Enquête sur un luxueux patrimoine

Commentaires

Transcription

Enquête sur un luxueux patrimoine
(PHOTOPQR/« LE TELEGRAMME »/NICOLAS SALLES.)
Crise : 275 milliards d’euros
pour aider les entreprises
Pages 4 et 5
PARTI SOCIALISTE
Saint-Brieuc, le 19 octobre
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
Page 9
IDF
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
SÉNAT Enquête sur un
McCain peut-il
encore gagner ?
Page 10
luxueux patrimoine
TOUSSAINT
Vive les vacances
en pleine nature
Page 12
POLÉMIQUE. Après l’affaire Poncelet, le grand ménage va être effectué dans les prestigieux
logements de fonction de la Haute Assemblée. Actuellement, certains fonctionnaires louent
Pages 2 et 3
pour 800 € par mois des appartements de 125, 190 ou même 215 m2 …
SÉCURITÉ AÉRIENNE
Un scanner déshabille
les passagers !
Page 13
PARIS
Les prostituées
sous le choc
après le meurtre
Publicité
Cahier central
REPRISES PRÉVUES
DANS LE SECTEUR
AUTOMOBILE...
6.000€
3.500€
2.500€
TTC
Les défenseurs parisiens Armand, Traoré et Mabiala en difficulté face aux attaquants de Schalke 04
Ce PSG-là était trop faible
COUPE DE L’UEFA, SCHALKE 04 - PSG 3-1. La classe biberon du PSG a été submergée en Allemagne.
Les titulaires préservés hier devront faire mieux dimanche à Marseille en championnat. Pages 16 et 17
(REUTERS/INA FASSBENDER.)
75
Pourquoi la cote
de Ségolène
Royal remonte
TTC
TTC
pour l’achat d’une CITROËN D’OCCASION C6
ou C8.
pour l’achat d’une CITROËN D’OCCASION
C5, C4, XSARA PICASSO ou C4 PICASSO.
pour l’achat d’une CITROËN D’OCCASION
C3 ou C3 pluriel.
Reprise minimum de votre véhicule, quels que soient l’état
la marque et beaucoup plus si son état le justifie.
VEHICULES D’OCCASION DE FAIBLE KILOMÉTRAGE
GARANTIE DEUX ANS PIÈCES ET MAIN D’ŒUVRE - PRIX ATTRACTIF
e
CITROËN FELIX FAURE Paris 15e
01 53 68 15 15
01 45 89 47 47
01 44 52 79 79
Bezons
01 39 61 05 42
Thiais
01 46 86 41 23
Coignières* 01 30 66 37 27
Paris 14
www.citroenff.com Paris 19e
*Ouverture de notre nouveau site
Offre valable jusqu’au 31/10/08 non cumulable avec d’autres promotions et non applicable
aux véhicules marqués d’un point rouge, réservée aux particuliers dans la limite des stocks
disponibles, en échange de cette publicité.
LE FAIT DU JOUR
Grand ménage dans les
PATRIMOINE. Les élus du Sénat chargés des finances ont décidé de mettre de l’ordre
dans le prestigieux et gigantesque patrimoine de la Haute Assemblée. Résultat : d’ici à 2012,
une vingtaine de ses grands appartements de fonction devraient être transformés en bureaux.
M
ARDI, ils ont retoqué le projet de loi
assouplissant la
définition d’un logement social.
Mercredi, ils ont supprimé le crédit
d’impôt sur l’intéressement. Dans
quelques jours, ils plancheront sur
les parachutes dorés et écorneront
— peut-être — le bouclier fiscal cher
à Nicolas Sarkozy. Ces jours-ci, les
sénateurs sont partout. S’il est un sujet sur lequel on les entend peu depuis « l’affaire de l’appartement Poncelet » (lire ci-dessous), c’est celui des
logements de fonction.
Dépoussiérage nécessaire
Pourtant, les trois questeurs du Sénat (élus chargés des finances) ont
commencé à faire le ménage au sein
du parc immobilier de leur prestigieuse maison. Un dépoussiérage
nécessaire. Car ici, on trouve des appartements, parmi les plus vastes de
la République, tout juste utilisés
pour quelques réceptions. D’autres,
inoccupés depuis belle lurette. Autour du jardin du Luxembourg, il y a
des 125, 190 et 215 m2 loués à des
fonctionnaires de la Haute Assemblée 800 " maximum par mois !
« Certains reviennent moins cher au
mètre carré qu’une HLM », résume
un ancien questeur, qui ne comprend pas ce que « untel ou untel fait
là, parfois depuis vingt-cinq ans ».
En plus du président et des trois
questeurs, logent en effet aux bons
soins du Sénat des électriciens, des
jardiniers, le médecin attitré de la
maison, un général — palais et jardins redevenant, la nuit, un espace
militaire — et de nombreux hauts
fonctionnaires : architecte en chef et
son adjoint, responsable du service
de la séance, de la trésorerie, de la
questure, quatre administrateurs et
un attaché de presse (qui nous envoie un listing minorant le nombre
de logements existant…). Mais les
temps changent. Questeur depuis
2004, René Garrec ne veut plus défendre cet « avantage exorbitant »
(lire ci-dessous). Voilà pourquoi, au
plus tard en 2012, près de vingt-cinq
locataires devront avoir rendu les
clés. Leurs appartements, eux, seront
métamorphosés en bureaux.
CLES
ᔢ 343 sénateurs sont élus
pour six ans.
ᔢ Gérard Larcher (UMP)
est le président du Sénat. Le
1er octobre, il a succédé à
Christian Poncelet (UMP), qui
avait fait trois mandats.
ᔢ Les trois questeurs, élus
par leurs pairs, administrent
et gèrent le Sénat.
ᔢ 1 220 fonctionnaires
(dont 220 cadres)
travaillent au palais ou dans
le jardin du Luxembourg.
ᔢ Le conseil de questure
attribue les logements, il n’y a
ni commission d’attribution
ni critères précis spécifiant
qui a droit à quoi.
ᔢ Le budget du Sénat était
en 2007 de 321,9 millions
d’euros : 309,3 millions pour
le Sénat, 11,4 millions pour
le jardin et 1,2 million pour
le musée.
Odile Plichon
« Plus de vingt personnes devront déménager »
RENÉ GARREC (UMP), l’un des trois questeurs* du Sénat
René Garrec assure faire le tri
entre ceux qui ont besoin
d’un appartement et les autres.
(VICHEL/ANDIA.FR.)
LE FAIT DU JOUR
L’ECONOMIE
2 et 3
9 et 10
VIVRE MIEUX
11 et 12
LES FAITS DIVERS
13 à 15
LES SPORTS
16 à 25
28 à 31
LES ANNONCES CLASSEES
32 à 37
LE CARNET
38
LES JEUX
39
LA TELEVISION
Et les autres ?
Rien ne justifie, à nos yeux, cet avantage exorbitant dont ils bénéficient.
Voilà pourquoi, en février, plus de
vingt personnes ont reçu une lettre :
elles devront rendre leurs clés avant
2012. Depuis l’élection du nouveau
président, nous envisageons même
d’accélérer ce calendrier.
Certains ont-ils râlé ?
Bien sûr, quand vous bénéficiez d’un
tel traitement de faveur, parfois depuis vingt-cinq ans, vous y renoncez
à regret. Mais l’article 144 de notre
règlement intérieur, qui avait un peu
été oublié, est clair : ces appartements sont octroyés « à titre précaire
et révocable ».
S’agit-il de grands
logements ?
On compte quelques « petits » appartements de 50, 80 ou 95 m2, notamment alloués à des concierges
ou à des chauffeurs. Dans les deux
immeubles de la rue Bonaparte, en
revanche, la plupart sont grands et
varient entre 125, 130, 190 voire
215 m2 et même 350 m2 environ
pour chacun des questeurs.
Et les prix ?
Tous les loyers, charges comprises,
varient entre 650 et 800 " par mois.
Avez-vous calculé la somme
qu’aurait gagnée le Sénat s’il
avait loué ces appartements
à un prix de marché ?
Nous avions commencé ce travail.
Mais, au bout de cinq ou six appartements, notre religion était faite : le
manque à gagner était très élevé.
Lors de l’élection de
septembre, après être passé
de la première à la deuxième
place de questeur, vous avez
dû déménager. Pourquoi ?
Traditionnellement, le premier questeur dispose d’un 450 m2 boulevard
Saint-Michel et des services de deux
cuisiniers et d’une femme de ménage, tandis que les deux autres
questeurs résident rue Bonaparte,
dans un 320-350 m2 (comprenant
également les services d’un cuisinier
et d’une femme de ménage à mitemps). Avant, même si une élection
inversait l’ordre entre questeurs, personne ne déménageait. Là, les jeunes
générations ont plaidé pour que je
sois plus mobile…
Propos recueillis par O.P.
* Les questeurs sont des élus
qui gèrent et administrent le Sénat.
Le logement du président Poncelet
avait fait scandale
ETTE REVELATION-LA a failli virer à l’affaire d’Etat : le mois dernier, dans un livre intitulé « Sénat : Enquête sur les super-privilégiés de la
République », un journaliste et un historien* révélaient que le président sortant de la Haute Assemblée, Christian Poncelet, élu depuis 1998, s’était
vu octroyer pour sa retraite la jouissance « à vie »
d’un grand appartement situé rue Bonaparte, en
face du Luxembourg, en vertu d’une décision prise
à huis clos en 2002 par les trois questeurs de la
maison — il s’agissait alors de Jean Faure (UMP),
Serge Mathieu (UMP) et Michel Charasse (PS).
Précisons que ce cadeau incluait dans le « package », si l’on ose dire, un cuisinier, un chauffeur
et une femme de ménage. Face à l’émoi suscité,
Christian Poncelet a finalement fait savoir que,
C
40 à 42
42, 44 et 46
LE KENO
12
Retrouvez vos informations départementales,
la circulation, les annonces judiciaires
et légales en cahier central.
2
« Rien ne justifie
cet avantage exorbitant »
26
LE SPORT HIPPIQUE
LES SPECTACLES
A combien évaluez-vous
le nombre de locataires
« légitimes » ?
A terme, sur un parc de plus de quarante logements, seuls seize resteront comme appartements de fonction : celui du secrétaire général du
Sénat, du médecin, d’un architecte
(lors d’un incendie, sa connaissance
de la maison est précieuse), d’électriciens… Nous avons — enfin —
dressé une liste précise.
4à7
LA POLITIQUE
LA METEO, L’HOROSCOPE
Que va devenir le 200 m2
auquel l’ancien président
du Sénat, Christian Poncelet,
a finalement renoncé ?
I René Garrec. Pour être précis, il
s’agit d’un 180 m2. Si le nouveau président du Sénat ne s’y installe pas, cet
appartement sera transformé en bureaux, comme tous ceux qui se sont
libérés récemment.
C’est-à-dire ?
Depuis quatre ans, le conseil de
questure n’a pas réattribué les logements qui se sont libérés : au vu de
l’envolée des prix, plutôt que d’acquérir de nouvelles surfaces, nous
préférons désormais rénover l’existant afin d’améliorer les conditions
de travail des sénateurs : certains ont
encore des bureaux de 18 m2.
Cela signifie-t-il que
vous allez « mettre dehors »
tous les locataires ?
Tous, non, mais depuis six mois
nous avons commencé à faire le tri
entre ceux qui doivent rester par nécessité de service… et les autres.
Christian Poncelet, l’ex-président du Sénat,
a dû renoncer à un grand appartement
situé rue Bonaparte à Paris (VIe).
(LP/MATTHIEU DE MARTIGNAC ET OLIVIER LEJEUNE.)
« devant la polémique (…) indigne », il n’occuperait finalement pas le logement « qui lui avait été
proposé ». Depuis ? « Il a quitté le Petit Luxembourg, puisqu’il n’est plus président, et réside dans
un appartement privé », s’emporte son attachée de
presse.
O.P.
* Ivan Stefanovitch
et Robert Colonna d’Istria
(Ed. du Rocher).
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
LE FAIT DU JOUR
appartements du Sénat
Une vingtaine d’implantations
autour du jardin du Luxembourg
Le Sénat, les bureaux, les commerces, etc.
15, 15 bis et 17, rue de Vaugirard - Palais du Luxembourg, siège du Sénat,
et Petit Luxembourg
Boule
Rue Michelet
aint-J
acque
s
Rue S
el
ac
y-Luss
Rue Ga
Place
Saint
-Mich
Jardin
du Luxembourg
vard
Rue Guynemer
9
Boule
s
Rue Bonapa
rte
enn
e
de R
Rue
Rue de Tournon
Les logements « de fonction » du Sénat
as
10
Saint
-Germ
d
ugirar
ss
d’A
PARIS
19, rue de Vaugirard - Musée du Luxembourg
20, rue de Vaugirard - L'Espace librairie du Sénat
36 et 46, rue de Vaugirard - Bureaux
11 et 13, rue Servandoni - Direction du patrimoine et bureaux
6, 8, 10 et 13, rue Garancière - Service des études, service informatique, bureaux, etc.
20, rue de Tournon - Locaux de réception
92, boulevard Raspail - Extension des locaux de la chaîne Public Sénat
ain
Rue
75 ET 77, RUE BONAPARTE
(PARIS VIe), LE 17 OCTOBRE.
Le Sénat possède ici une
trentaine de logements
de fonction, dont deux
appartements d’environ
350 m2. (LP/GUILLAUME ROUJAS.)
a
de V
Rue Garancière
Raispail
Rue
Rue Servandoni
Boulevard
VIe
8
vard
Ve
10
11
12
13
15, 15 bis et 17, rue de Vaugirard - « Petit » appartement du président du Sénat (90 m2 )
dans le Petit Luxembourg et plusieurs logements de jardiniers
75 et 77, rue Bonaparte - Une trentaine de logements de fonction, dont ceux des 2e et 3e
questeurs (350 m2 chacun)
11, rue Servandoni - Un appartement vide depuis des années
64, boulevard Saint-Michel - L'hôtel particulier du 1er questeur (450 m2 en tout) abrite
également d'autres personnes (concierge, hauts fonctionnaires, général)
1-3, rue Guynemer - Le pavillon Guynemer abritait autrefois le médecin du Sénat
Le jardin du Luxembourg et autres
14 Tout le jardin du Luxembourg, avec ses courts de tennis, ses buvettes, ses poneys, etc.
(voir encadré ci-dessous)
15 Au 55 bis, rue d'Assas : dans le jardin, le pavillon Davioud abrite la société d'apiculture
16 Deux étages de parking (environ 200 places) sous le palais du Luxembourg
Un train de vie de sénateur
au prix d’une HLM
R
ACHAT DE L’IMMEUBLE
des Presses de la Cité ou acquisition de la propriété de
l’Association des étudiants protestants de Paris : pendant des années,
le Sénat a investi dans l’immobilier — « colonisant le quartier », fustige un détracteur. Aujourd’hui, son
patrimoine s’étend autour du jardin
du Luxembourg sur une vingtaine
d’implantations. Du Sénat luimême, jusqu’aux logements « de
fonction » contestés, en passant par
une librairie, des parkings et même
des ruches, tour de piste des possessions de cet imposant propriétaire.
12
I Moins cher que le prix du
marché… Sachant qu’un appartement aujourd’hui mis en location se
monnaye 35 " du m2 dans ce quartier, le cadeau financier octroyé à un
locataire du Sénat disposant d’un
quatre-pièces de 120 m2 dépasse les
40 000 " par an (avant l’envolée des
prix, cet avantage était moindre).
I … et même qu’une HLM. Les
loyers consentis aux heureux élus
font rêver. Les moins bien lotis,
comme ce chauffeur logé rue Bonaparte, paient 650 " pour 50 m2 (soit
13 " du m2). Parmi les plus chanceux, un haut fonctionnaire n’acquitte que 800 " pour 215 m2, soit
64, BOULEVARD SAINT-MICHEL (PARIS VIe),
LE 17 OCTOBRE. Le 1er questeur dispose d’un hôtel
particulier dans le quartier le plus cher de la capitale.
(LP/GUILLAUME ROUJAS.)
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
3,72 " du m2. Pour les HLM de
l’Opac de Paris, les loyers varient de
6,60 " à 11,50 " du m2 (logements
dits « intermédiaires »).
I Des questeurs très bien logés. Les trois appartements des
questeurs (350 m2 à 450 m2 dans le
quartier le plus cher de Paris) comportent chacun une partie réservée
aux réceptions : belles salles, cuisines, office, etc. et une partie privée,
un peu moins grande. « Au
64 (NDLR : du boulevard Saint-Michel), c’est une enfilade de vieilles
pièces, pas franchement pratiques »,
résume le nouveau premier questeur, Philippe Richert. Depuis que
Lucien Neuwirth a quitté les lieux, en
1998, ces appartements ne sont plus
vraiment occupés. « Même le jardin
privatif, on n’a pas le temps d’en profiter », confirme un ex-habitant. Les
trois nouveaux questeurs n’ont pour
autant pas renoncé à ces luxueux appartements. Dans le même immeuble, certains locataires des
étages élevés se plaignent de ne pas
avoir l’ascenseur, mais ce souci ne
les a pas poussés à déménager.
I Des parkings très prisés. Les
quelque 200 places situées sous les
jardins sont très convoitées, car les
chanceux qui disposent d’un badge
pour y garer leur voiture font de
substantielles économies dans un
quartier où les prix sont les plus élevés de la capitale. Mais il ne faut toutefois pas exagérer : il y a des années,
un fonctionnaire de la Haute Assemblée avait décidé d’y entreposer sa
caravane, mais la plaisanterie n’a
duré que quelques jours.
I Des logements vides. Rue Servandoni ou rue Bonaparte, on trouve
quelques appartements vides. Dans
le jardin du Luxembourg, le charmant pavillon Guynemer qui hébergeait autrefois le médecin du Sénat
est désormais inoccupé. Il devrait
abriter bientôt des cours de pédagogie sur… les pommiers.
Odile Plichon
JARDIN DU LUXEMBOURG (PARIS VIe),
LE 17 OCTOBRE. Ici, tout est payant, à part se promener,
et les prix peuvent paraître prohibitifs. (LP/GUILLAUME ROUJAS.)
Un jardin très privé et très cher
IENVENUE dans le jardin du
Luxembourg, au cœur de Paris. Propriété du Sénat, ce parc
voulu par Marie de Médicis est
parmi les plus beaux et… les plus
chers de la capitale : à l’exception
de la vue, de la possibilité de faire
un jogging ou une simple promenade ici, tout se monnaie. A des tarifs royaux, bien sûr.
B
11 " l’entrée au musée
Une sucette ? 50 centimes. L’aire
de jeux pour enfants ? 8,40 " pour
une famille de quatre. Les marionnettes ? 4,40 " par tête. Le
musée ? 11 " l’entrée. Et inutile, si
vous êtes fauché, de vous tourner
vers les balançoires, les manèges,
les petits chevaux ou les mini-voiliers que les bambins font voguer
sur le grand bassin : toutes ces
concessions du Sénat sont
payantes, toilettes incluses. « A rai-
son de 40 centimes le passage et
de 1 000 visiteurs certains dimanches, c’est une bonne affaire »,
reconnaît le patron d’une des buvettes. Au total, l’an dernier, toutes
ces « redevances domaniales » ont
rapporté 27 000 " à la Haute Assemblée — une paille, dans un
budget de 322 millions.
Il reste heureusement les fameux tennis du « Luco » (surnom
du jardin du Luxembourg) : quatre
courts de plein air au cœur de la
capitale, gérés, eux, par la mairie
de Paris, et dont le prix à l’heure
reste abordable. Réservés au Sénat, deux autres courts peuvent
être investis par le public, au pied
levé, en cas de défaillance d’un sénateur ou d’un fonctionnaire du
Sénat. « Mais seulement pour
trente minutes », précise-t-on.
O.P.
3
L’ECONOMIE
Un fonds souverain à la française
CRISE. Quelque 275 milliards d’euros : c’est le montant des mesures en faveur
des entreprises dévoilées hier par Nicolas Sarkozy. Parmi elles, un « fonds souverain »
adossé à la Caisse des dépôts. Sur le terrain, la situation est de plus en plus tendue.
A
PRÈS les banques, Nicolas Sarkozy se porte
au chevet des entreprises et notamment
des PME. Lors d’un déplacement en Haute-Savoie, le chef
de l’Etat a annoncé hier une série de
mesures « exceptionnelles » (lire cidessous). La plus emblématique
étant la création d’un fonds stratégique d’investissement — de
100 milliards d’euros — qui interviendra « massivement à chaque fois
qu’une entreprise stratégique aura
besoin de fonds propres ». « Notre
réponse à la crise, c’est l’investissement pour la compétitivité de nos
entreprises », a affirmé le chef de
l’Etat. Tout en précisant que la déroute des marchés aurait bien une
incidence sur « l’activité, l’emploi et
le pouvoir d’achat ».
La méthode laisse cependant
nombre d’observateurs circonspects.
« Comment va-t-on financer ce
fonds ? s’inquiète Marc Touati, économiste chez Global Equities. D’autant que demander à l’Etat de rentrer
dans le capital des entreprises, ce
n’est pas forcément une garantie de
succès. » Le Medef espère pour sa
part que ce fonds ne faussera pas
« les règles de concurrence ».
L’annonce d’un gel de la taxe pro-
fessionnelle jusqu’au 1er janvier
2010 a — sans surprise — remporté
l’adhésion des organisations patronales. Mais les élus locaux s’inquiètent de la suppression de cette rentrée fiscale.
Les syndicats restent
sur leur faim
Enfin, les 175 milliards d’euros annoncés hier par le président de la Ré-
publique sont pour l’an prochain
déjà inclus dans la loi de Finances en
discussion au parlement. Le chef de
l’Etat a aussi laissé les syndicats sur
leur faim. La CFDT regrette des mesures « insuffisantes et contestables
sur le plan social », tandis que la
CGT se désole qu’il n’y ait « toujours
pas d’aide de l’Etat pour les salariés ». Il reste que la machine économique doit être relancée d’urgence.
Valérie Hacot
LE MOT DU JOUR
Fonds
souverain
N FONDS souverain est un
fonds d’investissement détenu par un État. Il gère de
l’épargne nationale et l’investit
dans des placements variés (actions, obligations, immobilier, etc.).
Généralement, les fonds souverains tirent leur solidité financière de ressources propres et
précises (pétrole pour la Norvège, réserves de devises en
Chine, etc.) et placent cet argent
à l’étranger.
Nicolas Sarkozy a annoncé la
création d’une structure de ce
type. Mais elle aura le goût d’un
Canada Dry : il s’agit d’un instrument d’intervention dans l’économie nationale. Et la mouture,
présentée par le président de la
République, aura la particularité
d’être financée par la Caisse des
dépôts et consignations (CDC),
les pouvoirs publics ou le secteur privé. Sur des capitaux qui
ne viennent pas d’excédent mais
des ressources propres de
la CDC.
U
La Phrase
du Jour
« Il ne s’agira pas de
subventionner des
entreprises à fonds perdus
mais de stabiliser le
capital d’entreprises (…)
qui pourraient être
des proies tentantes
pour des prédateurs,
qui voudraient profiter
d’une sous-évaluation
boursière ou de la
dispersion de l’actionnariat, pour s’en emparer
et les dépecer. »
Nicolas Sarkozy, hier
à Argonay (Haute-Savoie)
Mise à part la divine surprise des
chiffres de la consommation des
ménages — en hausse de 0,6 % en
septembre (voir ci-contre l’infographie)—, tous les clignotants sont au
rouge. Défaillance d’entreprises en
cascade, chômage en hausse, moral
des industriels au plus bas… La déprime s’installe et la récession menace.
ARGONAY (HAUTE-SAVOIE), HIER. Nicolas Sarkozy a déclaré : « Notre réponse à la crise,
c’est l’investissement pour la compétitivité de nos entreprises. » (AP/FRANÇOIS MORI.)
Mieux comprendre le plan de soutien Au total, une manne
Les trois mesures
phares
I Plus de taxe professionnelle
pour les nouveaux investissements. Jusqu’au 31 décembre 2009,
chaque euro investi sera exonéré de taxe
professionnelle. Objectif : rendre les sociétés françaises plus compétitives, cette
taxe pesant sur leur outil de production.
Le manque à gagner pour les collectivités
locales sera pris en charge par l’Etat, Nicolas Sarkozy évaluant à 1 milliard d’euros le poids de cette exonération, en année pleine. En 2010 suivra une réforme
de cette taxe qui ira de pair avec la réorganisation territoriale de l’Etat.
I Un grand fonds d’investissement pour aider les entreprises.
Avant la fin de l’année, un « grand fonds
stratégique d’investissement » sera créé
pour alimenter en capitaux certaines
PME ou des secteurs stratégiques
comme l’aéronautique. Il sera géré et financé par la Caisse des dépôts, le bras financier de l’Etat, et fonctionnera sous la
surveillance du Parlement. Pour financer
ces prises de participation, ce fonds d’investissement empruntera sur les marchés, cet endettement ne devant pas
creuser les déficits publics.
I Un médiateur pour faire le lien
entre les banques et leurs clients.
Afin de recenser les situations problématiques, celui-ci va demander aux préfets
et à l’administration fiscale d’assurer un
4
suivi de l’évolution du crédit, par département et banque par banque.
A quoi serviront
ces 175 nouveaux
milliards ?
I A Démarrer de grands chantiers.
L’énormité de la somme laisse pantois. Si
une partie, comme l’a précisé le président, financera bien l’enseignement supérieur, la recherche ou la défense nationale, il s’agit surtout de grands chantiers
devant démarrer dans les trois ans à
venir : des autoroutes (A 65 entre Bordeaux et Pau), de nouvelles lignes TGV
(Lyon-Turin, train à grande vitesse de
deuxième génération), une liaison fluviale entre Compiègne et Dunkerque ou
encore des constructions de prisons.
Cette somme provient de crédits budgétaires (dont une partie déjà intégrée dans
la loi de finances 2009), de fonds de collectivités locales et d’investisseurs privés.
Qui bénéficiera
de l’exonération
de la taxe
professionnelle ?
I Toutes les entreprises, quels que
soit leur taille et leur chiffre d’affaires (ce
qui inclut les PME donc), pourvu qu’elles
investissent de l’argent dans leur appareil
de production. C’est-à-dire des dépenses
d’agrandissement ou de développement
de l’entreprise (achat de matériel informatique, de machines-outils, de foncier, etc.). Concrètement, pour profiter de
cet avantage au titre de l’année 2008, les
patrons devront inscrire, dans la déclaration qu’ils enverront en avril prochain aux
centres des impôts des entreprises, les
nouveaux investissements réalisés à
compter du 23 octobre.
Dans quel type
de sociétés investira
le fonds stratégique
de 100 milliards ?
I Là encore, la taille importe un
peu. Nicolas Sarkozy l’a dit : cette aide
est conçue pour les entreprises disposant
d’un savoir-faire ou de technologies clés.
Ce qui veut dire des PME à forte croissance ou des fleurons de l’industrie française (automobile, nouvelles technologies, aéronautique…). Ce fonds de
100 milliards financera, essentiellement
par l’emprunt, des projets innovants,
mais aussi des sociétés mises en difficulté par la crise pour éviter qu’elles ne
tombent entre les mains de fonds d’investissement « prédateurs ». La Caisse des
dépôts pilotera ce fonds. C’est donc à elle
qu’une entreprise devra s’adresser pour
avoir accès à ce financement. A terme,
l’agence de participation de l’Etat, qui dépend du ministère des Finances, pourrait
également être mise à contribution.
Olivier Baccuzat
de 650 milliards
ACE A LA CRISE, l’Etat français ne lésine pas. Petit récapitulatif de cette manne publique qui atteint au total quelque
650 milliards d’euros.
I 320 milliards d’euros pour les prêts interbancaires.
C’est le plan de sauvetage pour les banques françaises annoncé le
13 octobre. L’Etat apportera sa garantie à la hauteur de ce montant. Il percevra à ce titre une rémunération. Pour l’instant, cet argent n’a pas encore été utilisé.
I 40 milliards d’euros pour renflouer les banques en
difficulté. Il s’agit d’apporter, à celles qui le demandent, des capitaux pour doper leurs fonds propres. L’Etat, cette fois, s’engage à
débourser cet argent (donc à s’endetter) mais cela sera remboursé
et il percevra là encore des intérêts, d’environ 8 % par an. Quelque
11,5 milliards ont déjà été affectés : 10,5 milliards vont être injectés dans les six principales banques françaises et 1 milliard pour
sauver de la faillite la banque franco-belge Dexia.
I 22 milliards d’euros pour les prêts aux PME. Il s’agit
du plan annoncé début octobre. Là, l’Etat ne devrait pas débourser un centime, du moins en théorie. Il a décidé de puiser 17 milliards dans les excédents d’épargne réglementés transférés par la
Caisse des dépôts (CDC) aux banques. Par ailleurs, la banque publique des PME Oséo a été autorisée à prendre des risques et à
cofinancer des prêts pour 5 milliards supplémentaires.
I 175 milliards d’euros sur trois ans pour le financement de l’économie. C’est une enveloppe fourre-tout dont
l’origine des fonds reste floue. Il s’agirait par exemple de crédits
budgétaires (déjà prévus dans la loi de finances en discussion au
Parlement) mais aussi d’argent provenant des collectivités locales,
de fonds privés…
I Un fonds d’investissement d’une centaine de milliards d’euros pour les entreprises « stratégiques ».
C’est le fonds souverain à la française qui sera largement financé
par un emprunt réalisé par la Caisse des dépôts.
F
Catherine Gasté-Peclers
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
L’ECONOMIE
pour aider les entreprises
Les secteurs en crise
Ce qui résiste
CONSOMMATION
INDUSTRIE
IMMOBILIER
• Moral des industriels. Il s'est encore dégradé en octobre
• Transactions. Selon les notaires, le nombre
et atteint son niveau le plus bas depuis décembre 1993.
• Altadis (tabac). Deux usines vont être fermées en France,
avec 1 060 suppressions d'emplois à la clé.
• Meubles. Les ventes de meubles devraient reculer de 0,5 %
en volume en 2008 et de 0,8 % en 2009.
• Canal +. Le taux d'impayés de la chaîne cryptée approche les 3 %
contre 1,5% habituellement.
• Total. Trois ateliers de la plate-forme pétrochimique de Carling
(Moselle) seront arrêtés entre la mi-novembre et la mi-décembre.
• Renault. Le chiffre d'affaires du constructeur automobile est
en recul de 2,2 % au troisième trimestre.
• La Redoute. Le spécialiste de la vente par correspondance va
supprimer 672 postes d'ici à quatre ans.
• Airbus. La production des A-320 a été revue à la baisse. Même si
la baisse de l'euro face au dollar favorise le groupe.
TOURISME
• Vacances d'hiver. Les prises de commande pour la saison
d'hiver chutent de 30 % par rapport à l'année dernière.
• Voyages Wasteel. Selon l'Unsa, le voyagiste français serait
au bord du dépôt de bilan.
de transactions immobilières (neuf et ancien) devrait chuter de 25 %
en 2008.
• HLM. Une vingtaine d'organismes sont affectés par des produits
financiers «toxiques ». Les intérêts de leur dette augmentent.
• Kaufman & Broad. Le promoteur souffre d'un taux de
désistement des acheteurs de 30 %. Il est généralement de 18 %.
PME
• Crédit. Selon la CGPME, 56 % des PME estiment que les coûts
du crédit ont évolué à la hausse.
• Hôtellerie. Plus de 56 % des hôteliers
veulent vendre leur fonds de commerce à plus
ou moins court terme.
EMPLOI
• Kronenbourg. Dans un marché
en déclin, la réorganisation
des brasseries se traduira par
214 suppressions d'emplois.
• Intérim. L'activité chute depuis
la rentrée. Adecco va supprimer
600 emplois.
• Hausse. La consommation des particuliers
est en hausse de 0,6 % en septembre après un
recul de 0,2 % en août. L'augmentation est de
0,7 % au troisième trimestre.
• Duty free. Le chiffre d'affaires des
touristes étrangers à l'UE est en hausse de 4,3 %
sur les neuf premiers mois de l'année.
• Marques de distributeur. Les produits
alimentaires à bas prix ont progressé entre 8 %
et 10 % depuis le début de l'année.
ENTREPRISES
• Port de Marseille-Fos. La Banque
européenne d'investissement accorde un prêt
de 100 millions d'euros au port de Marseille pour
construire deux terminaux à conteneurs.
Ils multiplieront son trafic par 2,5.
• McDonald's. La hausse des ventes fait
flamber de 11 % les bénéfices au troisième
trimestre, à hauteur de 1,19 milliard de dollars.
• L'Euro a fortement baissé. Il valait hier
1,29 dollar contre plus de 1,58 début juillet. Une
baisse favorable aux entreprises exportatrices.
Texte : Boris Cassel
IMMOBILIER
TRANSPORT AERIEN
Le promoteur Nexity brade ses logements Air France réduit la voilure
AMEDI DERNIER, 6 heures du matin à
Bordeaux (Gironde). Plusieurs dizaines de
personnes attendent devant le bureau de vente
du promoteur immobilier Nexity. Objectif : être
les premiers à acheter un appartement. La scène
a de quoi surprendre... Mais ce soudain engouement ne doit rien au hasard. Pour vendre ses logements neufs, même en pleine crise, Nexity, filiale de la Caisses d’épargne, s’est lancée dans la
« vente flash ». Les premiers servis bénéficient de
prix cassés. Pour ce programme de 100 logements réhabilités dans le quartier Bacalan, les
S
vingt premiers à signer une promesse de vente
déboursent 2 700 " du mètre carré au lieu
3 200 " du m2, le tarif « classique ». Les plus rapides ont économisé ainsi jusqu’à 50 000 "
pour un 100 m2. « Les prix proposés étaient au
niveau de ceux de 2005 », souligne François
Bonnet, le directeur général adjoint de Nexity
Logement.
Après Kaufman & Broad, Nexity a annoncé il y a
dix jours un plan social qui touchera 150 personnes. Depuis janvier, 110 projets immobiliers
ont été abandonnés.
V.H.
IR FRANCE n’exclut pas une baisse de ses
effectifs dans les années à venir, tablant désormais sur une stagnation de son offre. « L’engagement de l’entreprise pour préserver l’emploi
sera renouvelé », a déclaré hier le PDG d’Air
France-KLM, Jean-Cyril Spinetta. Le groupe aurait divisé par deux ses prévisions d’embauches
sur trois ans, ramenées à 2 355 recrutements. La
diminution des effectifs de la compagnie aérienne pourrait atteindre 3,1 % d’ici à mars 2011.
Ces informations n’ont pas été confirmées par
Air France. En outre, de nouvelles mesures de
A
réduction des coûts devraient bientôt être annoncées, incluant un coup de frein sur les investissements et une accélération des synergies
d’Air France et de la Néerlandaise KLM. JeanCyril Spinetta a par ailleurs « envisagé l’hypothèse » d’une stagnation de l’offre d’Air France
en 2009 et 2010, alors que le groupe prévoyait
auparavant sur 4 % de croissance annuelle dans
les prochaines années.
Ces mauvaises nouvelles ont entraîné hier la
chute de l’action Air France-KLM de 12,82 %, à
11,86 ".
SIDERURGIE
ArcelorMittal fermera
15 jours son usine de l’Oise
Julien Clerc
Maurane
Thomas Dutronc
Calogero
Stanislas
MONTATAIRE (OISE), HIER. Bruno Lesne, secrétaire du CE
d’ArcelorMittal, a distribué des tracts pour informer les salariés.
(LP/OLIVIER ARANDEL.)
ES 770 salariés de l’entreprise sidérurgique ArcelorMittal à Montataire (Oise) vont devoir prendre des
congés forcés. Lors du dernier comité
d’entreprise, mercredi, le directeur du
site, Thierry Renaudin a expliqué que
la société fermerait pour « s’adapter à
l’état du marché. » L’usine va donc fermer pendant quinze jours entre fin
décembre et le 5 janvier 2009. Une
première dans l’histoire du site. Les
salariés doivent prendre d’ici à la fin
de l’année onze jours de congés payés
et leurs journées de RTT, voire anticiper sur les congés 2009… Un impératif selon la direction pour éviter le
chômage partiel.
« Nous en avons ras-le-bol, explique
Raymond, ouvrier dans cette usine
L
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
depuis 1974. On nous demande de
faire des efforts mais lorsque le
groupe fait des bénéfices records, on
ne voit rien venir. »
Bruno Lesne, secrétaire du comité
d’entreprise, explique « cette fermeture de fin d’année avant tout par la
décision d’ArcelorMittal de diminuer
volontairement sa production de
15 % afin de préserver les prix de
l’acier. » Un salarié lâche : « Ce qui se
passe est très inquiétant. J’ai entendu
dire que beaucoup d’intérimaires allaient quitter l’entreprise. » Une information confirmée par Thierry Renaudin. Joël Mazure, délégué CGT, glisse
le chiffre de 25 intérimaires non renouvelés.
Berry
Tigane
Davy Kilembé
Philippe Bégué
The Rabeats
Yves Jamait
Concert
Talents
France Bleu
2008
Zénith de Dijon
vendredi 24 octobre
20h30
Les plus belles chansons françaises sont sur France Bleu
Victor Fortunato
5
L’ECONOMIE *
Votre pouvoir d'achat
« Ho hisse le point d’indice »
ont scandé les fonctionnaires
Le chariot de notre journal
Prix relevés le 22 octobre 2008
(LP/DELPHINE GOLSZTEJN.)
• 1 pack de 6 bouteilles d'eau Evian (1,5 l)
• 1 bouteille Coca-Cola 1,5 l
• 1 pack de 6 bouteilles de lait demi-écrémé marque Viva de Candia
• 12 rouleaux de papier toilette (rose) Lotus
• 1 baril de lessive Ariel (vert) 2,6 kg
• 1 boîte de sucre Daddy morceaux no 4
• 1 bouteille d'huile d'arachide Lesieur 1 l
• 1 sac de 1 kg de carottes (1er prix)
• 1 poulet fermier de Loué jaune (environ 1 kg)
• 1 paquet de café Carte noire 250 g
• 1 kg de pommes de terre (belle de Fontenay)
• 1 paquet de Petit LU (sablé gourmand 130 g)
• Conserve de petits pois D'Aucy (extra-fins à l'étuvée, 560 g)
• 1 tablette de chocolat Nestlé Dessert
• 1 paquet de pâtes Panzani coquillettes 500 g
• 1 pack de 6 bières Kronenbourg
• 1 tube de dentifrice Signal
• Savon liquide Palmolive pousse-mousse
• 1 paquet 30 pastilles vaisselle Calgonit Powerball
• 4 yaourts Danone nature
• 1 kg de pommes golden cat. 1 calibre 80/85
• 1 baguette de pain
• 2 petits pots bébé Blédina, aux fruits
• 1 salade laitue cat. 1
• 1 boîte de Vache qui rit (8 parts)
• 6 œufs Mas d'Auge (calibre gros)
• Beurre Président doux (dans l'emballage plastique rigide)
• 1 kg de tomates
• 1 boîte de camembert Lepetit (étiquette rouge)
• 1 paquet de jambon Herta, 4 tranches (à l'étuvée)
• Viande Charal (faux-filet) environ 170 g
PARIS, HIER. Entre 6 600, selon la police, et
25 000 manifestants, pour les syndicats, agents des trois
fonctions publiques, Etat, hospitalière et territoriale, dont un fort
contingent de policiers, ont défilé hier, à Paris, à l’appel de
Force ouvrière. Venus de toute la France, de la place
Denfert-Rochereau (XIVe) jusqu’à la place Vauban (VIIe), ils
brandissaient des banderoles réclamant « l’augmentation des
salaires et pensions », « la défense des valeurs républicaines et
du service public » et « du statut de la fonction publique ». On
comptait un grand nombre de policiers des syndicats SGP-FO et
Unsa-Police, derrière des pancartes « poulets plumés
= démotivés », ou encore « du fric pour les flics ».
Bourse
Timide reprise
à Paris
EN BREF
쐍 Automobile
PRÈS avoir plongé de plus de
3 % en séance, la Bourse de Paris s’est reprise, hier, pour finir en légère hausse de 0,38 %. La journée
avait pourtant bien mal commencé :
La Bourse de Tokyo perdait 2,46 %.
Mais l’ouverture dans le vert de
Wall Street a tiré le CAC 40 vers le
haut. Cette timide reprise de « dernière minute » n’a pas empêché de
fortes baisses. Si Essilor s’envolait
de 14,19 %, Air-France KLM (lire
page 5) dévissait de près de 13 %, Alstom perdait plus de 10 %, après une
chute d’environ 13 % la veille, Renault 7,15 % et Rhodia près de 9,60 %.
Les investisseurs restent très méfiants
et continuent de vendre certains titres
« sur fond de crainte de récession économique grave et durable ».
A
B.M.
LA BOURSE
CAC 40
3310,87 points
+ 0,38 %
CAC 40 sur un mois
- 20,02 %
DANS LE MONDE
New-York Dow Jones
8510,37 points
Londres Footsie
4087,83 points
Francfort Dax
4519,7 points
Tokyo Nikkei
8460,98 points
- 0,10 %
+ 1,16 %
- 1,12 %
- 2,46 %
CHANGES
Libellé
dern.€
préc.€
Etats Unis EUR/USD
1,2810
1,2843
OR
Once
Lingot 1kg
Napoléon
726 $
19190,00
122,00
PETROLE
Le baril de Brent (163,66 l)
66,36 $
6
2,85 %
Les députés ont adopté hier soir un
amendement UMP au projet de
budget 2009. Il s’agit de réduire, pour
les familles de trois enfants et plus, le
malus automobile qui pénalise
l’achat de véhicules polluants.
L’abattement serait limité à un véhicule de cinq places et plus par foyer.
쐍 RSA
La Haute Autorité contre les discriminations (Halde) estime que le projet de loi sur le RSA comporte des
dispositions à « caractère discriminatoire ».
쐍 Pétrole
EVOLUTION
PROVINCE EVOLUTION
+ 3,50 %
- 3,10 %
- 7,15 %
+ 6,42 %
- 2,86 %
+ 8,96 %
+ 13,80 %
+ 21,53 %
+ 6,75 %
- 6,15 %
- 27,07 %
- 9,09 %
+1%
- 11 %
- 6,80 %
+6%
+ 13,50 %
0%
- 19 %
- 24 %
+ 4,74 %
+ 5,02 %
+ 4,38 %
- 28,78 %
0%
- 27,40 %
0%
+ 12,12 %
0%
+ 16,36 %
- 10,07 %
3,52 €
1,25 €
5,52 €
3,54 €
9,20 €
1,41 € *
3,00 €
0,66 €
4,95 € *
2,45 €
1,20 € *
0,89 €
1,30 €
1,59 €
0,84 €
2,51 €
1,17 €
1,76 €
4,55 €
0,63 € *
1,45 €
0,59 €
1,15 €
0,85 €
1,51 €
1,85 € *
1,67 €
2,15 €
2,04 €
2,91 €
4,30 €
77,96 € - 2,33 %
511,38 F
Total du chariot
* Marque ou produit équivalent
ES PRIX de notre chariot hebdomadaire sont encore
bien orientés à la baisse. En province, il chute de
9,19 % et de 2,33 % en région parisienne. Au chapitre des
hausses en Ile-de-France, cette semaine, on retrouve le
tube de dentifrice Signal (+ 13,5 %), le paquet de 4 tranches
de jambon à l’étuvée Herta (+ 16,36 %) ou encore la bouteille d’huile d’arachide Lesieur (+ 13,80 %). Même tendance en province avec une note spéciale pour la viande
Charal qui s’envole de près de 30 %… Au rang des bonnes
nouvelles, même si cela provoque la grogne des producteurs de lait qui dénoncent une baisse de plus de 20 % des
prix du lait payés par les industriels, les consommateurs ont
L
L’Opep doit procéder à une
« énorme baisse » de sa production
pour ramener le marché à l’équilibre,
a estimé hier le ministre libyen du
pétrole.
PARIS
3,54 €
1,25 €
5,19 €
3,81 €
9,17 €
1,58 €
3,05 €
0,79 €
6,80 €
2,59 €
1,67 €
0,90 €
1,17 €
1,69 €
0,82 €
2,65 €
1,77 €
1,87 €
4,53 €
0,60 €
1,99 €
0,40 €
1,43 €
0,99 € *
2,09 €
1,59 €
2,09 €
2,59 €
2,49 €
3,20 €
3,66 € *
vu le pack de lait chuter de 7,15 % en région parisienne et
de 17,86 % en province. Idem pour le pack de 4 yaourts
nature Danone avec une baisse de 24 % en Ile-de-France et
de 8,70 % en province.
Depuis le 11 janvier, les prix sont relevés par nos soins
dans les rayons des grandes surfaces en région parisienne
et en province sans que les enseignes ne soient informées
de notre visite. Notre chariot ne constitue pas un relevé statistique. Les enseignes changent leurs prix en fonction de
nombreux paramètres : hausse ou baisse des prix des matières premières, fixation par le distributeur d’une politique
commerciale pour effectuer ou non des promotions…
Retrouvez tous les cours de la Bourse sur www.leparisien.fr
LE SBF 120
Accor .........................
ADP............................
Air France-KLM ........
Air Liquide ................
Alcatel-Lucent ..........
Alstom.......................
Alten ..........................
Altran Techno. .........
April Group ...............
Areva CIP ..................
Arkema .....................
Atos Origin ...............
Axa ............................
Beneteau ..................
Bic..............................
BNP Paribas..............
Bonduelle..................
Bourbon ....................
Bouygues ..................
Bureau Veritas .........
Cap Gemini ...............
Carbone-Lorraine ....
Carrefour ..................
Casino Guichard ......
CGG Veritas ..............
Ciments Francais .....
Club Mediterranee ..
CNP Assurances.......
Credit Agricole .........
Danone ......................
Dassault Systemes ..
Derichebourg ...........
Dexia .........................
EADS..........................
EDF ............................
Edf Energies Nouv. ..
Eiffage .......................
Eramet ......................
Essilor Intl.................
Euler Hermes............
72,41 € - 9,19 %
474,98 F
Comment augmenter le pourvoir d’achat : témoignez sur notre site
Séance du jeudi 23 octobre 2008
Libellé
- 5,88 %
- 3,10 %
- 17,86 %
- 1,12 %
- 0,43 %
- 7,24 %
+ 14,50 %
- 26,67 %
- 35,80 %
- 11,23 %
0%
+ 2,30 %
+ 8,33 %
- 17,62 %
+ 10,53 %
- 4,56 %
+ 2,63 %
- 14,98 %
- 19,75 %
- 8,70 %
- 27,14 %
+ 22,92 %
- 2,54 %
- 34,11 %
- 1,95 %
0%
- 8,24 %
- 28,09 %
- 10,92 %
+ 4,30 %
+ 29,52 %
LES VALEURS A SUIVRE ...
dern.
% Var.
27,8
- 7,07
46,72
- 1,35
11,865 - 12,82
60,95
+ 1,48
1,8
- 4,31
34,535 - 10,54
18,79
- 4,13
4,12
- 3,06
28,2
+ 1,44
420
18,58
- 5,30
20,02
+ 1,47
15,05
- 4,44
6,48
- 3,43
38,15
+ 2,42
58,72
- 0,05
63,49
+ 1,10
21,44
- 2,01
27,35
- 0,91
27,2
- 1,13
23,8
+ 0,40
22,69
+ 2,12
27,75
+ 2,29
49,38
- 1,85
11,88
- 1,90
49,71
- 3,79
15,1
- 6,50
62,99
- 0,17
11,655 + 0,43
42,63
+ 2,97
31
- 1,59
2,59
- 4,07
4,242
- 0,42
10,61
+ 2,02
41,18
+ 0,34
23,05
- 4,99
27,61
- 1,74
155,45
- 7,74
31,59 + 14,19
40
- 2,68
% an
- 49,18
- 33,26
- 50,67
- 34,13
- 63,64
- 53,01
- 28,28
+ 0,15
- 38,89
- 46,50
- 58,66
- 43,37
- 45,05
- 62,99
- 22,14
- 20,88
- 23,96
- 52,16
- 52,02
- 32,84
- 44,65
- 51,93
- 47,93
- 33,62
- 69,54
- 57,77
- 65,07
- 29,22
- 45,27
- 30,57
- 23,44
- 53,08
- 75,35
- 51,40
- 49,46
- 48,82
- 59,01
- 55,59
- 27,63
- 52,81
Libellé
dern.
% Var.
Eurazeo .....................
Eutelsat Communic.
Fimalac .....................
Fonc.Regions. ...........
France Telecom .......
Gdf Suez....................
Gecina .......................
Haulotte Group ........
Havas ........................
Hermes intl ...............
Icade .........................
Iliad ...........................
Imerys .......................
IMS(Int.MetalSer) ....
Ingenico ....................
IPSEN.........................
Ipsos ..........................
JC Decaux .................
Klepierre ...................
Lafarge......................
Lagardere .................
Legrand.....................
L'Oreal ......................
LVMH Moet Hen. ......
M6-Metropole TV .....
Maurel et Prom ........
Michelin ....................
Natixis .......................
Neopost ....................
Nexans ......................
Nexity ........................
Nicox .........................
Orpea ........................
PagesJaunes.............
Pernod Ricard ..........
Peugeot.....................
PPR ............................
Publicis Groupe........
Remy Cointreau .......
Renault......................
44,09
16,45
36,65
46,14
20,08
32,75
58
5,55
1,54
85,98
45
52,93
35,49
14,11
11,53
27,43
16,78
12,3
19,85
48,205
28,17
11,79
62,97
50,46
12,53
8,43
37,64
1,92
65,65
41,12
6,56
4,74
24,97
7,6
42,08
17,895
40,925
17,12
27,9
25,385
- 4,15
+ 0,30
- 4,76
- 6,03
+ 3,21
+ 4,37
+ 0,17
- 6,25
- 3,75
+ 0,99
- 2,39
- 1,93
- 1,09
+ 0,43
- 0,18
- 1,41
- 2,30
- 5,34
- 5,23
- 0,32
- 5,00
+ 2,52
- 2,67
+ 0,56
- 3,77
- 8,69
- 4,48
+ 0,38
- 8,42
- 5,48
- 4,24
- 3,22
- 0,43
- 5,94
- 3,59
+ 1,24
- 2,89
- 7,15
% an
- 47,22
- 19,16
- 22,02
- 46,81
- 18,44
- 18,12
- 45,96
- 72,90
- 53,89
- 0,53
- 55,89
- 28,08
- 36,90
- 46,12
- 46,99
- 33,50
- 13,95
- 54,28
- 43,24
- 61,28
- 45,08
- 49,51
- 35,73
- 38,97
- 30,39
- 41,09
- 52,05
- 77,79
- 6,87
- 51,91
- 79,04
- 56,91
- 44,51
- 44,57
- 46,77
- 65,49
- 62,80
- 36,07
- 42,79
- 73,83
Libellé
Rexel .........................
Rhodia .......................
Safran .......................
Saint-Gobain ............
Sanofi-Aventis..........
Schneider Electric ...
Scor Se ......................
Seb ............................
Sechilienne Sidec ....
Silic............................
Societe Generale .....
Sodexo ......................
Soitec ........................
Sperian Protection ..
Stallergenes .............
Steria Groupe ...........
STMicroelectronics .
Suez Env. ..................
Technip .....................
Teleperformance .....
TF1 .............................
Thales .......................
Theolia ......................
Thomson ...................
Total ..........................
