Lire la suite

Commentaires

Transcription

Lire la suite
NUMÉRO 31 - mars 2013
dossier
La mixité
au cœur
de la ville
Collège Antoine de Saint-Exupéry à Fresnes
2
sommaire
Villejuif Bio Park à Villejuif
3 ACTUALITÉS
4 DOSSIER
Mixité :
vers un modèle urbain
exemplaire
7 INTERVIEW
Paul Chemetov,
architecte
8 VIE DE la SOCIÉTÉ
Nouveau recrutement
8 À VOS AGENDAS !
8 BRÈVES
Projets SADEV 94 est une société certifiée ISO 9001
31, rue Anatole France, 94 306 Vincennes Cedex
tél. : 01 43 98 44 40 - fax : 01 43 98 44 69
e-mail : [email protected]
Directeur de la publication : Jean-Pierre Nourrisson
Rédactrice en chef : Capucine Marescal
Crédits photos : Fernando Urquijo, Christophe Boutet, Atelier 4+,
Eric Morvan, François Leclercq architecte, Archi5prod, AUA Paul
Chemetov, Gaëtan Engasser, Archikubik, Cuno Brullmann, JeanLuc Crochon & associés, Playtime.
édito
Rendre la ville plus harmonieuse en la transformant, tel est le
défi auquel sont confrontés, aujourd’hui, tous les acteurs de
l’aménagement. Pendant de nombreuses années, les quartiers
des villes se sont développés sur des schémas mono-fonctionnels. La conséquence ne s’est pas faite attendre : la cité est
devenue ségrégative. Il est à présent essentiel que la ville
retrouve sa vocation initiale : celle d’un lieu de rassemblements et d’échanges. Cela nécessite de la concevoir dans un
cadre de mixité fonctionnelle et sociale. Elle doit être le lieu de
rencontre entre la sphère publique et la sphère privée. Il est
du devoir de tous les acteurs de contribuer à construire une
ville où, quelle que soit la catégorie sociale à laquelle on appartient, on se côtoie et on échange dans les lieux de vie, dans les
commerces et dans l’espace public. C’est ainsi, et seulement
ainsi, que nous lutterons contre la ségrégation sociale et la
désertification de l’activité économique et du commerce dans
les secteurs défavorisés. Si nous ne nous mobilisons pas, nous
risquons fort de mettre le feu à des bombes à retardement.
Les opérations que nous conduisons ont en commun de
tisser du lien social tout en s’inscrivant dans une logique de
durabilité pour maintenir, autant que faire se peut, ce modèle
urbain avec toutes ses fonctions et dans son brassage culturel. En tant qu’aménageur, Sadev 94 apporte sa pierre à ce
vaste édifice qu’est la ville mixte mais nous ne sommes qu’un
instrument. Nous prolongeons en effet une volonté politique.
La conjoncture ne doit pas nous conduire à renoncer à cet
objectif de mixité, nous sommes donc d’une certaine manière
condamnés à la confiance ! La récente signature avec quatre
promoteurs pour la construction d’immeubles tertiaires à Ivry
Confluences, quartier mixte par excellence, est à cet égard un
signe encourageant !
Conception / rédaction / réalisation :
Urban Rhapsody
Bonne lecture à tous.
Ce document est imprimé sur un papier
FSC par un imprimeur certifié.
Dépôt légal : à parution.
Jean-Pierre Nourrisson
Directeur général de Sadev 94
3
une première
entreprise dans
lE PARC d’activités
val pompadour
vAlenton
Un grand chargeur a
annoncé sa future
implantation dans la zone
d’activités du Val Pompadour
réalisée dans le cadre
de la Zac départementale
éponyme.
Une entreprise, spécialisée dans la
distribution de produits alimentaires
et hygiéniques à destination des
professionnels de la restauration
ainsi qu’aux boulangeries et pâtisseries, s’installera dans un entrepôt
logistique de 20 000 m².
Ce bâtiment industriel réalisé par
Groupe Idec, promoteur et gestionnaire de la zone d’activités sera
construit dans le respect de la
charte architecturale et environnementale mise en place sur la Zac.
