i961/62
Province
±276,0 .28.383,9:^.488,3 4.553,4 4.276,^35.828,1 39.040,0
2.691,7
-
_
~~o":
_ ■■;_:■
Port
Johnston
5-618,9 7.216,1 28.383,9 3Q.488,3 4-553,4 4.276,1'38.556,2 41.980,5
Ventilation de la oonaoimnatw en 1961-19(52 et id 962*1963 par
categories de consommateurs (en MWh) 1
Categorie
Province du Sud
1961/62 -.1962/63
Kclairage public
Districts de Jffsuzsu
Lilongwe
et ?brt Johns to n
1961/62 1962/63 '1961/62., 1962/63
241
,312
17.346
18.651
566
Usages domestiques
8.565
855
14
52
9.088
Commerce
683
669
88
107
4.339
5-272
868
769
62
167
57
147
27
26
Industrie
Usages generaux
Zones de haute
densite
104
■"'
Total des ventes
30.761
108
"
. ■—
33.577
51
. 14/IM/1O4
Page 75
TOTAL
1962/1963
1961/1962
Categoxie de
MWh
%
MWh
%
277
0,8
363
1,0
17.926
54,2
19.558
54,1
9.336
28^2
9.864
27,2
5-269
15,8
^.098
16,8
Usages generaux
194
0,6
173,
0,5
Zones 4e haute densite
126
0,4
128
,0,4
' ...oonscianation
Eclairage public
Industrie
Usages
domestiques
Commerce
■-_...-..:.-..:..
'■■"" i
-
Total
-
--- -—
-
■•.
. 33.127
36.183, v^.1ti0,G
100,0
...
1961/1962
-Production totale.«*...*
196^1963
41.980,5
.
Co.nsQ,mmation -de,la.
centrale
d)
^
et pertes"""
fj ou 13,8
Reseaux de transpor't et de^ distribution, "gq "30 Turn -1963
Lignes aeriennes et cables souterrains,
Province
du slid"""
en kilometres :
■Hi.
Districts
Total
Lignes aerienhes
-: ' 66 kff.'
■ 33
44
k7 ,
'" 11 kV et 3,3 kV
-^' Basse tension 400/230 V Obtal
44
210
210
343
109
55
38
786
93
12
410
236
90a
souterrains
-1.1 kV.et 3,3 kV
Basse tension",400-,
13,8
V
Total
Longueur totale
des lignes
17,1
■0,4
0,-06 v
13,8"
3,76
0?
0,06
17,56
1
Transport :
254 km
distribution - courant a moyenne
courant a. basse
tension
tension
424 km (en chiffres ronds)
240 km (en chiffres ronds)
E/CN.14/IBR/104
Page 76
Province
Districts
Lilongwe
Total
du sud
Transformateurs elevateurs
11/33 KV
LV/3,3 et 11
V
6.O0O
_J22
Total
-
6.300
1.100
210
iv£to
210
7.610
Transformateurs abaisseurs
4.500
33/11 KV
2.315
Total
Total general
26.890
33.190
2^665
170
22^910
2.665
170
29*725
380
37.335
3.765
Lilongwe
Province du sud
Eclairage public
Industrie
Usages domestxque.a
61/62
62/63
3,47
3,37
3,06
3,15
1.57
3,51
5,24
4>yy
W.}
COffimer°e
16,O2
Zones de haute densite
J->>
Usages
generaux
3,60
.
1*,07
fi
3,61
Districts
61/62
62/63
4,58
4,50
4,78
4,78
7,35
8»T4
5,66 ,5,68
12,16
11,80
5,52
12,20
12,51
16,62 .15,61
17,23
16,32
5,65
13,55,,13>97
c c-7
-^:si
61/62 -62/63
"^__U:61
11»81
11j29
Moyenne
La moyenne ppur.le.PSS etait de
par KHh en 1961-1962
on 1962-1963*
E/CN.
Page
f)
77
,Tarif£
ij . ilresist©. cinq, baremos
de1
— iSareij^^I" — Taf.i:?"
i3*appliq.ue 'alix ibcaiii'uii.tf.Ses seulement aux fins d'habitation
eVa'tous 'i'ei: appcireils ncriial'ement util:' .ies dans ce^
y com^ria Ies 'moteurf- d'une ''puiasanoe "maximum de 2 CVO
Eeepau en etoile
ds la .
nrovmce
1ere t
20 unites
..
tranche
par m'o5.s
;
120 ..unites
.■■..■*■..-.
_
"''','_■'
- ■ ■.
.
2 ponce 1'.unite
■
-
r,<--\-..
-
-.--,'
^r penny 1 'unite'7^ fenny '1 'urj h
-.
4 pohoe""lru4it§
au-d.3SE.us
Johnston
du sud
";- panny J'^nite
2eme
Port
Lilongwe
■
,.„.
6 pence 1 'unite "9"..pence"
.
3 pence 1'unite
3-Xi miniiiium facture."
ohaq,uo..mois .
10 shillings
10 .ohillln^s .
Concerne Ies locaux ou installations aux^uels,
Eyas aland Hlleotr:loi-t;y
Cor.'.trd^sionj
v&3. !&.■-. '
province
Tarif unique
du
de I.1 avis de la
aucun autre tarif ne peut
■'It.eg'eau en etoilo ;
-; .-;.
10 .shillings
'"
t Johns torn
Lilongwe
oud
I1 unite
s'appliuuer,.
Mzu^u
1
rr penny I1 unite
■? penny l'un'.
minimum facture
ohaq,ud mois
10
shillings
10 shillings
10
shillings?
e/cn.14/152/104
Page 78
■-
*
~ Bareme III - Tarif commercial
S'applique aux locauX suivants : h8tels, theatres, restaurants,
clubs, cafes, cinemas, institutions,, h8pitaux, bureaux, cliniques,
garages, boutiques, petits. ateliers, salles de spectacle, ecoles,
pensions,, aerodromes, centres de communication, gares,( etc., a.
condition que la demands ne depasse pas 50 kW, sur lesquels 15 CV
seulement de charge connectee pour moteur.
Heseau en etoile
de la
province.du sud
1erertran'ohe :
par mois
100 unites.. 1 shilling
I1unite
Lilongwe
1
shilling
1'unite
Fort Johnston
Mcuzu
1
■g- penny 1'unite
2eme tranche -.1 4000 unites par mois
4,5 shillings
1'unite
au—dessiis
2 shillings
I1unite
Prix minimum Xacture"'
3 14-vres sterling 3 livres sterling 10 skillings
chaque mois
, 4j5 shillings
1'unite
9 pence 1*unite
3 shillings
1 'unite
9 pence "1 'unite
- Bareme IV - Tarif industriel
l
^ la fourniture d'electricite aux fins suivantes : fabri
cation et transformation, chauffage commercial de l'eau, cuisson'et
refrigeration, pompage de l'eau, travaux agricoles et ateliers :
E/CN.14/INR/104Page 79
Reneau en etoile
12 sh.
1 livre
le k7
12 sh*-
6 sh.
1 livre
le kW
6 sh.
:
200 kW 1 livre,
le kW
2eme
:
200
tranche
1 livre,
le kW.
1
Au-dessus
:
Mzuzu
du sud
1ere tranche
... par mois
ktf par mois
livre le kW
2 ponce
l'unite
12 Sh.
livre 6 sh.
1
le
1 livre le ktf
3 Pence l'unite
6
pence
6
peruse
?bw>, .tranche ; 40.000 1 shilling 6 pence 3
unites par mois
l'unite
1
1 livre
le kW
1. livre le kW
10.U00
unites par mois
Au-dessus
Ebrt Johnston
Lilongwe
de. la
province
pcnoa... l'l
l'unite
I1unite
shilling 4 pence
l'unite
Le tarif industriel comprend les variantes, suivantes.-j«
a)
.
■
tarif minimum dans tout le pays,
-b)■-■-Taarif fond-e sur le facteur de puissance dans-to-ut 1© pays*
o)
-Tarif variable—se-lon le prix du charhon sur le riese.au en e;toile
ie la province
du sud«
d)
Tarif variable selbh" le prix du mazout a, Lilongwe.
e)
Tarif variable solon le prix du mazout a Fort Johns/ton et Mzuzji..
- Bareine V - Tari.f des .zones residentielles a haute densite de;:
S'appl'ique a la fourniture df eleotrioite utilisee uniquemeW
lea jifigpins dos domiciles dans l'es locaux agrees par la Commission
et siiziigs dans les zones reconilues par elle comme residentielles .■;.
"et de haute densite--\
-
-•■-
/
Page 80
Reseau en etbile
■■'\ -
de- la
Fort Johnston
Lilongwe
Mzuzu
province du sud
1ere tranbhe
:
12 vuni-
tes
Au-dessus
-
7 shillings
6 pence 1'unite
6 pence I1 unite
8■■ premieres" uni
tes a "7 shillings
4 pence 1'unite
6 gence 1*unite
au-dessus,
7 shillings'
6(. pence.
9 pen-
Prix minimum facture chaque mois (y compris frais de location
8 shillings et 6 pence
P-ri-x de,revien-fc-de,.ltenergievelectrique> en pefice par
1961_1962 . voir document (4) pour les provinces.
Ces prix de
revieht sont""crateurl^s' en ffltsant la moysnne' des counts- de-prodn
tion des cWiitrales a Vapeur,- des centrales a. generateur .diesel
et des centrales hydxauliq.ue,Sv.
:
Lilongwe
Province du sud
Codts- de production
■»
Combustible
Lubrifiants,
Prais
eau,
etc.
d1exploitation
EhWfcie'n' : -
"
61/62
62/63
**&
6,32
2,15
0,05
0,06
0,11
0,11
0,61
0,36
0;20
0,2?
0,37
O?39
3,15
2,62
0,23
0,39
0,33
A...-2*82^ -
1,91
0,34
0,34
0,44
1,94
1,23
Amortissement,,. ,
0,37
Prix de reVient
62/63.
2,28
0,36
-
Districts
O;86.
•' 0 j 19
.
■„...;.
0,-87
Inter§ts
Prais generaux ■
61/62.
62/63
61/62
;
0,13
"
0,45
.0,35
■
0.r30;
0,12
.
-
2,23
"
- 4,13
,0,29
4,16
-.0,74 ,
18,09
,
1,33
.
0,60
14,37
e/chwh/ine/104
Page 81
Province
Co (its der :<iiatii1?tftiqn
Districts
Lilongwe
du sud
"61/62" "" "' 62/631"""
61/62
62/63
61/62
62/63
0,34
.0,85
Exploitation et
.
0,22
0,24
0,22
0,22
Interests
0;22
0,24
0,31
0,28
0,62
0,59
Amortissements
0,24
O524
0,29
0,28
0,49
'0,64
JfTais
0,T3
0,12
0,30
0, 29
- 0r-74-
•0,60
,0,84-.
1,12
.1,07
. 2V1.?-.
2,68
2,98.
3,07
5,25
5,23
20,28
17,05
3 ,28
3 ,36
5, 8.4
5,72
,29"
18,66
3 ,60
3 ,61
5, 57
5,51
11,.81.
1/1,29
0 .32
-t- "0 ,25
- o, 27
- 0,21
9,.48
- 8,37
entretien
generaux
Obtalt- :■■ '-<:'■'■'■:■'
.0,8.1,..._.
■-■■.■; ■
Cout total par k¥h sortant.de^la centrale.
Cout
total par kWh vendu
Recette moyenne par kWh
vendu
Difference
2-
+
-
Plan3 de developpement
On a tres peu de renseignemen"1 s sur les plans de
develbppement.
Les
investissements de l'KLectrioity Corporation pour la periode q.uino.uennale
1965—1969,
revises,
s'etablissent comrae suit
t
Milliers de livres
sterling
a)
Construction du "barrago de Mkula (2eme etape)
350
"b)
Entretien de tous les ouvragss connexes
100
c)
d)
e)
Installation d'une deuxieme ligne entre Hkula
et Blantyre
148
Installation d'une ligne allant jusqu'a. Lilongwe
600
Installation de lignes speoiales pour les gros
producteurs d'energie du secteur prive (lignes
des sucreries)
Tbtal
130
1,328
L'Eleotric Supply Commission envisage de construire une autre centrale
sur le ChireB
Page &Z.,r
_:,,..:
BIBLIOCitAPHIE
U
Reunion africaine sur 1'energie electrize, Addis-Abeba, ootobre 1963, document E/CH.H/EP/3, premiere partie.
'2.
Ditto3 deuxiem© partio*
3.
Ditt,o, Add « ,1c
4.
et S-tat des oomptss pour l'annae 1961-1962.
pour 1965-1969,
1964-
S^^d^ect^i^^up^^^
...:G«h.
CH
. o^gawattheuia = 1^.000 KWh
■ sigaw
=
1,000.000 KWh
centrale hydraulique
CH;..:-. pentralo a generateur Diesel
..:.;:-."'CT:
__centrcLlo
r- vapour
■
■
-■■■■
• -Ptieme rapport annuel et
etat des comptes pour l*annee-1962-1963..
MWh
■
E/CN.14/IM/104
Page 83
8.
I.
ZAMBIE-.
Ressougoes en energie primaire
1.
.
■;■..;
-^her^ie -hydjfo-electr'iQue
■-■■.-■■:.
Le potentiel hydro-electrique de la Zambie est concentre essentiel-
lement sur le Zambeze, qui arrose aussi la RhodSsie.
