ile de man et tourist trophy 2007

Commentaires

Transcription

ile de man et tourist trophy 2007
ILE DE MAN ET TOURIST TROPHY 2007
Les courses du Tourist Trophy 2007, se dérouleront du vendredi 1er juin au vendredi 8
juin. Ici John Mac Guiness à Ballaugh Bridge.
Le Tourist Trophy 2007 va se dérouler du Lundi 28 mai au vendredi 8 juin 2007. La
première semaine est consacrée aux essais c.a.d. du 28 mai au 31 mai avec des
séances d’entraînements supplémentaires qui ont lieu l’après midi des jours de course.
Les courses se dérouleront du vendredi 1er juin au vendredi 8 juin.
Attention, cette année sera le centenaire de cette
manifestation, réservez donc au plus tôt votre billet de
ferry !
En fait les premières courses ont démarré sur l’Ile de Man, en 1904, quand le Parlement
Manxois autorise par décret la fermeture des routes pour que se déroulent des courses
de... voitures. Dans le même temps les courses ouvertes sur route sont interdites en
Angleterre. C’est donc tout naturellement que « l’Auto Cycle Union » se tourne vers l’Ile
de Man.
La première course de motos a eu lieu le 28 mai 1907, mettant aux prises 25 pilotes. Le
vainqueur a remporté la course à la vitesse de 61 km/h sur le « circuit » de 24 km. En
effet le premier parcours partait de St John’s pour rejoindre Ballacraine en tournant à
Peel. A l’époque les motos auraient été incapables de grimper sur le « Snaeffel
Moutain », qui fait partie du circuit actuel.
le programme précis des courses est à venir.
Toutes les infos concernant le Tourist Trophy, le guide complet, les adresses de campings
Thierry Leconte
L'île est desservie par tous les grands aéroports britanniques et des services réguliers de car-ferry au
départ de Heysham, Liverpool, Dublin et Belfast qui assurent la pérennité de l’activité touristique dont
la création remonte à 150 ans.
Longue de 53 km et large de 19,3 km, l'île se visite en moto ou par les transports en commun. L'île de
Man est un protectorat de la Couronne qui a sa propre monnaie, sa langue et le plus ancien
Parlement continu du monde.
Il n'y a pas de taux de change, car la monnaie de Man est l'équivalent de la livre sterling (la livre
anglaise est utilisée partout sur l'île attention à ne pas ramener de livres Manx on ne peut pas les
changer hors de l'île de Man), et l'anglais est la langue commune.
Pour admirer le paysage spectaculaire, vous avez le choix entre la moto,ou prendre votre temps à
bord de l'antique train électrique, d'un tram tiré par des chevaux, du train de montagne ou du train à
vapeur. Le patrimoine national de l'île de Man s'enorgueillit de dix grands sites d'importance historique
et d'une foule d'autres sites plus petits, à l'échelle de l'île.
Douglas, avec son architecture victorienne, son musée national, ses hôtels, ses pensions de famille et
sa promenade longue de 3 km, est la capitale de l'île. Toutefois, grâce aux nombreuses formules
d'hébergement que compte l'île (hôtels, gîtes ruraux…), il n'est pas nécessaire de rester au même
endroit. Pour les passionnés de moto comme pour les adeptes de la contemplation paisible de notre
belle nature, l'île de Man est assurément une destination à ne pas manquer.
A voir et à faire
Manx Museum (musée local, Douglas)
Laxey Wheel (roue à eau de Laxey)
Castle Rushen (château, Castletown)
The House of Manannan (superbe musée, Peel)
The Nautical Museum (musée de la Marine, Castletown)
Snaefell Mountain Railway (train de montagne)
Laxey Woollen Mills (fabrique lainière)
Moores Kipper House (producteur de harengs fumés et salés)
The Sound and Calf Island (détroit et île de Calf)
Cregneash Folk Museum (musée folklorique).
Pour le TT
Il est important d’être sur l’île avant le samedi pour prendre ses repères et éventuellement faire un tour
du circuit pour visualiser les différents points de vue.
La vie sur l’île est assez chère :essence à 1.35€ (9 FR) le litre en 2005 et certainement plus en 2006,
prix de la restauration et des hôtel typiquement anglais (cher).
