vie municipale

Commentaires

Transcription

vie municipale
d13090010_cheylas61_une_Mise en page 1 14/10/13 13:13 Page1
■ VIE MUNICIPALE
■ VIE MUNICIPALE
■ MÉMOIRE
Le Centre de loisirs
a fêté ses 30 ans
Bientôt le haut débit
pour tous les Cheylasiens
Le passé mouvementé
de l’église Saint-Martin
SEMESTRIEL MUNICIPAL - N° 61 - NOVEMBRE 2013
MAGAZINE
DOSSIER
De nouvelles
règles électorales
d13090010_cheylas61_som_Mise en page 1 15/10/13 20:39 Page2
Le Cheylas pratique
ServiCeS
Mairie - Rue de la Poste
Tél. 04 76 71 71 90
Fax 04 76 71 84 98
[email protected]
www.ville-le-cheylas.fr
Ouverture du lundi au vendredi
8h30 / 11h30 - 13h30 / 17h30
(19h le mardi)
Groupe scolaire Belledonne
120 route du Rompay
Maternelle, Tél. 04 76 71 77 50
Élémentaire, Tél. 04 76 71 78 81
Groupe scolaire Chartreuse
Maternelle, 88 place de l'Hôtel de ville
Tél. 04 76 71 80 79
Élémentaire, rue de la Poste
Tél. 04 76 71 71 82
Multiaccueil
« Les P’tits Loups »
385 route du Rompay
Tél. 04 76 13 20 91
[email protected]
Ouverture du lundi au vendredi
8h / 18h30
Bibliothèque municipale
Rue de la Poste
Tél. 04 76 71 79 49
[email protected]
Mercredi, de 9h30 à 12h et de 14h à 17h
Vendredi, de 15h30 à 17h
Samedi, de 9h30 à 12h
Centre de loisirs
Place de l'Hôtel de ville
Tél. 04 76 71 88 73
[email protected]
Déchetterie « la rolande »
Route de La Buissière
Lundi, de 14h à 18h (19h en été)
Mardi et jeudi, de 8h à 12h
Samedi, de 8h à 12h et de 14h à 18h
(19h en été)
Fermée les jours fériés
Communauté de communes
Le Grésivaudan
115 rue Louis Néel - 38926 Crolles
Tél. 04 76 08 04 57
Fax 04 76 08 85 61
PerManenCeS en Mairie
avocat conseil
Maître Boyer-Besson
1er vendredi du mois de 15h à 16h
Prendre rendez-vous au 04 76 97 74 97
architecte conseil
Pierre Devouassoux
1er mardi du mois de 14h à 17h
Prendre rendez-vous au 04 76 97 74 97
PerManenCeS au Centre
SoCiaL De La Gare
autreS ServiCeS
Mission locale
du Grésivaudan
147 rue du Pré de l’Horme
38920 Crolles
Prendre rendez-vous au 04 76 08 08 70
Service d’aide ménagère
ADPA - Aurélie Masnada
Tél. 04 76 71 82 05 ou 04 76 92 18 82
385 Route du Rompay
Centre social rené Cassin
relais assistantes
maternelles
Pontcharra
Corinne Lugand
Permanence animation pour assistantes
maternelles et enfants : tous les mardis
de 9h à 12h.
Permanence information pour
assistantes maternelles et parents :
le lundi de 16h à 19h, sur rendez-vous
Tél. 06 88 87 76 26
[email protected]
Protection maternelle
et infantile – Consultation
des nourrissons
Médecin et puéricultrice, prendre
rendez-vous au centre social de Bernin
au 04 56 58 16 91
PerManenCeS
à L’eSPaCe CoLLeCtif
47 place de l’hôtel de ville
oPaC 38
21, rue Laurent Gayet - 38530
Tél. 04 76 97 79 79
Ouverture du lundi au vendredi
8h30 / 12h - 13h30 / 18h.
Centre de planification agathe
16, place de la Résistance
38530 Pontcharra - Tél. 04 76 97 81 00
[email protected]
1
1
nuMéroS D’urGenCe
Pompiers : 18
urgences/SaMu : 15
Police / Gendarmerie : 17
n° d’urgence européen : 112
1
Conseils médicaux – visite
à domicile : 0 810 153 333
Georges Lalouette
Le mardi de 10h30 à 11h30, sans
rendez-vous.
Tél. 04 38 72 95 60
urgences dentaires :
Consommation logement
cadre de vie
Centre anti-poison :
Association de défense des
consommateurs et des usagers : droit,
consommation, logement,
environnement, développement
durable, etc.
Julie Slama
4e jeudi du mois de 17h à 18h
Prendre rendez-vous au 04 76 22 06 38
1
04 76 00 06 66
Pharmacies de garde :
39 15
04 72 11 69 11
1
1
GDf urgence gaz :
0 810 433 038
urgence dépannage
électricité : 0 810 333 338
urgence veolia eau :
0 810 000 777
2
2
2
Le Cheylas Magazine n° 61 - Novembre 2013 | Directeur de la publication : Roger COHARD
Directeur de la rédaction: Pierre ROBERT - Rédacteurs: Cédric CONSTANTIN, Philippe DALBON, Arnaud MORIN, Pierre ROBERT.
Photos: Robert MOUTARD, Cédric CONSTANTIN, Jean BÉREZNÉ, Alain DARAMY, Pierre ROBERT, Arnaud MORIN, Philippe DALBON
Secrétariat de rédaction, conception et réalisation: www.atelier-111.fr, Barraux (38), Tél. 0619627131.
Imprimé à 1200 exemplaires sur papier recyclé avec des encres végétales par Alias à Poisat (38) certifié Imprim’Vert.
2 | Novembre 2013 | Le Cheylas Magazine
2
d13090010_cheylas61_som_Mise en page 1 14/10/13 13:16 Page3
SOMMAIRE
ÉDITO
VIE MUNICIPALE
Les actualités municipales
4 Animations jeunesse
6
6
7
8
Le Centre de loisirs,
un trentenaire débordant
d’activités !
Services périscolaires
S’inscrire en ligne,
c’est pour bientôt
Transports
Modernisation
de la ligne SNCF
Secourisme
Deux défibrillateurs
pour sauver des vies
Le point sur les travaux
10 Franchissement de l’Isère
Le pont de La Buissière
en travaux forcés
11 Restaurant scolaire collectif
Un nouveau fournisseur
11 Internet
Bientôt le haut débit
pour tous les Cheylasiens
Par roger CoHarD
Maire de Le Cheylas
LE DOSSIER
12
De nouvelles règles
électorales
INITIATIVES
La vie associative et locale
16 Mémoire
18
20
22
23
24
Le passé mouvementé
de l’église Saint-Martin
Animations
Un printemps et un été
en musique
Interview
Alain Perrot, l’ultra-trail
au mental
Portraits d’associations
Le théâtre,
générateur d’énergie
Biodiversité
Bienvenue
aux insectes !
PHOTO MYSTÈRE
C
ette année 2013 va s’achever pour notre commune avec de belles
réalisations qui se concrétisent, des projets réfléchis et décidés par
le conseil municipal ; travaux importants mais aussi multiples actions mises
en œuvre par les services municipaux, qui conduisent à améliorer la vie au
quotidien.
Je vous laisse le soin de prendre connaissance des nombreux articles sur
le sujet développés dans ce magazine, en parallèle au dossier sur l’évolu-
tion des règles électorales pour les prochaines élections municipales. Par
ailleurs, d’autres chantiers sont lancés : phase étude opérationnelle ou
phase réalisation comme le réaménagement de la rue du centre commercial de la tour ou le terrain multisports du complexe sportif.
Cela concourt également à la bonne marche de l’économie locale et de
l’emploi qui en a bien besoin en ces temps de crise. Nous pouvons l’affirmer, dans les communes, chaque euro utilisé correspond à une dépense
utile et il est extrêmement dommageable que les différentes dotations de
l’État se réduisent de façon aussi drastique. C’est un véritable non-sens
économique !
D’autre part, avec un dossier révision du Plan local d’urbanisme qui se
finalise somme toute assez rapidement et aussi une étude solide de programmation sur les bâtiments du « Clos du village », la commune renforce
son développement dynamique et équilibré !
Le Cheylas Magazine| Novembre 2013 | 3
d13090010_cheylas61_muni 14/10/13 13:25 Page4
VIE MUNICIPALE
Animations jeunesse
Le Centre de loisirs, un trentenai
En 30 ans, tout a changé :
le fonctionnement, les jeunes,
les animateurs, les activités…
Tout, sauf l’envie d’accompagner
les jeunes Cheylasiens.
u rayon nouveautés, un atelier
cuisine va permettre aux enfants
du CP au CM2 de s'initier aux
techniques culinaires et de découvrir
astuces et tours de mains pour réaliser
de bons petits plats, qu'ils dégusteront
ensuite à midi. La danse orientale s'arrête mais les ateliers Cirque, Dessin,
Hip-hop et Poterie continuent, tout
comme « l'Accueil jeunes », lieu de rencontres et d'échanges pour les adolescents, et l'accompagnement scolaire
pour les collégiens.