L'ouvrage de Kariba,
qui est construit en partie, aura, une fois teriine, une .piussan.ee installee de 1200 MW et produira chaque annee 7»5 Vffh.^). pourrait obtenir pax
la suite une puissance supplementaire de 40 a 50rMW grtce aux chutes du
Victoria, ce' qui porterait la production totale du Zambeze a 7^8 lTOi par
an environ.' On a prevu un autre ouvrage a Kafue,"dont la puissance
serait de 450 MW.
Les ressources hydro-olectriques totales du pays
(moins la puissance qui serait absorbed par la Ehodesie) atteignent done
12 TWh au moins par an,
repartis ainsi :
1000 m de puissance toujours disponible, 100 pour-tOO-dru1:x-lisation
de'la charge eleotriqus maximum
:
'
=
8>8 TWh et
1000 MW de puissance saisonniere, 40 pour 100 dTutili-
sation de la charge electrique maximum
—
2.
-
'
=
,
3,4
1 df c
Hydrocarbures
La Zambie. :n'a aupune, resso^urce-en hydrooarbures, et il est peu
probable
3.
que l'on en deoouvre.
Charbon
_
.
.
On a signal^ que du charbon :existe dans la region deGwembe, dans la
vallee du moyen Zambeze, dans la vallee du Luano et du Shangani,.et dans
les basses vallees du Kafue (Kafue Plats)| d'apres les indications, le
charbon, qui eo "presence "en veines minces, ]^j.ss^d.'im^rtanis. resi^
en cendresi les veines sont■ souvent di-slaauees, en.-soxie qu!elles se
prgtent mal a un© .^ploita^ion.rentable.
Les gisements qui offrent les
-meilleures -perspectives:se .rouvent aux environs de Kandabwe, dans la
E/CN.14/OR/104
Page 84
d
region de Gwembe ou la veine a deux ou tiro is metres d'epaisseur,
un charbon qui laisse un residu de cendres de 22 pour 100.
300 metres de profondeur,
le
gisement contient 20 millions
avec
Jusqu'a
de
tonnes
metriques de charbon,
dont le pouvoir calorifique est de 5*500 kilocalo-
ries par kilogramme.
Le document (7) indique que les reserves s'elevent
a 50 millions
de
tonnes metriques.
4*
NQUvelleS-sources d'energie
a)
Mineraux radio—actifs
La "Copper Belt" de Ehodesle du nord est consideree comme une region
ou l'existence des gisements d'uranium est tres probable; mais Jusqu'a
present, en raisoh de l'epaisseur du terrain de recouvrement dans tout le
pays, on n'a pas trouve* grand'cnose.
de cuivre,
b)
Dans la piupart des grandes mines
il y a de l'uranium, mais en tres faible quantite.
"-
•
Energie geothermique
On a signale des sources d'eau chaude dans le bassin du Zambeze,
pres du confluent du Gwai et du Sanyati.
presence
II.
Ces sources indiqueraient la
de vapeur geothermique.
Production', commerce et consommation d'energie primaire (4)
Les renseignements qui figurent au document (5) ne concernent que
l'ancienne Federation de la Rhodesio et du Nyassaland, ies pays, qui la
constituaient n'etant pas etudies separement.
sont done tires des documents (2) et (4)*
1.
;
-
■; _ :
GliJh
' :
■
■
,
;
-'
;
_
;
-.
'
, ■- r '■■■■■■'■"■-*''■-''■
;"
272
':2$Q
t
: d'equivalent^oharboh
-■■■•;
;--;
305
295
Taux de conversion :
■-■
<■>:
136
145 :
.
.
•
-
:„.
■
--
i:
■.■-..-■
■■■■■■
.
■■
. ..: ■, La centrale hydro-eleptrique de
Kariba est consi-dexee> a des-fins
'
/
statistiques, comme rhodesienne*
152,5
147,5
1 kWh =0,5
■■-;.:
Observation ~ '
Milliers' de tonnes
___
1963
1964
:
La1 Seule "energie primaire prOduite dans:le pays; est, I1energie
Energie hydro-electrique
1962
' '.
Production
hydro-^lectrique :
1961
Tcms les renseignements
kg d1equivalent-charbon
E/CN. 14/IHR/.1.O4
Page 85
2.
Commerce (importation)
L!energie primaire est importee des pays voisins sous forme de
oharbon, de produits petroliers raffines et d' energie' Tiyaib-electrique.
On ne dispose de renseighements que pour les annees 1962 et 1964 (en
...unii&s--natux.9lles) s
■—■■■_■
-■—
-
■
"
1962
Charbon
1964
'" " t. 600.000 tonnes
Coke et semi-coke
?
Produits petroliers raffines
'
Energie ■electrique
L™
„
.-.'...
„,
.„
' ■
130.000 tonnes
-
Coefficients de conysrsion :
'
977.842 tonnes
65-749 tonnes
147-576 tonnes
1.766G1&
:'-1-;'"959 <K&"
1 to^ne; de charbon .0 1 tonne d'eguiTalentcharbon
1 tonne de produits raffines = 1,5 tonne
.,
„„ „..
df equivale-nt-
b
^: 'imtJortations' (en milliers de tonnes d1 equivalen-t-charbon)
Charbon de Wankie (Ehodesie)
Coke (en prcrvencjace de: Hhodesie)
Marques et la Ehodesie)
Energie electrique Rhodesie (Kariba) et Congo) - ■"'
1964
-1.600
978
195
220
2.678
2.244
?
Produits petroliers raffines(par Louren9o
■n
1962
TOTAL
-
883
°°
980
Sous chaque total le iK>urcentag& suiTant ;Vieht de la Ehodesie ou par
la Ehodesie«
3.
Consommation ,
.
milliers de tonnes
Production
Importation
Consommation
145
2.678
5j 1
94,9
2.823
Consommation par habitant :
Pourcen-
-:tage
100,0
.
Milliers de tonnes
d'eqidyalent charbon
147>5
2.244,0
2.391>5
1962
830 kg d'equivalent-charbon
1964
700 kg d'equivalent-oharbon
Pourcentage
6, T
93,8
10Q>°
E/CK. 14/IMR/1.Q4
Page 86-
Energie electrique (2,4)
';.cj- ,-. ■:■.:.-.■•:/,' :■;■■
.1. .. Centxiales. existantes
a)
-■■
"*
.
Energie
thermique
"
.........
.. • ;■ ■.-
■
.
Energie.
hydraulique
(CH)
(CT)
'■"193,1
Mines du "Copperbelt"
de
?";;■.-■..'.
■
■.-■■.; \;
Capacite installee (en M) a la fin' de decembre'"1964 : ■■-Cl-<t;'
Pays ©t entreprises
Mine
■■.
-:.;,.
"Broken Hill"
—
42,7
-
Lusaka
15,0
-
Divers
0,3
-
■
'"
-TOTAL
1964
84
82
76 "v
-■ ■ =54^-
->--
4,8-':-':
208,4
. _ _
1962
:,■:■/■: 55-:- ^ s i
Chutes Victoria
-.- ..■■-,■
-
Pao.te.UE' ie charge
en pouroentage
'Total CT + CH
89
55,6
65
34
55,5
263,9
Le document (6) mentionne quelques autres centrales diesel (situation
a la fin de'decembre
1960)
:' '
'"''
'■
'■"■-.^■■.-'-:—.
■■.-■.-ilk.-^- .-„:;-_i:._
300 ktf
Mongu
:6oo
Choma
Monze
■
■
' ■ .
-228
':'n'r'"''
n
Mazabuka
558
tt '■'■
Kafne
480
n
Fort Jameson
495
n
2.000
n
Abercorn
500
n
Kasama
495
Fort Bosebery
w«^
'
5.656 ...kw-.. _.
,On ignore les<iuelies deces centrales sont encore;en service-
E/CN.14/IHE/104
Page 8?
"b)
Product ion-Jen. GTfth.
1959
1960
Mines de^"Broken Hill"
228,0
233, 6
Chutes Victoria
.17,°
Total CH
255, 2
275, 5.
263 ,5
22, 9
27, 3
30, 4
32 i3
3
7, 8
272,8
290,3
314*3
.305*5
, 827,0
455,1
344,3
310,2
400,5
372,4
37,8
46,8
21,5
15,3
4,9
15,3
8, 4.
,. 20,3
■
Total CT + CH
14,9
4,7
937,4
561,9
396,0
330,2
1.187,7
822,8
668,8
620,5
1959
730,0
693,2
1
•
Importations en GWh
9 ,7
•?
52,4
Total CT
c)
242, 6
260,9
'
, :Chilanga
1964
250,3
.—LusaJca
Kdola
1963
4,4
:
Mines du "Copperbelt"
1962
'2T* 8,
'5, 5
Divers
f
y*'
1961
1962'
1963
1964"
463,2
470,3
275,0
201,4
Provenance :
744,7
Congo
0,5
Shodesie (Kariba)
800jn~ 1.124,4"T.29'6;0 1^570,0 1. 757,6
745,2 1.321,4 1.587,6 1.7^6,3 1.845,0 1.959,1
Total
d)
521,3
Consummation, a savoir consommation des Centrales eleotric^ues
et pertes en GWh
1959
Prodttction
1.187,7
1964
1960
1961
1962
1963
822,-8
668,8
620,5
73O,O;r-693,2
745,2 1.32-1,4 1,587,6 1v766,3 1.845,0 -1
TOTAL
1.932,9 2.144,2 2.256,4 2.386,8 2.575iO ^52,3
De 1959 a 1964, la consommation a augmente au taux moyen de 6,5 pour 100.
E/CH.14/INE/1O4
Page 88
e)
Repartition de la consommation par secteurs, en GWh
1959
agricoles7
1960
—1561"
1962
-196-3
- 0,-1
0,4
0,7
"0,8
1,2
-■::"-" 1,5
■
1.625,3
1.'773,7
1*828,7
1.907,8
2.031,5
2,176,4
Industries
46,2
:45,4
61,1
71,8
80,5
98,8
14.7*7
.154*7
157,1
V97,5
105,3
Mines
.Gonsommation,
.
domeaUoue '
Divers
.
.
135,7. ^J28r6_. 137,5
■
36,5
.843, 8
65,4
75,7
"'
91,1
5
2. 103, 7
2.
219, 2
2- 013,
Total des ventes
1
Consommation
1 .932, 9
2. 144, 2
2. 256, 4
2. 386, 8
Jjralea. at pertes GWh _. \.B^1
130,7
.15.2,.7
161,6.
Consommation des
cen—
En pouroentage de
Ta'odnsommation
-4/6^
6,1 fo
■
" 6,7 fo —~J,-& f<>
2. 365,
2.
4"
2. 539, 1
575, 0
2. 652, 3
,209,6
_1.1jJ» 2
8,1 fo-
4> 2
_a/ La -oansommation interieure .des oentrales e.t ,le.s_ pert e,s d'energie semblent
anbrmalement faibles,
II eat tres probable q.ue la plupart des chiffres sont
inexacts.
f)
■
TraXisyoTi: et distribution
-.H.exists entre-la Zambie. e.tLla..EepU^liaue democratique du Congo une
ligne de transport de- 220-kV,- qui' relie Jadotville (Congo) a la sousstation de Kitwe ou. deux transformateurs-elevateurs assurent la liaison
svec le'reseau "de 330 fcV'de Za^re",~"ib"^"^8'irgHe^""dei transport de KitweLusaka et Lusaka-Kariba (Ehodesie).
La oapacite de"ia-ligne *iui relie
Kari'&a""a* Lusaka, dont, la longueur to tale e"3t" 600 kjc, est" d'environ 250 MW
Deux postes reducteurs' 'de tension ('33O/88"kT) existent a Lusaka,
mais on ne dispose d'aucun renseignement sur les lignes de transport a
tension cie Zambie-.
e/cn. 14/PR/104
Page 89
Quinze entreprises differentes assurent la distribution de 1'energie
electriquej
la plupart d*entre elles n'utilisent pas leur pleine capacite*
La plus importante de ces entre~pr±sBS e^t la Rhodesia Congo Border Tower
Corporation (H_C B P C)_^ui dJ..ctribu3 environ 86 pour 100 de l'energie
totale>
principalenont aux. ininos,
Elle vend egalement de 1'electricity
au prix de grcs avy. municip^lites do la region (Ndola, Kitwe* etc.) et
a la Northern Electricity Supply Corporation*
entreprises
eont
:
Les trois...ayires grandes
la Central Electricity Corporation, de^ Iftugafaw,,3.e
Victoria Falls Electricity Boa.rd et 1'entreprise munioipale de Livingstone.
On ne dispose d'aucun renseignement sur les details eoonomiques et
technique-s
du resoau do
distribution de la Zambie.
La dissolution do la Federation de la Ehodesie et du Hyassaland a
entra±ne""rs'~tra?isfert de la rbsponsabilite de 1'ouvrage "de" Kariba cte
l'ancien Fe.dar^al Pojjpr Board a lgu, Central African Power Corporation qui.
est maintenant chargee
de
1'exploitation et
de l'extension du systeme
pour le compte dec gouvernorr_enis dc la 2ambie
et de la Ehodesie*
Le document (7) fournit les renseignements suiyants :
"Les tarif3 norznau^c cont d1 environ 0,70 penny-par kWhj mais pour
les consommateurG iiaportantij q_ui utilisent de 80 a.:.9O pour
charge masiinum,
2*
le prix scrait de 0,40 penny par kWh".
