Voir la page en PDF

Commentaires

Transcription

Voir la page en PDF
1096
tés maritimes mixtes et rapides pour la Méditerranée qu'à la construction ou à l'achat
d'avions qui permettraient d'outiller les lignes
aériennes France-Algérie dans les conditions
de sécurité, do rapidité et de confort désirables. [Question du 15 février 1946.)
Réponse. — 1° La question de Tacliemme"ment: v^rs la France, au début de l'été, et
vers l'Afrique du Nord française, au début de
l'automne, d'un très grand nombre "de personnes, a été examinée par la commission
supérieure des priorités. Il semble peu probable que des demandes aussi importantes que
les chiffres qui ont été énoncés puissent être
satbi'aites. Ces transports seront organisés par
les ministères civils, l'état-major de la défense
nationale ne devant plus normalement assumer la responsabilité des relations maritimes
après l'achèvement du redéploiement des unités et des rapatriements ce démobilisables,
prévu pour le milieu de juillet 1946. Les
transports ' de passagers entre la France et
l'Algérie sont actuellement assurés de façon
régulière par les paquebots GouverneurGénéral-Lépine et Gouverneur-Général-Chanzy,
qui effectuent respectivement un voyage
tous les huit jours entre Marseille-Alger, d'une
part, et Port-Vendres-Oran, d'autre part. De
« plus, les cargos mixtes Djebel-Aures et
Sidi'Aîssa viennent régulièrement renforcer
ces deux paquebots, auxquels % s'ajoutera encore prochainement le Ville-d Oran, qui doit
être remis, dans le courant du mois de, mars,
à la disposition des transports maritimes.
2° En ce qui concerne le programme de constructions, la marine marchande a commandé
deux paquebots mixtes, type El Kantara
"amélioré, pour l'Afrique du Nord, au chantier
Swan ïlunter (Grande-Bretagne) (livraison prévue: juillet et août 1947). 11 est prévu, en
outre, la construction de deux autres paquebots en France (un h la Seyne, un à Lorient),
et peut-être trois,'dans les plus courts délais
que permettra l'approvisionnement des matières premières déjà entrepris pour ces deux
navires. Enfin, six-cargos mixtes moutonniers
pouvant transporter 50 passagers de cabine et
150 passagers d'entrepont ont été commandés respectivement en Grande-Bretagne et en
France. Les unités en construction dans les
chantiers anglais seront livrables en juin, juillet et septembre 1947. Quant à la livraison des
navires commandés en France, ello est subord o n n é e ^ la réception des matières premières
nécessaires h leur construction. Par ailleurs,
tous les efforts du secrétariat général à l'aviation civile et commerciale sont faits, en matière do transports aériens, pour améliorer les
relations entre l a métropole et l'Algérie. C'est
ainsi que: a)' actuellement il est effectué sur
Alger deux voyages par jour sur avion DC-3.
soit 42 passagers à l'aller et autant au retour,
alors qu'il y a quelques mois ces services
étaient assurés par des appareils de capacité
moindre : JU-52 en r particulier n'offrant que
douze places. En outre ? une ligne de fret et
de poste fonctionne* six jours sur sept au
«
départ de Paris; b) pour l'été 1946 est prévue
la substitution d'appareils Bloeli aux DC-3. Le
nombre de passagers deviendra ainsi dans
chaque sens de1 64, soit un gain de 27 passagers à l'alleir et autant au retour. La ligne
de fret sera maintenue à la même fréquence
en DC-3. 11 est prévu, en outre, sur Oran,
une ligne de fret -en DC-3 avec fréquence de
six jours t,ur sept. D'autre part, des liaisons
directes Paris-Casablanca et l'amélioration des
liaisons avec Tunis décongestionneront des lignes Paris-Alger, qui n'auront plus à prendra
en charge les passagers se rendant au Maroc
ou en Tunisie; c) ultérieurement, il est envisagé d'augmenter la fréquence des lignes sur
l'Algérie et d'ouvrir une ligne Paris-Oran avec
fréquence de sept jours sur sept. Mais ces
améliorations ne pourront être apportées que
dans, la mesure où le matériel commandé sera
livré à la société nationale Air-France. Nous
comptons arriver, sur Paris-Alger, à mettre en
ligné des appareils offrant quarante places, à
une fréquence de deux voyages aller et retour
quotidiens. Il est'bien dans les intentions du
ministère des travaux publics et des transports
de. développer leis moyens en matériel de*
transports' aériens, et en particulier de ceux
qui intéressent les liaisons avec l'Algérie. Dès
x
maintenant, aes commandes importantes ont
été passées; d'autres le seront à l'avenir, tant
à l'industrie aéronautique nationale qu'à l'industrie étrangère, afin de doter les lignes
aériennes de matér'^l moderne à grande capacité, rapide et confortable.