l`algérie - cfao automotive

Commentaires

Transcription

l`algérie - cfao automotive
l'invité ousmane
sow
Entretien avec le sculpteur sénégalais
regards croisés
la
logistique
L'impact de la hausse du prix du pétrole
sur le transport
Contact
des activités et des hommes N°53 - janvier 2009
le réveil de
l'algérie
Sommaire
N°53
éditorial
PAR Alain Viry,
PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL
08
Monde
03
05
G
rand angle
Les nouveaux visages
de la contrefaçon
08 Territoire
Le réveil de l'Algérie
10
10
L'invité
Ousmane Sow
Business
11
13Réussite
L'hôtel Ivoire prend
de la hauteur
14 Regards croisés
Pétrole : quel impact
sur la logistique ?
16 Marché
Mines : des affaires en or
14
18Boîte à outils
INCADEA : parole aux
utilisateurs
Hommes
19
20Portraits
paul mouen njoh, lysette
wafo et alice florence
kouekam
22RH et vous
Recruter le temps d'un salon
22
23
Portfolio
merci !
En ces tous premiers jours de 2009, je vous présente mes
meilleurs vœux ainsi qu’à vos proches.
Je tiens aussi à adresser mes remerciements à tous les
collaborateurs de CFAO. Grâce à chacun d’entre vous,
nous avons signé, en 2008, une année record, après les
exceptionnelles performances de 2007. Cela témoigne
de la confiance que nous accordent nos clients. Nous
pouvons en être fiers.
En 2009, nous devrons nous montrer encore plus
combatifs. Car, vous le savez, l’année s’ouvre chargée
d’incertitudes.
La crise financière, qui a éclaté à l’automne, n’a pas
encore produit tous ses effets sur les économies des
pays développés. Même si elle reste le continent le
moins « globalisé », l’Afrique a bien peu de chances
d’échapper au ralentissement qui a aussi gagné les
pays en développement. Certains grands projets
d’investissements ont déjà été gelés. Les transferts
financiers des diasporas africaines pourraient diminuer,
tout comme l’aide publique au développement.
CFAO, et vous êtes nombreux à l’avoir vécu, a déjà
traversé des crises importantes. Nous y avons fait face,
grâce à notre réactivité et notre professionnalisme.
Je suis convaincu que notre mobilisation, en 2009, nous
permettra de traverser ce cycle économique difficile pour
ensuite mieux rebondir !
Contact DES ACTIVITÉS ET DES HOMMES
directrice de la publication : Laurence Tovi rédactrice en chef : Delphine Courcelle crédits photos : DR CFAO (sauf autres crédits précisés) - Couverture :
Pierre-René Worms conception et réalisation : analogue ont contribué à ce numéro : Florence Casa, Jean-François Fillatre, Béatrice Gangneron,
Stéphanie Henrion, François Laurin, Patricia Papillot, Mary-Pier Sarraméa. www.cfaogroup.com
2
Contact - Janvier 2009
20 %
C’est la hausse annuelle des
exportations africaines vers l’Asie
au cours des 5 dernières années.
(source : Banque Mondiale)
© gettyimages
Monde
195 millions, c'est le
nombre d'’Africains qui possèdent
un téléphone portable.
(source : Jeune Afrique)
monde
mon intranet perso
Depuis le 19 novembre, les
collaborateurs de CFAO peuvent
surfer sur le nouvel intranet du
groupe, myCFAO. Créé par la
Direction de la communication en
collaboration avec la Direction des
Systèmes d’Information, il offre un
véritable espace d’échange, moderne
et convivial, à tous les collaborateurs
de CFAO. MyCFAO connaîtra,
au cours des prochains mois, un
enrichissement progressif de son
contenu.
ghana
Une journée
en famille
Les membres du personnel de
CFAO Motors Ghana ainsi que
leur famille se sont réunis à
l’occasion de la 3e édition du
« Family Day ». Objectif
de la rencontre : rappeler
les fondamentaux de la
prévention contre le virus
VIH/SIDA et l'importance
d'un dépistage précoce,
à travers des échanges
avec des médecins,
éducateurs et
personnes
atteintes.
république démocratique du congo
Remise des clés de l'ambulance à Yannick Vincendeau,
directeur du centre hospitalier Monkolé, en présence de
Léon Valema, coordinateur VIH/Sida, des infirmières
et des enfants malades.
Action de solidarité
Dans le cadre de CFAO Solidarité, CFAO Motors RDC a soutenu un projet de dépistage d’une
maladie génétique héréditaire : la drépanocytose. Cette maladie, qui touche 300 000 nouveauxnés chaque année en Afrique, se caractérise par l’altération de l’hémoglobine, protéine assurant le
transport de l’oxygène dans le sang. Pour aider le centre hospitalier Monkolé de Kinshasa, CFAO
Motors RDC a mis gracieusement à sa disposition une ambulance. Grâce aux 20 000 dépistages
néonataux réalisés, le centre a pu déceler 500 drépanocytaires, traiter les bébés et donner aux
mamans des conseils sur les mesures simples à prendre pour éviter les crises. Ce centre médical
dispose également d’un centre de dépistage volontaire pour le VIH/SIDA.
Contact - Janvier 2009
3
nigeria
Une Logan
pour les
pongistes
Pour l’édition 2008 et le 40e
anniversaire de la coupe de
tennis de table «Asoju Oba»,
Chief Doctor Molade Okoya
Thomas, Président de CFAO
Nigerian Plc, de CICA et
d'Alliance Auto Nigeria limited
et sponsor éponyme de cet
événement depuis 1968, a
offert une Renault Logan à
chacun des deux finalistes,
catégorie femme et catégorie
homme. Les plus hautes
autorités de Lagos ont tenu à
marquer de leur présence cet
événement.
fenêtre sur
CFAO contribue au rayonnement
de HOME sur le continent
Africain
Tout comme PPR, CFAO
est heureux de soutenir
l’initiative de ce longmétrage et de contribuer ainsi à la prise
de conscience des
hommes sur l’état
d’urgence de notre
planète. La Direction
de la communication
a négocié la possibilité
d’obtenir gracieusement
de la société Europacorp
(dont Luc Besson est le fondateur) et de Yann Arthus-Bertrand, les supports de projection
du film pour son réseau. CFAO devient ainsi le distributeur
officiel du film Home dans 28 pays d'Afrique et participera
également à des actions à l'île de La Réunion et au Maroc.
Tous travaillent déjà à l’organisation d'un événement le
5 juin 2009, jour de la sortie internationale de Home.
Au programme :
- conférences de presse,
- avant-premières pour nos clients et partenaires,
- projections sur les chaînes de TV nationales quand
cela est possible,
- organisation de plateaux télévisés avec débat sur le
thème de l’environnement.
togo
© romain dégrés
opération anticontrefaçon
sèvres
Handicap : une semaine pour sensibiliser
La 12e semaine nationale pour l'emploi des personnes en situation de handicap
s’est déroulée du 17 au 23 novembre. à cette occasion, PPR et ses enseignes
ont mis en place une campagne de mobilisation à l’intention des collaborateurs
sur le thème : « êtes-vous prêt à changer votre regard
sur le handicap ? ». Pour l’occasion, Mission
handicap, avait invité Aladji BA, le jeune athlète
parrainé par CFAO, afin qu’il partage, avec les
collaborateurs de Sèvres, son expérience sur
sa participation aux jeux paralympiques de
Pékin. Une exposition de 14 œuvres réalisées
par des artistes en situation de handicap avait
également été organisée.
4
Contact - Janvier 2009
Quelle meilleure vitrine que les sports
mécaniques pour rappeler aux clients
l’importance des pièces d’origine ?
Lors du passage du rallye de la Boucle
Africaine au Togo, CFAO Motors, qui
était sponsor de l’événement, n’a
pas manqué cette occasion pour
véhiculer quelques messages forts
sur la lutte contre la contrefaçon.
Et insister sur la robustesse
et la sécurité des pièces
Toyota. Ainsi, un autocollant
« Non à la contrefaçon » a
figuré sur l’ensemble des
véhicules des participants,
de l’assistance technique et
des organisateurs. Un char
aux couleurs de CFAO Motors
Togo était également animé
par des artistes sur les méfaits
des pièces de contrefaçon.
L’opération a été largement
reprise dans les médias (TV
presse, radio et Internet).
Monde Grand angle
les nouveaux
visages de la
La contrefaçon a gagné du terrain dans
le quotidien de nombreux Africains,
car ce fléau ne se limite plus aux seuls
produits de luxe. Comment contrer
cette concurrence déloyale ?
