Thélem assurances rapport annuel TA 2012

Commentaires

Transcription

Thélem assurances rapport annuel TA 2012
Rapport annuel
2012
7 juin 2013
Assemblée Générale
Sommaire
l
Le travail récompensé
2
l
La gouvernance de Thélem assurances 4
l
L’assurance d’une relation unique 6
l
La culture d’une relation personnalisée
12
l
A l’heure des assurances de personnes 16
l
Les chiffres clés et faits marquants
20
l
La relation unique à l’ère du numérique
22
l
Les risques maîtrisés
24
l
Le portefeuille et le dynamisme de la production
27
l
Thélem assurances et son environnement 28
l
L’activité et les résultats de Thélem assurances 30
l
Les perspectives 2013 36
l
Le rapport du président du conseil d’administration 38
l
Le rapport du conseil d’administration 40
l
Le rapport général du commissaire aux comptes 42
l
Le rapport spécial du commissaire aux comptes 44
l
Le projet des résolutions 46
l
Les comptes et annexes 48
l
Les agences Thélem assurances 66
Le travail récompensé
De nombreux projets
d’évolution
viendront nourrir
2
le
dynamisme de la société
Daniel Antoni
Directeur Général de Thélem assurances
La forte progression du chiffre d’affaires - environ 7% est le fait significatif de l’année 2012. L’évolution des assurances de biens récompense le travail important de refonte des gammes de produits des particuliers entrepris
depuis l’année 2009. La croissance des branches santé
et accidents atteste du positionnement réussi de l’entreprise dans le domaine des assurances de personnes.
La création d’une filiale d’assurances dédiée à la prévoyance marque une étape importante dans la vie de
l’entreprise. Grâce au travail des collaborateurs, ce
projet, conduit dans des délais très courts, a abouti au
lancement d’une gamme complète de produits en février
2013. Je tiens à souligner la contribution essentielle de
notre partenaire Humanis à la réussite de cette opération.
Tous les réseaux de distribution apportent leur contribution à ces résultats. Les agents généraux maintiennent
un rythme de progression supérieur au marché et nous
enregistrons un volume d’activité très important au
niveau du courtage.
L’année 2013 démarre sur un rythme de croissance
élevé et verra se dérouler de nombreux projets d’évolution
venant nourrir le dynamisme de la société.
La vente de contrats par internet lancée en 2012 représente déjà 10 % des affaires santé de l’année. Bref, tous
les indicateurs commerciaux sont au vert.
Au plan technique, la vague de froid intense de l’hiver a
provoqué une hausse spectaculaire des sinistres dégâts
des eaux, mais l’élément à signaler est la prise en compte
de la baisse des taux d’intérêt dans le calcul des provisions de sinistres. La hausse des réserves qui en résulte
pourrait n’être qu’une étape dans un scénario de persistance de faibles rendements obligataires.
La couverture de la marge de solvabilité est au niveau le
plus élevé jamais atteint. C’est satisfaisant compte-tenu
de la forte croissance de la société et du contexte de crise
dans lequel nous évoluons depuis 5 ans. Cette solidité
démontre la capacité d’adaptation et la rigueur de gestion
des équipes de Thélem assurances.
Plus que jamais, nous portons attention à l’adhésion et
l’engagement des équipes. L’accent est mis, en 2013,
sur le partage d’une culture managériale construite en
commun par les acteurs de l’entreprise.
La qualité des relations avec les agents est au cœur
de notre politique. Associés très en amont dans les
projets, ils apportent leur vision du terrain et leur sensibilité client, et participent à la mise en place de décisions
immédiatement opérationnelles. Ils sont au centre de la
relation avec les sociétaires à toutes les étapes de leur
vie d’assuré.
Ainsi, quand nous avons réfléchi à la nouvelle signature
de l’entreprise, la revendication de l’assurance d’une
relation unique s’est imposée. Elle est aujourd’hui un
élément d’identité qui réunit tous les acteurs – sociétaires, agents, collaborateurs- de la société de personnes
que nous constituons.


3
La gouvernance de Thélem assurances
Le conseil d’administration
Président
Monsieur Michel d’ABOVILLE
Fin 2012, le conseil comptait 12 administrateurs élus par
l’assemblée générale et 1 administrateur élu par les salariés.
Le directeur général et la secrétaire générale participent
également aux réunions du conseil.
Monsieur Philippe de Tristan
Le conseil s’est réuni sept fois en 2012.
Vice-présidents
Par ailleurs un conseil restreint composé de Messieurs
Philippe de Tristan, président,
Claude Foltier et Jean Rochon, vice-présidents,
Daniel Antoni, directeur général et Nathalie Rojo, secrétaire
générale s’est tenu le 29 Août 2012 pour faire un point lié aux
nécessités de l’actualité économique et financière.
Son organisation et ses travaux sont décrits dans le rapport
du président à l’assemblée générale.
jusqu’à l’assemblée générale du 8 juin 2012
Depuis le 8 juin 2012,
Messieurs Claude Foltier
Jean Rochon
1
Administrateurs
Mesdames Christine de Cambray
Diane de Fougeroux
2
Messieurs Yves Broussoux
Philippe Champenois
Daniel Chatelain 1
Guy Delloye
Philippe Gallière
Philippe Horstmann
1
Gérard Pouchès
3
Patrick Rajkowski
1 Membres du comité d’audit et des comptes
2 Président du comité d’audit et des comptes
3 Administrateur salarié
De gauche à droite debout
Messieurs Gérard Pouchès,
Philippe Champenois, Guy Delloye,
Daniel Antoni, Patrick Rajkowski,
Philippe de Tristan, Philippe Gallière,
Philippe Hortsmann,
De gauche à droite assis
Messieurs Daniel Chatelain,
Yves Broussoux,
Madame Diane de Fougeroux,
Madame Christine de Cambray,
Messieurs Claude Foltier
et Jean Rochon.
Les commissaires aux comptes
4
Titulaire
Suppléante
Monsieur Jean-Michel GARNIER,
membre de la Compagnie de Paris
Société INDEX
La direction générale
La direction générale de la société est exercée par Daniel Antoni. Le comité de direction est composé de :
Directeur général
Daniel ANTONI
Offre et services
aux clients
Jacques PASCAL
• Offre produits et services aux clients
• Actuariat
• Partenariats
• Production
• Règlements
• Interfin courtage
Commercial et réseau
Pascal FELIOT
• Inspection commerciale
• Management des agences en gestion
• Organisation, contrôle et audit agences
• Administration du réseau
• Centre de formation
• Distribution directe par internet
• Méthodes commerciales et
pilotage
Ressources humaines,
communication
et secrétariat général
Nathalie Rojo
• Gestion des compétences et formation
• Administration du personnel
• Communication interne et externe
• Juridique et conformité
• Secrétariat général de la société et
du conseil d’administration
Finances
Vincent Malandain
• Gestion des actifs mobiliers et immobiliers
• Trésorerie
• Cessions et acceptations en réassurance
• Fiscalité
• Etablissement des comptes
Risques
Séverine Prin
• Pilotage
• Contrôle de Gestion
• Gestion des Risques
• Contrôle interne
• Planification
Dans la perspective de la mise en
application de la directive Solvabilité 2,
Thélem assurances a d’ores et déjà
identifié et défini le rôle
des fonctions clés.




Gestion des Risques : Séverine PRIN
Actuariat Risques : Steve MAMBOU
Conformité : Stéphanie REY
Audit : externalisé
Courtage
Dominique de BENNETOT
• Inspection courtage
• Centre de gestion de Paris
Systèmes d’information
et moyens généraux
François TAPIN
• Coordination des projets majeurs
• Etudes et développements
informatiques
• Stratégie informatique,
urbanisation et architecture
• Production informatique
• Support utilisateurs
• Sécurité
• Moyens généraux
De gauche à droite : Daniel Antoni, François Tapin, Nathalie Rojo, Dominique de Bennetot, Vincent Malandain, Séverine Prin,
Pascal Féliot et Jacques Pascal
5

Philippe de Tristan,
Président du conseil d’administration
Thélem assurances est une vieille dame qui fêtera
son bicentenaire dans quelques années.
La structure actuelle est le résultat de nombreuses
évolutions et rapprochements, l’entreprise ayant
toujours fait la preuve de sa capacité à évoluer, de
s’adapter aux marchés, aux contraintes et aux règlementations, et de saisir des opportunités en ayant en
permanence la préoccupation de protéger au mieux
les sociétaires qui lui font confiance.
Dans cet esprit et au travers de sa nouvelle signature
« Thélem assurances, l’assurance d’une relation
unique », la compagnie affirme un choix politique
fort. Ce dernier consiste à afficher, dans une société globalement de plus en plus virtuelle et déshumanisée, la proximité des hommes et des femmes
agissant au sein de Thélem au service des assurés.
6
Tous les maillons de la chaîne sont animés par cette
conscience élevée : direction générale, interlocuteurs du siège, courtiers et bien entendu les agents
généraux et personnels d’agence qui incarnent le
lien direct au plus près des sociétaires.
Pour satisfaire ces objectifs de qualité et de responsabilité, Thélem assurances investit fortement dans
les technologies modernes, dans la formation continue des personnels et dans des produits d’assurances innovants et adaptés à chaque situation rencontrée, en vue d’atteindre une efficacité optimale.
A cet égard, 2013 sera une année très importante
avec le lancement d’une gamme « Prévoyance » dès
le mois de février.