L’ entreprise y installera son stockage de denrées à températures
positives et négatives, permettant
ainsi la création de 230 emplois
dans la commune.
une seconde
implantation
pour la chaîne B&B
chevilly-larue
La chaîne hôtelière B&B,
déjà présente sur la
commune avec l’hôtel situé
en bord de RD7, va réaliser
un second établissement de
83 chambres.
Imaginé par l’architecte Eric Morvan, ce bâtiment de six étages a été
conçu pour s’intégrer dans l’environnement existant, tant par le choix
des matériaux (reprenant ceux des
futurs logements environnants,
livrés en 2015), que par sa hauteur.
Ses abords seront particulièrement
soignés et végétalisés.
La construction de l’immeuble de
1 940 m², situé près du MIN de Rungis, débutera à l’été 2013, pour une
ouverture prévisionnelle au quatrième trimestre 2014.
Dernière étape de la programmation
tertiaire de la Zac, ce pôle d’activités s’appellera le « parc d’activités
Flammarion », se murmure-t-il à la
mairie...
actualités
les promoteurs
de l’Îlot bhv
dévoilés
ivry-sur-seine
livraison du dernier
immeuble de la
ZAC DU CENTRE-VILLE
VILLEJUIF
Dernier acte de la Zac du
Centre-Ville, l’îlot Esplanade
vient d’être livré
par Sadev 94.
C’est le 13 décembre dernier que
l’immeuble a été inauguré. Géré par
l’Office public de l’habitat de Villejuif, le bâtiment est composé de 31
logements sociaux et de deux locaux
d’activités en rez-de-chaussée, dont
l’un accueillera une brasserie. Ces
deux espaces sont actuellement disponibles.
La livraison de l’îlot Esplanade
marque l’achèvement de la Zac du
Centre-Ville. Elle a permis la création
de 450 logements, l’ouverture d’une
médiathèque, la rénovation du marché forain et des accès au théâtre
municipal de même que la revalorisation des lieux publics, renforçant
ainsi l’animation et l’attractivité du
secteur... Ses objectifs sont donc
clairement atteints !
Le 21 décembre dernier,
Sadev 94 a signé une
promesse de vente
avec quatre promoteurs
majeurs pour la
réalisation de 109 000 m²
sur l’îlot BHV.
Bouygues Immobilier, le groupe
Brémond, Crédit Agricole Immobilier et Icade se sont en effet
associés à Sadev 94 et construiront 103 000 m² de bureaux et
6 000 m² de commerces sur
cette parcelle de cinq hectares
dans le cadre de l’opération Ivry
Confluences.
à l’emplacement des anciens
entrepôts du BHV désormais
démolis, la programmation prévoit la création d’un vaste pôle tertiaire d’envergure métropolitaine,
dans le prolongement de Paris
Rive Gauche.
Sadev 94 et les quatre promoteurs se sont entendus pour la
construction d’une première
tranche de 30 000 m² de bureaux
lancés en blanc et la réalisation de
73 000 m2 supplémentaires.
Cette signature témoigne du
potentiel d’Ivry Confluences,
pièce maîtresse du Grand Paris.
4
Zac de la Vache-Noire à Arcueil
dossier
mixité
Vers
un modèle
urbain
exemplaire
Pouvoir travailler, sortir, faire ses courses sans prendre
sa voiture, tel est aujourd’hui l’idéal de quotidien serein
et moderne. à l’heure où le Grand Paris est le maître-mot
en petite couronne, l’expression résonne dans tous les
projets de construction et d’aménagement urbain.
Parler de « mixité urbaine » de nos jours, c’est employer
une expression devenue courante, dont on ne sait plus
très bien ce qu’elle signifie. Il ne s’agit pas seulement de
regrouper de manière équilibrée les différentes fonctions urbaines à l’intérieur d’une agglomération, mais de
favoriser la mixité sociale tout en intégrant une prise de
conscience environnementale. C’est plus que rassembler la diversité des commerces, des populations, des
logements : il faut créer un sentiment de bien-être et de
bien vivre afin que naisse la ville de demain.
Loin de l’aliénation des migrations pendulaires, le département, la ville, le quartier et jusqu’à l’immeuble sont
désormais conçus dans une valorisation de la proximité
et du contact social. Conscient de cet enjeu majeur pour
l’avenir du Val-de-Marne, Sadev 94 s’est donné le temps
de la réflexion et de la concertation avec les riverains
concernés. Après des années d’études et d’efforts, le
département peut désormais compter sur de nouveaux
ensembles urbains fonctionnels et intégrés. Voici quatre
exemples.
