De Castell`Apertole à Vercelli - Via-Alta

Commentaires

Transcription

De Castell`Apertole à Vercelli - Via-Alta
32,2 km
10
De Castell’Apertole à Vercelli
Nous passerons une autre journée immergés dans
cette immense plaine avec ses « terres d’eau ».
Le début de l’étape est longtemps marqué par la
présence des deux tours de la centrale nucléaire de
Trino 2, qui n’est plus en fonction, et qui dominent
le paysage calme des rizières inondées, telle une
cathédrale des soi-disant temps modernes.
Parfois, dans la grande plaine, de grandes fermes en
maçonnerie sortent du niveau de la boue. Ce sont
des fermes qui géraient la culture sur ces grands
espaces. Parmi elles, la ferme Darola, très belle,
longée par la Via Francigena, ou celle de la « principauté de Lucedio » (à 1 km de l’itinéraire) ; une
ancienne abbaye cistercienne transformée en propriété privée.
Sur le chemin, le long des nombreux canaux, les
grenouilles promènent tranquillement sur les rives
et sautent dans l’eau dès lors qu’elles sentent une
présence humaine. En regardant tout autour de
soi, spontanément on revoit les centaines, et même
les milliers, d’ouvrières qui s’affairaient au travail
dans ces champs immenses, les pieds dans l’eau,
sous le soleil cuisant et au milieu d’un nuage de
moustiques …
De nos jours, dans ces cultures on ne voit plus que
très peu de personnes car de puissantes machines
ont pris le relais sur le dur travail manuel.
En cas de pluie, ou si vous traversez ces zones pendant les périodes humides, cela vous obligera à souvent à marcher dans la boue sur des routes de campagne en terre. Il faudra éviter les grandes mares
boueuses qui envahissent le sol et qui, parfois d’ailleurs, sont inévitables !
On marche, on marche … les heures passent lentement dans la grande plaine. Mais on ne s’ennuie
pas pour autant. Le paysage, dans son immensité,
Rizières de la zone de Vercelli.
114
10
De Castell’Apertole à Vercelli
semble presque nous imprégner, nous donner la
paix au plus profond, et toute cette lenteur nous
permet de nous recentrer sur nous-mêmes et nous
mène tout naturellement à repenser le sens de la vie
et des choses que nous faisons. C’est probablement
ce qui nous donne une perspective nouvelle et qui
fait que nous donnons une autre valeur aux choses
que nous faisons tous les jours. À Vercelli notre iti-
32,2 km
néraire se termine, lorsque la « Via » croise la route
qui arrive du nord, de Canterbury, en passant par le
col du Grand-Saint-Bernard.
À partir de maintenant la Via Francigena continue
vers Rome, en s’unissant à ceux qui arrivent de l’itinéraire de la Ligurie à Sarzana et ceux qui arrivent
de la « Via Romea » germanique à Altopascio.
(M.D.)
DISTANCE
32,2 km
TEMPS DE PARCOURS
6 h 30
DÉNIVELÉ
28 m
CENTRES D’INTÉRÊT CULTUREL
Musée La Risaia di Cascina Colombara,
via Mar tiri, 100 – 13046 Livorno Ferraris
(VC). Infos : Tél + 39 0161 477295 ;
Fax + 39 0161 477770 ;
[email protected]
Abbazia di Lucedio, principato di Lucedio,
frazione Lucedio, 8 - 13039 Trino (Vercelli).
Infos : Tél et Fax : + 39 0161 81519 ;
+ 39 0161 81521 ;
[email protected]
Abbazia di Sant’Andrea, piazza Roma, 35
13100 Vercelli ; www.comune.vercelli.it.
115
Propriété Colombara : cour intérieure.
Propriété Colombara : l’étable.
116
10
De Castell’Apertole à Vercelli
32,2 km
LE RANATÉ (ramasseur de grenouilles) … UN MÉTIER QUI JADIS PERMETTAIT DE VIVRE
À une période où, pour survivre, on pouvait s’inventer les métiers les plus insensés, dans les parties du Piémont où la culture du riz dominait, avec
des mares, des étangs (zones de Vercelli, Novara,
Casale), de nombreuses personnes vivaient de la
pêche aux grenouilles. Un ancien agriculteur de
Santhià, petite ville à ouest de Vercelli, né en 1917,
raconte : « Eh bien moi, je ne l’ai pas fait, mais
je me souviens quand j’étais petit qu’il y avait les
grenouillers … les ranaté (en piémontais) [qui vivaient en pêchant et en revendant les grenouilles,
N.d.T.]. Ils utilisaient une petite baguette en bois
à laquelle était attachée une petite grenouille qui
servait d’appelant … elle gonflait ses joues et faisait le classique bruit de la grenouille. Lorsqu’ils
attrapaient les grenouilles, ils les mettaient dans
un grand sac après leur avoir brisé les pattes de
sorte à ce qu’elles ne puissent pas s’échapper ».
Quand allait-on à la pêche aux grenouilles ? La
meilleure période était le mois d’août, au moment
où l’on asséchait les rizières. On les voyait de suite
sur les bords des fossés et, en très peu de temps, on
remplissait le sac. De nos jours malheureusement
ce n’est plus le cas : les désherbants et les poisons
ont fait disparaître une grande partie de ces animaux et c’est devenu très difficile de les ramasser.
La récolte des grenouilles ne servait pas uniquement à la consommation en famille, on les vendait
aussi. On se souvient que pendant de nombreuses
années elles ont coûté 3-3,50 lires au kilo … une
misère. Aujourd’hui elles coûtent beaucoup plus.
Pour les cuisiner, la plupart du temps on les faisait frire. C’est très simple : il faut d’abord les laver
et les nettoyer en leur enlevant la tête, l’intérieur
et l’extrémité des pattes. Puis, on les met à mariner une petite heure dans une marinade à base de
vinaigre, sel et poivre. On les retire, on les essuie
bien, puis on les plonge dans une pâte à frire faite
avec du lait, des œufs et du blé, puis on les fait frire
dans de l’huile bien chaude.
Après les avoir laissées frire environ 5 mn, les
égoutter, puis les disposer sur un plat garni de persil frit, plongé lui aussi dans la pâte plutôt liquide.
Ne pas oublier que : les grenouilles doivent être
servies accompagnées d’une rondelle de citron …
arrosée de citron, c’est très bon.
ITINÉRAIRE
Propriété Colombara.
Depuis la Grange de Castell’Apertole (156 m), continuer
sur la route provinciale 7 en direction de Livorno Ferraris
jusqu’à atteindre les bâtiments de la ferme Colombara.
Laisser la belle église de Saint-Jean-Baptiste du XVIe
siècle sur la gauche et abandonner la route provinciale
pour entrer dans la propriété de La Colombara en passant entre deux tours néogothique : c’est une immense
ferme avec une cour intérieure fermée qui est devenue
le siège du musée ethnographique La Risaia (La Rizière)
et qui présente de très belles expositions d’outils agricoles, d’ustensiles du quotidien et de machines.
Passer derrière la ferme et continuer sur des routes parfois en terre, parfois goudronnées en gardant comme
point de référence les tours en ciment de la centrale Trino 2. L’itinéraire dévie nettement en direction sud et arrive assez rapidement au centre habité de Leri (156 m ;
2,8 km ; 45 mn), ancienne grange de l’abbaye proche
de Lucedio. Longer Leri, puis le chemin tourne à gauche
en direction nord-est et rejoint rapidement Castelmerlino (158 m), une autre grange de Lucedio, où se dresse
l’ancienne petite église de Saint-Pierre à plan octogonal
(4,2 km, 1h 30).
117
DAROLA, L’ABBAYE DE LUCEDIO ET LE MONACHISME CISTERCIEN
L’abbaye de Lucedio.
Darola, avec Montarolo, Castelmerlino, Leri, Montarucco et Ramezzana, est une des six granges qui
entouraient l’abbaye de Lucedio et qui en dépendaient. Chacune d’elle formait une unité de production organisée afin de gérer un vaste domaine qui
fonctionnait exactement comme un village.
Chaque propriété était dirigée par un frère convers
– ainsi furent nommés les deux laïques qui, avec
quatre clercs, furent les premiers compagnons de
saint Bruno, fondateur de l’ordre. Le frère était
chargé de faire fructifier l’exploitation afin de subvenir aux nécessités du monastère. Les convers protégeaient la solitude des pères chartreux et vivaient
presque toujours dans le monastère même si, pendant des siècles, leurs habitations restèrent séparées
de celles des pères.
