Télécharger (1,5 Mo) - Chartres de Bretagne

Commentaires

Transcription

Télécharger (1,5 Mo) - Chartres de Bretagne
www.ville-chartresdebretagne.fr
Journal d'informations municipales - Février 2014
... 11 décembre
... 20 janvier
... 7 décembre
Retour
sur
Images
31 880 euros récoltés par Génétique
Chartraine au profit du Téléthon...
Les boucles chartraines…
Som
Redécouvrez la ville
maire...
Vie municipale
(P2) Conseil municipal du 16 déc.
(P2) Voeux au personnel communal
(P3) La "Jacques Brel" se métamorphose
Asso
(P4) Non mais à l'eau quoi !
(P4) ADMR
(P4) Info conso
En ville
Les jeunes citoyens de Cap à Cité ont participé au Noël
des enfants des bénéficiaires de l'épicerie sociale.
La ferme de La Marionnais a été
bâchée afin de la protéger des
intempéries et de préserver la
toiture et la charpente.
Où eut lieu le bal de la libération en 1944 ?
Connaissez-vous l’ajonc d’or
ou la clématite vigne blanche ?
Où circulait l’ancien "tortillard à vapeur" ?
Que sont les ragosses ?
Savez-vous où la Seiche prend sa source ?...
Le patrimoine riche et la nature généreuse
qu’offre le territoire de Chartres de Bretagne
en font un décor idéal pour la balade.
Découvrez les boucles chartraines...
(P5) Bois énergie
(P5) Zoom sur un métier
(P5) Recensement
(P6) Inscriptions aux écoles publiques
(P6) Côté ville
(P6) Tout se transforme
Culture
(P7) Notre commune, son histoire
(P7) Concert de musique traditionnelle
(P7) Images de justice
Enfance Jeunesse
(P7) Les mercredis de l'ALSH
(P8) Les vacances de Noël à l'Igloo
(P8) Stages EIMD
A lire aussi...
(P3) Edito
Février 2014 - N°14.01
LE CHARTRAIN
Mairie - 35131 Chartres de Bretagne
Tél. 02 99 77 13 00
[email protected]
Directeur de la Publication : Philippe Bonnin
Adjoint à la Communication : Alain Miclard
Rédaction : Gwenola Ory-de Certaines
Maquette : Fabienne Faujour
Imprimé sur papier recyclé
www.hautsdevilaine.com
A
vec la participation des associations Les Courous d’Chemins et Mémoire du Pays
Chartrain, la ville vient d’éditer trois
dépliants de boucles de balade sur le
territoire pour découvrir ou redécouvrir
les patrimoines historique et naturel
qui font la richesse de la ville. A l’aide
de repères d’itinéraires, de patrimoine
bâti et de trésors végétaux, la commune n’aura plus aucun secret pour les
marcheurs du dimanche. Ces boucles
représentent une première étape dans
la valorisation des sentiers piétonniers
qui s’entremêlent sur le territoire ;
l’objectif étant de favoriser les modes
de circulation doux (à pied et à vélo).
� La
boucle du Centre vous entraîne
à travers le maillage de sentiers qui
sillonnent la commune. Du chemin des
Touches à l’étang de la Marionnais,
vous traversez le vieux bourg, le
quartier de l’Auditoire puis le centre
moderne. Sur 5,7 km, cet itinéraire
vous emmène sur les traces du vieux
Chartres. Vous apprendrez ainsi que
la place de l’Auditoire doit son nom
au bâtiment du même nom datant du
XVIIe siècle, mais détruit en 1944,
situé au sud de l’immeuble récent
(résidence Auditoire). C’était le lieu
où le seigneur ou son représentant le
sénéchal exerçait la justice et accordait ses auditions. C’est dans la salle
d’audiences que furent rédigés les
Cahiers de Doléances en 1789. Au fil
de la déambulation, le patrimoine bâti
révèle l’histoire de la commune.
� La
boucle de la Seiche pénètre les
méandres chartrains de la rivière au
sud de la commune. Vous remontez
ensuite vers le centre par le chemin
de la Mine puis les sentiers qui redescendent vers le parc de
loisirs. Cet itinéraire vous
éclaire notamment sur l’histoire singulière de la Ferme
des Peupliers, mais aussi
celle du Moulin du Bois et
de La Conterie. Les données
végétales n’ont rien à envier
au patrimoine bâti. En effet,
le long de la Seiche, vous
apprendrez tout sur le
ripisylve et ses fonctions
de maintien des berges
et d’épuration de l’eau. Après 2h45
de balade, le châtaignier, l’alisier, le
chêne pédonculé et même l’arbre mort
auront livré leurs secrets.
La boucle de Lormandière offre
bien plus que l’incontournable et
magnifique circuit des Fours à Chaux
de Lormandière proposé par le Conseil
Général. En effet, un itinéraire de
11 km nous emmène de hameaux
en lieux-dits, de Chartres à Bruz, du
centre moderne jusqu’aux vieilles
bâtisses, de la culture du chanvre
textile à l’ajonc d’or. Grâce à cette
boucle, vous connaîtrez l’histoire du
�
petit train départemental à vapeur qui
circula de 1910 à 1937 sur une voie
étroite à proximité de l’actuelle allée
des Tennis. Venant de Noyal-Châtillon
sur Seiche vers Pont-Péan, il reliait
la gare de Rennes Saint-Cyr sur le
Mail au Grand Fougeray en 3 heures
et demie. Ainsi, de ruines en calvaire,
d’autres mystères de notre patrimoine
seront ainsi percés.
Les boucles sont disponibles en
Mairie, au Pôle Sud et sur
le www.ville-chartresdebretagne.fr
Etat
Civil...
Conseil municipal
du 16 décembre 2013
� Finances
En première partie de séance du
Conseil Municipal, M. le Maire a
fait une intervention sur la situation économique du groupe PSA et
de l’usine de la Janais.
� Aménagement
- Urbanisme
. ZAC "Les Portes de la Seiche" :
indemnité d’éviction au GAEC des
Deux Etangs.
Ce GAEC exploite certains terrains
que la commune a acquis à l’amiable
ou par voie d’expropriation pour une
surface globale de 6,46 hectares. Le
GAEC a donné son accord sur l’indemnité d’éviction due de 24 094,28 €. Le
Conseil municipal est favorable pour
verser l’indemnité ci-dessus au GAEC
des Deux Etangs.
. Convention de mise à disposition
du service instructeur de Rennes
Métropole pour l’instruction des
autorisations et des actes relatifs à
l’occupation et l’utilisation des sols
L’autorité compétente pour délivrer les
permis de construire, d’aménager ou
de démolir et pour se prononcer sur
un projet faisant l’objet d’une décla-
ration préalable et sur les certificats
d’urbanisme est le Maire au nom de la
commune. En vertu d’une convention
de mise à disposition de service qui
prend fin le 31 décembre 2014, les
actes techniques d’instruction de ces
dossiers sont actuellement régis par
Rennes Métropole. Pour les déclarations préalables (petites extensions,
abris de jardin, modification de façade,
clôture…) et les certificats d’urbanisme
qui représentent 85 % des dossiers, la
gestion est peu satisfaisante. Aussi le
Conseil municipal décide de dénoncer
la convention dans sa forme actuelle,
et de solliciter Rennes Métropole afin
de réexaminer l’actuelle convention de
mise à disposition de service.
