Daihatsu Terios 1.5

Commentaires

Transcription

Daihatsu Terios 1.5
Cet article a été acheté par morellini gilles
Email : [email protected]
Id. : 20493
Date : 04/11/2006
Afin d’en préserver l’authenticité, cet article n’a pas été modifié ni mis à jour depuis
sa parution dans le Moniteur Automobile N°1374 du 10/08/2006.
Les prix, par exemple, ne sont peut-être plus d’actualité.
Pour rappel, Mon Moniteur vous offre d’autres avantages comme par exemple :
E-mail alerte pour des articles spécifiques : nous vous avertirons par e-mail
dès qu’un article à paraître dans le Moniteur Automobile concernera
une marque ou un modèle que vous nous aurez indiqués.
Newsletter : vous recevrez tous les 15 jours un e-mail reprenant la
couverture et le sommaire du Moniteur Automobile en vente en librairie
Pour accéder à ces fonctionnalités, retournez sur Mon Moniteur.
Nous vous remercions de votre confiance et nous vous souhaitons une bonne lecture.
L'équipe Moniteur Automobile
______________________________________________________________________________________________________
L'utilisation de cet article doit rester à des fins purement privées.Le copyright du Moniteur Automobile ne vous permet
pas d'utiliser cet article ni de le reproduire d'une quelconque façon à des fins commerciales ou promotionnelles, de le
diffuser sur un site internet ou de l'envoyer à des tiers. Toute reproduciton, même partielle, est formellement interdite,
sauf accord particulier.
ESSAI DÉTAILLÉ
Photos: David Noels
DAIHATSU
TERIOS 1.5
62
Le Moniteur Automobile N°1374 – 10/8/2006
DAIHATSU TERIOS 1.5 4WD 5M
Consommation moyenne ... 9,8 l/100 km
Extrêmes ............ de 8,5 à 11,6 l/100 km
Consommation Euromix .... 8,1 l/100 km
CO2 ....................................... 191 g/km
1000 m départ arrêté .................. 35,0 s
Prix de base 4WD Sport ......... 19.990 €
Prix du véhicule testé (Luxury) . 21.990 €
LES QUALITES
Gabarit compact très intéressant
Rapport encombrement/habitabilité
Coffre spacieux et fonctionnel
Vrai 4x4 permanent à 3 différentiels
Equipement somme toute exhaustif
Agilité en ville et en manœuvres
Comportement sans surprise
LES DEFAUTS
Moteur à essence sonore en charge
Consommation pour un quinze-cents
Sièges spartiates sur longues distances
Performances plus que quelconques
Peu concurrentiel face aux coréens
Console en faux chrome hideuse
Pas de version Diesel à l’horizon...
Par Gaétan Philippe
Le Moniteur Automobile N°1374 – 10/8/2006
63
TECHNIQUE
DAIHATSU TERIOS
1.5 4WD
Le nouveau Terios a pris de la carrure, mais il n’a pas évolué
au bilan consommation: il atteint rapidement les 10 l/100 km.
Moteur
Disposition
Type
Dénomination
Matériau bloc/culasse
Cylindrée (cm3)
Alésage x course (mm)
Rapport volumétrique
Puissance maxi (ch/kW à tr/min)
Couple maxi (Nm à tr/min)
Distribution
– entraînement
– calage/levée/durée variable
– commande des soupapes
– compensation du jeu
Alimentation
Suralimentation
– refroidissement de l’air de charge
– pression absolue (bar)
Gestion du moteur
longitudinale avant
4 cylindres en ligne
3SZ-VE
alliage/alliage
1495
72 x 91,8
10 : 1
105/77 à 6000
140 à 4400
2 arbres à cames en tête, 16 soupapes
par chaîne
sur l’admission DVVT/–/–
poussoirs
hydraulique
injection électronique directe multipoint
–
–
–
Denso
Transmission
Type
Boîte de vitesses manuelle
Boîte de vitesses automatique
Différentiel à glissement limité
Rapport de pont
Rapports de boîte
et vitesses théoriques
à 1000 tr/min (km/h)
– 1re
– 2e
– 3e
– 4e
– 5e
– 6e
– AR
aux 4 roues à 3 différentiels et blocage sur le central
5 vitesses
4 vitesses en option (sauf sur Top S)
– (uniquement sur 2 WD)
5,125 : 1
[avec pneus de 235/60 R 16]
3,769 : 1 ( 6,6)
2,045 : 1 (12,2)
1,376 : 1 (18,1)
1,000 : 1 (25,0)
0,838 : 1 (29,8)
–
4,128 : 1 ( 6,0)
Châssis
Type
Carrosserie
Suspension AV
Suspension AR
Freins AV (ø en mm)
Freins AR (ø en mm)
ABS/aide au freinage d’urgence
Antipatinage/contrôle de stabilité
Direction
– assistance
– nombre tours volant
– ø braquage murs/trottoirs (m)
coque autoportante tout en acier
SUV compact 5 portes/5 places
McPherson triangulés,
ressorts hélicoïdaux,
amortisseurs hydrauliques,
barre antiroulis
essieu rigide à 5 bras (4 longitudinaux, 1 barre Panhard),
ressorts hélicoïdaux,
amortisseurs hydrauliques,
barre antiroulis
disques pleins (N.C.)