Avec le temps, aux frères convers s’ajoutérent les
frères donnés. Au départ, c’étaient de simples ouvriers qui travaillaient pour le monastère et qui
devaient se consacrer à quelques moments de
prière ; cependant, par la suite, les donnés vêtirent
l’habit monacal, menant une vie similaire à celle des
convers, sans toutefois prononcer les vœux, mais en
se « donnant » au monastère avec la promesse de
servir Dieu de tout leur cœur. Outre le travail des
118
convers et des donnés, chaque grange s’appuyait sur
le travail de paysans libres salariés, lesdits « mercenaires ».
L’ordre hiérarchique de gestion des granges se référait au moine intendant chargé par l’abbé de gérer
et d’administrer le monastère tout entier. C’est à lui
que les frères convers rendaient compte du travail de
chaque grange.
Au XIXe siècle, Darola était une propriété qui occupait pratiquement 30 000 m2 et où vivaient de façon
permanente 200 personnes. On y trouvait une église,
l’école, un commerce et une auberge. Chaque famille
avait deux chambres à sa disposition, un espace pour
le bois, un poulailler et une petite porcherie. Pendant la belle saison, la communauté pouvait doublé
en nombre et accueillait les ouvriers et ouvrières
qui disposaient de grands dortoirs communs. Ce
modèle d’organisation s’est ensuite répandu dans les
grandes fermes avec cour intérieure fermée dans la
zone de Vercelli, Novara et Lomellina, au sud-ouest
de Milan.
Darola est également liée à Lucedio pour l’excommunication de l’abbaye par le pape Pio VI. Celle-ci
fut prescrite afin de mettre fin à une longue période
de parjure, hérésie et perversion sexuelle des moines,
10
De Castell’Apertole à Vercelli
et suite aux nombreux sabbats célébrés dans le cimetière non loin. Des comportements qui avaient
transformé Lucedio en la « demeure de Satan ».
Lucedio, dont le toponyme remonte à l’époque romaine et se réfère à la présence d’une importante
villa rustique liée au nom romano-italique de Lucius
(ou Luceius), se trouve à environ 4 km à sud-est de
Darola et de l’itinéraire décrit.
L’origine de l’abbaye remonte à 1123, lorsque Ranieri Ier, de la dynastie des Aleramici du Montferrat,
donna aux cisterciens du monastère de La Ferté – à
Châlon sur Saône – de vastes terres « iuxta flumen
Ampourii » dans la « silva de Locedio », pour l’essentiel des paluds qu’il fallait bonifier et qui s’alternaient
avec des zones boisées situées au sud de l’actuel Borgo d’Ale.
L’ordre des cisterciens était organisé en cinq monastères principaux (lesdites « abbayes mères » de Citeaux, La Ferté, Pontigny, Clairvaux et Morimond,
dans la France nord-orientale) desquels dépendait
la création de nombreux autres monastères. Bien
qu’indépendant, chacun reconnaissait l’autorité de
l’abbaye qui était à la base de sa fondation, ce qui
permit de former un réel réseau de monastères organisés et gérés par un pouvoir central et étendu sur
le territoire. Voilà pourquoi la diffusion des monastères dépendants des abbayes mères représentait un
réseau de contrôle sur de vastes territoires et était
apprécié par certains personnages puissants qui
32,2 km
savaient où trouver refuge et des capacités de logistique en cas de nécessité.
C’est une des raisons pour laquelle l’abbaye SainteMarie-de-Lucedio en un premier temps vit le jour
en tant que structure fortifiée et, entre le XIIIe et
XIVe siècles, son influence atteint la zone du Canavese.
Lucedio fut ainsi pendant des siècles une référence
importante pour la politique piémontaise et lombarde et lorsque, au XIVe siècle, la lignée masculine
aléramique s’éteignit, le Paleologi prirent la suite.
Puis, Lucedio finit sous l’influence de la maison
de Savoie, puis des Gonzaga et, au XVIIIe siècle, de
nouveau des Savoie. Avec l’invasion française l’abbaye et les six granges les plus proches furent attribuées au beau-frère de Napoléon, le prince Camillo
Borghese, gouverneur du Piémont.
À la chute de l’empire, les biens furent vendus et divisés entre de riches propriétaires qui développèrent
de grandes exploitations agricoles basées sur la gestion directe. L’abbaye, par contre, devint la propriété
d’un noble génois, Raffaele De Ferrari, duc de Galliera, décoré en 1875 par le roi Victor-Emmanuel II
du titre de prince de Lucedio qui continue d’exister
encore de nos jours.
Lucedio est en grande partie résidence privée et seulement l’église et le clocher appartiennent à l’État.
Pour le moment, seul le clocher peut être visité car
l’église est toujours en phase de restauration.
Abbaye de Lucedio : entrée des bâtiments de l’abbaye.
119
LA CULTURE DU RIZ DANS LA ZONE DE VERCELLI
Le printemps, période à laquelle les parcelles des
rizières commencent à être irriguées, est sûrement
un des moments les plus prenants. Des milliers
de carrés et rectangles verts délimités par de fines
bandes de terre brune scintillent sous l’effet de la
lumière. Une mer de petits carrés comme on les
appelle ici, séparés par des bandes goudronnées
ou en terre battue qui filent tout droit, et des villages qui semblent posés sur cette étrange plaine
tremblante.
Un paysage plutôt récent, puisque environ 1000
ans en arrière toute cette partie était occupée par
un zone boisée dominée de chênes et de charmes
qui s’alternaient avec des bruyères que l’homme, à
force de travail, a peu à peu modifié afin de récupérer la place nécessaire à la culture des petites céréales tels le millet qui, pendant des siècles, furent
à la base de l’alimentation des populations. Toutefois, en 1542, il y eut un changement dû, principalement, à deux événements imprévus. Le premier
fut une invasion de sauterelles qui ravagèrent la
totalité de la récolte. Puis, un autre élément essentiel, fut le changement progressif du climat qui devint davantage pluvieux et froid. L’augmentation
de la pluie ainsi que le refroidissement de la terre
rendirent de plus en plus difficile la culture du millet, tandis que la culture du riz devenait toujours
plus importante.
Les changements se firent non sans difficultés et
lentement. Au début du XVIIe siècle, les méthodes
de culture du riz étaient toujours celles connues
au Moyen-Âge : le riz était planté uniquement
dans les zones de paluds et dans les terrains qui
pouvaient être irrigués grâce à des petits ouvrages
de dérivation de l’eau. Les paysans venaient de
loin pour semer au printemps, puis revenaient
pour la récolte. Même si les quantités n’étaient pas
énormes, cela représentait toujours un bon revenu
car ces deux moments ne gênaient en rien le travail pour les autres plantations.
Les années passant, et surtout grâce au travail
de grandes abbayes comme celle de Lucedio, les
choses s’améliorèrent. Peu à peu la morphologie
du terrain fut modifiée en transformant les ondulations, les ornières et les bruyères en champs
irrigables, tandis que les techniques de culture
s’améliorèrent également. Cependant, bien que
les terres de la zone de Vercelli soient riches en
120
eau, les épisodes historiques que nous avons vu
plus haut en ce qui concerne le canal Cavour (cf.
le chapitre de l’itinéraire de Turin à Chivasso) ne
permirent pas de créer un réseau d’irrigation collectif, limitant de fait la croissance de l’économie
liée à l’agriculture.
Il fallu donc attendre la seconde moitié du XIXe
siècle pour que les choses changent de façon radicale. Grâce à la naissance d’un grand consortium
d’irrigation (l’Ovest Sesia) et à l’abondance d’eau
que garantit le canal Cavour, la riziculture pris de
l’ampleur jusqu’à être exploitée en culture intensive ; 300 000 hectares jusqu’à Novara et à Lomellina qui forment la territoire rizicole le plus étendu
La rizerie Saint-Jean à Fontanetto Po.
Préparation des parcelles d’une rizière.
d’Europe. Outre les grandes fermes dédiées à la
culture, la zone s’enrichit de structures complémentaires comme les moulins-rizerie pour transformer
le riz. Des structures artisanales qui, au départ, exploitaient l’énergie hydraulique et qui, par la suite,
furent mécanisées en utilisant d’abord l’énergie
hydroélectrique, puis la vapeur et enfin l’électricité.