Zac de la Vache-Noire
à Arcueil
Peau neuve
pour la Vache-Noire
Initié il y a un peu plus de dix ans, le quartier
de la Vache-Noire achève aujourd’hui
sa mutation.
Cet ancien site industriel a en effet été transformé,
grâce à l’intervention de Sadev 94 en collaboration avec
l’architecte-urbaniste François Leclercq, en une véritable entrée de ville avec, à la clé, la création de logements, d’un centre commercial, d’un parc, de bureaux,
de voies, mais aussi d’une petite forêt !
Le départ de l’entreprise Thomson – qui occupait le
secteur – a permis de répondre à la demande de logements et d’activités économiques des Arcueillais, mais
aussi d’ouvrir le site sur la ville, notamment grâce à des
bâtiments qui s’intègrent dans l’architecture environnante et donnent à cette entrée un aspect accueillant
et vivant. La multiplicité des fonctions, des usages et
des formes urbaines était un critère prépondérant afin
de permettre une vraie animation de quartier. Ainsi, le
centre commercial dispose d’un jardin d’un hectare en
toiture, l’hôtel cache un cinéma en sous-sol et la place
mêle œuvres artistiques et séquoias.
La Zac de la Vache-Noire se finalise progressivement :
une fois l’immeuble de Foncière Logement achevé à l’été
2013, il ne restera plus qu’un îlot – avenue Laplace – à
programmer. L’ opération étant une réussite, Sadev 94
poursuit maintenant son action à quelques dizaines de
mètres, sur la Zac du Chaperon-Vert...
Zac Cœur de Ville
à Bezons
Un nouveau centre
pour la ville
Faire ses courses, déposer les enfants à
l’école, pratiquer des activités sportives,
le tout à proximité de chez soi, c’est ce que
permettra l’opération Cœur de Ville aux
habitants du centre de Bezons.
Cette commune du Val d’Oise, aujourd’hui en pleine
expansion, est desservie depuis quelques mois par la
ligne 2 du tramway. Afin d’accompagner ce changement
majeur, la ville a confié à Sadev 94 la restructuration de
son centre, actuellement mal adapté aux attentes des
Bezonnais.
à présent en phase de concertation, le projet Cœur de
Ville a pour objectif de créer un véritable centre-ville
accessible et riche en offres sportives, culturelles et de
loisirs.
à deux pas des berges de la Seine, le quartier réaménagé accueillera 1 000 nouveaux logements, des équipements sportifs et scolaires, une galerie commerciale,
un nouvel hôtel de ville, une salle des fêtes mais également un parc agrandi et de nombreux autres espaces
publics...
Au cœur du quartier, la place de la Grâce-de-Dieu sera
réaménagée pour devenir un axe structurant et un lieu
de passage convivial. Les déplacements dits « doux » –
piétons, cyclistes etc. – seront privilégiés pour pouvoir
déambuler dans les rues en toute tranquillité. Un grand
parking souterrain permettra de laisser la voiture au
garage.
De quoi répondre aux besoins des habitants en matière
de services et d’équipements publics !
Zac Cœur de Ville à Bezons
<
Depuis la loi
du 13 juillet 1991
d’orientation
pour la ville,
la mixité est au cœur
des préoccupations
des aménageurs et des
politiques publiques.
5
6
Zac Barmonts
à Villejuif
Zac Ivry Confluences à Ivry-sur-Seine
dossier ( suite )
Zac Ivry Confluences
à Ivry-sur-Seine
La mixité à tous les niveaux
Si l’opération Ivry Confluences devait être
résumée en un mot, cela serait surement
« mixité ». En effet, la programmation
de la Zac est incontestablement équilibrée :
50 % de sa superficie est dédiée aux activités
tertiaires, 40 % aux logements
et 10 % aux équipements publics.
Cette répartition, prônant la diversité des fonctions, est
respectée tant à l’échelle du quartier qu’à celle de chacun
des îlots.
