Le nouvel Airbus A380 s`envole

Commentaires

Transcription

Le nouvel Airbus A380 s`envole
Le nouvel Airbus A380 s'envole
1 of 4
http://www.laguinguette.com/lejournal/2005/05act/
Le nouvel Airbus A380 s'envole
La construction du nouvel Airbus A380 est source de
grande fierté pour l'Europe. Au moment où le doute plane
sur la construction politique de l'Europe, la conception et
réalisation du plus grand transporteur de passagers dans
le monde est un exemple des bénéfices que peut apporter
la coopération internationale.
The building of the new Airbus A380 is a source of great
pride for Europe. At a time when doubt hovers over
Europe's political construction, the design and creation of
the largest passenger plane in the world is an example of
the benefits that international cooperation can bring.
La construction du nouvel Airbus A380 est source de
grande fierté pour l'Europe. Au moment où le doute
plane sur la construction politique de l'Europe, la
conception et réalisation du plus grand transporteur
de passagers dans le monde est un exemple des
bénéfices que peut apporter la coopération
internationale.
The building of the new Airbus A380 is a source of
great pride for Europe. At a time when doubt hovers
over Europe's political construction, the design and
creation of the largest passenger plane in the world is
an example of the benefits that international
cooperation can bring.
C'est aussi un moment marquant dans la rivalité
historique entre Airbus et son concurrent Boeing.
Airbus a beau égaliser avec Boeing au niveau des
ventes, la compagnie n'a jamais eu un modèle de
prestige pour sortir de l'ombre du constructeur
américain et de son mythique 747.
Le premier vol d'essai a donc été donc un événement
historique pour l'industrie, et une journée
exceptionnelle pour la région toulousaine, où Airbus
régit l'économie locale. Reportage de Cédric Rousseu
et Robert Delbosc de Radio Occitania.
De la naissance de Clément Ader à Muret, à
l'assemblage du mythique supersonique Concorde,
Toulouse a toujours eu une histoire intimement liée
avec celle de l'aéronautique.
En cette année 2005, Toulouse est en passe de1
réussir un nouveau défi, avec l'assemblage du
nouveau gros porteur d'Airbus l'A380. Cet A380, fruit
d'un projet européen: les ailes et les nervures ayant
été fabriquées respectivement à Broughton et Filton
en Grande-Bretagne; le système
d'intercommunication de la cabine, les cellules du
fuselage avant et arrière, l'empennage vertical, les
ailerons d'atterrissage et les conduits d'airs à basse
pression à Buxtehude, Nordeham, Stade, Brême
Hambourg et Laupheim en Allemagne; l'empennage
horizontal, les trappes du train d'atterrissage, les
matières composites avancées, et les composants
structuraux du gouvernail de direction à Getafe,
Illescas et Puerto Réal en Espagne; enfin, le cockpit,
le caisson central, les panneaux dorsaux du fuselage
ayant été, eux, produits à Méaulte, Nantes et Saint
Nazaire en France.
Avant de s'envoler, ces pièces auront emprunté de
multiples moyens de transport : en effet si certaines
prendront les voies aériennes à bord d'un Beluga,
d'autres emprunteront les voies maritimes par
l'intermédiaire de navires-rouliers, ou encore le géant
des mers le Ville-de-Bordeaux - long de 154 mètres
et spécialement fabriqué en Chine pour acheminer
les pièces de l'A380 jusqu'à Pauillac dans l'estuaire
It's also a significant moment in the historic rivalry
between Airbus and their competitor Boeing. Airbus
may have matched Boeing as far as sales are
concerned, but the company has never had a prestige
model to take it out of the shadow of the American
constructor and its legendary 747.
The first test flight was therefore a historic moment for
the industry and an exceptional day for the region of
Toulouse, where Airbus dominates the local
economy.
Cédric Rousseu and Robert Delbosc from Radio
Occitania report.
From the birth of Clément Ader in Muret to the
assembly of the legendary Concorde, the history of
Toulouse has long been linked to that of aeronautics.
In this year 2005, Toulouse is on the verge of meeting
a new challenge, with the assembly of the new long
haul Airbus the A380. This A380 is the fruit of a
European project: the wings and the ribs having been
built respectively in Broughton and Filton in Great
Britain; the cabin intercommunication system, the
front and rear airframes, the vertical tail fin, the
landing ailerons and the low pressure air ducts at
Buxtehude, Nordeham, Stade, Brême, Hambourg and
Laupheim in Germany; the horizontal tail fins, the
landing gear hatches, the advanced composite
materials, and the structural elements of the rudder at
Getafe and Illescas and Puerto Réal in Spain; finally
as for the cockpit, the fuselage box, and the wing
panels of the fuselage, they were produced in
Méaulte, Nantes and Saint Nazaire in France.