À Fontanetto Po (environ 8 km au sud de Leri et
Castell’Apertole) se trouve le dernier exemplaire
de la machine qui était utilisée dans les rizeries de
la province de Vercelli et qui était l’ancien moulinrizerie Saint-Jean.
L’origine du moulin remonte au XVe siècle et, à
l’époque, il était connu comme le Moulin du Po
à cause de la proximité avec le grand fleuve. Au
départ, il était destiné à la mouture de différents
types de céréales mais, à partir du XVIIe siècle, il
fut utilisé uniquement pour la transformation du
riz. D’ailleurs, dans le cadastre de 1699, il était indiqué comme « pista » (opération de décorticage)
ce qui caractérisait sa fonction de rizerie.
Le moulin était alimenté par l’eau du chenal de Camera, une dérivation du canal de Rotto creusé au
XVe siècle, selon la volonté du marquis Guillaume
VIII de Montferrat et, en 1902, il fut doté d’une
turbine hydraulique moderne qui fonctionne toujours, et qui fournissait l’énergie à toutes les machineries.
Une énorme roue qui trône à l’entrée du bâtiment
indique la position du moulin, à l’adresse suivante :
Via Po, 9. Il peut se visiter sur réservation (Tél + 39
0161 840120 ; [email protected]).
Couture des sacs.
121
LA MAISON AGRICOLE DE LA GRANDE PLAINE
D’antan, en plaine, les gens vivaient dans des
fermes isolées ou dans des petits regroupements
d’habitations où on ne trouvait que les services
nécessaires à la survie : le petit négoce qui vendait
le sel, le tabac et les aliments qui ne pouvaient pas
être produits sur place comme les pâtes, le sucre et
le café ; le maréchal ferrant, le forgeron et le cordonnier.
Les fermes éloignées, celles où vivait la traditionnelle famille paysanne, avaient des caractéristiques
communes : une partie réservée au travail et une
autre à la vie de la famille. Très souvent, ces deux
parties étaient séparées par une grande cour, où
on pouvait manœuvrer machines et animaux mais
aussi procéder au battage des blés, pas forcément
délimitées par une clôture, parfois par une haie.
La partie qui n’était pas habitée, dite « rustique »,
comprenait généralement une étable pour le bétail
et un préau partiellement fermé pour abriter le
foin. La partie habitée se trouvait au rez-de-chaussée avec une ample cuisine – et parfois une salle –
et un premier étage où se trouvaient les chambres,
et auquel on accédait par un escalier extérieur avec
Ferme Darola.
122
coursive et balustrade en fer ou en bois. Jusqu’à la
première moitié du XXe siècle, les toilettes se trouvaient généralement sur le balcon ou dans la cour
ce qui était parfois guère pratique, surtout la nuit.
Si ce type de ferme était défini « à cour ouverte »,
dans la grande plaine du Piémont il existait aussi
un autre type d’habitation défini « à cour fermée ».
Elle se composait d’un espace central découvert
entouré par les murs des bâtiments avec un grand
portail à l’entrée et souvent une sortie secondaire
qui permettait d’accéder aux champs qui entouraient la ferme.
Dans la zone de Vercelli et de Novara, la traditionnelle grande ferme de plaine était dite
« ferme rizerie » isolée au milieu des parcelles des
rizières et reliée au d’autres fermes ou aux villages
les plus proches uniquement grâce à un réseau de
routes vicinales à peine plus haute que les paluds.
La grande ferme rizerie était souvent une structure à cour ouverte avec un grand toit sur le côté
opposé sous lequel on rangeait les engins et les
outils et où on pouvait momentanément stocker
la récolte.
10
De Castell’Apertole à Vercelli
32,2 km
Ferme Darola.
En revenant en direction sud-est, continuer dans les rizières et traverser
la route qui relie Vercelli à Crescentino pour rejoindre la grande ferme
Darola, elle aussi possédant une double cour fermée et étant dotée de
grandes structures qui permettent de travailler le riz. De la ferme, suivre
une déviation d’environ 1 km qui mène à l’ancienne abbaye de Lucedio qui, malheureusement, a subi de très nombreuses modifications par
rapport à sa construction initiale, bien qu’elle conserve malgré tout son
magnifique clocher à plante polygonale.
En tous les cas, en avançant d’abord vers le nord, puis en déviant vers
la droite le long d’une petite route immergée dans les rizières, depuis
Darola, procéder en direction est, jusqu’à atteindre les maisons de Ronsecco (145 m). Là, une belle église du XVe siècle, dédiée à Saint-Laurent,
restaurée au XIXe siècle et caractérisée par un grand portique sur le côté
gauche, nous attend (6,7 km ; 2h 45).
Depuis Ronsecco, se diriger de nouveau vers nord-est pour rejoindre la
plus grosse route qui relie Crescentino à Vercelli. Au croisement avec la
route, tourner à droite, se diriger vers l’est, et continuer sur 4 km jusqu’à
atteindre le centre de Lignana (134 m), village natal du bienheureux Ardizio Corradi de Lignana, membre de la famille qui fit construire le château
que nous pouvons encore voir de nos jours sur la place principale du
village (7,2 km ; 5h).
123
LE CHÂTEAU DE LIGNANA
L’édifice qui trône sur la place du petit bourg remonte au XIVe siècle et il appartient à la famille
Corradi. Ces seigneurs le firent construire à la
période où ils jurèrent fidélité aux vicomtes de
Milan, devenant feudataires de ces terres et restant présents jusqu’en 1445. Par la suite, le château passa aux marquis du Montferrat, aux Cani
de Casale et puis encore à Alberto Corradi en
1620, lorsqu’il fut nommé comte.
De la structure originale, aujourd’hui, seule la
tour d’entrée est restée intacte. Elle est dotée de
créneaux de pied et de créneau de fusillade dont
deux servaient à faire passer de grosses chaines
qui permettaient de soulever deux ponts-levis.
Bien que les murs extérieurs aient été plusieurs
fois modifiés, on peut encore apprécier les parements. Le dernier de la famille Corradi s’éteignit
au XVIIe siècle et ainsi le château passa sous
Le château de Lignana.
124
l’égide de l’hospice des pauvres de Vercelli qui le
transforma en exploitation agricole.
Il semblerait qu’entre les anciens murs soit nait
le bienheureux Ardizio Corradi de Lignana,
contemporain de saint François et membre de
son ordre.
Non loin du village, à Larizzate, se trouvent les
restes d’un autre château puissant datant du XIIIe
siècle, qui fut par la suite transformé en ferme
rizerie et que l’on peut deviner en observant la
robuste tour qui domine le village. Au XIIIe siècle
il appartenait à la famille Bondonni, mais celle-ci
le vendit à l’hôpital Sant’Andrea, qui en fut propriétaire jusqu’à ce que la commune de Vercelli
ne le lui racheta. En 1445 il dût affronter une attaque des Milanais, mais il réussit à repousser les
assaillants. Par la suite il fut transformé en ferme
rizerie.
10
De Castell’Apertole à Vercelli
32,2 km
Laisser le bourg et continuer en direction de Vercelli pour rejoindre la
route principale qui mène au chef-lieu. Puis, dévier à droite sur une route
qui court dans les champs et faire un long détour en se dirigeant d’abord
à est, puis de nouveau à nord. On arrive au bourg de Casalrosso (135
m), dominé par l’église baroque de Nôtre-Dame-de-l’Assomption-de-laTrès-Sainte-Vierge et par la propriété Meridiana (Cadran Solaire) qui,
comme le suggère son nom, possède un grand cadran solaire sur sa
façade principale (3,1 km ; 5h 30).
En restant sur la route principale qui conduit à Vercelli, depuis Casalrosso
rejoindre sans difficultés le bourg de Larizzate (131 m) qui lui aussi
était une ferme appartenant à Lucedio. Parmi ces maisons apparaissent
encore deux tours – une bien plus haute que l’autre : de nos jours elles
font partie d’une ferme rizerie (2,5 km ; 5h 55). Traverser le village et
sortir en direction nord, dévier ensuite sur la droite en empruntant une
petite route vicinale qui nous permet rapidement de traverser la grande
RN 31 qui tourne autour de Vercelli (131 m). Au-delà de la RN, on aborde
la périphérie de la ville. De là, on peut rapidement arriver à la grande
abbaye de Sant’Andrea, le monument le plus signifiant du chef-lieu et de
sa province (4,5 km ; 6h 30).