� Personnel
. Modification du tableau des effectifs : création d’un emploi d’adjoint
technique de 1ère classe
Le Conseil municipal décide de créer
un emploi d’adjoint technique de 1ère
classe à temps complet, pour lequel la
mission principale sera la gestion de la
Halle de La Conterie (voir page 5).
. Tarifs et redevances des services
communaux au 1er janvier 2014 Comme les années passées, il est
proposé de majorer de 2 % arrondi
l’ensemble des tarifs et redevances
des services communaux à compter du
1er janvier 2014. Hormis la redevance
du droit de place du marché qui passera de 1 € à 1,05 € car elle n’a pas
subi d’augmentation en 2013. En outre
il est proposé d’uniformiser les tarifs
pour des services ou redevances identiques aux salles communales à savoir :
forfait vaisselle 50 couverts (20,75 €),
remplacement vaisselle cassée (1,90 €
l’unité), intervention personnel de service (28 €/heure) et forfait en cas de
non respect du règlement : 87 €. Le
Conseil municipal, à l’unanimité adopte
l’ensemble des tarifs et redevances
pour l’année 2014.
L’orchestre métropolitain de Rennes
propose d’organiser en partenariat
avec la ville de Chartres de Bretagne
et avec la participation de l’école
intercommunale de musique et danse
Jean Wiener, deux concerts les 4
et 5 octobre 2014, à la Halle de La
Conterie, autour de l’œuvre magistrale
de Carl ORFF "Carmina Burana". Le
Conseil décide de passer une convention avec l’association organisatrice
fixant la participation de la ville à
4 000 € et de mettre à disposition les
personnels techniques de la commune.
. Abonnements à la médiathèque
Le Conseil municipal décide de maintenir l’abonnement annuel à la médiathèque à 8 € et confirme la gratuité
pour tout nouveau Chartrain, enfants
et adultes de moins de 25 ans, étudiants, demandeurs d’emploi et les bénéficiaires du RSA et de la carte SORTIR.
� Culture
. Programmation et activités au
Carré d’Art pour l’année 2014 :
demandes de subventions.
Durant l’année 2014, la galerie d’exposition le Carré d’Art va organiser des
actions culturelles, des résidences de
photographes et de la médiation. A
ce titre, le Conseil décide de solliciter
une subvention auprès de l’Etat, de
la Région, du Département, pour un
montant global de 18 500 €.
. Organisation du spectacle musical
Carmina Burana en octobre : passation d’une convention avec l’orchestre métropolitain de Rennes.
Naissances
6 novembre
„„
Yasmina Boiev
2, allée de la Fresnay
17 novembre
„„
Josselyn Georgeault
3, résidence du Trégor
28 novembre
„„
Martin Le Goffic
4, rue Jacqueline Auriol
30 novembre
„„
Antoine Le Coq
36, avenue du Général de Gaulle
13 décembre
„„
Titouan Pacheu
12, rue du Callouët
22 décembre
„„
Joshua Ravin Gibert
97, avenue du Général de Gaulle
Décès
25 novembre
„„
Lucienne Lacroix, née Chambrin
19, rue de la Poterie
28 décembre
„„
Annick Lévêque, née Amiot
Square du Béarn
Pour en savoir +... Consul-
tez le compte-rendu intégral du Conseil
municipal en mairie aux heures d'ouverture et sur le www.ville-chartresdebretagne.fr
Agenda...
Samedi 1er et dimanche 2 février
„„
Championnat de Twirling-Bâton
Salle omnisports du Stade Rémy Berranger
Dimanche 2 février
„„
Cyclo-cross du Comité des Fêtes
Vœux au personnel communal
Infos et
démarches
�
Bienvenue
Le maire, Philippe Bonnin, accompagné
de Maurice Bouttier, Directeur Général
des Services et des élus du Conseil
municipal, a convié, le mardi 14 janvier, tous les agents de la commune
et des syndicats intercommunaux à
la traditionnelle cérémonie des vœux
au personnel. Les agents nouvellement
arrivés au sein du personnel ont été présentés. Les parcours des jeunes retraités au titre de l’année 2013 ont été
soulignés : Colette Primault, infirmière
à l’Ehpad et Maria Péqueno, agent du
service hygiène et restauration. A cette
occasion, quatre agents ont reçu une
médaille d’argent pour 20 années passées au service de la commune. Richard
Guéguen, directeur du Pôle Enfance
Jeunesse et Sports depuis 2006 est
entré dans les effectifs municipaux en
septembre 1992, comme responsable
du Foyer des Jeunes.
Le Chartrain février 2014
I P2
� Moins
Parmi, les agents récemment recrutés,
Laetitia Labbe, a été présentée par
Philippe Bonnin, à l’occasion de la
cérémonie des vœux. Originaire de
Rennes, elle a vécu au Mans pendant
plus de 20 ans : "Je suis contente
de venir travailler à Chartres, une
commune que je connais bien pour y
avoir de la famille". Depuis septembre,
Laetitia assure l’accueil physique et
téléphonique ainsi que le secrétariat
aux services techniques de la ville.
3 médaillées à la résidence de La Poterie
A la résidence de la Poterie, trois
agents ont été honorés de la
médaille d’argent : Evelyne Lafrogne,
aujourd’hui référente du service res-
tauration ; Marina Legendre, chargée
d’accompagner la vie quotidienne des
personnes handicapées du Foyer de Vie
et Françoise Simon, aide-soignante.
de papiers et des procédures plus simples pour effectuer
certaines démarches en ligne :
- le recensement citoyen,
- la demande d’inscription sur les
listes électorales ;
- la déclaration de changement de
coordonnées.
La démarche à suivre est simple :
. créez votre compte en quelques
clics sur www.mon.service-public.fr,
. accédez à la démarche en ligne - par
exemple "Inscription sur les listes
électorales"
... Laissez-vous guider.
La création est gratuite et le compte
est sécurisé. Les pièces justificatives
doivent être numérisées.
Carte nationale d'identité
Depuis le 1er/01/14, la durée de validité
de la carte d'identité pour les majeurs
passe de 10 à 15 ans. Cet allongement
de 5 ans concerne les nouvelles CNI
délivrées à partir du 1er/01/14 et celles
délivrées entre le 2/01/04 et le 31
/12/13. Cette prolongation de 5 ans
n’impliquera aucune démarche particulière.
Parc de Loisirs
Mercredi 5 février à 18h
„„
Réunion pour la réactualisation
du livre Chartres en Bretagne
Ouvert à tous - Salle Belle-Ile,
maison des associations
Vendredi 7 février à 20h
„„
Assemblée Générale de Chartres-Lwowek
Salle Victor Basch
Vendredi 14 février à 20h30
„„
Assemblée Générale
de Chartres-Roumanie
Salle Victor Basch
Samedi 15 février
„„
Carrefour des métiers
Collège Andrée Récipon - Orgères
Lundi 24 février à 18h30
„„
Conseil Municipal
Salle du Conseil Municipal
�
+ d'infos sur www.service-public.fr
Vendredi 28 février
„„
de 14h30 à 19h
Don du sang
Salle Victor Basch
Samedi 8 mars
„„
Assemblée Générale
de France Adot 35
Salle Viviane de l'Espace Brocéliande
La "Jacques Brel" se métamorphose
Info travaux
27 ans après son inauguration,
d’importants travaux
sont engagés au Pôle Sud
depuis mars 2013 et ce jusqu’en
juillet 2014. Derrière les
bâches plastique, le chantier de
rénovation de la salle Jacques
Brel suscite bien des curiosités.