Before taking off, these parts will have traveled via
numerous methods of transport: if some will have
taken the air route onboard a Beluga, others will have
taken the maritime route, via either roll-on roll-off
ships or the giant of the sea Ville-de-Bordeaux - 154
metres long and specially built in China to take the
elements of the A380 to Pauillac in the Gironde
estuary, after which they will have taken the river
routes, reaching Langon via the Garonne on board
canal boats, before finishing up on articulated lorries
06/07/2006 14:13
Le nouvel Airbus A380 s'envole
2 of 4
de la Gironde, puis ces dernières prendront les voies
fluviales, ralliant Langon par la Garonne à bord de
péniches, pour finir sur des semi-remorques le long
des 240 km de routes spécialement aménagées pour
les longs convois exceptionnels se déplaçant de nuit
à une vitesse moyenne de 20 km/h pour aboutir au
site d'assemblage de la ville rose2.
Mais revenons plutôt sur le Super Jumbo d'Airbus. Il
est capable de franchir 14 000 km d'une traite3, il est
long de 73 m pour une envergure d'environ 80 m,
pour un poids total de 277 tonnes à vide. Ainsi ce
géant des airs qui pourra emporter jusqu'à 840
passagers sur deux ponts en classe unique effectuait
son premier vol d'essai le mercredi 27 avril 2005.
Retour sur l'ambiance au Tarmak de Blagnac peu
après le décollage
Oui, Cédric, bonjour, eh bien, en effet nous sommes
en bordure de la piste de Blagnac pour un événement
aéronautique puisque 35 ans après le premier vol du
Concorde, eh bien, c'est le géant de l'air, l'Airbus 380
qui quittait cette piste de Toulouse-Blagnac ce matin
pour le ciel toulousain et cela devant des milliers et
des milliers de personnes car je peux vous le rappeler
et ils sont venus de loin. Il y avait des Allemands, des
Japonais, ils étaient venus à pied, en voiture -il y en a
même qui sont venus en camping-car- et ils avaient
bivoiqué4. depuis lundi sur les collines avoisinantes
pour mieux voir cet appareil.
Donc, décollage: 10 h 30 passées de quelques
minutes avec, aux commandes de cet appareil, eh
bien, trois pilotes prestigieux, pilotes d'essai, avec
Claude Lelaie, avec Gérard Desbois, avec Jacques
Rosay, et puis également venaient avec eux trois
techniciens, Fernando Alonso, Jacky Joye et Manfred
Birnfeld, donc tous les six ils sont partis pour un
périple. Alors le périple était variable: s'il y avait
quelques problèmes, on devait réduire l'itinéraire. Eh
bien, il s'avérait que le ciel était bleu, les essais
étaient bleus également, donc ils sont partis.
Actuellement ils tournent au-dessus de Carcassonne
et nous les reverrons aux environs de 14 h 30. Et là,
eh bien ils se poseront devant nous. Ils viendront
devant nous, et bien entendu, nous serons pour
Occitanie à la descente de la passerelle et nous
aurons les impressions de ces pilotes. Voilà.
En attendant, eh bien, les premières impressions, eh
bien, on va les demander au directeur, donc, au
président d'Airbus, Noël Forgeard, donc, si vous le
voulez bien, eh bien, nous allons l'écouter.
«Je pense que tout le monde a vu que l'avion avait
décollé exactement à l'heure dite à quelques
secondes près. On avait mis une petite fierté à ce
qu'il en soit ainsi. Je pense que tout le monde a pu
voir aussi qu'il était extrêmement silencieux. Le bruit
est un des domaines sur cet avion dans lequel on
s'était fixé des objectifs très ambitieux (3 décibels de
moins que la concurrence). J'étais très content de
croiser tout à l'heure la présidente de l'autorité
aéroportuaire de Los Angeles qui était là et qui a pu
entendre, ou plutôt ne pas entendre l'avion, à son
http://www.laguinguette.com/lejournal/2005/05act/
along 240 kilometres of roads specially adapted for
exceptionnally long convoys, travelling by night at an
average speed of 20 kilometres by hour to reach the
assembly plant of the pink town (Toulouse).