Larizzate : tour.
Vercelli : abbaye de Saint-André, la façade de l’église.
125
L’ABBAYE DE SAINT-ANDRÉ DE VERCELLI
L’abbaye fut construite durant
le premier quart du XIIIe siècle
selon la volonté du cardinal
Guala Bicchieri qui venait
de rentrer d’Angleterre, où il
avait été légat pontifical et où
il avait obtenu du roi Henri
III d’importantes rentes qui
venaient de dîmes perçues par
les abbayes de Chesterton et
de Cambridge. Le monastère
fut construit en tant que lieu
d’hospitalité pour les pèlerins
qui parcouraient la Via Francigena et fut un des premiers,
sinon le premier, édifices gothiques de l’Italie septentrionale. L’abbé Tommaso Gallo
eut très certainement une
influence très importante en
ce qui concerne le style adopté
pour la construction. Celuici avait passé une période de
permanence à Paris, où il était
doyen à l’université, ce qui lui permit d’importer les nouveautés du style gothique de l’Île-deFrance à Vercelli. Il n’est cependant pas impossible que le fameux architecte Antelami ait mis les
mains au projet. Durant les années qui suivirent,
c’est grâce à l’important réseau de connaissances
du cardinal fondateur que l’abbaye put agrandir
sa propriété suite à des donations de l’empereur
Frédéric II et du pape Honorius III.
Bien que l’ensemble architectonique ait pu maintenir en grande partie l’aspect qu’il avait à l’origine, le clocher isolé, qui se dresse sur le côté
droit de l’église, n’est pas cohérent avec les deux
parties latérales de la façade. En effet, il ne fut
réalisé qu’au XVe siècle, alors que les chanoines
de Saint-Victor, qui firent ériger l’abbaye, furent
remplacés par des chanoines réguliers de Laterano. À cette occasion, le cloître du monastère
fut reconstruit, sans pour autant toucher aux
colonnes des portiques.
L’ensemble des bâtiments fut endommagé durant
le siège espagnol de la ville de Vercelli en 1617
et il fut restauré durant la première moitié du
XIXe siècle sous l’égide de l’architecte Emanuele
126
Vercelli : abbaye de Saint-André, le cloître.
Arborio Mella. Pendant les travaux on retrouva
le scrinium (coffre de voyage) du cardinal Guala
Bicchieri qui, aujourd’hui, est conservé au Musée
Civique d’Art Antique de Turin.
D’un point de vue architectural, l’église présente
un plan basilical à croix latine avec trois nefs
amples, les deux latérales étant plus étroites que
la centrale. À l’extérieur, l’église est soutenue par
des arcs rampants qui culminent contre la nef
centrale. La polychromie de la façade est due à
l’utilisation de brique en terre cuite, pierre verte
de Pralungo, calcaire blanc du Montferrat et serpentinite d’Oria.
La façade est entourée par deux tours-clochers
élancés constitués aux trois quarts de pierres
tandis que la partie haute est en briques de terre
cuite. Le tympan central au-dessus du portail
d’entrée de la basilique reporte en bas-relief la
scène du martyre de saint André Apôtre. Le tympan de gauche, par contre, illustre l’offrande de
l’abbaye de la part du cardinal fondateur à saint
André. Les deux sculptures datant de la construction de l’église ont été réalisées par Antelami.
10
De Castell’Apertole à Vercelli
32,2 km
Vercelli : abbaye de Saint-André, l’intérieur.
127
OÙ DORMIR
VALLÉE DE SUSA
ALMESE
B&B Il Ciliegio
Borgata Malatrait II, 39
Tél +39 011 9359820 - +39 338 6163475
[email protected]
www.ilciliegiobb.it
Rifugio Escursionistico Renzo Girodo
Via del Mulino, 2, frazione Rivera,
Tél +39 011 9352786,
[email protected]
www.fiepiemonte.it
AVIGLIANA
B&B Il Giardino delle Farfalle
Via Belvedere, 22
Tél +39 011 9327685 - +39 392 5646148
giardinofar [email protected]
Ostello Casa per Ferie Conte Rosso
Piazza Conte Rosso, 20,
Tél +39 347 9313177 - +39 338 5249525
[email protected]
www.ostelloconterosso.it
Avigliana Lacs Camping**
Via Giaveno, 23
Tél +39 011 9761051
[email protected]
www.camping-aviglianalacs.it
Camping San Michele**
Strada Antica Giaveno-Sant’Ambrogio, 29
Tél +39 011 9369067
[email protected]
www.sanmichelecamping.it
BORGONE DI SUSA
B&B Lunaverdiana**
SS 24, 10
Tél +39 011 9646386 - +39 339 6535747
[email protected]
www.lunaverdiana.it
BRUZOLO
Hotel Thea***
Via Cavour, 18b
Tél +39 011 9637931
[email protected]
www.albergothea.it
128
CAPRIE
B&B Pera Rionda**
Via Pietra Rotonda, 49
Tél +39 011 9644459
[email protected]
www.perariondabedbreakfast.it
Residenza Turistica L’Antico Borgo
Via Coppo, 28
Tél +39 320 4224056
[email protected]
www.lanticoborgo.net
CESANA TORINESE
Casa Alpina Beato Rosaz
Via Ferragut, 4
Tél +39 0122 89185
[email protected]
www.francescanerosaz.org
Alice Affittacamere (Gîte)
Viale IV Novembre, 5
Tél +39 0122 897378
[email protected]
www.aliceaffittacameregustock.it
CHIANOCCO
B&B Emil**
SS 25 del Moncenisio, 101
frazione Vernetto
Tél +39 338 3609798
CHIOMONTE
B&B Meisun Brodel**
Via Cavour, 8
Tél +39 0122 54441
[email protected]
www.meisun-brodel.it
CLAVIÈRE
Rifugio Alpino La Capanna
Strada Valle Gimont, 15/17
Tél +39 0122 878139
[email protected]
www.casalpina.com/claviere
CONDOVE
B&B Dal Conte**
Via degli Orti, 6
Tél +39 335 1686789
[email protected]
www.bbdalconte.it
GIAVENO
River Hotel***
Via Canonico Pio Rolla, 90
Tél +39 011 9364888
[email protected]
www.riverhotel.it
B&B Ca’ Bianca**
Via Orsiera, 3
Tél +39 011 9363015
[email protected]
www.cabianca-bed-breakfast.it
GRAVERE
B&B Scotty and Co.***
Via Belvedere, 16b, frazione Arnodera
Tél +39 0122 31125
[email protected]
www.scottyandco.com
MEANA DI SUSA
B&B La Cuccia di Susy*
Via Combe, 8
Tél +39 338 4337262
[email protected]
www.bblacucciadisusy.it
MONCENISIO
Affittacamere Chalet sul Lago
Regione Lago, 8
Tél +39 0122 653315
[email protected]
www.chaletsullago.it
NOVALESA
Albergo della Posta*
Via Maestra, 115
Tél +39 0122 653245
[email protected]
www.albergodellaposta.com
B&B La Ressia***
Via Susa, 12b
Tél +39 0122 653116
[email protected]
www.laressia.it
B&B Strada Antica***
Strada Antica Santa Maria, 3
Tél +39 340 2769870
[email protected]
www.stradaanticabb.it
OULX
Hotel Chez Toi***
Via Des Ambrois, 28
Tél +39 0122 830883
[email protected]
www.hotelcheztoi.it
B&B Alba Serena***
Corso Torino, 69c
Tél +39 338 9462568
[email protected]
www.albaserena.it
B&B Per Te*
Piazza Dorato Guido, 5
Tél +39 0122 831781
[email protected]
www.bedandbreakfastperte.com
RIVOLI
Ostello di Rivoli
Viale Papa Giovanni XXIII, 25
Tél +39 011 9503728