?_^ay^_do ^.eTa^opjD^nenj/ (4)"'
II n'exiute auoun plan do
"
'
;-
.-■--■
doveloppement definitif, maia le
docu
ment (4) fait etat de quelques projections et formule csrtaines reoom
mandations = '
'""
'
""
"
'
E/CIf-.14/iifi/iO4
Page 90
a)'"' Consommatidn d'enefgie eleotrique en 1970 (en GWh)
Mines- Scapprovisionnees par; RCBPC
■
"Broken Hill"
Industries :
1962
1970
1.900-
2.800
260
220
engrais
divers
0
—
Consommation domestique :
-
150
: :
Coflaneroe
90
Agriculture:
■
:
120
190
70
■;■>
:
-
1
Chemins de fer
'-
5
■'-
150
0
Total
460 :
280' ::"
2,431-^
4.265
a/ Ce chiffre ne correspond pas k oelui de la oonsommation qui figure
au; -tablea4"-l>reoedent, mais la difference n'est pas importante*-
.
Le taux de croissance moyen au oours de oette periode de huit ans
est de 7?3 pour
100.
On ne connalt rien de la demande mazimale exprimee en MW.
"b)
Bouvelle oapacite* de production
" - La centrale hydro—electrique de Kariba a e*e conoutic pour
gtre installee en deux etapes*
Le premier outragej Kariba I,
est constitu§ par un barrage et par une centrale eonstruite
sur la rive sud du Zambeze (en Ehodeeie). Le second ouvrage,
Kariba JI,
coEaprendra des installations correspondantes, sur,
la rive nord,
en Zambie.
Puissance
installee
MW
Investissements
determines* en
livres par kW
Total des investissements en milliards
de livres
Kariba I
700
110
78
Kariba II
900
47
42
1.600
75
ISO
Obtal
E/CN.14/IHE/104
Bage 91 ' ■ •
•
Comme Kariba I ne fonctionne pas encore a pleine puissance, en
1962, la demande maximale n'a atteint q.ue 345 MW environ, soit moins
.^® 5° P°ur 4Q9)>.. i.l n'est pas necess^ire,' pour le moment, de construlre
de nouvelles
■T
Ear-ita II ne doit "pas'^tre mis eh eau avant
■■
. Apres
.„-.■'"."'"■-
.
-
■>
■ ■
'
197Oj la construction d'une oentrale hydro-eleotrique sur
la cinquieme gorge des ohutes Victoria (184 MV) et son raccordement
au reseau de Kariba devront gtre envisages.
.
■". ■ :
-
;■» H. faut q.ue. 1J ameEagement du Kafue commence assez rapidement
'
pour <iue la production reponde aux besoins prevus apres 198b.
, lignes .dei: transport
.
'".-■ _ -. ■ .
„•
. .-
:197O?xl&-qiuantite exigee-d& puissance du RCBPC atteindra envi
ron 364 MW| il-.f^udra. done conatruir'e une Seconds ligne de 330 k7 entre
Kariba et Kitwe.
On a estime gue^cette seoonde ligtie reviendra k
5,5 millions de livres,
....
.
..-,:-.■
Page 92
..
-■■■
-
..' ■■'.DOCUMENTS UTILISES"'
■ " ''
1," . .. Situ?-tion' ^endances d' evolution et perspectives futures du trans
port et de la distribution de l'energie electrique en Afriqugf- "-
Reunion africaine sur l'energie electrique, Addis-Abeba, octobre
1963, B/CIT.14/EP/3, 'premiers partie.
2.-'
Idem, Deuxiemd 'partie•
3.
Idemfi Additif 1.
4"
L>.-n^f3?r^PIl^®nt ^?:°^^i(1^ •% la zamMe>. EaDport-rtie la mission
ONU/CEA/PAO? Ndo.la,....1964*,
^ ..,.' ■ .,
- -
5.
J^M-Encr^^Su^^liGs, 1959-1^962^Nations ,phie:.s, Hey Tork 1964, Mb 7.
6" : r.^d^fe^x:^.--d9''--^a'..Eil?d^e et -^n ?Ta^saland ;: Qua-fcrieme, rapport
■ -;:^ ^vf^'^^^^^^^^^p^.l'-eleatricite^ du 1er j
31. decembre 19^9;- Sal^sb.uxy 1-961-. ,
.
-
I:'..
J)9y®l0J2Se2L_2£. :^_stee.l industry in East an-d" Cental AfrioaV
W.S. Atkins and Partners, Reimpression 1965.
Abreviaticns et symboles utilises
M
Megawatt
-
1.000 ktf
GWh
Gigawatth©uj?c - 1»000.000 kWh
TWh
Terawatt-heura «
teo
tonne d!equivalent-Gharbon
CH
centrale hydj^o
CD
centralo diessl
CT
centrale theriniqueP
1.000 GWh
Page
9.
-—-£•-
«
93
RHQDESIE
- Be-agearees-en energie primaire (3)
„
...
1•
Energie hydro-electrique
■ ...
; ■
'-■■■- ■ ■■
■
"■■
■-■'■-
Le potentiel hydro-ele ctrique de la Rhodesie est relativement impor
tant, notamment sur la partie du Zambeze qui marque la frontiere entre; la
Zombie et la Rhddesie.
One ne dispose d!aucune estimation du potentiel
hydro-ele ctrique de la Rhodesie.
de Rhodesie et./<&u Nyassaland,
2*
Pour 1 ""ensemble de l'ancienne Federation
il etait evalue a 36 TWh-
Hydrocarbure s
La Rhodesie ne possede aucune ressource connEBe en hydro car"bures et il
est peu vraissem'bla'ble qu'on en decouvre.
3-
Charhon
;
-,.
-
La Rhodesie est relativeraent riche en charbon de bonne qualite* ex-
plolte". sur une grande echelle a Wankie.
Les 'gisernents de Fankie presentent trois veines de
—yeine. infer-ieu-re- e-s-t-expioitee.
charboni seule la
Elle fournit un charbbn'bitumeux (T'excel-
lente qualite en grande partie cokefiable.
metres et l&&.~rese~rv^s~seTaient- de
l'ordre
Son epaisseur varie de 4 a 12
de 5 milliards de
tonnes.
On trouve du charbon dans d'autres parties du pays, le long du Zambeze,
principalement mals ;il .n'est pas d'aussi bonne
qualite que
etil.nlest pas exploite sur une grande echelle.
celui de Wankie
L'ensemble'des reserves
de. charbon de la Rhodesie depasseraient 10 milliards de tonnesV
"
Les renseignements suivants sur les ^isements de charbon sont extraits
du document (9) et different quelque peu des donnees presentees ci-dessus.
Page
94....
Type
Teneur
Pouvoir
de
en
calori—
char—
cen-
fique
bon
dres ■-■-
( °!q )
en oal/;
gramme)
Cokefiable
11,0
7-400
Ndn
Bassin
houiller
Wankie
-
Entuba
Lubimbi
Reserves
(en millions de t.)
ce rt a ine s
probable s
824
300
25,0
266
112
Cokefiable
12S8
68
Non
30,0
72
Cokefiable
12 P8
20
Non
18,6
54
cokefiable
cokefiable
colcefiable
Bubye
Cokefiablo
12,0
2(T
Gengwe
Non'cokefiable 32,0
.,. .-.45v.
Lubu-Sebwngu
Kon
Makushwe
Non cokefiable 34,8
Mali-longw©
JTon cokefiable
cofcofiable
23,2"
34?3
'
,,,
,
-..:
90
4.73^—- "
264
6.456
412
6.868
4-
Sources d'ener^ie
autres que les sources hafrituelles
Minerais radio—actifs
On- sait quVil en e^ste d^nis'plusieurs regions, mais on n'a
: :
decouvert aucun gisement q.ui soit exploitable dans des conditions ren-
tables.
La geolog^e du. pays est favorable a la presence de minerais de
oette nature.
Page
II.
95
Productions commerce et consommation d'energie primaire-(4t 6t 6a)
'!•
Production
a)
s
Charbon et energie
En unites courantss s
Charbon (lOOO tonnes)
1959
hydro-electrique
■-.:" -^
Energie hydro-electrique (GWh)
'4.143
0-5
1960
3.923
1961
3-387
2.205,7
1962
3.II5.
2.736,3
1963
3*021
3.142,0
Pacteurs de
.
conversion
t
1 tonne
de
1-046,5
charton => 1 tec
1.-GWli
Charbon
;
_;
= 500 tec
Energie hydro-electrique
Total
(en chiffres arrondis)
4.143
1959
4 = 143
I960
3=923
523
4.446
. ;. 3 = 367
1.103
4.490
1962
3.115
1O368
4.483
1963
3.021
1-571
1961..,.
2.
Commerce
a)
s
CharTxm 1
Une "bonne partie de la production est eiportee en
Zam'bie et de
tres faibles quantites hors de
l1ancienne fede
ration (6) 1
1959
1960
'
170.000 tec
)
190,000 tec
<
1
1961
280,000 tec
;
1962
180.000 tec
I
1963
230.000 tec
)
<.
_
,
..
"
Exportations hors de
.,
_,,,
..
l'ancienne federation
E/CBr.l4/lME/lO4
Page $6 .'.:..
:
Les ezportations ^
sUea£tai.ent de 1.600.000'tonnea en ^62.
Pour la a
de. exportation, et
1.780.000 tec
Expcr ca
Importa
tions
vers
a
tions en
la
milliere de
provanan-
co
tec. (en chiffres arrondis)
du Mo
zambique
1959
■30-
Vl?2
1961
730 P 4
365
71,1
1962
527
80,7
1963
87,6
608
1^478,3"
739
rsnseignement,
Faute de denude & cwun
sommaire
oohong3sf il n'est pas>poSsible de dxes^er
de la cone
a) puissance inGtallee de tous les prpducteurs (en JOT)
hydro~61sCo
Decembre 1959
.....
11
I960
n.
n
:10030
.
Autres producteurs -
Total
thormique
509,4
609,4
300,0
501,4
19.61
562,5
1962
501,4
675 ?0
473,9
705,0
1.148,9
433; 4
1,188,4
1963
801,4
Page
97
Les centrales thermiques corapre&nent -prinoipalentent de-e oentrales a
v-apeur et ■ seu-lemeiit -deux- petite a eentrales -diesel (situation en 19^0} --*■—
■"
'CentraleTT'vapour ~(CV)
. Salisbury
"Centrales "diese'l I CD)
.153,0 m '
1,
Komativi
2,01 Mtf
143,5 MW"
2.
Chipinga
0*37 MW .
CD Total
2,38 MW
2.'
Buiawayo
3.'
Unmiati
' 3.20,0 Mff '
4.'
Shabani
30,0 MIT
...
Hankie-
~
18,5-MW-....".
En4960, le total
6te£a le suivaiiti
6.
Umtali ■
161,5 Mtf
'
7\
Gyranda..,
1.2.5 Mtf
, ■:■
4"99,'O'Tfir
CV Total
b)
. :
...
CV + CD
-
501,38 MW
Production, exportations nettes et oonaommatitin (en G¥h)
Production
Central African
Autres
Power Corporation
CT in-
Exportatotal
produo—
CS
CT
-
-.
nectee s
". nettes"~— -"
som—
ffiation
;
.■-
=,-■■.:..
__™______-™^__«__^—
0?5
1^530,2
1-530,7
-61,0
1.591,7
448,1
i.O46j5
893?1
2.387,7
730,4
1.657,3
1961
297 A
2, 205, 7
278, 4
2
.781, 5
1 .053, 3"
1 .728, 2
1962
131 18
2. 7367 3
121, 6
2
.989, 7
1
.215, 3'
1 .774, 4
1963
105 ,4
3. 142, 0
121, 8
3 .369, 2
1
.478,
1 .890, 9
1960
-
Con-
■.-
teura "
tercon- ,
1959
tions
■ :
Entre
1959 et 1963?
le
tauz de
mation a ^te de 4,4 pour 100,
■
croissance moyen.de la consom-
E/CN.14/INE/104
Page 98
1
^——-
.
. ■
I960
1959
Agriculture, sylviculture
1961
1962
1963
61,5
69,1
69,4
"76,8
81,5
Mines, carrieres
377,0
390,6
398,7
383,9
389,2
Industries manufaoturieres
432,0
435,6
442,7
455,8
528,2
Usages domestiques
388,8
406,9
427,9
430,1
436,7
Divers
193,4
211,5
223,3
254,3
273,4
Total des ventes
1 .452,7
1-513,7
1.562,0
1.600,9
1.709,0
Consommation
1 •591,7
1-657,3.;.
1.728,2
1-774,4
1.890,9
166,2
173,5
181,9
Consommation
en GFWh
et pertes des
centrales
en fo de la
143,6
139,0
8,85
consomma
tion
,
8,65
: ■<
9>$
, 9,65
9,75
-----
d)
■
™~-
Transport et distribution
Selon les informations relatives, aux differences anns&sy les
lignes aeriennes a haute tension s'etendent sur les distances
-—suivantes
2-
- 330 Tension (kV)
110
88
66
."."■■
0
\- '■■
»
1.030
;■' .
5
r;.:.;
km ,
km
190
km
.1.580
km
- (kV),"
Informations relatives aux annees - Bpcr 7
km
z (mt)';.! ,925
'-ikYl.'.! .
33
-
»•
,
...
n
n
h
- : . .
Tension (kV)
1.194
)
^
;j^
3,3 Tension (kV)
23
>
Total 1
216
)
km
Autres
1.433 km
En i960, la longueur du reseau de distribution a basse tension etait
d'environ 4-800 km,
(8).
n
,
Q
8
Catles d'alimentation a moyenne tension en 1960.(8) s
11
_
Page
e)
Tarifs
(5)
En 1962,
99
'
les tarifs imposes a la Southern Rhodesia Electricity
-'-Supply ^o^isslbn^par'"^. Federal Power J3oax& etaient les suivants ■r' "
"■
■
Tarif de
Consom—
Deman
Region
mation
ds
(Gtfh)
(JOT)
Centre
99,4
Quest
133
En 1962?
base
Prix
(pence/
fcWh)
Tarif degressif appli
que aux quantite"s de—
passant la demande
-
de- base
7,livres
533
83
7 sh. Op.
kW et 0,1 penny par
0,77
les prix moyens appliques aux diffferentes categories de
consommateurs etaient les suivants (en pence par kWh) :
l?220
Mines
Industrie
^
..
