La légende du chevalier saint Georges

Commentaires

Transcription

La légende du chevalier saint Georges
le récit de fantasy
document
D’après l’article
« Georges de Lydda »
sur Wikipédia
La légende du chevalier saint Georges
La légende le fait naître en Cappadoce, contrée de l’actuelle Turquie dans une famille chrétienne. Il
devient chevalier et parcourt la Palestine. Un jour, sur son cheval blanc, il traverse une ville terrorisée
par un redoutable dragon qui dévore tous les animaux de la contrée et exige des habitants un tribut
quotidien de deux jeunes gens tirés au sort. Georges arrive le jour où le sort tombe sur la fille du
roi, au moment où celle-ci va être victime du monstre. Georges engage avec le dragon un combat
acharné ; avec l’aide de Dieu, il assène un coup de cimeterre mortel sur le monstre. La princesse est
délivrée et le dragon reste désormais attaché à celle-ci comme un chien fidèle.
Ce chevalier incarne l’idéal chevaleresque et symbolise, pour les chrétiens, la victoire du bien sur le
mal. Les représentations combinent toujours les mêmes éléments – le cheval, le cavalier et sa lance,
l’affreux dragon, la princesse – dans un décor avec des rochers.
Cette légende fut recueillie et adaptée pour l’Occident chrétien en 1265 par Jacques de Voragine
dans son livre, La Légende dorée, qui raconte les légendes chrétiennes de son époque.
Le combat
entre saint Georges
et le dragon
Saint Georges terrassant le
dragon, vers 1470, Uccello (dit),
Paolo di Dono (1397-1475)
© The National Gallery, Londres,
Dist. RMN / National Gallery
Photographic Department
Saint Georges luttant avec le dragon, vers 1505, Raphaël (dit),
Sanzio Raffaello (1483-1520) © RMN / Jean-Gilles Berizzi
Les genres de récits – cycle 3 © CRDP de l’académie de Caen

Documents pareils

Saint Georges terrassant le Dragon, Uccello

Saint Georges terrassant le Dragon, Uccello De son vrai nom Paolo di Dono, Uccello (« oiseau » en italien) devait son surnom à ses dessins représentant surtout des animaux. Cet artiste florentin du Quattrocento (XVe siècle italien) était un ...

Plus en détail