TRAVEL IN AFRICA

Commentaires

Transcription

TRAVEL IN AFRICA
N°9
T R I M E S T R I E L O C TO B R E N OV E M B R E D É C E M B R E 2 0 1 5
LE VOYAGE en AFRIQUE
Out of Africa
GONDWANA,
UN PARADIS SUR LA GARDEN ROAD
A PARADISE WITHIN THE GARDEN ROAD
Safari au Congo
MOANDA
, LA NATURE DANS UN ÉCRIN
NATURE IN A GREEN BOWER
Discovering Africa
EN CÔTE D’IVOIRE D’ASSINIE À SASSANDRA
World
FLORENCE
COPENHAGUE
TRAVEL IN AFRICA
HAMAJI I 1
N°9
OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE 2015
SOMMAIRE
VOYAGEZ
OUT OF AFRICA 16
GONDWANA, UN PARADIS SUR LA GARDEN ROAD
A PARADISE WITHIN THE GARDEN ROAD
Lorsque vous voyagez avec airtel
vous profitez d’une tarification unique
associée au continent d’accueil
EN CÔTE D’IVOIRE D’ASSINIE À SASSANDRA
IVORY COAST : FROM ASSINIE TO SASSANDRA
visitez : africa.airtel.com
AVEC UN TARIF UNIQUE
PAR CONTINENT
SAFARI AU CONGO 26
MOANDA, LA NATURE DANS UN ÉCRIN
NATURE IN A GREEN BOWER
DISCOVERING AFRICA 34
RENCONTRE 42
SASKIA TOUSSAINT, JUST FOR FUN GLAMOUR 46
MAISON MARA
LE GROUPE CHANIC EN HÉRITAGE
CHANIC GROUP IN HERITAGE
MAGAZINE ÉCO 50
MAGAZINE 58
A KINSHASA, LES FOULA-FOULAS ROIS DU TRANSPORT
IN KINSHASA, THE FOULAS-FOULAS KINGS OF TRANSPORT
DÉCOUVERTE 66
JUSTINE GAGA, LA LADY DES ARTS PLASTIQUES AU CAMEROUN
THE LADY OF ART SCENE IN CAMEROON
AU BOUT DU MONDE 70
KOMODO, AU PAYS DES DRAGONS
KOMODO, THE LAND OF THE DRAGON
CHRONIQUE 74
VACANCES DANS LES ALPES SUISSES
WANDERING IN THE SWISS ALPS
FOOD 80
LA CUISINE INSIPREE DE NATHALIE GUIRAL
THE INSPIRED CUISINE DE NATHALIE GUIRAL
N FLORENCE
BREAK IN A CITY 82
CARNET HAMAJI 90
LIFESTYLE IN COPENHANGEN HAMAJI’S PEOPLE 94
PHOTO DE COUVERTURE NABIL ZORKOT
2 I HAMAJI
Un pêcheur sur la lagune en Côte d’Ivoire
Ivory Coast, a fisher man in the lagoon
HAMAJI I 3
.
U MONDE
U BOUT D
R
’A
IE
U
L
Q
B
S
U
U
UR P
NE J
AZINE PO
US EMMÈ
G
O
A
V
M
E
E
IN
L
Z
R
AGA
CTE
ATIONS.
À CONTA
HAMAJI M
PÉRÉGRIN
INVITONS
S
S
O
U
S.
V
O
T
V
E
S
TOS
LECTEUR
NOU
VOS PHO
E DE SES
R
T
.
N
E
L
O
P
C
O
N
E
LA RE
AJI’S P
E PART À
JET HAM
IN
U
Z
S
A
U
G
A
A
E
V
RES
HAMAJI M
S DU NOU
OS LECTU
LES STAR
RTAGEZ V
A
S
P
E
,
T
R
T
E
DEVENEZ
E
G
L
Z LÉ
S TAB
! VOYAGE
E SUR VO
S
IN
A
P
Z
A
Z
G
IE
A
L
ET N’OUB
HAMAJI M
HARGEZ
IMA.COM
ET TÉLÉC
RNEILLES
WWW.CO
JOIN US!
TRIMESTRIEL
ÉDITO
LE VOYAGE en AFRIQUE
LE MOT
DE L’ÉDITEUR
Hamaji Magazine vous
emporte toujours plus loin
. Grâce à votre adhésion,
Hamaji Magazine est
aujourd’hui imprimé à
12000 exemplaires.
C’ÉTAIT JOUR DE MARCHÉ QUAND JE SUIS ARRIVÉE À DJENNÉ…
LES GENS GRANDS ET ÉLÉGANTS, VÊTUS DE LONGUES ROBES
AUX COULEURS VIVES, ALLAIENT ET VENAIENT AUTOUR DE
LA MOSQUÉE… LES HOMMES PORTAIENT DES CHAPEAUX DE
PAILLE À LARGE REBORD, JOLIMENT TISSÉS ET BORDÉS DE
LANIÈRES DE CUIR, ET LES FEMMES AVAIENT DES BOUCLES
D’OREILLE EN OR BATTU MASSIF, QUI SCINTILLAIENT DANS LA
LUMIÈRE VIVE DU SOLEIL.
Avec une très vaste circulation, ce
sont plus de 22000 lecteurs qui partagent
nos voyages en Afrique et dans le reste du
monde
Chers amis voyageurs,
Vous êtes plus nombreux à vous inscrire sur
notre site pour télécharger et lire sur vos
tablettes la version numérique de votre
magazine.
Dans ce nouveau numéro, nous vous invitons à
un voyage sur la Garden road, en Afrique du sud
direction le Gondwana. Une photographe est
allée pour vous à Moanda en RDC. Elle signe un
sujet fascinant sur le Parc Marin des Mangroves.
Alors que l’Afrique de l’ouest découvrira bientôt
Hamaji Magazine, nous vous proposons
une découverte de la Côte d’Ivoire
et de ses lagunes. « Just for fun »
Saskia Toussaint est venue à notre
rencontre. Nous accueillons dans
tagram
s
n
I
k
o
o
b
Face
ce numéro le travail magnifique de
4633
Colin Delfosse sur les foula-foulas à
243 85257
+
5
1
8
9
om
2
Kinshasa. Puis nous partirons pour
eillesima.c
+243 8534
:
rn
o
ts
c
.c
ta
w
n
w
o
C
un petit tour en Europe à Florence et
om - w
eillesima.c
rn
o
c
[email protected]
o
it
Copenhague.
ed
!
S
U
W
FOLLO
IT WAS A MARKET DAY WHEN I FIRST ARRIVED IN DJENNE...
THE TALL, GRACEFUL PEOPLE, DRESSED IN LONG AND
COLORFUL DRESSES WERE MOVING ABOUT AROUND THE
MOSQUE... THE MEN WORE WIDE-BRIMMED STRAW HATS,
BEAUTIFULLY WOVEN WITH LEATHER STRIPS WHILE WOMEN
HAD BEATEN SHEET GOLD EARRINGS, WHICH SPARKLED IN
THE BRIGHT SUNLIGHT.
UNE FEMME EN AFRIQUE, JOURNAL D’UNE PHOTOGRAPHE
AFRICAN VISIONS, THE DIARY OF AN AFRICAN PHOTOGRAPHER
MIRELLA RICCIARDI
HAMAJI I 7
Contributeurs
Contributeurs
Out of africa - Glamour
Nathalie Bardin
Magazine
Colin Delfosse
Nathalie est une photographe et bloggeuse FrancoNorvégienne établie au Cap depuis maintenant 2 ans.
Elle a grandit en Afrique de l’Ouest et voyage toute sa
vie, d’où sa passion pour le photo reportage.
Nathalie is a French and Norwegian photographer and
blogger, established in Cape Town for 2 years. She grew up
in West Africa and travelled her entire life, reason why she
became passionate about photo journalism.
Safari au Congo - Éco
Catherine Trautes
Catherine Trautes est diplômée de l’IHECS, en Belgique. Attirée par le voyage
depuis toujours, elle fait ses premières armes au Quebec. De passage en RDC
pour quelques mois, elle s’y installera définitivement. Depuis 2014, elle se consacre
à la photo à plein temps et a ouvert son propre studio à Kinshasa. Du portrait au
paysage en passant par le reportage, elle pose un regard sensible sur ses sujets.
Catherine graduated from IHECS, Belgium. She has always been passionate about
travelling and made her debut in Quebec. While in the DRC for a few months, she
decides to settle there permanently. Since 2014, she has devoted herself to full time
photography and opened her own studio in Kinshasa. From portrait to landscape or
photo reportage, she adds a sentitive touch to her subjects.
Diplômé en journalisme et
photographe freelance, Colin Delfosse
fonde en 2007 le collectif Out of Focus.
Souvent primé, il est projeté à Visa pour
l’image à Arles et à Sète en 2013. Il a
publié le New York Times, Photo Raw,
Les Inrocks, Jeune Afrique, le Monde
etc. Ses projets le conduisent en RDC
où il suit les rebelles du Nord Kivu.
Graduated from the Journalism faculty
and freelance photographer, Colin
Delfosse founds in 2007 the collective
Out of Focus. Winner of several awards,
his work is shown at « Visa pour l’Image
» in Arles and Sète in 2013. He has
published in the New York Times, Photo
Raw, Inrocks, Jeune Afrique, Le Monde,
etc. His projects lead him to the DRC
where he studies the rebels in the
North Kivu.
Discovering Africa
Nabil Zorkot
Cinéaste de formation mais photographe de métier, Nabil
Zorkot parcourt la Côte d’Ivoire depuis 20 ans pour son travail
d’éditeur ou pour des commandes clients. Ce photographe
polyvalent est très attaché à la protection de l’environnement.
Son travail artistique est une interpellation permanente.
Filmmaker but also photographer, Nabil Zorkot has been
travelling around Ivory Coast for 20 years either for his
publishing business or to fill customer orders. This multi-skilled
photographer is very committed to the protection of the
environment. His artistic work is a permanent questioning.
Out of Africa
Jean-Marc Lederman
Au bout du monde
Pierre-Alexandre Van de Walle
L’homme aux lunettes rouge! Economiste, conseiller financier,
Pierre-Alexandre voyage à travers le monde une bonne partie de
l’année pour découvrir de nouveaux endroits…souvent hors des
sentiers battus…
The man with the red glasses! Economist, financial advisor, PierreAlexandre crosses the world as often as he can to discover new
places …out of the tracks…
8 I HAMAJI
Jean Marc est un photographe
de mode Français installé au Cap
depuis plus de 20 ans.
Il a également fait des études
d’archi à l’école des Beaux Arts à
Paris, mais sa passion pour la photo
a pris le dessus. Pour Hamaji Magazine il signe un sujet sur Gonwana
en Afrique du Sud.
Jean Marc is a French fashion
photographer who’s been living in
Cape Town for more than 20 years.
He’s also been studying architecture in Paris at l’Ecole Des Beaux
Arts, but became more passionate
about photography, reason why
he followed this path. For Hamaji
Magazine he realises a subject on
Gondwana in South of Africa
Découverte
Laure Poinsot
Auteure et réalisatrice française, Laure
Poinsot vit à Douala au Cameroun. De
ses pérégrinations africaines sont nés une
trentaine de films, des reportages photos.
Des obsessions : la rencontre de «l’Autre»,
le respect de la parole, le questionnement
de la vérité. www.laurepoinsot.com.
French writer and director, Laure Poinsot
is living in Douala, Cameroon. Her travels
in Africa resulted in the creation of thirty
films and photo reports that are bound by
the same obsessions: encounters with the
Other, the respect of the speech, questioning the truth. www.laurepoinsot.com
Chroniques Africaines
Maxime Delafoy
Etudiante en Business à l’Université
de Stellenbosch en Afrique du Sud,
Maxime Delafoy signe pour Hamaji
Magazine son premier reportage
dans une toute nouvelle rubrique
intitulée « Les Chroniques de l’African
Missioner ». Depuis toute jeune, elle
se passionne pour les voyages et est
sans cesse à la recherche de nouvelles
adresses et expériences à faire
partager.
Currently studying Business at the
University of Stellenbosch in South
Africa, Maxime Delafoy writes for
Hamaji Magazine her first article in
a brand new section entitled «The
Chronicles of an African Missioner».
Ever since she was very young, she
has been a fan of travels and is
constantly in search for new ‘places to
be’ and expe
Hamaji’s People
Mustache
Artiste photographe plasticien, réalisateur, diplômé
en art plastique Mustache
Muhanya vit à Lubumbashi.
A travers la photographie, il
veut partager la perception
qu’il a de son environnement, de la vie au Congo.
Mustache fait parler «
l’absence » à travers ses
clichés, pour traduire les
aspects positifs de la société
africaine.
Visual artist photographer,
filmmaker and a dregree in
fine arts, Mustache Muhanya lives in Lubumbashi.
Through photography, he
wants to share his perception of his environment, life
in Congo. Through his shots,
Mustache let the “absence”
speaks for itself in order to
reflect the positive aspects
of African society.
HAMAJI I 9
Hommage
Disparaître...
ll nous a tant ému avec ses photogra- He really moved us through his
phies. Ce vidéaste de talent figurait
photographs. This talented videoau rang des artistes contemporains
grapher appeared among the
congolais qui font briller la RépuCongolese contemporary artists
blique Démocratique du Congo
who gave the Democratic Republic
dans le monde.
of Congo a chance to shine in the
world. Kiripi Katembo disappeared
Kiripi Katembo est disparu le jeudi
on Thursday 6th August 2015.
6 août 2015. Sélectionné par le commissaire André Magnin, son travail
Selected by the Commissioner
est actuellement sous les feux des
André Magnin, his work is currently
projecteurs de la Fondation Cartier
under the spotlight of the Cartier
pour l’art contemporain dans l’expo- Foundation for Contemporary Art
sition « Beauté Congo - 1926-2015
in the exhibition «Beauté Congo
- Congo Kitoko». Cette magnifique
- 1926 - 2015 - Congo Kitoko». This
étoile parmi les magnifiques étoiles
beautiful star among the beautiful
scintillera à jamais dans la galaxie
stars will be sparkling for ever in the
de ces grands artistes qui traversent
galaxy of these great artists who
trop vite nos vies.
pass through our lives too quickly.
Naître…
Kiripi Katembo
 Naître, Kinshasa 2008
 Disparaître, Kinshasa 2008
10 I HAMAJI
FOCUS
PHOTOGRAPHIE KRIS PANNECOUCKE
Plantation d’ananas près de Kananga, province Kasaï Occidental.
Kananga, Oriental Kasaï province, DRC, a pineapple plantation
14 I HAMAJI
HAMAJI I 15
Cette image vous est offerte par la Trust Merchant Bank
OUT OF
AFRICA
GONDWANA
Niché dans les terres de la Garden Route et juste
à quelques kilomètres de l’Océan, Gondwana
est une splendeur pour les amateurs de nature,
animaux, luxe et confort.
Nested in the lands of the Garden Route, and
just a few kilometres away from the Ocean,
Gondwana is the perfect spot for the nature and
luxury lovers.
Should you want to see the Big 5 or just relax by
the pool or at the spa, look no further…
UN PARADIS
ANIMALIER
AU COEUR
DE LA
GARDEN
ROUTE.
TEXTE NATHALIE BARDIN
PHOTOS NATHALIE BARDIN & JEAN MARC LEDERMAN
Plage de Shaka’s Rock sur la Dolphin Coast dans le Kwazulu - Natal
16 I HAMAJI
HAMAJI I 17
A
depte des “vraies réserves” non touristiques et
coucher de soleil ou encore la voie lactée, la nuit tombée.
sauvages, je ne croyais pas vraiment au charme d’un
Entourés de broussailles et d’herbes, faites cependant
lodge en pleine Garden Route.
attention à ne pas rencontrer une famille d’éléphants à votre
Je n’aurais jamais imaginé que cet endroit que je fréquente
retour au bungalow.
pour ses paysages maritimes exceptionnels et l’air marin
Gondwana est la seule réserve du Southern Cape où les
puisse abriter une réserve animalière aussi magnifique et, qui
Big 5 sont en totale liberté, ce qui explique effectivement la
de plus, ne soit pas un parc d’attraction comme tant d’autres
présence rapprochée d’éléphants mais aussi de lions autour
aux alentours.
du Lodge.
Lorsque l’on arrive à Gondwana, on oublie vite que l’on
Plus de dix espèces d’antilopes se trouvent sur la réserve, et
est juste à quelques kilomètres de Mossel Bay tant la vue
bien sûr, les fragiles guépards et rhinocéros noirs (dont nous ne
montagneuse couverte de fynbos s’étend au loin et à perte
connaissons pas le nombre exact pour des raisons de sécurité).
de vue.
Non seulement cette réserve est le parfait endroit pour voir
Finalement, après une dizaine de minutes de voiture, se
ces beautés à l’état sauvage, mais les propriétaires sont
profilent au loin les petites huttes rondes Khoi San du lodge
aussi très concernés par la conservation des animaux et ont
entourant la piscine.
décidé de fonder le Gondwana Conservation Foundation, non
Avec une vue panoramique à 180 degrés, le Kwena Lodge est
seulement pour les animaux mais aussi pour la végétation
un endroit exceptionnel d’où l’on peut observer un des points
(Gondwana est la seule réserve de fynbos au monde).
d’eau où viennent se rafraîchir les animaux, un magnifique
18 I HAMAJI
HAMAJI I 19
En éduquant les populations locales, et grâce aux dons de
généreux donateurs, ils espèrent faire une différence et sauver
notre écosystème.
Vous pouvez découvrir les Big 5 de manière traditionnelle,
c’est à dire en Game Drive avec un guide chevronné.
Profitez de celle tôt le matin, où la lumière se lève et de celle de
l’après-midi pour voir le soleil se coucher sur les montagnes et
votre chambre ou le spa.
le fynbos tout en dégustant un petit gin-tonic ou verre de vin.
Le spa propose différents traitements, allant de la manucure,
A
Pour les plus aventuriers, partez faire une marche durant