Trigano......................
Ubisoft Entertain .....
Unibail-Rodamco .....
Valeo .........................
Vallourec ..................
Veolia Environ. .........
Vinci ..........................
Vivendi ......................
Wendel ......................
Zodiac .......................
Nyse Euronext ..........
ArcelorMittal ............
Gemalto ....................
SES ............................
dern.
% Var.
6,73
- 2,46
6,97
- 9,60
9,62
- 0,62
26,375 + 0,76
45,7
+ 0,59
45,5
+ 3,08
11,66
- 1,69
24,13
- 0,41
27,47
- 4,82
69,82
- 2,35
48,705 + 0,84
35,82
- 0,22
2,6
51,25
- 2,51
36,15
- 3,39
11,16
- 2,19
6,26
- 0,60
13,01
- 6,67
23,4
+ 0,30
15,66
- 0,25
10,23
+ 2,20
31,1
+ 1,87
6,35 + 10,43
1,12
- 3,45
37,4
+ 1,47
4,95
- 1,20
41,52
- 3,76
113,885
- 0,87
13,25
- 2,21
76,9
- 3,21
17,15
- 2,17
24,86
- 0,34
20,75
+ 2,93
33,21
- 2,32
26,88
+ 0,60
22,5
- 3,06
18,49
- 4,00
23,52
+ 3,80
14,15
+ 2,76
% an
- 46,16
- 73,60
- 31,43
- 59,10
- 27,44
- 50,91
- 33,37
- 41,56
- 51,38
- 30,38
- 47,40
- 14,71
- 68,86
- 34,34
- 21,77
- 55,29
- 36,12
- 7,07
- 57,06
- 41,19
- 44,10
- 23,68
- 68,52
- 88,49
- 34,19
- 83,28
- 40,23
- 24,04
- 53,01
- 58,47
- 72,54
- 50,92
- 33,88
- 66,43
- 38,55
- 62,18
- 65,24
+ 9,40
- 21,39
Air Liquide
(+ 1,48% à 60,95€)
Air Liquide a engrangé une hausse de 10,4
% de son volume d’affaires au 3e trimestre. Le spécialiste des gaz industriels reconnait que la visibilité sur la fin de l’année est amoindrie par la crise financière
mais il se dit confiant dans sa capacité à
atteindre en 2008 une croissance à deux
chiffres de son bénéfice net.
Air France KLM
(- 12,82% à 11,865€)
La compagnie aérienne a révisé ses objectifs à la baisse. Air France-KLM qui
prévoyait une croissance moyenne de 4 %
par an estime désormais que sa croissance sera nulle durant l’exercice 2008/2009
mais aussi lors des deux suivants. Le
groupe franco-néerlandais songerait à geler la moitié des embauches prévues pour
les trois années qui viennent.
Essilor Intl
(+ 14,19% à 31,59€)
En dépit de l'impact très défavorable de
la crise et des parités monétaires, Essilor a réussi à faire croître son activité de
4,7% au troisième trimestre et ne remet
pas en question les objectifs annuels qu’il
avait donnés. Impressionné par les performances du leader mondial des verres
ophtalmiques, Cheuvreux a relevé sa recommandation sur le titre à achat avec un
objectif à 42 euros.
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
L’ECONOMIE
Vente par correspondance
La Camif en cessation de paiement
Chauray (Deux-Sèvres)
DE NOTRE CORRESPONDANT
L
CHAURAY (DEUX-SEVRES), HIER. Visages crispés, tendus...
les salariés de la Camif Particuliers et de la Camif SA découvrent
l’ampleur des dégâts au cours de l’assemblée générale. (AFP/A. JOCARD.)
E COUP de massue est tombé
sur les épaules des 1 100 salariés de la Camif, hier, en milieu de matinée : le no 3 français de la
vente par correspondance (VPC) dépose son bilan pour cessation de
paiement. Dès 14 h 30, en assemblée générale du personnel, des précisions étaient apportées sur l’ampleur des dégâts. « La totalité des
780 salariés de Camif Particuliers et
165 de Camif SA devraient recevoir
leur lettre de licenciement avant fin
novembre. C’est un drame humain »,
annonce Geneviève Paillaud, déléguée de la CGT, les larmes aux yeux.
Le tribunal de commerce de Niort se
prononcera lundi, mais l’issue ne paraît plus faire de doute.
« Nous allons vers la liquidation
judiciaire pour Camif Particuliers, et
vers la poursuite d’activités pour Camif SA, mais avec une trentaine
d’emplois sur les 200 actuels », s’in-
quiète Jocelyne Baussant, la déléguée centrale de FO. Dès hier aprèsmidi, les magasins Camif ont été
fermés et les ventes par Internet suspendues, officiellement pour inventaire.
« Nos difficultés
ne datent pas
de la crise financière »
Comment la coopérative historique
d’achat des instituteurs en est-elle arrivée là ? En septembre, les ventes se
sont effondrées de 33 % ! « Nos difficultés ne datent pas de la crise financière », constate cependant Geneviève Paillaud. L’arrivée de
professionnels de la grande distribution, au sein de ce fleuron de l’économie sociale, a modifié la stratégie
commerciale : ouverture de magasins en France et à l’étranger, création d’un catalogue au Portugal…
Des choix qui se sont avérés ruineux.
« On a épuisé les réserves financières
en quelques années », déplore Jocelyne Baussant.
Depuis, d’autres décisions ont enfoncé la Camif dans la crise. La suppression des articles de sport, de la
hi-fi, de l’informatique, des vêtements et du textile ont fait plonger le
chiffre d’affaires. Après trois plans
sociaux successifs et l’entrée au capital de partenaires privés, la sexagénaire Camif est arrivée au bout du
rouleau. Actionnaire à plus de 60 %
depuis un peu plus d’un an, le fonds
Osiris Partners a refusé de rajouter
des fonds, et les partenaires traditionnels de l’économie sociale de remettre la main à la poche. « L’ensemble de la VPC française est
touché. C’est à elle que l’Etat doit apporter son aide, et pas seulement à la
Redoute », demande Jean-Charles
Laurent, délégué CFDT. Les salariés
de la Camif doivent manifester dès
ce matin. Les syndicats des DeuxSèvres appellent à une « mobilisation générale » samedi matin à Niort.
Pierre Sauvey
EN BREF
쐍 Livret A
Le livret A a bénéficié de l’aggravation de la crise financière. La
Caisse d’épargne en a ouvert, en net
(déduit des fermetures), 69 100 durant la deuxième quinzaine de septembre, contre 160 000 entre début
janvier et mi-septembre. L’accélération a également été enregistrée à la
Banque postale, dont la collecte
nette a atteint 1,6 milliard sur les
mois de juillet, août et septembre,
contre 2,4 milliards sur le premier
semestre.
Vos droits
MARIE-HELENE
vous répond
J’ai reçu un
chèque en bois
J’ai vendu des meubles par
petite annonce. Le chèque
est sans provision. Quel
est mon recours ?
ALBERTINE (NIORT)
I Votre banque a dû vous en-
voyer une attestation de rejet.
Votre débiteur a alors trente
jours pour régulariser sa situation. Faute de quoi un certificat
de non-paiement vous sera délivré. Vous pourrez alors signifier
à votre mauvais payeur par lettre
recommandée AR cette situation, ou bien charger un huissier
de justice de la faire. Le signataire du chèque sans provision a
alors quinze jours pour s’acquitter de sa dette. Si vous n’êtes
toujours pas payée, sans qu’il
soit nécessaire d’aller devant un
tribunal, l’huissier pourra rédiger un titre exécutoire. Ce qui lui
permet de demander une saisie
des rémunérations, une vente
de biens… afin de vous permettre de récupérer votre dû.
Les frais sont à la charge du
mauvais payeur.
Vous pouvez me joindre du lundi au
vendredi en direct de 10 heures à 13 heures
au 0.810.810.075 (prix d’appel local).
Ou par mail : [email protected];
[email protected]
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
7
LA POLITIQUE
Pourquoi Royal peut gagner
CONGRES DU PS. Profitant de la mauvaise campagne de Bertrand Delanoë
et de la faible mobilisation des militants, l’ex-candidate à la présidentielle
pourrait bien rafler la mise, dans quinze jours, lors du vote sur les motions.
E
Aubry qui peuvent s’appuyer sur les
grosses fédérations (Bouches-duRhône, Hérault et Aude pour la première, Nord et Pas-de-Calais pour la
seconde) réputées « bien tenues »,
c’est-à-dire où l’on vote comme un
seul homme ou presque…
T SI LA MOTION de Ségolène Royal arrivait en
tête le 6 novembre ? A
quinze jours du vote des
militants socialistes, cette
hypothèse est désormais prise très
au sérieux dans toutes les « écuries »
socialistes.
I La mauvaise séquence de
Delanoë. Ces dernières semaines,
le maire de Paris a cumulé les déconvenues. Parti, peut-être, trop
confiant, Bertrand Delanoë a fait
une campagne solitaire (en marginalisant François Hollande) et a minima. Le 7 octobre, lors de l’assemblée générale de la fédération de
Paris, il s’est laissé ravir la vedette par
Benoît Hamon. Mauvais signal.
Quelques jours plus tard, il s’esquive
au Québec pour le congrès des villes
francophones, pendant que ses rivaux sillonnent la France pour
convaincre les militants. A son retour, Delanoë ne parvient toujours
pas à se débarrasser de l’étiquette de
« libéral » qu’il s’était lui-même collée dans son livre « De l’audace ! ».
« On ne se sent
pas du tout challenger »
« Si on continue sur cette
lancée, on risque même
d’être dépassés
par Aubry »
Un lourd handicap alors que la crise
du système capitaliste fait partout la
une. Et, pour couronner le tout, le
maire de Paris s’empêtre, en changeant de position, dans la polémique
sur le service minimum et l’accueil
des enfants à l’école les jours de
grève. L’absence de dynamique pour
la motion A se ressent dans les meetings où les militants ne se bousculent pas. « Alors qu’on était pointé en
tête, on est parti pour être deuxième
derrière Royal, s’énerve un supporteur du maire de Paris. Mais si on
SAINT-BRIEUC (COTES-D’ARMOR), LE 19 OCTOBRE. A deux semaines du congrès, toutes
les tendances du parti estiment que la victoire de la motion Royal n’est pas impossible. (APF/FRED TANNEAU.)
continue sur cette lancée, on risque
même d’être dépassés par Aubry. »
Le doute gagne. « Depuis quelques
jours, on sent que les représentants
de la motion A deviennent agressifs
dans les réunions », constate le
« royaliste » David Assouline.
I Les mathématiques en fa-
veur de Royal. Coincé dans un calendrier international (la crise financière, les élections américaines le
4 novembre) qui relativise beaucoup
la bataille pour la succession de
François Hollande, le congrès de
Reims ne passionne pas les foules.
Résultat : le nombre de votants, qui
plafonnait à 105 026 au congrès
du Mans, en 2005, pourrait stagner,
malgré l’augmentation des effectifs
au moment de la présidentielle. Un
cas de figure qui profiterait à Royal et
« Dans les Bouches-du-Rhône, on
nous a assuré qu’on ferait le même
score que la petite motion Utopia »,
se crispe l’un des lieutenants de Delanoë. Au jeu des signatures d’adhérents recueillies par les différentes
motions, l’ex-candidate à la présidentielle est, en tout cas, loin devant
avec plus de 10 000 noms. Aubry en
capitalise près de 8 000 quand Delanoë serait autour de 5 000. Même
dans la capitale, le maire de Paris est
bousculé, Royal ayant deux fois plus
de soutien que lui. « Cela ne veut rien
dire, se défend le premier fédéral Patrick Bloche, puisque nous n’avons
pas fait de campagne de signatures. »
Portée par le contexte de crise,
l’équipe Aubry engrange, elle aussi,
ce qui réduit d’autant l’espace de Delanoë qui, du coup, se déchaîne
contre son « amie » de Lille. « A force
de s’en prendre à Aubry, on ouvre un
boulevard à Royal », déplore pourtant un proche du maire de Paris.
D’où le vent d’optimisme qui flotte
dans le camp de la présidente de
Poitou-Charentes.
« On ne se sent pas du tout challenger », assure crânement Assouline. Il reste quinze petits jours à Delanoë pour remonter la pente.
Rosalie Lucas et
Philippe Martinat
Majorité
Diplomatie
Les députés UMP toujours remontés
Le prix qui agace
les Chinois
L
ES DEPUTES UMP sont montés au créneau, hier, pour défendre leur patron
Jean-François Copé, et son concept de
« coproduction législative ». Car aux piques de
Fillon mercredi, se sont ajoutées, hier, les critiques de Dominique Paillé, vaincu aux législatives en 2007 et aux sénatoriales en 2008, et
peu populaire parmi les parlementaires.
Conseiller à l’Elysée, Paillé a jugé que le
terme de coproduction législative « n’est pas
élégant et ne correspond pas à la réalité ». Il
faudrait selon lui « que les députés s’inscrivent
davantage dans l’esprit qui est celui qui préside
à la politique de l’Exécutif ». Et de citer la prime
transport, supprimée par les parlementaires en
commission alors que le gouvernement sou-
haite la maintenir, et « l’amendement Tapie »,
voté hier, par lequel les députés ont décidé de
soumettre à l’impôt les indemnités supérieures
à 200 000 " perçues pour préjudice moral. Là
encore, contre l’avis du gouvernement.
« Nous avons avalé
beaucoup de couleuvres »
« Ce sont des propos guidés par l’aigreur de
l’échec », dénonce Valérie Rosso-Debort
(Meurthe-et-Moselle) en visant Paillé. « La coproduction, c’est la concrétisation d’une idée
forte du président », rappelle Louis Giscard
d’Estaing (Puy-de-Dôme). « N’en déplaise à
Afghanistan
U
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
Nathalie Segaunes
C O U L O I R
Les Français perdent 2 missiles antichars
NE PATROUILLE de soldats français est
tombée, samedi, dans une embuscade,
au nord-est de Kaboul, dont elle n’a pu se dégager qu’au prix de violents combats et en
abandonnant deux missiles antichars.
« Deux compagnies de soldats français, environ 300 hommes, ont été très violemment
prises à partie par un groupe d’une centaine
d’insurgés, dans la vallée d’Alasaï, en Kapisa »,
à une soixantaine de kilomètres au nord-est de
mon ami Dominique, le train de la coproduction est déjà sur les rails », ironise Yves Censi
(Aveyron). « La coproduction législative, on l’a
démontré avec le Grenelle de l’environnement,
ça marche bien », souligne Christian Jacob
(Seine-et-Marne).
Si les tirs se sont concentrés sur Paillé, le « recadrage » de Fillon continue, lui, de susciter
l’incompréhension : « François a eu tort de réagir ainsi, car les députés l’aiment bien, regrette
ainsi Claude Goasguen (Paris). Le gouvernement ne devrait pas se plaindre : nous avons
voté tous les textes, nous avons avalé beaucoup de couleuvres. François a tort de s’inquiéter, je pense que c’est la fatigue… »
Kaboul, a indiqué hier le lieutenant-colonel
Bruno Louisfert, porte-parole de l’armée française en Afghanistan.
Il précise encore : « L’embuscade était bien
préparée, profitant de l’étroitesse des lieux. Les
soldats ont dû se replier, avec le soutien de tirs
de mortier et une intervention aérienne ». Lors
de ce repli, un poste de tir Milan et deux missiles antichars ont été abandonnés.
៑ Le raïs Sarkozy
Hervé Morin est un ministre de la
Défense qui ne manque pas d’humour.
Lui qui voyage souvent dans les pays
arabes a trouvé un drôle de surnom à
Nicolas Sarkozy : le Raïs. Ce qui signifie
président en arabe. Morin ne précise
pas si c’est une allusion à l’autoritarisme
des raïs Moubarak (Egypte), Al-Assad
(Syrie) ou Kadhafi (Libye)…
E PARLEMENT
européen a décerné, hier, son Prix
Sakharov pour la liberté
de pensée au dissident
chinois Hu Jia « au nom
de tous les sans-voix de
Chine et du Tibet ». Pékin a exprimé son « fort
mécontentement » Hu Jia. (APF/V. YU.)
après avoir exercé en vain de fortes pressions
diplomatiques. Hu, 35 ans, a été condamné en
avril, à l’issue d’une journée de procès, à trois
ans et demi de prison pour tentative de subversion pour des propos publiés sur Internet et
des entretiens accordés à la presse étrangère.
Son épouse Zeng Jinyan a indiqué que son
mari, malade du foie, avait récemment été rapproché de sa famille et qu’il bénéficiait, dans sa
nouvelle prison, d’un meilleur traitement médical. A Pékin, le ministère des Affaires étrangères a exprimé son « fort mécontentement »
concernant l’attribution du prix « malgré nos
démarches répétées à un criminel emprisonné
en Chine ».
Ce prix consacre une action « emblématique », estime la secrétaire d’Etat aux Droits de
l’homme, Rama Yade. Doté de 50 000 ", ce
prix a honoré, notamment, l’ancien président
sud-africain Nelson Mandela et la militante
birmane Aung San Suu Kyi.
L
9
DANS LE MONDE
Etats-Unis
J - 11
ELECTIONS
AMERICAINES
John McCain est-il encore
dans la course ?
New York (Etats-Unis)
DE NOTRE CORRESPONDANT
J
OHN McCAIN peut-il encore
remporter l’élection présidentielle du 4 novembre ? Distancé dans les sondages, affaibli par
la crise économique et desservi par
les gaffes de sa pétulante colistière, le
candidat républicain ne semble pas
au mieux à onze jours des élections
(52 % pour Obama, 42 % pour
McCain selon la dernière étude
Zogby). Et pourtant. A entendre plusieurs politologues et à consulter des
instituts de sondages, une victoire de
John McCain apparaît certes de plus
en plus difficile, mais pas impossible. « Si les sondages se confirment,
Barack Obama va l’emporter haut la
main, prédit Cory Covington, chercheur en sciences politiques à l’université de l’Iowa. Mais les chiffres disent-ils toute la vérité ? »
« Je me méfie
des sondages trop
favorables »
En effet, dans une Amérique où le
racisme est encore présent, le spectre
de l’effet Bradley continue de planer.
Effet Bradley ? En 1982, le démocrate Tom Bradley, maire de Los Angeles et candidat noir au poste de
gouverneur de Californie, était
donné largement vainqueur par tous
les sondages. Pourtant, à l’arrivée, il
ORMOND BEACH (FLORIDE), HIER. Dans les sondages, dix points séparent McCain (ici en campagne avec sa femme) d’Obama. « Mais
les chiffres disent-ils toute la vérité ?» interroge le politologue Cory Covington. (AP/STEPHAN SAVOIA.)
fut battu par le républicain George
Deukmejian. Explication : les électeurs sondés n’avaient pas osé
avouer qu’ils ne voteraient jamais
pour un Noir. « Je me méfie des sondages trop favorables, explique le sénateur démocrate de Pennsylvanie,
La Phrase du Jour
« Je crois que beaucoup de gens comprennent que si vous
ne prenez pas soin de votre famille, alors vous n’êtes certainement pas le genre de personne qui prendra soin des
autres gens. »
Barack Obama, qui a interrompu sa campagne pour rendre
visite à sa grand-mère, malade.
ECHOS
I Le prochain président
américain pourrait fermer
Guantanamo. Un expert des
droits de l’homme de l’ONU a
indiqué hier qu’il s’attendait à
ce que le futur président des
Etats-Unis, quel qu’il soit,
ferme le centre de détention de
Guantanamo (Cuba). « J’ai le
ferme espoir que la nouvelle
administration annonce rapidement un plan visant à fermer
Guantanamo », a déclaré à la
presse Martin Scheinin, rapporteur spécial de l’ONU sur la
protection des droits de
l’homme dans la lutte antiterroriste.
I Sarah Palin est devenue
un fardeau pour les républicains. De révélations embarrassantes sur la facture de
sa garde-robe en déclarations
maladroites sur la fonction de
vice-président, Sarah Palin, la
colistière de John McCain, est
devenue un fardeau pour le
camp républicain. Selon un
sondage de la chaîne NBC et
du « Wall Street Journal », 55 %
des personnes interrogées pensent que la gouverneur de
l’Alaska, 44 ans, n’est pas qualifiée pour être vice-présidente.
10
Bob Casey Jr, fervent supporteur
d’Obama. Pour certains électeurs
démocrates, la couleur de Barack
Obama est en effet un facteur qui
peut jouer. La course sera vraiment
serrée, le vainqueur l’emportera de
seulement deux ou trois points. »
Autre facteur important, l’économie : elle joue un rôle primordial
dans cette élection. Les errances affichées par John McCain au début de
la crise ont eu un effet extrêmement
négatif sur sa campagne. Du coup, le
vote des indépendants — ces électeurs qui ne sont inscrits ni comme
démocrates ni comme républicains — lui échappe et le vote hispanique, longtemps favorable aux républicains, paraît cette fois réparti à
parts égales. Certains bastions répu-
blicains ont été séduits par l’assurance de Barack Obama. Dans
trente Etats « red » (le rouge du Parti
républicain), où le président George
W. Bush l’avait emporté avec une
moyenne de 14 points d’avance en
2004, McCain se trouve à égalité
avec Obama dans les sondages.
« Il aurait besoin d’une
énorme bourde de la
campagne d’Obama ! »
Pour remporter la Maison-Blanche,
le sénateur de l’Arizona, qui se complaît dans son rôle d’outsider, a besoin des voix de 270 grands électeurs (ces représentants du peuple
américain chargés d’élire le prési-
dent des Etats-Unis). Pour l’heure,
d’après les sondages, Obama remporterait 291 grands électeurs, alors
que John McCain n’est assuré d’en
collecter que 174. D’après les experts, pour gagner, John McCain
doit absolument emporter la Floride,
le Missouri et la Caroline du Nord.
Trois Etats-pivots où les deux candidats sont au coude à coude. Que
peut donc faire McCain pour inverser cette tendance ? « Ses attaques
négatives vont s’intensifier dans la
dernière semaine, prédit Donald
Kettl, de l’université de Pennsylvanie.
Mais les Américains n’aiment pas
cette tactique. Pour gagner, McCain
aurait besoin d’une énorme bourde
de la campagne d’Obama ! »
Pascal Giberné
Proche des républicains,
Paul votera démocrate
CANADA
New York
ETATS-UNIS
OHIO
Cleveland
Los Angeles
MEXIQUE
Cleveland (Ohio)
DE NOTRE ENVOYEE SPECIALE
A
VANT-BRAS et tee-shirt encore couverts de plâtre,
« lunch box » (NDLR : boîte
qui contient son déjeuner) vide à la
main, Paul Hays quitte le chantier de
Propect avenue, à Cleveland, où il
travaillait depuis 7 heures à la rénovation d’anciens entrepôts. A 23 ans,
cela fait cinq ans que le jeune
homme, accent aussi rugueux que
ses paumes, « est dans la construction ». « Je m’y suis mis juste après la
sortie de la high school (lycée) », ditil. Sa mère, enseignante, aurait bien
aimé que le garçon aille au collège
poursuivre des études universitaires.
« Mais, se justifie Paul, le bâtiment,
c’est une tradition familiale. Mon
père a bossé dur toute sa vie. Il emploie maintenant 25 personnes.
Cela me paraissait tout naturel de
rester avec lui. »
« Ce type est
absolument brillant »
Mardi dernier, la National City Corp,
une banque dont le siège est à Cleveland et qui emploie près de
30 000 personnes à travers les EtatsUnis, a annoncé un plan de restructuration drastique. Il lui faut impérativement économiser 600 millions
de dollars (470 millions d’euros) d’ici
à 2011. Première mesure : le licenciement de 4 000 personnes ! De
quoi plomber un peu l’ambiance.
Paul suit la campagne présidentielle, « avec beaucoup d’attention ».
Il ne rate pas un débat et, s’il n’est pas
chez lui ce soir-là, fait enregistrer
l’émission. Il a également passé à la
loupe les programmes économiques
et sociaux des candidats. De cet examen minutieux, Obama est selon lui
le grand gagnant. « Ce qu’il compte
faire pour la santé publique est très
bien », analyse Paul, conquis par le
candidat démocrate. « Ce type est
absolument brillant, s’enthousiasme-t-il. Lui et moi partageons les
mêmes valeurs morales. » Tout chez
Obama lui plaît. Y compris la couleur sa peau ? Paul, un peu gêné,
avoue « qu’effectivement, au premier
abord, c’est un problème ». Il y a seulement quelques semaines, cela
« l’aurait fait hésiter », d’autant qu’il
se sent d’ordinaire plus proche des
républicains. Mais sa mère, progressiste, l’a encouragé à franchir le pas.
Catherine Tardrew
CLEVELAND (OHIO),
MERCREDI. Paul votera Obama.
« Nous partageons les mêmes
valeurs morales. » (LP/C. TARDREW.)
Elections américaines :
notre dossier spécial
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
VIVRE MIEUX
A l’école des enfants surdoués
EDUCATION. Il y aurait près de 400 000 élèves précoces en France. Mais être surdoué
n’est pas un gage de réussite scolaire. Beaucoup deviennent même des cancres. Comme François,
8 ans, qui revit dans l’école pour enfants précoces ouverte depuis la rentrée à Paris.
I
L Y A PEU, François, 8 ans, était considéré comme un cancre par l’institution
scolaire. Pourtant depuis la rentrée, le
garçon a rejoint les autres élèves de
l’école pour enfants précoces, rue Dombasle à Paris (XVe), l’un des rares établissements pour petits surdoués de l’Hexagone, qui
vient d’être inauguré. Il y a quelques jours, à
l’occasion d’une journée portes ouvertes, de
nombreux parents extérieurs à cet institut privé,
mais s’interrogeant sur les capacités de leur
progéniture, ont assailli les enseignants de
questions. Selon les spécialistes, il y aurait
400 000 enfants précoces en France, soit un à
deux par classe. Mais peu sont repérés.
I Pas un établissement pour « singes
savants ». Fondée par l’Association des enfants précoces (AEP) et parrainée par la psychologue Jeanne Siaud-Facchin (lire interview),
spécialiste des petits surdoués, l’école de la rue
Dombasle n’est pas un établissement scolaire
comme les autres. Composée de 21 élèves
âgés de 2 ans et demi à 14 ans, elle ne comporte que trois niveaux. « Elle fonctionne un
peu comme une classe rurale », explique sa directrice, Nelly Dussausse. Un élève de 8 ans
pourra ainsi suivre le niveau de CP en orthographe et le niveau de CM 2 en maths. Car,
contrairement à une idée reçue, un enfant précoce n’est pas du tout un singe savant. « Ils ont
une structure mentale qui fait d’eux des inadaptés scolaires, poursuit la directrice. La plupart du temps, ils sont considérés comme de
mauvais élèves. » Durant presque toute sa scolarité, François a, par exemple, refusé de tenir
un stylo dans sa main. Ne sachant pratiquement pas écrire, il était donc à la dérive. A la
maison, en revanche, le petit garçon passait
son temps à élaborer des formules mathématiques et à faire des expériences scientifiques
dans le garage de son père. Sans un psychologue qui a eu l’idée de tester son QI, François
n’aurait jamais su qu’il était un enfant surdoué.
I Des cours de sophrologie contre les
angoisses. Dans cette école, les enseignants
ne donnent pas de notes. Les enfants ont juste
des acquis à valider. « Nous introduisons des
notes en 3e, afin que le relais avec le lycée classique puisse se faire », poursuit la responsable.
Les cours sont structurés, mais les élèves sont
encouragés à participer et à s’exprimer, ce
qu’ils n’osaient plus faire. « C’est le genre de petit garçon à corriger les erreurs de ses instituteurs, poursuit la maman de François. Avant
d’arriver ici, tous ses profs et ses camarades de
classes l’avaient pris en grippe. » Autre particu-
RUE DOMBASLE (PARIS XVe), HIER. François (les mains levées derrière l’enseignante) et ses petits camarades de classe
apprennent l’anglais en regardant des dessins animés en version originale. (LP/MARC MENOU.)
larité, l’école propose des cours de sophrologie
et de philosophie dès 8 ans. « Les enfants précoces sont particulièrement sensibles, souligne
Nelly Dussausse. Ce sont des petits qui comprennent des notions telles que la mort parfois
dès 3 ans, alors que, normalement, cela vient
beaucoup plus tard. Lorsqu’on sait, à 3 ans,
que son papa ou sa maman peuvent mourir un
jour, on est un peu plus anxieux que les autres
gamins de son âge. » En tout cas, pour François, depuis le mois de septembre, l’école, c’est
le paradis. Ici, les profs ne le grondent plus et il
a enfin des amis.
Alexandra Echkenazi
« Trop d’élèves galèrent
faute d’avoir été identifiés »
LE MOT DU JOUR
Quotient intellectuel
E QUOTIENT intellectuel (QI) est le résultat d’une série de tests effectués chez
un psychologue et répondant à des normes
scientifiques très précises. Il ne permet pas
d’établir, à lui seul, le diagnostic de précocité.
Toutefois, c’est un indice. 70 % de la population a un QI compris entre 85 et 115, c’est le
QI normal moyen. 14 % possèdent un QI
L
compris entre 115 et 130, ce sont les brillants, les premiers de la classe. Ils sont 14 % à
se situer entre 70 et 85 : eux vont « ramer » en
cours. Et ils sont 2 % à avoir un QI inférieur
à 70. On parle alors de pathologie cognitive.
Enfin, seuls 2 % se hissent au-dessus de 130,
ceux que l’on considère comme surdoués…
à ne pas confondre avec les « brillants ».
Que deviennent-ils une fois adultes ?
JEANNE SIAUD-FACCHIN, psychologue*
Le QI suffit-il à évaluer
la précocité d’un enfant ?
I Jeanne Siaud-Facchin. Non,
c’est un indice. Certains enfants
peuvent avoir un QI très élevé,
juste parce qu’ils ont été élevés
dans un milieu favorisé, et stimulés intellectuellement. Tous les enfants brillants ne sont pas surdoués. Un enfant précoce est un
enfant qui pense et ressent les
choses différemment. Il n’a pas un
moteur qui fonctionne plus vite,
mais une mécanique totalement
différente des autres, et pas obligatoirement plus rapide.
Que fait l’Education
nationale pour eux ?
Depuis la rentrée 2007, « le Journal officiel » précise que les enseignants doivent s’efforcer de reconnaître et d’orienter les enfants
précoces. Cette reconnaissance de
la précocité est déjà une grande
amélioration. Mais il y a encore
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
trop d’enfants qui galèrent en
classe faute d’avoir été identifiés.
J’interviens dans certains IUFM
(instituts de formation des maîtres)
pour sensibiliser les profs à cette
question. Par ailleurs, il existe des
classes spéciales, intégrées dans
certains établissements, mais privées pour la plupart. Il y a encore
de gros progrès à faire dans ce domaine.
Sauter une classe
sert-il à quelque chose ?
Lorsque l’enseignant le juge possible, oui. Mais l’idéal serait des
classes multiniveaux, comme cela
se fait dans l’école de la rue Dombasle… et comme cela se faisait
autrefois.
Propos recueillis par A.E.
* Auteur de « l’Enfant surdoué.
L’aider à grandir, l’aider
à réussir », chez Odile Jacob.
En poche : 8 ".
Jodie Foster a fait un film sur la
précocité. (GETTY IMAGES/J. KIMURA.)
Fabrice Bénichou, champion du
monde de boxe. (MAXPPP/R. GABALDA.)
DENTIFIÉS et pris en charge dès l’enfance, les petits
surdoués peuvent devenir des adultes heureux, réussissant leur vie privée et professionnelle, en travaillant
dans des domaines où ils peuvent mettre en avant leur
don. C’est le cas par exemple de Jodie Foster — qui en a
fait un film, « le Petit Homme » — Sharon Stone, dont le
QI atteint les 154, l’économiste Jacques Attali, sorti major de Polytechnique, ou encore l’ex-boxeur Fabrice Bénichou, sacré trois fois champion du monde et couronné
du titre de bébé le plus intelligent du Texas, lorsqu’il vivait
aux Etats-Unis ! « Mais dans le cas contraire, ils peuvent
être très malheureux », affirme la psychologue JeanneSiaud Facchin*.
Bien que la spécialiste n’ait jamais testé son QI, pour
I
Amélie Nothomb, écrivain
à succès. (LP/PHILIPPE LAVIEILLE.)
elle il ne fait aucun doute : l’écrivain Amélie Nothomb est
une adulte surdouée. « Lorsque j’ai lu son roman la Métaphysique des tubes, où elle décrit sa lucidité acérée sur le
monde alors qu’elle n’est qu’une toute petite fille, j’ai reconnu les aspects cliniques de la précocité », raconte
Jeanne Siaud-Facchin.
Si vous avez un proche qui fait mille choses à la fois,
n’anticipe jamais la réaction des autres, produit dix idées
à la minute, ne sait pas rester seul ou encore qui veut sauver le monde, ce n’est peut-être ni un illuminé ni une tête
à claques, mais juste un surdoué…
A.E.
* Auteur de « Trop intelligent pour être heureux ?
L’adulte surdoué », chez Odile Jacob, 20,81 ".
11
VIVRE MIEUX
Maltraitances
La maison
de retraite filmée
enfin localisée
A MAISON de retraite des maltraitances où ont été filmées en
caméra cachée, pour l’émission « les
Infiltrés », mercredi soir sur France 2,
a été identifiée. Ce sont les personnels qui ont téléphoné à la Ddass. La
secrétaire d’Etat à la Solidarité s’est
rendue hier dans l’établissement situé à Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux
et dépendant de l’hôpital gériatrique
de Jouarre, en Seine-et-Marne, plutôt bien doté en moyens financiers.
« Il souffre plutôt d’un problème
d’organisation, de recrutement et de
formation », a déploré Valérie Létard, qui a demandé à la préfecture
de lancer des recrutements. Une enquête judiciaire et administrative a
par ailleurs été ouverte.
L
EN BREF
쐍 Alimentation
Le goût pour certains aliments
n’est pas inné, mais se construit
dès la petite enfance et dure toute la
vie, selon les chercheurs de l’Inra,
réunis pour le Salon de l’alimentation, en région parisienne. Un enfant allaité pendant un mois au
moins acceptera plus facilement
des goûts nouveaux — car il aura
tété le goût de sa mère.
Médicament
La pilule
anti-obésité
interdite
PARTIR d’aujourd’hui, le médicament Acomplia sera interdit
à la vente et ne pourra plus être prescrit. Hier, l’Agence européenne du
médicament a décidé de suspendre
celui qui avait été annoncé comme
le remède miracle contre l’obésité,
en 2006, même si, depuis, les médecins le prescrivaient peu. En cause :
le risque d’effets neuropsychiques
chez les patients, notamment l’augmentation des pensées suicidaires.
En France, 150 000 personnes ont
été ainsi traitées (sur 700 000 dans le
monde).
L.P.
A
Toussaint
Des vacances
qui tombent à pic
L
ES PREMIERES vacances
post-krach financier débutent
ce soir pour tous les écoliers
de France, et pour bon nombre de
parents. L’occasion de trouver un
moment pour décompresser, oublier
un peu tous les soucis du monde
dans l’intimité de sa famille, ou avec
des amis, en prenant un grand bol
d’air dans l’Hexagone. Bref, se retrouver avec les siens autour de plaisirs
simples, comme une balade en forêt
en quête de champignons, une virée
au marché suivie d’un bon repas ou
une soirée Monopoly au coin du feu.
« On en a tous ras le bol. On a tous
envie de débrancher pour s’aérer la
tête », résume le sociologue Jean
Viard. Et cela tombe bien : « Les vacances de la Toussaint ne sont de
toute façon pas les plus chères »,
poursuit-il.
« Encore un peu tôt
pour estimer l’impact
de la crise »
Pour de nombreux Français, ce sera
donc, dès ce soir, la ruée dans les
gares et sur les routes (Bison Futé
hisse le drapeau orange aujourd’hui
et demain dans le sens des départs),
direction la résidence secondaire, la
maison de famille ou la chambre
d’amis chez les bons copains. « Les
trains et les avions pour le Sud sont
déjà bondés, je n’ai pas trouvé une
place pour aller voir mes parents, assure Josette Sicsic, experte en tourisme du cabinet Touriscopie. Ce
n’est pas très étonnant, dans la mesure où le week-end de la Toussaint
constitue l’un des plus gros déplacements de l’année, plus important
Pour ces vancances de la Toussaint, les Français devraient retrouver le goût des plaisirs simples, comme
une balade en forêt en quête de champignons. (PHONE/JEAN-MICHEL LABAT.)
même que Noël. Et comme le prix
de l’essence est reparti à la baisse… »
Crise ou pas, les Français respectent donc la tradition, d’autant plus
aisément qu’ils ont souvent effectué
leurs réservations à l’avance. « La
moitié des locations pour la Toussaint sont réalisées après la rentrée
scolaire », analyse-t-on chez Pierre &
Vacances. Le groupe revendique de
bons taux de fréquentation dans ses
résidences du bassin méditerranéen,
« surtout autour de Cannes », ses
équipements proches de la capitale
ront sans doute plus touchées. »
Dans l’immédiat, profitez bien de
ces quelques jours qui commenceront en beauté. « Ce samedi va être
Michel Valentin
Quand sœur Emmanuelle se met à nu
P
VENTES AUX ENCHÈRES PUBLIQUES
Pour toute information sur la pratique des ventes, téléphonez au 01 42 96 05 50,
sur INTERNET www.ferrari.fr - Email : [email protected]
PUBLICITE FERRARI
7, RUE SAINTE-ANNE 75001 PARIS
Vente aux enchères publiques, le lundi 17 novembre 2008 à 14h
au Palais de Justice de PARIS, 4, Boulevard du Palais - En un lot
UN APPARTEMENT à PARIS 18e
51, rue Philippe-de-Girard
au 3e étage de la cage C, porte droite, de 64,95 m2
de 3 pièces principales, comprenant : entrée, cuisine, séjour avec
balcon, 2 chambres, salle de bains, wc - Avec CAVE et PARKING - LIBRES
Mise à Prix : 100 000 €
S’adresser à Me Julie COUTURIER, , membre de la SCP FISCHER,
TANDEAU DE MARSAC, SUR & ASSOCIES, Avocat au Barreau de
PARIS, demeurant 46, avenue d’Iéna - 75116 PARIS - T. : 01.47.23.47.24 Au Greffe du Juge de l’Exécution (Greffe des Criées) du TGI de PARIS
où le cahier des conditions de vente n° 08/00265 peut être consulté
Sur les lieux pour visiter le mercredi 5 novembre 2008 de 12h30 à 13h30
12
tendons pour voir comment évolue la
situation. Les vacances à la neige se-
placé sous le signe du soleil, promet
Michel Daloz, ingénieur prévisionniste de Météo France. Il fera très
doux, 15 oC dans la moitié nord, et
18-19 oC dans le Sud. » Dès dimanche, les températures entameront leur chute pré-hivernale et la
pluie reprendra le dessus. Si les premières gelées matinales sont attendues mardi, ce n’est pas une raison
pour se morfondre : avec un peu
d’imagination, il y a mille façons de
se réchauffer le moral.
Mémoires posthumes
AR-DELA la mort, sœur Emmanuelle n’a
pas fini de faire parler d’elle ! En librairie
depuis hier, ses Mémoires posthumes, intitulés « Confessions d’une religieuse » (Flammarion, 20 "), ne manqueront pas de susciter la polémique. Loin de la tentation hagiographique, la
nonagénaire, inhumée mercredi à Callian (Var),
affirme son ambition dès les premières lignes, rédigées à Noël 1989 : « Je veux me dénuder. (…)
Confesser la vérité. (…) Il me faudra descendre
jusqu’à cette vase inconsistante que recèle tout
cœur d’homme… au risque de ternir l’image
idéale que fabriquent de moi les médias, au risque
peut-être de choquer. Je m’en excuse par avance :
la vérité ne comporte-t-elle pas une certaine cru-
75
« comme en Normandie et au bord
de la Manche », et affiche même
complet dans ses trois Center Parcs.
« Il est encore un peu tôt pour estimer l’impact de la crise sur les déplacements touristiques, conclut Jean
Viard. Certes, les gens ne font plus
d’investissements. Ils se disent : At-
dité ? » Voilà le lecteur averti. Extraits des premiers
chapitres du livre.
I La découverte de la sexualité. « Comment
et à quelle occasion ai-je commencé à me masturber, je ne m’en souviens pas. Je pensais que ce
n’était pas bien, puisque je le faisais en cachette et
plus volontiers à l’école où je me croyais plus en
sûreté. (…) Un jour, les joues en feu, je me trémoussais en classe et subitement j’ai vu la maîtresse me
regarder sévèrement à travers la vitre de la porte.
Elle m’expliqua que je ne devais plus recommencer. Mais c’était déjà devenu une habitude. »
I La persistance du désir. « Depuis lors se
sont développés dans ma chair un penchant pour
la volupté et une obsession de la sensualité. (…) Le
fait que l’aiguillon n’ait pas complètement quitté
mon corps de vieille femme est une source
constante d’étonnement et d’humiliation. »
I Le péché de chair. « Je reste persuadée que
ce qu’on nomme les péchés de la chair sont les
moins graves aux yeux de Dieu. »
I Le désir physique à 20 ans. « Un soir, je me
sens à bout. Il me faut un homme. Il est 8 heures
moins le quart. (…) Je cherche une rue sombre (…)
Un individu s’approche, me scrute, me saisit le
bras. Je le laisse faire. Nous marchons côte à côte.
La fièvre qui me possède tombe, je ne sais pas
pourquoi. Subitement refroidie, je lui réponds à
peine. (…) Il me lâche et, d’une voix paternelle, il
me glisse : Mon enfant, rentrez chez vous. »
Philippe Baverel
Environnement
Haro sur l’emballage et les ampoules à filament
ES REPRÉSENTANTS de l’industrie et de la distribution vont retirer progressivement de la vente les
lampes à incandescence, conformément aux engagements du Grenelle, et réduire le volume d’emballage de
nombreux produits de consommation d’ici à 2012. Deux
conventions ont été signées dans ce sens hier avec le ministre de l’Ecologie, Jean-Louis Borloo.
Dès juin prochain, les lampes de 100 watts seront interdites à la vente. Puis ce sera le tour des ampoules de
75 W en décembre 2009, et ainsi de suite jusqu’à ce que
seules les ampoules à basse consommation soient disponibles dans les rayons. Ces nouvelles lampes « fluocompactes » coûtent cher, 8 " en moyenne, mais elles peu-
L
vent fonctionner pendant plus de huit ans, contre un an
pour une ampoule à filament, et elles consomment beaucoup moins. Au final, elles permettent d’économiser environ 40 " sur leur durée de vie.
Moins 1 kg de déchets par an et par Français
Les fabricants de biscuits, d’alcools, de produits d’entretien et les traiteurs de produits frais s’engagent à économiser 700 000 t de matières premières dans leurs emballages d’ici à 2012. Le but : réduire chaque année d’un
kilogramme le volume des déchets de chaque Français…
sur un total annuel de 360 kg.
Matthieu Auzanneau
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
LES FAITS DIVERS
Polémique autour du scanner
qui déshabille les passagers
SECURITE AERIENNE. L’installation dans plusieurs pays, comme la Grande-Bretagne
et les Pays-Bas, et bientôt en France, de scanners corporels qui permettent de détecter
des objets suspects sur les usagers provoque un tollé au Parlement européen.
L
doit donc être « assortie de garanties
fortes et appropriées ». C’est pourquoi les eurodéputés ont réclamé
que soit menée, d’ici à trois mois,
une étude sur l’impact économique,
éthique et sur la santé humaine de
ces appareils.
E SUJET est suffisamment
grave pour que le Parlement européen en appelle au respect des
« droits de l’homme » et
de la « dignité personnelle ». Au
cœur du courroux communautaire :
l’installation de scanners corporels
dans les aéroports. Actuellement en
service en Grande-Bretagne, aux
Pays-Bas et en Suisse, ces appareils,
sous couvert de sécurité, permettent
de voir les passagers comme s’ils
étaient nus. Grâce à des ondes millimétriques qui traversent les textiles,
l’instrument « déshabille » les voyageurs pour mieux détecter des explosifs ou des armes dissimulés. « Ces
appareils permettent de voir
jusqu’aux parties génitales, si une
femme a de gros ou de petits seins »,
s’est indigné hier le social-démocrate
bavarois Wolfgang Kreissl-Dörfler,
qui voit là l’illustration de la « paranoïa des ministres de l’Intérieur » des
Vingt-Sept en matière de terrorisme.
En France, de tels scanners doivent
être prochainement installés à l’aéroport de Nice (voir ci-dessous).
« Cette mesure a des
conséquences graves sur
le droit à la vie privée »
Réunis en séance plénière hier à
Strasbourg, les députés ont adopté, à
une large majorité, une résolution
très critique. Même si un amendement concède que le recours à de
tels scanners « peut être l’une des so-
« C’est une alternative
aux fouilles manuelles »
L’installation de scanners corporels dans les aéroports a provoqué un vif émoi au sein du Parlement
européen qui en appelle au respect des « droits de l’homme ». (AP/ELAINE THOMPSON.)
lutions requises pour maintenir un
niveau élevé de sécurité dans les aéroports européens », le texte rappelle
que toute décision doit « respecter le
principe de proportionnalité, justifié
et nécessaire dans une société démocratique ». « Cette mesure, loin
d’être purement technique, a des
conséquences graves sur le droit à la
vie privée, le droit à la protection des
données et le droit à la dignité personnelle », détaille la résolution. Elle
Sommé de s’expliquer sur ce projet,
le commissaire européen aux Transports, l’Italien Antonio Tajani, a affirmé, dans la nuit de mardi à mercredi, n’avoir encore « pris aucune
décision ». « Le scanner corporel ne
sera jamais rendu obligatoire, c’est
une alternative aux fouilles manuelles », a-t-il promis, ajoutant que
les images « ne seront pas enregistrées et ne seront jamais conservées ». Il a justifié l’idée en expliquant que les passagers verraient les
files d’attente se réduire aux
contrôles de sécurité. « Dans les aéroports où ils existent, beaucoup de
passagers choisissent de passer par
les scanners corporels », avance-t-il
encore, considérant « qu’une fouille
manuelle était plus désagréable que
le passage dans un scanner ». En
Suisse, où le scanner corporel est
déjà en service à l’aéroport de Zürich, certaines voix se sont élevées
contre un système considéré
comme « une atteinte aux droits de
la personnalité ».
Timothée Boutry
Installation
prochaine à Nice
VOIX EXPRESS / Etes-vous gêné par ce futur dispositif ?
(LP/PHILIPPE DE POULPIQUET.)
Nice (Alpes-Maritimes)
Cécile Etcheverry
Claude Grandjean
Serge Moy
Catherine Noël
Nadiré Jakubi
27 ANS
CONSEILLERE EN ESF
SAINT-JEAN-DE-LUZ (64)
60 ANS
RETRAITÉ
LE KREMLIN-BICETRE (94)
51 ANS
TECHNICIEN D’ATELIER
EVREUX (27)
55 ANS
COMPTABLE
TROYES (10)
27 ANS
RESPONSABLE SURETE
CHARENTON-LE-PONT (94)
« Bien sûr. Je suis
hyperpudique. Qu’un
inconnu puisse voir des
parties de mon corps me
pose problème. Et puis,
comment vont réagir les
autres femmes, celles qui
portent le voile, par
exemple, et qui n’ont pas
l’habitude de se montrer ?
Cela risque de donner une
image un peu parano de
notre pays. Avec cette
nouvelle trouvaille, j’ai
l’impression qu’on nage en
pleine folie sécuritaire. »
« Pas du tout. Je me
fous qu’on puisse voir
mon sexe ou la poitrine
de ma femme. Je suis
pour la sécurité, les
caméras de
vidéosurveillance et les
contrôles. Ce qui est fait
aujourd’hui en termes de
sûreté est même
insuffisant. La preuve : lors
d’un de mes voyages, un
passager a réussi à cacher
des bouteilles d’alcool
dans son pantalon sans se
faire attraper. »
« Assez. Même si je
comprends qu’on soit
obligé de fouiller les
passagers, j’ai du mal à
saisir l’utilité de ces
contrôles. Le risque
terroriste est un prétexte.
Vous imaginez un
terroriste embarquer dans
un avion, en passant les
contrôles de sécurité avec
une bombe sur lui ? Les
autorités feraient mieux de
se concentrer sur le
renseignement au lieu
d’embêter les voyageurs. »
« Je suis assez
partagée. Je ne veux pas
qu’on voit mon corps. Ces
scanners sont une atteinte
à ma pudeur et me gênent
terriblement. Mais en
même temps, la sécurité
est un droit légitime. Ces
scanners peuvent être plus
pratiques que les contrôles
actuels où l’on doit se
déchausser, enlever sa
ceinture, se faire palper. Je
viens de louper mon avion
à cause de ces contrôles
trop longs. »
« Non. C’est une très
bonne idée. Ces scanners
permettront de mieux
détecter la drogue
embarquée par les
passagers. On ne peut pas
parler d’atteinte à la liberté
puisque les voyageurs
auront le choix entre les
contrôles classiques et ce
nouveau système. Je
travaille à l’aéroport de
Roissy : je peux vous
assurer que les passagers
sont rarement réticents
aux vérifications. »
Propos recueillis par Mehdi Gherdane
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
DE NOTRE CORRESPONDANT
«A
UCUN commentaire à
faire pour l’instant.
Voyez plutôt du côté de la Direction générale de l’aviation civile
(DGAC) à Paris. » A l’aéroport de
Nice-Côte d’Azur — la seconde
plate-forme aéroportuaire de
France — on se montrait hier très
discret à propos de l’installation
prochaine dans les deux terminaux d’un système de scanner
corporel. A la DGAC, on n’est
guère plus loquace sur ce chapitre. On confirme toutefois
l’existence du projet. « Il s’agit
d’une expérimentation qui ne
sera faite qu’à Nice, précise-t-on.
Nous vous informerons en
temps voulu de la date d’installation de ces appareils. Cela ne
prendra pas des mois. » Un peu
plus de dix millions de passagers
transitent chaque année par les
deux terminaux. L’actuel système
de contrôle fonctionne plutôt
bien : chaque passage prend en
moyenne une minute par voyageur. L’obligation d’enlever parfois chaussures et ceintures suscite quelques énervements.
André Lucchesi
13
QU’EST-IL DEVENU ?
LES FAITS DIVERS *
Justice
Le pompier de l’Arche de Zoé
a repris son travail
RAPPEL DES FAITS. Il y a un an, le 25 octobre 2007, la police
tchadienne interpellait les six membres de l’Arche de Zoé, une
« organisation humanitaire » qui s’apprêtait à ramener en France
103 enfants en vue de les confier à des familles d’accueil. Cette
opération clandestine vaudra à ces six ressortissants français,
dont Dominique Aubry, pompier de profession, une condamnation
à huit ans de travaux forcés pour tentative d’enlèvement
d’enfants. Ils ont tous été graciés par le Tchad le 31 mars.