0,985
. ..
1,188
Municipalite
Agriculture.
2,152
....".-■
Usages
domestiques
2,168
Usages
coiamerciaux
2,671
H6tels;
et
etablissements
ecla-irage
1,779
publics
Total (toutes categories)
lies
chiffres
indiques
ci—dessus
1,290
comprennent
le
montant
correspon—
dant au tarif fixe*
f)
Prix de revient de l'el^ctricite ; On ne dispose d'aucune donnee
2.
Plans de developpement
On ne
dispose
d'aucune
information.
ou
la consommation
par
100
utilises
1.
-2V
3£*f deiijcieme'partie
3...
_IdM additif 1.
6a,
rJiM 4?60-rl963-s-few York-1965, No. 8
7.
.AtoyeviationR r
...utilises
Mff ..„..'. . ■
CWh
Ttfh
^Tec
CH
CD
'
.-
Giga,/ratt/heure
Terawatt/heure
Tonne d'equivalent charbon
Centrale hydro-electrique
Centrale Diesel.
cv
Centrale a vapeur
CT
Centrale therraique
1.000 kW
lcOOO.000 kWh
1,000 GWh
E/C1T.14/INB/104
Page
10.
I*
101
HEPUBLIQUE MALGACHE (MADAGASCAR)"
Ressouroes en energie primaire
l)
Energie hydro-electrjgue
;
Selon Parker. (World Power Conference Survey on Energy Bb sourceq«
1962) le potentiel hydro-Slectrique de Madagascar est considerable : le
potentiel theorique peut £tre estime" a plus de 100 TWh par an.
Actuelle-
ment, il existe neuf oentrales de quelque 28 Mtf au total qui produisent
environ 74 GVh par ah.
Des projets sont en cours d'Stude en ,24 endroits
diffe*r©nts§ ils correspondront a une puissance installee totale de plus
de 2.500 MW et a une production d'environ 17 TWh.,,
Le potentiel exploitable est estime a 114 TWh.
La puissance theo
rique brute a ete calculee dans les conditions suivantes t
-
pour la moyenne arithm6tique des debits
80.000 Mtf
-
pour le debit median (q 50)
-
pour le d^bit d'Stiage (Q 95)
2)
Hydro carbures
a)
Petrole et gaz 1 Le sous-sol de la partie ouest de Madagascar
-49.000 Mtf
14.000 MW
est constitue" de deux bassins sedimentaires s^pards;,par une re■montee du socle aux environs de Bemolanga,
Le "bassin nord, plus
■petit, eLst connu sous le nom de bassin de Majungaj le bassin sud
sous le nom de Bassin de Morondava.
Les proepections peHrolieres ont commence a Madagascar au debut
de oe siecle par 1'exploration des sables bitumeux qui affleureut
en abondanoe aux environs de Bemolanga et de Morafenobe. '
En 1945, une prospection systematique faisant appel aux techni
ques geologiques et feophysiques modernes a commence dans le
Bassin de Morondava.
On a ensuite fore un certain nbm¥re~de
puits profonds d»exploration.
On a constate que les conditions
fitfologiques du sous-sol etaient complexes.
On a trouve une epaisse
couche sedimentaire dont l'age va du permien au recent et dont une
grande partie est d'origine marine.
On a cependant admis qu*il
Page 162
n'y avait gu§re de probabiliteXfde. tivuver des glsements exploi
table s de petrole
ou de gas,
A la suite de cette decision, onv^-■corarneri-ce' des'travau±'de""prospection dans le Bassin de ^^aoungav.giii:;.;avait:.ete considere comme
etant moins interessant a cause desrpches volcanicues intercalees
:a ~c6ucEe""'sed£meri"taire.
_La SF& a effeotu&j: ,,-
.-
■.
■ .-„
.
;;-;.;
.
■■■
'
- /-^ . ■
■
'■ ^\:et:;.
'des~'lev#sTde detail de ''geologie, axes sur 1*etude des yaria-
-tiorls ae-^aclles^et- d-»e*paisseurs$'' '
'
'' '
•«& pluMeurs importariteV carapagnes de sismique reflexion terrestres et fluvio-^iarinesj
:r~-cfiSfi^?-:deux s°ndages qui ont etudieideto problemes marginalia:
mais dorit. les. re sultans ont ete essentie-rs--pour la poursuite':;
de^.l'exploration.
.,
......
En defl^tive, apres trois ans (d(_expl0ifaii-6n# --la- SPM a circorisorit une,;a#9^e d'interet dana lu. part^e -igenfrale du Bassin de Majunga..
Au cours des prochaines oampagnes, les travaux concentres
sur ce prospect rechercheront les bourrelets de
bordure des. t^lus corttine.nt.aax.o ,- . .:.
■■■;.
; ^...
compensaiion en
.
Les -e£f-&WL%pt les depeLnseV consacres a la recherche du petrole
■a iiadagaSbar^h!otft 'dbn'he jusqu1lci aucun 'resultat concluant.
Gependant-*:, -iy.'pres-ence dequantites enormes d1 hydro carbures dans
les sables bitumeux de Bemblanga-iiorafenobe indique que le pe-. trole s'est fornie et s 'e st ■ accumule^sa'rgrandes quantites a une
..^^.rtaine epoque ..-de. 1'histoire. geologique de 1'ile.-
II est par
consequent :toujQurs possible que des travaux de pr6^pec;ti6h ulterieurs aboutissent a, la 4ecouverte de gisements de ^etroje en
quantites economiquement exploitables*
■^i
rjrt-.-;.:
■=..-- 0.
":■:■'.)
j-:
3--:^z..:.j"
.
" '">>-■,■■ .a;. >■
.
'
■
..-.■■■■'■
■
...
'■ ■ ■ ■■■
afflmiren-t -iro?eguai"eremeiit- sur une ^Surface
X^^O.^- Sftr *21 *30 • de latitude sud
d'-impyegnation durable-'■pa;i' iV-bitume varie
E/CN.14/Bra/lO4
Page
.d'un endroit'A-1'autre mais attaint en moyenne
103
■
3 a 4 pour 100
sur toute la: region.
Les sables eux-memes fbrment 1'unite de base
de la serie dtlsalo.
Us ont une epaisseur d'environ 200 metres
et reposent directement sur un fond cristallin*
Le bitume est
noir, tres visqueux et semble etre homogene dans tbute1 l*epaisseur des sables.
L1impregnation la plus riche n'est que de l'ordre
.-., de § ;ppur 100 en poids, contre 14,7 pour 100 dans le cas des sables
r bitumeux d'Atbabasca dans i 'ouest du Canada.
,£,;,:
C'est'lale seul
cas ou. l'on envisage aotuellement d'exploiter dans cters conditions
economiques la teneur en petrole d'un feisement de sd:Bles bitumeux.
Le bitume donne par distillation les elements suivants t
Naphte
7,2 pour 100
Kerosene
25,1 pour 100
Fuel leger
24,I pour 100
Fuel lourd
21,l:Vpour 100
Coke
7,8 pour 100
Gaz et pertes
4,5 pour 100
Le contenu en soufre du bitume brut est de 0,65 pour 100,
e : :
Ce
pouroentage est relativement peu elev^ pour des substances de
oette categorie.
L'analyse du bitume par distillation indique
qu'il s'agitd'un produit qui serait economiquement"intefessant
si 1'on pouyait l^xtraire des sables a un prix suffisamment peu
elev^.
On ne connait actuellement aucune methode permettant
d'effectuer cette extraction a bon marche;
.
Les reserves totales de bitume dans les sables semblent depasser
un milliard de tonnes metriques.
On a pu prouver l'existence de
25 millions de tonnes metriques au moyen de forages localises.
:-. '■-.."-On estime qu•environ 100 millions de tonnes metriques pauxraient
"~e"tre exploitees a ciel ouvert.
o)
Schistes bitumeux i On trouve des schistes bitumeux en deux ou
trois endroits au centre de kadagascar ou Us ont ete deposes
dans des anciens lacs volcaniques.
Les couches sont plus ou moine
horizontales mais elles sont generalement assez peu epaisses et
les reserves sont relativernent peu importantes.
Pagte 104
Pres de Sambaina, a environ 100 km.au sud-ouest de Tananarive,
le lpn~, du chemin de fer Tananarive-.Antsirabe, il existe deux
depots de schistes bitumeux.
Le premier, a Handrosoh&sina, con-
tient environ,500.000 tonnes de sohistes| le second, a Antani-
i fo-iey, environ 26 millions de tonnes.
La t9neur-enrp.e"trole du
premier,dep6t est relativement peu elevee, la plupart des hydro-
cartoures etsnt. semi-solides,
Le gissment d*Antanifotsy donne
une plus grande quantite de petrole avec environ 35.pour 100 de
matieres volatiles, dont 40 pour 100 etaient des hydro-carbures
lia^uides.
.
,
, :
La distillation des sohistes bitumaux a donhe! pour le produit
tout venant (en pourcentage) t
Couche KOjL
Eau
111
17
■■-<-
Huile
Gaz
Semi-coke
60,96.
4,3
4,6
30,1
42,70.
5,2
7?2
45,8
3»
Combustibles solides
a)
Houille s On ne oonnait a Madagascar qu.'un seul. gisement de houille
qui se trouve a Sakoa pres de Tulear a 1' extreme ©ud 4e. I1 lie.
La houille est d'age et de type Gonswana, semblable a cell© que
I1 on trouve dans le sud de l'Afrique5 maisrd^e ^ualite inf^rieure.
On estime qua les reserves totales sontd'environ 1.000 millions
de tonnes metriques, dont 100 millions de tonnes ont ete effectivement niesurees.
Dans la region qui a ete etudiea en detail, il existe cinq couches
de houille, dont trois d'une epaisseur siiffisante pour en permettre
1 Exploitation.
No.
Epaisseur
111
17.
V t
-,
1,2 - 1,8 m
...
3»5 - 7,P m,
5)0 -9,0m
^
.
.
Teneur en
cendre
Matieres
volatile s
j 32 pour 100
24 pour 100
^n^o^ur 4OP,
^2.6 pour 100
22 pour 100;
,j:31 pour 100
E/GRT.14/INB/104
Page
105
La houille est composee d'un melange de matieres vegetales et
de matieres min&eales qui
de la calcine.
que.
coctient
des granules calcaires et
Le iavage n'ameliore guere sa valeur calorifi-
La valeur calorifique de la houille du gisement No IV est
de 6.5OO calories/gramme pour le tout venant et de 6,900 calories/
gramme
apres
criblage
et
lavage.
Les reserves exploitables qui ont ete mesurees jusqu'a une profondeur de 400 metres sont de l'ordre de 50 a 60 millions de
tonnes de houille anthraciteuse grasse.
Elle contient 25 pour
100 de matieres volatiles, 17 pour 100 de cendres, 0,5 a 1 pour
100 de soufre et sa valeur calorifique est comprise entre 6*500
et 6,900 calories/gramme.
Elle est donnee comme pouvant ^tre
utilises pour les chaudieres et les fourneaux industrials ainsi
que pour les centrales thermiques.
aux navires ni aux locomotives.
waiis elle ne convient pas
On ne precise pas si oette
houille est cokefiable .
Ces gisements sont eloignes des principaux centres de peuplement
et bien qu'un certain nombre de projets aient ete elabores pour
leur exploitation, aucun projet important n'a encore ^t^ mis en
oeuvre.
II.semble que le niveau minimal de production economique
serait de l'ordre de 1 million de tonnes metriques par an.
II
serait alors necessaire d'exporter une portion considerable de
la production, mais la vente sur les marches etrangers serait
rendue difficile par la qualite de la houille.
Lignite s En mgme temps que les schistes bitumineux, on trouve
a Antanifotsy un petit gisement de lignite.
environ 32 millions de tonnes.
Le^ reserves atteignent
II existe cinq couches dont la
puissance moyenne totale est de 1,50 m.
'
b:-
"
Les lignites bruts tout venant.de la couche III ont.la composi
tion suivante (en pouroentage) :
Humidite
Eau combinee
Gendres
47,9
5,1
15,8
Carbone fixe
23,6
Goudron
0,6
GaZ
5,06
Page 106
Le pouvoir calorifique mo/en du lignite sec eat de 3.5°O calo
ries.
Le lignite est' oonstituo d'une matiere combustible inti-
mement melangee de particules minerales et ne peut £tre enrichi.
Houvelles sources d'energie
a)
Mineraux radio-aotifs s Madagascar possede de nombreux gisements
de mineraux radio-actifs de types divers.
Elle possede en quan-
tites abondantes presque tous les mineraux necessaiires a l'ela.
tiOration des metaux qui servent a pro du ire lrenergie atomique.
Qn extrait actuellement 440 a 5^0 tonnes par an d'urano-thorianite, qui sont exportees en Prance.
Les reserves connues esti-
-^'tnees sorit les suivantes■■»■
Oxide d'uranium
environ
1.000 tonnes
Oxide de thorium
environ
2.000 tonnes
La production au cours des derriieres annees a ete la suivante :
r
1959
.: ...196G
■
;
-o:1:...
-
.