Il est judicieux de prévoir un solide petit déjeuner le matin ce qui est toujours le cas à l’hôtel et dans
les B&B: toasts, bacon, œufs, saucisses, haricots, tomates, boudin et fin du fin le Manx Keppers(
hareng saur), encore faut-il pouvoir le supporter…
Pour le midi, jour de courses ou jour sans courses( mais avec des tas d’attractions et de courses
secondaires : trial, cross, concentres de marques,concerts, shows divers… pas un instant de libre !!!!)
prévoir des achats pour sandwichs.
Il y a de nombreuses supérettes pour faire ses achats (Shoprite).
Pour le soir c'est plus difficile car tout le monde généralement se retrouve au même endroit entre
autre la promenade à Douglas, il y a des fish and chips comme en Angleterre et des chinois ou tu
emmènes ton repas et qui sont abordables.
Pour les restaurants même de qualité moyenne la nourriture est chère : Italien sur la promenade à
Douglas l’assiette de pâtes est à 12 euros ce qui va assez vite et en plus partout il y a de l’attente.
Le restaurant du Sea Terminal (la ou on débarque en moto) au bout de la promenade est plus
accessible financièrement.
La bière Bushy’s ou O’Keill est excellente et normalement chère, pensez à la Guiness. Attention on ne
conduit pas si on a bu, la police ne rigole pas (apparemment même taux qu'en Angleterre soit 0,8 g/l).
Pour le logement, plusieurs solutions : camping attention, on est presque en Irlande, le climat est
souvent humide, en 2000 il a du pleuvoir tous les jours, et en 2004, la semaine d’essais s’est déroulée
sous un temps moyen, heureusement la semaine de courses a été plus clémente, il ne fait jamais très
froid mais jamais très chaud non plus.
B&B utile de réserver presque un an à l’avance, tout au moins plus de 6 mois à l’avance (en dernier
recours aller sur www.iomtt.com et voir accomodation, il y a parfois des dédites)
Hôtel tarif anglais, la chambre est louée par personne et à la nuit (si 2 par nuit 30 livres par personne
soit 60 Livres).
Cottages si on est au moins 4 personnes.
Les prix sont bien souvent majorés pour le TT(+ 10%),aussi bien pour les hôtels que les B&B.
Il est évident que de lire ou de parler l’anglais facilite grandement le voyage.
Les ferries pour l’IOM partent de Liverpool et d’Heysham (90 kilomètres plus loin, plus court pour la
traversée mais moins de rotations).
Pour le reste traversée France–G.B. rien à réserver, il suffit de se présenter à l’embarquement ou au
tunnel.
Aller faire un tour sur le site d'Olivier Pohl vous permettra d'organiser votre voyage
(http://iom.tt.free.fr/).
IL EST POSSIBLE DES MAINTENANT DE FAIRE UNE RESERVATION POUR LA TRAVERSEE
2007 EN ALLANT SUR
www.2007tt.com
Le circuit est organisé sur les routes de l'île. Le tour est de 37,73 miles, soit à peu
près 60 kilomètres.
La route, l'équivalent de nos départementales, tournoie entre murs de pierre,
trottoirs, maisons, arbres, rails de tramways, avec des bosses, des sauts, des ponts
tremplin et pas moins de
250 virages.
C'est bel et bien un circuit
routier qui part du niveau
de la mer (Douglas Grand Stand) pour la
moyenne montagne
(Brandywell à 600m) avec
le climat local tout à fait
imprévisible, alternant
beau temps, brouillard, et
... pluies...
Le circuit est découpé en
37 sections d'une
distance d'1 miles dont
les noms résonnent
comme les étapes d'un
chemin de croix: Bray Hill,
Ballacraine, Ballaugh
bridge, Hairpin,
Gooseneck, Mountain
box, Bungalow, Windy
corner, Creg-ny-baa,...
LES POINTS DE VUES
Pendant les courses et les essais, le circuit est fermé à la circulation et scinde l'île en
deux : l'intérieur et l'extérieur.
A vous de choisir vos points de vue en fonction de ce que vous voulez faire pendant
la journée. Il n'est pas évident de voir une même course à différents points de vues.
je vous conseille plutôt de rester à la même place pendant toute la durée de la
course et de changer de place à la course suivante.