des massages, aux soins du visage et utilise les produits
laquelle, le guide vous expliquera tout sur la végétation locale.
Africology contenant tous les bienfaits des plantes indigènes
Les plus patients, eux, aimeront le « birding » car c’est une
Sud-Africaines.
des régions de l’Afrique qui s’y prête le plus. En effet, 42 des
Notre petit préféré est le Happy Hippo Mud Wrap, qui
53 oiseaux endémiques d’Afrique du Sud sont présents à
comprend un soin exfoliant du corps, un enveloppement et un
Gondwana, et qui ne voudrait pas voir le majestueux African
massage corporel, bonheur garanti !
Fish Eagle ou le Jackal Buzzard ?
Détendez-vous ensuite dans votre magnifique chambre et
Et enfin, si vous vous sentez lassé des Game Drive, profitez
game reserve, and furthermore, would not be an amusement
profitez de la grande baignoire avec vue sur le point d’eau,
d’un Horse Riding Safari au milieu de ce paysage sublime que
park like so many in this region.
tout en attendant l’heure de l’apéritif au bar lounge devant le
nous offrent les montagnes du Outenqua et Langeberg.
feu de cheminée, pour ensuite passer au restaurant.
Alors bien sûr, tout ce programme de découverte animalière
Pour les familles nombreuses, ou si vous voulez partir entre
peut sembler un peu long et fatiguant…
amis, renseignez-vous sur les Bush Villas qui proposent entre 2
Lever à 5 heures le matin l’été, grand apéritif l’après-midi
et 4 chambres en suite.
quand le Game Drive touche à sa fin, on se sent un peu,
s a “real game reserve” enthusiast, which means no
Surrounded by bushes and grass, be careful not meeting an
tourists and unspoilt places, I didn’t really believe I
elephant family on your way back to your bungalow.
would enjoy spending time in a game lodge in the
middle of the Garden Route.
Gondwana is the only free roaming Big 5 private wildlife
I never would have though that this place I enjoy for its
reserve in the Southern Cape, which explains the close
stunning seascapes, could be the home to such a beautiful
presence of the elephants but also lions around the lodge.
More than ten species of antelopes can be found on the
reserve, and of course the endangered cheetah and black
rhinos (we don’t know the exact number due to security
As you come to Gondwana, you quickly forget you’re just a few
reasons).
kilometres away from Mossel Bay as the mountains covered in
So not only is Gondwana the perfect spot to see these
fynbos seem to go on forever, making it an incredible scenery.
wild beauties, but the owners are also very concerned by
Finally, after about a ten minute drive, you can start seeing
wildlife conservation and decided to create the Gondwana
the small little Khoi San huts of the lodge, surrounding the
Conservation Foundation for wildlife but also for the
overflow swimming pool.
vegetation.
comment dire, lessivé.
Que vous vouliez découvrir les Big 5 ou tout simplement
Alors, juste parce-que vous êtes dans un Lodge de luxe, vous
With an exceptional 180-degree view, Kwena Lodge is the
By educating and training the local communities, and also
vous détendre autour de la piscine ou au spa, Gondwana est
pouvez vous détendre, et ce, dans trois endroits : la piscine,
perfect spot for you to watch a stunning sunset, the water hole
thanks to the generous donations, they hope to make a
l’endroit idéal…
where the animals come for a drink and the milky way.
difference and save the future of our eco system.
20 I HAMAJI
HAMAJI I 21
You can discover the Big 5 the traditional way, which means
Waking call 5AM during summer, a few drinks in the afternoon
Game Drive with an experienced guide.
when the Game Drive is almost over, what a day!
Enjoy the early morning one, when the sun rises, or the
So just because you’re in a luxury lodge, yes you can relax and
afternoon one when the sun sets on the mountains and fynbos
take it easy, in three places: the pool, your room or the spa.
while sipping a gin & tonic or a glass of wine.
The spa offers different treatments, from the mani-pedi,
For the adventurous ones, take a hike, during which the guide
massages to the facial, all done with the Africology product
will explain everything about the local vegetation.
range using only South African indigenous plants.
The patient ones will enjoy the Birding as it’s one of Africa’s
Our little favourite is the Happy Hippo Mud Wrap which
best region to spot them. 42 out of 53 South African’s endemic
includes a body exfoliation, massage and wrap. What a
birds can be found in Gondwana, and who wouldn’t want to
delight…
see the majestuous African Fish Eagle or Jackal Buzzard?
Then take some time to relax in your beautiful room’s tub while
And if you’re getting a bit tired of the traditional Game Drives,
looking at the waterhole before some drinks at the lounge bar
why not enjoy a Horse Riding Safari in this beautiful scenery of
in front of the fireplace while waiting for dinner.
the Outenqua and Langeberg Mountains?
For big families or if you feel like going to Gondwana between
So yes, all that discovery program can seem quite long and
friends, take a look at the Bush Villas that have up to 4 en suite
tiring…
rooms.
22 I HAMAJI
Y ALLER
• Compter 4 heures de route depuis Cape Town ou 45 minutes de l’aéroport de George.
• It takes about 4 hours from Cape Town or 45 minutes from George Airport.
SEJOURNER/ STAY THERE
• Gondwana
•+ 27(0) 44 697 7077
• [email protected]
• www.gondwanagamereserve.com
CLIMAT/WEATHER
• Bien que le climat de la Garden Route soit plus ou moins agréable tout au long de
l’année, le meilleur moment pour visiter Gondwana est de mars à mai (automne) ou
septembre/octobre (printemps).
• Although the Garden Route’s climate is more or less nice the entire year through, the
best time to visit Gondwana is from March to May (Fall) or September/October (Spring).
HAMAJI I 23
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
1er Février 2015
FirstBank étend sa Présence Africaine:
FBNBank RD Congo se dévoile
First Bank of Nigeria Limited (First Bank), une filiale du
groupe FBN Holdings Plc, et la banque la plus importante
du Nigeria, dévoile sa marque FBNBank RD Congo, opérant
anciennement sous la dénomination Banque Internationale de
Crédit (B.I.C). En 2011, FirstBank a acquis 75% des parts de la
B.I.C et a renforcé sa position parmi les plus fortes institutions
bancaires de la RDC. Suite à l’approbation récente de la
Banque Centrale du Congo (BCC), la Banque Internationale
de Crédit est devenue FBNBank RD Congo, une filiale de la
First Bank of Nigeria Limited.
Le lancement de cette marque consolide davantage encore
la position de FirstBank comme la plus grande institution
financière corporate et retail en Afrique subsaharienne (hors
Afrique du Sud) avec une présence au Ghana, en Guinée,
en Gambie, en Sierra Leone et au Sénégal ; ainsi qu’au
Royaume-Uni et en France, et, des bureaux de représentation
à Johannesburg, Abu-Dhabi et Pékin. L’expansion représente
l’objectif stratégique de FirstBank qui est de maintenir
des parts de marché importantes, d’élargir sa présence
panafricaine et de diversifier ses revenus tout en offrant de la
valeur à ses actionnaires.
Avec plus de 35 agences en RDC, FBNBank RD Congo est
stratégiquement positionnée pour favoriser une plus grande
collaboration et offrir un service de proximité aux clients des
secteurs public et privé du pays. FBNBank tire profit du réseau
international et de l’expertise du groupe FBN, pour saisir les
opportunités émergentes du marché local.
A propos de cette évolution, le Directeur Général de FirstBank,
Monsieur Bisi Onasanya, a déclaré, «Le lancement de la marque
FBNBank en RD Congo remplit l’une des étapes cruciales de
notre ambition constante d’élargir et de créer une présence
plus diversifiée à travers l’Afrique. Nous nous engageons à
développer un modèle d’affaires multi-local qui diversifiera
notre base de revenus géographique tout en offrant des
services améliorés à nos nouveaux clients et une participation
aux capitaux propres des investisseurs locaux. »
Par ailleurs, l’Administrateur Directeur Général de la FBNBank
en RD Congo, Monsieur Cheikh Tidiane N’Diaye ajoute :
«Ayant construit une forte valeur au Nigeria au cours des 120
dernières années, FirstBank à travers sa filiale en RD Congo
s’apprête à faire encore plus dans le marché financier national.
FBNBank va fournir aux clients un bouquet de solutions
bancaires qui faciliterait leur vie financière tout en leur offrant
une bonne qualité de service.
« FBNBank a une histoire en tant que leader sur le marché
des solutions bancaires marquantes dans le paysage financier.
FBNBank veut demeurer à l’écoute des remarques de ses
clients pour le développement de produits et services
pertinents », a ajouté Monsieur N’Diaye.
Prenant également la parole, la Responsable Marketing et
Communication Corporate du Groupe, Madame Folake
Ani-Mumuney, s’exprime en ces termes :»Le lancement de
la FBNBank en RD Congo représente une étape importante
dans notre voyage pour devenir la plus grande marque de
services financiers en Afrique subsaharienne, en mettant
notre marque au cœur de l’expérience holistique que nous
cherchons à offrir à nos parties prenantes - une partie
essentielle pour la conservation de la clientèle et l’avantage
concurrentiel qui nous maintient à la position convoitée de
leader du marché. Le lancement de FBNBank en RD Congo
est une étape importante dans un plan stratégique pour
étendre notre présence africaine, et, répond à la volonté
du groupe pour satisfaire plus efficacement les besoins de
ses clients, comme en témoigne notre proposition majeure
symbolisée par la nouvelle signature, «Vous d’abord».
A propos de FirstBank
First Bank of Nigeria Limited, une filiale du groupe FBN Holdings
Plc, est le premier établissement de services financiers du
Nigeria par le total du bilan et les bénéfices bruts, et l’une des
plus grandes institutions financières bancaires des entreprises
et des particuliers en Afrique sub-saharienne (hors Afrique du
Sud). Depuis sa création en 1894, la Banque a toujours construit
des relations avec les clients en mettant l’accent sur les bases
de la bonne gouvernance d’entreprise, la forte liquidité, une
gestion des risques efficace et la forte capitalisation.
FirstBank offre à ses 9 millions de client, un réseau de distribution
de plus de 750 agences et 2.464 guichets automatiques de
billets. La banque fournit une gamme complète de services
financiers et a une présence internationale au travers de
filiales FBNBank au Royaume-Uni (Londres), France (Paris),
RDC, Ghana, Gambie, Guinée, Sierra Léone et Sénégal ; ainsi
que des bureaux de représentation à Johannesburg, Pékin et
Abu-Dhabi.
FirstBank est le récipiendaire de nombreux prix. La Banque
a été nommée « Meilleure Marque Bancaire du Nigeria »
en 2011, 2012, 2013 - par le magazine de référence « The
Banker» du groupe Financial Times. L’objectif de FirstBank
est de toujours mettre ses parties prenantes, clients et
partenaires au cœur de son activité, même si elle est prête à
normaliser l’expérience client et l’excellence dans les solutions
financières à travers l’Afrique sub-saharienne, en accord avec
sa vision qui est d’«être le partenaire de premier choix dans
la construction de votre avenir ». La promesse de la marque
est de toujours offrir le standard de référence de la valeur et
de l’excellence. Cet engagement est ancré dans les valeurs
inhérentes de FirstBank que sont la passion, le partenariat et
les personnes, et de positionner ses clients d’abord à tous
égards.
En 2012, 2013 et 2014, FirstBank a été nommée «Meilleure
banque de détail au Nigeria» par Asian Banker International
lors des Awards des services financiers de détail. Comme
autres récompenses récentes : «Meilleure Banque du Nigeria»
par Euromoney Awards pour l’Excellence, « Meilleure Banque
en Afrique de l’Ouest» et la «Banque la plus innovatrice en
Afrique» par African Banker Awards, « Meilleure Banque du
Nigeria » lors des Awards du Finance African Banking de
l’EMEA pour la quatrième fois, « Meilleurs services d’opérations
de change en Afrique» lors des Awards du Finance Treasury
Services de l’EMEA, «Meilleur Groupe Bancaire du Nigeria»
par World Finance Banking Awards, et «Meilleure Société
d’Information Financière» par Africa Investor.
Folake Ani-Mumuney
Responsable, Marketing & Communication Corporate
www.firstbanknigeria.com
SAFARI
AU CONGO
C
ommençant sa route à l’embouchure du fleuve
Congo et de l’Océan Atlantique, le parc créé en
1992 effectue sa remontée sur 76 000 hectares
jusqu’à la rivière Lukunga aux abords de la ville de Boma.
Avec 20 %, le tiers de sa superficie, situés entre terre et mer
et une profondeur des eaux allant jusqu’à 14 30 mètres, le
parc offre une flore et une faune variant au gré de la nature
de l’eau tantôt douce, tantôt salée, tantôt mélangée. Deux
MOANDA
zones le constituent : la zone A avec les mangroves et la
zone B avec la façade océan et la savane humide.
Jour après jour, l’équipe se bat pour maintenir l’écosystème
du parc. La lutte contre le braconnage des tortues olivâtres
et des lamantins constitue une des principales probléma-
En RDC, il y a un tas de sites qui méritent
d’être vus, parce en RDC, il y a une nature
à défendre et à préserver. Toute l’équipe de
l’ICCN (Institut Congolais pour la Conservation
de la Nature) se bat au quotidien au sein du
Parc marin des mangroves à Moanda pour
protéger la forêt de palétuviers ainsi que les
espèces animales et végétales qui la peuplent.
Un site extraordianire à découvrir d’urgence.
tiques. Les deux kilomètres de la Plage de la Tonde, dont
la gestion a été confiée à l’ICCN, permet de veiller à la reproduction des tortues qui, après avoir traversé les océans,
reviennent pondre sur leur propre lieu de naissance. La lutte
contre la coupe anarchique de bois ainsi que celle contre
l’envahissement de la côte par la construction de nouvelles
habitations en sont d’autres.
Désormais, le tourisme s’y est quelque peu développé et
constitue indubitablement une source de revenus profitant
In DRC, there are a bunch of sites that deserve
to be seen. In the heart of this nature that needs
to be preserved and protected, the ICCN team
(Congolese Institute for the Conservation of
Nature) fights every day within the mangrove
marine Park in Moanda to protect the mangrove
forest and the plants and animals that inhabit
it. An extraordinary site to discover urgently.
tant au parc qu’à la population locale. Le touriste curieux
qui s’y rendra et prendra le temps de contempler la nature
pourra, en se baladant parmi les villages, y observer une
multitude d’espèces.
Texte et Photos Catherine Trautes
Survol des abords de Kinshasa
Overflying the area surrounding Kinshasa
26 I HAMAJI
HAMAJI I 27