Ainsi, l’îlot France Télécom – dont la réalisation s’échelonnera entre 2014 et 2015 – accueillera des logements,
des bureaux et des commerces. Sur cette emprise de
11 000 m² située face au futur collège, 160 appartements
– 106 en accession, 54 en locatif social – seront crées
dans deux nouveaux immeubles mais également dans
deux pavillons conservés et réhabilités en raison de leur
qualité architecturale. Les rez-de-chaussée seront occupés par 2 230 m² de commerces et d’activités, contribuant ainsi à l’animation du quartier. Une nouvelle voie
largement arborée reliera l’îlot à la place de l’Insurrection.
Quand mixité
rime avec spécialité
à mi-chemin entre le centre-ville
et les pôles de recherche présents sur
la ville, la Zac des Barmonts affiche une
programmation diversifiée.
Sur ce terrain d’un hectare, qui a jadis accueilli l’institut Gustave-Roussy, deux immeubles ainsi que des
espaces publics de qualité ont été construits. Chaque
bâtiment concentre plusieurs fonctions et concrétise
le lien entre ville et sciences. Première construction
de Campus Grand Parc, opération d’envergure internationale, Villejuif Bio Park est un immeuble de 7 500 m²
abritant à la fois une pépinière d’entreprises et un hôtel
d’activités destinés aux sociétés spécialisées dans les
secteurs de la recherche et de la santé. L’objectif de ce
regroupement inhabituel était de faciliter les échanges
entre les entreprises en création et celles en phase de
développement, et ainsi de permettre aux plus jeunes
de bénéficier des retours d’expériences de leurs aînées
grâce, notamment, à des espaces communs conçus à
cet effet.
Séparé par un espace vert, un second immeuble
regroupe 29 logements sociaux, un local commercial
et une résidence étudiante de 98 chambres habitées
depuis la dernière rentrée universitaire.
Aujourd’hui achevée, la Zac des Barmonts est la preuve,
s’il en était besoin, que la mixité peut se faire à tous les
niveaux et quelle que soit l’envergure du projet, y compris au sein même d’un bâtiment. Elle est la clé d’un
quartier vivant et animé, où se côtoient des personnes
de catégories sociales différentes, étudiants, chercheurs, jeunes actifs, commerçants, retraités...
INTERVIEW
7
Quartier du Port à Choisy-le-Roi
paul chemetov
Architecte
Que représente pour vous la mixité ?
Comme tous les mots beaucoup utilisés, le terme
cache la diversité et la complexité des situations.
Si vous prenez l’échelle de la France, on peut parler de mixité. Quand vous rétrécissez le champ de
vision, bien souvent, celle-ci disparait. C’est donc
essentiellement un problème urbain car la ville par
nature suppose la mixité. Elle consiste en l’assemblage de fonctions différentes : habiter, travailler,
se déplacer, se divertir, se former,... Plus cet écheveau est riche, plus les conditions de la mixité sont
affirmées. Si vous avez un monde uniquement
composé de « métro, boulot, dodo », même si chacun est mixte, c’est tout de même un peu pauvre !
Il faut que l’essentiel des fonctions quotidiennes se
fasse dans un rayon d’une demi-heure de chez soi.
La mixité implique donc la mobilité.
Au fond, le besoin de mixité traduit l’accroissement
des inégalités. Il est certain que dans la société, il
faut accepter les différences, les faire cohabiter ;
organiser les conflits qui en découlent pour les
rendre supportables et vivables.
On peut parler de mixité sociale parce qu’elle
concerne la société. Mais ce n’est, en aucun cas,
la juxtaposition de couches différentes comme
un club sandwich ! La réalité est beaucoup plus
complexe. La mixité ne peut donc pas se limiter à
son aspect social. Elle concerne l’intégralité de la
société, ses représentations et ses constructions.
En parlant de construction, quel est votre
point de vue sur la mixité architecturale ?
L’architecte a un rôle important. Il contribue à la
fabrication de nouveaux modèles urbains qui vont
durer au moins 100 ans et donc cohabiter avec des
bâtiments de différentes époques.
Aujourd’hui, les projets de certains architectes
sont très bigarrés, c’est un véritable patchwork ! Or,
les bâtiments et la ville ne sont pas des objets de
consommation, ils doivent s’inscrire dans la durée.