tambours (N.C.)
série/série
série/série
à crémaillère
hydraulique
3,2
N.C./9,8
Partant de l’infiniment petit, le Daihatsu
Terios a pu grandir sans jamais cesser
d’être l’acquisition la plus raisonnable du
genre. Ni soulever la moindre réprobation
dans le camp anti-4x4.
Le plus petit SUV à transmission 4x4 permanente n’aura pas
attendu de fêter ses 10 ans de carrière avant de passer le relais
à son successeur, qui prend de la carrure sans renier ses gènes.
C’est que Daihatsu, à la différence de tous les autres spécialistes
du 4x4, n’a pas cédé à la mode du «tout chemin» à moteur transversal et 4 roues motrices semi-permanentes – au sens où le train
arrière n’est pleinement entraîné (via viscocoupleur ou embrayage multidisque) qu’en cas de patinage du train directeur.
A ce jour, 5 générations de tout terrain se sont succédé chez
Daihatsu. Trait commun entre toutes: le moteur longitudinal et
l’architecture de propulsion à renvoi sur les roues avant. Ça,
c’est la graine du vrai quat’-quat’. Le Taft, premier enclenchable
apparu en 1975, est encore adulé des forestiers. Un vrai collec-
64
Le Moniteur Automobile N°1374 – 10/8/2006
tor! A peine moins rustique et plus gros, le Rocky l’a remplacé
10 ans plus tard en se faisant une solide réputation de «Toyota
HDJ 70 du pauvre» (contrairement à ce que vous pouvez penser, ce rôle l’a valorisé aux yeux des connaisseurs).
Plus polyvalent, le Feroza est arrivé en 1988 comme le 4x4 de
ville compact avant l’heure. Il marquait la transition vers la traction intégrale permanente aux 4 roues parce qu’il était disponible soit avec un pont avant enclenchable et des moyeux avant
débrayables, comme ses prédécesseurs, soit avec un différentiel central à verrouillage manuel répartissant le couple équitablement sur les 2 trains roulants (50/50%). Vint le minuscule et
néanmoins habitable Terios (1997), qui, fort de son poids plume, abandonna la boîte de réduction. Une solution reprise par
son successeur, qui hérite de son nom, prend du poids et des
formes plus branchées. Non sans goûter aux bienfaits des aides
électroniques à la conduite.
Dans l’esprit des amateurs du genre, les petits 4x4 – comme
les gros, du reste – donnent une image positive de la sécurité en
raison de leur aspect robuste, de la bonne visibilité qui s’offre à
nous depuis leur poste de conduite et, last but not least, de leur
aptitude au tout terrain. Tout ça ne les empêche pas de se conformer aux crash-tests les plus sévères, de ne pas blesser plus qu’une
voiture normale et de se doter de toute la panoplie des airbags
existants. Le Terios étrenne des sidebags à l’avant et, en exécution
haute (Top S, soit la nôtre) seulement, les curtainbags (rideaux)
sur les bords du ciel de pavillon. Enfin, ses efforts consentis pour
protéger les piétons – les ailes, le capot et ses charnières déformables – ont été récompensés par 3 étoiles aux tests Euro-NCAP.
Sur certains marchés, le nouveau Terios est toujours proposé
avec le treize-cents de l’ancien modèle (le K3-VE, donné pour
86 ch et 120 Nm). Conscient de la prise de poids (130 kg) du Te-
ESSAI DÉTAILLÉ DAIHATSU TERIOS 1.5
DAIHATSU TERIOS
1.5 4WD
PERFORMANCES
Conditions de l’essai
du 12 au 19 mai 2006
1.021
1.211
1.190/–
N.C./N.C.