Eléments de réponse chez CFAO.
C
amp Yabassi est un des principaux quartiers commerçants de Douala, au Cameroun. Fief incontestable de la
pièce détachée, tout s’y vend,
ou presque : mécanismes
d’embrayage, essuie-glace, plaquettes de
freins, alternateurs, filtres, etc. Mais l’immense majorité des pièces qui remplissent les étals des revendeurs est issue de
la contrefaçon. Pourtant, bien malin celui
qui saura distinguer le faux du vrai. Et
pour cause, « l’emballage et la pièce portent
© analogue
contrefaçon
l’estampille d’une marque connue et le produit semble de bonne qualité… mais en apparence seulement », prévient Guy Allard,
responsable pièces et service, chez CFAO
Automotive, pour la zone Afrique subsaharienne francophone.
Des contrefaçons
qui gagnent en qualité
Depuis cinq ans environ, l’Afrique est
devenue l’une des cibles privilégiées des
as de la contrefaçon. Plus aucun secteur
d’activité n’est épargné. Les produits 
Contact - Janvier 2009
5
Monde Grand angle
© DIMAC
Il ne s'agit pas
«légalement
parlant» d'un
produit de
contrefaçon mais le
cyclomoteur chinois
Victory (à droite)
imite quasiment
à l'identique
l'esthétique et
les pièces du
cyclomoteur
Peugeot (à gauche).
 de consommation courante figurent au
nombre des plus touchés. Michel Palianoff, Directeur technique plasturgie chez
CFAO Industries & Trading, témoigne :
« des copies de stylos et rasoirs Bic© circulent
en Afrique depuis des années. Mais je note
une évolution. Les produits contrefaits sont
plus sophistiqués et ils gagnent en qualité.
Pour le consommateur, il est encore plus difficile de s’y retrouver ». Joachim Ennenbach,
le directeur général de DIMAC, la filiale de
CFAO Industries & Trading qui distribue
les cyclomoteurs Peugeot au Maroc, est
confronté au même phénomène. « Nous
avons repéré des cyclomoteurs chinois quasi-
identiques à nos modèles constructeurs. Il ne
s’agit pas de contrefaçon au sens strict de la
loi car le nom est différent. Mais les pièces et
l’esthétique sont les mêmes », dit-il.
Les médicaments aussi
contrefaits
Une autre dérive inquiète les autorités
nationales et les organisations internationales : la contrefaçon de médicaments.
Selon les estimations de l’Organisation
Mondiale de la Santé, elle concernerait
environ 10 % des médicaments dans le
monde et connaît un développement galopant en Afrique. En pratique, les faus-
« Entre la création de la cellule de lutte contre le commerce
illicite en 2005 et aujourd’hui, la collaboration avec la douane
est devenue de plus en plus efficace. »
n Quelles sont les principales missions
de la Cellule de lutte contre
le commerce illicite ?
Cette cellule spécialisée a pour missions de sensibiliser
les différents acteurs, de contribuer à la définition et
6
Contact - Janvier 2009
2
saires remplacent
les principes actifs
par de la farine ou du
sucre : le faux médicament (« fake product ») présente toujours
un grave danger pour le patient « surtout
lorsqu’il s’agit de copies d’antibiotiques, de
produits injectables ou de spécialités cardiovasculaires », explique Jean-François Roy,
Directeur général adjoint d’Eurapharma.
Une filière structurée
Comment ces marchandises parviennentelles à inonder les marchés africains ?
Malheureusement, souvent par des voies
L'EXPERT
à la mise en œuvre de stratégies de lutte efficaces, de
renforcer les capacités de la douane et d’améliorer la
connaissance des circuits de fraude, de faire multiplier
les saisies et de mener des réflexions et des études
prospectives sur le commerce illicite.
n Les premiers résultats sont-ils
encourageants ?
Entre la création de la cellule en 2005 et aujourd’hui,
la collaboration avec la douane est devenue de plus
en plus efficace. Les saisies ont par exemple concerné
plus de 2 millions de stylos Bic© en 2008 contre
400 000 en 2005, 15 conteneurs de cahiers contre 2
en 2005… et d’importants stocks de pagnes, des
produits de confiserie, des piles et des cigarettes.
© gicam
n Dressez-nous un état des lieux rapide
de la contrefaçon au Cameroun…
La contrefaçon touche plusieurs produits, dont les
stylos de marque Bic©, plusieurs marques de cigarettes
et environ 70 % des pièces détachées automobiles…
La contrefaçon menace aussi les œuvres de l’esprit et
les logiciels, tout comme les produits pharmaceutiques
et les produits de grande consommation. Selon nos
enquêtes, le Nigeria, le Japon, la Chine et l’Indonésie
constituent les principales origines des produits
contrefaits qui arrivent sur le triangle national
notamment par le biais de… la contrebande.
1
Martin Abega
Secrétaire exécutif du Groupement
Interpatronal du Cameroun (GICAM)
ils l'ont dit
Réponse : le numéro 3. Le vrai
stylo Bic© se distingue des marques
contrefaites par son bouchon ventilé :
un trou au bout de celui-ci permet en
cas d'ingestion de laisser passer l’air
et ainsi d'éviter l’étouffement.
à l’usage, sa longueur d'écriture est
plus performante avec 2 000 m,
contre 900 m pour les stylos
contrefaits.
3
Parmi ces 4 stylos, devinez
lequel est le vrai Bic© ?
directeur
général de
dimac (maroc)
Joachim
Ennenbach
« Au Cameroun, les plaquettes de
frein et les filtres « made in China »
sont vendus au quart du prix des
pièces d’origine. Le consommateur
fait donc vite son choix. »
«Les revendeurs qui ont pignon
sur rue sont approchés par les
importateurs. Je soupçonne même
ces derniers de leur verser des primes
afin qu’ils favorisent l’écoulement
des articles contrefaits. »
Emmanuel
Ugolini
Délégué pays
au Cameroun
4
La campagne de communication lancée par
très officielles. AcheCAMI en 2008 a permis d'augmenter les
minées de Chine ou
ventes de plaquettes de frein de 30 %. Avec les
du Moyen-Orient par
filtres à huile, ce sont les pièces détachées les
avion ou porte–conteplus contrefaites au Cameroun.
neurs par des importateurs peu scrupuleux, les marchandises sont écoulées chez
des petits revendeurs ou des grossistes.
« Les revendeurs qui ont pignon sur rue sont
approchés par des importateurs. Je soupçonne ter les filières, voire organiser des actions
même ces derniers de leur verser des primes « coup de poing » comme ce fut le cas au
afin qu’ils favorisent l’écoulement des arti- Cameroun, en septembre dernier. « Les
cles contrefaits », affirme Joachim Ennen- douanes ont procédé à des saisies massives
bach. Fabriqués à moindre coût, 3 à 4 fois sur les marchés de Douala et Yaoundé et sur
moins cher que les produits d’origine, les le port. En tout, plus d’un million et demi
articles contrefaits sont proposés à des de stylos Bic © contrefaits ont été sortis du
prix bien inférieurs à ceux pratiqués par circuit de distribution », se félicite Michel
les distributeurs officiels. « Au Cameroun, Palianoff qui regrette néanmoins que ces
les plaquettes de frein et les filtres « made in opérations n’aient pas d’effet pérenne.
China » sont vendus au quart du prix des « La législation au Cameroun ne permet pas
pièces d’origine. Le consommateur fait vite d’obtenir la destruction sur le champ des
son choix», déplore Emmanuel Ugolini, marchandises saisies. Il faut une décision de
délégué pays au Cameroun. La grande justice qui, dans certains cas, est prononcée
majorité des clients ne voient la différen- un an après les faits ».
ce entre deux produits qu’à l’usage mais Eurapharma plaide également pour un
l’appât du plus bas prix est déterminant, renforcement de l’arsenal judiciaire et
constate également Joachim Ennenbach. milite activement pour que les états ration fructueuse, je l’espère», résume-t-il
« Notre clientèle est constituée d’ouvriers, au africains se dotent de laboratoires de (lire encadré).
faible pouvoir d’achat : seul l’écart de prix est contrôle, comme au Bénin. « Ces labora- Enfin, la sensibilisation du grand public
toires sont en mesure de tracer les produits et commence à porter ses fruits. Au Camesignificatif pour eux ».