Philippe de Tristan
Président du conseil
d’administration
L’assurance d’une relation unique
Le projet d’entreprise
Le projet d’entreprise de Thélem assurances est né en
2007. A cette époque, une nouvelle équipe de direction
venue de multiples horizons se mettait en place. C’était
un acte de foi qui exprimait les valeurs partagées
auxquelles nous croyions, la vision de l’évolution de
l’entreprise, et la place prépondérante des personnes
au sein de la société.
Nous avons depuis voyagé avec ce viatique qui s’est
avéré précieux et s’est imposé comme référence
dans toutes nos actions. En 2012, nous avons éprouvé
le besoin de reprendre ce travail et d’effectuer les
quelques adaptations rendues nécessaires par l’évolution de la société et de son environnement.
Aux quatre valeurs d’origine Solidarité, Confiance,
Solidité et Dynamisme, s’est rajoutée la Proximité qui
fait pleinement partie de notre identité et devient un vrai
positionnement différenciant aujourd’hui. Notre mission fait clairement apparaître la recherche d’excellence qui nous anime et l’ouverture nécessaire vers
des partenaires pour y prétendre.
Les agents généraux sont reconnus au cœur de notre
stratégie de qualité et de proximité avec nos sociétaires,
aux côtés des courtiers et de la distribution par internet qui trouve naturellement sa place dans la réalité du
marché d’aujourd’hui.
L’importance première que nous accordons aux
femmes et aux hommes de l’entreprise est affirmée.
Enfin, notre modèle de développement basé sur la
fidélisation de nos sociétaires, la qualité technique et
de gestion, et la solidité financière, est énoncé.
Un projet d’entreprise peut être la pire des choses quand
il est dénaturé au quotidien, ou la meilleure quand il
engage, réunit et solidarise toutes les personnes au
service de la société et de ses sociétaires. C’est ce
dernier objectif que nous aimerions atteindre.
confiance
solidité
solidarité
dynamisme
proximité
7
L’assurance d’une relation unique
Mieux connaître la compagnie
pour mieux partager ses valeurs
Les administrateurs, élus par leurs homologues sociétaires, ont une mission essentielle et sensible : adopter
les orientations stratégiques de l’entreprise, suivre leur
mise en œuvre et veiller à la pérennité de la compagnie.
Afin de les accompagner au mieux et de leur permettre
d’acquérir les connaissances nécessaires pour accomplir les missions qui leur sont confiées, notamment dans
la perspective de Solvabilité 2, Thélem propose à ses
administrateurs un programme de formation.
Il est établi annuellement en concertation avec le conseil
en fonction des besoins exprimés par les administrateurs et des besoins liés à l’actualité de l’entreprise ou de
l’environnement réglementaire. Deux sessions annuelles
sont en moyenne consacrées à ces formations. En 2012,
les formations ont porté sur la stratégie de distribution
(internet et réseaux d’agents généraux) ainsi que sur la
réglementation et l’application de Solvabilité 2.
Avec l’arrivée en 2012 de deux nouveaux administrateurs,
Thélem a naturellement proposé et créé sur mesure
une formation initiale afin de leur donner le référentiel
commun nécessaire à leur rôle au sein du conseil. Délivrée sur quatre jours par des intervenants internes, elle
portait sur quatre thèmes essentiels : compréhension
de la gouvernance, connaissance du métier assurance,
analyse de la situation comptable et financière de l’entreprise, maitrise des risques. Bien sûr, ces formations
ont été aussi l’occasion de nombreux échanges entre les
administrateurs et les différents intervenants. L’expérience de ces derniers dans chacun des domaines a
considérablement enrichi les présentations et a permis
aux administrateurs d’appréhender de manière plus
concrète les thèmes présentés.
C’est à tous les niveaux et dans toute la communauté
Thélem que notre nouvelle signature se décline. Nous
sommes heureux de la partager avec nos administrateurs qui de par leur implication s’en font tout naturellement l’écho.
Nos engagements d’assureur mutualiste
8 engagements
Thélem assurances Les Sociétés d’Assurance Mutuelles ont été créées par leurs premiers sociétaires dans le but exclusif de leur
adhère à la procurer ainsi qu’à leurs successeurs des garanties et des services d’assurance conformes à leurs souhaits, au
meilleur coût. En totale cohérence avec les valeurs de responsabilité sociale d’entreprise, de solidarité, de proximité qui fondent leur histoire et de développement durable de la société contemporaine, les sociétés d’assurance
mutuelles prennent vis-à-vis de leurs sociétaires, de leurs collaborateurs et entre elles, les engagements qui
suivent :
1. Respecter une gouvernance démocratique
2. Garantir la plus grande équité entre les sociétaires
3. Gérer avec efficacité dans le cadre d’une vision à long terme
4. Assurer indépendance et développement grâce à la maîtrise des fonds propres
5. Garantir la meilleure sécurité au meilleur coût
6. Développer et promouvoir des valeurs de compétence professionnelle, de loyauté, de sincérité et de respect
7. Promouvoir des objectifs de protection durable des personnes et des biens
8
8. Présenter et défendre le modèle mutualiste comme un mode de fonctionnement totalement en phase avec les
enjeux et les valeurs de la société et de l’économie contemporaine
Quand la
relation unique
fait écho
écho
M. Hortsmann
Mme de Fougeroux
Philippe de Tristan
Président du conseil
d’administration
Les membres du conseil d’administration m’ont fait l’honneur de me
porter à la présidence lors de notre
assemblée en juin 2012. Cette
marque de confiance renforce mon
attachement à la compagnie dont
l’activité ne cesse de s’étendre
grâce à son dynamisme.
Lorsque Michel d’Aboville m’a contactée pour rejoindre le
conseil de Thélem, je ne pensais pas qu’il puisse y avoir de
points communs entre les assurances et la gestion d’une
école, monde dans lequel j’ai effectué toute ma carrière.
Cependant, l’accueil de la direction, le professionnalisme de son équipe, le dynamisme de l’entreprise, m’ont
convaincue d’entrer dans le temps de la découverte, et
c’est aujourd’hui avec beaucoup d’intérêt que je m’avance
dans le monde des assurances. Les journées de formation ont été remarquables et précieuses pour apprendre
le vocabulaire spécifique et comprendre les enjeux. Les
réunions du conseil sont toujours denses, précises et
conviviales : une belle aventure que je suis très heureuse
d’entreprendre et dans laquelle j’espère être utile !
Cela fait plus de 20 ans que je suis client chez Thélem
assurances. Cette fidélité je la dois à la qualité de la
relation que mon agent a su nouer avec moi et à la
qualité des services proposés par la compagnie. En effet,
Thélem réussit le pari de toujours faire évoluer son offre
pour répondre au mieux aux attentes de ses assurés tout
en conservant une identité et des valeurs qui lui sont
propres.
J’ai vu durant toutes ces années la société évoluer,
grandir pour devenir aujourd’hui une compagnie
dynamique qui rivalise avec les plus grands du marché.
Lorsque l’on m’a proposé d’entrer au conseil d’administration de Thélem assurances, j’ai été très honoré et fier
de pouvoir à mon tour devenir un acteur de sa perpétuelle
évolution et de sa réussite.
Je mettrai à son service toute mon expérience de chef
d’entreprise de taille moyenne, tant au niveau opérationnel que sur la partie gestion pour contribuer utilement
aux décisions du conseil.
9
L’assurance d’une relation unique
SEMAINE 1 : Le mot à trouver était
SEMAINE 2 : Le mot à trouver était
SEMAINE 3 : Le mot à trouver était
Je suis un adjectif qualificatif synonyme d’irremplaçable, d’exceptionnel et de singulier
Communication faite aux salariés sous Intranet pour la révélation de la nouvelle signature en juin 2012
Notre nouvelle signature,
des valeurs qui s’affirment et nous engagent
Démarrée en 2011, notre réflexion sur la marque a
abouti en juin 2012 à la révélation de la nouvelle plateforme de marque lors de la convention des salariés.
Thélem assurances, l’assurance d’une relation unique.
Notre nouvelle signature s’affiche et se partage à tous
les niveaux de la communauté. Une signature dont la
simplicité fait la force. Elle met en lumière les valeurs
véhiculées par l’entreprise mais jusque-là non exprimées et place au-devant de la scène la qualité de service
et la qualité de relation. La nouvelle signature renforce
l’engagement de chacun au quotidien, qu’il soit agent en
relation avec ses assurés, collaborateur du siège en
relation avec un agent, manager, administrateur, …
Avec Thélem, c’est la valeur humaine ajoutée qui fait la
différence.
10
Les codes de la nouvelle plate-forme de marque ont
été déclinés sur de nombreux supports de communication. Affiches et dépliants, par exemple, présentent des
moments de vie réalistes où nos clients échangent sur
leur relation avec la compagnie ou un service offert. Un
moment de partage entre deux personnages où la typographie manuscrite renforce l’idée de dialogue saisi sur
l’instant.
Si nous avions mûrement réfléchi la mise en place de la
nouvelle plate-forme, nous n’avions pas réalisé qu’elle
pourrait servir une nouvelle dynamique, une nouvelle
envie. Comme si ce cadre clairement exprimé permettait à chacun de s’engager et de déployer ses talents
avec encore plus de conviction.
Une charte managériale pour développer l’envie
de partager et de réaliser une œuvre commune
Depuis quelques années la compagnie développe de
nombreux projets, évolue, s’agrandit et recrute… C’est
dans ce contexte où 45% des collaborateurs ont moins
de 6 ans d’ancienneté et où les nouveaux arrivants sont
issus d’horizons très différents qu’il nous a semblé
important de construire une culture managériale propre
à Thélem. C’est ainsi qu’est né le projet Thempo.
Nous avons pour cela procédé par étape. Il nous fallait
d’abord réaliser un diagnostic managérial de l’entreprise à partir d’un questionnaire en ligne envoyé aux
managers et aux collaborateurs. En parallèle, 8 ateliers
de managers ont réfléchi sur la vision qu’ils avaient de
leur rôle. Grâce à ces réflexions, la charte managériale
de Thélem assurances a été définie. Elle repose sur 19
engagements qui constituent dorénavant un référentiel
commun aux managers de l’entreprise.
Des groupes de managers volontaires ont ensuite
travaillé sur la déclinaison de ces 19 engagements en
pratiques managériales et les outils associés ont ensuite été pensés. Chaque étape a fait l’objet de réflexions
et de partage conférant au projet son réel caractère participatif. Le très bon accueil que les 83 managers ont
réservé à ce projet et les évolutions dans les comportements et pratiques que nous avons déjà pu remarquer
nous confortent dans sa réalisation. Echanger avec ses
pairs sur des questions de management, profiter des
expériences diverses de chacun, partager et s’entraider, tel est le nouvel élan dont les managers semblent
investis à l’issue des réflexions qui les ont réunis.
Une fois la charte élaborée, les outils mis à disposition,
la communauté managériale Thélem assurances devra
en 2013 la partager avec les équipes et la faire vivre...
Chaque direction devra alors réfléchir sur ses propres
modalités de mise en œuvre.
Si cette charte est une direction qui va aider chaque
manager à assumer pleinement son rôle, elle ne se veut
ni réductrice ni formaliste. Elle incite à une réflexion
permanente donnant à chaque manager une meilleure
conscience de l’impact de sa mission. Aider chacun à
révéler ses talents, développer l’envie de partager et
réaliser une œuvre commune, c’est forts de toutes ces
valeurs humaines ajoutées que nous pourrons poursuivre nos ambitions.
Thomas Bourgueil
Responsable du département
production
Newton disait que les hommes construisaient
trop de murs et pas assez de ponts. Avec Thempo,
nous avons bâti les ponts entre les managers de
l’entreprise, une communauté est née.
A nous maintenant de savoir les emprunter pour un
meilleur partage des bonnes pratiques managériales.
vivre ensemble
piloter & orienter
évaluer & faire progresser
écouter & échanger
aider & s’entraider
11
La culture d’une relation personnalisée
La qualité de nos relations
fait la différence
12
Courtage : de nouvelles collaborations et une
présence renforcée
L’approche courtage de Thélem assurances fait
pratiquement l’unanimité auprès des courtiers
et se démarque fréquemment de celle des autres
sociétés. Le prix spécial délivré par le SFAC à
Thélem en 2012 en a été une belle manifestation.
La proximité et l’écoute des équipes commerciales, la disponibilité des souscripteurs et des
régleurs de sinistres, la qualité de l’offre, le
respect des partenariats et la confiance de l’entreprise à l’égard du réseau constituent autant
d’éléments particulièrement appréciés par les
courtiers et leurs collaborateurs.
Ainsi, non seulement, nous avons entamé plus
de 50 nouvelles collaborations avec des courtiers
depuis 2 ans mais nous avons aussi considérablement renforcé notre présence dans les autres
cabinets qui placent de plus en plus leurs risques
auprès de notre société.
Le rapprochement de deux grandes compagnies
travaillant avec le courtage et la politique extrêmement drastique mise en place par d’autres
sociétés créent des modifications profondes sur le
marché. Dans ce contexte, la continuité des politiques et la qualité de service démontrée, sont les
points jugés de plus en plus forts de Thélem assurances.
Hervé du Tertre
Courtier à Saint Sulpice
de Cameyrac - 33450
Mon souci premier est la satisfaction de mes clients
et la qualité des contrats que je leur propose.
Thélem assurances réunit les qualités que je recherchais pour le cabinet et pour mes clients : une relation humaine de qualité et une écoute basées sur un
rapport de confiance dans l’objectif commun d’une
relation pérenne.
J’ai choisi de collaborer avec Thélem assurances
car nous partageons les mêmes valeurs et le même
objectif : la satisfaction client.
13
La culture d’une relation personnalisée
Entre la compagnie et ses nouveaux agents
une relation unique qui se nourrit de transparence,
de confiance et de professionnalisme
Notre réseau se développe et nous recrutons en permanence des repreneurs ou créateurs d’agence. Afficher
clairement nos valeurs devient alors un réel atout au
moment où les candidats agents et la compagnie doivent
s’engager. Choisir un nouvel agent, c’est avant tout, rencontrer un homme ou une femme, avec bien sûr certaines
compétences techniques mais surtout qui partage nos
valeurs avec dynamisme et envie.
En proposant l’organisation d’un cocktail où les nouveaux
agents fêtent avec leurs clients leur première année
d’exercice, nous accompagnons nos agents vers la relation unique qu’à leur tour ils vont développer avec leurs
assurés. Les témoignages recueillis prouvent d’ailleurs à
quel point nos clients et les nouveaux agents sont sensibles à ces moments d’échanges privilégiés
De sa période de formation à son installation dans
l’agence jusqu’à ses 3 ans d’activité, nous sommes aux
côtés du jeune agent. Qu’il s’agisse des rendez-vous
réguliers entre l’agent et les inspecteurs pour le suivi de
son projet d’agence ou de conseils concernant la gestion
du personnel, l’aménagement de locaux, le développement de son portefeuille, le nouvel agent trouve dans
les équipes Thélem tout l’appui, le professionnalisme et
l’expérience dont il a besoin pour prendre sa place. En
parallèle et dès la phase de recrutement, le candidat est
invité à rencontrer un agent expérimenté afin de mieux
réaliser le métier et de profiter de son expérience et de
ses conseils.
Gérald Lomprez
Agent général
à Corbeil Essonnes
Résultats escomptés de l’agence ou qualités nécessaires
pour exercer le métier d’agent général, nous veillons à
donner aux futurs agents la vision la plus complète et
juste de leur métier. C’est cette transparence et l’accompagnement mis en place qui permettent de développer
avec le nouvel agent une collaboration unique basée sur
la confiance.
Dès le premier rendez-vous, je me suis senti accueilli et
attendu chez Thélem. Proximité, primauté des relations
humaines, j’ai eu le sentiment de partager quelque chose
avec la compagnie. La belle collaboration avec mon agent
parrain au cours de ma formation a conforté et démultiplié mon envie de devenir agent Thélem. La confiance en
l’avenir s’installait… C’est lors de mon cocktail, après un
an d’activité que j’ai réalisé tout le chemin parcouru. Des
clients satisfaits et reconnaissants, touchés par mon invitation, cela a été une vraie récompense !
14
Formations initiales, formations continues
pour une communauté plus soudée
Thotem, notre centre de formation, organise des formations pour les agents ou les collaborateurs d’agence : des
formations initiales pour démarrer dans le métier et des
formations continues pour une montée en compétence
tout au long de la vie professionnelle. Les besoins sont
recensés dans le cadre d’une commission formation avec
les agents.
Les formations des nouveaux agents se déroulent
sur 4 mois. Elles abordent les 6 facettes du métier de
l’agent et sont assurées par trois chargés de formation permanents. Ainsi, chaque année, deux sessions
sont organisées pour les vingt à trente repreneurs ou
créateurs d’agence qui intègrent le réseau. Les interventions des directeurs et de différents responsables de
l’entreprise permettent aussi aux futurs agents de faire
connaissance avec la compagnie et de mieux appréhender ses valeurs et ses grands messages. Lors des bilans
de fin de formation, les futurs agents nous indiquent se
sentir intégrés et accueillis dans la communauté où la
promesse de relation unique est en parfaite adéquation
avec la réalité.
Côté formations continues, en plus des formations
liées à la mise en marché de nouveaux produits ou aux
évolutions techniques ou technologiques, nous proposons aux agents des modules leur permettant de développer trois des facettes du métier d’agent. Ainsi, des
formations sinistres sont organisées afin de faire évoluer
les compétences des agents et de leurs collaborateurs
sur la technique du métier d’assureur. Des formations
au management et au développement commercial sont
elles aussi proposées et assurées en interne ou par un
organisme extérieur.
Les agents qui sont par nature des entrepreneurs
apprécient de se retrouver afin d’échanger sur leur vision
du métier d’agent. Au-delà de la montée en compétence
que la formation leur apporte, elle est pour eux l’occasion
de partager leurs bonnes pratiques, de comparer leurs
méthodes de travail et leurs résultats et de dialoguer avec
la société. Ces échanges réguliers contribuent aussi à
souder notre communauté.
Formation
2012
Gilles et Annick Nottin
Clients de l’agence
de St Pryvé St Mesmin
Quand M. Riboulot est arrivé sur St Pryvé, nous
l’avons tout de suite remarqué avec sa 2CV. Faisant
partie d’un club de 2CV, nous sommes très vite entrés en relation avec lui. Il nous a séduits par sa simplicité et par sa proximité. De plus, nous avons trouvé son discours très clair, ses conseils judicieux et à
aucun moment nous ne nous sommes sentis « forcés ».
M. Riboulot est toujours disponible pour nous et nous
avons même été conviés à son cocktail d’anniversaire.
Aujourd’hui, quelques uns de nos amis du club ont aussi
choisi de s’assurer à St Pryvé. Quand M. Riboulot a voulu
nous remercier, nous lui avons répondu que ce n’était pas
un service que nous lui rendions mais un service que nous
rendions à nos amis du club !
1872
jours
de formation
initiale
dispensés
Une équipe
formation de
5 personnes 1050
jours
de formation
continue
dispensés
15
A l’heure des assurances de personnes
Offrir
à nos assurés
la protection
qu’ils attendent
16
Garanties accidents de la vie, une offre revisitée pour
accompagner toujours mieux nos sociétaires
Depuis juin 2012, une nouvelle assurance accidents de la
vie répondant aux besoins grandissants de nos assurés
en matière de protection individuelle a vu le jour.
Notre offre, complètement refondue apporte une réelle
cohérence de gamme et permet de choisir entre des
formules indemnitaires ou forfaitaires correspondant
à différents niveaux de couverture et de budgets. Des
packs tels que l’assurance scolaire, la toute nouvelle
assurance « grand-parents » ou encore la prise en
compte des accidents professionnels viennent compléter notre offre, permettant ainsi de répondre aux
attentes bien spécifiques.
Si nous tentons en permanence de comprendre les nouveaux besoins de nos sociétaires, notre devoir de conseil
consiste à les aider à bien appréhender l’étendue de leur
couverture. Les assurances de personnes sont des sujets
sensibles et parfois compliqués qui nécessitent de réels
échanges. La satisfaction et la fidélité de nos assurés
sont étroitement corrélées à la qualité de ces échanges.
La société évolue et de nouveaux besoins apparaissent
en matière de protection. Témoins attentifs de ces
évolutions, nous avons à cœur d’offrir en permanence à
nos clients la protection qu’ils attendent au moment où ils
l’attendent. Mieux comprendre nos assurés pour mieux
bâtir nos offres et mieux les protéger, telle est notre
démarche. La reconnaissance du caractère novateur
de nos garanties accidents de la vie lors des derniers
trophées de l’assurance est une belle récompense.
17
A l’heure des assurances de personnes
Nouvelle gamme prévoyance,
un vrai défi que Thélem s’est lancé
Depuis déjà 3 ans, nous nourrissions le projet d’offrir
des assurances prévoyance qui viendraient compléter la gamme assurances de personnes. Attendue par
nos agents et tout particulièrement pour nos clients
professionnels, la gamme offrira dès 2013 de nouvelles
perspectives de développement.
Soucieux de pouvoir rapidement répondre à ces attentes,
nous avons choisi de nous appuyer sur les compétences