A
DE LA CULTURE…
Pendant les vacances d’été, le Dauphiné
a servi de fil conducteur aux animations
du secteur Enfance. Plusieurs escales
étaient proposées aux 6/10 ans dont
trois des sept merveilles du Dauphiné : la
Pierre percée à Pierre-Châtel, le Pont
Lesdiguières à Claix et les Cuves de
Sassenage. Ce lieu empreint de mystères,
demeure de la fée Mélusine, a beaucoup plu aux enfants qui ont pu partir à
l'aventure dans un dédale de petits passages. Autre lieu incontournable, le
Palais idéal du facteur Cheval. Un jeu de
piste y attendait les jeunes, qui se sont
perdus avec bonheur dans l'architecture
fantastique du monument.
200 PERSONNES POUR FÊTER 30 ANS D’ANIMATIONS
Les 30 ans du Centre de loisirs ont donné une saveur particulière à la fête du 26 juin
dernier. Deux cent personnes sont venues admirer l'exposition de dessins et poteries et
applaudir les démonstrations de hip-hop, de danse orientale
et d'acrobaties du cirque. Deux dessins géants étaient
réalisés en ¼ d'heure : un gâteau d'anniversaire pour les
plus jeunes et le Centre de loisirs accompagné d'une
montgolfière pour les plus grands. Un énorme gâteau en
bonbons était ensuite offert à la gourmandise de tous. La
deuxième partie, en soirée, était consacrée aux ados. Une
centaine de personnes sont ainsi restées jusqu'à 21h30
applaudir les prestations des jeunes et des intervenants. Le
prof de cirque a réalisé avec deux de ses collègues un numéro
de jonglerie et celui de hip-hop une superbe démonstration
malgré une entorse à la cheville. Une belle occasion aussi de
ressortir les albums photo. On pouvait y reconnaître parmi les
animatrices une certaine Christine Marcellot, aujourd’hui directrice. Beaucoup se sont
revus enfants, certains ont même travaillé par la suite en tant qu’animateurs, puis ont
inscrit leurs propres enfants au Centre. Une boucle sans fin!
4 | Novembre 2013 | Le Cheylas Magazine
Côté Histoire, les enfants ont résolu une
énigme riche en rebondissements dans
le château des ducs de Savoie, visité le
château Bayard et la Tour d'Avallon et
parcouru Saint-Antoine-l'Abbaye. Une
mission les y attendait : retrouver la composition d'une potion capable d'apaiser
le terrible feu de Saint-Antoine.
Opération réussie grâce au guide qui a
su captiver les enfants en rendant cette
visite vivante et ludique.
Plus inattendue, la visite du musée de
la chaussure à Romans, passionnante
en compagnie d'un guide pour qui ce
monde n'a aucun secret. D'autres lieux
emblématiques ont également été
découverts, avec partout une très bonne
ambiance et un accueil de qualité
adapté aux enfants. Autant de sorties
prolongées d'animations en salle : création d'un grand jeu basé sur les découvertes réalisées lors des sorties,
fabrication d'un blason du Dauphiné en
pâte à sel. Sans oublier la préparation
d'un repas aux couleurs locales : madeleines au Saint-Marcellin, gratin,
meringues aux pralines, pâtisseries et
glace aux noix. De quoi ravir petits et
grands Dauphinois !
d13090010_cheylas61_muni 14/10/13 13:25 Page5
aire débordant d’activités !
… ET DU SPORT !
Le secteur Jeunesse n’était pas en reste.
Début juillet, huit ados ont ainsi participé
à un séjour sportif à Luc-en Diois, dans
la Drôme. Durant cinq jours, ils se sont
donnés à fond : canyoning, escalade,
VTT, accrobranche, parcours aquatique… Un pavillon leur était réservé et
leur a permis de se détendre entre deux
activités, autour d'un repas préparé à
base de produits locaux bio ou encore
lors de la fête du dernier jour, qui restera
dans les mémoires.
Après une deuxième semaine entre
cinéma et laser game, place aux sensations fortes ; les jeunes ont découvert le
tubing, où l'on dévale les pentes à bord
d'une bouée géante, et le mountainboard, sorte de skateboard tout terrain
grâce à 4 roues équipées de pneus. Une
activité qui a provoqué des montées
d'adrénaline chez les jeunes rideurs et
qui sera certainement reconduite l'année prochaine. Quant aux visiteurs du
parc Walibi le 24 juillet, ils se souviendront longtemps du passage « tonitruant » de la trentaine de Cheylasiens
qui ont fait monter l'ambiance sur la coccinelle et le galion. Fin juillet, sport
encore au plan d'eau du Bois français
avec l’association Nautic sports : VTT,
kayak, tir à l'arc et biathlon laser. À noter
également durant la baignade la vaillante résistance des troupes cheylasiennes face aux Grenoblois du quartier
Saint-Laurent dans ce que les historiens
nommeront plus tard « la Grande bataille
d'eau de 2013 » ! En août, une douzaine
de jeunes ont essayé le swin golf, une
variante du golf plus facile d'accès. Un
séjour à Réaumont a permis aux participants de s'initier à l'équitation et à la
cani-rando, activité pour laquelle le chien
met son endurance au service du randonneur auquel il est relié par une laisse.
Une année anniversaire déjà bien remplie donc pour le Centre de loisirs dont
le succès ne faiblit pas. Gageons qu'il
sera toujours là dans 30 ans ! n
LE VOYAGE À PARIS DES CM2
Les CM2 des deux groupes scolaires
sont partis en week-end à Paris les 8 et
9 juin derniers. Les 34 élèves
enthousiastes et leurs encadrants ont
rejoint la capitale en TGV. La visite,
débutée par le 2e étage de la Tour Eiffel,
s'est poursuivie sur le Champ de Mars.
Après s'être installé à la maison de la
jeunesse, le groupe a enchaîné sur une
visite nocturne de Paris en bus. Le
lendemain, direction Montmartre et le
Sacré-Cœur, puis le Stade de France,
juste après le concert de Rihanna dont les décors démesurés étaient en cours de
démontage. Enfin, après avoir visité le musée et les coulisses du stade, retour en TGV avec
des souvenirs plein la tête.
Le Cheylas Magazine | Novembre 2013 | 5
d13090010_cheylas61_muni 14/10/13 13:25 Page6
VIE MUNICIPALE
Services périscolaires
S’inscrire en ligne,
c’est pour bientôt
Pose des caténaires en 2012
Transports
Modernisatio
de la ligne SN
Le portail Internet pour les familles sera mis en service début 2014
La mise en place d’un nouvel
outil permettra bientôt aux
parents d’inscrire les enfants
aux services municipaux
périscolaires par Internet.
L
a commune a souhaité acquérir un
nouveau logiciel de gestion des inscriptions afin de simplifier la vie des
parents et offrir plus de souplesse. Dans
un premier temps, cet outil va être utilisé
par les services administratifs de la commune pour les inscriptions au restaurant
scolaire et à la garderie périscolaire. Il
sera ensuite progressivement étendu aux
autres services comme le Centre de loisirs et le multiaccueil.
Après cette première période de
« rodage », l’accès aux inscriptions sera
ouvert aux familles par Internet dès janvier 2014. Les parents ne disposant pas
d’un accès au réseau pourront toujours
s’inscrire directement auprès des services
en mairie.
Un code confidentiel et un mot de passe
6 | Novembre 2013 | Le Cheylas Magazine
permettront aux parents d’inscrire et de
modifier l’inscription de leur(s) enfant(s)
au restaurant scolaire ou à l’accueil périscolaire. Pour des contraintes de gestion
et d’organisation, les modifications de dernière minute ne pourront cependant pas
être effectuées directement sur le site.
Un délai de quelques jours sera effectivement nécessaire.
Les informations destinées aux inscriptions ainsi que les coordonnées seront
conservées d’une année sur l’autre ce
qui évitera une nouvelle saisie chaque
année des mêmes renseignements.
Possibilité sera offerte également de les
modifier en cours d’année si nécessaire.
Ces fichiers sont protégés et ont fait l’objet d’une déclaration auprès de la CNIL.
S'ils le désirent, les parents séparés pourront disposer d’un code chacun pour
accéder au service.
