Layout 2 - Cogolin

Commentaires

Transcription

Layout 2 - Cogolin
13
Cogolinois
Les
B ULLETIN MUN ICIPAL - VIL L E D E COG O L IN
JUILLET
I
A O U T 2 0 11
L’eau dans tous ses
états ..................p. 2, 3 et 4
Fontaine quartier Fontvieillle
Tourisme : le sentier
botanique ........................p. 6
Culture : un été sous
le signe de l’art ........ p. 9
ENVIRONNEMENT
“Je ne me doutais pas
que l’eau était un
sujet aussi vaste et
passionnant”
INFOS MAIRIE
TOURISME
L e m ot d u Maire :
L’ e a u d a n s tou s se s éta ts
Il est des actions
intercommunales
qui s’inscrivent très
fortement dans le développement de chacune des communes. A
l’occasion du vingtième anniversaire de la création du barrage de
la Verne, il m’a semblé opportun de vous soumettre les grandes
lignes de notre politique de l’eau, dont le coût est supporté par
l’ensemble des usagers.
Lorsque les élus des neuf communes du Syndicat des Eaux m’ont
confié la Présidence de cet établissement en 1998, je ne me
doutais pas que l’eau était un sujet aussi vaste et passionnant.
Au fil des douze années écoulées, j’ai découvert que la réalité de
l’eau était bien éloignée de la perception que la plupart des gens
en ont : un robinet qu’il suffit d’ouvrir pour qu’elle coule sans
interruption. Derrière ce robinet se cache l’immense forêt des
enjeux environnementaux, techniques, économiques et sociaux
qu’il faut dépasser pour permettre à chacun de disposer d’une
eau de qualité à un prix raisonnable.
Savez-vous que ce Syndicat date de 1930 ?
Savez-vous que si l’on prélève trop d’eau dans nos nappes
souterraines, l’eau salée de la mer remonte à l’intérieur des terres
et peut polluer définitivement cette ressource ?
Savez-vous que les arbres et les insectes de la rivière participent
activement au nettoyage et à la qualité de l’eau ?
Savez-vous que pour venir des ressources jusqu’au robinet, l’eau
passe par des usines de traitement sophistiquées et circule dans
un réseau de canalisations de près de mille kilomètres ? Usines et
canalisations qui doivent être suffisamment dimensionnées pour
étancher la grande soif de la saison estivale…
En même temps que j’ai découvert la complexité de ces enjeux, j’ai
compris que les élus de ce Syndicat avaient, depuis longtemps,
développé des outils de gestion prévisionnelle de ses ressources
et de ses équipements. Le barrage de la Verne, qui fête donc cette
année ses vingt ans, est un des éléments majeurs de ce dispositif,
il a fourni 106 millions de mètres cubes à notre Région. Il a permis
de passer sans encombre la longue période de sécheresse entre
2002 et 2007. C’est encore lui qui nous permet aujourd’hui de
préparer l’avenir de l’alimentation en eau de notre territoire en
la complétant par l’apport d’une nouvelle branche du Canal de
Provence.
Ce barrage, nous le devons à la clairvoyance et l’obstination des
élus qui se sont succédés au sein du Syndicat des Eaux. Je pense à
Messieurs Chapelle, Glo, Gola, Raphaël, Prouteau… Nous le devons
également aux techniciens et partenaires qui ont porté le projet
et à ceux qui l’ont géré et le gèrent aujourd’hui.
La gestion durable de l’eau nécessite cette continuité, cette
solidarité entre les générations, entre les communes, les régions
et les pays.
On dit souvent « l’eau n’a pas de prix », c’est vrai. C’est son captage,
son stockage, sa potabilisation, sa distribution pour arriver
jusqu’à notre robinet qui ont un coût et qui nécessitent des
investissements colossaux et une surveillance de tous les jours.
C’est aussi pour vous faire partager toute la complexité de
l’exercice que nous faisons ce focus aujourd’hui.
Plutôt que de tenter en quelques lignes de résumer les 30 pages
du journal que le SIDECM a consacré au vingtième anniversaire
du barrage, je vous conseille de vous le procurer (accueil mairie,
OTACC, SIDECM ou sur demande au cabinet du Maire) et de le
découvrir. Il relate dans les détails, toutes les facettes de son
activité.
L’actualité c’est aussi la fin imminente de deux très gros chantiers
liés à la qualité des eaux : le décanteur des eaux du barrage et la
nouvelle station d’épuration de Fontmourier (voir encadrés).
SECHEUR DE BOUE
Avant le décanteur, les boues issues du lavage des filtres de
l’usine étaient rejetées dans la Verne.
Principalement chargées de matières minérales elles ne
polluaient pas, mais risquaient à terme, un colmatage du lit
de la rivière.
Pour remédier à ces rejets, il a été proposé de sécher ces
boues dans des serres, uniquement par l’effet solaire, les
boues se transformeront en matière sèche et pourront être
évacuées soit en décharge soit en carrière.
02
I
BUL L ET I N M UNI C I PA L - VI L L E DE COG OL I N
ENFANCE
JEUNESSE
ANIMATIONS
CULTURE
RETROSPECTIVE
EN IMAGES
SPORT
VIE DE LA CITÉ
INFOS DIVERSES
ENVIRONNEMENT
QU’EST-CE QUE LE SIDECM ?
C’est un très vieux Syndicat intercommunal qui date de
1930 qui a permis de mutualiser les eaux des nappes
phréatiques de Cogolin et Grimaud au profit des
communes littorales ne disposant que de faibles
ressources en eau, et qui a au fil du temps regroupé
9 communes de nos deux cantons et assumé la ressource
en eau. Au début les nappes phréatiques, le Canal de
Provence dans les années 79 et le barrage de la Verne
en 1991. Aujourd’hui le SIDECM dispose de :
- 3 usines de potabilisation de l’eau d’une capacité de
88 000 m3 par jour
- 52 réservoirs répartis sur le territoire permettant un
stockage de 37 000 m3
- D’un réseau de distribution à l’intérieur du golfe
d’environ 1000 km
- Et de 44 000 abonnés
Tout cela pour vous livrer au robinet un peu plus de
12 millions de m3 d’eau par an.
Le Syndicat Intercommunal de la Distribution d’Eau de la
Corniche des Maures (SICECM) présidé par Jacques
Sénéquier est dirigé par Francis José-Maria. Son siège
social est situé Galerie Raimu à Cogolin, 04 94 54 68 08.
- L’inondabilité de la plaine et son drainage rapide par
l’entretien des berges et de la végétation.
- Les rejets divers à la rivière par :
• un programme envers l’assainissement et l’amélioration
des stations d’épuration (la Môle, Cogolin, Gassin)
• un programme de dépollution agricole avec le traitement
des rejets des caves viticoles
• un programme de dépollution industrielle avec le traitement
des eaux de carénage, des eaux de rejets des usines, de
potabilisation par le SIDECM
• la protection des zones de captage dans la plaine de La
Môle et de la Giscle avec l’extension des périmètres
(Déclaration d’Utilité Publique).
Donc, on potabilise à l’usine de la Verne de l’eau issue de la
Société Canal de Provence (SCP) et du barrage et on la distribue
dans le réseau du SIDECM sur 9 communes du golfe, à partir de
l’Usine de la Môle (à Cogolin). Cette usine et celle de la Giscle
(à Grimaud), permettent le traitement des eaux de la nappe
phréatique. Nous voilà alimenté en eau à notre robinet en
quantité et qualité.
> COMMENT CELA FONCTIONNE T-IL?
Pour faire fonctionner tout ce dispositif, notre syndicat a
délégué, depuis 1936 (avec un terme fixé fin 2013) à VEOLIA
l’exploitation du service c'est-à-dire :
Le pompage et le traitement de l’eau, sa distribution jusqu’à nos
compteurs, le service clientèle et l’entretien et le maintien en
bon état du fonctionnement de l’ensemble des équipements.
C’est donc le SIDECM qui est propriétaire de l’ensemble des
usines, réservoirs, canalisations, terrains… et VEOLIA qui assume
le fonctionnement général pour notre compte.
C’est pourquoi sur notre facture d’eau il y a une part
exploitation pour rémunérer VEOLIA de son travail et une part
Syndicale permettant au SIDECM d’investir.
Il y a également une « taxe » perçue sur les volumes consommés
qui abonde un fond Régional (Rhône Méditerranée Corse) géré
par l’Agence de l’Eau, destiné à subventionner les travaux
permettant d’améliorer la qualité des eaux.
DECANTEUR DES EAUX DU BARRAGE
Le vieillissement d’une retenue collinaire comme celle
de la Verne nécessite pour optimiser l’utilisation de l’eau,
de créer en tête de la filière de traitement, un ouvrage
de décantation destiné à piéger la plupart des matières
indésirables en suspension dans l’eau.
La solution retenue pour tenir compte du volume à
traiter et du temps nécessaire à cette décantation, a
été celle d’un décanteur lamellaire proposé par le
groupement d’entreprise SOGEA, Campenon/Bernard,
Cardaillac.
C’est un immense ouvrage de 45 mètres de long sur
17 mètres de large et d’une hauteur de 5 mètres qui
a représenté un investissement de 7.2 M€.
