LA MORT DE L`OSTEOPATHIE Les ostéopathes reçoivent deux

Commentaires

Transcription

LA MORT DE L`OSTEOPATHIE Les ostéopathes reçoivent deux
LA MORT DE L’OSTEOPATHIE
Les ostéopathe s reçoivent deux jours avant Noël un coup de poignard dans le dos.
Jeudi 21 décembre 2006, nous apprenons la sortie imminente de décrets issus de la loi de
2002.
Comme d’habitude, le gouvernement a préféré décréter les choses sans mener les
consultations nécessaires et préalables auprès des professionnels.
Le gouvernement a attendu la veille des vacances de Noël pour nous imposer des décrets
allant à l’encontre de la profession d’ostéopathe. Une formation de seulement 2 000 heures :
fini l’approche globale du patient, fini le crânien, le viscéral, la gynécologie, la pédiatrie,
souhaitent- ils enchaîner les mains des ostéopathes en réduisant de plus de 50% leurs champs
de compétences à de simples manipulations musculo-squelettiques !! ?
Le Ministère de la Santé souhaite- il la mort de l’ostéopathie ?
5000 étudiants en pleine galère à la veille de Noël
Alors que la majeure partie des pays d’Europe a statué en faveur de l’ostéopathie, une fois de
plus la France fait barrage. L’ostéopathe n’est pas considéré comme un professionnel de santé
à part entière. Pourquoi l’ostéopathie resterait-elle à jamais la propriété des seuls médecins et
kinésithérapeutes comme une technique complémentaire ?
Comment un pays démocratique comme la France peut- il accepter ce lobby ?
Le Ministère de la Santé s’est senti obligé d’accorder aujourd’hui quelques minutes à 2
étudiants inquiets de leur devenir. En réponse, ils ont eu : « il n’y a plus rien à faire, les
décrets vont sortir en l’état ». Les voilà à la veille des Fêtes sans avenir.
Doivent-ils continuer leur formation en 5000 heures, véritable garantie de la sécurité des
patients traités en ostéopathie ou accepter un cursus réduit qui n’assure plus la compétence
des praticiens ? Doive nt-ils partir dans un pays membre de l’UE afin de continuer leur
formation pour devenir des ostéopathes exclusifs tels qu’ils l’étaient en France ? Ou doiventils abandonner leur rêve d’exercer l’ostéopathie ?
D’ailleurs, 20 millions de patients leur avaie nt accordé leur confiance.
Ostéopathie en trois ans = Danger du patient
On parle de sécurité du patient, mais comment peut-on être capable de traiter les pathologies
avec un enseignement de 2 000 heures, alors que 5 000 heures de formation sont la seule
preuve d’une pratique sécurisante comme l’avait demandé l’Organisation Mondiale de la
Santé il y a 30 ans.
Ostéopathie en 3 ans = une profession d’auxiliaire médical.
Ostéopathie en 5 ans = un professionnel à part entière responsable de la prise en charge du
malade.
Jacques Weischenck
Association Avenir Ostéopathie
Relations Presse : Agence CCLARISSE - Clarisse Coufourier – [email protected]
Tél : 0156207070 – Port : 0609182658