À terme, les familles se verront aussi proposer le règlement des factures directement par carte bancaire en se connectant
au service. La société retenue a déjà installé son portail Internet sur plusieurs
communes ce qui nous garantit un service de qualité. n
Le sillon alpin sud, entre
Valence et Chambéry, a été
le théâtre de l’un des plus
importants chantiers de
modernisation d’une ligne
ferroviaire existante.
haque année depuis 2011, des
travaux ont eu lieu entre Gières
et Montmélian, provoquant
durant l'été l'arrêt total de la circulation
des trains sur cette portion de ligne. Trois
années de coupures particulièrement
gênantes pour les usagers des TER qui,
en prenant les bus de remplacement mis
en place par la SNCF, ont vu leur temps
de trajet s'allonger. Des coupures néanmoins nécessaires à la conduite des travaux de modernisation de la ligne,
devenus indispensables sur ces 45 km
de voies non électrifiées et équipées
d’un système de signalisation obsolète.
L’année 2011 a été consacrée au remplacement de 110 km de rails et à la
réfection totale de certaines portions de
voies. En 2012, l’électrification a nécessité la pose de près de 2000 poteaux et
C
d13090010_cheylas61_muni 16/10/13 12:07 Page7
En bref
SECOURISME
Deux défibrillateurs pour sauver des vies
Depuis mai 2010, deux défibrillateurs
automatiques sont installés sur la commune, l’un à l'entrée de la salle des
fêtes, rue du Stade, et l’autre à l'entrée
de l’école Belledonne, route du
Rompay. Ils sont protégés des intempéries par une armoire murale et du
vandalisme par une alarme.
QUE FAIRE SI VOUS ÊTES TÉMOIN D’UN ARRÊT CARDIAQUE?
Lors d'un arrêt cardiaque, les chances de survie diminuent de 7 à 10 % à chaque minute
écoulée sans intervention. Il est donc vital d'agir immédiatement, sans attendre les secours.
ation
SNCF
180 km de câbles ainsi que la construction de plusieurs postes électriques.
Cette année, les travaux de signalisation
ont été réalisés et une sous-station d’alimentation électrique a été créée aux
Mollettes afin d'alimenter les caténaires
en 25 000 volts. La construction de murs
antibruit a également démarré et un corridor biologique a été créé à Le Cheylas,
près de l'ENS de la Rolande.
La modernisation, terminée début 2014,
permettra à la ligne d’accueillir de nouvelles rames TER plus performantes,
confortables et moins bruyantes. Les
TGV pourront circuler sur la ligne (à 140
km/h maximum) tout comme les trains de
fret électriques. Les installations seront
conformes aux normes de protection
acoustique et d'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.
Le programme de modernisation du
sillon alpin sud a représenté un investissement de plus d’un demi milliard d’euros. L’État, la région Rhône-Alpes et
Réseau ferré de France ont financé
84 % du montant de l’opération. Les
16 % restants ont été pris en charge par
les départements et communautés de
communes concernés par le projet. n
1
3
Avertissez le SAMU en composant le 15. Votre interlocuteur enverra une équipe de
secours et vous guidera dans la prise en charge de la victime.
2
Pendant ce temps, chargez une autre personne de ramener le défibrillateur
automatique le plus proche.
4
5
S’il s'agit d'un arrêt cardiaque (pas de pouls, respiration anormale ou absente),
vous devez effectuer un massage cardiaque afin de maintenir la circulation
sanguine et irriguer les organes.
Une fois allumé, le défibrillateur vous guidera vocalement pour préparer la
victime et placer les électrodes. Il analysera ensuite le rythme cardiaque.
Si nécessaire, il vous demandera de vous écarter et enverra un choc électrique
afin de rétablir le fonctionnement normal du cœur.
Continuez le massage jusqu'à la reprise d'une respiration normale ou l'arrivée des
secours.
1 VIE = 3 GESTES: APPELER, MASSER, DÉFIBRILLER
ZAC BELLEDONNE
La nouvelle tranche se prépare
La première tranche s’est achevée en
2010, avec la livraison des 46 logements sociaux et des 12 logements en
accession sociale à la propriété.
L’heure a maintenant sonné pour que
s’amorce la réalisation de la tranche
suivante.
Celle-ci consiste à urbaniser le secteur
situé en vis-à-vis de la première
tranche, de l’autre côté du mail.
Au programme, un ensemble de 14
logements, en accession à la propriété.
Durant la fin de cette année 2013, il
reste à définir la forme retenue pour la
réalisation : petits immeubles sur deux
ou trois niveaux ou pavillons jumelés…
Il conviendra aussi de choisir l’assis-
tance de maîtrise d’ouvrage qui secondera la commune pour la concrétisation du projet.
Dès que « le contenu » de cette nouvelle tranche sera arrêté, une information sera communiquée.
Le Cheylas Magazine | Novembre 2013 | 7
d13090010_cheylas61_muni 14/10/13 13:25 Page8
VIE MUNICIPALE
LE POINT SUR LES TRAVAUX
b
b
b SENTIER DE LA GORGE DU FAY
L'aménagement de trois boucles
piétonnes, dont une accessible aux
Personnes à mobilité réduite (PMR), a
débuté en juin. Elles sont en cours
d'achèvement. Compte-rendu des travaux:
• création des sentiers, sachant que la
pente maximale du sentier pour les PMR
doit être inférieure à 4 %, et des platesformes qui accueillent les stations de
découverte,
• réalisation de terrassements et
d'enrochements de berges,
• coupe d'arbres et de la végétation en
mauvais état sanitaire ou sur le passage
des chemins, plantations diverses,
• création de 3 places de parking pour les
PMR à l'entrée du site, pose de 2 tables
de pique-nique et de mobiliers divers,
• pose d’une passerelle,
• aménagement des 5 stations de
découverte: roue à aubes, boîte à
8 | Novembre 2013 | Le Cheylas Magazine
c
c
odeurs, ponton, slalom bois, cônes
d'écoute des sons de la nature,
• mise en place de la signalétique.
Les travaux ont été réalisés par les
entreprises Manang (passerelle et ponton),
Toutenvert et EGPI (végétation, chemins et
enrochements). Le tout pour un coût de
185 315 €. Le mobilier, la signalétique et les
équipements des stations de découverte
ont été installés par l’entreprise 3DI pour un
montant de 38853 €.
c STÈLE COMMÉMORATIVE DU VILLARD
Suite aux intempéries du printemps, la
paroi surplombant la stèle du Villard
commémorant l'incendie du hameau le
11 août 1944 s'est en partie écroulée.
Après une étude géotechnique, des
travaux de purge des matériaux de la
paroi ont été menés fin juillet. Le mur
situé au-dessous a été ancré
profondément pour éviter tout nouvel
effondrement. Une toile spéciale a
ensuite été mise en place par-dessus la
roche pour permettre à la végétation de
repousser. Enfin, une nouvelle plaque
commémorative a été posée, permettant
ainsi à la cérémonie du 11 août de se
dérouler dans ce lieu chargé d'Histoire.
Coût : 2 990 € pour l’étude (Kaéna),
17820 € pour les travaux (Manang) et
1435 € pour la plaque (MEVS).
d PLACE DEVANT LA MAIRIE
Les arbres plantés sur la place ont
provoqué le soulèvement de nombreuses
dalles, d'où un risque de chute important
dans ce lieu très fréquenté, notamment
par les enfants des écoles. Après étude
de l'ONF, les arbres ont été arrachés et le
dallage a été remplacé par de l'enrobé.
Une fosse garnie de géotextile a été
creusée afin de contenir les racines des
poiriers d'ornement qui seront plantés à
d13090010_cheylas61_muni 14/10/13 13:25 Page9
En bref
DISTINCTION
d
f
g
Alain Daramy médaillé
Le 14 juin dernier, le maire a remis la
médaille d'honneur communale à
Alain Daramy. Cette médaille d'argent récompense les 20 ans de service qu'il a intégralement effectué
dans notre commune.
Engagé en septembre 1992, il intègre les services techniques où il gère
le fonctionnement du centre technique municipal et l'organisation des
équipes de travail.
En 1999, cette tâche est confiée à
d'autres agents (Christian AvondoBedone à partir de 2003) sous la
supervision d'Alain Daramy qui, dès
lors, dirige et coordonne l’ensemble
des missions techniques de la commune.
E
l'automne. Coût: 27800 € (AVP) et
14000 € pour l’enrobé (Colas).
e RESTAURANT
« LE CARRÉ GOURMAND »
La commune, propriétaire du bâtiment
abritant « Le Carré Gourmand », a lancé
des travaux de réfection des façades et
abords du restaurant. Ils comprenaient
le démontage des pavés des terrasses,
la reprise des réseaux et la réalisation de
sols extérieurs en béton désactivé par
l'entreprise AVP (39300 €) ainsi que la
peinture des 4 façades du bâtiment par
l'entreprise Sabella (12200 €).
