en quête - Sandra Guzman

Commentaires

Transcription

en quête - Sandra Guzman
B
TENDANCECRÉATEURS
BIJOUX
CONTEMPORAINS
EN QUÊTE
D’INTEMPORALITÉ
&·HVWXQHWHQGDQFHGHIRQGGDQVOHVHFWHXUGHODELMRXWHULH
DUJHQWHWIDQWDLVLHDXSRLQWTX·HOOHVHPEOHV·DSSDUHQWHUj
XQHpYROXWLRQVRFLpWDOHOHVFUpDWHXUVIRQWODSDUWEHOOHDX[
ELMRX[ÀQVHWpSXUpVJUDSKLTXHVHWJpRPpWULTXHV&RPPH
XQUHWRXUDX[EDVHVGXGHVLJQXQHIRUPHGHVREULpWpHQ
UpDFWLRQDX[DQQpHVEOLQJEOLQJXQHTXrWHGHVLPSOLFLWpHW
G·LQWHPSRUDOLWp
3KRWR&DOHSLQDJH0DQFKHWWH&LUFXLWHQODLWRQGRUp
74
AT T I T U D E L U X E - N ° 1 S e p t e m b r e 2 0 1 5
AT T I T U D E L U X E - N ° 1 S e p t e m b r e 2 0 1 5
E
(Q PHWWDQW j O·KRQQHXU OD ELMRXWHrie design et contemporaine, le salon Bijorhca souligne la démarche
conceptuelle de certains créateurs,
qui cherchent à transmettre des messages, des émotions. Les formes
graphiques et structurées des bijoux
TX·LOVFRQoRLYHQWOHVSODFHQWDX[IURQWLqUHV GH OD PRGH GH O·DUW GH O·DUWLsanat et du design. Ils deviennent un
PR\HQ G·H[SUHVVLRQ TXL V·DIIUDQFKLW
des codes traditionnels de la bijouterie, fut-elle fantaisie.
Après avoir dédié une allée du saORQHQMDQYLHUGHUQLHUjO·HVSDFHGHsign-contemporain, Bijorhca réitère
O·RSpUDWLRQ HQ VHSWHPEUH SRXU DFcueillir de nouvelles marques comme
Calepinage, Anastra, Gaston bijoux,
Ana Paula Allen, Aines, Jérémie Barthod, Max Debraine, Stéphanie de
%ODºH 9DOH -HZHODE ,WDO\ '·DXWUHV
étaient déjà présentes au début de
O·DQQpHHWUHYLHQQHQW$OIUHGR(VFDlada, Alt & Go, SIO2 Glass Jewelry,
6R·
2
3
1
5
FROOHFWLRQ TX·HOOH SUpVHQWH DX VDORQ
G·LQVSLUDWLRQ $UW 'pFR VH YHXW DXVsi actuelle. Ses bijoux géométriques
sont comme sculptés et semblent
MRXHUXQHV\PSKRQLHEkWLHVXUOHSOHLQ
et le vide.
Graphiste et designer, Anne Barsive
V·HVW G·DERUG LQLWLpH j /RQGUHV DX[
techniques du bijou contemporain. De
retour en France, elle crée la marque
Anastra et explore un mariage entre
Mariem Vidal, la créatrice de Calepi- techniques artisanales et nouvelles
nage, est architecte de formation et a technologies. Son univers est fait de
voulu exprimer dans ses créations un contrastes, où nature et paysages
mariage entre sa culture architectu- urbains se répondent, primitif et futuUDOHHWODPRGHTX·HOOHDIIHFWLRQQH/D riste se côtoient.
76
AT T I T U D E L U X E - N ° 1 S e p t e m b r e 2 0 1 5
6
4
$GHOLQH&DFKHX[%UDFHOHW%RXOHVSODTXpRUMDXQH‡0D['HEUDLQH&ROOLHU
HQ UpVLQH FKDUJpH G·DOXPLQLXP ‡ (PPDQXHOOH =\VPDQ 6DXWRLU *DwD HQ
YHUPHLOEURVVp‡&DOYLQ.OHLQ%DJXH'DULQJHQDFLHULQR[\GDEOH‡6LSRUD
$JXLD%DJXH%RXOHVLQWHUFKDQJHDEOHVHQODLWRQHWDUJHQWYHUQLV‡0XUDW
&ROOLHUHWFKDvQHHQDUJHQWPLOOLqPHV*URXSH0DUFHO5REEH]0DVVRQ
3DUPLOHVH[SRVDQWVGHO·HVSDFHGHsign-contemporain, Max Debraine
crée des sculptures à porter : il traYDLOOHVXUO·DVVRFLDWLRQGHO·DOXPLQLXP
HWGHODUpVLQH$O·DWHOLHUGH6WpSKDQLH
de Blaÿe, seules sont fabriquées des
pièces uniques en argent ou bronze,
selon la technique de la cire perdue.