Village flottant de Kizunga Manianga
Kizunga Manianga, floating village

Palétuviers, arbres caractéristiques des
mangroves
Coastal mangrove forest

Crabes sur l’île de Bulambemba qui
abrite aussi une ancienne prison
Crabs on the island of Bulambemba
which also houses an old

Crabs on the island of Bulambemba
which also houses an old
Crabs on the island of Bulambemba
which also houses an old jail.
À visiter :
• L’île de Bulambemba, ancien site de la guerre 40-45, avec
• Katala, le campement des malaxeurs de noix de palme et
des tisseuses de feuille de palmier raphia.
Si la vue est comblée, l’ouïe n’est pas en reste. Quelques
son mirador, son canon et son ancien centre pénitencier.
jours passés au sein du parc inondent le visiteur de bruits
Une colonie de crabes a élu domicile sur ses berges.
caractéristiques. Tantôt une mangue frappe le sol de sa chair
• L’ïle de Kimongo Wolo habitée par les Bawoyo venus de
tendre et juteuse, tantôt une salve de vagues vient fouetter
l’enclave de Kabinda qui y cultivent des haricots, auber-
allègrement les falaises. Les cigales annoncent, quant à elle,
Des aigrettes, martins pêcheurs, vautours, perroquets, hérons cendrés
gines, piments, tomates ainsi que du maïs.
ainsi que bien d’autres oiseaux survolent les rives de la mangrove. Des
• L’île de Kimuabi occupée par les pêcheurs Assolongo venus
poissons amphibies, des crabes et des cercopithèques se laissent quant à
d’Angola et spécialisés dans la pêche aux palourdes et aux
eux quelque peu approcher. Et avec un peu plus de chance et, de préfé-
cossas dont le sol ainsi que celui d’autres îles adjacentes est
rence en saison sèche lorsque le niveau de l’eau est plus bas, il est possible
jonché de milliers de coquilles vides jetées après consom-
d’observer des lamantins, mais aussi des hippopotames et des varans.
mation.
Enfin, omniprésents, des palmiers raphia, des pandanus, des rhizophoras,
• Le village flottant de Kizunga Manianga avec sa boulange-
des baobabs, et des palmiers dentés bordent les berges de la mangrove.
rie et ses échoppes
• Le village de paille Nteva Malela village du chef coutumier
28 I HAMAJI
de la région.
la tombée du soir et les perroquets claironnent au lever et
au coucher du jour. Au loin, le dialogue des singes curieux
observant le visiteur résonne dans la forêt. Au détour d’un
virage, le moteur d’une pirogue bourdonne. Les chèvres,
elles, raclent de leurs pattes les coquilles recouvrant le sol
de certains villages. Et dans le ciel, les oiseaux de toutes
natures chantonnent.
Une incursion en pleine nature qui ne laisse pas indifférent. Un site
exceptionnel aux multiples facettes. Un écosystème à préserver.
HAMAJI I 29
Pêcheuse de palourdes en apnée
Snorkeling fisherwoman, clams hunter
 Palourdes communément appelées huîtres d’eau douce
Clams commonly known as freshwater oysters
Visit:

Coupe des noix de palme
Palm nuts cutting process

Malaxeur de noix de palme au
campement de Katala
Palm kernel mixers at Katala camp