TRAVAUX DIVERS
L'entreprise Colas a réalisé plusieurs
travaux pendant l'été:
• réfection des ralentisseurs de la ZAC
des Vignes et de l'enrobé du chemin
de la maison des associations (f),
pour un coût de 23000 €,
• réalisation d'une rampe d'accès pour
les personnes à mobilité réduite et
mise en place d'une station à vélos
au groupe scolaire Belledonne,
réfection de l'enrobé des chicanes
de la route du Rompay, pour
23000 € également.
Toujours
au
groupe
scolaire
Belledonne, l'entreprise Sabella a
repeint la salle de jeux de la maternelle
pour un montant de 10 000 €.
L'entreprise AVP a mis en place une
clôture et un portail afin de créer une
entrée séparée pour les écoles
maternelle et élémentaire, pour un coût
de 5200 €. Enfin, à la ZAC Belledonne,
l'entreprise AVP a réalisé un
cheminement piétonnier en béton
désactivé (G) pour un montant de
25000 €.
Il gère ainsi tous les travaux neufs et
d’entretien dans les domaines de la
voirie, des bâtiments, des espaces
verts et de l’environnement. Études,
consultation des entreprises, marchés publics, suivi des chantiers…
les tâches ne manquent pas !
Le Cheylas Magazine | Novembre 2013 | 9
d13090010_cheylas61_muni 14/10/13 13:25 Page10
VIE MUNICIPALE
Franchissement de l’Isère
Le pont de La Buissière
en travaux forcés
L
Propriété du conseil général,
le pont reliant Le Cheylas
et La Buissière est fermé
suite à l’affaissement d’un de
ses piliers, le 2 mai dernier.
ôté rive droite, l’un des piliers du
pont s’est enfoncé dans le lit de
l’Isère de près d'un mètre. Des
études sont menées pour déterminer les
moyens de sauver l’édifice d’une longueur de 120 mètres. Parallèlement, des
travaux de consolidation du pont sont
entrepris. Le 20 mai dernier, un bloc de
béton de 4 mètres a été coulé au pied du
pont, côté Le Cheylas. Deux ceintures
de câble, fixées dans ce massif d’ancrage et pouvant retenir chacune 190
tonnes, ont été placées autour des piliers
sains. L’objectif est de les préserver de
la partie fragilisée.
Le 4 juillet dernier, l’enserrement des
C
piliers a duré toute la journée et ces derniers ont résisté à la pression.
Composé de cinq arches en pierre calcaire, il s’agit d’un « pont à voûtes ». Ce
type d’ouvrage fut préféré à un pont suspendu au moment de la conception. Les
pierres sont imbriquées les unes dans
les autres de sorte que si une pile s’effondre, tout l’ensemble peut s’écrouler.
Quelle sera la suite ? Les études en
cours détermineront la nature des travaux à réaliser : réparation ou reconstruction. La commune s’est déjà
clairement positionnée par une lettre du
UN PONT INAUGURÉ EN 1877
C’est l’architecte Coup-La-Fronde qui réalise les plans de ce pont et qui obtient le marché le
13 février 1875. La réception définitive de l’ouvrage a lieu le 17 août 1877 et l’ouverture
officielle au public est publiée le 25 juin 1878. À l’époque ce pont est à une voie. La concession
est de 99 ans et son rachat est conclu le 5 décembre 1894 pour une somme de 26000 francs.
Depuis il appartient au conseil général de l’Isère.
En 1941 il est élargi et permet une circulation à double sens. Dans les années quatre-vingt des
travaux de rénovation sont effectués et fin 2005 les piliers sont renforcés.
10 | Novembre 2013 | Le Cheylas Magazine
maire au nom du conseil municipal
adressée au président du conseil général. Il demande la réouverture le plus
rapidement possible de la départementale 166 assurant la liaison entre Le
Cheylas et La Buissière.
À l’automne, lorsque le niveau de l’Isère
aura baissé, toutes les piles seront sondées en vue d’effectuer d’éventuels travaux par la suite.
Le pont est fermé pour un an au moins.
Il faut donc continuer à passer par
Pontcharra ou Goncelin pour se rendre
sur la rive droite. Alors patience… n
L
d13090010_cheylas61_muni 14/10/13 13:25 Page11
Restaurant scolaire collectif
Un nouveau fournisseur
e marché public de fourniture de
repas au restaurant scolaire collectif et au multiaccueil est arrivé
à échéance en juin 2013. Un nouvel
appel d’offres a donc été lancé pour la
fourniture de repas en liaison froide sur
les deux sites de restauration scolaire,
ainsi que pour le multiaccueil. Un cahier
des charges a été élaboré avec l’objectif de favoriser l’usage de produits locaux
et de proposer une nourriture variée aux
enfants.
Quatre entreprises ont présenté une
réponse administrative et technique permettant d’apprécier leurs compétences
et expériences ainsi que les moyens mis
à disposition. Pour compléter ce dossier
chaque entreprise était invitée à fournir
un repas type pour le restaurant scolaire
et un pour le multiaccueil le jour de la
remise des offres.
La commission d'appels d’offres, comprenant des élus ainsi qu'un représentant de l’État, (le percepteur du Trésor
public, lors de cette commission), s’est
réunie le même jour pour procéder ano-
L
nymement à la dégustation des repas
proposés. Une opération destinée à
donner une note comptant pour 10 %
dans le total des points.
Après étude des candidatures, la commission des appels d’offres a proposé au
conseil municipal de retenir la société
Scolarest dont la cuisine centrale se
situe à Pontcharra et qui fournit plusieurs
écoles de la vallée. Cette entreprise proposait le meilleur tarif avec une bonne
note technique et administrative. Le
conseil municipal a voté cette proposition lors de sa séance du 25 juin.
Ce marché est signé pour trois ans avec
une reconduction annuelle. n
Internet
Bientôt le haut débit pour tous
es Cheylasiens ne sont pas tous
égaux devant le haut débit. Si les
habitants du quartier du Bourg
profitent d'une bonne connexion depuis
plusieurs années, ce n'est pas le cas
dans le quartier de la Gare. Quant aux
habitants des hameaux du Trouillet et de
l'Abbaye, ils n'ont tout simplement pas
accès à l'ADSL.
La longueur de la ligne entre leur domicile et le répartiteur téléphonique de
Goncelin en est la cause. Plus la distance
augmente et plus le débit est faible. La
mairie par exemple, avec 4 km de ligne,
dispose d'un débit théorique de 5 Mbits/s.
Le multiaccueil Les P'tits loups dans le
quartier de la Gare (6,5 km de ligne), dis-
L
pose de moins de 0,5 Mbit/s ce qui est
très insuffisant. Cette situation devrait
s'améliorer prochainement. L'opérateur
Orange procède en effet à la construction
d'un répartiteur au Cheylas Bourg, relié
au câble de fibres optiques installé depuis
cette année dans la vallée. D'après
Orange, il devrait être mis en service à la
fin de l'année. Les Cheylasiens les plus
éloignés devraient bénéficier d'un débit de
2 Mbits/s minimum et jusqu'à 20 Mbits/s
pour les plus proches du répartiteur. n
LEXIQUE
Répartiteur téléphonique: équipement où sont connectées toutes les lignes téléphoniques
d'une zone donnée. Il permet notamment de trier et relayer les lignes vers les fournisseurs
d'accès à Internet (Orange, Free, etc.).
Mbits/s: mégabits par seconde. Unité de mesure du débit d’une connexion. Un abonnement
« 20 méga » correspond à un débit théorique de 20 Mbits/s (moins élevé en réalité).
Fibre optique: fibre en verre ou en plastique qui conduit la lumière et offre un débit de
transmission des données très élevé et quasiment sans perte.
Le Cheylas Magazine | Novembre 2013 | 11
d13090010_cheylas61_dossier_Mise en page 1 14/10/13 13:44 Page12
DOSSIER
De nouvelles règle
Les élections municipales se dérouleront en mars prochain avec des règles
profondément modifiées. Ce dossier fait le point sur les changements qui vont
concerner notre commune.
a loi relative à « l'élection des conseillers départementaux, des conseillers
municipaux et des conseillers communautaires » a été adoptée définitivement le 17 avril 2013, au terme d'un long
parcours parlementaire. Elle sera mise
en pratique dès mars 2014, à l'occasion
des prochaines élections municipales et
communautaires. Objectifs déclarés de
cette réforme: favoriser l’égal accès des
hommes et des femmes aux mandats
locaux et renforcer la légitimité démocratique de l’intercommunalité. De nouvelles
procédures électorales qui toucheront
notamment les communes de la même
catégorie que Le Cheylas. D'importants
changements qu'il convient de connaître,
tant pour ceux qui désirent faire acte de
candidature que pour ceux qui voteront.