OMINIQUE
logistique de
Aubry est jusqu’à
l’expédition. Il ne
présent le seul
s’occupait absolument
bénévole de
pas de les accueillir »,
l’association à avoir
rappelle
publiquement pris ses
Me Desandre-Navarre.
distances avec Eric
Depuis son retour
Breteau, le cerveau de
en France et sa
l’opération. « Mon
libération, Dominique
client est très amer. Il
Aubry a coupé les
en veut à Breteau de
ponts avec tous ses
ne pas lui avoir tout
anciens compagnons,
dit sur les conditions
sauf avec l’infirmière
Dominique Aubry.
dans lesquelles se
(PHOTOPQR/ « L’INDEPENDANT »/ Nadia Merimi. « Tout
PHILIPPE
LEBLANC.)
menait véritablement
ça est derrière lui et il
la mission », insiste son avocat,
ne veut plus en entendre parler. Il a
Me Olivier Desandre-Navarre.
beaucoup souffert », insiste
Retraité de l’armée de l’air et
Me Desandre-Navarre. De retour
pompier volontaire à Narbonne
dans le sud de la France, l’ancien
(Aude), Dominique Aubry avait
logisticien a retrouvé son métier de
rencontré Eric Breteau en Indonésie
pompier. L’enquête actuellement
au moment du tsunami. A l’été
menée à Paris, notamment pour
2007, il accepte de se joindre à son
escroquerie et exercice illégal de
opération. Objectif avoué : évacuer
l’activité d’intermédiaire en vue
des enfants de la région soudanaise
d’adoption, ne le concerne qu’à la
en guerre du Darfour. Sauf que les
marge : tout comme Nadia Merimi,
enfants recueillis ne sont pas
il n’a pas été mis en examen mais
soudanais mais tchadiens et que le
simplement placé sous le statut de
réel but de la mission est caché aux
témoin assisté. Un éventuel procès
autorités. « Sur place, Dominique
ne le concernerait pas.
Aubry était chargé du soutien
Timothée Boutry
Sarkozy attaque sa poupée
vaudou en référé
V
ISIBLEMENT, Nicolas Sarkozy n’apprécie pas les
« piques » de ses détracteurs. Le chef de l’Etat a
assigné en référé la société K&B, maison d’édition et créatrice des poupées vaudou. Aujourd’hui, à
15 heures, le tribunal de grande instance de Paris se prononcera sur un retrait ou non des librairies de « Nicolas
Sarkozy, le Manuel vaudou ». Le 9 octobre dernier, K&B
commercialise deux biographies corrosives sur Nicolas
Sarkozy et Ségolène Royal. En appui de ces deux ouvrages, les éditeurs proposent des poupées vaudou accompagnées d’aiguilles. Le principe est simple : l’acheteur
peut piquer ces figurines, à l’effigie des deux finalistes de la
dernière présidentielle, sur des inscriptions faisant référence à des épisodes ou des formules controversés de leur
parcours politique. Les inscriptions « Racaille », ou « Travailler plus pour gagner plus » décorent l’habit en tissu de
la figurine Sarkozy.
D
Compte du président
« Violation du droit à l’image »
Nicolas Sarkozy n’a visiblement pas apprécié la
poupée vaudou à son effigie. (LP/JEAN-BAPTISTE QUENTIN.)
Ces poupées très caustiques ont, semble-t-il, très sérieusement agacé l’intéressé. Le 16 octobre, l’avocat du chef de
l’Etat, Thierry Herzog, adresse à K&B une mise en demeure par courrier recommandé pour demander le retrait
de ces poupées. Refus de l’éditeur, qui maintient la commercialisation de ces poupées de la discorde. Le conseil
du chef de l’Etat décide alors de porter l’affaire devant la
justice pour « violation du droit à l’image ». Herzog réclame le retrait de la poupée et demande à Tear Prod, maison mère de K&B, en redressement judiciaire depuis
mars, un euro symbolique. Dans un communiqué, l’éditeur qualifie les demandes de Nicolas Sarkozy de « totalement disproportionnées compte tenu de l’aspect ludique
et humoristique du Manuel ». De son côté, Ségolène Royal
n’a pas l’intention de demander le retrait de « sa » poupée.
« Elle a ri, ce qui a conjuré le mauvais sort, ironise son
avocat, Jean-Pierre Mignard. Plus sérieusement, elle ne
souhaite pas faire de la pub à ces poupées. »
Azzeddine Ahmed-Chaouch
Deux placements en détention pour Tribunal
« escroquerie en bande organisée »
ES « petits escrocs » soupçonnés
d’avoir piraté le compte bancaire
du président de la République ont été
mis en examen hier pour « escroquerie en bande organisée », dans le cadre
de l’information judiciaire ouverte au
parquet de Nanterre (Hauts-deSeine). Un couple de trentenaires
d’origine africaine, Nicolas M. et sa
compagne, ainsi qu’une complice encourent pas moins de dix ans d’emprisonnement et un million d’euros
d’amende. Le juge des libertés et de la
détention (JLD) a fait écrouer le
L
couple dans la soirée. Pour la complice, le parquet avait également démandé le placement en détention.
Cette dernière travaille dans une boutique de téléphonie mobile à Rouen
(Seine-Maritime), où les « petits escrocs » auraient souscrit des abonnements téléphoniques financés par le
compte de Nicolas Sarkozy. Pour ce
faire, le couple a fourni un faux relevé
d’identité bancaire portant les références du compte du président et le
nom de Nicolas M., déjà connu pour
ce type d’arnaque.
V.M.
EN BREF
쐍 Convocation
쐍 Terrorisme
L’entraîneur de natation Philippe
Lucas est, de nouveau, convoqué
aujourd’hui par la juge d’instruction
de Melun (Seine-et-Marne) chargée
d’enquêter sur les comptes financiers du Cercle des nageurs de Melun. L’ex-mentor de Laure Manaudou est mis en examen depuis mai
pour « vol, usage de chèques falsifiés et abus de confiance » dans
cette affaire.
Déjà condamné à dix ans de prison pour sa participation aux attentats de 1995 en France, l’islamiste
Safé Bourada a été reconnu coupable hier d’association de malfaiteurs à visée terroriste par le tribunal correctionnel de Paris, qui lui a
infligé quinze ans d’emprisonnement. Il avait fondé un groupe qui
aurait projeté des attentats en
France.
L’affichette « Casse-toi pov’con »
en correctionnelle
Laval (Mayenne)
DE NOTRE CORRESPONDANT
P
AS DE PLAIGNANT, pas de
partie civile et… pas de question. Deux mois après les faits,
c’est sur une audience un brin surréaliste qu’ont abouti, hier, devant le tribunal correctionnel de Laval
(Mayenne), les poursuites engagées
contre Hervé Eon, un militant associatif de 56 ans, pour « offense au président de la République ».
Le 28 août dernier, lors de la venue
à Laval de Nicolas Sarkozy pour la
présentation officielle du RSA (revenu de solidarité active), cet ancien
conseiller général socialiste, sans emploi et engagé localement dans de
multiples causes, avait brandi sur le
passage du cortège officiel un petit
carton sur lequel il avait pris soin
d’écrire : « Casse-toi pov’con ».
« Mille euros pour un
carton que personne n’a
vu, mais c’est du délire ! »
Mot pour mot, la réplique désormais
fameuse de Nicolas Sarkozy à un participant du dernier Salon de l’agriculture, qui avait refusé de lui serrer la
main. Il assure à l’audience que rien
n’avait été prémédité et qu’il avait
confectionné cette pancarte pour un
rassemblement organisé la veille en
soutien à une famille kosovare expulsée, et dont il avait pris la défense.
Nicolas Sarkozy a-t-il vu la pancarte ? Personne n’est en mesure de
14
LAVAL (MAYENNE), HIER. Hervé Eon (au centre) à son arrivée
au tribunal correctionnel devant lequel il comparaissait pour « offense
au président de la République ». (LP/YVES BOITEAU.)
l’assurer. Mais pour le parquet de Laval, là n’est pas le problème. « Il n’y a
absolument pas d’ambiguïté, on voit
clairement à qui est destinée la
phrase, soutien Alex Perrin, le procureur de la République. Quand on insulte l’élu, on insulte le suffrage universel et donc le peuple. » Se référant
à l’article 26 de la loi de 1881 sur la
liberté de la presse, il requiert 1 000 "
d’amende. Soupirs dans la salle, où a
pris place le sénateur Jean-Luc Mélenchon. Cité en tant que témoin par
Hervé Eon, qui milite aussi au sein de
son association Pour la République
sociale, l’élu évoque la disproportion
des poursuites : « Ne créez pas, avec
Eon et son carton, une jurisprudence
qui serait regrettable. »
« A quand les poursuites contre les
Guignols de l’info qui vont beaucoup
plus loin ? » tonne Me Dominique
Noguères, l’avocat d’Hervé Eon. Le
jugement a été mis en délibéré au
6 novembre. A l’extérieur du tribunal,
au milieu d’une centaine de manifestants venus soutenir le prévenu, une
ancienne éducatrice s’emporte :
« Mille euros pour un carton que personne n’a vu, mais c’est du délire ! »
Yves Boiteau
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
LES FAITS DIVERS
Récidiviste
Justice
Un dangereux violeur remis
en liberté par erreur
A
LA FAVEUR d’une erreur d’écriture, un
violeur récidiviste présumé a recouvré la
liberté hier soir. Une bourde commise par
la chambre de l’instruction de la cour d’appel de
Paris, qui s’est bêtement trompée de mot. Elle a
écrit « infirme » au lieu de « confirme » dans un
arrêt rendu le 17 octobre dans une affaire de
« viols, enlèvement, séquestration et agressions sexuelles ». Incarcéré à Fresnes pour n’avoir pas respecté son contrôle judiciaire alors qu’il était mis en
examen pour avoir violé sa compagne à des dizaines de reprises sous la menace d’une matraque
électrique, Jorge Montes, 48 ans, avait fait appel.
La chambre criminelle a donc examiné sa demande de remise en liberté et, dans son arrêt, elle
explique sur deux pages que l’intéressé doit rester
en prison, en se fondant notamment sur une expertise psychiatrique alarmante. Le médecin observe chez Jorge Montes « un comportement bien
ancré dans une délinquance de nature sexuelle ».
Trois plaintes pour viol ont été déposées en
quelques semaines contre ce danseur de tango
d’origine uruguayenne, déjà condamné pour
agression sexuelle et devant prochainement comparaître devant la cour d’assises.
« Un scandale »
Selon les magistrats, « la détention est l’unique
moyen » d’éviter que Jorge Montes s’attaque à de
nouvelles proies et il convient de prévenir « tout
risque de pression sur les témoins et victimes » en
le maintenant en cellule. Sur deux pages, la cour
d’appel développe donc de sérieux arguments,
mais, à la fin de l’arrêt, c’est le mauvais mot qui est
inscrit. Ce dysfonctionnement est « un scandale »,
selon Franck Berton, l’avocat de l’ex-compagne de
Jorge Montes. « C’est une faute du président de la
chambre de l’instruction grave et irrattrapable.
Comment peut-on signer un tel arrêt sans le relire ? » s’indigne-t-il. Furieux, Me Henri de Beauregard, conseil d’une autre partie civile, « s’inquiète »
de cette « erreur si lourde de conséquences ». De
son côté, Patrick Maisonneuve, l’avocat de Jorge
Montes, souligne qu’il a dû entreprendre des démarches pour « faire appliquer la décision » de remise en liberté. Entre le 17 octobre et hier, son
client était « en détention arbitraire ». Pour limiter
les dégâts, le juge d’instruction de Créteil en charge
du dossier a imposé à Jorge Montes un contrôle
judiciaire strict après cette bévue, qui tombe au
plus mal pour les magistrats mobilisés hier pour
protester contre la politique de Rachida Dati. Hier
soir, la chancellerie confirmait sans difficulté la
bourde de la cour d’appel.
Valérie Mahaut et Geoffroy Tomasovitch
Huit morts dans un accident d’hélicoptère
Les magistrats
manifestent
en nombre
ASSEMBLEMENTS sur les
marches des palais de justice,
lecture de motions avant l’ouverture
des débats, retards, voire renvois
d’audience… A Paris, Lyon, Dijon,
Metz, Lille, Nantes, Toulouse, Marseille, Grenoble…, les magistrats se
sont fortement et unanimement mobilisés pour protester contre la politique « tout sécuritaire » de la garde
des Sceaux et son « attitude irresponsable » avec la « recherche systématique de boucs émissaires ». A
l’appel des trois syndicats (USM, SM
et FO), des centaines de robes noires,
soutenues par l’ensemble des professions judiciaires, ont dénoncé les
« atteintes gravissimes portées au
principe démocratique de l’indépendance de l’autorité judiciaire ». Le
Conseil supérieur de la magistrature
a décidé hier d’enquêter sur l’éventualité de pressions subies par les
magistrats messins, interrogés en
toute hâte après le suicide d’un adolescent à la prison de Metz, le 6 octobre. Une affaire à l’origine du mouvement de protestation d’hier.
Voir notre reportage vidéo
sur www.leparisien.fr.
R
EN BREF
쐍 Interpellation
Deux jeunes gens de 17 et 18 ans
ont été interpellés, en début de semaine, par la brigade criminelle de
Paris puis mis en examen à Créteil
(Val-de-Marne) et écroués pour avoir
causé la mort d’un homme de
80 ans, le 29 avril, à Cachan. Ils
l’avaient agressé dans son hall d’immeuble pour lui dérober 40 ".
쐍 Violence
Trois lycéens sont en garde à vue
depuis mercredi après une agression
filmée vendredi dernier dans un lycée de Beaumont-sur-Oise (Vald’Oise). Entre 10 et 20 jeunes avaient
roué de coups un élève de 17 ans en
terminale ; la victime s’était relevée
avec deux côtes cassées et dix jours
d’incapacité de travail.
쐍 Saisie
PRÈS DE L’ISLE-EN-BARROIS (MEUSE),
HIER. Les huit occupants de l’hélicoptère
de l’armée italienne qui s’est écrasé hier
dans la Meuse, au nord de Bar-le-Duc, sont
morts. L’appareil s’est écrasé « loin de
toute zone habitée » dans un champ où il a
pris feu. Les causes de la chute de
l’hélicoptère sont inconnues et devront être
déterminées par une enquête. L’appareil
était un HH3 F engagé dans des
manœuvres conjointes franco-italiennes. Il
était en route avec un autre hélicoptère
italien entre Dijon et Florent-en-Argonne
quand il est tombé.
(AFP/GUILLAUME RAMON.)
Bavure de Montfermeil
L’auteur de la vidéo s’explique sur le tournage
Montfermeil
(Seine-Saint-Denis)
E PATRON de la police du 93,
Jean-François Herdhuin, a proposé mercredi d’équiper en vidéo les
forces de l’ordre pour témoigner des
difficultés que les policiers rencontrent dans certains quartiers. Cette
annonce faisait écho à la mise en
examen pour « violences volontaires » de deux policiers qui ont été
filmés par un témoin en train de
frapper un suspect lors d’une arrestation à Montfermeil. « Ce dérapage
inexcusable entache le travail des
policiers », insiste Jean-François
Herdhuin, avant de s’interroger sur la
finalité de cette vidéo à charge.
L
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
« Comme par hasard, il y a eu une
caméra et l’angle de cette caméra est
restreint. Ce monsieur peut être
soupçonné de vouloir prendre la police en défaut », a-t-il affirmé, soutenu hier par le sénateur (UMP)
Christian Demuynck qui met en
garde contre « les vidéos bidonnées
d’apprentis Spielberg qui remettent
en cause de façon injuste le travail de
la police ».
« Je leur ai dit
que j’avais tout vu »
L’auteur de la vidéo, Ladj Ly, 28 ans,
a accepté de revenir sur les conditions de tournage. « Je sortais de chez
Plus de 22 kg d’héroïne ont été saisis, au cours d’une opération menée,
en début de semaine, par les gendarmes de Chalon-sur-Saône
(Saône-et-Loire). Sept personnes ont
été placées en garde à vue.
moi, aux Bosquets, vers 21 heures,
pour retrouver un ami à Clichy-sousBois. J’ai croisé des policiers avec
leurs armes. Je me suis dit qu’il se
passait quelque chose. Dix minutes
plus tard, j’ai entendu des sirènes et
des voitures débouler. Je suis retourné chez moi, avec mes copains,
prendre ma caméra et on a fait plusieurs tours dans le quartier quand
on a vu des policiers casqués avec gilet pare-balles. Rue Picasso, ils
étaient une trentaine. Quand j’ai vu
ça, j’ai commencé à filmer. » La vidéo, diffusée sur Internet et versée à
l’enquête de l’IGS — où Ladj Ly a été
entendu — témoigne d’un tir de
mortier près des policiers. « Après
l’interpellation, je suis allé voir les
policiers avec ma caméra, je leur ai
dit que j’avais tout vu, ils sont partis. »
Ladj Ly se défend de traquer la bavure policière. « Depuis dix ans je
tourne dans le quartier, les fêtes, les
mariages, les embrouilles… Je suis
réalisateur. Il suffit de voir 365 jours à
Clichy Montfermeil (NDLR : qui revient sur les émeutes et l’année qui a
suivi) pour savoir que je filme aussi
bien les affrontements entre jeunes
et policiers. » Ses images ont déjà été
diffusées sur France 2. C’est lui qui a
cosigné le récent bonus du film « Go
Fast ». Pour lever toute ambiguïté,
Ladj Ly a décidé de mettre en ligne
les rushs sur le site Internet de
Rue89.
Carole Sterlé
Outrage
Huit mois
avec sursis pour
le rappeur Sinik
Evry (Essonne)
ALE P…, je vous retrouverai. » Ces mots n’ont pas été
prononcés dans la dernière chanson
du rappeur Sinik, mais adressés par ce
dernier à l’adresse de deux policières,
le 29 janvier lors d’un contrôle routier
à Palaiseau (Essonne) alors qu’il circulait sans permis à bord de son 4 x 4.
Hier, le tribunal a condamné le rappeur, de son vrai nom Thomas Idir, à
huit mois de prison avec sursis et mise
à l’épreuve, à 100 " d’amende pour
conduite sans permis et à dédommager les victimes de 500 " chacune. Le
tribunal a par ailleurs ordonné la restitution du véhicule de Sinik, estimé à
65 000 ", placé en fourrière depuis
neuf mois.
Florian Loisy
«S
15
LES SPORTS *
Sans surprise, Paris n’a pas
FOOTBALL, COUPE DE L’UEFA (PHASE DE POULES)/ SCHALKE 04 - PSG 3-1.
Le pari d’aligner une équipe jeune et inexpérimentée hier soir en Allemagne a échoué.
Les Parisiens ont désormais intérêt à assurer dimanche au Vélodrome, face à Marseille.
Gelsenkirchen (Allemagne)
DE L’UN DE NOS ENVOYÉS SPÉCIAUX
«G
LÜCK ! »,
« Auf ! ».
Après chacun des trois
buts
de
Schalke 04, le speaker et les
50 000 spectateurs du VeltinsArena, en chœur, ponctuent leur impressionnant échange par cette expression chère aux mineurs de la
Ruhr. Quand une équipe de gueules
noires, revenant de l’enfer, croisait
celle qui lui succédait, elle lui souhaitait « Bonne chance » avec ces
mots. Ce matin, au camp des Loges,
les petits jeunes du PSG pourront
lancer « Glück auf ! » à Makelele, Camara, Hoarau et Sessegnon, qui s’envolent demain vers Marseille pour le
choc de la 10e journée. En espérant
qu’ils évitent le coup de grisou…
Hier à Gelsenkirchen, Ngoyi et
consorts ont fait de leur mieux, mais
leur manque d’expérience et leur
naïveté ont offert aux Allemands une
logique et implacable victoire, 3-1.
« Compte tenu du déroulement du
match, j’espérais un meilleur résultat, analyse Paul Le Guen, dont le
choix de privilégier le championnat a
eu le résultat escompté. Dans le jeu,
on a été pas mal, mais on est vraiment déficitaire sur certains postes
et je ne voulais pas que certains titulaires, comme Ceara, se blessent. »
Les trois buts allemands sont en
effet venus de la droite, où Mulumbu
et Mabiala ont terriblement souffert.
L’entraîneur parisien estime néanmoins que « contrairement à Lorient,
les circonstances ne nous ont pas été
favorables. » Le but de Chantôme
inscrit dans les arrêts de jeu est une
maigre consolation, mais il peut
compter pour le classement final de
la poule. « Ce but est important,
comme les deux ou trois qu’on évite
dans les dix dernières minutes. 3-1,
c’est mieux que 5-0, mais Schalke
n’était pas totalement serein et ça aurait aussi pu faire 1-1. »
Certains se demandent encore s’il
était raisonnable d’aligner cette
équipe et d’hypothéquer, d’entrée,
les chances de qualification pour les
16es de finale de la Coupe de l’UEFA.
« C’est un choix que j’assume totalement, répète Le Guen. Le championnat est la compétition de base et je
n’ai pas l’effectif pour jouer sur les
quatre tableaux. Il est plus confortable d’avoir 25 joueurs de top niveau, j’en ai déjà eu (NDLR : à Lyon),
mais là, je suis obligé de jongler. »
Le défi à Marseille
aura un autre impact
L’entraîneur parisien ne souhaite
pas s’appesantir sur la Coupe de
l’UEFA. « Cette déception sera vite
évacuée car Marseille est un match
suffisamment prestigieux et important pour qu’on se projette sur ce qui
vient, dit-il. Avec Marseille, Toulouse
et Nice, la semaine à venir va compter. » Pour Paris, l’Europe n’est en fait
qu’une douce parenthèse. Si la défaite face à Schalke n’a aucune réelle
incidence sur la vie du club, le défi
du Vélodrome aura un tout autre impact. Il fragilisera ou consolidera un
peu plus le fauteuil du technicien
breton. Car ce n’est qu’après le Clasico qu’on pourra juger de l’opportunité d’avoir aligné une équipe bis (ou
ter) hier soir. A Marseille, ce sera
quitte ou double. Glück auf !
Laurent Perrin
! Charles Villeneuve n’était pas
à Gelsenkirchen hier. Touché par le
décès de l’un de ses proches, le président du PSG est resté en France.
Schalke 04 - PSG : 3-1 (2-0)
Spectateurs : 48 919.
Arbitre : M. Rocchi.
Buts. Schalke : Mabiala (13e, c.s.c.),
Kuranyi (38e), Altintop (68e).
PSG : Chantôme (90e + 1).
Avertissements. Schalke : Rafinha
(60e). PSG : Mulumbu (35e), Ngoyi
(67e).
FC Schalke 04 : Neuer - Rafinha,
Westermann (Krstajic, 63e), Bordon
(cap.) (Höwedes, 53e), Kobiashvili Jones, Ernst (Rakitic, 71e), Engelaar Farfan, Kuranyi, Altintop.
PSG : Landreau - Mulumbu (Sakho,
46e), Mabiala, Traoré, Armand (cap.) Ngoyi, Clément, Sankharé (Luyindula,
75e) - Chantôme, Kezman, Arnaud
(Rothen, 75e).
LES BUTS
13e : Le centre à ras de terre de Kobiashvili côté gauche est dévié par
Mabiala qui, sous la pression de Farfan, trompe Landreau (1-0).
38e : Farfan fixe Mulumbu dans la surface de réparation parisienne et sert
Kuranyi plein axe. Malgré les retours
de Traoré et d’Armand, l’attaquant allemand contrôle et frappe hors de
portée de Landreau (2-0).
68e : Altintop prend de vitesse Mabiala. L’international turc de Schalke
joue en une-deux dans les 16 mètres
avec Kuranyi. Landreau ne peut qu’effleurer la demi-volée d’Altintop (3-0).
90e + 1 : Kezman prolonge de la tête
un centre de Rothen. Chantôme, au
deuxième poteau, prend sa chance à
angle fermé et réduit le score (3-1).
LA QUESTION
De quoi souffre Arnaud ?
Sorti à la 75e minute, Loris Arnaud
souffre d’une grave entorse au
genou droit. « Il est victime d’une
rupture des ligaments croisés, a
précisé Paul Le Guen. C’est un
problème compte tenu du calendrier et de notre effectif. C’est
embêtant parce qu’on vient de
prêter Yannick Boli au Havre,
c’est embêtant pour Loris et pour
nous. On l’a perdu pour un moment. » Le jeune attaquant parisien passera des examens ce matin mais les dirigeants parisiens
estiment d’ores et déjà qu’il sera
absent… six mois.
LE MATCH
LE FAIT DU MATCH
37e : Sur un long dégagement de Landreau, le ballon est dévié et parvient à
Kezman, parti à la limite du hors-jeu.
L’avant-centre du PSG se retrouve
seul face à Neuer mais croise trop sa
frappe. Une minute plus tard, les Allemands inscriront leur deuxième but.
LE CHIFFRE
VELTINS-ARENA (GELSENKIRCHEN), HIER. La défense parisienne a terriblement souffert, notamment
à droite. Larrys Mabiala (à gauche) a inscrit un but contre son camp dès la 13e minute. (AP/MARTIN MEISSNER.)
3
C’est la première fois que le
PSG encaisse trois buts cette
saison, toutes compétitions
confondues.
LES JOUEURS
Kezman n’a pas saisi sa chance
A
U COUP d’envoi, les Parisiens évoluent en 4-3-3. Très
rapidement, ils se laissent
déborder. Ils sont inexistants au milieu de terrain et ne récupèrent aucun ballon. En défense, le collectif
sombre. Une partie de plaisir donc
pour les Allemands de Schalke.
I Landreau (5). Le portier ne peut
rien sur les trois buts. Pas aidé par sa
défense. Il effectue deux bons arrêts
en fin de match (78e, 82e).
I Mulumbu (3). Fautif sur les
deux buts, sa prestation est à oublier.
Il laisse centrer Kobiashvili et Farfan,
les deux passeurs décisifs. Remplacé
par Sakho (5,5) en seconde période. Pour sa première apparition
sur les terrains depuis deux mois, le
jeune défenseur de 19 ans a fait ce
qu’il pouvait.
16
I Mabiala (3). Il marque contre
son camp (13 ) puis est vite débordé.
En seconde période, avec la sortie de
Mulumbu, il passe latéral droit, là
aussi avec peu de succès. Sur le troisième but (68e), il laisse Altintop entrer dans la surface de réparation.
I Traoré (4). Dès la 3e minute, il
sauve un ballon sur la ligne de Landreau, battu. Impliqué sur le second
but allemand (38e), il a laissé trop
d’espace aux attaquants adverses.
I Armand (5). Il a délaissé son
couloir gauche pour porter mainforte à ses défenseurs centraux. Une
mauvaise relance qui aurait pu
alourdir l’addition (80e).
I Ngoyi (3,5). Dix bonnes premières minutes, puis une belle passe
en profondeur (23e). Et c’est tout. Il
se montre trop peu, recule et ne projette pas le jeu parisien vers l’avant.
e
I Clément (4,5). Le plus souvent,
il a évolué devant la défense parisienne. Il a beaucoup couru, en essayant de boucher les trous. En vain.
En seconde période, il a baissé de
rythme.
I Sankharé (4,5). Milieu gauche,
puis milieu droit, puis meneur de
jeu : le jeune Parisien a vraiment été
sur tous les fronts, du moins en première période. Il est à l’origine de
deux belles ouvertures (27e, 29e). De
retour des vestiaires, il s’éteint, certainement épuisé par ses 45 premières
minutes. Remplacé par Luyindula
(75e).
I Chantôme (6). A sa décharge, il
n’a pas évolué à son poste, comme
beaucoup. Il lui a donc été difficile
de déborder. Il a essayé autant qu’il
pouvait de couvrir sa défense et
sauve l’honneur (90 + 2).
I Kezman (4). Une maladresse in-
croyable. Certes, le joueur n’a eu aucun soutien offensif, mais il souffre
vraisemblablement d’un manque de
confiance. Alors qu’il est en position
de marquer, il tire deux fois sur le
gardien (10e, 23e) puis il rate le cadre
(37e). En seconde période, il tente
encore (55e, 63e). En vain.
I Arnaud (3,5). En première période, il a oublié de jouer. Sa seule
action de jeu se déroule à la 29e minute mais il est signalé hors-jeu. En
seconde période, il se reprend… un
peu. Il sort sur blessure (genou droit)
à la 75e, remplacé par Rothen.
I L’arbitre, M. Rocchi (ITA) (6), a
maîtrisé le match. Il signale Arnaud
hors-jeu (29e) alors que ce dernier ne
l’est pas.
I A Schalke, les joueurs n’ont pas
eu besoin de forcer pour l’emporter.
LE POINT
Groupe A
! Schalke 04 (All) - PSG ............................... 3-1
! FC Twente (Pbs) - R. Santander (Esp) .... 1-0
Exempt : Manchester City (Ang).
Classement : 1. Schalke 04, 3 pts (+ 2) ; 2.
FC Twente, 3 (+ 1), 3. Manchester City 0 (0),
4. Racing Santander 0 (- 1), 5. PSG 0 (- 2).
La prochaine journée (6 novembre) : R. Santander (Esp) - Schalke 04
(All), Manchester City (Ang) - FC Twente
(Pbs). Exempt : PSG.
Vidéo :
les réactions
d’après-match
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
LES SPORTS *
fait le poids
Copenhague - Saint-Etienne 1-3
L’Europe sourit aux Verts
D
VELTINS-ARENA (GELSENKIRCHEN), HIER. Sankharé (à droite) et les autres jeunes Parisiens ont
affronté une équipe allemande trop forte pour eux. (AP/F. AUGUSTEIN.)
Les plus jeunes vont retenir la leçon
Gelsenkirchen
LS SORTENT du vestiaire le regard baissé. La classe biberon du
PSG n’a pas réalisé l’exploit dont elle
rêvait. Hier soir, tout est allé trop vite.
« On savait bien que ça allait être un
gros match, concède Clément Chantôme, le buteur parisien. On a fait du
mieux qu’on pouvait avec l’équipe
qu’on avait. A ce niveau-là, les erreurs de placement qu’on a pu commettre, on les paie cash. »
En cause notamment : une défense trop tendre, un milieu de terrain peu agressif et une attaque pas
assez ambitieuse. « Pour la plupart
d’entre eux, c’était leur premier
match européen. Ils sont donc entrés
sur le terrain un peu la peur au
ventre. Ils étaient trop timorés au début, tente d’expliquer Jérôme Ro-
I
then, sur la pelouse lors du dernier
quart d’heure du match. Or cette
équipe allemande a presque le niveau de la Ligue des champions. Elle
a su en profiter. »
« C’est de l’expérience
en plus »
Malgré des regrets évidents, l’ensemble du groupe se montre solidaire, qu’il s’agisse des plus jeunes
éléments mais également de l’entraîneur Paul Le Guen qui a fait ce pari
risqué de laisser la plupart des
cadres à Paris. « Il y a un peu de déception, bien sûr, poursuit Rothen.
La Coupe d’Europe est importante
pour nous. Mais c’est difficile d’enchaîner des matchs tous les trois
jours. On adhère complètement au
discours de l’entraîneur. Surtout
qu’ici, y compris avec cette équipe-là,
il y avait de la place pour ramener un
résultat. Le groupe a aussi produit de
bonnes choses. »
Plutôt que de se livrer à une sévère
critique, les Parisiens préfèrent retenir les enseignements de la défaite.
« C’est une belle leçon de réalisme,
affirme Mickaël Landreau. Face à
des équipes d’un tel niveau, il faut
défendre en bloc et faire le moins
d’erreurs possibles. Cette défaite va
servir au groupe et surtout aux plus
jeunes. » Un avis partagé par Chantôme : « Pour nous, c’était très enrichissant. C’est de l’expérience en
plus. Et surtout, ça va nous servir de
leçon. »
S.D.M.
I Marseille - PSG, dimanche à
21 heures, se jouera à guichets fermés. Depuis hier, il n’y a, en effet,
plus aucune place en vente.
Kezman : « Je vais m’accrocher »
Gelsenkirchen
DE L’UN DE NOS ENVOYES SPECIAUX
T
ITULARISÉ à deux reprises
seulement en championnat,
Mateja Kezman a disputé
l’intégralité de la rencontre hier soir
contre Schalke (3-1). L’attaquant du
PSG s’est procuré quelques belles
occasions, mais n’a pas marqué. Le
Serbe entend s’accrocher pour retrouver du « rythme » et du temps de
jeu.
Que ressentez-vous
après cette défaite et
vos occasions ratées ?
I Mateja Kezman. Déjà, je suis
très heureux parce que j’ai joué
quatre-vingt-dix minutes et cela faisait longtemps que je n’avais pas disputé un match en entier. Mais j’ai besoin de rythme et de temps de jeu. Je
vais donc faire mon possible à l’avenir pour essayer de jouer plus. Je suis
malgré tout content d’avoir eu des
occasions et j’espère que la prochaine fois je marquerai.
Est-ce que vous manquez
de confiance ?
Quand vous ne jouez pas souvent,
c’est évident que vous n’êtes pas en
confiance et que vous manquez de
rythme. Aujourd’hui par exemple,
plus le match avançait et mieux je
me sentais. Pour le moment, la situation est ce qu’elle est et c’est à moi de
montrer à l’entraîneur et au staff que
je peux jouer et aider l’équipe à gagner. Ce n’est que le début pour moi
au PSG, mais, au cours de mes
douze années de carrière, c’est la
première fois que je suis remplaçant
quatre matchs consécutifs. Donc,
c’est un peu difficile, mais je vais
m’accrocher.
En avez-vous discuté
EN DIRECT DE GELSENKIRCHEN
I Fouille. Les 1 200 supporters du PSG qui
avaient effectué le déplacement à Gelsenkirchen ont été surpris par l’intransigeance de la
police allemande qui a pour habitude d’effectuer une fouille minutieuse des spectateurs adverses en leur demandant de se dévêtir complètement. Les Parisiens ont refusé de baisser leur
pantalon et, après moult négociations, les
forces de l’ordre ont assoupli le dispositif. Cet
imbroglio a considérablement retardé les fans
parisiens et la plupart d’entre eux sont arrivés
dans les tribunes en milieu de première période.
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
ÉJÀ VAINQUEURS de l’Hapoël (2-1), à Tel-Aviv, au premier tour, les Stéphanois ont récidivé, hier soir, en s’imposant à
Copenhague (3-1). Cette seconde
victoire en déplacement lance remarquablement leur campagne européenne et leur permet d’entrevoir,
dans une poule très relevée, l’avenir
avec sérénité.
Il ne fallait pas traîner à la buvette,
hier soir au Parken Stadium de Copenhague. Rapidement en action,
les deux formations, en effet, ne musardent pas en route. La première
banderille est stéphanoise. De son
couloir gauche, Payet délivre un
centre parfait au second poteau et
d’une tête lobée, tout en finesse, Gomis trompe Christiansen (1-0, 2e).
On joue depuis deux minutes, mais
la réplique danoise ne tarde pas.
Santin, fauché par Varrault en pleine
surface, obtient dans la foulée un penalty. Nordstrand s’élance, mais sa
frappe trop molle est stoppée par Viviani (4e), parti du bon côté.
avec Paul Le Guen ?
Non, c’est l’entraîneur et je respecte
ses choix. Je peux le comprendre, car
je suis arrivé tard à l’intersaison, il
pouvait difficilement me titulariser
directement. Nous avons de bons
rapports et quand j’aurai réussi à lui
prouver que je peux tenir ma place,
je jouerai. Je vais continuer à travailler.
L’équipe alignée face à
Schalke était-elle trop jeune ?
Je pense au contraire que c’est une
bonne chose que les jeunes aient
évolué dans une telle ambiance, devant 50 000 spectateurs. Pour certains d’entre eux, il s’agissait de leurs
débuts en Coupe d’Europe, c’est un
rêve. Et je pense qu’ils méritent cette
chance parce qu’ils bossent dur tous
les jours à l’entraînement.
Propos recueillis
par Guillaume Georges
PSG EXPRESS
Très réalistes en attaque
Entamée sur un rythme endiablé, la
rencontre ne sera pas, par la suite, du
même tonneau. Après quatre minutes de folie, on vivra une demiheure bien tranquille. Les Scandinaves réagissent timidement sans
mettre toutefois en danger le but forézien. On note juste une frappe du
milieu canadien Hutchinson (27e),
détournée par le postérieur de Varrault, qui frôle le montant de l’impeccable Viviani.
Plus mauvaise attaque de L 1 avec
six buts, tout comme Nancy,
Le Havre et Monaco, les Verts mettent à profit une contre-attaque rondement menée pour doubler la mise
quelques minutes avant le repos.
Bien décalé sur l’aile droite par Gomis, Loïc Perrin, d’une frappe croisée
à ras de terre, ne laisse aucune
chance au portier de Copenhague
(2-0, 37e). C’est le scénario idéal et la
concrétisation d’une première période remarquablement maîtrisée
PARKEN (COPENHAGUE),
HIER. Bafétimbi Gomis, auteur
du premier but. (PHOTOPQR/« LE
PROGRES »/YVES FLAMIN.)
par les hommes de Laurent Roussey.
Sans Landrin, Ilan et Dabo, l’attaque
stéphanoise a su se montrer réaliste.
Nantis d’un avantage conséquent,
les Verts, très solides, se montrent
encore dangereux dès la reprise.
Leur jeu à une touche de balle déstabilise la défense danoise. Malheureusement pour eux, Machado (52e),
puis Payet (55e) ratent la balle de
break. Un court instant, Copenhague
se reprend à y croire, quand Santin
transforme le second penalty de la
soirée (2-1, 58e), consécutif à une
faute guère évidente de Tavlaridis sur
l’attaquant brésilien. L’espoir est de
courte durée, puisque le remuant
Payet, d’une somptueuse balle piquée, vient ruiner les derniers espoirs
danois (3-1, 65e). Saint-Etienne signe
là une excellente opération.
Bertrand Bourgeault
LA FICHE
FC COPENHAGUE - SAINT-ETIENNE
1-3 (0-2)
Spectateurs : 32 000.
Arbitre : M. Thomson (Eco).
Buts. Copenhague : Santin (58e sp) ;
Saint-Etienne : Gomis (2e), Perrin (37e),
Payet (65e).
Nancy - Feyenoord 3-0
Le joli coup des Lorrains
Nancy
(Meurthe-et-Moselle)
DE NOTRE CORRESPONDANT
N GROSSE difficulté en Ligue 1,
Nancy a fait la différence à domicile contre le Feyenoord Rotterdam (3-0), comme il y a deux saisons. Ce match faisait d’ailleurs
planer de mauvais souvenirs au-dessus de Marcel-Picot puisque, il y a
deux ans, les supporteurs néerlandais avaient provoqué de nombreux
incidents pendant et après le match.
Cette fois, la partie a été plus calme.
Ce climat a en tout cas engendré
une faible affluence à Picot, simplement un peu plus de 11 000 spectateurs, qui ont eu droit à une ASNL
relookée. Par rapport à la défaite subie au Mans dimanche (2-0), Pablo
Correa a aligné sept nouveaux
E
joueurs. Mais il a fallu attendre la seconde période pour que l’ASNL
gagne la rencontre. Replacés en
4-4-2 avec les entrées de Fortuné et
Gavanon, les Lorrains frappent
d’abord par Zerka lancé par Féret
(48e). Et le passeur, ensuite, se mue
en buteur sur un joli numéro personnel (54e). Nancy portera même la
marque à 3-0 sur un raid d’Helder.
Grâce à cette victoire, les Nancéiens ont commencé leur phase de
poules en sachant que deux succès
suffisent souvent pour terminer à
l’une des trois premières places qualificatives.
Romain Jacquot
LA FICHE
NANCY - FEYENOORD 3-0 (0-0)
Spectateurs : 11 512. Arbitre : M. Trefoloni (Ita).
Buts : Zerka (48e), Féret (54e), Helder (85e).
I Hier. Défaite contre Schalke (3-1). Retour à Paris en
fin de soirée. Ceux qui n’étaient pas du voyage (Makelele, Sessegnon, Ceara, Camara, Bourillon, Hoarau) se
sont entraînés au camp des Loges en matinée avec
l’entraîneur de la CFA, Bertrand Reuzeau.
I Aujourd’hui. Entraînement à 10 h 30 au camp des
Loges.
I Infirmerie. Giuly (cuisse), Arnaud (entorse du genou droit).
I Rendez-vous. OM - PSG, 10e journée de L 1, au
Stade-Vélodrome, dimanche 26 octobre (21 heures,
Canal +).
PHASE DE POULES (1 re JOURNEE)
Groupe G
Groupe H
! Rosenborg (Nor) - FC Bruges (Bel) .................. 0-0
! FC Copenhague (Dan) - SAINT-ETIENNE .......... 1-3
Exempt : Valence CF (Esp).
Classement : 1. SAINT-ETIENNE, 3 pts (+ 2) ; 2.
FC Bruges, 1 (0) ; 3. Rosenborg, 1 (0) ; 4. Valence, 0
(0) ; 5. FC Copenhague, 0 (- 2).
! CSKA Moscou (Rus) - La Corogne (Esp) ......... 3-0
! NANCY - Feyenoord (Pbs) .................................. 3-0
Exempt : Lech Poznan (Pol).
Classement : 1. NANCY, 3 pts (+ 3) ; 2. CSKA
Moscou, 3 (+ 3) ; 3. Lech Poznan, 0 (0) ; 4. Feyenoord, 0 (- 3) ; 5. La Corogne, 0 (- 3).
17
LES SPORTS
Football, Ligue des champions/Marseille
A l’OM, les masques tombent
Marseille
(Bouches-du-Rhône)
DE NOTRE CORRESPONDANT
B
IEN SÛR, Marseille peut toujours s’imaginer marcher sur
les pas du Celtic Glasgow.
Lors des deux dernières éditions de la
Ligue des champions, le club écossais, également crédité de trois défaites à l’issue des trois premières
journées, s’était qualifié pour les 8es de
finale. Mais cet OM-là, rattrapé par
ses insuffisances à Eindhoven, n’est
pas suffisamment armé pour répéter
pareil exploit. « Nous n’avons pas le
niveau pour la Ligue des champions », concèdent, en chœur, les dirigeants marseillais. A qui la faute ?
Tentative de décryptage.
I Des joueurs pas formatés
pour l’Europe. « Le naufrage collectif est aggravé par quelques erreurs individuelles, dont les miennes… », admet Ronald Zubar. A Eindhoven, les
Olympiens ont affiché des lacunes rédhibitoires. Ils ont manqué d’agressivité dans les duels, d’impact, d’envie et
de ce vent de révolte susceptible, quelquefois, de renverser les montagnes.
« Nous n’avons pas reçu un seul carton jaune dans un match que nous
devions absolument gagner, c’est
symptomatique… », peste Pape
Diouf, le président phocéen. « La
grinta, ça ne s’apprend pas. On l’a ou
on ne l’a pas », ajoute José Anigo, le
directeur sportif, pour fustiger les renoncements coupables de l’équipe,
surtout en seconde période. « Ils ont
joué à un train de sénateurs », a même
glissé Diouf, après avoir tenu un dis-
PHILIPS STADION (EINDHOVEN), MERCREDI. Au vu des trois défaites enregistrées lors des trois
premières journées, il apparaît clairement que Koné, Cana (de dos) et les Marseillais ne sont pas taillés
pour la Ligue des champions cette saison. (PRESSE SPORTS/LAHALLE.)
cours moins imagé à son équipe à
l’heure du petit déjeuner.
I Des cadres qui se dérobent.
Face au PSV, c’est aussi le talent individuel de quelques cadres qui est
pointé du doigt. Pour évoluer dans la
cour des grands, il faut, à certains
postes clés, des hommes d’expérience
et de décision. L’OM ne les a que trop
sporadiquement ou n’a pas su les fabriquer. A confondre caractère et tempérament, on peut rater son casting.
I Les choix tactiques de Gerets.
L’entraîneur de l’OM a senti, dès l’entame du match, que son équipe n’y
était pas. Fallait-il alors remplacer
Koné par Valbuena après la pause,
par exemple ? Devait-on replacer
Ben Arfa plus haut en toute liberté à
côté de Niang ? Ces questions sont,
aujourd’hui, d’actualité. Elles invitent
aussi le technicien belge à reconsidérer ses choix tactiques, lui qui, depuis
le début de la saison, tâtonne entre
le 4-4-2, le 4-2-3-1 voire le 4-3-3.
I Un recrutement en question.
Plus généralement, le naufrage néerlandais participe au débat sur la qualité du recrutement. En choisissant
notamment Koné ou Hilton, deux
néophytes en Ligue des champions,
les décideurs phocéens, José Anigo et
Pape Diouf en tête, se sont-ils trompés de cible ? Au Philips Stadion, le
petit attaquant marseillais n’a, en tout
cas, jamais existé. Gerets a sans doute
espéré le réveil en fin de match d’un
joueur qu’il a voulu. Quant à Ben Arfa,
déjà transparent face à Liverpool et
l’Atletico Madrid, on attend autre
chose de lui. Il n’a pas été recruté à
12 millions d’euros pour briller face
au Mans et Valenciennes…
Jean-Louis Pacull
Equipe de France
« Oui, j’ai été un bouc émissaire »
PHILIPPE MEXES, défenseur de la Roma et des Bleus
Considérez-vous avoir été
une sorte de bouc émissaire ?
Oui, j’ai été un bouc émissaire. On me pardonne moins
que les autres. Si j’avais été à la place de certains dans les
matchs qui ont suivi, j’aurais été encore plus attaqué
qu’eux et je n’aurais plus jamais eu ma chance du tout.
Londres (Royaume-Uni)
DE NOTRE CORRESPONDANT
HILIPPE MEXÈS a été très bon mercredi soir face à
Chelsea malgré la défaite de la Roma (1-0) et a rappelé à tout le monde que, lorsqu’il évoluait à son vrai niveau, peu de joueurs français lui étaient supérieurs. Avec
ses mots à lui, le Romain revient sur son début de saison
délicat en Bleu et son envie d’obtenir une deuxième
chance, pour prouver à tous qu’il a les moyens de s’imposer en sélection nationale.
Zinedine Zidane a pris votre défense sur votre
place en Bleu. Quel effet cela fait ?
I Philippe Mexès. Oui, j’ai vu ce qu’il a dit. Je tiens à le
remercier pour son soutien. C’est très flatteur. Cela me
donne le sourire et surtout l’envie de lui donner raison. Je
vais m’accrocher pour ça. Je me sens bien en ce moment
et cette rencontre face à Chelsea (NDLR : défaite 0-1) a été
encourageante. Après un passage à vide, je reprends goût
à jouer et je retrouve le plaisir.
On imagine que votre objectif
est de récupérer au plus vite
votre place de titulaire en Bleu…
Tout à fait. Je veux me donner les chances de retrouver
cette place et de montrer un autre visage par rapport à ma
performance en Autriche. Cette défaite (1-3), c’est du
passé. C’est dur à digérer mais, avec un peu de confiance
de la part de tout le monde, je réussirai à faire mon trou et
à m’intégrer dans cette équipe de France.
P
18
« J’ai fait deux grosses cagades »
STAMFORD BRIDGE (LONDRES), MERCREDI. « Je sais que je
pourrai bientôt jouer en équipe de France comme je le fais avec la
Roma, avec confiance et liberté », explique Philippe Mexès, très bon
face à Chelsea en Ligue des champions. (AP/KIRSTY WIGGLESWORTH.)
Repensez-vous souvent à cette rencontre face
aux Autrichiens ?
C’est du passé mais c’était dur à vivre. Contre l’Autriche,
j’ai fait deux grosses « cagades » dans un match correct.
Ce qui est malheureux, c’est que c’est arrivé au cours
d’une rencontre très attendue et très regardée, avec beaucoup de pression. Mais je sais que je pourrai bientôt jouer
en équipe de France comme je le fais avec la Roma, avec
confiance et liberté.
Vous êtes-vous dit que vous aviez laissé
passer votre chance et que c’était fini ?
En sélection nationale, tu n’as pas droit à l’erreur. J’ai eu
une chance, je ne l’ai pas saisie. J’espère juste en avoir une
autre. Sur un match, en Autriche, c’est délicat. Tu ne
connais pas tes partenaires, ce n’est pas évident de t’intégrer dans un groupe qui est déjà fait, d’évoluer au poste de
défenseur central axe gauche où on ne te demande pas
les mêmes choses qu’en club. Mais je vais continuer à
travailler et à me battre pour intégrer cette équipe.
Propos recueillis par Julien Laurens
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
FOOTBALL
LIGUE 2/12e JOURNEE
Ce soir 20 heures
Châteauroux - Bastia
Clermont - Montpellier
Nîmes - Boulogne-sur-Mer
Sedan - Dijon
Troyes - Guingamp
Vannes - Reims
20 h 30
Angers - Tours
Brest - Metz
Lens - Amiens (Numéricable)
Lundi 20 h 30
Ajaccio - Strasbourg (Eurosport)
CLASSEMENT
Pts J. G. N. P. p. c. Diff.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
Strasbourg
Lens
Boulogne
Metz
Montpellier
Tours
Vannes
Ajaccio
Dijon
Angers
Amiens
Bastia
Troyes
Clermont Foot
Guingamp
Sedan
Brest
Châteauroux
Reims
Nimes
24
24
22
22
20
19
17
16
15
14
14
14
14
11
10
10
10
9
7
6
11
11
11
11
11
11
11
11
11
11
11
11
11
11
11
11
11
11
11
11
7
8
6
6
6
6
5
4
4
3
3
3
4
2
2
2
3
2
1
1
3
0
4
4
2
1
2
4
3
5
5
5
2
5
4
4
1
3
4
3
1
3
1
1
3
4
4
3
4
3
3
3
5
4
5
5
7
6
6
7
19
17
13
11
19
15
10
19
13
14
11
10
9
13
7
10
8
8
9
8
10
10
5
5
9
10
11
12
14
12
11
10
9
17
12
17
15
14
21
19
9
7
8
6
10
5
-1
7
-1
2
0
0
0
-4
-5
-7
-7
-6
-12
-11
I LA PROCHAINE JOURNEE (13e). Ven-
dredi 31 octobre, 20 heures : Amiens Troyes, Bastia - Sedan, Dijon - Brest, Guingamp - Angers, Reims - Châteauroux,
Tours - Ajaccio. 20 h 30 : Boulogne - Clermont, Metz - Vannes, Montpellier - Nîmes.
Lundi 3 novembre : Strasbourg - Lens.
I CLASSEMENT DES BUTEURS. 8 buts :
Fanchone (Strasbourg). 7 buts : Diabaté
(Ajaccio). 6 buts : Montano (Montpellier),
N’Diaye (Tours).
EN BREF
쐍 Football
Hugo Lloris, le gardien de but de
Lyon, victime d’une angine, est très
incertain pour le déplacement à
Auxerre demain soir. Si son absence se confirmait, Rémy Vercoutre serait alors aligné pour la
première fois de la saison.
Dario Simic, le défenseur central
international croate de Monaco, a
reconnu que le club de la Principauté traversait « une petite crise ».
Bruce Rioch, l’entraîneur d’Aalborg (Danemark), a été licencié. Allan Kuhn, son adjoint, le remplacera.
Alberto Aquilani, le milieu de terrain de l’AS Roma, victime d’une lésion musculaire à Chelsea, sera indisponible trois semaines.
Le PSV Eindhoven a fait savoir
que les supporteurs de l’Ajax Amsterdam seront interdits de stade
cette saison au Philips-Stadion.
Cette décision fait suite « à des incidents qui avaient eu lieu la saison
passée ».
La commissaire du gouvernement a demandé hier l’annulation
de la sanction prise contre le Sporting Club de Bastia à la suite des insultes subies par le joueur burkinabé de Libourne (L 2), Boubacar
Kébé, devant le tribunal administratif de Bastia, qui rendra sa décision le 20 novembre.
L’UEFA a infligé deux ans de suspension au milieu de terrain bulgare du Lokomotiv Sofia, Nikolaï
Pavlov, 20 ans, convaincu de dopage à la testostérone.