Visite en VIP…
L
a commune a décidé de rénover la salle de spectacle et ses
locaux annexes afin d’améliorer
le service rendu aux usagers et de
répondre aux nouvelles normes de sécurité, d’accessibilité et de performances
environnementales. "L’équipe du centre
culturel et les artistes étaient confrontés à des difficultés techniques qui se
multipliaient sur une scène mal adaptée
aux contraintes artistiques. Le froid
et le bruit de la route s’invitaient par-
édito...
tion, au positionnement des nouveaux
fauteuils pour une meilleure visibilité
des spectateurs, à la hauteur des passerelles techniques, en passant par
celle de la cage de scène et le mécanisme des tentures de scène, tout
est complémentaire et calculé, chaque
emplacement est millimétré" , explique
Corinne Boulet, architecte.
� Etat des travaux le 13 décembre 2013 ; projet de la nouvelle salle à la rentrée culturelle 2014.
fois aux spectacles. Nous souhaitons
redonner à la salle Jacques Brel une
vocation de salle de spectacle moderne
et équipée", souligne Mokrane Babour,
adjoint à la culture. Un marché de
maîtrise d’œuvre a été contracté avec
le groupement constitué par le cabinet
Vincent Boulet (architecte mandataire),
le bureau d’études ISATEG et l’acousticien Acoustibel. Le coût des travaux
est de 1 098 054,85 € HT (après
avenants).
Un reprofilage complet de la salle est
en cours avec la création d’un gradinage fixe et large, favorisant le confort
des spectateurs. Cette transformation
s’accompagne de nouveaux fauteuils
et d’un nouvel éclairage de la salle. La
création d’un grand escalier permettra
d’accéder au niveau haut des gradins
et une galerie longitudinale à la salle
desservira le niveau bas, notamment
pour les personnes à mobilité réduite.
L’accent a été mis sur l’isolation thermique de l’ensemble salle et scène
ainsi que sur l’acoustique avec l’installation d’abat-son et de panneaux
absorbants. "Une salle de spectacle
est un lieu complexe à concevoir. Un
travail de concertation en amont et
pendant toute la durée du chantier,
est mené avec les services de la ville.
En effet, de l’emplacement des prises
électriques ou des bouches d’aéra-
Les équipements scéniques (passerelles, gril perches motorisées, parquet, éclairage de sécurité et de jeu)
ont également été mis aux normes
avec une réfection de l’espace scénique. Deux loges artistes pour personnes à mobilité réduite à niveau avec
le plateau de scène ont été créées.
La rentrée culturelle dans la nouvelle
salle Jacques Brel aura lieu en septembre 2014 dans une salle transformée pouvant accueillir 299 spectateurs + 7 places destinées aux
personnes à mobilité réduite.
Extrait de l'intervention à l'occasion de la cérémonie des Vœux
Philippe BONNIN, Maire, Vice-Président du Conseil Général
Le jeudi 9 janvier
à la Halle de La Conterie,
en présence des élus chartrains
et des communes voisines,
des présidents des syndicats
intercommunaux, le maire,
Philippe Bonnin a adressé ses
vœux 2014 aux acteurs de la vie
politique, associative, culturelle,
sportive, économique et sociale.
Plus de 400 personnes ont
répondu à l’invitation.
Une occasion de retracer
une année 2013 riche en
évènements et en réalisations.
"En ce début 2014, il nous appartient de formuler des souhaits porteurs
d’avenir qui s’accompagnent de projets ; des projets qui affichent notre
parfaite volonté d’être aux avantpostes pour préparer l’avenir de nos
territoires et des générations futures.
Pour atteindre de tels objectifs, élus,
agents communaux et intercommunaux agissent pour entretenir, rénover ou mettre aux nouvelles normes
nos équipements publics. Ainsi, notre
attention quotidienne est d’apporter
des services au plus juste pour le
meilleur accompagnement possible
en matière d’action sociale, culturelle, sportive et associative. En ces
années difficiles pour les familles, pour
nombre d’aînés et de personnes qui
travaillent en contrepartie de rémunérations modestes, voire dérisoires, il
nous faut constamment adapter notre
politique de solidarité.
Dans le domaine de l’enfance-jeunesse,
nous avons mis en place l’opération
argent de poche qui a rencontré un fort
succès auprès des jeunes Chartrains.
Nous avons relancé la mobilisation de
nos jeunes concitoyens au travers de
Cap à Cité.
En 2013, nous avons terminé d’importantes rénovations dans la halle des
sports, ainsi que dans la salle Victor
Basch. Nous avons achevé l’extension et le réaménagement des locaux
du multi-accueil Tintinabulle dédié à
la petite enfance. Dans le parc des
loisirs, la Grand’Voile et les aménagements qui l’accompagnent sont terminés grâce à la contribution du second
chantier international de jeunes.
En matière de voirie et de réseaux,
nous poursuivons les aménagements
ponctuels, principalement dédiés à la
sécurité ainsi qu’à l’éclairage public
avec des dispositifs très économes
en consommation. D’importants programmes déjà engagés en 2013 vont
se terminer en 2014. C’est bien sûr
la salle de spectacles du Pôle Sud
qui sera achevée pour la rentrée. La
réhabilitation de l’ensemble sportif
Rémy Berranger va commencer avec
les travaux concernant les vestiaires
et tribunes pour le football.
Dans l’éco-quartier des Portes de la
Seiche, les opérations avancent avec
la découverte du ruisseau de la mécanique. Les travaux pour les premiers
réseaux de viabilisation vont s’engager, entre autres avec le réseau de
chaleur et la centrale de chauffe (bois
énergie).
Pour conclure sur les projets communaux, le pôle enfance sur le site
de l’école Brocéliande est à l’étude.
Il permettra de développer nos capacités d’accueil et de réunir d’autres
structures complémentaires liées à
l’enfance et la petite enfance.
Concernant l’intercommunalité, le syndicat d’eau potable produit et distribue
de l’eau qui provient de notre sous-sol
calcaire, la nouvelle usine de Champ
Fleury, qui justement, décarbonate
l’eau avec un procédé qui n’existait
pas voici 10 ans, est opérationnelle.
La cuisine centrale intercommunale
va s’agrandir. Dans les prochaines
semaines, le syndicat Val de Seiche
et d’Ise décidera la construction d’une
nouvelle tranche de traitement des
eaux usées ; ce qui portera notre capacité de dépollution de 32 à 50 000
équivalent-habitants.
Tout au long de l’année 2013, nous
avons accompagné de belles manifestations associatives. Pour certaines
d’entre elles, la halle de La Conterie
aura été précieuse et je ne doute
pas qu’il en sera de même en 2014.
Précieuse aussi pour le Pôle Sud qui
peut investir la Halle pendant le temps
des travaux de la salle Jacques Brel.
Un merci particulier à toutes nos associations organisatrices de manifestations festives ouvertes au public".
Philippe Bonnin a poursuivi son intervention en abordant la crise économique et la situation de l’emploi au
niveau communal, départemental et
national : "Depuis la fin de 2008,
nous sommes confrontés à cette dure
réalité… et les chiffres parlent d’euxmêmes ! A ce stade, il est peut-être utile
de rappeler que l’industrie reste incontournable parce qu’elle porte, mais
également bénéficie de l’essentiel des
efforts de recherche, indispensables
à la pérennité de l’économie locale,
comme nationale. Contrairement à
toutes les déclarations éthérées qui
concernent le coût du travail pour
justifier les fermetures, voire les délocalisations, d’autres savent, comme
le groupe Schneider Electric, leader
mondial dans sa spécialité industrielle,
qu’un avenir technologique et industriel est parfaitement envisageable ici.