[email protected],
www.ostellorivoli.it
Affittacamere Maison Musique (Gîte)
via Rosta, 23
Tél +39 011 9561782
[email protected]
www.maisonmusique.it
SAN GIORIO DI SUSA
B&B Baita Evelina**
Frazione Pian Vernetto, 1
Tél +39 0122 640396
[email protected]
www.baitaevelina.net
SANT’AMBROGIO DI TORINO
B&B Il Sole**
Corso Moncenisio, 21
Tél +39 011 9399812
[email protected] - www.bbsole.it
SUSA
B&B L’Archivolto**
Vicolo Gran Valentino, 12
Tél +39 349 6705887
[email protected]
www.bb-laterrazza.com
B&B Richi**
Via Conte di San Sebastiano, 18
Tél +39 0122 31515
[email protected]
www.richi.to
Casa Convento San Francesco - I Chiostri
Piazza San Francesco, 3
Tél +39 0122 622548
[email protected]
Centro Beato Rosaz
Via Madonna delle Grazie, 4
Tél +39 0122 622461
[email protected]
www.francescanerosaz.org
129
DE TURIN À VERCELLI
CASTIGLIONE TORINESE
B&B La Giara***
Via Torino, 200
Tél +39 011 9606231
[email protected]
www.lagiarabedandbreakfast.com
CHIVASSO
Hotel Europa***
Piazza d’Armi, 5
Tél +39 011 9171886
[email protected]
www.hoteleuropachivasso.it
Residence Sant’Antonio***
Via Torino, 28
Tél +39 011 9131156
[email protected]
www.residencesantantonio.com
COLLEGNO
Residence Villa 5
Via Torino, 9/6
Tél +39 011 4110053
[email protected]
www.atypica.it
GASSINO TORINESE
B&B L’Orto di Giova**
Via Dora, 6
Tél +39 335 377358
[email protected]
Affittacamere I Balocchi del Beciu (Gîte)
Vicolo Garibaldi, 5
Tél +39 342 0946145
[email protected]
PIANEZZA
Villa Lascaris
Via Lascaris, 6
Tél +39 011 9676145
[email protected]
www.villalascaris.191.it
ROPPOLO
B&B Casa del Movimento Lento**
Via al Castello, 8
Tél +39 0161 987866
[email protected]
www.casa.movimentolento.it
B&B Villa Emilia**
Piazza Rampone, 1
Tél +39 347.5879408
130
[email protected]
www.villaemilia1899.it
Affittacamere Il Sogno di Giò
Via Lago Bosi, 14
Tél +39 328.5730888
[email protected]
SAN GERMANO VERCELLESE
Albergo Le Miniere**
Corso Matteotti, 89
Tél+39 0161 933866
[email protected]
SAN MAURO TORINESE
B&B Gli Amici di Artù***
Via Torino, 264
Tél +39 011 8225717
[email protected]
www.gliamicidiartu.com
SANTHIÀ
Hotel Nuovo Vittoria***
Piazza Verdi, 1
Tél +39 0161 94702
[email protected]
Hotel Residence San Massimo***
Corso XXV Aprile, 18
Tél +39 0161 94617
[email protected]
Ostello degli Amici della Via Francigena
Via della Madonnetta, 4
Tél +39 0161 936220
[email protected]
www.santhiasullaviafrancigena.it
VIVERONE
Hotel Lido***
Viale Lido, 28
Tél +39 0161 987014
[email protected]
www.hotellidoviverone.it
Hotel Marina***
Frazione Comuna, 10
Tél +39 0161.987577
[email protected]
www.hotelmarinaviverone.it
B&B Casale della Via Francigena****
Via Cascine di Ponente, 9
Tél +39 0161.987171
[email protected]
www.casaledellaviafrancigena.com
Camping La Rocca**
Via Lungo Lago, 35 t
Tél +39 0161.98416
[email protected]
www.la-rocca.org
VENEZ DÉCOUVRIR NOTRE SERVICE
HOTEL & CO.
Il vous permettra de réser ver votre séjour dans
certains de ces hébergements et d’autres
encore, directement on line.
OÙ
Pour en savoir plus : www.turismotorino.org/
prenota
À Vercelli n’hésitez pas à contacter l’Office de
Tourisme pour connaître la liste complète des
hébergements disponibles.
MANGER
VALLÉE DE SUSA
ALMESE
Restaurant Il Torchio
Corso Torino, 248
Tél +39 340 0976360
[email protected]
www.iltorchio05.it
Restaurant San Francesco
Borgata Mortera, 5
Tél +39 011 9369245
[email protected]
BRUZOLO
Antica Trattoria La Stellina (Petit restaurant)
Via Cavour, 18a
Tél +39 011 9637205
[email protected]
www.anticatrattorialastellina.it
BUSSOLENO
Restaurant Pizzeria Blue Moon
Via Traforo, 16
Tél +39 0122 640236
[email protected]
BUTTIGLIERA ALTA
Restaurant La Rava e la Fava
Via Mario Greco, 1
Tél +39 011 9322408
[email protected]
www.ristorantelaravaelafava.it
Restaurant Pizzeria Margarita’s
Corso Torino, 45, frazione Ferriera
Tél +39 011 9328603
CAPRIE
La Sosta Climb Café
Via Sacra di San Michele, 3
Tél +39 011 19887110
[email protected]
www.itinerarivalsusa.com
CESANA TORINESE
Restaurant La Vecchia Lira
Viale IV Novembre, 35c
Tél +39 349 3153845
[email protected]
Cantina degli Alpini
Frazione Mollières, 1
Tél +39 0122 89545
CLAVIÈRE
Restaurant Gallo Cedrone
Via Fontana, 8
Tél +39 0122 878632
[email protected]
GIAGLIONE
Restaurant Pizzeria Da Genio
Frazione San Giuseppe, 115
Tél +39 0122 31665
[email protected]
www.ristorante-dagenio.it
Agriturismo Cré Seren (Tourisme à la ferme)
Frazione San Rocco, 10
Tél +39 0122 629264
[email protected]
www.agriturismogiaglione.it
131
GIAVENO
OULX
Trattoria Il Portico (Petit restaurant)
Via San Rocco, 2
Tél +39 011 9365692
[email protected]
www.ilporticogiaveno.it
Osteria Vineria La Bicicletta
Piazza Papa Giovanni XXIII, 4
Tél +39 011 9364835
[email protected]
www.osteriavinerialabicicletta.net
Pizzeria Birreria Borgovecchio
Via Des Ambrois, 48
Tél +39 0122 831017
[email protected]
Restaurant Pizzeria Lo Zodiaco
Via Vittorio Emanuele, 15
Tél +39 0122 831968
[email protected]
www.ristorantelozodiaco.it
Trattoria del Commercio (Petit restaurant)
Corso Montenero, 65
Tél +39 0122 830890
[email protected]
MATTIE
Restaurant delle Alpi
Via Torino, 23
Tél +39 0122 38119
[email protected]
www.ristorantedellealpi.eu
La Locanda Il Brusafer (Petit restaurant)
Frazione Combe, 31
Tél +39 334 3044333
[email protected]
www.ilbrusafer.com
Agriturismo Mulino di Mattie
(Tourisme à la ferme)
Via Giordani, 52
Tél +39 0122 38132
[email protected]
www.mulinomattie.it
MONCENISIO
Restaurant Chalet sul Lago
Regione Lago, 8
Tél +39 0122 653315
[email protected]
www.chaletsullago.it
Polenteria La Ramasse
Via Trieste, 15
Tél +39 331 7636936
[email protected]
www.polenterialaramasse.com
Punto di ristoro Il Circolo 1880
Via Trento, 9
Tél +39 328 6264868
[email protected]
NOVALESA
Restaurant delle Alpi
Via Susa, 2
Tél +39 0122 653183
[email protected]
www.ristorantedellealpi.blogspot.com
132
RIVOLI
Restaurant Q.B. Quanto Basta
Via Rosta, 23
Tél +39 011.9580413
[email protected]
www.qbcucinaearte.it
Restaurant Pizzeria Cipponet
Piazza Matteotti, 9
Tél +39 011 9536585
www.cipponet.it
ROSTA
Trattoria della Stazione (Petit restaurant)
Via Sant’Antonio di Ranverso, 1
Tél +39 011 9540120
[email protected]
SALBERTRAND
Restaurant Due Bandiere
Piazza Martiri della Libertà, 2
Tél +39 0122 854640
Restaurant Il Gigante e La Gallina
Frazione Deveys, 1
Tél +39 380 4121086