Cette concurrence déloyale a bien évidem- ainsi d’identifier les médicaments contrefaits roun par exemple, CAMI a lancé des camment un coût exorbitant
pour les industriels et distributeurs du secteur for- Selon les estimations de l’Organisation Mondiale de la Santé,
mel. Selon les années, cela
représente au plus 20 % des la contrefaçon concernerait environ 10 % des médicaments
ventes de produits Bic©. Le
Groupement Interpatronal dans le monde et connaît un développement galopant en Afrique.
du Cameroun (GICAM), qui
regroupe les principales entreprises du qui se retrouveraient dans le circuit légal », pagnes de communication pour vanter
pays, évalue le manque à gagner pour ses explique Jean-François Roy. Travailler en les mérites des produits et pièces d’orimembres à 60 milliards de francs CFA en- étroite relation avec les administrations gine. Cela lui a permis d’augmenter ses
est une solution qui commence à faire ventes de plaquettes de frein de 30 %.
tre 2006 et 2007.
ses preuves, témoigne aussi Emmanuel Cette voie est suivie par la plupart des
Sur tous les fronts
Ugolini. « Au sein du GICAM, une cellule autres filiales, avec des effets généraleAlors comment lutter contre ce fléau des de lutte contre le commerce illicite a été créée ment positifs également. C’est une pretemps modernes ? En amont, cela sup- en 2006. Des rencontres avec les services des mière victoire… ■
pose d’identifier les revendeurs, remon- douanes ont eu lieu. Le début d’une collabo-
Contact - Janvier 2009
7
© reportage : pierre-rené worms
Monde Territoire
le réveil de
l'algérie
A
lger, « la joyeuse » ou « la
Blanche », n’est plus, à certaines heures de la journée,
qu’un flot ininterrompu de
voitures, serrées pare-choc
contre pare-choc. D’autres
grandes villes, comme Oran, ne sont guère mieux loties. Il est vrai que l’Algérie
possède le plus important parc automobile du Maghreb, avec environ 3 millions
de véhicules, dont une bonne moitié a
plus de 20 ans. « La voiture, comme le pain,
le logement et le travail font partie des besoin
vitaux. Les autorités ont donc favorisé le refiche d'identité algérie
Capitale
espagne
Alger
Population
34 857 029
habitants
PIB
136 Md$US
alger
oran
maroc
constantine
tunisie
hassi messaoud
libye
mauritanie
croissance
+ 6,5 %
réserves
pétrolières
43 Md$BEP
(Brut Equivalent
Pétrole)
8
Contact - Janvier 2009
niger
Portée par une conjoncture pétrolière
et gazière exceptionnelle au cours
des dernières années, l’Algérie a
retrouvé une nouvelle cote auprès des
investisseurs. CFAO en a fait un des
principaux moteurs de son activité.
nouvellement de ce parc », explique Serge tributeur des marques Chevrolet, Opel et
Gurvil, le directeur général Diamal, la Isuzu)s’est imposé comme le quatrième
première filiale que CFAO a ouverte en acteur du marché en 2007, avec 25 000
Algérie. C’était en 2000, lorsque l’Algérie véhicules vendus. La société a encore
importait seulement quelques dizaines renforcé sa pénétration en 2008. Sur le
créneau des véhicules haut de gamme,
de milliers de véhicules neufs par an.
En 2007, le pays en a importé près de encore un marché de niche en Algérie, Ba200 000. « L’Algérie a baissé ses droits de varia Motors Algérie, « première expérience
entre CFAO et BMW », prédouane sur les véhicules neufs
cise son directeur général
et elle a bloqué les importaL'Algérie
est
Pierre Labbé, a fait une très
tions de véhicules d’occasion.
belle percée en deux ans,
Les autorités ont aussi favodevenue le
« Notamment en s’appuyant
risé les prêts aux fonctionnaires et autorisé le crédit à premier pays du sur le développement des ressources humaines, un marla consommation », détaille
Serge Gurvil. Parallèlement, groupe pour sa keting au plus haut niveau,
et les services après-vente ».
le boom pétrolier et gazier
des dernières années et contribution au Aujourd’hui, Bavaria Motors Algérie projette « la
une politique volontariste
de grands travaux publics chiffre d'affaires. construction d’un nouveau
show-room à l’ouest d’Alger.
ont permis de gonfler, certes modestement encore, les revenus des Et nous souhaitons aussi doubler le nombre
Algériens. Une petite classe moyenne a de de nos agents distributeurs au nombre de
trois aujourd’hui », précise Pierre Labbé.
nouveau émergé.
E.p.dis Algérie, filiale d’Eurapharma
et CFAO Technologies bénéficient aussi
Le 4e acteur du marché
automobile
d’un marché porteur. « Le marché algérien
CFAO, présent en Algérie dans tous ces du médicament est très important avec un vométiers sauf l’industrie, a profité de cette lume d’importations de 1,2 milliard d’euros »,
croissance retrouvée du pays sorti d’une précise Sylvain Voletti, Directeur général
décennie de violences et d’un doulou- d’E.p.Dis Algérie. « L’existence d’une séreux programme d’ajustement structu- curité sociale, qui fonctionne et s’appuie sur
rel. L’Algérie est ainsi devenue le premier l’abondance des recettes pétrolières, explique
pays du groupe pour sa contribution au la dimension du marché. En outre, on observe
chiffre d’affaires. Avec des succursales en un développement des médicaments les plus
propre à Oran, Alger et Hassi Messaoud, récents, une partie des algériens bénéficiant
la « capitale pétrolière » du pays, et un de revenus assez élevés », précise-t-il. Après
réseau de 19 distributeurs, Diamal (dis- moins de trois ans d’existence, E.p.Dis
Algérie travaille avec 18 fournisseurs et
fournit 120 clients grossistes, touchant
l’ensemble du territoire algérien. De son
côté, CFAO Technologies a rencontré
quelques beaux succès, particulièrement
auprès de la compagnie pétrolière nationale, Sonatrach, pour des projets de vidéosurveillance. « Sur le marché algérien,
CFAO Technologies est le seul acteur à bénéficier de très bons niveaux de certification »,
commente Joël Roux, qui prend, en ces
premiers jours de janvier, la direction générale de CFAO Technologies Algérie.
Un contexte international
incertain
Pour conforter sa réussite, CFAO a beaucoup investi. Exemple : à Oran, Diamal a
Le boom pétrolier et gazier des dernières années
et une politique volontariste de grands travaux publics
ont permis de gonfler les revenus des Algériens.
quitté le centre pour la route qui relie la
ville à l’aéroport. Le terrain avait été acquis début 2005, dans le cadre d’un projet
pilote de la Wilaya d’Oran, de construction d’une zone show-rooms. La concession, qui a ouvert ses portes en juillet, est
« le plus grand show-room automobile jamais
réalisé en Algérie », se félicite Serge Gurvil.
Le marché reste porteur. Mais la chute
récente des cours pétroliers pourrait
tempérer la relative euphorie des derniè-
res années. L’année 2009 s’ouvre avec sa
cohorte d’incertitudes internationales. à
cela, s’ajoute une réglementation souvent
contraignante. L’été dernier, les autorités
avaient décidé d’instaurer une nouvelle
taxe sur l’importation de véhicules neufs.
Cette fois, on parle d’interdiction à l’importation d’un millier de médicaments. à
chaque fois, ces décisions sont motivées
par la volonté de l’Algérie de favoriser
l’émergence d’une industrie locale. ■
Contact - Janvier 2009
9
Monde L'invité
ousmane sow
Sculpteur
© béatrice soulé
L’artiste sénégalais
Ousmane Sow rend honneur
aux grands hommes de
l’humanité dans une série
intitulée « Merci ».
Une de ses sculptures,
« Nelson Mandela » fera très
prochainement son entrée
au siège de CFAO qui en a
fait l’acquisition.
« Je suis très optimiste
pour l'afrique »
Comment est née « Merci », cette
série des grands hommes, que
vous avez initiée en sculptant
Charles de Gaulle, puis Nelson
Mandela?
Les grands hommes sont nés d’un certain désespoir, celui de constater que,
aujourd’hui encore, certains n’ont pas
le minimum vital pour vivre alors que
la terre a porté des gens exceptionnels, à
mes yeux, de véritables modèles. Avec ces
sculptures monumentales, j’ai voulu rendre hommage à ces personnalités.
Vous avez pris une grande
liberté dans la représentation
de Nelson Mandela. Qu’est-ce
qui vous a conduit à en faire un
gardien de but ?