d’Humanis. Déjà partenaire depuis 2009 pour la gestion des produits santé, nous lui avons renouvelé notre
confiance. En effet, non seulement Humanis réunit les
conditions techniques de connaissance des produits
prévoyance, maitrise des processus… mais de plus nos
deux compagnies partagent la même culture du service
et les mêmes valeurs. En 18 mois, la nouvelle gamme a
vu le jour, un travail énorme ponctué par quelques imprévus, mais au final la preuve d’une belle coordination entre
tous les protagonistes !
Toutes les directions de la compagnie ont été impactées
par le projet prévoyance et là encore l’implication de tous
et notre capacité à travailler ensemble, nous ont permis
de relever un challenge qui trois ans auparavant nous
semblait presque fou.
Thélem prévoyance, filiale de Thélem assurances a
été créée en février 2012 afin de porter l’agrément vie
nécessaire à l’activité prévoyance. Un accord a été signé le
6 juillet avec le syndicat des agents Réunir afin de mettre
en place un nouveau mandat prévoyance.
En parallèle, nous avons également mené le projet
outil de gestion de la relation clients (CRM). Ce sont donc
deux projets très ambitieux que nous avons parfaitement
fait converger, chacun se nourrissant des avancées de
l’autre. Ainsi, dès février 2013, les agents pourront utiliser le tout nouveau CRM pour gérer l’offre de prévoyance.
Au final, ce sont 9 nouveaux produits qui verront le jour en
février 2013. Des offres s’adressant à la fois aux particuliers et aux professionnels.
18
protéger l’humain,
protéger la famille
les 9 nouvelles offres
Pour les particuliers :
Un chef de famille d’une quarantaine d’années réalise que
l’équilibre de sa famille dépend entièrement de lui. Prêt de la
maison, études des enfants… que se passerait-il s’il n ‘était
plus là ? Qui subviendrait aux besoins de sa famille ?
Protection famille.
Un salarié s’interroge. Que percevrait-il s’il était dans l’incapacité de travailler, longue maladie, accident. Et en cas de
décès, que percevrait sa famille ?
Prévoyance salarié.
Comment transmettre, lors de son décès, un capital à ses
enfants, petits-enfants ou à un être cher sans lien familial et
hors droits de succession ?
Capital décès.
Comment être certain que sa famille sera en mesure de
régler ses obsèques ? Comment s’assurer que la cérémonie
des obsèques sera bien celle que l’on veut ou bien que son
organisation ne sera pas un poids supplémentaire pour sa
famille ?
Initiative Obsèques Capital ou Services.
Pour les professionnels :
Comment s’assurer que pendant un arrêt de travail les
indemnités perçues seront bien suffisantes pour faire vivre sa
famille ? En cas de décès ou d’invalidité comment donner à
sa famille les moyens de poursuivre sa vie ?
Prévoyance Pro, Prévoyance pro Madelin, Prévoyance Auto
entrepreneurs, Prévoyance Agri.
Le partenariat réussi de la santé avait trouvé ses
origines en 2009 dans le partage de valeurs, l’entente et le professionnalisme des équipes. En un
temps record et grâce à ces facteurs clefs de succès, APRI Services à l’époque avait réussi à effectuer la migration des anciens produits et à mettre
en industrie les nouvelles garanties. Ce qui pouvait
apparaitre comme un challenge plus ambitieux : la
création d’une gamme de produits de prévoyance
(conception technique, commerciale des produits,
architecture informatique, assurantielle et comptable
de l’ensemble) a été menée avec succès au pas de
charge pendant toute l’année 2012 pour un lancement
prometteur au premier trimestre 2013.
APRI Services devenue Humanis Services et Thélem
prévoyance la petite dernière, donnent une dimension
nouvelle et prometteuse au partenariat de confiance
des deux groupes Humanis et Thélem… et l’aventure
n’est pas terminée !
Alain Rivière, Directeur en charge du domaine gestion pour
compte de tiers chez Humanis
100
personnes
Cet ambitieux projet a nécessité de nombreuses synergies depuis
2011. C’est seulement en 2013 que nous connaîtrons l’accueil fait par
nos sociétaires à ces nouvelles offres. Mais déjà nous savons que leur
commercialisation ne manquera pas de nous rapprocher encore de
nos assurés. Côté professionnels, elle sera un atout supplémentaire
pour progresser sur ce marché.
impliquées
dans le
projet
Un projet
géré en
18
mois
19
Les chiffres clés et faits marquants
Chiffres clés 2012
Solidité
148
Confiance
917 263
Fonds propres :
millions
d’euros
CHIFFRE D’AFFAIRES : 284,62 millions d’euros
Marge de solvabilité : 222,79 millions d’euros
Nombre de contrats :
NOMBRE DE SOCIÉTAIRES : 435 785
Proximité
264
Agences
20
Dans 46 départements
180 courtiers
372 collaborateurs
Faits marquants 2012
Jan
v
ier
Le code de déontologie et ses quatre règles
d’or voient le jour
Oct
obr
e
Nouveaux mandats 2012, premiers envois
aux agents
La nouvelle offre accident de la vie
récompensée pour sa dimension innovante
lors des trophées de l’assurance
Fév
rier
Opération prévention routière, casques et
gilets dans les écoles
Naissance de Thélem prévoyance
Dernière ligne droite pour Sourceo, le nouvel
outil de gestion de la relation clients en test
dans 24 agences pilotes
Lancement de la nouvelle Multi Risques
Habitation avec son option rééquipement à
neuf
Ma
i
Management, premières réflexions entre
managers sur la charte managériale
Nov
em
bre
Intéressement et abondement exceptionnels
pour les salariés
Juin
Prévention routière, des livrets sous forme
de BD envoyés aux enfants de nos assurés
Départ de M. d’Aboville et nomination
de M. de Tristan président du conseil
d’administration
Prix spécial du jury pour la qualité des
relations entre la compagnie et les courtiers
décerné par le SFAC
Mise en place de partenariats prévention
professionnels
Soutien à l’emploi des travailleurs
handicapés, Thélem assurances rejoint le
Club Emploi & Handicap.
Nouvelle signature dévoilée au cours de la
convention salariés
Juil
l
et
Accident de la vie,
une offre qui fait peau neuve
Prévoyance, premières formations
dispensées en interne
Signature du nouveau mandat prévoyance
par le syndicat Réunir et Thélem
Sep
tem
bre
Agrément vie accordé par l’ACP à Thélem
prévoyance
Déc
em
bre
Convention agents, la Halle aux grains de
Blois arbore les couleurs de Thélem
Prévoyance, derniers préparatifs pour le
lancement de la nouvelle offre en février
2013
Santé, la campagne media
« 50% remboursés sur mon budget santé »
s’affiche
Internet, fournisseur de 10% des affaires
nouvelles santé
Recyclage du papier de bureau, Thélem
s’associe à l’action de la Poste
Nouveaux agents et créateurs, 14 postulants
démarrent la formation
Courtage, un salon aux échos positifs
21
La relation unique à l’ère du numérique
Sourceo, mieux connaître nos sociétaires pour mieux
construire la relation unique
Après avoir stabilisé notre système d’informations RIO
autour de la gestion des contrats et des devis, mettre
l’accent sur l’enrichissement et le suivi de la relation
clients devenait une étape incontournable. Thélem
assurances a donc opté pour un outil de gestion de la
relation clients (CRM) facilement modulable adapté
aux besoins de son réseau. Testé depuis octobre 2012
par 24 agences pilotes, Sourceo sera ouvert à toutes
les agences pour le lancement de la nouvelle offre
prévoyance en février 2013. Le déploiement d’une
version complète intégrant l’ensemble des fonctionnalités commerciales et marketing s’étendra ensuite sur
plusieurs mois à tout le réseau.
En adéquation avec les facettes du métier de l’agent,
Sourceo est un outil favorisant la relation client.
Il permet notamment d’historiser et partager les
informations au sein de l’agence, de tracer les
différents échanges afin d’améliorer nos services. Associé à l’équipement produits IARD et Prévoyance, il offre
22
donc une vision 360° du sociétaire et son foyer pour une
connaissance renforcée.
Véritable outil de gestion de la relation commerciale, Sourceo permet aussi à l’agent d’organiser et de
planifier son activité avec la saisie d’actions et de
rendez-vous, la mise en place de listes pour des
relances téléphoniques… Autant de fonctionnalités qui
vont permettre aux agents d’optimiser les échanges avec
leurs assurés.
Offrant d’ores et déjà de multiples possibilités, Sourceo présente l’avantage d’être très évolutif. C’est par
l’expérimentation, le partage, l’écoute et le travail avec
le réseau d’agents que Sourceo se construit et que de
nouvelles versions pourront être envisagées. Thélem
assurances revendique un objectif simple : mettre à
disposition un outil performant aidant au mieux les
agents dans la construction de la relation unique qu’ils
ont l’ambition d’offrir à leurs assurés.
Internet, quand la relation unique se fait double
Internet est un canal de développement incontournable.
Notre présence sur les comparateurs et les campagnes
de communication web nous permettent d’aller à la rencontre de nouveaux publics et génèrent aujourd’hui 10%
des affaires nouvelles santé, unique produit commercialisé à ce jour via internet.
Au final, la relation unique que nous promettons à nos
assurés internautes, c’est non seulement la qualité, la
traçabilité et la grande liberté qu’offre la relation internet mais c’est aussi la qualité de la relation, les conseils
et l’écoute qu’ils ne manquent pas de trouver auprès de
l’agent qu’ils ont choisi.
Les clients issus d’internet après avoir été renseignés
par les conseillers de notre agence virtuelle « connect »
intègrent dans la plupart des cas l’agence de proximité de leur choix où 67% d’entre eux rencontrent leur
agent. Ainsi, les assurés cumulent les avantages de
la double relation : la rapidité et la praticité d’Internet
et les conseils et la proximité offerts par l’agent dès
lors qu’ils en éprouvent le besoin. Notre communication internet a donc été principalement orientée sur
notre zone de chalandise afin de pouvoir répondre aux
attentes des internautes en matière de double
relation.
Un système d’information qui s’adapte à nos projets
L’entreprise doit pouvoir disposer des outils informatiques dont elle a besoin pour se développer dans des
délais et coûts en conformité avec sa stratégie. Afin de
répondre à cette exigence, nous devons en permanence
« voir loin » et imaginer les technologies à mettre en
œuvre pour répondre à des besoins non encore spécifiés.
Ainsi, nous devons prévoir les synergies, donner à notre
architecture la capacité de recevoir ces nouvelles technologies et à nos outils la possibilité de se « plugger » ou
« déplugger ». Notre système d’information doit être prêt
à accueillir tous les nouveaux projets de la société avec
agilité.
Lorsque Thélem a décidé de se lancer sur le marché de
la prévoyance, nous travaillions sur le projet CRM (Customer Relationship Management ou outil de Gestion de
la Relation Client …) depuis plusieurs mois et il est rapidement apparu que le projet prévoyance allait pouvoir
profiter de l’état d’avancée du projet CRM. Montée en
compétence, appropriation de progiciels, validation de
nos architectures tels étaient les travaux déjà engagés
pour préparer un outillage de la gestion de la relation
client des plus ergonomiques. Le partenariat avec Humanis pour la prévoyance nous a conduits à nous plonger
dans les process de production de notre partenaire, à
nous y adapter en interfaçant étroitement notre système
d’information et en particulier le CRM avec les outils de
production d’Humanis.
Les efforts conjugués et la solidarité entre les équipes
des deux entreprises ont permis d’atteindre les
objectifs dans les délais prévus tout en diversifiant les
risques SI pour la conservation de nos données. Ce
succès commun du projet prévoyance partagé avec les
équipes Humanis est un gage de dynamisme et de solidité des services offerts par le SI Thélem assurances à la
communauté.
23
Les risques maîtrisés
Vers une meilleure maîtrise des risques
Solvabilité 2 donne cadre et orientations aux missions
réglementaires confiées depuis 2008 au contrôle interne.
Ainsi, son objectif de maîtrise des risques s’affiche et
s’impose plus clairement dans l’entreprise.
Le premier travail du contrôle interne consiste à répertorier l’ensemble des risques opérationnels auxquels la
compagnie est exposée. C’est à partir de la liste de 128
activités spécifiques aux compagnies d’assurance IARD
que les cartographies sont réalisées.
A ce jour, 90% des processus prioritaires, c’est-à-dire
dont les impacts sur le bilan sont les plus forts, ont été
cartographiés notamment grâce à la très forte implication
du management. Ceci représente près de 40% de la totalité des processus de la société. Des plans d’actions ont
été formulés pour les risques dont les contrôles doivent
être améliorés. Pour les autres, des auto-contrôles sont
effectués par les experts métiers et des tests réalisés par
le contrôle interne.
24
L’objectif de la direction des risques et du contrôle interne
est de développer au sein de l’entreprise un nouvel état
d’esprit qui permettra à terme à chaque collaborateur,
à chaque responsable, à chaque directeur d’intégrer
en amont à chaque réflexion ou évolution cette part de
maîtrise des risques.
La maîtrise des risques d’entreprise est un élément
stratégique important pour la direction de Thélem
assurances qui s’est investie dans cette démarche
bien avant et au-delà des obligations réglementaires.
Aujourd’hui, au travers d’un comité de gestion des
risques, elle suit de très près les risques qui sont portés
à sa connaissance et se donne les moyens de les maîtriser et de les manager permettant ainsi de contribuer à la
pérennité de l’entreprise.
Quand la maîtrise des risques
devient un état d’esprit
Le management du risque de souscription
Le risque de souscription constitue un des risques
majeurs auquel les assureurs sont confrontés, c’est un
risque « coeur de métier ».
Si l’adéquation entre la cotisation d’assurance et la garantie est, par nature, la problématique majeure d’un
assureur, le pilotage du risque de souscription est devenu
un enjeu avec les nouvelles exigences réglementaires de
Solvabilité 2 qui, au travers de la création de la fonction
d’actuaire prudentiel, renforce l’évaluation et le contrôle
de ce risque.
Vérifier le périmètre, la méthodologie, les normes de
souscription et le niveau de prudence utilisés pour calculer les provisions techniques nécessaires mais aussi
porter un avis sur les traités de réassurance telles sont les
premières étapes suivies par l’actuaire prudentiel pour
s’assurer que le niveau des provisions est bien en phase
avec le risque de souscription.
Le renforcement de la gestion des risques de souscription se poursuit via l’ORSA. Ce nouvel outil prospectif
décisionnel permet d’évaluer l’impact qu’aurait toute
modification dans la politique de souscription sur les
trois critères déterminant l’appétence au risques de la
compagnie et préalablement fixés par la direction : résultat, niveau de capitaux propres et ratio de couverture.
C’est un véritable outil de décision stratégique qui tient
compte du profil de risque spécifique de l’entreprise.
Ce nouveau management du risque de souscription
permettra à l’entreprise de piloter son activité en arbitrant
en permanence entre les risques pris et les bénéfices
attendus. Le conseil d’administration est totalement
partie prenante dans ce domaine.
Le risque de réassurance
Les risques majeurs liés à la réassurance concernent
une perte qui pourrait provenir soit d’une insuffisance de
couverture soit de la défaillance d’un ou plusieurs réassureurs. La vigilance historique de la société concernant
ces points s’est encore accrue depuis 2010.
Le risque lié à une insuffisance de couverture
Thélem assurances a fait ces dernières années un choix
clairement affirmé d’investir dans des protections de
réassurance qui ont été considérablement renforcées que
ce soit pour les risques de fréquence ou de pointe. Ces
évolutions ont été réalisées sur la base d’études menées
régulièrement et en collaboration avec les courtiers et
réassureurs partenaires. Les efforts se sont notamment
portés sur le risque tempête qui est un risque majeur en
assurances IARD.
Le risque lié à un défaut de contrepartie
Parallèlement Thélem assurances a poursuivi une politique visant à faire connaître l’entreprise sur le marché
de la réassurance et à diversifier de manière notable les
placements. Désormais la société peut s’appuyer sur un
cœur de réassureurs enrichi de nouveaux partenaires présentant des caractéristiques importantes de solvabilité.
De plus depuis 2011 les procédures de suivi de dépôts des
réassureurs ont été renforcées avec entre autres un suivi
de cohérence mensuel avec les engagements correspondants.
Ces deux derniers axes de gestion des risques ont permis
de limiter considérablement le risque crédit de réassurance de Thélem assurances.
25
Les risques maîtrisés
Se désensibiliser aux risques du marché
Le risque du marché est le risque de perte potentielle
résultant des fluctuations des prix des instruments financiers composant un portefeuille d’actifs. Cette perte peut
affecter le compte de résultat comme le bilan.
Thélem assurances, ayant au 31 décembre 2012 un stock
d’actifs s’élevant à 590 millions d’euros en valeur de réalisation, est par conséquent très sensible aux risques de
marché. Une politique financière a, de ce fait, été mise
en place afin de désensibiliser la société à l’ensemble de
ces risques.
Les risques sur les portefeuilles « Taux et monétaires »
Cette classe d’actifs est la plus importante dans la structure d’actifs de la société (71% en valeur de réalisation au
31/12/2012).
L’orientation de la politique financière depuis 2007 a été
définie à travers trois grands axes afin de minorer les
risques de marché liés à cette classe d’actifs, à savoir :
l
l
l
la mise en adéquation des montants de cette classe
d’actifs avec ceux des provisions techniques afin de
limiter le risque de liquidité,
la mise en adéquation de la duration entre l’actif et le passif accompagnée d’un lissage des tombées obligataires pour limiter le risque en cas de variation des
taux,
la mise en place d’une politique de diversification pour
minorer le risque de défaillance d’une contrepartie.
Les risques sur le portefeuille « Immobilier »
Cette classe d’actifs représente 18% des actifs globaux
de la société. Une politique d’investissements immobiliers a été validée en 2009 par le conseil d’administration afin de renforcer le portefeuille au travers d’une
diversification géographique sur des biens de grande
qualité. Cette démarche couplée à une politique de
travaux sur le parc historique a pour but de stabiliser au
maximum les plus-values latentes sur l’immobilier et
de protéger les capitaux propres de Thélem assurances
contre le risque inflationniste ainsi que d’augmenter la
régularité des revenus financiers dans un contexte de
baisse des taux.
Les risques sur le portefeuille « Actions »
Cette classe d’actifs représente 11% des actifs globaux de la société. Depuis 2007, la société a diminué de
manière significative son exposition actions et a mené en
parallèle une politique de désensibilisation de ce portefeuille aux chocs sur les marchés boursiers via un abaissement du point mort du portefeuille. Cette politique a
permis de stabiliser sensiblement les revenus récurrents ainsi que de rendre les plus-values latentes moins
volatiles.
Vigilance, études et stratégie
pour déjouer les risques
26
Le portefeuille et le dynamisme de la production
Structure du portefeuille
En nombre de contrats
Fin 2012, le portefeuille comporte 917 263 contrats, en
progression de 3,6% par rapport à l’année précédente.
Les assurances de personnes représentent 8,4% du portefeuille total et enregistrent une augmentation de 13,2%.
Il est la résultante d’une croissance de 2,8% du portefeuille apportée par les agents généraux et d’une croissance de 7,6% apportée par les courtiers (environ 14% du
portefeuille global).
Enfin le portefeuille des autres risques, 11,9% du portefeuille, est en progression de 6% grâce aux produits protections juridique.
En valeur
Les portefeuilles automobile et dommages aux biens
représentent respectivement 46% et 34% du nombre de
contrats. Ils sont en progression respective de 3,2% et 1,1%.
Le portefeuille de 291 millions d’euros a progressé de
5,9% par rapport à 2011 et de 11,5% en deux exercices.
En nombre de contrats
46%
34%
8,4%
Dommages aux biens
310 280
Automobile
420 835
11,9%
Ass. de
personnes
76 792
En millions d’euros
47,9%
30,2%
Automobile
139,47
13,2%
Dommages aux biens
87,8
11,7%
Ass.de
personnes
38,59
139,4
2012
38,6
2011
34,3
2012
24,78
2011
24
2012
Total
2011
84,3
Autres risques
2012
87,8
Ass. de personnes
2011
131,7
Dommages aux biens
2012
Automobile
Evolution de la valeur du portefeuille
2011
290,58 274,4
27
Thélem assurances et son environnement
L’environnement économique
Amorcé en 2011, le ralentissement de la croissance
mondiale a continué en 2012 pour s’établir à 2,9%, contre
3,8% en 2011.
Plusieurs facteurs tels que la décélération du commerce
mondial par rapport à 2011, les tensions inflationnistes
en Inde, la baisse de la demande intérieure en Chine, la
surévaluation du taux de change au Brésil, mais également l’austérité budgétaire en Europe auront été les éléments nourriciers de la baisse de la croissance mondiale.
Seuls le Japon et les Etats-Unis ont vu une amélioration au cours de l’année 2012. Le pays asiatique a profité, après sa malheureuse année et la catastrophe de
Fukushima, d’une reprise économique à plus de 2%. De
son côté, le pays Nord-Américain a continué de supporter
son économie via des politiques économiques très expansionnistes en 2012.
Par ailleurs, les grands pays émergents devront se satisfaire d’une croissance en recul pour l’année 2012.
Dans la zone Euro, l’hétérogénéité des pays reste le
maître mot : l’Allemagne enregistrant une progression de
1% tandis que la France reste tout juste dans le vert avec
une croissance de 0,1% ; l’Espagne et l’Italie continuent