[email protected]
SAN DIDERO
Osteria Peccati di Gola
Via Abegg, 16
Tél +39 011 9637044
[email protected]
www.osteriapeccatidigola.it
SANT’AMBROGIO DI TORINO
Agriturismo Cascina dei Canonici
(Tourisme à la ferme)
S.P. Avigliana-Colle Braida
Frazione San Pietro
Tél +39 349 8442886
[email protected]
www.agriturismocascinadeicanonici.it
SANT’ANTONINO DI SUSA
Restaurant Il Sentiero dei Franchi
Borgata Cresto, 16
Tél + 39 011 9631747
[email protected]
www.ilsentierodeifranchi.com
Tél +39 011 9676753
www.ristoranteloscacciapensieri.it
Restaurant Pizzeria Il Caminetto
Via Valdellatorre, 92
Tél +39 011 9674626
[email protected]
SUSA
CAVAGLIÀ
Restaurant Susa & Stazione
Corso Stati Uniti, 4
Tél + 39 0122 622226
[email protected]
www.ristorantesusastazione.it
La Taverna dei Sapori
Via Norberto Rosa, 15
Tél + 39 0122 880996
[email protected]
www.tavernadeisapori.altervista.org
Osteria della Marchesa
Via Montenero, 4
Tél + 39 0122 32803
[email protected]
CHIVASSO
VAIE
Pizzeria Patrick
Via 1° Maggio, 48a
Tél + 39 011 9631069
VALGIOIE
Restaurant Le Due Valli
Borgata Colle Braida, 1
Tél + 39 011 9347138
VENAUS
Restaurant Dogana
Frazione Bar Cenisio, 1
Tél + 39 0122 5639
VILLAR FOCCHIARDO
Restaurant La Betulla
Via Giaconera, 1
Tél + 39 011 9645197
Restaurant Trattoria Quattro Strade
Via Fratta, 1
Tél + 39 011 9646787
[email protected]
DE TURIN À VERCELLI
ALPIGNANO
Restaurant Lo Scacciapensieri
Via Valdellatorre, 267
Agriturismo Cascina Molino Torrine
(Tourisme à la ferme)
Via Campi di Giugno, 47
Tél +39 0161 966893
[email protected]
www.cascinamolinotorrine.com
Locanda del Sole (Petit restaurant)
Via Roma, 16
Tél +39 011 9121229
[email protected]
COLLEGNO
Restaurant Pizzeria Donna Margherita
Corso Francia, 165
Tél +39 011 781015
[email protected]
www.donnamargheritacollegno.com
Restaurant Pizzeria Jonica
Corso Francia, 231
Tél +39 011 4156822
[email protected]
Trattoria Del Colapasta (Petit restaurant)
Corso Francia, 98
Tél +39 011 4110629
[email protected]
www.trattoriadelcolapasta.it
GASSINO TORINESE
Restaurant San Filippo
Strada Cerreto, 3
Tél +39 011 9607317
[email protected]
LAMPORO
Trattoria Pizzeria Le Colonne
Via Chiò, 4
Tél +39 0161 848613
www.trattorialecolonne.it
RONSECCO
Restaurant Edelweiss
Via Roma, 43
Tél +39 0161 819156
[email protected]
133
SALUGGIA
TORRAZZA PIEMONTE
Restaurant La Piazzetta
Via Faldella, 2
Tél +39 0161 480470
www.puntonet.net/lapiazzetta
Restaurant Pizzeria Chez Patrice
Via Mazzini, 54
Tél +39 011 9189044
SAN GERMANO VERCELLESE
Restaurant Lido
Viale Lido, 28
Tél +39 0161 987014
[email protected]
www.hotellidoviverone.it
Restaurant Marina
Frazione Comuna, 10
Tél +39 0161 987577
[email protected]
www.hotelmarinaviverone.it
Restaurant Rolle
Via Frate Lebole, 27, frazione Rolle
Tél +39 0161 98668
[email protected]
www.ristoranterolle.it
Trattoria Il Corsaro (Petit restaurant)
Via Provinciale, 50
Tél +39 0161 98491
[email protected]
Restaurant Le Miniere
Corso Matteotti, 89
Tél +39 0161 933866
[email protected]
SAN MAURO TORINESE
Trattoria Al Göb (Petit restaurant)
Via Torino, 226
Tél +39 011 8221537
[email protected]
SANTHIÀ
Restaurant San Massimo
Corso XXV Aprile, 18
Tél +39 0161 94617
[email protected]
Restaurant Vittoria
Piazza Verdi, 1
Tél +39 0161 94702
[email protected]
Restaurant Pizzeria Gabriella
Corso XXV Aprile, 11
Tél +39 0161 930918
Restaurant Pizzeria La Vecchia Taverna
Via Svizzera, 47
Tél +39 0161 935441
134
VIVERONE
OÙ ACHETER ET DÉGUSTER
VALLÉE DE SUSA
AVIGLIANA
Pâtisserie Dalmasso
Corso Laghi, 10
Tél +39 011 9311482
[email protected]
www.pasticceriadalmasso.com
Pâtisserie Mascarello
Corso Laghi, 131
Tél +39 011 9328839
[email protected]
Il Forno del Borgo (Boulangerie)
Via Mortera, 23b, frazione Bertassi
Tél +39 011 9313466
[email protected]
Biozero 2009
Corso Laghi, 9bis
Tél +39 011 9369786
[email protected]
BORGONE SUSA
Azienda Agricola Carlotta
(Exploitation agricole)
Via Condove, 61
Tél +39 011 9646150
[email protected]
www.vinicarlotta.com
BRUZOLO
Panifici Riuniti Valle Susa
Via Lago, 1
Tél +39 011 9637252
[email protected]
www.panificiriunitivallesusa.com
BUSSOLENO
Boulangerie Panettiamo
Via Traforo, 37
Tél +39 0122 49389
[email protected]
Boulangerie La Grissinopoli
Regione Bari, 10
frazione Foresto
Tél +39 0122 640970
[email protected]
www.lagrissinopoli.sitiwebs.com
Le confetture del Priore
Via Salina, 16
Tél +39 0122 640589
[email protected]
BUTTIGLIERA ALTA
Chocolaterie Sorrisi
Strada della Praia, 4a
Tél +39 011 9348975
[email protected]
www.sorrisiditorino.it
CAPRIE
Azienda Agricola Pent Silvio
(Exploitation agricole)
Via Roma, 4
Tél +39 338 1006704
[email protected]
CASELETTE
Boulangerie Cavagnini
Via Roma, 16
Tél +39 011 9688218
[email protected]
CHIOMONTE
Azienda Agricola Casa Ronsil
(Exploitation agricole)
Via Vittorio Emanuele, 69
Tél +39 347 9889189
[email protected]
www.casaronsil.it
Azienda Agricola ‘L Garbin
(Exploitation agricole)
Via Avanà, località Signou
Tél +39 333 5965510
[email protected]
www.garbin.info
Azienda Agricola Clarea Vini
(Exploitation agricole)
Via Vittorio Emanuele, 30
Tél +39 335 1430386
[email protected]
www.clareavini.it
135
CONDOVE
Pâtisserie Rivetti
Viale Bauchiero, 32c
Tél +39 011 9643675
Azienda Agricola Vercellino Lucia
(Exploitation agricole)
Borgata Sigliodo Superiore, 5
Tél +39 011 9633890
EXILLES
Azienda Vitivinicola Isiya
Via Chatellard, 7
Tél +39 349 3235575
[email protected]
GIAGLIONE
Azienda Agricola Martina
(Exploitation agricole)
Frazione San Rocco, 10
Tél +39 0122 629264
[email protected]
www.agriturismogiaglione.it
GIAVENO
Boulangerie Goitre
Via XX Settembre, 10
Tél +39 011 9376249
[email protected]
Boulangerie La Bottega del Pane
Via Coazze, 39
Tél +39 011 9375925
Boulangerie Calcagno Pani e Dolci
Borgo Ponte Pietra, 5
Tél +39 011 9363833
[email protected]
Boulangerie Pâtisserie Fratelli Chiambretto
Via Sacra di San Michele, 19, frazione Sala
Tél +39 011 9376334
[email protected]
Pâtisserie Franco
Piazza Molines, 43
Tél +39 011 9376019
Pastificio Petiti & Destefanis
(Fabrique de pâtes)
Via Coazze, 13
Tél +39 011 9376288
[email protected]
Apicoltura La Ghiandaia
Via Musiné, 14
Tél +39 011 9377126
[email protected]
Azienda Agricola La Mugnaia
(Exploitation agricole)
Via Vittorio Emanuele, 260
Tél +39 011 9376564
[email protected]
136
Azienda Ortofrutticola Bergeretti
Via Selvaggio, 210