Un jour, j’ai vu Nelson Mandela à la télévision assistant à un match des « Bafana Bafana », l’équipe sud-africaine de
football. Il portait un simple maillot. à
ce moment, je me suis dit que le jour où
je le représenterais, ce serait en footballeur. Après tout, c’est un ancien sportif,
puisqu’il a été boxeur. Je l’ai par ailleurs
imaginé en goal. On le voit avancer la
main. Habituellement, c’est un geste
qu’un gardien de but fait pour aligner les
joueurs de son camp au moment d’un
coup franc. Nelson Mandela, au contraire,
10
Contact - Janvier 2009
cherche là, à écarter de sa main ceux
qui risquent de marquer contre
leur camp, ceux qui contribuent à
donner une mauvaise image de notre
continent. Il agit comme un bloqueur
des critiques formulées à l’encontre de
l’Afrique, des critiques qui font mal parce
qu’elles correspondent malheureusement
à une réalité.
Mandela fait partie de ces
grands hommes africains
qui ont considérablement
fait évoluer le regard que
l’on porte sur le continent.
Selon vous, quelles sont les
autres grandes personnalités
africaines à avoir cette valeur
d’exemple ?
Mandela a fait de sa souffrance et de la
souffrance de ses compatriotes quelque
chose de fantastique. Il a joué la réconciliation. Il a mis l’Afrique du Sud sur des
rails et il a accepté de se retirer quand il le
fallait. C’est exceptionnel en Afrique. Des
hommes avec une telle valeur d’exemple,
il en existe peu. Je citerai Anouar el-Sadate, Julius Nyerere, Cheick Modibo Diarra.
Mais ne nous limitons pas au continent.
Vous savez, je rêve de bâtir un musée
à Dakar. Et dans mon idéal, derrière la
statue de Mandela, j’aimerais installer
une plaque où seraient nommés ces
grands hommes. Dans l’équipe de
Mandela, je verrais bien, par exemple, Barack Obama.
Comment voyez-vous
le continent africain
évoluer avec le formidable
rajeunissement de sa
population ?
Je suis très optimiste pour ce
continent, précisément grâce à la
jeunesse africaine sur laquelle je
fonde beaucoup d’espoirs. C’est
pareil pour la diaspora africaine :
certains sont de grandes figures
du monde des affaires dans vos
pays. On ne peut qu’espérer qu’une
bonne partie de cette diaspora revienne sur le continent et, pourquoi
pas, prenne, un jour, les rênes du
pouvoir. C’est une lueur d'espoir. ■
Business
508 véhicules vendus
en octobre pour Alliance Auto.
automobile
8 millions d’emballages vendus !
C’est le record historique enregistré
en octobre par l’activité bois au Maroc
(CFAO Industries & Trading).
© fotolia
Un mois record avec
Le « low cost » prend
de la vitesse
Il y a quelques mois, le pôle
francophone de CFAO Automotive
complétait sa gamme avec deux
véhicules « low cost ».Il intègre ainsi
un segment de marché dont il était
absent jusqu’à présent. Il s’agit de
la Suzuki Alto et de la Peugeot 206
Sedan. Afin d’accompagner leurs
lancements respectifs en filiales,
plusieurs supports de communication
ont été créés, à l’instar du kit de
communication Alto, mis au point
avec l'aide de la Direction de la
communication, et livré à chacune des
17 filiales du réseau CFAO.
Les annonces presse, affiches 4x3,
kakémonos ou autres posters qui
composent ce kit aideront chaque
pays à communiquer sur ce modèle.
industries
ventes
au beau fixe !
DIMAC termine le mois de novembre au top : 933
modèles Classic ont été vendus au gouvernement
ainsi que 382 cyclomoteurs Fox pour la Poste
marocaine. Félicitations aux équipes !
automobile
au vietnam,
Audi chez CFAO
CFAO Automotive a ouvert en octobre dernier une nouvelle concession au Vietnam – Audi MOTOR – à Ho Chi Minh
Ville. La marque a fait son entrée officielle sur le marché
automobile vietnamien à travers CFAO. Audi compte renforcer sa position dans la région, où elle a réalisé son
plus fort taux de croissance. Ce développement en Asie
du Sud-Est est une opportunité conjointe pour CFAO et
pour le constructeur.
Contact - Janvier 2009
11
telex
Certifié !
LABOREX Kenya a obtenu sa certification qualité
ISO 9001 : 2 000 cet été, validant ainsi la
pertinence des moyens et des process de
distribution des produits pharmaceutiques.
automobile
Cisco
Deux ingénieurs de CFAO Technologies Algérie et un de
CFAO Technologies Côte d'Ivoire ont obtenu leur CCIE.
Cette certification Cisco est le plus haut niveau technique
de ce constructeur au niveau mondial.
santé
la santé passe par
Eurapharma, à travers ses filiales de promotion Copharmed et de distribution
E.P.Dis, a signé un contrat d’exclusivité avec Allergan afin d’assurer la
promotion, le marketing et la distribution des produits du laboratoire, et ce
pour une durée de cinq ans. Allergan est leader en produits d’ophtalmologie et
de chirurgie esthétique.
automobile
Fin novembre, CFAO Motors Ghana a livré 25 pick up Mitsubishi L200 au
ministère de la Santé. Ils sont destinés aux centres de formation de santé.
automobile
Les clients à l’honneur
Mine d’or
En octobre dernier, CFAO Motors a participé au symposium des Mines, qui se
tenait en Guinée. Tous les miniers en activité et en exploration étaient présent
avec d’importantes délégations. Le stand de CFAO a particulièrement été
visité. Une excellente opération de promotion.
L’équipe CFAO Malawi Limited a organisé, en septembre
dernier, une soirée VIP dans les murs de la filiale de
Lilongue. Les clients venus nombreux ont pu admirer
les différentes gammes de véhicules et la soirée s’est
prolongée autour d’un buffet.
technologies
Partenaire
idéal
Lors du séminaire partenaire Cisco
qui s'est tenu les 6 et 7 novembre
2008 à Zanzibar, CFAO Technologies
a été élu meilleur partenaire de
l'année pour Emerging Africa dans 3
catégories : secteur public, sécurité,
communication unifiée.
automobile
12
technologies
un nouvel écrin au burkina faso
Distinctions
CFAO Motors a inauguré sa nouvelle concession de Ouagadougou le
5 novembre dernier, en présence d’Alain Viry, du Premier Ministre Tertius
Zongo et des représentants de Toyota, Yamaha et Peugeot. Conçue par le
cabinet Capy Joulia, la concession s’étend sur 20 000 m2, dont 6 000 m2
couverts. Elle permet de faire cohabiter les marques Toyota, Suzuki, Peugeot
et Yamaha, tout
en respectant
leur identité
visuelle. Elle a été
réalisée selon les
meilleurs standards
internationaux
et représente un
investissement
de près de 3 milliards
de francs CFA (soit
4,573 millions
d'euros).
Lors de la conférence « APC by Schneider » qui s'est tenue
au Cap du 9 au 12 novembre, CFAO Technologies a été
récompensée par le prix du « Top Marketing Partner »
pour l’information et la sensibilisation dispensées
aux clients stratégiques visant à l'intégration et au
déploiement des nouvelles solutions.
Contact - Janvier 2009
automobile
Attention travaux !
CFAO Motors Gabon a remporté un appel d’offres lancé
par le ministère des travaux publics. A la clé :
8 chargeuses JCB et 16 compacteurs BOMAG.
Les premiers véhicules ont été réceptionnés
en novembre en présence du Ministre
délégué aux travaux publics.
Le solde sera livré en 2009.
Business Réussite
L’hôtel Ivoire
prend de la hauteur
Pour les ascenseurs de l'hôtel
Ivoire d'Abidjan, l’architecte Pierre
Fakhoury a choisi un partenaire
à la hauteur de ses ambitions :
CFAO Technologies.
L’
© hôtel ivoire
opportunité était trop belle pour la
laisser filer. Quand Darren Vandermeulen, responsable du métier ascenseurs chez CFAO Technologies,
apprend que l’hôtel Ivoire (référence du luxe et 50 ans au compteur)
situé au cœur d’Abidjan s’offre un profond lifting,
il contacte immédiatement le maître d’œuvre du
chantier. Celui-ci n’est autre que l’architecte Pierre
Fakhoury, bien connu en Côte d’Ivoire. La basilique Notre-Dame-de-la-Paix de Yamoussoukro, c’est
lui. Tout comme le mémorial Houphouët-Boigny.