Lubos Michel, l’arbitre slovaque,
qui a dirigé en mai, à Moscou, la finale de la Ligue des champions
Manchester United - Chelsea, a mis
fin à sa carrière. Agé de 40 ans, il a
pris cette décision pour des raisons
de santé.
20
LES SPORTS
Rugby, Championnat sud-africain (finale)/Durban - Pretoria, J - 1
« Je m’entraîne tous les jours
pour retrouver le maillot bleu »
FREDERIC MICHALAK, ouvreur français des Sharks
D
E LA FENÊTRE de son appartement à Durban, qui
donne sur l’océan Indien,
Frédéric Michalak aperçoit parfois
des dauphins. Mercredi prochain, il
retrouvera le stade Ernest-Wallon et
ses amis du Stade toulousain. Auparavant, « Freddy » espère remporter
demain la Currie Cup (la finale du
Championnat des Provinces sud-africaines) face aux Bulls de Pretoria de
Bryan Habana. Histoire de marcher
sur les traces de Thierry Lacroix et
Olivier Roumat, lauréats en 1995 et
1996.
Que représente pour vous
cette finale ?
I Frédéric Michalak. C’est
l’aboutissement de mon aventure
sud-africaine et la fin d’une superbe
saison avec mes coéquipiers des
Sharks.
Quel bilan dressez-vous
de votre passage
en Afrique du Sud ?
Sportivement, j’ai surtout connu une
préparation physique complètement
différente. Un peu à la manière de
l’équipe de France avant une Coupe
du monde. Je me suis aussi reposé,
ce qui est inconcevable en France.
Dans l’année, je n’ai disputé qu’une
vingtaine de matchs et, forcément, tu
ressens moins la fatigue. Ensuite, sur
le terrain, je me suis éclaté. Aujourd’hui, tactiquement, je comprends mieux le rugby.
Etes-vous devenu meilleur ?
(Après un temps d’hésitation, il se
marre…) Oui, en anglais !
Quelle est la différence
essentielle avec le rugby
français ?
C’est un rugby plus physique et plus
direct dans les affrontements. Les
Sud-Africains ont des gabarits hors
normes. Ils privilégient donc la percussion plus que le jeu au large.
« La découverte
des townships restera
dans ma mémoire »
Humainement,
cette expérience
vous a-t-elle enrichi ?
Enormément. L’Afrique du Sud est
un pays magnifique où se mêlent différentes communautés. La découverte des townships restera à jamais
gravée dans ma mémoire. De partager avec ce peuple « arc-en-ciel » qui
se remet petit à petit des effets néfastes de l’apartheid m’a beaucoup
appris. Cela m’a obligé à m’ouvrir
aux gens, à parler pour m’intégrer.
A votre retour, pensez-vous
être capable d’enchaîner
aussitôt avec le Top 14 ?
Oui, car physiquement je suis frais.
De plus, j’y suis tenu contractuellement (NDLR : il a signé trois ans).
Pourquoi rentrer
au bout d’un an seulement ?
Mes intentions ont toujours été de
jouer une année dans l’hémisphère
Sud, puis de rentrer. Toulouse restait
DURBAN (AFRIQUE DU SUD), LE 4 OCTOBRE. Frédéric Michalak
termine en beauté son unique saison dans l’hémisphère sud en
disputant la finale de la Currie Cup avec les Durban Sharks.
(GALLO IMAGES/ANESH DEBIKY.)
mon choix numéro 1, car les couleurs rouge et noir coulent dans mes
veines. Avant mon départ, le président Bouscatel m’avait assuré que la
porte du club me restait ouverte. Il a
tenu parole.
A une époque, on parlait
de vous au Stade Français.
Auriez-vous aimé ?
C’était fondé. Le président Guazzini
s’était montré intéressé, mais mon
Top 14/Stade Français - Stade toulousain, J - 1
Marchois, l’homme qui monte
C
HACUN PRÉPARE le Clasico à sa manière. Arnaud Marchois, le vaillant deuxième ligne du
Stade Français, a une recette particulière. Pour réparer les bêtises de Choupo, son gentil labrador, le rugbyman a enduit, poncé et repeint les plinthes de son appartement de Vaucresson (Hauts-de-Seine). Une fois quitté
son costume de bricoleur, l’ancien joueur de Massy enfilera le bleu de chauffe, demain après-midi au Stade de
France à Saint-Denis.
De son affrontement avec Romain Millo-Chluski, son
ancien copain de l’Essonne, dépendra peut-être une
éventuelle sélection pour le prochain France - Argentine.
Que Marc Lièvremont, le sélectionneur du XV de France,
songe à Marchois ne serait pas scandaleux, tant ses performances s’avèrent excellentes depuis le début de saison. En l’absence de Papé et d’Auradou, tous deux blessés, Marchois s’est fait une place.
Je m’entraîne tous les jours pour retrouver le maillot bleu, mais je dois
d’abord être performant avec mon
club. Voilà mon premier objectif.
Propos recueillis
par Bertrand Bourgeault
TOP 14/8 e JOURNEE
Ce soir 20 h 30
Mont-de-Marsan - Biarritz
(Canal + Sport)
Demain 14 h 30
Perpignan - Dax
Bayonne - Brive
Clermont - Montauban
Montpellier - Bourgoin
16 h 30
Stade Français - Toulouse
au Stade de France (Canal +)
20 h 30
Toulon - Castres (Canal + Sport)
CLASSEMENT
Pts B J. G. N. P. p.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
« On ne le voit pas,
mais il est omniprésent »
« Pour un entraîneur, savoure Ewen McKenzie, Arnaud,
c’est du pain bénit. Dans son boulot, il est propre. C’est
l’assurance tous risques. » Fabrice Landreau, qui le couve
depuis son arrivée il y a huit ans au club, est catégorique :
« C’est un besogneux, le travailleur de l’ombre par excellence. Il va à la mine sans rechigner. Sur un terrain, il
saute, il pousse et, surtout, il plaque à tour de bras. Hervé
Chaffardon, son parrain, lui a transmis son esprit de sacrifice. »
A 25 ans, Marchois (2 m, 114 kg) est devenu un élément indispensable du cinq de devant. « Je le compare à
Jean Condom, l’ancien international de Biarritz, souligne
Landreau. On ne le voit pas, mais il est omniprésent. » Les
statistiques parlent en faveur de ce garçon au casque enfoncé jusqu’aux paupières et aux bas baissés. En outre,
titulaire neuf fois sur dix depuis fin août, Marchois a nettement augmenté son temps de jeu. « Il ne marque pas
trois essais par rencontre, insiste encore Pierre Rabadan,
choix s’est tourné vers le Stade toulousain et Max l’a très bien compris.
Retrouver les Bleus entre-t-il
dans vos objectifs ?
St Français
Toulouse
Perpignan
Bayonne
Clermont
Montpellier
Biarritz
Brive
Montauban
Dax
Toulon
Bourgoin
Castres
Mont-de-Mar.
31
23
21
20
20
18
17
14
14
14
13
10
8
7
3
3
1
0
4
2
1
2
2
2
3
6
2
3
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
7
5
5
5
4
4
4
2
3
3
2
1
1
1
0
0
0
0
0
0
0
2
0
0
1
0
1
0
0
2
2
2
3
3
3
3
4
4
4
6
5
6
206
168
167
131
149
105
161
152
135
125
98
127
115
114
c.
112
103
115
147
106
137
129
134
185
159
128
152
152
194
I LA PROCHAINE JOURNEE (9e). Ven-
Discret, Arnaud Marchois n’en est pas moins
omniprésent dans le dispositif parisien.
(LP/MARC MENOU.)
mais c’est un coéquipier exemplaire. Devant, il est le
meilleur depuis le début de saison. Il n’a pas la reconnaissance qu’il mérite. » Cela ne saurait tarder…
B.B.
I Mark Gasnier, l’ailier australien, sera de retour pour
la venue de Toulouse. Brian Liebenberg, cheville douloureuse, sera remplacé au centre par Mirco Bergamasco.
dredi 31 octobre à 18 h 30 : Montauban Toulon (Canal + Sport). Samedi 1er novembre, 14 h 30 : Mont-de-Marsan - Perpignan, Castres - Montpellier, Dax - Bourgoin, Toulouse - Brive. 16 h 30 : Clermont Stade Français (Canal +). 20 h 30 : Biarritz - Bayonne (Canal + Sport).
Voir notre
reportage vidéo
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
LES SPORTS *
Tennis/Tournoi de Lyon
Cyclisme
Simon n’a pas que des amis...
Lance Armstrong ravi
du tracé du Tour 2009
16 heures
Lyon (Rhône)
DE NOTRE CORRESPONDANT
S
I GILLES SIMON espérait
une haie d’honneur de ses
compatriotes à son arrivée à
Lyon, pour saluer son statut de nouveau numéro un français au classement ATP, c’est raté. Morceaux choisis : « Gilles 10e mondial, c’est
rassurant pour les autres joueurs », a
d’abord lâché Sébastien Grosjean,
avant d’en remettre une couche.
« J’ai été impressionné par son parcours à Madrid mais pas par son
jeu. » « Ce que m’inspire le nouveau
numéro un français ? Rien… »,
ajoute Paul-Henri Mathieu. Pourquoi tant d’amabilités ? Silence
de PHM, qui finit par répondre en insistant un peu : « Personnellement, il
ne me fait pas rêver. »
« Il n’est pas meilleur
que nous »
Avec un petit sourire malin, Gilles Simon ne se démonte pas face aux critiques. « Je ne m’attendais pas forcément à faire l’unanimité et, si je ne la
fais pas, ça ne me pose aucun problème, rétorque le mal-aimé. Pour
moi, il n’y a que la vérité du terrain
qui compte. La vérité, c’est que je finis par être dixième. On ne pourra
pas dire que je ne l’ai pas mérité. »
Clairement, le Niçois récolte-là le
fruit d’une personnalité en marge
(conservatoire de piano, bac S avec
mention, ça détonne dans ce milieu)
à qui on fait payer certaines déclarations impertinentes. Avant de défier
Richard Gasquet au deuxième tour
LYON (RHONE), HIER. Gilles Simon a dû batailler trois sets pour
accéder aux quarts de finale. (PHOTOPQR/« LE PROGRES »/JEAN-MARC COLLIGNON.)
de l’US Open en 2006, Simon avait,
par exemple, surpris son monde :
« On est deux joueurs assez talentueux, on n’a pas de limites tennistiquement. Je comprends les craintes
de Richard… », annonçait-il. Résultat : 6-0, 6-2, 6-3 pour le numéro un
français de l’époque.
Pour certains, Gilles Simon aurait
« le melon ». « S’il l’a ? Je ne répondrai
pas à cette question, glisse Julien
Benneteau. Disons qu’il a une
confiance naturelle en lui et c’est un
atout indéniable. Moi, je suis d’accord avec Sébastien Grosjean. Intrinsèquement, il n’est pas meilleur que
beaucoup d’entre nous. »
« Son ascension intéresse les journalistes parce qu’il était moins médiatisé, mais il y aura peut-être un
nouveau numéro un français dans
deux semaines… », rappelle PaulHenri Mathieu. Sous-entendu, Jo-
Wilfried Tsonga ferait une meilleure
publicité pour le tennis.
Tous ne lui tombent pas dessus.
Richard Gasquet salue plutôt son
successeur. « Lorsque je l’avais joué
à Wimbledon, il était 29e mondial et
j’avais noté son très gros potentiel,
dit-il. Il ne fait pas une faute en fond
de court et il court mieux que la plupart de tous les joueurs. Je lui souhaite de se qualifier pour Shanghai
(le Masters de fin d’année) car c’est
un tournoi très beau à jouer. » Resté
à Paris, Gaël Monfils se déclare
même « content pour lui ». « Ce qui
lui arrive est dans la continuité des
choses, juge le Guadeloupéen. Là où
Gilles a beaucoup progressé, c’est
physiquement. Il a eu une très belle
évolution. Je pense qu’il peut aller
encore plus haut. » Ouf, c’est déjà
plus confraternel…
Jack Bennett (avec D.O.)
... mais lui, il gagne
OUR L’HEURE, Gilles Simon
ne regrette sûrement pas le
déplacement à Lyon, malgré la débauche d’efforts la semaine dernière à Madrid. Le voilà qualifié
pour les quarts de finale, au terme
d’un énième match marathon.
Hier, le no 1 français a mis deux
heures vingt-six minutes à se défaire de l’Italien Andreas Seppi, 34e
mondial, en trois manches, 7-6
(7/5), 5-7, 6-4. Encore un morceau
de bravoure dans la foulée de sa
saga madrilène où il avait atteint la
finale en remportant cinq matchs
P
E TRACÉ du Tour de France
2009 me frappe par son aspect novateur et très intéressant. »
C’est la nuit dernière, et par un communiqué publié aux Etats-Unis, que
Lance Armstrong, septuple vainqueur de la Grande Boucle, a livré
son sentiment sur le parcours de la
prochaine édition, présenté mercredi. « Depuis le départ à MonteCarlo avec un contre-la-montre de
15 km, jusqu’au retour du contre-lamontre par équipes, en passant par
des étapes dans mon ancienne ville
de Gérone (Espagne) ou à la visite à
mon vieil ami le Ventoux, je n’aurais
pas pu espérer mieux », indique-t-il.
Alors que l’incertitude plane toujours sur sa présence ou non au départ le 4 juillet, ces déclarations peuvent laisser envisager une issue
positive. « Il y a eu de la tension et pas
mal de désaccords avec le Tour et
ses organisateurs, mais je suis bien
conscient qu’il y a une nouvelle direction à ASO et j’ai hâte de reprendre le dialogue avec eux pour
notre bénéfice mutuel », ajoute le
nouveau coureur d’Astana, en référence à la nomination de JeanEtienne Amaury à la tête de la société organisatrice de l’épreuve, à la
place de Patrice Clerc.
Armstrong a de bonnes raisons
d’apprécier le tracé 2009. A Monaco, cité du Grand Départ, il retrouverait son ami SAS Albert de Monaco, avec qui il s’entraînait dans
«L
en trois sets. Sa recette ? « J’ai l’habitude, depuis dix jours, de jouer
des matchs accrochés et cela
m’aide dans les moments tendus »,
souligne Simon. S’il bat aujourd’hui son copain de sportétudes à Poitiers, Josselin Ouanna,
le nouveau chef de file du tennis
français sera virtuellement 8e et
dernier qualifié dans la course au
Masters de fin d’année à Shanghai,
en attendant le résultat de l’Américain Blake, à Bâle. Tout est bon à
prendre car les jambes de Simon
risquent d’être lourdes pour le
sprint final à Bercy. La journée
d’hier a été en revanche moins
bonne pour Richard Gasquet, éliminé par le Belge Darcis, 58e mondial, vainqueur en trois manches,
6-4, 3-6, 7-6 (7/5).
L.T.
I Les résultats. 2e tour : Darcis
(Bel) b. GASQUET (no 2) 6-4, 3-6,
7-6 (7/5) ; SIMON (no 4) b. Seppi
(Ita) 7-6 (7/5), 5-7, 6-4 ; Roddick
(EU/no 1) b. Ginepri (EU) 7-6 (7/5),
7-6 (7/3) ; TSONGA (no 3) b. SANTORO 6-2, 5-7, 6-3 ; Ferrero (Esp)
b. MATHIEU 6-4, 6-1.
l’arrière-pays niçois. A Gérone (Espagne, 6e étape), il serait dans la ville
qui lui servait de base pour sa saison
européenne. Partir de Limoges
(10e étape) serait l’occasion de repenser à l’étape qu’il avait remportée
en 1995, dédiée à son coéquipier Fabio Casartelli décédé quelques jours
plus tôt dans les Pyrénées. L’arrivée
au Grand-Bornand (17e étape) lui
permettrait de revenir là où il s’était
imposé en 2004 et avait lancé son
célèbre « No gifts » (plus de cadeaux).
Le Ventoux (20e étape), lui rappellerait sa rapide ascension en 2002, à
l’issue de laquelle il avait évoqué le
désamour des Français qu’il ne comprenait pas.
D.O.
! L’Agence française de lutte
contre le dopage (AFLD) refusera d’intervenir sur le Tour de
France 2009 si elle est cantonnée au
rôle de « sous-traitant » de l’UCI
(Union cycliste internationale), affirme son président Pierre Bordry
dans le quotidien « le Monde » daté
de vendredi. « Il n’est pas question de
repartir comme en 2007 avec l’UCI
chargée de la stratégie des contrôles
et l’AFLD en simple sous-traitant
pour faire les prélèvements et les
analyses », déclare-t-il. Pierre Bordry
a exigé des « garanties de transparence » de la part de l’UCI, condition
à laquelle il « serait d’accord pour
coopérer ». Garanties qu’il estime ne
pas avoir.
EN BREF
쐍 Cyclisme
쐍 Golf
Christian Prudhomme, directeur
du Tour de France, a été élu à la présidence de l’AIOCC (Association
internationale des organisateurs de
courses cyclistes) pour une durée
quatre ans. Il succède à Victor Cordero, responsable de la Vuelta.
Severiano Ballesteros, l’ancien
champion espagnol, se trouve dans
un « état grave ». Il subira aujourd’hui une nouvelle opération
chirurgicale considérée par les médecins comme « très compliquée ».
Ce sera la troisième intervention en
onze jours.
쐍 Dopage
L’Association des coureurs cyclistes italiens (ACCPI) s’est prononcée pour la suspension à vie
d’un coureur déclaré positif, après
les récents cas de dopage du Tour
de France.
La commission juridique de
l’Agence nationale antidopage autrichienne (Nada) a suspendu pour
deux ans la triathlète Lisa Hütthaler,
âgée de 25 ans et ex-championne
d’Europe des moins de 23 ans, pour
s’être dopée à l’EPO.
쐍 Rallye
Sébastien Loeb, quadruple champion du monde et passionné d’hélicoptère, a volé cette semaine dans
un Alphajet de la Patrouille de
France et décrit cette expérience
comme « inoubliable ».
쐍 Rugby
Ross Skeate, le 2e ligne sud-africain des Stormers (2,01 m, 114 kg),
arrive aujourd’hui à Toulon.
BNP PARIBAS MASTERS 2008
TIRAGE AU SORT
EN DIRECT ET EN EXCLUSIVITÉ
SUR INFOSPORT
Campagne BNPPM 2008 Illustrasport
CE SOIR À 19H
WWW.INFOSPORT.FR
1 E R E CHAINE D’INFO SPORTIVE
DISPONIBLE SUR LE CABLE,
22
ET
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
V E S T I A I R E S
៑ Hantz entraîne
des… benjamins
Des professionnels de Sochaux
aux benjamins d’Onetle-Château, il n’y a parfois qu’un
pas. Limogé par le club doubiste
en décembre 2007, Frédéric
Hantz se ressource actuellement
dans son Aveyron natal. Depuis
le début de cette saison, il
entraîne ainsi l’équipe benjamine
du club amateur aveyronnais
(NDLR : dans laquelle évolue son
fils Hugo) et la coache chaque
samedi. Hantz, qui s’est donné
un an pour revenir dans le
circuit (en L 1 ou à l’étranger de
préférence), est également
consultant pour Canal +.
៑ Alonzo journaliste
Le gardien du FC Nantes se
lance dans la presse. Il est en
effet le cofondateur du futur
bimestriel « Surface football
magazine ». La sortie du premier
numéro de ce magazine, tiré à
70 000 exemplaires et vendu
3,90 ", est prévue le
4 novembre. Richement illustré, il
traitera de l’actualité du football,
mais de manière décalée avec
notamment une large place
accordée aux people. Alonzo y
signera l’édito et réalisera même
une interview du chanteur Louis
Bertignac.
៑ Lacatus
en avait ras-le-bol
Ce n’est pas seulement en raison
de l’incroyable défaite face à
Lyon mardi (5-3) que Marius
Lacatus a démissionné du poste
d’entraîneur du Steaua Bucarest.
L’ancien international ne
supportait plus son président, le
bouillant Gigi Becali. Ce dernier
lui a ainsi envoyé un SMS à la
mi-temps du match en lui
demandant de remplacer
Arthuro et Semedo. Lacatus ne
l’a pas écouté et le président est
rentré dans une violente colère :
« Je ne veux pas le virer, je veux
le laisser se casser le cou tout
seul », a alors lâché Becali. Par
crainte de débordements,
Lacatus a compris qu’il valait
mieux se retirer rapidement.
LES SPORTS
Judo/Mondiaux juniors
Riner s’est fait respecter
T
EDDY RINER, champion
du monde seniors dans la
catégorie des + 100 kg, a
conservé son titre mondial en juniors en battant en finale le Japonais Masaru Momose, hier à
Bangkok. Pour sa dernière prestation dans cette catégorie d’âge,
Riner, 19 ans, est devenu le premier judoka de l’histoire à réussir
le triplé mondial juniors-seniorsjuniors et le premier Français à
s’imposer deux fois de suite lors
des Mondiaux juniors.
« J’ai pris beaucoup de plaisir à
combattre lors de ces Championnats du monde. J’ai remarqué que mes adversaires avaient
du respect pour moi mais, dès
leur entrée sur le tapis, ils ont tout
fait pour me battre, a expliqué Riner qui a gagné tous ses combats
sur ippon. Je suis resté très
concentré et je savais exactement
ce que j’avais à faire pour décrocher cette médaille. »
L.J.
BANGKOK (THAILANDE), HIER. Teddy Riner (à droite, ici face au
Hongrois Akos Duso) a remporté un second titre mondial en juniors.
(AFP/P. KITTIWONGSAKUL.)
LES RESULTATS
I BASKET. Euroligue hommes
Fiat, en France depuis toujours
et pour toujours.
Depuis le Salon de Paris de 1902, où le
premier modèle Fiat 12 HP était présenté
aux Français, nous avons fait du chemin
ensemble.
(1er tour) : NANCY - Barcelone . Eurocoupe femmes : Bnot Hasharon (Isr)
CHALLES n.p. ; Coimbra (Por) TARBES n.p.
I TENNIS. Tournoi ATP de Bâle,
2e tour : Nalbandian (Arg/no 2) b.
Vliegen (Bel) 6-4, 5-7, 7-6 (7/4) ;
Blake (EU/no 4) b. Hernandez (Esp)
6-7 (4/7), 6-2, 6-4 ; Federer (Sui) b.
Nieminen (Fin) 7-6 (8/6), 7-6 (7/1).
Tournoi ATP de Saint-Pétersbourg,
2e tour : Tipsarevic (Ser) b. CHARDY
6-4, 7-6 (7/3). Tournoi WTA de Luxembourg, 2e tour : MAURESMO
(no 5) b. Groenefeld (All) 6-3, 6-1.
Tournoi WTA de Linz, 2e tour : CORNET (no 8) b. Kirilenko (Rus) 1-6, 6-2,
6-1.
Aujourd’hui, le Groupe Fiat en France, ce
sont près de 10 000 salariés, un chiffre
d’affaires de 6,2 milliards d’euros en 2007
et 45 établissements, usines, centres de
formations et sièges sociaux.
En direct à la télé
Avec une progression de 48% des ventes
en 2008, due à nos modèles phares et à
notre leadership européen en matière de
faibles émissions de CO2 (source JATO avril 2008), la marque Fiat continue de se
développer grâce à votre confiance.
Golf
Basket
Pro A,
Besançon - Roanne
20 h 30
Sport +
Football
Ligue 2,
Lens - Amiens
Masters de Castellon
Open de Scottsdale
20 h 30 Ma Chaîne Sport
15 heures
minuit
Sport +
Sport +
20 h 45
Eurosport
13 h 45
Eurosport
Handball
D 1,
Paris - Ivry
Moto
Vitesse, GP de Valence,
essais
Rugby
Mont-de-Marsan - Biarritz 20 h 30 Canal + Sport
FIAT, C’est aussi votre histoire.
Tennis
Tournoi ATP de Bâle
Open de Lyon
16 heures
16 heures
Eurosport
Sport +
ET AUSSI
AU PROGRAMME
I CYCLISME. Tour du Faso.
I FOOTBALL. Championnat d’Alle-
magne (9e journée) : Leverkusen - FC
Cologne. Championnat National
(13e journée) : Calais - Istres, Gueugnon - Libourne-Saint-Seurin, Pacysur-Eure - Cannes, Créteil - Sète.
I TENNIS. Suite des tournois ATP de
Bâle (Sui), Saint-Pétersbourg (Rus),
Lyon. Tournois WTA de Linz (Aut), de
Luxembourg.
24
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
LES SPORTS
Ski alpin, Coupe du monde/Slalom géant de Sölden, J - 2
« J’ai de belles années devant moi »
JEAN-BAPTISTE GRANGE, 2e de la Coupe du monde de slalom 2007-2008
O
N L’AVAIT LAISSÉ un aprèsmidi de mars en larmes dans
l’aire d’arrivée du slalom de
Bormio (Italie). Une faute à quatre
portes de la ligne l’avait alors privé
d’une victoire au classement final de
la Coupe du monde de slalom. A
24 ans, Jean-Baptiste Grange, seul
Français depuis Luc Alphand en
1997 à avoir remporté quatre
manches de Coupe du monde (trois
en slalom, une en combiné), débute
sa saison dimanche à l’occasion du
géant de Sölden (Autriche).
Comment se présente
ce début de saison ?
I Jean-Baptiste Grange. Plutôt
bien. On a fait de bons entraînements, notamment en Argentine
entre le 20 août et le 20 septembre où
l’on a bénéficié de très bonnes conditions. On a enchaîné sur deux stages
à Tignes, où j’ai fait un peu de géant
mais aussi de la vitesse. Il va maintenant falloir passer en mode course.
Vous commencez par un
géant et non par un slalom,
votre spécialité. N’est-ce pas
un peu frustrant ?
Oui et non. Quand on attaque par sa
discipline, on est forcément plus à
l’aise, mais on a aussi davantage de
pression. En géant, je reste sur une
4e place l’an passé, mais je ne suis
pas encore aussi bien qu’en slalom
ou en combiné. Ce sera surtout l’occasion d’aller chercher un résultat
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
afin de me libérer pour les courses
suivantes.
Avez-vous digéré la déception
de la dernière
Coupe du monde ?
Ce fut un moment difficile à vivre,
mais j’ai vite relativisé. C’était déjà
bien d’avoir pu jouer le globe de cristal. Je n’ai surtout pas à rougir et les
défaites font aussi partie du sport.
J’ai de belles années devant moi et
beaucoup de médailles et de globes
à aller chercher.
Les femmes
premières
en piste
A
« Les Mondiaux peuvent
servir de déclic »
Que vous a-t-il manqué
par rapport au vainqueur,
l’Italien Manfred Mölgg ?
J’ai fait un très gros mois de janvier,
mais lui a été capable d’être bon sur
toute la saison. Il n’a jamais été leader avant l’ultime manche, j’étais davantage sous les feux des projecteurs. Il a fallu que j’apprenne tout ce
qui va avec les victoires et j’ai accusé
le coup en février.
La saison s’annonce chargée
puisque vous devez
confirmer, mais aussi vous
positionner en vue des Jeux
de 2010 et réussir
les Mondiaux de Val-d’Isère
en février…
UN PEU PLUS de trois
mois des Championnats
du monde (2 au 15 février, à
Val-d’Isère), les skieurs tricolores entament leur saison, ce
week-end, en Autriche. Les
femmes, emmenées par Ingrid
Jacquemod, 6e l’an passé sur
cette même piste de Sölden et
9e au classement final de la
Coupe du monde de géant, et
Tessa Worley, médaillée de
bronze (géant) la saison dernière, lors des Mondiaux juniors, en découdront dès demain matin (9 h 30). Dimanche
(15 heures), ce sera au tour de
Jean-Baptiste Grange, Frédéric
Covili et Cyprien Richard de défier les meilleurs spécialistes
mondiaux.
Jean-Baptiste Grange commence la saison sans pression par le géant
de Sölden (Autriche) où il ne part pas favori. (LP/MATTHIEU DE MARTIGNAC.)
C’est une année très particulière.
Disputer des Championnats du
monde à domicile est peut-être
même encore plus dur que les JO ! Je
sais que je représente une grosse
chance de médaille pour la France.
J’ai appris à gérer les événements et
je suis assez confiant.
Ne vous sentez-vous pas
esseulé au sein de cette
équipe de France qui tarde à
obtenir des résultats ?
On peut penser que je suis le seul à
pouvoir accrocher des podiums,
mais, l’an passé, Julien Lizeroux finit
6e mondial. On a aussi vu que Tho-
mas Fanara pouvait gagner des
manches et que Pierre-Emmanuel
Dalcin, même s’il est souvent tombé,
était aux avant-postes. Il y a vraiment
une belle équipe de France et les
Mondiaux peuvent servir de déclic.
Propos recueillis
par Sandrine Lefèvre
25
JOUR
DE
L’ANNÉE
AUJOURD’HUI
Saint
Florentin
298 e
DEMAIN
Saint
Crépin
Quel temps fait-il ?
Pour qui sonne
le gris ?
Nuageux
Eclaircies
Brouillard
11 14
Le Havre
Vent
Strasbourg
6 13
2 15
9 14
Evry
Nancy
Rennes
-1 16
La Rochelle
ClermontFerrand
appelez le 0 892 350 700
et dites "METEO"
(0,34 €/minute)
Lyon
1 16
Surveillez le soleil (si vous l’apercevez, ce qui est loin
d’être évident) car il sera vite kidnappé par une bande
de nuages. Cette organisation nébuleuse gardera captif l’astre préféré sans jamais demander de rançon.
Tout juste revendiquera-t-elle quelques gouttes de
pluie, l’après-midi, sur le nord de l’Ile-de-France et le
nord-ouest de l’Oise. Cette captivité scintillante aura
un effet dévastateur sur le moral du mercure.
Bordeaux
17 21
6 16
Nice
Toulouse
Marseille
Perpignan
8 19
Températures
Samedi 25 octobre
Dimanche 26 octobre
15 km/h
Le prisonnier
5 16
Grenoble
3 17
4 18
Melun
Dijon
Tours
Toute la météo
par téléphone :
2 12
2 12
Orléans
3 15 Nantes
Meaux
6 13
4 12
Versailles
Paris
Brest
Averses Bruines ou pluies
Neige
Verglas
4 12
Pontoise
Cherbourg
mini maxi
Orages
7 12
Lille
Couvert
En Ile-de-France
60 km/h
Biarritz
Soleil
Votre météo
Aujourd'hui, vendredi 24 octobre
Question : va-t-il faire beau ? Réponse : P’têt
ben qu’oui, p’têt ben qu’non. Pas facile de
faire autre chose qu’une réponse de Normand vu que le ciel n’arrivera pas à se mettre
d’accord avec lui-même. Après s’être auto
saisi du dossier météo du jour, il choisira de
mettre un peu de tout dans l’horizon hexagonal. Ce sera donc au petit bonheur la
chance. Et à ce petit jeu-là, la Bretagne, la
Normandie et le Nord-Pas-de-Calais au
Nord, le Languedoc-Roussillon pour le SudEst, seront les grands perdants. Dans ces
contrées, le ciel sera de plomb et les gouttes
fréquentes. Si ces régions sont les oubliées
des éclaircies, la Corse empochera, elle, le
César de la « loose ». Les pluies y seront soutenues et les averses orageuses alors qu’ailleurs nuages et éclaircies se feront des politesses : « Après vous… Non, je n’en ferai rien.
Mais j’insiste… » En revanche, côté douceur,
aucune région ne parviendra à rivaliser avec
l’Ile de Beauté et ses 22o C. Aucune !
Horaires à Paris
Pour tout autre lieu
www.imcce.fr
LEVER : 3 h 18
COUCHER : 16 h 46
LEVER : 8 h 27
COUCHER : 18 h 42
14 19
Bastia
La météo c'est toutes les demi-heures
de 6 h 30 à 9 h 30 sur
50 km/h Ajaccio
14 22
Lundi 27 octobre
Mardi 28 octobre
4 14
7
6 16
14
3 14
7
6
9 15
11 17
15
10 13
8 13
7
14
6
6
9
11
6
11
15
17
4 18
13 20
7
3
6 19
11 20
8 12
12 21
13 20
17
12 23
Chacun son camp
Versatile
Ça ne s’arrange pas
Toussaint avant l’heure
Puisqu’il faut choisir son camp, c’est sur les régions d’un large quart nord-ouest qu’Apollon
choisira de poser ses rayons, laissant la part
belle aux nuages sur tout le reste du pays.
Le Nord-Ouest le constatera avec amertume :
l’astre du jour est versatile. Lui qui, la veille, ne
jurait que par ces contrées s’en détournera aujourd’hui au profit des régions du Sud.
Pour ne pas changer, c’est le pourtour méditerranéen qui aura le plus beau rôle. Sur le reste du
pays, l’apparition d’une nouvelle perturbation
effraiera le mercure.
Un temps de Toussaint avant l’heure, voilà ce
qui nous attendra. Une répétition générale
avant d’aller fleurir les tombes des disparus ? Et
celle du mercure par la même occasion.
Comment ça va ?
Alexandra
Marty
■ Le baromètre
de l’amour
par
Bélier : Vous pourriez
bien rencontrer l’âme
sœur, sans avoir rien
fait pour ça ! Cancer :
Ce sont les enfants qui
seront au centre de vos
préoccupations et la
cause de votre fatigue.
Balance : La vie à
deux vous semblera
idéale. Les célibataires
voudront sauter le pas.
Capricorne : Vous qui
avez habituellement les
pieds sur terre risquez
de vous laissez emporter par la passion. ■
Bon anniversaire
Kevin Kline, 61 ans.
Wayne Rooney, 23 ans.
Votre horoscope par téléphone:
appelez le 0 892 350 700
et dites "ASTRO "
(0,34 /minute)
26
BELIER
21 mars - 20 avril
Cœur. Vous pourriez faire de belles rencontres. Réussite. Restez discret sur vos
projets. On cherchera à vous mettre des bâtons
dans les roues. Forme. Tout va bien.
TAUREAU
21 avril - 20 mai
Cœur. Vous aimeriez qu’on se montre un
peu plus compréhensif. Réussite. Vous
vous sentez plus à l’aise et avancerez bien.
Forme. Evitez les nuits blanches.
GEMEAUX
21 mai - 21 juin
Cœur. Vous êtes beaucoup trop susceptible ! Réussite. Les conseilleurs ne sont
pas les payeurs ! Faites comme vous le sentez.
Forme. Vous n’avez pas la forme.
CANCER
22 juin - 22 juillet
Cœur. Les enfants vous prennent toute
votre énergie. Réussite. Si vous avez des
remarques à faire à vos collègues, soyez diplomate. Forme. Décompressez.
Votre horoscope
LION
23 juillet - 22 août
Cœur. Vous êtes trop tendu pour avoir
une discussion constructive. Réussite.
Votre budget n’est pas élastique. Soyez raisonnable. Forme. Entretenez votre forme.
VIERGE
23 août - 22 septembre
Cœur. Vous trouvez les reproches que
l’on vous fait injustifiés. Réussite.
Utilisez les conseils ou les remarques judicieuses
pour vous améliorer. Forme. Bon tonus.
BALANCE
23 septembre - 22 octobre
Cœur. Il est loin le temps où vous déprimiez seul dans votre coin ! Réussite.
Entretenez les bonnes relations dans le secteur
professionnel. Forme. Faites un petit régime.
SCORPION
23 octobre - 21 novembre
Cœur. Profitez de chaque instant de bonheur. Réussite. Vous aimeriez améliorer
vos relations avec un supérieur, mais ce n’est pas
simple. Forme. Prenez des vitamines.
SAGITTAIRE
22 novembre - 20 décembre
Cœur. Ne cherchez pas la petite bête
alors que tout va bien ! Réussite. Vous
aurez beaucoup de mal à vous concentrer.
Forme. Vous êtes trop gourmand.
CAPRICORNE
21 décembre - 19 janvier
Cœur. Une nouvelle rencontre risque de
vous faire perdre la tête. Réussite. Vous
ferez preuve d’initiative et de bonne volonté.
Forme. Un peu de fébrilité.
VERSEAU
20 janvier - 18 février
Cœur. Votre optimisme sera communicatif. Réussite. Vous vous faites beaucoup trop de souci pour votre travail. Forme.
Vous manquez de sommeil.
POISSONS
19 février - 20 mars
Cœur. Vous pourriez décider d’officialiser
votre relation. Réussite. Si vous devez
passer un entretien, tout se passera bien.
Forme. Le tonus est de retour.
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
LE SPORT HIPPIQUE
Changement de décor pour Rosy
SAMEDI A ENGHIEN-SOISY. Difficile d’avancer des certitudes dans la mesure où les courses
dites de référence se sont déroulées à Auteuil. Notre favorite, ROSY DE CYBORG,
va découvrir l’hippodrome du Val-d’Oise et possède les moyens d’y briller.
14 h 45
14 h 35
NOS PRONOSTICS
EN CLAIR
Le Gentleman sur les pistes
I Des lignes… à Auteuil. Ces sauteurs de
4 ans commencent à être bien connus des turfistes. Plusieurs d’entre eux ont en effet pris part à
deux épreuves références, supports de quinté, sur
la butte Mortemart. Mais le problème est de savoir
si ces lignes sont fiables. Car le rythme des courses
à Enghien diffère beaucoup de celui à Auteuil, en
raison d’un tracé plus coulant. L’aptitude au parcours ne doit donc pas être négligée.
I ROSY DE CYBORG, notre favorite. Après
s’être frottée, très honorablement, à l’élite de la génération sur les haies, ROSY DE CYBORG vient
d’effectuer de bons débuts dans la catégorie des
handicaps, s’emparant de la deuxième place du
Prix Guillaume de Pracomtal. Si la piste d’Enghien
ne la rebute pas, elle devrait encore jouer un premier rôle.
I ZIBIMIX peut progresser. Concurrent possédant sans conteste la meilleure classe de plat (il
s’est placé au niveau listed), ZIBIMIX ne sera pas
dérouté par le rythme probablement sélectif de
l’épreuve. Encore peu expérimenté sur les obstacles, il devrait afficher des progrès sur sa dernière
sortie et peut dès lors espérer un accessit.
I La forme de DARVILEZ et ELIXIR DU BERLAIS. Collectionnant les troisièmes places à ce niveau depuis deux mois, DARVILEZ devrait encore
donner le meilleur de lui-même et prendre une
part active à l’arrivée. Lauréat de l’épreuve de référence, ELIXIR DU BERLAIS a logiquement été
pénalisé de quatre kilos, mais il demeure capable
de s’immiscer dans la bonne combinaison. Il est à
noter que ces deux chevaux ont déjà bien couru à
Enghien, sur le steeple.
I TIGRESSE ROSE, toutes griffes dehors.
Après un début de carrière discret, TIGRESSE
4 TIGRESSE ROSE
17 ZIBIMIX
5 ROSY DE CYBORG
2 ELIXIR DU BERLAIS
3 JOYAU D’ORFAUSSE
10 SPRINT CAR
14 DARVILEZ
15 QUEBIR BERE
Les préférés de S. Flourent
5 ROSY DE CYBORG
17 ZIBIMIX
14 DARVILEZ
4 TIGRESSE ROSE
13 PEARSE
1 ORACLE
10 SPRINT CAR
2 ELIXIR DU BERLAIS
L’opinion de G. Maarek
AUTEUIL, LE 27 SEPTEMBRE. ROSY DE CYBORG franchit la haie d’essai avant le Prix de
Maisons-Laffitte (haies, 3 600 m) dont elle termine quatrième. (SCOOP/DYGA.)
ROSE a montré de la qualité lors de ses quatre
dernières sorties. Surtout, elle semble particulièrement se plaire sur la piste d’Enghien. On en veut
pour preuve sa victoire du mois d’avril et sa récente
troisième place à un niveau nettement supérieur.
Pour son premier handicap, elle paraît correctement placée au poids et peut donc avoir de légitimes ambitions pour les places, voire mieux.
I La vraie JOYAU D’ORFAUSSE ? Jugée sur
ses valeurs de début d’année, entre autres sur ce
tracé, JOYAU D’ORFAUSSE possède une chance
théorique indéniable. Mais ses deux dernières sorties en obstacles n’incitent pas à un optimisme débordant. La retenir ou non est donc une affaire
d’impression.
I QUEBIR BERE, un moral de vainqueur.
Dominé dans l’épreuve du 2 octobre, QUEBIR
BERE vient de se refaire le moral, en survolant un
réclamer à Auteuil. Comme il a prouvé son aptitude au profil d’Enghien, il ne surprendrait pas
outre mesure en s’emparant d’une place.
Julien Sellier
Résultats et rapports en direct sur le 08 92 68 36 75
(EPA-0,34€/mn)
Quinté plus - Quarté plus - Tiercé - 2sur4 - Couplés
CHEVAUX
S.R.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
ORACLE (E1)
ELIXIR DU BERL.(E1)
JOYAU D'ORFAUSSE
TIGRESSE ROSE
ROSY DE CYBORG
MISTER VASSY
MESTRAL
QUARTEL
DROUOT
SPRINT CAR
MADRA OCEAN
VISION STAR
PEARSE
DARVILEZ
QUEBIR BERE
ASTARETHA
ZIBIMIX
Hb.
Hgr.
Fb.f.
Fb.
Fal.
Hb.
Hal.
Hal.
Hb.
Mb.f.
Hb.
Mb.
Hal.
Hal.
Hgr.
Fb.
Mb.
AGE POIDS
4
4
4
4
4
4
4
4
4
4
4
4
4
4
4
4
4
70
68
67
67
66
66
65
65
65
65
65
64,5
64
63
63
63
62,5
JOCKEYS
C. Pieux
E. Chazelle
F. Dehez
N. Desoutter
D. Gallagher
A. Kondrat
B. Bénard
D. Cottin
B. Chameraud
Cyr. Gombeau
R. Schmidlin
S. Dupuis
P.-A. Carberry
O. Sauvaget
S. Colas
J. Nattiez
A. Lecordier
ENTRAINEURS
PROPRIETAIRES
Rob. Collet
Rob. Collet
C. Scandella
D. Windrif
F.-M. Cottin
T. Trapenard
Ron. Caget
F.-M. Cottin
J.B. de Balanda
J.-L. Gay
Mar. Rolland
F. Belmont
F.-M. Cottin
Christo Aubert
J.-P. Gallorini
P. Rago
B. Secly
C. Cohen
S. Vidal
N. Mahjoub
C. Trecco
W.-B. Connors
E. Man. Garcia
P. Gellman
J.-P. Sénéchal
J.-P. Raymond
C. Guedj
Mme M. Bryant
A. Gaudu
T.-A. Killoran
A. Berthol
Ecurie Zingaro
F. Pereira
Wertheim. & Fr.
GAINS
73 700
77 895
50 600
45 005
63 180
14 700
47 050
27 770
23 220
22 230
15 220
10 560
38 040
38 530
14 400
10 570
ORIGINES
DERNIERES PERFORMANCES
Cotes
Poliglote - Old Beino
Loup Solitaire - Euil Eagle
Ultimately Lucky - Aldounia
Sèvres Rose - Miss Tigresse
Cyborg - Rosy Junior
Robin des Ch. - Gay Native
Ecologist - Lesa Bery
Le Malemortois - Maldives
Danetime - Algoa
Sleeping C. - Lady Yasm.
Urban Ocean - Madragoa
Law Society - Vicenca
River Bay - Little Rocket
Villez - Darlirad
Trempolino - Kanonette
Astarabad - Margaretha
Linamix - Izibi
0h 1h 5h 10p 0p 9h 0p 7h 1h 4h
1h 2h 6h 2s 2h As 9h 7h 2s 4s
0h 3p 4p Ah 2h 1h 1h (07) 3h 7h
3h 5h 1h 1h Ah (07) 6h 6h 0p
2h 4h 2h 0h 1h
5s 2s 4h 2s 1s 3s 4h 1h (07) 4h
1h 4h 9h 3h 7h Ts Ts 3s 8h 1h
9s 6h As Ts As 3s 2s 4h 1h Th
0h 1h 7h 8p (07) 3h 10p 1p 5p 10p
4h 0p 0p 5h 2h 2p 9p (07) 0p 6p
10h Ah (07) 6h
0h Th 0p 4h 2h 6h (07) 8p 5p 5p
6h 8h 2h 10h
3h 3h 3h 0h As 6s 1s 3h Th (07)
1h 9h 9h 3h 6h 2h 2h As Ah (07)
Ah Th 9h 8h Th 1h (07) Th 4p 0p
6h 3h 5h 1p 5p 2p (07) 5p 4p 3p
28/1
11/1
16/1
13/1
5/1
32/1
45/1
48/1
35/1
21/1
51/1
38/1
24/1
9/1
18/1
42/1
7/1
Pour 4 ans. Référence : + 7.
L’ARGUS
1. Oracle, 70 ; 2. Elixir du Berlais, 68 ; 3.
Joyau d’Orfausse, 68 ; 4. Tigresse Rose,
67 ; 5. Rosy de Cyborg, 67 ; 6. Mister
Vassy, 66 ; 7. Mestral, 65 ; 8. Quartel, 63 ;
9. Drouot, 66 ; 10. Sprint Car, 65 ; 11.
Madra Océan, 64 ; 12. Vision Star, 66 ;
13. Pearse, 64 ; 14. Darvilez, 63 ; 15. Québir Béré, 64 ; 16. Astaretha, 63 ; 17. Zibimix, 63.
Son classement interprété : 5 Rosy
de Cyborg - 17 Zibimix - 14 Darvilez - 2
Elixir du Berlais - 4 Tigresse Rose - 9
Drouot - 15 Québir Béré - 12 Vision Star.
.
28
Les pronostics de la presse
Bilto .............................................................. 5
14
2
4
17
13
1
Week-End Antilles (M. Del Vecchio)...... 17
5
14
4
2
1
Tiercé Magazine (H. Benhaïm) .............. 17
14
5
10
1
2
12 Week-End.................................................... 17
14
5
4
2
10
1
Europe 1 (J. Covès).................................... 5
14
10
12
17
15
6
Paris Normandie ........................................ 4
5
14
17
2
10
13
Ouest-France (F. Fougeray)..................... 5
4
2
14
17
12
10 Lyon Première (J.-M. Roffat)................... 10
6
14
5
1
9
17
Radio NetCom. (R. Tombarel)................. 5
2
4
6
14
1
17 L’Indépendant de Perpignan ................... 17
5
14
15
10
2
4
Tropic Courses (A. Yrius) ........................... 5
14
17
2
9
1
15 France Soir ................................................... 4
5
14
17
6
2
Geny.com (la synthèse).............................. 5
14
4
17
2
10
13 Paris-Course (F. Cardillot).......................... 5
2
17
1
14
10
4
Le Télégramme (G. Pinguet) ..................... 5
14
2
17
4
10
12 Le Dauphiné Libéré (J. Gilles) .................... 5
14
4
17
6
3
2
Paris-Turf (P. Laporte-C. Bloquet) ............ 2
5
17
14
13
13
4
12 Matin Courses ............................................. 5
17
14
15
2
4
1
1
LES PRIORITÉS
18 fois : Rosy de Cyborg (5), Darvilez (14), Zibimix (17) ;
16 fois : Elixir du Berlais (2) ; 14 fois : Tigresse Rose (4) ;
10 fois : Oracle (1), Sprint Car (10) ; 5 fois : Mister Vassy (6),
Vision Star (12), Pearse (13) ; 4 fois : Québir Béré (15) ;
L’analyse de J.-B. Pigalle
5 ROSY DE CYBORG
14 DARVILEZ
3 JOYAU D’ORFAUSSE
15 QUEBIR BERE
17 ZIBIMIX
4 TIGRESSE ROSE
10 SPRINT CAR
2 ELIXIR DU BERLAIS
Le papier de L. Stieven
REUNION I - 3e COURSE - Prix d’Amiens - Haies - Handicap
90 000 " - 3 800 m - Départ vers 14 h 50
N°
5 ROSY DE CYBORG
14 DARVILEZ
13 PEARSE
17 ZIBIMIX
9 DROUOT
2 ELIXIR DU BERLAIS
12 VISION STAR
3 JOYAU D’ORFAUSSE
2 fois : Drouot (9) ; 1 fois : Joyau d’Orfausse (3).
ABANDONNÉS :
Mestral (7), Quartel (8), Madra Océan (11), Astaretha (16).
17 ZIBIMIX
2 ELIXIR DU BERLAIS
5 ROSY DE CYBORG
14 DARVILEZ
4 TIGRESSE ROSE
1 ORACLE
15 QUEBIR BERE
12 VISION STAR
LEUR SYNTHÈ SE
5 ROSY DE CYBORG
17 ZIBIMIX
14 DARVILEZ
2 ELIXIR DU BERLAIS
4 TIGRESSE ROSE
3 JOYAU D’ORFAUSSE
15 QUEBIR BERE
10 SPRINT CAR
L’entraîneur à suivre
David Windrif
A
LA TÊTE d’un effectif d’une
vingtaine de chevaux, David
Windrif (41 ans) est entraîneur depuis
sept ans et est basé à Chantilly (Oise).
Après les exploits de PADISHA SOY
dans le Grand Steeple d’Auteuil et la
tentative de PORTAL’S TOY demain
dans celui d’Enghien, il présente TIGRESSE ROSE dans ce quinté. « Je
pense qu’elle est capable de se révéler
à ce niveau car c’est une jument tardive que j’estime beaucoup. Elle a très
bien travaillé depuis sa récente bonne
fin de course. Si le terrain s’assouplit,
elle détient une bonne chance dans ce
lot, surtout qu’elle vient de faire ses
preuves à Enghien. »
Gentleman
I SON CHOIX : 17 ZIBIMIX, 14 DARVILEZ, 5 ROSY DE CYBORG, 4 TIGRESSE ROSE, 3 JOYAU D’ORFAUSSE, 10 SPRINT CAR, 15
QUEBIR BERE, 2 ELIXIR DU BERLAIS.
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
LE SPORT HIPPIQUE
1
Oracle
70
C. Pieux
0h 1h 5h 10p 0p 9h
Il vient de marquer le pas après sa victoire dans un quinté à Auteuil. A ne pas
condamner cependant.
Auteuil, 2 octobre 2008. Prix Guillaume de
Pracomtal. Terrain très souple. Haies.
90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Elixir du Berlais
64. 2. Rosy de Cyborg 66. 3. Darvilez 63. 4.
Magic Mambo 65. 5. Troque 62. 6. Zibimix 62.
0. ORACLE 70 (C. Pieux 9/1). 18 part. 4 - 1/2 1 - 2 1/2 - 3/4.
! SA MEILLEURE PERFORMANCE
Auteuil, 9 septembre 2008. Prix Alain et
Gilles de Goulaine. Terrain souple. Haies.
90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. ORACLE 66 (E.
Chazelle 15/1). 2. Quondor de Kerser 71. 3.
Darvilez 63. 4. Quisait 65. 5. La Fée de Breizh
64. 6. Elixir du Berlais 64. 20 part. 2 1/2 - 1 1/2 - 2 1/2 - 3/4.
Clairef-Deauvil, 26 août 2008. Prix de la Ville
de Tourgeville. Terrain bon souple. Haies.
90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Quondor de
Kerser 68. 2. Pibrac 64. 3. Darvilez 64. 4. La
Fée de Breizh 65. 5. ORACLE 67 (Cyr. Gombeau 10/1). 6. Ma Belle Tef 64. 18 part. 3 - 3 cte encol. - 2 - nez.