> L’EAU DES RIVIERES
Cette « qualité des eaux » dans sa globalité nous y travaillons
depuis 10 ans maintenant grâce au contrat de rivière géré par
le Syndicat de la Giscle (SIG). A l’origine le SIG avait pour objectif
l’entretien des 70 km de rivières et ruisseaux principaux de la
plaine de Cogolin/Grimaud.
En partenariat avec les services de l’Etat, du Département, de la
Région, de l’Agence de l’eau, nous avons signé dans les années
2000 un contrat de rivière destiné à globaliser les « problèmes
de l’eau ».
BUL L ET I N M UNI C I PA L - VI L L E DE COG OL I N
I
03
ENVIRONNEMENT
En 2010, 100% des analyses (bactériologiques et physicochimiques) réalisées ont été conformes aux normes.
STATION D’EPURATION DE FONTMOURIER
Malgré les idées reçues, le prix du m3 d’eau pour un usager
consommant 120 m3/an (norme comparative française) est de
1,37 euros toutes taxes et redevances comprises.
Soit 0,000137 euros le litre, 370 fois moins cher qu’un
litre d’eau minérale pour un produit répondant aux
mêmes exigences du Service de la Santé.
Bien sûr, beaucoup de cette eau va repartir dans les réseaux
« eaux usées » après l’utilisation cuisine, vaisselle, salle de bains,
toilettes… C’est aujourd’hui sur la seule station d’épuration de
Fontmourier que va reposer l’épuration de ces effluents.
La boucle est bouclée… et vous comprenez du coup l’intérêt de
s’intéresser à toutes les « eaux ».
> L’EAU DE PLUIE
Nous avons passé sous silence les eaux de pluie qui ruissellent,
quelquefois inondent la plaine et retournent à la rivière et à la mer.
Pour Cogolin, le souci venait du Rialet. Nous avons mis 5 ans pour
l’aménager sur toute la traversée de la ville. Les événements
pluviaux de l’hiver 2010 ont montré que l’objectif de sécurisation
était atteint.
La solution membranaire, facilement évolutive dans le
temps permettra de réutiliser, toute ou partie, des eaux
épurées, en irrigation (golf, polo, carrefour paysager),
le reste retournant à la rivière pour réalimenter les
nappes souterraines. La nouvelle station d’épuration
permet la suppression de celles de Fontmourier et de
Cogolin Village. Actuellement des essais de mise en
route sont effectués avant qu’elle ne soit totalement
fonctionnelle pendant l’été.
Vous voyez bien que « l’eau n’a pas de prix »…
Le Syndicat Intercommunal d’Assainissement Cogolin-Gassin (SIA),
après la mise en route de sa nouvelle Station d’Epuration (STEP),
va libérer l’espace des deux anciennes (Fontmourier et Cogolin
Village) et se lancer dans un dossier de demande d’autorisation
pour utiliser les eaux de rejets en arrosage.
Le SIG fait le bilan du contrat de rivière avant de travailler sur
un nouveau contrat de rivière ou, qui sait, un contrat de baie
étendant la problématique au golfe et aux diverses rivières s’y
jetant.
C’est le travail dans la continuité de plusieurs « générations » d’élus
qui ont su appréhender les difficultés, anticiper les problèmes et
trouver des solutions, qui nous permet de vivre aujourd’hui sans
pénurie d’eau, avec des rivières propres et entretenues.
Au SIDECM, le schéma directeur d’eau potable nous a poussé à
choisir de conforter notre approvisionnement des eaux de la SCP
par une nouvelle branche arrivant à Sainte-Maxime.
C’est en 2014 que devrait arriver l’eau du Canal de Provence
dans une nouvelle usine (à créer) de Sainte-Maxime qui après
un bouclage des réseaux du SIDECM et de la ville, nous permettra
de faire face à nos besoins pour les 20 prochaines années. C’est
environ 18 M€ qui seront nécessaires à cette nouvelle étape de la
distribution de l’eau dans notre petite Région.
04
I
BUL L ET I N M UNI C I PA L - VI L L E DE COG OL I N
Vous voyez qu’il y a longtemps que les Elus sont « Ecolos ! »…
Jacques SÉNÉQUIER
ACTUALITÉS
Aménagement de Cogolin-Plage : où en est-on ?
V
Vous avez beaucoup entendu parler du projet d’aménagement de Cogolin-Plage en 2010, un peu moins cette année. Comme
pour tout projet de cette envergure, il y a des temps pour informer, communiquer, recueillir les réactions et des temps pour
travailler « au calme », réfléchir, aller dans le détail technique des choses. C’est dans cette phase que nous nous trouvons
depuis quelques mois et pour quelques mois encore. En effet, il s’agit d’une démarche complexe puisqu’elle vise à améliorer le
fonctionnement et l’image du quartier « Cogolin-Plage » dans son ensemble et au-delà de La Foux…
Tout ne se fera pas en un jour mais… un peu chaque jour.
> Le projet
Sous réserve des démarches en cours, le
terrain de 13 ha, communément appelé « site
du Yotel », intégrera avant tout un quartier,
celui de Cogolin-Plage. Nous voulons désenclaver le site, faire qu’il puisse vivre et bien
vivre à l’année et que puissent s’y côtoyer
toutes les populations… Nous voulons donner
naissance à un quartier où, à terme, les flux
automobiles seront mieux maitrisés et
canalisés. Un quartier qui accueillera un
Transport en Commun en Site propre (TCSP) et
qui sera traversé de pistes cyclables et de voies
piétonnes… Rappelons que l’avant-projet
présente un programme mixte divisant,
sommairement, le terrain en quatre parties :
- Une partie dédiée à une résidence de
tourisme qui pourrait être une refondation
du « Yotel », si un accord était trouvé avant
octobre 2012*
*Il n’y aucune raison que nous fermions
la porte à un redéploiement du Yotel sur
site. Les dirigeants de la SC du Yotel
travaillent en ce moment sur un projet
qui pourrait très bien se traduire en 2012,
par le dépôt d’un permis de construire.
C’est le sens du protocole que la
commune a signé avec ces dirigeants. Le
5 mai dernier, lors d’une réunion dans les
locaux du Conseil Régional à Marseille le
maire a d’ailleurs confirmé sa volonté
d’aller jusqu’au bout de cette démarche.
- Une partie dédiée à un complexe hôtelier de
grande qualité
- Une partie affectée à des logements pour
actifs
- Une partie qui pourrait recevoir un pôle
d’activités tertiaires et nautiques (un port à sec
enterré) et un espace culturel et de congrès
qui fait défaut actuellement dans le golfe
A ce projet en quatre « lots », s’ajouterait un
bassin fluvial ou maritime permettant aux
plaisanciers de moderniser et réhabiliter
l’équipement communal et aux Marines de
Cogolin d’avoir une meilleure gestion de leur
plan d’eau.
Un espace pourrait être réservé pour que dans
dix ou vingt ans nos successeurs puissent en
disposer.
Au final, une trame arborée sur chaque lot
représenterait près de 50% du site.
ETAT DES LIEUX DE LA VÉGÉTATION
En 2009, l’Appel à Idées avait permis de
dégager, parmi d’autres, une priorité
débattue et retenue ensuite par les élus :
la conservation d’une large partie du site
si ce n’est naturelle, du moins arborée.
Nous avons donc souhaité faire faire un état
des lieux pour savoir s’il s’agit réellement du
« remarquable poumon vert du golfe de
Saint-Tropez » que certains définissent avec
facilité et dans quel état sont les arbres.
C’est pour cette raison que nous avons eu la
visite en avril dernier, d’une demi-douzaine
d’étudiants de l’École Nationale Supérieure
du Paysage (ENSP) de Versailles (antenne de
Marseille) accueillis au Yotel. Sous l’égide du
paysagiste Jean-Pierre Clarac, ils ont passé
une semaine pour étudier en détail la végétation présente, l’état des arbres, leur
évolution probable, échanger et rencontrer
des personnalités telles que l’Architecte des
Bâtiments de France...
> Les démarches en cours
- La définition et la validation d’un « nouveau
Yotel » : le Yotel est aujourd’hui un village
de vacances en plein air qui occupe les
13 hectares inondables au PPRi** (zone bleue
constructible sous conditions). Une réhabilitation, modernisation et mise aux normes
s’impose de ce simple fait. Un projet d’unité
résidentielle touristique ouverte à l’année de
quelques 500 lits sur 2 hectares ou un peu
plus, pourrait être retenu dans le programme
du quartier. Si au final les dirigeants du Yotel
ne devaient pas « candidater », ce serait une
autre résidence de tourisme avec un autre
opérateur qui serait retenus.
- Le site du Yotel est qualifié de zone inondable
au PPRi mais toutes les études conduites
depuis 5 ans par le Syndicat de la Giscle ou la
commune démontrent que ce classement
n’est pas pertinent. La commune a passé
une convention avec le Pôle Mer PACA et
ses bureaux d’études pour « contre expertiser
le PPRi » et proposer un modèle plus
dynamique permettant de concilier les
impératifs de sécurité et de développement.
Le Syndicat de la Giscle et les Services
Techniques de Cogolin et de Gassin suivent
ce volet hydraulique du projet.