« Nous travaillons avec lui de longue date. Il est basé à
Paris, mais sollicité sur un grand nombre de chantiers en
Afrique. Nous lui proposons donc régulièrement nos services en matière d’ascenseurs pour
L'hôtel Ivoire d'Abidjan ses projets de construction ou de rénovation.
est le plus prestigieux
Nous entretenons une relation partenariale »,
complexe hôtelier
explique Darren Vandermeulen.
d'Afrique de l'Ouest.
Le projet de montage des 18 ascenseurs
Une vitrine pour
de l’hôtel Ivoire, aujourd’hui propriété de
CFAO Technologies.
l’état, a été validé en juillet 2008, après six
mois d’études et de négociations. Ce beau
contrat se chiffre à 3,4 millions d’euros.
C’est finalement un modèle premium, signé OTIS,
qui a eu la faveur de l’architecte. « Les produits OTIS
bénéficient d’une image de qualité auprès des clients. Si
on ajoute à cela notre service – des équipes locales disponibles, un bon relationnel et une ténacité à toute épreuve –,
nous avions toutes les cartes en main pour réussir », dit-il.
Une porte dorée pour Noël
« L’architecte a promis au propriétaire de l’hôtel que les
deux premiers ascenseurs seraient montés pour Noël… ».
Le pari est ambitieux. Aussi, CFAO Technologies renforce son équipe locale sous la houlette de Paul Vandenbroeck, le Directeur du pôle équipement de la région. Dès octobre, la BU faisait expédier 100 tonnes
de matériel par avion et la première porte était érigée début novembre. La première tranche du chantier, qui concerne six ascenseurs, s’achèvera en juin
2009. La seconde (12 ascenseurs) sera finalisée en
décembre 2009. L’entreprise assurera également la
maintenance des appareils. « Le projet de l’hôtel Ivoire
est une vitrine pour CFAO Technologies. Grâce à cette expérience, nous espérons être consultés sur d’autres projets
de construction en Côte d’Ivoire, comme l’Assemblée nationale, le Palais présidentiel ou encore le Sénat», conclut
Darren Vandermeulen. ■
Contact - Janvier 2009
13
Business Regards croisés
bio express
pétrole :
n 1991 : responsable
logistique marque
Phas (L’Oréal)
n 1998 : directeur
logistique adjoint
de Métro
n 2003 : directeur
supply chain
de Continental
Pharmaceutique
quel impact sur la
logistique ?
Yannick
Renault
directeur supply chain de Continental
Pharmaceutique - Eurapharma
© pierre-rené worms
« En un an, la surcharge carburant
sur le fret aérien avait grimpé
de presque 60 % »
Les fortes variations du prix du pétrole ces
dernières années ont nécessairement des
conséquences sur le budget transport des
entreprises. Comment CFAO aborde-il cette
donne ? Contact donne la parole à trois
spécialistes.
14
Contact - Janvier 2009
« Jusqu'à l'automne, nous ressentions l’impact de la montée des
prix du carburant. Concrètement, cela s’est traduit par une revalorisation des tarifs de notre transitaire, chargé des opérations
d’export (manipulation des marchandises, gestion administrative, acheminement des marchandises aux ports et aéroports…).
En parallèle, nous avons observé une baisse de la fréquence de
livraison de certains de nos fournisseurs, déterminés à limiter
leurs coûts de transport.
En clair, les laboratoires pharmaceutiques attendent d’avoir de
plus gros volumes de produits à livrer à nos entrepôts pour déclencher une expédition. Ce choix pénalise automatiquement
nos délais d’acheminement des marchandises dans les pays et
se répercute sur le niveau des stocks pour répondre à la demande de nos clients. Le constat n’est pas plus réjouissant pour le
fret aérien : en un an, l’augmentation de la surcharge carburant
s’est traduite par une hausse du coût du fret de presque 20 % sur certaines destinations ! Or ce mode de transport représente
près de 20 % (en volume) puisque certains médicaments sensibles, comme les vaccins, doivent respecter la chaîne du froid
et d’autres ne peuvent tout simplement pas tomber en rupture
de stock, par exemple les traitements antipaludéens en période
d’épidémie.
Notre préoccupation permanente est d’assurer un transport
ayant le meilleur rapport prix-fiabilité-délai. Aussi, face à la
nouvelle donne, la Direction exploitation d’Eurapharma a lancé
une étude pour évaluer la nécessité de revoir notre schéma logistique et la répartition entre frets aérien et maritime. Après
le mois de septembre, les prix du pétrole sont redescendus et
nous avons maintenu pour le moment notre stratégie. Mais la
question se reposera certainement dans l’avenir. » ■
Alain Caro
directeur supply chain
CFAO Automotive
« Le fret maritime représente 95 % du transport de marchandises
pour la business unit CFAO Automotive. Une flambée du prix du
pétrole a, certes, une incidence pour les armateurs. Mais les cours
du brut ne sont qu’une des multiples composantes qui entrent en
ligne de compte dans la facture finale. Nous dépendons davantage
de l’état du marché (concurrence entre affréteurs, état de l’offre et
de la demande de transport…) que du prix du baril.
La bonne maîtrise de nos coûts logistiques est une condition essentielle de notre rentabilité. Nous négocions donc avec les armateurs des prix « all in », c’est-à-dire tout compris (mise à disposition du bateau, équipage, carburant, coût des escales…), et ce pour
une période de six mois à un an afin de nous prémunir contre les
aléas du marché. En revanche, le transport aérien est beaucoup plus
sensible aux fluctuations de prix du pétrole.
La concurrence étant presque inexistante, – Air France dispose d’un
quasi-monopole du fret à destination de l’Afrique – nous subissons
la politique tarifaire de la compagnie. C’est la raison pour laquelle
nous employons ce moyen de façon raisonnée, essentiellement
pour l’envoi urgent de pièces détachées. Enfin le coût du transport
routier, qui permet d’acheminer nos marchandises jusque dans les
concessions ou les centres de SAV, dépend de la situation géographique de chaque pays. Pour les plus enclavés, comme le Niger, le
Tchad, le Burkina Faso ou encore le Mali, il est clair qu'une hausse
du prix des carburants a un impact significatif pour les filiales. Mais
comme tous les distributeurs du pays sont logés à la même enseigne, il n’y a pas de distorsion de concurrence.» ■
© romain dégrés
« Pour maîtriser nos coûts logistiques,
nous négocions des prix "all in" »
bio express
n 1983 : responsable administratif et
financier pour l’armateur Delmas au Gabon
n 1986 : directeur-adjoint en charge du
contrôle de la zone Afrique de l’Ouest chez
Delmas Côte d’Ivoire
n 1993 : directeur logistique de CFAO
Didier Césari
© romain dégrés
directeur général adjoint - CFAO Industries & Trading
« La gestion de notre logistique est centralisée pour
réaliser des économies d’échelle »
bio express
n 1986 : directeur Nigeria chez Scoa SA
n 1996 : directeur délégué d’Eurotec en Angleterre
(filiale CFAO en Angleterre)
n 2005 : directeur administratif et financier de CFAO
Industries & Trading puis directeur général adjoint
« La logistique est le premier métier de
CFAO : le groupe déplace plus de marchandises qu’il n’en fabrique. Pour CFAO
Industries & Trading, la logistique est
centralisée au sein du groupe. Cela nous
permet de bénéficier de conditions tarifaires intéressantes. Par ailleurs, nous
n’avons pas de contrainte de stockage en
Europe, contrairement à d’autres business units. Nous expédions essentiellement des matières premières destinées
à être transformées dans nos usines, et
des biens de consommation. Une partie
de notre savoir-faire réside dans la maîtrise de l’import-export, à savoir livrer
vite, bien et au meilleur prix. Nous utilisons majoritairement le maritime : nous
expédions en moyenne 1 200 containers
par an. L’aérien est surtout utilisé pour
les dépannages ou lorsque les quantités
à expédier sont faibles. Une hausse du
prix des carburants ? C’est un problème,
mais elle n’affecte pas de façon significative notre mode de gestion. Nous devons
faire face à beaucoup d’autres paramètres.