Ils le prouvent en investissant icimême à Chartres de Bretagne pour
développer des fabrications destinées
au marché national, comme à l’export.
Fidèles à nos analyses et diagnostics
ainsi qu’à nos engagements publics, il
est hors de question de renoncer à nous
battre devant un tel délitement industriel. C’est la raison pour laquelle la municipalité de Chartres s’est unanimement
et solidairement engagée dans un combat pour défendre et faire des propositions destinées à sauver notre économie
productive, dont l’industrie automobile.
Je remercie également les élus des communes voisines et du Département qui se
sont associés à notre mobilisation de juin
et juillet 2013".
Avant de partager le cocktail, le Maire
a souhaité une bonne année 2014 à
tous les Chartrains : "Tous mes vœux
de santé et de réussite pour vos projets personnels".
Le Chartrain février 2014
I P3
Infos
en +
Non mais à l’eau quoi !
Projet solidaire pour Tendely
Depuis plus de 30 ans, le Collège
de Fontenay à Chartres de
Bretagne mène des actions de
solidarité à travers le club sans
frontière animé par les jeunes.
Ces 10 dernières années, des
projets sont réalisés en partenariat
avec l’association chartraine Teria,
en faveur du village de Tendeli
au Mali et plus particulièrement
la construction de salles de
classes et d’un collège. Au-delà
de l’investissement solidaire, au fil
des années, des liens se sont créés
entre les jeunes. Fin 2013 et début
2014, c’est l’opération "Non, mais
à l’eau quoi !" qui mobilise le club,
Téria, tous les collégiens et leurs
professeurs, pour participer au
financement d’un puits de grand
diamètre à Tendeli.
C
’est une activité bien singulière qui se déroule en ce mercredi matin de décembre dans
la classe de techno de M. Walger : un
petit groupe d’élèves de 6e colle des
étiquettes sur des petites bouteilles
d’eau ! Pourtant ce travail réalisé par
Aïcha, Nathan ou Chloé représente
l’un des maillons essentiels du projet
solidaire. "Ce ne sont pas de simples
étiquettes. Par exemple, en 6e, en
classe de français de Mme Logereau,
nous avons imaginé des haïkus (*) sur
les thèmes de l’eau et de la solidarité.
Nous les avons imprimés avant de les
coller sur ces petites bouteilles d’eau",
explique Chloé.
Ainsi plus de 2000 bouteilles ont été
marquées d’étiquettes personnalisées.
Elles ont été vendues ensuite par les
élèves chez eux et au Village de Noël
les 14 et 15 décembre. "Nous espérons collecter au moins un tiers du budget du chantier du puits de Tendely",
souligne Etienne Walger, professeur
de technologie et pilote de l’opération.
� Natation
solidaire
� Vente des bouteilles d'eau au Village de Noël en décembre 2013.
Le creusement de ce puits est l’occasion de s’interroger sur la problématique de l’eau dans le monde et de
l’accès à l’eau potable, notamment
au Mali (voir détails du projet ci-dessous). Si cette opération a fédéré les
jeunes autour d’un projet solidaire,
26 professeurs se sont également
directement impliqués. "Des cours de
géographie, au français en passant par
la technologie ou les maths, tous les
collègues ont su trouver un lien avec
leur matière… c’est un projet transdisciplinaire", complète Etienne Walger.
Après la course parrainée en 2003/2004
pour aider à construire des salles de
classes pour l’école de Tendely, l’opération "Des mots contre les maux" en
2008/2009 pour contribuer à construire
un collège, l’aide à l’achat de fournitures
scolaires chaque année, souhaitons que
"Non, mais à l’eau quoi !" connaisse le
même succès fédérateur.
(*) Poème japonais
� Trophées des
Un puits pour Tendely...
Rencontre avec Michèle Trochel, présidente de Teria.
Ce projet entre dans le plan de développement économique, social et culturel
de la Région de Mopti. Le puits d’un diamètre intérieur d’1,80 mètre et de 45
mètres de profondeur facilitera l’accès à l’eau des villageois et pourra permettre le développement des activités de maraîchage et d’élevage. Les travaux
commenceront autour de mars 2014 pour une durée de 3 mois.
� Un second puits, plus large et plus profond complètera celui déjà existant à Tendely.
� ADMR
Appel aux bénévoles
L’activité de l’association est consacrée pour environ 60 % aux personnes
âgées, 20 % aux personnes handicapées et 20 % aux familles. Près de
50 aides à domicile interviennent chez
plus de 450 usagers pour l’aide à la
personne, le ménage, repassage, garde
d’enfants à domicile et l’accompagnement des familles lors d’évènements
(grossesse, naissance, maladie…).
L’ADMR a également formé une équipe
spécialisée dans l’aide au handicap.
L’association repose aussi sur des
bénévoles répartis sur chaque commune du canton. Il s’agit d’établir
contrat et diagnostic au domicile de la
personne, de réaliser des tâches administratives (mise sous pli des factures,
tri, classement, aide à la comptabilité).
Si vous souhaitez vous investir pour
l’une ou plusieurs de ces tâches, merci
de contacter l’association.
ADMR ise et Bruyère
19, rue de Nantes - Pont-Péan
Tél. 02 99 57 90 68
@ : [email protected]
Ouvert du lundi au vendredi
de 9h à 12h30.
Le Chartrain février 2014
Le 11 janvier dernier, à la piscine
de la Conterie, 107 nageurs de
l’Espérance de Chartres natation
étaient présents pour la troisième
compétition solidaire au profit de
la lutte contre la sclérose latérale
amyotrophique (SLA) ou maladie
de Charcot. La somme de 1 300 €
récoltée sera partagée entre l’association les Papillons de Charcot et la
Fondation Thierry-Latran.
Si le projet est piloté par l’association TERIA, il est supervisé sur place par
l’AIVM (Association Ille-et-Vilaine Mopti). Le coût du creusement et d’aménagement des abords est de 16 000 €. Outre l’aide précieuse apportée par le Collège
de Fontenay et la vente d’artisanat par notre association, nous allons bénéficier
de dons et mécénat. De plus des demandes de subventions ont été formulées
auprès de la ville de Chartres et d’autres collectivités.
Flèches de l’Ouest
Samedi 11 janvier, plus de 90 cyclotouristes ont assisté à la 19e remise
des trophées des Flèches de l’Ouest.
Il existe 19 parcours ou Flèches vers
des villes du Grand Ouest, allant de
75 km (Saint-Malo) pour la plus courte,
à 415 km (Brest) pour la plus longue.
Au palmarès individuel, Jacques
Launay arrive en tête avec 62 Flèches
parcourues cette année, soit environ
9 000 km.
Info conso
Vigilance à la Foire de Rennes L
a Foire internationale de Rennes
aura lieu du 22 au 30 mars
au Parc des Expositions. Tous
les ans, suite à la foire, des consommateurs contactent l’association
UFC Que Choisir pour des litiges. Le
contexte, le savoir-faire des vendeurs,
l’annonce de prix intéressants pendant un temps très bref, incitent à
l’achat. Mais lorsque celui-ci porte sur
des sommes importantes, les conséquences peuvent être très lourdes.
ter pendant 14 jours et le fait de ne
pas obtenir le crédit annulera le bon
de commande. Le plus souvent il est
possible de trouver un crédit à meilleur
taux.
