n°57 Été 2014

Commentaires

Transcription

n°57 Été 2014
s
t
n
e
id
s
é
r
s
e
d
Le magazine
N ° 57 - ETE 2014
Un Centre d’ac
tivités de jour
à La Moncelle
- p.4
ale - p.4
sidence soci
ns une ré
16 foyers da
L’IRFFE ouvert aux
idents - p.3
étudiants et aux rés
Edito
e
r
v
i
v
à
x
u
e
i
l
s
e
D
L’IRFFE ouvert aux étudiants
et aux résidents
Madame, Monsieur,
Sommaire
Des lieux à vivre.................................. p.3/4
Rue Romanette, construction
de 16 logements pour des personnes
en difficultés psychiques.
L’IRFFE, l’institut de formation fonctionne
à plein dans ses locaux neufs.
Construction du centre d’accueil de jour de
l’APEI.
Vie de quartier................................ p.5/6/7
Poussez la porte des agences de l’OPH.
Comment fonctionnent-elles ?
Projet de rénovation des équipements
de la rue Edouard Branly en relation avec
Le Triangle, en collaboration avec la Ville.
Maintenance des immeubles. L’Opal, comment ça marche.......... p.8/9
Les charges locatives : à quoi servent-elles ?
L’adaptation de logements.
Espaces et parties communes.
La lutte contre les troubles de voisinage.
Enquête satisfaction clients.
Le bien-être de tous dépend de la qualité de vie dans nos quartiers
et dans chaque immeuble. En cette période estivale, le respect
des règles de vie en collectivité et des principes de bon voisinage
sont indispensables pour permettre à tous les résidents de profiter
pleinement de cette saison.
étudiants. Le 1er et le 2ème étage de l’immeuble sont constitués
de trente logements sociaux (T1bis, T2 et T3) couvrant
1 650 m². Des résidents ont emménagé récemment dans
ces nouveaux appartements qui peuvent être loués aux
étudiants et aux formateurs de l’IRFFE. Il faut noter que
dans le sous-sol du nouvel immeuble s’étend un parc de
stationnement de 40 places (dont 10 réservées à l’institut).
L’
IRFFE est un institut régional qui forme notamment
des étudiants aux métiers d’éducateur spécialisé,
d’éducateur de jeunes enfants, d’assistant de
service social, d’aide médico-psychologique ou de moniteuréducateur.
L’OPAL s’engage dans une démarche de qualité de service qui
ne peut porter ses fruits sans l’engagement des résidents, la
tranquillité d’un quartier et la propreté des espaces communs est
l’affaire de tous.
Il arrive trop souvent que ces règles de bon sens soient malmenées
malgré les efforts du plus grand nombre de locataires. Aussi, l’OPAL
met tout en œuvre pour assurer un cadre de vie serein à chacun,
quitte à poursuivre si nécessaire les personnes ne respectant pas
les espaces communs ou provoquant d’importants troubles de
voisinage.
Toujours soucieux de vous offrir un environnement agréable et de
vous accompagner dans votre quotidien, les équipes de l’OPAL et
le conseil d’administration s’impliquent dans tous les quartiers de la
ville. Des actions qui je l’espère vous apporteront toute satisfaction.
Des arbres sur les terrasses
En 2013, l’antenne de l’Aisne de cet institut s’est installée
dans l’immeuble en U que l’OPAL a fait construire sur
le site Fernand Christ (l’ancien parc de l’Inra) à Montreuil.
Son rez-de-chaussée (900 m²) abrite les salles de cours et
les bureaux de l’IRFFE qui accueillent désormais deux cents
« Simple à entretenir et à vivre », le nouveau bâtiment bien
orienté au sud consomme peu d’énergie (65 kW/m²/an)
avec un rez-de-chaussée de béton brut, des logements
isolés de l’extérieur, des loggias revêtues de bois de
Bien sincèrement,
Conseils pratiques........................... p.10/11
Antoine LEFEVRE
Ne jetez pas de lingettes et de petits objets
dans vos toilettes.
Des ascenseurs immobilisés parce que mal
utilisés.
