Ostéopathie et Mâchoire

Commentaires

Transcription

Ostéopathie et Mâchoire
Ostéopathie, A.T.M.
et S.A.D.A.M.
Les problèmes au niveau des articulations temporomandibulaires (mâchoires) comme des douleurs, des
claquements ou des craquements sont souvent d’origine
complexes.
Il est important de les relier à la posture de la tête et du cou,
mais aussi de tout le corps.
En effet, toute modification de la manière dont les dents
s’emboîtent (conséquences d’extraction dentaires, pose de
prothèses…) entraine une adaptation posturale.
Ostéopathie,
Chirurgie buccale et
Maxillo-faciale
Des douleurs résiduelles peuvent persister après une chirurgie
dentaire, parodontale ou maxillo‐faciale.
L’ostéopathie peut contribuer à la réduction des douleurs et
améliorer le confort.
Pour cela, il aide à retrouver une bonne mobilité ainsi qu’un
bon relâchement des muscles et des fascias de la face, du crâne
et du cou.
L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui permet de faciliter
ces adaptations ou d’en corriger les désagréments. Elle se base
sur l’anatomie, la biomécanique et la physiologie.
Ostéopathie
et Parafonctions
L’ostéopathe cherche à déceler et corriger les pertes de mobilité
pouvant se répercuter sur la mécanique des os de la face et des
mâchoires.
Grincer des dents ou serrer les mâchoires sont des
comportements souvent liés au stress.
Le travail conjoint du Chirurgien ‐ dentiste et de l’Ostéopathe
améliore les chances de succès thérapeutique.
L’ostéopathie aide à réduire les différentes tensions présentes
dans le corps et liées au stress.
Cette action, avec le travail conjoint du Chirurgien-dentiste
améliore le confort des patients.

Documents pareils