Noix de palme
Palm nuts
B
• Katala, the camp of palm kernel mixers and raffia palm leaf
• Ibulambemba Island, former site from WWII, with its
weavers.
watchtower, its cannon and its former penitentiary centre. A
If the view is wonderful, your hearing will be more than satis-
colony of crabs is housed on its banks.
fied. A few days spent in the park inundate the visitor with
• The island of Kimongo Wolo is inhabited by the Bawoyo
characteristic noises. Sometimes the tender and juice flesh of
people who came from the enclave of Kabinda and who grow
a mango hits the ground, sometimes a burst of waves cheer-
beans, eggplant, peppers, tomatoes and corn.
fully whisks the cliffs. While the cicadas announce the coming
eginning its journey at the mouth of the Congo River
uncontrolled logging as well as against the invasion of the
and the Atlantic Ocean, the park established in 1992 per-
coast through the construction of new homes is another issue.
• Kimuabi Island is occupied by Assolongo fishermen who
of nightfall, parrots proudly trumpet at sunrise and sunset. As
forms its ascent on 76 000 hectares up to the Lukunga
Today, the tourism industry has somewhat developed and is
came from Angola and specialize in clams and cossas fishing.
a background noise, the dialogue of curious monkeys wat-
River near the town of Boma. With the third of its area located
undoubtedly a source of income that both the park and the
The island’s ground as well as the other adjacent islands is
ching the visitors resounds in the forest. At every corner, the
between land and sea and a water depth up to 30 meters, the
local population are able to enjoy. The curious tourists who visit
littered with thousands of empty shells tossed after being
humming sound of the engine of a pirogue. Goats, on the
park offers a flora and fauna varying according to the nature of
it and take time to contemplate the surrounding nature may, by
consumed.
other side, scrape with their legs the shells covering the floor
its freshwater, sometimes salty, sometimes mixed. It comprises
walking among the villages, observe a wide array of species.
• The floating village of Kizunga Manianga with its bakery and
two areas: area A with mangroves and the area B with the Atlantic seaboard and humid savanna.
Egrets, kingfishers, vultures, parrots, herons and many other
its shops
birds fly over the banks of the mangrove. Amphibious fish,
• The straw village of Nteva Malela, where stays the traditional
Day after day, the team struggles to maintain the park’s ecosys-
crabs and monkeys can be somewhat easily approached. And
chief of the region.
tem. The fight against the poaching of sea turtles (five species
with a little more luck and, preferably in the dry season when
can be found on the beaches of the DRC) and manatees is a
the water level is lower, it is possible to observe manatees, but
major problem. The whole Congolese coastline is part of the
also hippos and monitor lizards. Finally, raffia palms, panda-
park whose management was entrusted to the ICCN. This en-
nus leaves, rhizophoras, baobabs, and palm trees grow on the
sures the reproduction of turtles that, after crossing the ocean,
banks of the mangrove.
return to the nest of their own birthplace. The fight against
30 I HAMAJI
of some villages. And in the sky, birds of all kinds perform
their loveliest songs.
An incursion in the wild that leaves no one indifferent. An
exceptional site with many facets. An ecosystem to preserve.
Avec le concours
de Palma Okapi Tour
+243 998789187
[email protected]
HAMAJI I 31
32 I HAMAJI
DISCOVERING
AFRICA
PARTEZ POUR UN VOYAGE INITIATIQUE
AU FIL DE L’EAU À TRAVERS LA BEAUTÉ
CACHÉE DES LAGUNES DE CÔTE
D’IVOIRE. D’ASSINIE, À SASSANDRA,
AU CŒUR DU LITTORAL IVOIRIEN,
ON PEUT DÉCOUVRIR UN SYSTÈME
ÉCOLOGIQUE EXCEPTIONNEL FORMÉ
D’UN ENCHEVÊTREMENT DE LAGUNES
UNIQUE EN AFRIQUE.
Lagunes
de Côte d’Ivoire
d’Assinie à Sassandra
EMBARK ON A JOURNEY OVER THE
WATER THROUGH THE HIDDEN BEAUTY
OF THE IVORY COAST LAGOONS.
FROM ASSINIE TO SASSANDRA, IN THE
HEART OF THE IVORIAN COASTLINE,
ONE CAN DISCOVER A UNIQUE
ECOLOGICAL SYSTEM FORMED FROM
AN INEXTRICABLE TANGLE OF LAGOONS,
UNIQUE IN AFRICA.
Lagoons in the Ivory Coast
from Assinie to Sassandra
Texte et photos Nabil Zorkot

34 I HAMAJI
La lagune de Dagbego, pres de Sassandra
Dagbego Lagoon, near Sassandra
HAMAJI I 35

Pêche à l’épervier par des pêcheurs Fanti près de la passe de Grand-Bassam
Cast-net fishing by Fanti fishermen near Grand-Bassam
Port de pêche de Sassandra
Fishing harbour near Sassandra

