Un bon film Voilà des clients attablés tranquillement

Commentaires

Transcription

Un bon film Voilà des clients attablés tranquillement
Un bon film
Voilà des clients attablés tranquillement quand, d'un
seul coup, arrivent plusieurs méchants ; les bons ne
font pas attention à leurs ricanements, jusqu'à ce que
l'un, le plus mauvais parmi les méchants, vient
s'approcher de la fille tout-sourire qui était avec les
bons, alors un beau bon, qui était je crois son
amoureux, prend un air mauvais et donne un coup de
poing sur le nez, tout de travers, du méchant, et
comme les mauvais sont moins nombreux que les bons,
voilà les mauvais qui s'enfuient à toute allure et à
cheval ; ensuite, les bons continuent à boire et à ne
rien faire en absence des mauvais, jusqu'à ce que les
mauvais reviennent au grand galop et à cheval, cette
fois-ci plus nombreux et plus méchants ; mais comme
les bons sont aussi déterminés que les mauvais, il y a
une belle pagaille et alors, je n'ai pas bien compris, il y
a des bons qui tapent sur des bons et des méchants qui
tapent sur des méchants ; jusqu'à l'arrivée enfin du
bon shérif qui, à lui tout seul, arrête tout le monde,
non sans finir, tout comme les bons et les méchants, en
très mauvais état, tout bon pour l'hôpital. − FIN −
Récit Ada Teller
pour Vocanet
adasapage.fr