de naviguer en récession avec des reculs respectifs du
PIB de 1,6% et 2,1%.
La tendance haussière du chômage dans la zone euro
n’est toujours pas endiguée, le taux de chômage a en effet
empiré au cours de l’année 2012 passant de 10,8% (janvier) à 11,9% (décembre).
Là encore le contraste est saisissant entre les divers
pays de la zone Euro : on retrouve une fois de plus le bon
élève Allemand avec un taux de chômage à 5,4% (en léger
recul de 0,2% par rapport à 2011) ; la France se classe
au niveau de la moyenne avec un taux de chômage de
11% ; l’Espagne, quant à elle, explose son triste seuil de
2011 pour désormais pointer avec un taux de chômage de
26,5% à fin 2012.
La conjoncture financière
Le marché « Actions »
Le marché « Monétaire »
Les bourses européennes et américaines ont réalisé
de très bonnes performances notamment grâce aux
diverses injections de liquidités de la Banque Centrale
Européenne (BCE) permettant ainsi de rassurer les
marchés.
Après un premier trimestre 2012 durant lequel la BCE
aura massivement injecté des liquidités sur le marché
permettant ainsi un recul des spreads de crédit, le risque
macroéconomique et politique notamment en zone
euro est revenu hanter tous les esprits au cours du 2ème
trimestre 2012.
En effet, l’indice CAC40 a gagné près de 15% durant la
dernière année écoulée tandis que l’indice Eurostoxx50
termine l’année 2012 avec un intéressant +15%.
Le marché « Obligations »
L’année 2012 aura encore été marquée par les problèmes
des dettes souveraines et notamment celle de la Grèce.
Néanmoins, après plusieurs actions menées par la BCE,
les primes de risques ont fortement baissé durant la
seconde partie de l’année 2012.
Les taux de défaut des sociétés dites à haut rendement
« High Yield », sont restés faibles en Europe malgré une
nette dégradation de leurs ratings.
En termes de performances, le « High Yield » affiche
des rendements avoisinant les 25% au cours de l’année
2012 en zone euro. Au niveau des titres dits « Investment
Grade », les valeurs financières surperforment assez
nettement les non financières (+17% contre +11% en zone
euro).
28
En juillet, le taux de refinancement des banques et
institutions financières auprès de la BCE est historiquement abaissé à 0,75%. Cette diminution du taux a pour
objectif d’encourager l’activité économique dans les
périodes de creux.
En septembre 2012, la BCE met en place un programme de
rachat d’obligations souveraines qui rassure à nouveau les
marchés.
Le marché « Immobilier »
Malgré un repli de près de 8% par rapport à 2011, le
marché de l’investissement en immobilier d’entreprise
en France se porte plutôt bien avec plus de 16,5 milliards
d’euros investis.
En termes de répartition de l’investissement immobilier,
les bureaux restent le secteur privilégié et devancent
toujours très largement les commerces.
Le secteur de l’assurance en France
Pour la seconde année consécutive, les cotisations de
l’assurance française diminuent passant de 189,5 milliards d’euros en 2011 à 182,3 milliards d’euros en 2012
soit une baisse de 4%, l’année 2012 étant proche de
l’année 2008.
Les sinistres, prestations et rachats sont en progression de 2% par rapport à 2011 passant de 162,9 milliards
d’euros en 2011 à 165,8 milliards d’euros à fin 2012.
Une situation contrastée sur les assurances de
personnes
De manière globale, les cotisations sont en recul de 6%
passant de 141,6 milliards d’euros en 2011 à 132,5 milliards d’euros à fin 2012. La situation est très contrastée
entre l’assurance vie (-8%) et la santé et accidents (+5%).
Les prestations et les rachats restent sur des niveaux
élevés enregistrant une hausse de +1% par rapport à
2011 soit un montant de 130,8 milliards d’euros sur 2012.
Pour la première année, la collecte nette de l’assurance
vie est négative et s’élève à -3,4 milliards d’euros, les
ménages privilégiant pendant ces temps incertains des
placements plus liquides.
La dégradation du résultat technique des assurances de
biens
La croissance reste soutenue sur ces deux dernières
années, l’année 2012 enregistrant une hausse des
cotisations de +3,5% dont +3% sur les professionnels et
+4% sur les particuliers.
Les cotisations s’élèvent en 2012 à 49,6 milliards d’euros,
cette croissance étant présente dans presque tous les
secteurs à l’exception de la construction.
En parallèle, la sinistralité augmente de +4% pour
atteindre 35 milliards d’euros fin 2012, ce qui représente
une hausse sensible malgré l’absence de phénomènes
type catastrophes naturelles de grande ampleur sur
l’exercice.
Cette dégradation provient principalement du long
épisode de froid de février 2012 dont le coût est estimé
à plus de 650 millions d’euros. Cette augmentation a été
amplifiée par la hausse des sinistres vol/habitation ainsi
que la progression du coût des sinistres automobile.
29
L’activité et les résultats de Thélem assurances
L’activité globale
Cotisations
Sinistralité
La branche automobile représente 48,1% des cotisations acquises et est constituée majoritairement de
risques de particuliers.
La branche automobile présente une baisse de la
fréquence des sinistres matériels et corporels et un
nouvel alourdissement du coût des dommages corporels graves.
Les dommages aux biens, qui se répartissent en
73,9% de multirisques des particuliers, 16,8% de
risques professionnels et 9,4% de contrats agricoles,
représentent 30,7% des cotisations.
Les assurances de personnes, 14,4% des cotisations,
sont pour 83,4% relatives aux assurances santé et
pour 16,6% aux garanties de prévoyance.
Enfin, les contrats de dommages et responsabilités diverses, de protection juridique et d’assurance
construction, participent pour 6,8% à l’encaissement
global de Thélem assurances.
Les cotisations acquises progressent de 6,9% et
s’établissement à 284,6 millions d’euros.
30
En dommages aux biens, le froid intense de début
d’année a occasionné de très nombreux dégâts
des eaux en progression de 20% sur le portefeuille
multirisques habitation. L’alourdissement en fréquence et en coût des sinistres incendie est aussi à
signaler comme une conséquence de la période de gel.
La charge des prestations, brute de réassurance,
s’établit à 210 millions d’euros, soit une augmentation
de 10,5% par rapport à 2011. Ce montant représente
73,8% des cotisations acquises.
La hausse de la charge de prestations s’explique
par des réévaluations sur des dossiers corporels liés
principalement à la prise en compte de la baisse des
taux d’intérêt obligataires, ainsi les provisions de la
catégorie RC auto progressent d’environ 20 millions
d’euros sur l’exercice.
Réassurance
La réassurance est l’un des éléments essentiels
contribuant à la réduction de la volatilité du résultat et
à la protection du bilan de Thélem assurances.
Globalement les primes cédées en 2012 s’élèvent à
17,8 millions d’euros contre 18,0 millions d’euros en
2011.
L’entreprise a fait le choix de renforcer l’efficacité de
ses couvertures en poursuivant ses investissements
dans les programmes de réassurance.
En termes de sinistralité, 2012 n’a pas connu d’événement climatique majeur ni d’autres sinistres pouvant
intéresser la réassurance non proportionnelle.
Les traités sont pour l’essentiel sous forme non
proportionnelle en excédent de sinistre par risque et/
ou par événement, à l’exception de couvertures sur
des branches spécifiques, telles les catastrophes
naturelles et les risques attentats.
Par ailleurs, la charge sinistres sur années antérieures a été marquée par la disparition d’un
sinistre de 1998 de plus de 5M€, la responsabilité de
Thélem assurances ayant été totalement dégagée.
La politique d’intégration de l’inflation future dans
l’évaluation des sinistres RC auto et non auto s’est
quant à elle poursuivie.
Les couvertures ont pour but de protéger l’entreprise
des risques de pointe et de fréquence, et présentent
donc des rétentions et structures établies en conséquence, tout en tenant compte bien sûr du nécessaire respect des équilibres financiers des branches
concernées, du résultat global, ainsi que de la volonté
de préserver la solidité du bilan de Thélem assurances.
Une vigilance toute particulière est apportée au
risque de contrepartie au travers notamment d’une
dispersion renforcée des placements, tout en consolidant les liens avec nos partenaires historiques, mais
aussi par l’attention permanente portée à la solidité
financière des réassureurs de la société de même qu’à
la qualité de leur notation. Ainsi pour 2013 les réassureurs de Thélem assurances seront au nombre de 31.
25 d’entre eux participant aux traités Forces de la
Nature, 14 au traité Auto/RC qui représentent les programmes majeurs du plan de réassurance.
A signaler en dommages la confirmation de la liquidation favorable de la tempête Xynthia de 2010 qui voit
à nouveau en 2012 une réduction de la charge brute
ramenant ainsi le montant réassuré de 4,6 millions
d’euros à 3,5 millions d’euros.
Compte tenu de ces éléments le solde en faveur des
réassureurs se situe à 17,7 millions d’euros au bilan
2012.
31
L’activité et les résultats de Thélem assurances
Commissions et frais généraux
Les commissions (53,5 millions d’euros) qui évoluent
de 5,7% en liaison avec la croissance du portefeuille
et le développement du nombre de points de vente,
représentent 18,8% des cotisations acquises de l’exercice.
Les frais généraux internes, incluant les frais de
gestion des sinistres et des placements ainsi que les
dotations aux amortissements, en hausse de 11,7%,
s’élèvent à 37,4 millions d‘euros (13,1% des cotisations acquises). Ils sont constitués pour 61,7% des
frais de personnel.
La progression de la masse salariale correspond à
la hausse des effectifs (plus 17 postes en 2012), elle
même liée à la forte croissance de l’activité ainsi qu’à
un choix d’internalisation de prestataires informatique
compte tenu du nombre récurrent de projets dans
l’entreprise.
Globalement, le taux de frais de gestion, hors charges
afférentes aux placements, est en légère hausse ; il
s’élève à 31,9% des cotisations acquises contre 31,6%
en 2011.
La gestion financière
La société a défini la politique financière 2012 sur les
axes suivants : le maintien de la poche obligataire tout
en diminuant le risque crédit, la limitation de la poche
« actions », la poursuite du plan de travaux sur le parc
immobilier historique ainsi que des travaux d’aménagement sur les biens récemment acquis.
Les opérations financières sont effectuées avec des
sociétés bancaires de premier plan dans le cadre des
procédures de contrôle interne.
32
Obligations et instruments de taux
Le portefeuille obligataire couvre à fin 2012 88% des
provisions techniques de sinistres (y compris les
rentes) nettes de recours.
La société a souhaité maintenir au maximum, malgré
la diminution du taux de rendement du fait du resserrement des spreads et des taux historiquement bas,
cette classe d’actifs par rapport au niveau constaté
en 2011 afin d’être en adéquation avec la couverture
des provisions techniques. Les principaux indicateurs
ont continué à être améliorés tout en conservant un
niveau élevé de contreparties.
Les tombées obligataires de l’année 2012 ont été
réemployées sur les obligations du secteur privé, la
société ayant souhaité rester, encore cette année, à
l’écart des obligations d’Etats du fait de la poursuite
sur une grande partie de l’année 2012 des incertitudes
dans la zone euro et du faible rendement des pays
notés AAA, craignant une remontée des taux.
La société est restée attentive aux opportunités que
peuvent présenter les obligations convertibles ou
perpétuelles.
Trésorerie
Compte tenu du resserrement des spreads survenu dès l’été 2012, la société a placé en supports monétaires la trésorerie générée afin de
permettre le repositionnement en cas de retournement des marchés.
Les placements de trésorerie représentent à la fin de
l’exercice 2012, 6,8% du portefeuille contre 2,9% fin
2011.
Actions
La société a poursuivi de manière active sa politique
de diminution de la volatilité du portefeuille en abaissant le point mort de celui-ci et en diminuant l’exposition actions du portefeuille global.
La part des actions en valeur nette comptable dans le
portefeuille représente 10,1% en 2012 contre 12,4% en
2011, le portefeuille présentant toujours un caractère
défensif.
Immobilier
Aucune acquisition immobilière n’est intervenue au
cours de l’année 2012. Cependant, la société, par le
biais de la SCI Victor Hugo, a choisi d’employer une
partie de ses liquidités de l’année pour procéder à
un remboursement anticipé partiel sur un immeuble
acquis en 2011.
Dans le prolongement de la politique de travaux validée en 2010, le plan de travaux de réhabilitation et
d’aménagement a été poursuivi en 2012.
La part de l’immobilier en valeur nette comptable dans
le portefeuille représente 14,6% en 2012 contre 12,8%
en 2011.
Les résultats financiers
Les revenus récurrents ont diminué de 2,8% entre
2011 et 2012 et s’élèvent à 24,7 millions d’euros contre
25,4 millions d’euros en 2011.
d’actions et d’obligations. Ces moins-values sont
presque compensées par les reprises de provision
pour dépréciation comptabilisées sur l’exercice 2011.
Les profits provenant de la réalisation des placements se sont élevés à 10 millions d’euros en 2012
contre un montant de 7,2 millions d’euros en 2011 et
proviennent majoritairement d’arbitrages de lignes
obligataires et actions.
Les frais de gestion de placements restent stables par
rapport à 2011 et ont continué à être optimisés dans
les différents domaines tout en s’inscrivant dans la
durée avec nos partenaires historiques.
Au global, les produits de placements s’élèvent à 47,8
millions d’euros contre 37,5 millions d’euros en 2011.
Les charges de placements s’établissent à 27,3
millions d’euros en 2011 contre 25,3 millions d’euros
en 2011.
L’augmentation des charges s’explique essentiellement par des opérations d’arbitrages sur les portefeuilles actions et obligations, celles-ci ayant vocation
à rendre ces portefeuilles plus défensifs, afin de tenir
compte du contexte actuel des marchés financiers et
des conséquences du ralentissement économique en
zone euro.
Les moins-values sur les cessions de placements
réalisées en 2012 s’élèvent à 15,7 millions d’euros,
la quasi-totalité de cette somme correspondant
aux moins-values comptabilisées lors des ventes
L’objectif de la gestion financière est de stabiliser les
revenus nets récurrents dans les prochaines années et
d’être moins sensible aux aléas de marché.
La fraction des produits de placements remontant
au compte technique s’élève à 15,2 millions d’euros
contre 8,9 millions d’euros en 2011.
L’intervention de la Banque Centrale Européenne
sur 2012 éloignant le spectre de la crise de la dette
souveraine aura permis à l’ensemble des marchés
financiers de terminer l’année sur une note positive, le
portefeuille de la société ayant profité de cette embellie.
En effet, le stock de plus-values latentes au 31
décembre 2012 s’élève à 55,4 millions d’euros contre
un stock de plus-values latentes de 17,3 millions
d’euros au 31 décembre 2011.
33
L’activité et les résultats de Thélem assurances
Les filiales et participations
Thélem assurances détient la quasi-totalité du capital des sociétés suivantes :
l
Interfin Courtage
Le capital social de cette société de courtage d’assurances créée fin 1990 s’élève à 38.112 euros.
l
Le chiffre d’affaires s’est élevé à 1,9 million d’euros
en 2012, en hausse de 11,4%.
Son chiffre d’affaires s’est établi à 4,4 millions
d’euros en 2012.
Le résultat est déficitaire de 121.000 euros suite à
l’amortissement des valeurs d’acquisition de portefeuilles de courtage, l’exploitation courante étant
à l’équilibre.
l
GSA (Gestion Service Agences)
Société créée fin 2008 pour regrouper la gestion
des agences générales en attente de nouvel agent.
Cette société, dont le capital s’élève à 300.000
euros, réalise un chiffre d’affaires de 2,6 millions
d’euros en 2012.
Le résultat est déficitaire de 93.000 euros.
l
DSA (Développement Service Agences)
Société créée fin 2008 pour regrouper les points de
ventes confiés à des agents salariés en attente de
leur transformation en agences générales.
Cette société, dont le capital s’élève à 1,7 million
d’euros, réalise un chiffre d’affaires de 1,3 million
d’euros en 2012.
Le résultat est déficitaire de 20.000 euros.
34
SCI Thélem Victor Hugo
Société au capital de 39,45 millions d’euros, créée
fin 2009 pour permettre l’acquisition et la gestion
de biens immobiliers de Thélem assurances.
Le résultat est bénéficiaire de 881.000 euros.
l
Thélem prévoyance
Société au capital de 6 millions d’euros créée début
2012 pour permettre la réalisation de toutes opérations d’assurances et de réassurance relevant des
branches 1-2 et 20 visées à l’article R321-1 du code
des assurances.
La société a obtenu l’agrément d’exercer des opérations d’assurances en date du 15 novembre 2012
et commencera la commercialisation de produits
d’assurance au cours du premier trimestre 2013.
Aucune opération d’assurance n’a été réalisée au
cours de l’exercice 2012. Par conséquent, le chiffre
d’affaires en 2012 est nul.
Le résultat est déficitaire de 85.000 euros et
correspond à des frais non amortissables
engagés en 2012 au titre de cette société.
Les résultats 2012
La marge de solvabilité
Net de la réassurance, qui se traduit cette année
par une charge de 17,7 millions d’euros, le résultat
technique ressort à 3,2 millions d’euros.
Compte tenu de la fraction des compléments de
cotisations statutaires admissibles, nous obtenons les
valeurs suivantes :
Le compte de résultat global, qui intègre les produits
des placements non alloués au compte technique et
divers éléments exceptionnels présente pour sa part
un résultat de 3,71 millions d’euros.
l
Le bilan
l
Après incorporation du résultat de l’exercice aux
capitaux propres, ces derniers s’élèvent à 147,6 millions d’euros, représentant 52% du chiffre d’affaires.
Marge constituée :
222,8 millions d’euros
Exigence minimum de marge :
46 millions d’euros
Au titre de l’exercice 2012, le taux de couverture
de la marge de solvabilité est donc de 4,84 fois le
minimum réglementaire exigé contre 4,19 fois en
2011. Les capitaux propres pris en compte selon le
calcul réglementaire représentent à eux seuls 3,14
fois cette exigence.
A l’actif, le total des placements atteint 535,8 millions
d’euros en valeur nette comptable.
Au passif, l’ensemble des provisions techniques
s’élève à 482,5 millions d’euros contre 465 millions
d’euros en 2011, dont 67,1 millions d’euros à charge
des réassureurs.
M
di ARG
sp E
on
ib
le
M
ex ARG
ig E
ée
CA
pr PIT
op AU
re X
sa
dm
iss
ib
le
s
Les provisions d’égalisation s’élèvent à 31,9 millions
d’euros et sont stables avec celles de l’exercice 2011.
Elles représentent 69% de l’exigence de marge et
apportent une contribution substantielle à la solvabilité de l’entreprise.
2010
2010
2010
2011
2012
40,8
42,9
46
135,3
2012
2011
2011 2012
141,1
144,4
195
179,9
222,8
35
Les perspectives 2013
Des
efforts pour une meilleure
compétitivité,
des valeurs pour une vraie
communauté
36
Les équipes préparent le lancement d’une nouvelle
gamme multirisque professionnelle à horizon 2014,
élément indispensable à notre développement sur le
marché des artisans, commerçants et TPE.
En matière de distribution, nous avons atteint en 2012
le rythme cible de création de 10 agences par an, ce qui
complètera l’activité soutenue des agents généraux et
des courtiers.
Enfin les opérations sur internet devraient fortement
progresser.
Tous ces éléments concourent à une croissance attendue à nouveau importante en 2013.
L’accord national des partenaires sociaux sur la
généralisation de la couverture santé aura un impact
important sur la politique de développement de la
société qu’il conviendra de redéfinir suivant les modalités de transposition retenues dans la loi.
Les efforts que nous continuons de produire en matière
de qualité de souscription et de maîtrise des coûts de
sinistre nous permettent une nouvelle fois d’améliorer notre compétitivité en 2013 par rapport au marché dans le respect des équilibres techniques. Néanmoins, le maintien des taux obligataires à des niveaux
historiquement aussi bas, s’ il se confirme, aura pour
conséquences une augmentation du coût des sinistres
corporels graves et une baisse des rendements
financiers. Ce double effet négatif devra être progressivement répercuté dans les prix.
Les ratios financiers s’affichent à des niveaux très
élevés et le caractère défensif du portefeuille d’actifs a été encore accentué. Enfin, la prudence de nos
programmes de réassurance est maintenue, ce qui
confère à l’entreprise un caractère très robuste.
Le système d’information s’enrichit de nouvelles
fonctionnalités dans les domaines commerciaux et
internet pour accompagner la politique de développement de l’entreprise. Le projet Thélem prévoyance
a poussé très loin notre capacité d’intégration d’un
applicatif métier externalisé et nous ouvre de nouvelles
possibilités.
Les programmes de formation continue des agents
généraux s’élargissent à de nouvelles disciplines,
notamment de management. L’année 2013 sera aussi
marquée par l’organisation de 64 sessions de formation consacrées à la prévoyance. Les effectifs internes
seront toujours en augmentation pour faire face à la
charge des projets et à la croissance de l’activité.
Les faits marquants de 2013 dans le domaine des
ressources humaines sont d’une part le déploiement de
la culture managériale autour du programme Thempo
construit avec les managers en 2012 et d’autre part la
définition des parcours de formation pour l’ensemble
des collaborateurs de l’entreprise.
L’engagement et le développement du potentiel des
équipes sont plus que jamais au cœur de la politique de
Thélem assurances au service de ses sociétaires.