La lagune de Dagbego, pres de Sassandra
Vue aérienne de la passe d’Assinie
 Traversée de la lagune Tiagba à Grand-Lahou
Crossing the lagoon from Tiagba to Grand-Lahou
L
a Côte d’Ivoire est bénie des eaux. Quatre grands fleuves,
balnéaire d’Assinie jusqu’à Adiaké, nichée au-dessus de la
De là on continue vers l’original village lacustre de Tiegba.
The former colonial cities of Assinie, Adiaké, Grand-Bassam,
le Sassandra, le Bandama, et le Comoé, l’irriguent
majestueuse lagune Aby.
On arrive ensuite dans la vieille ville de Grand-Lahou, dont les
Bingerville, Jacqueville, Dabou, Grand Lahou, Sassandra, and
généreusement avant de se jeter dans le golfe de Guinée.
On continue ensuite sur Grand-Bassam. Flâner dans ses rues
demeures fantomatiques plantées face à l’océan, au bout d’un
the modern metropolis of Abidjan offer benchmarks and a
Sur des centaines de kilomètres, derrière un fragile bandeau
au charme désuet et faire une balade en pirogue à travers les
écrin lagunaire somptueux, sont nimbées dans les embruns.
common thread along this discovery.
littoral, s’étire une succession de lagunes ponctuées par les
méandres de la Comoé, pour découvrir l’univers lagunaire qui
On peut pousser le voyager vers Lozoua, Port-Gauthier et
The walk starts at the Ghanaian border, with the seaside village
embouchures des grands fleuves.
entoure la ville.
Sassandra, ultime étape de notre voyage.
of Assinie up Adiaké nestled above the majestic Aby lagoon.
De la frontière ghanéenne à Sassandra, dans l’Ouest, cet
La lagune rejoint Bingerville puis Abidjan, ville en pleine
We then carry on until Grand-Bassam is reached. Stroll through
enchevêtrement de lagunes constitue un système écologique
expansion, totalement bâtie sur les bords de la lagune ébrié.
its faded charm streets and take a boat ride through the endless
et humain exceptionnel en Afrique.
Là, pinasses de transport, pirogues de pêcheurs et gros porte-
Les anciennes villes coloniales de Assinie, Adiaké, Grand-
conteneurs sillonnent les eaux d’une lagune devenue une zone
Bassam,
d’intenses activités.
Bingerville,
Jacqueville,
Dabou,
Grand-Lahou,
Sassandra, ainsi que la grande métropole moderne d’Abidjan
Il faut se rendre ensuite à Jacqueville et se glisser au milieu d’un
offrent des repères et une sorte de fil conducteur le long de
chapelet d’îlots constitué de villages béninois et ghanéens qui
cette découverte.
ont essaimé sur les rives. Quelques dizaines de kilomètres plus
La balade commence à la frontière ghanéenne, par le village
36 I HAMAJI
loin on est à Dabou où se trouve le seul ouvrage fortifié français.
T
he Ivory Coast is blessed by its rivers. Four major ones, the
Sassandra, Bandama, and Comoé, generously irrigate the
country before flowing into the Gulf of Guinea. Hundreds
of kilometers behind a fragile coastal strip, stretches a succession
of lagoons punctuated by the mouths of large rivers.
The Ghanaian border in Sassandra, in the West, this tangle of
lagoons is an exceptional ecological and human system in Africa.
meanderings of the Comoé to discover the universe around the
city.
The lagoon then reaches Bingerville before flowing through
Abidjan, booming city entirely built on the banks of the Ébrié
lagoon. There, dugout canoes, fishing vessels and large
container vessels navigate the waters of a lagoon that became
an area of intense activity.
HAMAJI I 37
 Jeune Ehotilé à Adiaké
Young Ehotilé boy in Adiaké
 Conseils de l’ainée à la vendeuse de beignets
Eldest guidance to the fritters saleswoman
Enfant de pêcheur à Grand-Lahou
Fisherman’s child in Grand-Lahou
Le pont de la Victoire à Grand-Bassam au soleil couchant
The « Pont de la Victoire », popular bridge in Grand-Bassam, sunset time.
Femmes Abouré au terme de rites de purification après l’accouchement
Abouré women after the childbirth cleansing rituals
ROADMAP OF THE LAGOONS
CARNET DE ROUTE DES LAGUNES
DORMIR ET MANGER
African Queen Lodge à Assinie 21300666 - 07933872
La maison des lagunes à Azzuretti 02189441
L’autre rive Hôtel à Dabou tel 75028384 - 78008877
Hôtel le Ravin à Grand-Lahou 23576425-08911717
Jacqueville, hôtel Campement
Jacqueville is the next city on our way. Once arrived, we slip amid
a string of islands comprised of Beninese and Ghanaian villages
that have mushroomed on the banks. A few dozen kilometers
away we are in Dabou where stands the only French fortified
structure. From there we continue towards the original lakeside
village of Tiegba.
Next stop is the old town of Grand-Lahou whose ghostly
mansions facing the ocean in a sumptuous lagoon setting are
shrouded in the mist.
One can extend his trip up to Lozoua, Port Gauthier and
Sassandra, the final stage of our journey.
38 I HAMAJI
VISITEZ
Crocodile dipi à Assinie 07933872- 21300666
Le Marché d’Adiaké le mercredi de chaque semaine
Le parc national des iles Ehotilés ( OIPR à Adiaké)
La vieille ville de Grand-Bassam ( Quartier France )
L’ancien palais du gouverneur devenu orphelinat à
Bingerville
La ville de Jacqueville, ancien comptoir anglais
Le parc national d’Azagny (capitaine Binger de l’OIPR
08961037)
La vieille ville historique de Grand-Lahou
SE RESTAURER SEULEMENT
Le Quai chez Christian à Grand-Bassam 07696975
De nombreux maquis proposent des plats à la braise
le long de la route nationale Abidjan-Bassam.
On pourra se restaurer très facilement dans chacune
des villes
visitées. L’offre culinaire est assez importante et variée en Cote d’ivoire.
WINE – DINE – SLEEP
African Queen Lodge in Assinie +225 21300666 - +225
07933872
La maison des lagunes in Azuretti +225 02189441
L’autre rive Hotel in Dabou tel +225 75028384
+225 78008877
Hôtel le Ravin in Grand-Lahou +225 23576425
+225 08911717
Camp Hotel, Jacqueville
La terrasse, in Sassandra 04983226
VISIT
Crocodile Dipi in Assinie
+225 07933872- +225 21300666
Adiaké’s Market opens every week on Wednesday
Ehotilés Islands National Park (OIPR in Adiaké)
Grand-Bassam’s old town ( Quartier France )
The governor’s former palace which is now an orphanage in Bingerville
Jacqueville’s old town, former English colony
Azagny National Park (captain Binger from the OIPR
08961037)
Grand-Lahou’s old town
EAT OUT
Le Quai at Christian’s in Grand-Bassam
+225 07696975
A lot of street restaurants offer grilled dishes along
the national road Abidjan-Bassam.
You will enjoy a large variety of restaurants in any city
you visit.
Culinary options are quite important in Ivory Coast.
HAMAJI I 39
I CULTURE I ÉVÈNEMENT I PEOPLE I
RENCONTRE
Saskia Toussaint est née à Kinshasa en 86. Les
évènements de 91 marqueront son départ pour
la Belgique. Études, voyages et job rythment
sa vie. En 2013, diplômée en évènementiel, elle
s’installe à Lubumbashi, après un stage à La
Brasimba
Saskia Toussaint was born Kinshasa in 86. The
events of 91 led to her departure to Belgium.
Studies, travels and job are her life’s 3 pillars.
In 2013, she graduates in Event Management
and settles in Lubumbashi after an internship
at the Brasimba.
En vacances êtes vous plutôt city, plage, nature?
Plage for sure ! Sable blanc, cocktails, eau turquoise, sport
nautique, Famille, Amis… P A R A D I S E
Le voyage en 3 mots : vacances ou affaires ?
Découverte, enrichissement, rencontres
Votre voyage de rêve
Bali pour ses plages, sa culture, son artisanat et sa
nourriture
Un lieu fétiche
La « ferme », endroit légèrement retiré du centre de
Lubumbashi. Petit coin de paradis, calme et apaisant où
j’y trouve sérénité et confiance en moi
Un hôtel
L’hôtel Amigo, au cœur du quartier de Bruxelles à deux pas
de l’incontournable Grand Place. Magnifique souvenir.
Saskia Toussaint
JUST FOR FUN
Le meilleur restaurant du monde
Finalement, aucun restaurant n’égalera la cuisine de ma
mère
Sur une île qu’est ce que vous emporteriez ?
1998
Septembre 1998 : Inscription aux Mouvements de Jeunesse, mes plus belles années, mes plus belles rencontres
Registration for Youth Movements, my best years, my best encounters
2013
Wedding ! Une journée inoubliable
Wedding! An unforgettable day
2014
2015
TEXTE CORNEILLE ET SIMA • PHOTO PAUL BERTIN
42 I HAMAJI
Appelez moi Maman !
Call me Mommy!
Création de Touch’Events, la concrétisation d’un rêve
avec Filipa De Sousa, mon amie de toujours.
Creation of Touch’Events, the realization of a dream
with Filipa Sousa, my lifelong friend.
Mon Iphone pour ma musique et mes photos, ma paire de
Vans, une guitare pour enfin prendre le temps d’apprendre
à en jouer
Un retour dans le temps
Une soirée de février 2010, Waterloo, un diner en tête à
tête avec mon modèle, mon père. Lui et Moi autour d’un
bon vin, comme on les aime, et d’un délicieux plat concocté
par ses soins. On a refait le monde, on était bien.
Votre dernier voyage
Kinshasa, juin 2015. « papaoutai ???
Votre prochain voyage
Rhodes en Grèce
Vos objets fétiches
Mes montres, Mon Iphone, Mon mac, mon stylo, ma
planche de snowboard, mes livres et magazines.
HAMAJI I 43
On vacation where do you spend most of your time,
in the town, on the beach or out and about exploring
nature?
Beach for sure ! White sand, cocktails, cristal clear
waters, water sports, family, friends… PARADISE!
Describe your trip in 3 words.
Discovery, enrichment, encounters
What is your dream destination?
Bali for its beaches, culture, crafts and food
What is your favourite place in the world?
The «farm», area slightly removed from the center of
Lubumbashi. Little corner of paradise, quiet and soothing
where I find serenity.
Favourite hotel?
The Amigo Hotel in the heart of Brussels, area close to
the Grand Place then unavoidable. Wonderful memories…
Your favourite restaurant in the world?
Actually, no restaurant is as great as my mom’s food.
On an island what would you take with you (key
items)?
My iPhone for my music and my photos, my pair of
Vans, a guitar to finally take the time to learn to play.
Back in time…
A cold evening in February 2010, Waterloo, an intimate
dinner with my role model, my father. He and I, around
a good wine, just like we liked it and a delicious meal
made by him. We were being philosophers, it was good.
Your last trip
Kinshasa, june 2015. « papaoutai ??? »
Your next trip
Rhodes in Grèce
Your most sentimental objects
My watches, My Iphone, My Macbook, my pen, my
snowboard, my books/magazines
44 I HAMAJI
GLAMOUR
Une boutique chic où se melangent marques
de luxe et design pointu, c’était le défi de Kelly
Mara. Delicatement niché dans le quartier du
Waterkant au Cap, decouvrez pourquoi ce lieu
me fait tant rêver!
A “chic” boutique where luxury brands and
design are just one was Kelly Mara’s challenge.
Beautifully located in the Waterkant in Cape
Town, find out why this place is just a women’s
heaven!
Qui est Kelly?
J’ai grandit en Afrique et puis demenagé à Paris
pour y étudier la mode. Apres avoir travailleé pendant quelques
années dans ce domaine la, j’ai decidé d’importer mon amour
de la mode en Afrique du Sud et Maison Mara est née.
Who is Kelly?
I grew up in Africa and moved to Paris to study
fashion design. After working in the fashion industry for several
years, I decided to export my love of fashion to South Africa and
Maison Mara was born.
Pourquoi le nom Maison Mara?
Le nom de la boutique est un mix de mon héritage Français et
Africain. Mon nom Mara vient du Masai Mara au Kenya, ou mes
parents sont tombés amoureux. Et Maison représente les couturiers Parisiens et leurs maisons de mode.
Why the name Maison Mara?
The name of the store is an expression of both my French and
African heritage as I was named “Mara” after the Masai Mara in
Kenya, where my parents fell in love. And “Maison” represents
the parisian couturiers and their fashion houses that led me to
start my own establishment.
Pourquoi une boutique de luxe?
Maison Mara est un espace qui représente tout ce que je voulais
ramener de Paris. Mes marques de vêtements preferées ainsi
que les bougies Costes & Lola James Harper, des magazines
de mode comme Purple, Pop et Spleen Factory et bien sûr, les
meilleurs livres d’art de Phaidon.
Ton choix de marques?
Le concept était de créer une sélection hétéroclite de marques
de prêt-à-porter allant de Petit Bateau, des sacs a main Proenza
Schouler, des jeans Acne et pour finir des chaussures Michel
Vivien! En tant que femme je ne porte rarement qu’une seule
marque et j’aime mélanger des styles différents et aussi une