But let's go back to Airbus's Super Jumbo. It's
capable of travelling 14000 kilometres in one hop, it's
73 meters long with a wingspan of 80 meters, total
weight 277 tonnes when empty. And so it was that
this giant of the skies, which will be able to carry up to
840 passengers on two levels in a single class,
carried out its first test flight on Wednesday April 27th
2005. Flashback to the scenes on the Blagnac tarmac
shortly after takeoff.
Yes Cédric hello, well, effectively we are on the side
of the runway at Blagnac for an event in aeronautic
history because 35 years after the first flight of
Concorde, well it's the giant of the skies, the Airbus
380 which left this runway of Toulouse-Blagnac this
morning for the skies of Toulouse and this in front of
thousands of people because I can remind you
they've come from afar. There were Germans,
Japanese, they've come by foot, by car - there are
even some who have come by camping car - and
they'd pitched tent since Monday on neighbouring
hills to get a better view of this machine.
So the take off was a few minutes after 10.30am with
at the controls of this machine, will three prestigious
pilots, test pilots, with Claude Lelaie, with Gérard
Desbois, with Jacques Rosay and then three
engineers came with them as well, Fernando Alonso,
Jacky Joye and Manfred Birnfeld, so all six of them
have left to take a trip. Well this trip was variable: had
they encountered any problems, they would have had
to reduce the journey. Well, it turned out that the sky
was blue and the tests were all clear too, so they're
off. At the moment they're circling around
Carcassonne and we'll see them back around
14.30pm. And there, well, they'll land in front of us.
They will come in front of us and of course we'll be
there for Occitanie as they come down the gangway
and we'll have the impressions of these pilots. There
we are.
While waiting for those first impressions we're going
to ask the director, the president of Airbus, Noël
Forgeard for his, so if you like, let's listen to him.
«I think everyone saw that the plane took off at
exactly the appointed time give or take a few
seconds. We had made it a little point of pride that it
should be like that. I think that everyone could see as
well that it was extremely silent. Noise was one of the
areas in which we had fixed some very ambitious
objectives for this plane (3 decibels below the
competition). I was very happy earlier to bump into
the president of the Los Angeles airport authority who
was there and who could hear, or more to the point
not hear, the plane on take off.»
And yes, a little reminder of the relations with its
biggest competitor, the American Boeing, and for the
time being in the battle of the skies which these two
06/07/2006 14:13
Le nouvel Airbus A380 s'envole
3 of 4
décollage.»
Et oui, un petit rappel des relations avec son plus
gros concurrent, l'américain Boeing, et pour le
moment dans la bataille des airs que se livrent les
deux géants, Airbus semble avoir pris l'avantage. En
effet son vaste fuselage ovoïde - dont les sièges ont
été accolés deux par deux pour une plus grande
liberté de circulation et la connexion téléphonique
multimédia haut débit disponible sur chaque place ne devrait pas manquer de séduire les futurs
passagers de l'avion européen. Quant au fait qu'il
serait plus économe en Kérosène et plus silencieux
que son concurrent de Seattle, cela devrait séduire
les futurs acheteurs qui devraient pouvoir réaliser une
économie de 15 à 20 % à l'usage.
De plus, ce petit bijou est un vrai bonheur à piloter si
l'on en croit les pilotes. Quoi qu'il en soit, le premier
vol de ce monstre des airs se sera révélé un succès
et se sera déroulé sans encombre.
Merci Cédric! Eh bien nous nous retrouvons en effet
en bordure de cette piste de Blagnac pour attendre le
retour de l'Airbus, Airbus 380, qui, à 10 heures 30
minutes a décollé depuis Blagnac pour son petit tour
d'essai, donc son premier vol. Alors le premier vol
était prévu... on nous avait donné comme horaire
entre une heure et quatre heures. Eh bien là on vient
d'avoir confirmation. Ce sera plus près des quatre
heures que de l'heure puisque le vol se déroule très
bien, tout va très bien, le décollage a été parfait. Donc
ils ont décidé de faire le vol maximum. Et pour avoir
plus de précisions, eh bien, aux environs de 14
heures nous avons pris contact par radio avec Claude
Lelaie, donc, qui est le pilote de cet Airbus A 380.
Donc tout de suite nous avons la liaison. Claude
Lelaie, comment se déroule ce vol?
« Eh bien bonjour à tous, nous sommes actuellement
au sud de Toulouse à 13 000 pieds environ, 4000 m.