Beaucoup de nos attentions se porteront en 2013 sur
les premières réalisations commerciales de Thélem
prévoyance. La création de cette société a nécessité beaucoup d’énergie et de moyens financiers à la
hauteur des enjeux dans le domaine des assurances de
personnes.
Daniel Antoni
Directeur Général
de Thélem assurances
37
Le rapport du président du conseil d’administration
Mesdames, Messieurs,
Je vais vous rendre compte de la façon dont le conseil d’administration organise ses travaux et des sujets
sur lesquels il a travaillé durant l’année 2012.
Le fonctionnement du conseil d’administration
Les dates des conseils sont arrêtées en fin d’année pour l’année suivante.
Les convocations sont envoyées 15 jours avant le conseil. Elles comportent l’ordre du jour du conseil.
Dans toute la mesure du possible, les documents examinés en conseil sont envoyés aux administrateurs en même temps que la convocation. Les documents qui n’ont pas été envoyés préalablement
sont remis en séance.
Philippe de Tristan,
Président du conseil
d’administration
Chaque année, le conseil adopte un programme de travail, qui peut être modifié en fonction des besoins.
Ce programme inclut un programme de formation des administrateurs et le programme du comité
d’audit et des comptes.
Le conseil s’est réuni sept fois en 2012, au siège de la société. Une réunion restreinte du conseil
d’administration est prévue chaque année fin août pour répondre aux nécessités de l’actualité. En
2012 elle s’est tenue le 29 août. Le taux de présence a été de 95%
L’ensemble des administrateurs ont perçu, à titre d’indemnités et de remboursement des frais de
déplacement, pour leur participation aux séances du conseil et du comité d’audit et des comptes
ainsi qu’aux séances de formation, un montant de 49 715,76 euros pour l’année écoulée.
Les thèmes abordés par le conseil d’administration
Les principaux thèmes abordés en conseil ont été les suivants :
Vie Sociale
• Composition de l’assemblée générale,
• Rapport de gestion, rapport du conseil et rapport du
président à l’assemblée générale et projet de résolutions,
• Renouvellement du mandat d’administrateur de :
- Monsieur Philippe Gallière
- Monsieur Philippe Champenois
• Election de nouveaux administrateurs pour une durée
de trois années :
- Madame Diane de Fougeroux
- Monsieur Philippe Horstmann
• Nomination du président du conseil
• Création d’un comité des nominations et rémunérations des mandataires sociaux.
38
Vie économique, gestion courante et organisation de la société
• Orientations générales de la société,
• Plans d’actions et budgets,
• Evolutions importantes en matière d’organisation
ou de gestion,
• Analyse de l’évolution de l’activité et du portefeuille,
• Suivi des nominations d’agents généraux,
• Rachats des cabinets de courtage,
• Politique tarifaire,
• Politique salariale,
• Approbation des conventions réglementées entre
Thélem assurances et ses filiales concernant la
gestion d’actifs financiers,
• Approbation de la convention réglementée entre
Interfin Courtage et Thélem assurances relative à
une cession partielle de fonds de commerce,
• Approbation de la convention réglementée entre
Thélem assurances et ses filiales concernant l’intégration fiscale,
• Approbation de la convention groupement de fait
entre Thélem assurances et Interfin Courtage,
GSA, DSA et Thélem prévoyance.
Rapports, comptes, politique financière,
réassurance, contrôle interne
• Examen des résultats prévisionnels,
• Arrêté des comptes annuels, avec la présence du
directeur financier et du commissaire aux comptes,
• Gestion financière : point lors de chaque conseil
sur les investissements et les désinvestissements.
Le directeur financier est intervenu lors de cinq
séances et une fois lors de la réunion exceptionnelle
du conseil le 29 août 2012,
• Politique de placements : lors de la séance du mois
décembre 2012, le directeur financier a présenté la
politique de placements 2013,
• Programme de réassurance et placement, sujets
présentés par le directeur financier en charge de la
réassurance,
• Programme de travail du contrôle interne, sujet
présenté par la directrice des risques, en charge du
contrôle interne,
• Examen et approbation du rapport de solvabilité,
• Examen et approbation du rapport de réassurance,
• Examen et approbation du rapport de contrôle
interne.
Organisation du conseil et des comités
Le conseil s’est en particulier penché sur :
• L’adoption du programme de travail du conseil,
• La définition du programme de formation des
administrateurs et des nouveaux administrateurs.
• Mode de fonctionnement du conseil.
La formation des
administrateurs
Conformément aux orientations prises en conseil, et
afin de toujours mieux répondre à leurs missions, les
administrateurs ont suivi deux séances de formation
en 2012 portant sur la stratégie de distribution de
Thélem assurances, sur la réglementation et l’application de Solvabilité 2 au sein de Thélem assurances.
Courant octobre et novembre 2012, les deux nouveaux
administrateurs ont suivi une formation de 4 jours
destinée à leur permettre de mieux appréhender
leur rôle. Celle-ci s’est articulée autour de 4 modules
intitulés :
• Comprendre le fonctionnement de l’entreprise pour
pouvoir l’administrer dans les meilleures conditions,
• Appréhender le métier d’assureur,
• Acquérir les bases comptables et financières d’une
société d’assurance mutuelle pour déterminer les
orientations générales de l’entreprise,
• Sensibiliser à la gestion des risques pour comprendre
les grands enjeux réglementaires de demain :
Solvabilité 2.
Le comité d’audit et
des comptes
Le comité d’audit et des comptes est composé de
quatre membres choisis au sein du conseil selon les
modalités prévues en son règlement intérieur.
Ses principales missions sont :
• d’assurer notamment, sous la responsabilité exclusive et collective des membres du conseil d’administration, le suivi :
- du processus d’élaboration de l’information financière,
- de l’efficacité des systèmes de contrôle interne et
de gestion des risques,
- du contrôle légal des comptes annuels, et le cas
échéant, des comptes consolidés par les commissaires aux comptes,
- de l’indépendance du commissaire aux comptes.
• d’émettre une recommandation sur les commissaires aux comptes proposés à la désignation de
l’assemblée générale ;
• de rendre compte régulièrement au conseil d’administration de l’exercice de ses missions et l’informer
sans délai de toute difficulté rencontrée.
Il s’est réuni le 13 avril 2012 et a examiné le projet de
comptes 2011 ainsi que le rapport de solvabilité avec
le directeur financier et le commissaire aux comptes.
Le comité a également pris connaissance du rapport
de contrôle interne présenté par la directrice des
risques.
Les conclusions du comité ont été présentées au
conseil d’administration arrêtant les comptes de
l’exercice 2011.
Le comité d’audit et des comptes a été renouvelé pour
deux de ses membres sur quatre au conseil d’administration du 28 septembre 2012.
Le comité d’audit et des comptes s’est également
réuni le 26 octobre 2012 afin d’échanger sur la clôture
à fin septembre 2012 et l’outil de compte de résultat
prévisionnel. A cette occasion le comité a désigné son
nouveau président, Monsieur Yves Broussoux.
Le comité des nominations et rémunérations des
mandataires sociaux.
Sur proposition du président du conseil, il a été décidé
lors de la séance du 28 septembre 2012 la création
d’un comité des nominations et rémunérations des
mandataires sociaux. Ce comité est composé du président du conseil d’administration Thélem assurances et
de ses vice-présidents. Ses missions sont la recherche
et l’instruction des candidatures de nouveaux administrateurs, l’examen de la rémunération du directeur
général et des indemnités des administrateurs.
39
Le rapport du conseil d’administration
Mesdames, Messieurs,
Notre rapport d’activité vous a présenté les ambitions et actions entreprises au cours de l’année 2012 ainsi que
notre environnement économique et financier.
Le rapport du conseil d’administration a pour objectif :
• de vous synthétiser les éléments essentiels des comptes de la société qui s’est clos le 31 décembre 2012,
• de rappeler les perspectives essentielles de la société,
• de vous présenter les résolutions qui seront soumises à votre approbation.
Les comptes
Les comptes qui vont être soumis à votre approbation
présentent les caractéristiques suivantes :
En ce qui concerne les produits :
• les cotisations émises nettes s’élèvent à 283,3 millions d’euros et les cotisations acquises à 284,6 millions d’euros,
• le produit global des placements nets s’élève à 20,5
millions d’euros.
En ce qui concerne les charges :
• la charge de sinistres, incluant les frais de gestion
afférents, s’est élevée à 210 millions d’euros,
• les autres frais de gestion, représentent 68,8 millions d’euros.
En ce qui concerne les résultats :
• le compte de résultat technique présente un solde
positif de 3,2 millions d’euros,
40
• le compte de résultat global présente un solde positif de 3,7 millions d’euros,
• au bilan, après incorporation du résultat de l’exercice aux capitaux propres, ces derniers s’élèvent
à 147,6 millions d’euros, soit 51,8 % du chiffre
d’affaires,
• les provisions techniques s’élèvent à 482,5 millions
d’euros contre 465 millions d’euros au 31 décembre
2011,
• marge de solvabilité :
�- avec l’ensemble des valeurs admissibles, la marge
s’élève à 222,8 millions d’euros,
�- l’exigence minimum de marge s’élève à 46 millions d’euros,
� - notre taux de couverture est de 4,8 fois l’exigence
minimum.
Ces résultats confirment la solidité de la société et sa
capacité à faire face aux engagements pris à l’égard de
ses sociétaires et de ses partenaires.
une
solidité
confirmée
Les perspectives
Les propositions
L’exercice 2012 se distingue par un niveau particulièrement élevé de l’activité malgré la conjoncture économique difficile qui nous environne.
L’assemblée générale, sur proposition du conseil
d’administration nomme en remplacement de Monsieur Jean-Michel Garnier le cabinet Fidorg en tant
que commissaire aux comptes titulaire pour le reste
du mandat à courir, soit jusqu’à l’assemblée générale
2017 statuant sur les comptes 2016.
Ce développement est le résultat des efforts et moyens
déployés par l’entreprise qui concilient le dynamisme
et la solidité financière, encore renforcée cette année.
Les projets qui sont engagés devraient continuer
d’apporter de nouveaux fruits.
Nous attendons notamment beaucoup de la filiale
d’assurance vie que nous venons de créer et qui
répond à des besoins fondamentaux de nos sociétaires.
Les travaux du conseil permettent en toute transparence de s’assurer du bon fonctionnement de la société
en conformité avec les orientations générales fixées.
Le conseil tient à remercier très chaleureusement
l’ensemble des collaborateurs et des agents généraux
pour le dévouement qu’ils apportent chaque jour au
service de nos sociétaires. Nous remercions également les courtiers qui font confiance à la société en lui
apportant régulièrement les risques de leurs clients.
L’assemblée générale, sur proposition du conseil
d’administration nomme en remplacement de la
société Index, Monsieur Manuel Le ROUX en tant que
commissaire aux comptes suppléant pour le reste du
mandat à courir, soit jusqu’à l’assemblée générale
2017 statuant sur les comptes 2016.
L’assemblée générale, sur proposition du conseil
d’administration nomme pour six années le cabinet
CINES en tant que co-commissaire aux comptes. Le
mandat prendra fin à l’assemblée générale 2019 approuvant les comptes 2018.
L’assemblée générale, sur proposition du conseil
d’administration nomme pour six années Monsieur
Patrick GIFFAUX en tant que co-commissaire aux
comptes suppléant. Le mandat prendra fin à l’assemblée générale 2019 approuvant les comptes 2018.
41
Le rapport général du commissaire aux comptes
Mesdames, Messieurs les Sociétaires,
En exécution de la mission qui m’a été confiée par votre assemblée générale, je vous présente mon rapport relatif
à l’exercice clos le 31 décembre 2012, sur :
le contrôle des comptes annuels de la société Thélem Assurances, tels qu’ils sont joints au présent rapport ;
• la justification de mes appréciations ;
• les vérifications spécifiques et les informations prévues par la loi.
Les comptes annuels ont été arrêtés par le conseil d’administration. Il m’appartient, sur la base de mon audit,
d’exprimer une opinion sur ces comptes.
Opinion sur les comptes
annuels
J’ai effectué mon audit selon les normes d’exercice
professionnel applicables en France ; ces normes
requièrent la mise en œuvre de diligences permettant
d’obtenir l’assurance raisonnable que les comptes
annuels ne comportent pas d’anomalies significatives.
Un audit consiste à examiner, par sondages ou au
moyen d’autres méthodes de sélection, les éléments
justifiant des montants et informations figurant dans
les comptes annuels. Il consiste également à apprécier
les principes comptables suivis, les estimations significatives retenues et la présentation d’ensemble des
comptes. J’estime que les éléments que j’ai collectés
sont suffisants et appropriés pour fonder mon opinion.
Je certifie que les comptes annuels sont, au regard
des règles et principes comptables français, réguliers
et sincères et donnent une image fidèle du résultat des
opérations de l’exercice écoulé ainsi que de la situation
financière et du patrimoine de la société à la fin de cet
exercice.
42
Justification
des appréciations
Vérifications et
informations spécifiques
La persistance d’un environnement économique et
financier difficile continue de rendre particulièrement complexe le choix des hypothèses économiques
sous jacentes à l’arrêté des comptes des organismes
d’assurance. En particulier, l’évolution future des
taux d’intérêt pourrait s’écarter sensiblement de celle
retenue et produire des effets directs et indirects
différents. C’est dans ce contexte que j’ai procédé
à mes propres appréciations que je porte à votre
connaissance en application des dispositions de l’article
L 823-9 du code de commerce.
J’ai également procédé, conformément aux normes
d’exercice professionnel applicables en France, à la
vérification spécifique prévue par la loi des informations données dans le rapport de gestion du conseil
d’administration.
Votre société détaille dans l’annexe aux comptes
annuels les modalités de valorisation retenues pour
les actifs financiers.
J’ai apprécié le caractère approprié du dispositif mis
en place relatif à la valorisation des actifs financiers,
ainsi que de l’information fournie dans l’annexe aux
comptes annuels.
Je n’ai pas d’observation à formuler sur leur sincérité
et leur concordance avec les comptes annuels.
Fait à Paris, le 22 avril 2013
Jean-Michel GARNIER
Commissaire aux comptes
Membre de la Compagnie de Paris
Certains postes techniques propres à l’assurance et
à la réassurance, à l’actif et au passif des comptes
annuels de votre société, sont estimés sur des bases
statistiques ou actuarielles, notamment les provisions
techniques. Les modalités de détermination de ces
éléments sont relatées dans l’annexe aux comptes
annuels.
Je me suis assuré du caractère raisonnable des hypothèses retenues dans les modèles de calcul utilisés,
au regard notamment de l’expérience de la société,
de son environnement réglementaire et économique,
ainsi que la cohérence d’ensemble de ces hypothèses.
Les appréciations ainsi portées s’inscrivent dans le
cadre de ma démarche d’audit des comptes annuels,
pris dans leur ensemble, et ont donc contribué à la
formation de mon opinion exprimée dans la première
partie de ce rapport.
43
Le rapport spécial du commissaire aux comptes
Sur les opérations prévues par l’article R. 322-57 du code des assurances. Exercice clos le 31 décembre 2012