L
CE QUI VA CHANGER POUR LE CHEYLAS
En premier lieu, la composition du conseil
municipal va évoluer. La population cheylasienne ayant franchi le cap des 2 499
habitants, le nombre de conseillers municipaux passe de 19 à 23, dont 6 adjoints
au lieu de 5 actuellement.
Ce sont ensuite les modalités de vote qui
changent profondément avec l'adoption
du scrutin de liste désormais applicable
aux communes de plus de 1 000 habitants. Une des évolutions majeures
dépasse le cadre municipal puisque pour
la première fois depuis la mise en place
de l'intercommunalité, les électeurs
auront leur mot à dire dans la composition de leur conseil intercommunal.
Les tableaux suivants résument les principales modifications de la nouvelle loi. n
12 | Novembre 2013 | Le Cheylas Magazine
PREMIER CHANGEMENT
EN 2010 ET 2012
Déjà, pour les élections régionales de
2010 et les présidentielles de 2012,
les électeurs cheylasiens avaient
découvert un premier changement:
ce n'était plus un mais deux bureaux
de vote qui les attendaient pour la
même élection. Afin d'éviter une trop
longue attente, le corps électoral
cheylasien est désormais réparti par
arrêté préfectoral entre le bureau 1
(secteur Bourg) et le bureau 2
(secteur Gare). Une disposition
destinée à faciliter le déroulement
des élections.
d13090010_cheylas61_dossier_Mise en page 1 14/10/13 13:44 Page13
les électorales
QUI PEUT SE PRÉSENTER ? SELON QUELLE PROCÉDURE ?
2014
s
r
MA
Déclaration de candidature obligatoire au
premier tour du scrutin pour tous les
candidats et, au second tour, pour les
candidats qui ne se seront pas présentés
au premier. Elle sera déposée à la
préfecture ou à la sous-préfecture au plus
tard, pour le premier tour, le troisième
jeudi qui précède le jour du scrutin à
18 heures et pour le second tour, le cas
nt
AvA
Les candidats pouvaient se présenter sur
des listes incomplètes, c'est-à-dire
comportant moins de noms que de sièges
à pourvoir, ou individuellement. Il leur
appartenait de se faire connaître des
électeurs, à leurs propres frais, mais aussi
d'imprimer et de remettre eux-mêmes
échéant, le mardi qui suit le premier tour
à 18 heures.
Un contrôle de recevabilité, notamment
au regard de l'éligibilité de chaque
candidat et du respect de la parité de la
liste sera exercé par l'autorité préfectorale
et donnera lieu à la délivrance d'un
récépissé.
La déclaration de candidature indiquera
expressément nom, prénom, sexe, date et
lieu de naissance, domicile et profession
des candidats et comportera leur
signature. Elle sera assortie des
documents officiels qui justifient qu’ils
satisfont aux conditions d'éligibilité.
Seules les listes complètes seront
acceptées. Ces listes ne seront plus
établies en utilisant l’ordre alphabétique
mais en utilisant une numérotation
des candidats qui déterminera
l’attribution des sièges.
Les listes devront également être
paritaires: composées alternativement
d'un candidat de chaque sexe.
leurs bulletins à la mairie, jusqu'au matin
du scrutin.
une pile de bulletins à son nom. Une règle
qui valait également au second tour,
y compris pour des candidats n'ayant pas
participé au premier!
Des dispositions qui généraient parfois
des situations cocasses: étant donné
l'absence de déclaration de candidature,
il était possible de se porter candidat
jusqu'au moment du vote. En théorie,
un candidat pouvait donc se présenter à la
mairie le matin même de l'élection avec
Compte tenu de la possibilité d’ajouter
des noms sur les bulletins lors du vote,
il était aussi possible de se faire élire
sans avoir été candidat.
Pas d’obligation de parité dans les listes.
Le Cheylas Magazine| Novembre 2013 | 13
d13090010_cheylas61_dossier_Mise en page 1 14/10/13 13:44 Page14
DOSSIER
COMMENT L’ÉLECTEUR PROCÉDERA-T-IL POUR VOTER ?
COMMENT LES VOTES SERONT-ILS DÉPOUILLÉS ET COMPTABILISÉS ?
2014
s
r
MA
On vote pour une liste entière sans la
modifier; le panachage n’est donc plus
possible.
Si un nom est barré ou si une inscription
est ajoutée sur le bulletin, celui-ci sera
considéré comme nul et ne sera pas
comptabilisé dans les suffrages exprimés.
Le principe de la “liste bloquée” sera
utilisé: l'ordre des candidats sur les listes
nt
AvA
L’électeur pouvait pratiquer le panachage,
un système de vote datant de 1884.
Il était possible de supprimer certains
noms sur les bulletins de vote sans pour
autant les rendre nuls.
Les électeurs avaient également la
sera déterminé par les candidats et les
électeurs ne peuvent plus privilégier un
candidat en particulier, ni mêler les listes
entre elles ou encore voter pour des noncandidats.
Le mode de scrutin majoritaire attribuera
d'emblée les 12 premiers sièges à la liste
ayant obtenu la majorité absolue au
premier tour ou, en cas de second tour,
à celle arrivée en tête des suffrages.
Si aucune liste n'a recueilli la majorité
absolue au 1er tour, seules les listes ayant
obtenu au moins 10 % des suffrages
pourront se présenter au second tour.
Les listes ayant obtenu au 1er tour entre
5 % et 10 % des suffrages exprimés
pourront fusionner avec une liste autorisée
à se présenter au second tour.
Les sièges restants seront répartis à
la représentation proportionnelle à la plus
forte moyenne entre les listes ayant
recueilli au moins 5% des suffrages
exprimés (y compris la liste arrivée
en tête). Ils seront attribués aux candidats
dans l'ordre de présentation sur chaque
liste.
possibilité de glisser plusieurs listes dans
l’enveloppe: si le nombre de personnes
désignées était égal ou inférieur au
nombre total de conseillers municipaux à
élire, le vote était valide. (S’il en comptait
davantage, le bulletin était nul et aucune
voix n'était attribuée).
imprimé (mais non rayé) ou même ajouté
à la main.
Le nom du candidat choisi pouvait être
14 | Novembre 2013 | Le Cheylas Magazine
On pouvait ainsi mélanger les candidats
de différentes listes.
Au moment du dépouillement, les voix
étaient décomptées par candidat et non
par liste.
d13090010_cheylas61_dossier_Mise en page 1 14/10/13 13:45 Page15
ET LES FRAIS
DE CAMPAGNE
ÉLECTORALE ?
Pas de modification des règles
relatives aux frais de
campagne: dans les communes
de moins de 3 500 habitants,
les candidats ne peuvent
prétendre au remboursement
des frais d'impression et
d'affichage engagés pendant la
campagne (bulletins de vote et
professions de foi).
ÉLECTION DES CONSEILLERS COMMUNAUTAIRES
14
s 20
r
A
M
C’est la grande nouveauté de ces
élections: les élus représentant les
communes de 1 000 habitants et plus au
sein des organes délibérants des
communautés de communes seront
désormais désignés par les électeurs, au
suffrage universel direct, en même temps
que les conseillers municipaux. Les
électeurs cheylasiens désigneront donc
deux élus pour siéger au conseil de
communauté qui ne comptera plus que 83
nt
AvA
Les élus du conseil communautaire étaient
désignés par le conseil municipal de
chaque commune membre, sans
membres (contre 170 auparavant).
Telles sont les nouvelles directives
du code général des collectivités
territoriales, qui instaure également le titre
de “conseiller communautaire”.
La liste des candidats aux sièges de
conseiller communautaire figurera sur le
même bulletin que la liste des candidats
au conseil municipal dont elle est issue,
mais de manière distincte.
Cette liste sera également paritaire et
devra comporter un nombre de candidats
égal au nombre de sièges à pourvoir,
obligation de parité.
Les sièges au sein du conseil de
communauté du Grésivaudan étaient
répartis à raison de deux délégués
minimum par commune, auxquels on
ajoutait un représentant par tranche de
augmenté d'un candidat supplémentaire
(au total, 3 pour Le Cheylas).
Les candidats aux sièges de conseiller
communautaire devront figurer dans
l'ordre de présentation dans lequel ils
apparaissent sur la liste des candidats au
conseil municipal et figurer au sein des
trois premiers cinquièmes de la liste.
Leur désignation se fera selon le même
principe de scrutin (mi-majoritaire,
mi-proportionnel) que celui des conseillers
municipaux.
1000 habitants, au-delà de 1000 habitants
accomplis.
Jusqu’à maintenant, le Cheylas déléguait
quatre représentants. Ils étaient élus par le
conseil municipal, sur la base de
candidatures individuelles.
POUR VOTER, IL FAUT ÊTRE INSCRIT SUR LES LISTES ÉLECTORALES
Chaque jeune français qui devient majeur est inscrit d'office. Il n'a pas de démarche particulière à effectuer et un courrier envoyé par
la mairie lui confirme cette inscription.