Répondre à l’enquête de la CAF.
Sécurité aux balcons et fenêtres.
Ne pas obstruer les bouches d’aération des
logements.
Président du Conseil d’administration de l’OPH de LAON
Maire de Laon
Des services gratuits............................ p.12
Mon espace OPAL.
Maisons à vendre - Devenir propriétaire.
Agences de l’OPAL.
Numéros utiles.
Opal
1, place Jacques de Troyes 02007 Laon Cedex
Tél. 03 23 23 62 00
Directeur de la publication : Antoine Lefèvre
Directeur adjoint de la publication :
Christian Billot
Crédits photos : Sam BELLET / Opal
ISSN 1147 9310
2
3
16 foyers ont été rassemblés dans trois bâtiments aux
toits végétalisés afin de favoriser convivialité et économies
d’énergies. Ces logements de plain-pied possèdent
chacun une entrée individuelle et un jardinet-terrasse »,
précisent les concepteurs du projet.
Douglas et des terrasses végétalisées exposant des
panneaux photovoltaïques. La construction du bâtiment
de l’IRFFE (4,5 M€ HT) a été réalisée avec le soutien du
Centre régional pour l’enfance et les adultes inadaptés
(CREAI) de Picardie, le Conseil général de l’Aisne et l’Union
européenne. CREAI, le centre gestionnaire de l’IRFFE,
a acquis le rez-de-chaussée du bâtiment neuf pour
Un Centre d’activités de jour
à La Moncelle
A
Ardon, au lieu-dit « sous le bois de La Moncelle »,
l’OPAL supervise la construction du centre d’accueil
de jour (CAJ) de l’Association de parents d’enfants
inadaptés (APEI) de l’Aisne sur un terrain qui appartient à
l’association.
Ce centre d’un coût total TTC de 3 M€ (financement
Conseil général de l’Aisne et Société Générale) distribuera
autour d’une place centrale un espace d’accueil, une
salle polyvalente, des salles d’activités, et un réfectoire
self-service et de son office, ainsi que des bureaux,
une infirmerie, des locaux de bain-douche (nécessaire à
l’éducation à l’hygiène) et des vestiaires.
Les travaux doivent se terminer à l’automne 2014. Le
CAJ de l’APEI, d’une capacité de 30 places, accueillera
quotidiennement (à temps complet ou à mi-temps) des
travailleurs handicapés vieillissant de l’ESAT (Etablissement
et service d’aide par le travail) des Ateliers de La Moncelle
et des adultes déficients intellectuels habitants l’Aisne et
en attente d’une place dans une centre d’accueil spécialisé.
A noter que le CAJ de La Moncelle, fait partie d’un
vaste programme d’équipement médico-social à Laon. Il
comprend en plus du CAJ un centre d’hébergement de 23
appartements de type II et de 2 logements de type III. Il a
été construit près du CAJ (1,7 M€ avec l’aide de l’Etat et du
Conseil régional de Picardie).
2,1 M€ HT.
Seize foyers
dans une résidence sociale
L’
association Espoir 02 qui accompagne la
réadaptation sociale de personnes handicapées
psychiques, fera bientôt construire une résidence
sociale à Laon, rue Romanette, au lieu dit Le Clos Chaudron
(ZAC Ile de France).
Sur un terrain de 4 000 m², cette résidence pourra accueillir
18 personnes et sera composée de quatre bâtiments
disposés en U. Ils abriteront 16 logements foyers, (soit 14
de type T1 bis de 30 m² et 2 de type T2 de 46 m²),
celui de la maîtresse (ou du maître) de la résidence sociale
chargée d’aider quotidiennement les résidents, un hall et
un bureau d’accueil, une salle d’activités, un garage, une
buanderie, un parc de stationnement et un jardin commun.
L’OPAL qui a acquis le terrain est le maître d’ouvrage de
ce projet de construction évalué à 1,4 M€ HT (lancement
de l’appel d’offres fin 2014). « Conçus comme de véritables
logements individuels ménageant l’intimité de chacun, les
Vie de quartier
Poussons les portes des agences
A Laon, les trois agences de l’OPAL sont en prise directe avec les quartiers. A quoi servent
précisément les agences de l’OPAL et comment travaillent-elles ? Réponses dans ce reportage.