Nous avons subi de plein fouet la hausse
des prix des matières premières, malt,
acier et plastique en tête, qui entrent dans
la composition des produits que nous fabriquons (la bière au sein des Brasseries
du Congo, les flacons ou casiers plastiques dans nos quatre filiales spécialisées
plastiques…). Nous devons aussi compter avec le coût de l’énergie, prépondérant
dans l’industrie, et dont l’augmentation
– liée en grande partie à la hausse du prix
du pétrole – fait grimper nos coûts de
production. Nous avons alors plusieurs
possibilités : répercuter ces hausses sur
le prix de vente, rogner sur nos marges
(quand les prix sont encadrés par l’état),
revoir la composition ou le format de
nos produits... à nous de trouver le juste
équilibre. » ■
Contact - Janvier 2009
15
Business Marché
Des affaires
en or
16
Contact - Janvier 2009
Près de 40 % des réserves mondiales d’or, 20 %
d’uranium : le sous-sol africain regorge de richesses
minières et minérales. Malgré les signes de ralentissement
du dernier trimestre, les investisseurs croient toujours dans
ce marché prometteur des matières premières qui offre
une formidable opportunité de développement à la division
équipements de CFAO Automotive.
Les plus grandes ressources minières
Creuser, terrasser,
transporter :
la division équipements
de CFAO Automotive
est le partenaire des
sociétés minières.
3 2
5
1
Nickel Afrique du Sud , Botswana et
Madagascar.
2
Uranium Niger, Namibie (les deux pays
représentent 90 % de la production africaine)
mais également Malawi, Gambie et Mauritanie,
qui disposeraient d’importantes réserves à
exploiter ces prochaines années.
3
Fer Guinée, Côte d’Ivoire, mais également
Sénégal et Mauritanie.
4
Cuivre République Démocratique du Congo.
5
Or Afrique du Sud, Ghana, Mali, Tanzanie,
Guinée et Zimbabwe, République
démocratique du Congo… au total, plus de 34
pays produisent de l’or, soit une production
annuelle de 600 tonnes, représentant le quart
de la production annuelle mondiale.
6
Diamant Avec l’Afrique du Sud, l’Angola,
la RDC, la Namibie et le Botswana (premier
producteur mondial de diamant), l’Afrique pèse
pour quelque 60 % du volume et de la valeur de
la production mondiale de diamants bruts.
2
3 2 5
3
3 5
L’
envolée du cours des
matières premières au
cours de ces dernières
années a été une véritable aubaine pour une
bonne partie des pays
africains. Selon les estimations du Fonds
monétaire international (FMI), la hausse
des investissements miniers sur le continent – 45 milliards de dollars en 2007 sur
un montant de 308 milliards de dollars
pour le monde – a permis à l’Afrique
d’afficher une croissance économique
annuelle moyenne de 5 % depuis 2001,
plus que les 4,2 % observés à l'échelle
mondiale.
La boulimie de l'Inde et de la Chine en
minerais explique largement cette croissance soutenue. Présents sur le continent africain depuis des années, le géant
de la sidérurgie ArcelorMittal et celui du
nucléaire Areva, continuent d’investir
des millions de dollars dans le secteur
minier. Pour approvisionner ses centrales nucléaires, Areva, qui tire du sous-sol
africain 41% de ses besoins en minerai,
poursuit sa conquête. Présent en Namibie, en Afrique du Sud et en République
centrafricaine, le leader mondial du nucléaire se renforce au Niger où la mise en
exploitation du gisement d’Imouraren
fera de ce pays le troisième producteur
mondial de « yellow cake ».
4 5
6
5
6
2
5
2 6
1
1 6
1 5
6
© romain dégrés
© gettyimages
étés 2007 et 2008, le marché a progressé progressivement gagné la confiance de
de 56 % pour le matériel de travaux pu- grands noms.
blics sur la zone Afrique subsaharienne « Nous mettons en place les moyens humains
francophone et de plus de 250 % en Ré- et matériels pour faire face aux réparations
publique Démocratique du Congo. « Les de machines et fournir des pièces de rechange
besoins sont importants et nous avons une dans les meilleurs délais », explique encore
place à prendre »,
Br uno Arabian
résume Bruno
pour qui un serL’investissement minier vice après-vente
Arabian, Directeur de la division
efficace et rapide
dans le monde s'est élevé à est essentiel pour
équipements.
C FAO p ré se n te
conquérir des
une offre large 308 Md$ en 2008, dont 45 p a r t s d e m a r qui couvre une
chés vis-à-vis de
pour le continent africain. clients exigeants.
grande partie des
besoins : engins
« Toutes nos syde travaux publics JCB pour creuser et nergies doivent être activées : techniciens hyterrasser, camions Renault Trucks pour drauliques, motoristes… afin de générer le
extraire et transporter le minerai, chariots minimum de pertes d’exploitation chez nos
élévateurs Toyota pour faciliter les opéra- clients », ajoute-t-il.
Une offre remarquée
CFAO Automotive a trouvé une formida- tions de transport, pneumatiques Bridble opportunité de développement dans gestone pour équiper les camions et les Nouveaux développements
cette course frénétique des grandes multi- engins miniers, groupes électrogènes FG Le ralentissement de la demande monnationales pour s’assurer un accès privilé- Wilson pour électrifier les bases vie. Sur diale a certes freiné les investissements,
gié aux ressources du continent. Entre les tout ou partie de son offre CFAO a ainsi mais les besoins en minerais vont sur
le long terme continuer à augmenter et
s’implanter sur ces marchés est de toute
façon un travail de longue haleine. La
fiche d'identité Division équipements de CFAO Automotive
division équipements de CFAO Automotive explore également de nouvelles
Directeur
Marques distribuées
niches dans les pays où elle est déjà préBruno Arabian n Camions et Bus
sente. « Nous souhaitons à terme distribuer
Isuzu, Renault Trucks, DAF, Iveco, Fuso, Mercedes,
une gamme d'engins spécialisés, comme les
Nissan Diesel, Volvo, Dong Feng, King Long
camions dumper de 400 tonnes ou les très
n Pneumatiques
grosses pelles hydrauliques ; le tout associé à
Bridgestone, Hilo, BKT, Aeolus
un service après-vente avec des équipes dén équipements industriels
diées et formées sur place », souligne Bruno
Hyster, Toyota, Bomag, JCB, FG Wilson, Massey Fergusson
Arabian. ■
Contact - Janvier 2009
17
Business Boîte à outils
Modules
LES POINTS FORTS D’INCADEA
IMPORT : Contrôle strict
du prix de revient
COMMERCE : Vision synthétique
de la marge du dossier commercial
PIÈCES : Réapprovisionnement et suivi
des disponibilités multi-magasins
SERVICES : Suivi de la productivité
par pointage
SÉCURITÉ : Traçabilité de toutes
les transactions
REPORTING : Production directe des
tableaux de bord métier et "Siège"
Ces modules sont intégrés au DMS
INTERFACES : Flux commandes /factures
avec les centrales d'achats
CAISSE : Encaissement simplifié via lecture
1
EXEMPLE
2
3
4
Vérification de la limite de
crédit du client à l'écran
Pointage sur l'OR du travail
effectué par le mécanicien
Mise à jour des données client
dans le module CRM
O.R.
de codes barres sur les factures
COMPTABILITÉ : Enregistrement en temps réel
des transactions front office. Analyse des résultats
par établissements, départements, marques.
Ouverture de l'ordre de
réparation (OR)
incadea : parole aux utilisateurs
Avec Incadea, les filiales francophones de CFAO Automotive disposeront bientôt d’un nouveau système
d’information. Cet outil, moderne et évolutif, devenait indispensable sur un marché hautement concurrentiel.
C
hez CFAO Motors Burkina,
Défi, Anaël et SVP21 appartiennent au passé. De l’aveu
de ses premiers utilisateurs,
Incadea a changé la donne en matière de logiciel
d’exploitation. Michel-Alain Dala, chef
d’atelier deux-roues Yamaha chez CFAO
Motors Burkina, en est convaincu. « Nous
disposons désormais d’une seule et même base
de données, clients et véhicules. Cela facilite
la recherche d’informations. Par exemple, je
peux savoir, à tout moment, quel est l’encours
d’un client ou sa limite de crédit », expliquet-il. Il ajoute : « c’est aussi la rapidité avec
laquelle nous accédons aux données qui est
un vrai plus. Je le vois notamment à la caisse.
Les informations client étant déjà enregistrées
dans la base, les factures sont plus vite éditées
et les files d’attente plus courtes. »
L’accès rapide à l’information, l’ergonomie et la convivialité de l’outil (environnement Windows) comptent parmi
les qualités d’Incadea. Selon Florence
Lecerf, Directrice commerciale Peugeot,
18
Contact - Janvier 2009
Suzuki, Yamaha et Avis chez CFAO Motors Burkina, « la possibilité de visualiser en
temps réel toutes les transactions est une petite révolution ». Elle détaille : « je peux suivre l’état des commandes de véhicules neufs,
l’état de mes stocks, et savoir à tout moment
si un véhicule a été expédié, est à l’atelier ou
déjà commandé par un client. Idem pour la
location courte durée. Je peux visualiser le
planning de réservation en temps réel. C’est
un gage de réactivité.»