21
1003
±10
Dates
Kilométrage de départ (km)
Distance parcourue (km)
Poids constructeur/mesuré (kg)
Répartition AV/AR (%)
Température (°C)
Pression atmosphérique (hPa)
Vitesse du vent (km/h)
Facteurs de performances
Puissance spécifique (ch/l - kW/l)
Aérodynamique (Cx/SCx)
Rapport poids/puissance (kg/ch)
70,2 - 51,5
N.C.
11,3
Nos mesures
Vitesse maxi (km/h à tr/min)
Vitesses maxi
sur les intermédiaires (km/h)
Accélérations (s)
– 400 m départ arrêté (vitesse)
– 1000 m départ arrêté (vitesse)
rios II, notre importateur préfère ne proposer que le 1.5, qui,
outre l’avantage du rapport poids/puissance (105 ch, 140 Nm),
est de conception plus récente (3SZ). Un quinze-cents que le Terios
ne partage plus avec une autre Daihatsu (ou même Toyota).
Comme le 1.3, le 1.5 dispose d’un calage de distribution variable
DVVT sur l’arbre à cames d’admission. Voilà un 4 cylindres
16 soupapes malléable comme les Japonais ont l’habitude de
nous les concocter, jamais contrariant quand on le laisse tomber
en sous-régime, discret à mi-régime et... caquetant lorsqu’on lui
écrase l’accélérateur contre le plancher.
161 à 6200 en 4e
44/80/122/161/152
18,8 (119 km/h)
35,0 (147 km/h)
– 0- 60 km/h
– 0- 80 km/h
– 0-100 km/h
– 0-120 km/h
– 0-140 km/h
– 0-160 km/h
– 0-180 km/h
– 0-200 km/h
Reprises (s)
– 400 m à partir de 40 km/h (vitesse)
– 1000 m à partir de 40 km/h (vitesse)
– 40- 60 km/h
– 40- 80 km/h
– 40-100 km/h
– 40-120 km/h
– 40-140 km/h
– 40-160 km/h
– 60- 90 km/h
– 90-120 km/h
vitesse lue
63
83
103
123
144
165
–
–
4e
19,8 (104 km/h)
37,1 (141 km/h)
5,9
11,8
18,3
25,3
36,7
–
9,8
11,4
secondes
5,5
8,3
12,8
18,7
30,4
–
–
–
5e
21,4 ( 93 km/h)
40,8 (126 km/h)
7,3
15,7
24,3
35,6
–
–
13,0
16,4
Consommation
Moyenne de l’essai (l/100 km)
Minimum mesuré (l/100 km)
Maximum mesuré (l/100 km)
Selon norme (93/116):
– urbaine (l/100 km)
– non urbaine (l/100 km)
– moyenne (l/100 km)
– émissions CO2 (g/km)
Volume du réservoir (l)
Autonomie pendant l’essai (km)
9,8
8,5
11,6
9,8
7,1
8,1
191
50
510
Du Terios I 1.3 (86 ch) à notre Terios II 1.5 (105 ch), le rapport
poids/puissance évolue favorablement (de 12,2 à 11,1 kg/ch).
Mais le rapport poids/couple ne suit pas dans les mêmes proportions (de 8,7 à 8,3 kg/Nm). Les puissances et les couples spécifiques achèvent de nous fixer les idées: 66,2 ch/l et 92,4 Nm/l le budget carburant devient presque rédhibitoire. Même si, avec
pour le 1.3 contre 70,2 ch/l et 93,6 Nm/l pour le 1.5 fraîchement un réservoir de 50 l, l’autonomie ne constitue jamais un proémoulu. La sentence du chrono laisse le nouveau venu derrière blème. Pour tempérer la remarque, on notera que l’ancien Teson prédécesseur, avec un écart
rios ne consommait pas moins
de 0,4 s au poteau du 1000 m DA Voilà un 4 cylindres 16 soupapes malléable, sans être aussi polyvalent. La ver(34,6 s contre 35 et de 0,6 s au jamais contrariant, discret à mi-régime et sion «2 roues motrices» devrait
1000 m lancé à 40 km/h en 4e
révéler plus économique sur
caquetant lorsqu’on lui écrase l’accélérateur. se
cet aspect. Sachant que ce type de
(36,5 s contre 37,1). Il ne reprend
le dessus qu’en pointe (161 km/h en 4e contre 145). Moralité: le véhicule est le chéri des urbains dont la mobilité se limite à des
SUV de Daihatsu garde son aisance et sa spontanéité en ville, trajets courts, la consommation prend une importance plus remais peut se montrer plus entreprenant sur les petites routes... lative. Elle devrait dès lors se calculer en litres à l’heure. Cela
dit, vivement le Diesel, au sujet duquel Daihatsu ne donne, hétout en se révélant presque aussi rébarbatif sur l’autoroute.
las! aucune échéance.