6
Mister Vassy
66
A. Kondrat
2
Elixir du Berlais
68
E. Chazelle
3
Joyau d'Orfausse
67
4
F. Dehez
Tigresse Rose
67
Mlle N. Desoutter
2h 4h 2h 0h 1h
Cette pouliche de qualité est en grande
forme. Même si elle n’est pas confirmée
à Enghien, elle est notre favorite.
! SA MEILLEURE PERFORMANCE
Clairef-Deauvil, 26 août 2008. Prix de la Ville
de Tourgeville. Terrain bon souple. Haies.
90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Quondor de
Kerser 68. 2. Pibrac 64. 3. Darvilez 64. 4. La
Fée de Breizh 65. 5. Oracle 67. 6. Ma Belle Tef
64. 0. JOYAU D'ORFAUSSE 68 (F. Dehez 17/2).
18 part. 3 - 3 - cte encol. - 2 - nez.
Auteuil, 1er avril 2008. Prix Général de Rougemont. Terrain lourd. Haies. 90 000 ".
3 600 m. Quinté + 1. Yellowman 65. 2. Assureur 69. 3. Atlas du Berlais 70. 4. Rescato de
l'Oust 65. 5. Carolus Quercus 64. 6. Torre del
Greco 65. 0. JOYAU D'ORFAUSSE 68 (E. Chazelle 16/1). 17 part. 1 - 2 - 2 1/2 - 3 - 4.
Enghien, 6 octobre 2008. Prix Dominique
Sartini. Terrain collant. Haies. 85 000 ".
3 600 m. 1. Voyourovitch 67. 2. Worldbest 71.
3. TIGRESSE ROSE 65 (Mlle N. Desoutter
23/1). 4. Moonlanding 68. 5. Tregard 67. 6.
Cortadillo 66. 9 part. 3 - 6 - 8 - 3 - 1/2.
Auteuil, 3 juin 2008. Prix Miror. Terrain
souple. Haies. 85 000 ". 3 600 m. 1. Melcastle
70. 2. Mobi 71. 3. Calizzano 66. 4. Maille Tayson 67. 5. TIGRESSE ROSE 65 (Mlle N. Desoutter 21/4). 6. Great Shudder 69. 8 part.
tête - 6 - 2 - 1 1/2 - 8.
Auteuil, 2 octobre 2008. Prix Guillaume de
Pracomtal. Terrain très souple. Haies.
90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Elixir du Berlais
64. 2. ROSY DE CYBORG 66 (D. Gallagher
5/1). 3. Darvilez 63. 4. Magic Mambo 65. 5.
Troque 62. 6. Zibimix 62. 18 part. 4 - 1/2 - 1 - 2
1/2 - 3/4.
Auteuil, 2 octobre 2008. Prix Guillaume de
Pracomtal. Terrain très souple. Haies.
90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. ELIXIR DU BERLAIS 64 (E. Chazelle 15/4). 2. Rosy de Cyborg 66. 3. Darvilez 63. 4. Magic Mambo 65.
5. Troque 62. 6. Zibimix 62. 18 part. 4 - 1/2 - 1
- 2 1/2 - 3/4.
Auteuil, 24 septembre 2008. Prix Tournay.
Terrain très souple. Haies. 48 000 ". 3 600 m.
1. Rescato de l'Oust 66. 2. ELIXIR DU BERLAIS
67 (E. Chazelle 11/4). 3. Tregard 67. 4. Mestral 67. 5. Santiponce 66. 6. Quartel 68.
8 part. 6 - 1 1/2 - 2 - 3/4 - 1/2.
Auteuil, 9 septembre 2008. Prix Alain et
Gilles de Goulaine. Terrain souple. Haies.
90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Oracle 66. 2.
Quondor de Kerser 71. 3. Darvilez 63. 4. Quisait 65. 5. La Fée de Breizh 64. 6. ELIXIR DU
BERLAIS 64 (E. Lequesne 16/1). 20 part. 2
1/2 - 1 - 1/2 - 2 1/2 - 3/4.
7
Mestral
65
B. Bénard
! SA MEILLEURE PERFORMANCE
Enghien, 4 mars 2008. Prix Spumate. Terrain
collant. Haies. 90 000 ". 3 500 m. Quinté + 1.
Toorah Laura La 66. 2. JOYAU D'ORFAUSSE
66 (E. Chazelle 9/1). 3. Funny Line 65. 4. Nagha 67. 5. Porte d'Auteuil 64. 6. Atraska 65.
20 part. 3 - 6 - 2 1/2 - 2 1/2 - 3.
8
Quartel
! SA MEILLEURE PERFORMANCE
Enghien, 30 avril 2008. Prix Port Saïd. Terrain
collant. Haies. 46 000 ". 3 500 m. 1. TIGRESSE
ROSE 67 (Mlle N. Desoutter 4/1). 2. Vision
Star 66. 3. Nini de Paris 64. 4. Oracle 66. 5.
Querrana de Sivola 64. 6. Powerful 66.
14 part. 6 - tête - 1 - 5 - 2 1/2.
65
9
D. Cottin
Drouot
65
B. Chameraud
9s 6h As Ts As 3s
Il n’a pas vraiment convaincu lors de sa
récente tentative en steeple à Enghien.
A revoir.
0h 1h 7h 8p (07) 3h 10p
Il avait besoin de courir lors de sa rentrée à Auteuil et devrait afficher des
progrès.
Auteuil, 18 octobre 2008. Prix Bayonnet. Terrain très souple. Steeple-chase. 60 000 ".
4 100 m. 1. Quadrette Collonges 65. 2. Quolibet 65. 3. Klark 67. 4. Sleeping Blue 69. 5.
MISTER VASSY 66 (A. Kondrat 16/1). 6. Qocq
Corricco 67. 9 part. 1 1/2 - tête - 1 - 10 - nez.
Enghien, 30 septembre 2008. Prix Port Said.
Terrain très souple. Steeple-chase. 21 000 ".
3 400 m. 1. Tintamarre 65. 2. MISTER VASSY
69 (A. Lecordier 5/2). 3. Star de Marans 66.
4. Vallée d'Anjou 66. 5. Canto 62. 6. Calenzara 66. 15 part. 2 - 1/2 - 8 - 1 1/2 - encol..
Enghien, 30 septembre 2008. Prix d'Aritxague. Terrain très souple. Haies. 21 000 ".
3 600 m. 1. MESTRAL 68 (R. Bonnet 21/10). 2.
Semiramiss 62. 3. Naname Emery 66. 4. Ticolie 63. 5. Mat Man 62. 6. Kypria 64. 15 part.
3/4 - 2 1/2 - 2 - tête - 1.
Enghien, 6 octobre 2008. Prix du Rouergue.
Terrain collant. Steeple-chase. 50 000 ".
3 500 m. 1. Madox 68. 2. Pibrac 68. 3. Sherkan
du Berlais 65. 4. Léon du Charmil 65. 5. Qerbasa de Kerpaul 63. 6. Powerful 63. 9. QUARTEL 70 (P-A. Carberry 33/1). 14 part. 6 - 4 cte encol. - 3 - 8.
Auteuil, 24 septembre 2008. Prix Tournay.
Terrain très souple. Haies. 48 000 ". 3 600 m.
1. Rescato de l'Oust 66. 2. Elixir du Berlais
67. 3. Tregard 67. 4. Mestral 67. 5. Santiponce 66. 6. QUARTEL 68 (P-A. Carberry
15/1). 8 part. 6 - 1 1/2 - 2 - 3/4 - 1/2.
Auteuil, 2 octobre 2008. Prix Guillaume de
Pracomtal. Terrain très souple. Haies.
90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Elixir du Berlais
64. 2. Rosy de Cyborg 66. 3. Darvilez 63. 4.
Magic Mambo 65. 5. Troque 62. 6. Zibimix 62.
0. DROUOT 66 (B. Chameraud 18/1). 18 part.
4 - 1/2 - 1 - 2 1/2 - 3/4.
10
Sprint Car
65
Cyr. Gombeau
! SA MEILLEURE PERFORMANCE
Auteuil, 24 septembre 2008. Prix Tournay.
Terrain très souple. Haies. 48 000 ". 3 600 m.
1. Rescato de l'Oust 66. 2. Elixir du Berlais
67. 3. Tregard 67. 4. MESTRAL 67 (B. Bénard
19/1). 5. Santiponce 66. 6. Quartel 68. 8 part.
6 - 1 1/2 - 2 - 3/4 - 1/2.
Auteuil, 9 septembre 2008. Prix Alain et
Gilles de Goulaine. Terrain souple. Haies.
90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Oracle 66. 2.
Quondor de Kerser 71. 3. Darvilez 63. 4. Quisait 65. 5. La Fée de Breizh 64. 6. Elixir du
Berlais 64. 9. MESTRAL 62 (B. Bénard 34/1).
20 part. 2 1/2 - 1 - 1/2 - 2 1/2 - 3/4.
11
Madra Océan
65
R. Schmidlin
! SA MEILLEURE PERFORMANCE
! SA MEILLEURE PERFORMANCE
Auteuil, 13 juin 2008. Prix de Royan. Terrain
très souple. Haies. 44 000 ". 3 600 m. 1.
DROUOT 67 (B. Chameraud 15/2). 2. Pearse
67. 3. Quatre Bleue 61. 4. Vision Star 69. 5.
Qape Noir 66. 6. Golden Breeze 63. 20 part. 1
1/2 - tête - 3 - 10 - 3.
Auteuil, 9 mars 2008. Prix Ventriloque. Terrain très souple. Haies. 44 000 ". 3 600 m. 1.
QUARTEL 65 (D. Gallagher 19/1). 2. Mikael
d'Haguenet 65. 3. Quoquo de Chalon 65. 4.
Bon Michel 65. 5. Midoun 63. 6. Hupi de Coutras 65. 12 part. encol. - 3 - 6 - 1 1/2 - 15.
Auteuil, 3 juin 2008. Prix Pharaon. Terrain
souple. Haies. 46 000 ". 3 600 m. 1. Sagalyrique 67. 2. Royal Merci 67. 3. Pennylane 66.
4. Quira d'Oudairies 68. 5. Trooper Clarence
69. 6. Ashkelon 65. 7. DROUOT 65 (B. Chameraud 40/1). 20 part. 2 - 5 - 1 - 5 - 3.
12
Vision Star
64,5
13
S. Dupuis
Pearse
64
P-A. Carberry
4h 0p 0p 5h 2h 2p
Il reste sur une tentative encourageante
sur cet hippodrome. Régulier sur les
obstacles, il peut prendre une place.
10h Ah (07) 6h
Il n’a couru que trois fois dans sa carrière et seulement deux fois cette année, sans convaincre. Tâche délicate.
0h Th 0p 4h 2h 6h
Il n’a certainement pas fait sa course en
dernier lieu. Remarqué auparavant, il
trouve l’occasion de se réhabiliter.
6h 8h 2h 10h
Il n’a pas démérité lors de ses dernières
tentatives, notamment le 30 septembre
à Enghien. Notre coup de folie.
Enghien, 16 septembre 2008. Prix Aston
Blount. Terrain très souple. Haies. 48 000 ".
3 600 m. 1. Moonlanding 68. 2. Honor Guest
63. 3. Funny Line 64. 4. SPRINT CAR 66 (Cyr.
Gombeau 10/1). 5. Ma Belle Tef 66. 6. Baulon
67. 11 part. 5 - 5 - 2 1/2 - 2 - 3.
Enghien, 9 avril 2008. Prix Ouargla. Terrain
collant. Haies. 46 000 ". 3 600 m. 1. Quatre
Vingt Treize 67. 2. Sol Story 66. 3. Inchando
66. 4. Amnos 68. 5. SPRINT CAR 68 (C. Pieux
égal.). 6. Lord des Iles 67. 12 part. 1 - 1 1/2 - 4
- 5 - 2 1/2.
Enghien, 30 septembre 2008. Prix Ouargla.
Terrain très souple. Haies. 46 000 ". 3 500 m.
1. Zoe Dream 64. 2. Le Mioutard 66. 3. Minutieux 68. 4. Kyber Pass 66. 5. Quick Love
Royal 67. 6. Pearse 68. 10. MADRA OCEAN 66
(R. Schmidlin 54/1). 20 part. 6 - 2 1/2 - 4 - 1/2
- 2.
Auteuil, 12 septembre 2008. Prix Vertige.
Terrain très souple. Haies. 44 000 ". 3 600 m.
1. Springer 66. 2. Rosy de Cyborg 67. 3. Zibimix 64. 4. Bonvent 66. 5. Himba 64. 6. Quello
66. 0. MADRA OCEAN 66 (R. Schmidlin 26/1).
20 part. 5 - 8 - 1 1/2 - tête - 3.
Auteuil, 2 octobre 2008. Prix Guillaume de
Pracomtal. Terrain très souple. Haies.
90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Elixir du Berlais
64. 2. Rosy de Cyborg 66. 3. Darvilez 63. 4.
Magic Mambo 65. 5. Troque 62. 6. Zibimix 62.
0. VISION STAR 65 (S. Dupuis 10/1). 18 part.
4 - 1/2 - 1 - 2 1/2 - 3/4.
Auteuil, 9 septembre 2008. Prix Alain et
Gilles de Goulaine. Terrain souple. Haies.
90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Oracle 66. 2.
Quondor de Kerser 71. 3. Darvilez 63. 4. Quisait 65. 5. La Fée de Breizh 64. 6. Elixir du
Berlais 64. 0. VISION STAR 65 (S. Dupuis
28/1). 20 part. 2 1/2 - 1 - 1/2 - 2 1/2 - 3/4.
Enghien, 30 septembre 2008. Prix Ouargla.
Terrain très souple. Haies. 46 000 ". 3 500 m.
1. Zoe Dream 64. 2. Le Mioutard 66. 3. Minutieux 68. 4. Kyber Pass 66. 5. Quick Love
Royal 67. 6. PEARSE 68 (P-A. Carberry 12/1).
20 part. 6 - 2 1/2 - 4 - 1/2 - 2.
Auteuil, 12 septembre 2008. Prix Vertige.
Terrain très souple. Haies. 44 000 ". 3 600 m.
1. Springer 66. 2. Rosy de Cyborg 67. 3. Zibimix 64. 4. Bonvent 66. 5. Himba 64. 6. Quello
66. 8. PEARSE 67 (P-A. Carberry 12/1).
20 part. 5 - 8 - 1 1/2 - tête - 3.
! SA MEILLEURE PERFORMANCE
Enghien, 2 avril 2008. Prix Orvilliers. Terrain
collant. Haies. 46 000 ". 3 300 m. 1. Moonlanding 67. 2. SPRINT CAR 71 (C. Pieux 3/1). 3.
Le Fidèle 69. 4. Tregard 65. 5. Nokando 67. 6.
Vision Star 65. 20 part. 1 1/2 - 2 1/2 - 8 - 6 cte tête.
66
D. Gallagher
3h 5h 1h 1h Ah 6h
Elle vient de se faire remarquer par son
excellente fin de course. Régulière, elle
aura des prétentions.
1h 4h 9h 3h 7h Ts
Gagnant à Enghien récemment d’une
épreuve à réclamer, il peut encore bien
courir dans ce lot plus relevé.
! SA MEILLEURE PERFORMANCE
Rosy de Cyborg
0h 3p 4p Ah 2h 1h
Elle n’a pas recouru depuis son échec
cet été à Clairefontaine mais elle se
plaît à Enghien. Méfiance.
5s 2s 4h 2s 1s 3s
Il a bien couru sur le steeple d’Enghien
dans une épreuve à réclamer. Doit se
surpasser dans ce lot.
Nancy, 16 mars 2008. Prix Henri Ritter. Terrain très souple. Haies. 14 000 ". 3 400 m. 1.
MISTER VASSY 65 (L. Suzineau 21/10). 2.
Winner Chop 64. 3. Arenix 64. 4. Vercler 68. 5.
Ygrec 61. 6. Kiss me Lips 63. 15 part. 15 - 4 - 6
- 6 - loin.
5
1h 2h 6h 2s 2h As
Irréprochable à chacune de ses tentatives en steeple et en haies à Auteuil, il
mérite crédit aussi à Enghien.
! SA MEILLEURE PERFORMANCE
Auteuil, 25 novembre 2007. Prix du Champ
de Mars. Terrain lourd. Haies. 44 000 ".
3 600 m. 1. Tell No One 66. 2. Pistol Jack 66. 3.
Rhum Brun 63. 4. Quarter 65. 5. Quatre Vingt
Treize 66. 6. MADRA OCEAN 65 (R. Schmidlin
30/1). 15 part. 4 - 3/4 - 5 - cte tête - 2 1/2.
! SA MEILLEURE PERFORMANCE
Enghien, 30 avril 2008. Prix Port Saïd. Terrain
collant. Haies. 46 000 ". 3 500 m. 1. Tigresse
Rose 67. 2. VISION STAR 66 (S. Dupuis 9/1).
3. Nini de Paris 64. 4. Oracle 66. 5. Querrana
de Sivola 64. 6. Powerful 66. 14 part. 6 - tête 1 - 5 - 2 1/2.
! SA MEILLEURE PERFORMANCE
Auteuil, 13 juin 2008. Prix de Royan. Terrain
très souple. Haies. 44 000 ". 3 600 m. 1.
Drouot 67. 2. PEARSE 67 (P-A. Carberry
13/1). 3. Quatre Bleue 61. 4. Vision Star 69. 5.
Qape Noir 66. 6. Golden Breeze 63. 20 part. 1
1/2 - tête - 3 - 10 - 3.
! SA MEILLEURE PERFORMANCE
Auteuil, 27 septembre 2008. Prix de Maisons-Laffitte. Terrain très souple. Haies.
130 000 ". 3 600 m. 1. Questarabad 65. 2. Grivette 66. 3. Quenta des Bordes 63. 4. ROSY
DE CYBORG 61 (E. Chazelle 19/1). 5. Melcastle 66. 6. Sherkan du Berlais 63. 8 part. 1
1/2 - 8 - encol. - 6 - 2.
Auteuil, 12 septembre 2008. Prix Vertige.
Terrain très souple. Haies. 44 000 ". 3 600 m.
1. Springer 66. 2. ROSY DE CYBORG 67 (D.
Gallagher 5/1). 3. Zibimix 64. 4. Bonvent 66.
5. Himba 64. 6. Quello 66. 20 part. 5 - 8 - 1 1/2
- tête - 3.
BRUITS DE SABOTS
I JOYAU D’ORFAUSSE. C. Scandella : « Elle n’a pas couru depuis
deux mois car elle n’avait rien à son
programme. Si le terrain n’est pas trop
lourd, elle devrait bien se comporter. »
I ROSY DE CYBORG. F.-M. Cottin : « Elle devrait s’adapter à Enghien
et confirmer, d’autant qu’elle a repris
de la fraîcheur. »
I MISTER VASSY. T. Trapenard :
« Il vient de bien faire Enghien et est
au mieux. J’en attends une bonne performance. »
I QUARTEL. F.-M. Cottin : « Il est
décevant et doit affronter les pursang ! De plus, il préfère les parcours
plus sélectifs. »
I DROUOT. J. Bertran de Balanda : « Il avait besoin de courir lors
de sa rentrée et devrait se montrer en
progrès, s’il ne se retrouve pas trop pris
de vitesse. »
I SPRINT CAR. J.-L. Gay : « A l’aise
à Enghien et doté de vitesse, il devrait
bien courir surtout si la piste devient
très souple et ce, en dépit de son
poids. »
I VISION STAR. F. Belmont : « Il
s’est retrouvé trop loin dans le parcours en dernier lieu. Je vous conseille
de le racheter. »
I PEARSE. F.-M. Cottin : « Il a bien
fini récemment et arrive à maturité. Il
devrait encore courir en progrès. »
I ASTERETHA. P. Rago : « Il faudrait que le terrain soit lourd et qu’elle
soit bien détendue. Si c’est le cas, sa
place est à l’arrivée. »
I ZIBIMIX. B. Secly : « Il progresse
régulièrement sur les obstacles et devrait confirmer son aptitude à son
nouveau métier. »
62,5
Propos recueillis par Ge.
3h 3h 3h 0h As 6s
Il cumule les bonnes performances ces
derniers temps. Confirmé à Enghien, il a
sa place à l’arrivée.
1h 9h 9h 3h 6h 2h
Facile lauréat récemment d’une épreuve
à réclamer, il monte de catégorie mais
est capable de se surpasser.
Ah Th 9h 8h Th 1h
Très spéciale à utiliser car elle a tendance à trop en faire dans un parcours,
elle devrait apprécier ce tracé.
6h 3h 5h 1p 5p 2p
Il progresse régulièrement dans sa nouvelle discipline et devrait rapidement s’y
illustrer.
Le coup de folie
! SA MEILLEURE PERFORMANCE
Auteuil, 12 octobre 2008. Prix Gérard Philippeau. Terrain très souple. Haies. 21 000 ".
3 600 m. 1. QUEBIR BERE 66 (S. Colas 5/2). 2.
Great Shudder 68. 3. Cerize 67. 4. Daliapourovitch 66. 5. Semiramiss 64. 18 part. 8 - 2 - 2
1/2 - 1 1/2 - cte encol..
Auteuil, 2 octobre 2008. Prix Guillaume de
Pracomtal. Terrain très souple. Haies.
90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Elixir du Berlais
64. 2. Rosy de Cyborg 66. 3. Darvilez 63. 4.
Magic Mambo 65. 5. Troque 62. 6. Zibimix 62.
9. QUEBIR BERE 63 (S. Colas 18/1). 18 part. 4
- 1/2 - 1 - 2 1/2 - 3/4.
Auteuil, 8 octobre 2008. Prix Calabrais. Terrain très souple. Haies. 90 000 ". 3 600 m.
Quinté + 1. Prime Rose 64. 2. Qualanke 62. 3.
Apple's Andrea 67. 4. Himba 62. 5. Popova
65. 6. Nagha 65. 0. ASTARETHA 64 (J. Nattiez
83/1). 19 part. 3 - 10 - 1 - 1/2 - 1/2.
Enghien, 30 septembre 2008. Prix Ouargla.
Terrain très souple. Haies. 46 000 ". 3 500 m.
1. Zoe Dream 64. 2. Le Mioutard 66. 3. Minutieux 68. 4. Kyber Pass 66. 5. Quick Love
Royal 67. 6. Pearse 68. 0. ASTARETHA 65 (J.
Nattiez 32/1). 20 part. 6 - 2 1/2 - 4 - 1/2 - 2.
Auteuil, 2 octobre 2008. Prix Guillaume de
Pracomtal. Terrain très souple. Haies.
90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Elixir du Berlais
64. 2. Rosy de Cyborg 66. 3. Darvilez 63. 4.
Magic Mambo 65. 5. Troque 62. 6. ZIBIMIX 62
(A. Lecordier 13/1). 18 part. 4 - 1/2 - 1 - 2 1/2
- 3/4.
! SA MEILLEURE PERFORMANCE
Cagnes-sur-Mer, 8 janvier 2008. Prix de l'Ile
Rousse. Terrain collant. Haies. 30 000 ".
3 600 m. 1. ASTARETHA 64 (J. Nattiez 7/2). 2.
Miss Lina 68. 3. Royale Moska 68. 4. Miss du
Lion 64. 5. Royale Storynak 64. 0. Mustalainen 64. 12 part. 13 - 2 - loin - 1/2
14
Darvilez
63
O. Sauvaget
Auteuil, 2 octobre 2008. Prix Guillaume de
Pracomtal. Terrain très souple. Haies.
90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Elixir du Berlais
64. 2. Rosy de Cyborg 66. 3. DARVILEZ 63 (O.
Sauvaget 15/2). 4. Magic Mambo 65. 5.
Troque 62. 6. Zibimix 62. 18 part. 4 - 1/2 - 1 - 2
1/2 - 3/4.
Auteuil, 9 septembre 2008. Prix Alain et
Gilles de Goulaine. Terrain souple. Haies.
90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Oracle 66. 2.
Quondor de Kerser 71. 3. DARVILEZ 63 (O.
Sauvaget 24/1). 4. Quisait 65. 5. La Fée de
Breizh 64. 20 part. 2 1/2 - 1 - 1/2 - 2 1/2 - 3/4.
Clairef-Deauvil, 26 août 2008. Prix de la Ville
de Tourgeville. Terrain bon souple. Haies.
90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Quondor de
Kerser 68. 2. Pibrac 64. 3. DARVILEZ 64 (O.
Sauvaget 105/1). 4. La Fée de Breizh 65. 5.
Oracle 67. 6. Ma Belle Tef 64. 18 part. 3 - 3 cte encol. - 2 - nez.
15
Québir Béré
63
S. Colas
Auteuil, 19 mai 2008. Prix Le Gualès de Mézaubran. Terrain très souple. Haies.
90 000 ". 3 900 m. Quinté + 1. Yellowman 71.
2. Quatre Vingt Treize 69. 3. Quadrette Collonges 68. 4. Assureur 70. 5. Saphir des Bois
68. 6. QUEBIR BERE 65 (S. Colas 18/1).
18 part. 2 1/2 - tête - 4 - 10 - 1.
16
Astaretha
63
17
J. Nattiez
! SA MEILLEURE PERFORMANCE
Zibimix
A. Lecordier
! SA MEILLEURE PERFORMANCE
Auteuil, 12 septembre 2008. Prix Vertige.
Terrain très souple. Haies. 44 000 ". 3 600 m.
1. Springer 66. 2. Rosy de Cyborg 67. 3. ZIBIMIX 64 (A. Lecordier 19/4). 4. Bonvent 66. 5.
Himba 64. 6. Quello 66. 20 part. 5 - 8 - 1 1/2 tête - 3.
Clairef-Deauvil, 15 août 2008. Prix des Fusains. Terrain très souple. Haies. 28 000 ".
3 400 m. 1. Santiponce 66. 2. Himba 61. 3.
Mexcala 67. 4. Magic Mambo 67. 5. ZIBIMIX
65 (A. Lecordier 5/2). 6. Una Storia 64.
18 part. 2 - cte encol. - 4 - 1/2 - 1 1/2.
A
PRÈS une bonne deuxième
place au printemps à Auteuil,
PEARSE n’a pas confirmé cet automne. Cela dit, sa dernière course,
où il découvrait Enghien, est meilleure que ne l’indique sa sixième
place à l’arrivée. Longtemps pris de
vitesse, ce pensionnaire de François
Cottin a ensuite tracé un bon dernier
kilomètre. Cette performance lui
permet d’émettre des prétentions
dans ce quinté.
13 PEARSE
A SAVOIR
La sélection des jockeys
Le choix des entraîneurs
DERNIERS TUYAUX
ROSY DE CYBORG : jument de classe.
ZIBIMIX : en constants progrès.
DES OUTSIDERS
TIGRESSE ROSE : pour son finish.
JOYAU D’ORFAUSSE : malgré son poids.
S. Dupuis
P. Marsac
S. Leloup
A. Kondrat
X. Hondier
C. Diard
F.M. Cottin
Y. Fouin
F.-X. de Chevigny
C. Lerner
490 points
655 points
265 points
235 points
1170 points
810 points
520 points
535 points
320 points
410 points
4 TIGRESSE ROSE
5 ROSY DE CYBORG
12 VISION STAR
10 SPRINT CAR
1 ORACLE
2 ELIXIR DU BERLAIS
2 ELIXIR DU BERLAIS
1 ORACLE
3 JOYAU D’ORFAUSSE
14 DARVILEZ
17 ZIBIMIX
5 ROSY DE CYBORG
2 ELIXIR DU BERLAIS
17 ZIBIMIX
12 VISION STAR
14 DARVILEZ
1 ORACLE
5 ROSY DE CYBORG
14 DARVILEZ
15 QUEBIR BERE
6 MISTER VASSY
4 TIGRESSE ROSE
17 ZIBIMIX
5 ROSY DE CYBORG
17 ZIBIMIX
1 ORACLE
2 ELIXIR DU BERLAIS
14 DARVILEZ
5 ROSY DE CYBORG
4 TIGRESSE ROSE
5 ROSY DE CYBORG
4 TIGRESSE ROSE
17 ZIBIMIX
2 ELIXIR DU BERLAIS
14 DARVILEZ
1 ORACLE
5 ROSY DE CYBORG
12 VISION STAR
4 TIGRESSE ROSE
2 ELIXIR DU BERLAIS
17 ZIBIMIX
3 JOYAU D’ORFAUSSE
2 ELIXIR DU BERLAIS
1 ORACLE
14 DARVILEZ
17 ZIBIMIX
4 TIGRESSE ROSE
12 VISION STAR
13 PEARSE
4 TIGRESSE ROSE
2 ELIXIR DU BERLAIS
9 DROUOT
5 ROSY DE CYBORG
12 VISION STAR
2 ELIXIR DU BERLAIS
5 ROSY DE CYBORG
7 MESTRAL
1 ORACLE
3 JOYAU D’ORFAUSSE
9 DROUOT
14 DARVILEZ
17 ZIBIMIX
9 DROUOT
12 VISION STAR
4 TIGRESSE ROSE
3 JOYAU D’ORFAUSSE
2 ELIXIR DU BERLAIS
1 ORACLE
3 JOYAU D’ORFAUSSE
12 VISION STAR
15 QUEBIR BERE
9 DROUOT
13 PEARSE
8 QUARTEL
10 SPRINT CAR
15 QUEBIR BERE
15 QUEBIR BERE
17 ZIBIMIX
14 DARVILEZ
6 MISTER VASSY
Le
classement
2 ELIXIR DU BERLAIS ................................... 10
5 ROSY DE CYBORG ....................................... 9
17 ZIBIMIX.......................................................... 9
1 ORACLE .......................................................... 8
4 TIGRESSE ROSE ........................................... 8
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
FOIS
FOIS
FOIS
FOIS
FOIS
14 DARVILEZ ..................................................... 8 FOIS
12 VISION STAR ............................................ 7
3 JOYAU D’ORFAUSSE .................................. 5
9 DROUOT .................................................... 4
15 QUEBIR BERE ........................................... 4
FOIS
FOIS
FOIS
FOIS
6 MISTER VASSY ......................................... 2
10 SPRINT CAR ............................................. 2
13 PEARSE ..................................................... 2
7 MESTRAL ................................................... 1
8 QUARTEL ................................................... 1
FOIS
FOIS
FOIS
FOIS
FOIS
ABANDONNES :
11 MADRA OCEAN - 16 ASTARETHA
DERNIÈRE MINUTE
DARVILEZ : irréprochable.
ELIXIR DU BERLAIS : pour
sa régularité.
ᔢ FAVORIE BATTUE À SA DERNIÈRE SORTIE
5/1 Rosy de Cyborg
ᔢ NUMÉROS EN FORME
3 - 2 - 10 - 17 - 7
ᔢ NUMÉROS À L’ÉCART
11 - 1 - 6 - 5 - 9
ᔢ ENTRAÎNEURS EN FORME
F.-M. Cottin - Rob. Collet
ᔢ JOCKEYS EN FORME
D. Cottin - S. Colas
29
LE SPORT HIPPIQUE
Réunion I (13 h 35)/Aujourd’hui à Auteuil
R. II (13 h 20)/A Angers
Springer fait son show
Karla retrouve la voix
De 13 h 50
à 17 h 10
PRINGER ne compte
qu’une sortie publique.
Mais cette sortie, sur la butte
Mortemart, a marqué les esprits puisqu’il a laissé sa dauphine, ROSY DE CYBORG, à
cinq longueurs. Depuis, cette
dernière s’est classée quatrième d’un groupe III, deuxième d’un quinté et possède
une première chance dans ce-
S
1
Etat probable du terrain : très
souple
Prix de l'Aisne ...................................................... 14 h 05
Steeple-chase - Femelles - 50 000 "
4 100 m - 5 ans et plus
J.-B. Pigalle : 7 - 3 - 2
PR
PR
PR
PR
PR
AU
AU
C ST 4.300
B ST 3.800
C H 3.600
B ST 4.200
B ST 4.700
C H 3.900
C ST 3.700
2
0
2
4
0
0
9
65
72
64
66
69
69
68
14/1
10/1
21/1
7,5/1
Gentleman : 3 - 1 - 7
J. Sellier : 2 - 7 - 3
Prix Emilius ........................................................... 14 h 35
Haies - Mâles
52 000 " - 3 600 m - 3 ans
Prix Lyonnais ....................................................... 15 h 05
Steeple-chase - A réclamer
21 000 " - 4 100 m - 4 ans
TRIO - COUPLÉS
S. Carion EMM E. Clayeux
1 MORTAIN
H4 68 H. de Lagen.
T. B. Ltd
F.-M. Cottin
2 MANGO BAY
H4 67 G. Javoy
Armand Brun F. Danloux
3 CUREBOURSE
H4 70 F. Dehez
Mme M. Bryant Y. Fouin
4 TINTAMARRE
F4 66 M. Regairaz
C. Cohen
Ml. ML Mortier 5 BEAU DOMAGE (E1) H4 66 B. Hardou
E. Centrale
F.-M. Cottin
6 QUINTAUX (E2)
H4 69 P-A. Carberry
P. Mulder
Ml. ML Mortier 7 MORONDAVA
F4 65 R. Bonnet
J.-P. Sénéchal F.-M. Cottin
8 DEESSE KALI
F4 65 Y. Tanguy
J. D'Ersu
J. B. de Baland 9 LIVER PIOUS
H4 64 F. Panicucci
E. Centrale
T. Civel
10 CANTO (E2)
F4 68 NON PARTANT
A. Le Solliec C. Le Galliard 11 SAINT FONTENAILLES H4 64 A. Cordelet
T. Trapenard T. Trapenard 12 PRINCESSE CYBORG (E1) F4 64 A. de Chitray
E. Challenger D. Chevrollier 13 DARLING FOLISH
F4 64 J. Guiheneuf
PR
EN
PR
AU
AU
AU
EN
AU
AU
C ST 3.400
C ST 3.400
B ST 4.200
C ST 3.700
C ST 3.700
C H 3.600
C ST 3.400
C ST 4.100
C ST 3.700
4
0
0
4
0
0
9
0
0
66
67
67
63
66,5
65
66
64
65
PR B ST 3.700 0 67
PR C ST 3.700 0 65
PR B ST 3.800 0 70
8,7/1
32/1
36/1
70/1
66/1
44/1
47/1
130/1
24/1
3/1
18/1
J.-B. Pigalle : 4 - 2 - 1 - 7 - 3 - 11
Gentleman : 1 - 4 - 2 - 11 - 9 - 3
J. Sellier : 4 - 1 - 6 - 2 - 9 - 3
Prix Hipparque .................................................... 15 h 35
Haies - Mâles
44 000 " - 3 600 m - 4 ans et plus
E. Bodard
Ecurie Quest
S. Eveno
P. Farms Ltd
R. Boutboul
G. Laroche
Mme G. Aoudai
JM Baudrelle
R. Boutboul
S. Carion EMM
Ecurie Océane
Mme RG Ehrnr.
Mme G. Gallot
A. Head
Mme P. Papot
F. Belmont
Ml. ML Mortier
S. Eveno
Ph. Peltier
B. Secly
F. Belmont
Ron. Caget
JM Baudrelle
B. Secly
J. B. de Baland
Mar. Rolland
Mlle B. Renk
Bern. Barbier
J. B. de Baland
J. Ortet
TRIO - COUPLÉS
1 PASSE PART. AUL. (E1) H5
2 LORD OF CARD
H5
3 ZIZOU MORINIERE
H8
4 I'M STILL STANDING H5
5 ZOE DREAM (E2)
H4
6 SPRINGER (E1)
H4
7 SHINNING PEACE
H4
8 HOLSTIMIX
H4
9 ZAYDOUN (E2)
H4
10 FIN BOIS
H4
11 GREG JACK
H4
12 PORTLAND STONE
H4
13 ROYAL PENNY
H4
14 PALLADIEN
H4
15 SAINT LOULOU
H4
1
5
Px Brantôme................. 13 h 50
Course D
27 000 " - 2 000 m
- 2SUR4
70 B. Chameraud AU
66 A. Cordelet PR
66 S. Barbier
PR
68 J. Ricou
PR
66 A. Lecordier EN
66 S. Dupuis
AU
64 C. Santerne PR
64 F. Dehez
AU
64 D. Cottin
PR
64 S. Colas
64 G. Adam
PR
64 Ml. N. Des. CG
64 Cyr. Gombeau AU
64 B. Bénard
PR
64 D. Lesot
AU
1 RUSHWORTH
2 RIVERWOMAN
3 TALON BLEU
4 LIAISON FATALE
5 BORDER BLOOM
6 LIVE THE MOMENT
3,3/1
23/1
J.-B. Pigalle : 5 - 10 - 8 - 2 - 7 - 17
Gentleman : 2 - 10 - 6 - 15 - 9 - 11
J. Sellier : 2 - 8 - 10 - 5 - 3 - 13
4
Etat probable du terrain : bon,
souple.
J.-B.P.
CH
CH
BH
B PL
CH
CH
B PL
CH
BH
3.600
4.050
3.400
3.200
3.500
3.600
2.900
3.600
3.400
1 69
0 68
0 64
1 72,5
1 64
1 66
8 56
7 65
7 63
12/1
15/1
32/1
84/1
99/1
21/1
B PL
C PL
CH
B PL
CH
3.000
2.500
3.600
1.600
3.600
1 66,5
0 54,5
7 65
0 55,5
0 65
10/1
29/1
16/1
23/1
20/1
J.-B. Pigalle : 6 - 1 - 5 - 4 - 11 - 10 - 13 Gentleman : 6 - 5 - 1 - 4 - 14 - 13 - 15
J. Sellier : 6 - 4 - 5 - 1 - 14 - 11 - 15
AUTEUIL, LE 12 SEPTEMBRE. Dans le Prix Vertige
(haies, 3 600 m), SPRINGER s’impose pour ses débuts et
pour la plus grande joie de Sylvain Dupuis. (SCOOP/DYGA.)
5
Prix Moncourt...................................................... 16 h 05
Steeple-chase - A réclamer
21 000 " - 3 800 m - 5 ans et plus
TRIO - COUPLÉS
Mme P. Chemin P. Chemin
1 VILLEZ DE CONDE
H9 68 C. Herpin
T. B. Ltd
F.-M. Cottin
2 PALK
H9 72 D. Cottin
E. Leray
E. Leray
3 MOWGLY DUP
H8 67 O. Subileau
Bern. Beaufils S. Loeuillet
4 SISCO GYP
H9 66 A. Mercurol
E. Centrale
F.-M. Cottin
5 JAZEB
H10 66 G. Javoy
D. Marion
Mme AC Trouvé 6 VAL DU TURF
H6 69 Mlle A. Gadras
J.-P. Sénéchal F.-M. Cottin
7 JEROZIN
H7 69 C. Pieux
Ecurie Quest Ml. ML Mortier 8 NIKOGEORGIO
H7 64 A. Cordelet
Mme O. Cordier F&H. Hayères
9 CAMARAT
H7 67 Y. Fouchard
M.-A. Billard X.-L. Le Stang 10 KANU
H6 66 R. O'Brien
C. Le Galliard C. Le Galliard 11 LOOK COLLONGES
H9 63 B. Hardou
T. Maréchal
A. Lyon
12 AIMELA
F6 65 X. Hondier
AU
AU
AU
AU
AU
PR
PR
PR
PR
PR
PR
EN
C ST 4.400
C H 3.900
C ST 4.100
C ST 4.300
C ST 4.100
B ST 3.900
B ST 4.700
B ST 4.700
C ST 4.600
B ST 4.200
B ST 4.500
C ST 3.400
0
0
5
5
0
8
6
4
3
4
5
7
65
64,5
67
64
66
69
66
66
66
73
67
65
136/1
15/1
6,5/1
14/1
10/1
7/1
18/1
8/1
J.-B. Pigalle : 3 - 1 - 2 - 5 - 7 - 4
Gentleman : 2 - 5 - 7 - 9 - 10 - 1
J. Sellier : 2 - 1 - 5 - 7 - 4 - 8
6
Prix Adrien Besnouin ....................................... 16 h 35
Steeple-chase - Chevaux autres que de pur sang
50 000 " - 4 100 m - 4 ans
Ecurie Formen
Mme P. Chemin
J.-P. Sénéchal
E. Centrale
E. La Licorne
A. Faucheux
H. de S.-Voir
G. Lenzi
Co. AA Maggiar
P.-H. Vogt
M. Ltd
Mme Fern. Gay
J. Ortet
P. Chemin
F.-M. Cottin
F.-M. Cottin
T. Trapenard
G. Macaire
L. Postic
G. Cherel
Mar. Rolland
F. Doumen
G. Cherel
J.-L. Gay
TRIO - COUPLÉS
1 QUAMINO D'AIRY
H4 68 D. Lesot
2 QUARTE DU CHATELET H4 65 C. Herpin
3 QROCK
H4 67 P-A. Carberry
4 QANOPE
H4 65 D. Cottin
5 QADJAR D'ARMOR
H4 65 S. Fleurie
6 QUELLO MALTA
H4 65 J. Reveley
7 QUASSELANDE
H4 65 B. Thélier
8 QUEIROS BLEU (E1) H4 65 Cyr. Gombeau
9 QUITO VILLE
H4 65 J. Ducout
10 QOMIX
H4 63 J. Frandon
11 QUIZA (E1)
F4 63 B. Hardou
12 QUANICIRE
F4 61 T. Stosse
AU
AU
AU
AU
AU
AU
AU
AU
PR
AU
EN
AU
C ST 3.700
C ST 3.500
C ST 3.500
C ST 3.500
C ST 3.700
C H 3.600
C H 3.600
B ST 3.700
B ST 4.200
C H 3.600
C ST 3.800
C ST 3.500
6
2
5
7
8
1
7
0
9
5
5
0
65
63
65
65
67
68
66
65
66
64
63
61
28/1
10/1
17/1
58/1
103/1
3,6/1
14/1
6,5/1
15/1
47/1
23/1
97/1
J.-B. Pigalle : 2 - 6 - 1 - 3 - 11 - 8
Gentleman : 6 - 7 - 1 - 2 - 3 - 8
J. Sellier : 6 - 1 - 2 - 8 - 11 - 10
7
Prix Fabiano .......................................................... 17 h 05
Haies - Femelles
48 000 " - 3 600 m - 4 et 5 ans
TRIO - COUPLÉS
G. Austruy
P. Costes
1 PITCHOUNE D'HA
F5
T. Rahli
C. Scandella
2 SPRING DEVIL
F4
E. Lecoiffier
E. Lecoiffier
3 KADISTEN
F5
M. Postic
M. Postic
4 VALAWAY
F5
J. Campart
J.-Y. Beaurain
5 DEMERARA
F4
E. Maulepaire A. L. d'Argy
6 LA CHAMPMESLE
F4
H. de la C. Son H. Hosselet
7 HIMBA
F4
M. Machefert G. Le Paysan
8 PRISCIL. DU MESNIL (E1) F5
S. Eric
G. Macaire
9 MADISON ROAD
F4
A. S. de Chalon J. B. de Baland 10 FLEUR ENCHANTEE
F4
Rob. Collet
Rob. Collet
11 SI D'AVENTURE
F4
E. Barnum III E. Clayeux
12 PERLE D'AINAY
F4
S. Eveno
S. Eveno
13 QUOETTE DE TOUZAINE F4
G. Le Paysan G. Le Paysan 14 SERENADE D'AUT. (E1) F4
- 2SUR4
66 C.-E. Cayeux
68 C. Pieux
67 E. Chazelle
65 G. Mousnier
64 T. Cousseau
66 F. Dehez
64 S. Sauren
64 J.-P. Bresler
66 D. Cottin
65 B. Chameraud
64 S. Jésus
64 C. Cheminaud
62 S. Barbier
62 G. Javoy
EN
AU
AU
AU
PR
EN
AU
EN
PR
AU
PR
EN
PR
EN
C H 3.800
C H 3.600
C ST 4.700
B H 3.900
B H 3.800
C H 3.500
C H 3.600
C ST 3.800
B H 3.800
C H 3.600
C H 3.550
C H 3.500
B PL 2.400
C H 3.500
8
0
8
6
4
2
4
9
2
2
0
6
6
0
62,5
65
68
68
65
64
62
68
65
64
63
64
63
62
19/1
13/1
13/1
9/1
24/1
3,2/1
30/1
64/1
7/1
4,5/1
4,2/1
63/1
J.-B. Pigalle : 7 - 2 - 10 - 9 - 6 - 12 - 1 Gentleman : 3 - 7 - 9 - 10 - 6 - 12 - 1
J. Sellier : 9 - 7 - 10 - 12 - 2 - 6 - 3
Dernière heure
Monika - Mega Back - Tintamarre - Zoe Dream - Villez
de Condé - Quello Malta - Spring
Devil
Entraîneurs à suivre
B. Barbier - P. Chemin
Jockeys à suivre
C. Gombeau - D. Cottin
Nos sélections
Gagnante : (406) Springer
Placé e : ( 60 2) Q ua rt é
du Châtelet
M2
F2
F2
F2
F2
F2
58
53
56,5
56,5
55
53,5
3
1
4
5
2
6
J. Victoire
G. Masure
M. Androuin
M. Cherel
G. Toupel
I. Mendizabal
J.-B. Pigalle : 1 - 5 - 4
Gentleman : 5 - 1 - 4
J. Sellier : 4 - 5 - 1
2
Px Luna Wells............... 14 h 20
Course G - Réservé F.E.E
14 000 " - 2 000 m
TRIO - COUPLÉS
1 PICK WELL
2 SARSIA
3 SABLE DES DUNES
4 DOUBLESVINSKY
5 ZAHARIA
6 ROUMBA DU RANCH
7 ABSENT MIND
8 MISS VIKY
9 HIGH SYMPHONY
10 OPPORTUNITY GIRL
11 CHAPPAQUIDICK
12 LA SAMANTHA
M2
M2
H2
M2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
58
58
58
58
56,5
54
56,5
54
56,5
54,5
53
54,5
5
12
10
2
11
8
4
9
1
6
3
7
M. Guyon
J. Victoire
Alex. Roussel
Ronan Thomas
T. Farina
C. Hermaize
M. Cherel
M. Delalande
G. Toupel
I. Mendizabal
G. Fourrier
M. Androuin
J.-B. Pigalle : 2 - 7 - 10 - 3 - 6 - 12
Gentleman : 2 - 10 - 3 - 7 - 6 - 9
J. Sellier : 2 - 3 - 7 - 10 - 6 - 9
3
Px du Chât. d'Avrille ... 14 h 50
Course D - 27 000 "
2 900 m
TRIO - COUPLÉS
1 TOUCH OF PEP
2 MAJOR WING
3 PSI
4 SPEEDY SILVER
5 NATOIRE
6 ORGANISATEUR
7 GOLDEN ERA
8 PAPARADCHA
M3
M3
M3
M3
M3
M3
F3
H3
59
59
59
59
59
59
57,5
56
3
5
6
8
7
4
1
2
Handicap de catégorie
Course F - 20 000 " - 2 100 m
58,5
59,5
58,5
57
54
56,5
54
55,5
55,5
55,5
53
52,5
12
6
4
8
5
1
9
11
3
2
7
10
60
60
58
56,5
54
52,5
53,5
53,5
52,5
52,5
51,5
9
11
8
2
3
5
1
7
4
10
6
J. Cabre
M. Androuin
S. Ruis
M. Guyon
A. Clément
G. Masure
A. Pillet
I. Mendizabal
J. Augé
J. Victoire
T. Jarnet
J.-B. Pigalle : 5 - 4 - 9 - 3 - 1 - 11
Gentleman : 9 - 5 - 4 - 1 - 10 - 3
J. Sellier : 4 - 9 - 5 - 1 - 10 - 3
6
Px du Chât. d'Angers.. 16 h 20
Hand. de cat. div. - 2e épr.
16 000 " - 2 300 m
TRIO - COUPLÉS
1 KARUDA (E1)
2 REVE D'EMPIRE
3 PLEASE CAMILLE
4 MAJOR DANCE (E1)
5 RED TUNE
6 CASCANUECES
7 MAVIALEVA
8 MOUNT KENYA (E2)
9 CARLIX
10 CALL IN BLUE (E2)
11 ENJOY LESS
F5
H8
F5
H4
H7
H5
F6
H6
H6
H8
F4
58,5
59,5
59,5
58
56,5
55,5
57,5
57
54
56
55,5
8
9
1
11
4
3
10
2
7
5
6
A. Fouassier
J. Victoire
A. Samson
B. Hubert
G. Masure
B. Raballand
M. Sautjeau
M. Guyon
J. Da Silva
F. Veron
I. Mendizabal
J.-B. Pigalle : 3 - 7 - 9 - 6 - 11
Gentleman : 7 - 9 - 3 - 2 - 11
J. Sellier : 7 - 3 - 9 - 6 - 2
7
Px Col. Patrice Lair...... 16 h 50
Steeple-chase - 5 ans 24 000 " - 3 800 m - P.Int/Ext.
1 ANGE DES LANDES (E1) H5
2 PETERSBOURG
F5
3 SATIN GALLERY
M5
4 SABINIUS
H5
5 LIMON D'ORTHE (E1) H5
6 PHYNU
H5
7 PELIKAN DU HOUX
H5
8 ORA D'OR (E2)
9 PIRATE DU BOULAY (E2) H5
70
70
70
70
69
69
68
C. Dubourg
G. Olivier
K. Guignon
W. Denuault
A. Thierry
D. Berra
E. Lequesne
NON PARTANT
66 S. Paillard
8
Px Cléville...................... 17 h 20
Haies - 4 ans
23 000 " - 3 400 m
TRIO - COUPLÉS
TRIO - COUPLÉS
M3
H3
M3
H3
H3
F3
M3
F3
F3
F3
M3
H3
H7
M6
F4
H5
F6
F4
H5
M6
H4
H5
H5
J.-B. Pigalle : 2 - 6 - 1 - 9
Gentleman : 2 - 1 - 9 - 6
J. Sellier : 6 - 2 - 5 - 9
Px de la Potardière...... 15 h 20
1 FUNY DE GRAVELLE
2 FREDO
3 NEW BEST
4 POLISH HERO
5 NEIGE ETERNEL
6 LA CORUNA
7 GLATTEIS
8 REVE DE FRIDA
9 TIGER LILLEE
10 LAVISH VIRTUE
11 KING OF DANCE
12 KORO
1 AINEBE CROCUS
2 THE FRENCH
3 SILVER VIRAGO
4 BYE BYE SICYOS
5 KARLA SENORA
6 AMARENA CHERRY
7 WISNING DU FRENE
8 PAGE'S BOY
9 SAINT VICTOR
10 GREAT GORGE
11 BOLD PRIDE
TRIO - COUPLÉS
Ronan Thomas
A. Clément
T. Gillet
J. Victoire
F. Veron
I. Mendizabal
M. Guyon
J. Augé
J.-B. Pigalle : 6 - 4 - 3 - 7
Gentleman : 4 - 6 - 1 - 3
J. Sellier : 4 - 6 - 1 - 7
4
Px de la Loire ................ 15 h 50
Hand. de cat. div. - 1re épr.