Dans tous les cas, un achat important (cuisine, moyen de chauffage,
isolation…) mérite réflexion et il est
indispensable de se renseigner et de
comparer les prix avant tout engagement. Les prix sont libres et les "prix
foires" ne sont pas nécessairement
intéressants. Tout document doit être
très attentivement étudié avant d’être
signé et correspondre exactement aux
circonstances : montant, descriptif
précis, crédit, date…
Les ventes réalisées lors des foires et
salons sont définitives et ne donnent
pas droit à rétractation. Dès que vous
avez signé, vous êtes définitivement
engagé. Le vendeur peut vous obliger à
verser la totalité des sommes prévues
sur le bon de commande, la loi lui en
donne le droit.
Par contre, si votre achat est associé
à un crédit, le document signé doit
absolument le mentionner (souvent
une case à cocher). Le vendeur doit
vous adresser une offre préalable.
Vous avez alors le droit de vous rétrac-
I P4
� Pratique : L’association de consommateurs UFC-Que Choisir assure une
permanence à l’Escale 13 place du Vert Buisson à Bruz tous les jeudis de
17h30 à 19h. Une permanence téléphonique est proposée les mardis de 9h à
12h au 02 99 85 94 23.
� Athlétisme
Le club Espérance Athlétisme
Chartres de Bretagne affiche d’excellents résultats pour cette belle
journée du Cross départemental
de Combourg le 12 janvier. Trois
titres individuels : Samia Houba en
poussine, Emma Guiet en cadette,
Chantal Berthelot en sénior féminine, 1 médaille d’argent pour Lorine
Bros en poussine, 1 médaille de
bronze pour Jordan Joliet en cadet.
Bois énergie
Recensement
Des hommes et des saules…
Nous sommes 7 480 Chartrains !
Du 17 janvier au 16 février 2013, tous les Chartrains ont été
recensés. Les résultats détaillés concernant les modes de vie et
les logements ne seront publiés que l’été prochain. Néanmoins, la
population totale de la commune a été validée au 1er janvier 2014.
19 jardiniers municipaux de 8
communes du syndicat de la
piscine de La Conterie étaient
rassemblés le 3 décembre
dernier pour une vaste opération
de plantation de taillis de
saules à proximité de la station
d'épuration de Saint-Erblon.
L
a piscine intercommunale de La
Conterie est chauffée essentiellement grâce au bois broyé
provenant de la plate-forme communale de Chartres de Bretagne. Ce bois
provient de différentes sources telles
que d’exploitants forestiers ; d’agriculteurs, lorsqu’ils entretiennent leurs
haies et émondent leurs arbres ; de
particuliers, pour des raisons de sécurité ou d’aménagement de jardin ; des
communes dans le cadre de l’entretien
de leur patrimoine arboré…
Pour diversifier la production de bois
énergie, 1,8 ha de miscanthus a déjà
été planté en 2008 à Saint-Erblon sur
le terrain jouxtant la station d’épuration du syndicat intercommunal
d’assainissement Val de Seiche et
d’Ise. Cette plantation à fort pouvoir
calorifique permet de récolter chaque
année une moyenne de 3 tonnes de
combustible.
Afin de développer ce plan biomasse,
une nouvelle opération a été menée
le 3 décembre 2013. Cette fois, c’est
le taillis de saules, culture pérenne et
très énergétique exploitée en rotation
sur 10/12 ans, qui a été privilégiée.
700 gaules de cette plante ont été
fournies par la commune de La Chapelle
Thouarault. Coupées en 8 000 boutures de saules, elles ont été plantées
sur l’espace libre situé à proximité du
champ de miscanthus. Cette opération
a été menée grâce au partenariat
intercommunal et l’implication de 19
agents de 8 villes du syndicat de La
Conterie. Ainsi au-delà de la valorisation de la filière bois énergie dans le
cadre d’un approvisionnement local,
cette expérience intercommunale va
permettre de constituer à terme un
nouvel espace boisé.
La population totale est la somme de
la population municipale et de la population comptée à part. La population
municipale comprend les personnes
ayant leur résidence habituelle sur
le territoire communal. La population
comptée à part comprend certaines
personnes dont la résidence habituelle
est dans une autre commune mais qui
gardent un lien de résidence avec la
commune. Elle comprend, par exemple,
les élèves ou étudiants majeurs qui
logent pour leurs études dans une
autre ville mais dont la résidence familiale est située sur le territoire de la
commune ou les personnes résidant
dans une maison de retraite située
dans une autre commune mais qui ont
conservé une résidence familiale sur le
territoire chartrain.
Depuis le recensement de 1999, la
ville a gagné 1 013 Chartrains ! En
40 ans, la population de Chartres de
Bretagne a plus que doublé (3 100
habitants en 1975). Quand on sait
que la ville comptait à peine plus de
1 000 habitants dans les années 50,
on mesure l’évolution.
Aujourd’hui, près de 350 articles de
lois se réfèrent à la population de
chaque circonscription administrative.
Ils concernent l’organisation des communes ou de la vie quotidienne : les
dotations de l’État aux communes, le
nombre de conseillers municipaux, les
conditions d’implantation des pharmacies, la constitution de communautés d’agglomération, les barèmes
de certaines taxes (publicité, jeux,
spectacles, débitants de boissons...).
Zoom sur un métier
Gestionnaire de la Halle de La Conterie
G
wénaël Baron est le nouveau
gestionnaire de la Halle de
La Conterie : "Je reçois des
demandes de location des entreprises,
des particuliers, des associations puis
j’examine leur faisabilité. Après l’aval
du Maire, j’ai en charge la rédaction
et le suivi des contrats et les états
des lieux". Outre la partie locative, il
assure également la gestion économique de la Halle, les petits travaux
d’entretien ou d’amélioration ainsi que
le contrôle de l’application des règles
de sécurité.
Originaire de Bruz, il poursuit des
études en génie chimique à SaintNazaire puis dans le domaine des poly-
mères à Paris. De retour en Bretagne,
il travaille 11 ans à Rennes à l’usine
de la Barre Thomas comme "formulateur caoutchouc". Il intègre en 2008
le centre hospitalier universitaire de
Rennes au poste de chef d’équipe de
la sécurité des biens et des personnes.
En décembre dernier, Gwénaël Baron
rejoint l’équipe des services techniques
de la ville : "Je voulais travailler dans
une structure à taille humaine, favoriser le relationnel tout en conservant
la "casquette" de la sécurité des bâtiments recevant du public. J’apprécie
la polyvalence de ce nouveau poste".
Gwénaël est également sapeur-pompier volontaire à Guichen, où il réside.
Mémento de la Halle de La Conterie
Si cet équipement a pour vocation première d’accueillir toutes manifestations
organisées par la ville et la vie associative chartraine, elle est également louée
à des particuliers, pour l’organisation de manifestations à caractère familial ou
d’ordre strictement privé, et à des organismes, des communes, des entreprises
privées ou des associations extérieures. La salle de 968 m², modulable en deux
espaces, permet de recevoir 970 personnes debout et 600 assises en fonction de la configuration de la salle et des équipements. Elle dispose d’un hall
d’entrée avec un bar, d’un espace traiteur, d’une scène (100 m²), du matériel
de sonorisation (pour la prise de parole), d’un écran de projection, de 80 tables
et de 600 chaises.
Location de la Halle de La Conterie : informations auprès de Gwénaël BARON
au 02 99 77 61 24 ou 06 74 79 19 84 ou par courriel : [email protected]
Réservations par courrier adressé à Monsieur Le Maire,
Mairie esp. des Droits de l’Homme, 35 131 Chartres de Bretagne.