Il y a des points de vue qui n'ont qu'un accès unique par le circuit. Dans ce cas, vous
resterez bloqué toute la journée au même endroit. A éviter surtout si il y a aucune
commodité (bouffe, wc,...) et qu'il pleut !
Il y a malgré tout de belles combinaisons de points de vue, je vous fais partager nos
trois plus belles combinaisons:
1- Union Mills/Braddan Bridge/Ballaugh Bridge:
C'est une des plus belles combinaisons de points de vue, par
l'intérieur, avec beaucoup d'avantages.
Tout d'abord, si vous vous levez tard, rendez-vous à Union
Mills au parking derrière l'église, où vous pourrez prendre le
petit déjeuné préparé par les parroissiennes. De bonnes
patisseries, du café, des sandwichs pas chers. En plus il y a
des bancs où vous pouvez suivre la course tout en
déjeunant. (voir: bons plans).
Ensuite, reprenez les motos et terminez la matinée à
Braddan Bridge. De l'intérieur, c'est un très bel endroit, on
voit l'arrivée des pilotes en gros freinage, se positionnant sur
l'angle, pour attaquer le S de Braddan.
Vous pouvez aussi traverser par dessous le pont et rejoindre les gradins en face.
Par l'accès intérieur de Braddan, vous pouvez également rejoindre différents points
de vues dans la descente de Bray Hill.
A la fin de la course de la matinée, reprenez les motos et rendez vous à Ballaugh
Bridge par les routes de liaison par la montagne.
Cette route de liaison est très étroite, vos amortisseurs vont fonctionner à plein
régime, mais les paysages sont magnifiques.
Faites très attention aux moutons, car ils sont en liberté et lorsque vous les croisez,
ils peuvent avoir la mauvaise idée de jouer avec vous à "saute moutons" !
Par beau temps, vous apercevez la cote anglaise, à quelques 100 kilomètres.
Puis vous terminez par une belle
descente, toute droite, directe sur
Ballaugh.
Comptez une bonne vingtaine de
minutes pour vous rendre de
Braddan à Ballaugh.
Par cette liaison, vous pouvez
également vous rendre à Brandy
Well, le point le plus haut du
circuit. C'est un bel endroit où l'on
peut voir les pilotes arriver à
plus de 250, puis freiner
depuis le lèger droit
d'Hailwoods rise jusqu'au
gauche de Brandy Well. De là,
les pilotes plongent dans la
descente sur Douglas.
Voici quelques photos prises
lors d'essais:
Attention, Brandy Well est un enfer par mauvais temps, il n'y a rien pour s'abriter de
la pluie ou du vent, pas de toilettes, il peut faire très froid.
Au pire, vous pouvez toujours rejoindre Bungalow (où il y a toutes les commodités) à
un quart d'heure de marche.
2- Bungalow/Sulby par la route
de liaison intérieure:
Bungalow est un superbe point
de vue. Très beau S dont les
rails traversent le circuit. Les
photographes seront ravis. Vous
pouvez utiliser la passerelle
pour traverser le circuit.
Il y a toutes les commodités au
café du Murray's Motorcycle
Museum.
Si il fait beau, prévoyez de
prendre le casse-croute et installez-vous dans l'herbe.
Vous pouvez également accéder en utilisant le railway au départ de Laxey.
La route de liaison ne peut vous mener qu'à Sulby. Encore une petite route de
montagne, avec plein de moutons, qu'il faut prendre à tout prix !!!
Sur cette route, vous pouvez vous arrêter au Celtic Craft Center à Tholt-e-will où
vous trouverez une bonne sélection de souvenirs locaux.
Sulby est un bel enchaînement rapide. il y a différents points de vue, une tribune
(payante) et un pub : le Ginger !!!
3- Gooseneck/Greg-ny-baa par l'extérieur
du circuit et Laxey:
L'accès à Gooseneck n'est pas évident à
trouver. C'est un petit chemin à droite, qui
monte dans la montagne, sur la route de
Ramsey à Laxey.
Attention, le parking le plus proche de
Gooseneck est payant (£2 par moto). Eh
oui, bizness is bizness !!!