20 000 " - 2 300 m
TRIO - COUPLÉS
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
TRIO - COUPLÉS
A. Cayron
J.P. Delaporte
1 ALAUMA
H3 66 C. Santerne PR B PL 2.400 0 52,5 53/1
J.-C. Gour
G. Cherel
2 MEGA BACK
M3 66 C. Pieux
DE B PL 1.600 7 59 10/1
H. d'Ecouves F. Doumen
3 POUR CHANGER
H3 66 M. Delmares SC B PL 3.000 0 56 23/1
JM Baudrelle JM Baudrelle
4 RENNY
H3 64 F. Dehez
PR C PL 2.200 5 63,5
Mme M. Bryant Bern. Barbier
5 JANJAN LE NOR. (E1) H3 64 Cyr. Gombeau PR B PL 2.400 8 56 178/1
Mme M. Bryant Y. Fouin
6 RADSOC DE SIVOLA (E1) H3 64 M. Regairaz PR B PL 2.300 5 62 22/1
S. Carion EMM J. B. de Baland 7 SAVETERRE
H2 64 S. Colas
Turgeon - Estrola
A. C.-Chaillé A. C.-Chaillé
8 PRINCE NONANTAIS H3 64 J. Ricou
Garuda - Kirta
P. Coveliers
E. Clayeux
9 APPLE'S
H3 64 C. Cheminaud Verglas - Apple's Girl
Mme H. Devin G. Macaire
10 LE TAPIS MAJIQUE (E2) M3 64 D. Cottin
PR B PL 3.000 6 65
E. Centrale
F.-M. Cottin
11 FROLON
H3 64 P-A. Carberry Lavirco - Fourmille
E. G. Macaire G. Macaire
12 PORDIOSERO (E2)
H3 64 J. Reveley Bering - Hollywood Girl
Gaët. Gilles
Y. Fouin
13 LUTTEUR DANCER
H3 64 E. Chazelle Chichicastenango - Lady Loi
P. Guittet
G. Macaire
14 REBUS DESBOIS
H3 64
NON PARTANT
Mme B. Klod. FX de Chevigny 15 CASTELO
H3 64 T. Majorcryk PR B PL 3.000 5 65
Mme C. Madam. Y. Fouin
16 REFLET BLEU
H3 64 N. Millière Agent Bleu - Sunday Sou
Mme R. Polani Mar. Rolland
17 WILD CARD
H3 64 R. Schmidlin Mansonnien - Pair Impair
3
mais elle n’en conserve pas
moins une chance dans la cinquième épreuve, où elle évolue dans sa catégorie et rencontre un lot dans ses cordes.
On peut donc la préférer à
BYE BYE SICYOS, SAINT
VICTOR et SILVER VIRAGO,
même si ce dernier a été lourdement pénalisé (3 kg) pour
un succès à Mont-de-Marsan.
ARLA SENORA réalise
une belle année 2008
avec déjà trois succès à son actif. Elle demeure néanmoins
compétitive dans les handicaps. Sa dernière sortie, où sa
fin de parcours n’est pas passée inaperçue, en est la preuve.
Sa marge de manœuvre au
poids est désormais réduite
K
Jean-Baptiste Pigalle
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
P. Chevillard P. Chevillard
1 IDYLLES
F7 69 O. Sauvaget
Mme I. Garçon D. S. de Beaure 2 FIRST WONDER
F6 71 R. Schmidlin
C. Coue
D. Chevrollier
3 TURGEOIE VIREENNE F6 70 J. Guiheneuf
Mme AL Guildoux Mme AL Guil. 4 GRANDEMAISON
F6 66 Mick. Guildoux
J.-P. Sénéchal F.-M. Cottin
5 MAKE BELIEVE
F5 68 P-A. Carberry
C. Le Galliard C. Le Galliard
6 SALSEPAREILLE
F8 67 S. Colas
Ph. Lorain
Bern. Barbier
7 MONIKA
F6 67 Cyr. Gombeau
2
De 13 h 35
à 17 h 25
lui de demain à Enghien. Une
ligne en or qui plaide donc
pleinement en faveur du pensionnaire de François Belmont, qui s’inscrit donc
comme la base de la 4e course
(Multi). Face à PASSE PARTOUT AULMES, lui aussi récent probant lauréat, et ZOE
DREAM, qui a débuté victorieusement mais à Enghien.
A. Fouassier
S. Ruis
T. Jarnet
T. Gillet
B. Raballand
F. Veron
J. Da Silva
J. Victoire
I. Mendizabal
M. Guyon
S. Maillot
T. Farina
J.-B. Pigalle : 4 - 11 - 8 - 3 - 1 - 9
Gentleman : 8 - 4 - 3 - 11 - 1 - 9
J. Sellier : 2 - 8 - 9 - 1 - 4 - 7
Dernière heure
Rushworth - Absent Mind - Organisateur - New Best - Silver Virago - Enjoy Less - Phynu - Deschamps And Co
1 DESCHAMPS AND CO H4
2 STANDING ORDERS (E1) H4
3 LINDA'S LOVE
F4
4 IONA GOLD
F4
5 SALKOS
H4
6 CAR L'INDIEN (E1)
H4
7 KASHNIGHT D'HOMMEE H4
8 CALLING HOME
H4
9 NATENCHOIS
H4
10 CIAO DA PISA
F4
11 QAMA DU LUKKA (E2) H4
12 EXPLOSIVE DU RHEU (E2) F4
69
69
68
68
67
66
66
65
65
65
65
63
D. Berra
S. Zuliani
G. Olivier
S. Porcher
R. Delozier
R. Bertin
L. Solignac
W. Denuault
P. Paysan
J. Plumas
J. Nattiez
H. Terrien
J.-B. Pigalle : 1 - 3 - 7 - 2 - 6 - 11
Gentleman : 3 - 1 - 2 - 4 - 6 - 7
J. Sellier : 6 - 3 - 2 - 11 - 4 - 1
Jockeys à suivre
J. Victoire - M. Cherel
Nos sélections
Gagnante : (702) Petersbourg
Placée : (202) Sarsia
HIER A LYON
1re COURSE
1. Solaria 5 J. Claudic
Mme G. Head
2. Capricia 4 A. Sanglard
3. Beaumont 2 T. Dachis
G. 2,50
P. 1,10
P. 1,20
P. 1,10
Coup. gag. 7,90. Coup. pl. (5-4) 2,40 (5-2) 1,50
(4-2) 2,30. Trio (5-4-2) : 5,30. Tous couru.
2e COURSE
1. Star Shan 5 F. Veron
J. Sebag
30
G. 5,40
P. 2,00
2. Espoir de Plés 6 M. Barzalona
3. Galodor 2 A. Sanglard
P. 13,20
P. 2,70
Coup. gag. 25,40. Coup. pl. (12-1) 9 (12-6) 11,50
(1-6) 3,30. Trio (12-1-6) : 36,90. Tous couru.
e
Coup. gag. 99,60. Coup. pl. (5-6) 26,80 (5-2) 3,80
(6-2) 25,90. Trio (5-6-2) : 144,30. Tous couru.
3e COURSE
1. Meschers 12 M. Pitart
J. Giorgi
2. Vitello 1 J.-L. Beaunez
3. Lord Tilly 6 J. Benoit
G. 22,10
P. 3,50
P. 1,30
P. 1,80
4 COURSE
1. Beaujeu 5 G. Millet
M. Espanol
2. Moghaayer 2 Ronan Thomas
3. Ice And Shiny 1 A. Sanglard
G. 6,40
P. 1,60
P. 1,30
P. 2
Coup. gag. 8,10. Coup. pl. (5-2) 3,10 (5-1) 6,40
(2-1) 3,90. Trio (5-2-1) : 24,10. Non partant 8 Kazoma Kate 2'45"73, 8, 2, 2 1/2, 2 1/2, 2 1/2, 20.
5e COURSE
1. Hippodrome Lambern 2 F. De Oliveira G. 14,30
L. Godard
P. 5,30
2. Kantor 4 C. Provot
P. 3,20
3. Moneur d'Ygrande 1 H. de Lageneste P. 2,30
Coup. gag. 62,20. Coup. pl. (2-4) 18,30 (2-1) 8,40
(4-1) 7. Trio (2-4-1) : 48,30. Tous couru.
6e COURSE
1. Katanoum 1 E. Wehrel
Ecurie Lugdunum
G. 8,40
P. 3,10
2. Alejandro Farnesio 5 M. Forest
P. 1,70
3. Baila Bamba 4 A. Sanglard
P. 2,20
Coup. gag. 22. Coup. pl. (1-5) 7,10 (1-4) 8,30 (5-4)
4,60. Trio (1-5-4) : 30. Tous couru.
7e COURSE
1. Bee Keen 14 M. Kolb
G. 7,30
P. 3,00
P. 3,70
P. 4,70
Stall Parforce
2. Chi Wara Sheba 13 Ronan Thomas
3. Zillion Beach 8 A. Sanglard
4. Aleksandra Smile 12 N. Dieu
Coup. gag. 37,60. Coup. pl. (14-13) 15,20 (14-8)
36,20 (13-8) 20,80. Trio (14-13-8) : 329,60. N.P 10
Une Stéphanoise 2'23"74.
8e COURSE
1. Skynos 10 Mlle A. Hirel
G. Maillard
2. Kahyaz 9 Y. Fournand
3. Cloudor 5 Ronan Thomas
G. 7,60
P. 2,70
P. 4,80
P. 2,50
Coup. gag. 36,50. Coup. pl. (10-9) 14,20 (10-5)
8,90 (9-5) 13,60. Trio (10-9-5) : 84,90. N.P 7 Holystorm, 13 Minock Royal 4'05"31, 1/2, 1, 2, 1.
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
LE SPORT HIPPIQUE
Réunion III (20 heures)/Ce soir à Vincennes
Giant des Bois, prêt à faire feu
3
M
De 20 h 05
à 23 h 15
AÎTRISE des langues étrangères de
rigueur dans le
quinté de ce soir à Vincennes
re
(1 course) ! La moitié des
concurrents ont traversé les
frontières pour exercer leur talent en France et la victoire ne
devrait pas leur échapper.
AXE, jugé sur son succès du
mois dernier, détient une
chance évidente, il aura face à
lui GIANT DES BOIS, qui
vient d’impressionner à Enghien sur plus court. Ce trotteur allemand a depuis ce succès rejoint les box de Fabrice
Souloy, qui sait parfaitement
exploiter les chevaux étrangers. Et la longue distance ne
devrait pas le déranger. Beau
duel en perspective.
Si notre favori FABRICE
1
J.S.
Prix Juno ............................................................... 20 h 20
Course européenne - Attelé
60 000 " - 2 850 m - Petite piste
Prix Corduba ........................................................ 21 h 14
Monté - Mâles - 38 000 " - 2 200 m
Grande et petite piste
TRIO - COUPLÉS
G. Paillé
R. Schmacht
Ph. Verva
A. De Carvalho
G. Moinon
L. Baudron
E. Speed A.M.
Jac. Provost
G. Lecellier
G. Paillé
P. Castel
Ph. Verva
J.-E. Le Bec
J.-E. Le Bec
L. Baudron
M. Triguel
Jac. Provost
P. Bengala
1 RISQUE TOUT ##
H3 2200 F. Nivard
PR
2 REMEMBRANCE
M3 2200 P. Masschaele VI
3 RITAL DU GANEP
M3 2200 P.-Y. Verva VI
4 RHODES FORTUNA $# M3 2200 A. Wiels
PR
5 RIGNARDO
M3 2200 E. Raffin
VI
6 RIFIFI NONANTAIS $# M3 2200 P. Marie
EN
7 RAMSEY DU HAM
H3 2200 Mlle N. Henry PR
8 REVE BLEU $#
H3 2200 M. Abrivard EN
9 RAMSES DE VAUDON H3 2200 J. Grumetz EN
J.-B. Pigalle : 7 - 6 - 8 - 9
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
CHEVAUX
S.R. AGE
6
6
6
6
7
6
9
7
8
8
6
6
6
9
7
6
DIST.
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2875
2875
2875
2875
ONDINE DES HAMEAUX Fal.
UNICO LIMBURGIA $# Mb.b.
FEDORA CAF #$
Fb.
GIANT DES BOIS ## Mb.
NORTON DE HOC ## Hb.
CELEBRITY PHOTO #$ Mb.b.
LITTLE GIN
Hb.
KEY TO DREAM ##
Hb.
TRIANGEL KALL ## Mb.f.
ARIFANT ##
Hb.
FABRICE AXE ##
Mb.
OREV DU REYNARD
Mb.
OKAPI DE FAEL ##
Mal.
LIPOUZ LESMELCHEN Hb.
NYSSIA VOLO
Fb.
ORAGE DU NOYER
Mb.
Gentleman : 4 - 10 - 11 - 2 - 13 - 8 - 15 - 6
S. Flourent : 11 - 4 - 10 - 6 - 2 - 3 - 12 - 13
G. Maarek : 11 - 6 - 4 - 3 - 15 - 14 - 9 - 12
J.-B. Pigalle : 11 - 4 - 10 - 2 - 6 - 8 - 12 - 5
L. Stieven : 11 - 10 - 4 - 8 - 2 - 12 - 5 - 9
Synthèse : 11 - 4 - 10 - 2 - 6 - 12 - 8 - 3
2
DRIVERS
Cotes
V. Brazon
150/1
S. Ernault
8/1
R. Andreghetti
12/1
J.-M. Bazire
5/1
V. C.-Devulder
30/1
M.-P. Marie
10/1
F. Ouvrie
45/1
N. Roussel
13/1
D. Cinier
20/1
F. Nivard
7/1
E. Raffin
4/1
Loris Garcia
11/1
Th. Duvaldestin 18/1
B. Goetz
35/1
I.-P. Blanchon
16/1
D. Cordeau
28/1
20 h 10
TIRELIRE : 6 950 000 "
Prix Gisella............................................................. 20 h 47
Attelé - Mâles - Course nationale
58 000 " - 2 850 m - Petite piste
P. Legavre
Séb. Houyvet
J. Westholm
J.-M. Bazire
B. Marie
Ph. Allaire
V. Renault
S. Serpin
1 RODIN DES CHARMES M3 2850
2 REVE A L'OLIVERIE
M3 2850
3 RIOURIK $#
M3 2850
4 ROYAL LOVER
M3 2850
5 RICK DES SALES
M3 2850
6 ROC BRETON
M3 2850
7 RILKE DES POETES $# M3 2850
8 RADJAH DU GITE #$ M3 2850
P. Legavre EN
Séb. Houyvet VI
D. Locqueneux VI
J.-M. Bazire PR
R. Lecreps VI
B. Piton
VI
F. Nivard
VI
M. Lenoir
VI
J.-B. Pigalle : 7 - 4 - 3 - 6
1 2650
0 2850
0 2850
0 2875
4 2850
0 2150
0 2300
0 2150
1 2150
3,2/1
120/1
119/1
16/1
11/1
42/1
1,4/1
Gentleman : 8 - 6 - 5 - 9
4
Prix Marcel Dejean ........................................... 21 h 42
Attelé - Femelles - 70 000 "
2 200 m - Grande et petite piste
J.-P. Barjon
P. Hureau
E. Th.Duvaldest
E. des Charmes
G. Drouillet
E. des Charmes
E. Franck Anne
E. Th.Duvaldest
Ph. Allaire
J.-P. Ducher
J.-M. Baudouin
Th. Duvaldestin
M.-J. Ruault
J. Rosenzweig
M.-J. Ruault
F. Anne
Th. Duvaldestin
Ph. Allaire
1 SOIF DE LIMONADE
F2 2200 J.-P. Ducher VI
2 SIRENE BOREALE
F2 2200 J.-M. Bazire EN
3 SALDONE DU C.(E1)$# F2 2200 F. Nivard
EN
4 SYRACUSE (E2) ## F2 2200 D. Locqueneux VI
5 SIERRA D'ERPE ## F2 2200 D. Békaert VI
6 SALAMMBO DU VIV. (E2) F2 2200 T. Le Beller VI
7 SARDAIGNE ##
F2 2200 F. Anne
VI
8 SITUTUNGA (E1) $# F2 2200 Th. Duvaldest. VI
9 SANAWA $#
F2 2200 B. Piton
VI
B
B
B
B
B
B
B
B
B
A 1'19"
A 1'17"8
A 1'17"8
A 1'18"4
A 1'18"5
A 1'19"8
A 1'18"1
A 1'18"3
A 1'18"1
5 2200
1 2250
1 2150
5 2200
1 2200
1 2200
2 2200
3 2200
1 2200
1,2/1
1,1/1
2,1/1
15/1
21/1
5/1
3,5/1
1,5/1
2,3/1
Gentleman : 9 - 8 - 7 - 3
J. Sellier : 8 - 9 - 2 - 7
Prix Cyrène ............................................................ 22 h 08
Attelé - Mâles - 35 000 "
2 850 m - Petite piste
B
B
B
B
B
B
B
B
A
A 1'19"1
A 1'17"1
A 1'17"3
M
A 1'16"1
A 1'15"7
M 1'18"
0 2150
6 2700
4 2700
4 2625
0 2150
4 2700
1 2850
4 2850
84/1
25/1
1,7/1
0,8/1
38/1
11/1
5/1
16/1
Gentleman : 7 - 3 - 6 - 5
J. Sellier : 7 - 4 - 3 - 5
## : déferré des antérieurs et postérieurs. #$ : déferré des antérieurs.
$# : déferré des postérieurs.
Comment lire les tableaux (trot)
De la gauche vers la droite : le propriétaire, l’entraîneur, le numéro, le nom du cheval, son sexe, son âge, la distance, le driver.
Les sept dernières colonnes concernent sa dernière course :
on y trouve l’hippodrome, l’état du terrain, la discipline (attelé
ou monté), la réduction kilométrique, le classement obtenu, la
distance et la cote. Pour ceux qui courent pour la première
fois, on trouve le nom du père et de la mère.
6
1 QUAIROS JIEL $#
M4 2850
2 QUILLIAM BEACH ## H4 2850
3 QUARTZ DU LUPIN $# H4 2850
4 QUAID TEJY ##
H4 2850
5 QUATTRO EMEM
M4 2850
6 QUITO DEL PHEDO
M4 2850
7 QUOME D'AVIGNERE H4 2850
8 QUIRINAL DE CORD. ##M4 2850
9 QUALENTINO
M4 2850
10 Q. GRAND PLESSIS ## H4 2850
11 QUA. MANCELLERIE ## H4 2850
12 QUACK ##
H4 2850
13 QUIBY SMILING ## H4 2850
14 QUICK AND BEAUTY $# H4 2850
15 QUID DE LA COUR ## H4 2850
16 QUIBY D.CAILLONS ## H4 2850
J. Verbeeck PR
G. Marcque PR
S. Marmion EN
R. Lecreps PR
Loris Garcia PR
F. Nivard
PR
J. Bruneau VI
E. Raffin
VI
N. Roussel PR
M. Lenoir
VI
A. Le Courtois PR
T. Le Beller EN
A. Laurent EN
B. Piton
PR
J.-M. Bazire PR
S. Hardy
VI
B
B
B
B
B
B
B
B
B
B
B
B
B
B
B
B
A 1'16"7
A
A 1'17"4
M 1'17"4
A
A
A
A 1'15"
A 1'16"9
A 1'15"3
A 1'15"4
A 1'17"4
A 1'15"3
A 1'16"3
A 1'18"1
A 1'16"1
2 2800
0 2775
1 2875
3 2875
0 2825
9 2625
0 2700
3 2100
4 2800
6 2700
8 2475
1 2875
1 2150
0 2475
1 2325
1 2850
12/1
27/1
2,5/1
13/1
13/1
8,3/1
TRIO - COUPLÉS
1 QUORINNE DE BAILLY
2 QUALINE CRICA
3 QUANDY ##
4 QUELLE IDYLLE $#
5 QUENOTTE D'ART. ##
6 QUEEN DU FRUITIER
7 QUARMENCITA D'AUGE
8 QUICK AND GOOD
9 QUELLE VOIE LACTEE
F4 2200
F4 2200
F4 2200
F4 2200
F4 2200
F4 2200
F4 2200
F4 2200
F4 2200
M. Abrivard EN
D. Thomain EN
J. Raffestin PR
P. Masschaele PR
V. Moquet PR
G. Guilbert PR
P.-Y. Verva PR
Mlle N. Henry VI
G. Prat
PR
J.-B. Pigalle : 7 - 4 - 6 - 8
B
B
B
B
B
B
B
C
B
M 1'18"1
M 1'16"7
M
A 1'16"2
M 1'18"5
A 1'18"6
M
A 1'18"2
M 1'17"9
2 2875
3 2250
0 2400
6 2825
9 2875
5 2875
0 2450
2 2850
3 2875
6,5/1
12/1
4,5/1
12/1
9/1
7/1
19/1
19/1
8,5/1
Gentleman : 7 - 6 - 8 - 9
2e COURSE
1. Vitassana 4 C.-P. Lemaire
G. 6,20
Mme M. Boutin
P. 2,30
2. Riviera Paradise 5 F. Blondel
P. 2,20
3. Arhawak 10 D. Bœuf
P. 5,10
4. Tessalha 8 S. Pasquier
Coup. gag. 15,50. Coup. pl. (4-5) 6,20 (4-10) 17,40
(5-10) 17,70. Trio (4-5-10) : 95
3e COURSE
G. 2,40
P. 2
P. 3,80
G. 1,80
Cheik M. Al Maktoum
P. 1,20
2. Anthropologie 1 Y. Lerner
P. 2,70
3. Louis'Lover 5 C. Soumillon
P. 1,50
4. Tarry Not 9 C.-P. Lemaire
Coup. gag. 23,50. Coup. pl. (3-1) 8,50 (3-5) 3,20
(1-5) 12,70. Trio (3-1-5) : 33,60
1. Mister Dynamo 1 Y. Letondeur
G. 4,20
P. 1,40
P. 1,30
P. 2,10
Mme J. Norton
2. Pearl Earrine 6 D. Breux
3. Priodina 8 F. Leroy
4. Townsville 3 B. Raballand
Coup. gag. 4,40. Coup. pl. (1-6) 2,20 (1-8) 5,10
(6-8) 3,20. Trio (1-6-8) : 13,10
Non partant 5 Boludo.
6e COURSE
1. Puszta des Mottes 3 J. Guiheneuf
G. 45,50
Mme A.-M. Poirier
P. 12,30
2. Quristine 8 T. Thulliez
P. 3
3. Quaspia 11 J. Augé
P. 5,70
4. Quelles Cendres 6 A. Bourgeais
Coup. gag. 143,20. Coup. pl. (3-8) 44,20 (3-11)
94,50 (8-11) 22,60. Trio (3-8-11) : 749,50
7e COURSE
1. Sacho 5 Alxi Badel
G. 4,60
P. 1,60
P. 1,30
P. 6,20
Stall Saarbrucken
2. Derison 1 T. Jarnet
3. Lemon Yellow 9 G. Masure
4. Sourire d'Orient 12 G. Clouet
Coup. gag. 3,80. Coup. pl. (5-1) 2,50 (5-9) 33 (1-9)
16,90. Trio (5-1-9) : 87,10
1re COURSE
1. So Lovely Girl 11 J.-M. Bazire
G. 1,50
V.-J.D.S-Racing
P. 1,70
2. Speedy Dakota 14 D. Delaroche
P. 12,80
3. Sable Doré 8 P. Thibout
P. 8,10
4. Smarty Boy 3 E. Raffin
Coup. gag. 52,60. Coup. pl. (11-14) 28,50 (11-8)
18,30 (14-8) 268,20. Trio (11-14-8) : 445
1
1 000 000 $ - 1 400 m - PSF
TRIO - COUPLÉS - CLASSIC TIERCÉ
1 MAGNIFICIENCE
2 INDYANNE
3 INTANGAROO
4 LADY SPRINTER
5 INDIAN BLESSING
6 ZAFTIG
7 DREAM RUSH
8 TIZ ELEMENTAL
9 DEAREST TRICKSKI
10 MIRACULOUS MISS
11 JAZZY
12 VENTURA
13 TIZZY'S TUNE
14 LA TEE
F4
F3
F4
F4
F3
F3
F4
F4
F4
F5
F5
F4
F5
F4
56
54,5
56
56
54,5
54,5
56
56
56
56
56
56
56
56
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
D. Flores
R. Albarado
A. Quinonez
R. Douglas
J.R. Velazquez
R. Bejarano
K Desormeaux
J. Rosario
Mike Smith
R.A. Doming.
A. Garcia
G. Gomez
A. Solis
Jon Court
J.-B. Pigalle : 8 - 5 - 3 - 6 - 9 - 10
Gentleman : 3 - 5 - 8 - 2 - 9 - 6
J. Sellier : 5 - 2 - 4 - 3 - 9 - 8
2
1 000 000 $ - 1 600 m - Gazon
TRIO - COUPLÉS - CLASSIC TIERCÉ
1 APRIL PRIDE
2 LARAGH
3 MARAM
4 C KARMA
5 EMMY DARLING
6 FREEDOM RINGS
7 CONSEQUENCE
8 SUGAR MOM
9 RENDA
10 BEYOND OUR REACH
11 SAUCEY EVENING
12 HEART SHAPED
13 INTERNALLYFLAWLESS
14 ATKA
F2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
D. Flores
E. Prado
J. Lezcano
C. Velasquez
R. Bejarano
A. Garcia
J.R. Velazquez
E.M. Coa
S. Madrid
L. Dettori
G. Gomez
J.P. Murtagh
Réserviste 1*
Réserviste 2*
J.-B. Pigalle : 2 - 11 - 3 - 7 - 4 - 9
Gentleman : 3 - 7 - 2 - 4 - 9 - 11
J. Sellier : 4 - 3 - 9 - 2 - 11 - 6
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
3
1. Oféora 11 B. Michardière
Breed.'Cup Juvenile.... 22 h 55
Fillies - Groupe I - Pouliches
2 000 000 $ - 1 700 m - PSF
TRIO - COUPLÉS - CLASSIC TIERCÉ
1 EVITA ARGENTINA
2 PERSISTENTLY
3 BLACK MAGIC MAMA
4 SKY DIVA
5 BE SMART
6 VAN LEAR ROSE
7 DAVE'S REVENGE
8 C.S.SILK
9 PALACIO DE AMOR
10 STARDOM BOUND
11 PURSUIT OF GLORY
12 DREAM EMPRESS
13 DOREMIFASOLLATIDO
F2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
F2
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
55,5
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
A. Solis
A. Garcia
R. Bejarano
R.A. Doming.
G. Gomez
C. Sutherla
J. Rosario
R. Albarado
V. Espinoza
Mike Smith
J.P. Murtagh
K Desormeaux
E.M. Coa
J.-B. Pigalle : 10 - 4 - 12 - 11 - 13 - 8
Gentleman : 10 - 4 - 11 - 9 - 13 - 5
J. Sellier : 10 - 11 - 9 - 12 - 4 - 5
4
Breeders'Cup Filly ...... 23 h 35
& Mare Turf - Femelles - G I
2 000 000 $ - 2 000 m - Gazon
TRIO - COUPLÉS - CLASSIC TIERCÉ
1 SEALY HILL
F4
2 VACARE
F5
3 FOREVER TOGETHER F4
4 VISIT
F3
5 WAIT A WHILE
F5
6 DYNAFORCE
F5
7 MAURALAKANA
F5
8 HALFWAY TO HEAVEN F3
9 FOLK OPERA
F4
10 PURE CLAN
F3
8,9/1
6/1
4/1
4,7/1
7,7/1
13/1
26/1
17/1
51/1
32/1
2,5/1
10/1
2,1/1
10/1
1. Sweet and Sour 1 C. Soumillon
G. 7,30
B.-P. Hayes
P. 6,80
2. Charming Anna 8 A. Cardine
P. 8,10
3. Doukanane 17 T. Jarnet
P. 11,40
4. Someries 6 F.-X. Bertras
Coup. gag. 228,70. Coup. pl. (1-8) 76,80 (1-17)
73,00 (8-17) 111,40. Trio (1-8-17) : 2.415,60
TIERCE
11 - 15 - 4
Rapporte pour 1 "
Ordre : 2 608,50 "
Désordre : 284,50 "
QUARTE +
11 - 15 - 4 - 1
Rapporte pour 1,30 "
Ordre : pas de gagnant
Désordre : 2 666,30 "
Bonus : 79,69 "
Rapporte pour 2 "
Ordre : pas de gagnant
Désordre : 1 540 "
ou 11 - 15 - 4 - 1 - 9
Ordre : 79 752 "
Désordre : 664,60 "
ou 11 - 15 - 4 - 1 - 16
Ordre : pas de gagnant
Désordre : 3 973 "
Bonus 4 : 290 "
Bonus 4/5 : 34,80 "
Bonus 3 : 23,20 "
Numéro plus : 0230
MULTI
11 - 15 - 4 - 1
Rapporte pour 1 "
En 4 : 3 832,50 "
En 5 : 766,50 "
En 6 : 255,50 "
En 7 : 109,50 "
2SUR4 : 24,80 "
QUADRIO
Course A : 11 - 15
Course B : 4 - 5
Rapporte pour 1,50 "
4 ordre : pas de gagnant
4 désordre : 12 563,85 "
3 chevaux : 97,20 "
... ET A CABOURG
Drivers à suivre
J.-M. Bazire - F. Nivard
Nos sélections
Gagnante : (510) Quel Grand
Plessis
Placée : (715) Quenza du
Pont
R IV/A SANTA ANITA
Breed.'Cup Juvenile.... 22 h 15
Fillies Turf - L.R. - Pouliches
1 2750
4 2200
1 2700
3 2150
0 2700
3 2850
5 2700
0 2800
4 2875
9 2875
7 2450
2 2150
1 2850
5 2800
1 2350
5 2100
QUINTE +
11 - 15 - 4 - 1 - 6
4e COURSE
2e COURSE
Breeders'Cup Filly ...... 21 h 35
& Mare Sprint - L.R. - Femelles
A 1'18"4
A 1'15"3
A 1'16"6
A 1'15"8
A
A 1'18"2
A 1'16"
A
A 1'18"5
A 1'19"3
M 1'16"3
A 1'15"8
A 1'17"4
A 1'17"2
A 1'17"8
A 1'15"9
8e COURSE
G. 27,90
Mlle S. Gillet
P. 7
2. Rock And Chop 15 T. Jarnet
P. 7,20
3. Panichop 4 S. Pasquier
P. 2,40
4. Bergamask 1 J. Victoire
Coup. gag. 297,40. Coup. pl. (11-15) 80,90 (11-4)
21,40 (15-4) 30,50. Trio (11-15-4) : 489
J. Sellier : 8 - 9 - 2 - 7
Dernière heure
Unico Limburgia - Rilke des
Poètes - Ramsey du Ham Sirène Boréale - Quel Grand
Plessis - Quick And Good Quenza du Pont
Entraîneurs à suivre
T. Duvaldestin - V. Renault
B
B
B
B
B
C
B
B
B
B
B
B
B
B
B
B
HIER A MAISONS-LAFFITTE...
5e COURSE
4,1/1
3/1
S. Meunier PR
B. Piton
PR
D. Roelens PR
J.-M. Bazire EN
F. Nivard
VI
S. Hardy
VI
P.-Y. Verva VI
J. Verbeeck PR
J.P. Maillard PR
M. Lenoir
PR
Fr. Lecanu PR
Th. Duvaldest. EN
Ph. Ferré
PR
L. Verva
PR
J.-Y. Rayon PR
Aym. Thomas VI
J.-B. Pigalle : 12 - 15 - 1 - 4 - 7 - 16
Gentleman : 16 - 15 - 4 - 12 - 3 - 5
J. Sellier : 15 - 16 - 12 - 3 - 5 - 4
1. Peace Camp 3 J. Victoire
Monté - Femelles - 32 000 "
2 200 m - Grande et petite piste
L. Bourgoin
R. Lagadeuc
P. Bengala
M. Tourteau
Mlle V. Moquet
J. Bruneau
P. Daugeard
I.-P. Blanchon
L. Groussard
1 QUALA SAINT ANDRE F4 2850
2 QUALITY JET
F4 2850
3 QADIDJA
F4 2850
4 QUARMINA BURA. ## F4 2850
5 QUELLE PIERRE
F4 2850
6 QUEZA DEBOSSENS $# F4 2850
7 QUALIE PICARDE
F4 2850
8 QUORA DE VANDEL $# F4 2850
9 QUETSCHE MAGIQUE F4 2850
10 QUALIE DU TREMBLAY F4 2850
11 QUESTION D'AMOUR F4 2850
12 QUORDOBA
F4 2850
13 QLOE DU MOTTAGE ## F4 2850
14 QUALIE DE BOUTEAU F4 2850
15 QUENZA DU PONT
F4 2850
16 QUELLE MALICE ## F4 2850
Cheik M. Al Maktoum
2. Decoy 6 T. Gillet
3. Strike Ballot 1 S. Pasquier
4. Grand Slammer 5 T. Thulliez
Coup. ord. 18,60. Trio ord. 41,90.
Prix Musca ............................................................. 22 h 40
M. Hulak
E. des Essarts
M. Maige
P. Hannier
Mlle V. Moquet
J. Bruneau
L. Vade
L.-C. Ilin
J. Coeur
TRIO - COUPLÉS
MC Jourdam MC Jourdam
J-Et. Dubois
J-Et. Dubois
G. Weber
L. Roelens
B. Constantin B. Constantin
P. Joyeux
V. Renault
H. Hardy
H. Hardy
Mme C. Douillet C. Douillet
E. Jabi N.V.
P. Derycke
E. Szirmay
E. Szirmay
Ecurie Lady
P. Legavre
A. Cayron
J. Trullier
E. M.D.Fairand Th. Duvaldestin
A. Goulay
Ph. Ferré
C. Leraille
Ph. Verva
E. A. Rayon
A. Rayon
Aym. Thomas Aym. Thomas
1. Sand Tiger 3 M. Guyon
TRIO - COUPLÉS - 2SUR4
J. Luck
J.-L. Dersoir
T. Beltrame
G. Marcque
E. Guy Marmion G. Marmion
M. Piedferre B. Marie
E. du Reynard J. Huguet
P. Touvais
P. Touvais
JL Leverrier
J. Bruneau
E. Etoile N.V. R. Bergh
Lutfi K. AB
Lutfi Kolgjini
R. Lenoir
M. Lenoir
C. Levacher
A. Le Courtois
P.-E. Goetz
B. Goetz
F. Poullain
A. Laurent
J-Et. Dubois
J-Et. Dubois
Mme S. Thimont G. Thimont
H. Hardy
H. Hardy
Attelé - Femelles - 32 000 "
2 850 m - Petite piste
1re COURSE
J.-B. Pigalle : 8 - 9 - 2 - 3
5
Prix Cyane ............................................................. 23 h 10
1. Le Roi Mage 11 C.-P. Lemaire
TRIO - COUPLÉS
J.-B. Pigalle : 1 - 16 - 13 - 9 - 11 - 10 - 15 Gentleman : 13 - 10 - 15 - 16 - 11 - 8 - 9
J. Sellier : 10 - 15 - 13 - 16 - 1 - 8 - 12
TRIO - COUPLÉS
Ecurie Lady
E. F. Harel
L. Hallberg
M. Moureaux
E. A. Etoilée
Ph. Allaire
JL Leveillard
G. Lelièvre
M 1'20"2
A
A
A
M 1'17"8
A
A
A
A 1'16"6
J. Sellier : 8 - 5 - 6 - 7
QUINTE PLUS - QUARTE PLUS - TIERCE - 2SUR4 - TRIO - COUPLES
N°
B
B
B
B
B
B
B
B
B
7
56
56
56
53,5
56
56
56
53,5
56
53,5
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
P. Husbands
J. Valdivia
J. Leparoux
Ryan.L. Moore
J.R. Velazquez
A. Garcia
K Desormeaux
J.P. Murtagh
L. Dettori
E. Prado
J.-B. Pigalle : 8 - 5 - 7 - 3 - 6
Gentleman : 8 - 7 - 5 - 6 - 2
J. Sellier : 7 - 8 - 5 - 9 - 2
* Chevaux qui ne participeront
à la course que si 1 ou 2
candidats du no1 au no12
sont déclarés non-partants.
G. 65,60
S. Hardy
P. 10,40
2. Oléo Barbés 10 C. Cuiller
P. 3,10
3. Oscar de Jumeline 9 L. Charbonnel
P. 5,20
4. Overall du Closet 16 F.-Y. Simon
Coup. gag. 202,90. Coup. pl. (11-10) 56,30 (11-9)
84,80 (10-9) 22,80. Trio (11-10-9) : 931,20
3e COURSE
1. Oh Fair Lady 12 E. Raffin
G. 3,50
Ch. Bazire
P. 1,90
2. Ode Matyss 1 Mlle A. Dubert
P. 3,90
3. Ocarina Coquerie 9 W. Jehanne
P. 3,80
4. Organza Jet 18 P. Marie
Coup. gag. 31,20. Coup. pl. (12-1) 14,30 (12-9)
9,20 (1-9) 31,20. Trio (12-1-9) : 122,70
4e COURSE
1. Quymja 15 S. Ernault
G. 2,20
F. Morant
P. 1,90
2. Quelle Attaque 16 M. Abrivard
P. 3,40
3. Quamissa 12 C. Megissier
P. 3
4. Querlane d'Arry 6 D. Brohier
Coup. gag. 17,70. Coup. pl. (15-16) 8,50 (15-12)
7,80 (16-12) 16,90. Trio (15-16-12) : 50,80
3. Petit Calloville 8 E. Varin
4. Peps Dubrio 16 L. Groussard
P. 7,10
Coup. gag. 128,80. Coup. pl. (12-13) 36,00 (12-8)
69,40 (13-8) 29,50. Trio (12-13-8) : 890,20
6e COURSE
1. Quadro Simardière 9 P. Masschaele G. 15,20
Ecurie Jabi N.V.
P. 2,60
2. Quibus Vrie 7 P. Marie
P. 1,70
3. Qatar Phédo 5 H. Touvais
P. 6
4. Quel Médoc 1 Mlle A.-L. Canu
Coup. gag. 18,40. Coup. pl. (9-7) 6,40 (9-5) 27,50
(7-5) 14,60. Trio (9-7-5) : 117,30
7e COURSE
1. Reine des Divas 15 J.-P. Thomain
E. du H. d'Erable
2. Rose d'Ecajeul 10 Mlle C. Louiche
3. Reine Griff 13 T. Le Beller
4. Reine Galante 14 M. Houal
G. 6,20
P. 2,60
P. 4,20
P. 1,80
Coup. gag. 63,70. Coup. pl. (15-10) 19,70 (15-13)
5,90 (10-13) 12,90. Trio (15-10-13) : 69,50
Non partant 9 Rosace de Mai.
5e COURSE
1. Pin's du Loisir 12 P. Daugeard
L. Torregrossa
2. Perfect Charm 13 N. Raimbeaux
G. 24
P. 6,80
P. 3,70
31
LES JEUX
DIFFICILE
SUDOKU
En partant des chiffres déjà inscrits,
remplissez la grille de manière que
chaque ligne, chaque colonne, et
chaque carré de 3 x 3 contienne une
seule fois tous les chiffres de 1 à 9.
3
8
2
6
5
4
7
9
1
Ci-contre un exemple de grille
correctement complétée.
7
5
9
6
9
4
7
9
3
8
1
5
6
2
1
9
3
8
4
7
6
2
5
8
2
4
5
1
6
3
7
9
5
6
7
2
3
9
1
8
4
9
4
8
1
6
3
2
5
7
7
1
5
4
2
8
9
3
6
JEUX PROPOSÉS PAR
Reportez les sept lettres numérotées pour reconstituer un mot
répondant à la définition : domination morale.
BLAGUE
DÉCONSIDÉRATION
IMAGERIE
MÉDICALE
VIVE JOIE
DROGUE
LE TOUR
D’ITALIE
5
ARRACHE
LE PIED
IRLANDE
GAÉLIQUE
ARBRE
EN INDE
8
1
2
ENDUIT
DE SKIS
PARURES
FÉMININES
4
9
8
PRINCIPE
CHINOIS
6
BASSIN
DE PORT
ABRÉVIATION POUR
UN
RELIGIEUX
POINTUS
AVANT
NOUS,
MAIS AVEC
ELLE
HÉBÉTÉ
3
4
5
ENGIN DE
CHANTIER
7
JARDIN
D’ADAM
FÉTIDE,
C’EST UNE
RÉSINE
5
MARGINAL
1
INSUCCÈS
PETIT
MAÎTRE
POUR
ENFANTS
GAZ
NATUREL
LIQUIDE
BERCEAU
DE NAVIRE
DÉESSE EN
ÉGYPTE
BALAI
BOWLING
Pour chacune des 3 « boules » proposées, assemblez les
4 ou 5 groupes de lettres disponibles afin de construire
1 mot de 8, 9 ou 10 lettres.
UX
IN
AD
E
1
NI
MA
2
CH
AI
GR
AVANT LES
AUTRES
GENS
VIOLENTS
HOMME
SYMBOLE
AUX U.S.A.
DIVISÉ
EN LOTS
6
ARTICLE
DÉFINI
PURIFIER
FROMAGE
DE LAIT
CITÉ DE
DE VACHE PROVENCE
COMME JE
LE CITE
ENTRE
DEUX
POINTS
MAIGRE
FORTUNE
D’ANTAN
MILLILITRE
RE
C’EST LA
SORTIE
LA
TROMPÉ
IL NETTOIE
LE PAREBRISE
COURT
APPEL
RO
RELIGIEUX
MUSULMAN
2
MP
AVEC
SAINTGEORGES
ON Y FAIT
DU BON VIN
3
COMPAGNIE RACCOURCIE
ATOLLS
MOTS CROISÉS
C
D
E
F
G
H
I
J
HORIZONTALEMENT 1. Garde tout pour lui. - 2. Donne un
aspect irisé. Est à l’origine de la rumeur. - 3. Note. Fruit pour gelée. - 4. Qualifie une brigade de
policiers. - 5. Il n’a ni dieu ni maître. Sans fards. - 6. Vêtement
de l’inspecteur Columbo. Cap mouvementé. - 7. Chacune a
ses fruits. Ouverture bretonne. - 8. Cerveau lent. Type de
matériau à structure alvéolaire. - 9. Pour une église. Donne
naissance. - 10. Prête à succomber. Il manque de rangement.
1
2
3
4
5
A. Évitant l’éthique en toc. - B. Pour les
amateurs et les pros. Fait venir. - C. Un
défi aux plus grands. Cachée. - D. Triesters de la glycérine.
Conjonction. - E. Un peu plus de trois. Fleuve français. - F. Récompense cinématographique. Vieux noyau. - G. Espagnole
qui change d’accent en Bretagne. Renforce un accord. - H.
Étant sans connaissances. - I. Peut être harmonieux ou bien
faire tache. Canton suisse. Possessif. - J. Ils ne fonctionnent
que quand ils sont sur les dents.
6
7
8
9
10
S.N.C. « le Parisien libéré »
Capital : 4 020 000 €
Durée : 99 ans du 23 juin 1985
25, avenue Michelet
93408 Saint-Ouen Cedex
Tél. 01.40.10.30.30
Site web : www.leparisien.fr
Audiotel le Parisien (info, sport, loisirs)
0 892 350 700 (EPA 0,34 €/min)
Marie-Odile AMAURY, Directeur de
la publication, responsable de la rédaction,
Jean HORNAIN, cogérant, Directeur général,
Richard METZGER, cogérant.
Eric HERTELOUP, DGA,
Vincent REGNIER, Directeur des rédactions
Principaux associés :
S.A. « Les Editions Philippe AMAURY ».
S.A. « Intra-Presse »
Commission paritaire n° 0110 C 85979
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
Rédaction :
Médiateur Rédaction : 01 40 10 54 54
[email protected]
« Vos droits » : Marie-Hélène vous
répond au : 0 810 810 075
[email protected]
Pour commander un ancien numéro
du Parisien, renseignements au :
01 40 10 30 68
PUBLICITÉ :
Manchette PUBLICITÉ
Commercial :
01.40.10.53.53
Petites Annonces :
01.40.10.56.56
Annonces légales :
01.40.10.51.51
Emploi :
01.40.10.52.70
SUDOKU
VERTICALEMENT
P
A
S
S
A
T
I
O
N
S
O
C
E
A
N
6
3
7
1
9
2
5
4
8
8
5
1
3
4
7
2
9
6
B
R
O
U
U S S
T U E
C R
S
R
I M E
T A S
I S
N E R
R E
T U R
9
2
4
5
8
6
3
1
7
5
7
2
6
1
3
4
8
9
BUZZ
I
L
I
E
N
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT
E R E S
I V E
E
N
N E S
P A
N I T
O
I
R H O
T O N
U S
S
I
T
U
N A
A
J E
A S
4
6
3
8
7
9
1
5
2
1
9
8
2
5
4
6
7
3
3
8
9
4
2
5
7
6
1
7
4
6
9
3
1
8
2
5
2
1
5
7
6
8
9
3
4
MOTS FLÉCHÉS
B
SOLUTIONS
MOTS CROISÉS
A
7
3
BOSSELÉE
PAS
ENCORE
DES
ADULTES
RECOUVERTE
D’UN
MÉTAL
EXPERT
CA
6
IL
REGROUPE
DES TÊTES
CHERCHEUSES
TISSU D’AMEUBLEMENT
AIDES
FAMILIALES
COUTEAU
6
2
5
TELS
CERTAINS
CHATS
4
8
4
ASSEMBLÉE
4
6
4
3
ACTINIUM
POUR LE
CHIMISTE
COLÈRES
D’ANTAN
2
2
2
ÊTRE MÉCONTENT
7
8
1
FEMME
DU NORD
rci-jeux.com
PROCESSUS DE
DIGESTION
FAIRE
DES PLIS
5
3
4
2
3
6
7
9
5
4
1
8
8
2
8
6
5
1
9
7
2
8
4
3
MOTS FLÉCHÉS N° 1718
1
5
3
2
4
3
4
5
1
2
A
P R
R
C E
S
E T
A
S T
I
Z O
N
A S
A
E
O F I T
U I N A
I N T
E
E C
E R R
C T E U
O U T S
C I
T
O
B A
T A C
S U R E
O B I
R E S S O R
P I
L U
V I E L E
5
1
2
4
3
2
3
4
5
1
4
2
1
3
5
E
N
C
R
E
R
R
T
R
O
T
A
G
P
U S E
R F
T
R E E R
O C A S S E
U
I T E M
R A
U N I
R E A C
C O P I E E
A M E R
R
S E R E I N
S V
R E
A
I S L E
N C E
A
S
R O N D
E O
A D O
E M I S E S
R
Le mot à trouver est :
RENFORT.
Abonnements - Service Clients - 0825 003 002 (0.15 € ttc/mn)
Pour tout renseignement du lundi au vendredi : 7 h 30 - 19 h. Samedi : 8 h - 12 h
Abonnement Portage à domicile :
Livraison dans votre boîte aux lettres
avant 7 h du lundi au samedi et avant 8 heures le
dimanche. Du lundi au dimanche - 7 jours sur 7.
Tarif : 1 an, 7 jrs/7 364 numéros : 374,40 €.
Prélèvement mensuel (7 jrs/7 - 28 n° ) : 28,80 €
Abonnement par la poste (hors tv hebdo) :
1 an : 7 jrs/7, 364 numéros : 338 €
Prélèvement mensuel (7jrs/7 - 28 n°) : 26 €
« Le Parisien » Service abonnements B 730
60732 Sainte Geneviève cedex
Ventes et Portage à domicile : SDVP (Société de distribution et de vente du Parisien),
69-73, boulevard Victor-Hugo 93585 Saint-Ouen Cedex. Tél. 01.58.61.01.00
Ventes diffuseurs : 0800 940 940 (appel gratuit depuis un poste fixe)
Tirage du « Parisien »
du jeudi 23 octobre 2008 :
387 350 exemplaires
Imprimerie Sicavic
ISSN 0767-3558
39
LES SPECTACLES
Les Français font fort
MUSIQUE. Avant, il y avait Piaf et Aznavour. Désormais, de Chine en Amérique,
on écoute Daft Punk, Camille ou Manu Chao. Les Frenchies n’ont plus de complexes
pour se vendre à l’étranger, à l’image de Justice, qui triomphe aux Etats-Unis.
A
UX ARMES… et caetera. Désormais, les artistes français peuvent
entonner « la Marseillaise » à l’étranger, sans
être ridicules : celle qui a été revisitée
par Gainsbourg, longtemps l’un des
rares chanteurs hexagonaux identifiés ailleurs que chez nous, avec Aznavour ou Piaf. Les temps changent.
Le paysage musical mondial aussi.
Les artistes tricolores peuvent désormais se positionner sur le planisphère. Camille triomphe à Londres.
Air tourne en Chine. The Do s’attaque à la Scandinavie. Parisienne
d’adoption et produite en France,
Yael Naim foule actuellement une
quinzaine de scènes américaines. La
jeune Bretonne Yelle l’a précédée.
« Il y a encore quelque temps, votre
musique était une blague pour nous,
reconnaît Dorian Lynskey, journaliste au Guardian, à Londres. On di-
sait : Ah oui, Johnny Hallyday ! Aujourd’hui c’est terminé, surtout
depuis la vague électronique française, il y a dix ans. Daft Punk a révolutionné la dance, et Air la musique
planante. »
Fini le complexe
franchouillard
Cocorico ! On réclame nos disques à
l’étranger. Et pas seulement de la
techno sans paroles. En 2006, 29 %
des ventes de productions hexagonales se faisaient ailleurs que chez
nous. La tendance devrait s’accentuer malgré un marché en crise.
« C’est même devenu vital pour nos
maisons de disques, confrontées à
un marché local difficile, souligne
Sophie Mercier, directrice du Bureau
export de la musique française, qui
centralise toutes les données internationales de notre musique. Nous
recevons de plus en plus de de-
mandes venues de l’étranger sur des
artistes français. Et, grâce à Internet
et à des réseaux comme Myspace où
chacun peut mettre à disposition sa
musique, on habite dans un village
mondial. » Du coup, une nouvelle
vague française veut aller voir ail-
leurs. « Le niveau musical est aussi
énormément monté chez nous, analyse Thierry Langlois, patron de UniT, producteur des tournées de Yael
Naim, The Do et Camille. De jeunes
groupes ont intégré l’anglais dans
leur culture, comme Cocoon ou Mo-
CLES
ᔢ 27,6 millions de CD français vendus à l’étranger en 2006.
ᔢ 58,3 % des ventes à l’export se font en Europe, 26,2 % en Asie
et 12,3 % en Amérique.
ᔢ 1 540 536 de CD français vendus aux Etats-Unis en 2006.
ᔢ 71 millions d’euros de droits d’auteurs perçus par la Sacem hors
de France en 2007.
ᔢ 1 900 sorties françaises d’albums répertoriées à l’étranger en
2007.
ᔢ 7 000 concerts d’artistes hexagonaux en-dehors de nos
frontières en 2007, soit une hausse de 40 % par rapport à 2006.
(Source : Bureau export.)
riarty, et l’utilisent sans être ridicules. » Certains vont même plus
loin. « On observe un petit phénomène de jeunes Français, comme
The Shoes, qui sortent des CD pour
l’instant en Angleterre ou au Japon,
marchés prescripteurs, avant d’envisager de sortir en France », raconte
Sophie Mercier.
La relève n’a donc pas froid aux
yeux et ne semble plus souffrir d’un
complexe franchouillard face aux
Anglo-Saxons. « L’idée est surtout de
faire une musique qui ne ressemble
à aucune autre, analyse Xavier de
Rosnay, de Justice, qui a enchaîné
près de 50 concerts aux Etats-Unis
en un an. Si le rock français pompe
celui des Américains, il ne sort pas
de chez lui. C’est comme, pour nous,
si un groupe anglais faisait du Gainsbourg. »
Emmanuel Marolle
SAN FRANCISCO, LE 20 SEPTEMBRE.