Un outil de pilotage
pour les filiales
La direction générale de la filiale disposera aussi d’un meilleur confort de travail
puisqu’elle aura sous la main une information sécurisée en temps réel depuis
son poste de travail. « Des tableaux de bord
métier sont disponibles. Le directeur peut
ainsi consulter l’ensemble des transactions en
fin de journée et faire une analyse par marque, par site, par activité », précise Olivier
Nguyen-Khac, directeur du projet Incadea pour qui « Incadea est en cela un vé-
ritable outil de pilotage de la filiale. »
Lorsque le progiciel sera déployé dans
plusieurs pays, il deviendra possible de
comprendre les performances de chacun.
Incadea repose en effet sur un « core
system », identique d’un pays à l’autre.
« Les équipes obéissent aux mêmes principes
de gestion et règles comptables», juge Olivier Nguyen-Khac. Le directeur du projet
Incadea estime également que « la mobilité des collaborateurs sera facilitée. L’appropriation de l’outil de travail ne sera plus
une contrainte mais un atout ».
Une chose est sûre, les formations qui se
sont déroulées durant le mois d’octobre
ont permis de lever les appréhensions
liées à Incadea, comme le souligne Florence Lecerf : « l’implication des encadrants
et l’assiduité des collaborateurs ont été payantes », pour autant la période d’adaptation
n’est pas terminée. Une fois Incadea
parfaitement maîtrisé, alors les équipes
apprécieront pleinement toutes les possibilités offertes par ce nouvel outil. ■
© jacques partouche / le studio didapix
LCD / LLD :
Hommes
(DRH – données 2007)
1,9 milliard de dollars
supplémentaires, c'est le montant que
l'Afrique subsaharienne devrait dépenser
par an pour assurer une scolarisation
primaire pour tous d'ici 2010. (source UNICEF)
© fotolia
40 ans, c’est l’âge moyen des
collaborateurs de CFAO, dont les
deux tiers ont moins de 10 ans
d’ancienneté.
côte d'ivoire
Un stage créé
de toutes pièces
cameroun
Chasse au trésor
Dans le cadre du Projet Trésorerie Groupe (implémentation des logiciels de trésorerie Kyriba
et de rapprochement bancaire Episoft), la première formation régionale de trésorerie s'est
déroulée pendant l’été 2008 à Douala (Cameroun). 10 filiales de 7 pays (Bénin, Centrafrique,
Guinée-Equatoriale, Mali, Niger, Tchad Togo) étaient représentées. Au programme : formation à
l’utilisation des deux logiciels, en partenariat avec la société PATH Finance, et échanges avec les
équipes du siège. La semaine, qui s’est déroulée dans une excellente ambiance, s’est achevée
par une journée de découverte des environs de Douala, à laquelle ont également participé les
trésoriers et DAF des 6 filiales camerounaises.
En octobre, s’est tenue à Abidjan
une formation panafricaine pièces
et service dédiée aux filiales
commercialisant la marque Massey
Ferguson. Une première depuis
2002 ! La Côte d’Ivoire, la RDC et le
Cameroun ont participé à ce stage,
soit 8 collaborateurs CFAO.
Cette formation a été rendue possible
grâce à l’appui du constructeur,
représenté par Daniel Moyen
(Regional Service Manager), et
accompagné de Richard Pearse
(Formateur technique). Sans oublier
l’aide précieuse des équipes de
Pascal Lehmann (Responsable
pièces et service de CFAO Motors
Côte d’Ivoire) et de Loïc de Cargouët
(Responsable de marque).
france
FG Wilson à la loupe
C’est en France, à Montlhéry, que sept collaborateurs de
CFAO issus de tous horizons (Cameroun, Centrafrique,
Congo, Gabon, Gambie, Guinée Equatoriale et Tchad) ont
décortiqué les groupes électrogènes FG Wilson. Moteur,
alternateur, coffret de commande, outil diagnostic, tout
a été passé au crible ! Les « pilotes » de CFAO ont posé
de nombreuses questions et ont pu échanger sur leurs
expériences et contraintes pour favoriser le partage des
bonnes pratiques.
Contact - Janvier 2009
19
Hommes Portraits
leur métier,
leur combat
Alice Florence Kouekam / 40 ans
Responsable RH et pair éducateur - CFAO Technologies Cameroun
C
Multiplier les initiatives
Mais Alice Florence ne se décourage pas et sa détermination reste intacte. Opiniâtre, elle redouble d’initiatives : son
bureau est toujours ouvert, et chaque vendredi, en tant que
pair éducateur, elle fait la tournée des locaux pour distribuer gratuitement des préservatifs aux employés dont elle
s’occupe. Les réunions qu’elle anime pour les cinq autres
pairs éducateurs de la filiale, en charge comme elle d’un
groupe de collaborateurs, sont autant d’occasions de faire
émerger de nouvelles actions, tout comme les rendez-vous
mensuels organisés avec les autres filiales du pays,
propices au partage des bonnes pratiques.
« Tous les coordinateurs VIH/SIDA de CFAO
au Cameroun sont unis pour sensibiliser, agir,
accompagner. C’est un combat de longue haleine qu’il faut mener jusqu’au bout.» à cœur
vaillant, rien d’impossible. ■
bio express
1995 : assistante administrative chez
Solena (société de transit), à Douala
1997 : juriste junior chez ICS (cabinet
spécialisé dans le contentieux douanier)
2000 : assistante administrative et
commerciale chez Sophitek-AMS
(racheté par CFAO Technologies en 2002)
Depuis 2003 : responsable RH
chez CFAO Technologies Cameroun
20
Contact - Janvier 2009
© pierre-rené worms
hez CFAO Technologies Cameroun, Alice Florence Kouekam est un peu la confidente des
collaborateurs. « Je m’appuie sur mon rôle de
pair éducateur pour instaurer un dialogue avec
eux. Quand je sens que quelqu’un veut me parler
du virus sans prononcer son nom, j’essaie de le
convaincre de se faire dépister. » Cette battante, qui a gravi les
échelons pour devenir Responsable des ressources humaines en 2003, est également coordinatrice du programme
VIH/SIDA depuis sa création. « Le fait d’être responsable RH
facilite ma mission de coordinatrice. Je suis aux côtés des collaborateurs en permanence, j’entretiens une relation de confiance
avec eux ». C’est un exercice pas toujours facile à mener, les
langues se déliant encore difficilement.
Tous les métiers comportent une part d’engagement. Mais certains,
plus que d’autres. C’est le cas pour Paul Mouen Njoh, Lysette Wafo
et Alice Florence Kouekam, tous trois responsables RH de filiale et
coordinateurs du programme VIH/SIDA au Cameroun. Au quotidien,
ils unissent leur énergie pour essayer de faire reculer la pandémie.
bio express
1999 : licence en psychologie sociale
2002 : diplôme d’études professionnelles
approfondies en gestion des ressources
humaines (Essec Doula)
Depuis 2003 : responsable RH chez Icrafon
Lysette Wafo
Responsable RH et pair éducateur - Icrafon / CFAO Industries & Trading
virus, au dépistage volontaire et je leur explique
comment il est possible de vivre avec le virus ».
Coacher
Elle encadre les sept pairs éducateurs de la
filiale, « une équipe dynamique qui sensibilise
les salariés et leur distribue mensuellement des
préservatifs. » Pour que le programme de lutte contre le VIH/SIDA soit plus efficace, elle
peut compter sur ses collègues des autres
filiales, notamment dans le cadre d’événements majeurs, comme les journées santé.