- Chaque maire du golfe, chaque conseil
municipal, se préoccupe du manque de
logements pour actifs. Ayant pourtant le parc
Les apprentis architectes-paysagistes ont diagnostiqué
la végétation du site du Yotel
de logements aidés le plus important du
golfe, Cogolin continue de rechercher des
réponses adaptées à ces besoins. Dans ces
conditions, le site du Yotel constitue aussi
une opportunité à saisir et nous travaillons
sur ces questions avec des opérateurs
qualifiés tels le Groupe Caisse des Dépôts et
Consignations et ses filiales, le 1% patronal,
les bailleurs, quelques promoteurs qui font ce
type de produits, …
- L’Association des Plaisanciers souhaite
moderniser son équipement (qui est un port
communal ne l’oublions pas), les Marines
(dont la concession s’achève en 2019) ont des
besoins d’anneaux nouveaux, … autant de
sujets complexes sur lesquels la commune
travaille avec le concours de ces partenaires.
- Le site du Yotel est situé au cœur du nœud
routier de La Foux face au Géant Casino, luimême situé sur la commune de Gassin. C’est
donc avec Gassin et sous l’égide du Conseil
Général, notamment sa Direction des Routes,
que nous abordons ces questions. La
perspective du TSCP Sainte-Maxime – SaintTropez (et La Foux – Village de Cogolin), les
liaisons cyclables, les transports maritimes, …
sont autant de dossiers que nous suivons
pour inscrire notre projet, et plus largement
la restructuration du quartier Cogolin-Plage,
à la bonne échelle de décision.
** Plan de Prévention des Risques Prévisibles innondation
BUL L ET I N M UNI C I PA L - VI L L E DE COG OL I N
I
05
TOURISME
L
orsque l’on parle de Cogolin, on
ne pense pas à une destination
touristique à part entière car
l’attractivité se fait plus largement à
travers le golfe. Notre ville est avant tout
à un lieu de vie à l’année, de services et
d’artisanat. Et pourtant…
> OTACC et Maison du Tourisme :
des structures conplémentaires
L’action touristique sur notre commune se
partage entre celle de la Maison du Tourisme
du golfe de Saint-Tropez située à Gassin
et celle de notre Office de Tourisme et
d’Animation Culturelle Cogolinois. A l’échelle
nationale et internationale, la promotion du
Golfe de Saint-Tropez a été déléguée par les
douze communes à la Maison du Tourisme,
également centrale de réservation. A l’échelle
du territoire communal, c’est à l’OTACC
que la gestion de la compétence Tourisme
est confiée. Ses missions de service public
sont d’assurer l'accueil et l'information des
touristes, la promotion touristique de la
commune, en coordination avec les comités
départemental et régional du tourisme.
L’association a également pour objet d’étudier et de mettre en œuvre des projets de
développements touristiques.
Cogolin : ville touristique ?
Enfin, les domaines viticoles ouvrent leurs
caveaux aux visiteurs et partagent la passion
de leurs produits.
• LES ESPACES LOISIRS CÔTÉ TERRE ET
CÔTÉ MER
Le quartier de Grand Pont accueille aujourd’hui des parcours de quad (06 01 49 84 86),
de paintball (06 23 70 03 33), de mini golf
(04 94 56 56 56), ainsi qu’un parc à thème
(Labyrinthe des sens et foot golf) (04 94 49 07 07),
et un parc de jeux. Depuis les Marines de
Cogolin ou Port-Cogolin, il est possible de
pratiquer la plongée sous-marine et de partir
en excursions (location de bateaux ou bateau
promenade). Renseignements navettes :
Bateaux Verts : www.bateauxverts.com
( 0 4 9 4 4 9 2 9 3 9 ) - L a P o u n ch o :
www.lapouncho.com (06 84 07 4187)
En complément de cette démarche, à la
Demeure Musée Sellier, une amélioration des
espaces d’exposition est en cours. Les salles du
rez-de- chaussée ont été rénovées et équipées.
A l’étage au-dessus, le musée du Coq a été
réaménagé pour mieux valoriser la collection
avec l’installation de nouvelles vitrines et une
nouvelle disposition des thématiques. Le vieux
village, qui n’était piétonnier que le soir, l’est
désormais à partir de 13h.
> … à valoriser
> Une offre touristique réelle…
Cogolin est un lieu de séjour très saisonnier
pour la majorité des structures d’hébergements (campings, meublés bords de mer,
bateaux, hôtels). Depuis 2010, les hôtels
doivent répondre à de nouveaux critères pour
obtenir leur classement. Ainsi l’Hôtel Bliss,
l’Hôtel Ibis et le Best Western conservent
leurs trois étoiles ! Mais Cogolin est aussi un
lieu d’excursions et de loisirs en plein
développement…
• LES EXCURSIONS
Les balades contées du vieux village se font
gratuitement le mercredi à partir de 10h30
sur inscription et sur réservation pour les
groupes. Une carte découverte est à la
disposition de ceux qui préfèrent visiter
individuellement. Les randonneurs découvriront deux sentiers balisés : le sentier des
crêtes ( 12,5 km - 4h), au départ de l’usine de
traitement des eaux, quartier des Aubrettes
et le sentier botanique (1 km - 1h), situé lieudit Négresse.
• LES VISITES TOURISTIQUES
La Demeure Musée Sellier, le musée Raimu et
la fabrique de pipes de Cogolin peuvent être
visités toute l’année (horaires d’été voir page 16).
La galerie Sens Intérieur à Port Cogolin offre
également des expositions d’art contemporain
dans un espace récemment réaménagé et
agrandi. Côté gastronomie, la conserverie
« Au Bec Fin » propose visites et dégustations.
(Renseignements : 04 94 55 74 43).
06
I
• LES ÉDITIONS DISPONIBLES
L’Office de Tourisme propose différents
documents de promotion de la commune et
de ses activités : les guides des animations
(mensuels et saisonniers), le circuit « découverte du vieux village » qui est traduit en
anglais ainsi qu’un tout nouveau carnet
pratique, disponible en français, anglais
et allemand et un nouveau dépliant de
présentation du sentier des crêtes.
Emilie, Dany et Stéphanie accueillent et conseillent les
visiteurs toute l’année
• REVALORISATION DU CENTRE ANCIEN
Dans le cadre de la mise en valeur du
patrimoine bâti et de la revalorisation
du centre ancien, une nouvelle phase de
la réhabilitation de la Chapelle Saint-Roch
démarrera au mois de septembre. Elle
comprendra l’achèvement de la toiture, la
démolition de la façade et le coulage d’une
dalle à l'intérieur de la grange, et la restauration du petit cabanon à l’arrière.
BUL L ET I N M UNI C I PA L - VI L L E DE COG OL I N
Laetitia Roche, agent au service Espaces Verts avec
Karine Raybaud, adjointe au Tourisme et Sébastien
Lafon, directeur de l’OTACC visitent le sentier
botanique lieu-dit Négresse
• REAMENAGEMENT DES SENTIERS
Le rafraîchissement des sentiers de randonnée
est en cours. Une meilleure signalétique pour
accéder à leur départ est prévue alors qu’une
convention a été passée avec le Club des
Randonneurs Cogolinois qui assure le suivi du
balisage.
Le sentier botanique, lieu-dit Négresse, est
désormais sécurisé. L’amélioration de sa
signalisation est en cours, en collaboration
avec le service Espaces Verts de la ville. Ainsi,
cet été les promeneurs pourront le redécouvrir.
• AMÉLIORATION DE LA SIGNALÉTIQUE
Afin de guider les visiteurs vers les différents
points d’intérêt, une réflexion est engagée
sur la signalétique ainsi que sur les modes de
visites et de découvertes ludiques.
Karine Raybaud,
adjointe à la Communication,
à l’Information et au Tourisme
INFOS MAIRIE
Le respect
des règles de vie
en commun
est l’affaire de tous :
SOURIEZ
VOUS ÊTES
FILMÉS !
Le mot de l’adjointe
> Je ne le répèterai jamais assez !
> Mise en place
de la vidéo-protection
Enfin elle est installée aux endroits
stratégiques de la ville la vidéo-protection
dont l'intérêt n'est plus à démontrer. Elle
constitue d'abord un outil de dissuasion
pouvant empêcher le passage à l'acte
malveillant.
D'autre part, c'est un outil de sécurisation :
elle permet un quadrillage permanent d'une
zone à risques. Elle complète parfaitement
l'action de la police municipale et de la
gendarmerie.
Dans certaines conditions, toutefois très
encadrées par la loi, l'exploitation d'images
enregistrées permet d'apporter aux forces de
l'ordre des éléments probants, utiles à leurs
enquêtes et d'aider à résoudre certaines
affaires. Cela a déjà été le cas.
> Vidéo-verbalisation
Une autre application de la vidéo-protection
est la possibilité de verbaliser le stationnement en double file, véritable fléau urbain.
Le principe pourrait être mis en place dans
certains secteurs comme la rue Carnot. Poser
sa voiture en double file le temps d'acheter
ses cigarettes, sa baguette ou d'avaler un café
pourrait désormais vous coûter 35 euros !
Il nous faudra continuer à développer ce
système... Que le citoyen qui a la conscience
tranquille ne s'offusque pas de ce dispositif.
L'uniforme ne remplace pas la vidéo-protection
et vice versa. Ils sont complémentaires.