Pendant les concerts de Justice, la croix,
symbole du groupe, trône sur la scène.
(LP/O.C.)
Justice
électrise les
Américains
San Francisco (Etats-Unis)
DE NOTRE ENVOYÉ SPECIAL
I
LS VIENNENT à peine de se réveiller. En
ce début d’après-midi de septembre, Xavier de Rosnay et Gaspard Augé émergent
doucement de leur bus. Beau soleil, mais vent
soutenu sur la baie de San Francisco. Les
deux compères de Justice bouclent ici leur
périple américain. La veille, le duo electro
jouait en plein cœur de San Diego avec
MGMT et Beck. Ce soir-là, il se présente en
tête d’affiche du Treasure Island Festival, rassemblement branché qui réunit, en plein air,
sur une presqu’île californienne, CSS, Goldfrapp ou encore TV On The Radio. Sur le site,
la jeunesse tout aussi tendance arbore fièrement des badges Obama, montre poliment sa
carte d’identité pour boire de l’alcool et attend
avec impatience la prestation de Justice. « On
n’est là que pour eux, s’emballent Zero,
23 ans, et Kate, 16 ans, venus de Sacramento.
On adore toute la scène électronique française, le label Ed Banger et bien sûr Daft Punk
qui est énorme ici. Justice est à la fois sombre,
puissant et dansant. On n’a pas cela chez
nous. »
Et c’est comme ça depuis près d’un an et
demi. C’est même aux Etats-Unis que Justice
a lancé sa tournée de près de 150 dates au
printemps 2007. « C’était au festival de Coa-
40
SAN FRANCISCO (ETATS-UNIS), LE 20 SEPTEMBRE. Xavier de Rosnay (à gauche) et Gaspard Augé forment le duo Justice.
Ils ont enchaîné, depuis le début de leur tournée, près de cinquante concerts aux Etats-Unis. (LP/OLIVIER CORSAN.)
chella, se souvient Xavier de Rosnay. Un gros
événement qui nous voulait absolument. On
n’avait encore jamais fait de live, on terminait
notre album. On a répété à Palm Springs deux
jours avant, avec du matériel que l’on avait fait
construire spécialement mais que l’on ne
connaissait pas. Sur scène, il y avait des Post-it
partout devant nous, pour que l’on se souvienne à quoi servait chaque bouton. »
« Ici, on nous voit
comme un truc inédit
entre le métal et la techno »
Depuis, le groupe maîtrise son sujet, surtout
aux Etats-Unis, où il a enchaîné deux séries
de 20 dates plus quelques festivals cet été.
Soit près d’une cinquantaine de rendez-vous
avec le public américain. Un petit phénomène. « On a, par exemple, ouvert la billetterie
pour une salle de Los Angeles de
3 000 places. En quelques heures, tout est
parti. On a ainsi souvent doublé des dates
comme à New York ou Montréal. Ici, on nous
voit comme un truc inédit entre le métal et la
techno. Notre musique leur paraît fraîche,
nouvelle. »
Face au succès, Justice a dû s’organiser. Le
groupe sillonne les longues routes US dans
un bus confortable avec couchette et petit salon, conduit par Richard, chauffeur qui espère
sérieusement entrer dans « le Livre Guinness
des records » en tant que « voix la plus grave
du monde ». Derrière, Bouchon, un Français
responsable de la tournée, gère le quotidien.
« Cela coûte cher de tourner ici, explique-t-il.
Il a fallu déclarer fiscalement les garçons aux
Etats-Unis, les inscrire à la Sécurité sociale. Il
y a beaucoup de fret. On comblera le déficit
sur le long terme. Le groupe peut demander
des cachets de 10 000 ou 15 000 " à des pe-
tits organisateurs et monter jusqu’à
50 000 pour de très gros événements. »
Le soir sur scène, Justice soulevait ses fans
américains, survoltés, bras levés, totalement
fascinés par leur show hypnotique. Comme
partout. Le groupe a voulu garder une trace de
cette tournée pas comme les autres. Le 24 novembre, il sortira un DVD « A Cross the Universe », réalisé aux Etats-Unis par Romain
Gavras. « Cela s’est fait sur trois semaines et tu
as l’impression qu’on a filmé pendant un an,
sourit Xavier. Ici tout est surdimensionné. Tu
peux passer en quelques heures d’un paysage
désertique à des montagnes sous la neige. Et
puis on a vécu des trucs incroyables. Les gens
viennent régulièrement avec des croix (NDLR :
le symbole du groupe). Un type est même sorti
totalement possédé d’un concert à Denver. Il
disait aux policiers : Regardez, le Diable est
derrière vous ! ».
E.M.
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
LES SPECTACLES
Cinéma/« High School Musical 3 »
à l’export
La nouvelle idole
des jeunes (filles)
UAND on tape son nom sur
Google, juste pour voir, on obtient 12 millions de réponses. C’est
nettement plus que John Travolta,
son idole, mais encore un peu moins
que Tom Cruise. En tout cas, ça
donne une idée du phénomène Zac
Efron, nouvelle idole des jeunes —
surtout des filles, soyons honnête.
Cette popularité démente, l’acteur
de 21 ans la doit à la série « High
School Musical », dont le troisième
épisode a démarré fort, mercredi.
Depuis le téléfilm originel, en 2006,
il incarne Troy Bolton, le basketteur
vedette du lycée East High qui dissimule un terrible secret : il adore
chanter et danser avec sa petite amie,
Gabriella. Ah, les affres de l’adolescence selon Disney…
Q
« Zac chante, danse et
joue divinement »
LONDRES (GRANDE-BRETAGNE), LE 19 OCTOBRE. Camille a vendu à l’étranger 50 000 exemplaires
de « Music Hole », son dernier album en anglais, dont 20 000 en Angleterre. (LP/OLIVIER CORSAN.)
« Ma démarche est européenne »
CAMILLE, auteur-compositeur-interprète
Londres (Grande-Bretagne)
DE NOTRE ENVOYE SPECIAL
«L
’AUTRE première dame
de France. » C’était le
titre du « Times », en
mars dernier, consacrant deux pages
élogieuses à Camille. En Angleterre,
l’artiste française va crescendo.
Après quelques concerts dans des
petits lieux, elle remplit des salles de
plus en plus grandes. Dimanche dernier, la chanteuse faisait le plein au
Roundhouse de Londres, bel endroit
qui peut accueillir 3 000 personnes
— quelques Français et désormais
beaucoup de vrais Britishs, d’abord
séduits par son étonnant « Fil » en
2006 puis emballés par son disque
en anglais « Music Hole » cette année. Rencontre sur place.
Comment êtes-vous perçue
en Angleterre ?
I Camille. D’abord, les médias
m’appellent Camille Dalmais, mon
vrai nom. Apparemment, c’est pour
éviter la confusion avec une autre
Camille, qui est irlandaise. Sinon,
pour les Anglais, je fais de la worldmusic. Comme j’utilise des mots
français, des éléments organiques,
des percussions corporelles, c’est
exotique pour eux. Ils ont une approche façon « nous et le reste du
monde ». Quand on y est directement confronté, on se rend compte à
quel point c’est raciste. J’ai beaucoup
de mal avec ça.
Vous avez fait beaucoup
d’interviews ?
Oui, pour les quotidiens, la presse
spécialisée, la presse féminine.
Contrairement à la France, il y a eu
beaucoup de questions sur mes
textes. Comment je vois les Anglais ?
Pourquoi je parle anglais ? En revanche, on ne me demande pas
pourquoi je chante en anglais, ce qui
revient souvent chez nous. Il y a
beaucoup d’interrogations sur les
rapports entre la France et l’Angleterre. Et sur Nicolas Sarkozy et Carla
Bruni.
Vous répondez ?
En France, non. Ici, oui. Quand je
vais à l’étranger, c’est un peu la
France que je représente. Comme
une ambassadrice ou plutôt un témoin. Alors dans ces cas-là, j’explique que la France ne se résume
pas à Sarkozy.
Quelles sont les différences
entre les publics ?
Je reviens du Japon et d’Allemagne
où ils sont assez semblables, très cérémonieux, mais prêts à se lâcher si
on les embarque. Au Japon, j’ai
même fait monter sur scène une interprète japonaise pour qu’elle traduise « Too Drunk to Fuck ». Et en
Angleterre, ils sont plus agités, plus
goguenards. J’aime bien jouer avec
eux.
L’export, c’est une fin
en soi ?
Non. Je suis juste ouverte à cela. Ma
démarche est européenne. La
France est dans l’Europe. Moi aussi.
Mon objectif n’est pas de toucher le
public anglo-saxon, mais plutôt de
lui parler, de jouer avec ses codes
culturels et les miens. J’ai des doutes
sur le fait que la langue anglaise se
commercialise plus facilement. Ce
qui s’exporte le mieux chez eux, c’est
la musique sans mots, l’electro. Ça
veut tout dire.
Propos recueillis par E.M.
Camille sera en concert au Zénith
de Paris le 25 novembre. Et le 28 à
Troyes, le 30 à Vendôme, le 31 à
Caen, le 1er novembre à Rennes…
Ceux qui vendent le plus
’EST l’un des phénomènes de l’année. Yael
Naim, Israélienne basée à Paris, produite en
France, a vendu plus de un million de singles aux
Etats-Unis avec son tube « New Soul », choisi par
Apple pour sa campagne de pub. Son premier album
s’est également écoulé à plus de 100 000 copies outreAtlantique. Pendant ce temps, Camille peut compter
sur 50 000 acheteurs internationaux de son dernier enregistrement en anglais « Music Hole », dont 20 000 en
Angleterre. Son précédent album, « le Fil », avait déjà
convaincu 200 000 francophiles. Carla Bruni s’exporte aussi, avant et après être devenue la première
dame de France. Elle a vendu 200 000 exemplaires de
son nouvel album, « Comme si de rien n’était », et autant du précédent en anglais « No Promises ». Autre
incontournable, Manu Chao, dont « la Radiolina »
avait déjà fait bouger 400 000 fans à travers le monde,
au moment de sa sortie, l’an passé.
Côté electro, David Guetta revendique près de
200 000 albums vendus et 500 000 singles en dehors
de nos frontières. Justice a davantage marché à
C
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
l’étranger qu’en France avec 400 000 CD écoulés au
total, dont 120 000 chez nous. Leurs confrères de
Daft Punk restent une valeur sûre. A la sortie de leur
dernier live l’an passé, ils avaient réuni près de
200 000 acheteurs en quelques semaines. Même succès pour leurs camarades de Air avec leur ultime « Pocket Symphony ».
Parmi les curiosités, on notera le phénomène Alizée en Amérique latine. La Lolita a séduit près de
100 000 étrangers, dont 60 000 Mexicains. Le dernier
album du Français M83, méconnu chez nous, s’est
vendu à plus de 50 000 exemplaires ailleurs. A noter
également le mini-phénomène Gojira, rock metal
pour spécialistes, qui a rassemblé près de
50 000 adeptes en dehors de la France et s’offre
50 concerts outre-Atlantique. Mais la championne
toutes catégories… n’est pas française. Il s’agit de la Canadienne Feist, signée à Paris sur un label français,
Polydor, et donc considérée comme une production
française. En 2007, « The Reminder » s’est vendu à plus
de 700 000 exemplaires dans le monde.
E.M.
Cette amusante bluette destinée aux
6-15 ans en atteste, le garçon ne
manque pas de talent. La comédie
musicale, Zachary Efron est tombé
dedans à 11 ans. La scène et une
poignée de séries télé — « Urgences », « les Experts : Miami »,
« Summerland »… — l’ont naturellement conduit au casting de « HSM ».
Il venait d’avoir 18 ans, il était beau
comme un enfant, fort comme un
homme, et voilà. « Zac chante, danse
et joue divinement, s’enflamme le
réalisateur et chorégraphe Kenny
Ortega. Il me rappelle Travolta, il n’y
en a qu’un ou deux par génération ! »
A présent, Hollywood lui fait les yeux
doux. L’intéressé, rencontré à Paris,
ne fait pas son intéressant pour autant : « Je cherche encore ma place
dans ce business, mais je m’amuse
vraiment. Le défi, pour moi, c’est de
me diversifier. High School Musical
nous vaut des fans incroyablement
nombreux et fidèles, j’espère que ce
sera un avantage. »
Son metteur en scène en est sûr :
« Zac a les épaules pour assumer ce
statut de star. Il ira loin. » Pour
l’heure, il fonce droit vers un remake
de « Footloose ». Sinon, on lui prête
une idylle avec Vanessa Hudgens, sa
chérie à l’écran, mais le mignon minet tait ses amours. « L’inconvénient
de la célébrité, c’est l’absence de vie
privée. Dans la presse ou sur Internet, je lis plein de choses carrément
inventées. Et la rumeur dit sans arrêt
que je suis mort ! » C’est tout le
contraire : un acteur est né.
Marie Sauvion
« High School Musical 3 » ##
Comédie musicale américaine de
Kenny Ortega. Avec Zac Efron,
Vanessa Hudgens, Corbin Bleu…
Durée : 1 h 55.
Zac Efron incarne Troy Bolton, le basketteur vedette du lycée East
High, dans « High School Musical 3 ». (DR.)
NOTRE COTE : #### chef-d’œuvre, ### excellent, ## bon,
# moyen, G sans intérêt.
C O U L I S S E S
៑ Delon bientôt sur les planches ?
En attendant de
concrétiser son rêve,
jouer aux côtés de sa
fille Anouschka, Alain
Delon pourrait revenir
sur scène dès le mois
prochain dans une
nouvelle version de
« Love Letters », la
célèbre pièce d’Albert
Alain Delon et Anouk Aimée.
Ramsdell Gurney. Il
(LP/FREDERIC DUGIT, SERGE BENHAMOU.)
donnerait la réplique à
Anouk Aimée, laquelle connaît bien cette œuvre qu’elle a
interprétée à plusieurs reprises, aux côtés de Bruno Crémer (1990),
Jean-Louis Trintignant (1991), Philippe Noiret (2005) et Jacques
Weber (2006). Si rien n’est encore officiel, des discussions sont en
cours avec le Théâtre de la Madeleine qui pourrait donc accueillir
prochainement les deux comédiens pour une série limitée de
représentations de la pièce.
41
LES SPECTACLES
LA TELEVISION
Réforme de l’audiovisuel
Exposition/A l’Hôtel de Ville
« On marche sur la tête »
Prévert comme
vous ne l’avez jamais vu A
AURÉLIE FILIPPETTI, député PS
de Meurthe-et-Moselle, opposée au projet de loi
HÔTEL DE VILLE, PARIS (IVe), MERCREDI. Eugénie Bachelot-Prévert a participé à la réalisation
de l’exposition consacrée à son grand-père, le poète Jacques Prévert. (LP/OLIVIER CORSAN.)
C
ELA PARAÎT incroyable,
mais depuis la mort de
Jacques Prévert, le 11 avril
1977 à l’âge de 77 ans, il n’y avait jamais eu à Paris d’exposition digne de
ce nom consacrée à cet enfant de Paname, auteur d’une œuvre qui ne se
résume pas à ses poèmes. Le cinéma, la chanson, le dessin, les collages y prennent une grande part
comme on peut le voir, jusqu’au
28 février, au rez-de-chaussée et au
premier étage de l’Hôtel de Ville.
A quoi tenait cette malédiction ?
Eugénie Bachelot-Prévert, petite fille
du poète et unique ayant droit de
son grand-père, n’a pas percé le mystère, sinon que la Cinémathèque lui
fit savoir un jour que le nom de Prévert était « poussiéreux ». En 2005, la
mairie de Paris, à qui elle avait proposé de rendre hommage à son
grand-père n’avait pas donné suite.
« Un an et demi après, dit-elle,
N.T.Binh (NDLR : journaliste, critique
et enseignant de cinéma) m’appelle
en me disant : « La mairie me com-
mande un sujet, es-tu partante pour
en assurer le commissariat avec
moi ? » Dont acte. Le duo allait s’em-
ployer à dépoussiérer Jacques des
« préjugés » qui lui collent à peau.
« Une lucidité »
Des préjugés ? « Un petit poète, sourire aux lèvres et fleur à l’oreille », résume Eugénie. Ah bon ? Et c’est
quoi, Prévert ? « Une lucidité, répond
du tac au tac cette jeune femme, ellemême peintre, qui a décidé en 2000
d’assumer la pérennité de l’œuvre de
son grand-père ; une volonté de ne
pas laisser passer les choses et de
proposer une alternative d’amour et
d’humour. »
Tandis que l’effort porte peu à peu
ses fruits — « les producteurs commencent à restaurer les films » —
cette exposition est fascinante à plusieurs titres. On y voit des manuscrits
illustrés sur papier quadrillé, une formidable série de collages, des capta-
tions de chansons avec les Frères
Jacques et Juliette Gréco, des lettres,
des tableaux, dont celui que Picasso
fit de Prévert, et de très nombreuses
photographies prises dans « Paris la
belle », au Luxembourg ou à Montmartre, la plupart éloignées de l’éternel cliché du poète, au chapeau et au
mégot. Bref, des images d’un homme
libre et, comme tous les hommes
libres, accablé « par la vacherie du
monde » et heureux d’y échapper.
Pierre Vavasseur
gine qu’il voudrait en faire
DOPTÉ en Conseil
une espèce de chaîne foldes ministres merklorique avec des Jeancredi, le projet de loi sur
Pierre Pernaut locaux qui
l’audiovisuel est déjà très
lanceraient des reportages
critiqué par l’opposition : au
sur les fêtes de village… A
MoDem comme au PS, on
terme, une seule rédaction,
le combat unanimement.
c’est un coup dur pour le
Aurélie Filippetti, député PS
pluralisme et la liberté
de Meurthe-et-Moselle,
d’informer.
Aurélie
Fillipetti.
nous explique pourquoi.
(LP/GUY GIOS.)
La loi prévoit aussi
Qu’est-ce qui vous
une hausse du volume horaire
inquiète le plus,
de publicité et une deuxième
dans ce projet de loi ?
coupure dans les films…
I Aurélie Filippetti. D’abord le fiSous prétexte d’appliquer une direcnancement : la compensation antive européenne, Nicolas Sarkozy
noncée de 480 M" ne suffit pas. Il
donne aux chaînes privées une
faudrait un milliard pour y arriver. Et
manne publicitaire de plus qui pourpuis sur le fond, il y a un problème :
rait s’élever à un milliard d’euros.
puisqu’on va taxer les chaînes priC’est énorme ! C’est une loi sur mevées pour financer France Télévisure pour ses amis de TF 1, M 6, les
sions, cela signifie que l’audiovisuel
Bouygues, Bolloré, Bertelsmann…
public a intérêt à ce que ses concurrentes fassent de bonnes audiences. Comment comptez-vous
On marche sur la tête ! Par ricochet,
mener la bataille
c’est la création qui est menacée.
au Parlement ?
Que pensez-vous
Pour commencer, on va demander à
du processus de nomination
revenir sur cette décision unilatérale
des présidents
de supprimer la publicité. Sur la
de l’audiovisuel public ?
question des nominations — la plus
C’est là que la prise en main est la
symbolique —, nous allons alerter
plus visible : ils vont être nommés
nos concitoyens. Car c’est la télé de
par l’exécutif et non plus par le CSA.
Berlusconi qui se prépare.
Ce sera donc le pouvoir discrétionPropos recueillis
naire du monarque.
par Aude Dassonville
Vous craignez
pour l’indépendance
I Les opérateurs de télécomdes journalistes ?
munication mécontents. Alors
Avec la création de l’entreprise que la loi prévoit une taxe de 0,9 %
unique, les rédactions de France 2 et
sur leur chiffre d’affaires, les opérade France 3 sont menacées. Cette teurs de téléphonie et fournisseurs
dernière, dont certains reportages
d’accès Internet en ont appelé, hier, à
avaient déplu à Nicolas Sarkozy penla « sagesse du Parlement ». Ils jugent
dant la campagne, est visée. J’imacette taxe « pénalisante ».
Sophia Essaïdi
chasse les fantômes
« Jacques Prévert, Paris la belle »,
jusqu’au 28 février, Hôtel de Ville,
salle Saint-Jean, 5, rue Lobau, Paris
IVe, tlj sauf dimanche et jours fériés,
de 10 à 19 heures. Entrée libre.
A noter que quatre ouvrages
accompagnent cette exposition,
dont « Jacques Prévert,
Paris la belle », le catalogue
de l’exposition établi par Eugénie
Bachelot-Prévert et N.T. Binh,
Ed. Flammarion, 240 pages,
400 illustrations, 35 ".
Comédie musicale/En février
Un nouveau « Magicien d’Oz »
NE JEUNE FILLE qui danse et
chante seule sur la scène de la
salle du boulevard Poissonnières à
Paris (IIe). Cette nouvelle venue s’appelle Marie Facundo et tiendra le
rôle-titre de la comédie musicale
« Dothy et le Magicien d’Oz » dont le
premier clip de présentation était
tourné hier.
Produit à la fois par le Grand Rex
et par le tandem Albert Cohen et
Dove Attia (« les Dix commandements », « le Roi Soleil », « Mozart »…), ce spectacle consistera en
une nouvelle adaptation du « Magicien d’Oz », le célèbre roman de
L. Frank Baum publié en 1900 et
porté au cinéma par Victor Fleming
en 1939. C’est à l’époque Judy Garland qui incarnait le personnage de
Dorothy.
Destiné aux enfants de 4 à 9 ans,
ce show sera à l’affiche à partir du
14 février prochain. Sa mise en scène
est assurée par Stéphane Jarny qui
fut pendant des années l’assistant de
Kamel Ouali. « On va mettre le paquet, assure-t-il. Nous voulons proposer un show pour enfants avec de
gros moyens et une multitude de tableaux. Il faut que cela charme les
petits mais que les parents également puissent s’intéresser à ce qui se
passe sur scène. »
Avis aux amateurs, la billetterie est
d’ores et déjà ouverte.
U
42
S.C.
GRAND REX, PARIS (IIe), HIER.
Marie Facundo joue Dothy. (LP/DUGIT.)
« Dothy et le Magicien d’Oz »
du 14 février au 1er mars au Grand
Rex, 1, boulevard Poissonnières,
Paris IIe. Tarif de 19 à 33 ".
Rens. 01.42.36.83.93.
VEAUCE (ALLIER). Sophia Essaïdi (au centre), révélée par la
« Star Academy » en 2003, prochainement à l’affiche de la
comédie musicale « Cléopâtre », a tourné « RIP » pour la chaîne
W 9. RIP comme « Rest in Peace » (Repose en paix), inscrit sur
de nombreuses tombes et clin d’œil aux films d’horreur. La belle
chanteuse, d’origine marocaine, s’est laissée enfermée deux
jours dans un château hanté, selon la légende. Une équipe de
chasseurs de fantômes lui a enseigné comment traquer les
phénomènes paranormaux. Un divertissement qui sera diffusé
en deuxième partie de soirée, fin novembre. (W9/XAVIER POPY.)
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
LA TELEVISION
France 2, 18 h 50 TF 1, 20 h 50/« Star Academy »
« Vendredi »
revu et corrigé
N EFFACE tout et on recommence ! L’audience en berne,
le magazine culturel « Vendredi, si ça
me dit ! » adopte aujourd’hui une
nouvelle formule en vue de trouver
son public. Fini la huitaine de chroniqueurs, place à « plus d’invités, de
reportages et de débats », promet
France 2. Dans l’attente d’un nouveau décor pour la semaine prochaine, l’émission, animée en direct
par Christophe Hondelatte, est désormais construite en quatre parties :
un invité « les Yeux dans les yeux »
(ce soir, Kad Merad), un débat
(ponctué de reportages) avec des intervenants (les comédies musicales,
ce soir, avec Marianne James, Diane
Tell, Arno Diem, Christian Eudeline
et André Manoukian), une performance musicale (un morceau de
jazz interprété par le même Manoukian) et un mini-journal de la culture
par Céline Delarue, journaliste à
« Complément d’enquête » sur la
même chaîne. Ça vous dit ?
O
M.Pe.
C O U L I S S E S
៑ Le feuilleton
de la discorde
Le site Web de « l’Express » l’a
rapporté la semaine passée :
TF 1 estime que « Plus belle la
vie », le feuilleton de France 3,
« n’a rien d’une émission de
service public » et n’écarte pas,
en conséquence, de mener une
campagne discrète de lobbying
contre ce programme. Réaction
d’un proche de Patrick de
Carolis : « Si la direction de
TF 1 en est là, c’est que la
chaîne va très mal ! Si notre
série regardée par 6 millions de
téléspectateurs à 20 h 20 gêne
le 20 Heures de Laurence
Ferrari, il n’empêche pas David
Pujadas de pulvériser son record
d’audience ! Nos concurrents
préféreraient-ils qu’on propose
au public des émissions
ennuyeuses ? »
Mercredi soir
Audiences
(en millions de
téléspectateurs)
PDA*
• Ligue des champions : Eindhoven - OM
6,2 25.5 %
• « Louis Page »
4,1
16,4 %
• « Droit d’inventaire »
3
12,7 %
• « Merci, les enfants vont bien »
3,7
14,6 %
* Part d'audience
Source : Médiamat-Médiamétrie. Tous droits réservés Médiamétrie
TF 1 a dominé la soirée avec le
football. Seule M 6 a rameuté
plus de femmes que d’habitude.
Quant aux audiences de mardi
soir, malencontreusement
absentes de nos éditions d’hier,
on retiendra que « l’Enquête
corse » sur TF 1 avait largement
distancé « Guy Môquet » sur
France 2.
RÉAGISSEZ SUR
LE PROGRAMME TV
ENTRE 6 H ET 9 H
AVEC LE WAKE UP
44
La poupée
qui chante
C
HAQUE ANNÉE, il y en a
une. Une jolie pépée, aux
qualités d’évidence plus anatomiques qu’artistiques. La « Star
Academy » (ce soir à 20 h 50 sur
TF 1) ne se construit pas sans ça.
Cette saison, elle a des boucles d’or,
un nez minuscule et s’appelle Alice.
Et avant Alice, il y avait eu Eva, la
brindille eurasienne (2007), Céline,
le mannequin souffreteux (2006),
Maud, l’irrésistible elfe blond (2005),
Francesca, la Corse forte en gueule
et longue en jambes (2004), ou Eva,
première du nom, bimbo rigolote façon « La vérité si je mens » (2002).
Chaque année, la production joue
à la poupée et habille ses jouets de
jupes toujours plus courtes, de chansons toujours plus sucrées. Pour le
lancement de la huitième édition, le
19 septembre, Alice a eu droit aux
deux, d’emblée. En reprenant maladroitement du Vanessa Paradis pendant que sa robe Baby Doll, soulevée
par l’aération, dévoilait un fessier irréprochable.
Fausse fragile
Alice a 19 ans, c’est presque trop
simple. Mais Alice avait mis un
string, la coquine… Pas étonnant
que ça marche. 60 % des votants
l’ont sauvée vendredi dernier pour sa
troisième nomination. 48 % la fois
précédente… Et la polémique programmée a tout naturellement démarré au sein des élèves. Où l’agacement le dispute à l’appréhension.
Celle de se retrouver à ses côtés, face
au scrutin populaire. Joanna, l’étoile
soul de la promo, soupçonne Alice
d’être une « charmeuse calculatrice ». L’intéressée fait mine de ne
pas être au courant, réagit à peine.
C’est son truc. Abritée derrière un
tempérament qu’elle dit calme et
distrait, la Marseillaise élude sans
cesse. A le don de transformer l’interview en questionnaire à choix multiples, tant elle rechigne à trouver
seule ses réponses. Optant au final,
le plus souvent, pour un « ça ne me
dérangerait pas ». Casser son image,
ça ne la « dérangerait pas ». Jouer
dans des petites salles, ça ne la « dérangerait pas ». Se regarder ellemême à la télévision, ça ne la « dérange pas ». On en jetterait presque
son stylo, lorsqu’elle explique avoir
opté pour des études de commerce
international parce qu’elle « adore
les langues ».
Une coquille vide, Alice ? Si c’était
aussi simple… Parfois, après une
énième platitude, on jurerait avoir vu
une lueur canaille passer dans ses
yeux noisette. Impression confirmée
lorsque, interrogée sur sa placidité
face aux assauts lourdingues de son
camarade Gautier, elle répond : « Il
attend tellement que je m’énerve…
Que je ne m’énerve pas, ça le rend
encore plus fou. » Fausse fragile, c’est
certain. Emotive tout au plus. Pour
une fois, sa conviction s’étoffe. « Ce
n’est pas facile pour moi depuis le
début, mais je suis forte à l’intérieur. »
Ses progrès ne sont pas « hyper flagrants » mais elle y croit. Se fixe des
objectifs à court terme : évaluations,
nominations (ce qu’elle a évité cette
semaine, aux dépens de Harold,
Gautier et Yvane), prime… A ce jeulà, une petite chérie peut aller loin.
Jusqu’à la victoire. C’était en 2003,
elle s’appelait Elodie Frégé.
Charlotte Moreau
SAINT-DENIS, LE 17 OCTOBRE. Nominée pour la troisième fois,
Alice, candidate de la « Star Academy » 8, a été sauvée par le public.
(LP/JEAN-BAPTISTE QUENTIN.)
TF 1/Tournage
Fabien Galthié s’invite chez Mimie Mathy
«V
OTRE PRÉNOM, c’est
Mimie ? » Un peu maladroit, Fabien Galthié
tente, entre deux scènes, de parfaire
sa culture. « A la maison, on regarde
très peu la télévision », justifie-t-il,
sous le regard plutôt amusé de Mimie Mathy. L’ancien capitaine du
XV de France sera au générique du
47e épisode de la série « Joséphine,
ange gardien » actuellement en tournage pour TF 1 en région parisienne.
Hier après-midi, c’est dans les vestiaires du stade Charléty, à Paris, qu’il
a tourné les deux scènes dans lesquelles il apparaîtra sur nos écrans
au début de l’année prochaine*.
« C’est Laurent Benezech (NDLR : qui
cosigne les dialogues avec Emmanuelle Chopin) qui était avec moi en
équipe de France universitaire qui
m’a téléphoné il y a une semaine. J’ai
commencé par refuser mais il m’a
convaincu. »
« Je n’aurai pas
trop l’air ridicule »
Dans l’épisode intitulé « les Braves »,
Fabien Galthié joue le rôle… de Fabien Galthié, un ancien joueur de
haut niveau qui recommande un
nouveau soigneur (Joséphine) à une
équipe de rugbymen plutôt machos.
« J’ai lu le script, je n’aurai pas trop
STADE CHARLÉTY, PARIS (XIIIe), HIER. Fabien Galthié, l’ancien
capitaine du XV de France, joue son propre rôle dans le 47e épisode
de « Joséphine, ange gardien », alias Mimie Mathy. (TF 1/DAVID MERLE.)
l’air ridicule », signale-t-il. Ses potes
du ballon ovale se sont pourtant
marrés en apprenant que celui qui,
en 2007, a permis au Stade Français
de devenir champion de France al-
lait tourner dans cette fiction. « Ils
m’ont chambré. Max Guazzini
(NDLR : le président du club parisien)
m’a envoyé un SMS pour me demander comment allait Mimie. »
Alors Mimie Mathy, justement ?
« C’est la première fois que je la rencontre », glisse l’ancien rugbyman.
Rapidement, il se fait happer.
Quelques répétitions, et la première
scène se tourne. Costume bleu, chemise blanche, Galthié pénètre d’un
pas assuré dans le vestiaire. La première réplique est avalée, la suivante
est plus périlleuse. L’ex-demi de mêlée bute sur l’enchaînement : « Vous
le verrez, vous ne le regretterez pas. »
L’éclat de rire est général. Plutôt
drôle cet été lorsqu’il testait, pour
France Télévisions, les différents
sports olympiques aux côtés des
champions français, Galthié retente
sa chance.
Quelques minutes plus tard, la
scène est en boîte. Mimie Mathy,
passionnée d’ovalie, est soufflée.
« Franchement, il m’a bluffée. Si je
passais un après-midi sur un terrain
de rugby, je ne pense pas que je m’en
sortirais aussi bien. » Fabien Galthié
jubile. « Un petit James Bond pour
poursuivre une carrière, ce ne serait
pas mal, plaisante-t-il. Plus sérieusement, je suis venu pour m’amuser.
Dès ce soir (NDLR : hier soir), je retourne à ma vraie vie ! »
Sandrine Lefèvre
* Il pourrait être diffusé à la
mi-février 2009. D’ici là, « Joséphine,
ange gardien » sera présente dès
lundi à 20 h 50 sur TF 1.
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
A LA TELEVISION
13.00 Journal
13.45 Météo
13.50 Trafic info mag.
13.55 Les feux de l’amour
14.40 Au cœur des secrets 2
téléfilm avec C. Carpenter.
16.50 Les frères Scott série.
Un grand vide.
17.40 Seconde chance série.
18.15 Star Academy téléréalité.
19.05 La roue de la fortune
19.55 Météo
20.00 Journal
13.00 Journal
14.00 Toute une histoire mag.
Selon les medecins, ils n’avaient
pas une chance de survivre.
15.05 Le Renard série.
Deux épisodes.
17.15 En quête de preuves
série. Un signe du destin.
18.05 Une surprise
peut en cacher une autre
18.50 Vendredi si ça me dit
19.50 Les 10 ans du Cabaret
20.00 Journal
13.45 Inspecteur Derrick série.
Une forte personnalité.
15.00 McBride
téléfilm. Crime sur les ondes.
16.30 @ la carte mag.
17.30 Des chiffres
et des lettres jeu.
18.05 Questions
pour un champion jeu.
18.35 Le 19-20
20.10 Tout le sport
20.15 Loto foot
20.20 Plus belle la vie
13.45 Le journal des sorties
des jeux vidéo (C) mag.
14.00 Mr. Brooks 3
film avec Kevin Costner.
15.55 L’hebdo cinéma mag.
16.40 Robin des Bois série.
18.10 Album de la semaine (C)
18.20 Les Simpson (C) série.
18.45 Le JT de Canal+ (C)
19.10 Le grand journal/
Les Guignols (C) Invités : Kad
Merad, Dominique Besnehard,
Mélanie Bernier.
12.00 Le tour de l’Amérique
doc. 12.45 Arte info 13.00
Architectures doc. 13.30 Chic
mag. 14.00 Dong, entre ciel
et terre doc. 14.50 French
Cancan film. 16.30 L’effraie.
16.50 Arte reportage mag.
17.35 11 filles : 1 but doc.
18.05 Ma Grena et moi doc.
19.00 Zoom Europa mag.
19.45 Arte info
20.00 Arte culture mag.
20.15 Au cœur des océans
13.10 Ma famille d’abord
13.35 Face à son destin 2
téléfilm avec Gail O’Grady.
15.30 Au fil de l’enquête
téléfilm. Secrets de famille.
17.20 Le rêve de Diana série.
17.50 Un dîner presque parfait
18.50 100% Mag
19.50 Six’
20.05 Une nounou d’enfer
série. Les cheveux en quatre.
20.40 Caméra café Décrochages info série.
20.50 Téléréalité
20.50 Téléfilm
20.55 Magazine
20.50 Film
21.00 Téléfilm
20.50 Série
Star Academy
Boulevard du palais
Thalassa
Présenté en direct par N. Aliagas.
Invités : Amel Bent, Tina Arena,
Scorpions, Shy’m, Grégoire,
Keziah Jones, Brick & Lace.
Gautier, Harold et Yvane sont
sur la sellette ce soir. Harold
a très mal vécu sa nomination.
Il refuse cette sanction et
n’a pas envie de se remettre
en question. Gautier et Yvane,
philosophes, ont accepté
sans broncher le verdict
des professeurs.
23.15 Euro Millions
23.25 Sans aucun doute
Magazine présenté
par Christophe Moulin.
Christophe Moulin part en
guerre contre les injustices.
Il donne la parole à un homme
ou à une femme que le sort
écrase.
1.40 50mn Inside mag.
2.30 Watcast mag.
2.52 Confessions intimes mag.
« Autopsie d’un couple ». Téléfilm
français de Dominique Tabuteau,
2005. 100 min.
Avec : Anne Richard (Nadia
Lintz) et Jean-François Balmer
(l’inspecteur Rovère).
Histoire : La police enquête sur
le meurtre d’une jeune femme,
retrouvée assassinée chez elle.
Le passé trouble de la victime
pourrait expliquer le crime.
22.30 Plein 2 ciné mag.
22.35 D’art d’art mag.
22.40 Taratata
Variétés présenté par Nagui.
Invités : Julien Doré, Carla
Bruni, Laurent Voulzy, Katy
Perry, Daniel Powter, Roger
Hodgson, Lucky Peterson, Ayo,
Guillaume Cantillon, Gabriella
Cilmi, Joseph d’Anvers,
Metallica, Sahara Hotnights,
The Script, Estelle.
0.45 Journal de la nuit
1.05 Envoyé spécial mag.
Magazine présenté en direct par
Georges Pernoud. Dans le secret
10.10 Pour le meilleur
et pour le pire 2 téléfilm.
11.50 Alerte Cobra série.
13.35 Hercule Poirot série.
14.25 Miss Marple série.
16.10 Rick Hunter série.
17.55 Alerte Cobra série.
18.45 Les dessous
de Palm Beach série.
20.30 TMC infos/Météo
20.45 Téléfilm
Un secret 2
Au sommaire : Passager des
grands fonds. K19, le maudit.
Un petit sous-marin au secours
des gros. Le monde du silence.
22.50 Keno
22.55 Météo
23.00 Soir 3
23.25 Comme un vendredi
Magazine présenté par S. Etienne.
Invité : Jack Lang.
Jack Lang évoque ses projets
et son actualité. Il réagit également aux différents sujets
abordés tout au long de
l’émission. Au sommaire :
Quelle semaine ! Dans la peau
de Jack Lang. Le grand
reportage : Pape Diouf. Zap 3.
Question de mot.
0.30 Toute la musique
qu’ils aiment... mag.
Les 100 ans de la salle Gaveau.
(1 et 2/2). Téléfilm français
d’Olivier Ducastel, Jacques
Martineau, 2008. 100 min.
Avec : Laetitia Casta (Catherine) et Yannick Rénier (Yves).
Histoire : En 1968, trois amis
étudiants, âgés de 20 ans,
participent aux événements
du mois de mai, puis goûtent
à l’utopie communautaire
et à la libération sexuelle.
0.20 Tracks
Magazine présenté par Jean-Marc
Barbieux et David Combe.
Au sommaire : « Kiss : big bisous
de Paris ». Les fondateurs
de Kiss sont autant hommes
d’affaires que musiciens.
« Math rock : laboratoire
musical ». Des groupes
d’aujourd’hui réinventent le
rock. « Mott the Hoople ». « Ben
Stiller ». « Jean-Pierre Mocky ».
1.15 The Trip 3
film avec Peter Fonda.
14.45 JAG série.
16.20 Rachid au Texas doc.
16.25 C COM-ç@ série.
16.45 15-A série.
17.10 Will & Grace série.
17.55 Newport Beach série.
19.25 Rachid au Texas doc.
19.45 Un gars, une fille série.
20.35 Pliés en 4,
la quotidienne div.
15.00 Empreintes doc. 15.05
Silence, ça pousse ! mag.
15.35 Echappées belles doc.
16.35 Question maison mag.
17.25 Mes années 60 doc.
17.30 C à dire mag. 17.45
C dans l’air mag.
19.00 Le magazine de la santé
19.50 Allô, docteurs ! mag.
20.20 C à dire mag.
12.55 K 2000 série.
14.35 Les condamnées série.
15.30 Commissaire
Lea Sommer série.
17.15 Demain à la une série.
Le fantôme de l’opéra.
18.05 Les enquêtes
impossibles mag.
18.55 Dragon Ball Z
19.45 K 2000 série.
9.00 W9 Hits clips.
11.50 @ vos clips clips.
12.40 Les Simpson série.
13.30 Destins croisés série.
15.00 W9 Hits clips.
15.20 @ vos clips clips.
16.10 E-classement mag.
17.10 Highlander série.
18.05 Charmed série.
19.45 Les Simpson série.
20.45 Série
20.35 Documentaire
des sous-marins.
Les Cordier, juge et flic
Un gars, une fille
Empreintes
« Délit de fuite ». Téléfilm français
de J.-Marc Seban, 2002. 95 min.
Avec : Pierre Mondy
et Bruno Madinier.
22.20 La crim’ série.
Hache de guerre.
23.20 L.A. Dragnet série.
Trois épisodes.
1.35 La crim’ série. Ad patres.
Série française.
Avec : Jean Dujardin
et Alexandra Lamy.
22.15 Rachid au Texas doc.
Rachid et les hippies fantôme.
22.25 Pliés en 4, le show div.
23.25 La grande illusion
Spécial comédiens.
0.55 Jehro concert.
Documentaire français d’Olivier
Horn. 2008. Albina
du Boisrouvray, au nom du fils.
21.30 Les Report-Terre mag.
22.30 C dans l’air mag.
23.40 On n’est pas
que des parents mag.
Invité : Patrick Estrade.
0.30 Allô, docteurs ! mag.
NCIS : enquêtes
spéciales 2
Nés en 68
Film français de Claude Miller,
2007. 105 min.
Avec : Mathieu Amalric
(François Grimbert) et Cécile
de France (Tania).
Histoire : Un homme se remémore son enfance et ses
relations avec son père. Il se
souvient du récit qu’on lui a fait
de la Seconde Guerre mondiale,
qui a brisé sa famille.
22.35 Spécial investigation
Magazine présenté par Stéphane
Haumant. McCain / Obama :
la couleur de l’argent.
Au-delà du style très différent
des deux candidats se joue une
véritable guerre financière :
car au total, deux milliards
de dollars sont dépensés par
les deux écuries électorales.
23.30 Mensomadaire mag.
Nous sommes dans l’art.
0.05 Deux vies plus une
film avec Emmanuelle Devos.
« Un garçon d’exception » (9/19).
Série américaine de M. Mitchell.
Avec : Mark Harmon
(Leroy Jethro Gibbs) et Cote
de Pablo (Ziva David).
Histoire : L’équipe a pour
mission de s’occuper d’un
enfant âgé d’à peine 9 ans.
Son père est lié à une affaire
de meurtre non élucidée. 21.40
« Héros d’un jour » (8/24).
22.30 « Le monstre » (10/24).
23.20 Journal intime
d’une call-girl 4
Série britannique de Susan Tully.
Equation parfaite.
Histoire : Engagée par un
couple, Belle est chargée
de trouver un partenaire.
23.50 Sex and the City série.
Monogamie.
0.15 Earl série.
L’amour est plus fort.
0.45 Club clips.
6.00 Le 6-9...
20.46 Le grand témoin mag.
21.00 Journal court
21.06 A propos Magazine.
21.30 Journal
21.45 Un jour dans le monde
22.00 Journal
22.15 5 dates, 1 vie mag.
22.30 Le 22.30
Dugeon-Beaufort mag.
20.45 Série
20.45 Téléfilm
Au-delà
des profondeurs
Kyle XY
« Rien ne va plus » (12/23).
Série américaine.
Avec : Matt Dallas
et Jaimie Alexander.
21.30 « Le bénéfice du doute »
(13/23). 22.15 « Toute la vérité »
(14/23).
23.10 Prêtes à tout pour plaire
0.00 Miss Swan téléréalité.
Téléfilm américain de Philip
Sgriccia, 1999. 90 min.
Avec : Parker Stevenson
et Mehgan Heaney-Grier.
22.15 Catch Attack
23.55 Journal
0.00 Désirs série.
2.00 Ça va se savoir
14.00 Non Stop
18.00 QG
18.25 USA 2008,
le dernier épisode !
19.00 19h Marschall Truchot
20.00 QG
Journal présenté en direct.
20.30 Showtime mag.
21.00 Info 360
22.00 Karl Zéro sur BFM TV
20 MAGASINS EN ILE DE FRANCE : liste sur
Meuble
.
Décoration
Chambre
évolutive
449 €
389
Soit 60€
d’économie
+
€
.
Électroménager
Multimédia
La chambre qui évolue
avec votre enfant…
C'est une idée Confo
pour vous et l'environnement !
Lit combiné bébé évolutif : panneaux de particules revêtus papier décor frêne (code 144041) ou blanc (code 149909) . Comprend 1 sommier lattes bois réglables 60 x 120 cm (sans matelas), 1 barrière en hêtre massif vernis,
1 rangement, 1 bibliothèque étagère et un plan à langer L.78 x l.101 x H.195 cm. Transformation en ensemble junior : 1 lit 90 x 190 cm (sans sommier et sans literie) L.195 x l.83 x H.120 cm, 1 commode L.73 x H.79 x
P.57 cm, 1 bibliothèque L.73 x H.77 x P.22 cm. Conforme aux exigences de sécurité en vigueur. 389€ au lieu de 449€. A monter soi même. (voir détails des produits sur www.Conforama.fr).
GARANTIE 2 ANS. PRIX EMPORTE, VALABLE EN FRANCE METROPOLITAINE JUSQU’AU 17 NOVEMBRE 2008. CONFORAMA FRANCE – 80 bd du Mandinet – 77432 Marne la Vallée cedex 2 – RCS MEAUX B 414 819 409
46
.
Bien chez soi, bien moins cher
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
EXPULSION
SHOPPING
(LP/G. ROUJAS)
Le squat du boulevard Auriol Les touristes russes et chinois
entièrement évacué
sont les plus dépensiers
Page III
Page IV
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
www.leparisien.fr
INCENDIE
La nuit
d’ivresse
manque
de tourner
au drame
Page II
Le blues des prostituées
de la rue Saint-Denis
LE BON PLAN
Concerts gratuits
au Palais-Royal
L
et la compagnie des autres filles la rassurent. Dès
que la nuit tombe, la belle de jour monte désormais s’enfermer dans son studio du sixième étage.
A FILLE DE JOIE est triste. Depuis la
mort de Saloua*, sa voisine de trottoir
poignardée jeudi dernier par un déséquilibré, Blanche porte le deuil. Bottines à talons, minijupe et top noirs
sous une grande parka sombre, cette blonde opulente de 60 ans — dont trente à vendre ses
charmes — attend les clients au pied du numéro 3,
rue du Ponceau (IIe). Une douzaine de prostituées
officient dans cette petite voie perpendiculaire à la
célèbre rue Saint-Denis.
L’immeuble décrépi où Blanche fait commerce
de son corps est aussi celui où sa copine a été assassinée. « C’était vers 20 h 35, je venais de finir
avec un habitué, témoigne-t-elle, émue. Le mec, un
Noir imposant qui portait une grande cape, faisait
les cent pas depuis un petit moment. Il est monté
avec Saloua dans son appartement au deuxième
étage. Trente secondes après, j’ai entendu un grand
cri… » Malgré l’intervention de Mokhtar, le vigile
(lire encadré), qui maîtrise l’agresseur et tente de
secourir Saloua, la victime, mortellement touchée
au thorax, décède avant l’arrivée des secours. La
police retrouvera plusieurs couteaux de boucher
sur le meurtrier. « Il était venu pour faire un massacre. Ça aurait aussi bien pu être moi », frissonne
encore Blanche. Choquée, elle a changé ses horaires et ne travaille plus que la journée : la lumière
« Des jeunes viennent nous insulter »
Toutes les prostituées ont été touchées par la
mort de Saloua. Certaines ont déposé des roses
ou des bougies devant le pas de sa porte. Plusieurs envisagent d’abandonner le trottoir. « Le
boulot a beaucoup changé. Nous étions trois
cents il y a vingt ans. Nous ne sommes plus
qu’une douzaine », estime Blanche. Le soir du
drame, elles n’étaient que deux à faire le pied de
grue dans la rue… « Les clients ne sont plus les
mêmes. Avant, on nous invitait au restaurant. Aujourd’hui, des jeunes viennent en groupe juste
pour nous insulter », raconte Blanche. Sa décision est prise. « Cela fait trente que je bosse ici, et
j’en ai vu des choses. Des règlements de comptes
ou des crimes passionnels. Mais un meurtre gratuit et horrible comme celui de Saloua, jamais.
J’arrête. » D’ici à quelques semaines, Blanche
mettra son studio en location pour quitter Paris et
le monde des « traditionnelles » de Réaumur.
Julien Solonel
* Les prénoms ont été modifiés.
Momo, vigile
de ces dames
NE SEMAINE qu’il ne dort plus. « Jamais je n’avais eu affaire à un tueur »,
explique Mokhtar*, qui a maîtrisé le meurtrier de Saloua. Depuis quatre ans, ce quinquagénaire à la carrure athlétique est payé
par la demi-douzaine de prostituées qui officient au 3, rue du Ponceau (IIe) afin d’assurer
leur sécurité. « J’interviens si une personne
embête une fille ou s’il y a un différend sur le
prix », explique-t-il.
Plusieurs vigiles sont ainsi postés dans les
cages d’escalier du quartier, rémunérés par
les prostituées qui travaillent de façon indépendante, sans être sous la coupe de proxénètes. Certes l’activité de Momo, comme
l’appellent Blanche et les autres, est assimilée par la loi à du proxénétisme, dans la mesure où il est rémunéré par des prostituées.
« Mais je ne suis pas un mac qui se fait plein
d’argent sur le dos des filles. Chacune me
donne entre 10 " et 15 " par soirée. Cela me
fait 1 200 " par mois. La police sait que je ne
crée pas de problèmes », assure-t-il. J.S.
U
* Les prénoms ont été modifiés.
(LP/D. GOLDSZTEJN.)
MEURTRE. Une semaine après l’assassinat d’une prostituée par un client
déséquilibré, l’émotion est vive chez les « filles » du centre de Paris.
ARON (notre photo),
Camille, Marianne Faithfull, Keziah Jones, Bloc Party
ou encore Catherine Ringer…
Les pointures de la scène
rock indépendante se produisent ce soir pour un concert
exceptionnel au cœur du ministère de la Culture. Deux
scènes ont été installées dans
les jardins du Palais-Royal (Ier)
pour l’opération les Indépendants montent le son. Trois
heures de musique destinées
à défendre la production rock
indépendante. La soirée, animée par Guillaume Durand,
sera diffusée sur France 2 le
2 novembre. Les concerts qui
débuteront à 19 h 30 sont
ouverts gratuitement au public. Mais le nombre de
places est limité. Seules les
2 000 premières personnes
pourront accéder aux jardins
du Palais-Royal.
A
INSOLITE
Aubade pour
les babouins du zoo
de Vincennes
E GROUPE Monkey Business, initié par l’artiste
sonore Anthony Carcone et
son collectif de musique improvisée ETC (soit Har$, Jean
Bordé, Anthony Carcone et
Emmanuel Rébus) vont tenter
de « dialoguer » avec les
quelque soixante-dix primates
du zoo de Vincennes, aujourd’hui à 15 heures. Instruments et jouets modifiés électroniquement en main et en
bouche, Monkey Business
s’installera près de la cage aux
babouins, à l’occasion de l’enregistrement d’une émission
pour France Culture.
L
3, RUE DU PONCEAU (IIe), MERCREDI SOIR. Blanche, 60 ans, vend ses charmes depuis trente
ans. Bouleversée par le meurtre de son amie la semaine dernière, elle a décidé de quitter Paris. (LP/J.S.)