Tél +39 339 1832943
Non Solo Vino
Piazza Molines, 40
Tél +39 011 9766798
L’Atelier del Cioccolato di Guido Castagna
Via Torino, 54
Tél +39 011.9766618
[email protected]
www.guidocastagna.it
GRAVERE
Azienda Agricola Sibille
(Exploitation agricole)
Regione Colfacero, 3
Tél +39 347 0858608
[email protected]
www.sibillevini.it
MATTIE
Azienda Agricola Occitania
(Exploitation agricole)
Via La Losa, 2
Tél +39 0122 38444
[email protected]
www.occitania.biz
MEANA DI SUSA
Azienda Agricola Pelissero
Via della Losa, 11
Tél +39 0122 33134
[email protected]
www.pelisserovini.it
NOVALESA
Azienda Agricola Le Corbusier
(Exploitation agricole)
Frazione San Pietro
Tél +39 333 4927042
[email protected]
www.agriturismocorbusier.com
RIVOLI
Boulangerie Mattiazzo Zanini
Via Cavour, 7
Tél +39 011 9587906
[email protected]
Azienda Agricola Scaglia
(Exploitation agricole)
Via Artigianelli, 71/7
Tél +39 011 9573808
[email protected]
www.azagrscaglia.com
La Frutteria di Gaido
Via Fratelli Piol, 10
Tél +39 011 9586513
[email protected]
www.lafrutteriadigaido.it
Pâtisserie Nani
Via Sestriere, 61, frazione Cascine Vica
Tél +39 011 9596842
Biogelateria Slow Ice Cream (Glacier Bio)
Via Stura, 20
Tél +39 011 9575805
[email protected]
www.biogelateria.com
SAN GIORIO DI SUSA
Apicoltura Franco Favro
Via Martinetti, 18
Tél +39 0122 49348
[email protected]
www.valsusamiele.it
Azienda Agricola Pognant Gros
(Exploitation agricole)
Borgata Pognant, 21
Tél +39 0122 49073
[email protected]
Produzione Canestrelli Saida 2000
Via Trattenero, 38
Tél +39 0122 647266
[email protected]
www.saida2000.it
SANT’AMBROGIO DI TORINO
Apicoltura GioEle
Via Viandotta, 13
Tél +39 333 5326044
[email protected]
www.gioelemiele.it
Sapordivino
Corso Moncenisio, 82
Tél +39 011 9315647
[email protected]
www.sapordivino.it
SANT’ANTONINO DI SUSA
Boulangerie Cantore da Rosy e Giorgio
Piazza Don Oreste Cantore, 15
Tél +39 330 602086
[email protected]
Apicoltura Marco Rossetto Giaccherino
Via Torino, 164f
Tél +39 011 9649017
[email protected]
www.valsusamiele.it
Vineria Casasco
Via Torino, 107
Tél +39 011 9649067
Torrefazione della Piazza
Via Moncenisio, 10
Tél +39 339 1868580
[email protected]
www.specialitycoffeesandomenico.it
SUSA
Boulangerie Favro
Via Francesco Rolando, 70
Tél +39 0122 622498
[email protected]
Azienda Agricola San Giuliano
(Exploitation agricole)
Borgata Chiodo, 13
Tél +39 0122 32722
[email protected]
Pâtisserie Pietrini
Piazza de Bartolomei, 10
Tél +39 0122 622303
[email protected]
www.pietrinisusa.it
Pâtisserie Spina
Via Mazzini, 6
Tél +39 0122 31120
Distilleria Erboristica Alpina
Località TraDueRivi, 15/4
Tél +39 0122 31909
[email protected]
www.grappadelnonno.it
Fattoria Bilancia
Via Montello, 3bis
Tél +39 345 3338632
[email protected]
VAIE
Pâtisserie I Sapori della Valle di Susa
Via Roma, 38
Tél +39 011 9631030
[email protected]
Birrificio SorA’laMA’
Via Nazionale, 10c
Tél +39 011 9631977
[email protected]
www.soralama.it
Vayes Spirito Libero
Via Torino, 13
Tél +39 335 8254711
[email protected]
www.vayes.it
VENAUS
Dalla Terra Nativa
Via Moncenisio, 2
Tél +39 393 2391495
www.dallaterranativa.it
137
VILLARBASSE
Villar Pane
Piazza Municipio, 2
Tél 011 952204
Nuovo Pastificio Artigianale Fiore
Via Rivoli, 80
frazione Corbiglia
Tél +39 011 9509959
[email protected]
www.nuovopastificiofiore.com
VILLAR FOCCHIARDO
Pâtisserie La Piazzetta
Via Umberto I, 30
Tél +39 011 9645527
[email protected]
Azienda Agricola Gusti e Sapori del Marghè
(Exploitation agricole)
Via Giaconera, 33
Tél +39 011 9645848
[email protected]
Cooperativa La Maruna
Via Conte Carroccio, 30
Tél +39 011 9645123
[email protected]
COLLEGNO
Pâtisserie Zuccarello Fine Chocolate
Via Andrea Costa, 36
Tél +39 011 4080089
[email protected]
www.zuccarello-finechocolate.com
Pâtisserie Grossi
Via Andrea Costa, 12
Tél +39 011 783873
Panificio Pâtisserie I Frutti del Grano
Via Manzoni, 7
Tél +39 011 4033815
[email protected]
www.ifruttidelgrano.com
Panificio I Sapori del Grano
Corso Francia, 167
Tél +39 011 785227
[email protected]
www.isaporidelgrano.it
GASSINO TORINESE
Panificio I Tre Scalini
Corso Italia, 24
Tél +39 011 9606441
[email protected]
LIGNANA
DE TURIN À VERCELLI
CHIVASSO
Pâtisserie Bonfante
Via Torino, 29
Tél +39 011 9102157
[email protected]
www.nocciolini-bonfante.it
Pâtisserie Fantasie Golose
Via dell’Asilo, 13d
Tél +39 011 9102804
Biscotteria Il Dolce Canavese
Via San Marco, 24
Tél +39 011 9131032
[email protected]
www.ildolcecanavese.it
Dolciaria Fontana
Via Ivrea, 31
Tél +39 011 9102661
[email protected]
www.nocciolinifontana.it
Panificio Collia
Corso Galileo Ferraris, 191
Tél +39 011 9107160
[email protected]
138
Azienda Agricola Gli Aironi Risi & Co.
(Exploitation agricole)
Strada delle Grange, 8
Tél +39 0161 344025
[email protected]
www.gliaironi.it
Salumeria Invernizzi
Strada delle Grange, 2, frazione Casalrosso
Tél +39 0161 314150
Cascina Venerìa
Strada delle Grange, frazione Veneria
Tél +39 0161 314233
www.cascinaveneria.it
PIANEZZA
Boulangerie Il Forno
Via Mazzini, 1
Tél +39 011 9677122
RONSECCO
Azienda Agricola Lodigiana
(Exploitation agricole)
Strada delle Grange, 20
Tél +39 0161 816001
[email protected]
www.lodigiana.it
Tenuta La Malfatta
Cascina Malfatta, 15
Tél +39 0161 819130
[email protected]
www.lamalfatta.it
SALUGGIA
Boulangerie Guariento
Via Lusani, 44
Tél +39 0161 480052
Consorzio di Tutela del Fagiolo di Saluggia
Cascina Tenimento, 3
Tél +39 0161 486253
SAN MAURO TORINESE
La Pâtisserie di Gallizioli
Via Martiri della Libertà, 84
Tél +39 011 8221161
[email protected]
www.pasticceriagallizioli.it
SANTHIÀ
Boulangerie Inocco
Via Svizzera, 21
Tél +39 0161 94155
[email protected]
Azienda Agricola Riseria Molinaro
(Exploitation agricole)
Via Vettignè, 49
Tél +39 0161 930938
[email protected]
www.riseriamolinaro.it
TORRAZZA PIEMONTE
Boulangerie Pâtisserie Blatto
Via Mazzini, 33
Tél +39 011 9189738
[email protected]
Panetteria Minniti
Via Mazzini, 50
Tél +39 011 9189549
VIVERONE
Azienda Vitivinicola Cella Grande
Via Cascine di Ponente, 21
Tél +39 0161.98245
[email protected]
www.cellagrande.it
Azienda Vitivinicola Elisa Pozzo
Via Gattinara, 22
Tél +39 0161.98433
[email protected]
139
HOSPITALITÉ PÈLERINE
Notes importantes
1. Les hébergements signalés offrent, pour la
plupart, un accueil simple et sobre et sont souvent géré grâce au travail de volontaires.