Malgré les interventions de la police municipale le jour comme la nuit, malgré leur
disponibilité et leur présence, je déplore
toujours :
• Les actes de vandalisme : je suis mal à l'aise
devant tant de stupidité et d'incivilité de la
part de certains jeunes. Je ne me réjouis
aucunement de cette situation et comment
ne pas être en colère quand on sait par
avance qu' une fois « attrapés » par la Police
Municipale ou la gendarmerie, ils seront
très certainement relâchés en attendant un
possible procès...
• Les dépôts sauvages d'ordures ménagères :
pour assurer la propreté de la ville un
service est dédié à son entretien. Depuis
deux ans, il bénéficie de l'aide de la police
Municipale pour lutter contre les incivilités.
Et elles sont nombreuses ! Cela commence
bien sur par les ordures ménagères abandonnées sur la voie publique. Des gestes
qui paraissent parfois anodins aux yeux de
certains contrevenants puisque ces déchets
finissent toujours par être ramassés par
les agents des services techniques... Mais
à quel prix ! Sachez qu'il pourrait vous en
coûter tout de même 35 euros.
• Les déjections canines : au hit parade
des incivilités sont les déjections canines
qui arrivent en troisième position ! On ne
devrait pas en voir sur les trottoirs et
pourtant chaque jour on retrouve au
même endroit, une crotte de chien. Tout
bon maître devrait avoir un sac dans sa
poche et, pour les maîtres un peu moins
• Réalisation (en régie) d'un appartement
rue de la Résistance pouvant héberger
jusqu'à six saisonniers ou stagiaires
L'été est propice à certains travaux,
notamment dans les lieux qui ne sont plus
fréquentés par les enfants, comme les écoles
ou les stades...
• Etude de faisabilité de l'installation d'une
chaudière au bois-énergie pour chauffer
l’école et les gymnases de Fontvieille.
• Début des travaux de démolition de
l'ancienne maternelle Cantarelle en vue la
réalisation ultérieure d'une plate-forme
pouvant accueillir un parking.
prévoyants, des distributeurs de sacs sont
à disposition en ville.
Souriez-vous êtes filmés !
• Le bruit : le bruit et les nuisances sonores
constituent les principaux troubles de voisinage et l'un motifs les plus récurrents
d'inter vention de la Police municipale. La
proximité des lieux de vie, une mauvaise
insonorisation des logements, l'indélicatesse de certains, sont les trois principales
causes de dissensions entre voisins.
Souriez-vous êtes filmés !
TOUR D'HORIZON
DES TRAVAUX D’ÉTÉ
• Stade synthétique : remplacement du
revêtement en gazon synthétique avec
une reprise des drainages par la société
Méditerranée Environnement
Michèle Pélépol, adjointe à la police du maire et à
l'urbanisme et Serge Fintzel, chef de la police
municipale. Les communes sous vidéo protection
ont obligation de le signaler.
Alors, faisons tous un effort, pour nous bien
sûr, mais aussi pour les touristes qui visitent
notre ville.
Il me reste à vous souhaiter de passer un bel
été !
Michèle Pélépol,
adjointe à la police du maire
et à l'urbanisme
• Aménagement (en régie) d'un bureau et
d'une pièce en vue de la conservation des
archives de la mairie, avenue GeorgesClemenceau.
• La création d'un préau pour l'école
élémentaire Chabaud est à l'étude de
même que la réfection du bâtiment
attenant au « Guichet unique » qui
accueillera les bénévoles de l'Association
familiale.
Stade synthétique en cours de remplacement
BUL L ET I N M UNI C I PA L - VI L L E DE COG OL I N
I
07
ENFANCE / JEUNESSE
Le mot de l’adjointe
Allo… maman ?
La micro-électronique étant passée par là, exit les énormes
batteries des premiers Radio com. 2000 dans les coffres de nos
voitures et bonjour les Smartphone ou autres téléphones
intelligents dans les cartables de nos enfants !
Lien social NON ! Quand on parle d’enfants de 10 ans.
Nécessaire pour donner l’heure ? NON. Il existe un objet qui
rempli cette fonction et qui s’appelle une montre…
Rassurant ? OUI. Pour les familles qui par nécessité sont en
quête d’un relais de surveillance, pendant un trajet de l’école
au domicile par exemple, mais pour la plupart nous laissons le
père Noël apporter ce cadeau à de trop jeunes enfants !
Qui n’écoutent pas seulement de la musique, mais usent
parfois de sms pour s’insulter entre camarades, ce qui influe
inévitablement sur l’ambiance générale une fois en cours ou
utilisent ce bel objet pour filmer, voire pour tricher.
A Cogolin dans une classe de 21 élèves de CM2 ce sont 15
téléphones portables qui ont été ramassés par l’institutrice,
belle récolte !!!
Par respect, pour les enseignants qui n’entendent que trop
souvent les sonneries des portables en cours, pour économiser
la longue vie de nos jeunes enfants qui consommeront de la
téléphonie des dizaines d’années durant, résistons un peu…
Dominique THOMAS
adjointe à l’Enfance et à la Petite Enfance
Des fêtes et spectacles d’école
Inauguration du rocher
« flore de Val d’Astier »
Comme chaque année, les mois de mai et
de juin ont été émaillés de fêtes, de joyeuses
kermesses ainsi que de nombreux spectacles
musicaux présentés aux parents au Centre
Maurin des Maures et parfois aux élèves
d’autres communes du golfe au Carré
Gaumont...
Souvent fruit d’une, voire de deux années
de travail de la part des enseignants et des
élèves, ces spectacles musicaux ont été,
pour la plupart, conçus dans le cadre d’une
convention passée entre l’école et les
intervenants musiciens du Conservatoire
intercommunal. Ils ont été présentés dans
des conditions de son et de lumière professionnelles assurées par les techniciens du
centre culturel.
La maternelle Plein Soleil a proposé, de
surcroît, et comme chaque année, son
spectacle de danse dans la cour de l’école.
Le 8 juin dernier, quartier Val d’Astier,
enseignants, élus, syndicats partenaires
et parents inauguraient une œuvre
collective réalisée par les enfants de
l’école maternelle du Rialet.
Spectacle « Art et musique » : petits école Malaspina
Spectacle musical Fontvieille : « Le vol de l’oiseau »
Un gros rocher, fourni par la carrière de
la Môle, a été décoré de plaques de terre
cuites et vernissées, représentant dixsept végétaux recensés dans la vallée.
Cette œuvre a été réalisée avec l’aide de
la potière Béatrice Balguérie, dans le
cadre d’un projet intitulé « A l’école de
la forêt » et validé par le ministère de
l’Education Nationale, le syndicat des
eaux, le syndicat de la Giscle, l’ONF et
l’Association pour la Sauvegarde et
l’Aménagement de la Vallée de la Môle.
Spectacle musical maternelle Plein soleil : chant et
danse sur le thème des saisons
« Venez découvrir « la flore de Val d’Astier »
et promenez-vous avec vos enfants sur
cette piste forestière, les ombrages y sont
havres de fraîcheur en été… »
Spectacle “Art et musique” : grands école Malaspina
08
I
Spectacle d’école en plein air : maternelle Plein Soleil
BUL L ET I N M UNI C I PA L - VI L L E DE COG OL I N
Pour accéder au quartier Val d'Astier
(situé à mi-chemin entre Cogolin et La
Mole) : prendre la RN 98 en direction de
Toulon. A quatre kilomètres environ, il
est indiqué sur la gauche.
ANIMATIONS
Un été sous le signe de l’art
A
lors que nous fêterons cet été le cinquième anniversaire de notre salon Trans'Arts,
la commune confirme sa volonté d’optimiser l'accès à l'art pour ses habitants
autant que pour les touristes. Nos déplacements dans les salons spécialisés et
la multiplication de nos contacts, ont facilité les expositions sous des formes de plus en
plus originales…
> Place aux jeunes artistes
à la Demeure Musée Sellier
Laurent Daudé
> Les statues monumentales
… Par exemple, le sculpteur Ali Salem qui
participait au salon 2010, acceptait de poursuivre sa collaboration avec la commune
en laissant à sa disposition ses immenses
« Femmes de pêcheurs » provisoirement
installées au rond-point Saint-Maur.
Depuis mi-juin et en collaboration avec les
services techniques de la ville, l’artiste a mis
en place une nouvelle série de sculptures monumentales disposées à travers le centre-ville.
Ces statues devraient rester en place jusqu’à fin
septembre. La plus étonnante est sans aucun
doute la sculpture exposée place de la Liberté.
Elle pèse 380 kilos de bronze et mesure plus
de trois mètres de haut. L’œuvre a été retenue
pour participer au Salon d'Automne sur les
Champs Elysées au mois d’octobre. Elle est la
pièce maîtresse de l'exposition célébrant le
XXe anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant. Le reste des
œuvres d'Ali Salem sur ce thème est exposé
au rez-de-chaussée de la Demeure Musée
Sellier en même temps que ses peintures.
Deux autres salles de la Demeure, autrefois
occupées par la bibliothèque, ont été
récemment réhabilitées dans la perspective
d'accueillir cet été, quatre jeunes étudiants
et futurs artistes.