L’Agence Champagne-Moulin-Roux s’occupe de 1 850 logements.
C
e jour-là, en début d’après midi, juste après le retour
des enfants à l’école, beaucoup de monde patiente
dans l’agence de l’OPAL du quartier ChampagneMoulin Roux à Laon (1 850 logements). A l’accueil, Lise
Dumont, secrétaire, reçoit en souriant les visiteurs.
En toute circonstance, elle garde son calme et sa courtoisie,
même si, parfois, le ton monte. « L’agence vit au cœur
du quartier, au cœur d’un patrimoine qui couvre 1 km²,
explique François Lesourd, son chef. C’est très pratique
car nous sommes immédiatement réactifs. »
Les résidents reçus l’après-midi dans cette agence de
l’OPAL viennent y déposer des chèques de loyers ou une
réclamation, se plaindre du voisinage, régler un problème
4
d’assurance, réclamer un logement plus grand ou plus
petit, etc. « Nous avons des journées bien remplies car
nous sommes toujours en prise avec les résidents et les
événements du patrimoine », souligne le chef d’agence.
Trois cents mouvements par an
U
ne agence de l’OPAL dont dépendent en moyenne
1 500 logements, soit quelque 5000 personnes
logées, gère en effet toute la chaîne locative (baux,
états des lieux, suivis des installations et des départs,
5
Ses compétences techniques lui permettent d’évaluer
précisément les désordres et les dégâts constatés sur les
immeubles et les maisons de l’OPAL, puis de solliciter de sa
direction la programmation de travaux. Il intervient lorsque
se produisent des sinistres (incendies, inondations). Et
c’est aussi un spécialiste des états des lieux de sortie et
de la remise en conformité des logements libérés.
Les conseillers résidents instruisent les réclamations qui
leur parviennent, se déplacent auprès des locataires et
s’occupent des états des lieux d’entrée, des visites conseil,
etc. Ils n’ont pas vraiment le temps de souffler.
Ainsi que les secrétaires. Elles sont toujours en première
ligne. Elles accueillent le public et le renseignent en
gardant le sourire. Elles saisissent nombre de réclamations,
s’occupent des formalités d’entrée dans un logement, du
courrier, des documents administratifs, etc.
Agence Champagne-Moulin-Roux :
Lise Dumont, Secrétaire, Raphaël Renard, Conseiller-Résident,
Dominique Hachin, Technicien Patrimoine.
problèmes quotidiens des locataires, etc.). « Le travail en
agence réclame de la nuance, explique Olivier Deschamps,
chef de l’agence de Montreuil à Laon (1 500 logements)
Notre approche humaine des problèmes des résidents
tient compte de personnes s’adressant à nous : locataires
âgés, locataires anciens dans les logements, jeunes
résidents, locataires récemment arrivés, etc.»
Une agence peut enregistrer trois cents mouvements dans
l’année (nouveaux locataires entrant dans le patrimoine et
anciens locataires en sortant), soit presque un mouvement
par jour qui mobilise chef d’agence, secrétaire, technicien
du patrimoine, conseiller résident et employé d’immeuble.
« Les locataires éloignés de l’agence nous contactent
par des moyens modernes. On les rappelle. Nous avons
développé toutes ces facilités de contacts (mails, SMS,
numéros mobiles, etc.) », note Patrice Bastouil, chef de
l’agence Ile-de-France (1 712 logements).
L’OPAL entretient son patrimoine
Du travail d’équipe
en permanence
D’importants travaux de
maintenance
ont
été
réalisés (ou sont en cours) :
- Sur des immeubles des
rues Gaspard Monge,
Edouard Branly, Pierre
Curtil, Léon Blum et
Eugène Leduc et de
l’avenue de l’Europe :
rénovations
des
peintures des façades
et isolations des pignons (coût total : 800 000 € HT).
- Sur 39 maisons de la rue Jacques Hattat et 5
logements de la rue des Hortensias : rénovations des
couvertures, remplacement des velux, compléments
d’isolation dans les combles (coût total de 455 000€).