« à Douala, les coordinateurs VIH/SIDA de
CAMI, Icrafon et CFAO Technologies travaillent
main dans la main pour proposer, localement,
des actions fortes. C’est un vrai travail d’équipe et c’est très stimulant», explique la jeune
femme. Soucieuse de l’efficacité de ses actions, Lysette Wafo attend avec impatience
les résultats de l’enquête CAP (Connaissances, Attitudes et Pratiques) menée en septembre dernier. Elle pourra alors mesurer
l’impact des actions VIH/Sida sur les collaborateurs et mieux orienter les actions pour
les années à venir. ■
© pierre-rené worms
«Q
uand les gens se sentent
en confiance, ils s’expriment plus facilement. »
Pour la responsable
RH d’Icrafon, Lysette
Wafo, le rôle de coordinateur VIH/SIDA, qu’elle endosse depuis
quatre ans, est intimement lié à son premier métier. « Etre responsable RH ouvre une
brèche : c’est une passerelle qui m’est indispensable pour engager la conversation. » Comme
Alice Florence Kouekam, son homologue
chez CFAO Technologies, elle a également
un rôle de pair éducateur. « J’aime ce contact
humain avec eux. C’est une relation privilégiée
qui se tisse avec le temps, basée sur la confiance
mutuelle. Je les sensibilise à la transmission du
Paul Mouen Njoh / 57 ans
Directeur des Ressources Humaines de CFAO Cameroun
P
aul Mouen Njoh est un homme
de dialogue. Formé aux sciences
de l’éducation, il a très tôt orienté
sa carrière vers les ressources humaines. En 2003, lorsqu’il prend
son poste de DRH chez CFAO Cameroun pour donner un nouvel élan à sa carrière,
Paul se voit confier le programme de lutte contre le VIH/SIDA. « à mon arrivée, il a fallu tout
construire. J’ai défini un plan d’actions pour les
six filiales de CFAO implantées au Cameroun.
Maintenant que le programme est lancé et structuré, je le remets à jour chaque année, avec le
concours des coordinateurs en filiale. »
L'un ne va pas sans l'autre
Pour ce passionné des relations humaines, la fonction de coordinateur VIH/
SIDA va de pair avec sa casquette de DRH.
« C’est une nouvelle façon de faire vivre le dialogue
social. Cette mission nécessite de bien connaître les
hommes et les femmes de notre entreprise, ce qui est
le rôle d’un DRH. Le lien de confiance que nous instaurons et qui nous unit est essentiel pour obtenir
l’adhésion des collaborateurs au programme de lutte
contre le VIH/SIDA. » Aujourd’hui, Paul s’appuie
sur les coordinateurs présents en filiale, Lysette
Wafo et Alice Florence Kouekam, et sur son réseau de 60 pairs éducateurs, véritables relais
du programme sur le terrain, pour diffuser les
messages auprès des collaborateurs. « à force de
clamer haut et fort notre détermination dans la lutte
contre la maladie, et grâce au travail mené par les
équipes locales, le personnel accepte plus facilement
de s’ouvrir au dialogue, voire même de s’investir à son
tour. » Pour preuve : près de 80 % des collaborateurs ont participé à la journée santé qui s’est
déroulée le 29 novembre. ■
bio express
1977 : diplôme de 2e cycle en sciences
de l’éducation et psychopédagogie
des adultes (Lyon)
1978 : directeur de l’assistance
et du conseil au Centre National
d’Assistance aux PME
1992 : consultant dans un cabinet
spécialisé RH
2000 : diplôme de 3e cycle en
ingénierie des systèmes de formation
Depuis 2003 : DRH CFAO Cameroun
Contact - Janvier 2009
21
Hommes RH et vous
Recruter
le temps
d’un salon
Pour alimenter son vivier de candidats et ainsi pourvoir
rapidement les postes créés ou vacants, CFAO Automotive
a souhaité donner une nouvelle dimension à ses
opérations de recrutement. La Business Unit a profité du
Mondial de l’Automobile, en octobre à Paris, pour s’offrir
une nouvelle visibilité auprès de potentielles recrues.
C
haque année, 50 nouveaux
collaborateurs à Sèvres et en
expatriation dans le réseau
viennent grossir les effectifs de CFAO Automotive,
essentiellement dans des
postes d’encadrement : directeur commercial, directeur service après-vente…
Recrutés en Afrique et en Europe, ils ont,
en grande majorité, emprunté le même
parcours professionnel. Gilbert Dugat, Directeur des ressources humaines de CFAO
Automotive, commente : « venus des secteurs de l’automobile, du poids lourds ou des
biens d’équipements, ils maîtrisent la complexité des relations avec les constructeurs ou
connaissent bien les pays dans lesquels nous
sommes présents. » Mais les candidats qui
remplissent ces critères de recrutement
pour CFAO Automotive sont encore trop
peu nombreux, selon Gilbert Dugat.
« Dans les années à venir, nous souhaitons
Le recrutement chez CFAO Automotive
en 2008 (par type de poste en %)
Autres
(marketing, logistique…) :
22
Commerce : 34
Direction : 10
Service après-vente : 25
22
Contact - Janvier 2009
Finance : 9
professionnaliser notre réseau et recherchons,
pour cela, des profils véritablement expérimentés. Notre vivier est actuellement insuffisant, en particulier pour les postes de service
après-vente.»
Visibilité maximale
Dans ce contexte, quelle est la meilleure
tribune pour s’offrir une nouvelle visibilité ? Pour Gilbert Dugat, la réponse était
évidente : le Mondial de l’Automobile,
qui offre une audience inespérée auprès
d’un public ciblé de professionnels. CFAO
Automotive a donc profité de ce grand
rendez-vous pour déployer une campagne de recrutement unique, pour la BU,
par son ampleur et son originalité. Déclinée en quatre visuels mettant en scène
des animaux sauvages dans la ville, la
campagne raconte, sur un mode décalé, le
projet de vie professionnelle auquel aspire tout candidat à l’expatriation. L’image
relayée est celle d’une Afrique émergente,
qui va de l’avant. Les accroches traduisent
les valeurs chères à CFAO, un groupe dynamique, performant et animé par l’esprit d’entreprendre. «La marque CFAO
n’est pas connue en Europe, qui plus est nous
n’avions jamais communiqué de cette façon.
Pour inciter les candidats à se rendre sur
notre site Internet éphémère créé pour l’occasion « cfaoautomotive-recrute.com », il
fallait des visuels accrocheurs, qui reflètent
la personnalité de notre entreprise», précise
Gilbert Dugat. Le Quotidien du Mondial
de l’Automobile a servi de relais pour
cette campagne. Les visuels ont bénéficié
d’une bonne visibilité et permis d’enregistrer 50 candidatures. Le score est jugé
satisfaisant pour un premier essai. « Nous
avons enclenché une dynamique. Notre objectif, à présent, est de pérenniser le dispositif
en 2009. La campagne a déjà été reprise lors
du Salon de l’Expatriation et le site restera en
ligne pendant une année. »
Un vivier permanent
Dans un contexte économique incertain,
l’heure n’est, il est vrai, pas aux recrutements massifs en 2009. Malgré cela, la Direction des ressources humaines de CFAO
Automotive souhaite rester en alerte sur
le marché, afin d’identifier des profils intéressants. « Nous avons signé un contrat de
veille avec un cabinet de recrutement. Charge
à lui d’identifier les candidats et de les mettre
en veille, en attendant qu’un poste se crée »,
dit Gilbert Dugat qui insiste sur l’importance de disposer d’un vivier permanent
de candidats afin de recruter rapidement.
« L’expatriation, véritable choix de vie professionnelle, est un projet qui mûrit progressivement. En entretenant des contacts réguliers
avec les candidats, nous sommes sûrs de disposer d’un maximum de candidatures au moment opportun», précise-t-il. ■
portfolio
2
3
© romain dégrés
1
octobre 2008 last pictures show à paris
Considérée comme l'une des
plus grandes manifestations
consacrées aux arts
plastiques, The Last Pictures
Show se déplaçait pour la
deuxième fois à Paris, au
Palais de l'UNESCO.
2
1
Sculpture de Christian Djomagni.
3
Une centaine d'œuvres était exposée, qui
a suscité l'intérêt de nombreux visiteurs.
4
Catherine Pittet, créatrice du Last Pictures
Show, en compagnie d'Alain Viry.
4
1
2
© pierre-rené worms
3
novembre 2008 inauguration
cfao motors burkina à ouagadougou
4
La nouvelle concession a été inaugurée en présence de
nombreux représentants des constructeurs .
1 Edouard Rochet, directeur général de CFAO
Burkina Faso, lors de la conférence de presse
dans les ateliers.
2 M. Muramoto, General Manager of Sales Department Africa
Division - Toyota, M. Yamaji, Executive Officer OMDO Yamaha, en compagnie d'Alain Viry.
5
3 Les représentants de Peugeot, Toyota et Yamaha aux côtés
de Géry Desurmont et Richard Bielle (au premier plan) .
4 Alain Viry à l'assaut des marionnettes.
5 Le Premier Ministre burkinabe, Tertius Zongo.
Contact - Janvier 2009
23