Ils y créeront une œuvre commune sous les
yeux des visiteurs. L'idée nous a été soufflée
par la peintre Corinne Kowalski qui exposera
elle-même au mois d'août.
Camille L : étudiante aux Beaux Arts de Paris : céramiste,
Galla K : étudiante aux Arts Décoratifs de Strasbourg :
photo et vidéo, Pauline N : étudiante à la « Central
Saint Martin School of London » : Art Design et Dimitri C :
étudiant aux Beaux Arts de Paris : céramiste et art
numérique.
pour les artistes et les visiteurs
OÙ VOIR CES SCULPTURES ? : « Adam et Eve », face à
l'Espace-Rostropovitch, « Les Africains », face au Centre
Maurin des Maures ; « Compétition », place de la
Liberté ; « Tornado » devant la Demeure Musée Sellier ;
« Complicité », place Bellevue ; « Le Banc », « Un seul
cœur » sur le parvis de la Mairie avec « Bébé dans les
feuilles de vigne » au dessus de la fontaine.
Un des temps forts de ce festival sera le
spectacle donné par le National Choir Capella
de Biélorussie le jeudi 21 juillet dans le cadre
de la tournée du XVIe Festival Choral
International en Provence.
A noter également le retour de l’orchestre Big
Band de la musique des équipages de la
flotte de Toulon le jeudi 28 juillet. Sans
oublier les désormais classiques « Nocturnes
littéraires » qui accueilleront sur le quai de la
Galiote, une trentaine d'auteurs de renom.
D’autre part, deux dates ont été retenues
pour une démonstration de sauvetage en
mer par des Terre-Neuve… Toutes ces
animations sont gratuites et ouvertes à tous
(voir page 16).
En centre-ville des soirées animées par des
bals de quartier place de la République, rue
Gambetta, boulevard Michelet ou place de
l'Abbé-Toti et rue Carnot, sont proposées tout
l'été par l’OTACC ou les restaurateurs ainsi
que des dîners-jazz en plein air.
> Trans’arts : plus de confort
Ali Salem
> Festival de la mer
Durant l’été, Trans'Arts recevra une soixantaine d'artistes peintres et sculpteurs dont
trois d'entre eux ont été médaillés au salon
d’art contemporain organisé par la Société
Nationale des Beaux-Arts au Carrousel du
Louvre cet hiver.
C’est le cas de Cécile de Kock, sculptrice
cogolinoise, marraine du salon et membre
du comité de sélection. Cette année le
comité s'est agrandi avec l'arrivée dans
l'équipe de Bruno Bernard, directeur de la
galerie d'art contemporain Sens Intérieur,
située à Port Cogolin.
Nous sommes très fiers de la qualité des
artistes que nous recevons cet été et
soulignons également la présence de la
peintre Anne Vernon ainsi que du sculpteur
cogolinois Jean-Marc Jurain.
Nous avons également repensé la mise en
valeur des œuvres dans la salle du Centre
Maurin des Maures et revu l'éclairage.
Dernière nouveauté à signaler et qui a son
importance : la cérémonie commémorative
du 14 juillet se déroulera à 18 heures.
Elle sera immédiatement suivie d'un apéritif
et d'un bal place de la République.
Nous vous souhaitons à tous un bel été
culturel et nous serons ravis de vous
accueillir sur les lieux des expositions et des
animations.
Laurent Daudé,
Adjoint à la Culture et son équipe
Le Big Band de la musique des équipages de la flotte
de Toulon reviennent aux Marines le jeudi 28 juillet
BUL L ET I N M UNI C I PA L - VI L L E DE COG OL I N
I
09
VIE DE LA CITÉ
Le capitaine de ville Jacques Laboulais et
le maître de cérémonie Olivier Porre
Rétrospective en images mai-juin
La procession remonte l’avenue Georges-Clemenceau
Place Bellevue : hommage à Saint-Maur près de la chapelle St-Roch
L’artiste peintre Anne Vernon offre un tableau à la
médiathèque de l’Espace Rostropovitch
Jacques Laboulais, capitaine de ville des XVes Bravades de la Saint-Maur est applaudi à la fin des festivités
Le maire, Jacques Sénéquier, à l’occasion de la fête mères, au Spectaculaire numéro de dressage lors de la Fête Equestre
Centre Marin des Maures
aux Aubrettes
Les participants au concours de piano du Conservatoire intercommunal ont tous été récompensés
10
I
Les enfants à la sortie de l’église le dimanche des XVes Bravades de la Saint-Maur
BUL L ET I N M UNI C I PA L - VI L L E DE COG OL I N
Vernissage de l’exposition du peintre Willi Mayerhofer à la Demeure Musée Sellier
Rétrospective en images mai-juin
VIE DE LA CITÉ
Inauguration de la fin de la première tranche des travaux avenue Georges-Clemenceau Exposition de Harley Davidson sur la place de la République
La parade des Harley Davidson passe par le centre-ville
Les médaillés de l’Escandihado de gauche à droite : Robert Cérésola,
Céline Merlino, Marie-Claire Galfré, Christian Cornali, Ermine L’humoriste Topick au Centre Maurin des Maures
Walleran, Elodie André, devant : Maëva Alvarez et en Justine Girard
Jeannine Camba qui a fêté ses 90 ans le 1er juillet et Danièle Certier, présidente du Club du Trèfle Vernissage de l’exposition Ali Salem, au rez-de-chaussée de la Demeure Musée Sellier
Jazz club : les musiciens Catalans du « Ignasi Terraza
Trio » et le saxophoniste Toni Sola au Centre Maurin
des Maures
Georges Vignati et les Editions Persée ont invité l’auteur Le jeune Florian Carrer vedette du gala du Club de Danse
François Bégaudeau à donner une conférence au Cinéma Raimu Cogolinois
BUL L ET I N M UNI C I PA L - VI L L E DE COG OL I N
I
11
SPORT
Le trophée des sports en images
1
12
I
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
BUL L ET I N M UNI C I PA L - VI L L E DE COG OL I N
SPORT
2E CÉRÉMONIE DE REMISE DES TROPHÉES DES SPORTS
Le 20 juin, le service des sports et d'animation de la ville organisait la 2e soirée de remise des trophées afin de récompenser les
meilleurs sportifs de l’année. Les athlètes du Club Gymnique du Golfe, sont intervenues avec une spectaculaire démonstration, de
même que les judokas Claire Mignard et Jérôme Covarel. Florian Carrer, élève au cours de danse classique au Club de Danse Cogolinois
esquissait un pas de deux avec Elisa. Le jeune garçon de 11 ans a été admis à l'Ecole Nationale Supérieure de Danse de Marseille tout
comme Emy Alpozzo, 12 ans, élève au conservatoire Rostropovitch-Landowski, également récompensée. Un hommage appuyé a été
rendu à Yvette Franco et Brigitte Abraham pour des années de bénévolat auprès du club de basket et le maire a tout spécialement
félicité et encouragé Virginie Aramburu, membre de l'équipe de France d'athlétisme en Fédération de Sport Adapté. La jeune femme
prépare actuellement les Jeux Paralympiques de Londres 2012.
PALMARÈS DES TROPHÉES (voir photos ci-contre)
Photo 1 : BASKET - benjamins : 1ers du championnat pré-excellence (Théo Allinio, Jean Manuel Alvarez, Florian Aouchiche, Brice
Bommier, Nicolas Boughari, Jack Cornell, Victor Liogier, Olivier et Rémi Raynaud, Ruben Sfez, Florian Tesseire, Pierre Troubat et Saliou) /
Photo 2 : BASKET - Quentin Bommier, sélectionné en équipe du Var / Photo 3 : FUTSAL - Président : Ichem Bouchouk, équipe sénior :
1re du championnat départemental 2e division / Photo 4 : FOOTBALL - Equipe U11 monte en élite départementale. / Photo 5 :
FOOTBALL - Equipe U19 : champions du Var excellence et monte en élite départementale / Photo 6 : CLUB GYMNIQUE DU GOLFE benjamines : championnes départementales (Loli Bernard, Emilie Bordi, Pauline Costa, Louise Nagara, Lucy Tremel). Lisa Gilly :
championne régionale poussine. Team Gym (Pamela Conte, Sonia Hassoune, Clara et Manon Gilly, Anaëlle Bergeron, Carine Heaumont) :
championnes de France pour la deuxième année consécutive / Photo 7 : GRS - benjamines : championnes départementales (Elsa
Bonabesse, Bérénice Arrenoux, Mathilde Garcia, Clara D'assunceo) / Photo 8 : FOOTBALL - Alexis Bourdin : diplôme de jeune éducateur /
Photo 9 : KARATÉ - Chaouki Karbouche : champion de ligue cadet, Alexis Silva : champion de ligue benjamin et médaille de bronze
coupe de France de Kempo et Cyril Toque 3e Ligue Karaté contact et 3e du Var. / Photo 10 : HALTÉROPHILIE - Paul-André Devroe
Champion du Var et PACA et son père / Photo 11 : JUDO - Dany Da Silva : 3e du championnat du Var, 2e du grand prix inter-régional,
Jérôme Covarel 3e du championnat du Var, Claire Mignard : championne du Var, vice championne d'académie / Photo 12 : TIR À L'ARC Hugo Olivier, Victor Sousa, Florian Peiffer, Michel Audran : champions du Var et de Ligue Côte d'Azur et Alain Ruiz : vice-champion du
Var, champion de Ligue Côte d'Azur / Photo 13 : TENNIS DE TABLE - Stéphane Elattaoui, Yves Serret et Nicolas Fournaux, équipe sénior :
monte en régionale 2 / Photo 14 : VOLLEY BALL - Dominique Faudon adjoint au sport et Eric Grimaud Président, équipe sénior :
monte en Régionale 2 / Photo 15 : TAEKWONDO - Mustapha Qesmi : vice-champion de France vétéran et Raphaël Castaldini : vicechampion de ligue / Photo 16 : Brigitte Abraham, Carol Ruiz et Yvette Franco / Photo 17 : Emy et Nathalie Alpozzo, Dominique Faudon et
Danielle Talpaert / Photo 18 : Florian Carrer et Stéphanie Dussaud / Photo 19 : Virginie Aramburu et son tuteur / Photo 20 : Florian Carrer.