536.679 tonnes
■
510.203 tonnes
196I■"-1
'•■'■'
1962
■""■"
' ;
416.588 tonnes
534*579 tonnes
..- 1963
480,651 tonnes
I964
560.125 tonnes
M taux de production ac^uelj
les reserves seront done epuisees
en 1968c '
tf
Energie fteothemtique
: On trouve a Madagascar de nom"breuses
sources d'eau etiaude.
Les roches volcaniques d'age neogene et
d'age'quarternaire sont assez repandues et il existe de nombreuses
failles en profondeur.
Dans ces conditions, il est probable
qu-'uu programme systematique de prospection des sources ge*othermiques pourrait donner des resulfats conoluants.
Page
107
c) Vents s La c6te montagneuse du sud-est de Madagascar est situee
d.us la zone des vents alizes de sud-est qui soufflent presque
perpendiculairement a la c6te.
Ces TOuts9 qui ne sont pas tres
forts, soufflent dans la mdme direction toute l^annee.
La oon-
jonction des conditions topographiques et des conditions eoliennes
semUe favorable a 1'exploitation de cette source d'energie sur
une vaste echelle, si celle exploitation devait devenir aecessaire ou souhaitatle.
II.
Production, commerce et consommation d^energie prima/i™ h T 9 ] Rf ft)
!•
Production
Le pays ne produit que de l'energie hydro-electrique et de petites
quantites de houille.
Annee
Energie hydro-ele otrique
en GWh
.
Houille
Total
en milliers de tonnes d'equivalent oharhon
(csiXtfre s arrohdi 3 )
1959
53
26
I960
61
31
1961
60
33
1962
70
1963
35
74
37
■26
31
39
Estimation.
On adniet que le coefficient de conversion est 1 ktfh
valent
charbon.
0,5 kg d'equi-
Page 108
■ .
Annec
Oom'bueti'blf
de
j.,rap or ■bs/cicns
scuxo
tt3C
1959
100
10
180
1960
2C0
10
190
-'^
'-.: -:.:.- IP
170. ■■
1962
200
10
190 .
1963
210
10
200 ''
,X°61
3)
-.
,
, .
j^.po'rcaticnr.
... ■■....:.-,.
■■
Consonp:
Annie
Ft1
1959
.-
_19ifiQ
~- ■
?6
■
■»■■■■
180
' 190
1961
35
170
1962
3r
190
1963
,
-
.
39 ■
206
■
"200
""
'
■""■JJoT
"205
"
■
■
■ 23!
239
'
E/csr.-14/lSE/lO4
Page
109
Ventilation de la consommation d'energie;:par typ^ d^nergie
(en milliere de tonnes d'equivalent charbon" - ohiffres arrondis)
Combustibles
soli.de s
Combustibles
Energie hydroeleotrique
liquidss
Estimations.
Consolation par habitant en kg d,»equivalent charbon :
-1 1959
"
38
-■■ I960
:,;
40
t
1961
111 •
40
37
(.2, 4, 5. 6r 7^
1/
Centrales exiatantea
a)
Paisganoes insialliaa
Puissances installees
Centrales
Centrales hydrauliques
Centrales a moteur Diesel
publiques
Centrales a moteur Diesel
privees
Production en GWh
ktf
1962
27.769
75,5
18*560
13,5
24.608
32,0
70.937
121,0
Total
Page
110
Central© s kt&Faulique a
'*■'
- -
' '" 1 \
'
.
■,-:.
■■■':■ .:v^- r-
-
— Localite
Pistrw—" '
.,
.-■-
Ville"voisine* "'
Puissances
Capacity
installers
annuelle
Kff
de
pro—
en
GHh
68,0
Mandraka
Mandraka
Tananarive
11.000
Antelomita I
Ikopa
Tananarive
5.000
Antelomita II
Ikopa
Tananarive
5*000
.....2IjP
Volobe
Ivondro
Tamatave
4.500
35,0
Ambohimauga
Man an don a
Antsirabe
1.620'
11,0
Manandray
Manandray
Fianarantsoa
Ifahidaay:
?
'
Ambohimahasoa
-
460
1,5
160
?
Ambodiriana ,■
Iefitra
Vatomandry
80
Fitososona
Andranobe
Ankazobe
50
Fiherenana
Tulwar
Beantey
.
:
^
■ .-
\
'
*
- ^28.37°"'
.h
?
? ■
3,0
500
f '■ ■
Total
33,0.
:
178,5---" *"■■
II existe egalement quelques centrales hydrauliciues privees,
dont la puissance installee totale est d'environ 300 kW,
Page
111
Centrales a moteurs -Diesel
' Tananarive, liandroseza
4
'" ■ Taiaatave
6
" 'Kajunga
_ ;Antsira.be
5
-' - . .-■
Fianarantsoa
i>ie:go-Suare z
Nossi-Be
Morondava
2.280
4
1,630
3
1.300
1.490
1.200
Ambatondrazaka
Autres
~
460
320
4
420
3
340
300
3
405
330
212
170
L500
1.200
4
530
3
420
205
3
160
415
330
Tulear
Farafangana
■ 2,750
2.84O
395
Mananjary
Amboeitra
3.43.5.
3
4
■ ."Port-Dauphin
Ambatolampy
2.400
5 ,
""*" "'*"
Antalaha
4.000
3.020
3
310
500
Total
23.182
Estimations,
7paa dlune liste des oentrales
mdustrielles, municipales).
.
240
220
440
18.560
E/CU.14/INR/1G4
Page 112
b)
Production et conrs&fflination en
Total
Diesel
Centrale s
Annee
hydr-auliques
Privee s
Pu"bliques
en
chiffres
arrondis
100(approx.)
1959
53,2
17,6
I960
61,2
15,9
30,2
107,3
1961
66,3
15,5
31,3
113,1
1962
75,5
13,5
32,0
121,0
1963
74,0
18,0
33,0
125,0
non
connn
(Les chiffres cites dans les documents 7 et 8 different legerement)
c)
Transport et distribution du courant electrique
.
Lignes de transport de 63 kV reliant la centrale hydraulique
de la Mandraka a. Moramanga (40 km) et a Tananarive '(50 km).
•
Lignes de
transport a deux systemes reliant la centrale hy—
draulique d'Antelonita a Tananarive, 2 x 25 = 50 km en tout.
•
35 km a tension moyenne pour les canaux d'alimentation des
sous—centrale s
totale de
de
la banlieue
de
Tananarive.
ces lignes d!alimentation de
La longueur
35 kV est dfenviron
34 km =
La longueur totale des lignes de 35 kV et de 63 kV est de 174 km.
...Dans la-v-ille
de
de
Tananarive
distribution a une
et dans les autres centres,
tension de
le
reseau
5 kV.
On "est en train de changer la tension de 127/220 V des reseaux de
distribution a basse tension pour adopter 220/380 V,
Pags
d)
113
Tarifs (en Frs CFA par kHi)
. , A Tananarive,, les tarifs sont les suivants i
- Eclairage domestique :
-
-■
jusqu'a 10 kWh par mois
au-dessus de 10 kWh par mois
..
122?.
3-963
24,527
25.423
"27.294
29.167
-
Autres applications domestiquss
13.647
14.583
-
Autres applications domestiques
10^918
11,667
hors-pointe
Tar:i-f annuel fixe
Force motrice
basse tension
par
1963
kWh
1962
1963
Jusqu'a 1 kif
J* la 5;-kK _■■,..
1267,75
I6.84O-.
17.996
De 5 a 10 kW
1244ir7.Q.-
1330,29
16.677
17.821
De 10 a 15 k¥
1221,65
1305,65
16.513
17.646
Tarifs.-fixes-pour locati-on dts compteurs (en frs CFA par mois) :
1962
Courant monophase,
-
Courant triphase,
5
A
72'" 47
73" 41
10
A
101,43
102,76
!5
A
112,43
113,84
20 A
123,35
124,84
30
13o,48
132jl8
A
Depuis juillet 1963, le franc CFA a ete remplace par le franc
malgache (FMG).
Vn franc CFA
=
1 FKG,
114
e)
Cotit du oarburant : Le coat du carburant necessaire aux oentrales
a moteurs diesel depend en grande
ce
partie du
cout du transport de
carburant„.
Tamatave
14*246 ft
FMG/litre
Tananarive
18,850 Fr
n
Fianarantsoa
23,100 fi
n
Antsirabe
2O?75O ft
!r
Nossi—Be
14,470 Fr
H
Morondava
20,150 ft
!1
Majunga
16,113
11
. Ambatondrazaka
ft
21,430 ft ■"
f!
20,950 ft
"If
2)
Plans de developpement (7)
a)
Le plan quinquennal 1^64--1968 prevoit I1 augmentation de la production totale
—■■-
dTelectricite
Production"
totale
Annee
en
J
^r
GFWh
-
'
comme
suit
Taux
Production d'energie
hydro-electrique
d'accroisseraent
en
GWh
<fo du total
62
75,5
121
—
1968
195
7,2
138
1973
385
14,5
295
.
67
76
E/CN.I4/IHR/IO4
Page .115
^)
¥$QJL4-A&tip-1'i- (";-- 3 a consomma;fc_ion_(Gn_j3our09ntape )
1968
1973
3!j;0
41j0
^?Q
Pompags d'eau
63°
6)1
^
Utilisateurs du sectour haute tension
7S7
652
6 3-'
Utilise,teurs du eacteur basso tension
37?O
30,8
Pertes
T.A...y......;_■-....
Industrie
-----
*c
•-
■
■-
"■■
■
■
■
-.
.-.-..:
ico,o
■"■-•■■
22 2
■ ^.T.:_.—■...:—■i_t._-^_
100,0" "'"
: "'Too 9o
c) ^YESi^^S^^sjon^HS-El^^o^e^^e -!? ans (en mi3.lj.ons
^
Ao
Etudes
B.
Produovioa
1.
Qrarideo contraJ.es, HautPlatea-i
...
2O
Equipecion-I; de 3 centres
3-
C*
^
1964
-
1969
-
goo ■ -_ ■; ^_■ . ^-
.,-jf
560.
-
. ■.
•■
200
Petitss osnJ:-rale-3 hydrauliquac ot I- noiaurs diesul
450
65O
- 90 k7
DistriUiticn
Total
2100
500
'
•'■:■ 285O
3_9O
Ligne Antsiraoe-4'e.>ianrrive
1973
3700
regionaiu:
rive 150 kY
3.
1.963
1200 r
Transport ot diotri"bution
1.
■■
35OO
-
~
1500
1600
2000
3500
.*
7450
Page 116
DOCUMENTS UTILISES
1*
Reunion africaine sur 1'energie electrique, Addis—Abebaj octobre
1963 - Document 3/CJM4/EP/3, premiere partie•
2.
Td.
deuxieme partie.
3.
Id, Add.l.
4-
Industries et travaux d'outre-mer, Janvier 1964, Uo. 122.
5.
World Energy Supplies, 1959-1962, Nations Unies, New York, 1964, No.7.
6.
Eapport d'une mission de 1'AIEA a Madagascar, Vienne'1962.
7«
Plan quinquennal 1964-1968, Tananarive, 1964.
8.
Republique malgaohe, Situation economique au debut de 1963.
Abreviations et symboles utilises
=
t
M
Megawatt
1.000 kW,
GWh
Gigawat-t heure
=
1.000.000 kWh.
TWh
Terawatt heure
=
1.000 Gtfh.
Page
11.
I.
He Iiaurice
. ReBBQurces en ener&ie primaire
:...h. .
117
.'-. :'-..-..'_
■ '
;
jPas de renseigiiements
II.
Production,commerce et consommation d'energie primaire (1,2)
1) .
Prjjduct^ion
La production d'energie hydro-electrique est assez reduite s
en Gtfh
en milliers de tec
(arrondis)
(arrondis) '•
30
1960
;
.,
15
' "
15
1961
20
10 .
1962
50
25
1963
60
30
,
Coefficient de conversion : 1 kWh = 0,5 kg d»equivalent charbon
2)
.
!" ' 30'-"- "
■"■■■-■■
""■ " '
-
Commerce
.
en milliers de tec (chiffres arrondis)
de
soute
nettes
. . j 100" ;■ ■ '■-'■
90.L
1961
90
1962
130
1963
110
20
/:■
...
.
.
20 -
.20
r .
20
70
■
70
-■'
.no,Ifl,
90
Les quantites indiquees comme "combustibles de soute" ont ete
fournies aux bateaux et avions a destination de l-! Stranger, quelle
que soit leur nationality.
Les "combustibles'1 de soute" ne font1
partie ni des "exportations11 ni de la "consomihatibh" du pays cohsidere.
/
Page 118
3)
Consommation
(chiffres arrondis)
en milliers de tec
Importations nettes
Production
1960
■ -■
15
1959
15
.^ . .
1961
10
1962
25
1963
30
, .
:-
100
..
' --■
,79
1total
!!■
■
.85
-
80
70
110
II
115
-
.'. ■:
l^lll
""
■■"-"■*■-
1: '■ " 90
135
120
La ventilation/de la consomraatioil selon les diverses formes d'ener-
gie est la suivante (en milliers de tec chiffres arrondis) :
Energie hydros
Combustibles
electrigue
8^
"15
-
70
85
10
-
70
80
100
135
15
1960
1961
■■-•""■ z 196^ "x/
: Total
liquides
15^
1959
1963
Combustibles
solides
'
25
10^/
30
90
-
115
-
■■ ■■fvl
120
Estimations, les chiffres arrondis indiques aux docuwents 1) et 2)
nevse rapportant pas, toujburs "les uns' aux autres.
Coefficient de conversion pour : les; combustibles solides :
1,0
les combustibles liquides:
1,3
Done une tonne de combustible liquide = 1,3 tec.
