30 août 2010

Commentaires

Transcription

30 août 2010
26/09/2011
Le WOSB a de l’appétit
Jean-Robert Wilt (n°5) et Germain Marcacci (n°11) n’ont fait qu’une bouchée d’Alfortville. (Photo
DNA - Franck Kobi )
WOSB — ALFORTVILLE 87-49. – Après une belle victoire inaugurale à Kaysersberg, le WOSB
n’a fait qu’une bouchée, samedi soir, d’une équipe d’Alfortville qui n’aura résisté qu’un quarttemps avant de sombrer.
Emmenés par Schaal, les locaux prennent le match par le bon bout pour mener 8-2 (2 e’.). Le
WOSB perce facilement la défense statique d’Alfortville, mais offre trop de solutions à son
adversaire. Grâce à l’adresse à mi-distance de Lapina et de Maréchal, Alfortville tente de limiter la
casse (22-12, 10 e’).
On sent qu’à la moindre accélération des locaux, les visiteurs ne tiendront pas la cadence. Plusieurs
tirs primés de Schaal, ainsi que quelques numéros de Gentil, et le WOSB s’envole (28-21,12 e’,
puis 33-22, 14 e’, et 41-27 à la pause). La réaction francilienne sera timide, d’autant que le WOSB,
où Thierry Boess en profite pour faire tourner son banc, domine dans tous les compartiments du jeu.
Marcacci et Gentil portent le score à 57-32 (27 e’). Les consignes du jeu sont bien appliquées au
WOSB ; où Camara et Marcacci, les deux tours de contrôle ne laissent que des miettes à Trobo et à
Lapina qui n’arrivent plus à pénétrer la raquette. Et comme Siegel et Kuntz s’y mettent également,
il est impossible pour Alfortville de rivaliser (63-39 à la 30 e’).
Les Alsaciens terminent en apothéose le dernier acte qui n’est qu’une simple formalité. Avec d’un
côté un WOSB, où Aunis a pris le relais de Schaal, qui n’a pas besoin de forcer son talent pour
infliger un 8-0 à son adversaire entre la 31 e’et la 34 e’, puis un 12-1 entre la 36 e’et la 38 e’, et de
l’autre une équipe d’Alfortville à la dérive.
« Deux victoires en deux matches, ça lance bien notre saison. J’ai vu une grosse envie chez tous
mes gars ce soir (samedi). Ce qui me satisfait surtout, c’est de n’avoir encaissé que 49 points. » a
noté Thierry Boess.

Documents pareils