Ruby Ewen

Commentaires

Transcription

Ruby Ewen
Ruby Ewen
The Bluebird of Happiness
Artist’s Statement
For six decades I have been pursued, at times overwhelmed and debilitated, by images, sounds,
thoughts, shades and emotions that I had no understandable place for.
As a child, I dreamed of a horse-drawn caravan to take me into the beauty. As an adult, I wanted to live
with a horse in the landscape and paint. I felt a pressing need to effect this dream. With help, I made it
come true.
The first time I drove the mare to the caravan, I realized all the unbelievable images and emotions I
carried were based in fact.
In the fall of 2013 I purposefully entered the sensations as a painter and began painting a series of
images that married the feelings I had. I had long sensed the validity of my emotions but had to
suspend all hesitation as I uncovered the images that gave my feelings context and credibility.
These oil paintings are the narrative of my time in a boarding school in the early 1950’s.
It is my hope these paintings speak beyond me, and lead to a further understanding of the isolation,
abuse and fear so many children have suffered, live, and do not live through.
The Bluebird of Happiness
Ruby Ewen
Demarche artistique
Pendant une soixantaine d’années, j’ai été poursuivie, parfois bouleversée et affaiblie par les images, les
sons, les pensées, les teintes et les émotions pour lesquelles je n’avais pas d’espace compréhensible.
Quand j’étais enfant, je rêvais d'une roulotte tirée par des chevaux pour me transporter dans la beauté.
En tant qu'adulte, je voulais qu’un cheval soit dans le paysage et que je puisse peindre. Je ressentais un
besoin pressant d’effectuer ce rêve. Avec de l'aide, j’ai transformé mon rêve en réalité.
La première fois que j’ai conduit la jument à la roulotte, j’ai réalisé que toutes les incroyables images et
émotions que je portais en moi étaient basées sur des faits.
À l'automne de 2013, j’ai délibérément pénétré les sensations en tant que peintre et ai commence à
peindre une série d'images qui correspondaient aux sentiments que j’avais. Il y a longtemps que je
ressentais le bien-fondé de mes émotions, mais devais suspendre toute hésitation lorsque je découvrais
les images qui donnaient un contexte et une crédibilité à mes sentiments.
Ces peintures à l'huile sont le récit de mon temps passé dans un pensionnat au début des années 50.
J’espère que ces peintures s’expriment bien mieux que moi, et permettent de mieux comprendre
l'isolement, l'abus et la peur dont tant d'enfants ont souffert, avec laquelle ils vivent ou ne peuvent pas.

Documents pareils