Fiche Bouxières-aux

Commentaires

Transcription

Fiche Bouxières-aux
Fiche d’exploitation des données
BOUXIERES-AUX-CHENES
Données clés
Document d’urbanisme : POS DE 1988
Zone U :
- Dents creuses et possibilités de réhabilitation
théoriques dans l'enveloppe urbaine : 66
Evolution de la population :
1999
1312
2006
1373
2011
1413
2021
2000
- Dents creuses et possibilités de réhabilitation
pratiques dans l'enveloppe urbaine : 43
Evolution démographique 99-11 : 7 %
Accroissement démographique envisagé (2011-2021) : 41 %
Zone 1NA : 16,5 ha
Besoins prévisionnels en logements pour 587 habitants (projet
politique de la commune) :
Zone 2AU : 12,4 ha
255 logements
Zone UX : 1 ha
Caractéristique du tissu économique :
Objectifs production de logements à l’échéance 2026 selon le SCOT :
Tissu artisanal et économique diffus : oui
Zone d’activités : oui (surface de 1 ha)
Equipements publics structurants :
Ecole
Centre technique municipal
Salle polyvalente
STEP
119 logements
Bilan :
Le tissu urbain actuel peut, au regard de l’étude des disponibilités à
court terme des dents creuses, accueillir 43 logements
Au regard des objectifs du SCOT, ce sont 76 logements en
extension urbaine qu’il faudra produire, soit près de 5 Ha.
Espaces naturels remarquables :
Réservoirs de biodiversité : EBC
Corridors écologiques d’intérêt national, régional
ou SCOT : Oui (fiche 5 atlas TVB)
SVU : Oui
NB :
Les données de production de logements issues du projet politique de
la commune ne prennent pas en compte le desserrement des
ménages et le renouvellement du parc de logements.
Attractivité perçue :
Territoire attractif grâce à son image de « poumon
vert », ainsi qu’à la proximité du Grand Nancy.
Les axes Nancy/Château-Salins et Nancy/Pont-àMousson contribuent à son attractivité.
Appréciation générale compatibilité SCOT
Le POS date de 1988. Il prévoyait 29 ha de zones à urbaniser. Il n’est vraisemblablement pas
compatible avec le SCOT. On note que les surfaces restant à urbaniser dans la commune sont
importantes. Par ailleurs, les objectifs en terme de développement de population sont très élevés,
notamment au regard de l’évolution du nombre d’habitants entre 1999 et 2011. On distingue toutefois
une logique paysagère par le biais de la zone ND qui offre une transition avec les espaces boisés classés.
Perception communale : La commune tend à penser que son document n’est pas compatible.
Appréciation générale Grenellisation
Le document d’urbanisme est antérieur aux lois Grenelle (2011) et il n’est donc de ce fait pas grenellisé.
Problématiques locales de planification
Problématiques liées à l'actuel projet communal :
La commune n’est quasiment pas
propriétaire
Le nombre important de zones à
urbaniser a engendré des constructions
pas toujours cohérentes.
Un lotissement est en train de se
développer
Problématiques intercommunales :
Regroupement scolaire
STEP Amezule basse (avec
Agincourt, Dommartin-sousAmance, Eulmont et Lay-SaintChristophe)
Problématiques liées au futur projet communal :
La commune réfléchit au reclassement de
ses zones à urbaniser dans le cadre de la
démarche d’urbanisme intercommunal de
la Communauté de Communes.
Elle a également la volonté de développer
le commerce de proximité et le locatif
Réflexion sur la création d’une structure
d’accueil pour les personnes malades
dans l’ancien presbytère.
Place au sein de l’intercommunalité
C’est la commune la plus peuplée de la Communauté de Communes du Grand Couronné. Elle est
particulièrement convoitée grâce à la proximité de la Voie de l’Amezule, du Grand Nancy et de la Porte
Verte.
Conclusion
Le POS n’est pas compatible avec le SCOT mais la commune a justement mis en avant le fait qu’elle
souhaitait travailler l’urbanisme à l’échelle intercommunale afin d’arriver à l’idée d’un « construire
ensemble » permettant d’avoir des projets réfléchis et cohérents sur la totalité du territoire.
Par sa position géographique et par ses habitudes de travail, la commune fait partie des communes de
l’Amezule et des buttes du Grand Couronné.

Documents pareils