Le rappeur Sadekà l`affiche du cinéma de son - Neuilly

Commentaires

Transcription

Le rappeur Sadekà l`affiche du cinéma de son - Neuilly
PAYS :France
DIFFUSION :250095
PAGE(S) :3
JOURNALISTE :Par Jérémy Denoyer
SURFACE :21 %
PERIODICITE :Quotidien
1 décembre 2016 - N°22469 - Edition Seine St Denis
Le rappeur Sadekàl'affiche
du cinéma de son enfance
Le jeune homme de 25 ans est venu présenter « Tour de France »,
dans lequel il joue au côté de Gérard Depardieu.
I
cinéphile »,amateur de blockbusters
et de films fantastiques,
le Nocéen
s'est donc retrouvé six mois sur un
plateau de tournage, dont cinq aux
côtés d'un monstre sacré.
« On apprend beaucoup avec Gérard, il est intéressant et surtout très
manant. Mais lorsqu'on dit Action... Il
ne rentre pas dans le rôle, c'est plutôt
le rôle qui rentre en lui, c'est impressionnant. » Comme d'autres altistes
hip-hop avant lui, Sadek veut croire à
une carrière sur le grand écran. « Je
veux prouver que j'ai u n vrai talent
pour ça. J'ai envie de rentrer dans le
cinéma français sans pour autant
sortir de la musique. »
0
PAR
JÉRÉMY
DENOYER
« JE SUIS UN PEU ÉMU, Ici, c 'est le ci
néma dans lequel je venais quand
j'étais gamin. » Hier, c'est e n qualité
de comédien que le rappeur Sadek
est revenu au cinéma La Fauvette, à
Neuilly-Plaisance.
Devant les ados
de sa ville, il a présenté le film « Tour
de France », dans lequel le jeune
homme de 25 ans crève l'écran, aux
côtés de Gérard Depardieu.
PREMIÈRE
EXPÉRIENCE
Alors qu'il a sorti cet été u n quatrième album, 2016 reste surtout l'année
e
du 7 art pour Sadek. Qui se souvient
encore de la proposition anodine faite u n jour par son ami Clément Dumoulin, producteur
musical d'Animalsons : « Ecoute, je suis sur un
projet de film. Passe, ça peut être
marrant pour toi. » Il rencontre alors
le réalisateur Rachid Djaïdani (à qui
l'on doit « Rengaine », sorti en 2012).
« Jefais des essais avec lui et il me dit
C'est extraordinaire. Jepense : D'ac-
Neuilly-Plaisance,
hier. L'artiste
est venu rencontrer
le public avant
la projection
du long-métrage.
cord il sefout de moi, c'est vraiment
ça le cinéma ?»
Deux semaines
plus tard, Sadek reçoit u n nouvel appel. « Je pensais que c'était par politesse, mais
Rachid m'a dit de me préparer pour
tourner avec Gérard Depardieu. »
Alors qu'il n'a jamais pris de cours de
théâtre et se décrit comme u n « petit
Avant la projection du film devant
le public de Neuilly-Plaisance, Sadek
confie avoir gardé une vraie tendresse pour la commune où vivent toujours ses parents, en attendant
de
passer une « retraite dorée » en Tunisie. « J'aime bien Neuilly. Nous
avons grandi dans une cité (NDLR :
Les Cahouettes) mais nous n'avons
jamais été exclus de la ville. Ce n'est
pas le cas dans toutes les communes
du 93, où le dialogue est parfois complètement rompu. »
Tous droits de reproduction réservés