Consoramation par habitant
:
1959
185 kg d'equivalent charbon
1960
127
"
»-■■
-c" "
1961
129
n
■•■■-■■ -Jl"-
"
192
«■
-'
'171
"
-■"■ ■ ~ l"
; " L
■'"
■■■■■■■
-■l'i *
'''"
III. Energie electrique (1, 2, 3* 4)
1)
Puissance installee
Les seuls renseignements dont nous disposons a ce sujet proviennent du document 4) publie en 1963, au moment ou la Banque
Eye]?. 14/IKR/104
Page "119
internationale a fait un pret de 7 millions de do:tla£a."-a.-l'ile Maurice
pour le developpement de 1'energie electrique. ■
.-;'■■-"■
(CEB) a: ete le beheficiair,ft...dUr prStj oette bog Hie. sem-mitonotife^e-■I'ETtaT'a ete fondee en 1952 pour
grouper, les di.yer.ses ;e»trepriees:^-lB"e^.qiS^-^e..-l''.Sa'e;;i"; Depuis 1956,
le.Ci3 *est :le--s&ul-:f ourniss'e-ur public'd'electricite et dessert .mainte
nant environ la mo.iti.s de,.4a,-;po.pulatron •&&"!*'He."
,-.■;. :
.,: Le CEB produii presque toute l'energie dont il a besein dans ses
propres centrales qui ont une capacite combinee de quelque 30.000 kW
dont la moitie environ est d'crigine hydraulique.
Pendant la salson
seche,, il achete aussi de l'1 energie aux centrales privies des plan
tations de sucre.
.
t ..^_..,..-.^—j-—i:
'—"
Le pr§t de la Banque internationale a
de la construction d'une centrale a moteurs dies.eli-j-cle. .12,000 kV a
.Porit-rliouis, -la bapitale,
et a etendre et. aragii or envies :r^eaux de
■ transport ef de" distribution'.' .Cette centrale: %. augiftnjt^'"&&'-presque
un-^ tiers: liapprOvisitFnfiercent pubTic" d'.ele.ctricite^ - accroissant "lf effi.c:acit#'^u'service dans les villes rattach^es aul::reseau'"e.t "a^outant
quelques autres localites a ce reseau.
Selon'les previsions, la
production de la centrale repondra aux besoms du C^B jusque, [email protected]& "le,■;-.
milieu de
1968,
La nouvelle oentrale est equipee de deux groupes g^nerateure
diesel de 6.000 krf chacun.
Le terrain autour de la centrale est
assez vaste pour permettre ulterieurerr.ent un agrandisseraent des
installations qui permettra d'atteindre une production de 40.000 kW.
Le coSt total du projet a ete estime a 1'equivalent de 8,6 mil
lions de dollars, ce qui represente un investissement de 7,15 dollars
par kilowatt
installe,
Le pr£t a ete accorde pour vingt ans, au taux annuel d'inter^t
de 5,5 pour 100, y compris 1 pour 100 de commission revenant a la
reserve
speciale de
la Banque.
E/CN.14/INR/104
Page
120
2)
Production
II n'y a que peu de donnees but la production (chiffres ar-
rondis en GWh)
J
■;■"■■ ■ ■'•■' ' ' "■ " '
Consommation
Production
Publicrue
et. Industrielie
Total
Publiaue
Hydro-elec-
trique
,1.960 ..
'■
150
1961
.-
.160
1962;._;
;.
170
1963
,
180
.
30;
■
60
■'■'■■■ y
,■■;
:
.
. 2. ; .Wprlci .energy suppliest
0
54,6
30
63,2
20
"
77,2
50
17P
'
87,4
60
180 _
Coloiiy, of i-lauritius
150
,
150
.,
-,.
160
1959-1962, Nations Unies, NewXocH-^ 1964
I96O-I963, Nations Unies, New York,
de
la presse,
Service de I1 information,
Nations Unies - New York t Communique de presse IB/1386,
23 septembre 1963-
"
symboles
GWh - gigawatt heure
=
1965
: Quarterly digest o-f statistiO;Si
Nations Unies —-Service
A"breviations et
,.;
'
_.U - VJor Id energy supplies*
4r.
30
■"■
'• .&■-
.._
Doc.umenits utilises;'
..-3*
55,8
30
150
,
Hydro-elec-
Total
trique
1959
en GWh
seuleruent
1.000.000 kWh
te'b — tonnes d'equivalent charbon.
' ■■
• ■
'■"■'''
' '
e/cn.14/INR/104
Page
12,
I.
1)
Rwand?
Ressouroes en energie primaira (3)
121
■ .2...
:
:
'■
-
. Ene r^ i e, hydro -j 1 e e t r i. qus
Le Rwanda a des rc^nourcea considerables en energie hydraulique par
rapport a ses besoins d!eieciricite.
On a construct plusieurs centrales
hydro-electriquejj tiais il y um-ait encore am "important" potentiel non
exploite, en particulisr celui^dufleuve feuzizi"; entre le lac Kivu
et le lac Tanganyika.
La plus' grande" par tie "de''la' d^nivel-lation qui
existe entre lea dou:^ lacs (639 m.), don-t le....point--:inferiew est a
30 kilometres en aval civ. lap Kivu, se_tro,uve en territoire rwandais.
Le long de cette parrt,ie du Rasi-ci^ . le,.pot^ntiei est estime a 2,6 TVfh
environ, dont la uoitie ssulemsnt appartient au Rwanda, car le Ruzizi
forme la froutiere entre ce pays et le Congo.
2/
Autres ressoiirces en enor^-ie primaire
a)
Hydrocar]3^rG3 (\,8.Q') ;
" ': ' ""■■' ""■
. .Le .-^wan^a n'ajas d&.-.^esso.TU-ces petrolieres connuesj en
general,
Is3 carac^erisitiques geologiques du territoire ne
■■.sd-.pi-|ten^:.pac a iafpreL.nQe du petrole.
A la xrontiere aveo
le Congo. e-.n fond du lac ICivu, qui a environ 2300 km2 et qui
est ;tres. pFO^.ondj .le.s eaiu,pontiennent une quantite importante
-de gaz diuaous. notamLierLt .du methane.
On a fait des essais
pour evaine,? la ;nojsibilite d'utiliser ce gaz comme source
:
d'ensrgie,
de m;
Les reserves de methane, a savoir 57 milliards
oorvcnyondrai?nt par equivalence a 76 millions de
tonnes de houille,
Une installation pilote d1extraction
du methane a ete etablie a Gisenyi| le gaz retire du lac
sert de combustible pour"une des chaudieres de "la-brasserie
de Brali^wa
b)
'
...
Charbon :
On ne connait aucun gisement de houille au Rwanda.
E/QN, 14/IHH/104
Page
122
c)
Tourbe
:
On trouve d'epaisses couches de tourbe dans de nombreuses
vallees fluviales et on a oomraence a exploiter une tourbiere
pres de Shangugu pour produire du combustible destine a une
'.■■■■ 'cimenterie.
d)
- ■■.-■■■■
Turie'raux radio-actifs :
.
■. ,j
On- salt qu'ilen existe et on finira peut-Stre par entrouver
en quantises permettant une exploitation rentable.
e)
'
:
Energie ffieothermique
i
■
'
II est possible qu'il y ait des anomalies geothermiqiies au
voisinage de la Grande Fosse, dans laquelle se trouve le lac
ICivu.
II
Production, couituerce et consomniation d'energie primaire (5)
1)
Production
Le pays ne produit qu'une petite quantite d'energie hydro-elec-
trique, mais on ne'connatt pas les chiffres exacts.
"Les documents
existants fournisseht les renseignements suivahts :
Document 4 : le Rwanda-Urundi a produit 5,6 GWh d'energie h^dro-electrique en 1961.
Document 5a: pour la periode 1959-1962, la production a ete "inferieure
a la marge d'arrondissement des chiffres", c'est-a-dire
■ ■■"'■■
' "a 10 GWh.
Document 6a: tableau I, page 7 s la production s'eleve actuellement
a 37,5 GWh (en fait, il faudrait dire capacite de pro
duction, et non production).
2)
Importations nettes de combustibles liquides, en milliers de tonnes
d'equivalent charbon (tec) (chiffres arrondis
1959
30
1960
30
.,1961-
-
■ ;
■ 40 •
1962
40
1963
40
:
■
■' "■
E/Ctf. I4/INR/104
Page
3)
-
4)
123
Consomniation, en milliers de tonnes d'equivalent charbon (chiffres
arrondis)
. .
1959
30
1960
30
1961
40
1962
40
1963
40
+ quantite inconnue d'energie hydroelectrique
.
Consompiat-ion par habitant
1959
17 kg d1equivalent charbon
I960
10 " '
1961
13 "
1963
14
"
15
"
III. Energie electrjque
'
"
"
'■ ■"
»
'
h
r
j)
11. . -Cfintrales. electriques. existantes
-
.
.
...„_._..__
Les renseignements disponibles ne sont pas specialement claifs
a certains egards.
a)
Document 6 :
Centrales hydrauliques
installee
Locality
—en- kW
actuelle
possible
Production en GWh
Charge maximum
actuelle en ktf
(capacite)' '
actuelle
maps*
■possible
Ntaruka.
Kisenyi
Total
7-500 ,.- 1.100
8.600
LI.250
1.510
1.100
550
12.350"
2.060
.
9
20
5
11,5
25
La charge maximum ne correspond qu'a 36, pour 100 de la puissance
installee.
-
E/CN.14/IHH/.104
Page
124:
utyalea .ihermiaues (dieael)
Puissance
Localite
installee
Charge
en kW
maximum
Production
actuelle.kW
annuelle kWh
Butare
-'555
120
476.000
Nyanza
70
20
72.000
Gisenyi
69O
Kigali
250
Total
En
1958,
J'l'
centrale
.1.565
de
secours
54.8.000
140
la compe.gnie: des eaux et de
l'electricite REGIDESO
exploitait-au Rwanda les centrales suivantes
:
Puiasaace 'instaiiee- en' Vvf;:i"
Locals ue
hydraulique
thermique
-.■ ■.
Astrida
265 ...
.
. .: :
69O
Kisenyi
■ ■'■■'- '-
tctal
:
265
:
550
40
Niawza
. ■-
■-. ..'.■■.r
.,
._
-?4o ■;■■
320
Kigali
....
.„._
-■
....
# ,. Document^i
-■-—-
-
-
■■
1.865
" " "620
..
et
5a
!
Production et
consommation en
(chiffres
arrohdic)*"
Production
Total-—■
„
. ,■
bydraulirqa©-
1959 '.'"...
1960
'GWh
.,
,._
■ *<■■
,10".:
'■
inferieure
a
1961
10
marge
1962
10
des chiffres
1963
10
s-
■■■.
-..10
la
dfarrondissement
r
Consqhufi
.
10
10
10
-...
-
-
Page
2)
125
...
Transport et distribution du courant.-.electricrue. (6)
a)
^ lignes,de ^ansport de courant de JO kV sont etablies entre
la centraie hydro-electrique de Ntaruka et les sous-stations
suivantes
:
- Kagera pour la gone de Kigali et pour les mines de Somuki et
Rutongo
- Musha pour les mines de lj.netain
- Rwinkwaon pour les mines de Gebrwandar (environ 115 km de lighes).
*>)
Les tensions rnoyennes du reseau'de distribution sont : 15 kV
et 6, 6 kV.
On ne donne pas la longueur de chaque ligne ni ;ie ".':.
nombre des sous-stations.
c)
Les reseaux de distribution de courant a basse tension travaillent a 220/380 V; il s'agit principalemeht de cables souterrains.
des
■*)
On ne connait pas la longueur des lignes ni le norabre
sous—stations.
' "
' '
....
.■_....
Qentrales, lignes de transport et reseaux, de distribution en .<
-.construction ou en pro.jet
:
,d: ; .
^'-■■
-
'■' <
On ne connait que les recommandations qui figurent au .document 6 :
a)
j-
Centraies hydraulicrues
-:
.-.*. ■:
; :-.
II est possible d'augriienter de 19.350 kW la puissance: installee des centrales de Ntaruka et de £iururu$
Le potentiel hydro-electrique du fleuve Ruzizi au sud du lac
Kivu est d» environ 2.600 GWh par ah-^-Lar nroitie de Ce" pbteritier
appartient au Rwanda.
b)
Lignes de transport
.
.
. ; ;
,
.
-
Des lignes de transport de courant de 130 kV doivent relier
la centraie de iuururu et Gikongoro-Butare, pour aboutir a la
centraie "Forces" au nord de Kigali.
Aucune explication
technique ou economique n'est donnee pour cette recoramandation.
Le chiffre de 28,2 iiW donne pour la puissance installee pos
sible de la centraie de hururu ne justifie pas une tension
aussi haute que
130 kV.
e/,CN.14/INR/104
Page 126
-
.
■
On recommande de la meme facon une tension de 30 k
reseau de distribution,
sans aucune justification technique
ou economique,
4)
.
Tarifs
Aucun renseignement
5)
disponible.
!l
Prix des combustibles au detail
Aucun renseignement disponible.
Documents utilises
1.
Reunion afriioaine sur l'energie eleotrique, Addis-Abeba*ooctobre
1963, document E/CN.14/&P3, premiere partie,
2.
Id., -deuxieme partie.
3.
Id,,
4.
■
"
1.
"Industries et travaux d'outre-mer1,1 Janvier 1964, N° 122.
5.
World Energy Supplies, 1959-1962, Nations Unies, New York, 1964, N° 7
6.
7#
Add.
■•
"Les problemes energetiques du Rwanda", par Paul Jfeystre^;expert {:■.
del*Organisation des Nations Unies aupres du Gouvernement du Rwanda.
rapport periodique N° I, fevrier 1964
rapport periodique N° II, avril 1964
rapport final, juin 19^4.