Ce sont aussi des pièces uniques ou
de très petites séries que propose la
créatrice de Gaston bijoux, dont les
FUpDWLRQVVHPEOHQWVRUWLHVG·XQFDELnet de curiosités. Quant à Valerio de
Angelis, le créateur de Vale Jewelab
En mettant à l’honneur la bijouterie
design et contemporaine, le salon
Bijorhca souligne la démarche
conceptuelle de certains créateurs
Italy, il expose à Bijorhca des parures
FRQVWLWXpHVG·pOpPHQWVJpRPpWULTXHV
en argent, fabriqués à la cire perdue,
puis appliqués sur des éléments en
plexiglass.
AT T I T U D E L U X E - N ° 1 S e p t e m b r e 2 0 1 5
77
R É F LE X ION S U R
LA MATIÈ R E
Quant à Oscar Galea, ex-musicien
Andalou qui a adopté la France depuis dix ans, il poursuit son exploration des possibilités offertes par
O·DOOLDJH PpWDOOLTXH GH PDJQpVLXP
HWG·DOXPLQLXPTX·LOHVWOHVHXOFUpDteur de bijoux à utiliser. Ce matériau
inoxydable, issu du secteur aéronauWLTXH TXL QH SHXW VH WUDYDLOOHU TX·j
froid et sans soudure, est paradoxalement aussi léger que solide.
Oscar Galea est passé maître dans
O·DUW GH GRQQHU j FH PpWDO LQGXVWULHO
OD FKDOHXU GH O·DUJHQW FRQFHYDQW
des pièces graphiques et épurées,
qui suivent les lignes du corps pour
mieux le sublimer. Souvent mobiles,
elles jouent avec la lumière en tourQDQWVXUHOOHVPrPHVGDQVXQHDV\-
&DOYLQ.OHLQ&ROOLHUHWEUDFHOHW%UHDWKHHQDFLHULQR[\GDEOHHWÀQLWLRQRUURVH
A I R DU TE MP S
Les bijoux graphiques et géoméWULTXHV QH VRQW SDV O·DSDQDJH GHV
jeunes créateurs. Des marques historiques comme Murat Paris, fondée
HQ UHVWHQW GDQV O·DLU GX WHPSV
et évoluent avec la mode. Les bijoux
H[SRVpV VXU OH VWDQG HQ DUJHQW PLOOLqPHV RU PLOOLqPHV SODTXp
RU RX DFLHU V·DSSOLTXHQW j UpSRQGUH
aux dernières tendances de la mode.
Tout comme le font des groupes renommés, auxquels appartiennent les
bijoux cK, GL ou ceux de Fossil.
celets en cuir et boucle en argent,
D VpGXLW G·HPEOpH SDU O·pOpJDQFH GX
GHVLJQ V·RULHQWH GpVRUPDLV YHUV
G·DXWUHVDFFHVVRLUHVKDXWGHJDPPH
en cuir, actuellement en cours de
mise au point près de Toulouse, où il
est installé.
Sandra Guzmán, dont les inspirations
étaient principalement telluriques ou
industrielles, presque masculines et
brutes, travaille de plus en plus sur le
mouvement, les sphères qui tournent
sur un axe et la dimension ludique
Parmi les créateurs qui ont fait un GXELMRX(OOHSXLVHVRQLQVSLUDWLRQj
SDVVDJHj%LMRUKFD+HFWRU9LUJLOH la fois, dans sa double culture franSandra Guzmán ou Oscar Galea ont, co-chilienne, les grands courants
DUWLVWLTXHV GH O·KLVWRLUH GH O·DUW PDLV
depuis, fait évoluer leurs créations.
+HFWRU9LUJLOHGRQWODOLJQHGHEUD- DXVVL O·HVWKpWLTXH PXVLFDOH GX *ODP
Rock ou des mouvements Punk et
New Wave.
78
AT T I T U D E L U X E - N ° 1 S e p t e m b r e 2 0 1 5
'LDQD·V&ROOLHU-R\HQSOH[LJODV
et liens métalliques.
Les bijoux graphiques et
géométriques ne sont pas
l’apanage des jeunes créateurs.