Le prix du super atteint des sommets. Aussi un 4x4 à essence
répond-il à une demande marginale, fût-il léger et compact. Celui-ci a constamment exigé 9,8 l/100, voire dépassé la limite psychologique des 10. Quand on part pour une excursion lointaine
avec armes et porte-bagages, même par les chemins de traverse,
On a toujours affaire à une boîte de moteur longitudinal dont
les 5 rapports conservent les mêmes développements, mais elle
adopte un rapport de pont un peu plus long que celui choisi
pour le Terios 1.3 (5,13 contre 5,29:1). Normal, il fallait profiter
Le Moniteur Automobile N°1374 – 10/8/2006
65
Certes, un effort a été consenti pour réduire l’austérité de
l’habitacle, mais le plastique imitation alu reste trop présent.
MENSURATIONS
DAIHATSU TERIOS
1.5 4WD TOP S
Dimensions
Longueur/largeur/hauteur (mm)
Empattement (mm)
Voies AV/AR (mm)
Largeur aux coudes AV/AR (mm)
Pneus
– véhicule de série
– véhicule de l’essai
Roue de secours
Volume du coffre (dm3)
4075/1745/1740 (1690 sans rails)
2580
1450/1480
1385/1385
Dunlop Grand Trek
215/65 R 16 98S sur jantes alu
idem
idem
380
Poids
Poids à vide/total autorisé (kg)
Attelage freiné/non freiné (kg)
1.190/1.720
1.350/400
380 dm3
1,74 m
4,07 m
1,74 m
2,58 m
Esthétique
DAIHATSU
TERIOS 1.5
Boucliers teints/rétroviseurs extérieurs teints
Peinture métallisée
Jantes en alliage
Intérieur en tissu/velours/Alcantara/cuir
Volant/pommeau gainés de cuir
Fonctionnalité
Le Moniteur Automobile N°1374 – 10/8/2006
DAIHATSU
TERIOS 1.5
S/–
–
Volant réglable en hauteur/profondeur
– multifonction
Sièges conducteur/passager
– à réglages électriques
– réglables en hauteur
– réglables en inclinaison d’assise
– réglables en soutien lombaire
Banquette AR
– dossier(s)/assise(s) rabattables
– trappe à skis/sac à skis
Rétroviseurs extérieurs
– asphérique côté conducteur
– électriques/rabattables/dégivrants
– électrochromes G/D
Rétroviseur intérieur électrochrome
Espaces de rangement
– porte-gobelets AV/AR
– aumônières au dos des sièges AV
– tiroir sous le siège du passager AV
– bacs de portières AV/AR
Verrouillage centralisé/télécommande
– condamnation automatique en roulant
S = Standard
66
S/S
O
S
S/–/–/A
–/– (volant série sur Luxury)
O = Option
–/–
S/–
–/–
–/–
S/S
–/–
S
S/–/S
–/–
–
S/S
–/–
S
S/S
S/S
–
A = Accessoire
– = Non disponible ou sans objet
ESSAI DÉTAILLÉ DAIHATSU TERIOS 1.5
du surcroît de puissance et de couple du 1.5. A telle enseigne
qu’il n’arrive pas, et nos tests chronométrés l’ont prouvé, à faire
la différence en performance pure. Exception faite de la vitesse
de pointe – d’où l’intérêt de tirer plus long. Pas de commande
de réduction; le Terios parvient à crapahuter en 1re, déjà courte,
ou à sortir la roue d’une ornière fangeuse sur une sollicitation
de l’accélérateur d’une pichenette, à la condition qu’on ait préalablement verrouillé le différentiel central à l’aide d’un bouton.
Comme pour l’ancien modèle, la boîte automatique à 4 rapports est proposée, mais associée, pour suivre la même logique,
à une démultiplication finale allongée. Daihatsu Belgique importe la version à 2 roues motrices (2WD), une propulsion donc,
dépourvue du contrôle dynamique de stabilité (VSC), mais qui
gagne un autobloquant à l’arrière. La démarche vise à abaisser
le prix du modèle d’accès sans s’inquiéter de le dépouiller des
équipements qui rendent sa conduite sûre et efficace.
Vu son format, le Terios se démarque par une habitabilité
remarquable rendant la vie à bord plus qu’agréable.