- Dans des immeubles de la Place des Maraîchers :
travaux de carrelage dans les parties communes, les
cages d’escaliers et les sous-sols.
- Dans les immeubles des rues Nestor Gréhant
et Fernand Christ et du boulevard de Lyon :
remplacements ou créations de portes d’entrées, de
portes annexes et d’interphones.
La Secrétaire :
• Accueil physique et téléphonique
• Gestions des documents administratifs, du courrier,
des formalités d’entrée
• Saisie des réclamations
• Renseignements.
Le Conseiller Résident :
• Etats des lieux d’entrée
• Visites post-emménagement, visites conseil
et de relocation
• Instruction des réclamations auprès des résidents
• Contacts avec les résidents
• Surveillance et maintien de la sécurité du
patrimoine.
- Echanges de logement
Le Technicien Patrimoine :
Agence Ile-de-France :
Laura Demarest, Secrétaire,
Patrice Bastouil, Responsable d’Agence.
Quant aux employés d’immeubles, ils sont tous les jours sur
le pont. Ils nettoient les parties communes des immeubles,
améliorent les cadres de vie (peintures, serrurerie, etc.) et
garnissent les panneaux d’information. Ils renforcent les
conseillers résidents et les techniciens patrimoine (visites
de relocation et contrôle de travaux avant emménagement)
Les employés d’immeubles sont aussi des acteurs de la
paix sociale, entretenant des contacts quotidiens avec les
résidents.
Ils n’ont pas le temps de souffler
L
e but est toujours d’intervenir rapidement au
service des résidents avant l’entrée dans leur
logement, pendant leur séjour et après leur départ.
Dans chaque agence travaille un technicien patrimoine.
6
L’Employé d’Immeuble :
• Gestion de la proximité avec les résidents
• Gestion des tableaux d’affichage
• Nettoyage des parties communes
• Travaux d’amélioration du cadre de vie
• Soutien aux Conseillers Résidents
et aux Techniciens Patrimoine
Des relais sociaux efficaces
Le Chef d’Agence :
L
• Représente l’OPAL sur le territoire de son agence
• Garant de la qualité de service et de la satisfaction
du résident
• Garant des procédures et chartes de l’OPAL
• Coordonnateur du travail des effectifs de l’agence
• Manager de ses équipes
• Prises rapides de décisions en coordination avec
les directions de l’OPAL
• Vient renforcer les agents en cas de besoin.
es agences de l’OPAL ne constituent pas que des
bases administratives et techniques dans la vie des
résidents. Services de proximité en lien permanent
avec l’Office, elles agissent comme des relais sociaux
(aides du FSL, APL, dépôts de garantie, loyers impayés,
adaptation de logements, etc.).
« Nous sommes des généralistes, affirment les chefs des
agences laonnoises. Nous touchons à tous les aspects du
logement social. Et lorsque nous atteignons les limites de
nos diagnostics, nous passons le relais aux spécialistes
mis à notre disposition dans la structure de l’OPAL ».
Agence Montreuil :
Peggy Leclercq, Secrétaire,
Olivier Deschamps, Responsable d’Agence.
• Etats des lieux de sortie
• Constatations des désordres sur et dans les
bâtiments
• Compétences techniques diverses
• Interventions en cas de sinistres
• Surveillance et maintien de la sécurité
du patrimoine,
Améliorations aux abords du Triangle
L’OPAL, en collaboration avec la municipalité, a prévu
de rénover et d’améliorer les aménagements des
immeubles et de leurs parkings de la rue Edouard Branly
(quartier Champagne), aux abords du centre social (Le
Triangle) et du parc public à proximité.
Rue Edouard Branly, réseaux (notamment d’eaux et
d’assainissement) et voiries sont dégradés, ainsi que
l’environnement urbain des immeubles. Les voies
piétonnes reliant le centre social à la cité, au parc et
à l’école du quartier doivent être rénovées. D’autres
liaisons piétonnes seront créées tandis que, derrière les
immeubles collectifs de la rue Edouard Branly, tout en
préservant leurs parkings, s’ouvrira « la rue des Filles »,
une nouvelle voie qui desservira le centre social Le
Triangle. Les travaux doivent commencer à la fin de
l’année 2014.