En dehors de cette situation, l'inscription doit faire l'objet d'une démarche volontaire. Vous avez jusqu'au 31 décembre pour procéder
à cette inscription, en vous adressant à la mairie. Vous pouvez effectuer cette démarche à tout moment de l'année, mais ne pourrez
voter qu'à partir du 1er mars de l'année suivante. Une fois l'inscription effectuée, elle n'a pas à être renouvelée pour les années qui
suivent, sauf si vous déménagez dans une autre commune, car il n'y a pas de transfert automatique.
En cas de déménagement à l'intérieur de la commune, le changement d'adresse doit être signalé en mairie avec présentation d'un
justificatif de domicile.
Le Cheylas Magazine| Novembre 2013 | 15
d13090010_cheylas61_initiat_Mise en page 1 14/10/13 13:39 Page16
INITIATIVES
Mémoire
Le passé mouvementé de l’église S
En arrivant de Goncelin,
le clocher de l’église
Saint-Martin de Le Cheylas
s’impose de loin à la vue.
L’église avant les travaux de 1887
a création de la paroisse de Le
Cheylas date de 1081. Dans les
années 1660-1697, le curé Dubally
dresse un état des lieux de l’église. Il écrit:
« les fenestres ne sont pas assez
hautes… le clocher est rompu, il n’y a ni
monté, n’y coq sur la croix… ». Nul doute
que l’édifice nécessite des travaux. C'est
ainsi que le 15 octobre 1780 à l’emplacement actuel, une nouvelle église est
bénite par le prêtre Balthazard David, en
présence du vicaire Pison et de Léonard
Pouchot seigneur de l’Arthaudière. À
cette époque le cimetière est situé autour
de l’église. Il y restera jusqu’en 1874.
De 1846 à 1851, l’architecte Péronnet
agrandit l’église en construisant les deux
chapelles latérales. Les travaux sont réalisés par Jacques Bollard. En 1856-1857,
un projet de construction d’une nouvelle
L
des fosses de l’ancien cimetière. On utilise des pierres de taille de Villebois. Une
partie du bois de chêne de l’ancienne
charpente est réemployée pour la
construction de la nouvelle toiture.
L’église actuelle
sacristie est élaboré puis abandonné, car
cela risque de supprimer deux tombeaux
existants sur le nouvel emplacement.
Finalement la sacristie déjà présente derrière le chœur est rénovée avec un nouveau plancher.
Ce n’est qu’en 1887 que de nouveaux travaux sont effectués donnant à l’église son
aspect actuel. Ils sont effectués par
Romain Baty, entrepreneur, Chatrousse
et Ricoud, architectes, tous trois de
Grenoble. Dans un premier temps, les
murs qui entourent la cour de l’église et
quatre noyers sont abattus. L’entrée de
l’édifice est avancée de plusieurs mètres.
Il faut, pour cela, creuser jusqu’au fond
16 | Novembre 2013 | Le Cheylas Magazine
LE COÛT DES TRAVAUX S’ENVOLE
L'ensemble de l'édifice est rehaussé de
1,50 m. L’ancienne sacristie devient une
remise et la nouvelle est construite adossée à la chapelle côté sud. L’ancien beffroi est démonté et le nouveau clocher est
surmonté de sa flèche en tuf. La maçonnerie est faite au mortier de chaux. Une
croix en fer forgé, ornementée, est placée
au sommet tandis qu'une horloge
publique, permettant à tous d’avoir la
même heure, est installée en 1888.
d13090010_cheylas61_initiat_Mise en page 1 15/10/13 20:42 Page17
e Saint-Martin
D'abord estimé à 23882,12 francs, le coût
total est rapidement augmenté de
7809,93 francs suite à des imprévus. Le
don de 8000 francs du couvent de La
Grande Chartreuse ne suffit pas. La commune ayant épuisé ses ressources – à la
même époque elle construit aussi l’école et
des chemins – fait appel à l’État. Le député
de l’Isère Gustave Rivet appuie la demande
auprès du ministre de la Justice et du Culte
qui accorde 12000 francs pour l’achèvement des travaux.
Mais le chantier prend du retard, le curé
Michel s’inquiète. Les objets du culte
(chaire, chaises, statues, confessionnaux…) sont dans la cour sous une
bâche, exposés à l’humidité. Le conseil
de fabrique qui gère l’église prend une
délibération le 4 novembre 1888 expliquant que la messe est dite dans la cour
du presbytère et que le mauvais temps
empêche sa célébration. Il demande à la
commune de terminer rapidement les travaux. Finalement tout est achevé fin 1890
et le conseil municipal valide définitivement les comptes le 14 mai 1893.
Fêlée durant une cérémonie, la cloche de
1835 est refondue par la société Paccard
d’Annecy en 1950. Elle est bénite le 26
mars de la même année par l’évêque
Vittoz en présence du curé Fleury Relave.
Entre 1974 et 1979, le chauffage électrique au sol avec moquette est installé.
La toiture et les façades sont réparées. En
1991, l’horloge est changée par la société
Plaire-Peyrin de Grenoble. La moquette
est remplacée en 1999 par des dalles et
un nouveau chauffage alimenté par une
chaudière au gaz est installé. En 2003, les
peintures intérieures sont refaites et en
2010, l’escalier pour accéder au clocher
est remplacé.
Dans quelques mois, les façades de
l’église seront refaites. En effet le crépi
empêche la pierre de respirer et des
lézardes apparaissent. Il y a donc nécessité de rénover l’ensemble. Ce très bel
édifice religieux pourra ainsi (re)faire l’admiration de tous. Si vous le découvrez
pour la première fois, il ne vous laissera
très certainement pas indifférent. n
QUI A LA CHARGE DES ÉDIFICES RELIGIEUX ?
Avant 1905 et la loi sur la séparation de l’Église et de l’État, le conseil de fabrique
composé de clercs et de laïcs gérait les églises. Il avait la responsabilité de la
collecte et de l’administration des fonds et revenus nécessaires à la construction
puis à l’entretien des édifices religieux et du mobilier de la paroisse. Ses membres
étaient appelés fabriciens et marguilliers. Le décret du 2 novembre 1789 met les
biens ecclésiastiques à la disposition de la Nation. Celui du 20 avril 1790 confie
l’administration de ces biens aux communes. Le conseil de fabrique demeure. Il est
composé alors, entre autres, du maire et du curé auxquels s’ajouteront, à partir de
1809, cinq à neuf membres élus de plus.
À partir de 1905 les communes doivent continuer à assurer l’entretien des églises
déjà bâties. Celles construites après sont à la charge du diocèse. Les cathédrales
sont à la charge de l’État. Les collectivités publiques sont ainsi propriétaires de
40000 églises. Les 5000 autres érigées après 1905 sont la propriété de l’Église.
Le Cheylas Magazine| Novembre 2013 | 17
d13090010_cheylas61_initiat_Mise en page 1 14/10/13 13:39 Page18
INITIATIVES
Animations
Un printemps et un été en musiqu
Printemps et été ont été
rythmés par des animations
musicales de tous styles.
Retour sur une saison très
mélodieuse.
a musette était à l'honneur le
13 avril à l'occasion du thé dansant
proposé gratuitement aux seniors
de la commune par le CCAS et la commission des Anciens. Grâce à l'orchestre
« Alpes rythme » de Donato Ceraldi, la
piste de danse n'a pas désempli de tout
l'après-midi, seniors, élus et membres du
CCAS enchaînant les pas de danse sur
les grands classiques du bal musette. Une
convivialité que l'on retrouvait autour des
tables, garnies de boissons et pâtisseries
proposées par un traiteur.
Le 4 mai, la commune accueillait le chanteur et pianiste Louis Baudel, venu inter-
L
Louis Baudel et les chanteurs Cheylasiens revisitent Jean Ferrat
Le thé dansant du CCAS
préter à la salle des fêtes les plus belles
chansons de Jean Ferrat. Parallèlement,
une exposition retraçait année après
année la carrière de ce chanteur engagé,
qui s'inspirait beaucoup de l'actualité de
son époque pour écrire ses chansons.
Pendant plus de deux heures, Louis
Baudel a conquis les spectateurs, faisant
preuve d'une conviction et d'un talent que
le poète n'aurait pas renié. Et c'est toute
la salle qui s'est mise à chanter sur l'air du
succès « La montagne ».
Les membres des associations « Graine
d'humour » et « Danse et musique »
avaient assuré la première partie du spectacle en interprétant des standards de la
Le groupe Terra Neva a animé la Fête de la musique
chanson française. En solo ou en groupe,
avec ou sans instruments, tous ont fait
preuve d'un grand talent qui leur a valu les
acclamations du public.