Le Chartrain février 2014
I P5
Inscription aux écoles publiques
à VOIR
Nouvelles modalités
La saison nomade
du Pôle Sud
Chaque année on compte entre 60 et 80 nouvelles inscriptions
d’enfants dans les écoles publiques Brocéliande et Auditoire.
Pour la rentrée de septembre 2014,
les modalités administratives d'inscription changent.
� Danse
CCN de Nantes : Claude Brumachon et
Benjamin Lamarche présentent la pièce
chorégraphique Texane… La puissance
d’une œuvre sauvage et charnelle !
Eclairage de Marie-Noëlle Delanoë,
adjointe à l'enfance et aux affaires scolaires
Quelle était la procédure d’inscription jusqu’au 31 décembre 2013 ?
Les inscriptions scolaires étaient assurées par les directeurs des écoles. La
restauration, l’accueil périscolaire et
l’accueil de loisirs faisaient l’objet d’un
autre dossier d’inscription.
Dorénavant, quelle doit être la
démarche des parents ?
Pour les enfants scolarisés à Chartres
de Bretagne pour la première fois,
les parents doivent obligatoirement
les inscrire auprès de la Mairie. Lors
du retrait du dossier à l’accueil de la
Mairie, un rendez-vous sera fixé avec
les parents pour rapporter le dos-
A Noyal-sur-Vilaine, à l’intervalle
vendredi 7 février à 20h30.
sier rempli et accompagné des pièces
nécessaires (voir encadré ci-contre).
Après l’inscription, les parents devront
prendre contact avec la directrice ou
le directeur de l’école afin que l’inscription administrative soit validée et
enregistrée en admission définitive.
Quel est l’intérêt de ces nouvelles
modalités d’inscription ?
Cette étape d’enregistrement des inscriptions et de l’accueil des parents
permettra aux services de la ville de
renseigner sur les services périscolaires, la restauration et d’obtenir en
amont toute information utile sur les
futurs élèves dans un seul dossier.
� Conte burlesque
Titus présente : Barbe bleue assez bien
racontée - Une réécriture originale du texte
de Charles Perrault, qu’il délaye, explique…
à découvrir en famille.
Tout public à partir de 8 ans.
A Pont-Péan, à l’Espace Beausoleil
dimanche 16 février à 17h.
Pièces à présenter en Mairie lors du rendez-vous pour l’inscription
. Fiche de renseignements complétée,
. Justificatif de domicile (- de 3 mois),
. Photocopie du carnet de vaccination,
. Livret de famille ou copie d’extrait
d’acte de naissance ;
. Certificat de radiation si l’enfant était
déjà scolarisé dans une autre commune ;
. Dérogation si l’enfant est non-Chartrain,
. Fiche "autorisations diverses",
. Fiche sanitaire,
. Fiche pratique,
. Mandat de prélèvement SEPA
(non obligatoire).
Plus d'informations auprès de Claire Pignon, responsable du service administration générale au 02 99 77 13 38 ou [email protected]
� Parcours exposition/spectacle
Bob Théâtre La Bobine : Sous les yeux
de mon père - Dès la porte franchie, le
visiteur-spectateur pénètre dans le monde
imaginaire de Blanche... C’est l’histoire de
la famille Pelu : la maman Chignon, le papa
Moustache, le grand frère Bleu et la petite
Blanche, racontée en mots et en chansons.
Tout public à partir de 4 ans. A la Halle de
La Conterie, le mercredi 19 février à 14h.
Au Carré d’Art
� "Athènes"
Photographies de Didier Ben Loulou
Jusqu'au 12 février.
Côté ville
Tout se transforme
Rien ne se perd, rien ne se crée
C’est en paillis que vos déchets verts
seront le mieux valorisés au jardin.
Aucun ne doit se perdre en déchèterie.
Le paillis, rien de tel pour juguler les
herbes indésirables, nourrir la terre et
l’assouplir en un "couscous de terre"
fertile et facile.
A l’angle de la rue de la Poterie et de
l’avenue du Général de Gaulle, Coop
Habitat Bretagne propose son nouveau
programme "Côté Ville". Il s’agit d’un
ensemble de 40 appartements du T1
au T4 en accession libre, en accession
aidée (dispositif location-accession) et
location aidée, répartis en trois bâtiments. La livraison du programme est
prévue pour le 2e trimestre 2016.
20 appartements du T2 au T4 avec
loggia, terrasse ou jardin sont proposés dans le cadre de l’accession
aidée dispositif "location-accession"
de Rennes Métropole. Ce dispositif
offre la possibilité pour des ménages,
ne dépassant pas certains plafonds de
ressources, d’accéder à la propriété
grâce à une aide financière de tous
les partenaires de la construction pour
réduire le prix de vente des logements.
Le dispositif location-accession (PSLA)
a pour objectif de faciliter l’accession
à la propriété de ces ménages, après
une phase locative leur permettant de
constituer leur épargne.
Le Chartrain février 2014
I P6
Les conditions d’éligibilité
� Ne jamais avoir été propriétaire
� Etre bénéficiaire du prêt à taux 0
� Au moins une personne du ménage
candidat doit demeurer ou travailler sur une commune de Rennes
Métropole.
� Ne pas dépasser, hors allocations,
les plafonds de ressources PSLA
(revenus nets mensuels des 12 derniers mois) :
- personne seule : 2 193 €
- couple sans enfant : 2 924 €
- couple avec 1 enfant : 3 383 €
- couple avec 2 enfants : 3 748 €
- couple avec 3 enfants
et +: 4 113 €.
Information et retrait des
dossiers de candidature auprès de
Coop Habitat Bretagne
Tél. 02 99 65 41 65
93 rue de Lorient - CS 66432
35064 Rennes Cedex
[email protected]
www.coophabitat.fr
Profitez des feuilles mortes. Si elles
sont larges, broyez-les à la tondeuse
pour en faire un paillis joli, facile à
étaler et sans risque de s’envoler ou
d’étouffer les petites plantes voisines.
Réservez les plus tendres (noisetier,
tilleul, cerisier, bouleau...) pour pailler
le potager. Les plus coriaces (platane,
magnolia…) seront parfaites au pied de
plantes vivaces et arbustives. Gardezen dans un coin du jardin, en tas, pour
compléter les paillis à la fin de l’hiver.
Pour éviter tout risque de propaga-
tion de maladies, recyclez les feuilles
des arbres fruitiers dans le compost,
mêlées aux restes de cuisine.
Si vous taillez des haies de laurierspalmes, thuyas et autres persistants...
ne jetez rien !... Broyez les rameaux
jeunes et tendres avec la tondeuse et
recyclez-les en paillis. Aucun risque
d’acidification ou de toxicité du
sol ! C’est un paillis parfait, lent à
se décomposer, donc durable. Même
traitement pour les jeunes branches
de rosiers, d’arbustes d’ornement ou
fruitiers. Les grosses branches seront
coupées en tronçons pour le petit bois
de chauffage ou amassées en tas, pour
abriter les petits amis du jardin (musaraigne, hérisson, batracien, carabes…).
A la tondeuse, broyez les tiges sèches
des vivaces et annuelles défleuries.
� "Rio, corps de la ville"
Photographies de Vincent Catala
Du 20 février au 29 mars.
à La Médiathèque
� Expo autour des jeux de société
Les premiers jeux pratiqués par les êtres
humains étaient des jeux d’adresse ou
des jeux sportifs. L’exposition propose
quelques repères historiques sur les jeux et
montre la diversité de leurs fonctions.
