lire la suite

Commentaires

Transcription

lire la suite
Prothèses mammaires : le scandale!
Fibrose sur prothèse mammaire. Site FDA
Le 1er avril 2010, 30000 prothèses mammaires de la marque PIP sont rappelées pour problème de fuite.
Ces prothèses qui sont des poches en silicone, remplies de gel de silicone, placées dans les seins par une
opération réalisée pour faire augmenter le volume apparent des seins. Il semble qu'il existe une fraude car
le gel dans ces prothèses serait différent de celui présenté dans le dossier pour l'autorisation de mise sur le
marché.
Plusieurs anomalies sont à relever. Primo, la mise en faillite de l'entreprise juste avant la décision de retrait
du marché du produit. Y-aurait-il des fuites d'informations permettant à l'entreprise d'organiser sa faillite
et ainsi éviter la justice ? Quand un produit est mis sur le marché, dans le domaine médical, outre le
contrôle de l'innocuité du produit, la capacité de l'entreprise de fabriquer le produit tout en respectant la
norme présentée est-elle contrôlée, la chaîne de production est-elle ensuite régulièrement contrôlée ?
Quels sont les responsables ? Pourquoi les autorités sanitaires semblent-elles tant tarder à intervenir ?
Hormis la reconstruction mammaire après une ablation du sein pour cancer, les prothèses mammaires
présentent une indication purement esthétique. Les demandes de prothèse venant des femmes de plus de
40 ans après plusieurs grossesses me semblent un peu justifiées. Mais celles venant des jeunes filles de
moins de 30 ans me paraissent toujours abusives. Si l'on ne peut pas être naturellement belle à cet âge,
quand le pourrait-on ? Surtout que le risque de commencer une anorexie mentale à cet âge est important.
Accepter de faire des prothèses mammaires sur une jeune femme maigre est d'accepter de la conforter
dans ses convictions de défauts physiques imaginaires, d'entrer dans son jeu pervers de se dissocier
mentalement de son corps afin de mieux la sculpter selon les « normes » imposées par la mode. Une des
caractéristiques de l'anorexique mentale est de ne pas être conscient de sa maigreur et de la réalité de son
corps. Il est bien plus simple et honnête de les aider à grossir un peu pour mieux « remplir les bonnets ».
Je n'ai jamais vu une personne en surpoids souhaitant avoir de prothèses mammaires pour augmenter le
volume des seins. Au contraire, elles veulent toutes une réduction mammaire ! Il est également vrai que
mettre les faux seins est plus simple et plus rentable que la prise en charge psychologique et l'hygiène de
vie. Une des techniques pour repérer les faux seins est de regarder les hanches et le bas ventre. Il est
impossible d'avoir les hanches maigres avec le bas ventre creux et une poitrine généreuse.
Ce sont des vraies opérations avec de vrais risques opératoires et d'anesthésie. Ci-dessous est un aperçu
des risques potentiels liés aux implants mammaires selon le site Santé Canada du gouvernement
canadien :http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv/med/implants-fra.php
Les implants mammaires ne sont pas considérés permanents. Que le but recherché soit une reconstruction
ou l'augmentation mammaire, il est probable que vous devrez subir d'autres interventions et voir votre
chirurgien régulièrement par la suite. À un certain moment, vos implants devront probablement être
retirés et vous devrez décider si vous voulez les remplacer.
La plupart des femmes portant des implants mammaires éprouveront des complications telles que douleur,
déformation, infection grave ou une condition appelée contraction capsulaire, soit une rétraction du tissu
cicatriciel ou capsule, que l'organisme forme autour des implants mammaires.
Il y a aussi le risque de rupture. Il est plus facile de détecter une rupture si l'implant contient une solution
saline plutôt que du gel de silicone.
Avant d'opter pour la pose d'implants mammaires, pensez aux facteurs suivants :
• la chirurgie peut modifier la forme de la poitrine et cela est souvent irréversible ;
• le retrait des implants peut occasionner du capitonnage, un plissement ou à autres changements
esthétiques non désirés ;
• les implants mammaires peuvent affecter la production de lait pendant l'allaitement ;
• les implants mammaires compliquent la mammographie (pour détecter le cancer du sein);
• la pose d'implants mammaires comporte les mêmes risques que toute autre procédure chirurgicale.
Discutez-en avec votre médecin. Toute opération chirurgicale comporte des risques, y compris la
pose d'implants mammaires.
On compte de nombreuses opérations complémentaires, en moyenne 5 dans les 4 ans qui suivent une pose
de prothèses mammaires. Aucun chiffre ni étude n'est publié sur le statistique de ces complications ! Mais
si les gouvernements canada et américain se doivent les signaler comme ci-dessus, cela devrait être
important ! Par ailleurs, il faut les changer tous les 10 à 15 ans. Les fuites des prothèses mammaires sont
bien connues. Ces prothèses PIP sont retirées car leur taux de fuite est « plus élevé que les autres » selon
l'Afssap. Cela confirme que les fuites sont bien réelles avec les autres prothèses également (Santé Canada
et FDA (Autorité sanitaire américaine))(2).