2. Toujours réserver ! Bon nombre des hébergements sont de petite dimension et peuvent
rapidement être complet, ou bien n’ouvrir que sur
demande des pèlerins.
3. Voyagez munis de sac de couchage (ou de
seulement de drap de sac de couchage en été) :
seuls quelques hébergements proposent des couvertures et du linge contre un petit supplément.
4. Le Certificat de pèlerinage est le seul document reconnu qui certifie le statut de pèlerin.
SANT’AMBROGIO
Agriturismo Cascina dei Canonici
(Tourisme à la ferme)
Sacra di San Michele
Tél +39 349 8442886
Parrocchia di Sant’Ambrogio (don Romeo)
Via Umberto I
Tél +39 011 939132
SANT’ANTONINO DI SUSA
Parrocchia di Sant’Antonino
Piazza Libertà, 29
Tél +39 011 9649091
SUSA
VALLÉE DE SUSA
ALMESE
Rifugio escursionistico della FIE
Frazione Rivera, via del Mulino, 2
Tél +39 338 2011184
ALPIGNANO
Missionari della Consolata
Via Arno, 33
Tél +39 011 9661702 - +39 011 9676514
AVIGLIANA
Ostello del Conte Rosso
Piazza Conte Rosso, 20
Tél +39 338 5249525 - +39 347 9313177
CLAVIÈRE
Rifugio La Capanna
Strada Gimont, 15
Tél +39 0122 878139
NOVALESA
Abbazia di Novalesa
Tél +39 0122 653210
OULX
Salesiani Don Bosco
Vicolo San Giusto, 8, Abbadia di Oulx
Tél +39 0122 831051
PIANEZZA
Parrocchia Santi Pietro e Paolo
Via al Borgo, 9
Tél +39 011 9676352
140
Convento di San Francesco
Piazza San Francesco, 3
Tél +39 0122 622548
Villa San Pietro
Strada Statale 24, 16
Tél +39 0122 31686
TURIN
SERMIG - Arsenale della Pace
Piazza Borgo Dora, 61
Tél +39 011 4368566
Institut Salésien de Valdocco
Via Maria Ausiliatrice, 32
Tél +39 011 5224201
Ostello Open +39 011
Corso Venezia, 11
Tél +39 011 250535
DE TURIN À VERCELLI
CASTIGLIONE TORINESE
Parrocchia Santi Claudio e Dalmazzo
Via E. Fermi, 3
Tél +39 011 9607178 (don Zorzan)
Istituto Suore Figlie della Sapienza
Viale Bollino, 1/B
Tél +39 011 9818727
LIVORNO FERRARIS
Castell’Apertole - Borgo IL BABI
Tél +39 0161 478613
+39 0161 478167
Torrazza Piemonte
Parrocchia San Giacomo Maggiore
Via S. Giacomo, 14
Tél +39 011 9189528
VERCELLI
Ostello del Pellegrino di Billiemme
Piazza Aldo Moro, 5
Tél +39 0161 250167
Crédits photographiques
Archives E. Bertone : p. 44.
Archives Faure, Salbertrand : p. 24.
Commune d’Oulx : p. 18.
Gian Vittorio Avondo : pages 10, 12 bas, 13, 14, 16, 17, 19, 23, 25, 26, 27,
31 haut et centre, 40, 42, 43, 45, 48, 50, 51, 53, 55, 56, 76, 78, 79, 81, 87,
88, 93, 94, 95 bas, 98 haut gauche et bas, 99, 113, 116, 117, 118, 119,
122, 123, 124, 125, 126.
Luigi Avondo : p. 28, 29, 30, 31 bas.
Simona Maccari : p. 12.
Roberto Marro : p. 41 haut.
Claudio Rolando : pages 15, 20, 22, 37, 38, 39, 46, 59, 60, 61, 63, 64, 67,
68, 69, 70, 71, 72, 73, 74, 75, 83, 85, 86, 89, 91, 92, 96, 98 alto dx, 100,
103, 105, 106, 108, 110, 111, 112, 114, 120, 121.
Luca Sartori : pages 101, 102.
Diego Vaschetto : pages 32, 34, 35 et couverture à droite.
La cartographie a été gracieusement accordée par l’organisme Turismo Torino e
Provincia.
141
Suivez-nous sur
et inscrivez-vous à notre newsletter
pour tout savoir sur nos prochaines
éditions ainsi que les rencontres
avec les auteurs ou les promotions.
www.edizionidelcapricorno.com
Des livres pour, toujours, regarder
le monde avec un regard nouveau.
Un chemin de pèlerinage parcouru depuis plus de 1000 ans.
Très ancien mais malgré tout très moderne. Un itinéraire à découvrir
ou redécouvrir entre spiritualité et histoire, nature et culture.
En 10 étapes, le chemin de la Via Francigena entre la frontière
avec la France et la plaine de Vercelli.
La Via Alta – la Haute Voie : du Mont-Cenis à Susa, d’Avigliana à Torino,
Chivasso et Vercelli. Pour chaque étape, les pèlerins ou les touristes trouveront
une fiche technique détaillée avec une carte ainsi que toutes les informations
utiles : moyens de transport, lieux d’accueil, restaurants, où acheter
les produits locaux, les horaires et conditions de visite des musées, parcs,
chapelles et abbayes. D’autres fiches encore complètent les itinéraires
avec le descriptif de nombreux monuments chargés d’histoire
et de lieux particulièrement intéressants d’un point de vue naturalistique
ou culturel qui longent le chemin afin de pénétrer au cœur
de la richesse extraordinaire qui accompagne ce pèlerinage.
La Via Francigena, synonyme de tourisme à un rythme lent,
humainement supportable et durable, mais qui est aussi
le compagnon de la recherche intérieure.
Gian Vittorio Avondo : historien, auteur de nombreux essais sur l’histoire des années 1900 et d’articles
sur des revues distribuées au niveau national, c’est aussi l’auteur de nombreux livres sur le tourisme et
les randonnées. Les Editions du Capricorno ont publié les volumes suivants : 35 hameaux à ne pas perdre.
Des itinéraires de découverte dans le Piémont et dans la vallée d’Aoste (2012) ; Sentiers du goût dans le
Piémont. 25 Excursions dans les Alpes et dans les collines à la recherche de produits typiques (2013, avec
C. Rolando) ; Sentiers Verts. Randonnées dans la nature du Piémont (2013, avec S. Maccari et C. Rolando) ;
Histoires de Résistance. Personnages, lieux, évènements de la guerre partisane dans le Piémont (2013,
avec C. Rolando) ; Sur les traces des animaux. Randonnées à la découverte de la faune du Piémont (2013,
avec G. Forneris et C. Rolando) ; Piémont paysan. Histoires, traditions, saisons du monde rural (2014) ;
Piémont 1944. L’année la plus longue (2014, avec G. Aimino et C. Rolando).
Claudio Rolando : biologiste, il a été le directeur de certaines zones protégées du Piémont. Il a écrit sur
Piemonte Parchi et il collabore avec la revue In… Libreria. Il a reçu des prix pour certains de ses écrits en
Italie et en Espagne. Les Edizioni del Capricorno ont publié Histoires de Résistance. Personnages, lieux,
évènements de la guerre des partisans dans le Piémont (2013, avec G.V. Avondo) ; Sentiers du Goût dans
le Piémont. 25 Excursions dans les Alpes et dans les collines à la recherche de produits typiques (2013,
avec G.V. Avondo) ; Sentiers Verts. Randonnées dans la nature dans le Piémont (2013, avec S. Maccari et
G.V. Avondo) ; Sur les traces des animaux. Randonnées à la découverte de la faune du Piémont (2013, avec
G. Forneris et G.V. Avondo) ; Piémont 1944. L’année la plus longue (2014, avec G. Aimino et G.V. Avondo).
www.edizionidelcapricorno.com
facebook.com/EdizionidelCapricorno