Un court diamètre de braquage compte parmi les avantages
d’une architecture de moteur longitudinal. Le Terios I s’était cir-
EQUIPEMENT
Sécurité
Airbags
– frontaux/latéraux AV/latéraux AR
– de tête AV/AR
Dispositifs d’aide à la conduite
– ABS/assistance au freinage d’urgence
– antipatinage/contrôle de stabilité
– surveillance pression des pneus/affichage
– aide au parking AV/AR
Ceintures de sécurité AV à limiteur d’effort
Ceintures de sécurité AR
– centrale à 3 points
– latérales à limiteur d’effort
Appuie-tête AV/AR
– réglables en hauteur
Point d’ancrage Isofix AV/AR
Eclairage
– projecteurs au xénon
– allumage automatique
– projecteurs antibrouillards
Eclairage du seuil des portes AV/AR
Essuie-glace AV
– intermittence/pauses réglables
– automatique à capteur de pluie
Lave/essuie-glace AR
– balayage automatique en marche AR
Instrumentation
Jauge d’huile électrique
Manomètre/thermomètre d’huile
Thermomètre extérieur/indicateur de verglas
Ordinateur de bord
– consommation moyenne/instantanée
– vitesse moyenne/instantanée
– distance parcourue/autonomie
Indicateur d’intervalles d’entretien
DAIHATSU
TERIOS 1.5
S/S/–
–/– (série sur Luxury)
S/S
–/– (série sur Luxury)
–/–
–/–
S
3
S
S
2/3
S/S
–/2
–
–
–/– (série sur Luxury)
–/–
2
S/S
–
S
–
Confort
DAIHATSU
TERIOS 1.5
Air conditionné manuel/automatique
– réglage séparé G/D
– capteur d’ensoleillement/toxicité
Toit ouvrant manuel/électrique
Lève-vitres électriques AV/AR
– fermeture automatique au verrouillage
Eclairage intérieur
– plafonnier(s) AV/AR
– lampes de lecture AV/AR
Miroirs de courtoisie G/D
– éclairés
Accoudoir central AV/AR
Equipement audio
– radiocassette/radio-CD
– changeur de CD/en façade
– commandes au volant
Régulateur de vitesse/adaptatif/limiteur
Système de navigation
–/S
–
–/–
–/–
S/S
–
1/1
1/–
S/S
–/–
–/–
S/–
–/–
–
–/–
A
DAIHATSU
TERIOS 1.5
–
–/–
S/–
S
S/–
–/–
S/S
–
L’équipement très complet
comprend la climatisation
de série dès la version de base.
Le Moniteur Automobile N°1374 – 10/8/2006
67
BUDGET
Sport
DAIHATSU TERIOS
Luxury Luxury BVA
Prix de base (€)
– 1.5 4WD (4 roues motrices)
19.990
21.990
22.990
–
série
série
–
série
série
série
300
–
série
–
série
série
série
–
série
série
série
série
série
–
série
série
300
série
série
série
série
série
série
série
série
série
série
série
série
–
série
série
300
série
série
série
série
série
série
série
série
Options et accessoires (€)
Airbags rideaux AV & AR
Banquette AR 1/3-2/3 & Système Isofix
Climatisation
Contrôle de stabilité et antipatinage
Différentiel arrière à glissement limité
Lave-essuie-glace AR avec intermittence
Ordinateur de bord à 6 fonctions
Peinture métallisée
Projecteurs antibrouillards
Radio CD RDS intégrée 4HP
Rails de toit
Réglage électrique du site des phares
Vitres à commande électrique AV & AR
Vitres teintées (surteintées AR)
Volant cuir
5 jantes en alliage
Garantie
Pièces et main-d’œuvre
Défauts de peinture
Perforations dues à la corrosion
Assistance
3 ans, limitée à 100.000 km
8 ans
8 ans
24h sur 24 durant 3 ans
Entretien
Vidange et entretien
Nombre de points de service
tous les 10.000 km
100 concessionnaires
Frais d’exploitation
Puissance fiscale (CV)
7
conscrit à 9,4 m. Plus long de 16 cm sur l’empattement et plus
large de presque autant (±14 cm) sur les voies, le Terios II se
contente encore de 9,8 m pour faire demi-tour entre trottoirs. Sa
vocation urbaine en sort donc à peine entamée. Et il peut toujours slalomer dans une trouée boisée. Réglable en hauteur (de
pas beaucoup, comme d’hab’ chez les Japonais) et normalement
démultiplié, le volant actionne une servodirection à crémaillère
bien dosée, linéaire et assez précise.
Le Terios rempile équipé de disques à l’avant et de tambours
à l’arrière. Rien que de très habituel sur ce genre de véhicule.