Nous venons d'essayer ce que l'on appelle la loi
normale c'est-à-dire le système de commandes de
vol totalement stabilisé sur tous les axes et nous
avons décéléré jusqu'à des vitesses assez basses,
l'avertisseur de décrochage et également des
systèmes de protection jusqu'à 13° d'incidence. Nous
sommes maintenant en train d'essayer le pilote
automatique. Notre retour est prévu dans environ 45
minutes. À tout à l'heure!»
Voilà! Merci Claude Lelaie, donc, à tout à l'heure.
Eh bien, Claude Lelaie avait calculé juste puisque ce
n'est pas à 14 h 30 mais à 14 h 25 avec 5 minutes
d'avance, donc, Airbus s'est à nouveau présenté en
bout de piste pour son atterrissage. Alors, vol parfait.
C'est un succès pour ce premier vol d'Airbus.
Trente-cinq ans après Concorde, succès d'Airbus.
Alors maintenant il lui restera un an d'essai avant la
certification et puis ensuite, eh bien, ce sera la
livraison aux différentes compagnies.
Bien que les premiers tests soient concluants, le plus
dur reste à faire. Reste a ce projet de quelque5 12
http://www.laguinguette.com/lejournal/2005/05act/
giants fight out, Airbus looks to have taken the
advantage. In fact its vast ovoid fuselage - in which
the seats are joined up two by two for greater
freedom of movement and the broadband telephone
and multimedia connection available for each seat shouldn't fail to seduce future passengers on the
European aeroplane. As for the fact that it will be
more economic in jet fuel and quieter than its
competitor from Seattle, that should seduce future
buyers who should be able to economise between 15
and 20% on running costs.
What's more, this little gem is a real pleasure to fly if
the pilots are to be believed. Whatever, the first flight
of this monster of the skies was to prove a success
that went off without incident.
Thank you Cédric! We'll we're here effectively on the
side of the Blagnac runway for the return of the
Airbus, the Airbus 380, which at 10.30am took off
from Blagnac for its first little trial run, so its first flight.
So this first flight was due... they gave us a timing of
between one hour and four hous. Well there we've
just had confirmation. It will be closer to four hours
than to one hour because the flight's going very well,
everything's going very well, the take-off was perfect.
So they've decided to go for the maximum flight. And
to have more details, well at around 14.00hrs we
made radio contact with Claude Lelaie, who is the
pilot of this Airbus A380. So straight away we have
this exchange. Claude Lelaie, how is this flight going?
«Well, hello everyone, we are at the moment South of
Toulouse at 13000 feet, that's around 4000M. We've
just tried what they call the normal schedule, that's to
say the command system completely stabilised at all
levels and we've decelerated to fairly low speed, the
stall warning and equally the protection systems down
to an incidence of 13°. Now we are in the middle of
testing the automatic pilot. Our return is scheduled in
around 45 minutes. See you soon!»
There we are! Thank you Claude Lelaie, so see you
soon.
Well, Claude Lelaie calculated right because it wasn't
at 14h30 but at 14h25, so five minutes early, that the
Airbus appeared once again at the end of the runway
for it's landing. So a perfect flight. It was a success for
the first Airbus flight. Thirty-five years after Concorde,
success for Airbus. So now there's one more year of
testing before it gets certification and afterwards, well,
it will be delivery to the different companies.
As much as the first tests matched expectations, the
hardest remains to be done. This project costing
some 12 billion euros still has to undergo a battery of
06/07/2006 14:13
Le nouvel Airbus A380 s'envole
4 of 4
milliards d'euros à subir encore une année toute une
batterie de tests avant sa mise en service au second
semestre de 2006. D'ici là l'aventure continue et le
patron d'Airbus table pour6 100 commandes
supplémentaires d'ici la fin de l'année 2005. Avec un
peu de chance, comme pour Concorde, le reste
rentrera dans l'Histoire avec un grand H.
http://www.laguinguette.com/lejournal/2005/05act/
tests throughout the year before going into service in
the second half of 2006. So from this point on the
adventure continues and the chief of Airbus is
counting on 100 more orders between now and the
end of 2005. With a bit of luck, as with Concorde, the
rest will go into History with a large H.
1. 1. est en passe de - va très bientôt.
2. la ville rose - c'est ainsi qu'on appelle Toulouse dont le centre est construit en briques
3. d'une traite - sans s'arrêter.
4. bivouaquer - camper
5. quelque - devant un nombre 'quelque' signifie environ et ne prend pas de 's'
6. tabler sur - prévoir.
06/07/2006 14:13

Documents pareils