Il n'y a pas de commodité, mais il y a
beaucoup de verdure si vous voulez vous
isoler... Par contre, il y a une "roulotte à
frite" si vous avez un creux !
Depuis Gooseneck, vous pouvez admirer la superbe vue sur la baie de Ramsey.
Les pilotes passent le droit relativement doucement, vous pouvez donc faire
quelques clichés !
Lorsqu'ils remettent les gaz, beaucoup partent en wheeling. C'est du beau
spectacle...
La liaison entre Gooseneck et Greg-ny-baa,
se fait par la route principale, en traversant
Laxey. Il y a souvent beaucoup de monde à
Creg-ny-baa, je vous conseille de vous garer
sur la route d'accès, dès que c'est possible
car le parking à Creg est payant.
Il n'y a pas que le parking qui est payant,
mais aussi les tribunes et c'est très cher !
(£7 la grande et £3 la petite par personne).
J'vous conseille de garder vos sous pour les
bières (et il y a le choix : 2 pub !) et de
remonter à pied le long de la ligne droite, en direction de Keepel Gate.
Creg-ny-baa est un bel angle droit en bout d'une ligne droite, en descente. C'est la fin
de la montagne.
Les tribunes, les pubs et toutes les commodités sont au niveau du virage, mais à
mon avis, les plus beaux points de vue sont le long le la ligne droite où les pilotes
sont
à
plus
de
280 !
Le
long
de
cette
ligne
droit
e, il
y a de quoi halluciner !!! Un bon endroit: juste après la cassure.
Les meilleurs gardent les gaz à fond, et l'avant de la moto se déleste.
Les meilleurs pilotes se retrouvent en wheeling à 280 sur une bonne centaine de
mètres !
Ici ca le fait, surtout que les spectateurs sont tout près ! Une
sensation que les circuits modernes, où les spectateurs sont
éloignés de la piste par un épais grillage et un kilomètre de
bac à sable, ont rendu impossible...
Les Productions 1000 sont l'équivalent de la catégorie
Stocksport.
La cylindrée doit être comprise entre 701 et 1010 cc, 4
cylindres maximum.
Les pilotes doivent effectuer 3 tours, soit 113,19 miles.
Le total des gains pour s'élève à £44070, le vainqueur pouvant
gagner quelques £11500.
David Jefferies a remporté le Production 1000. Il a bouclé le tour en 18'12,6" soit
124,31 mph de moyenne ! Il a tourné 20,4 secondes moin vite au tour par rapport au
Formula 1, ce qui parait peu mais c'est ce qui sépare les 4 premières places.
Donc, sur le podium: 1er David Jefferies, 2ème Ian Lougher et 3ème Bruce Anstey.
Le premier francais: Fabrice Miguet 33ème , puis Marc Granie 37ème (Avec un 750
GSX-R), Laurent Naire 46ème (premier Newcomer !) et Marc Dufour 47ème.
Pour les Production 1000, nous avions choisi de quitter Braddan Bridge et de nous
rendre à Ballaugh Bridge, par les routes de liaisons intérieures.
Le Lap Of Honour n'est pas une course, il n'y a pas de classement et ils n'effectuent
qu'un seul tour.
Par contre, question spectacle, ambiance, bruit, il n'y a rien de comparable. C'est tout
simplement SUPERBE !!!
129 motos de collections, beaucoup sont uniques, ont pris le départ.
Les plus anciennes: une 498cc Norton Manx de 1937 et une 495cc Velocette Works
Special de la même année.
Parmis elles, une 500 Benelli, des Matchless, des Norton Manx, des AJS, des BSA
et autres Honda et Yamaha des années 60-70.
Bref, un vrai bonheur pour les yeux et les oreilles.
250cc MZ 1965... 350cc Norton Manx 1962... 500cc Gilera Piuma 1950...
Honda 350cc/4 RC161 1972... Walther 500cc/4 1957... 496cc BMW RS54 1954...
495cc Velocette 1937... 350cc Norton Manx 40M 1954...500cc Gilera 1957...
250cc CZ Walter 1952... 350cc AJS 7R 1960...500cc BSA Gold Star 1963

Documents pareils