Suffisant, en tout cas, pour ce que l’on en fait. Il y a une bonne
nouvelle: indissociable du répartiteur électronique de freinage,
l’ABS est désormais intégré à la dotation standard. Sans oublier
cette autre évolution, concomitante: l’ESP (VSC chez ToyotaLexus/Daihatsu) fait son apparition au sein de ce même équipement d’origine, mais sur les versions 4WD uniquement.
matique complètent leur aide électronique à la conduite des
fonctions d’assistance en descente (DAC) et au démarrage en
côte (HAC). Quand on vous disait que Daihatsu n’avait plus
rien à envier à Toyota... Tout ce qui précède ne concerne évidemment que la transmission permanente aux 4 roues. Ce système 4WD à 3 différentiels a la particularité de posséder un blocage interponts qui, pour éviter les contraintes mécaniques, se
déverrouille en cours de braquage. De quoi avaler sereinement
les revêtements les plus glissants ou sortir sans mal une roue
d’une ornière spongieuse. C’est ici que les 20 cm de garde au
sol et les porte-à-faux hyperatrophiés aident.
Les liaisons au sol demeurent indéfectiblement fidèles aux
jambes de suspension McPherson à l’avant, alors que l’essieu
En général, on n’achète pas ce genre de véhicule si c’est le
arrière rigide reste guidé par 5 bras. Ça fait belle lurette, dans confort moelleux de la suspension, le soutien prévenant des
ce dernier cas, que les lames ont été remplacées par des ressorts sièges ou la qualité d’écoute de l’installation audio qui priment.
hélicoïdaux. Sur cette base-là, le nouveau Terios met des voies Mais plutôt pour bénéficier des services d’un petit utilitaire
sensiblement plus larges (+135 mm à l’avant, +150 mm à l’ar- «sportif», débordant d’entrain dès lors qu’il s’agit d’effectuer
rière) et un empattement allongé
les incessantes petites courses, les
(+ 160 mm) au service d’un Au plus bel aplomb du nouveau modèle sur allées et venues de la vie quotimeilleur équilibre dynamique.
dienne, les petits chargements et
la route s’ajoute l’appoint du contrôle
Disons qu’il a perdu la propenen ville ou à la
dynamique de stabilité (VSC) déconnectable. déchargements,
sion que son devancier, bien plus
campagne. Ressorts et amortishaut que large, avait à verser sur le flanc – rassurez-vous, vous seurs sont ceux d’un petit 4x4, assez fermement tarés, mais sans
qui en possédez encore un, c’était un réflexe plus épisodique verser dans les réactions sautillantes. La voiture «copiera» une
que compulsif...
route pavée ondulée plutôt qu’elle n’y tressautera. Les bruits de
Au plus bel aplomb du nouveau modèle sur la route s’ajoute roulement créent la surprise par leur faible niveau, même avec
l’appoint du contrôle dynamique de stabilité (VSC) déconnec- la monte pneumatique la plus large (235/60 R16, le cas de notre
table. Les modèles à transmission intégrale 4WD à boîte auto- Terios). Reste le moteur, qui prend tout son air en jabotant à
68
Le Moniteur Automobile N°1374 – 10/8/2006
ESSAI DÉTAILLÉ DAIHATSU TERIOS 1.5
A l’aise en ville et entreprenant sur les petites routes, le Terios peut
se montrer fatiguant, car trop spartiate, sur les longues distances.
gorge déployée... Les pleines accélérations demeurent, hélas!
un peu trop sonores.
En plus d’une bouille sympa d’insecte sauteur, voici le bon
format! De prime abord, le Terios ne soulève pas la réprobation
qui touche les moyens et grands 4x4. Même s’il a grandi, il garde
le poids d’une voiture ordinaire, disons celui de la Golf V, qui
est 20 cm plus encombrante que lui en longueur (si, si!). Alors
qu’elle a le même empattement (2,58 m)... Le Daihatsu a aussi
plus de coffre (380 l en configuration 5 places, contre 350 pour
la Volkswagen). Le plancher plat, la modularité des sièges arrière (repliables en portefeuille debout et déposables) et le volume disponible font penser au Toyota Rav4 de première génération. Les 4 portes s’ouvrent large sur un espace intérieur vraiment généreux rapporté au faible encombrement extérieur. Facilité d’accès et de chargement, voilà le leitmotiv de ce petit «bon
à tout faire». Bien sûr, une porte arrière à ouverture latérale (dans
le «mauvais» sens, les Japonais roulant à gauche) chargée de la
roue de secours est plus encombrante qu’un simple hayon. Mais
elle contribue à authentifier le Terios comme un vrai 4x4.