Ces fuites pourraient être anodines si ces prothèses n'étaient pas remplies de silicone. Les problèmes liés
au silicone liquide sont pourtant bien connus et ont entraîné l'interdiction de l'injecter dans les rides du
visage.
Ce gel de silicone avait été interdit en France, en Europe et dans beaucoup d'autres pays comme les Etats
Unis car il peut être à l'origine de maladie systémique sans compter les complications par réaction
inflammatoire autour du produit : granulomes, réaction inflammatoire avec rougeur, oedème persistant,
contraction de la chair au contact du silicone, gangrène (3). Par ailleurs, ces réactions au silicone sont
assez graves, difficiles à guérir car c'est un produit non dégradable dans l'organisme. Après cette date, les
prothèses mammaires étaient remplies de sérum physiologique. Il est étonnant que le gel de silicone soit
réautorisé par la suite dans les prothèses mammaires alors qu'il est toujours interdit dans les injections des
rides. Chaque paire de prothèses mammaires en contient au moins vingt fois la quantité utilisée pour les
rides du visage. En cas de fuite, les conséquences sont proportionnellement beaucoup plus redoutables.
Comment se fait-il que ce produit soit réutilisé ? Par ailleurs, les chirurgiens, connaissant sûrement ces
risques de fuites et ceux secondaires au gel de silicone, pourquoi continuent-ils à les utiliser ? Pourquoi les
prothèses remplies avec du sérum physioloque, beaucoup moins dangereuses en cas de fuite sont-elles
abandonnées aux dépens de la santé des gens pour un petit mieux esthétique ? À noter, on compte en 1995
environ 450.000 Américaines en procès pour ces problèmes de fuite et de silicone.(1)
En 2007, un médecin a provoqué 19 cas d'infection par une faute de désinfection lors des traitements de
mésothérapie. Ce médecin ne peut plus exercer. La mésothérapie est mise en cause alors que c'est seul le
médecin qui était en faute, pas la technique. Malgré cela, le diplôme universitaire de mésothérapie à
l'hôpital Pitié Salpétrière est arrêté par la faute personnelle d'un seul médecin qui n'a pas respecté les
règles élémentaires de l'asepsie qui est la même que celle dans l'injection des vaccins et prises de sang. Ce
scandale de prothèse mammaire concerne la technique elle-même car toutes les prothèses présentent des
risques de fuite, implique des centaines de chirurgiens plasticiens, faisant des milliers de victimes, quelle
sera l'attitude des autorités sanitaires ? Notamment, le gel de silicone, bien connu comme nocif dans le
corps avec des procès et scandales qui jalonnent son existence, interdit dans l'injection superficielle des
rides, cela n'a pas empêché des chirurgiens plasticiens d'utiliser ce produit hautement à risque en
profondeur dans le corps dans un but purement esthétique. Un article trouvé sur Internet résume
parfaitement les études sur des problèmes de rupture de prothèses et les risques du silicone ainsi que le
répertoire de scandales et de procès. (1)
D'autres alternatives aux prothèses de silicone existent : injection des graisses autologues, injection d'acide
hyaluronique. Il existe également une méthode assez efficace qui est de prendre quelques kilos et faire du
sport en même temps. Cette dernière est la plus naturelle et totalement dénuée de risque. Votre corps sera
intégralement embelli étant plus musclé et votre santé en s'améliorant donnera à votre peau l'aspect
sainement rosé. Mais malheureusement, la prise en charge de l'hygiène de vie n'a jamais été privilégiée en
France.
Bibliographie
Prothèses mammaires
1/ Poitrines empoisonnées http://implants.clic.net/tony/Violence/23.html
http://implants.clic.net/tony/USA/Poison/02.html
2/
Santé Canada http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv/med/implants-fra.php
http://www.mayoclinic.com/health/breast-implants/WO00052/METHOD=printUnited States Food and
Drug Administration (FDA). Breast implants.
http://www.fda.gov/MedicalDevices/ProductsandMedicalProcedures/ImplantsandProsthetics/BreastImpla
nts/default.htm, 2009.
• American Society for Aesthetic Plastic Surgery and American Society of Plastic Surgeons. Breast
implants. http://www.surgery.org/consumers/procedures/breast/breast-implants, 2009.
3/ Pub med : les complications de prothèses mamaires et de silicone
Management of the infected or exposed breast prosthesis: a single surgeon's 15-year experience with
69 patients. Spear SL, Seruya M. Plast Reconstr Surg. 2010 Apr;125(4):1074-84.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20335860
Silicone gel implants in breast augmentation and reconstruction.