Au programme de l’E.A.L. cet été
A Cogolin, on ne s’ennuie pas pendant les grandes vacances !
Sous la direction de Bénédicte Faniard, une vingtaine d’animateurs de l’Etablissement d’Accueil et de Loisirs encadreront jusqu’à 190 enfants de 3 à
17 ans en juillet et en août.
Au programme :
POUR LES 3 À 10 ANS :
• JUILLET : sur le thème du développement durable : 19 animateurs
encadreront 156 enfants sous la direction de Sandrine Calvet et Nagett
Bourouis.
Activités prévues : ateliers sportifs, activités manuelles, sorties, sensibilisation à la protection de l’environnement.
• AOÛT : sur le thème mon corps, ma tête et moi : 15 animateurs
encadreront 118 enfants sous la direction d’Adeline Lorenzi et Elodie
André.
Activités : ateliers sportifs, activités manuelles, sorties, un goûter presque
parfait, des ateliers scientifiques des petits débrouillards. Intervilles aux
Blaquières le 11 août.
POUR LES 10 À 17 ANS :
3 animateurs encadreront une trentaine de jeunes.
Au programme sportif : canyoning, aquarando, aqualand, accro-branches,
randonnée équestre. Activités à la Base Nautique Municipale.
Sous la direction d’Arnaud Garriga et Nagett Bourouis.
Renseignements : Service Animation-Jeunesse - Tél. : 04 94 54 73 30.
Parents ! Les animateurs vous sollicitent pour récupérer
livres et déguisements en bonne état pour les centres aérés.
NOUVEAUTÉ
Camp sportif dans la Drôme du lundi 22
au vendredi 26 août destiné aux enfants âgés
de 10 à 17 ans. Au programme : balades,
découverte du lieu, randonnée aquatique,
parcours aventure, VTT…
Renseignements Service animation jeunesse :
04 94 54 73 30
Les enfants du centre aéré à la Base nautique
BUL L ET I N M UNI C I PA L - VI L L E DE COG OL I N
I
13
VIE DE LA CITÉ
Zoom sur une association
Sport : Le Tennis Club de Cogolin est ouvert toute l’année
Un peu à l’écart de la ville, le Tennis Club de Cogolin est situé lieu-dit Négresse, dans un
environnement végétal naturel et verdoyant. « Nous avons 140 adhérents dont 60 enfants
à l’école de tennis » explique le président Jean-Michel Rouquet. « Le club organise trois
tournois dans la saison. En novembre pour les adultes et à Pâques pour les jeunes. Le
troisième qui se déroulera du 16 au 24 juillet est un tournoi par classement, qualificatif
pour le National Tennis Cup du Cap d'Agde à la Toussaint. Il est réservé aux adultes.
Cédric Goupil et les ados de l’école
« compétition » qui s’entraînent
deux à trois fois par semaine
Les inscriptions pour la saison prochaine se
feront en septembre sur le stand du club,
lors de la Fête du Coq, les 3 et 4 septembre.
Renseignements 04 94 54 61 16
L’été au club
En été, le Tennis Club reste ouvert. 6 courts
sont à la disposition des adhérents ou non
adhérents (tarif : 12 €/h).
Cédric Goupil, enseignant diplômé d’état,
qui dispense toute l’année scolaire les
cours à l’école de tennis, assure en été
des cours privés, individuels, collectifs et
sous forme de stage. Renseignements et
tarifs : 06 70 95 54 91.
Infos pratiques
Ouverture du « club house–bar » tous les jours de 8h30 à 10h30 et de 18h à 20h30.
Pour accéder au Tennis Club, il faut sortir de Cogolin direction Saint-Tropez et prendre
la première route à droite après le rond-point de l’Armée d’Afrique. Le lieu est également
le point du départ du sentier botanique en cours de réaménagement (voir page 6).
Une citoyenne à l’honneur
Poésie : Samya révèle les mots des écoliers de Chabaud
Depuis qu'elle a écrit “La rencontre et l'oubli”, petit recueil de contes poétiques publié en
2008, Samya repeint la vie aux couleurs de sa poésie. Elle en a fait son remède contre
l'intolérance, la morosité, la tristesse ou les coups durs. Une passion qu’elle partage
volontiers et bénévolement.
En début d’année scolaire, la jeune femme demande et obtient l'autorisation d'intervenir
de 13h à 14h, tous les vendredis, juste après le repas de cantine, auprès d'enfants de dix ans
qu'elle veut rassembler autour d'une idée de création poétique.
L'atelier se déroule toute l'année dans la bibliothèque de l'école Chabaud. Pendant
ces parenthèses, l'imagination prend le pouvoir sur les
conventions, les idées fusent, les sentiments s'expriment...
et les mot surgissent. Il a suffi à Samya de les attraper au
vol et de les remettre dans l'ordre ou le désordre, pour
finalement co-signer avec les enfants, un bouquet de
vingt deux petites histoires métaphoriques, inspirées de
leurs premières expériences de vie en société.
Le livret a été imprimé en cinquante exemplaires, un
cadeau du magasin Cogolin Bureau. Il a été offert à
chacun des enfants poètes de ce « laboratoire », au
directeur de l'établissement, au maire qui avait aimé le
projet, aux élus, à toutes les mamans et à tous les enfants
qui ont contribué par leurs illustrations à cette œuvre
commune. La couverture est signée de l'artiste Beatrice
Balguérie.
14
I
Samya et le livret devant l’entrée de
l’école Chabaud.
BUL L ET I N M UNI C I PA L - VI L L E DE COG OL I N
TRIBUNE DE L’OPPOSITION
Contents les commerçants ?
Pas vraiment !
Le 14 mai dernier l’inauguration du
premier tronçon de l’avenue Georges
Clemenceau ainsi que de la fresque réalisée
sur le mur de la Banque LCL n’a en aucun
cas mobilisé les foules.
Très peu de personnes présentes… Pourtant
l’entreprise Cardaillac ( c’est elle qui a réglé
la note) avait fait les choses en grand…
Un généreux buffet… un orchestre… enfin
tout pour satisfaire et faire oublier les
désagréments de ces derniers mois de
travaux. Mais cela n’a pas suffit à faire
avaler la pilule aux commerçants qui ont
largement boycottés l’événement.
Tout premier a baisser son rideau dès
18 heures, le propriétaire du bar, pas très
heureux de l’installation à l’heure de
l’apéritif, de la « buvette gratuite » juste à
coté de son établissement. Puis peu à peu
les autres commerçants ont fait de même…
Curieusement ils viennent de s’apercevoir
que leurs avis comptent fort peu. Ils
réalisent, mais un peu tard que les décisions
sont prises bien en amont des réunions
dites de « concertation ». Ils ne sont pas
contents et ils le montrent…
La Municipalité en place informée de ce
mécontentement, n’en a cependant que faire…
Le stationnement est en cause… peu ou pas
assez. Où garer les 2 roues ? si ce n’est sur
le trottoir et devant le cinéma… Pourquoi
n’a-t-on prévu un stationnement minute,
cela éviterait également que les voitures ne
stationnent en épis, nez dans les vitrines,
toujours sur le trottoir et souvent sur le
passage piéton, bd Louis Blanc. Où jeter les
papiers et autres ? Il n’y a pas de poubelles…
Certains sens interdits et interdictions en
tous genres sont également décriés … Fautil obligatoirement faire une balade par des
quartiers de la ville pas vraiment vraiment
touristiques ?
Les fameux plots, qui devaient être reculés,
après les réclamations d’automobilistes pas
ravis, ravis d’avoir endommagé leur véhicule,
mais qui demeurent à la même place.
Le Maire surpris ! à quoi s’attendait-il ?
Contrairement à ce qu’il pense, ce sont les
commerçants, les artisans et autres qui font
vivre une commune, et si l’on touche à leurs
commerces, il se rebiffent ! et se posent
cette question, car ils ne sont plus dupes…
Quel avenir ?
Les élus du groupe
de Frédéric Beretta
INFOS DIVERSES
Nos joies, nos peines
Nouveau à Cogolin
Mariages
> Votre chien plus beau que jamais !