..
Rapport 1958 de l'entreprise du secteur public REGIDESO (Regie de
distribution d'eau et d1electricite du Congo beige et du RwandaUrundi),
Abreviations et syfflboles utilises
W
megawatt ■=
1000 kW
GWh
gigawatt heure = 1 million de kWh
Page
13.
I.
127
Burundi
■. ResBouro^s-'-en energy priaiaire- (3i)':'
—Aucxm-rensBignQment disponiblev
II.
"
"
""
Production^, commerce et oonGommation d'energie primaire,(5) . ■;-
i)
.
Production
Le pays ne produit que xte pe"tites quantites d'energie Kydraulique,
"inferieures a la marge d'arrondissement des chiffres",
cVe^t^^dire
10 GVfh par an.
?)
Imno'rtations nettes de c'bmbustible^ liquides (chiffres arrondis)
= En tonnes, d1equivalent Charbon' :
■ "-' ■ ;-:'
■ 1959 ; • ';
20.000
1960
20.0'00
1961
30.000
1962
30.000
;■...■
Consommat 1,011 (chiffres arrondis)
En tonnes d'equivalent charbon
■
.
■ !
.
-20.000
■
: . 20.000.
30.000
1963
1
40.000
Consommation par habitant
1959
10
1960
11
1961
12
1962
13
1963
14
+ petites quantites d'energie
hydrauliquej
"inferieures a
)-- -la marge drarrondissement des
)
chiffres11.
)
(en kg d1equivalent charbon)
;'
u'"'"" L":
e/cn,14/iish/!P4
8
'"'
III- Energie electrique (^? 6)
Les seuls renseignements dont on dispose sont les suivants
Puissance installee
'""■"■ en kH
Usumbura (diesel)
M- '...
; ? .-
.
Production et oonsbtrimation de
1959
, .
1960
Production en 1958
'""
"
3,040
Kitega (di^sel)..,. ../.■■
s
en kWh""
9,276,774
95
' ' 141,5148
3.135
9.418.722
10,59 a 1962
moins de 10 GWh
> ,
.
.
1961
plu^ de 10
»
-|og2
h
1963
"
t Pfti^s quantites (
»
; » 10 ■■»
11 -in
11
" 10
» .
) .
)
)
)
-d'energie hydraulxque
"inferieures a la
marges d1 arrondisseraent
des chiffres"
Documents utilises
1.
Reunion africaine sur l'energie electrique, Addie-Abetoa,
2.
Id,,
deuxieme partie.
3.
Id.,
Add.
4.
"Industries et
5.
World EnerA-y. Supplies,
6.
1^63, document E/CN. I4/EP3, premiere" partie.
1,
'
.
• i :r
,
;
octobre
_.-.-'.
:
travaux d'outre-mer",
Janvier
1964,
N°:
122,
1959-1962, Nations Unies, New York,
1964, N° 7.
REGIDSSO {fii^ie^jde: distribution d'eau et d1 electricite du Congo
. .-.-■ beige ■.e^jpLv Rwanda-Urmidi), rapport. 1.?58.
Abreviations et symboles utilises
GWh
gigawatt heure =
1 million de kWh.
'
B/CM.14/INR/104
Page
in.
129
resume
Les six tableaux qui suivent donnent des indications sur I1Industrie
de l'energie dans treize pays de la sous-region de l'Afrique de l'est
Tableau 1 t
t
Gisements de combustibles classiques dont I1existence a
e*te prouvee et la richesse estiraee.
Tableau 2 :
Potentiel hydro-electrique (estimations).
Tableau 3 :
Energie primaire 1959-1963 (en mxlliers de tec).
Tableau 4 *
Projections de la consommation d'energie priraaire pour
la periode 1963—1975.
Tableau 5 :
Energie electrique - 1959-1963.
Tableau 6 :
Projections de la consormnation d'energie electrique
pour la periode
1963-1975.
.f.
B/CN.14/INR/104
Page
130.
'-■"■
_
, '■"■■"':
TABLEAU
1
Gisements de combustibles
olasaiques
dont 1'existence a ete prouvee et la richesse estimee
(quantites en millions de tonnes)
oustibles
Bydrocarbui-es
IT0
1.
Pays
solxde;
Quantite
Qualite
Quantite
ChaptKm-non
Ethiopie
10
ookefiable
■
Lignite
2.
Charbon,::57GO
Republique
kcal
sonialie
3.
Cote
3 .
pax kilo
non evaluee
fran9aise
des Somalis:
4.
Duganda
5.
Kenya
6.
Republique-Unie
de
Charbon bitumi-
neux,
Tanzanie
kcal
4000 a 7000
300
par kilo
Charbon de qualite
100
inferieure
Charbon d-3
Malawi
Zambie
Rhodesie
10
Madagascar
qualite
50
inferieure
Charbon
20
Charbon
10000
6500 kcal par
Sables bitu-
prouvee)
mineux
kilo
Lignite,
17,5
kcal
tumineux
(exis
1000 (esti
mation)
1000 (estimation)
Schistes bi-
100
tence prouvee)
3500
par kilo
32
lie Maurice
12.
13.
Rwanda
methane
equivalente a
lac Kivu
76 millions de
tonnes de
Tour"oe
en grande
quant it e
oharbon
Burundi
En tonnes d1 equivalent charbon, ce total des gisements de l'Afrique
de l'est s'etablit comme suit
:
Hydrocarbures
Combustibles solidea
Total
1.435
11.615
13.050
E/CN.14/INR/1O4
Page
i0
131
2
Potentiel hydro—eleotrique (estimations)
En GWh
1.
Ethiopie
2.
Republique
3.
Cote fran9aise des Somalis
4.
Ouganda
5.
Kenya
6.
Republique-Unie de
7.
Malawi
)
8.
Zmbie
{
9<
Rhodesie
)
10.
Madagascar
11.
He Maurice
12.
Rwanda
13.
Burundi
45.000
somalie
1.000
pas evalue
5.000
50.000
Tanzania
Sous-region de 1'ifrique de l'est
75.000
36.000
114.000
pas evalue
1.300
pas
evalue
367.300
Les pays continentaux de la sous—region (sans Madagascar et I'He
Maurioe),ont ensemble un potentiel hydro-electrique estime a 253.300 OWh
par
an.
Ethiopia
Tanzania
Hhodesie
fiwanda
Burundi
12.
13.
1/
t
3t9o
358
5
15
26
50
70
T73
5
M
4820
2253
5
30
37
4M5
42080
46590
3025
2
39
5278
5
30
48800^ 90780^
4503
5
15
26
153)
4592)
4143
1571
57
85
255
153
52
70
173
2)
4143
1959
3021
Production
Charbon
lignite
2
55
85
255
54
1963
*«lectrique
1959
Envrgie hydro-
10
403
403)
-
75
- 65
3
L'ifrique d» l'aat ne produit pas snoor* d1hydrooarbur«s,
-
-
-
200
52
10
127
40
40
199
-1033
-
10
- 259)
1 OMh - 500 toe
182
182)
7
102
- 95
20
30
21400
20
11570
3136
20
30
100
180
986)
370
1095
115
30
22430
4203
40
40
90
200
733)
450
1272
105
20
SO370
7639
20
35
115
206
5129)
422
1165
286
30
68350
8484
40
45
120
239
5480)
507
1357
360
« — caa, U .'^t deportations n^
11370
3220
40
2785
40
20
90
190
810)
450
1130
200
30
85*/
170
710)
370
980
180
Pag* 132
1/CH.14/IMH/104
Qjrdrocarburea
Gas natural
Petrole brut
3540
30
35 »
39370
560
38810
d) L-e.^mbla de 1'Afriqua a produit 1.. quantity auivant.a d. patrol, brut .t da gaz natural, qui sont oo.priMa daaa 1. total da la products .
c)
a) U taux d* oonvernion ohoiai pour lUmqlt Slectriqu*' «at le luivmt 1
Satinations.
Hotes
Total pour l'Jfrique
1'Afrique de 1'est
Sous-ragion de
lie Maurice
11.
10. Madagascar
9.
8. Zambia
7. Malawi
6. Republique-Unie de
5.
4• Ouganda
Somalia
3. CSte fra«9aiee das
2. Hepublique sonalie
1.
Pay.
TABLB1D
*»rgl« priamlra - 1959-19^3 («n milliers de tao)
225
113
8.2
11
I85
38
512)
45
167
44
278
233
128
14
15
171
40
476)
51
182
50
367
illlMMIliliiLiuil
E/CH.14/INR/104
Page
TABLEAU
Projections de
4
la oonsommation d'energie primaire
pour
la periode
Taux cie
'16 3-1975
croissance
Consommation,
de
1959-1963 1963-1975
Ethiopie
2,
Republique
en milliers
tec
Estimation
Estimation
1.
133
1963
1965
1970
1975
5,0
254
280
460
750
somalie
oj4
5,0
56
62
100
163
des Somalis
8,5
5,0
30
33
54
88
4.
Ouganda
4,5
4; 2
360
392
480
590
5.
Kenya
3,0
3,0
1.357
1.440
1 .670
1-950
6.
Republique-Unie
de Tanzanie
3,7
5,0
507
560
920
1.500
3.
7.
Malawi
8.
Zambie
9.
Rhodesie
)
2,5
1,5
)
)
)
5.480^
5.780 (6 .520
7-380
)
)
)
> + 200
10.
Madagascar
3,0
5,0
239
263
430
700
11.
lie
0,8
3*0
120
127
148
172
12.
Rwanda
5,0
5;0
45
50
82
134
13.
Burundi
15,0
5;0
40
44
72
118
Maurice
Sous—region de
j«
11
-ide l'est
l'Afrique
3,0
8.484
9.031 10.936 13.745
Rfipublique Somalia
CSte franyaise des
Ouganda
Kenya
R6publique-Unie de
Malawi
Zanbie
Rhode1 si e
Madagascar
lie Maurice
2,
3-
4.
5.
6.
7-
8.
9.
10.
11.
Burandi
13.
1.040,3
8,6
Notes
2.185,0
3,1
10,2
42,0^
6 1,0
1.188,4
263,9
15,4
50,1
100,5
136,2
7,0
7,9
39,3
265
577
40
662
en
4.
240
1.060
798
en km
tension
basse
6.350
948
2
2.913
10
?
120
47
1.530
937
28
70
70
20
10
61
9-640 28.290
4.494
?
11
60
30
?
74
3.142
314
4
100
170
510
109
1963
53
1
250
4^
90
140
350
28
1959
10
11
180
125
3.369
730
42
200
263
530
13
1963
3.8695.662
10
JO
150
100
1.531
1. 187
32^
160
210
370
1959
Total
34.280 34.640 43.920
1.168
10
?
120
51
227
416
38
100
92
20
15
1963
lectriques
triques
Centralee
theroo-e-
hydro-elee-
1.845
- 20
205
-190
1963
362
6 1 -1.478
745
-20
150
-130
'959
en QWh
.4.640
4.675
10
Le total pour 1• Afrique couvre toun lea paya du continent.
Un point d« interrogation aignifie qu'aucune donn<5e n'apu Stre obtenue.
e)
Un trait (-) signifie "aero".
o)
d)
10
150
100
1.592
1.933
32
140
360
240
10
10
42
t80
468
340
15
13
175
1963
3-920
6.024
10
11
180
125
1.891
2.575
Total
1959
A la fin de
33.585^
8.169
1.433
7
424
2. 160
3.450
km
tion
di stribu-
Central es
Production an GWh
1959-1963
Dan8 les colonnes relatives au commerce, le aigne - indique qu'il e'agit d-exportation, dana lea autres il e'agit deportations
6.550
174
3.730
600
254
70
900
lcm
en
trans
port
da
Reseavuc de Lignes a
5
a)
7.604^ 10.351^
1.144,7
3, 1
1,6
27, cW
33,2
483,4
208,4
14,8
29,9
74, 1
15,0
7,0
7,9
29,3
Total
Lignes
Installations exist ant sa
Energie electrique -
TABLEAU
b)
Estimations.
t
en KU
Thermoalectr i que s
1961.
15,0*/
27,8
705,0
55,5
0,6
20,2
26,4
121,2
60,0
SydroSlectriques
Total pour 1'Afrique2.747IT
Sous-rSgion de
l'Afrique de 1'est
Hwanda
12
Tanzania
Somali q
Ethiopia
134
1.
Page
E/CN.14/IMR/104
30
69,0
4,1
3,8
240
19,0
452
620
9,3
14,8
46,2
36,5
13,8
5,0
4,4
1959
150
81,5
3,8
4, 1
256
21,0
475
736
11,2
18,2
52,6
47,0
20,2
5,7
8,0
1963
Par habitant
lie
Ruanda
Burundi
ii.
12.
13.
Sourcaa '
7,3
6.882
12
12
204
29
38
17
2402/
276
900
71
121
374
680
3. 200
■ 265*5
2 ■570
4
9 996
1522/
2.070
2.950
978
85 2 250
355^
1 650
1 060
57
77
890
ITS/
67,05/
30*/
30^/
25,05/
35,0
54,0
90,0
54,0
65,6*/
31,0
12.136
46
94
95
441
1 .7»
4 .660
2 . 100
785
856
708
30,65/
67,0
46
578
27,0
46,0
Estimation pour
en ™>i™«nt»« rtn
70,0
63,0
78,0
25,4
65,0s/
54,0
79,0
93,1
80,0
51,5
67,0
30,0
60,0
65,o&/
1975
tn+=i
commarcialee (foras «t 6olairage).