Mesdames, Messieurs les Sociétaires,
En ma qualité de commissaire aux comptes de votre société, et en application de l’article R.322-57 du code des assurances, je vous présente mon rapport sur les conventions et engagements réglementés.
Il m’appartient de vous communiquer, sur la base des informations qui m’ont été données, les caractéristiques et les
modalités essentielles de ceux dont j’ai été avisé ou que j’aurais découverts à l’occasion de ma mission, sans avoir à me
prononcer sur leur utilité et leur bien-fondé ni à rechercher l’existence d’autres conventions et engagements. Il vous
appartient d’apprécier l’intérêt qui s’attachait à la conclusion de ces conventions et engagements en vue de leur approbation.
Par ailleurs, il m’appartient de vous communiquer les informations relatives à l’exécution, au cours de l’exercice écoulé,
des conventions déjà approuvées par l’assemblée générale.
J’ai mis en œuvre les diligences que j’ai estimé nécessaires au regard de la doctrine professionnelle de la Compagnie
nationale des commissaires aux comptes relative à cette mission. Ces diligences ont consisté à vérifier la concordance
des informations qui m’ont été données avec les documents de base dont elles sont issues.
Conventions soumises à l’approbation
de l’assemblée générale
Conventions autorisées au cours de l’exercice écoulé
J‘ai été avisé des conventions suivantes qui ont fait
l’objet de l’autorisation préalable de votre conseil d’administration.
Avec la société « Interfin Courtage » :
Cession partielle de fonds de commerce entre Thélem
assurances (acquéreur) et la société Interfin Courtage
(vendeur), pour un montant de 46 135 euros.
Cette convention a été approuvée par le conseil d’administration de Thélem assurances du 3 février 2012.
Avec la société Thélem prévoyance » :
Convention de gestion d’actifs entre Thélem assurances et Thélem prévoyance. Cette convention a été
approuvée par le conseil d’administration de Thélem
assurances du 28 septembre 2012. La rémunération
des fonds prétés au cours de l’exercice 2012 s’est élevée à 31 060,60 euros.
44
Avec les sociétés « Interfin Courtage, GSA, DSA et
Thélem prévoyance » :
Groupement de fait entre Thélem assurances et Interfin Courtage, GSA, DSA et Thélem prévoyance. Cette
convention a été approuvée par le conseil d’administration de Thélem assurances du 21 décembre 2012.
Conventions déjà approuvées par l’assemblée générale
J’ai été informé que l’exécution des conventions suivantes, approuvées par l’assemblée générale au cours
d’exercices antérieurs, s’est poursuivie au cours de
l’exercice écoulé.
Avec la société « Gestion Service Agences GSA », la
société « Développement Service Agences DSA », la
société « Interfin Courtage » et la SCI « Thélem Victor
Hugo » :
Des conventions de délégation de gestion d’actifs ont
été conclues le 27 septembre 2010 entre Thélem assurances et chacune de ses filiales.
La rémunération des fonds prêtés au cours de l’exercice 2012 s’est élevée respectivement à :
• 8.110,87 euros, pour la société « Gestion Service
Agences GSA »,
• 32.032,29 euros, pour la société « Développement
Service Agences DSA »,
• 12.938,67 euros, pour la société « Interfin Courtage »,
• 26.015,84 euros, pour la SCI « Thélem Victor Hugo ».
Avec la société « Gestion Service Agences GSA » :
Pour l’exercice 2012, les refacturations par Thélem
assurances se sont élevées à 787.352,27 euros, dont
535.607,49 euros au titre de la convention de mise à
disposition de personnel signée le 31 décembre 2008
par Thélem assurances et sa filale.
Avec la société « Thélem prévoyance » :
Pour l’exercice 2012, les refacturations par Thélem assurances se sont élevées à 2 694 412,13 euros.
En application de l’article R.322-57-IV-2° du Code des
assurances, le Président de votre conseil d’administration m’a communiqué les contrats d’assurance souscrits auprès de la société par ses administrateurs, ses
dirigeants salariés et leurs conjoints, ascendants et
descendants.
Je vous informe qu’il ne m’a été donné communication
d’aucun contrat d’assurance entrant dans le cadre de
l’article R.322-57-IV-2° du Code des assurances, souscrit à des conditions préférentielles.
Fait à Paris, le 22 avril 2013
Jean-Michel GARNIER
Commissaire aux comptes
Membre de la Compagnie de Paris
Le gérant de cette SARL est Monsieur Pascal Féliot,
directeur commercial et du réseau de Thélem assurances.
Avec la société « Interfin Courtage » :
Pour l’exercice 2012, les refacturations par Thélem
assurances se sont élevées à 564.395,55 euros, dont
498.110,67 euros au titre de la convention de mise à
disposition de personnel signée le 1er janvier 2004 par
Thélem assurances et sa filiale.
Le gérant de cette SARL est Monsieur Jacques
Pascal, directeur de l’offre et des services aux clients
de Thélem assurances.
45
Le projet de résolutions
46
1ère Résolution
L’assemblée générale, connaissance
prise du rapport d’activité, du rapport du
président du conseil d’administration,
du rapport du conseil d’administration et
du rapport général du commissaire aux
comptes, approuve lesdits rapports, les
comptes de l’exercice 2012, le bilan, le
compte de résultat et l’annexe.
2ème Résolution
L’assemblée générale ratifie les opérations effectuées par le conseil d’administration au cours de l’exercice 2012 ainsi
que toutes les mesures décidées par lui.
En conséquence elle donne quitus à Mesdames et Messieurs les administrateurs
de leur gestion jusqu’au 31 décembre
2012.
3ème Résolution
L’assemblée générale, après avoir pris
connaissance du rapport spécial du commissaire aux comptes en application de
l’article R 322-57 du code des assurances,
approuve les conventions et les contrats
d’assurance visés par cet article.
4ème Résolution
Compte tenu du résultat bénéficiaire de
l’exercice s’élevant à 3.713.997 euros et
de la reprise du report à nouveau pour un
montant (net de l’exit taxe instaurée par
la loi de finance 2011, de 108.123 euros)
de 10.595.103 euros, c’est donc une
somme de 14.309.100 euros que l’assemblée générale décide d’affecter au report
à nouveau.
6ème Résolution
L’assemblée générale, prend acte de la
démission de Monsieur Jean-Michel
Garnier de son mandat de commissaire
aux comptes. Monsieur Garnier faisant
valoir ses droits à la retraite au terme
de cette assemblée générale validant
les comptes de l’exercice 2012.
7ème Résolution
L’assemblée générale, sur proposition
du conseil d’administration nomme en
remplacement de Monsieur Jean-Michel
Garnier le cabinet Fidorg en tant que
commissaire aux comptes titulaire pour
le reste du mandat à courir, soit jusqu’à
l’assemblée générale 2017 statuant sur
les comptes 2016.
8ème Résolution
L’assemblée générale, sur proposition
du conseil d’administration nomme en
remplacement de la société Index, démissionnaire, Monsieur Manuel Leroux
en tant que commissaire aux comptes
suppléant pour le reste du mandat à
courir, soit jusqu’à l’assemblée générale
2017 statuant sur les comptes 2016.
9ème Résolution
L’assemblée générale, sur
proposition du conseil d’administration nomme pour six années le
Cabinet CINES en tant que
co-commissaire aux Comptes.
Le mandat prendra fin à
l’assemblée générale 2019
approuvant les comptes 2018.
10ème Résolution
L’assemblée générale, sur
proposition du conseil d’administration nomme pour six années
Monsieur Patrick Giffaux en tant que
co-commissaire aux comptes suppléant. Le mandat prendra fin
à l’assemblée générale 2019 approuvant les comptes 2018.
5ème Résolution
L’assemblée générale, sur proposition du
conseil d’administration, fixe une enveloppe globale d’un montant maximum de
80.000 euros les indemnités des administrateurs et le remboursement de leurs
frais de déplacement.
47
ACTIF
1 856
1 853
535 836
514 310
77 753
65 734
8 016
448 381
2 018
444 811
1 686
1 748
Part des cessionnaires et des rétrocessionnaires
dans les provisions techniques
67 080
69 937
5a
5d
908
66 172
924
69 013
Créances
22 223
22 690
6aa Cotisations restant à émettre
6ab Autres créances nées d'opérations
d'assurance directe
6b Créances nées d'opérations de réassurance
6ca Personnel
6cb Etat, organismes de Sécurité sociale,
collectivités publiques
6cc Débiteurs divers
-2 629
-3 104
16 544
3 811
7
20 005
4 604
23
8
4 482
11
1 150
Autres actifs
19 825
20 168
7a
7b
Actifs corporels d'exploitation
Comptes courants et caisse
5 222
14 603
4 959
15 209
Comptes de régularisation - Actif
21 462
23 089
9 345
8 430
3 687
9 868
8 549
4 672
668 282
652 046
3
Placements
3a
3b
3c
3d
7
8
8a
8b
8c
Terrains et constructions
Placements dans des entreprises avec lesquelles
existe un lien de participation
Autres placements
Créances pour espèces déposées
auprès des entreprises cédantes
Provisions pour cotisations non acquises
Provisions pour sinistres
Intérêts et loyers acquis non échus
Frais d'acquisition reportés
Autres comptes de régularisation
Total de l’actif
48
TA
NT
2011
Actifs incorporels
6
MO
N
2012
2
5
MO
NT
AN
T
Montants exprimés en milliers d'euros
S
S
NE
TS
NE
TS
Bilan au 31 décembre 2012
NE
TS
NE
TS
S
S
MO
NT
AN
T
TA
NT
MO
N
PASSIF
1
Capitaux propres
2011
147 557
144 041
50 000
1 392
739
829
80 288
10 595
3 714
50 000
1 392
0
856
81 089
4 286
6 417
Provisions techniques brutes
482 485
464 952
3a
3d
3g
3i
46 697
370 541
31 928
33 319
46 641
354 536
31 947
31 828
1 100
1 927
694
1 200
1aa
1ab
1ac
1c
1d
1e
1f
3
2012
Fonds d'établissement
Fonds social complémentaire
Droits d’adhésion
Réserves de réévaluation
Autres réserves
Report à nouveau
Résultat de l'Exercice
Provisions pour cotisations non acquises
Provisions pour sinistres
Provisions pour égalisation
Autres provisions techniques
5
Provisions pour risques et charges
6
Dettes pour espèces reçues des cessionnaires
7
Autres dettes
30 116
31 972
7a
7b
7d
7eb
7ec
7ed
780
3 763
3 849
1 545
3 005
6 365
10 809
417
3 437
4 963
1 499
2 995
6 108
12 553
6 330
7 955
Dettes nées d'opérations d'assurance directe
Dettes nées d'opérations de réassurance
Dettes envers des établissements de crédit
Autres emprunts, dépôts et cautionnements reçus
Personnel
Etat, organismes de Sécurité sociale,
collectivités publiques
7ee Créanciers divers
8
Comptes de régularisation - Passif
Total du passif
668 282
652 046
49
Comptes de résultat de l’exercice 2012
Montants exprimés en milliers d'euros
COMPTE TECHNIQUE
EXERCICE DE SURVENANCE
1 Cotisations acquises
1a Cotisations
1b Variation des cotisations non acquises
2 Produit des placements alloués
4 Charges des sinistres
4a Prestations et frais payés
4b Charges des provisions pour sinistres
5 Charges des autres provisions techniques
7 Frais d'acquisition et d'administration
7a Frais d'acquisition
7b Frais d'administration
7c Commissions reçues des réassureurs
8 Autres charges techniques
9 Variation de la provision d'égalisation
Résultat technique
Résultat technique
3 Produit des placements
3a
3b
3c
Revenu des placements
Autres produits des placements
Profits provenant de la réalisation des placements
5 Charges des placements
5a
5b
5c
Frais de gestion interne et externe des placements et frais financiers
Autres charges des placements
Pertes provenant de la réalisation des placements
6 Produits des placements transférés
9 Résultat exceptionnel
9a
9b
Produits exceptionnels
Charges exceptionnelles
10 Intéressement / Participation des salariés
11 Impôt sur les bénéfices
12 Résultat de l’exercice
50
+
15 162
OP
ne ÉR
tte AT
s ( IO N
N
-1 S
)
NS
OP
ne ÉR
tte AT
s IO
CE
ré SS
tro ION
ce S
ss &
ion
s
NS
OP
br ÉR
ut AT
e s IO
+
-
284 568
284 625
-57
17 830
17 814
16
266 738
266 811
-73
248 240
249 028
-788
15 162
8 965
208 555
-275
208 830
181 003
-
192 550
16 005
2 566
-2 841
189 984
18 846
177 452
3 551
-
1 491
1 491
-2 100
398
61 310
56 937
-398
50 482
11 226
-398
47 772
9 543
-378
61 708
-
50 482
11 226
-
7 101
7 101
6 142
-
-19
-19
4 964
=
20 895
17 707
3 187
10 258
20 895
17 707
+
+
+
+
3 187
10 258
47 801
47 801
37 530
24 686
24 686
25 419
13 065
13 065
4 871
10 050
10 050
7 239
27 278
27 278
25 316
-
3 992
3 992
3 916
5 184
18 102
5 184
18 102
13 377
8 023
-
15 162
15 162
8 965
-623
3 716
-623
3 716
-3 105
4 590
4 339
4 339
7 695
-
1 363
1 363
1 420
-
2 848
2 848
2 564
=
21 421
3 714
6 417
+
-
17 707
51
Annexes aux comptes annuels au 31 décembre 2012
La présente annexe est établie conformément aux dispositions des articles 8 à 16 du code de commerce, et
des articles R 341-2 et A 344-3, et son annexe spéciale du code des assurances.
Les principes et modes d’évaluation retenus sont ceux définis dans le code des assurances et, lorsque ledit
code ne le prévoit pas, ceux appliqués par le plan comptable général.
Il n’a pas été fait de dérogation aux principes généraux du plan comptable.
Méthodes d’évaluation
Durées d'amortissement pratiquées
Matériels informatiques
Matériel de transport
Li
Deg
Li
Deg
3 ans
3 ans
2 à 5 ans
5 ans
Logiciels
Li
1 à 3 ans
Autres matériels
Li
3 à 5 ans
Mobilier de bureau
Li
3 à 10 ans
Travaux d’aménagement
Li
10 ans
Matériel de forêt
Li
2 à 5 ans
Une provision pour dépréciation est constatée dès qu’apparaît une perte probable. Son montant est apprécié
compte tenu des circonstances et du principe de prudence.
Placements
Placements immobiliers
Les terrains et immeubles sont inscrits à leur valeur d’acquisition nette de frais d’achat et impôts, et diminuée
des amortissements pratiqués.
IN
CO
DI
LL
VI
EC
TI
F
DU
EL
Pour l'application, conformément aux règles comptables d'amortissement par composants (Règlement CRC
N° 2002-10, 12 décembre 2002), les éléments principaux retenus, en fonction de leur nature, sont les suivants :
COMPOSANTS
Structures et ouvrages assimilés
DURÉE
IMMEUBLE
40 ou 50 ans
88,7%
90,3 %
5,4%
3,3 %
3,2%
3,2 %
Etanchéïté
25 ans
collectif 25 ans
individuel 15 ans
15 ans
0,0%
1,1 %
Ravalement
15 ans
2,7%
2,1 %
100,0 %
100,0 %
Menuiseries extérieures
Chauffage
Les parts de SCI sont inscrites à leur valeur d’acquisition ou de souscription.
La valeur de réalisation des immeubles qui figure dans l’état des placements est déterminée à partir
d’expertises quinquennales actualisées annuellement.
52
Autres placements
• Les titres à revenu fixe sont inscrits à leur coût
d’achat hors intérêts courus.
Si la valeur de remboursement est différente de la
valeur d’achat, la différence pour chaque ligne de titres
est rapportée au résultat sur la durée de vie résiduelle
des titres.
En outre, conformément à l’article R 332-19 du code des
assurances, une provision pour dépréciation est constituée si le débiteur n’est pas en mesure de
respecter ses engagements.
• Les actions sont inscrites au bilan sur la base du prix
d’achat hors revenus courus.
L’évaluation de ces titres est effectuée conformément à
l’article R 332-20, c’est-à-dire :
• pour les titre côtés, leur dernière cotation au jour
de l’inventaire,
• et pour les titres non côtés, leur valeur d’utilité
pour l’entreprise.
Une provision pour dépréciation est constatée quand
elle revêt un caractère durable.
Provisions pour dépréciation à caractère durable
L’ensemble des placements relevant de l’article R 33220 du code des assurances a fait l’objet d’un examen en
vue de déterminer si la moins-value latente constatée
en date de l’arrêté des comptes présentait un caractère
durable.
Pour les immeubles d’exploitation, la valeur de référence retenue pour déterminer s’il y a ou non à constater une provision pour dépréciation à la clôture de
l’exercice est la valeur d’utilité qui correspond généralement à la valeur nette comptable.
Pour les immeubles locatifs dont la valeur s’écarte
au-delà d’une fluctuation considérée comme raisonnable et destinés à être conservés par l’entreprise, la
valeur de référence retenue s’appuie sur l’estimation de
la rente patrimoniale à long terme prenant en compte
les flux futurs et un taux de capitalisation basé sur le
taux de rendement attendu.
Conformément à la note relative à l’arrêté des comptes