7
?
e
h
c
r
a
m
a
ç
t
n
e
L’OPAL, comm
Les charges locatives
sont indispensables
plus pertinentes pour faciliter l’utilisation quotidienne du
logement. »
« A proposer selon les disponibilités, un autre logement
répondant à l’adaptation souhaitée. »
A la fin du mois, l’OPH de Laon adresse à chaque locataire
son avis d’échéance. Il réunit son loyer et ses charges
locatives à payer.
- Le loyer est fixé selon la règlementation en vigueur et
les décisions du Conseil d’administration de l’Office.
-
Les charges locatives sont des dépenses liées à
l’entretien et à l’exploitation des logements et des
immeubles de l’office : chauffage, électricité des parties
communes, consommation d’eau, contrats d’entretien,
etc.
Les charges locatives sont d’abord réglées par
l’organisme. Ensuite, une fois par an, une régularisation
intervient pour chaque type de charge.
La procédure et les formalités de changement de
logement (lire plus haut) s’appliquent par conséquent
aux résidents qui souffrent de handicaps physiques et
qui souhaitent résider dans un logement mieux adapté
à leurs difficultés.
Afin de pouvoir répondre plus rapidement aux demandes
de logements adaptés, les techniciens de l’OPAL, sur
l’ensemble du parc locatif de Laon, ont procédé à un
inventaire des logements potentiellement adaptables. Ils
en ont recensé 386 dont il faut à présent étudier de près
le potentiel d’adaptation aux handicaps physiques.
Mais d’ores et déjà, lorsque des travaux sont entrepris
dans les parties communes de ses immeubles collectifs,
l’OPAL en profite pour les adapter aux handicaps, à
l’exemple de la fixation de rampes ou de l’élargissement
des portes d’entrée des halls d’immeuble.
Si votre situation nécessite une adaptation de votre
logement, vous devez prendre contact avec votre agence.
Elle vous renseignera sur la démarche à entreprendre et
les possibilités offertes. Elle vous expliquera les limites
éventuelles, les délais d’attente et vous aidera, le cas
échéant, à constituer votre dossier de demande de
changement de logement.
Chaque locataire peut payer son loyer suivant
quatre procédés :
- par prélèvement automatique sur son compte
bancaire ou postal (c’est le plus simple et le plus
pratique).
- par titre interbancaire de paiement (TIP) qui est joint
à chaque avis d’échéance (à dater, à signer et à
retourner sous pli à l’aide de l’enveloppe jointe à l’avis
d’échéance.).
-par chèque bancaire ou postal à l’ordre l’OPH de Laon.
-en espèces à l’un des guichets de La Poste (service
gratuit).
Des espaces communs
toujours propres
La charte des résidents insiste sur les règles collectives
de propreté :
Des logement adaptés
aux handicaps
« La propreté des espaces communs est aussi l’affaire
des résidents. Ils ne peuvent être maintenus durablement
propres et en bon état sans l’implication des résidents »
« L’OPAL s’engage à poursuivre, en cas de récidive ou de
plainte des voisins, les personnes ne respectant pas les
règles de propreté. »
Dans la Charte des résidents, l’OPAL
s’engage à :
« Proposer une rencontre au résident
ou à son représentant accrédité dans les 30 jours de la
demande écrite d’adaptation du logement. »
« A rechercher sous le pilotage d’une association
spécialisée proposée par le résident, les solutions les
Certes, en tant que propriétaire, l’OPAL a des obligations.
Mais ses locataires en ont aussi. De fait, l’OPAL assure
toutes les grandes réparations et l’entretien des
8
immeubles (étanchéité des terrasses, ravalement des
façades, remplacement des chaudières, des ascenseurs,
etc.) ainsi que l’entretien des espaces extérieurs lorsque
l’office en est propriétaire.
Et de fait, les locataires de l’OPAL doivent faciliter le travail
des employés d’immeubles ou des sociétés de nettoyage.