Gampper TJ, Khoury H, Gottlieb W, Morgan RF. Ann Plast Surg. 2007 Nov;59(5):581-90.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17992156
Severe allergic reaction to Dermabond.
The use of 2-octyl cyanoacrylate (Dermabond; Ethicon, Somerville, NJ) for...13th November,
2009
Division of Plastic Surgery, Robert Wood Johnson Medical School, New- Aesthet Surg J. 2009
Jul-Aug;29(4):314-6. (DOI Direct Link)
• Calculation of silicone breast implant volumes using breast magnetic resonance imaging.
BACKGROUND: Patients needing silicone gel-filled breast implant surgical...13th November,
2009
University of California San Diego, San Diego, CA, USA.- Aesthet Surg J. 2009 JulAug;29(4):310-3. (
DOI Direct Link)
• Do biomaterials cause implant-associated mesenchymal tumors of the breast? Analysis of 8
new cases
and review of the literature.
Implant-associated mesenchymal tumors (IAMT) of the breast are rare, and...11th November,
2009
Cedars Sinai Medical Center, Los Angeles 90048, CA.- Hum Pathol. 2009 Nov;40(11):1564-70.
Epub
2009 Jun 21. (DOI Direct Link)
/ /• [Silicone-induced lymphadenitis: a possible false positive of malignancy]
Gross migration of silicone gel from ruptured breast implants is a rare...29th October, 2009
- Cir Esp. 2009 Jul;86(1):53-4. Epub 2009 Apr 29. (DOI Direct Link)
• Mondor disease: a case report and review of the literature.
Thrombophlebitis of the thoracoepigastric system of veins is a benign...22nd October, 2009
From Belvedere Private Hospital, Knee Hill Abbeywood, London, United- Aesthet Surg J. 2009
May-Jun;29(3):209-12. (DOI Direct Link)
• Effect of tissue inhibitors of metalloproteinases and matrix metalloproteinases on capsular
formation
around smooth and textured silicone gel implants.
BACKGROUND: Capsular contracture is one of the most distressing...6th October, 2009
Department of Plastic Surgery, Hand Surgery, Burn Unit, University- Aesthetic Plast Surg. 2009
Jul;33(4):555-62. Epub 2009 Mar 28. (DOI Direct Link)
• [The usage of silicone breast implants in the women bodybuilder]
The immediate improvement of appearance is the reason for the usage of...24th September,
2009
Katedra i Klinika Chirurgii Naczyniowej, Ogolnej i Transplantacyjnej AM we- Polim Med.
2009;39(2):65-9.
• Primary breast augmentation today: a survey of current breast augmentation practice patterns.
A study was undertaken to survey current practice patterns concerning...15th August, 2009
Department of Plastic Surgery, University of Texas Southwestern Medical- Aesthet Surg J. 2009
Mar-Apr;29(2):116-21. (DOI Direct Link)
1/4
• Chyle leak after breast augmentation.
A 34-year-old woman developed a chyle leak after removal and replacement...15th August, 2009
Private- Aesthet Surg J. 2009 Mar-Apr;29(2):113-5. (DOI Direct Link)
• Silicone breast implant rupture presenting as bilateral leg nodules.
Gross migration of silicone gel from ruptured breast implants is a rare...28th July, 2009
Department of Dermatology, Sheba Medical Center, Tel Hashomer, Israel.- Clin Exp Dermatol.
2009
Jul;34(5):e99-101. Epub 2009 May 5. (DOI Direct Link)
• Experimental analysis of silicone leakage.
We analyzed whether gel bleed, the leakage of silicone gel from breast...1st July, 2009
Department of Plastic, Reconstructive and Regenerative Surgery, Graduate- J Nippon Med Sch.
2009
Apr;76(2):109-12.
• 3D analysis of breast augmentation defines operative changes and their relationship to implant
dimensions.
Breast augmentation is one of the most common plastic surgery procedures...23rd June, 2009
Institute of Reconstructive Plastic Surgery, NYU School of Medicine, New- Ann Plast Surg. 2009
May;62(5):570-5. (DOI Direct Link)
• Silicone breast implants and anaplastic large T-cell lymphoma.
BACKGROUND: Capsular contracture is one of the most distressing...2nd April, 2009
- JAMA. 2009 Mar 25;301(12):1227; author reply 1227. (DOI Direct Link)
• Additional uses for a barrier drape in breast implant surgery.
BACKGROUND: Capsular contracture is one of the most distressing...3rd March, 2009
Plastic Surgery Associates, Suite 700, 220 Lyon, NW, Grand Rapids, Mich.- Plast Reconstr
Surg. 2009
Feb;123(2):76e-77e. (DOI Direct Link)