gamme de prix differente. C’est pour cette raison que je voulais
donner à mes clientes une opportunité de faire tout ça dans un
même endroit
Quelle est la parfaite cliente Maison Mara?
Celle qui lit cet article!
Why the idea of opening a luxury boutique?
Maison Mara is a space that represents everything I wanted to
bring with me from Paris, such as all my favorite clothes brands
as well as candles from Costes and Lola James Harper, alternative fashion Magazines like Purple, Pop and Spleen Factory to
name but a few and of course the best art books on offer from
Phaidon.
Why did you choose those specific brands?
The concept was to create an eclectic selection of ready to wear
brands ranging from Petit Bateau basics to Proenza Schouler
handbags passing by Acne jeans and finishing off with Michel
Vivien shoes! As a woman, I rarely wear one brand from head to
toe and like to mix and match different styles and also different
price ranges, so I wanted to give my clients an opportunity to do
that all in one space.
Who’s the perfect Maison Mara customer?
Anyone reading this article!
GLAMOUR un Art de vivre
OR
NOT
Ce mois ci, on se plonge dans le luxe et la volupté
de la nouvelle boutique qui fait fureur à Cape Town,
Maison Mara.
This month we fall deep into the luxurious and
voluptuous world of the new “boutique” to be in Cape
Town, Maison Mara.
TEXTE NATHALIE BARDIN
PHOTOS NATHALIE BARDIN & JEAN MARC LEDERMAN
46 I HAMAJI
HAMAJI I 47
LIFESTYLE
FASHION
VLISCO STYLE
Mon univers Vlisco …
Pour ce numéro, nous avons choisi l’univers de Vlisco
qui nous éblouit avec ses pagnes aux couleurs chaudes,
ses motifs asymétriques et son panel d’accessoires
raffinés.
Nos mannequins portent la dernière collection de prêt à
porter Vlisco qui porte le doux nom de “Feel” ainsi que
des drapages noués avec soin par nos stylistes. Encore
une fois la beauté de la femme est rehaussée dans cet
univers tel un bijou dans un cocon de soie.
My VLISCO universe...
For this issue, we have chosen the world of Vlisco
that dazzles us all with its warm-colored loincloths,
asymmetrical patterns and its range of refined
accessories.
Our models are wearing the latest collection of VLISCO
“prêt à porter” which bears the sweet name of «Feel» as
well as drapes carefully selected by our stylists. Again
the beauty of women is enhanced in this universe like a
jewel in a silk cocoon.
Mannequins: Titi Jones - Ornela Ngandu
Maquillage: Perla Moleka
Coiffure : Salon DAVID, espace Hasson et frère
Chaussures et les Accessoires: Boutique JOE’S, Galerie marchande de
l’Hôtel Pullman Kinshasa
Lieu: Boutique Vlisco, Avenue Tombalbaye - Kinshasa Gombe
Photographe: Catherine Trautes
Directeur Artistique : Fabrice Lehoux
48 I HAMAJI
HAMAJI I 49
MAGAZINE
ECO
ECO
GROUPE
Un patrimoine industriel au savoir-faire
remarquable
An industrial heritage with a remarkable
expertise
CHANIC
TEXTE & PHOTOS CATHERINE TRAUTES
 Grue sur rail de 30 tonnes
A 30 tons rail-mounted crane
 Acier en fusion à la sortie du four électrique de la fonderie
Molten steel at the outlet of the electric furnace of the foundry
LE GROUPE CHANIC : UN DES DERNIERS SITES INDUSTRIELS ET DE CONSTRUCTIONS NAVALES ACTIFS EN AFRIQUE
CENTRALE, UN PATRIMOINE PHÉNOMÉNAL EN PLEINE ÉVOLUTION. AUX COMMANDES : MONSIEUR BERNARD ANDRI,
DANS LE GROUPE DEPUIS PLUS DE 20 ANS.
C
réé en 1881 au niveau de la station érigée par Stanley
GROUPE CHANIC garantit, au sein de sa division « Chanimetal
pour assembler les bateaux acheminés par la Route
», la production et la mise en service d’unités fluviales neuves
des Caravanes, le GROUPE CHANIC est la plus
de qualité ainsi que la transformation, maintenance et
ancienne installation industrielle
réparation de flottes plus anciennes.
de la RDC. Détenu à 40% par
l’état congolais et à 60% par
Outre cette spécialité, ont été développées les activités « Froid
des actionnaires étrangers, il
et Ascenseurs » (« Chanitec »), ainsi que celles d’importation
emploie plus de 500 personnes
de biens d’équipements miniers et de génie civil (« Chanic
et réalise des marchés tant en
Equipments »). « Chanicappros » est dernièrement venue
RDC qu’au Congo-Brazzaville et
compléter l’offre avec la vente de matériel de manutention et
en Centrafrique.
autres matériaux relatifs à la maintenance des bateaux.
En bordure du fleuve Congo, le
50 I HAMAJI
HAMAJI I 51
Chaudronniers sous une coque en réparation
Boilermakers fixing a damaged hull shell
 Mbenga pusher craft 3x600hp
Réparation d’un pont du pousseur Ngungu par un chaudronnier
Boilermaker repairing the deck of a Ngungu pusher craft
Pousseurs et barges sur tins en cours de carénage
Pusher craft and barges during a fairing process
C
M
Y
CM
MY
CY
CMY
K
Si les activités liées au chantier naval représentent 60 % du
THE GROUPE CHANIC: ONE OF THE LAST INDUSTRIAL
CA, le groupe entend équilibrer davantage la répartition entre
SITES AND SHIPBUILDING ASSETS IN CENTRAL AFRICA, A
les revenus générés par le chantier et ceux engendrés par «
TREMENDOUS AND EVOLVING HERITAGE. AT THE HEAD
Chanic Equipments ». Point d’ancrage : la ville de Lubumbashi
OF THE FIRM: MR. BERNARD ANDRI, WORKING FOR THE
au très grand potentiel en matière d’équipements.
GROUP FOR OVER 20 YEARS.
de taille qui compte hardiment sur la reprise de la navigation
C
fluviale en RDC. Affaire à suivre …
by the Congolese state and 60% by foreign shareholders, it
Mais le fleuve étant la voie la plus rapide pour traverser la RDC,
le principal défi pour le groupe réside dans le développement
des activités navales aux normes internationales. Un challenge
reated in 1881 by the station erected by Stanley to
assemble the ships delivered by the “Route des
Caravanes”, the GROUPE CHANIC is the oldest
industrial plant in the DRC. While 40% of the company is owned
employs over 500 people and has markets in both DRC and
Congo - Brazzaville as well as Central African Republic.
52 I HAMAJI
Bordering the Congo River, the GROUPE
If the shipyard activities represent 60% of
CHANIC guarantees, within his division
sales, the group intends to further balance
«Chanimetal»,
and
the distribution between the income
development of quality river transport units
generated by the site and those generated
as well as the processing, maintenance and
by «Chanic Equipments.» Anchor Point:
repair of older fleets.
Lubumbashi for its great potential in terms
the
production
of equipment.
In addition to this specialty, were developed
other activities such as «Cool and Elevators»
The river is the fastest way to cross the DRC
(«Chanitec») and those of imported mining
and the main challenge for the group is thus
equipment
goods
the development of naval activities with
(«Chanic Equipments»). «Chanicappros»
international standards. A major challenge
has recently completed the offer with the
that boldly relies on the resumption of river
sale of handling equipment and other
navigation in the DRC. To be continued ...
and
engineering
materials relating to the maintenance of
the boats.
54 I HAMAJI
Manutention de tôle dans le hall
d’usinage
Sheet metal handling in the machining hall
Rack de bouteilles d’oxygène pour l’oxy-
coupage
Rack of oxygen cylinders for oxy-
cutting
Montage d’un pupitre de commande sur une construction neuve
Mounting a control panel on a new construction
GRAND KARAVIA
Hotel
grand karavia
lubumbashi
GRAND KARAVIA
Hotel
grand karavia
lubumbashi
Profitez d’un tarif exceptionnel sur nos
chambres lors de vos conférences.
Votre conférence au Grand Karavia Hôtel
à partir de 35 USD / personne*.
Le Grand Karavia dispose de 5 salles de conférence
et d’une plateforme de 900m2 avec un chapiteau
pour vos salons et vos exhibitions.
*Offre soumise à condition et sous réserve de disponibilité.
Capacité du chapiteau:
Cocktail
Banquet
Style Théâtre
Style École
Forme en U
1500 personnes
600 personnes
900 personnes
600 personnes
400 personnes
. 197 chambres, dont 91 chambres standards, 78 chambres executives,
15 chambres avec des lits jumeaux, 12 suite et 1 suite présidentielle
. 5 salles de conférence avec les équipements standards
. Plateforme de 900m2 avec chapiteau pour vos manifestations ou réceptions
. Restaurant “A la carte” La Bonne Table
. Piscine, terrasse et pool bar
. Un bar à cocktail
. Galerie marchande
. Business center
. Service en chambre 24h/7j
. Service de blanchisserie
. Agence de voyages
. Transferts et service de protocole de/vers l’aéroport
. Sécurité 24h/7j
. Salon de beauté
. Discothèque
. Location de véhicules
. Service Taxi et Limousine
. 2 courts de tennis
. Golf de 18 trous adjacent à l’hôtel
Pour plus d’informations : [email protected]
www.grandkaraviahotel.com
/company/grand-karavia-hotel
Tel : +243 (0) 81 558 3058
/GrandKaravia
@Grand_Karavia
MAGAZINE
à Kinshasa,
les Foula-Foulas rois du transport
In Kinshasa,
the Foula-Foulas kings of transport
Texte et photos Colin Delfosse
LES FOULA-FOULAS SONT LE VÉRITABLE VISAGE
DU TRANSPORT À KINSHASA. CES VÉHICULES
HÉTÉROCLITES, COMPOSÉS DE PIÈCES DIVERSES
EMBARQUENT LES KINOIS D’UNE COMMUNE
À L’AUTRE, ET SONT, EN QUELQUES SORTE LE
« SYSTÈME NERVEUX » DE LA CAPITALE
FOULA-FOULAS
ARE
THE
FACE
OF
THE
TRANSPORTATION INDUSTRY IN KINSHASA. THIS
PATCHWORK OF DIVERSE VEHICLES, MADE OF
VARIOUS PARTS TAKE THE PEOPLE OF KINSHASA
FROM A DISTRICT TO ANOTHER, AND ARE,
IN A SENSE THE «NERVOUS SYSTEM» OF THE
CAPITAL.
58 I HAMAJI
HAMAJI I 59
P
lus on s’écarte du centre ville, plus les Foula-foulas se
mais la plupart des infrastructures routières sont en miettes et
font nombreux et déglingués. Dans les quartiers de
les nouveaux quartiers sont dépourvus de route.
Njili, Massina et Matete, ces véhicules de 3 , 4 voire 5
e
e
e
génération sont surnommés ‘Mbua’ (chien, en lingala).
Pour palier aux transports publics de plus en plus de véhicules
sont importés. Et Kinshasa, à l’instar de beaucoup d’autres
Le problème du transport n’est pas nouveau. Dès les années
capitales africaines,- se transforme progressivement en
70, alors que les multiples guerres déchirent le pays, la modeste
réceptacle de toutes les épaves roulantes d’Europe.
(ex-) Léopoldville se transforme en mégalopole tentaculaire
60 I HAMAJI
HAMAJI I 61
T
he more one moves away from the capital center, the
infrastructures are crumbling and new neighborhoods are
more foula-foulas get numerous and dilapidated. In the
deprived of any roads.
districts of Njili, Massina and Matete, these 3rd, 4th or
To overcome the public transport issue, more and more vehicles
even 5th generation vehicles are nicknamed ‘Mbua’ (dog, in
are imported. And Kinshasa, like many other African capitals, is
Lingala).
gradually turning into the repository of all the rolling wrecks of
Europe.
The transportation problem is not new. Since the 70s, while
the multiple wars ripped the country apart, the modest (ex-)
Leopoldville becomes a sprawling megalopolis, but most road
62 I HAMAJI
BRT1AGENCE DE COM
C
M
Y
CM
MY
Le Boucher is about family - and the laughter, memories and conversations shared
with special people over a great meal. We offer excellent food, outstanding service
and warm hospitality. And while Le Boucher is renowned for is steaks and
sushi the menu caters for all tastes with a selection of salads, chicken and sea
food dishes.
Le Boucher’s picturesque lake setting will enhance any mood, it is very
conveniently situated with ample parking
We cater for all functions:
Business meeting, Birthday parties, Engagements, Weddings, Anniversaries.
CY
CMY
K
Gaming is so much better at
Kings & Queens! with every flip of the card and turn
of the wheel our casino deals a winning combination
of service and elegance in our plush surroundings.
Conveniently situated, Kings & Queens boasts ample
secure parking
Games on offer include:
• American Roulette
• Poker
• Blackjack
• Punto Banco
• Slots
ROUTE DU GOLF - LA PLAGE - LUBUMBASHI
(+243) 811 524 649 • (+243) 822 030 004
[email protected]
1446 AV KILELABALANDA, QUARTIER KIMBWAMBWA
(+243) 825584610
|
(+243) 852555061
[email protected]
DÉCOUVERTE
Justine Gaga
LA LADY DE LA SCÈNE ARTISTIQUE AU CAMEROUN
THE LADY OF THE ART SCENE IN CAMEROUN
Texte & Photos Laure Poinsot
LAURÉATE DE LA DERNIÈRE BIENNALE DE DAKAR, L’ARTISTE FRAPPE PAR DES
ŒUVRES MONUMENTALES QUI INTERPELLENT SUR L’ÉTAT DE NOTRE SOCIÉTÉ
L’artiste à pied d’œuvre sur un triptyque à l’huile
The artist working on an oil triptych