02/04/2011
Sophie FOUSSE
Anthony LORENTE
02/04/2011
Geneviève BIANCHINI
Hippolyte WATRELOS
26/04/2011
Florine FOURÉ
Sylvain JANSSEN
30/04/2011
Sophie HARRACA
Éric UBBINATTI
> Une boutique d'achat d'or rue Gambetta
14/05/2011
Jessica ABRAHAM
Sébastien DE SIMONE
Depuis le 26 avril, tout le monde peut venir vendre son or auprès de Christel
qui reçoit, conseille et estime gratuitement bijoux, neufs ou abîmés, pièces,
montres... Et pour ceux qui n'osent pas pousser la porte du magasin, elle
se déplace à domicile. Christel accepte tout type d'or ainsi que des pièces et
bijoux en argent.
14/05/2011
Nezha NASSIM
Zakaria MOUSSAFI
21/05/2011
Helen MITCHELL
Peter HUDSON
28/05/2011
Amandine LEPAGE
Christopher DOS REIS
Alizée vient d’ouvrir, place de la mairie, un salon de toilettage pour chiens et chats.
« Le boudoir canin » propose accessoires, laisses, colliers, coussins, T-shirts ou
salopettes… mais aussi une gamme de nourriture bio. Côté « salon », la jeune
femme propose toutes sortes de coupes ou tontes et même des épilations.
« Le boudoir canin » - 10, rue du 8-Mai-1945 – ouvert de 10h à 13h et de 15h
à 19h. Tél. : 04 94 51 44 63.
Coté Or, 27, rue Gambetta, 83310 Cogolin. [email protected]
Tél. : 04 89 78 01 14. Du mardi au samedi de 9h à 12h30 et de 15h à 18h30.
> Brève
L'artisan Franco Rigotti, exploitant de roseaux et fabricant de anches a reçu le premier prix « Stars et Métiers Var ».
Ce prix est décerné par la Chambre des Métiers et de l'Artisanat du Var en partenariat avec la Banque Populaire.
Bravo à lui !
La conserverie « Au Bec Fin » érigée
en modèle par le préfet du Var
Marie Franqueza et Michel Dallari, les dirigeants de la conserverie « Au
Bec Fin », ont fêté les vingt ans de leur entreprise en ouvrant les portes
de leur établissement au public pour des visites et des dégustations les
24 et 25 juin dernier. A cette occasion, Paul Mourier, préfet du Var, est
venu les féliciter pour leur dynamisme et leur inventivité.
Sur la photo, derrière Marie Franqueza, de gauche à droite : Jacques Bianchi,
président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var, Gérard Cerruti,
président de l'Union Patronale du Var, Michel Dallari, Jacques Sénéquier, maire de
Cogolin, Paul Mourier, préfet du Var, Bernard Rolland, conseiller général du canton
et à droite : Corinne Orzechowski, sous-préfète.
Enfin des numéros de rue !
L’adressage n’est pas homogène sur la commune
car elle a évolué, la démographie a augmenté, de
nouvelles constructions sont apparues, en particulier
dans les écarts. De nombreux Cogolinois ne
possèdent ni nom de voie, ni numéro. De plus, des
anomalies ont été constatées, en particulier dans nos
campagnes où ne sont utilisés comme adresse que
les lieux-dits. La ville souhaite donc améliorer cette
situation en lançant une campagne de numérotation
et de dénomination des voies sur l’ensemble du
territoire. Chaque propriétaire concerné sera informé
par courrier de l’adresse qui lui sera attribuée
officiellement par arrêté municipal et transmise aux
services de la poste et des secours. Seule l’adresse
fournie par la commune est officielle. C’est dans
ce but que Babette Alacaraz, employée municipale
et Cathy Mathy, employée du Sivom du Pays des
Maures, parcourent actuellement la campagne
équipées d’un GPS professionnel qui détermine
l’emplacement exact des entrées.
Comment procèdons-nous ?
Les premiers concernés sont les habitants des zones
rurales. Pour ces écarts, la numérotation sera
métrique (distance les séparant du début de la voie).
Dans un deuxième temps, le village fera l’objet
d’une campagne qui permettra de compléter la
numérotation sérielle déjà existante (numéros pairs
côté droit de la voie et numéros impairs côté
gauche). La première plaque numérotée sera à la
charge de la commune qui proposera aux Cogolinois
concernés, de la leur poser.
Comment vous convaincre ?
Si l’adresse n’est pas conforme, le risque premier
est de ne plus recevoir son courrier. Mais aussi, en
cas d’accident, d’incendie, les services d’urgence
pourront-il intervenir dans les meilleurs délais ?
Cette numérotation respecte le cahier des charges
réalisé par l’Association des Maires du Var et les
Services de Secours.
Pour tout renseignement, vous pouvez contacter :
administration générale – Service numérotation :
Elisabeth Alcaraz/Fati Raybaud : 04 94 56 65 45 –
04 94 56 65 52.
Naissances
02/04/2011
02/04/2011
03/04/2011
03/04/2011
03/04/2011
08/04/2011
08/04/2011
15/04/2011
18/04/2011
18/04/2011
19/04/2011
20/04/2011
25/04/2011
27/04/2011
30/04/2011
30/04/2011
Lola BOGHOSSIAN
Hugo BALAN
Lina ALEMAGNA-RING
Mila COCHET
Lily LAVENAC
Mathis MARCHAND
Elea QUERLIN
Luca MORABITO OSORIO
Bilal SAHLI
Charlie GERVAZ
Ethan LAINÉ
Noah GARÉ
Nedhir MARZOUK
Selena MARCET
Samuel RICCIARDI-FIGUEROA
Luka DAURAT
01/05/2011
03/05/2011
04/05/2011
05/05/2011
09/05/2011
10/05/2011
10/05/2011
11/05/2011
17/05/2011
18/05/2011
18/05/2011
19/05/2011
20/05/2011
24/05/2011
28/05/2011
Pauline REOLON
Soraya EL AICHE
Yassir ZRIOUIL
Victoire CATROU
Jack VAN STRAATEN
Anthéa MACIE
Alexia CHARBONNIER
Anaïs RUANO
Camélià TOUIKER-STOTT
Mélissa FOURNIER
Ismaïl AZALMI
Lucas BÂCLE
Maël FAYARD
Aya GHALI
Lina BAILI
Décès
03/04/2011
05/04/2011
10/04/2011
11/04/2011
14/04/2011
17/04/2011
21/04/2011
26/04/2011
28/04/2011
29/04/2011
29/04/2011
Rachel TROMPETTE
Claudine ANIELLO
Marie CARLHIAN
Simone BERENGUIER
Maria LEBOEUF
Andrée NARBEAU
Gilberte TRILLAUD
Etienne OLIVA
Marcelle HOGIE
Maria BRUNETTO
Cherif BOUZOUALEGH
03/05/2011
04/05/2011
07/05/2011
08/05/2011
13/05/2011
18/05/2011
19/05/2011
29/05/2011
Lucien POURREAU
Jean COURT
Eva MOREL
Alexandre RéANT
Marie-Pierre GODET
Christine PANS
Joëlle CHÂTELAIN
Giovanni VESCOVO
VOT R E AV I S
NOUS INTERESSE
Des idées ? Des remarques ?
Service communication
mairie de cogolin
04 94 56 65 45
courriel :
[email protected]
BUL L ET I N M UNI C I PA L - VI L L E DE COG OL I N
I
15
A N I M AT I O N S / C U LT U R E
HORAIRES D’ÉTÉ
OFFICE DE TOURISME : du lundi au vendredi de 9h
à 12h30 et de 14h à 18h30, le samedi de 9h30 à 12h30
et de 14h à 17h et le dimanche de 9h30 à 12h30.