Ils doivent respecter (et faire respecter) la propreté des
halls, des escaliers et des espaces à vivre.
manquement sérieux et de récidive, à l’appui des plaintes
déposées par les voisins auprès des services de police. »
En octobre 2013, dans le quartier Champagne, une famille
a été expulsée de son logement avec le concours de
la police. Ce fut la conséquence inéluctable de plaintes
répétées. Les enfants de cette famille avaient souvent
causé des troubles de voisinage le jour et la nuit et
dégradé les parties communes de l’immeuble de l’OPAL
qui les hébergeait.
La police est à nouveau intervenue à Laon, dans un
autre immeuble de l’OPAL à Montreuil, pour expulser une
famille récalcitrante. Elle avait provoqué des bagarres et
des tapages nocturnes et agressé ses voisins..
L’OPAL peut obtenir la résiliation d’un bail locatif et
l’expulsion du résident responsable de graves troubles de
voisinage. La décision d’expulsion est prise par un juge
du Tribunal d’instance après avoir examiné les dépôts de
plaintes et les témoignages écrits de nombreux voisins
ainsi que les actions entreprises par l’OPAL.
L’OPAL veille à assurer la tranquillité à ses locataires. Si un
résident de l’Opal est gêné par des troubles de voisinages
tels qu’un tapage nocturne ou les aboiements d’un chien,
il peut en prévenir son Conseiller Résident.
L’OPAL prendra contact dans les 48 heures pour une
médiation avec les personnes ayant causé les troubles.
Il est important de parler avec elles et de leur rappeler la
primauté de la tranquillité collective.
Le retour d’une enquête nationale
En règle générale, les locataires doivent :
- respecter (et faire respecter) le bon état des panneaux
d’information, des boîtes aux lettres, des interphones,
des corbeilles à papiers, etc.
- nettoyer les salissures que leurs enfants, leurs visiteurs
ou eux-mêmes ont commises,
- utiliser des sacs poubelle pour les déchets et les déposer
dans les locaux prévus à cet effet,
- respecter les règles de tri des ordures ménagères,
- interdire à leurs animaux de compagnie de souiller les
espaces communs (notamment les aires de jeux) et, s’il
le faut, nettoyer immédiatement leurs déjections.
Entre le 24 avril et le 10 mai, un échantillon de 445
ménages de l’OPH de Laon a répondu « à l’enquête
satisfaction locataires ». Cette enquête triennale (la
précédente a eu lieu en 2011) est commune à tous les
organismes de logements sociaux en France. En Picardie,
cette enquête de satisfaction conduite par la société
« Règle de Trois » pour l’Union régionale de l’habitat (URH)
réunissant 14 organismes de logements sociaux, a placé
l’OPH de Laon à la deuxième place des sondés.
L’enquête a porté sur tous les aspects de l’occupation
d’un logement (cadres de vie, fonctionnement des
équipements, entretiens des parties communes, etc.).
L’OPAL agit contre les troubles
de voisinage
Les résultats ont été remis aux commanditaires de
l’enquête en juin 2014. Ce qui permettra d’établir de
très intéressantes statistiques pour chaque organisme
La charte des résidents rappelle « officiellement les de logements. Une synthèse de ces résultats sera
obligations de chacun (par affichage ou par courrier) et communiquée aux locataires dans un des prochains
prévoit d’engager une procédure d’expulsion en cas de numéros du Magazine des Résidents.
9
s
e
u
q
i
t
a
r
P
s
l
i
Conse
Ne jetez pas les lingettes
dans les toilettes
L
es lingettes qui ont été jetées dans les WC
bouchent les canalisations et les pompes de
relèvement. Les eaux usées n’étant plus relevées,
elles ne peuvent pas s’écouler dans les collecteurs
d’assainissements. Les canalisations se chargent de
bouchons de lingettes et leurs eaux sales remontent
alors dans les maisons et les réseaux collectifs.