« Douala Dream », work in progress sur les rêves des jeunes
Camerounais.
« Douala Dream », work in progress about the dreams of
Cameroonian youngsters.
Sur la véranda de son atelier installé dans une petite maison du
village
On the veranda of her studio located in a small village house.

Bonendale compte une vingtaine de maisons coloniales datant du
début du XXème siècle
Bonendale has twenty colonial houses dating from the early
twentieth century
la
la voir de l’étranger, y organise l’été des ateliers de création
plasticienne est en perpétuelle expérimentation de formes
pour les enfants et participe à une association de sauvegarde
et de matériaux : peinture, vidéo, plâtre, plexi glace, métal,
de la mangrove. Justine Gaga, une grande lady de l’art
e lui dîtes-pas que son nom vous fait penser à la chanteuse américaine Lady
bois, béton, craie, bâche… Elle nous fait voyager dans son
contemporain et une citoyenne résolument engagée
Gaga. L’artiste camerounaise est tout le contraire. Elle cultive la discrétion
univers personnel. Un univers singulier peuplé de silhouettes
comme une seconde nature. Pourtant, à 40 ans à peine, elle est déjà une
longilignes énigmatiques qui semblent nous inviter à repenser
grande dame sur la scène artistique contemporaine en Afrique. En 2014, elle a
nos propres valeurs, au delà des faux-semblants et des
décroché le 2ème Prix à la Biennale de Dakar avec « Indignation », une vingtaine
convenances sociales.
de bonbonnes multicolores gigantesques dressées telles des scuds contre les maux
La plasticienne les a peintes sur les arbres de son village, des
qui minent notre début de XXIème siècle : corruption, népotisme fondamentalisme,
gardiennes vigilantes de ce petit coin de Paradis. Ce cadre
ET SUR NOTRE DIFFICULTÉ À VIVRE ENSEMBLE.
N
Audacieuse
mais
aussi
déterminée
et
éclectique,
etc. Une installation monumentale, spectaculaire, mais surtout audacieuse dans un
idyllique, c’est Bonendale, un village de pêcheurs et ancien
contexte politique difficile que connaît son pays. Commissionnée par le centre d’art
comptoir colonial allemand situé à la sortie de Douala. L’artiste
Doual’art, l’œuvre attend toujours une autorisation pour pouvoir être exposée dans
y a établi sa base depuis dix ans, attirée par le calme, les loyers
la ville.
modérés et aussi l’espace qui lui permettent de travailler en
toute liberté. Elle y reçoit régulièrement les curateurs venus
66 I HAMAJI
WINNER OF THE LAST DAKAR BIENNIAL, THE ARTIST
STRIKES
BY
MONUMENTAL
WORKS
THAT
RAISE
QUESTIONS ABOUT THE STATE OF OUR SOCIETY AND
OUR DIFFICULTY IN LIVING TOGETHER.
D
o not tell her that her name makes you think of the
American singer Lady Gaga. The Cameroonian artist
is just the opposite. In her case, keeping a low profile
is a second nature. Yet, 40 years old, it is already a great lady
HAMAJI I 67