Nous disposions de l’exécution Luxury la plus richement dotée. Elle se distingue notamment sur le plan de la sécurité par
son contrôle de stabilité, ses antibrouillards et ses airbags rideaux.
Elle ne néglige pas l’aspect pratique avec ses rails de toit, et réhausse son habitacle d’un volant revêtu de cuir.
La dotation de base ne souffre d’aucune lacune flagrante: climatisation, verrouillage central, radio-CD, 4 haut-parleurs,
rétroviseurs électriques et chauffants, poignées de portes et
coquilles de rétros ton caisse, jantes alu de 16”, siège du conducteur réglable en hauteur, porte-gobelets avant et arrière, affichage de la température extérieure, de l’altitude et, plus important,
de la consommation. Un effort a été consenti pour atténuer l’austérité de l’habitacle, mais on tombe vite dans le faux éclat du clinquant. On pense à la console centrale et à ses persiennes de ventilation, en plastique imitation alu, qui ressemblent à ces chauffages électriques d’appoint que l’on visse en applique murale
dans les salles de bains des habitations modestes...
La seule option se limite à la peinture métallisée (300 €). Se facturent en sus des accessoires proposés par l’importateur, le cuir,
le couvre-bagages en dur (à la place du souple prévu de série), le
couvre-roue de secours et le navigateur Pioneer.
Les quatre premières générations de 4x4 Daihatsu ont construit
leur réputation sur la fiabilité mécanique et la longévité de leur
carrosserie. Il n’y a pas de raison pour qu’il en soit autrement
avec la cinquième lignée. Garantie à la japonaise: 3 ans ou
100.000 km. Le rythme d’entretien (tous les 10.000 km) aurait
pu être plus espacé. Enfin, épaulé par des réparateurs agréés, le
réseau officiel a bien du mal à couvrir le territoire et se laisse
ombrager par les marques coréennes, qui recrutent tout azimut.
Le Moniteur Automobile N°1374 – 10/8/2006
69
DEFAUT MAJEUR
★
EN DESSOUS DE LA MOYENNE
★★
DANS LA MOYENNE
★★★
AU-DESSUS DE LA MOYENNE
★★★★
QUALITE MAJEURE
★★★★★
DAIHATSU TERIOS 1.5 PORTRAIT-ROBOT
4 pts
8 pts
12 pts
16 pts
20 pts
Daihatsu n’a jamais eu la fibre du Diesel – hormis sa
rage à développer un bicylindre 2 temps à injection directe dont la mise en production est sans cesse retardée. Ce petit constructeur vit pourtant dans le giron de
Toyota, qui dispose de toute une gamme de D-4D à ramTRANSMISSION
pe commune parmi lesquels le Terios aurait largement
Embrayage/douceur si BVA
★★★
Changement de vitesse
★★★ pu trouver de quoi faire son bonheur. Au lieu de quoi
Etagement
★★★ nous devons nous satisfaire d’un quinze-cents à essence dont les 105 ch compensent à peine la prise de poids
DIRECTION
Précision
★★★★ du nouveau modèle par rapport à l’ancien treize-cents
Agrément
★★★★ de 86 ch. A sa décharge, on notera quand même que Les 105 ch du 1500 à essence compensent
Rayon de braquage
★★★★★ les boîtes 5 manuelle et 4 automatique, à l’étagement à peine la prise de poids du nouveau Terios.
TOTAL CONDUITE
inchangé, sont montées sur des ponts plus longs.
200
MOTEUR
★★★
★★★
★★★
★★
Puissance
Souplesse
Nervosité
Sonorité
132/
FREINAGE
★★★
Le schéma disques à l’avant, tambours à l’arrière
★★★
★★★ est reconduit, à la différence que l’ABS-EBD (anti-
Puissance
Endurance
Progressivité
COMPORTEMENT
SECURITE ACTIVE
★★★
★★★
★★★★
★★★★
★★★
En ligne droite
En virage
Motricité
Adhérence
Eclairage
SECURITE PASSIVE
★★★
★★★★
Frontale
Latérale
TOTAL SECURITE
blocage des freins avec répartiteur d’effort) fait
désormais partie de l’équipement standard. Comme, du reste, le contrôle dynamique de stabilité
(VSC), qui est étrenné par les seules versions 4WD.
A l’instar de son prédécesseur, le Terios est un vrai
4x4 permanent, à moteur longitudinal, doté de
3 différentiels dont le central est verrouillable manuellement. Les airbags rideaux sont disponibles
en série sur la version Luxury.