Les bouchons de lingettes provoquent ainsi de
graves dysfonctionnements dans les stations de
pompages des eaux usées et des stations d’épuration,
dysfonctionnements qui ont un coût très élevé pour
la collectivité (une pompe de relèvement valant en
moyenne 6 000 €). Sachez que les lingettes ne sont
pas recyclables. Et c’est aussi le cas de celles vendues
sous le label « biodégradable ».
pour éviter les dysfonctionnements et bénéficier de la
sécurité et du confort de l’appareil :
Dangers aux fenêtres et aux balcons L’air frais est hygiénique
- Ne pas empêcher la fermeture des portes,
- Ne pas jeter de détritus dans la cabine,
- Y tenir les chiens en laisse, - Se tenir loin des portes à l’ouverture et à la fermeture,
- Ne pas laisser un enfant seul dans la cabine,
-
Ne pas surcharger l’appareil au cours des
déménagements,
- Protéger les parois et le sol de la cabine lorsqu’on y
transporte du matériel,
e laissez pas sans surveillance les enfants qui
jouent aux fenêtres ouvertes ou sur les balcons
et les loggias. Ils peuvent monter sur leurs appuis,
enjamber les rambardes et basculer dans le vide.
Chaque année des enfants meurent ou se blessent
gravement en tombant d’une fenêtre ou d’un balcon.
- En cas de panne, ne pas appuyer sur tous les boutons
et ne pas essayer de sortir de la cabine par ses propres
moyens. Il faut attendre la venue du technicien qui doit
être averti de la panne par télétransmission après avoir
appuyé sur le bouton prévu à cet effet.
N
N
’obstruez pas les grilles et les bouches de
ventilation hautes et basses de votre logement.
La ventilation, naturelle ou mécanique est
indispensable à un air ambiant de bonne qualité.
La ventilation satisfait donc aux conditions d’hygiène
et de confort en vigueur. Vous vivrez en meilleure
santé avec une ventilation qui fonctionne. Elle apporte
de l’air neuf, afin notamment d’éviter les situations de
confinement et permettre le bon fonctionnement des
appareils à combustion Elle évacue l’air vicié par divers
polluants, et surtout, empêche l’humidité de s’imprégner
dans les pièces et la condensation de s’y déposer et de
provoquer des moisissures.
Ne suspendez pas à l’extérieur des balcons des
jardinières de fleurs. En se détachant et en tombant, elles
peuvent tuer ou blesser des personnes accoudées plus
bas à leurs fenêtres et balcons ou passant ou stationnant
au pied de l’immeuble.
Evitez-vous de graves ennuis
P
Les lingettes, quelle que soit leur texture, doivent être
jetées à la poubelle. C’est impératif !
Il faut éviter aussi de jeter dans les toilettes
(éventuellement dans les lavabos et les éviers) les
petits objets comme les cotons-tiges, les liquides nocifs
(peintures, désherbants, pesticides, etc.) et les huiles de
friture et de vidange. Tout cela obstrue les réseaux de
collecte des eaux usées.
Et ne jetez pas dans les toilettes, les lavabos et les
éviers les médicaments périmés car ils peuvent passer à
travers les filtres des réseaux des eaux usées et polluer
le faune et la flore. Il faut déposer ces médicaments
chez un pharmacien.
our éviter d’avoir à
rembourser à la Caisse
d’allocations familiales
(CAF) des sommes indues
(des trop perçus), vous devez
lui signaler immédiatement
les changements intervenant
dans
votre
situation
professionnelle
(chômage,
reprise d’activité, arrêt de longue durée, etc.) et dans votre
situation de famille (concubinage, mariage, séparation,
divorce, personne à charge percevant des revenus,
départ d’un enfant, etc.).
Rappelez-vous que vos prestations de 2014 sont
calculées à partir de la déclaration de vos revenus de
2012.
Vous pouvez prévenir la CAF rapidement des
changements de votre vie professionnelle et familiale
par un courriel (www.CAF.fr), par téléphone ou par courrier
(munissez-vous toujours de votre numéro d’allocataire et
de votre code confidentiel).
Des omissions de déclarations de ressources, d’une
reprise d’activité même partielle, de vie maritale ou de
revenus fonciers par exemple, peuvent constituer des
fraudes.