Vie éco
� Raconte, petite souris
mercredis
29 janvier et 26 février 15h30
Unpourjardinier
�Gratuit,
les enfants à partir de 3 ans
d’un adulte.
à votreaccompagnés
service
� Rendez-vous contes
Mercredi 19 février 2014 à 15h30
Gratuit, pour les enfants à partir de 3 ans
accompagnés d’un adulte.
à COTé
A Pont-Péan
� Bourse aux livres
Source : "Jardiner au naturel" - Denis Pépin.
Organisée par la Confédération Syndicale
des Familles
Buis
en boule, haie de thuya, pelouse
Samedi
1 Tanvez,
février de installé
9h30 à 12h30
tondue…
David
depuisà
l’espace Beausoleil. Infos : 02 99 52 81 97
quelquesoumois
à Chartres, propose ses
[email protected]
services aux particuliers pour l’entretien des jardins : "Après un parcours
dans le domaine commercial, je me
suis
form musicale
� Comédie
er
A Orgères
spectacle chanté Avec son spectacle, REMAKES, la troupe
CHAMADE vous invite à partager sa passion du cinéma. Accompagnée de quatre
musiciens, la troupe est composée d’une
trentaine de passionnés, chanteurs et
comédiens.
Samedi 1er février, salle des fêtes, à 20h30
En savoir plus sur
http://ensemble-chamade.fr
Contact : 02 99 38 61 82.
Notre commune, son histoire
Les Chartrains invités à se la raconter
Il y a 17 ans, un ouvrage collectif sur l’histoire de notre commune était publié à 3500 exemplaires. Alors que
l’association Mémoire du pays Chartrain propose une actualisation de "Chartres en Bretagne", nous avons
rencontré les "commandants de bord" du projet : Raymond Fillaut et Claude Le Nezet. Retour sur les origines
de l’ouvrage existant et sur la nouvelle aventure qui s’annonce aujourd’hui pour la refonte du livre.
E
n 1993, Antoine Chatel, le
Maire de Chartres de l’époque,
à la suite de son ancien adjoint
à la culture Paul Cogez, lance l’idée
d’un livre historique sur la commune.
Une commission est mise en place
par Louis Piou et Rémy Berranger. En
1995, d’autres Chartrains rejoignent le
groupe. Claude Le Nezet et Raymond
Fillaut prennent alors les rênes du projet. Chartres en Bretagne sera publié
en décembre 1996. Quelques mois plus
tard, afin de continuer à œuvrer pour
l’histoire passée et contemporaine de
notre commune, l’association Mémoire
du pays Chartrain est créée.
Pourquoi un livre sur Chartres
de Bretagne ?
Notre commune manquait d’un ouvrage
faisant le lien entre son histoire
ancienne et son évolution récente. La
recherche de la mémoire des lieux et
des hommes, et peut-être d’une identité collective, semble particulièrement
intéressante dans une ville dont les
paysages, le bourg, les bâtiments, les
habitudes, la population ont profondément changé en quelques décennies.
Pourquoi faire appel à plusieurs
"plumes" ?
La participation d’une vingtaine d’auteurs d’horizons et d’âges différents
� Claude Le Nezet et Raymond Fillaut
fut une véritable richesse pour le livre.
Tous ont souhaité transmettre leur
passion pour ces lieux, ces activités, ces modes de vie. Ils ont voulu
aussi communiquer leur tendresse pour
des personnes parfois illustres mais
souvent anonymes qui ont fait notre
histoire ou pour les institutions et
associations de Chartres.
17 ans après, pourquoi vouloir
réécrire un livre ?
� L'école des filles en 1905, la Mairie en 1950 et aujourd'hui l'école de musique et de danse.
Il ne s’agit pas de faire une suite,
ni un tome 2, mais bien de réactualiser Chartres en Bretagne. Il nous
faut apporter un regard critique et
constructif sur les articles, compléter
les pages historiques grâce à de nouvelles connaissances, tout en conservant l’essence de notre passé. Bien
entendu, il est nécessaire de retracer
aussi les 15 dernières années de vie
chartraine.
Qui peut y contribuer ?
Si les auteurs du livre actuel sont sollicités pour participer à cette aventure,
tous les volontaires sont les bienvenus,
même pour des contributions ponctuelles. Rédacteurs, relecteurs, photographes, dessinateurs… Nous appelons
tous les Chartrains à contribuer à la
refonte du livre actuel. Nous cherchons
aussi des Chartrains qui acceptent de
prêter et de commenter de vieilles photos, des documents anciens ou tout
type de témoignage de l’histoire de
notre commune. Ce type d’ouvrage doit
être le fruit d’un élan collectif.
� Rendez-vous mercredi 5 février
à 18h, salle Belle-Île de
la Maison des Associations,
rue de la Croix aux Potiers
� Infos : Raymond Fillaut
au 02 99 41 21 86 ou Claude
Le Nézet au 02 99 41 17 78.
Images
de Justice
Concert de musique traditionnelle
�
Les talabarder de l’EIMD
Fidèle à sa volonté d’ouvrir la
musique et toutes les musiques
à toutes les oreilles, l’école
intercommunale de musique
et danse Jean Wiener propose
un concert de musique
traditionnelle à l’église
Notre-Dame de Chartres
le 16 février prochain.
Rencontre avec quelques-uns
des musiciens.
au cinéma Espérance
T
rois doigts posés sur le petit
instrument, le regard fixé sur
les partitions de cantiques bretons, les talabarder ou joueurs de bombarde préparent scrupuleusement leur
prochain concert. Jean-Pierre, Thierry,
Pierrick et Charles ne sont plus des
débutants. Les joues se gonflent, les
bombardes s’animent et la salle des
pratiques collectives vibre au son puissant de l’instrument.
Le dimanche 16 février prochain, ils
seront accompagnés par d’autres
élèves de biniou-koz, de cornemuse,
d’accordéon diatonique, d’orgue et de
harpe et donneront, pour certains, leur
premier concert en public. "Ce n’est
pas courant d’entendre ces instruments dans une église. C’est comme
une grosse caisse de résonnance, le
son est magnifié, sublimé", souligne
Paul Gac, professeur de musique à
l’école.
Armand, 13 ans débute la bombarde
cette année et partage l’avis de Paul,
son professeur : "J’ai eu l’occasion
d’accompagner au piano des instruments traditionnels en concert. Cette
expérience m’a donné envie d’essayer
la bombarde". C’est le cas de la jeune
Justine, 8 ans qui s’initie également à
la bombarde : "Avant de commencer la
musique, je croyais que la bombarde
L’association Cinéma Espérance et La
Médiathèque s’associent au festival
métropolitain "Images de Justice", initié par le Comptoir du Doc. Interroger
l’institution judiciaire par le biais du
cinéma documentaire, en proposant
des regards originaux qui questionnent
nos représentations de la justice, c’est
l’objectif de ce festival qui fête cette
année sa 10e édition !
était un gros tambour. L’année dernière j’ai fait une année de découverte
instrumentale à l’école de musique.
J’étais attirée par le piano et finalement j’ai testé la bombarde. Cela me
plaît beaucoup et c’est plus original
que le piano !". Justine fait également
partie de la classe d’orchestre à l’école
de l’Auditoire, quel souffle !
C’est donc une vingtaine de musiciens débutants ou confirmés, mais
passionnés et talentueux qui présenta
avec fierté son répertoire de musiques
profanes et sacrées de Bretagne.
n
En pratique...