La soirée s'est achevée vers minuit, après
plusieurs rappels et une séance de dédicaces de Louis Baudel, qui grâce à son
talent a su faire revivre Jean Ferrat dans
le cœur du public.
18 | Novembre 2013 | Le Cheylas Magazine
FÊTE DE LA MUSIQUE : DANSANTE !
Le 22 juin, l'association « Danse et
musique » et la commission Animations
organisaient la fête de la musique. C'est
un véritable festival de danses qui attendait les spectateurs: samba, danses de
salon, rock acrobatique, danses réunionnaises… pendant deux heures, petits et
grands danseurs ont régalé le public avec
d13090010_cheylas61_initiat_Mise en page 1 14/10/13 13:39 Page19
que
Le groupe Lennback…
… et Chapel Hill à Grésiblues
Les jeunes artistes de Danse et Musique
des chorégraphies pleines d'énergie et
parfaitement maîtrisées.
Par la suite, le repas pris à l'extérieur de la
salle des fêtes a permis aux chanteurs
amateurs de faire entendre leurs voix grâce
à un karaoké, avec des interprétations très
justes ou parfois plus… originales!
Enfin, à 20h30 le groupe pop/rock « Terra
Neva » prenait possession de la scène et
proposait des reprises et medley de
grands standards en français ou en
anglais, ainsi que des compositions personnelles. Deux guitaristes de Danse et
musique les accompagnaient sur certaines chansons. Un programme varié qui
a incité les spectateurs à se déhancher sur
la piste de danse.
Le 2 juillet, le festival Grésiblues proposait
une soirée 100 % blues. Deux groupes
amateurs ont d'abord fait monter l'ambiance parmi le public venu en nombre.
Place ensuite à Philippe Lennback, chanteur et guitariste grenoblois qui se produit
en duo avec un bassiste. Ses compositions originales et très mélodiques, aux
influences country, ont su charmer un
public de plus en plus nombreux.
Changement de style avec le groupe
Chapel Hill, qui marie le folk et le rock
américain avec une énergie communicative. Violon, contrebasse, guitare, batterie
et bien d'autres… une diversité d’instruments au service de textes efficaces et qui
parlent à tous, alliés à une interprétation
sans faille. Une très bonne soirée pour les
fans de blues, de rock et de musique en
général. n
Le Cheylas Magazine| Novembre 2013 | 19
d13090010_cheylas61_initiat_Mise en page 1 14/10/13 13:39 Page20
INITIATIVES
Interview
Alain Perrot, l’ultra-trail au mental
Le 30 août dernier a eu lieu
la 1re édition de l’Ultra
traversée de Belledonne,
un trail déjà considéré comme
l’un des plus difficiles
de sa catégorie. Un avis
que partage Alain Perrot,
Cheylasien et sportif accompli.
e passionné participait à l'occasion
de cette course à son 2e ultra-trail.
Nous l'avons rencontré quelques
jours plus tard afin de comprendre les
motivations qui le poussent à se surpasser.
C
randonnée prend beaucoup de temps, les
trails permettent de parcourir la montagne
bien plus rapidement. C'était la solution
parfaite pour pouvoir tout concilier.
C’était votre 2e course de ce type;
comment s'est déroulé pour vous
l'ultra-trail de Belledonne?
C'était ultra-dur. Des habitués de trails que
j'ai croisé m'ont dit qu'ils n'avaient jamais
rien fait de plus difficile. Il fallait faire tout
le temps très attention où on posait les
pieds. Le parcours était très accidenté,
avec beaucoup de dalles et de pierriers.
Dans certains secteurs, il était déjà
difficile de marcher vite, alors courir…
Heureusement, il a fait beau temps!
Pour les non initiés, pouvez-vous
nous dire ce qu'est un ultra-trail?
L'ultra-trail est une course d'au moins
80 km où les coureurs sont en autosuffisance totale ou partielle.
Le plus connu est l'ultra-trail du MontBlanc (UTMB), qui fait 160 km et 9600 m
de dénivelé cumulé. En comparaison, l'ultra-trail de Belledonne faisait 20 km de
moins, mais avec un dénivelé de
11 000 m ! Sans oublier plusieurs passages à plus de 2 500 m, avec les
contraintes que cela implique (manque
d'oxygène, froid, etc.).
Le départ a eu lieu au parc du château de
Vizille pour une arrivée à Aiguebelle, soit
la traversée intégrale du massif de
Belledonne, sans étapes. Ce trajet dure
environ 12 jours en randonnée, mais pour
la course il fallait le faire en 54h maximum!
Comment vous est venue l'envie de
participer à ce genre de courses?
J'ai d'abord fait beaucoup de sports collectifs. J'ai ensuite commencé la course par
de courtes distances, puis des cross pas
trop longs.
J'ai toujours été passionné par la montagne, mais entre le travail et ma famille
j'avais moins de temps à consacrer à ce
loisir. Aussi quand on m'a parlé des trails
j'ai tout de suite été intéressé. Alors qu'une
participants pour accomplir le parcours.J'ai
mis 50 heures et 45 minutes pour finir le
trail, perdu 4 kg et passé deux nuits en
montagne. À un moment de la course, je
n'arrivais même plus à boire d'eau, pourtant indispensable. Heureusement le
Coca a réussi à passer et j'ai pu continuer
ainsi, avec des compotes et de la soupe.
J'ai souffert physiquement mais pas au
point d'abandonner, l'envie de finir a été la
plus forte. Dans ce type de course, passer
l'arrivée est déjà une grande victoire, le
classement importe peu.
Pour donner un peu plus une idée de la
difficulté, il faut savoir qu'en voyant le parcours, certains coureurs ont renoncé
avant même de commencer. Et sur 610
inscrits, seulement 170 ont fini l'ultra-trail,
c'est du jamais vu! Et encore, les organisateurs ont laissé 2 heures de plus aux
20 | Novembre 2013 | Le Cheylas Magazine
Quand on se retrouve de nuit en
pleine montagne, fatigué et isolé,
comment fait-on pour continuer
malgré tout?
La nuit, c'est vraiment le plus dur, surtout
au niveau du mental. Il fait froid, on ne voit
rien et il faut courir avec la frontale. Je pensais passer seulement une nuit dehors
mais au final j'ai dû en supporter deux, en
faisant des micro-siestes pour tenir le
coup. J'étais moi-même impressionné d'y
d13090010_cheylas61_initiat_Mise en page 1 14/10/13 13:39 Page21
En bref
CINÉMA
Cinétoiles… à l’intérieur
Pour la deuxième année consécutive, Le Cheylas a accueilli en août le
festival de cinéma « Cinétoiles », qui
propose durant l'été 40 projections
dans tout le Grésivaudan. Cette
année, « l'Âge de glace 4 » était au
programme. Las, le temps, s'il n'était
pas aussi glacial que dans le film, ne
permettait pas une projection à l'extérieur comme il était prévu. C'est
donc à la salle des fêtes que 150
spectateurs ont pu assister aux aventures de Scrat, Many, Diego et Sid
confrontés à la dérive des continents
et à une bande de pirates mal intentionnés. Un spectacle familial ponctué par les rires des spectateurs.
al
ÉCRIVAINS EN HERBE
L’école Chartreuse
se met au polar
arriver! Heureusement il y a une vraie solidarité entre participants, on se parle et on
se soutient moralement, on échange nos
expériences.
Cette solidarité, le sentiment de vivre une
aventure, l'envie d'aller au bout de soimême et de repousser ses limites, tout
cela pousse à aller au bout. Le mental tient
une très grande place et à ce niveau j'ai
la chance de pouvoir compter sur le soutien et la participation de ma famille et de
plusieurs amis proches. C'est également
grâce à eux que j'y suis arrivé.
Il y a aussi pour moi une idée de revanche
dans le fait de finir une course si difficile,
de par mon parcours personnel qui a forgé
mon caractère.
L'entraînement doit aussi jouer
un grand rôle…
Oui bien sûr. Je cours depuis 25 ans et je
m'entraîne trois fois par semaine: jogging,
séries d’accélérations en pleine nature,
course sur piste, préparation physique
générale…
Je fais également du cross-country en
stade en hiver, des courses de 15 à 25 km
au printemps, des trails de préparation
d'une quarantaine de kilomètres et du kilomètre vertical (1000 mètres de dénivelé
sur la plus courte distance possible), où j'ai
réalisé un temps de 49 minutes.
En tout pour l'ultra-trail de Belledonne, j'ai
cumulé 40000 m de dénivelé sur les trois
mois précédant l'épreuve.
De plus, je suis entraîneur hors stade au
Club athlétique de Pontcharra - La Rochette
(CAPR), où plusieurs Cheylasiens sont
inscrits. Je profite de l'occasion pour informer les personnes intéressées qu'elles
peuvent me contacter au 04 76 71 73 02
ou au 07 70 96 22 72 pour plus de renseignements sur la pratique de l’athlétisme au
sein du club (éveil athlétique à partir de 7
ans jusqu'à loisirs adultes).