132/200
Pour ce premier changement de génération, le
CARROSSERIE
★★★★★ Terios s’est allongé de 23 cm et élargi de 19 cm
★★★★★ en gardant la même hauteur au pavillon (sans les
★★★★★ rails). Mais il reste le 4x4 permanent le plus com-
Accès aux places AV
Accès aux places AR
Visibilité
COFFRE
pact du marché. En partant du même empatte-
★★★★★
ment (2,58 m) et d’un encombrement similaire
★★★★★
★★★★★ en longueur à celui d’une VW Golf, le nouveau
Capacité
Accès
Modularité
ACCESSOIRES
★★★★
★★★
★★★★
★★★
Instruments
Commodités/rangement
Equipement de série
Finition intérieure
TOTAL FONCTIONNALITE
Terios braque 1 m plus court. Qu’on ne nous dise
plus que les 4x4 sont tous des phénomènes contre
nature en ville! Daihatsu prouve qu’un tout terrain
n’est pas plus intrus dans le trafic que la berline
compacte la plus courante. Dotation de base correcte, mais présentation de la console bon marché.
CONFORT
Suspension
Sièges avant
Position de conduite
Ergonomie
Habitabilité avant
Habitabilité arrière
Banquette/sièges arrière
Insonorisation
Chauffage/climatisation
Ventilation
TOTAL CONFORT
★★★
★★★
★★★★
★★★
★★★★
★★★★
★★★
★★
★★★★
★★★
132/200
Les véhicules utilitaires de sport n’ont
pas la vocation de nous choyer avec des
suspensions ouateuses ni celle de nous
dorloter dans des coussins profonds. Cela
dit, de génération en génération, les petits 4x4 s’amendent sur tous les aspects
qui touchent le confort. Les ressorts et
amortisseurs donnent une idée précise
des déformations de la route (ou de la
piste roulante) sans plus nous suspendre
au bout d’un yo-yo à corde courte... Le
Terios se démarque surtout par une habitabilité remarquable pour le gabarit, rendant la vie à bord plus qu’agréable. D’autant que l’air y est climatisé. Dommage
que le moteur soit si vite sonore...
176/200
La modularité des sièges repliables en
portefeuille, le plancher plat et le volume
disponible n’ont rien à envier à ceux
du Toyota Rav4 de première génération!
CONSOMMATION
★★★ Comme on pouvait s’en douter, le bilan de consomma★★ tion d’un SUV à 4 – larges – roues motrices équipé d’un
★★★ moteur de 1500 cm3 à essence ne prête pas aux réjouis-
Route/autoroute
Ville
Autonomie
ENTRETIEN
sances. Les 10 l/100 sont vite atteints. Rapporté aux per-
★★★
formances, le constat est encore plus morose. Dans cette
★★★★
★★★★ classe de véhicules plus qu’ailleurs, sans Diesel, point de
Programme d’entretien
Programme de garanties
Qualité perçue
PRIX
Prix/prestations
Prix/équipement
Prix/qualité
Prix/valeur probable de revente
TOTAL BUDGET
★★★
★★★★
★★★★
★★
salut! La fourchette des prix pratiqués fait du Terios II
1.5 un des SUV compacts les moins onéreux. Néanmoins,
il est directement concurrent des Coréens (Hyundai Tucson, Kia Sportage) dans leur version 2 litres de 140 ch,
certes plus chère à l’usage.
128/200
SCORE TOTAL 700/1000
70
Le Moniteur Automobile N°1374 – 10/8/2006
ESSAI DÉTAILLÉ DAIHATSU TERIOS 1.5
A force de faire dans la toute petite voiture, Daihatsu a peu
de chances de voir grand, mais la certitude de voir juste. En
ces temps où circuler en 4x4 vire à la pratique fustigée par les
courants bien pensants, il est de bon ton de se faire tout petit.
Le Terios I a cultivé le format lilliputien en réunissant un
noyau d’inconditionnels. Plus spacieux, bien dessiné, mieux
proportionné, plus efficace sur la route et tout aussi pratique,
son remplaçant a pu se relâcher sans cesser d’être le SUV à
traction intégrale permanente le plus compact du marché. Et
d’occuper ainsi une position stratégique où il ne rencontre pas
d’opposition... dans un marché en plein boom où tous les protagonistes se laissent happer par la spirale de l’embonpoint.
Sapristoche, il ne faudrait pas que notre Terios II rate l’occasion d’exister en Diesel!
Le Moniteur Automobile N°1374 – 10/8/2006
71