« Indignation », oeuvre primée à la Biennale de Dakar 2014.
of the contemporary art scene in Africa. In 2014, she won the
2nd Prize at the Dakar Biennale with «Indignation,» twenty
gigantic multicolored cylinders erected such as Scuds against
the social wrongs that undermine our early twenty-first century:
corruption, nepotism, fundamentalism, etc. A spectacular
but especially daring monumental structure considering the
difficult political situation facing her country. Commissioned by
the art center Doual’art, the work is still waiting for permission
to be exhibited in the city.
Bold but also determined and eclectic, the visual artist is
constantly experimenting with shapes and materials: painting,
video, plaster, plexi glass, metal, wood, concrete, and chalk...
She makes us travel through her personal universe. A singular
universe populated by enigmatic and slender silhouettes that
invite us to rethink our values, beyond pretenses and social
conventions.
They were painted on the trees of her village, as the guardians
of this little paradise. This idyllic setting is called Bonendale, a
ADRESSES
ADRESSES
• Bonendale constitue une
excursion riche et dépaysante, accessible en taxi
ou voiture en 30 minutes
environ depuis le centre
ville de Douala.
• Le GIC « Jacinthe Environnement Culture »
organise des visites du
village et des balades en
pirogue dans la mangrove
de l’estuaire de Douala:
(tel : +237 699 18 44 54).
• Art Bakery : ce centre
d’art, fondé par l’artiste
Goddy Leye (décédé en
2011), organise des résidences d’artistes. C’est
Justine Gaga qui en est
actuellement la présidente (+ 237 676 45 28 51).
• Voyelle
Internationale:
atelier de recherche expérimentale et de création
sur la base de la valorisation des déchets impérissables. (Tel : +237 674 75
54 95)
• Quartier Latin : joli café
et restaurant en plein air
situé au centre du village.
• Bonendale is a rich and
exotic excursion, accessible by taxi or car in
about 30 minutes from
the center of Douala.
• The GIC « Jacinthe Environnement Culture » organizes village tours and
canoe trips in the mangrove of Douala’s estuary:
(tel : +237 699 18 44 54).
• Art Bakery : This art center, founded by the artist
Goddy Leye (who died in
2011), organizes artist
residencies. It is Justine
Gaga who is currently the
President (+ 237 676 45 28
51).
• Voyelle Internationale: experimental research and
creation workshop on the
basis of the valuation of
imperishable waste. (Tel :
+237 674 75 54 95)
• Quartier Latin : pleasant
café and outdoor restaurant located in the village
center.
fishing village and former German colonial trading post located
near Douala. The artist settled there ten years ago, attracted
art workshops for children and is part of an organization that
by the tranquility, low rents and also the space that allows her
strives for protection of the Cameroonian mangroves. Justine
to work freely. In Bonendale, she regularly receives curators
Gaga, a great lady of today’s contemporary art and a deeply
visiting her from abroad, organizes every summer numerous
committed citizen.w
68 I HAMAJI
AU BOUT DU
MONDE
KOMODO, LE LIEU PEUT PARAITRE SI
LOINTAIN, ET POURTANT, L’ÎLE DE BALI EST
SI PROCHE. DÉPAYSEMENT ASSURÉ…
KOMODO, THE PLACE MAY SEEM SO FAR
AWAY, AND STILL, IT IS JUST NEXT DOOR
FROM BALI. A TOTAL ESCAPE…
A
ucune route ici, le seul moyen de
découvrir ce paradis perdu, c’est
le bateau. Vous pouvez effectuer
une visite d’un jour au départ de l’Ile de
Flores, mais une croisière de plusieurs jours
est sérieusement conseillée. Les dragons
peuplent exclusivement les îles de Komodo
et
Rinca,
parties
intégrantes
du
Parc
National de Komodo. Le grand reptile, bien
qu’immobile une grande partie de la journée,
est suffisamment rapide pour tuer un enfant,
Komodo
Au
pays
des
dragons
donc toute visite ici est guidée par les gardes
du parc. Mais Komodo, ce n’est pas que
volcans et dragons! Les eaux avoisinantes
offrent parmi les meilleures plongées sur terre.
Cela ira des raies Manta, jusqu’aux créatures
colorées les plus petites. Attention, choisissez
bien votre croisière! Les courants peuvent être
impressionnants et la sécurité doit rester de
mise! La meilleure saison pour visiter Komodo
et Bali, est Juillet et Aout ! Il ne vous reste plus
qu’à réserver vos vols…et votre croisière!
Komodo,
the land
of the dragon
Texte et photos
Pierre-Alexandre Van de Walle
70 I HAMAJI
HAMAJI I 71
T
here are no road around here, it is all about going on a
the mantas at Manta Alley, to the beautiful macro life. You will
boat. You can do it for a day from Flores Island, or why not,
meet endemic amazing small creatures, just keep your eyes open.
and way better, for a little multi-day cruise! You will find the
Make sure you do chose the right cruise to explore the area. The
dragons only on Komodo Island and Rinca Island, both part of the
waters here are treacherous with very strong current that have led
Komodo National Park. The massive reptiles are fast enough to
to some serious accidents. Best time to visit Komodo, as well as
kill a young human, so here walks are guided by the rangers. But
Bali are the months of July and August! Time to book your next
Komodo National Park is not only a land of dragons and volcanos,
flight and few amazing days cruising those beautiful waters!
it is also one of the best place to dive or snorkel in the world. From
72 I HAMAJI
CHRONIQUES
AFRICAINES
Vacances
dans les Alpes suisses
une African missioner en Europe
Wandering in the Swiss Alps
an African missioner in Europe
Texte Maxime Delafoy - Photos Gregor Reichmuth
L’ÉTÉ ANNONCE LE DÉBUT DES VACANCES POUR L’AFRICAN MISSIONER QUI S’ENVOLE VERS L’EUROPE POUR UN MOIS
ET DEMI, EN QUÊTE DE NOUVELLES ÉMOTIONS. PREMIER STOP: LUZERN PRÈS DE ZURICH, RÉGION RÉPUTÉE POUR LE
PANORAMA UNIQUE QU’OFFRENT LES ALPES.
D
ominés par une quête de l’inconnu et du dépaysement,
mon guide hors pair et moi même nous lançons, carte
une semi-méditation. Mais la vue exceptionnelle et la fierté
en main, dans un périple plutôt ambitieux.
que l’on peut ressentir une fois en haut en valent vraiment la
Notre objectif : Un trek de 4 jours vers les eaux bleues du lac
peine et lorsque la brume s’efface pour laisser apparaître le
Bannalp (1587m) caché derrière l’intimidant Mont Bannapler
lac de Bannalp, diamant turquoise dans son écrin de verdure,
Schonegg qui culmine majestueusement à 2250 mètres
on se frotte les yeux! La descente jusqu’à Engelberg (un must
d’altitude. Un défi de taille, car il nous faudra en effet parcourir
aussi bien en été qu’en hiver) se fera en train.
24 kilomètres en empruntant un itinéraire très peu fréquenté,
Si vous êtes du genre à avoir la bougeotte, vous serez
avec des sacs à dos de 30 kilos avec pour seul GPS 3 cartes et
heureux d’apprendre qu’Engelberg propose un nombre
une vieille boussole. Les premiers kilomètres annoncent déjà
d’activités variées (via ferratas, kayaks, pêche, escalade, golf
la couleur et nous réalisons que nous venons de nous lancer
et observation de la faune…).
dans un vrai challenge physique.
Dans le cas contraire, si vous avez survécu à votre première
Après 3 jours au milieu des bovins, 2 nuits dans une tente
randonnée alpine et que votre corps tout entier en porte les
flambant neuve et heureusement parfaitement imperméable,
séquelles, offrez-vous un moment de détente dans le spa
une tempête ponctuée de grêle, de vent et de tonnerre,
princier du Ramada Hotel à Engelberg (réservations : regina.
un festin gastronomique partagé avec un fermier local,
[email protected]).
4 plaquettes du meilleur chocolat suisse, un troupeau de
chamois et d’innombrables fous rires, courbatures et bleus,
nous atteignons enfin le sommet de Bannapler Schonegg.
74 I HAMAJI
Expérience plutôt physique qui plonge le randonneur dans
The African Missioner
HAMAJI I 75
SUMMER ANNOUNCED THE BEGINNING OF THE HOLIDAYS FOR THE AFRICAN MISSIONER WHO FLEW TO EUROPE FOR
A MONTH AND A HALF IN SEARCH OF NEW EMOTIONS. FIRST STOP: LUZERN NEAR ZURICH, AREA RENOWNED FOR THE
UNIQUE PANORAMA OFFERED BY THE ALPS.
D
ominated by a quest of the unknown and a complete
finally reach the top of Bannapler Schonegg. A rather physical
change of scenery, my peerless guide and myself
experience during which summiteers immerse themselves in
engage map in hand in a rather ambitious journey.
a semi-meditation. The exceptional view and pride that can
Our goal: A 4-day trek to the blue waters of Lake Bannalp
be felt once on top are really worth it and when the fog clears
(1587m) hidden behind the intimidating Bannapler Schonegg,
up to reveal Lake Bannalp, turquoise diamond in its green
which majestically culminates to a 2250 meters altitude. Quite
setting, we congratulate ourselves. A train will then take us to
a significant challenge, as we must indeed cover a distance of
Engelberg, a must both in summer and winter.
24 kilometers taking a seldom-followed itinerary and carrying
If you enjoy being always on the move, you will be pleased
backpacks weighing about 30 kilograms with as a GPS, 3 maps
to hear that Engelberg offers varied activities (via ferratas,
and an old compass.
kayaking, fishing, climbing, golf and wildlife watching…).
The first kilometers already set the tone and we realize that we
Otherwise, if like me you’ve survived your first alpine hike
just embark on quite a physical challenge.
and you feel like your body deserves a little treat, head the
After 3 days of being surrounded by cattle herds, 2 nights
exquisite Spa of the Ramada Regina Titlis Hotel in Engelberg
in a brand new tent and luckily fully waterproof, a storm
(booking: [email protected]).
punctuated by hail, wind and thunder, a gourmet feast shared
with a local farmer, 4 wafers of the best Swiss chocolate, a
herd of chamois and countless laughs, aches and bruises, we
76 I HAMAJI
The African Missioner
EVENT
T
ouch’Event a lancé son nouveau concept à
Lubumbashi au mois de juin : les Apéros Lushois.
Des retrouvailles entre amis et en famille dans une
ambiance lounge et cosy autour d’un bon cocktail et dans
un cadre atypique. A chaque édition, un lieu éphémère
et cela une à deux fois par mois. Les premiers Apéros
Lushois ont été un succès au Cercle Belge, nous vous
attendons pour la deuxième édition. Venez nombreux !
Touch’Events vous promet sa cerise sur le gâteau...
Let’s keep in touch !
In June, Touch’Event launched its new concept in
Lubumbashi: the “Apéros Lushois”. A reunion with friends
and family, lounge vibes and cozy atmosphere with
delicious cocktails in an unusual setting. In each edition,
an ephemeral venue and this takes place once or twice
a month. As the first “Apéros Lushois” were a success at
the Cercle Belge, we are now waiting for you to celebrate
the second edition. All are welcome! Touch’Events has
prepared its icing on the cake ...
Let’s keep in touch!
CONTACTS
[email protected]
www.touch-events.com
78 I HAMAJI
HAMAJI I 79
40’+4H
N
FOOD
athalie Guiral entre en cuisine en 2002 après avoir
travaillé dans la finance et l’évènementiel. Au
commencement, elle donne des cours de cuisine
à Malmö en Suède et à Lyon. Puis se professionnalise à
Paris à l’école Ferrandi. Après un poste au restaurant étoilé
« Le Grand Véfour » elle devient chef à domicile chez des
particuliers. Aujourd’hui, elle collabore avec des entreprises
comme Marmiton, Mastrad, Curver pour lesquelles elle écrit
des recettes et organise la logistique des vidéos culinaires.
CH
EFS•
N
athalie Guiral started working as a chef in 2002 after
working in the finance and event management
industries. Initially, she gives cooking classes in Malmö,
Sweden and Lyon. She then professionalized in Paris at the
Ferrandi school. After a position in the starred restaurant «Le
Grand Véfour» she becomes a private chef. Today, she works
with companies like Marmiton, Mastrad, Curver for which she
writes recipes and organizes their culinary videos’ logistics.
La Palette de Porc
à la sauge
Porc shoulder and sage
CHEZ NATHALIE
80 I HAMAJI
CHEFFE MARMITON
PARIS
FRANCE
Photos Paul Bertin
C
RE E
6
DE
T
TES
Préparer la marinade : Zester les citrons, hachez les gousses
d’ail, dessaler et écraser les anchois, émincer les feuilles de la
moitié du bouquet de sauge. Mélanger l’ensemble avec 10
cl d’huile d’olive, salez et poivrez. Masser la palette de cette
marinade, mettez dans un plat à rôtir, enveloppez dans du
papier film et garder au frais une nuit. Le lendemain, allumez le
four à 120°, retirer le film plastique et couvrez le plat d’aluminium,
enfournez pour 4 heures en arrosant de temps en temps de jus
de cuisson. Après cuisson, gardez la viande couverte pendant
que vous filtrez le jus obtenu. Ajoutez la crème.
Préparer les carottes : lavez-les puis épluchez-les en gardant
4 cm de queue. Faites-les cuire au four avec un filet d’huile
d’olive, du thym, du sel et du poivre. Programmez une heure
à180°. Couvrez le plat si les carottes brunissent. Faites chauffer
dans une casserole le jus de cerise pour qu’il « réduise ». Laisser
hors du feu dès l’obtention d’un jus sirupeux. Dégustez…
INGRÉDIENTS
Une palette de porc d’1,5kg environ
2 bouquets de carottes fanes
1 bouquet de sauge
2 citrons
2 gousses d’ail
1 petite boîte d’anchois au sel
Huile d’olive
4 brins de thym
15 cl de jus de cerises
2 cuillères à soupe de crème fraîche
Sel et poivre
INGREDIENTS
A porc shoulder of about 1,5kg
2 bunches of carrots
1 bunch of sage
2 lemons
1 little tin of salted anchovies
Olive oil
4 sprigs of fresh thyme
15 cl tablespoons fresh cream
Salt and pepper
Prepare the marinade: Zest the lemons, chop the garlic cloves,
crush and desalinate the anchovies, chop the leaves of half the
sage bouquet. Mix together with 10 cl olive oil, salt and pepper.
Massage the shoulder with this marinade, put in a roasting
tray, wrap in cling-film and keep it in the fridge overnight. The
next day, turn on the oven to 120°. Remove the cling-film and
cover the dish with aluminum foil, cook for 4 hours, drizzling
from time to time with the pan juices. Once cooked, keep the
meat covered while you filter the juice. Add the cream.
Prepare the carrots: wash and peel them keeping 4 cm tails.
Cook them in the oven with a little bit of olive oil, thyme,
salt and pepper. Cook for an hour at 180°. Cover the dish if
the carrots turn brown. Heat in a pan the cherry juice until
“reduced”. Keep off the heat from the moment you obtain a
syrupy juice. And enjoy…
HAMAJI I 81
BREAK
IN A CITY
Florence
CAPiTALE MAGIQUE DE L’EUROPE
Fiorenze
MAGICAL CAPITAL CITY IN EUROPE
Texte de Niccolo Rinaldi – Photos Waris Grifi
82 I HAMAJI
À plus d’un titre, Florence est une ville
d’admirer le premier pianoforte, et, sur la
unique en son genre. Cette petite cité,
façade d’une église, les appareils qui ont
peuplée de moins de 400 000 habitants,
permis d’établir le calendrier grégorien.
n’a en effet jamais défini ses limites avec
En outre, on y aurait découvert les lois de
précision, et c’est de manière presque
la perspective et inventé le personnage
imperceptible que l’on y pénètre, au
de Pinocchio, un enfant de bois dont la
détour d’une des oliveraies qui l’entourent.
légende fourmille de détails à connotation
Traversée par un fleuve qui est l’âme de
ésotérique
–
comme,
d’ailleurs,
les
la ville, Florence se considère encore
façades des palais et les jardins secrets de
comme une capitale, et les Florentins,
la ville. Aussi, pour découvrir la véritable
dotés d’une solide fierté, entretiennent
identité de Florence, est-il nécessaire de
nombre de légendes sur leur cité. Ainsi,
s’écarter des sentiers battus. À pied ou en
l’architecte qui a bâti le plus beau pont au
vélo, chacun se forgera sa propre image
monde (il ne s’agit pourtant pas du Ponte
de cette cité singulière, de sa gastronomie,
Vecchio, autre fierté de la ville) et inventé
de son artisanat et de ses productions
le gelato, serait originaire de Florence.
dans le domaine de la mode, qui sont des
C’est aussi à Florence qu’il serait possible
références dans le monde entier.
HAMAJI I 83
I
n many respects, Florence is a city unique in its kind. With less
from. It is also in Florence that admiring the first pianoforte was
than 400,000 inhabitants, Florence has in fact never defined its
made possible, as well as the wonderful sight of the devices that
boundaries with precision, and it is almost imperceptibly that
have permitted the creation of the Gregorian calendar. In addition,
one enters the city, making his way through the olive groves that
rumor has it that it is in Florence that the laws of perspective were
surround it. Crossed by a river that became the soul of the city,
invented as well as the character of Pinocchio, Disney’s famous
Florence is still considered as a capital, and the Florentines, with a
wooden child. Also, to discover the true identity of Florence it is
solid pride, nurture many legends about their city. Mysteriously, it
necessary to deviate from the beaten track. On foot or by bicycle,
is in Florence that the architect who built the most beautiful bridge
everyone will form his own opinion about this unique city, its
in the world (which is however not the Ponte Vecchio, another
gastronomy, its crafts and its performance in the fashion industry,
national pride) and invented the gelato would be originating
that all represent worldwide references.
84 I HAMAJI
86 I HAMAJI
HAMAJI I 87
CARNET
HAMAJI
Copenhague
la cité des bicyclettes
!
Une nouvelle manière de vivre la ville
Copenhague city of bikes,
ing!
Experience another design of big-city liv
ne vous échappera des endroits insolites, ni de l’âme de
Copenhague.
Vous trouverez des bicyclettes à louer partout !
Rien ne définit mieux la capitale du Danemark que les
bicyclettes. Elles rythment le cours de la ville.
Pas une alternative, mais le seul véritable moyen de
transport, les bicyclettes vous mèneront d’un bout à l’autre
de la ville en moins d’une demi-heure. Rien de plus facile
grâce à un réseau de pistes cyclables particulièrement
fiable, qui s’étire bien au delà du centre-ville.
Que ce soit des banlieusards qui rentrent tard de leur
travail, les enfants sur le chemin de l’école, les parents
qui viennent chercher leurs enfants au jardin d’enfants
ou les noctambules solitaires qui rentrent au petit matin ,
n’importe quand et n’importe où , la bicyclette connecte les
Danois entre eux.
Cette manière toute Danoise de vivre le vélo dans la ville
rend encore plus particulière et attirante la manière de
vivre dans une grande capitale.
Et pour le touriste, il ne peut y avoir de meilleur moyen
de découvrir les gens du pays. Alors, n’hésitez pas, rien
90 I HAMAJI
Ne rien rater en bicyclette
Le Hangar des Montgolfières et son architecture
particulière. Cet ancien hangar a été transformé en école
d’équitation .
Le panorama vu du Palis Garages. Une des meilleures
vues de la ville
La collection de maquettes : un aperçu clandestin et
complexe de la fabrication du bâtiment célèbre de l’hôtel
de ville.
Le Cimetière aux Mosaïques. Un des endroits les plus
romantiques de la ville au milieu du voisinage le plus
vibrant et le plus multi-ethnique.
Le village jaune. A l’extérieur de la gare centrale, une
ville dans la ville, cachée et entourée par des rails de
chemin de fer. Ne manquez pas le cimetière voisin de vieux
trains.
N
othing defines the Danish capital of Copenhagen
better than bicycles. They are simply the pulse of
the city.
Not an alternative, but the only reliable and sound
means of transportation , the bicycle will bring you
from one end of city to the other in less than half an
hour. An omnipresent system of bicycle lanes makes this
possible, criss-crossing the city, stretching well beyond its
boundaries and into to the villages surrounding it .
Be it commuters late for work , children on their way to
school, parents picking up their kids from kindergarten in
a cargo bike, or solitary drunks on their way home in the
early hours of the morning, anytime a day and anywhere,
it’s the bicycle connecting people. The city is simply built
on the bike, making Copenhagen a different and more
enjoyable bid for how big-city life can also be designed .
And as a visitor, there is no better way getting to know the
locals. So jump on ; it will take you in all directions, into
the quirky corners of the city and into its soul .
Bikes can be rented all over!
WHAT NOT TO MISS ON A BIKE
The Balloon Hangar – spectacular architecture, a former
hot-air balloon hangar turned into a riding school.
The panorama from the Palais Garages – best view of the
city from the roof of a hidden garage.
The Collection of Models – an intricate
behind-the-scenes glimpse into the making of the famous
City Hall building.
The Mosaic Cemetery – the most romantic corner of the
city in the middle of the most vibrant and multi-ethnic
neighbourhood .
The Yellow Village – just outside Central Station , a-townwithin-the-city, hidden and surrounded by trains tracks
on all sides. And don’t miss the nearby graveyard of old
trains.
HAMAJI I 91
HAMAJI’S
PEOPLE
PHOTOS BY MUSTACHE
Notre photographe vous a croisés dans la rue avec notre Hamaji en main,
Vous avez acceptez d’être photographié, nous vous rendons hommage ici !
Khadydja, Stella
et Kimberley
Lubumbashi, RDC au KBM 2015 à
Event
Saskia et Filipa de Touch
La troupe de da
nseurs
au lancement de traditionn els
Bosster
RDC
Toya maq
uilleuse p
rofession
n elle en R
DC
Candy
aji’s People !
Chez Corneille et Sima, les Ham
94 I HAMAJI
au Ka tanga,
Mustash e et Fran
ck Tambw
de Booster par Br e au lancement
asimba
tervie w
ra en plein in
Fanny Sanga ment de Yaha Shop !
pour le lance
sal
b we Ch ez Mu
Franck Ntamgisitque et acha ts
lo
responsable
n Musicien
Joh n Livingto
Hamoudi, photog
raph e free lance
à Likasi, RDC
ERRATUM HAMAJI’S PEOPLE N°8
Une erreur s’est glissée dans la légende des
polaroids du numéro précédent. Hamaji Magazine
adresse ses regrets sincères à Etienne qui est
cameraman indépendant en RDC et Jeanjack
taximan indépendant à Lubumbashi en RDC
Son excellence Bar thélémy Mum
ba Gama
!
S
U
W
FOLLOtagram
acebook
F
Ins
HAMAJI I 95
Puisez dans 24,000 milliards de dollars de réserves
minérales au coeur de la RDC
INFRASTRUCTURES EN AFRIQUE, PARTENARIATS
POUR LE DÉVELOPPEMENT
INDABA MINES ET
INFRASTRUCTURES
EN RDC
L’INDUSTRIE MINIÈRE EN RDC
REMISE DE PRIX
15 octobre 2015
KINSHASA - RDC
15 – 16 octobre 2015
Kinshasa, RDC
Tables rondes des PDG
15 octobre: Remise de Prix de l’Industrie Minière en RDC
Réunions B2B
www.ipad-drc.com
Conduisez l’exploitation minière à grande échelle
grâce à des technologies innovantes
INFRASTRUCTURES EN AFRIQUE, PARTENARIATS
POUR LE DÉVELOPPEMENT
SEMAINE
MINIÈRE
DU KATANGA
LUBUMBASHI - RDC
Journée de l’Énergie
Deux jours de conférence
Ateliers techniques gratuits
20 – 21 octobre 2015
LUBUMBASHI, DRC
Exposition en salle et en plein air
19 octobre: Journée de l’Énergie
22 octobre: Visites de sites & Tournoi de golf
Visites de sites
www.ipad-katanga.com
Tournoi de golf
Pour plus d’informations, veuillez contacter: José Alino
+27 21 700 3562 | [email protected]
www.ipad-drc.com | www.ipad-katanga.com
C
M
Y
CM
MY
CY
CMY
K
l’Agriculture Made in Katanga
Production alimentation humaine
Farine de maïs full
Farine de maïs breakfast
Huile de soja
Pomme de terre
Production alimentation animale
Tour teau de soja
Maïs 2ème qualité concassé
Son de maïs
Foin
GDK SARL (Grands Domaines du Katanga) est établi sur le
site de Mangombo depuis 2008. Nous exploitons actuellement
1,400 Ha et préparons un projet d’extension à près de
2,500 Ha d’ici 3 ans.
LE
PROCHAIN
NUMÉRO
À LOUER MAISON PIED DANS L’EAU, IDÉAL POUR SÉJOUR AQUATIQUE
C
M
Y
CM
MY
CY
CMY
K
HAMAJI MAGAZINE
ÉDITEUR : CORNEILLE & SIMA
DIRECTRICE DE PUBLICATION
MARIE-AUDE PRIEZ
RÉDACTRICE EN CHEF
MARIE-AUDE DELAFOY
SECRETARIAT DE RÉDACTION
INFO-ADMINISTRATION : +243 852347463
TRADUCTION
MMDD AGENCY CONTACT HAMAJI MAGAZINE
RELECTURE
CHRISTILLA DE CHARRY
102 I HAMAJI
SOUTH AFRICA + 27 72 8124437
LE CAPE TOWN JOURNAL +27823420016
[email protected]
RÉGIE PUB :
LUBUMBASHI : MUSAL
+243 997108271 - [email protected]
DIFFUSION KINSHASA
AFRICAN MEDIA GROUP +243 991725635
JACACY +243 998230030
DISTRIBUTION RSA : EZWENI DISTRIBUTION
+27 11 6093137 - +27 826938848
PUBLICITE/ADVERTISING C&S
C&S LUBUMBASHI +243 852574633 +243818443016
[email protected]
WWW.CORNEILLESIMA.COM
IMPRESSION : PAARL MEDIA
MAQUETTE ET RÉALISATION BRT1 [email protected]
HAMAJI MAGAZINE EST TIRÉ À 12 000 EXEMPLAIRES