Dimanche 16 février à 15h30 à
l'église de Chartres de Bretagne.
Entrée libre. Infos au
02 99 41 35 18 ou à
[email protected]
n
Prochain rendez-vous...
Mercredi 19 février, 15h : Aubade auprès des personnes âgées
à la Résidence de la Poterie, Chartres de Bretagne - Entrée libre.
Rendez-vous jeudi 30 janvier à
20h30 pour "Les Enfants" du belge
Christophe Hermans suivi d’un
débat avec le réalisateur... "Dans
cette famille particulière, il y a 25
enfants. Ils portent des noms différents
et aucun parent ne veille sur eux. Ce
sont d’autres adultes qui les entourent
et les aident à grandir. Comme des
anges gardiens… C’est l’histoire d’une
pouponnière et de ses habitants."
�
Le Chartrain février 2014
I P7
Infos en +
Les mercredis de
l’accueil de loisirs
Conférence
Attachez vos ceintures !
Chaque mercredi depuis novembre, un jeune extraterrestre
baptisé Zébul et un savant fou s’emparent des accueils de
loisirs de Brocéliande et des Longues Hayes. Les enfants
de 2 à 12 ans vivent ainsi de fabuleuses aventures et des
expériences étonnantes à travers le temps et l’espace.
C
haque année, un thème général permet une continuité
dans les activités proposées chaque semaine dans les deux
accueils de loisirs municipaux : "A
travers le thème du voyage dans
le temps et l’espace, l’objectif est
de permettre à l’enfant de mieux
appréhender ce qui l’entoure. Les différentes activités adaptées aux deux
tranches d’âges visent à favoriser
l’observation et l’expérimentation, la
créativité et l’imaginaire et à susciter
la curiosité", souligne Marie-Noëlle
Delanoë, adjointe à l’enfance. "Il faut
chaque année se renouveler, explorer
de nouvelles activités. L’utilisation de
personnages imaginaires permet de
faire le lien entre les différentes thématiques abordées", explique Yannick
Rubaud, directeur du service Enfance.
A l’accueil de loisirs de
Brocéliande, pour les 2-6 ans
Suite à un accident avec son vaisseau
spatial, Zébul un jeune extraterrestre
voit sa vie confiée aux enfants et à
l’équipe d’animation de l’accueil de
loisirs. Leur mission principale est de
permettre son retour sur sa planète
d’origine. Jusqu’à juin, au fil des mercredis, les enfants vont alors observer l’organisation du système solaire,
s’éveiller à l’astronomie : les différents
astres, les constellations, structurer
�
le temps : reconnaître certains cycles
(saisons, jours/nuits...). Ils vont évidemment bricoler afin de construire un
engin permettant à Zébul de retourner
chez lui. Mais, suite à de mauvais
réglages, la machine les emmènera
dans le temps…
A l’accueil de loisirs des Longues
Hayes, pour les 6-12 ans
Il y a quelques semaines, les jeunes
ont découvert une roche non identifiée
bien mystérieuse. Dans le laboratoire
d’un savant fou et de son assistant,
cette pierre les a embarqués dans
diverses expériences, à travers le
temps et l’espace. L’immersion et la
compréhension des modes de vie des
époques visitées seront nécessaires au
retour dans le présent. L’originalité et
les choix hasardeux de ce scientifique
conduiront les enfants dans des découvertes insolites.
Les mercredis en pratique...
L’accueil de loisirs municipal accueille
à la journée ou à la demi-journée
les enfants scolarisés à partir de
la maternelle et jusqu’à 12 ans, de
7h30 à 18h30.
Mardi 28 janvier à 20h30
Halle de La Conterie
Gratuit - Ouvert à tous.
- les petits de 2 à 6 ans (scolarisés en
maternelle) sont accueillis à l’accueil
de loisirs Brocéliande (dans les locaux
de l’école Brocéliande réaménagés).
- les enfants, de plus de 6 ans (scolarisés en élémentaire), sont accueillis au
centre des Longues Hayes (rue Brizeux).
n Infos et contacts : Yannick
Stages EIMD
Musique en famille
n Le Centre de Loisirs Cantonal Itinérant
propose aux jeunes, de 11 à 16 ans, du
canton, des activités axées sur le sport
(collectifs, accro-branches, rafting, piscine…) pendant le mois de juillet. Le CLCI
recherche un directeur pour la période
de juillet 2014. La capacité maximale du
CLCI est de 96 enfants. L’équipe d’animation est composée d’un directeur et de
8 animateurs. Les personnes intéressées
par le poste sont invitées à déposer une
lettre de motivation et un CV à la mairie
de Chartres de Bretagne.
nces d'hiver
Prochaines vaca
I P8
�
Infos, inscriptions au 02 99 41 35 18
ou [email protected]
Rubaud, directeur Centre de Loisirs les Longues
Hayes - Tél. 02 99 41 33 50 Courriel : [email protected]
Maquette : service communication - Mairie de Chartres de Bretagne
Au cours de l’atelier brico-déco de
Noël proposé par le centre d’animation
l’Igloo les 23 et 24 décembre, 6 jeunes
de 11 à 13 ans ont imaginé les décors
de leur table de fête.
Le Chartrain février 2014
propose une conférence-débat en présence de Claire Leconte, professeur
émérite de psychologie de l’éducation
et chercheur en chronobiologie sur le
thème "Réforme des rythmes scolaires : pour un aménagement des
temps de l’enfant".
Le CLCI recrute
Les vacances de Noël à l’Igloo
ux ateliers
ars pour de nouvea gloo.
m
en
s
ou
-v
ez
nd
Re
l'I
ntre d'animation
proposés par le ce
e bretonne.
bricolage et cuisin
s,
an
4
-1
11
s
le
- Pour
ne.
ans, cuisine breton
. Pour les 14-17
sur
+ d'infos bientôt agne.fr
et
br
de
es
tr
ar
www.ville-ch
bdo.
He
es
tr
ar
Ch
et dans
n L’association Apel Sainte-Marie
Les papilles ont une fois de
plus été à l’honneur dans
la cuisine de l’Igloo grâce
aux spécialités concoctées
par les 11/14 ans autour
des friandises en fête puis
par les 14/17 ans et leurs
pâtisseries exotiques.
Diplôme requis : BPJEPS (Brevet
Professionnel Jeunesse et Sports
d’Education Populaire), BEATEP
(Brevet d’Etat d’Animateur
Technicien d’Education Populaire),
BEESAPT (Brevet d’Etat Educateur
Sportif Activités Pour Tous).
Contact : Dominique Bonniou,
présidente du CLCI en Mairie de
Chartres au 02 99 77 13 00.
Un moment ludique et convivial autour
du rythme, de l’écoute et de la voix
avec des chansons, des danses et
l’exploration d'instruments divers.
Animé par Arécia Oliveira Albuquerque,
il s’adresse aux enfants de 0 à 8 ans
accompagnés d’un adulte. Le nombre
de places est limité à 16 personnes.
Samedis 22 février et 29 mars,
de 16h à 17h30.
10 € la séance.
"Human Beat Box"
Atelier d’initiation à la musique "de
bouche" encadré par Loïc Le Hir
(Vicking) du groupe X-Makeena. Cette
pratique musicale, très en vogue en
ce moment, permet une approche très
ludique de la création musicale. Le
stage est ouvert aux enfants âgés de
8 à 11 ans.
Samedi 15 février, de 14 à 18h. 10€
les 4 heures. Places limitées.

Documents pareils