Quel est votre prochain objectif?
J'ai bien l'intention de participer à l'Ultratrail du Mont-Blanc dès l'année prochaine! n
Les élèves de CE2, CM1 et CM2 de
l'école Chartreuse ont accueilli en
mai dernier Sylvain Pettinotti, auteur
isérois de romans policiers. Objectif :
écrire une nouvelle grâce aux
conseils avisés de l'auteur. Par petits
groupes, ils ont défini la trame de l'intrigue puis travaillé sur les personnages, les lieux, le délit et les fausses
pistes que tout bon roman policier se
doit de contenir. Chaque classe a
ensuite réalisé un recueil de nouvelles. Une rencontre et un goûter
avec les parents étaient ensuite organisés à la bibliothèque. L'occasion
pour chacun d'en apprendre plus sur
la méthode d'écriture de l'auteur et de
se faire dédicacer un de ses livres.
Les recueils - « Nouvelles policières
au CE2 », « Mystères au Cheylas »
(CM1) et « Nouvelles policières au
CM2 » - peuvent être empruntés à la
bibliothèque.
Le Cheylas Magazine| Novembre 2013 | 21
d13090010_cheylas61_initiat_Mise en page 1 14/10/13 13:39 Page22
INITIATIVES
Portraits d’associations
Le théâtre, générateur d’énergie
Pas moins de trois
associations cheylasiennes
permettent de découvrir
le théâtre.
LA COMPAGNIE THALIE ET CALLIOPE
Vous avez toujours rêvé d’interpréter
des personnages différents ? La compagnie n’attend plus que vous ! Grâce à un
metteur en scène professionnel, elle
peut accueillir tous les candidats de 16
à 78 ans auxquels elle s’adapte. Le metteur en scène crée en effet les personnages en fonction des rôles que l'on veut
ou peut interpréter. Cela permet à des
novices de tenir un petit rôle comme aux
plus expérimentés de jouer plusieurs
personnages dans la pièce.
En début de saison, le metteur en scène
propose une pièce de type vaudeville
selon le nombre de rôles nécessaires et
la répartition hommes/femmes. La pièce
sera montée tout au long de l’année.
Chaque répétition démarre avec des
exercices ; viennent ensuite la maîtrise
du rôle et des dialogues.
Les acteurs ne sont pas les seuls ingrédients de la recette. La confection des
costumes et des décors comme la partie
technique demandent aussi des compétences. Avis aux amateurs !
La petite troupe se produit ensuite dans
la commune sur trois soirées mais aussi,
cette année, à Sainte-Marie-d’Alloix pour
deux représentations.
Pour plus d’informations :
http://affinitiz.net/space/thalie-et-calliope
GRAINE D’HUMOUR
La plus ancienne des trois associations
existe depuis 23 ans sur la commune
avec l’objectif de « s’exprimer par le rire,
faire rire et chanter ». Elle propose donc
des spectacles très différents tout au long
de l’année, le rire restant le fil rouge des
représentations. Apprendre à s'exprimer
devant un public au moyen de sketches,
de chansons, de danses et de jonglage ;
divertir un public ; donner du plaisir en se
faisant plaisir… voilà le programme de
cette association qui veut révéler le dynamisme et l'humour chez les enfants, les
adolescents et les adultes.
Pour réaliser ce beau programme, c’est
à un travail de répétitions auquel s’astreignent chaque semaine les futurs artistes
de 16 à 99 ans. Chant, danse et comédie font naître les spectacles. Le prochain, composé de plusieurs sketches
sera présenté le 22 novembre à la salle
des fêtes de Le Cheylas et en décembre
à Sainte-Marie-d’Alloix. D’autres représentations sont prévues au printemps
en Isère.
22 | Novembre 2013 | Le Cheylas Magazine
L’association s’est aussi lancée en 2013
dans la création d’un spectacle de rue
qu’elle a inauguré avec succès à
Allevard en juin dernier. Une expérience
qui se poursuivra en 2014.
Contact : [email protected]
ET SI ON SORTAIT ?
L'association « Et si on sortait », nous
propose de découvrir une sélection
éclectique de spectacles. Créée en 2009,
la plus jeune des trois associations nous
invite à applaudir des artistes d'horizons
divers. Grâce au partenariat noué avec
d13090010_cheylas61_initiat_Mise en page 1 14/10/13 13:39 Page23
la MC2 de Grenoble, « Et si on sortait »
propose tout au long de l’année des
places à tarif réduit. C'est en juin que les
membres de l'association choisissent les
spectacles qui seront proposés aux
Cheylasiens. Un transport en bus est
organisé lorsque le nombre d'inscrits est
suffisant. Quand ce n'est pas le cas, c’est
devant la boulangerie que tout le monde
se retrouve pour organiser un covoiturage.
D'autres destinations peuvent aussi être
programmées, comme le Coléo de
Pontcharra. Le 21 février prochain, c’est
Biodiversité
Bienvenue
aux insectes !
n collaboration avec les services
techniques de la mairie, les
écoles Belledonne et Chartreuse
ont mené au printemps un projet de
construction de deux hôtels à insectes.
Les enseignants de maternelle ont
effectué un travail pédagogique sur le
rôle des insectes. L’objectif est de protéger ceux-ci du froid en accueillant, dès
la fin de l’automne, des insectes utiles
à l’équilibre de la nature soit par leur rôle
de pollinisateur (abeilles, papillons…),
soit en tant que dévoreurs de pucerons
(coccinelles, perce-oreilles…). Ils évitent ainsi l’emploi de pesticides.
E
à Montmélian qu’il sera possible d’aller
entendre Maxime Le Forestier. Un spectacle pour lequel une vingtaine de personnes sont déjà inscrites. Des tarifs
réduits peuvent être obtenus à partir de
10 personnes. Les informations sur les
spectacles proposés sont publiées dans
le bulletin mensuel de Le Cheylas.
En partenariat avec la commission animation de la municipalité, l’association a
programmé en 2014 deux spectacles à
la salle des fêtes. Le 24 janvier ce sera
Serge Papagalli qui reviendra pour la
troisième fois dans la commune, et les
11 et 12 avril, Louis Baudel viendra interpréter des chansons françaises. Cet
artiste était déjà venu en mai dernier
chanter les succès de Jean Ferrat.
L’association souhaite également faire
venir à Le Cheylas un spectacle pour les
enfants.
Pour joindre l’association :
[email protected]
Les services techniques ont construit
deux cabanes en mélèze non traité et
les ont placées au giratoire des Vignes
(vers le ruisseau du Fay), et au parc du
Rompay à côté de l’école Belledonne.
Puis les enfants ont rempli les hôtels
avec des bambous, laine de bois, petits
fagots, morceaux de branches d’acacia,
pots de fleurs remplis de paille, débris de
tuiles plates, vieilles briques… Ils ont
aussi rédigé une fiche explicative apposée sur les deux hôtels.
Notre commune poursuit ainsi l’embellissement de son cadre de vie tout en joignant l'utile à l'agréable. n
DES ABEILLES BIEN INOFFENSIVES
D’autres insectes, mais factices, ont embelli notre
commune. De magnifiques ruches avec des abeilles
entièrement réalisées par les services techniques
ont été installées dans les massifs près du parking de
la tour, de la bibliothèque et des feux sur l’avenue de
Savoie. Ces ruches de différentes couleurs
et ces abeilles au regard attendrissant s’imposent
dans le paysage et apportent une touche originale
et décorative. Un clin d’œil à la faune et la flore.
Le Cheylas Magazine| Novembre 2013 | 23
d13090010_cheylas61_initiat_Mise en page 1 14/10/13 13:39 Page24
PHOTO MYSTÈRE
Où a été prise
cette photo ?
Avis aux photographes, amateurs ou
confirmés : cette rubrique vous est ouverte.
Envoyez vos photos numériques prises à
Le Cheylas, (en extérieur impérativement !)
à : [email protected]
Rendez-vous dans le numéro 62 pour la
solution du mystère.
SOLUTION DU NUMÉRO 60
Ce bassin alimenté par le ruisseau
des Chavannes est situé en bordure
du chemin de Saint-Crépin et marque
la limite Sud de notre commune.
Il s’agit d'une plage de dégravement
servant à retenir les gravats et
déchets charriés lors des crues. Il y a
quelques dizaines d'années, lorsque
l'eau était plus abondante, l'AAPPMA
s'en était également servi pour faire
grossir des alevins de truites.

Documents pareils

Mise en page 1

Mise en page 1 urgence dépannage électricité : 0 810 333 338 urgence veolia eau :

Plus en détail