AT T I T U D E L U X E - N ° 1 S e p t e m b r e 2 0 1 5
79
C'EST POUR DEMAIN
/ ( 5 2 % 2 7 1 $ 2 NÉO HUMAIN
+HFWRUHW9LUJLOH%UDFHOHW*UL]]OLHQFXLUHWDUJHQWPLOOLqPHV
Le point commun entre tous
ces créateurs de bijouterie
fantaisie ?
et sans jamais se départir de son sens
GHO·DXWRGpULVLRQ
métrie savamment calculée. Modulables, ses bijoux évoluent au gré des
rencontres et des suggestions émises
par ceux qui les portent, femmes
comme hommes. Le regard que porte
Oscar Galea sur la bijouterie contemSRUDLQH HVW XQH TXrWH G·LQQRYDWLRQ
XQH UpÁH[LRQ VXU OD PDWLqUH WRXW HQ
restant un adepte du travail artisanal
Le point commun entre tous ces créaWHXUV GH ELMRXWHULH IDQWDLVLH " 8QH
forte personnalité, souvent empreinte
de cultures et expériences multiples,
TX·LOV PHWWHQW DX VHUYLFH GH OHXU DUW
pour nous proposer, en toute modesWLH GHV ±XYUHV GH GHVLJQ FRQWHPporain, voire de véritables sculptures
miniatures. Carine Loeillet
Une forte personnalité, souvent
empreinte de cultures
et expériences multiples
AT T I T U D E L U X E - N ° 1 S e p t e m b r e 2 0 1 5
8QHVRFLpWpIUDQoDLVHGpYHORSSHDFWXHOOHPHQWXQURERWKX
PDQRwGH DXWRQRPH HW SURJUDPPDEOH 1DR$XMRXUG·KXL
LO QH VDLW SDV IDLUH pQRUPpPHQW GH FKRVHV PDLV GLVSRVH
G·XQLPPHQVHSRWHQWLHOTXHVHVSUHPLHUVFOLHQWVHVVHQ
WLHOOHPHQWGHVLQJpQLHXUVVRQWFKDUJpVGHGpYHORSSHU­
PR\HQWHUPHRQSHXWLPDJLQHUTXHFHW\SHGHFKDUPDQW
URERW SRXUUDLW pTXLSHU GHV PLOOLHUV GH IR\HUV HW QRXV DV
VLVWHU GDQV OHV WkFKHV GRPHVWLTXHV WRXW HQ QRXV WHQDQW
FRPSDJQLH&HODYRXVIDLWHQYLH"
A
­O·RFFDVLRQGHVDQVGHVDFRPSDJQLH OD GDQVHXVHFKRUpJUDSKHPHWteur en scène et réalisatrice Blanca Li
a créé un spectacle intitulé « Robot »
au festival Montpellier Danse, en juillet
'HSXLVLODpWpMRXpSOXVG·XQH
centaine de fois, et les dernières représentations se sont déroulées, il
\ D TXHOTXHV PRLV DX 7KpkWUH GHV
Champs Élysées.
Sa vedette appartient à la
SODQqWH 6) HOOH V·DSSHOOH
1DR HW F·HVW XQ FKDUPDQW
URERW TXL PHVXUH centimètres, porte une
combinaison de travail bleu
gris, dont les yeux sont
rouges, les « cheveux »
HQIDLWMXVWHXQHFRTXHVXU
VDWrWHEODQFKHVRQWEOHXV
RX URXJHV *UkFH j VHV FDSWHXUVWDFWLOHVHWjVHV
articulations, il « smurfe »
et « break-dance » comme
un hip-hopeur expérimenté,
QRWDPPHQW DX FRXUV G·XQH WUqV MROLH
séquence entre Nao et le danseur
*DsO 5RXJHJUH] R JUkFH j FH
GHUQLHUV·LQVWDOOHXQHYUDLHWHQGUHVVH
1DRHVWGRQFXQHVRUWHGH(7MR\HX[
qui fait le bonheur des petits - qui
furent assez nombreux dans la salle,
HWUDYLVG·\rWUHHWGHVJUDQGVPDQLIHVWHPHQWWRXVSUrWVjO·DGRSWHU
De son côté, Blanca Li en est certaine, Nao et ses camarades seront
nos compagnons dans un futur très
proche !
1DRDXQSDSDOHIUDQoDLV%UXQR0DLsonnier qui, depuis son plus jeune
kJH UrYH GH IDLUH GHV URERWV KXPDnoïdes une nouvelle espèce bienveilODQWH j O·pJDUG GHV KXPDLQV« 1DR D
aussi une sorte de parrain japonais :
Fumihide Tomizawa, le président de
6RIW%DQN 5RERWLFV &RUS ÀUPH MDSRnaise spécialisée en robotique.
AT T I T U D E L U X E - N ° 1 S e p t e m b r e 2 0 1 5
81