1963
1963
1963
1963
1960
1963
1962
1963
1962
1961
1961
1963
1961
196 1
1975 innee
Pour T967, 1'estimation da source officielle e'etabllt a 58,5 pour K)0.
Pour T973, I1estimation do source officielle s'etablit a 57,0 pour 100.
6.024
10
11
180
125
1.891
2-575
48
204
935
660
32
34
477
1970
et
Conaomaation industrielle, "en Qtfii
Passe1*
-_
b)
o)
9,1
19,5
25,0
6,2
13,5
4,4
42
180
530
410
18
15
257£/
1965
an
Estimation, en l'absenoe da donne'eB plus precises.
-
-
15,1
40,0
468
340
15
13
175
1963
Estimation
Conaomm ation totale
1975
x)
-
-
-
-
14,5
7,2
7,3
-
12,0
12,0
10,0
12,0
17,6
13,1
(moyennes)
1963-1975
Estinatlona pour
T963 -
Estimations de source officialle, ou obtenues par extrapolation ou interpolation.
Y compris la consommation de l'industrie du siaal et la oonaommation deB entreprises
5,2
-
-
-
1962/1967
1968/1973
1962/1970
-
-
-
-
-
17,0
6
°)
a)
l'Afrique de l'est
Soua-r4gion de
2,5
6,2
5,7
Madagascar
10.
Kaurioe
7,2
4,4
Rhodesia
y.
Zambie
'•
1964/1970
-
6,7
7,0
Republique-Unie de
6.
-
-
-
1963/1967
Periode
officials)
9,2
6,5
Ouganda
4.
10,7
Tanzania
Cote franjaise des
Somali s
3.
6,8
20,0
Kalawi
Republique
eomalie
Ethiopia
u
2.
1959- 1963
Taux de croiaaance
TABLBJU
Promotions d« la oonsommfltion d'enargle aleotrlqug pour la, parioda
la periode
8,2
12,0
6,2
4,4
10,0
1963-1975
sans la oonaomniation induatrielle) pour
Estimation du taai de croiseance pour
la reste de la coneoomation (c(est-l-dire
b/ch. 14/1HH/104
135
* B/CN.14/INR/104
Page
136
Ces divei-DGc enquStee permettent de tirer les conclusions suivantes t
1*
3eSE££S££H£& * On n'a Pas encore de*couvert, dans la sous-region,
de gisements do petrole ou de gaz naturel en quantises suffisantes pour
que 1'exploitation soit rentable.
Le gaz methane du Lac Kivu semble etre la source d'hydrocarbures
la mieux connus de la sous-region.
Actuellement, tout le petrole brut pour les raffineries et de
grandes quantitec do combustibles liquides doivent Stre importes.
^•
Char"bong j-j-fmite
;
La sous-region possede quelques gisements relativement riohes de
charbon d'excellente qualite et d'autres combustibles solides.
Si 1'on ticnt compte de cette estimation qu'en 1975 un tiers
environ des besoins totaux d'energie primaire seront couverts par des
oombustibleo solides, dans la sous-re"gion, les giseraents de charbon
et de lignite oonnus et les gisements dont on suppose I1existence devraleat
suffire a oouwir les bosoins pendant 2.400 ans environ.
Dans cinq pays de la sous-region on n'a encore decouvert aucun
gisement de combustible?:
Enor^ie .^
do 1'est est tres riche en energie hydraulique, i-Iadagasoar
6tant le pays dont le pote-itiel est relativement le plus eleve.
Le potentiel hydraulique par habitant s1etablit comme suit :
Madagascar environ
Pays continsntaux, environ
19.000 KWh par an
3-700 KWh par an
Pour I1ensemble de l'Afrique, le chiffre est de 5.500 KWh par
habitant ct par ans
En 1963; le rapport de la production d'energie
hydro-electrique
a la production d'energie thermo-electrique etait de 80 a 20,
Ce
rapport est appele a augmenter regulierement en faveur de I1energie
hydro-electrique et I1on prevoit qu'en 1975 il sera approxiraativement
E/CN;14/IP/1O4
Page
de 90 a 10«
137
Si l'on veut assurer les "besoins d'energie electrique
en 1975? il faudra developper quelque 6 pour 100 du potentiel total
d'ghergie fcydraulique dss pays contineiitaux de la sous-rigion".
B'ici la,
il faudra oonstruire de nouvelles oentrales d'une
puissance totale d1environ 2.000 1IW;
le total des investissements aux-
quels il faudra proceder au titre de ces centrales et des reseaux de
transport et de distribution se situera entre 700 et 800 millions de
cellars"ctes Eiats-Unis environ.
'■"■ '-. VJ
'
;' •-. ■>: :.
..■■-.■:..:.-
E/CN.14/INR/104
Page
138
— ;. ■ ■ IV. :
1.
RECOUiAHDATIOHS
Si I1on considere que l'energie primaire.de toute nature et surtout
la forme d'energie secondaire qu'est l'electrioite sont parmi les principaux moteurs de "base de I1expansion economique, il y a lieu de consacrer toute I1attention necessaire au developpement coordonne des
diver sets formes d'energie dans la sous-region.
2.
..
Etant donne la necessity de coordonner dans le cadre sous-regional
le developpement economique general des pays, il importe d'appliquer
egalement ce principe de coordination au domaine de l'energie.
3.
Comme l'objet de la coordination, dans le domaine de 1'energie,
est de fournir aux pays de la sous-region les diverses formes d'energie
dans les conditions les plus rentables possibles, il faut tout mettre
en oeuvre pour obtenir, dans tous les pays de la souB-region, un tableau
veritablement complet et a jour des cotlts de production et de distribu
tion des diverses formes d'energie, du point de vue economique.
II y aura lieu ulterieurement,
de coordonner pays par pays,
ces
analyses des prix de revient de l'energie en prenant comme points de
depart les conditions financieres analogues ou equivalentes, afin de
pouvoir comparer sur des bases concretes les divers pays de la sousregion.
4.
La dynamique du developperaent de 1'economie et de l'energie reclame
que les donnees statistiques necessaires sur l'energie soient recueillies
regulierement et en quantites suffisantes.
5.
Comme le potentiel hydro-electrique compte parmi les ressources
en energie priraaire les plus prometteuses de la sous-region, il convient
d'en faire une etude approfondie dans tous les pays, afin de determiner
les emplacements les plus rentables pour les centrales.
6.
II semble que le gaz methane du lac Kivu ait fait l'objet d'etudes
suffisantes, tant du point de vue theorique que pratique, grSce a
1'installation pilote en exploitation; il y aurait lieu maintenant
;/cn. 14/1NR/104
'age
139
d'etudier 1^ poesibili-:^ d'eutreprendro une exploitation de grande
7=
lea perspective d1exploitation rentable de I'energie geothermique
oemblent considerables oaas la soue-region de 1'Afrique de l'est? il
serait o^portiua de proposer -on certain n"r±ro d'omplacemonts ou I1 on
etudiorait los pO3oibi3it^3 pratiquac d!exploitation.
8.
Paral.lelement a l7c?.?poci tcchniqiie ot economique du developpement
de I'enorgioj il oon\-i*.nt qv.o le& gouvernements de la sous-region
accordant I1attention neoessaire au probleme de la main-d1oeuvre dans
ce
domaino,
II faudra domander a 1'UiffiSCO et a 1'OIT de preter leur concours
aux gouvGrnenicn-'vS po\ir I1 organisation des divers programmes de formation,
afin d!otteiiir lo personnel au-joi "bien profe^sion-ol que technique, dont
lo conoovr.M ctt nocesnaifo, a to us iec echelons.
9«
Dans lo d3cair_3 do lJcr.oreie; lea efforts devront gtre coordonnes
dans des conditions telles que Is3 projots las plus importants puissent
etre fimiv.o'jr, et admijiii-trea cur uns base sous-reffionalo.
PRIMARY ENERGY MAP
EAST AFRICA
•ndor**m*nt or occaptane* by thi Unit** Nat lorn
Th« boundarlM ikown on tdii map do lot Imply official
Q-
ci
1-
co
UJ
UJ
o
a:
i—
■
o
UJ
UJ
IN KILOMETRE
•ndarttmtnl or acciplanc* by tht Unllid Nottont
Tn< boundori** thown on thli map do not imply official
SCALE
Annexe lit
in
■.
de plus de
70
installed. * plus e.e 5 Ktf)
Pays
.Puissance installee en w,
Centrales
ezistantes
Koka
Centrales en construction ou en projet
45,0
Aba Samuel■
6,6
Tis Abbay
%6
Aduache II
32,0
Aouache III
32,0
120,0
9
Tana
6,4
Tana inferieur
8,0
Wandji
7,4
to-
Seven" Forks
11
Chutes du Pangani17,5
12
Hale
fiepubliqueUnie de Tanzanie
13,.
21,0
Pangani ou
Vfami
Rwanda
15
Broken Hill
16
Chutes Victoria
17
Kariba II
42,7
8,0
184,0
900,0
T8
Kafue
20
iJtaruka
21
Ruzizi
22
luiandraka
23
Anteloraita I+II,,,,,10,0
257,0
7,5
11,0
; E/CNo14./INR/104
Annexe
Page
B.
III
2
Centrales thermosleotriques (puissance installee : plus de 2 Ktf)
H*
Pays
■ " "■ Horn
• ■■■
Puissance
■
.
Centrales-
existantes Addis- Abeba
5,0
Alcrii?ya-
2,0
As sab
2,0
laassaouah(Gherap)y-
6>0
5
Asmara (Belessa)
5,0
6
Ilogadiscio
2,7
7
Djibouti
7,0
1
Ethiopie
,%,.■
3::
„
......
.
■4.
.
j_
installee en LW
Centrales en construc
tion ou en ^rojet s
..
■-
■
■
■
-
30, <*-—■■■
Republigue
somalie
^
+ 1,9
CSte francaise
des Somalis
.. .. -.. ..a...• - - -Kipsxfu ■ -■■
.Ker^ye,
9
~.. =
27,5 -■
— ■
3,0
Ruiru
.
- ■■
•■ * -
.-■
..
■ ■-
.
25,1
10
Nairobi--Sud I+II
11
Mbareki1 ,
6,0/
12
ile-eron
4,4-
.:
Republique■
.Unie. de_ -Tan-^zanie
1-Ialawi
13
Kurasini(Dar esSalam)
14
L:..h.i
15
Arucha
16
Blantyre
•.
~
13,5
?
8,0
10,5 ■■'..;■
_..,.....
—
■■
18
■■
■-■■■
,.....-..-.
-—-
....
-
■
-
Llines du Copper
Belt
■ ■■"■'
Rhodesie
•■-
=
-
?
.Vj...
Zambie
-
... ■"■ "r" " '■" ' ''■"■","
;
■
....
193,1
15,0
19
Lusaka
20
Port Rosebery
21
Salisbury
22-..
Bul-awayo
?^
Umniati
?t-~
24
Shabani
. ■
:25
Wankie
18,5
26
tTmtali
iS3-;..
27
Gwanda
2,0
,
.
153,0
■
■■ "■■■
148,5
120,0
30,0 .
.
..
-
■ -
■
-
■■
E/CN.14/INE/1O4
Annexe III
Page 3
B
Centrales thermoelectriques (suite) I
Norn
tJadagascar
Puissance installee en
Centrales
Centrales en construc
existantes
tion ou en projet
29
Antananarivo
5,0
30
Tamatave
3,0
31
llajunga
3,4
32
Antsirabe
2,8
.Annexe III
Page
4
l-VAfriq.ue. de llest
li £71553 do "tr ausr?oi'-« -do
A,
Lignos
de
"transport
-i.-i.-Ti.-
Pays"'/
.:
KV ■■"
.. /..
' ^ "
Oufcanda
1
^
3
Frviax Zia-Cvroii
.**„,_»-
„
—■
-«—*-*-—
en
"_; _418_:.:. ::::i:;"._.
132 *j
Falls-
/,i-',o.,ro,
Kenya
Longueur
kilometres
"
200*
.■.-132:;-,,.,
400
132
280
220
290
Republirrue-
Mill
tfSl
1
II rm-ramf^-i-.'f
Unie do Tan-
Zambia
Rhoderie,
/-
■'.; -'-.-
i.':".
w^tTiHe (Congo)
\j
J ..r
7
K.VJ'.r
8
Lv-u .ra.-JIcx-J.ca
0
17/ •:-
10
ICr,v:
11
Sr'.:".
12
EIv-l
13
Kr.v;
14
^;^: :.v. dc
330
- d- C3 1-.t
H-:::r;
r/
?:';:£
600
330
l15a/
88
330
)
330
|
330
1.030
330
*"!>-- v
16
(Rhodscie)
o3 :.:.«.~
-lj.*- i'
- *■
-
'
88
925
70
TO
70
115
i
I
w
E/CN.14/INR/104
Annexe III
Page 5
B,
Lignes de transport en construction
Pays
ou en
projet
Points terminaux
Ethiopie
Longueur en
kilometres
1
Koka-Aouache II
132
2
ICoka-Akaki
-132
3
Akaki-Sabata, Gafarsa
132
50
75
25
"
4
Kampala-Kabulasoke
132
100"
5
Kampala-I^saka
132
6
130:
Kabulasoke-Port Portal
132
26O3
Hale-Dar es-Salam
132
250
330
600
90
150
RepublicpeUnie de Tanzanie
ligne de transport
double
Zambie
Karibu-Kitwe
ligne de transport
double
fl&dagascar
9
10
Antananarivo-Antsirabe
Antananarivo-Pianarantsoa
Rwanda
11
150
Ilururu-GikongoroButare
130
120"

Documents pareils