des organismes d’assurance pour l’exercice 2012 émise
par la CNCC en février 2013, Thélem assurances a
employé pour les actifs financiers un taux de 20% de
dépréciation constaté au cours des 6 derniers mois en
tant qu’indice de présomption d’une dépréciation durable.
Des opérations d’arbitrages ont été réalisées au cours
de l’année 2012 sur les actions. L’exposition actions a
été réduite. La provision pour dépréciation sur actions
au 31 décembre 2012 s’élève à 820.537€.
Par ailleurs, la société a vendu l’intégralité des titres
étatiques grecs détenus en portefeuille pour lesquels
Thélem assurances avait provisionné 3.745.000 € au
31 décembre 2011 soit 70% de leur valeur de remboursement.
Provisions techniques
Les provisions de cotisations non acquises
(article R 331.6.2 du code des assurances)
« La provision pour primes non acquises est destinée à
constater pour l’ensemble des contrats en cours, la part
des primes émises et des primes restant à émettre se
rapportant à la période comprise entre la date d’inventaire et la date de la prochaine échéance de prime ou, à
défaut, du terme du contrat ».
Les provisions de cotisations non acquises sont calculées, prorata temporis, quittance par quittance émise
au niveau de chaque contrat, selon la période restant à
courir entre la date d'inventaire et la prochaine
échéance de cotisation ou la date d'expiration du
contrat.
La provision pour risques en cours
(article R 331.6.2 bis du code des assurances)
« La provision pour risques en cours est destinée à
couvrir pour l’ensemble des contrats en cours, la
charge des sinistres et des frais afférents aux contrats,
pour la période s’écoulant entre la date de l’inventaire
et la date de la première échéance de prime pouvant
donner lieu à révision par l’assureur ou, à défaut, entre
la date de l’inventaire et le terme du contrat, pour la
part de ce coût qui n’est pas couverte par la provision
pour primes non acquises ».
Les provisions pour sinistres à payer
(article R 331.6.3 du code des assurances)
La méthode retenue par Thélem assurances est la
suivante :
Les provisions sont déterminées dossier par dossier
pour l'ensemble des catégories d'assurances ; de plus,
les sinistres de la branche automobile font l'objet d'évaluations complémentaires sur la base des coûts
moyens et des cadences de règlement observées,
conformément aux dispositions prévues par le code des
assurances.
Divers indicateurs suivis en permanence et des études
rétrospectives sont utilisés pour confirmer la pertinence des évaluations retenues au bilan ; les éléments
observés reposent, dans la généralité des cas, sur les
résultats des trois à quatre dernières années.
53
Annexes aux comptes annuels au 31 décembre 2012
Un tableau de bord technique, offre pour l'exercice le
plus récent, un moyen de vérification complémentaire
du caractère réaliste des provisions pour sinistres à
payer et des prévisions de recours à encaisser.
Les prévisions de recours sont déterminées dossier par
dossier pour l’ensemble des catégories d’assurances.
Le montant global de chaque provision ne peut pas
excéder, par rapport au montant des cotisations
acquises dans l’exercice, nettes d’annulation et de
réassurance :
Les IBNRs et IBNERs
• 300% pour les risques dus à la garantie catastrophes
naturelles,
Les provisions pour sinistres survenus non encore
déclarés tiennent compte du nombre et de la valeur
moyenne des sinistres déclarés dans l'exercice et des
sinistres « tardifs » constatés au cours des exercices
précédents dans chacune des catégories d'assurances.
Un calcul actuariel est réalisé permettant une vision par
catégorie et par année des IBNRS et IBNERs ainsi que
des éventuels ajustements des prévisions de recours.
Les provisions pour sinistres non encore manifestés PSNEM - (assurance construction)
Elles sont déterminées par exercice d'ouverture de
chantier, en appliquant aux montants des cotisations
émises et des sinistres déjà réalisés, les coefficients
fixés à l'article A 331 - 21 du code des assurances.
Conformément aux prescriptions de ce texte, le montant le plus élevé est retenu.
Les provisions de gestion (article R 331.3.4 du code
des assurances)
La provision pour sinistres à payer (hors PSNEM, hors
capitaux constitutifs des rentes et hors acceptations)
est complétée, à titre de chargement, par une évaluation des charges de gestion nécessaires à la liquidation
de l’ensemble des sinistres. Cette évaluation repose sur
les frais engagés au cours de l’exercice.
Les provisions mathématiques des rentes
(article R 331.7 du code des assurances)
Ces provisions sont calculées pour les rentes dont la
société se trouve débitrice à l’égard de tiers victimes
d’accidents (assurances de responsabilité) ou pour des
assurés victimes d’accidents ou de maladies entrainant
une incapacité de travail.
Les provisions mathématiques de rentes d'invalidité à
servir aux victimes ont été actualisées conformément
à la table réglementaire (TD 88-90 - taux d'actualisation :
1,89%).
54
Les provisions pour égalisation
(article 331.3.6 du code des assurances)
• 300% pour les autres risques dus à des éléments
naturels,
• 500% pour les risques d’attentats.
La dotation annuelle de chaque provision est limitée à
75% du bénéfice technique de la catégorie concernée :
catastrophes naturelles, éléments naturels et attentats
(depuis 2001).
Les dotations annuelles qui n’ont pas pu être utilisées
dans un délai de dix ans pour les catastrophes
naturelles et pour les éléments naturels et de douze
ans pour les risques d’attentats sont rapportées aux
bénéfices imposables respectivement de la onzième
année et de la treizième année suivant celle de leur
comptabilisation.
Chaque provision est affectée dans l’ordre d’ancienneté
des dotations annuelles à la compensation des résultats techniques déficitaire de l’exercice, par catégories
de risques correspondantes.
La provision pour risque d’exigibilité
(article R 331.6.7 du code des assurances)
Conformément aux articles R 331-6 7°, R 331-5-1,
R 331-5-4 du code des assurances, de l’avis du CNC
N°2008-20 du 19 décembre 2008, du décret N0 20081437 du 22 décembre 2008 et de l’arrêté du 30 janvier
2009, nous avons procédé à la valorisation des actifs
concernés par référence à la moyenne des cours sur le
mois de décembre 2012.
Concernant les comptes de l’exercice 2012, les placements relevant de l’article R 332-20 présentent une plus
value latente. Il n’y a pas lieu de constituer de provision
pour risque d’exigibilité.
Notes sur le bilan
Les montants figurant dans les tableaux sont exprimés en milliers d’euros
NATURE DES ACTIFS
3a
Terrains et
constructions
3b 3c Autres
placements
Mouvement
TE
VA
au LEU
bi R
la N
n
ET
M
31 ONT
/1 AN
2/
20 T A
12 U
RE
20 PR
12 ISE
DO
20 TAT
12 IO
N
M
31 ONT
/1 AN
2/
20 T A
11 U
VA
31 LEU
/1
2/ R B
20 RU
12 T
E
CE
20 SS
12 ION
S
NS
IO
AC
20 QU
12 ISI
T
VA
31 LEU
/1
2/ R B
20 RU
11 T
E
Mouvements ayant affecté les éléments de l’actif immobilisé
Amortissement et provisions
73 570
12 920
258
86 232
7 836
790
147
8 479
77 753
454 589
420 104
417 434
457 259
7 761
2 787
9 687
861
456 398
1 748
146
208
1 686
0
0
0
0
1 686
3d
Dépôts auprès
des cédantes
2
Actifs
incorporels
20 466
3 702
2 702
21 467
18 614
1 053
55
19 611
1 856
7a
Actifs
corporels
15 741
10 503
12 289
13 955
10 782
990
3 038
8 734
5 222
566 114
447 375
432 892
580 598
44 993
4 830
12 928
37 685
542 913
Total général
Terrains et constructions : le capital de la SCI Thélem
Victor Hugo a été augmenté en 2012 de 10,5 millions
d’euros compte tenu du remboursement anticipé d’un
emprunt immobilier pour un montant de 7 millions
d’euros.
Autres placements : compte tenu du contexte de resserrement des spreads et du maintien des taux directeurs historiquement bas, la société a augmenté son
exposition aux produits de trésorerie tels que comptes
à terme, certificats de dépôts et billets de trésorerie.
Actifs incorporels : ils sont constitués principalement
des logiciels en cours d’utilisation amortis sur un maximum de 36 mois et de droits au bail.
Outre l’obtention de revenus réguliers nécessaire à la
compétitivité des tarifs, Thélem assurances a pour
objectif de disposer de plus-values latentes immobilières et boursières solides afin de conforter la solvabilité même en cas de chocs importants sur les marchés.
Les plus-values latentes totales du portefeuille de
placements passent de 17.344.083 € à fin 2011 à
55.365.710 € à fin 2012 :
• la valorisation des placements immobiliers par
expertise ou certification conforme aux dispositions
de l’article R 332-23 et des placements d’autres
natures relevant de l’article R 332-20 fait ressortir
une plus-value globale de 29.323.607 €.
• la plus-value globale des placements évalués selon
l’article R 332-19 (obligations et autres titres à revenus fixes) est en très forte progression par rapport à
2011 et s’élève à 26.041.103 €.
55
Annexes aux comptes annuels au 31 décembre 2012
PL
5 a US
ns DE
DE
à5 1A
an N
s
JU
1 a SQU
n ’À
VA
ne LEU
tte R
P
VA
br LEU
ut R
e
R
po OV
ur IS
d é IO N
pr
éc
iat
i on
Tableau des créances et
dettes au 31 Décembre 2012
CRÉANCES ET DISPONIBILITÉS
6 aa Cotisations acquises et non émises
nettes de cotisations à annuler
-2 629
6 ab Créances assurances directes
16 735
-2 629
1 426
-4 055
16 452
10 060
6 391
3 811
3 811
2 567
856
6 ca Personnel
7
7
7
6 cb Etat et autres organismes publics
8
8
8
4 482
4 419
4 419
14 603
14 603
14 603
36 671
33 090
6b
Créances sur opérations de réassurance
6 cc Débiteurs divers
7 b Comptes courants et caisse
37 017
191
3 193
388
388
PL
5 a US
ns DE
DE
à5 1A
an N
s
JU
1 a SQU
n ’À
VA
ne LEU
tte R
P
R
po OV
ur IS
dé ION
pr
éc
iat
io
VA
br LEU
ut R
e
n
Total créances
191
DETTES
6
Dettes pour dépôts espèces
694
694
694
7a
Dettes nées d’opérations d’assurance
directe
780
780
780
7b
Dettes nées d’opérations de réassurance
3 763
3 763
3 763
7d
Dettes envers les établissements
de crédit
3 849
3 849
3 849
7 eb Emprunts, dépôts et cautionnements
1 545
1 545
7 ec Personnel
3 005
3 005
3 005
7 ed Etat et autres organismes publics
6 365
6 365
6 365
10 809
10 809
10 809
30 810
30 810
29 265
7 ee Créanciers divers
Total dettes
1 545
1 545
Les provisions pour débiteurs divers et créances douteuses s’élèvent à 190.532.88 €.
Sous l’intitulé « emprunts » figurent, outre les dépôts de garantie de locataires, la fraction non encore parvenue à échéance des intérêts sur
fonds social complémentaire.
Par application des dispositions de l’article L.441-6 du code de commerce, les dettes à l’égard des fournisseurs au 31 décembre 2012 sont à
échéance de 30 jours maximum.
56
Renseignements concernant les filiales et participations
lé
co
u
er
ni
du
de
r
l’e la S
xe té
rc
ice
V
en ID
au cai EN
co ssé
DE
ur s p
sd a
S
e r
LT
AT
S
é
ex néf
er ice
cic o
ec up
lo er
s
te
DI
ES
RÉ
SU
b
E
FR
CH
IF
ho
rs
ta
xe
s
du
de
r
DE
S
sp
ar
l
do
n
né
TA
NT
av
al
s
et
aS
oc
ié
té
D’
AF
ni FA
er
IR
e
xe
rc
ice
é
CA
UT
n
et
MO
N
en se
co nt
re is
re par
m
bo la S
ur oc
sé ié
té
s
ET
AV
AN
no
E
PR
ÊT
co
S
n
BL
E
de EU
R
Ne s ti
C
t tre
sd O
ét M
P
en
us TA
BL
VA
L
de
R
Br s ti
ut tre
C
sd O
ét M
P
en
us TA
)
EU
VA
L
T
n%
(e
ue
OT
EPA
R
ita
ld
ét
en
QU
du
ca
p
RÉ
SE
RV
ES
et
af rep
fe or
ct
at t à
ion no
du uve
ré au
su av
lta an
t
t
ITA
L
CA
P
CE
S
IO
NS
(art. L 233-1 et L 233-2 du code de commerce)
Filiales détenues à + 50 %
Interfin Courtage
(SARL)
Développement
Service Agences
(DSA) – (SARL)
Gestion Service
Agences (GSA)–(SARL)
SCI Thélem
Victor Hugo
Thélem Prévoyance
38
465
99,80%
38
38
1 881
-121
1 700
-382
99,00%
1 683
1 683
1 302
-20
300
-36
99,00%
297
297
2 597
-93
39 450
482
99,99%
39 450
39 450
4 367
881
6 000
-
99,96%
5 998
5 998
-
-85
La société Thélem Prévoyance a été créée en février 2012. Elle a été agréée pour pratiquer en France les opérations correspondant aux branches 1 (Accidents), 2 (Maladie) et 20 (Vie-décès) de l’article R 321-1 du Code des assurances (agrément publié au JO du 30 novembre 2012). Le capital social de
Thélem Prévoyance s’élève à 6,0 M€ au 31 décembre 2012.
57
MO
31 NTA
/1 NT
2/
20 AU
11
Montants exprimés en milliers d'euros
AF
F
du ECT
et rés AT
au ul IO N
tre tat
s
2
m 012
ou
ve
m
en
ts
Ventilation et variation des capitaux propres
CA
P
au ITA
31 UX
af /1 P
fe 2/ RO
ct
at 201 PR
ion 2 ES
du ava
ré nt
su
lta
t
Annexes aux comptes annuels au 31 décembre 2012
NATURE
50 000
50 000
1 392
1 392
1aa
Fonds d’établissement constitué
1ab
Fonds social complémentaire
1ac
Droits d’adhésion
1d
Réserve de capitalisation
1c
Ecart de réévaluation
1d
Réserve générale
79 000
1e
Report à nouveau
4 286
6 309
10 595
1f
Résultat à affecter
6 417
-2 703
3 714
144 041
3 516
147 557
TOTAUX
739
739
2 089
-801
1 288
856
-27
829
79 000
Thélem assurances a mis en place un droit d’adhésion dont le montant est fixé à 20 € pour 2012. Ce droit d’adhésion est un élément constitutif
des fonds propres. Le droit d’adhésion concerne tout nouvel adhérent lors de la souscription du premier contrat. Conformément aux articles
R 322-47 et R 322-72 du Code des Assurances, le montant du droit d’adhésion est fixé par le conseil d’administration à l’issue de l’assemblée générale
approuvant les comptes annuels.
Tableau des engagements donnés et reçus
2012
1
Engagements reçus
2
Engagements donnés
2a
2b
2c
2d
Avals, cautions et garanties de crédit donnés
Titres et actifs avec engagement de revente
Autres engagements sur titres, actifs ou revenus
Autres engagements donnés
3
Valeurs reçues en nantissement des cessionnaires et rétrocessionnaires
4
Valeurs remises par des organismes réassurés avec caution solidaire
ou avec substitution
5
Valeurs appartenant à des institutions de prévoyance
6
Autres valeurs détenues pour compte de tiers
2011
4 977
6 843
434
474
2 136
2 407
2 348
4 021
70 584
65 327
Les engagements de retraite à l’égard des membres du personnel, non provisionnés, sont estimés, au 31 décembre 2012, à 2.204.965 €.
Par ailleurs, les engagements nets au titre des compléments de retraite s’élèvent à 202.172 €. Contrairement à 2011, ils sont exprimés nets
de l’actif constitué en vue de leur couverture.
A fin 2012, la valeur des titres reçus en nantissement des réassureurs est supérieure au montant de créances de réassurance. Cette situation
est le fruit du travail de suivi des couvertures entrepris ces dernières années.
58
Notes sur les postes du compte de résultat
Les montants figurant dans les tableaux sont exprimés en milliers d’euros
Ventilation des primes émises
RÉPARTITION PAR BRANCHE
Assurance automobile
2012
%
2011
%
136 855
48,1%
128 022
48,1%
Dommages aux biens et RC générale
86 434
30,4%
83 247
31,3%
Dommages corporels
Catastrophes naturelles
40 914
8 934
14,4%
3,1%
35 620
8 640
13,4%
3,2%
Construction
6 544
2,3%
6 683
2,5%
Divers et acceptations
4 888
1,7%
4 054
1,5%
284 568
100%
266 265
100%
TOTAL
Ventilation des produits et
des charges des placements
Les produits et charges des placements comprennent
principalement :
• Les revenus acquis à l’exercice (coupons, dividendes
et intérêts), les écarts positifs sur les prix de remboursement des obligations à percevoir, les reprises
de provisions pour dépréciation des placements et
les plus-values provenant de la réalisation des
placements,
• Les charges exposées pour la gestion des placements, les écarts négatifs sur les prix de remboursement des obligations à percevoir, les dotations aux
amortissements et provisions pour dépréciation des
placements, les moins-values provenant de la
réalisation des placements.
Règle d’allocation
Le résultat de la gestion des placements est ventilé en
deux parties :
• Les produits générés par le placement des fonds provenant des provisions techniques : 15.162.306 € qui
figurent dans le compte de résultat technique.
• Le solde, issu des capitaux propres, reste incorporé
au compte non technique.
Les plus et moins-values sont déterminées en appliquant la méthode du « premier entré/premier sorti »