Et les fraudes entraînent des sanctions administratives
et (ou) des dépôts de plaintes auprès des tribunaux
compétents.
L’OPAL prescrit de ne rien suspendre à l’extérieur
des balcons, loggias et fenêtres, ni linges à sécher, ni
drapeaux, ni paraboles de réception de la télévision.
Ces dernières peuvent être éventuellement fixées sans
dommages sur les parois à l’intérieur des balcons, après
avoir obtenu l’autorisation écrite de l’OPAL.
Ne maltraitez plus les ascenseurs !
S
elon une enquête réalisée récemment par la
Fédération des Ascenseurs (www.ascenseurs.fr),
« 70% des cas d’indisponibilité des ascenseurs
dans les immeubles collectifs sont dus à une mauvaise
utilisation de ces équipements collectifs. »
D’autres règles de sécurité et d’hygiène s’appliquent
aussi à la vie sur les balcons des immeubles collectifs.
Il est absolument interdit d’y installer des barbecues ou
d’y parquer des animaux toute la journée ou toute la
nuit. Il est absolument interdit d’y stocker des produits
dangereux (gaz, pétrole, etc.)
Dans les 20 ascenseurs laonnois, l’OPAL a enregistré
l’an passé 177 pannes dont 136 dues à des usages
anormaux et 5 au vandalisme.
Cependant, les résidents d’un immeuble collectif équipé
d’un ascenseur doivent respecter des règles strictes
Et lorsque l’on nettoie balcons ou loggias, il faut veiller
à ce que les eaux usées ne soient pas projetées à
l’extérieur.
10
11
des services gratuits
pour les résidents de l’opal
«Mon espace OPAL»
PAL
L’O
LES AGENCES DE
Pour avoir des informations générales et
personnalisées, déposer une réclamation, évaluer
une prestation réalisée dans le logement, voir
la situation de son compte-locataire, consulter
le dernier avis d’échéance, contacter la
conseillère sociale OPAL. Abonnement gratuit sur
www.opal02.com rubrique « Mon Espace Opal ».
«OPAL par SMS »
Sur simple demande auprès de votre Agence OPAL :
un service gratuit pour une information facile et
actuelle comme la date et l’heure des travaux qui
seront réalisés dans l’immeuble, le traitement d’une
panne, avoir des informations générales….
Agence Champagne Moulin Roux
10 bis rue Blaise Pascal
02000 Laon
✆ 03.23.27.35.90
Fax 03.23.27.35.99
Courriel : [email protected]com
devenez propriétaires !
L’Oph vend à Laon 4 maisons libres
d’occupation :
T5 – 1 rue Louis Cotte : Prix : 155 250 €
T5 – 3 rue Louis Cotte : Prix : 155 250 €
T5 – 9 rue Louis Cotte : Prix : 162 000 €
T5 – 5 rue Louis Cotte : Prix : 132 290 €
Ces maisons sont ouvertes à la visite sur rendez-vous !
N’hésitez pas ! Renseignement auprès de l’OPAL situé
au 1 place Jacques de Troyes, 02007 Laon Cedex
Tél.: 03 23 23 62 09 - [email protected]
Saviez-vous que les ventes de maisons vacantes de
l’OPAL s’adressent d’abord à tous les locataires de son
patrimoine ? Toutes les ventes de maisons vous sont
(et vous seront) annoncées sur vos avis d’échéances et
dans la presse départementale.
Agence Ile-de-France
5 place des Maraîchers
02000 Laon
✆ 03.23.20.76.30
Fax 03.23.26.03.13
Courriel : [email protected]
Les candidats à une acquisition doivent adresser à
l’Office un courrier par lettre recommandée avec accusé
de réception. Les dossiers de candidature des acheteurs
sont ensuite étudiés par le bureau du Conseil d’administration de l’OPAL qui choisit les acquéreurs potentiels.
Agence Montreuil
NUMÉRO UTILES
POMPIERS18
POLICE17
SAMU15
Centre anti-poison 0 825 812 822
2bis rue Nestor Gréhant
02000 Laon
✆ 03.23.27.14.90
Fax 03.23.27.14.99
Courriel : [email protected]

Documents pareils