De juillet à août
sous réserve de modifications
MUSÉE RAIMU : tous les jours sauf dimanche matin
de 10h à 12h30 et 16h à 19h - 04 94 54 18 00
Agenda des animations
PIPES DE COGOLIN : tous les jours de 9h à 12h et 14h
à 18h - 04 94 54 63 82
Informations OTACC : 04 94 55 01 10 - www.cogolin-provence.com
JUILLET
•JUSQU’AU SAMEDI 30
5 Salon TRANS’ ARTS :
e
Exposition de peintures - 28 peintres
Tous les jours : 9h30 - 12h30 et 15h - 19h
Centre Maurin des Maures - Entrée libre
•JEUDI 21
•VENDREDI 29
•VENDREDI 12
BOULE COGOLINOISE
ANIMATION VIEUX VILLAGE
BAL DE QUARTIER
Jeu provençal 2X2 - 14h
Place Victor Hugo
Duo Jazz manouche
Proposé par l’O’Tantik et l’A Côté
20h - Place de l’Abbé Toti
Orchestre Méditerranée
20h - Rue Gambetta Carré du Platane
De 8h à 12h30 - Bastide Pisan
•JEUDI 7
5e FESTIVAL DE LA MER
5e FESTIVAL DE LA MER
Sardinade en musique avec
l’orchestre Arpège à 19h30 - Parking
de la plage et marché nocturne
17h à 23h - Quai de la Galiote
Les Marines de Cogolin - Entrée libre
Concert - Chorale Bielorusse
de 32 chanteurs - 21h30
Esplanade de la Capitainerie
Marché nocturne - 17h à 23h
Quai de la Galiote
Les Marines de Cogolin - Entrée libre
•VENDREDI 8
ANIMATION VIEUX VILLAGE
Spectacle de magie
Proposé par l’O’tantik et l’A Coté
20h - Place de l’Abbé Toti
•VENDREDI 22
Duo jazz Manouche - 20h
Place de l’Abbé Toti
Proposé par L’O’Tantik et l’A Côté
LABO CONCERT
Scène découverte talents Pop
et Rock PACA
19h00 - Labyrinthe des Sens
Quartier Grand-Pont
5 € en pré-réservation – 8 € sur
place - 06 69 76 07 07
•DU LUNDI 15 AU SAMEDI 20
SEMAINE BOULISTE
Place Victor Hugo
•JEUDI 18
5e FESTIVAL DE LA MER
•JEUDI 4
Spectacle « Cabaret Burlesque »
et soirée dansante - 21h30
parking de la capitainerie
Marché nocturne - 17h à 23h Quai de la Galiote - Entrée libre
5e FESTIVAL DE LA MER
•VENDREDI 19
AOUT
ANIMATION VIEUX VILLAGE
Marché nocturne et duo classique
jazz et bossa nova
Proposé par l’O’tantik et l’A Côté
20h30 - Place de l’Abbé Toti
•SAMEDI 9
DINER JAZZ EN PLEIN AIR
Animation musicale avec Philip Julien
20h - rue du 11-Novembre
Réservation :
Grain de Sel : 04 94 54 46 86 ou
Grange des Agapes : 04 94 54 60 97
•SAMEDI 23
BAL DE QUARTIER
Soirée brésilienne avec le groupe
« Chris do’Brazil » - A partir de 20h
Boulevard Michelet
•JEUDI 14
CEREMONIE COMMEMORATIVE
18 h - suivie d’un apéritif et bal
Place de la République
DINER JAZZ EN PLEIN AIR
avec le groupe « One Step Jazz »
20h30 - Château des Garcinières
Réservation :
Grain de Sel : 04 94 54 46 86 ou
Grange des Agapes : 04 94 54 60 97
•VENDREDI 15
ANIMATION VIEUX VILLAGE
Orchestre OCKNAM
Proposé par l’O’tantik et l’A Côté
20h - Place de l’Abbé Toti
BAL DE QUARTIER
•JEUDI 28
Orchestre Méditerranée et vide-grenier
20h - Rue Gambetta Carré du Platane
Sardinade en musique avec
l’orchestre Arpège à 19h30 - Parking
de la plage et marché nocturne de
17h à 23h - Quai de la Galiote
Marines de Cogolin - Entrée libre
Orchestre Big Band de la musique
des équipages de la Flotte de
Toulon - 21h30
Esplanade de la capitainerie
Marché nocturne
17h à 23h - Quai de la Galiote Marines de Cogolin - Entrée libre
Démonstration sauvetage en mer
terre neuve et SNSM de 14h à 18h et
initiations activités nautiques de
15h à 17h30 - Plage des Marines de
Cogolin - Gratuit
Groupe Celtic Kanan - 20h
Place de l’Abbé Toti
•SAMEDI 20
5e FESTIVAL DE LA MER
Démonstration sauvetage en mer
terre neuve + SNSM de 14h à 18h et
initiations activités nautiques de
15h à 17h30 - Plage des Marines Gratuit
•DU SAMEDI 6 AU SAMEDI 27
5e SALON TRANS’ARTS :
Exposition de sculptures
33 sculpteurs - tous les jours
9h30 à 12h30 et 15h à 19h
Centre Maurin des Maures
DINER JAZZ EN PLEIN AIR
Philip Julien - 20h - Rue du 11-Novembre
Réservation :
Grain de Sel : 04 94 54 46 86 ou
Grange des Agapes : 04 94 54 60 97
•JEUDI 11
5e FESTIVAL DE LA MER
Nocturnes littéraires – Une
trentaine d’auteurs dédicacent
19h30 - Quai de la Galiote
Feu d’artifice - 23h
Marines de Cogolin - Entrée libre
DEMEURE MUSEE SELLIER
DE JUIN À SEPTEMBRE
Rez-de-Chaussée - Exposition de peintures et sculptures d’ALI SALEM
« Les 20 ans de la convention des droits de l’enfant »
Pierre Lasne
Peinture
du 5 au 30 juillet
Vernissage jeudi 7 juillet
Pierre Lasne, artiste havrais et
ancien professeur d'art plastique
au Havre, vit désormais au Pradet dans le Var. Par la maîtrise
de son pinceau, l'artiste peut se permettre cette merveilleuse spontanéité qui fait de chaque tableau une
émotion. Il travaille avec l'acrylique et l'aquarelle. Les formes
sont à peine esquissées et se laissent deviner.
Tours de Magie
Proposé par l’O’Tantik et l’A Côté
20 h - Place de l’Abbé Toti
Groupe Melting Potes (rythm’n blues)
et marché nocturne - 20h - Rue Carnot
BAL DE QUARTIER
5 FESTIVAL DE LA MER
5e FESTIVAL DE LA MER
ANIMATION DU VIEUX VILLAGE
BAL DE QUARTIER
•VENDREDI 5
e
•SAMEDI 16
>
ANIMATION VIEUX VILLAGE
DON DU SANG
Corinne Kowalski
Du 2 août au 2 septembre
Peinture et art contemporain
Vernissage jeudi 11 août
L’artiste met les champs de lin à l’honneur. Elle
propose également au rezde-chaussée une vision de
l'avenir artistique, à travers
la découverte des œuvres
expérimentales de quatre
jeunes noms de l'Art.
Demeure Musée Sellier : 46, rue nationale. Tél. : 04 94 54 63 28
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 13h et de 15h à 18h30
Entrée libre. Contact : [email protected]
•VENDREDI 26
ANIMATION VIEUX VILLAGE
Proposé par l’Otantik et l’A Côté
04 94 82 87 61
20h - Place Abbé Toti
MAIRIE - Place de la République : 04 94 56 65 45
• Du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 14h à 18h
• Le vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30
SERVICE URBANISME / CADASTRE :
• Le lundi et le jeudi de 8h30 à 12h et de 14h à 18h
• Le mardi de 8h30 à 12h
• Le vendredi de 14h à 17h30
• Ou sur rendez-vous en dehors de ces horaires
MÉDIATHÈQUE : 04 94 54 64 57
ESPACE ROSTROPOVITCH - Rue Marceau :
• Le lundi : 15h-18h
• Les mardi, jeudi et vendredi : 9h-12h-15h-18h
• Le mercredi : 9h-16h
• Le samedi : 9h-12h
ECLAIRAGE PUBLIC
0 800 00 39 19
DÉCHETTERIE MUNICIPALE
Parc d'Activité Saint-Maur :
• Du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h30 à 18h
• Le dimanche matin de 10h à 12h
Collecte des encombrants :
tous les premiers mardis de chaque mois.
ATTENTION : Il faut s’inscrire au préalable au 04 94 56 65 45
SERVICES TECHNIQUES 04 94 54 10 73
> GALERIE SENS INTERIEUR
PERMANENCES DU MÉDIATEUR :
Pendant l’été sur rendez-vous uniquement au 06 26 31 63 94
PEINTURES ET SCULPTURES
Du vendredi 8 juillet
au jeudi 4 août
Vernissage le 8 juillet
Michel Augé, peintre numérique
et Raymond Berbiguier, peintre
(photo)
Du vendredi 5 août
au jeudi 1er septembre
Exposition collective
pour public averti
« Corps accords désaccords »,
vernissage le 5 août
Ouver t du mardi a u sa m edi de 10 h - 12 h3 0 et 15 h - 19 h3 0 - E n t rée l i bre
Por t Cogol i n – 09 71 5 3 4 3 4 5 – 0 6 4 5 14 4 7 9 2
www. sensi nteri eur. com – seni nteri [email protected] m e.c om
16
I
BUL L ET I N M UNI C I PA L - VI L L E DE COG OL I N
www.cogolin.fr
Bulletin municipal édité par la Mairie de Cogolin, place de la
République, 83310 COGOLIN • Directeur de la publication :
Jacques Sénéquier • Responsable de la rédaction : Karine Raybaud
Collaboration textes et photos : Françoise Balet • Crédits photos : DR,
Corinne Kowalski, SIDECM • Création graphique, réalisation et
impression : GROUPE FORUM Technoparc Epsilon - 61, rue I.-Newton
83700 Saint-Raphaël Tél. : 04 98 11 33 33 - www.groupeforum.net
Ne pas jeter sur la voie publique • Dépôt légal : à parution

Documents pareils

Layout 2 - Cogolin

Layout 2 - Cogolin d’Initiative de notre village était « Cogolin : capitale de l’artisanat », nous étions fiers des fleurons de cet artisanat, les pipes, les tapis mondialement connus. Aujourd’hui encore, lorsque les...

Plus en détail

ÉVÈNEMENTS : COGOLIN, FÊTE L`ÉTÉ ET LA MUSIQUE !

ÉVÈNEMENTS : COGOLIN, FÊTE L`ÉTÉ ET LA MUSIQUE ! de faire voyager leurs vaches jusqu’à notre département pour lutter contre les incendies de forêts. En effet, après un incendie de forêt l’herbe repousse très vite et les vaches profitent de cette ...

Plus en détail