(FIFO).
La partie du profit provenant de la réalisation de titres
à revenu fixe correspondant à la différence entre le produit de leur vente et leur valeur actuelle donne lieu à
une dotation à la réserve de capitalisation comprise
dans les autres réserves. En cas de perte, une reprise
est effectuée à due concurrence et dans la limite de la
réserve antérieurement constituée.
59
Annexes aux comptes annuels au 31 décembre 2012
Ventilation des charges techniques
Ces montants sont de deux natures :
• Les indemnités et frais payés au cours de l’exercice
(nets de recours encaissés) : 192.550.192 €.
• Les provisions techniques relatives aux sinistres,
constituées par les prestations et frais à payer au
cours des exercices futurs (nettes des prévisions de
recours à encaisser) : 435.788.329 €.
La charge globale de l’exercice 210.027.245 €, constituée des paiements effectués 192.550.192 € et de la variation de l’année des provisions techniques, nettes des
prévisions de recours à encaisser 17.477.053 € se répartit comme suit :
RÉPARTITION PAR BRANCHE DE LA CHARGE GLOBALE DES SINISTRES
2012
%
2011
%
Assurance automobile
120 708
57,5%
99 690
52,5%
Dommages aux biens et RC générale
47 157
22,5%
50 104
26,4%
Dommages corporels
29 457
14,0%
27 463
14,4%
Catastrophes naturelles
4 099
2,0%
2 788
1,5%
Construction
6 070
2,9%
8 122
4,3%
Divers et acceptations
2 536
1,2%
1 897
1,0%
210 027
100%
190 064
100%
TOTAL
La progression significative des provisions pour sinistres à payer de l’assurance automobile est en partie liée à la baisse des taux. La baisse du
taux mensuel des emprunts d’état (TME) a en effet conduit à un renforcement des provisions dont le calcul est basé sur l’actualisation.
Ventilation des charges d’exploitation
Les commissions attribuées aux intermédiaires se sont
élevées à : 53.442.031 €. Elles progressent au rythme
de croissance de l’activité de la compagnie soit +6,4 %
entre 2011 et 2012.
Le montant des autres charges (frais de gestion internes des sinistres inclus) : 41.435.621 €, dont
13.936.982 € de salaires et 9.325.105 € de charges
afférentes pour un effectif de 372 personnes.
60
Les frais de gestion et les commissions sont enregistrés
selon leur nature.
Ils sont ensuite classés en cinq destinations selon les
méthodes suivantes :
• Affectation directe.
• Utilisation de clés de répartition basées sur des
critères quantitatifs objectifs, appropriés et contrôlables, lorsque l’affectation directe n’est pas possible.
Ventilation
• Frais internes et externes liés au règlement des sinistres
22 077
• Frais d’acquisition des réseaux commerciaux et des services chargés de
l’établissement des contrats, de la publicité et du marketing
50 482
• Frais d’administration, de gestion et d’encaissement, de la surveillance
des risques
11 226
• Autres charges techniques regroupant les charges de structure qui ne
peuvent pas être affectées, ni directement, ni par application d’une clé
7 101
• Charges liées à la gestion des placements et honoraires correspondants
3 992
Montants exprimés en K€
La fraction non imputable à l’exercice des frais d’acquisition constatés en charge, calculée selon la même
méthode que la provision pour cotisations non acquises, est inscrite à l’actif du bilan pour un montant de 8.429.816 €.
Les indemnités et remboursements de frais de déplacements, en application de l’article R 322-55 du code des assurances se
sont élevés à 57.854 €.
Situation fiscale latente au 31 décembre 2012
LIBELLÉS
Actif
Passif
Déficits reportables
Amortissements réputés différés
Charges non déductibles temporairement
990
Plus-values en sursis d’imposition
5 950
Plus-values réintégrées temporairement
(Ecarts sur valeurs liquidatives des OPVCM)
Moins-values déduites temporairement
(Ecarts sur valeurs liquidatives des OPVCM)
TOTAUX
579
990
6 529
61
DOMMAGES
AUTOMOBILE
EN
S
ico
le
s
EM
BL
E
el
Ag
r
Pr
of
es
sio
nn
rs
lie
tic
u
Pa
r
EN
S
EM
BL
E
ag
m
Do
m
C.
R.
Montants exprimés en milliers d'euros
Co
rp
or
el
s
es
s
Produits et charges
des opérations techniques par catégories
DOMMAGES AUX BIENS
1 Cotisations acquises
1 a Cotisations
1 b Variation des primes non acquises
40 914
40 881
-33
46 010
45 948
-61
90 845
90 884
39
136 855
136 833
-22
58 012
58 143
131
13 162
13 078
-84
7 377
7 371
-6
78 552
78 593
41
2 Charges des prestations
2 a Prestations et frais payés
2 b Charges des prov. pour prest. et div. (var.)
29 457
29 722
-266
62 943
40 139
22 804
57 765
58 801
-1 035
120 708
98 940
21 769
32 872
39 958
-7 086
5 869
8 721
-2 852
2 969
3 503
-533
41 711
52 182
-10 471
A Solde de souscription
11 457
-16 934
33 080
16 146
25 140
7 293
4 408
36 841
5 Frais d'acquisition
6 Autres charges de gestion nettes
7 396
2 495
8 735
3 578
11 510
4 321
20 246
7 899
12 409
4 587
2 845
1 117
1 611
632
16 866
6 336
B Charges d'acquisition et de
gestion nettes
9 891
12 314
15 831
28 145
16 996
3 962
2 243
23 202
7 Produits des placements (alloués, nets)
366
7 068
1 525
8 592
2 459
558
169
3 186
C Solde financier
366
7 068
1 525
8 592
2 459
558
169
3 186
9 Part des réassureurs dans les
Cotisations acquises
192
1 441
3 099
4 540
5 415
1 428
1 009
7 851
1 119
605
359
59
1 022
10 Part des réassureurs dans les
prestations payées
11 Part des réass. dans les charges
des provisions pour prestations
1 119
-145
1 501
176
1 677
-4 202
-588
-248
-5 038
3
49
97
146
166
43
31
240
-334
1 230
-2 827
-1 597
-8 847
-1 614
-1 167
-11 628
1 598
-20 950
15 947
-5 003
1 756
2 275
1 167
5 197
14 Provisions pour cotisations non acquises
(clôture)
15 Provisions pour cotisations non acquises
(ouverture)
2 903
6 590
13 512
20 102
15 553
2 662
1 171
19 386
2 935
6 651
13 472
20 124
15 422
2 746
1 176
19 344
16 Provisions pour sinistres à payer
(clôture)
17 Provisions pour sinistres à payer
(ouverture)
8 953
169 126
34 850
203 976
48 526
14 254
2 853
65 633
10 566
146 728
35 885
182 613
55 604
17 106
3 387
76 097
1 347
30 725
30 319
30 725
30 319
16 163
16 171
2 557
2 557
1 630
1 630
20 350
20 358
13 Commissions reçues des réassureurs
D Solde de réassurance
Résultat technique
Hors Compte
18 Autres provisions techniques (clôture)
19 Autres provisions techniques (ouverture)
62
TO
Gé TAL
né
ra
l
CO
R. NST
C.
Dé RUC
ce TIO
nn N
al
e
TO
Af TAL
fa
ire
sd
ire
ct
es
AC
CE
PT
AT
IO
NS
AS
Do SUR
m A
Ou ma NC
vr ge E
ag s
e
PE
Di RTE
ve S
rs PÉ
es C
UN
IA
IR
ES
TR
AN
SP
OR
T
PR
Ju OTE
rid CT
iq IO
ue N
R.
Gé C.
né
ra
le
CA
Na TAS
tu TR
re
lle OPH
s
ES
8 934
8 898
-36
7 883
7 860
-23
3 037
3 126
89
790
831
41
207
208
1
68
68
1
6 476
6 470
-6
283 714
283 767
53
854
858
4
284 568
284 625
57
4 099
2 162
1 937
5 447
3 527
1 919
1 796
1 345
450
454
462
-8
89
41
48
-101
15
-116
6 171
3 906
2 265
209 830
192 302
17 528
197
248
-51
210 027
192 550
17 477
4 835
2 436
1 241
335
118
168
305
73 884
657
74 541
625
224
2 434
625
963
242
99
34
18
7
60
11
1 740
375
50 446
18 249
36
78
50 482
18 326
849
3 058
1 205
133
24
71
2 115
68 695
114
68 808
643
680
95
10
2
23
1 535
15 133
29
15 162
643
680
95
10
2
23
1 535
15 133
29
15 162
4 468
309
1
7
447
17 814
17 814
432
-7
2 566
2 566
632
26
-2 857
-2 857
398
398
-17 707
-8
8
-3 404
-281
-1
-7
-456
-17 707
1 225
-224
131
212
96
113
-730
2 615
572
3 187
2 064
1 408
628
171
38
6
-36
46 669
28
46 697
2 100
1 431
539
130
37
5
-29
46 616
24
46 641
6 735
23 103
3 008
214
58
585
57 179
369 443
1 098
370 541
4 798
21 046
2 448
221
11
693
54 913
353 406
1 130
354 536
12 126
12 126
132
270
109
64 681
63 190
566
585
65 247
63 775
1
9
63
ANNÉE D’INVENTAIRE
12
20
20
11
10
20
20
20
Montants exprimés en milliers d'euros
09
08
Evolutions des règlements de sinistres
EXERCICE DE SURVENANCE
2010
145 219
153 432
126 520
36 056
49 734
100 036
Total sinistres
181 275
203 166
226 556
Cotisations acquises
242 528
246 394
255 973
74,74%
82,46%
88,51%
149 824
160 285
167 667
110 085
27 333
40 551
47 693
94 214
Total sinistres
177 157
200 836
215 360
204 299
Cotisations acquises
242 170
245 317
255 837
266 978
73,15%
81,87%
84,18%
76,52%
151 973
163 705
175 503
151 181
125 139
25 240
33 783
36 354
49 276
98 413
Total sinistres
177 213
197 488
211 857
200 457
223 552
Cotisations acquises
242 143
245 098
254 873
266 972
284 445
73,19%
80,58%
83,12%
75,09%
78,59%
Règlements
Provisions
% S/P
2011
Règlements
Provisions
% S/P
2012
Règlements
Provisions
% S/P
64
I - PLACEMENTS
VA
ne LEU
tte R
VA
br LEU
ut R
e
Montants en euros
VA
de LEU
ré R
al
isa
tio
n
Etat récapitulatif des placements
au 31 décembre 2012
545 175 923
534 280 750
589 645 460
545 175 923
534 280 750
589 645 460
545 175 923
-
534 280 750
-
589 645 460
-
Placements immobiliers et placements immobiliers en cours
86 231 579
77 752 585
108 521 829
Dans O.C.D.E
Hors O.C.D.E
86 231 579
-
77 752 585
-
108 521 829
-
Actions & autres titres à revenu variable autres que parts d'OPCVM
36 401 841
36 401 841
37 750 696
Dans O.C.D.E.
Hors O.C.D.E
36 401 841
-
36 401 841
-
37 750 696
-
Parts d'O.P.C.V.M.
18 631 552
18 145 000
18 260 268
Dans O.C.D.E.
Hors O.C.D.E.
18 631 552-
18 145 000-
18 260 268-
Parts d'OPCVM détenant exclusivement des titres à revenu fixe
3 133 767
3 133 767
2 926 071
Dans O.C.D.E.
Hors O.C.D.E.
3 133 767
-
3 133 767
-
2 926 071
-
Obligations et autres titres à revenu fixe
359 563 921
357 663 013
383 911 812
Dans O.C.D.E.
Hors O.C.D.E.
359 563 921-
357 663 013-
383 911 812
-.
Prêts hypothécaires
0
0
0
Dans O.C.D.E.
Hors O.C.D.E.
0
-
0
-
0
-
Autres prêts et effets assimilés
82 617
82 617
77 702
Dans O.C.D.E.
Hors O.C.D.E.
82 617
-
82 617
-
77 702
-
Dépôts auprès des entreprises cédantes
1 685 530
1 685 530
1 685 655
Dans O.C.D.E
Hors O.C.D.E
1 685 530
-
1 685 530
-
1 685 655
-
Dépôts et cautionnements en espèces et autres placements
39 445 116
39 416 398
36 511 426
Dans O.C.D.E
Hors O.C.D.E.
39 445 116
-
39 416 398
-
36 511 426
-
-
-
-
545 175 923
534 280 750
589 645 460
362 697 688
182 478 235
360 796 780
173 483 970
386 837 883
202 807 577
545 175 923
534 280 750
589 645 460
532 762 661
1 685 530
10 727 733
521 896 205
1 685 530
10 699 015
580 170 676
1 685 655
7 789 128
53 955 774
53 955 774
53 955 774
A. RÉCAPITULATION PAR NATURE
DansO.C.D.E
Hors O.C.D.E
Actifs représentatifs de contrats en unités de compte
-placements immobiliers
-titres à revenu variable autres que les parts d'OPCVM
-OPCVM détenant exclusivement des titres à revenu fixe
-autres OPCVM
-obligations et autres titres à revenu fixe.
B. RÉCAPITULATION PAR MODE D'ESTIMATION
Placements évalués selon l'article R. 332-19
Placements évalués selon l'article R. 332-20
C. RÉCAPITULATION PAR AFFECTATION
Valeurs affectables à la représentation des provisions techniques
Valeurs déposées chez les cédantes
Valeurs sans affectation
II - AUTRES ACTIFS affectables à la représentation des provisions techniques
(autres que les placements et la part des réassureurs dans les provisions techniques)
65
Agences Thélem assurances
18
02
03
08
10
14
16
17
66
Aisne
Saint-Quentin
18
Allier
Montluçon
Vichy
Ardennes
Sedan
Vouziers
Aube
Troyes
Calvados
Caen
Croisilles
Evrecy
Falaise
Honfleur
Houlgate
Ouistreham
Villers-sur-Mer
Vire
19
21
22
23
Charente
Barbezieux
Charente-Maritime
Marsilly
24
Cher
Argent-sur-Sauldre
Aubigny-sur-Nère
Bourges
Dun-sur-Auron
Mehun-sur-Yèvre
Vierzon
Corrèze
Ussel
25
26
27
Côte-d’Or
Dijon Auditorium
Dijon Chenove
28
Côte d’Armor
Guingamp
Plemet
Saint-Nicolas-du-Pélem
29
Creuse
Auzances
Boussac
Crocq
Dun-le-Palestel
Evaux-les-Bains
Jarnages
Dordogne
Bergerac
Montpon
33
Doubs
Audincourt
Besançon
Drôme
Bourg-de-Péage
Bourg-les-Valence
Eure
Les Andelys
Louviers
Verneuil-sur-Avre
Vernon
Eure-et-Loir
Chartres
Orgères en Beauce
Toury
Finistère
Carhaix
Landivisiau
Plogastel-Saint-Germain
Quimper
Gironde
Blaye
Bordeaux Meriadeck
Fargues-Saint-Hilaire
Gujan-Mestras
Le Bouscat
Saint-Laurent-Médoc
Saint-Vivien-de-Médoc
35
36
37
Ille-et-Vilaine
Bain-de-Bretagne
Châteaugiron
Fougères
Montfort sur Meu
Rennes
Saint-Malo
Vitré
Indre
Aigurande
Ambrault
Ardentes
Argenton-sur-Creuse
Bélabre
Buzançais
Châteauroux
Déols
Ecueillé
Eguzon
Issoudun
La Châtre
Le Blanc
Le Poinçonnet
Martizay
Mézières-en-Brenne
Neuvy-Saint-Sépulchre
Reuilly
Saint-Benoît-du-Sault
Saint-Gaultier
Sainte-Sévère
Valençay
Vatan
Villedieu-sur-Indre
Indre-et-Loire
Bléré
Chambray les Tours
Chinon
Esvres
Marigny-Marmande
Preuilly-sur-Claise
Semblançay
Tours
Vouvray
41
42
44
Loir-et-Cher
Blois Château
Blois Remparts
Lamotte-Beuvron
Mer
Pruniers-en-Sologne
Romorantin
Salbris
Selles-sur-Cher
Vendôme
Loire
Roanne
Saint-Etienne Alma
Loire-Atlantique
Ancenis
Bouaye
Châteaubriant
Clisson
La Chapelle-sur-Erdre
Le Bignon
Le Croisic
Le Pouliguen
Les Sorinières
Machecoul
Nantes Beauséjour
Nantes Rousseau
Nort-sur-Erdre
Nozay
Petit Mars
Pontchâteau
Rézé Libération
Saint-Julien-de-Concelles
Saint-Nazaire Halles
Saint-Nazaire Hugo
Thouaré
Treillières
Vallet
Vertou
45
Loiret
Artenay
Bazoches-les-Gallerandes
Beaugency
Beaune-la-Rolande
Bellegarde
Briare
Château-Renard
Chateauneuf-sur-Loire
Chatillon-Coligny
Chatillon-sur-Loire
Chécy
Cléry-Saint-André
Coullons
Courtenay
Fay-aux-Loges
Ferrières en Gatinais
Fleury-Les-Aubrais
Gien
Jargeau
La-Chapelle-Saint-Mesmin
La-Ferté-Saint-Aubin
Ladon
Lorris
Malesherbes
Meung-sur-Loire
Montargis Coquillet
Montargis Leclerc
Montargis Loing
Neuville-aux-Bois
Olivet
Orléans Gare
Orléans République
Orléans Saint-Jean
Patay
Pithiviers
Puiseaux
Saint-Benoît-sur-Loire
Saint-Denis-en-Val
Saint-Jean-de-Braye
Saint-Pryvé-Saint-Mesmin
Saran
Sully-sur-Loire
Trainou
67
49
50
53
56
57
58
60
61
68
Maine-et-Loire
Angers Gare
Angers les Justices
Chemillé
Cholet
Longué
Saint-Barthélémy-d'Anjou
Saumur
Manche
Avranches
Saint-James
Saint-lo
63
Puy-de-Dôme
Aulnat
Clermont-Ferrand
Cournon d'Auvergne
68
Haut-Rhin
Hirsingue
70
Haute-Saône
Vaivre-et-Montoille
72
Sarthe
Fresnay-sur-Sarthe
Mayenne
Evron
Laval
74
Haute-Savoie
Cluses
Frangy
Morbihan
Baud
Belz
Hennebont
Lorient
Ploermel
Pontivy
Vannes
76
Moselle
Bouzonville
Nièvre
Nevers
Oise
Beauvais
Compiègne
Crépy-en-Valois
Formerie
Noyon
Orne
Alençon
Argentan
Briouze
Sees
77
Seine-Maritime
Aumale
Barentin
Cany-Barville
Elbeuf
Lillebonne
Neufchatel-en-Bray
Rouen Lafayette
Rouen St Marc
Saint-Etienne du Rouvray
Seine-et-Marne
Bray-sur-Seine
Brie-Comte-Robert
Chenoise
Coulommiers
Dammartin-en-Goële
La-Ferté-sous-Jouarre
Lagny-sur-Marne
Lizy-sur-Ourcq
Meaux
Melun Chamblain
Melun Gambetta
Nangis
Nemours
Provins
Rozay-en-Brie
Saint-Fargeau-Ponthierry
Voulx
85
Vendée
Beauvoir-sur-Mer
Challans
Chantonnay
Fontenay-le-Comte
Les-Sables-d'Olonne
L'Ile-d'Yeu
Montaigu
Mortagne-sur-Sèvre
87
Haute-Vienne
Chateauneuf-La-Forêt
Couzeix
Limoges
Saint-Junien
Saint-Sulpice-les-Feuilles
89
Yonne
Auxerre
Charny
Joigny
Migennes
Sens Alsace
Sens Victor Hugo
91
Essonne
Angerville
Corbeil-Essonnes
Etampes
92
Hauts-de-Seine
Bagneux
Photos : Didier Depoorter, Fotolia, Getty Images, photothèque Thélem assurances.
Direction de la communication Thélem assurances.
Impression : Imprimerie Nouvelle (St Jean de Braye), imprimeur labellisé imprim’vert.
(Charte pour la réduction de l’impact environnemental, la traçabilité et le traitement des déchets).
Siège social Le Croc — BP 63130 — 45431 Chécy cedex — Tél 02 38 78 71 00 — Fax 02 38 78 72 92
Société d’assurances mutuelles à cotisations variables — Entreprise régie par le code des assurances
www.thelem-assurances.fr

Documents pareils

Thélem assurances rapport annuel 2011

Thélem assurances rapport annuel 2011 Michel d’Aboville, président, Claude Foltier et Jean Rochon, vice-présidents, Daniel Antoni, directeur général et Nathalie Rojo, secrétaire générale s’est tenu le 28 Août 2011 pour faire un point l...

Plus en détail

RAPPORT D`ACTIVITÉ - Thélem assurances

RAPPORT D`ACTIVITÉ - Thélem assurances De gauche à droite : Daniel Antoni, Yves Broussoux, Sylvie Lagourgue, Jean Rochon, Diane de Fougeroux, Philippe Horstmann, Gérard Pouchès, Patrick Rajkowski, Guy Delloye, Daniel Chatelain, Philippe...

Plus en détail