Ce sont des objets de civilisation, dont le temps
est long et dont les racines et les branches sont
durables. Ils pompent leur sève dans un sol très
ancien et annoncent le monde qui va venir.
Je pense que le rapprochement, sur un même terrain, de la mixité fonctionnelle contribue en soi à
créer de la mixité architecturale.
Notre travail consiste à permettre la mutation
urbaine en mettant en place des choses pérennes.
à Paris par exemple, vous avez encore des voies
romaines ! Quand nous dessinons des projets,
quelque soit leur échelle, nous devons permettre
leur transformation future. Pour le Quartier du
Port à Choisy-le-Roi par exemple, la trame que
nous avons mise en place est durable. Quand on la
regarde, on se rend compte que demain, les rues
pourraient être continuées car il y a un lien entre
les voies nouvelles et celles qui existaient déjà. Le
Quartier du Port a été conçu pour devenir un quartier intégré à la ville !
Justement, le Quartier du Port est une opération mixte. Pouvez-vous nous en parler ?
Ce projet, j’y ai travaillé pendant une dizaine d’années avant qu’il ne sorte. Il a de nombreuses qualités dont la mixité : 67 000 m² de logements, plus
de 100 000 m² d’activités économiques, des équipements et des espaces publics de qualité. Il a
aussi la particularité d’être à coté d’une gare et
adossé à une ville existante, l’une des rares d’Îlede-France, à être sur les deux rives d’un fleuve. La
réponse que l’on a apportée est celle que l’on a pu
donner au début des années 2000 mais globalement, avec du recul, cela fonctionne bien.
La Zac est tenue par des règles qui sont peut-être
basiques – contraintes assez fortes d’espaces
publics, de hauteur, de matériaux – mais qui ont
fait la preuve de leur efficacité historique. Quand
on se promene dans le Quartier du Port, on sent
que l’architecture ne demande qu’à se patiner, qu’à
vieillir pour s’intégrer harmonieusement à la ville.
8
19 juin 2013
Nouveau
recrutement
Anaïs Reytier, responsable d’opérations
> Précédemment en poste à la SAEM Val de Seine Aménagement où elle a suivi le projet de la Zac Île Seguin-Rives
de Seine à Boulogne-Billancourt, Anaïs Reytier intègre
le secteur opérationnel dirigé par Luca Corvaja. Elle est
titulaire d’un DESS aménagement et urbanisme de
l’Institut Français d’urbanisme de Paris. à Sadev 94,
elle est notamment en charge des opérations des
Hautes-Bornes à Choisy-le-Roi et des Simonettes Nord à
Champigny-sur-Marne.
À VOS AGENDAS !
vie de la société
Les membres du conseil
d’administration de Sadev 94 se réuniront pour l’assemblée générale
et recevront, ensuite, les partenaires
et clients à la désormais traditionnelle
soirée de Sadev 94. Rendez-vous à partir de 18 h au siège
social de la société, à Vincennes !
24 et 25 septembre 2013
Sadev 94 participera à la première
édition du salon Grand Paris Expo.
Ce nouveau rendez-vous se veut un
lieu de rencontre entre les différents
acteurs du projet : aménageurs,
élus, architectes, urbanistes, chefs
d’entreprises, promoteurs… Il se déroulera au Palais des Congrès
à Paris.
Du 4 au 6 décembre 2013
Comme chaque année, Sadev 94
sera présente au Simi, le salon de
l’immobilier d’entreprise qui a lieu au
Palais des Congrès de Paris. L’équipe
Sadev 94 se fera un plaisir de vous
retrouver sur son stand D55 et de vous
y présenter ses nouveaux projets !
brèves
ivry confluences
Ivry-sur-Seine
Le 23 février dernier, Pierre Gosnat, maire
d’Ivry-sur-Seine et Jean-Pierre Nourisson,
directeur général de Sadev 94, ont multiplié
les poses de premières pierres.
La journée a débuté par le groupe scolaire, la
résidence étudiante et la plateforme immobilière Charles-Foix, futurs équipements de la
Zac Ivry Confluences.
Accompagnés de Bernard Brémond, président du groupe éponyme, ils ont ensuite
fait de même pour l’immeuble de logements
Quai aux Grains.
Quai aux Grains à Ivry-sur-Seine