Indémodable Saint-James Surnommé le balcon dè Bordeaux pour

Commentaires

Transcription

Indémodable Saint-James Surnommé le balcon dè Bordeaux pour
Date : 29 MAI 15
Journaliste : Anna David
Pays : France
Périodicité : Hebdomadaire
Page 1/1
Indémodable Saint-James
Surnommé le balcon dè Bordeaux pour sa vue, ce Relais et Châteaux
de Bouliac a su se réinventer avec succès.
6b72351d5df0c20de2684084720305781ec45c8421595ae
G
rande et brune,
un franc sourire,
Marie Borgel,
propriétaire et
PDG de l'hôtel d'architecte Saint-James
(18 chambres dont 3 suites),
à Bouliac, reçoit, accompagnée de son directeur général,
Anthony Torkington et de
Nicolas Magie, le chef étoile
en charge du restaurant gastronomique. Ce jour-là, les
trois responsables ont invité
les producteurs locaux avec
lesquels ils travaillent, afin de
rencontrer les journalistes.
« L'occasion défaire découvrir
les nouveaux plats de Nicolas
Magie maîs aussi de montrer
que derrière eux, il y a des personnes, affirme Anthony Torkington. 2014 avait démarré
difficilement. Finalement, cela
a été une année positive, avec un
chiffre d'affaires de 4 millions,
soit + 5 %, dont la moitié issue Nicolas Magie, Marie Borgel
du restaurant gastronomique, Bouliac.
20.000 couverts servis en 2014.
Nos objectifs : augmenter le taux
d'occupation de l'hôtel - 58 % sionnel par ailleurs, Marie
en 2014 - et attirer une clien- Borgel a pris la présidence du
tele étrangère. Aujourd'hui, la Saint-James en 2005, gérant
clientele est à 75 % française, à une équipe de cinquante per10 a 12 % anglaise. Suivent les sonnes (plus 10 au Café L'EsSuisses, les Allemands, les Espa- pérance, toujours à Bouliac,
gnols et quèlques Américains. 40.000 couverts en 2014).
Nous devons nous adapter aux « Pour moi, c'était la découverte
changements d'habitudes des d'un nouveau métier, l'art de
clients, dont ces réservations recevoir, une nouvelle organisade dernière minute liées à la tion, l'univers de la gastronomie
météo. »
et des chefs. De 2008 a 2012,
Acheté en 1993 par Jean- fai été administratrice déléguée
claude Borgel (père de régionale de Relais & Châteaux,
Marie) à Jean-Marie Amat un nouveau challenge qui m'a
(1)
, cet établissement atypique permis de sortir le nez du guidon
retrouve un nouveau souffle. et de réfléchir a la direction du
Après un parcours profes- Saint-James », explique-t-elle.
Tous droits réservés à l'éditeur
et Anthony Torkington sur la terrasse du Saint-James, à
En dix ans, que de chemin le jour. Le projet actuel est de
parcouru ! « En 2012, nous récupérer la deuxième étoile.
avons ouvert l'école de cuisine « Nicolas la mérite », s'exclame
(a la place du Bistroy, fermé Marie Borgel, qui insiste : « Le
depuis) avec Michel Portos, Saint-James est accessible à tous,
notre chef a l'époque. Il a fallu grâce a des menus a des prix
gérer son départ. Le recrute- intéressants le midi, maîs aussi à
ment de Nicolas Magie a été tres travers l'école de cuisine. »
positif : il est franc, direct et sa
Autre projet, pour l'instant
vision rejoint la nôtre. Celui, il en sommeil et en attendant
y a trois ans, d'Anthony Tor- que la conjoncture s'améliore :
kington, issu de Relais & Châ- agrandir le Saint-James.
teaux, nous a permis de mettre
en place une stratégie d'avenir,
Anna DAVID
partagée par toutes nos équipes et
[email protected]
qui vise l'expérience client, avec
de vraies émotions. » Un club (I) Ce dernier a tenu /es cuisines jusqu a i armee
œnologique a également vu de Michel Portos en 2002
HAUTERIVEJAMES 4594214400504

Documents pareils

Le Saint-James, Magie et culte de l`excellence …

Le Saint-James, Magie et culte de l`excellence … Date : 11/05/2015 Heure : 14:01:17 Journaliste : Dominique Mirassou

Plus en détail

Côté Cours, la nouvelle école de cuisine du Saint

Côté Cours, la nouvelle école de cuisine du Saint Et pour conserver sa convivialité, c’est autour d’une table ronde que les participants peuvent déguster les mets réalisés et partager leur expérience. C’est le jeune et dynamique Benjamin Bonnay, s...

Plus en détail

Bouliac : le patron du Saint-James perd son pari et enfile le tablier

Bouliac : le patron du Saint-James perd son pari et enfile le tablier grimpe. « Habituellement, j'ai surtout des échanges avec Nicolas Magie, mais il y a des choses qu'il ne me dit pas pour ne pas m'embêter ou il estime que cela ne m'intéresse pas. Là, je peux palper...

Plus en détail

Dossier de presse

Dossier de presse 90 € par personne avec le déjeuner au Saint-James et 75 € par personne avec le déjeuner au Café de l’Espérance. * Les demi-journées d’étude comprennent un café d’accueil, une pause, un déjeuner ave...

Plus en détail