Une clinique-hôtel de luxe à Marrakech

Commentaires

Transcription

Une clinique-hôtel de luxe à Marrakech
Une clinique-hôtel de luxe à Marrakech
On en sait un peu plus sur le futur complexe médico-hôtelier de Marrakech. Le
groupe émirati Tasweek, promoteur du projet, indique que Marrakech Medical
Center ouvrira ses portes en 2015 et comptera 120 lits, un hôtel de 40 chambres et
56 appartements.
Un marché à prendre, des revenus à encaisser, des emplois à créer. C'est ce qu'offre le
tourisme médical, également appelé tourisme de santé, ou voyage médical. Au Maroc,
cette nouvelle tendance mondiale connaît un certain engouement: de plus en plus
d'Européens (surtout Français) viennent s'y faire soigner. Une niche rémunératrice qui a
poussé une poignée d'investisseurs à se lancer.
'est le cas du groupe émirati Tasweek Real Estate Development and Marketing,
C
spécialisé dans la promotion immobilière depuis 20 ans, qui a investi 350 millions de DH
Page 1/3
dans la construction d'un village touristique consacré à la santé.
Situé sur le Boulevard Mohammed VI, Marrakech Medical Center s'étend sur plus de 2
hectares (cinq niveaux dont deux sous-sol) et comprend une clinique médico-chirurgicale
d'une capacité d'hospitalisation de 120 lits, associée à un hôtel 5* de 40 chambres qui fait
guise de centre de rééducation, convalescence et bien-être. Le projet compte aussi une
cité résidentielle de 56 appartements.
L'établissement cible les Marocains mais surtout les étrangers adeptes de cette forme
de tourisme, et couvre plusieurs spécialités chirurgicales: ophtalmologie (chirurgie
réfractive, laser), ORL, chirurgie maxillofaciale, neurochirurgie, orthopédie, chirurgie
viscérale, chirurgie plastique et esthétique, cardiologie interventionnelle... Le centre de bien-être prend la forme d'un hôtel de luxe, avec balnéothérapie pour les
soins postopératoires, la rééducation et les séances d'aquagym dans le cadre du
bien-être. L'unité hôtelière sera gérée par une chaîne internationale dont le nom n'est pas
encore connu. Selon le groupe émirati, la structure devrait accueillir plus de 5.000
patients par an. Alors que le tourisme médical est souvent associé au low-coast, Marrakech Medical
Center semble bien loin du créneau discount dont les formules pullulent sur Internet. En
effet, bien que les tarifs des soins ne soient pas encore connus, ceux du complexe
immobilier donnent une idée de la politique de prix du groupe: il faut débourser au moins
280.000 euros pour acquérir un appartement du projet, et au moins 700.000 euros pour
un penthouse...
Un marché en pleine expansion
Le futur projet de Marrakech n'est pas le premier du genre au Maroc. En 2009, le
groupe portugais Malo Clinica avait annoncé qu'il ouvrira un centre de tourisme médical à
Casablanca, Dar Bouazza. Outre ces deux structures qui prétendent à des technologies
de pointe, le Maroc propose depuis quelques années des cures thermales ou des
thalassothérapies à moindre coût, à l'instar de la Tunisie.
nfin, le tourisme dentaire est la chirurgie esthétique se développent à un rythme
E
soutenu.
Pour ce qui est du profil des patients voyageurs, une grande partie est constituée de
Marocains résidant à l'étranger. Mais il y a aussi des Européens, et surtout des Français,
habitués à se rendre au pays.
Toutefois, dans un contexte de mondialisation du tourisme de santé caractérisé par une
concurrence très rude, un pays ne peut devenir acteur sur ce marché qu'au prix d'une
mobilisation des pouvoirs publics.
ans le cas du Maroc, la réglementation n'est pas encore au point, et aucun texte
D
juridique ne vient réglementer le secteur. Par exemple, les SPA et les centres de
massages sont considérés à tort et à travers comme des structures de tourisme
Page 2/3
médical...
Page 3/3

Documents pareils