Les « traditionnelles » en voie de disparition
IETONISATION du quartier Montorgueil,
disparition des sex-shops, vieillissement des
entraîneuses : la sulfureuse rue Saint-Denis a
changé. « Dans les années 1970, on comptait
jusqu’à 1 000 filles. Aujourd’hui, elles sont à peine
50 », détaille le Bus des femmes, une association
créée par d’anciennes prostituées. Les rares qui
restent ont souvent 50 ou 60 ans et sont propriétaires du studio où elles officient. Installées depuis
des années, ces « traditionnelles », qui disent avoir
« choisi » cette activité, à la différence des jeunes
femmes prisonnières de réseaux mafieux, et qui
P
sont à leur compte, ont été relativement épargnées par la loi sur le racolage de 2003. « Les
amazones de la rue Saint-Denis font presque partie du patrimoine parisien », avance François Rigal, de l’Institut national de la prostitution.
La loi a en revanche vidé les boulevards des
Maréchaux des filles de l’Est ou d’Afrique. « Elles
doivent partir plus loin, dans les forêts franciliennes, ou officier via Internet. Elles sont moins
protégées et nous avons du mal à les contacter
pour faire de la prévention », estime le Bus des
femmes.
J.S.
L’Epica et le Captiva
p
sont sans doute comme vous, ils gagnent à être connus.
nus.
Epica
EPICA & CAPTIVA
L’Epica, la classe des vraies berlines. Confort, design,
équipements, motorisations, elle présente un rapport
prestation-prix exceptionnel. Quant au Captiva, ses lignes contemporaines et élégantes attirent tous
les regards. Accueillant jusqu’à 7 adultes, sa modularité, sa tenue de route et sa maniabilité en font une
référence dans le segment des SUV. Chevrolet, un vrai plus.
Captiva
PGM CHARLES
ITALIE, 188-190,
avenue d’Italie,
75013
PARIS.
43York,
13 3475116
34 PARIS. 01 47 20 00 40
JEAN
AUTOMOBILE
SA, 50,
avenue
de 01
New
UN VRAI PLUS.
JEAN CHARLES
AUTOMOBILES
50, avenue
de New
York,0175116
CHEVROLET
PARIS,
51, rue desSA,
Pyrénées,
75020
PARIS.
40 09PARIS.
60 0901 47 20 00 40
CHEVROLET
51,avenue
rue desd’Italie,
Pyrénées,
75020
PARIS.01014340130934603409
PGM
ITALIE,PARIS,
188-190,
75013
PARIS.
www.chevrolet.fr
24 HEURES A PARIS
L’ACTU EN FLASH
Impôts locaux :
la part régionale
ne bouge pas
UELQUES JOURS après
l’annonce d’une hausse
des impôts locaux de 9 % en
2009 à Paris, le conseil
régional d’Ile-de-France, dirigé
par le socialiste Jean-Paul
Huchon, a affirmé qu’il ne
toucherait pas aux taux
d’imposition régionaux l’année
prochaine. C’est la
vice-présidente (PS) du conseil
régional, Marie-Pierre de la
Gontrie, qui a fait cette
annonce devant des
responsables économiques et
sociaux réunis pour faire un
point sur l’impact de la crise
en Ile-de-France. C’est la
deuxième année consécutive
où le conseil régional décide
de ne pas augmenter ses taux,
après deux années de hausses,
23 % en 2005 et 29 % 2006.
Q
Relaxe pour
le racketteur
présumé du RER
VIIe.
Les faits s’étaient
déroulés début septembre
dans la station de
RER Invalides. Une jeune
femme avait été abordée par
un homme, prétextant
demander son chemin. Une
fois à l’extérieur, l’homme avait
attrapé sa victime par le bras
puis, sous la menace d’un
couteau, dont il se disait armé,
il l’avait forcé à retirer plus de
400 " au distributeur.
Identifié grâce aux caméras de
surveillance, cet homme de
60 ans, déjà connu de la
police pour des affaires
similaires, a été interpellé en
début de semaine dans les
Hauts-de-Seine. Formellement
reconnu, l’agresseur a nié
toute tentative d’extorsion de
fonds. Il a expliqué aux
policiers avoir demandé à la
jeune fille de lui prêter de
l’argent pour traverser une
mauvaise passe. Une version
qu’il a répétée devant le
tribunal de Paris, où il a été
jugé en comparution
immédiate. Le racketteur
présumé a été relaxé au
bénéfice du doute.
Coup de tête
aux urgences
de la Salpêtrière
e
XIII . Peu après minuit, un
interne des urgences de
l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière
reçoit un énième patient : un
homme d’une trentaine
d’années qui se plaint de
douleurs et qui exige d’être
hospitalisé immédiatement.
Après un bref examen, le
médecin refuse et lui conseille
de repasser le lendemain.
Réaction immédiate : le
patient assène un grand coup
de tête à l’interne avant d’être
maîtrisé par des témoins.
L’urgentiste a eu droit à six
jours d’incapacité temporaire
de travail. Son agresseur,
interpellé par la police urbaine
de proximité, a été remis en
liberté à l’issue de sa garde à
vue. Cet homme de 32 ans,
déjà connu pour diverses
affaires de violence, fera l’objet
d’une convocation en justice
en janvier.
II
Incendie/XVIIIe
La soirée trop arrosée
se finit en fumée
I
NCENDIE VOLONTAIRE ou
résultat d’une imprudence ? Les
causes précises du feu qui s’est
déclaré dans la nuit de mercredi à
jeudi dans un petit immeuble d’habitation au 54 bis, rue Ordener
(XVIIIe), n’ont pas encore pu être déterminées. Mais elles semblent directement liées à une « soirée
d’ivresse » qui a mal tourné. Selon
des témoins, l’occupant du studio ravagé par les flammes — un jeune
homme dont l’identité n’a pas été
communiquée — avait en effet
passé le début de nuit à boire chez
lui avec deux amis. Le trio « particulièrement turbulent » d’après des voisins, a été vu quittant les lieux peu
avant 3 heures du matin. Quelques
minutes plus tard, le minuscule studio du 2e étage s’embrasait.
Aucun blessé
« Ils étaient tous saouls, ils ont dû
laisser une bougie ou un truc allumé
en partant », estime Michel, un habitant de l’immeuble sinistré qui a été
l’un des premiers à donner l’alerte.
« C’est mon bébé âgé de 3 mois qui
nous a sauvés, lâche-t-il avec un peu
RUE ORDENER (XVIIIe), HIER. Michel, qui habite en face de
l’appartement incendié, a donné l’alerte à 3 heures du matin. (LP/B.H.)
Réglement de comptes/XVe
Un homme tué par balles
découvert dans sa voiture
D
ES DEBRIS DE VERRE jonchant le sol, un cordon « police » barrant la route, et des riverains en émoi attroupés sur le
trottoir. Rue Jobbé-Duval, une petite
voie située entre la rue des Morillons et
le métro Convention (XVe), les événements survenus tôt hier matin ont de
quoi choquer : un jeune homme de
31 ans, a été découvert tué par balles
dans sa voiture, qui était stationnée
contre une cabane de chantier, face au
numéro 4.
Ce sont des policiers en patrouille,
qui, voyant les vitres brisées de la voiture, s’en sont approchés et ont trouvé
la victime gisant contre le volant et présentant d’importantes plaies au visage.
Assis sur le siège conducteur de la
Clio, le jeune homme a manifestement
été surpris par son ou ses agresseurs,
qui lui auraient tiré au moins trois
balles dans la tête. Plusieurs douilles
ont, en outre, été retrouvées sur la
chaussée par les policiers.
Hier matin, les enquêteurs de la brigade criminelle, saisis de l’enquête en
de frayeur rétrospective. Sa chambre
donne sur la cour face au studio qui
a brûlé. Il a dû sentir la fumée et il
s’est mis à pleurer en pleine nuit. Ça
nous a heureusement réveillés. » Les
pompiers, rapidement sur les lieux,
ont évacué les six appartements du
petit bâtiment. Ils ont ensuite rapidement maîtrisé le sinistre qui n’a détruit que le studio du 2e étage.
Personne n’a été blessé mais tous
les riverains ont eu droit à une fin de
nuit mouvementée au pied de l’immeuble sinistré ou bien au commissariat où une partie des évacués a été
accueillie. L’occupant de l’appartement incendié, lui, a été interpellé
alors qu’il revenait chez lui à
5 heures du matin dans un état
d’ébriété avancé. Il a aussitôt été
placé en garde à vue dans les locaux
de la 2e division de police judiciaire.
Selon les premiers éléments de l’enquête, il pourrait avoir mis lui-même
le feu à son appartement… en guise
de conclusion à une violente dispute
qu’il avait eu avec l’un de ses amis.
Hier en fin d’après-midi, il était toujours interrogé par la police judiciaire.
Benoît Hasse
Statu quo
aux Bains-Douches
flagrance, et les hommes de l’identité
judiciaire arpentaient le quartier à la
recherche d’indices. « C’est un jeune
qui habite juste à côté, dans la même
rue, croit savoir une retraitée. C’est horrible : le claquement des balles m’a réveillée, parce qu’il n’y a jamais un bruit
dans cette rue… Et ça s’est passé juste
sous mes fenêtres. »
Très connu de la police et de la justice avec lesquels il a souvent eu maille
à partir, notamment pour trafic de stupéfiants, le jeune homme a vraisemblablement été victime d’un règlement
de comptes. Au moment du meurtre,
plusieurs voitures étaient incendiées
dans le quartier Convention, sans que
le lien éventuel entre les différentes affaires soit établi par les enquêteurs.
L’autopsie du corps de la victime,
qui devrait avoir lieu dans les heures
qui viennent, permettra de déterminer
le nombre de coups de feu portés, et le
type d’arme utilisé par le meurtrier présumé.
Cécile Beaulieu
RUE JOBBE-DUVAL (XVe), HIER. Un homme a été découvert gisant
contre le volant de sa voiture, garée devant la cabane de chantier. (LP/C.B.)
3, RUE DU BOURG-L’ABBE (Ier), LE 13 OCTOBRE. Depuis
près d’un mois, les portes des Bains Douches (la célèbre
discothèque du Marais) restent closes et les 35 salariés,
privés de leur emploi. Otage d’un bras de fer juridique qui
oppose le gérant des lieux, Arnaud Courté, au propriétaire,
Hubert Boukobza, la boîte de la rue du Bourg-Labbé
cherche désespérément une solution pour se sortir de
l’impasse. Sommé par jugement du tribunal de commerce
de quitter les lieux pour non-paiement de loyers, Arnaud
Courté refuse catégoriquement de rendre les clefs,
indiquant avoir « versé plus de deux millions d’euros » au
propriétaire depuis septembre 2006… Et refuse de partir
sans « dédommagement ». Une réunion, organisée aux
Bains Douches avec le patron de la brigade de répression
du proxénétisme (BRP, également chargée des
établissements de nuit), n’a apparemment pas calmé les
esprits. Chacun campe sur ses positions. Expulsable, le
gérant pourrait être contraint à quitter les lieux dans les
semaines qui viennent. (LP/CECILE BEAULIEU.)
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
24 HEURES A PARIS
Expulsion/XIIIe
L’ACTU EN FLASH
Suite et fin du plus
vieux squat de Paris
Louez solidaire et sans risque
OUS ÊTES propriétaire d’un appartement et vous souhaitez le
mettre en location ? Pourquoi ne pas faire un geste solidaire en
louant votre bien grâce au nouveau dispositif de
location-hébergement mis en place par la Ville de Paris ? La mairie
a confié la gestion du dispositif Louez solidaire et sans risque, mis
en place en 2008, à Habitat et développement Ile-de-France. Des
familles en grande difficulté peuvent ainsi retrouver un logement et
les propriétaires ont une garantie de paiement des loyers et des
charges.
V
Pour tout renseignement, un numéro vert a été mis en place :
le 0800.50.05.45.
Tout savoir sur le microcrédit
IXe. Deuxième arrondissement pilote — après le XVIIIe — retenu
par la mairie de Paris pour le lancement des premiers microcrédits
personnels de Paris et d’Ile-de-France, le IXe présente aujourd’hui le
dispositif, lors d’une réunion publique. Ces prêts s’adressent aux
particuliers qui souhaitent concrétiser un projet et dont les revenus
sont trop incertains pour leur permettre d’accéder aux prêts
bancaires classiques. Le dispositif sera progressivement étendu à
toute la capitale d’ici à la fin de l’année, puis à toute la région
Ile-de-France. Travailleurs sociaux, associations et établissements
bancaires composent le réseau constitué autour du crédit
municipal de Paris (ex-mont-de-piété) pour l’accompagnement des
demandeurs dont le projet s’inscrit dans une démarche personnelle
ou d’amélioration du cadre de vie. Les montants prêtés
s’échelonnent de 300 " à 3 000 " (jusqu’à 5 000 " pour des cas
exceptionnels) sur une durée de six à trente-six mois
(exceptionnellement jusqu’à soixante mois). Le taux d’intérêts est
fixé à 4 %.
Réunion publique sur le microcrédit, aujourd’hui à 11 h 30, à la mairie
du IXe, 6, rue Drouot (IXe).
150, BOULEVARD AURIOL (XIIIe), HIER. Vers 7 heures, les forces de l’ordre ont évacué
les 93 personnes qui vivaient encore dans cet immeuble laissé à l’abandon. (LP/GUILLAUME ROUJAS.)
d’un avis d’expulsion », témoigne
Jacques, l’un des membres actifs du
comité.
Réhabilité
en logements sociaux
Les banderoles se déploient, les esprits s’échauffent… La tension
grimpe d’un cran quand un policier
envoie du gaz lacrymogène pour dissuader des manifestants de bloquer
un véhicule de police. Une petite fille
de 1 an en reçoit dans les yeux. Le
père de la fillette, Arsène, a décidé de
porter plainte. La police a également
interpellé deux personnes du comité
de soutien pour « outrage à agent et
acte de rébellion ».
L’immeuble, qui logea des étudiants ivoiriens depuis les années 1930 jusqu’à son rachat par
des marchands de biens, était laissé
à l’abandon. Aucun entretien ni travaux conformes aux normes de sécurité… En juillet, un expert désigné
par le président du tribunal administratif de Paris donne l’alerte à la préfecture de police de Paris sur la vétusté des locaux, des installations
électriques… Des risques aggravés
« à l’approche de l’hiver, en raison
des modes de chauffage », souligne
la préfecture.
Ce qui constituait le plus vieux
squat de Paris va être préempté par
la Ville de Paris pour être réhabilité
en logements sociaux. Selon le chef
de cabinet de la mairie du XIIIe,
Jean-Pierre Ruggieri, Paris Habitat
(ex-Opac) « sera probablement le
nouveau gestionnaire de l’immeuble ».
Aurélie Ladet
Retrouvez
notre vidéo sur
Le recteur de Paris et le service minimum
I
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
Xe. Pas de
promesses, des
chèques tout de suite.
Les grévistes du
Terminus Nord ont
refusé la proposition
que leur a faite, tard
hier, la direction de la
brasserie historique de
la gare du Nord. Pour
répondre aux
revendications de la
trentaine d’employés,
cette dernière avait
suggéré d’avancer les négociations annuelles obligatoires. Insuffisant
ont estimé les salariés en colère, qui ont à nouveau campé devant
leur restaurant hier avec des banderoles, des tracts et un
mégaphone. Ils demandent un treizième mois, une mutuelle
gratuite et une prime de 1 000 ". Contacté hier, le directeur
Laurent Carsault ne souhaite toujours pas faire de commentaires
sur la grève entamée mercredi soir. Propriété du groupe Flo,
employant une centaine de personnes, le Terminus reste
néanmoins ouvert mais n’assure qu’un service restreint.
Les angles morts, c’est dangereux
Ecoles
Ier - IIe - XIe. Quatre cyclistes tués depuis le début de l’année
à cause des angles morts… Pour appeler les usagers de la route à
plus de vigilance et renforcer la sécurité routière, la mairie de Paris
organise des opérations de sensibilisation aux dangers des angles
morts des camions et des bus. A partir d’aujourd’hui, quatre
week-ends de suite, le camion de démonstration se déplacera dans
plusieurs arrondissements.
Aujourd’hui et jusqu’à dimanche, de midi à 19 heures, l’opération aura
lieu place des Victoires (Ier et IIe) ainsi que place Léon-Blum, sur le
parvis de la mairie du XIe.
Un Salon du home cinéma
à l’hôtel Sofitel Sèvres
RUE DAMREMONT (XVIIIe), HIER. Le recteur de Paris, Maurice Quénet,
s’est rendu dans plusieurs écoles pour vérifier que les enfants étaient bien
accueillis malgré un appel à la grève de certains fonctionnaires. (LP/V.L.)
droite ne cessent de le réclamer, depuis le vote de la loi SMA, le
20 août… Mais la mairie centrale
n’est pas prête à déléguer cette attribution. « Lors de la prochaine grève,
annonce Pascal Cherki, adjoint de
Bertrand Delanoë en charge des affaires scolaires, nous n’appliquerons
pas le SMA, car cette loi ne permet
pas d’accueillir les enfants en toute
sécurité. Si le tribunal nous
condamne à payer des astreintes,
tant pis. Nous préférons ça qu’un accident… »
Un nouveau jugement, sur le fond
cette fois, devrait être rendu dans les
prochaines semaines pour décider si
le maire de Paris est oui, ou non,
hors-la-loi.
Violette Lazard
XVe. Les technophiles l’ont marqué en rouge dans leur agenda.
L’édition 2008 du
Salon de la hi-fi et du
home cinéma se tient
ce week-end dans le
cadre prestigieux de
l’hôtel Sofitel de la
porte de Sèvres.
Répartis sur cinq
étages, 70fabricants
exposeront leurs
meilleures ventes et
leurs derniers modèles
d’écrans plasma et
LCD, vidéoprojecteurs, enceintes, amplificateurs, lecteurs DVD…
Plutôt orienté haut de gamme, le salon permet de tester la plupart
des produits dans des salons insonorisés. Pas de vente sur place,
mais possibilité de passer commande.
(LP/GUY GIOS.)
L N’EST PAS VENU pour adresser un message à la mairie de
Paris. « Je peux décrocher mon
téléphone pour cela », tranche le recteur de Paris. Ni pour faire des annonces. Maurice Quénet s’est rendu,
hier, dans plusieurs écoles de la capitale « pour vérifier que, malgré une
grève des fonctionnaires à l’appel du
syndicat Force ouvrière », les enfants
étaient bien gardés.
Le déplacement du patron de
l’Education à Paris avait lieu au lendemain du rappel à la loi du tribunal
administratif de Paris à l’encontre de
Bertrand Delanoë : le maire de Paris
a été sommé, par les magistrats,
d’appliquer le service minimum
d’accueil (SMA) dans les écoles en
cas de grève des enseignants… Mais
hier, vu le très faible taux de gréviste
— un peu plus de 4 % — aucun problème n’était à signaler. Il ne restait
donc plus qu’à parler du SMA…
« Il faudrait trouver une solution
pour que cet accueil ait lieu, estime
Maurice Quénet. Au pire, si le maire
de Paris ne revient pas sur sa décision, ne pourrait-il pas être organisé
par les maires d’arrondissement ? »
Les huit maires d’arrondissement de
Dialogue de sourds au Terminus Nord
(DR.)
I
L AVAIT été partiellement vidé
de ses occupants il y a un mois.
Hier aux aurores, le plus vieux
squat de Paris, 150, boulevard Vincent-Auriol (XIIIe), a été entièrement
évacué. L’ordonnance d’expulsion
de cette ancienne maison des étudiants de Côte d’Ivoire, longtemps
propriété de l’ancienne colonie française, datait de… 1972.
Hier, vers 7 heures, des camions
de police ont bouclé les deux côtés
du boulevard pour venir chercher les
93 personnes, dont une quinzaine
d’enfants, qui vivaient encore là. Plusieurs dizaines de policiers sont mobilisés, des bus de CRS et de déménagement s’approchent. Devant
l’entrée, une cinquantaine de personnes du comité de soutien attendent depuis 5 h 30 du matin.
« Comme chaque jour depuis trois
semaines, nous sommes là. On savait qu’une deuxième évacuation
était imminente depuis l’affichage
Samedi et dimanche, de 10 heures à 19 heures, hôtel Sofitel Sèvres,
8, rue Louis-Armand (XVe). Mo Porte-de-Versailles. Entrée : 10 ".
Internet : wwwspatfr/hifi.
III
24 HEURES A PARIS
Tourisme
OU CHINER
75
e
XII , brocante et videgreniers, samedi et dimanche, boulevard Diderot
(métro Reuilly-Diderot) 100 exp
part-pros (06.77.79.44.31).
XIIIe, brocante, d’aujourd’hui à
dimanche, stade Charléty (RER
Cité U, métro Porte-de-Gentilly),
150 exp pros (02.37.24.51.60).
XVe, brocante, vendredi et samedi, boulevard de Grenelle
(métro Dupleix), 120 exp pros
(01.45.89.32.07).
XVIe, brocante, dimanche et
lundi, place Jean-Lorrain (métro
Michel-Ange-Auteuil), 70 exp
pros (01.45.89.32.07).
XVIIe, brocante et vide-greniers, samedi et dimanche,
place Charles-Fillion, (métro
Brochant), 70 exp part-pros
(06.77.79.44.31).
XVIIe, Salon du livre et des papiers anciens (thème de l’édition : « les anges »), à partir
d’aujourd’hui et jusqu’au 2 novembre, espace Champerret
(métro Porte-de-Champerret),
entrée 6 ", 200 exp pros
(01.56.53.93.93).
XXe, brocante et vide-greniers,
samedi et dimanche, boulevard
de Ménilmontant (métro PèreLachaise), 70 exp part-pros
(06.77.79.44.31).
Montlhéry, marché
aux puces, samedi,
champ de foire, 150 exp part
pros (06.03.81.96.05).
Montgeron, vide-greniers, dimanche, parking de la gare,
200
exp
part-pros
(01.69.83.90.76).
Sermaise, brocante et videgreniers, dimanche, parking de
la gare, 100 part pros
(06.03.81.96.05).
Viry-Châtillon, brocante videgreniers, dimanche, parking du
centre Leclerc, 250 exp partpros. (06.11.05.62.32).
Le Bourget, 8e salon
Automedon (jouets, miniatures, vieux papiers, pièces
détachées, 1 000 voitures anciennes attendues en extérieur), samedi et dimanche, entrée 9 ", 250 exp. Part-pros
(01.48.08.30.00).
91
93
94
Bonneuil-surMarne, brocante, di-
manche, rue du Docteur-EmileRoux et rue Romain-Rolland,
part-pros (01.60.94.95.41).
Maisons-Alfort, vide-greniers
de la Croix-Rouge, dimanche,
bords de Marne, 250 exp part.
(09.53.09.94.25).
Organisateurs, informez-nous
de vos prochaines
manifestations en écrivant
à ouchiner
gmailcom.
Russes et Chinois
rois du shopping
L
ES TOURISTES non européens dépensent en moyenne
909 " par jour dans un magasin parisien, selon une étude Global
Refund présentée hier. Cette enquête a été menée entre janvier et
septembre dans l’ensemble des enseignes de la capitale qui pratiquent
la détaxe : une exonération de TVA à
partir de 175 " d’achat pour les
clients étrangers. Ces chiffres confirment, entre autres, que les touristes
adorent faire du shopping à Paris et
que les Russes et les Chinois, de plus
en plus nombreux à visiter la France,
sont les plus dépensiers.
I VIIIe et IXe très prisés. Grands
magasins du boulevard Haussmann,
Champs-Elysées, boutiques des
grands couturiers de l’avenue Montaigne : les VIIIe et IXe arrondissements totalisent 82 % des dépenses
réalisées à Paris, et 65,1 % de celles
effectuées dans toute la France. La
capitale capte 79 % des opérations
de détaxe.
I Russes en tête. Avec un total
de 68 millions d’euros dépensés
entre janvier et septembre pour leurs
BOUTIQUE PARIS LOOK (IXe). Les touristes étrangers adorent faire
leurs courses à Paris. Ils dépensent en moyenne 909 " par jour.
(CHLOE BIZOT.)
emplettes (+ 33 % par rapport à
2007), les Russes ont réalisé le plus
gros chiffre d’affaires. Ils déboursent
chacun en moyenne 1 125 ", en
priorité pour acheter des articles de
mode avec une nette préférence
pour le VIIIe arrondissement et ses
fameux Champs-Elysées (80 % des
achats).
I Deux millions de Chinois en
2020. Viennent ensuite les Chinois,
qui ont dépensé 64 millions d’euros
à Paris au cours des neuf premiers
mois de l’année. Et ce n’est pas fini :
« Deux millions de Chinois passeront leurs vacances dans la capitale
d’ici à 2020, contre 600 000 aujourd’hui », a confirmé Patricia Barthélemy, de l’office du Tourisme et
des congrès de Paris. Les voyageurs
de l’empire du Milieu dépensent un
peu moins (873 ") que les Russes, et
vont plutôt dans le IXe.
I Les pays du Golfe flambent.
Quand ils achètent, les touristes
d’Arabie saoudite ne comptent pas :
ils dépensent en moyenne 1 600 "
dans un magasin en une journée.
Les pétrodollars flambent surtout en
été : 55 % des dépenses shopping
des Saoudiens ont lieu entre août et
octobre. Les Saoudiens sont suivis
de près par les touristes des Emirats
arabes unis qui dépensent, eux,
1 500 ".
Julien Solonel
L’immeuble « bleu » passe au vert
PORTE MAILLOT (XVIIe), HIER.
L’immeuble « bleu », bâtiment
emblématique à l’entrée de l’avenue de la
Grande-Armée, vient de faire peau neuve.
Construit en 1974 à la demande du groupe
de négoce Louis Dreyfus, l’édifice a fait
l’objet d’une rénovation complète étalée sur
dix-sept mois. Si l’aspect extérieur se
trouve peu modifié — les 925 fenêtres
présentent désormais différentes tonalités
de bleu selon la météo —, l’intérieur a été
entièrement revu à la mode écolo, suivant
les critères du label haute qualité
environnementale (HQE). Ainsi, le bâtiment
rénové par Vinci bénéficie d’une façade
« respirante », une technologie qui garantit
une meilleure isolation thermique et évite
donc les gaspillages d’énergie. Après
d’ultimes ajustements, l’immeuble abritera
dans quelques jours le siège social de
Loxam, une entreprise de location de
matériel en tout genre. Montant du loyer à
verser au groupe Louis Dreyfus : 1,2 million
d’euros par mois ! (LP/BENOIT FOUGEIROL.)
LES ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES 75
« Le Parisien » est officiellement habilité pour l’année 2008 pour la publication des annonces judiciaires et légales dans les départements 60, 75, 77, 78, 91, 92, 93, 94 et 95, par arrêté de chaque préfet concerné.
Constitution
de société
<J3><O>0000893566</O><J>24/10/08</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B>0000328772</B><M>GDELECETSERVICES</M><R>328772</R></J3>
<J3><O>0000893555</O><J>24/10/08</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B>0000399663</B><M>MUSICALEMENTVOTRE</M><R></R></J3>
<J3><O>0000893813</O><J>24/10/08</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B>0000324352</B><M>ACRM</M><R>B.KORCHI</R></J3>
<J3><O>0000891797</O><J>24/10/08</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B>0000399663</B><M>OR2CONSEILSSARL</M><R></R></J3>
Par acte SSP en date du 09 octobre 2008
il a été constitué une société.
Par acte SSP en date du 13 octobre 2008,
il a été constitué une société.
Dénomination sociale :
Par acte SSP en date du 10 septembre
2008, il a été constitué une société.
Par acte SSP en date du 15 OCTOBRE
2008, il a été constitué une société.
Dénomination sociale :
<J3><O>0000893567</O><J>24/10/08</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B>0000427887</B><M>SOCIETEDEPEINTURE &CAR</M><R>24007</R></J3>
Suivant acte SSP du 6 octobre 2008, constitution de la SARL :
Dénomination sociale :
SOCIETE DE PEINTURE
& CARRELAGE
Sigle : S.P.C
Capital : 7.500 Euros
Siège : chez MNC, 18 rue Eugène Süe
75018 PARIS
Objet : Travaux de peinture, carrelage et
nettoyage.
Gérant : Mr KONATE MADIOUNA, 32
Avenue Léon Gambetta 92120
MONTROUGE
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de PARIS.
IV
Dénomination :
GD ELEC ET SERVICES
Forme : SARL
Capital : 7 500 euro
Siège social : 150 rue Legendre chez
ABC+ 75017 Paris.
Durée : 99 ans.
Objet social : Electricité générale dans le
bâtiment - Nettoyage industriel- Démolition - Import-export - Communication achats et ventes en gros de tous produits
sauf ceux réglementés.
Gérant : KOFFI YOLA AMOIN CLEMENCE,
demeurant 20 allée de Lille 91170 Viry
Chatillon.
L'immatriculation sera faite au RCS de Paris.
MUSICALEMENT VOTRE
Forme : SARL
Capital : 1000 EUROS
Siège Social : 30, RUE DE LAGNY 75020
PARIS
Durée : 99 ans
Objet social : Cours de Musique
(piano,claviers, orgue électronique et
chant) pour enfants et adultes. Ateliers Multi
instruments pour adultes et adolescents.
Organisation de concerts et auditions de
fin d'année.
Gérant : Mme Fouché Patricia demeurant
au 8 E rue du 103 RI 77138 LUZANCY.
Immatriculation au RCS de PARIS.
Dénomination :
ACRM
Forme : SARL
Capital :10.000 euro
Siège social : 266 Av.DAUMESNIL 75012
PARIS
Durée : 90 ans.
Objet social : Pose de cloisons faux
plafonds,faux planchers, menuiserie bois
et alu,agencements,revetements sols et
murs
Gérant : Margarida DOS SANTOS :52
Av.ED. VAILLANT 93500 PANTIN
L'immatriculation sera faite au RCS de
PARIS.
<J3><O>0000893565</O><J>24/10/08</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B>0000427888</B><M>CONDEMINECONSULTING</M><R>24006</R></J3>
Suivant acte SSP du 20 octobre 2008,
constitution de la SARL :
Dénomination sociale :
CONDEMINE CONSULTING
SARL X & CO
Forme : SARL
Capital : 5000 Euros
Siège Social : 26, rue des Rigoles 75020
PARIS
Durée : 99 ANS
Objet social : VENTE EN AMBULANT DES
VETEMENT POUR HOMME FEMME ET
ENFANT, BIJOUX FANTAISIE, CHAUSSURES, ARTICLE DES SOUVENIRS ET
DES TOUS PRODUIT NON REGLEMENTES.
Gérant : M. IMTIAZ AHMAD, demeurant
au 18, Parc du Petit Bourg 91000 EVRY.
Immatriculation au RCS de PARIS
Capital : 7.500 Euros
Siège : 17, rue Jonquoy 75014 PARIS
Objet : Le conseil, le service, l'assistance
et la formation en informatique, la
recherche, l'analyse, le développement, la
production, la fourniture, la documentation,
l'édition et l'intégration de logiciels de traitement de données, la vente de logiciels
par internet, le développement et l'intégration
de solutions d'hébergement internet..
Gérant : Mr Michel CONDEMINE, 17 rue
Jonquoy 75014 PARIS
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de PARIS
Premier journal des cadres et
dirigeants de PME sur votre région
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
LES SPORTS
Johann Paul à cœur ouvert
FOOTBALL, NATIONAL/CRETEIL-LUSITANOS - SETE. Après deux
saisons de galères, celui qui a failli perdre la vie sur un terrain
il y a deux ans espère aider les Béliers à se relancer face à Sète.
J
face à Sète. « Juste pour renverser la
balance. Parce que si je descends
une troisième année de suite, je ne
trouverai plus jamais de club », termine-t-il dans un éclat de rire.
OHANN PAUL ne sera pas
à la maison pour célébrer
les 4 ans de sa fille, Sohanne. Ce soir, c’est à Duvauchelle, face à des Sétois
occupant le haut de tableau (5e), que
le milieu cristolien prévoit de passer
la soirée. D’abord en s’offrant le
scalp d’une formation qui n’a perdu
qu’un seul de ses dix derniers
matchs (0-2 contre Arles). Surtout en
aidant un Créteil englué dans les
profondeurs du classement (16e) à
reprendre espoir.
L’international malgache (12 sélections) est persuadé que Créteil a
encore un rôle à jouer. « Si on réussit
à entamer une série, tout est encore
possible, assure-t-il. L’an passé, avec
Pau, tout le monde nous voyait mort
avec nos 12 points à la trêve. Alors
c’est vrai, on ne s’est pas sauvés. Mais
avec nos 42 points, on a quand
même joué le maintien jusqu’à la
dernière journée. »
Stéphane Bianchi
I Le Paris FC qui joue demain à
l’Entente SSG sera privé des milieux
de terrain Cerou Fofana (pubalgie),
Dadi Mayuma (tendon d’Achille
droit), et du défenseur Michel Akabla. L’ancien Villemomblois a subi
mercredi une arthroscopie du genou
droit qui l’éloignera des terrains
jusqu’à la trêve.
LES AUTRES MATCHS (13e journée). Ce
soir, 19 h 30 : Calais - Istres ; 20 heures :
Gueugnon - Libourne-Saint-Seurin, Pacysur-Eure - Cannes. Demain, 18 heures :
Entente SSG - Paris FC, Croix-de-Savoie Laval, Cassis-Carnoux - Beauvais ;
20 heures : Louhans-Cuiseaux - Bayonne,
Rodez - Cherbourg, Niort - Arles.
LE MATCH
Un terrible choc
à Châtellerault
S’il n’a aucune assurance de réussir
son pari, Johann Paul est en revanche certain de ne pas vouloir revivre la même saison. « On a dû faire
deux fois le tour du monde en bus,
plaisante-t-il, en se remémorant les
moyens limités de son ancien club.
Quand on est venus à Créteil, on a
même dormi dans le car. A un moment, j’ai failli arrêter tellement
c’était dur. Sportivement, ça a été la
pire saison de ma carrière. »
D’un point de vue personnel, Johann Paul a vécu bien pire, la saison
précédente à Châtellerault. Si la cicatrice de la relégation administrative semble s’être effacée, celle qui a
CRETEIL, MARDI. D’un naturel optimiste, Johann Paul repousse l’idée
d’une éventuelle descente de Créteil à la fin du championnat. (LP/CEDRIC
LECOCQ.)
failli lui coûter la vie est encore visible au-dessus de son œil gauche.
« Je ne me souviens quasiment de
rien, assure pourtant le natif d’Issoudun, en référence au choc de tête
survenu avec un de ses partenaires le
15 avril 2006, lors du match Châtellerault - Angers. Je sais juste que j’ai
failli mourir sur le terrain. Je suis
tombé dans les pommes et j’ai failli
avaler ma langue. Mais contrairement à ce qui a été dit partout, ce
n’était pas un malaise cardiaque.
D’ailleurs, je suis sorti de l’hôpital le
lendemain et je rejouais dès la semaine suivante. »
C’est donc d’un cœur léger, « sans
appréhension ni de goût plus prononcé pour la vie » que le milieu de
27 ans repartira au charbon ce soir
CRETEIL-LUSITANOS (16e) - SETE (5e) ce
soir (20 heures), stade Dominique-Duvauchelle. Arbitre : M. Delerue.
Créteil : (parmi) Trivino, Levaux - Argelier,
Zanoni, Loja, Di Bartoloméo, Gondouin Paul, Sanches-Leal, Betsch, Gohiri, Mokdad, Beziouen, Boulebda - Abwo, Bouabdallah, Maïga. Entr. : Frapolli.
Sète : (parmi) Yattara, Rivière - Dors, Rambier, Priet, Vellas, Burdin - Scaffa, Goaziou,
El Hajaoui, Canales, Rouve, Alves - Dufresnes, Valero, Schulzendorf. Entr. : Remola.
RENTREES. Créteil : Trivino, Argelier,
Di Bartoloméo, Paul, Gohiri, Bouabdallah.
Sète : Dufresnes (qualifié), Burdin, Alves.
ABSENTS. Créteil : Vareilles, Ondama, Abbar, Khenniche, Lafon (choix, CFA 2), Salze,
Planus (convalescents). Sète : Chaveriat
(fracture clavicule).
Handball, Division 1/Paris - Ivry
Léandri et Girault dans la même lignée
PARIS (9e) - IVRY (3e), ce soir (20 h 45) à Coubertin (XVIe).
Arbitres : MM. Buy et Pichon.
Ivry : Chapon, Hansen - Smajilagic, Doré, Guilbert, Poulin,
Crépain, Guillard, Querin, Ruiz, Marroux, Bonin, Indjic, Bataille. Entr. : Léandri.
Paris : Annonay, Nakib-Bakir - Clémentia, M’Tima, Sorhaindo, Claire, Diaw, Zelenovic, Elezovic, Ouksir, Sylla, Ortega, Doros, Di Salvo. Entr. : Girault.
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008
PARIS-LEVALLOIS (1er) - SAINT-ETIENNE
(15e), ce soir (20 heures), palais des sports
Marcel-Cerdan à Levallois. Arbitres :
MM. Blanc et Amrani.
Paris-Levallois : Tsagarakis, Ball, Albicy,
Karangwa, Ekanga-Ehawa, Aka, Wyatte,
Jean-Baptiste, Elliott, Meite, Aboudou.
Entr. : Dupraz.
UAND tu réalises un match
«Q
comme ça, cela te permet
de prendre confiance en toi ; mais
maintenant il ne faut pas que ce soit
dans l’excès. » A peine trois jours
après la démonstration de force du
Paris-Levallois à Quimper (57-81
mais 17-54 à la 21e), Jean-Marc Dupraz tient à garder ses joueurs
concentrés avant la venue de SaintEtienne.
Une équipe certes mal classée
(14e avec une victoire en cinq journées) mais dont se méfie le coach.
« Je suis vraiment surpris de leur
classement car ils jouent un très bon
basket, confie Dupraz dont la formation partage la première place avec
Bourg-en-Bresse. Ils perdent car ils
ne sont pas adroits mais, avec les
joueurs qu’ils ont, le danger est là. »
Initialement programmé au stade
Coubertin, ce duel se jouera à Levallois en raison de la diffusion à la télévision du match de handball entre
Paris et Ivry.
Nanterre
diminué
CLERMONT-FERRAND (10e) - NANTERRE
(8e), ce soir (20 heures). Arbitres :
Mme Voyeau et M. Soarès.
Nanterre : Dearman, Soliman, Plateau, Waleskowski, Cissé, Jackson, Cage, Almonte,
Beunard. Entr. : Donnadieu.
ASSURÉS » et « un peu
«R
moins sous pression » depuis la « belle prestation » (82-66)
contre Brest mardi soir, Nanterre et
son entraîneur Pascal Donnadieu se
rendent à Clermont avec l’objectif de
« rester sur cette même dynamique
de jeu ». Mais la mission ne s’annonce pas simple pour des Nanterriens privés de leur maître à jouer Arnaud Kerckhof (contracture aux
adducteurs) et de l’intérieur Michel
Ipouck (qui souffre d’une cheville).
« Ces absences ajoutées au fait qu’on
disputera notre troisième match en
une semaine risquent de nous compliquer la tâche », prévient le coach.
D’autant plus que le relégué de
Pro A, qui reste sur deux succès dont
le dernier à Limoges, pourra compter sur un effectif au complet et notamment sur l’ancien Rueillois Lesly
Benbager et l’ancien Nanterrien Karim Ouattara.
J.L.
D
E PRIME ABORD, tout les oppose. Du
palmarès au mode de fonctionnement,
Paris et Ivry n’ont rien en commun. Rien, si
ce n’est que les deux équipes s’affrontant ce soir
(20 h 45) à Coubertin (7e journée) sont désormais
dirigées par Olivier Girault et Pascal Léandri : deux
anciens capitaines emblématiques, aussi extravagants que forts en gueule, et que leur passage sur le
banc a copieusement assagis.
I Léandri, le calme après la tempête. Fabrice Guilbert, le nouveau capitaine ivryen, s’en
amuse : « Pascal, j’ai joué avec lui, mais aussi
contre lui. C’était pas le genre à se faire beaucoup
de potes sur un terrain. Mais quand t’es petit
(NDLR : 1,76 m), si t’es pas hargneux et doté d’une
envie de tout casser, tu ne t’en sors pas. » Amoureux du jeu, de la gagne, mais aussi de la provocation — « Même si je suis parfois allé un peu loin,
j’adorais ça », avoue Léandri —, le nouvel entraîneur de l’US Ivry a appris la modération en passant sur le banc. « En mettant beaucoup d’eau
dans son vin, confirme l’arrière Thomas Richard, il
a réussi à canaliser son caractère impulsif. » « Attention, je suis toujours très exigeant, explique
Léandri. Mais que voulez-vous, j’ai changé de métier, je ne peux plus faire passer les messages de la
même manière. »
Basket, Pro B
Paris-Levallois
sur ses gardes
LES AUTRES MATCHS (6e journée). Ce
soir, 20 heures : Nantes (13e) - Evreux (7e),
Aix (11e) - Limoges (12e). Demain,
20 heures : Antibes (17e) - Quimper (18e),
Boulazac (14e) - Bourg (2e), Charleville
(6e) - Poitiers (4e), Brest (5e) - Saint-Vallier
(9e).
EN BREF
Pascal Léandri (à gauche) et Olivier Girault ont su calmer leur tempérament fougueux quand ils
sont devenus entraîneurs. (LP/CEDRIC LECOCQ.)
I Girault, la vraie nature. Il avait annoncé la
couleur dès son entrée en fonction au retour des
JO de Pékin. « Je ne serai pas très véhément sur le
banc, je ne vais pas être un entraîneur qui gueule. »
Connu pour son sens de la provoc et son côté expansif sur un terrain, Olivier Girault a réussi sa
mue. « Il avait toujours été chambreur, il ne l’est
plus », assure Ibrahim Diaw, le capitaine. « La
niaque qu’il ne peut plus montrer sur le terrain,
embraye le gardien Patrice Annonay, il la montre à
l’entraînement par son exigence. Mais sur le banc,
il fait preuve d’un self-control impossible à
prendre en défaut. » Une métamorphose qui n’en
est peut-être pas une... « Ma personnalité en tant
que joueur, je l’ai construite à cause de mon physique, explique Olivier Girault. Je ne suis pas super-expressif par nature, mais il a fallu que je me
fasse une carapace pour lutter contre des mecs qui
faisaient au minimum 20 kg de plus que moi. Aujourd’hui, je suis entraîneur et je retrouve un peu
plus ce que je suis vraiment. »
Stéphane Bianchi
et Vincent Melosci
e
LES AUTRES MATCHS (7 journée). Demain, 20 heures :
Sélestat (12e) - Chambéry (2e), Tremblay (5e) - Nîmes (4e).
Dimanche, 16 heures : Aurillac (9e) - Saint-Raphaël (8e),
Dunkerque (7e) - Nantes (14e) ; 16 h 15 : Créteil (6e) - Istres
(13e) ; 17 heures : Toulouse (11e) - Montpellier (1er).
쐍 Football
Cédric De Cicco, le gardien du Racing (CFA) souffre d’une rupture du
ligament croisé postérieur d’un genou. Il saura aujourd’hui s’il peut
éviter l’opération qui le tiendrait
éloigné des terrains pendant six
mois.
쐍 Hockey sur glace
Les Bisons de Neuilly-sur-Marne
(Ligue Magnus) se sont inclinés de
justesse 6-7 (0-2, 4-3, 2-2) face à
Rouen mercredi lors des 16es de finale de la Coupe de France.
VII
VOS TRANSPORTS
L’info du jour
ÇA COINCE
Sytadin en panne hier
Sannois dégaine son arme
anti-GPS
ITINERAIRE GPS
Cernay
Stade
F.-Coutif
aG
are
Rue des PointesBridault
Bd
bet
Vers Cergy
Rue du MaréchalJoffre
Rue des SaullesBridault
Ga
m
Gare
Stade Dautry
de l
A 115
Rue
ta
SANNOIS
Bd
Rue du MaréchalFoch
Cha
rles
-de
-Ga
u
ARGENTEUIL
RAIL EXPRESS
Bd MauriceBerteaux
lle
A 15
Ligne D (branche Malesherbes). Des travaux
seront effectués en gare
de Maisse (Essonne) durant la nuit du 27 au 28 octobre. Le train Bipa
de 21 h 41 au départ de Paris aura pour terminus Corbeil. Deux bus seront mis en place
au départ de Corbeil :
— à 22 h 25, direct de Corbeil à La FertéAlais puis omnibus de La Ferté-Alais à Malesherbes ;
— à 22 h 28, omnibus de Corbeil jusqu’à son
terminus, La Ferté-Alais.
N’hésitez pas à consulter les affiches mises en
place dans les gares concernées.
RER
Avenue
du Parisis
La bonne combine, relayée par GPS, de la
traversée de Sannois (Val-d’Oise) pour
éviter les bouchons entre l’A 115 et l’A 15 va
se heurter à un bouclier de sens uniques.
Vers Paris
VOIX PUBLIQUE
Pari gagné, mais à l’envers
Taverny
ATTENTION !
Gare aux sorties
de la capitale !
La Défense
A 13 - Triangle
de Rocquencourt
vers la province
A1
Risques
de bouchons
Paris
Place Raoul-Dautry
à 22 heures
départ d’une randonnée
en rollers dans
les rues de la capitale
Source : Airparif
VIII
A 3 - Romainville
vers Paris
A 199
A4
A4
N 10
Versailles
N 286
Place de la Bastille
et esplanade du château
de Vincennes à 21 heures
rassemblements de motards
Issy-les-M.
Créteil
N 186 - Créteil, Bonneuil
et Sucy
dans les deux sens
A 86
18
N1
Antony
N 186 - Choisy-le-Roi
Orlysens
dans les deux
A 126 - De Palaiseau à Saclay
sens intérieur
N 20
HIER
A3
PARIS
3
N3
6
Nanterre N 13
Manifestations
En travaux
A8
04
(24 h sur 24 )
N 13
A1
Fermetures de jour
Bobigny
A 14
(entre 21 h et 6 h)
N 104 - Corbeil
sur la bretelle de sortie no 32
sur la N 104 vers la N 7
N6
sens intérieur
N7
MOYEN
MAUVAIS TRES
MEDIOCRE MAUVAIS
N2
RoissyCharles-de-Gaulle
A1
6
Fermetures de nuit
A6
BON
ne
St-Denis
A8
0
A1
TRES BON
ilien
Le Bourget
Qualité de l’air
AUJOURD’HUI
ranc
N 17
5
La F
N 16
A 11
5
A1
A6
France 2009, celui de la rando vélo de la
capitale de ce soir. Rendez-vous comme
d’habitude à 22 heures, place de l’Hôtelde-Ville, puis direction place du Caroussel, rue de Babylone, boulevard de La
Tour-Maubourg, avenue du PrésidentWilson, rue Galilée, place des Etats-Unis
(pause), avenue Paul-Doumer, place de
Varsovie, quai des Tuileries, boulevard du
Palais, rue des Fossés-Saint-Bernard,
boulevard Morland puis quai de l’Hôtelde-Ville (vers 0 h 30).
On fait la route ensemble
tous les 1/4 d’heure
de 5 heures à 21 heures sur
A 86
I A vélo. Après le tracé du Tour de
La ligne 3 coupée entre
République et Opéra.
Sachez que samedi et dimanche le trafic sera partiellement interrompu entre République et
Opéra, durant toute la durée du service, en
raison de travaux de modernisation.
A3
nasse-Bienvenüe, si vous venez en métro.
Si vous souhaitez prendre le départ de la
rando roller, alors direction… rue du Départ ! A 22 heures, le top sera donné pour
parcourir les rues de la capitale en passant par la place de la porte de Vanves, la
rue de Vouillé, la place Robert-Guillemard, le quai André-Citroën, le quai
d’Orsay, la place des Invalides (pause), le
boulevard Saint-Germain, la rue des Fossés-Saint-Bernard, la rue des FossésSaint-Marcel, la place Coluche, la place
Victor-et-Hélène-Basch et, enfin, l’avenue
du Maine (arrivée prévue vers 1 heure).
M
Pour bien circuler
ce soir
I En rollers. Bienvenue à Montpar-
meur du jour ? Nous y sommes ! Une vague
superstition selon laquelle un métro raté annoncerait une mauvaise journée. La nette
conviction qu’un échec en entraîne un autre,
théorie implacable du château de cartes.
A propos de carte, dommage que vous
n’ayez pas lu le plan. Vous auriez pris le métro avec le même entrain, mais dans le sens
inverse.
Morgane Duquesnoy
N1
Les randos
escaliers. Plus qu’un saut en longueur et
vous y serez… Victoire ! Mais à quel prix…
Vous qui briguiez depuis tant d’années la
palme de l’altruisme, vous avez écarté de
manière peu aimable deux ou trois adversaires prétendant à la rame. Pas une once de
culpabilité. C’était pour la bonne cause. Laquelle, au juste ? Un rendez-vous de la plus
haute importance ? Même pas. Votre hu-
2
L
A1
A SONNERIE stridente du métro retentit. Vous le savez, il va partir. Non, vous
ne le laisserez pas filer en attendant le suivant. Alors, vous courez à perdre haleine.
Palpitation intense, votre pauvre petit cœur
frôle la tachycardie. Par deux fois, vous évitez une cascade digne des plus grands films
d’action.
Vous n’êtes jamais arrivé si vite en bas des
Evry
Circulation en temps réel
sur notre site Internet
N 104
www.leparisien.fr
nne
N 19
La Francilie
N 104
Pour plus de renseignements, contacter
le CRICR, numéro vert : 0800.100.200
appel gratuit depuis un poste fixe.
N4
N 104
U
NE FORÊT de panneaux de sens interdit,
des feux tricolores supplémentaires et un
nouveau rond-point. La ville de Sannois
(Val-d’Oise) prend le taureau par les cornes pour
enrayer ses difficultés de circulation, principalement celles générées, le matin, par le flot continu
de véhicules en provenance de l’A 115 tentant
d’éviter, dans leur cheminement vers Paris, les
bouchons de la jonction avec l’A 15. Une combine
relayée par GPS, qui a pour effet d’engorger depuis
plusieurs mois tout un quartier du centre-ville.
« Le mardi et le jeudi matin, ça coince, en particulier quand il pleut, explique le député-maire
UMP de Sannois, Yanick Paternotte. Le phénomène n’est pas nouveau. Il y a quatre ans, avec les
travaux de la gare d’Ermont-Eaubonne, nous y
avions déjà été confrontés. » Il faudra toutefois attendre le début de l’année prochaine pour que
cette expérimentation, prévue sur quatre mois, soit
mise en place.
Daniel Pestel
ERMONT
Boulevard
de Cernay
Vers
Beauvais
ROSSE PANNE, hier, sur Sytadin.
Durant toute la matinée, le site Internet, qui permet aux automobilistes franciliens de se guider, d’avoir des informations
se rapportant à l’état du trafic et de calculer leur itinéraire en temps réel, est resté
muet. Raison de ce silence ? « Un souci au
niveau du recueil des données sur le terrain », a expliqué David Thomachot,
chargé d’affaires en informations routières. En clair, il s’agissait d’une panne
des RAD (Recueil automatique des données), ces capteurs positionnés sous la
chaussée sur les principaux axes routiers.
Ces capteurs enregistrent le passage des
véhicules et donnent une estimation très
précise des conditions de circulation.
Lancé en 1996, Sytadin reçoit, chaque
jour, entre 90 000 et 100 000 visites.
G
MelunSénart
Hier à 17 h 46 :
286 km d'embouteillages
(Source : Infotrafic)
VENDREDI 24 OCTOBRE 2008

Documents pareils